RSS
RSS


Partagez
 

 If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyDim 9 Juin 2019 - 5:08

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 3 mars 2024 - 23h45






Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 0:09
03.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 






Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 0:36

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 00h30




Je n’ai plus de forces, aucun de mes os ne semble pouvoir me répondre. C’est comme si tout mon corps était engourdi, à commencer par mon cerveau dans lequel une brume épaisse c’est installer. Je reprends mon souffle, encore quelques instants. Je ne veux pas terminée cette étreinte, pas tout de suite.

Pourtant, la séparation finie par arrivée. Combien de temps avant que cette fatalité ne m’attriste ? Je ne sais pas, je ne sais plus. Mais elle fini par arrivée. Ce moment ou mon corps se détache. Je dépose un dernier baisé sur ton torse, puis je glisse doucement, j’essaie de me remettre sur pied. Mes jambes flageolent. Je tremble, encore. L’eau à continuer de couler, la buée est si épaisse que le miroir ne laisse voir que l’ombre de nos corps. Les vêtements tâchés de sang sont maintenant imbibés d’eau. Le yukata est foutue, je crois. Dommage, je l’aimais bien finalement.

Je me saisis de la fleur de douche sur laquelle je fais couler un peu de savon à la fleur d’oranger et à l’amande douce. L’odeur est discrète, sucrée, plaisante. De nouveau, je m’approche féline alors que tu retrouve toi aussi ton équilibre. Je fais glisser l’éponge le long de ton omoplate, l’accompagnant de quelques baisées volé qui la précède. Mon front se pose sur ton dos, mes mains glisse sur ta peau avec douceur, jusqu’à rejoindre ton ventre et passer le long de tes muscles. J’ai la sensation que nous nous somme trouver ce soir, d’une manière unique. Qui ne se reproduira peut-être jamais, mais qui pour sur gravera à jamais la mémoire de notre relation.





Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 1:21
03.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Les vrilles de désir et de plaisir s'estompent sans pour autant disparaître. Comme pour lui rappeler encore le moment qu'il vient de partager avec elle. Elle... Pourquoi elle d'ailleurs ? Et pourquoi maintenant ? Jusqu'où a-t-elle réussi à s'insinuer en lui, a quelle profondeur ? Eiji ferme les yeux, plus fort cette fois. Comme pour supprimer des pensées qui n'ont pas leur place ici alors que les corps se délient lentement, qu'un baiser délicat se pose sur son torse et qu'elle rejoint la chaleur de l'eau. Quelques secondes encore pour lui à rester sur le sol, le temps de reprendre son souffle, de se sentir encore enivré par l'odeur de sa peau contre la sienne. De ce subtile mélange des sens qui le laisse sur le carreau. Une sensation si douce qu'elle en est presque trop violente alors qu'il se relève. Sent le sang revenir dans ses extrémités malgré des jambes encore chancelantes. Il sent à peine l'eau qui coule sur lui, le parfum du savon qui vient se poser sur sa peau comme une nouvelle caresse, une nouvelle épreuve alors qu'il est si proche d'elle. Proche... Et pourtant bien plus loin qu'il ne l'était il y a quelques minutes encore. La séparation est douloureuse et lorsqu'il lui fait face, pose son regard d'ébène dans l'émeraude de ses yeux il se perd encore... Disparaît.

Glissant sa main sur sa nuque, ses doigts se perdent dans quelques mèches de cheveux avant qu'il ne dépose un baisé sur son front. Doux, pur, presque trop chaste après le moment qu'ils viennent de partager mais qui veut pourtant dire tant de chose pour lui. Merci, encore une fois. Pardon, pour toutes les autres et les suivantes. Pas de mots, juste une geste et un sourire lorsqu'il laisse son front rejoindre celui de la jeune femme. Un sourire qui ne ressemble pas aux autres, qui n'a rien à voir avec ces substitut qui glissent si souvent sur son visage. Là, même ses yeux semble sourire. Semblent éveillés, toujours aussi sombres et pourtant animés d'une flamme qui ne veut pas encore s'éteindre. Du bout des doigts, il replace une mèche de la jeune femme avant de se séparer d'elle, lentement, avec trop de douceur puis il s'éloigne pour lui laisser la place sous le jet. Contrairement à lui, il sait qu'elle a besoin de plus de temps. De profiter pleinement. Peut-être est-ce aussi sa façon de la laisser se réapproprier son espace, de remettre de l'ordre dans ses pensées, comme pour s'assurer qu'elle n'allait rien regretter.

Un pas sans qu'il la quitte des yeux et déjà il n'est plus là alors qu'une serviette blanche glisse sur sa taille et s'enroule autour de ses hanches. Le sourire se terni alors qu'il quitte cette bulle pour entrer dans la première, celle où les draps sont encore tachés du sang de la jeune femme. Eiji quitte le lit du regard pour aviser une cuisine, simple, qui contient le nécessaire et sans un mot, toujours suspendu au fil du silence, il ouvre l'un des placards et avise plusieurs sachets de thé différents. Quoi prendre ? Jusqu'à présent, les goûts de Kassie ne faisaient pas partis de ses priorités, il s'en fichait comme un peu de tout mais pour ne pas rompre ce moment, ne pouvait-il faire un effort ? L'eau coule encore dans l'autre bulle et finalement, il opte pour un thé que la plupart des femmes apprécient. Un thé noir parfumé de rose et d'épice, ce devrait être suffisant pour ce soir.

Quelques gestes experts pour extirper des plus grosses feuilles un arôme plus fort alors que de l'eau commence doucement à frémir dans son dos. Bientôt, elle viendra distiller le parfum des feuilles séchés qu'il vient de travailler. Un peu comme si il était chez lui, un peu comme quand il était enfant et que sa mère était toujours là. Un sourire, une nostalgie et l'eau commence à infuser alors qu'il la verse dans une théière, laissant le thé s'y plonger pendant plusieurs minutes avant de le servir. Une tasse brûlante dans les mains, il se retourne vers ce qui devrait être l'extérieur. Après tout, n'étaient-ils pas à l'intérieur d'une valise ? A cette pensée, un léger rire le parcours. Ainsi est-ce ça, le monde de Kassie ? Pourquoi l'avait-il pensé bien plus différent ? Beaucoup moins harmonieux, beaucoup moins calme. Ses yeux s'y perde tant ils ne savent pas où se poser et lorsqu'il l'entend derrière lui, il se retourne à peine. L'invitant seulement d'un bras à venir le rejoindre. Juste un instant. Quelques minutes encore. Une nouvelle rencontre après une séparation si courte. Juste pour profiter, juste pour respirer une fois de plus, une nouvelle fois.



Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 1:51

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 00h45
Une douceur, dont je ne te croyais pas capable. Un sourire, un vrai sourire que je n’avais encore jamais vue naître à la commissure de tes lèvres. Et je fonds, une nouvelle fois. Je sens mes entrailles réduites en cendre, mon regard plein de tendresse qui dit bien plus de chose en ses quelques secondes que je ne pourrais en toute une vie sans doute. Moi aussi, j’ai un sourire accroché aux lèvres. Un sourire que je ne maîtrise pas, il vient de lui-même et ne semble plus vouloir me quitter.

Les corps se séparent à nouveau, j’aurais pu sentir comme un vide, un manque. Mais pas encore car même de l’autre pièce, je sens encore ta présence, comme si tu t’étais insinué sous ma peau. Je profite de l’eau, je ferme les yeux et me délecte de la pression de cette douche. Lentement, le savon glisse sur mes courbes, mes cheveux s’emmêle d’un shampoing à la fleur de cerisier, celui que j’utilise depuis si longtemps que sans le sortilège de mon frère, je suis sûre que j’aurais dû en changer. Mes mains glisse, masse et nettoie avant de rincer avec tout autant de lenteur. Puis, je coupe le robinet, cette douche, elle est déjà finie ?

Je te regarde les yeux tournés vers l’horizon, les paysages que j’ai façonnés celons mes envies. Des bois, une cascade, des parterres de fleurs coloré. Un endroit rien qu’à moi, paisible ou je me sens en sécurité. Et une bulle de verre pour m’y abriter quand l’humeur rend la météo aussi grise que ma mélancolie. Un simple lit, grand et recouverts de draps de satin d’un blanc immaculée, plus maintenant que je l’ai taché de sang. Un bureau, où repose ses deux médaillons entremêlés, une plume d’un noir de jais qui me permet de remplir les petits carnets à la reliure de cuir ranger un peu plus loin. Une petite kitchenette, quelques autres accommodations mais rien de tous le superflue que l’on trouverait au manoir.

Je fini de me sécher, d’égoutté mes cheveux que je brosse avec lenteur avant d’enfiler une robe de chambre en soie qui me tombe en haut des cuisses. Je repose la serviette sur le lavabo et quitte cette bulle de confort pour une autre. Mon regard s’attarde sur le lit, je me saisis de ma baguette que je vois reposer sur une des tables de chevet en bois blanc dont le cœur renferme un petit panier d’osier. Je l’agite sans vraiment me concentrer sur la tâche, mais ça suffit à lancer le sortilège qui peu à peu efface à l’aide d’un néttoitout les traces de tous ce qui aurait pu mal tourner ce soir.

Je l’aperçoive enfin, cette main que tu me propose. J’ai un nouveau sourire, bête, heureux peut-être quand je m’en saisis pour poser ma tête sur ton épaule et accepter cette tasse de thé parfumé. Dois-je brisé le silence ? Dois-je laisser peu à peu les questions s’insinuer en moi ? Dormiras-tu avec moi ce soir ? Auras-tu disparue demain matin, comme si tous cela n’avait été qu’un rêve ? Je ferme les yeux pour mieux apprécier la brise, chassant les idées de mauvais augures.

J’ai le regard tourné sur le paysage avec toi et mes doigts peu à peu enlace les tiens alors que je porte la petite tasse de porcelaine à mes lèvres pour en boire une gorgée. Je suis fatigué, crevé et pourtant je pourrais rester ainsi des heures encore. Malgré mes forces qui m’abandonne, mes jambes qui flageole et mon esprit plein de brume, je n’ai pas envie de brisé la magie du moment.

« Tu aimes ? »

À croire que le silence ne me suffisait plus, pourtant si c’était le cas. Peut-être que je cherche simplement à savoir ce que tu pense de mon âme, une fois mise à nue dans un endroit qui n’appartiens qu’à moi. Et que tu es le seul a avoir vue.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 2:12
03.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Est-ce que c'était ça, une vie simple ? Un monde simple ? Eiji n'avait jamais ressenti ce qu'il ressentait maintenant. Cette paix intérieure qui l'épuisait autant qu'elle l'apaisait. Peut-être devrait-il faire le choix de rester ici, de se fermer au reste pour ne pas laisser la réalité reprendre le dessus. Mais n'était-ce pas ce qu'elle faisait déjà ? Tout en fixant le paysage, il apporta la tasse de thé à ses lèvres. Sûrement que la réalité tentait de revenir le chercher. Comme pour lui rappeler qu'il n'y avait plus de liberté, qu'il n'y en avait jamais vraiment eu. Qu'il courrait après un monde qui n'était pas le sien, une utopie qui n'était pas pour lui.
Mais elle ne l'atteignait pas encore totalement cette réalité. Elle sembla même s'éloigner lorsque la jeune femme se saisit de sa main et posa sa tête sur son épaule. La paix. C'était sûrement ça en fait. Ne plus penser. Ne plus se poser de question. Juste laisser le temps passer. Ça ne durerait pas. Il n'était pas stupide au point de croire que l'univers avait changé simplement parce qu'il avait trouvé autre chose cette nuit. Demain, un jour, ou plus tard, il faudrait qu'il reprenne sa route et coupe les ailes qui venaient de naître en cette nuit.

La bulle, elle. Elle resterait toujours ici. Comme un témoin. Un sourire sincère passa une nouvelle fois sur ses lèvres alors qu'il se glissait dans le dos de la jeune femme et passait ses mains autour de sa taille. Les yeux rivés sur le paysage, il inspira profondément, comme pour s'imprégner de son parfum. Une fois encore, juste un peu plus et les mots revinrent. Est-ce qu'il aimait ? Peut-être... Aimer, c'était abstrait pour lui.

« C'est magnifique. »

Magnifique. Un peu comme cette nuit. Un peu comme elle et lui même si le dire à haute voix ne lui viendrait pas à l'esprit. Ça pourrait tout briser, rappeler cette maudite réalité. Eiji glissa son visage dans les cheveux de la jeune femme, ses lèvres effleurant son cou.
Juste un moment. Un dernier. Alors que les corps et les esprits sont fatigués, épuisés.

« On devrait dormir. »

Sûrement. Pourtant il ne bouge pas, reste là sans plus rien voir. Comme si se fermer à l'extérieur restait le meilleur moyen pour que plus rien ne revienne hanter son esprit. Mais c'est trop tard déjà, n'est-ce pas ? Elles reviennent ces pensées. Aussi sûrement qu'elles ont disparues. Au final, il ne pourra pas les empêcher de s'attacher à lui, il était comme ça après tout. Trop droit pour s'autoriser l'oubli total. C'était douloureux d'un côté, de se rendre compte qu'on n'était capable de rien d'autre et, qu'au final, ça nous allait très bien comme ça.  Eiji se redressa, inspirant profondément tout en gardant ses mains autour de sa taille. Quelques secondes encore, le temps qu'elle termine son thé et qu'il prenne sa main pour la mener vers ce lit dont les impuretés avaient été effacées. Juste un peu plus de temps dans cette bulle. Quelques secondes, une nuit entière. Juste elle et lui. Il verrait le reste demain.



Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 2:30

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 01h00
Une fois de plus, je touchais du doigt le bonheur, le plus pur, le plus simple. Tes bras qui se glisse autour de ma taille alors que nous apprécions simplement la vue, le moment, l’instant aussi simple fus-t-il et pourtant si exceptionnel. Des moments de partages rare, voir inexistant qui nous étaient étranger et que l’on découvrait ensemble. Ma main qui enlace toujours la tienne alors que tes bras entourent mon ventre. Cette tasse de thé que je laisse refroidir, ne la portant à mes lèvres que quand je me souviens de mon devoir de respirer. Je suis suspendu hors du temps, pour l’instant du moins.

« Tu es la première personne que je laisse entrer dans mon monde, si on omet Neely. »

Une réponse, inutile, futile. Mais qui marque l’exception. Ce refuge que je gardais jalousement, j’ai fini par le partager. Et plus jamais il ne sera le même. Plus jamais il n’aura la même odeur, les mêmes couleurs, la même valeur.

Dormir, laisser passer la nuit et tout remettre à demain. Car demain finalement, nous sortirons de cette bulle, ce l’exception pour revenir à la réalité. Je le savais, tout comme toi, ce moment n’étais pas fait pour durer. Nous ne serions pas nous si nous nous abandonnions simplement à cette bulle, ce fantasme. J’eu un pincement au cœur rien qu’à y penser, mais pourtant je m’y étais déjà résolu, à cette fatalité. Je terminais mon thé avant de poser la tasse de porcelaine sur un guéridon. Ne bougeant que le bras pour ne pas encore avoir à quitter les tiens. Je fermais les yeux, juste encore un peu.

Ma main dans la tienne, les phalanges nouées qui ne veulent pas se défaire. Le lit est de nouveau aussi blanc que la pureté elle-même. Les draps de satin glissent sur ma peau alors que je me blottis conte toi. Un baisé, peut-être le dernier avant le sommeil. Pure, presque chaste mais plein de douceur que je dépose sur tes lèvres. Je me laisse bercer par tes bras, ton odeur, ta présence tout simplement. Je suis paisible, j’écoute ton cœur il me rassure et m’aide à trouver le sommeil dont de toute manière j’avais atteint les portes. Et je m’endors, tout contre toi, je fais un sommeil sans rêve. Sans doute le plus profond et le plus tranquille que j’ai eu depuis longtemps.

Je ne pense pas à demain, j’oublie qu’il y aura un demain pour le moment. Et pourtant… pourtant quand le soleil se lèvera à nouveau c’est un nouveau chapitre qui débutera. Je ne m’inquiétais pas de le voir venir, pas encore.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 2:48
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Le sommeil. Dormir. S'abandonner à un autre monde. Depuis combien de temps maintenant avait-il l'impression que ce dernier le fuyait ? Que chaque fois qu'il s'en approchait, il disparaissait, s'envolait ? Trop longtemps. Trop de nuits sans sommeil, d'heures qui défilent dans la nuit sans qu'il ne puisse fermer les yeux ou bien si peu. Ou bien aidé par l'alcool, par l’entraînement, par la compagnie d'un membre de sa famille. Ça fait trop longtemps maintenant qu'Eiji ne dort plus ou qu'il n'en a pas l'impression. Comme si, même son esprit, voulait le garder suspendu. En équilibre sur un fil, attendant qu'il tombe sûrement pour ne plus jamais se relever.

Pourtant cette nuit, alors qu'il la tiendra dans ses bras, que son parfum l'enveloppera. Il dormira. D'un sommeil sans rêve fait pour réparer les corps brisés. Un sommeil salvateur que rien ne viendra perturber. Ni pensées, ni questions, ni réponses inconscientes, juste le néant pour le bercer et le laisser s'échapper. Encore un peu, un peu plus loin.
A son réveil, le visage de la jeune femme toujours si près du sien. Comme si les corps s'étaient refusés tout mouvement durant cette phase d'inconscience. Il la regarde l'espace d'un instant. Nouvelle gravure qui vient se peindre dans son esprit. Ses doigts frôlent la peau veloutée de son visage, un contact éphémère qui cesse bien rapidement alors qu'il dégage lentement son bras.

Un soupir léger passe ses lèvres alors qu'il s'assoit sur le bord du lit, fixe cette bulle sans vraiment la voir. La roue du temps est sans pitié. Elle tourne sans jamais s'arrêter et Eiji ne souhaite pas, au final, resté sur le côté. Ses yeux se perdent dans cet espace imaginé par la jeune femme avant qu'il ne se lève et se dirige vers le sac qu'il a apporté. Tirant machinalement un ensemble noir et blanc. Le kimono glisse sur sa peau, lui rappel ce qu'il est, qui il est et pourquoi ils sont ici, enfermés dans cette valise. La ride du souci si fine qu'on pourrait ne pas la voir se pose sur ses traits alors qu'il regarde la jeune femme toujours endormie.
Pendant quelques secondes, ses yeux cherchèrent quelque chose dans la pièce, avant qu'il ne le trouve. Les médaillons, toujours enlacés. Eiji posa ses doigts sur eux, retraçant leurs contours avant de prendre le sien pour le passer à son cou. L'autre, il alla le déposer dans le creux de la main de la jeune femme, enlaçant la fine chaîne entre ses doigts. Même si il pensait le lui avoir fait comprendre hier, cette nouvelle preuve de fidélité ne pourrait être plus claire selon lui. Il resterait avec elle, toujours. Ou qu'elle soit, il serait là. Une ombre qu'elle pouvait utiliser, à qui elle pouvait aussi se confier et sur laquelle il l'autorisait à se reposer. Comprendra-t-elle, encore une fois ?

Lorsqu'il quitta la valise magique, laissant derrière lui une Kassie toujours endormie, ce fut pour être rattraper avec une grande violence par la réalité. Du sang, partout. Dans chaque coin de la pièce, témon d'une folie passagère. D'ordinaire, il était plus propre que ça dans ses assassinats... Puis ce corps, par-dessus lequel elle s'était jetée, pour le sauver... Eiji fronça les sourcils et s'accroupit, tatônant du bout des doigts le corps refroidi. Qui ils étaient ? Ce qu'ils étaient ? Pourquoi étaient-ils là ?
Des réponses simples, il en avait. Des théories peut-être aussi mais sans preuve, rien de tout cela n'était utile. Rien de tout cela n'avait de valeur. Un soupir et cette lassitude qui revient, plus ténue que la veille peut-être. Elle avait joué de folie hier, lui aussi...



Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 



Dernière édition par Eiji N. Kurotchkine le Lun 10 Juin 2019 - 3:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 3:05

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 08h30
Mon esprit qui se laisse porter par la douceur d’une nuit paisible, si calme qu’elle était probablement la meilleure depuis bien longtemps. Comme si cette simple nuit m’avait permis de reprendre mon souffle. Je le sentais petit à petit arrivée, l’éveil. Ma main se pressa contre toi ? Je ne sentis rien, rien de plus qu’un objet froid, métallique qui me tira de ma nuit bien trop brusquement. C’est toi que je cherchais, c’est ce médaillon que je trouvais. Les yeux fixant la chaine sans la voir vraiment, j’avais l’impression qu’on m’avait coupé le souffle. Comme un coup de poing porter à l’estomac. Un nouveau pincement, à la poitrine. Dur retour à la réalité. Mais à quoi pouvais-je m’attendre d’autre ? Je n’avais pas besoin de regarder aux quatre coins de cette bulle pour savoir que tu étais parti.

Une douleur, tel qu’elle ne me permettrait même pas de l’exorcisée par des larmes. Je me levais, tel un véritable zombie. Je laissais la soie glissée sur ma peau, me rappelant d’autre instant alors que ce simple touché était devenu déclencheur d’un souvenir bien trop présent dans mon esprit. Une douche, une nouvelle douche c’est ce dont j’avais besoin et ce que je m’offrais. Je restais si longtemps la tête sous le jet, que j’en vins à me demander si je n’essayais pas simplement de me noyer. Pourtant, je fini par le quitté, ce ruissellement brouillant qui avait rougis ma peau.

J’alla chercher mes vêtements, voyant ton sac reposer là. Trop pressée pour l’emporter ? Ou simplement trop confiant, te disant que tu pourrais le récupérer facilement. Je ne le regardais même plus, préférant prendre cette jupe de cuir noir que j’assortirais d’un t-shirt assez simple avant de faire remonter mes bas et mes cuissardes le long de mes jambes. Je lançais mon perfecto sur le lit, un café. J’avais besoin d’un café. Une tasse, du liquide noir salvateur. Je le prendrais au bord de la rivière.

J’attrape ma veste que j’enfile, je revois le médaillon, je m’attarde dessus. Vais-je le mettre ? Je soupire et j’emporte la caféine et quelques mauvaises habitudes avec moi près du ruisseau. Je m’assoie, le temps de boire, le temps d’allumée cette chose moldu dont la fumée dégage une odeur âcre et qu’un camarade de classe avait oublier une fois. Je me recroqueville sur moi-même et je réfléchis. Je devrais pouvoir continuer seule. J’ai juste à aller voir cette jeune fille au pair avec qui je suis toujours en contact. Je n’ai pas besoin de fouillée la chambre, je sais ce qu’ils ont pris. Par contre, je dois m’y rendre avant le passage des employés de l’hôtel où je risque d’être dans de beaux draps.

Peu à peu j’essai de me retrouver, de pensée, de réfléchir. Ce qui n’empêche pas une larme silencieuse de coulé sur ma joue, je l’ignore, je refuse son existence. J’approche ma tasse de mes lèvres, elles tremblent. Je tire une latte, je recrache un nuage de fumée. Je serre encore un peu plus fort mes jambes contre ma poitrine, occultant ce à quoi mon esprit veut véritable s’adonnée pour ne laisser place qu’à de nouvelles barrières. Un nouveau mur de glace.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 3:26
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Cette chambre sans vie est un symbole sûrement de ce qu'il est réellement. Une arme de mort. Quelque chose qui n'a été façonnée que pour répondre à des ordres. A des appels lointains et des souffrances du passé. Tout dans cette pièce lui rappel ce qu'il est, le sens de son existence. C'est une gifle qu'il se prend en plein tête, une claque retentissante qui contraste trop avec le bien-être ressenti la veille. Les barrières se dressent, telles des tourelles de défense pour éviter qu'il ne s'affaisse.

Avoir un cœur est identique à la mort. Le moment où l'assassin à un cœur est le moment ou un assassin meurt.

Ses mains se crispent sur ses genoux alors qu'il se relève. Observe le corps de toute sa hauteur. Même si il le voulait, il ne pourrait rien faire seul. Pas sans Kassie, pas sans son ordre. Suivre les envies des autres. Éteindre le reste. S'enfermer dans sa propre boite. Tout est noir ou blanc. Il n'y a pas de gris. Tout est devoir et non envie. Il n'y a pas de juste milieu pour lui. Pas d'entre deux. Pas d'autres possibilités que celle de plier à une tierce volonté. C'est comme  ça qu'il est né, ainsi qu'il à vécu. Sûrement en ce sens qu'il mourra. Ici, maintenant, plus tard ou jamais. Eiji détourne les yeux.

Il y a du sang. Partout. Dans tout les coins. Une folie est née ici. Une autre est morte dans cette valise. Éteinte. Asséchée. Comme le cœur qu'il enferme, qu'il cache. Qu'il oubli. Robot impartial qui ne se sert que de ses mécanismes les plus connus. N'être rien, qu'une ombre. Un passage entre ce monde et le suivant. Eiji rebrousse chemin. Redescend dans ce carcan si protecteur, si salvateur. Pourtant son goût maintenant, est différent. Comme si une autre saveur était venue se glisser entre temps, effaçant le reste. Annihilant les possibilités. Ses pas le mène vers la bulle sans qu'il ne s'en rende compte et il pénètre à l'intérieur à la recherche du seul objet qui pourrait lui apporter une réponse.

Une étoile qui lui était destinée. Un engin de mort un peu trop bien lancé. Sa famille en produisait quelques unes pour l'extérieure et toute avaient une marque qui leur était propre. Celle là aussi, en aurait peut-être une. Une qui lui permettrait de remonter le fil des événements, de tracer les contours de son idée bien qu'elle ne lui plaise à moitié. Pourquoi le viser lui, alors qu'elle était présente ? Alors que la toucher elle aurait eu plus d'impact ? Eiji soupir en mettant la main sur l'objet avant de l'observer, entre les pointes de l'étoile, il remarque le lit vide et son cœur rate un battement alors qu'il parcourt la bulle du regard. Elle n'est pas là.

Mais elle n'a pas quitté cet endroit non plus. C'est son refuge, le lieu où elle se sent bien. Ça, il s'en souvient. Sortant de cet espace de verre, il observe les alentours. Avise des lieux qu'il n'a pas vu hier avant de voir se dessiner une silhouette, si fine tellement elle lui semble loin. Distante. Inaccessible.

« Kassie ? »

Un murmure dans son dos alors que ses pas l'ont menés jusqu'à elle. Pour lui dire quoi ? Qu'il n'avait quasiment rien trouvé mais qu'il avait besoin de son aval pour tout faire disparaître ? Lui dire qu'il voulait bien l'accompagner si elle le souhaitait ? Parce que la vue n'était pas forcément soutenable pour tout le monde, que lui même ne se reconnaissait pas quand il s’observait là-haut...
La barrière est dressée, haute de plusieurs mètres et les paroles s'envolent. Hésitantes et muettes. Muettes... Comme ce qu'il ne lui dira jamais.



Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 3:42

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 08h30
Tu es partie, je savais que tu partirais. Tu ne pouvais pas rester et si tu le fais je saurais que c’est uniquement pour respecter ce foutue contrat. Mes idées s’embrouilles, les hypothèses se mêles à un sentiment qui enferme peu à peu mon cœur dans un étaux. Cage de cristal que je fondrais dans la glace. Je fini mon café, mais je ne quitte pas cet endroit, pas encore. Je prends une seconde cancerette. Me voilà aussi pathétique que les moldus.

La concentration m’empêche de t’entendre te glissée derrière moi. Un murmure, mon prénom. Je crois l’espace d’une seconde l’avoir imaginé, mes yeux ce baisse et je réalise la présence d’une ombre qui me cache le soleil artificiel des lieux. Je jette le mégot dans la rivière, il disparaitra à mon bon vouloir de toute façon. Je me lève et me retourne pour te faire face. J’ai le regard éteint.

« Je te croyais parti. »

J’aurais pu faire mieux en guise de bonjour, j’aurais pu. Pourtant ma voix glissa comme un murmure, une brise glaciale après un été de courte durée. Je détourne le regard, te contourne et marche vers la bulle. Mon regard s’attarde une nouvelle fois sur ce médaillon, deux serpents qui se rejoigne et semble me narguer par leurs ironies. J’attrape mon sac, glisse ma baguette dans mes cuissardes pour me diriger non pas vers la sortie mais vers un terrarium que tu n’avais probablement pas remarqué. Je plonge ma main dans un sac en plastique et lâche une poigné de nourriture dans l’imitation de nature. Je regarde mon Basilic s’en nourrir.

« Tu as fait le nécessaire là-haut ? C’est pour ça que tu es monté non ? »

Je termine par quelques caresses déposer sur les écailles toutes jeune du serpent. Puis me tourne de nouveau vers toi. La mission prime, pas vrais ?

« Je sais déjà ce qu’ils ont pris, je n’ais pas besoin de faire d’inventaire pour le savoir. On ne peut pas rester dans cet hôtel plus longtemps. »

Le devoir, la mission uniquement la mission. Mais est-ce que j’arrive à m’en convaincre ? Ou est-ce que c’est toi que j’essai de convaincre, de soulager face à une chose que tu ne veux pas, des souvenirs que tu dois déjà regretter.

« Tu connais des endroits sûrs à Tokyo ? »

Dois-je te dire tout ? J’en ais envie, j’ai envie de te parler simplement, de m’ouvrir. Mais si je m’ouvre et retire ce masque de givre, alors que reste-t-il d’autre que ma peau encore imprégné de ton passage ?



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 4:04
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


En ce monde, il y a tout. Tout et son contraire et le temps fait bien son office. De ce qu'il s'est passé hier, il semble ne rien rester et il s'en rend compte rapidement. A sa façon de lui parler, de se tenir, de s'enfermer. Eiji ne dira rien. Pourquoi vouloir ouvrir cette plaie alors qu'elle semble vouloir l'enfouir dans un endroit où il ne pourra pas l'atteindre ?
Si il regrette cette nuit ? Pas vraiment. Ou bien si. Maintenant si. Là encore, il ne sait pas. Seul, sans elle, il regrette. Devant elle, à quelques pas, il ne regrette pas. Les barrières ne sont pas encore assez stables, elles menacent de céder bien trop rapidement et pourtant. Pourtant il se mur dans le silence et tente de ne plus rien laisser passer. Oublier, effacer. Faire quelque chose pour ne pas se faire consumer. C'est ça leur rôle non ? Vivre sans vivre et se laisser mourir lentement pour le bien d'une mission qu'ils ne sont même pas certains de réussir un jour. Est-ce, au final, être l'héritier de quelque chose ? Est-ce juste être contrôlé par une tierce personne qui annihile votre volonté ?

Il ne dit rien. La suit, l'observe en silence. A quoi ça sert de se débattre dans cet enfer de sentiments et d'émotions ? A quoi ça sert de vouloir garder la tête hors de l'eau alors que vous avez coulé il y a trop longtemps. Même pour lui, c'est douloureux. Parce que c'est trop frais. Parce que c'était trop intense. Parce qu'il lui avait dit tant de choses hier et qu'elle ne semblait pas les avoirs entendues. Lui non plus sûrement, où alors il n'avait juste pas compris. Une erreur d'interprétation. Une banale erreur.

« Je ne savais pas si tu voulais que j’efface tout avant que tu ais fait le tour. »

Après tout. C'était à elle de donner les ordres. De lui dire ce qu'il devait faire et quand il devait le faire. Pour le comment, il le gérait c'était sa seule liberté dans cet accord. Du moins, ça le serait maintenant. Au final. On en revenait à ça, comme toujours. Il ne soupira pas. Il n'en avait pas la force. Il se contenta de la regarder faire alors que son ton sonnait de manière plus qu'étrange à son oreille. Il aurait pu se vexer, s'énerver et mal le prendre mais ce n'était pas lui. Sur lui, ça devrait glisser tant qu'il n'aurait pas repris pied.

« Pas à Tokyo même, mais à l'extérieur. Cette capitale est un lieu où j’évite de mettre les pieds. »

Simple. Direct. Ne pas poser de questions. Si elle ne lui disait pas, alors il ne demanderait pas. Tant que le fiasco du Ministère et de cette Professeur ne se reproduisait pas, alors il n'avait pas besoin de plus. Il était l’exécutant. Celui qu'on avait voulu faire devenir partenaire mais qui resterait aux ordres malgré tout. Parce que c'était ça, la base de son ADN. Il aurait pu le changer, faire un effort. Un pas. Mais il l'avait déjà fait, si elle ne le voyait pas alors il ne pouvait rien pour elle. Ni aujourd'hui, ni jamais.

« Qu'est-ce que tu veux faire exactement ? »

La mission. L'objectif. Suivre la route qui devait être tracée et ne plus en dévier. C'était sa, son envie puisqu'elle semblait faire écho à la sienne. Il se l'avouait, ce n'était pas simple. Mais ça restait essentiel. Ils n'étaient que ça après tout, deux êtres liés par un contrat. Du moins, il fallait que ce soit le cas...


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 4:30

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 08h30
Aussi dénué d’émotion que moi, aussi muré de barrière. J’en avait du mal a respirer, de m’enfermer ainsi, de ne pas me laisser aller comme je l’aurais voulu. Je préférais m’entourer de mensonge, me mentir à moi-même et plus encore te mentir à toi. Je marquais une pause, l’espace d’un instant mon regard croisa le tiens alors que tu me demandais ce que je voulais faire, quel était la suite. Ce regard, il en disait bien plus que ce que je n’aurais voulu laisser faire. Si on dit que les yeux son les fenêtres de l’âme, cette fois ils étaient ceux du cœur. Il ne dura qu’une seconde qui pourtant sembla s’étendre au-delà d’un simple battement de cil. Est-ce que je pouvais encore, te toucher ? Te frôler ? Sans perdre la raison ? Je déglutis difficilement, comme ci une boule c’était formé dans la gorge. Des murs, des barrières, de la glace je le devais.

« Déjà, on va effacer les traces de notre passage dans la chambre d’hôtel. »

Une évidence alors que je remontais mon bras droit pour saisir le gauche, serrant le point autour de mon bras pour enfoncer mes ongles dans le cuir de ma veste.

« Mais avant… Je n’ai pas envie de te faire avancer à l’aveuglette. »

Je m’avance, je te frôle alors que je te dépasse. Une inspiration, une seule qui me déstabilise. Froid, glace, mission. Je me mets sur la pointe des pieds pour attraper un livre qui se trouve sur une étagère devant laquelle tu as décidé de te poster. La reliure de cuir de ce journal est du même vert sombre que les autres. Je m’approche de nouveau, une proximité qui pourrais me déconcentrer si je n’étais pas occupée à faire défiler les feuilles de mon carnet à toute vitesse.

« Voilà ici, regarde. »

Le dessin représentais un sceau de forme arrondit. Un croquis que j’avais fait quand j’avais reporter bon nombre de recherches. Ecrit à l’encre rouge, sombre presque brune. Celle de ma plume noire, celle que j’utilisais pour remplir mes journaux, comme pour expiées mes pensées les plus sombres. Une plume qui n’avait besoin que de mon sang pour imprimer les mots et les tracées.

« Ma famille en avait une moitié, la seconde appartiens à la famille que nous avons rencontrée hier. Ils ce les sont partager il y à bien longtemps. C’est pour mettre la main dessus que je suis venue à la base. Mais je ne peux pas faire les choses n’importe comment. »

Sous entendue, foncer simplement dans le tas et secouer le cocotier, ça ne fonctionnerait pas dans le cas présent. Je refermais le carnet d’un coup sec.

« Peut de gens connaisse sont existence, on peut fouiller si tu veux, je jurerais sur ma vie que c’est la seule chose qui aura disparue. Donc maintenant, on va simplement leurs retourner la pareille. »

Je reposais le carnet à sa place, avec les autres. Finalement que t’avais-je dit ? Pas grand-chose. Pas assez de chose, mais déjà plus que d’habitude, non ?

« C’est la clé, de ce que nous devions dérober au ministère. Nous allons commencer par rendre visite à une vielle amie de la famille. Peut de gens savait que je venais au Japon, elle en faisait partie puisqu’elle ma envoyer cette tenue. »

Le yukata, que je ne pourrais plus jamais porter. Que ce soit par les tâches de sang ou pour l’ouverture béante dans le dos. Je soupire en le voyant sur la chaise où je l’ai posé.

« J'aimerais qu'on s'allège un peu, on risque d'avoir à beaucoup bouger. Tu as des questions ? »



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 4:57
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Se tenir ainsi devant elle, c'était plus compliqué qu'il n'y paraissait et pourtant, il faisait tout son possible pour que rien ne transparaisse. Pour que son corps s'habitue à ne fonctionner que d'une façon. Que son cœur ne râte pas un battement de plus alors qu'elle le frôlait. Eiji inspira, aussi silencieusement que possible. Comme pour faire taire ce qui s'animait au fond de lui. Il le savait, ce n'était pas le moment. Il y avait bien plus important présentement. Comme le fait qu'un objet lui avait été dérobé. Un objet qui faisait écho à un autre et dont le sens profond lui échappait toujours.

« Tu parles de la boite ? »

Cette boite. L'objet de toutes les crises. Du moins, de celles qu'il avait traversé avec Kassie jusque là. Finalement, on en revenait toujours au même. Quand il s'agissait d'accomplir une mission, ils ne se comprenaient plus que sur ce terrain là et devenait incapables de penser à autre chose. Comme si leurs corps et leurs esprits se conditionnaient d'eux même. Eiji se rapprocha d'elle pour voir le symbole et fronça les sourcils en entendant ses mots. La trahison du passé était allée bien loin n'est-ce pas ?

« Parles moi de cette boite. »

Jusqu'à présent, il ne lui avait jamais posé de question directe a ce niveau là. Mais maintenant, ça s'imposait. Parce que si les deux familles s'étaient autrefois alliées, allant jusqu'à en partager la clé. Alors, elle était peut-être là, la raison de leur ancienne trahison. Eiji avait besoin de savoir. Besoin de savoir contre quoi il se battait réellement. Besoin de savoir sur combien de fronts différents devraient porter ses assauts. Finalement, cette mission était peut-être plus importante pour lui que pour elle.

Un soupir, las comme souvent. Comme une rengaine qui ne cesse de revenir et qui redevient si vite sa marque de fabrique. Elle s'ouvre à lui. Donne des détails et lui, il ne sait toujours pas si il le doit. Cette douleur. Elle revient. Comme un étau qui se pose autour de son cœur et qui le presse, un peu plus à chaque instant. Il va l'écraser ce poids lancinant, l'aliéné et peut-être même qu'un jour, il le tuera tout simplement.
A qui pouvait-il bien parler de ça ? De tout ces soucis qui courraient sans cesse dans son esprit. De ses fils qui se mélangeaient les uns aux autres et tiraient sur les cordes de sa santé aussi bien mentale que physique. Il le savait, des points d'accroche il en avait. Des bouées qui le retenait mais ne seraient-ils pas fatigués à un moment donné ?

Eiji s'égare, il le sent. Et pourtant ce n'est pas le moment. Kassie n'a pas besoin de ça. Pas besoin de quelqu'un qui tombe en miette, s’effrite et s'effondre lentement.

« Laisses moi quelques minutes. »

Juste quelques minutes. Un instant pour tout organiser. Parce que tout à volé en éclat. Tout s'est dispersé. Il va tomber, sombrer et se briser. Mais il ne peux pas, n'est-ce pas ? Il ne peut pas. Pas comme ça. Pas maintenant. Pas dans ce genre d'instant. Mais sa devient trop compliqué... Il y a sa famille qui un jour à offert un œuf de basilic à la sienne. Sa famille qui a passé un pacte ancien avec la sienne. Puis sa famille encore, qui se lie à une autre et qui les annihiles presque, forçant l'exil, apportant la mort. Il se sont éteint. Jusqu'où ira-t-elle pour cette boite ? Jusqu'à se lier à eux à nouveau ? Elle ne pouvait pas, n'est-ce pas ? Parce que ça rentrerait en conflit avec ce qu'il voulait lui... Est-ce que la fin allait naître ici ?
Il le sentait son corps faiblir, a tel point qu'il du aller s'asseoir pour s'assurer que seuls ses pensées pouvaient s'effondrer. Un masque qui en cache un autre et qui se place plus mal encore que le précédent. Au fond, il le sent, au moindre mouvement, il pourrait vriller totalement.


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 5:15

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 08h30
Ton souffle sur ma nuque alors que tu contemple ce que je te montre, que tu écoute ce que je te dis. Pour répondre par une nouvelle question, la première. Finalement, peut-être que ça ira ? Peut-être que nous y arriverons ?

« La boite de Pandore. Tu as déjà dû en entendre parler ? Elle est célèbre même dans le folklore moldu, même s’ils n’y ont rien compris. Je t’arrête tout de suite, je ne compte pas annihiler la terre entière avec cette boite. »

Je m’étais avancée dans mes réponses avant même que tu n’aies le temps de réagir, comme si continuer à ce concentré sur cet objectif était la seule chose qui me permettais encore de garder la tête froide. Et c’était le cas. Toi en revanche, pour la première fois tu me demandais un temps d’arrêt. Comme figé, je regardais le mur alors que tu te déplaçais pour t’asseoir. Mon regard se tourna vers toi. Mon cœur eu un raté alors que je te voyais emprunt à mille et une pensée, que n’aurais-je pas fait pour en saisir le fil ?

Comme une réponse à ma prière, l’empathie prie le dessus, un bouillon de plusieurs choses que je ne compris pas, que je n’arrivais pas à saisir mais qui faisait écho à ma propre douleur. Je fermais les yeux pour refermer les vannes qui c’était ouverte bien malgré moi. Depuis quand est-ce que le robinet des émotions extérieur décidais de faire des siennes ? Sans doute depuis que je n’étais plus capable de faire face à mes propres pensées.

Je m’approche, je m’genou devant toi, posant une main tremblante sur ta cuisse. Quand je reprends la parole, ma voix est bien plus douce, bien plus tendre que ce que j’aurais voulu.

« Eiji, parle-moi. Tu connais ses gens ? Tu es bizarre depuis que je t’ais annoncer notre voyage. »

Ma main se crispe sur ta cuisse, tel une pensée douloureuse qui me viens à l’esprit. Hier soir aussi, c’était un contre-coup de ses bizarreries ?

« Si tu regrette hier soir, on peux faire comme s’il ne ce n’était rien passée. J'ai pensée que c'est ce que tu voudrais. »

Pourquoi on en revient à ça ? Pourquoi je prononce cette phrase ? C’est la dernière chose dont tu as besoin, je pense commencer à te connaître suffisamment pour savoir que les attaches, ce n’est pas toi. Je soupire une nouvelle fois, j’ai les larmes aux yeux. Est-ce ce trop plein de sentiment qui refait surface ? Les tiens qui mon lacéré ? Ou les miens pour lesquelles je ne peux pas faire l’autruche. Tu était parti... Et j'ai cru que j’allais me brisée, je ne peux pas te laisser me brisée.

« Ne te sent pas obligé de me suivre pour un contrat, s'il te plait. Je n'ai pas envie que ce soit la seule raison qui te pousserais à venir avec moi. Donc si tu veux, rentre. »

Un murmure, une plainte. Ma tête se pose sur tes genoux. Pourquoi est-ce qu’il faut que ce soit si compliqué avec toi ? Dis-moi que tu veux partir, que tu en as assez. Dis-moi que tu me hais, que tu ne veux pas me voir. Dis-moi ce que tu veux, mais ne fait pas ça, ne redeviens pas silencieux.

« Eiji… »



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 5:39
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 


Pourquoi... Pourquoi était-il comme ça ? Qu'est-ce qui n'allait pas chez lui ? Qu'est-ce qui n'allait plus ? Là. Maintenant. Il y avait quelque chose qui ne rentrait plus dans la bonne case. Qui refusait pertinemment de retourner à sa place et ça faisait mal. Ça lui faisait un mal de chien. Que n'aurait-il pas donné pour avoir l'épaule de sa cousine, les mots de son cousin. Il en avait besoin. Parce que ce qui le rattachait à la raison depuis toutes ces années, c'était eux. Juste eux. Il ne leur avait jamais dit. Il n'avait jamais prononcé ses mots pour eux. Mais ils étaient la seule chose qui le faisait tenir depuis des années. La seule chose. Encore plus maintenant. Aucune de ses actions n'était effectuée sans qu'il pense à eux mais là... Là, il n'y arrivait pas. Il y avait comme un grain de sable qui s'était glisser dans l'engrenage. L'empêchant de tourner, le faisant complètement vriller. Et ça faisait mal. Comme un peu tout en vérité. Comme si un poison coulait dans ses veines et lui faisait totalement perdre la raison. Il allait sombrer.

Assis, la tête basse, son poing vient frapper contre la table. Ça n'arriverait pas. Pas maintenant. Sa mâchoire se crispa et la douleur augmenta lorsqu'elle arriva près de lui, mettant genoux à terre.
Ne fait pas ça. Éloignes toi. Des mots qu'il ne prononcera pas. Pourtant, plus elle lui parlait et plus il s'enfonçait. Il n'y arrivait pas. Il y en avait trop. Des tensions nés de partout, des faits qui revenaient sans cesse, des erreurs encore et toujours. Les mêmes, qui tournoyaient et qui se redessinait.

« Arrêtes. »

Stop. C'était trop. Trop pour lui. Trop pour celui qu'on avait conditionné pour ne rien ressentir. Trop pour celui qui avait toujours prétendu que c'était le cas. Même si c'était faux au final et si il n'arrivait à maintenir ce masque que grâce à Kaneko. Il lui fallait un instant. Juste un instant. Quelques minutes pour revenir à lui. Mais ça ne marchait pas, les paroles de Kassie s'inséraient en lui, glissait, ouvrait des portes qu'il pensait avoir refermées. Un peu plus et il en aurait eu presque du mal à respirer.

« Tu ne sais pas de quoi tu parles. Arrêtes d'essayer. »

Il le lui avait déjà dit ça, n'est-ce pas ? Il le lui avait déjà dit et il savait aussi comment ça avait fini. Par une gifle cinglante qui l'avait fait mettre un genou à terre. Pourtant la repousser, c'était le seul moyen qu'il avait de s'aider maintenant. Faire autrement il ne savait pas. Pas alors qu'il s'énervait lui-même jusqu'à ne plus se supporter. Eiji se redressa et se leva. La colère ne l'aiderait pas et pourtant elle était là. Elle brûlait, tranchait, cinglait.

« Ne mélanges pas tout. Ne mélange pas cette nuit et le reste ! Ne m'insultes pas. »

Le cerveau. Il ne marche plus. Il est brisé. Ça lui fait trop mal de s'organiser. Ça ne fonctionne pas. Ça ne veut pas fonctionner. Une inspiration et il se laisse tomber à nouveau, pose son front dans sa main. Il faut qu'il reprenne le contrôle. Juste assez pour ne pas vriller, pour ne pas commettre une nouvelle erreur.

« Je n'aime pas le Japon. Où plutôt, je n'aime pas cette ville. Ni cette famille. Ni son passé. »

Un souffle alors qu'il se pince l'arrête du nez. Il va falloir faire du tri. Il y a trop de choses qui viennent se mélanger. A quoi penses t-elle ? Et lui... A quoi penses t-il ?


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 6:02

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Valise Magique ¤ 4 mars 2024 - 08h30
Le rejet, pur et simple. Une douleur dans la poitrine, un mal de chien qui me coupais le souffle alors que tu te relevais, me repoussant en arrière de fait. Je restais assise, dans la position dans laquelle tu m’avais simplement jeté, comme paralysée. Je ne te regardais plus, préférant fixer un point invisible proche de mes phalanges. Je devais ravalée ses perles salées qui menaçais à chaque seconde de finir par me faire perdre le contrôle. Je serre les poings alors que ta voix claque comme une gifle. Mon regard s’assombrit avant de finir par s’éteindre. Je me relève, je me force à avoir la tête haute en replaçant ma jupe, en remontant mes cuissardes.

Je t’insulte ? Je confonds tout ? Très bien.

Que restera-t-il à confondre s’il n’y a plus rien. Plus rien que le vide. Un poids sur ce cœur que j’avais pourtant voulu murer de béton armée, entourée de glace et ne plus jamais ouvrir. Tes mots… Ils ont la même porter qu’un de ses coups de poignard que tu sais donner avec tant de précision. Si bien que je peine à relevée les derniers, qui ne se tourne pas vers moi.

« Je te l’ai dit. Si tu ne veux pas être ici, rien ne t’y oblige. Je me débrouillerais. »

Une voix éteinte. Mes ongles s’enfoncent dans les parties charnues de l’intérieur de mes mains. Je m’avance vers le lit, attrape cette chaine, ce médaillon. Je l’enferme dans mon poing pour le serrer une dernière fois avant de faire votre face. Je lève le bras, il me parait si lourd. La chaîne se déplie devant toi laissant le médaillon se balancer avec lenteur sous tes yeux.

« Je m’efforcerais de ne plus te déranger. Si c’est ce que tu souhaites. »

Des mots froids qui me fende le cœur, j’étouffe. Je ne peux pas attendre la moindre réponse. Je ne supporterais pas de l’entendre. Car je sais que du moment où tu le reprendras, je ne serais plus qu’une poupée de porcelaine brisée. Je laisse le médaillon s’enrouler sur la table en te dépassant. Puis je quitte cette bulle, qui deviens aujourd’hui le cœur de mon plus beau souvenir et sans doute du pire.

En arrivant dans la chambre, tout n’est que sang, odeur âcre et désagréable qui me picote les narines. Mais je n’en ai cure. Combien de fois m’aura tu fais pleurer ? Car là, tout de suite, j’explose. Je sors ma baguette et je m’exprime de la seule façon que je connaisse quand la frustration et la peine devienne trop forte : par la colère. Le feu, le sang et la rage remplacerons les doux souvenir d’un rêve éphémère à mesure que je détruirais cette foutue chambre. Mais tu ne sera probablement plus la pour en être témoins de toute façon.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 6:36
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 

Elle le rendait fou. Plus fou qu'il n'aurait jamais cru l'être. Elle ne comprenait pas. Ne voulait pas comprendre. Ce qu'elle lui jetait au visage, il se le prenait de plein fouet, si faible qu'il était. De la rage, de la colère, une sensation sourde qui lui vrillait les entrailles. Il aurait préféré ne plus rien ressentir, s'éteindre et disparaître. Mais la sensation montait encore alors qu'il tentait vainement de l'éteindre. Puis le coup de grâce, ce médaillon lâcher sur le bord de la table comme si l'objet n'était rien, comme si le contrat n'était rien, comme si lui n'était rien. Eiji s'enfonça alors qu'elle remontait à la surface. Les pensées brisées, les envies brisées et tout partait dans tous les sens. Tout bondissait hors de lui sans qu'il ne réussisse à se maîtriser. Eiji entrait rarement dans des colères noires. Pas aussi noires que celle là. Pas aussi violente non plus. Elle dépassait les bornes. Encore. Gamine pourrie gâtée qui ne voyait pas plus loin que le bout de son nez. Il le comprenait maintenant, cet adage qui disait qu'il fallait vivre sans sentiments.

De rage, il attrapa la médaillon et le serra entre ses doigts avant de quitter son siège pour rejoindre la sortie de cette maudite valise. Ce qu'il vit dans la chambre aurait dû l'interpeller, l'arrêter. Impossible. Eiji posa une main avec fermeté sur le poignet de la jeune femme. L'obligeant à abaisser sa fichue baguette avant qu'elle ne brise tout.

« Mais qu'est-ce que tu fais ! »

De la rage. De l'angoisse. De la frustration. Eiji n'était plus lui même. Il bouillonnait. Non. C'était pire que ça. Il implosait. Folie, douleur, colère, terreur. De tout. Il y avait de tout à profusion comme si les sentiments si longtemps enfermés demandaient à s'échapper tous en même temps.
De force, il lui remit le médaillon entre les doigts. Qu'elle s'avise encore de s'en séparer et il considérerait le contrat comme définitivement rompu. Elle ne comprenait rien. Comme toujours. Eiji inspira. Essayant de contenir la colère pour éviter qu'elle ne se déverse encore.

« Quand est-ce que tu comprendras qu'il n'y a pas que toi dans cette histoire ? Que tout va plus loin que ta petite personne ?! Tu veux des mots. Tu vas en avoir. Mais je ne répéterai rien deux fois. »

Jamais. Une fois c'était déjà trop. Une fois c'était lui en demander beaucoup. Parce que les mots, il ne les voyaient pas. Parce que les mots, il n'en avait pas besoin d'ordinaire. Parce que son monde n'était pas fait pour en prononcer. Après tout, une ombre ne parle pas n'est-ce pas.
La main entourant toujours fermement son poignet, il la force à le regarder. Ses yeux ébène offre un contraste assez saisissant avec le ton de sa voix qui frôle la froideur des  pôles.

« Ne prétends pas savoir à quoi tu m'obliges, ni avoir le droit de te débarrasser de moi comme ça. Tu n'es ni une reine, ni une princesse qui, en claquant des doigts, fait apparaître et disparaître ce qui lui plaît ou pas. Je croyais que tu avais au moins compris ça. »

Depuis le temps qu'il le lui criait... Il allait finir par s'en égosiller. Pourquoi fallait-il toujours revenir sur le passé. Pourquoi fallait-il toujours qu'elle le force à en parler. A le dire. Encore et toujours. Avec de plus en plus de mots. Il la détestait pour ça. Elle le brisait sans le vouloir, sans s'en rendre compte. Elle le tuait lentement mais sûrement tout en terminant son travail un peu plus encore à chaque fois.

« Je sais pourquoi je suis là et ce n'est pas pour toi. Si je suis venu ici, c'est pour eux. Pour ce que tu pourrais faire avec eux. N'y a-t-il donc rien dans tes fichus journaux de famille qui soit plus intéressant que les sombres pensées de tes ancêtres. Des faits peut-être, des vérités aussi ? Tu me l'as dit toi-même n'est-ce pas... Des informations sur ma famille, il n'y en a plus depuis une date très précise. Dit moi, exactement, depuis quelle date avez partager cette clé ? A quelle date ceux avec qui vous avez scellé ce nouveau pacte, sont ils montés au pouvoir ? Si aveugle que tu ne t'intéresse à rien d'autre que toi et tes petits désirs... »

Égoïste finie. Sûrement plus que lui. Il n'en pouvait plus. C'était trop pour lui. Elle le rendait malade, dingue et elle se prenait le plaisir, en prime, de mélanger cette nuit avec cette histoire. C'était pire qu'une insulte. C'était un coup de poignard dans le dos, un autre, un énième. Un de trop sûrement.


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 7:05

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Chambre d'hotel ¤ 4 mars 2024 - 08h40
Un assurdiato et je laissais tout sortir, s’exprimé. Les flux magiques arrivaient par vague, je ne contrôlais plus rien, même pas ma propre colère. Ou était-ce de la peine ? Les deux probablement. Espèce de crétin. A ne rien comprendre, à ne rien entendre. A toujours vouloir le conflit. Le gel un jour, la chaleur de la lave le lendemain. Crétin… Crétin… Un coussin qui éclate, rependant ses plumes dans une cascade presque poétique. La main gauche qui se lève à nouveau pour faire voler en éclat un miroir. Un nouveau geste qui s’amorce…

Et une poigne qui arrête le geste ?

C’est à lui que je devrais faire mal tout comme il me fait mal. Je vois rouge. Je tente de me dégager de la prise, impossible il irait jusqu’à me faire mal, encore une fois, pour ce faire entendre. Le voila qui m’insulte, me rabaisse. Me traite d’égoïste, d’égocentrique. Ma gorge me brûle. Mais je me tais, je laisse mon regarde s’exprimé pour moi, aussi noir que le sien.

« Ce que je venais faire avec eux ? Tu te fou de moi ? »

Je le coupe, il n’écoute pas et poursuit sans m’entendre. A quoi sert donc que j’essai d’être transparente, honnête s’il n’écoute pas ? Mais qu’est-ce qu’il croit à la fin ? Et quel est le rapport entre mon invitation et sa présence ? Qui c’est qui ramène tout a sa petite personne maintenant ?

Des pensées qui fusent, la colère qui s’exprime mais qui ne m’empêche pas de l’entendre. Je me coupe alors que j’allais répliquer quand j’entends sa dernière phrase. Je le regarde comme si je le voyais pour la première fois. Qui utilise l’autre maintenant ? Il est venu pour eux ? Il en sait plus qu’il ne le dit, depuis combien de temps ? Lui aussi, a voulu m’utiliser ? Il c’est fichu de moi, depuis le début ? C’était donc ça la raison qui l’a poussé à conclure notre accord dans la cabane hurlante ? Des milliers de question, des pensée négative. Je suis complètement paumé. Il m’a mentis ? Depuis le début ?

« Tu me fait mal. »

Des mots, un cri du cœur et du corps alors que mes jambes me lâchent pour de bon et que je tombe a genoux, le bras toujours suspendu a sa prise. Je ne peux plus les arrêtés, ses perles salées qui dégouline sur mon visage et m’enlaidisse à mesure qu’il me retire toute ma fierté. Les rouages se mettent en place doucement, je revois les écrits j’essaie de donner du sens à tous ce qu’il m’a dit. Une seule question persiste cependant, pourquoi a-t-il réellement accepter ce contrat ?

« Ce contrat… c’est une affaire de… vengeance ? »

Une voix brisée, qui tremble, qui s’étrangle dans le nœud qui s’est formé dans ma gorge. On ne peut faire confiance à personne, personne. Je l’ai pourtant appris jeune. Je l’ai appris avec ma mère, avec Vincent après ça et Tasha. Et pourtant, une fois encore.

« Pourquoi j’ai l’impression que tu as bien plus de réponse que moi ? »

Aussi faible qu’est cette intonation, elle cherche des réponses, elle tente de donner du sens à tous ses mois, à ses deux derniers jours, à tous ce qui à pu arrivée depuis leurs rencontre. Elle tente de défaire ce qui s’est insinué bien trop profondément en moi pour que je puisse le détruire. Pas a propos de moi, d’eux ?

« Je t’ai pourtant montré, je t’ai dit ce que je savais. Si tu en savais plus, pourquoi tu ne m’as rien dit ? »

Rhétorique ou réelle interrogation ? Une pensée plus pour moi-même ou qui t’étais véritablement adresser ? Car que ça me concerne ou non, c’était mon poignet que tu t’évertuais à marquer et mon cœur que tu semblais vouloir briser, ou peut-être mon esprit. Une question pour savoir ce que renferme cet esprit si secret qui à l’air de m’accuser sans que je ne comprenne de quoi ou pourquoi. Mes yeux peine à ce lever vers toi, à te regarder. Comme si ta simple vue pouvait me tuer.

« Qu’est-ce que tu croyais que j’allais faire ici Eiji ? »

Une question, pour tout résoudre.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin





Dernière édition par Kassie G. Ollivander le Ven 14 Juin 2019 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 15:58
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 

Pourquoi est-ce que ça terminait toujours ainsi entre eux ? Pourquoi n'étaient-ils pas capable de s'entendre et de se comprendre autrement ? Ça n'avait jamais marché n'est-ce pas ? A croire qu'ils préféraient tout deux le conflit plutôt que s'asseoir autour d'une table pour parler. Qu'ils préféraient se déchirer, se détruire mutuellement à chaque minute qui passait. Comme si c'était normal comme façon de fonctionner. Comme si c'était sain au final. Eiji crispa la mâchoire, resserrant son étreinte sur son poignet alors qu'il avait déjà conscience qu'il lui faisait mal. Aveugles et sourds, ainsi ils étaient. Incapables de voir plus loin que le bout de leurs nez respectifs, ils butaient sur les mots, sur les secrets et en disait toujours trop ou pas assez. A chaque fois c'était pareil. Après le calme, naissait la tempête et elle les emportaient.
Il ne la laissa pas en placer une. Pas un mot, il ne l'écoutait même pas. Il en était incapable. Fermé, brisé, quelque chose c'était cassé et avec ses mots, il essayait de reconstruire quelque chose. Une barrière, une autre, qui viendrait consolider la précédente et qui lui permettrait peut-être de vivre dans une forme d'oubli permanent. Il en avait besoin. Presque autant qu'elle sûrement. Ou bien c'était autre chose qu'il souhaitait, une vérité qu'il n'arrivait pas à assumer parce qu'il y avait plus qu'eux dans cette histoire. Plus qu'elle et largement plus que lui.

Elle s'effondra sur le sol alors qu'il la retenait toujours et son cœur rata un battement lorsqu'il vit les larmes perlées au coin de ses yeux. L'espace d'un instant, il les a vus dans ses yeux les questions. Autant de lames qui viennent se poser sur lui. Comme si la boite de pandore qui refermait son cœur s'était ouverte. Il lâche sa main dans un souffle sans pour autant s'effondrer. Il a besoin de tenir. Juste un peu plus. Un peu plus pour qu'aucun d'eux ne disparaisse totalement.
La vengeance, est-ce que c'était ça, au fond qu'il avait cherché ? Se voilant la face alors qu'il jugeait que c'était ses propres pensées qui l'avait mené à conclure ce marché. Tout ça, pour une simple vengeance ? Eiji vacilla, posant une main sur son front. Finalement, il ployait lui aussi, ses genoux rejoignant le sol alors qu'une boule se formait dans sa gorge. Pourquoi était-ce si compliqué que d'échanger avec elle et de lui parler ? Il garda le silence un long moment. Fixant la jeune femme sans vraiment la voir. Lorsqu'il reprit la parole, sa voix n'était plus qu'un souffle. Un souffle douloureux qui avait du mal à se faire une place dans le amas des émotions divergentes qui glissaient en lui.

« Ce n'était pas une histoire de vengeance. Je te l'ai dis... C'était mon choix, peut importait le passé. »

Un soupire. Encore un avant que ses genoux ne le portent plus alors qu'ils étaient déjà au sol. Eiji s’assit. Las, épuisé. Si fatigué qu'il aurait préféré pouvoir tout oublier. Revenir en arrière, ne pas la croiser. Mais c'était fait n'est-ce pas ? Maintenant, il n'avait plus le choix.

« Nous avons des archives chez nous, qui retracent de vieilles histoires. Certaines d'entre elles concerne les Imagawa et le lien qu'ils ont eut avec ta famille. Pour moi, c'était le passé... Puis tu as reçu cette lettre, ce sceau scellé, je ne pensais pas le voir maintenant. Plus tard peut-être... »

Plus tard. Quand lui et son clan seraient près. Qu'ils seraient stables. Que l'extinction ne serait plus si proche et que les tensions nées de la mort de leur précédent chef seraient totalement apaisées. Comme un vieux souvenir. Eiji passa la main sur son cœur, froissa les pans de son kimono. Il y avait trop de douleurs ici. Trop de non dit qui d'ordinaire était si aisément retenus par la froideur mêlée de douceur de sa cousine.

« Si je suis venu... C'est autant pour trouver des réponses à mes questions, m'assurer que mon choix était bon. Que pour t'aider... Peut-être. »

Trahi moi une fois, honte sur toi. Trahi moi deux fois, honte sur moi. Si il avait pu, peut-être que c'est à cet instant précis qu'une larme aurait pu rouler sur sa joue. Mais ça, il le contrôlait encore. Timide, maladroit, Eiji fit glisser sa main sur le sol à la recherche des doigts de la jeune femme. Un touché simple, un touché doux, juste pour garder un lien tissé. Un lien qu'il ne voulait pas encore voir se briser.


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyLun 10 Juin 2019 - 16:50

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Chambre d'hotel ¤ 4 mars 2024 - 08h45
Ma main, elle retombe mollement pour venir taper contre le sol. Je ne ta retiens même pas quand tu la lâche, je la laisse mourir. C’est une belle métaphore, non ? Tu lâche, elle tombe, elle meurt. Elle se laisse disparaître petit à petit. Je la ramène à moi avec ma seconde main. Je ne m’étais même pas rendu compte que la fine chaine était enroulée autour de mes doigts et que je serrais ce médaillon, ce symbole avec tant de force que j’en imprimais presque les dessins dans ma peau. Je la regarde, cette main. Ou bien je regarde ce qu’elle contient sans vraiment le voir ? Puis je la ramène, au plus près de ma poitrine, comme pour faire écho à ton propre geste. Je suis vide, je suis las et je respire à peine.

Je ne bouge plus, je ne vois plus. Je suis comme paralysée alors que tes mots me blessent encore un peu plus. Pourquoi ne somme nous capable de nous comprendre que dans le silence ? Pourquoi est-ce que dès que les voix s’élèvent tous se brise ? Qu’essayons-nous de caché à ce point pour ne plus savoir communiquer qu’en se blessant mutuellement ? Mon corps tremble, il me fait mal tout entier. Comme si s’insinuais en moi un poison qui me paralysais les sens et me privais petit à petit de l’air dont j’essayais de me saisir alors que mes respirations saccadaient, haletante, difficile.

Pourquoi tu parles aux passées ? « Peu importait » donc finalement maintenant, il t’importe ? « C’était le passé » et maintenant tu pense que c’est notre présent ? Le voir plus tard… Qu’est-ce que tu attendais de voir plus tard ? « Peut-être », peut-être que c’est simplement trop. Trop, beaucoup trop. Quand ta main effleure la mienne, celle qui est rester sur le sol, soutenant le poids de mon corps qui n’appel qu’à ce coucher, qu’à s’effondre. Celle que j’ai tant crispé que mes jointures en sont devenues aussi blême que mon visage, aussi vide de son sang que mes joues qui ont perdu leurs rosés naturels. Elle me brûle, ce contacte me brûle. Et pourtant, je ne la retirerais pour rien au monde, cette main sur la mienne. Je dois être masochiste pour vouloir poursuivre cette douleur, pour apprendre à aimer ce mal.

« Je ne connais pas les détails de cette histoire, je ne suis pas certaine de vouloir les connaitre. »

Ma voix est blanche, un murmure, celui d’un automate. Lentement, je remonte la main qui tiens le médaillon pour le glissé autour de mon cou. En tombant il rebondit à plusieurs reprises contre ma poitrine. La seconde main ne bouge pas, elle ne brisera pas ce dernier lien, elle à trop peur de te voir disparaître si le contact de nos peaux s’effrite.

Ma main libre remonte ma jupe, jusqu’en haut de ma cuisse pour laisser voir une lanière de cuir noir, celle qui retiens une dague que tu ne connais que trop bien pour me l’avoir emprunté hier. Invisible sous mes vêtements, mais toujours présente, un peu comme toi. Je détache le bouton pression qui la retiens dans son étau et la sort. Je trouve la force de me redresser juste quelques instants, pour poursuivre le geste que j’ai commencé.

« Si tu as si peu confiance en moi après… tout… »

Tout, tout depuis la cabane hurlante, jusqu’au ministère en passant par l’épisode de la chambre des secrets. Tout, depuis cette soirée autour d’une bouteille de saké jusqu’à ses heures d’entraînement que nous avons passée ensemble. Tout, depuis ce moment ou mon corps tout entier à préféré jouer les remparts pour protéger le tiens plutôt que de pensée aussi égoïstement que tu le dis, en passant par cette nuit… Cette nuit… Je glisse la dague dans ta main de libre, mon poing se referme sur le tiens, alors que le manche de cuir disparaît sous la prise que je te force à avoir.

« Si tu crois encore que je suis capable de trahir… »

Je place la pointe au plus près de mon cœur, levant ton bras pour lui donner une direction. Enfonçant le métal jusqu’à le sentir à travers le tissu du vêtement. Je suis éteinte. Je suis vivante, mais pourquoi j’ai l’impression d’être déjà morte ?

« Alors fini ce geste, parce que je me sens déjà mourir. »

Tu me tue, simplement. Et cette mort est bien plus douloureuse, bien plus affreuse qu’une mort réelle et physique. Alors finalement, si tu compte me détruire, ait au moins la clémence de le faire d’un cou net et rapide. Aussi précis que quand tu as ôté l’étincelle du regard de ses deux hommes. Montre-moi au moins la même sympathie, car pour le moment tu es bien plus cruel envers moi qu’envers les ennemis avec qui je t’ai déjà vue agir.

Mais moi, je n’ai plus l’envie, plus la force. Les larmes ne coulent même plus, il ne reste plus que la douleur. Même mon âme, j'ai l'impression qu'elle c'est envoler car plus rien d'autre n'habite mon regard que les abysses.

Ma tête penche, jusqu’à tomber sur ton épaule. Mais je la retiens, comme ça il n’y a pas de contact. Je suis assez proche cependant pour sentir l’odeur de ta peau, sentir mon souffle rebondir contre toi. Doucement ma main libère la tienne, glissant peu à peu le long de ta main à l’image d’une douce caresse, presque. Elle se laisse simplement tomber, je la laisse tomber.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin





Dernière édition par Kassie G. Ollivander le Ven 14 Juin 2019 - 0:20, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyJeu 13 Juin 2019 - 23:31
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 

Est-ce que c'était ça, perdre pied ? Se faire trimballer d'un point A à un point B sans même s'en rendre compte ? Voir son cœur naître et mourir au rythme de la respiration de l'autre ? Se demander, en permanence, si demain serait mieux ou moins bien ? Si une nouvelle surprise viendrait, bonne ou mauvaise ? Si l'autre allait bien, s'en sortait, vivait ? Est-ce que c'était ça, s'ouvrir ? Et... Est-ce qu'il aimait ça ?
Du coin des yeux, il la vit faire un mouvement alors qu'elle relevait sa jupe de cuir pour en dégager la dague. Assis sur le sol, la tête basse, il suivit ses mouvement sans vraiment les voir, ses yeux ne semblants pas vouloir relayer cette nouvelle information à son cerveau alors que la dague glissait entre ses doigts, que Kassie enroulait sa main autour et que la pointe s'enfonçait doucement autour de son cœur.

Qu'es-ce que c'était, cette sensation ? Comme si le vide naissait, accompagné de l'angoisse. D'une tristesse qui n'avait pas d'origine et qui lui donnait l'impression que son cœur allait se détacher. Est-ce que c'était normal que ses sourcils se froncent, que sa mâchoire se crispe et qu'il sente une brûlure dans ses yeux. Qu'est-ce que c'était, ce mal qui le rongeait ?
Les doigts d'Eiji assurèrent leur prise sur la lame alors qu'il ne quittait pas des yeux leurs mains liées. Est-ce qu'il pouvait encore le faire, ça ? Un coup à peine, juste y poser son poids pour que la lame s'enfonce, comme dans du beurre et que le sang commence à couler. Est-ce qu'il pouvait le faire ça ? Ce serait tellement plus simple. Tellement plus juste aussi. Une peine en moins, un souci en moins, un devoir en moins. Et l'honneur ? Il était où l'honneur dans tout ça ? Sa mâchoire se crispa. Il n'était même pas question de ça. Même en rassemblant sa volonté, il n'avait pas le goût de la tuer. Il n'avait pas envie d'accepter la douleur de la jeune femme comme la sienne lorsqu'il lui transpercerait le cœur, il ne le supporterait pas. Eiji ferma les yeux, laissant sa tête aller en arrière alors que la poigne de la jeune femme se détachait, comme une caresse. Une caresse.

Et la mort ? Elle était comme ça, la mort ? Pas la physique. Mais celle de l'âme ? Celle qui permet de tout enfermer, de tout masquer. Elle faisait mal, cette mort elle aussi. La main d'Eiji retomba, lentement, tremblante alors que ses doigts restaient enroulés autour de la dague. Il ne pouvait pas finalement. Il n'y arriverait pas.
La tête toujours en arrière, il rouvrit les yeux, fixant le plafond tout en prenant une profonde inspiration. Il ne pouvait pas et la dague tomba près de lui. Éteindre. Juste s'éteindre et ne plus rien voir, ne plus rien ressentir. Être aussi mécanique qu'un robot, un automate qui agissait selon un code sans jamais en déroger. Oui... Peut-être. Son regard se posa sur sa main qui était restée en contact avec celle de la jeune femme et il pinça les lèvres. Doucement, il la retira, fermant les doigts dans le vide. Il fallait arrêter ça, n'est-ce pas ? Redevenir comme avant, laisser la colère s'en aller. Se fermer.

La main qui tenait la dague précédemment vint se pose sur la joue de la jeune femme alors qu'il attirait sa tête sur son épaule. Qu'elle se repose enfin, qu'il se repose aussi. Tout les deux, sans un bruit. Juste là. Un instant. Pas plus. Un moment avant de repartir. Quelques secondes pour en finir. Se laisser mourir. C'était mieux n'est-ce pas ? Ne rien dire. Suivre. Et voir... plus tard.


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2019 - 0:06

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Chambre d'hotel ¤ 4 mars 2024 - 08h50
Tu ne me tueras pas, pas aujourd’hui du moins. J’attendais pourtant ce geste si simple, en me demandant si finalement il ne serait pas une libération en un sens. Ta main qui glisse peu à peu sur le sol, y lâche la lame de fer. L’autre qui s’en va, rompt le contact. Mon cœur rate un battement au moment où tu la retire. Finalement tu viens cueillir mon visage, du creux de ta paume. Je ferme les yeux, comme si ce contact était la douceur même dont j’avais besoin pour apaiser mes peurs. Comme si cette épaule sur laquelle tu approchais mon visage était le remède miraculeux auquel j’aspirais. Je reste comme ça, juste quelque instant. Le temps que mon cœur reprenne un rythme normal et que mon souffle s’apaise à mesure que je respirais l’odeur de ta peau. C’est étrange comme sensation, celle de tenir au creux de ta main. D’être à la fois une enfant, une femme et un monstre. Une enfant par la fragilité qui ressort au simple contact de ton regard. Une femme quand le désir ne m’envahit rien qu’en voyant une esquisse de sourire sur ton visage. Un monstre de te faire aussi mal que j’ai mal. De nous faire mal à tous les deux. Je comprends alors que dans tous ce beau manège, je suis autant bourreau que victime, après tout j’aurais pu mieux faire. J’aurais pu ne pas laisser mes craintes et mes cicatrices dictée ma réaction abusive, t’offrir plus que ce que je ne t’avais donné. C’est moi, qui ait toute gâchée. Mes mains froissent les pans de ton kimono alors que je cherche la force de me redressée. J’y parviens, presque à contre cœur et sans pour autant lâcher tes vêtements, pour plonger mon regard dans le tiens.

« Pourquoi est-ce qu’on ne sait pas communiquer quand on se parle ? »

Une question rhétorique dont je connais déjà la réponse me concernant. La peur, la panique. Tant de choses que je ne veux pas admettre et qui pourtant son bien ancré en moi, comme si tu t’étais glissée sous ma peau, insinué au plus profond de mon âme.

« Je… j’ai confiance en toi, si tu veux des réponses, pose les questions que tu veux. Et si… tu as des doutes, alors je me plierais à tes conditions. »

Je marque un temps d’arrêt, le temps de baisser les yeux. Trop de sentiments dans mes mots, trop de tremblement dans ma voix que je reconnais à peine tant elle est douce et si peu assurée. Je te lâche et je recule pour me mettre en chien de fusil, posant ma tête entre mes bras.

« Je n’ai pas forcément envie de faire alliance avec ses… gens. Mais j’ai un objectif et je jouerais la comédie le temps qu’il faudra pour obtenir ce que je veux. Ça ne veut pas dire pour autant que j’irais jusqu’à trahir notre contrat. On dit que les serpentard ne connaissent pas la loyauté, pour une descendante de Salazar Serpentard, je ne dois pas l’être tant que ça finalement. »

J’eu un petit sourire pour moi-même. Remontant mon regard vers toi. Je réfléchis à tous ce que tu m’as dit, ce que je n’ai pas forcément entendu dans l’instant et j’y réfléchit.

« Ma famille, mes ancêtres, ils se sont alliés avec ses gens c’est ça ? Ils ont quoi trahis ton clan ? C’est pour ça que je ne trouve plus trace de vous après cette date ? Tu n’es pas obligé de me raconter. Mais est-ce que tu crois vraiment que je te ferais la même chose ? »

Je soupire avant de reprendre mon monologue en passant une main dans mes cheveux.

« La vérité, c’est que je ne veux pas te présenter à mes frères parce que je ne leurs fait pas confiance. Enfin, surtout à Edward ils utilisent les gens comme des pions. Mattie, il n’y a personne en qui j’ai plus confiance, personne. Mais je n’ai pas envie de te voir comme un instrument, un pion. Je te l’ai déjà dit. »

Je parle trop, je vais te fatiguer. Mais d’un autre côté j’en ais besoin. Je veux débloquer cette situation.

« Je ne voulais pas être… froide avec toi tout à l’heure. Mais quand je me suis réveillée tu n’étais plus là, j’avais ce médaillon dans la main. J’ai cru simplement que le message c’était un genre de… salut ! on s’appelle hein ? »

J’avais saisi ledit médaillon que je faisais tourner entre mes doigts. Le regardant sans le voir.

« Enfin bref, je suis désolé pour ce que je t’ais dit. J’ai été injuste et puérile. »

Tu n’as probablement pas envie de m’entendre parler, pas autant. Je n’ose plus t’approcher ou te toucher. Juste te regarder, chercher tes iris pour y lire quelque chose, n’importe quoi. Ou peut-être justement quelque chose de précis ?

« Je crois que je réagis mal à l’abandon, presque aussi mal qu’à la trahison. »

Une fois encore, une réplique rhétorique qui n’avais pas besoin de réponse. Surtout que finalement, tu étais encore là, non ? J’avais donc réagi par anticipation, causant justement ce que je voulais éviter. C’était donc ça, un comportement autodestructeur ?

« Est-ce que tu veux poursuivre la mission ? Je sais que tes intérêts son personnel ici, j’ai compris. »

La vraie question, est-ce que tu resteras avec moi ? Est-ce que les dommages causés ici son irréparable ? Est-ce que j’ai... Tous gâchée ? Mais gâchée quoi, est-ce qu’il y avait vraiment quelque chose ici ? Je ne sais plus, je suis complètement paumé. Je ne veux pas te voir partir c’est la seule chose dont je suis encore certaine. J’engouffre mon visage dans mes bras, que j’ai croisés sur mes genoux.

Je ne tremble plus, plus vraiment. Et bizarrement une sorte de calme c’est installer en moi, comme si la tempête était passée et n’avais laisser qu’un vide, ce même vide que petit à petit tu avais commencé à remplir. Comme si de moi-même j’avais réouvert une plaie béante et que j’avais voulu remplir de glace, de faux-semblant. Kassie… Qu’est-ce que tu fou ?



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. Kurotchkine
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Eiji N. Kurotchkine
Exp : 32843
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Giphy
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2106
J'aime : 343
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2019 - 0:51
04.03.2024 - If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Spoiler:
 

Finalement, la vie était bien plus simple comme ça. Quand tout vous glissait dessus et que vous restiez étranger aux émotions les plus profondes. Quand vous réussissiez à taire la colère, la haine, la frustration, l'amour aussi ou du moins un sentiment s'en approchant. C'était ça, en fait. Il suffisait de trouver le moyen de tout enfermer. Une dague sur un cœur et sa main qui tremble. Ça avait scellé le reste. Ça allait mieux, c'était plus sain. Ce n'était pas tout à fait lui mais il pourrait s'en donner l'illusion pour un temps. Combien de temps ? Eiji inspira, profitant du contact de la jeune femme. L'apaisement. Sentir son esprit se vider malgré un fond de mal de tête, malgré cet étau qui semble près à vous compresser de part et d'autre. C'était mieux. Il respirait maintenant.
Kassie se détacha de lui et sa main vint rejoindre le sol alors que ses yeux plongeaient dans les siens. Ces mêmes yeux dans lesquels il a voulu distiller tant de choses hier, lorsque cette bulle les protégeaient encore du monde extérieur, dans la folie constante dans laquelle ils se plongeaient tout deux. Là aussi, il en voyait des choses. Mais elles glissaient, disparaissaient. C'était mieux comme ça. Le capter sans prendre le temps de le laisser s'ancrer. Pas de poids, pas de liberté, juste une forme de continuité. Eiji ne sourirait pas. Pas maintenant. Il ne répondrait pas, non plus. Parce qu'il n'y avait rien à répondre. Parce que c'était leur réel problème, se parler, échanger. Pourquoi ? Parce que c'était comme ça. Parce que d'un côté, comme de l'autre, aucun des deux n'était réellement près.

Le calme. Rester calme. Même quand elle s'ouvre à lui. Que les mots coulent lentement hors de ses lèvres. Rester calme et l'écouter sans plus de froideur que nécessaire. Juste être là mais ne pas essayer de retenir le reste. Être comme l'eau délicate qui court entre les montagnes sans jamais arriver jusqu'au torrent. Suivre un fil conducteur que personne ne voit, que personne n'a besoin de voir. Sans pour autant créer trop de distance. Être présent. C'était ça qu'elle voulait, non ? Que pouvait-il faire d'autre de toute façon ? Kassie parle, elle parle et bouge au rythme de ses paroles, il ne interromprait pas. Si ça pouvait permettre qu'ils avancent, ça aiderait peut-être. Ou pas ? Eiji ne savait pas, il ne savait plus rien depuis longtemps. Comme un enfant qui se raccrochait aux branches depuis trop d'année. S'il avait pu, il en aurait sûrement pleuré. Parce qu'au final, il l'a déjà ressenti ce vide intense. Cette abîme dans laquelle il a tenu des années. Des années sans rire, sans pleurer, en se laissant simplement exister.

Eiji ferma les yeux et acquiesça. A quoi ? Il ne savait même pas. Certaine confidence sont plus longues à venir que d'autres. Elles sont plus dangereuses. Elles nécessite une confiance absolue. Elles nécessites la certitude que jamais elles ne seront révélée.
Quand il eut le sentiment qu'elle avait terminé, il rouvrit enfin ses paupières pour poser un regard sur la jeune femme. Un regard doux, sûrement. Même si les étincelles brûlantes semblaient l'avoir quitté.

« Je te l'ai dis non ? Tu es ma famille maintenant... Je restes avec toi. »

Avec elle. Même si la route était visiblement pavée de mauvaises intentions pour eux. Eux si fiers, si semblables et si différents. Il se passa la main dans les cheveux, mal à l'aise avant de se redresser pour se mettre debout pour lui tendre la main. Une main tendue, comme elle l'avait fait tant de fois pour lui. Une main qui tenterait de ne plus la lâcher.
Sa famille ? Juste la sienne. Pas celle du clan. Une distinction compliquée. Un sous-entendu qu'elle ne saisirait peut-être pas, encore une fois. Un fin sourire, aussi discret qu'une brise du matin, glissa sur ses traits avant de disparaître.

« Ma famille, c'est tout pour moi. »

C'était plus que personne ne pourrait jamais l'être. Sa famille c'était Kaneko. C'était Iwao. C'était elle maintenant.
Il se baissa légèrement, attrapant finalement la main de la jeune femme pour l'aider à se relever avant de rompre le contact pour regarder la pièce dans laquelle ils se trouvaient.

« Je crois qu'on va devoir commencer par ça. »

Pas de sourire. Mes des yeux qui ne quittent pas ceux de la jeune femme. Une accroche dans le monde avant qu'il ne les baisse et se penche à nouveau vers le sol, récupérant la dague qui avait permis l'appel au calme.

« Ma famille à une histoire complexe et longue, elle remonte à loin. Mais... Pour faire simple. L'alliance de tes ancêtres avec la Famille Impériale actuelle à scellé le destin de la mienne. Pour beaucoup, nous n'existons plus. Nous avons disparu il y a des décennies quand un nouveau pouvoir à été mis en place. Disons simplement que les Imagawa ont intensifié une chute que mes ancêtres n'avaient pas anticipé. »

Pas anticipée... D'une certaine façon, ils avaient envisagés bien des options. Mais pas celle-là. Pas une alliance entre ceux à qui ils avaient donnés un œuf de basilic et leurs opposants sur le sol nippon. L'objet de cette guerre qui secouait le territoire japonais depuis trop longtemps. Et pourtant...
Un soupir, comme une fatalité. Il devait continué.

« Où est-ce qu'elle vit, cette 'amie de la famille' ? »

Revenir à la mission. Aviser après. C'était le plus simple pour eux et tout avait été dit non ? L'une ne souhaitait pas être abandonnée, l'autre ne voulait pas le faire ; est-ce que ça pouvait être plus clair ?
Il en avait besoin de ce chemin. Un chemin droit qui s'étend devant lui. Qui ne bouge pas. Noir. Ou Blanc. Rien entre les deux. Pourtant il n'est pas froid, ni distant, juste calme comment une onde reposante. Du moins, c'est ainsi qu'il se sent. Vidé mais reposé ; en paix avec quelque chose. Comme si une réponse avait été trouvée même si elle se devait, pour le moment, d'être enterrée.


Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://historia-pactum.forumactif.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://historia-pactum.forumactif.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://historia-pactum.forumactif.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33395
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4755
J'aime : 404
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 EmptyVen 14 Juin 2019 - 1:47

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Chambre d'hotel ¤ 4 mars 2024 - 08h50
Des yeux sombre et pourtant… doux ? L’étincelle qui les habitait la veille a disparue, mais quelque part, la mienne aussi elle s’est éteinte non ? Les mots pourtant, touchaient bien plus que le regard cette fois. Et je relevais la tête pour me plonger une nouvelle fois dans ses yeux qui avait un pouvoir incompréhensible sur moi. Je ne répondis rien mais tout passa par mes iris qui s’exprimais, une fois de plus, bien mieux que mes mots. De la reconnaissance, de la confiance, de la tendresse. Et une grande affection peut-être ? Un écho à ce que tu venais de me dire.

Je saisis cette main que tu me tendais. Me relevant avec souplesse et assurance avant de ranger ma dague dans son étui et de remettre ma jupe en place pour la rendre invisible malgré le cuir qui me collais au corps. Je replaçais une mèche de mes cheveux derrière une oreille avant de mettre un élastique dans ma bouche pour m’attacher les cheveux en une queue de cheval haute.

« On partage cette valeur. Mon frère Mattie, c’est mon monde. Et maintenant tu t’y es bien ancré aussi. »

Je l’avais suffisamment dit, suffisamment montré de diverses manières, je ne le dirais plus. Car ce chapitre devait se clore pour que nous puissions avancée à présent. La mission devait reprendre la première place de nos préoccupations. Devais-je te révélé mes petites machinations ? Je te l’avais dit, à mi-mot. Tu n’aimais pas les surprises. Je le savais maintenant. Et je savais aussi que tu serais aussi discret qu’une ombre. Pourtant quelque part j’avais envie de te surprendre aussi.

Couper dans ma réflexion quand tu me racontais un peu plus de ton histoire commune avec la famille impériale, je t’écoutais avec attention, mordant ma lèvre inférieure. Voilà donc pourquoi tu travaillais avec moi, pour les mêmes ambitions cette le vivre à nouveau. De retrouver la place qui te revenais de droit, à toi, à ton clan. Finalement, nous pourchassons les mêmes objectifs tout en étant différents. J’eu un soupire, un sourire alors que je baissais la tête pour la secouer, prenant ma décision. Celle de ne pas te mentir.

« Je t'aiderais a faire renaître ton clan de ses cendres. Je te le promets. »

Répondis-je simplement avec un clin d’œil. Mon accent laissait à désirer, des fautes de grammaire devais ponctuer mes phrases. Mais c’était suffisant pour répondre à la question qui suivis, dans sa langue natale ou du moins ce que j’en savais.

« C’était une jeune fille au père engagée par ma mère quand j’étais petite. Elle sortait de l’école Japonaise de magie. C’est elle qui m’a envoyé le yukata que je portais hier. Et elle qui m’a appris à servir le thé. Elle m’a aussi appris d’autres petites choses, comme à écouter ses conversations dans son dos. Comme elle parlait tout le temps japonais, j’ai appris quelques trucs. Je t’ai dit que j’avais plus besoin de toi comme garde du corps que comme traducteur, non ? »

Je te replaçais le contexte, bien sûr j’étais rouillée et je ne connaissais pas les nuances de ta langue, je n’avais pas forcément les capacités de tenir une réelle conversation sans confondre un mot avec un autre. Mais j’en savais suffisamment pour comprendre l’essentiel et capter le sens des phrases.

« Elle vit dans le quartier de Shibuya. Près de la rivière dans un vieux bâtiment. »

Je marquais une pause pour m’accroupir devant ma valise et en sortir quelques petites affaires, comme mon sac, mon argent et les choses que je voulais avoir avec moi.

« Est-ce que tu serais d’accord pour t’occuper de la chambre et de planquer ma valise dans un lieu sur ? Je te rejoindrais directement là-bas. J’ai quelques petites choses à faire avant, promis je te raconte tout après. Plus de surprise. »

Terminais en me relevant après avoir fini de remplir ma sacoche que je passais par-dessus ma tête pour la mettre en bandoulière. Cachant ensuite le médaillon sous mes vêtements, ne laissant plus apparaitre que la fine chaîne d’argent.

« Pour la suite de cette mission, je te demande d’essayer de me faire confiance, au moins un peu. Et de garder tes questions pour notre trajet du retour. D’accord ? »

Je jetais un regard à la chambre qui était dans un état cataclysmique, poussant un nouveau soupire entre mes dents, je sortis mon nettoie tout de la mère Gratsec pour te le tendre.

« Tiens, lance juste un sort ça fera disparaître toutes les traces de notre passage. Ne restera plus qu’à s’occuper de ses deux-là. Ne les met pas dans la valise, s’il te plait ? »

Je terminais sur ce qui ressemblais à une plaisanterie, un sourire taquin aux lèvres alors que mes yeux lisais de nouveau ton visage.



Information in-game:
 


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
❝ Contenu sponsorisé ❞

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
MessageSujet: Re: If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.  If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you. - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

If you make the mistake of looking back too much, you aren't focused enough on the road in front of you.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Cappuccino & Croissants :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - juin 2024]-