RSS
RSS


Partagez
 

 On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 12 Aoû 2019 - 1:24


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.


Quoi ? Qu'est-ce qu'elle fixait comme ça ? Iwao avait vu le regard de la jeune fille glisser sur sa tenue, mais n'avait pas fait vraiment attention, aussi la larme furtive lui échappa. Ce qui, en revanche, ne lui échappa pas, fut la blessure qu'elle se fit au doigt et qui lui fit étirer un sourire moqueur. Pourtant il ne lança pas de pique à la Iwao, non. C'est à dire qu'il n'eut pas vraiment le temps alors que Kassie partait comme une fusée par l'échelle. Alors il s'empressa de lui emboîter le pas. Juste avant de descendre à son tour, il passa grossièrement le haori et s'évertua à rejoindre le bas tout en tenant son katana. Kassie, lancée à travers le manoir, ne semblait pas décidée à l'attendre. Ou alors, elle savait seulement qu'il suivait, et ne s'en inquiétait donc pas.

Il découvrit en marchant à sa suite une succession de pièces qui, si elles étaient impressionnantes par l'ambiance chargée d'histoire, étaient surtout poussiéreuses et meublées de fournitures drapées. L'ensemble semblait un peu lugubre. Il passèrent un salon pour arriver à une véranda qui leur ouvrit l'accès à un bois immense. Par réflexe, Iwao posa sa main sur la garde de son katana. D'ailleurs, Kassie lui dit à ce moment précis de faire attention aux gnomes de jardins. Attentif, il continua de la suivre à travers les troncs, tous de hauteurs et de largeurs différentes. Certains semblaient vieux de plusieurs siècles tant leurs écorces étaient noueuses, et leurs branches semblaient dures comme la pierre. C'est devant l'un de ces géants impressionnant que la serpentard fit son stop. Iwao recentra son attention sur autre chose que l'admiration des plantes, pour se rendre compte qu'une armée de botrucs s'avançaient à leur rencontre. Ses sourcils se froncèrent en jetant des regards à toutes les bestioles. Semblables à des branches vertes, sortes de phasmes du monde fantastique, les botrucs poussaient des petits couinements énervés en se rapprochant. Comme une marrée rythmée, ils s'écartèrent tous ensemble pour laisser passer Kassie qui avait prévenu le ninja qu'elle allait grimper dans l'arbre, avant de se refermer et d'entourer Iwao, qui ne savait plus où tourner les yeux.

Peur, ce n'était pas le mot. On ne peut décemment pas avoir peur d'une créature aussi mignonne, toute curieuse soit-elle, ou agressive, qu'un botruc. Non, c'était surtout un étonnement mêlé à de la non compréhension qui laissait Iwao sur le qui-vive, sa main crispée sur sa garde, se tournant et retournant pour regarder les petits monstres. Le manège dura comme ça de longues minutes, jusqu'à ce que l'un d'entre eux, plus téméraire que les autres, ne se décide à lui sauter dessus. Le japonais fit un bond en arrière - fort heureusement Kassie n'avait pas vu ça du haut de son perchoir - mais la bestiole était bien agrippée et montait désormais le long de son vêtement, à la manière de Kassie sur son tronc. Quand la créature lui arriva à la ceinture, Iwao l'attrapa pour le lever au niveau de son visage. Les deux s'observèrent, tous deux aussi intrigués l'un que l'autre.

Un moment plus tard, voilà que le ninja s'était assis en tailleurs au sol. C'est que le temps se faisait long, et les botrucs se montraient de plus en plus hardis, certains lui donnant de petits coups de feuilles, d'autres l'escaladant carrément pour observer cet incongru visiteur bridé de plus près. Il avait un sourire qui flottait sur le visage. Sans vraiment savoir pourquoi, le petit botruc courageux, celui qui avait le premier lancé l'assaut, lui faisait penser à sa soeur, surtout quand ils étaient enfants. Peut-être quelque chose dans la manière adorable qu'il avait de le fixer de ses yeux rond, noirs, accusateurs. Peut-être à cause de son calme au milieu des autres qui chahutaient ? Ou surement pour la façon qu'il eut, alors qu'Iwao approchait son doigt pour le caresser, de le mordre et de s'y accrocher sans sembler vouloir lâcher sa proie... Le nippon poussa un petit cri de surprise et de douleur et se mit instinctivement à secouer la main, mais la vile bestiole ne bougeait pas d'un millimètre.

Tous deux finirent l'un de mordre Loukia sort de ce botruc et l'autre de secouer sa main alors qu'un énorme bruit semblable à... Et bien à une grosse branche qui se brise, retentit. C'était sans surprise une grosse branche qui venait de se briser. Et qui tombait. Jusque là, rien de trop grave. Les botrucs se décalaient, Iwao se leva, ses yeux levés vers la cime, le botruc-ninja toujours accroché à son index droit.
Non, le problème, ce n'était pas la branche. Mais plutôt Kassie, qui dégringolait à toute vitesse elle aussi. Le japonais ouvrit de grands yeux. Machinalement, il lança sa main à sa ceinture pour y trouver... Pour y trouver rien du tout, hein. Mais où était sa baguette quand il en avait besoin ? Oh wait.

Un peu blasé, un peu amusé, il laissa la grosse branche s'écraser et tendit les bras, se débrouillant pour récupérer la demoiselle qui avait oublié que les serpents volaient très mal. Ce que lui, cela dit, avait oublié, c'était que les citrons, ça se pressait. Aussi, avec la vitesse, Kassie retombant dans ses bras se termina en Iwao basculant et servant de coussin amortisseur. Son souffle coupé une seconde il se félicita tout de même : il ne l'avais pas laissée s'écraser sur le matelas de botrucs.

En parlant de botrucs, il regarda rapidement sa main, inquiet que son ninja végétanimal ne se soit blessé. Mais il tenait bon, agrippé farouchement, et jetant des regards courroucés à Kassie et Iwao tour à tour. Quelle mignonne petite bestiole. Peut-être pourrait-il faire les yeux doux à son hôte pour avoir le droit de l'emporter. Et les yeux doux à Neko pour avoir l'autorisation de le garder. Après tout, le cousin avait un Zouwu dans son placard, pourquoi lui ne pourrait pas avoir un botruc dans celui de Kaneko ?

« Ben au moins t'es efficace pour descendre ! T'avais peur de me manquer, ou tu voulais vérifier mes connaissances sur la loi de Newton ? »

Une voix un peu étouffée, beaucoup amusée, alors qu'il poussait pas très galamment Kassie de sur lui dans les feuilles, sans faire mine de se relever pour autant.


Code by Wiise sur Never-Utopia




shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyMar 13 Aoû 2019 - 23:18


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Une chute aussi longue qu’elle me fait pourtant voir les branches s’évader au loin. Rien pour me raccrocher alors je ferme les yeux en priant pour tomber sur quelque chose de mou. Apparemment le Ninja ne compte pas me laisser tomber, ou finir tétraplégique, puisque je tombe tout droit dans ses bras… Avant qu’il ne chute lui-même et qu’on se retrouve sur le sol. Au moins, en bon matelas, il aura amorti la chute. L’odeur des vieux vêtements de mon père me chatouille les narines, chose perturbante qui me fait ouvrir les yeux aussi vite que je les avais fermés. Je bug totalement alors qu’il me pousse sans ménagement sans même se remettre sur pied. Je tire sur la robe pour recouvrir mes jambes. Les feuilles humides me chatouillent les mollets et je regarde la petite branche que j’ai sectionnée et que je tenais contre moi tout le long de la chute.

« Peut-être que je voulais vérifier tes réflexes ou simplement t’encastré dans le sol. Qui sait ? J’aurais pu être plus efficace qu’une pelle. »

Réplique pas très piquante alors que j’observe le bois en le faisant tourner entre mes doigts, concentré. Un regard pour le petit Botruc qui nous regardais tour à tour d’un air courroucés.

« Désolé Flip, je n’ai pas fait attention. T’a rien de cassé ? »

Le Botruc croise se qui lui sert de bras sur se qui lui sert de poitrine et affiche un air boudeur, levant le nez bien haut. Un sourire et je lui tend la main. Il la regarde quelques instant et fini par grimper le long de mon bras pour aller sur mon épaule et finir par descendre en tobogan dans le col de la robe où il reste suspendu.

« Bon j’ai le bois au moins. Et toi, je ne t’ai pas fait mal ? »

Mon regard se tourne cette fois sur Iwao, une petite moue mi-taquine, mi-désolé affichée sur le visage. Je lève ensuite les yeux vers l’arbre. Si haut, que plus je lève la tête, plus je me penche en arrière jusqu’à me laisser tomber dans les feuillages pendant que Flip ressort sur col pour aller prendre une position similaire à la mienne sur mon ventre. Dos contre le sol, regard tourner vers les hauteurs et jambes relevées pour former un angle alors que je remonte la gauche pour la croisée sur la droite.

« T’avais déjà visité un bois aux baguettes ? »

Question pour faire la conversation ? Oui, visiblement ça arrivait. D’avoir une conversation avec l’un des leurs je veux dire. Ses Japonais bourrus.

« D’ailleurs, vous vous les fournissez où vos baguettes ? Y’a un fabriquant sur l’île ou c’est en entrant à l’école ? Du coup je suppose que vous allez principalement à Mahoutokoro non ? L’école du Japon ? J’ai un ami de la famille qui à fini ses études là-bas l’année dernière. »

D’ailleurs, il se connaissais peut-être ? Quoi que ? D’ailleurs, il avait quel âge Iwao ? Un peu plus qu’Eiji peut-être, mais pas de beaucoup ? Aucune idée. Ce n’était pas comme si l’information était importante. Je papillonne du regard deux ou trois fois, avant de finalement prendre le Botruc entre mes mains et me redresser en position assise. Il remonte sur mon épaule.

« Je vais retourner au château maintenant Flip, tu reste avec les autres pour veillée sur les arbres ? »

La même mine boudeuse que précédemment alors qu’il refuse de bouger et que mon regard se lève vers le ciel. Ses créatures sont aussi têtue qu’un Ollivander… Ou qu’un Gaunt allez savoir. Je fini par l’attraper et le reposer par terre avant de me lever. La robe blanche n’aura pas tellement apprécié le sol humide, tant pis. Je la lisse et me retourne vers le Japonais.

« On retourne à l’intérieur ? J’ai du boulot. »

Une main tendue vers lui, alors que Flip fait toujours la tête, un peu. Et fini par se détourner de nous en râlant -enfin je crois- pour rejoindre ses pairs. Connaissant la bête cependant, je donnerais ma main au feu qu’il attendra qu’on ait le dos tourné pour nous suivre l’air de rien.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptySam 17 Aoû 2019 - 21:24


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.


Trop de chutes pour une seule journée. Trop de coups. Trop de Kassie-en-danger. Iwao fixait la cime des arbres, allongé là en attendant que la brune lui réponde. Les créatures fantastiques se rapprochaient doucement maintenant que la branche avait chue et que leur maîtresse - c'était ce qu'elle était, non ? - était à nouveau les pieds au sol. Seul le petit botruc accroché au doigt du ninja ne semblait pas encore décidé à bouger. La réflexion de la brune lui tira un sourire, songeant que plus efficace qu’une pelle, c’était peu probable vu son poids plume. Mais il se garda bien de lui dire, trop occupé à regarder à contre cœur son petit botruc lui échapper. Lui qui avait pensé le garder, pourquoi pas lancer un élevage dans le placard de Kaneko… Voilà que son idée s’échappait le long du bras de Kassie.

Regardant Flip faire du toboggan dans le décoleté de Kassie, Iwao fit une grimace boudeuse. Qui s’effaça aussi rapidement qu’elle était venue alors que la serpentard lui donnait un nouveau fil de pensée à suivre. D’un signe de tête, tout en se redressant vaguement, il indiqua que non, elle ne lui avait pas fait mal. Certes, il se serait bien passé de se la recevoir sur le coin de la gueule, mais il allait s’en remettre. Au moins, il n’était pas trempé dans un lac glacé, ou attaqué par des mages rouges casseurs de baguette.

« T’avais déjà visité un bois aux baguettes ? » demanda-t-elle d’une voix complaisante qu’il ne lui connaissait pas.

Iwao observa les arbres autour de lui, sans vraiment les voir, comme s’il cherchait quelque chose à travers les écorces avant de finalement répondre : « Non, jamais. En tout cas, pas que je sache. C’est assez impressionnant… On dirait… On dirait que la magie est palpable. »

Pour répondre à ses questions ensuite, se prêtant volontiers au jeu de la conversation, il lui expliqua comment eux se fournissaient leurs baguettes. Il lui parla de l’école, de la cérémonie, des bois préférés à d’autres. Il souligna qu’Eiji n’avait pas suivi les cours à la même école que lui, bien que Kassie le sache déjà, puisque le cousin avait, n’est-ce pas, été le champion de Durmstrang. Mais quand elle évoqua un cousin, il ne lui posa pas de question. Après tout, il y avait très peu de chance qu’ils se connaissent. Finalement, il regarda la Serpentard dire à Flip, qui était le nom du botruc-ninja, de rejoindre son groupe. Iwao songea que lui ne l’aurait sans doute pas appelé Flip, mais Ichigo, ou Koneko peut-être. Puis il vint à se demande si Flip était le nom que lui avait donné Kassie, ou si par un moyen qui lui échappait le botruc avait choisi lui-même son prénom, et le lui avait dit ? Que d’interrogations, qui se dissipèrent quand il attrapa la main que la demoiselle lui tendait pour l’aider à se relever.

Quand elle évoqua le travail, le regard d’Iwao se décida enfin à se poser sur la branche qu’elle avait taillée. Un sentiment étrange l’envahit, sans qu’il ne se décide sur ce que c’était vraiment. Il… ressentait juste quelque chose. Et c’était suffisant. Il se demanda ce que ça ferait, quand elle lui remettrait l’artéfact, baguette taillée pour lui, sur mesure. Et surtout, il se demanda quel cœur elle allait lui choisir. Son aile de fée lui avait toujours été fidèle, et bien que capricieuse, elle avait toujours répondu mieux que bien. C’est que sa baguette était une battante. Elle aimait les maléfices et adorait l’aider à gratter dans l’esprit des gens, il l’avait toujours senti. Peut-être… Peut-être que Kassie lui mettrait une autre aile de fée dans cette nouvelle baguette ?

« Je ne veux pas dire une connerie, mais c’est du cèdre ? »

Il avait dit ça avait une pointe de déception dans la voix, malgré lui. Le bouleau, il y était habitué. Il aimait son contact toujours étrangement froid, il appréciait sa constance, et le sentiment calme que le bois dégageait. Le bouleau, qui l’apaisait, et c’était bien souvent nécessaire… Qu’avait donc lu Kassie dans ses mesures ? Pourquoi du cèdre ? Qu’avait ce nouvel arbre à lui apporter ? Il mourrait d’envie d’assaillir l’adolescente de question, mais se dit qu’il attendrait que les explications viennent d’elles-mêmes.

Ou que la baguette soit finie. Une fois qu’il l’aurait récupéré, il pourrait énerver Kassie autant qu’il voudrait, elle ne pourrait pas le menacer de ne pas finir son ouvrage !

Code by Wiise sur Never-Utopia




shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 19 Aoû 2019 - 13:07


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


À ma question, il répondait par la négative. Réponse de fait à une autre interrogation : ils n’avaient pas de bois aux baguettes sur l’île et se fournissais, comme tout le monde, avant d’arriver à l’école.

« Maintenant que tu l’as vu, je vais devoir te tuer pour m’assurer que le secret reste intact. »

Dis-je d’une voix neutre, sérieuse même. Quand en réalité des yeux rieurs trahissais la plaisanterie par la malice qui y scintillais. Les explications données sur les habitudes de son clan, leurs écoles habituelles et la particularité d’Eiji captèrent mon attention un instant, le temps de se remettre ma robe en place et d’en retirer l’herbe qui s’y était accrocher avant de reprendre le chemin du château.

Le retour au travail inversa les curiosités et c’était maintenant Iwao qui se penchais sur la petite branche ni formé, ni taillée qu’il me restait à travailler par quelques procéder complexe dont ma famille était gardien du secret depuis bien longtemps. Car après tout, chaque fabricant avait sa propre emprunte, sa signature qui variais d’un membre à l’autre de la famille tout en laissant une même pâte reconnaissable.

« Tout à fait. »

Répondis-je restant mystérieuse quand je voyais bien qu’il aurait voulu avoir des explications, pourquoi ? Comment ? Ce choix ? Cet arbre ? Ce bois. Mais je n’y répondrais pas, pas encore, parce que le voir se triturer les méninges était un petit plaisir sadique que je me délectais à prendre. J’entrais par la véranda. Mais plutôt que de me diriger vers le grenier, je pris un autre chemin par le même salon mais pour déboucher sur une autre porte et des escaliers qui déscendant en pente drue jusqu’à la cave.

« Attention le bois des marches a pris l’humidité. »

Pas besoin de lui dire, je sais. Il devait le sentir, le ressentir même. Par son identité seule l’information n’étais pas nécessaire. Mais ça restait une habitude, car les côtoyer eux et spécialement lui n’en était pas une. Baguette éclairant d’un faible faisceau le chemin jusqu’à déboucher sur une salle circulaire pleine d’humidité, dont les murs étaient faits de pierre brute et le sol sans aucun luxe de recouvrement. Au centre une table en bois massif là aussi, atelier de fabrication recouverts de plein d’outil, petit, gros, large, fins qui aurait pu apparaitre comme des appareils de torture par leurs apparences pour certain. D’un geste fluide j’allume les torches et pose le cèdre sur le plan de travail avant de me tourner vers une large armoire semblant avoir traversé les siècles pour en sortir d’autre choses, d’autre outils et quelques parchemins. Mais également trois bocaux bien distinct et opaque contenant chacun un cœur différent que je choisirais plus tard.

« C’est un peu chiant pour toi là, non ? Je dois avoir des bouquins dans la bibliothèque derrière. J’appellerais bien Neely aussi qu’elle nous serve du thé, mais si je la fais venir et qu’elle est avec un de mes frères, bonjour les questions. Déjà que Mattie me les brises à croire que c'est lui qui m'a attaquer au Japon. Bref, il doit rester du café si non là-bas. »

Un signe de tête pour montrer une plaque à gaz elle aussi, très ancienne et un évier qui a pris la rouille. C’est qu’ici on y vient presque plus. C’est déjà un miracle que le paquet de café ne soit pas périmée et que la cafetière à l’Italienne façon moldu soit encore là.

« Dans quelle forme de magie tu te sens le plus à l’aise globalement ? Montre-moi aussi comment tu tiens une baguette et les mouvements de ton poignet s’il te plait. »

Je lui tends alors… Un jouet, oui une fausse baguette. Réplique parfaite mais dont les « couic couic » à chaque pression ne peuvent mentir sur la vrai nature… Et pourtant, je le fais le plus sérieusement du monde.
code by bat'phanie




Dernière édition par Kassie G. Ollivander le Dim 15 Sep 2019 - 23:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyVen 30 Aoû 2019 - 3:13


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.


Iwao avançait en suivant les pas de la jeune femme. Sa réponse évasive à propos du bois choisi avait fini de piquer sa curiosité, et de lui faire tourner mille questions dans la tête. Du cèdre, alors… Il chercha dans le fond de sa mémoire le souvenir qu’il avait de ses cours de botanique, de son apprentissage des plantes et de leurs propriétés. Mais tout ce dont il parvenait à se souvenir concernant cet imposant conifère tournait autour du caractère de son possesseur, quelque chose en rapport avec la loyauté. Ce n’était pas vraiment une réponse qui le satisfaisait, et il avait hâte de mieux comprendre.

En entrant de nouveau dans le manoir par la porte de la véranda, Iwao laissa son regard trainer sur le décor poussiéreux. Clairement, l’endroit était abandonné depuis un long moment, ça ne faisait pas de doute. C’était certainement ça qui rendait cette visite encore plus mystérieuse. En passant le salon, il essaya de distinguer mieux les meubles sous les draps. Et puis en passant dans le hall, il se décrocha de Kassie, repartant machinalement vers l’étage d’où ils arrivaient. Mais en quelques pas il se stoppa net en constatant que la brune avançait vers une nouvelle porte. Il la rattrapa en deux pas, passant par l’ouverture sombre à sa suite. A peine avait-il approché la porte qu’une odeur de renfermé, humide et ancienne l’avait assailli et lui avait tiré un plissement du nez. Après le grenier, la cave. Les Gaunt n’avaient-ils rien dans des pièces normales ? Non, pas Gaunt, mais Ollivander ! C’était pourtant évident, entre les affaires étranges à l’étage et le bois qu’ils venaient de visiter. Raison de plus pour n’avoir rien à cacher, et se permettre un bureau de travail dans un endroit lumineux, aéré, si possible ne devant pas être accédé par un escalier vermoulu et grinçant, menaçant de céder à chaque marche. Ça aurait été un comble, une nouvelle chute.

Arrivés en bas cependant, Iwao apprécia la pièce une fois que l’adolescente l’eut éclairée. C’était une boîte de pierre, brute, sale, vieille, encombrée de meubles attaqués par la rouille ou la poussière. Un large bureau en son centre était recouvert d’instruments qu’il aurait volontiers glissés dans son sac pour les essayer sur une prochaine victime, et qui pourtant n’avaient rien de sanglant dans leur utilité véritable. Un véritable atelier. Un fin sourire étira ses lèvres. C’était presque impressionnant tout ce travail. En tout cas, c’était indéniablement intéressant à observer. Aussi quand Kassie lui proposa de la lecture, s’inquiétant de son ennuie potentiel, il lui adressa un regard amusé et lui certifia que rien ne lui ferait plus plaisir que de la regarder travailler. Oui, il en faisait certainement un peu trop, mais son exagération partait d’une vérité. Si enfant restait en place n’était pas quelque chose d’aisé pour lui, en grandissant il avait appris à patienter, au moins un peu plus, surtout quand ça l’arrangeait en fait. Et là, ça l’arrangeait d’apprendre comment se fabriquait une baguette magique. Pas qu’il ne tente jamais de le faire lui-même, mais c’était une expérience à vivre que d’assister à ce processus si mystérieux.

« Ça ira, en fait ça m’intéresse assez de voir ce que tu vas faire de ce bois et de tes instruments de torture. C’est quoi ces boc… »

Il se coupa dans sa question alors que Kassie lui tendait une baguette tout en lui posant de nouvelles questions. Baguette qui couina ridiculement quand il l’attrapa. Un jouet. Il haussa un sourcil, mais ne releva pas. Même si quand même, elle aurait pu lui tendre sa baguette à elle…

« Maléfices. J’aime bien ce qui est explosif ! » il lui adressa un large sourire. Il avait tenté une note d’humour, mais au fond ce n’était pas tout à fait faux. Si pour des raisons évidentes de discrétion il faisait rarement appel à ce genre de sortilèges bruyants et aux effets gargantuesques, Iwao avait toujours eu un petit faible pour un bombardia bien senti, ou encore un flambios démesuré… Et puis exécutant la demande de Kassie, il passa la baguette – qui poussa un nouveau couinement ridicule – de sa main droite qui l’avait attrapée à sa main gauche, et mima tour à tour avec précision un tarantallegra, un expelliarmus, un descendo et un legilimens. En stoppant son dernier geste, il tendit un peu plus son bras et vint toucher le front de la demoiselle avec le bout en plastique de la fausse baguette. « T’en dis quoi ? Ça te va ou tu veux que je te mime un autre sortilège ? »


Code by Wiise sur Never-Utopia




shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 16 Sep 2019 - 0:23


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Les couic-couic et pouet pouet déclenchèrent une forme de fou-rire incontrôlé alors qu’Iwao mimais quelques sortilèges avec la baguette-jouet que je lui avais prêté, qui pour couronner le tout laissa, à la fin de sa démonstration, sortir une gerbe d’étincelle suivis de quelques fleurs de toutes les couleurs. C’était un rire franc qui m’avait prise, au point que j’en vins à m’en tenir les côtes en me cambrant sur ma chaise de travail. Cachant ma bouche d’une main quand l’autre pressait le tissu de ma robe au creux de mon ventre, mes yeux s’en serait presque fermer d’ailleurs !

« Non c’est bon… Excuse moi c’est que… Le grand ninja trop badass qui lance des fleurs à coup de baguette-jouet… »

Avais-je dit en essayant de m’arrêter de rire pour reprendre mon sérieux. Il me fallu cependant quelques secondes supplémentaires pour que mon souffle reprenne une cadence normale au lieu de soulevée ma poitrine avec un peu trop d’acharnement. Quand enfin, l’instant passa, je levais la main vers le Nippon, pas pour reprendre le jouet, mais pour l’invité à venir prendre place à côté de moi. Me collant sur le côté du fauteuil pour lui laisser la place de s’asseoir, même si l’espace serait étroit.

« Viens, je vais te montrer. »

La minute qui lui prit à me rejoindre, je l’occupais en triant les instruments et en regardant le bois devant moi. Quand enfin, il fut à proximité, j’avançais un peu sur le bord du siège, me tournant vers lui pour lui présenter les paumes de mes mains, un regard vers ses mains à lui. Glissant mes mains sur les siennes, mes paumes contre le dessus de ses mains, mes doigts passant entre les siens pour que les deux paires s’en retourne à la table. Mon regard s’attarda sur les boutons de manchette, un pincement de lèvre, une petite seconde. Avant de me focalisée sur le travail.

« Fait attention aux boutons de manchette s’il te plait. Cette chemise, c’était celle de mon père. Aller, au travail. »

Mes mains se mirent à l’ouvrage, guidant les siennes à travers les étapes de fabrication. Comme quand mon père l’avait fait avec moi quelques années auparavant. Pas que je prenais Iwao pour un enfant, loin de là. Mais je ne connaissais pas d’autre manière d’apprendre, de montrer aussi. Comment travailler le bois, couper les brindilles. Sentir l’écorce sous nos index, le bois vibrant qui semblait se réchauffer petit à petit alors que concentré, je ne quittais plus la table des yeux, sauf peut-être pour attraper ce petit outil là, ou celui-là, ici. Accompagnant les mains de l’homme des miennes dans une démonstration précise, un touché tout aussi pointilleux. Attrapant enfin son index à lui pour le faire glisser vers le cœur du bois ouvert avec une précision chirurgicale, comme pour en découvrir l’endroit où le cœur devait battre.

« Tu le sent ? »

Cette chaleur, cette vibration ? Comme si… c’était vivant ? Parce que oui, les baguettes sont vivantes, elles ont leurs consciences, leurs savoir aussi. Et leurs caractères. La baguette choisi le sorcier et non l’inverse. Mes mains quittèrent celles d’Iwao le tend de me pencher pour attraper l’un des bocaux et… essayer de l’ouvrir. Essayer pas forcément réussir. Parce que la force dans mes poignets était vraiment… Enfin bref.

« Tu me l’ouvre s’il te plait ? »

Un regard dans sa direction, lui que j’ai laisser découvrir l’instrument fraîchement préparer avant son étape finale. Celle de la fusion, des formules. Celle ou le plus gros de la magie allaient opérer.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 19 Sep 2019 - 0:39


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Couinements, étincelles et fleurs en bouquet, la recette idéale pour un fou rire qui prit la jeune fille, laissant Iwao avec un vague sourire sur les lèvres. La seule raison qui faisait qu'il ne partageait pas le rire était que son esprit s'était à l'instant envolé dans une pensée. C'était peut-être la première fois qu'il la voyait aussi détendue et sincère avec lui. Et quelque part, au lieu de le déranger, ou de sentir qu'il pouvait s'en servir comme il le faisait habituellement avec les gens, cette fois il était simplement touché. Il ne savait pas trop pourquoi. Parce qu'il ne voulait pas y réfléchir maintenant. C'était surement à cause du Japon. En tout cas, c'était ce qui lui venait alors qu'il tentait de ne pas y penser. Avoir appris ce qu'elle avait risqué pour Eiji... Derrière son comportement moqueur, Iwao cachait des remerciements qu'il ne se laissait pas présenter simplement. Et voilà qu'elle se laissait aller devant lui, et que la tension entre eux prenait la porte pour laisser place à un semblant de normalité dans leurs échanges. C'était un changement à la fois étonnant et bienvenu, qu'il espérait ne pas laisser disparaître.

Il en avait compris plus que ce qu'il aurait du savoir réellement de cette alliance entre son cousin et la Gaunt. Et ses sentiments à ce sujet se livraient toujours bataille dans sa tête. Mais il savait bien que c'était parce qu'il ne s'autorisait pas encore à trancher sur un choix. Toute cette situation... C'était un beau bordel. Et ça faisait du bien à tout le monde. N'est-ce pas ? Ou bien était-ce justement l'inverse, et tout le monde finirait blessé ? La différence entre les deux était elle si grande ? Non, bien sûr.

Le fou-rire passé, la brune l'invita à la rejoindre. Sa voix ramena le ninja à la cave où ils se trouvaient, et il fit le tour pour aller s'assoir à ses côtés, dans la place exiguë qu'elle lui avait faite. Ainsi collés l'un contre l'autre commençait la suite : sa baguette allait peu à peu prendre vie. Pas besoin d'être Iwao pour voir le cocasse de la situation... Cette baguette ce serait un peu leur bébé. Si, si.

Kassie présenta ses mains au Japonais, il lui donna les siennes. Elle fit une réflexion sur la chemise. Iwao leva ses yeux pour dévisage l'adolescente, qui, elle, sembla passer aussitôt au travail. La chemise de son père... Voilà la raison de l'étrange regard qu'elle lui avait lancé plus tôt. Il imagina une seconde ce que ça lui aurait fait, à lui, si Kassie s'était retrouvée dans un kimono de sa mère. Sa gorge se noua, et il chassa cette idée. Elle avait vraisemblablement plus de sang-froid que lui. Il n'était pas certain d'avoir supporté la situation inverse...

Les minutes passaient. A la fois longues et courtes, et Iwao s'extasiait en silence, élève appliqué qu'il était alors qu'il découvrait avec plaisir le procédé de la fabrication d'une baguette magique. Sa baguette magique. Il ne serait sans doute pas capable de le refaire tout seul, mais qu'elle l'inclue dans le procédé le rendait heureux. Comme un gosse à qui l'on montre quelque chose de formidable, et qui s'en sent tout fier. C'était exactement ce sentiment. Et si le contact de leurs mains, au début, lui avait semblé un peu étrange, il avait fini par oublier que ce calque de peau n'était pas seulement ses mains, que ces mouvements n'étaient seulement les siens, et oublié la proximité pour se concentrer sur le travail minutieux de Kassie lui faisait faire.

« Tu le sens ? »

Son doigt, Kassie le guida pour caresser le coeur du bois à l'instant sectionné tout droit, préparant l'endroit où se trouverait le coeur. Iwao fixait l'objet avec un sourire flottant sur ses lèvres. Il sentait... Une chaleur. Comme un souffle, qu'il ne se serait pas attendu a trouver dans un morceau de bois. Mais il doutait de ressentir la même chose que Kassie. Après tout, elle même avait un relationnel particulier à ces bois magiques. Lui... Il sentait que quelque chose de vivant se trouvait entre ses mains, sans trop savoir comment, et sans trop chercher à comprendre mieux. Il sentait, oui. Sa tête se hocha doucement, sans qu'il ne prononce un mot, toujours.

Quand leurs mains se détachèrent, Iwao resta sans bouger, la pulpe de son doigt appuyant contre le coeur de cette baguette en devenir. C'était un sentiment étrange. C'était... chaud. Lui qui avait l'habitude d'une baguette au contact froid, ça lui changeait. Finalement, Kassie lui demanda de l'aide avec l'ouverture d'un pot. Tout ce matériel était si poussiéreux qu'il ne devait pas avoir servi depuis longtemps, et par conséquent, les divers bocaux devaient s'être englués. Il reposa la bois pour se saisir du récipient, forçant sur le bouchon. Il lui fallu maintenir le bocal fermement contre la table, tournant comme un bourrin le couvercle pour qu'enfin celui-ci cède. Il le poussa alors devant la brune, tout en jetant un regard curieux sur le contenu.

« Qu'est ce que... c'est ? »

Iwao haussa un sourcil. Comme ça, on aurait dit des morceaux de fil, épais et à l'aspect grisonnant. Rien à voir avec l'élégante aile de fées qui avait autrefois été son coeur de baguette. Il se demandait à quel point il avait changé, pour que les éléments qui composaient ce nouvel assemblage soit à ce point différents de ce qu'il possédait avant.

Spoiler:
 

MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptySam 5 Oct 2019 - 23:35


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Il ouvre le bocal, finalement ce n’était pas que ma force de lilliputienne, c’était aussi le jarre qui avec le temps avait durcit. Quand il eu fini, je glissais mon index et mon pouce pour retirer l’un des épais fil grisonnant et l’étiré pour en jauger la longueur et l’épaisseur, chose que je répétais à plusieurs reprises, jusqu’à ce que l’un finisse par me convenir. L’expliquer ? Je n’aurais pas pu. Je savais, c’est tout.

« C’est du poil de Troll. »

Avais-je répondu le plus naturellement du monde ? Tout à fait. Bien trop concentré par le procédée pour imaginée un instant ce qu’on pouvait ressentir en entendant que sa baguette serait composée d’un poil de… Troll. C’était un ingrédient comme un autre pour moi.

« Je ne peux pas te monter la suite comme je viens de le faire. Si je fais un faux pas, la baguette sera foutue. »

Pas foutue, foutue. Mais disons que j’étais plutôt perfectionniste et que pas une brindille ne devait dépassée. Il suffisait de voir ma propre baguette. On y trouvait rarement la moindre trace de doigt, la moindre impureté. Sutton s’étonnais souvent du soin que j’y portais d’ailleurs, des heures que je passais à l’astiquer. Ça avait aussi fait soulever quelques sourcils à Lancelot quand il m’avait vu faire.

Le procéder repris. Ma propre baguette dans la main gauche, la tenant délicatement comme un chef d’orchestre près a mené la musique, commençant doucement à murmurer quelques formules dans une langue longtemps oublié. Magie qui n’était pas apprise à l’école, ni nulle part ailleurs qu’au sein des familles de fabriquant. Prononciation et formule propre à chaque famille dans tous les cas, car prenez Gregorovitch, pour sur que ses propres chants étaient bien différents que ceux que j’entamais présentement.

L’office dura un petit moment, le temps pour moi de faire danser le poignet qui tenais ma baguette, remettant parfois mes cheveux de côté pour dégager une partie de mon cou. Les yeux rivés sur la fabrication. Ce morceau de bois qui semblait prendre vie, luisant d’une aura particulière alors que le cœur se fondait dans le bois. Que des lignes fines ce traçait petit à petit pour donner la forme si particulière qui la rendrait unique. Epaisse mais élégante, un bois pur quelques restant légèrement souple. Longue et s’entortillant légèrement par endroit pour laisser dépasser comme des ronces bien qu’elle n’en fu pas réellement dotée. Et enfin le manche, un manche sur lequel deux serpents entrelacés prenaient vie, s’enlaçant eu aussi pour former un symbole bien connu de mon voisin. L’un couronné quand l’autre portait une fleur de cerisier, eux aussi aurais presque pu paraître vivant.

Le moment, il finit par se terminer et la baguette avec. En douceur elle reposa sur le plan de travail pendant que je rangeais la mienne pour me saisir de la nouvelle et de l’observer sous tout les angles, passant du papier de verre par endroit pour mieux la poncée et m’assurée qu’elle serait parfaite. Finalement, ça avait pris un peu de temps. Si bien que j’en était assez épuisée pour baillée, ce que je masquais du revers de ma main. Avant de tendre sa nouvelle baguette à Iwao.

« Essai là s’il te plait, voir si je ne me suis pas trompé. »

Pendant tout ce temps, on aurait pu croire que j’avais totalement oublié sa présence et quelque part c’était vrai. Cette fois cependant mes yeux allèrent à la rencontre des siens, laissant le regard durcit jusque là par le travail devenir plus doux alors que je penchais la tête de côté.

« Je ne savais pas que tu étais legilimens. Déjà que je dois fuir mon frère pour garder nos secrets, va falloir que je fasse attention à toi aussi maintenant ? Faut vraiment que j’apprenne l'occlumencie... Enfin, normalement toi tu ne devrais pas absolument vouloir savoir ce que j’ai dans la tête. Pas comme lui. »

Faire la conversation ? Tout à fait. Plus ou moins. Peut-être. Je ne sais pas vraiment, c’est sorti tout seul en repensant aux gestuelles choisies par Iwao plus tôt. Ça a été accompagner d’un soupire parce que Edward devient vraiment trop curieux. Mais pour autant mes yeux n’ont pas quitté les siens en attendant de voir si la baguette conviendra. Non… Pas convenir… Sera parfaite.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyDim 6 Oct 2019 - 1:29


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Trois petits mots, qui manquèrent de peu de faire s'étouffer un ninja. Du poil de... Iwao avait ouvert de grands yeux, définitivement abasourdi par le virage a cent soixante que prenait cette confection. Qui, sur cette planète, avait déjà fait autant le grand écart en changeant de baguette magique ? Passer d'une fée à un troll, voilà qui était pour le moins cocasse. Quand Neko allait savoir ça...

La suite, Iwao y assista en silence, tellement silencieux que sa présence aurait pu se faire oublier si seulement ils n'avaient pas été aussi collés l'un à l'autre sur cette assise. Il y avait un mysticisme certain à ces incantations, et une théâtralité dans les gestes qui rendait l'assemblage impressionnant. Le nippon comprenait ce qu'elle avait voulu dire. Elle devait se concentrer, et ne pouvait plus se permettre de faire faire, car aussi délicat pût-t-il être, il n'avait pas sa manière et son savoir.

Il regardait, patient et bouillonnant au fond, le bois prendre forme, se torde, se tendre, se dessiner. Et puis bientôt, ce fut terminé. L'adolescente semblait épuisée par l'ouvrage, et un bâillement lui échappa alors qu'elle tendait l'artéfact tout juste né à son destinataire. Iwao se saisit de la baguette délicatement, se permettant de prendre un instant pour l'observer mieux. Elle était... Parfaite. A l'instant où il l'avait saisie, il avait sentie comme une vague de chaleur le traverser tout entier. La baguette avait frémis, il l'aurait juré. Les serpents sur la partie manche de la branche, il avait l'impression de les entendre siffler. Cette baguette parlait de lui, plus que des mots n'en auraient été capables. Sinueux, et griffant. Borné. Attaché aux siens. Élégant au dehors, explosif en dedans. Et tout ça, c'était Kassie Gaunt-Ollivander qui l'avait découvert. Littéralement.

« Je ne savais pas que tu étais legilimens. Déjà que je dois fuir mon frère pour garder nos secrets, va falloir que je fasse attention à toi aussi maintenant ? Faut vraiment que j’apprenne l'occlumencie... Enfin, normalement toi tu ne devrais pas absolument vouloir savoir ce que j’ai dans la tête. Pas comme lui. »

Iwao releva les yeux sur la jeune fille. Il l'observait avec un air préoccupé, et intéressé. Peut-être parce que cette fille avait quelque chose, ou seulement parce qu'elle venait de lui faire une baguette magique, et qu'elle devenait comme ça l'une des trois personnes à le connaître le mieux. On pouvait dire ce qu'on voulait, une baguette, ça en disait long sur le sorcier. Hésitant une seconde, alors que sa baguette roulait entre ses doigts, faisant courir dans son bras des courants électrique de chaleur, Iwao se lança dans une proposition qui l'étonna lui-même.

« Je peux t'aider à apprendre. » Un silence. Un échange de regards, et il continua. « A devenir occlumens, je peux t'aider. Autant que je te sois utile, autant que mon cousin, et puis je te dois bien ça. » Un demi sourire amusé, mais au fond c'était assez vrai. Après tout, elle le payait. « Si tu n'as pas trop peur de me laisser fouiller ton linge sale, bien entendu. »

Nouveau sourire, plus... dérangeant qu'autre chose. Mais la proposition était là. Elle voulait apprendre à fermer son esprit, il était légilimens. Il avait déjà aidé son cousin dans l'exercice. C'était possible. Elle n'avait qu'à dire les mots.

Dans sa main, la nouvelle baguette laissait échapper des étincelles rouge et roses à son extrémité, comme impatiente de lancer le premier sortilège. Iwao le sentait, ce serait parfait.

MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyDim 6 Oct 2019 - 2:11


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Linge sale… C’était peut-être le bon terme pour qualifier la quantité de secrets que j’avais dans la tête ? Toutes ses choses que je n’avouais pas ou peu, que je choisissais de garder pour moi. Que j’avais peut-être partager une unique fois, une seule et qui n’avais plus jamais été évoqué, jamais. Tous ses non-dits, toutes une histoire. Toutes ses années. Un enchevêtrement de choses caché, ranger, classé dans des tiroirs et jamais ressortis ou uniquement pour moi-même. Est-ce que j’étais capable de les revivre ? Pire encore, de risqué de les exposées ? La question me fit détourner les yeux et mordre ma lèvre inférieure. Comme une hésitation ou plutôt une crainte. Celle de laisser quelqu’un me connaître vraiment. Car si de rare personnes connaissaient certaines facettes de ma personnalité que je laissais entrevoir, le secret était sans doute le maitre mot de mon existence. Et jamais personne n’avait réussit à assemblés toutes les pièces du puzzle. Sans doute parce que j’avais bien trop peur des conséquences de tels aveux. Un soupire dans ma propre réflexion alors que mes yeux fuis toujours, que mes sourcils se fronce comme pour laisser paraitre le fils justement de ce que je pense. Qui de mieux finalement qu’un ninja allergique aux sentiments, détaché et à qui on à appris à ne se soucier que de rien si ce n’est son honneur pour faire le job ? Aucune conséquence, pas de réelles attaches. Pas vrai ? Pas vrai…

« Ok mais j’ai une condition et elle n’est pas négociable. »

Mon regard se tourne à nouveau pour se plonger dans le sien et y lire quand il répondra.

« Ce que tu verras doit rester secret et n’avoir aucune conséquence, aucune réaction. Jamais, ça doit être comme si tu n’avais rien vue. »

Lui plutôt qu’Edward. A choisir, je préférais que ce soit comme ça. Même si la décision n’avait pas été réfléchit ou pas assez. Car avec lui, comme avec Eiji, je savais que quelque soit le souvenir il n’aurait aucune espèce d’importance, aucun impact. Parce que lui comme Eiji étaient hermétique -jusqu’à un certain point- et que les attaches absente feraient que, finalement, finalement qui j’essayais de convaincre la ? Une inspiration, profonde.

« Je connais la théorie. Me concentré, essayer de te repousser de fermer mon esprit. Si on essaie, promet moi d’abord. Aucune conséquence, tu ne garderas aucun de mes souvenirs. »

Peur ? Un peu. De ne pas maîtrisé ce qu’il pourrait voir. De ne pas pouvoir être certaines que les secrets les mieux enfouis, les blessures les mieux caché le reste. Mais… mais mieux valaient ça que de mettre en danger toute une opération, une alliance et ma promesse faites à Eiji.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyDim 6 Oct 2019 - 23:18


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
C'était presque comique, à y réfléchir. Ce ballet de combat mentaux, les enjeux de chacun. Certains voulaient voir, d'autre voulaient cacher. Son propre cousin avait entamé l'exercice, n'est-ce pas. Pour se protéger de lui ? Pour se protéger de quoi. Il avait été vexé, un instant. Et Kassie, elle, elle fuyait aussi sa famille. Elle ne voulait pas de son frère dans sa tête. Fallait-il comprendre, parce qu'il savait un peu ce qui se tramait ? Fallait-il avoir un avis, de toute manière ? Il n'était pas payé pour penser. Pourquoi cette fille lui faisait se poser autant de questions ?

Et puis bien entendu, la réponse était toute simple. Parce que lui, Iwao, se posait toujours tout un tas de questions. Dans sa tête ça tournait en permanence, comme un besoin de tout redire, de tout refaire. Même si au dehors c'était plus calme. Parfois seulement, ça ressortait. Généralement, il le canalisait, tout ça. Parfois seulement...

Elle voulait apprendre à être occlumens. Était-ce une bonne nouvelle ? Devait-il en parler à Eiji ? Oui, il lui en parlerait. Une bonne nouvelle... Pas vraiment. Parce que si elle s'avérait une trop bonne élève, il aurait plus de mal à jouer. Mais il n'était pas non plus payé pour jouer...

Elle avait dit oui. Elle avait des conditions ; non, en fait, une seule. La baguette magique semblait se réchauffer un peu plus chaque seconde. Des serpents chauds... on notera l'ironie, et le miroir encore une fois. Le serpent chaud du clan, c'était bien Iwao. Oui, donc, mais transformer cette entraide en jardin secret. Comme si rien n'existait dans ce moment là, d'autre que cet exact instant, et qu'en se quittant il oublie. Alors, devrait-il en parler à Eiji ? Il devait le dire à Eiji. A son chef. Il plissa les yeux. Ce n'est pas négociable, elle disait. Devait-il arrêter là, et se priver ainsi d'un moment amusant ? Parce que lui, il allait prendre un malin plaisir à décortiquer son esprit, cette petite qui ne savait rien de ce qui l'attendait... Quoi qu'elle devait avoir l'habitude, avec son frangin. Elle devait la connaitre, cette sensation coulante, glacée, qui s'emparait de l'esprit, de ces doigts qui grattaient les souvenirs les plus enfouis. Un sourire. Il n'allait pas s'arrêter en si bon chemin...

« Je connais la théorie. Me concentré, essayer de te repousser de fermer mon esprit. Si on essaie, promet moi d’abord. Aucune conséquence, tu ne garderas aucun de mes souvenirs. »

Promettre. Il ne pouvait pas promettre sans avoir quelques éclaircissements, n'est-ce pas. Ou alors... Ou alors il pouvait s'offrir ce luxe. Un petit mensonge ? Pour elle... ou pour lui ? Il aurait bien le temps de se décider, pour l'instant, il voulait faire l'anguille, et fouiller impunément dans cette tête occidentale. Parce que c'était bien trop tentant pour que le semblant de respect qui s'était formé pendant le partage de ces dernières heures ne soit une barrière qu'il s'impose vraiment. Non... Il lui était reconnaissant, pour sur. Lui rendre cette extension de son bras que les autres membres de sa famille méprisaient bien trop souvent à la faveur d'une lame ou d'une étoile métallique. Qu'y avait-il de mal à favoriser son sang magique ? Oui, il l'avait suivie en sautant de cette falaise.

Mais au fond, c'est que ça l'avait amusé, n'est-ce pas ? Non, une voix disait. Ce n'était pas drôle, c'était seulement chiant. Et pourtant maintenant, ça lui donnait envie de rire. Mais tout ça, ce n'était rien. Ce n'était que du temps, avec une adolescente. Qu'avait-elle donc dans la tête ? Il n'y avait rien, il en était sûr, qui puisse le frapper vraiment. Il pouvait promettre, le détachement, puisque rien ne pourrait l'accrocher. Pas comme avec Neko, ou Eiji. Rien ni personne ne pouvait le toucher, seulement eux.

Seulement eux ?

« Je promets. »

Ne garder aucun de ses souvenirs... savait-elle seulement que c'était impossible ? Il se souviendrait de tout, sauf si... Non. Même si rien n'était intéressant. En tout cas, tant que ça l'amuserait de s'intéresser à elle. Tant qu'ils travailleraient ensemble. Mais le legilimens ici, c'était lui, alors ce qu'il pouvait bien penser au fond, elle n'en saurait rien. Il pouvait bien promettre dans le vent, qui viendrait le lui reprocher ?

Une seconde, encore. Deux regards qui s'accrochent. Et relevant sa baguette, cette branche tout juste terminée, il effectua un mouvement précis du poignet avant de souffler :

« Legilimens ! »

MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 0:18


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Fermé mon esprit… Faire le vide… Ne pensée à rien… Il promet ? Pourquoi ça promesse à un arrière-goût de mensonge ? J’ouvre les yeux que j’avais fermé l’instant d’avant pour me concentrer et… et… trop tard.

•••

Une petite fille tiens la main d’un petit garçon à peine plus grand qu’elle. A côté leurs mère porte du noir et un voile noir, elle semble pleurée. La petite fille aussi sanglote avec ses deux tresses et ses grands yeux vert rougit. Un autre garçon plus grand lui dit d’être courageuse, de ne pas pleurer. La femme se tourne alors et lui dit qu’elle n’a pas le droit de pleuré, que c’est sa faute. Que tout est sa faute. La petite fille prend peur, recule face au cri de sa mère, trébuche et tombe sur les fesses. Une main s’approche dangereusement de son visage alors qu’elle recule en crabe se relève et se met à courir… Le souvenir se brouille.

•••

La petite fille est un peu plus grande, elle doit être âgée de sept ou huit ans maintenant. Elle tombe dans les escaliers suivit de près par sa mère, folle de rage, une ceinture à la main. La gamine pleure et supplie, un rire froid, glaciale brouille le souvenir avant que le petit garçon, qui lui aussi à bien grandit du haut de ses neuf ou dix ans ne s’interpose entre la femme et la petite fille pour la protéger. L’instant d’après, la petite fille sanglote dans un grand lit, dans les bras de son frère qui lui caresse doucement les cheveux pour qu’elle s’endorme. « Pourquoi maman ne m’aime pas Mattie ? Qu’est-ce que j’ai fait de mal ? Si elle ne me voulait pas, elle n’avait qu’à pas me faire. ». Le souvenir se brouille sur ses mots, deviens flou…

•••

La petite fille à grandit, elle s’apprête à rentrée à Poudlard dans le train, elle croise une fille blonde. « Sutton Skeeter, fille de la célèbre Rita Skeeter » elles se serrent la main « Kassie Ollivander, pas besoin de présenté ma famille ». Le souvenir devient flou là aussi.

•••

Treize ans, la fille est un peu plus grande maintenant. Elle est agenouillée près d’un campement au milieu d’une forêt, quand un serpent arrive près d’elle. Un cri, des paroles prononcées dans la langue des serpents. L’aînée de la fratrie, âgé déjà de la majorité arrive « tu parles aux serpent Kassie ? Comment tu peux être fourchelang » la mère s’énerve, le souvenir se brouille…

•••

L’hiver, il neige à la fenêtre de la salle de bain des préfets à Poudlard, la sirène fait des siennes quand dans le bain, l’adolescente est plaquée contre la paroi, gêné aux cinquièmes années qui lui fait face. Kassie à quatorze ans. Elle parle, il n’écoute pas. Les détails, elles les re-vie en même temps que lui qui fouille son esprit, tétanisée par ce souvenir elle tourne les yeux et veut détourner les siens aussi. Trop de détail, trop de vérité… Le souvenir se brouille, mais trop tard pour ne pas avoir été vu et vécu.

•••

Le garçon de la salle de bain est plaqué contre un mur près de la grande salle, soulevé par le col par Matthew qui semble près à tuer. Kassie court, lui attrape le poignet, la main. Elle l’a vue, ce regard assassin et il lui a fait peur. Vincent, le visage en sang s’effondre au sol. Le souvenir se brouille, on entrevoit Kassie dans le lit de son frère, cette fois dans le dortoir des Serpentard, agité par quelques cauchemars qu’il calmera en lui caressant les cheveux, tout devient blanc… Comme une antenne mal réglée.

•••

L’année sur le journal indique 2022, Kassie et ses frères assit dans la bibliothèque en silence sont enfin seul après la veillée, l’enterrement de leurs mères, un hibou tape au carreau. Une lettre, des révélations. La visite du grenier et une nouvelle identité. Trouble car elle s’accompagnera d’un autre parchemin destiné uniquement à la fille, qui n’aura plus la réponse à une question simple « qui es-tu ? »

•••

La coupe de feu […] le bal de noël et cette danse gênante avec le champion de Durmstrang […] la dernière tâche […] Minerva qui tombe […] Oriana… Oriana… Les larmes montent et si Iwao est capable de ressentir autant qu’il voie, la culpabilité le frappera comme un poignard à l’estomac. Ce qu’elle ne ce n’est jamais pardonnée, ce qu’elle ne se pardonnera jamais. Ce qui la ronge et lui fiat perdre pied… Oriana…

•••

Tout était flou et comme si on avait arrêté de zapper avec une télécommande, le prochain souvenir, plus net, s’arrête sur un corps qui se projette devant un autre. Un élan, une peur. Elle s’éffondre pendant qu’il essai de la retenir. Son cœur bat si fort… Avant de ralentir. Et la suite on la connais. La suite il ne la verra pas. Il en a déjà vue bien assez.

•••

Il apercevra en dernier ce retour au manoir qui s’incrustera avec une violence inouïe, ce mal de tête, le sang qui coule par le nez. Kassie qui cris pendant que Neely essai de la ramenée à l’intérieur. Et des yeux rouge, rouge comme le sang avant que finalement il ne soit expulsé de sa tête. Tout aura été si vite, et pourtant il en aura beaucoup trop vu. Les souvenirs, comme de l’eau que l’on tente d’attraper avec les mains aurons glissée.

•••

J’ouvre les yeux. Il m’aura fallu toute la force du monde pour réussir à l’arrêté, si bien que j’en suis tomber de mon siège en le faisant. Le regard aussi trouble qu’il est noir. Le souffle court, car je n’ai pas réussi à l’arrêté assez vite et qu’il en a bien trop vu. Comme Eiji, ses entrainements à lui aussi se font dans la violence. Mais c’est comme ça qu’on apprend. Heureusement, il a promis…
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 1:39


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Une vibration, qui sembla venir directement des pulsations de son cœur traversa son bras, répandant dans ses muscles une chaleur électrique alors que, le sort se lançant, des gerbes colorées maintenant dorées et blanches s'échappaient de la baguette. Ce n'était pas la réaction normale de ce sortilège, mais c'était comme un cri de joie qui s'échappait de la branche, pour la première et dernière fois. Il eut seulement le temps de le ressentir : cette baguette était exactement parfaite.

Et puis ses yeux ne virent plus un visage, plus seulement celui qui se tenait devant lui, mais une image qui ne lui appartenait pas. Ca avait été presque instantané, beaucoup trop facile, même s'il avait senti quand il avait brisé le semblant de mur de concentration que l'adolescente avait tenté de tracer. Elle avait du boulot... Et lui avait le champ libre.

Il voyait... Il voyait un enterrement. Une enfant, dont les traits étaient sans équivoque ceux de Kassie Ollivander. Une enfant ébranlée, une femme en deuil. La perte d'un parent. Iwao resta une seconde le souffle coupé, alors que dans un coin de sa propre mémoire, un petit garçon cachait son visage dans le kimono volé au placard d'une mère qu'il ne reverrait plus. Il resta là, dans cette scène, juste assez longtemps pour décider qu'il lui poserait quand même la question, a Kassie, avant d'en parler à son cousin.

Un souvenir seulement, quelques fractions de seconde. Était-ce là tout ce qu'il fallait pour briser Iwao Masaaki ? Non. Non... Il chassa le souvenir d'un geste vif de la main, aussi vif que la main de cette mère qui allait chercher la peau de l'enfant.

Des escaliers. Des coups. Un rire qui résonne - non, il n'existe déjà plus. Fait-il parti de la scène ? Iwao voyait encore une fois la peur sur les traits de ce visage, d'habitude hautain, ou fort, ou dur... Jamais brisé, jamais rougit de larmes. Les bras d'un frère réconfortants, et là encore, Iwao eut la sensation que ses propres bras se refermaient autour de Kaneko. Mais les coups, c'était lui qui les avait portés à une époque. Pas autant. Pas comme ça. Sa sœur... Il avait été si mauvais avec elle, et il le regretterait jusqu'à la fin. Mâchoires serrées, il voulu accrocher un peu le moment, mais la vision se floutait, et la voix de cette Kassie d'un autre temps s'effaçait déjà pour être écrasé par le brouhaha d'un train.

Une blonde. Des présentations. Iwao s'empresse de faire défiler l'image.

Du vert. Des ombres. Une famille, un animal qui rampe, énorme. Une découverte. Il regarda, attentif, le déroulement, écouta les voix. Fourchelang, oui. Il le savait déjà, n'est-ce pas ? Et puis cette mère encore, et sa violence. Et toujours sa propre mémoire, qui lui parle d'un père qui, s'il était juste, n'en était pas moins dur. Les coups n'étaient pas les mêmes, mais les images les rapprochent, lui et elle. Non... Non son père n'avait rien du monstre qu'il voyait ici, et pourtant il ne pouvait s'empêcher d'y penser. Mais voilà que tout devenait flou.

Il a froid. Seul son bras reste pulsant de chaleur - c'est la baguette ? Il regarde, il constate. Une salle d'eau, une belle sirène qui danse et qui... Et qui se tient les cheveux. Dans l'eau, devant lui, la scène le refroidit un peu plus. Cette jeune fille tente de s'exprimer. Elle a dit non, lâche la. Mais c'est un souvenir. Cet élan qu'il a, il ne sert a rien. Et ce qu'il voit lui donne envie d'éclater un mur, et de briser des os. Cette scène là, il se force à ne pas la chasser. Parce qu'il sent les résistances de son élève grimper en flèche, former comme un mur de ronce devant ses yeux, et il la laisse se battre. Mais il a vu. Il a tout vu. Il est dégouté. Il ne dira rien à Eiji.

Un frère qu'il reconnait, et qui fait exactement ce dont il a eu envie une seconde plus tôt. Kassie s'interpose. Iwao enrage. Lui, il aurait repoussé la jeune femme, et cette ordure, il lui aurait coupé les couilles, et les lui aurait fait bouffées avant de lui décorer le milieu du crâne avec un set complet de shuriken. Une étreinte réconfortante, et plus rien.

Iwao se sent à la fois tendu et vidé. Le souvenir suivant flotte, sans même qu'il ne l'ai cherché cette fois. Il vient seulement. Le nippon observe. Apprend. Un autre monstre disparait - soulagement. Mais à la place un autre nait : un qui ronge de l'intérieur, qui ébranle tout. Un monde qui s'efface, une identité a refaire.

Il souffle, doucement. Il a besoin d'aller plus vite, même lui il s'épuise. Tout passe en accéléré maintenant, il voit des visages, trop de visages. Kassie, la blonde, le cousin, des enfants, des adultes. Une vieille dame est morte. Une autre blonde est poignardée. La détresse. Et quelque chose... Quelque chose... C'est très léger, très lointain mais ce n'est pas à lui, cette culpabilité. Elle doit être tellement forte chez Kassie qu'il en sent les abords. Sa gorge se serre presque. Est-ce qu'il finira par ressentir aussi dans la tête des gens ? A cet instant, il est reconnaissant de n'avoir qu'à gérer ses propres... émotions... face à ce spectacle. Ce moment dans la salle de bain... Les coups, la perte du père... Il est soulagé de n'avoir ressenti que ce que son cerveau, à lui, formait.

Des souvenirs s'entremêlent en cascade, et Iwao les aurait presque laissé filés si le visage d'Eiji ne l'avait pas happé. Tout va trop vite. Il voit quelque chose qu'il sait. Qu'il a lu. Mais cette fois, c'est différent. Il voit, donc ça veut dire bien plus.

Il fatigue, le Wao. Il s'accroche, et il le sent. Lui aussi, il a du boulot, il ne pratique pas assez. Voir autant, c'est insencé. Il n'est pas prudent, il ne s'économise pas. Il était curieux, maintenant il est juste assomé. Il s'attendait à beaucoup, mais pas à ça. Pas à tant de compréhension et de ressemblances. Un souvenir passe. Ce sera son dernier, parce qu'il ne tient plus, que sa tête le lance.

Des traits sombre, c'est un bâtiment. Il s'écrase sur le ninja comme un coup de batte, et la douleur dans son crâne monte d'un cran. Il voit... Du sang. Kassie qui s'effondre. Des cris, une elfe. Et... Un regard. Rouge. Carmin. Il l'a déjà vu, ce rouge. Il l'a déjà vu, rien qu'à leur première rencontre. Qu'est-ce que c'est, ce rouge. Qu'est-ce que...

Il n'y a plus rien.

Non mais littéralement, il n'y a plus rien dans son champ de vision, pouf, plus de Kassie ! Alors que la pression dans ses tempes le fait grimmacer et qu'il abaisse son bras, son regard file trouver la source du bruit de cette respiration lourde à ses pieds. Kassie, a moitié sous le bureau, avait glissé du fauteuil. Lui aussi, il s'en rendit alors compte, respirait un peu trop fort. Il scella ses lèvres, tentant de calmer la réaction malvenue. Mais il n'eut pas le temps de soutenir le regard de la jeune femme que ses mains filaient écraser son crâne de part et d'autre comme un étau, fermant ses yeux un peu fort.

« Kuso... »

Il avait été trop gourmand dans sa fouille. Toutes les images venaient et tappaient et tappaient et tournaient. Et maintenant, il regrettait. Il se leva presque trop vite, devant poser une main sur le bureau devant pour se retenir une seconde, avant de s'éloigner de quelques pas. Il avait promis... Mais il ne pouvait simplement pas oublier ça. Ne pas réagir à ça. Il rouvrit ses paupières, et tourna un regard vide vers l'endroit où se trouvait la Gaunt. Chevelure brune, yeux verts. Les traits étaient les mêmes que ceux de l'enfant au cimetière. De la petite fille contre son frère. De la pré-ado dans le bain... Son regard s'enflamma en un quart de seconde, et c'était trop tard pour mentir. Pas besoin de mots, puisque tous deux savaient ce qui venait d'être partagé. Elle ne pouvait que lire ce qui se passait dans ses yeux, aussi bien que si elle avait à son tour retourné un legilimens contre lui.

Douleur. Frustration. Colère. Violence. Compassion. Miroir. Rage.

Il refusa à ses paupières de battre, fixant son regard tout droit dans celui de Kassie. Et parce qu'il voulait lui dire des centaine, des miliers de mots, il resta muet. Et droit, planté dans le sol, calmant difficilement sa respiration, le regard embrasé et ses mains tremblant doucement. Il avait trop forcé. Il avait trop vu.

Il avait promis.

MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 2:00


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Une seconde pour reprendre mon souffle. Quelques minutes pour laisser les images s’évanouir, les souvenirs rejoindre leurs petites boites, leurs petites cases. Un peu plus longtemps car les revivre ça n’est pas facile, pas après avoir passée tant de temps à les refoulés, les effacées, faire comme s’ils n’existaient pas. Comme si… Comme si je pouvais choisir la narration de ma propre histoire et en effacée les passages que je ne voulais pas montrer. Que je ne voulais pas voir existé. Mes jambes on remonté contre ma poitrine pour que je les encercle de mes bras avant d’y poser mon visage, entre mes genoux. Un soupire qui s’échappe. Un second plus profond avant que la résolution ne ce dessine. Ne rien laisser voir. Mon visage à repris ses traits durcit, son apparence hautaine. Le masque est érigé, remis en place pour toujours mieux me protéger quand je tourne la tête vers lui. Lui qui à trop vu, qui finalement aura tout vu. J’en lis plein des choses sur son visage, beaucoup trop. Trop… C’est le maître mot avec eux.


« Tu as promis. »

Ma voix qui s’élève, froide, comme un avertissement. Je détourne le regard avant de me remettre debout. Je prends le temps d’épousseté la vielle robe blanche, comme un besoin de me sentir propre après avoir revu tous ce qui fait que je ne le serais jamais. Ou que je ne me sentirais jamais réellement… propre. Un regard droit devant moi, sur un point invisible au niveau du mur. Une grande inspiration avant d’en retourner à la table, maîtrisant mes gestes pour ne pas montrer que mes mains tremble, pas seulement de fatigue, mais d’émotions aussi. Emotion à contenir qui n’ont pas le droit d’existé à l’instar des souvenirs qui les animent.

« J’apprécierais que certain… passage restent entre nous. »

Qu’il soit obligé de faire un rapport est une chose. Mais certain… détail ne doivent pas parvenir aux oreilles de qui que ce soit et je n’ai pas besoin de m’étendre pour qu’il comprenne de quoi je parle en particulier. Tout simplement parce que à l’exception de Matthew finalement, personne ne sait réellement ce qu’il s’est passée dans cette foutue salle de bain. On pense simplement aux agissements d’une dévergondé, soit. Ça me va, tant qu’on n’apprend pas la vérité. Car je préfère encore passée pour volage que victime. C’est ainsi. C’est sans doute ce qui justifie la suite, le besoin de me salir toujours plus, de souffrir encore. Ne pas me pardonner ma faiblesse et ma crédulité. Voilà ce qui aura suivis, voilà ce qui finalement fait ce que je suis devenu. Comme cette aventure dans la cale du Bateau de Durmstrang le soir du bal de noël avec je-ne-me-rappel-pas-son-nom. Parce que je m’en fou, parce que ça n’avait pas d’importance. Parce que c’est le meilleur moyen que j’ai trouvé de me réappropriée mon corps aussi, tout en enfermant mon cœur dans un étaux de glace qui aura volé en éclat à cause…

« Il se fait tard, je ne pense pas qu’on soit en état de transplaner ou que tu me ramène à l’école de suite. Si ça te va, on passe la nuit ici et on s’en va aux premières lueurs du jours ? Le temps de prendre un peu de repos. »

Comme si de rien, comme si ça n’existait pas. Y compris quand je fini de ranger mes affaires et tourne de nouveau mon regard vers lui, vide, comme mort. Le temps sans doute de refermé les tiroirs à double tours.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 14:17


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Sa voix était froide, comme l'eau du lac plus tôt. Frappante, pour un rappel à l'ordre dont il n'est pas certain d'avoir besoin. Pour rappeler où est posée la barrière. Y restera-t-elle ? Ou plutôt, combien de temps avant qu'elle ne cède. Avec ses mots, il prit une inspiration. Juste une, et il força ses mains à calmer leurs tremblements. Son regard était toujours trop lourd, et sa tête trop pleine. Mais comme si ça avait pu cimenter un peu cette limite à ne pas franchir, il affirma :

« J'ai promis. »

Puis les regards se dissocièrent, Kassie se leva, s'affaira. Iwao ne bougeait pas, et regardait maintenant dans le vide, attendant juste qu'elle propose une fuite à ce malaise. Même pour lui, c'était dur de contenir ses mots. Surtout pour lui, peut-être. Elle avait : certains passages. Alors il pourrait faire son rapport. Il dirait seulement, Kassie apprend l'occlumencie. Le reste, ça ne regardait que lui. Qu'elle... Inspirer. Expirer.
Il avait dit... Ça ne changerait rien ?

Alors quand elle proposa de dormir ici, Iwao changea de visage. Pas de changement, pas de marque. Comme si rien n'était arrivé. Il étira un sourire et s'étira grossièrement, comme si son mal de tête pouvait être chassé comme ça aussi. Et d'une voix toute légère, il répondit. Trop légère, surement, pour sembler naturelle.

« Je veux bien rester, si tu as quelque chose pour m'éviter de me frapper la tête contre un mur ! Une potion peut-être ? » Un petit rire. « Je veux bien t'aider mais si je peux éviter des migraines, ça m'arrange ! D'ailleurs, tu devrais peut-être essayer autre chose la prochaine fois. Au lieu d'essayer de ne penser à rien, pense a quelque chose. Un seul souvenir que tu gardes en avant. A force de le tourner, il finira par s'estomper et ne laisser qu'un mur. Enfin, je ne suis pas occlumens, mais ça vaut le coup d'essayer, non ? »

Quelques pas. Ses yeux glissèrent sur la baguette entre ses doigts.

« Au fait, ta baguette... Ma baguette ! C'est... C'est pas trop mal. »

Sourire en coin, un peu moqueur, beaucoup joueur. Il n'allait pas non plus se perdre en éloges ? Non pas si facilement, il fallait bien la faire revenir un peu, tenter de la faire sourire.
Pourquoi prendre cette peine ? Chut, Iwao.

Et juste parce qu'il trouvait que c'était une bonne idée - et la joueuse ne cautionne pas - il pointa sa baguette vers la brune. Sans un mot, il lança un ferula qui vint saucissonner la jeune fille formant comme une robe très serrée de bandelettes...

Et j'ai encore oublié le putain de dé pour le pallier de legi

MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 5282
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 5844
J'aime : 37
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 14:17
Le membre 'Iwao Masaaki' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 7 Oct 2019 - 14:54


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Un léger sourire flottant sur mes lèvres quand il réagit à ma proposition de rester la nuit dans ce manoir à l’autre bout du monde –pour moi- même si c’est largement exagéré que de le pensé, après tout ça reste l’Europe. Une moue qui suit son conseil suivis d’un simple acquiescement. Ce n’était pas tant a méthode qui avait été en cause aujourd’hui, mais bien plus mon état d’esprit et tout spécialement mon incapacité à faire abstraction de mes pensées, de mes sentiments. A vouloir cacher absolument les évènements trop récent, j’avais laissé la porte ouverte à d’autres souvenirs bien plus profond pour finalement tout laisser sortir et ne rien retenir. Je ne referais pas la même erreur de fois. Mais ce qui était fait était fait, alors autant passer à autre chose maintenant.

« Si tu veux rentrer, rentre. Je pourrais me débrouillée pour rentrer en Angleterre. On a légèrement dépassé le cadre élève-professeur là. Si non oui, je dois avoir quelque chose là-haut en pharmacie dans le grenier. »

Mon index suivis le chemin du plafond en même temps que mes yeux, comme pour s’allié aux mots avant de redescendre sur le Nippon. Je replaçais une mèche de cheveux quand il lança sa.. Que… « pas trop mal » pardon ? … Clairement, le visage blasée, prête à répliqué avec autant de sarcasme que de raideur se lit sur mon visage, pas besoin de legilimencie pour comprendre que de suite, je m’apprête à l’envoyer sur les roses le Iwao. Il n’est pas content, qu’il se chatouille l’anus avec ! Ou plutôt non, qu’il me la rende et aille trouver une breloque chez un amateur pour se chatouillée la raie avec. Espèce de…

« Iw… groumpf »

Ce sourire en coin là, j’aurais dû la voir venir la connerie, pas vrai ? Les yeux vert qui s’écarquille quand les bandelettes pousse et encercle ma taille pour me saucissonnée. Une grande inspiration de surprise, coupé par l’élan des fils tissée par cette maudite baguette et me voilà toute saucissonnée, prête pour l’abattoir et surtout… la chute en arrière tête la première qui provoque un magnifique « BOOM » sur le sol en pierre de la cave. Aïe ?

« groumpf-wao-kffdf-moiii-sperjkfgh-idiot-sdjkfg »

J’ai l’air d’une momie la non ? Ou un vert de terre qui se tortille sur le sol, bras le long sur corps enfermé dans un sarcophage d’un blanc immaculé qui est allée jusqu’à emprisonnée mes lèvres –d’où le manque d’articulation- et ses sans compté les mèches de cheveux qui me chatouille les yeux et me donne une envie folle d’éternuée. Crétin d’Iwao !
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyLun 18 Nov 2019 - 2:30


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Cette blague était beaucoup trop parfaite, et beaucoup trop facile pour la rater. Mais, oui, Kassie, avec ce sourire là, tu aurais dû la voir venir la connerie ! Pas trop mal ? Ta baguette ? Et puis quoi encore. Tu savais très bien qu'elle était par-faite cette baguette. Et si tu ne le savais pas, ce sort plus que réussi en était la preuve ! Alors bien sûr qu'il se moquait de toi, le nippon, et ça s'entendait alors qu'il se marrait sans honte en te regardant te tortiller comme un petit vers au bout d'un crochet...

Pour autant, il avait levé le sort, évitant que plus de bande ne décide de venir s'enrouler autour de sa pauvre victime, et s'approchait. Il n'avait pas voulu que la jeune fille se blesse en tombant, et s'il était très amusé par la scène, il n'aimait pour autant pas trop le bruit qu'avait fait sa tête en cognant la pierre.

« Idiot ? Moi ? » oui, oui, toi, avec ton petit air d'ange là, et ton sourire à la con ! Le Wao, voila qu'il servait un grand sourire charmeur à son petit saucisson, et qu'il rangeait sa baguette à sa ceinture.

Il passa sa main sous la tête de Kassie pour vérifier qu'elle ne se soit pas cognée trop fort. Une fois rassuré, il passa une mais sous ses épaules, l'autre sous ses fesses et... hop ! Il la souleva en mode princesse... Avant de la balancer en sac à patate la tête en bas sur son épaule. Non mais, on vous a dit, un ange ce ninja. Mais si, il veut juste éviter à Kassie de monter les marches. Voila...

C'est donc en ignorant très franchement les protestations qu'il grimpa les vieilles marches pour retourner dans le hall, et là seulement il la reposa (délicatement) par terre. Avant de quitter la pièce, il avait attrapé sur la table un instrument coupant, qu'il fit tourner entre ses doigts... en regardant Kassie droit dans les yeux. Non, il n'avait pas l'air le plus rassurant du monde là tout de suite. Plutôt une tête à chercher ce que serait sa prochaine connerie. Mais il se contenta de venir sectionner les bandes, pour libérer l'adolescente de sa prison de tissu.

« Elle est parfaite, Kassie, la baguette. Merci. » il laissa tomber. Et alors qu'il coupait la bandelette qui libèrerait la bouche de la brune, il ajouta, clin d'oeil à l'appui : « Comme moi ! »


MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyMer 20 Nov 2019 - 22:52


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Me retrouver saucissonnée par un sortilège à l’origine fait pour soulager les entorses et autre fêlure ? Quoi de plus normal après avoir essayé de rendre service ? Et si la blague d’Iwao -qui le faisait beaucoup rire- aurait pu être partager, dans l’instant je boudais et ça s’affichais clairement sur mon visage ! Que ce soit la moue ou le regard noir, mon visage ne mentais aucunement sur le fait que s’il s’approchais j’allais le mordre, fort. Puisque mes bras, mes mains et mes pieds eux étaient hors-jeux. Il s’approchait et j’essayais de reculer en vain, à tel point qu’on aurait dit que j’essayais sans doute de fusionner avec la pierre. Peine perdue, il était à ma hauteur. Ne disant rien mais n’en pensant pas moins -tout à fait un idiot, un crétin !- un sifflement s’échappa d’entre mes lèvres pour seule réponse dont la traduction se perdra ici et très loin.

Me débattre ? Peine perdue également quand il se mis en tête de me porter. Trop près, il la méritait sa morsure ! Foie de Kassie que s’il me refaisait le coup il n’y échapperait pas (coucou la salle de bain à ma soirée). Passée de princesse à sac à patate pour me faire transporter à l’étage lui valut quand même quelques coups à mesure que j’essayais de taper avec mes jambes en ayant encore plus l’air d’un verre en train de se dandiner. Les « lâche moi » fusait pour être tout aussi vite perdu eux aussi. Le tout terminant par un long soupire quand, je finissais par plus ou moins laisser tomber. Lui aussi d’ailleurs puisqu’il me reposait au sol…

C’était quoi ça ? Un cleptomane ? Voilà que maintenant il me sortait un objet tranchant. Pas peur pour un sous de ce sourire carnassier qu’il affichait, l’arme en main, j’affichais plutôt un regard des plus blasée. Libéré de mes chaînes de tissus, ce fus pour mieux rebondir sur le compliment par un sarcasme bien sentis.

« Tellement parfaite que si tu refais ça je te la care dans le… »

La parole s’accompagna par un coup de poing sur ses abdos et termina en grimace que je ne pus dissimulée, évitant quand même le « aïe » qui lui aurait fait trop plaisir. Ses ninjas, tous des murs de glace façon Game Of Thrones. Même si, bonne sang pur que je suis-je ne connais pas cette série. Je me remis sur mes deux pieds, laissant la robe blanche redescendre sur mes chevilles pour m’étiré en levant mes bras au-dessus de ma tête et en allant jusqu’à me mettre sur la pointe des pieds.

« On passe la nuit ici, je pense que c’est le mieux. Et demain tu me ramène à Pré-au-Lard ? Je vais appeler Neely, histoire qu’on puisse avoir de quoi manger. Ta un truc qui te ferais plaisir ? Je te laisse m’offrir du saké pour te faire pardonner. On verra le paiement de la baguette une autre fois. »

Oui parce qu’avec son petit manège là, il n’était plus question de la lui faire gratis. Non non, il allait payer chère, très chère. Autant que pouvais le laisser prévoir la moue que j’arborais toujours en avançant pour traverser la pièce et rejoindre les escaliers qui menais à l’étage, la trappe et le grenier.

« On ne peut pas dormir en bas, le grenier c’est le mieux je n’ai pas envie de voir ma tante Marie-Jeanne ou Edward débarquer si l’un des tableaux se met à parler. »

Non je ne compte pas te séquestrer, te cacher cependant… ça oui. Je monte les marches quatre à quatre jusqu’en haut avant de grimper à l’échelle et entré de nouveau dans le grenier. Canapé, le canapé c’est la vie et c’est sans doute pour ça que je m’y laisser tomber comme une masse, les jambes relever pour que mes pieds dépassent sur dossier quand mon avant-bras se cale devant mes yeux que j’ai fermé.

« Il sont clairement particulier tes cours du samedi. »

Une pause, un sourire qu’il verra peut-être derrière la manche en dentelle à moitié transparente de la robe.

« Neely ! »

Un « pop » sonore, voilà l’elfe qui me regarde avec des yeux ronds. Et me redresse pour attraper la main d’Iwao.

« Ramène-nous à la maison. »

Surprise, surprise… D’un manoir passer à un autre dans un autre pop sonore, en espérant que la surprise n’aura pas désartibulé Iwao qui ne devait pas s’y attendre. Elle nous dépose dans l’entrée avant de me jeter un autre regard interrogatif. Je lui demande de préparer le repas pendant qu’on va se rafraichir et de veillée à ce que personne n’entre dans le manoir. Edward et Matthew étant à Poudlard et Pré au Lard on devrait être tranquille, mais ne sait-on jamais. Avant qu’elle ne parte cependant, je l’interpelle pour lui demander d’apporter des vêtements propres au Nippon et de lui déposer dans la salle de bain des invités au Rez-de-Chaussée.

« On rentrera demain. Je n’ai pas envie ce soir, fin’ tu peut partir si tu veux. Neely peut très bien me transplaner à Poudlard demain, les Elfe de Maison ne sont pas touché par le sort-anti-transplanage. Si non tu peux rester manger et dormir ici, ce n’est pas les chambres qui manquent. »

Un haussement d’épaule, il fait ce qu’il veut. Et déjà je tourne les talons pour prendre les grand escalier double. Mon objectif ? Montrer dans ma chambre, utiliser ma salle de bain et me mettre dans mes fringues. C’est du moins ce que j’ai en tête quand je commence à grimper les marches.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 2:36


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
C'était trop mignon, vraiment, la façon qu'elle avait d'essayer de s'énerver contre lui comme ça. Sa façon de taper sur son ventre - et oui il avait fait exprès de contracter ses muscles juste à ce moment la le bougre - et de tenter de retenir une grimace. Sa petite menace lui avait tiré un rire étouffé, et il s'était contenté de croiser les bras en la regardant - de haut - d'un œil rieur.

La suite, il écouta, acquiesça, suivit à l'étage. En haut, il posa l'instrument coupant sur une étagère puisqu'il n'en avait plus besoin, et puis il s'approcha doucement du canapé où la brune s'était allongée pour la regarder, ses mains appuyant contre le bois du dossier. Il vit le sourire esquissé, auquel il répondit sans qu'elle ne le voit. Il allait répondre quelque chose à cette boutade, qui était sommes toute assez vraie. Il voulait. Mais il n'avait rien de pertinent qui se présenta à ses lèvres, alors il laissa le silence couler. Un instant. Le temps que la voix de Kassie se fasse entendre à nouveau, et que son elfe de maison ne soit appelée. Pop. Un ordre. Une main tendue. Une déception pointant au creux de son ventre, alors qu'il aurait préféré rester cette nuit avec elle. Mais il prend la main, et avec un nouveau pop les voilà au Manoir Ollivander. Là, où, justement, il ne devrait pas être. Pas sans avoir une raison. Pas sans y être invité. Il scanne machinalement le lieu du regard en écoutant ce qui se dit, vaguement. Mais, dans cette phrase évasive, elle lui laisse le choix, n'est-ce pas. Alors il pourrait... Il pourrait le prendre comme une invitation à rester, pas vrai. Pourquoi est-ce qu'il a vraiment envie de rester, ça c'est la bonne question a se poser. Mais y a que ça qui lui tourne dans la tête alors qu'il regarde Kassie monter les marches vers l'étage. Une marche. Il hésite. Une autre. Il se mord la langue. Une autre. Il voit dans sa tête le regard sévère de son cousin, il lui semble sentir la main de sa soeur sur son torse. Il doit décider de partir, elle n'a pas besoin de lui. Mais. Mais... Une marche.

En une seconde il la rattrape, saisit sa main, et dans le mouvement elle tourne forcément son visage vers lui, parce qu'elle ne devait pas s'attendre à ce contact, parce qu'il l'a sans doute tirée un peu fort, parce qu'il n'aurait pas du faire ça. Le regard qu'il a, c'est le même que tout à l'heure dans cette cave, après l'occlumencie ratée. Profond. Sombre. Qui parle sans mots. Qui sera sans doute dérangeant pour elle, sauf si elle arrive à voir ce qui se passe derrière. En fait... Non. Surtout si elle comprend ce qui se passe derrière. Mais il ne veut pas qu'elle s'éloigne, tout de suite.

« Tu... Tu veux pas qu'on reste ensemble plutôt ? » Et il lâche sa main, brusquement. « Si t'as envie. »

Oups, cassé le ninja. Ça passera. Ça passera ? Un jour, sans doutes, mais là on y est pas. Il veut qu'elle lui dise : bien sur Iwao, je te rejoins après m'être changée, on aura qu'à parler toute la nuit et s'endormir devant la cheminée. Il veut qu'elle lui dise, viens on retourne là-bas.

Il veut qu'elle lui dise, soit raisonnable, et pars tout de suite.

Parce que si ça ne vient pas d'elle, il restera, et ce sera le début des œillères. Il tape, il tape, le cœur d'Iwao. Il tape beaucoup trop pour quelqu'un qui ne ressent pas. Qui ne devrait pas. Il tape comme quand il sait qu'il doit laisser Neko et qu'il ne veut pas. Il tape comme pour dire qu'il existe, en fait, même si on le force à se taire. Et le nippon se demande, tout de suite, s'il a vraiment envie qu'il s'arrête de taper.


MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 13:13


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Une main qui presse sur mon poignet, c’est une habitude chez eux pas vrai ? Combien de fois est-ce que Eiji as eu le même geste ? Sauf que celle la ne s’arrête pas au poignet et descend jusqu’à ma main, me forçant à me tourner, raté la marche par surprise et placer celle qui est encore libre sur son torse dans un mouvement pour reprend mon équilibre qui pourrais être pris pour une façon aussi de garder une certaine distance. Un instant où mon regard à été plus concentré sur l’emmêlement de mes pieds avant de remonter sur son visage pour exprimer surprise et incompréhension, deux nouveaux amis qui squatte très souvent depuis quelques temps.

Je lis beaucoup de chose dans ses yeux, ils sont bien plus expressifs que ceux de son cousin même s’ils gardent le même voile ombragé qui les rend si sombre. J’aurais la bouche légèrement entre-ouverte. Une journée pleine de rebondissement. Arrivée à un court très en retard et en boudant, sauter d’une falaise, se faire attaquer par une bande de mage rouge, finir dans une demeure familiale abandonnée, fabrique une baguette plus ou moins à deux, aller jusqu’à le laisser porter la chemise de mon père et maintenant ça ? Est-ce qu’il a vu le regard d’ailleurs de Neely quand elle à reconnu la fabrique du tissus, les boutons de manchette ? Je l’ai éludée, mais pas oublié. Et si Edward ou Matthew arrivait en cet instant ça ne passerais pas.

« J’ai dit à Neely de faire à manger pour nous deux et de te préparer des changes. Et puis tu me dois toujours un verre non ? Je l’enverrais chercher ce qu’on à laisser là-bas quand on mangera. »

Il n’y à pas réellement d’intonation dans ma voix à ce moment-là, quand je répond et ramène la main tout juste libéré à moi un peu trop rapidement. Un mordillement de lèvre inférieur, je remonte une marche.

« J’ai juste besoin de prendre une douche et me changer, après le bain en pleine rivière, la course dans les bois et tous ce qui à suivis je me les pèle. Et j’aimerais éviter de tomber malade j’ai un match de Quidditch dans pas longtemps faut que je double les entrainements de mon équipe. »

Parler… normalement ? Comme je parlerais à Sutton ou à Mattie ou n’importe quel « ami ». Voilà ce que je fais. Même s’il n’en est pas vraiment un puisque je ne paye pas mes amis (et encore heureux). Qui plus est, j’en sais suffisamment sur leurs clans pour savoir que ce genre de concept leurs est étranger. Quoi qu’à sa réaction, il semble bien différent, ne pas avoir le même genre de carapaces et de barrière que son cousin. Il a en revanche quelque chose de son père dans le regard et qui me fera garder mes distances, marquer par le souvenir devenu bien trop flou de notre rencontre.

« Je te rejoint en bas ? On ne va pas aller jusqu’à prendre un bain ensemble faut pas déconner. »

Un clin d’œil taquin pour une touche d’humour quand le petit sourire en coin refait son apparition. Je m’apprête à remonter, une hésitation, je me tourne à nouveau vers lui.

« Mais… tu ne dois pas faire un rapport à Eiji ou je ne sais pas quoi ? A cause des mages rouges ? Je préfèrerais éviter de t’attirer des problèmes. »

Tête penchée de côté, moue emprunt à la réflexion quand machinalement mon pouce gauche ce cale entre mes lèvres et que je commence à mordillée mon ongle. L’image du visage d’Eiji quand nous avons eu notre « petite » conversation me reviens en tête. Il n’a pas l’air d’être pour l’idée que je vois quelqu’un d’autre du clan que lui. Et finalement, ne lui ai-je pas demander la même chose vis-à-vis de mes frères ? Dilemme, dilemme car finalement, je n’ai pas tellement envie de me retrouver seule non plus ce soir et je pense que ça ce lit sur mon visage. Alors même si je n’ai pas fini d’y pensée je hausse les épaules et grimpe les marches quatre à quatre pour rejoindre ma chambre et la salle de bain. Il à probablement répondu entre temps, je n’ai pas réellement écouté.

Une douche plus tard, salvatrice surtout qu’elle à fait particulièrement du bien à mes cheveux, me voila bien au chaud dans une robe de chambre, kimono occidental de soie passée par-dessus une tenue plus confortable, short et simple débardeur servant de pyjama. Chaussette montant aux cuisses pour tenir mes pieds aux chaud et la serviette que j’agite dans mes cheveux pour finir de les séché avant de les démêlée pour redescendre. Longue, peut-être d’un bon quart d’heure quand je glisse sur le parquet à la mode dérapée après avoir sauter les dernières marches du petit escalier dérobé dont la porte cachée mène justement à côté de la salle de bain des invités et du salon.

« Iwao toujours là ? »

Que je demande en voyant la porte de la salle d’eau entre ouverte. Silencieux les ninjas, peut-être est-il parti, ou pas. On verra bien.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 22:43


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Il n'aurait pas du demander, hein. Bien sur qu'il le sait, Wao. Il le sais mais il avait quand même tenté, parce que. Juste parce que. Et le pire c'était surement de sentir son ventre se tordre alors qu'il entendait exactement ce qu'il voulait, et qu'en même temps il voyait encore plus dans sa tête le regard noir de deux autres japonais.

Elle lui parlait normalement. Comme si tout était normal. C'était... à la fois apaisant et déroutant. Parce que ressentir ça, ce qui faisait des nœuds dans son cœur et dans sa tête, c'était quelque chose qu'il aurait voulu s'autoriser. Juste parce que c'était tellement rare qu'une personne autre que le clan soit intéressante pour de vrai, il aurait voulu pouvoir se laisser aller. Mais il n'avait pas le droit. C'était pas bien.

Mais c'était pas déjà trop tard, en fait ?

Une blague, qui lui tira un petit rire au nippon, mais tout petit. Parce que clairement, il aurait volontiers pris son bain avec elle si. Et sans arrières pensées pour une fois, oui madame. Juste pour être avec elle, et papoter. Comment ça on se met pas à poil devant les gens ? Oh, la pudeur et Iwao, c'était pas forcément évident. Et puisqu'on vous a dit : sans arrières pensées ! Mais de toute manière, il ne dit rien, écoutant plutôt la suite, qui était très juste, et qui lui fit doucement perdre son sourire.

Un rapport à Eiji... Oui. Il en ferait un. Court. Avec l'important. Parce que le reste, il avait envie de le garder pour lui. Plus par peur de s'engueuler avec les personnes qui comptaient le plus que par vrai défi, mais le résultat était le même, il cacherait beaucoup de détails. Il ne fallait pas que ça devienne une habitude. Il répondit à la question d'une voix blanche, qui, si Kassie avait écouté, disait tout de suite ce qu'il en pensait.

« Oui, je dois écrire à Eiji. Je lui parlerais du cours, des mages et de la baguette. L'un concerne ta protection, je n'ai pas le choix, et l'autre... Il le verra bien, alors autant lui dire tout de suite. »

Fin de phrase. Sous entendu : notre retour au manoir, nos jeux, nos discutions... Ça, ça reste entre nous. A nous.

Et puis elle était partie. Elle était montée, enjambant les marches par quatre comme pour fuir plus vite. Il avait regardé jusqu'à ce qu'elle ai disparu dans le couloir, et encore après. C'est un mouvement discret passant près de lui qui le fit revenir sur Terre. Son regard sombre s'accrocha à celui de Neely, qui semblait a la fois complètement blasée, et sur le point de le bombarder de questions. C'était tellement bizarre qu'Iwao douta même une seconde de l'avoir lue correctement, cette expression faciale. Après tout, les elfes de maison c'était particulier. Il lui adressa un hochement de tête, remerciement silencieux pour les vêtements qu'il savait être déjà dans la salle de bain. Et d'un pas fluide, il disparu à son tour de devant ces marches pour rejoindre la salle d'eau.

Du marbre. Du verre. Les vêtements propres et secs pliés près de la vasque, des serviettes blanches à côté. Il poussa la porte, l'esprit dans le vague, perdu dans ce point parfaitement calme où l'on ne pense à rien. Ses gestes se firent machinaux. Faire tomber le bas. La veste. La chemise. Non... Il ramassa la chemise et la plia a peu-près correctement avant de la poser sur le rebord de la baignoire. Cette chemise était importante pour Kassie.

Et puis quelques pas, la douche, l'eau, chaude, trop chaude qui lui brûle la peau, mais il la laisse couler comme ça et rougir ses épaules, son cou, son ventre. Sa main va tirer sur les liens qui retenaient ses cheveux, et il les jette un peu plus loin. Ses cheveux se collent à son visage. Cachent ses yeux. Inspirer. Expirer. Recommencer. Et doucement. Tout doucement, un sourire commença a étirer ses lèvres malgré lui. Il restait, ce soir. Ils allaient manger. Et discuter. Et il allait oublier juste une fois que si son père voyait ça, il le trainerait sans doute dehors par les cheveux... Kassie, si spéciale, avec sa vie qu'il avait vécu en morceaux dans sa tête. Il avait promis de se taire... mais il avait vu.

Quand l'eau l'eut assez brûlé, il se décala du jet pour se savonner - il faut, si si - et tourna la température de quelques degrés vers le bas. Inutile de se changer en écrevisse.

En coupant finalement l'eau il essora tant bien que mal ses cheveux en les plaquant en arrière, plaquage qui ne survécu pas au passage de la serviette qui transforma sa tignasse en mèches sauvages. Il ramassa ses fringues au sol et les posa sur le meuble de l'évier - pas la peine de les laisser trainer - puis il s'intéressa finalement aux vêtements laissés par l'elfe de maison. Il enfila un caleçon un peu trop grand pour lui, et soupira en jaugeant le pantalon et le T-shirt. Son regard glissa vers la porte. Perdu, il y avait un peignoir long en soie bleue encre et le bas de pyjama assorti. Ça c'était mieux. Elle pensait vraiment à tout, Neely. Il enfila le tout, et l'instant d'après une voix appela son nom. Sourire en coin. Une seconde, il resta parfaitement immobile derrière la porte. Et puis il l'ouvrit, découvrant Kassie.

« Je suis la. »

Là, avec son peignoir pas fermé, son torse découvert, son bas qui tombe trop sur ses hanches parce que c'est trop grand, et ses cheveux fous qui font leur vie. Là, avec son sourire charmé et charmeur, et son regard brillant. Là, parce qu'elle ne lui avait pas dit de partir.


MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 21 Nov 2019 - 23:40


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Est-ce que je l’avais entendu en m’éloignant ? Entendre et écouter sont deux choses différentes. Donc même si ça avait été le cas, il était hors de question que je me place entre les deux cousins d’une manière ou d’une autre. Trop de chose avaient été vécue, trop avaient été dit aussi au Japon. Et si j’appréciais de plus en plus Iwao en tant qu’ami, j’avais Eiji dans la peau, je ne pouvais pas (ou plus) le nier. Si cette journée particulièrement étrange avait servi à quelque chose ; c’était bien ça. Recadré mes idées après une fugue ou deux causer par un trop plein que je n’avais pas assimilée jusque là mai qui petit à petit commençais à être intégrée.

En redescendant, glissant et dérapant sur le parquet ciré du manoir, je ne pensais plus à grand-chose. La douche avait au moins eu pour effet de me vider la tête, reboot libérateur avant un repas bien mérité. Et si j’avais toujours eu un appétit de moineau quand bien même une barbe à papa XXL ne me ferais pas prendre un gramme, j’avais aussi hâte de gouter aux bons petits plats de Neely. Interpelant Iwao dans le couloir, la porte s’ouvrit pour laisser entrevoir un Ninja débrailler qui visiblement n’avais pas la carrure pour porter un peignoir d’Edward. J’eu un petit rire en le voyant ainsi vêtue, qui sorti tout seul et que j’étouffais en plaçant une main devant ma bouche à revert avant de la poser sur ma hanche pour penchée la tête de côté.

« C’est que tu serais presque sexy sorti de la douche et débrailler. Aller vient, tu devrais le remplir un peu plus une fois nourrit. »

J’allais repartir avant de voir passer devant moi deux oreilles pointues qui rejoignais la grande salle à manger. Un moment de réflexion, juste une seconde avant de pivoter pour faire face à Iwao de nouveau, trois pas et mes mains rejoigne la ceinture du peignoir.

« Tu sais nouer un Kimono mais pas un Peignoir ? Oh je sais ! Tu l’as fait exprès pour séduire Neely ? Désolé, elle ne mange pas de ce pain-là. »

Je me lève sur la pointe des pieds, mimant le secret quand je me mets ç chuchoter à son oreille en masquant ma bouche de ma main comme le ferait deux commères en plein… commérage.

« Elle est un peu frigide tu vois… »

La main qui était remonter pour jouer de cachoterie pour les besoins de la plaisanterie rejoint de nouveau la seconde qui était rester accrocher aux tissus duveteux. Les deux se rejoigne pour resserrer le Peignoir avant que je ne fasse un nœud avec la ceinture. Je n’étais pas très doué pour et à vrai dire je faisais toujours les boucles comme un enfant de cinq ans : première boucle, seconde boucle, on tourne, l’une rentre dans et … on tire… Et voilà ! C’est sans doute pour ça aussi que j’était si peu doué avec les tenues traditionnelle Nippon. Mais que voulez-vous, on ne peut pas être parfait. Je finissais de lissé les épaules avant de regarder mon travail, sourire toujours aussi présent. Estimant que c’était suffisant pour ne pas que Neely face une syncope, je faisais demi-tour, sans oublier un signe de tête qui suivis le mouvement pour inviter Iwao à me suivre.

Dépassant les deux premiers salons, nous nous retrouvions entre la cuisine à droite et la grande salle à manger à gauche avec en face la véranda et l’entrée de la bibliothèque. C’est sur la gauche cependant que je me hissais avant de rire plus franchement en voyant que Neely avait dressée la grande table (oui aussi longue que dans la belle et la bête) de façon que nous soyons face à face… d’un bout à l’autre de la salle.

« Elle n’est pas croyable. »

Haussant les épaules, je rejoignais ma chaise de l’autre côté, jetant un regard au feu qui ronronnais dans la cheminée. Attrapant l’assiette et les couverts, je déplaçais le tout… Sur le tapis tout doux devant l’âtre avant d’aller chercher mon verre et de m’asseoir comme ça en tailleur, levant les yeux pour regarder Iwao.

« On va la faire enragée, tu viens ? »

Oui c’est ce qu’on appel de l’amquoi ?! vache, j’avais hâte de voir la tête qu’elle tirerait bientôt, dès qu’elle apporterais les amuses bouche en fait.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Iwao Masaaki
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Iwao Masaaki
Exp : 14270
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 22
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 332
J'aime : 242
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyVen 22 Nov 2019 - 2:36


On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre.
Who decides why we live and what will die to defend... who chains us ?
Ce sourire, ce rire, cet amusement enfantin. Voilà, c'était exactement ça qu'il voulait. Cette Kassie là, insouciante. Adolescente. Cet Iwao là. Calme. Heureux. Il se permit de lui tirer rapidement la langue, juste parce que. Presque sexy, qu'elle disait... Iwao retint un rire et le transforma en un sourire satisfait alors qu'il faisait mine de bomber le torse.

« Un rien m'habille que veux-tu. »

Et puis... Elle s'approcha. Tout près. Trop près. Juste pour une blague, chuchoter à son oreille. Cette fois, le nippon éclata franchement de rire, et profita de la légèreté du moment. Amusé, il la laissa se débattre - quel triste spectacle - avec le tissu de cette pauvre ceinture pour faire une simple boucle.

« Je sais faire, mais je préfères te laisser profiter du spectacle. Cela dit tu as raison, ne choquons pas cette pauvre Neely ! »

Alors qu'elle repartait, faisant un signe au japonais de la tête, Iwao s'empressa de lui emboîter le pas. A travers le couloir, ils gagnèrent une salle à manger où la table immense était dressée en face à face. Il haussa un sourcil, comme pour acquiescer à ce que venait de dire la Serpentard. Quelle idée. Ils étaient deux, pas quarante ! Alors quand il vit qu'elle attrapait assiette et couverts pour aller se poser au coin du feu, il ne se fit pas prier pour la rejoindre. Là, il s'assit en tailleurs près d'elle, posant la vaisselle sur la peau de bête, et finalement...

« Dis, Kassie... Si la, on te disait que... tu peux devenir quelqu'un d'autre. Changer de vie. Tu ferais quoi ? »

Il la regardait l'instant d'avant, et puis il avait tourné son visage vers les flammes.


MADE BY FRIMELDA


shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3694-iwao-masaaki https://historia-pactum.forumactif.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://historia-pactum.forumactif.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Kassie G. Ollivander
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kassie G. Ollivander
Exp : 33358
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Tumblr_ps8cqwS4d71uvysq4o1_640
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4747
J'aime : 402
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 EmptyJeu 5 Déc 2019 - 4:33


On ne s'accuse de la rage
que pour faire croire que l'on sait mordre.
FEAT. @IWAO MASAAKI • LE 30.03.2024 • dialogues en #186353
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


« Ou te déshabille ? »

Un nouveau rire avant d’aller lui lancer la boutade à l’oreille. C’était trop tentant, la preuve, lui aussi éclatait de rire. Puis nous avions rejoint la salle à manger où je m’étais installer près de l’âtre de la cheminée sur le tapis pelucheux aussi doux qu’une laine. Il suivit, imita mon geste pour s’installer à côté de moi et alors que je basculais sur mes genoux pour tendre un bras vers le bar pendant que l’autre me servait d’appui au sol pour sortir une bouteille neuve, sa question vins me percuter au moment où mes doigts ce refermais sur le verre. Rapidement remise sur mon postérieur, assise en tailleurs également à me débattre avec le bouchon pour le retiré, je fixais le feu les sourcils froncés. Pas que j’avais vraiment besoin de réfléchir à la question, non du tout même. Je me demandais simplement d’où elle sortait.

« Je resterais exactement la même, parce que je m’aime. »

Un demi-sourire ou un demi rire, semi-plaisanterie pour cacher la profondeur de la question et de la réponse qui va suivre alors que je maltraite toujours cette pauvre bouteille d’alcool de riz. J’en ais refait un bon stock, pour les fois où Eiji aurait besoin de venir que je sois là ou pas. Neely as ses instructions et ne se fait pas prier pour bien le recevoir. Je crois qu’elle l’aime bien…

« Plus sérieusement, si je n’étais pas moi. Je n’aurais pas mes frères. Je n’aurais pas Neely. Ni la famille qu’il me reste. Je n’aurais pas Sutton ou Jessica, ni Loukia. Je n’aurais pas… »

Un nom qui se perd au fond de ma gorge quand je baisse la tête et la secoue. Il l’a vu la, le regard ? Entre tendresse et tristesse quand un nouveau rire nerveux m’échappe. Je fini par tendre une nouvelle fois le bras, cette fois vers lui, pour lui coller la bouteille sur le ventre « tiens je n’y arrive pas », pas besoin de le dire, il a bien vu.

« Ce n’est pas toujours facile, ça l’était beaucoup plus y’a encore un an et demi. Quand j’étais juste Kassie Ollivander, c’est vrai. Y’a des choses que j’aimerais effacée dans mon passé parfois. »

Je pense bien évidement à ce qu’il à vue, mais aussi à ce que je n’ai pas montré, ou ce qu’il n’a pas eu le temps de voir. Ma première pensée sera d’ailleurs pour Oriana, culpabilité qui me ronge un peu plus chaque jour et me fait perdre la raison. Bien que celle-ci soit revenu, un peu. Ce soit stabilisé, un peu, ses derniers temps.

« Mais si je n’avais pas mes bagages, alors je ne serais pas moi. Et si je n’étais pas moi, alors tu ne serais pas là non plus ce soir d’ailleurs. Enfin bref, c’est le serpent qui se mord la queue tu vois ? Mais la conclusion reste la même. Pourquoi tu me pose cette question ? »

Il y répondrait, ou pas. Avec sincérité, ou pas. Je ne m’en offusquerais pas si ce n’était pas le cas de toute manière. A la place de quoi mon bras nouvellement libre alla glisser la baguette d’Iwao hors de la ceinture du peignoir pour la glissée dans sa main que je levais vers le plafond pour tracer un symbole qui bientôt ferais effet.

« Je ne peux pas le faire, on est de nouveau en Angleterre. Et à seize ans, j’ai toujours la trace sur moi. »

Je lâchais sa main et le laissais débattre avec la bouteille ou bien ranger l’instrument tout neuf d’aujourd’hui, puis basculais sur le dos en plaçant une main sous ma tête et l’autre sur mon ventre, parallèle à la cheminée puisque je m’étais légèrement avancée en déplaçant les assiettes hors du tapis pour m’installer, regard vers le plafond. Petit à petit le revêtement mural de la pièce semblait disparaitre complètement pour ne plus laisser qu’un ciel étoilé et une lune brillante.

« Ce n’est pas aussi beau que sur votre île. »

Une réflexion plus pour moi que pour lui dans la remémoration d’un souvenir qui déjà semblait m’échapper, comme brouillée. Comme si une fumée épaisse avait recouvert tous mes souvenirs de cette journée, là-bas. Et y pensée me donnais mal à la tête, alors je n’insistais pas. Préférant fixé ce faux extérieur là-haut, la respiration paisible alors que je fléchissais légèrement les jambes pour former un arc en repensant encore à la question du Japonais.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
❝ Contenu sponsorisé ❞

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
MessageSujet: Re: On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]  On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥] - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

On ne s'accuse de la rage que pour faire croire que l'on sait mordre. [PV Wao ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Europe de l'Est :: L'institut Durmstrang :: Les extérieurs :: Le grand lac-