RSS
RSS


Partagez
 

 Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teddy V. K. Romanov
http://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov http://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 http://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 http://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Teddy V. K. Romanov
Exp : 5720
Points de vie (HP) : 1050
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Tumblr_pxnbo9YsZd1srh1mgo2_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 757
J'aime : 13
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
MessageSujet: Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.  Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. EmptyVen 18 Oct - 22:29
« Et soudain surgit face au vent,
le vrai héros de tous les temps. »
Deux grands yeux vert désillusionée, bien trop expressif dirait certain. Il n’aurait pas tort. Car qui croiserais ton visage actuellement, cette mine déconfite qui rosie tes joues et porte la forme d’une moue boudeuse à tes lèvres comprendrais que tu es fortement contrarié en cet instant. Mais outre un faciès relativement transparent, ce sont sans doute aussi les éclats de voix émanant du bureau de l’administration de l’Institut de magie d’Europe de l’Est qui donne suffisamment d’indices aux petits curieux dans le couloir pour comprendre ce qui se passe. Claquant la porte derrière toi, tu entends la douce et délicate voix de la régente dans ton dos qui te rattrape bien vite avec son air de Bulldog mal-bai… Le soufflon tu te l’est pris, en long, en large et en travers. Cette menace de voir tes espoirs d’avenir s’envoler. Cette lettre que recevra ta tutrice et sœur aînée Melissandre. Toutes ses remontrances sur un bulletin de note en chute libre qui t’aura déjà coûté une place en division argent pour te rétrograder dans le dortoir si peu confort des bronzes et leurs lits de bois aux matelas si dur que ton dos cris sa souffrance à chaque réveil.

Facteur de motivation à mieux travailler qu’ils disaient… Qu’ils essaient eux ! De bien dormir la nuit, de réussir à ce concentré quand les nuits son mauvaise, voire carrément indigeste ! Et quand elle continue à l’enguirlander en public allègrement, ce n’est pas seulement la honte qui te rougit le visage et accélère les battements saccadés de ton cœur. C’est autre chose, quelque chose qui t’effraie encore plus que la perspective de mal finir. Celle de perdre le contrôle, de ne pas réussir à garder ce sang d’hybride bel et bien enfouis au plus profond de ton être jusqu’à le voir disparaître complètement, ou tout du moins n’apparaître que pour complimenter les traits fins de ton visage, beauté naturelle que tu es parait-il. Ce n’est pas toi qui le dis cependant, ce sont les autres. Car toi, en soit, tu n’en a cure dans l’instant des courbes généreuse et des yeux de biches. Ce qui t’importe c’est qu’elle arrête de hurler, elle, elle le tyran qui s’égosille et fait tourner les têtes vers vous.

Il faudra bien te l’avoué cependant, tes résultats scolaires son au plus bas. Et tu as la concentration dans les chaussettes. Avoir pour ambitions principale dans la vie de te faire entretenir par un « prince » avec un grand « P » est une chose jeune demoiselle, mais sans un bon métier, une bonne éducation, qui pourrait donc vouloir d’une bécasse à peine plus maligne qu’une poupée de chiffon ? Pas grand monde sans doute. Les larmes te montent aux yeux, de rage, de colère, de honte. Parce que finalement ça fait un petit moment que ça dure et ça a fini par devenir insultant, vexant même. De savoir que tes amis seront diplômés, intégrerons de bon cursus. Quand toi, toi tu ne sais pas. Redoubler ta septième année ? Tu n’es pas forcément prête à l’entrevoir pour le moment, ce serait un échec et tu as bien trop d’orgueil pour ça. Qui plus est, elle vient de le dire, la harpie. Que non ils ne te reprendraient pas avec ses notes, cette attitude. Car tu risque de passée bientôt chez les bois. Et ça… ça c’est pire que tout, n’est-ce pas ?

Alors quand enfin cet échange houleux (qui n’aura pas été détaillée ici, mais que l’ont peu parfaitement imaginée entre ton tempérament de sang-chaud et la tyrannique régente) prend fin tu en as presque du mal à respirer. Elle repart dans son bureau, pas sans oublier de te jeter un dernier regard de dégoût que tu lui rends bien, être fière que tu es à garder la tête haute quand tu tourne les talons et travers le couloir d’une démarche qui n’a d’assurée que les apparences. Princesse qui sait jouer des apparences mais dont le vernis s’effrite si l’ont gratté un tout petit peu à la surface. Oh si seulement Aleksandra était encore là, elle aurait pu t’aider bien sûr. Après tout, elle comme Melissandre était de vraie tête pas vraie ? Trois filles de trois pères différents et apparemment tu étais la seule à en avoir eu un sans cervelle à te léguer. Pas que tu puisses le savoir dans tous les cas : après tout, Romanov ne l’était pas, et son nom à lui, le vrai tu avait beau le connaître, ça ne t’avait pas beaucoup plus avancée où aider à traverser la crise identitaire qui accompagne l’adolescence. Cette crise que tu traverses, peut-être un peu tard. Probablement largement aidé par la perte de ta mère l’année passée, le déménagement, changement d’horizon. Tu en as plein, des excuses. Pour toi, elles sont toute valables. Pour les autres…

Tes talons claque sur le parquet ciré de l’étage, jusqu’à ce que tu traverse la porte à double battant cependant et que tu ne tourne sur la droite pour rejoindre une salle de classe vide ou tu finiras par prendre appuie sur un bureau, y posant une fesse, les mains à plat derrière toi. Yeux clos, tu inspire et expire, lentement. Tout-va-bien. N’est-ce pas ? Tout ira bien. Tu ne peux pas être plus bête qu’une autre, tu trouveras bien une solution. Pas vrai ? Un tuteur peut-être ? Pas que tu sois impopulaire, mais tu n’as pas non plus tant d’amis que ça. Il faut dire que les sang-mêlé par ici… Hybride vélane passe encore, battarde d’un Romanov en revanche. Complication quand tu nous tiens ! Et si au lieu de pensée au négatif, tu commençais à te focalisée sur le positif ? ça t’aidera déjà un peu plus a ravalée cette sensation de brûlure âcre que tu as dans la gorge quand tu le met à fixé le plafond tout en commençant un petit toc nerveux avec tes ongles sur la table espérant que la fierté sera bel et bien conservé et intact quand tu ressortira.
:copyright:️ 2981 12289 0


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov http://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 http://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 http://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Lothar I. Berlinski
https://historia-pactum.forumactif.com/t4029-lothar-i-berlinski#71255 https://historia-pactum.forumactif.com/t4030-lothar-i-berlinski-o-pas-encore-de-classe#71359 https://historia-pactum.forumactif.com/t4031-lothar-i-berlinski#71361
Lothar I. Berlinski
Exp : 5578
Points de vie (HP) : 1200
Baguette : 29.9cm, bois de tilleul avec en son coeur de Kelpy
Photomaton : Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. E999d2fbd0c21ad173053c4801e3650e
Âge IRL : 16
Célébrité : Luke Pasqualino
Parchemins : 342
J'aime : 56
Date d'inscription : 31/07/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
MessageSujet: Re: Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.  Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. EmptyMer 23 Oct - 20:24
??? mai 2024 -

Cours interminable que je venais de suivre. De quoi il était question déjà ? Par Merlin je ne m'en souvenais même plus, cela signifiait que ce cours là avait été beaucoup plus barbant que ce que j'avais pu imaginer. Alors j'avais pris quelques note machinalement oui, mais durant toute l'heure j'avais songé à la stratégie de l'équipage en matière d'abordage. Mon paternel était trop vieux jeu, trop à vouloir imiter les moldu parfois. User de cordages pour passer d'un navire à l'autre était bien trop nul lorsque l'on avait la capacité de voler en balai. Alors oui, je m'étais occupé un instant à lister les points positifs et négatifs de la stratégie actuelle. Le temps était passé plus vite ainsi, suffisamment vite pour que je puisse ranger mes affaires et retourner airer dans les couloirs de l'école.

Mains derrière la nuque je m'étirais tout en grimpant les escaliers glacials de l'institut. Allais je finir ma journée dans un coin de la bibliothèque à travailler un des cours où j'excellais ? Ou allais je me perdre sur le terrain de quidditch afin de me divertir ? Coup d'oeil vers la fenêtre... pluie. Pas d'extérieur pour aujourd'hui donc, ce serait révision, travail et drague. Toujours la drague, c'était bien, souvent facile et toujours agréable. Après tout j'étais - je suis - beau et les yeux se posaient - posent - souvent sur moi. Lothar... quoi ? N'ai-je pas raison ? Doux sourire pour cette brune qui je croise là, t'as vu comment elle me regarde ? C'est ta petite soeur Lothar... Ouais je sais, mais elle me regarde avec admiration. Certes fraternelle mais je t'assure que toutes les filles de cette école en pince pour moi. D'ailleurs en parlant de fille, tu vois ce que je vois ? Hmm ?

Mais si dans la salle de cours là, la blonde de septième année qui a un effet assez envoutant quand tu t'approches d'elle, la Romanov pas Romanov. Sexy quand même assise ainsi à moitié sur le bureau et les pupilles dirigées vers le plafond. Je ne pus m'empêcher de sourire un instant avant de secouer la tête pour me ressaisir. Une main dans les cheveux, voila comme ça ils sont mieux coiffé. Il ne reste plus qu'à toquer contre la porte en bois, ce que je fis, et entrer.

Salut. T'as pas l'air en forme, je peux t'aider ?

De diverses façons bien qu'une me passe en tête surtout. Mais tais toi Lothar, garde cette idée entre les dents et avance d'un pas assuré.

T'attends un prof pour des cours supplémentaires ?

Sourire au coin de la lèvre, je déposais mon sac sur l'une des tables, tirais une chaise et m'installais sur la table avec les pieds sur la dite chaise. Voila, comme ça j'étais en face d'elle et obligeais la conversation à se faire. Parfait.
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4029-lothar-i-berlinski#71255 https://historia-pactum.forumactif.com/t4030-lothar-i-berlinski-o-pas-encore-de-classe#71359 https://historia-pactum.forumactif.com/t4031-lothar-i-berlinski#71361
Teddy V. K. Romanov
http://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov http://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 http://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 http://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Teddy V. K. Romanov
Exp : 5720
Points de vie (HP) : 1050
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Tumblr_pxnbo9YsZd1srh1mgo2_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 757
J'aime : 13
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
MessageSujet: Re: Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.  Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. EmptySam 2 Nov - 14:35
« Et soudain surgit face au vent,
le vrai héros de tous les temps. »
Romanov pas Romanov… Et pourtant ta « famille » avait su garder les apparences. C’est sans doute pour ça qu’en société ils te traitaient presque comme une des leurs -presque- mais que dans l’ombre et quand personne ne vous voyait, tu devenais un déchet, un grain de poussière dans un rouage qui ce voulait impeccable. Mais passons, ce n’était pas ta focalisation du moment. Non, là tu finissais par baisser les yeux sur la porte qui s’ouvre et le garçon de sixième année qui entre. Lothar Berlinski. Mignon, joueur de Quidditch, il avait l’air marrant. Mais pas de matière à séduire ; porte feuille pas assez remplit, nom de famille qui n’apporte pas assez de chose. Dommages. Besoin de quelque chose… Un câlin ? Oui c’est ça, un bon gros câlin voilà de quoi tu avais besoin. Parce que là, clairement, ce n’était pas fun le quart d’heure que tu venais de passer. C’est sans doute pour ça que tu te lançais presque dans un monologue quand il te posa la question d‘ailleurs.

- M’aider… Tu peux miraculeusement faire monter mes notes ? Parce que je suis bonne pour planter mes ASPIC, retaper et me retrouver seule septième année en division bois apparemment. Du moins, c’est ce que la charmante secrétaire de l’administration vient de me dire. Quel vielle chouette mal-baisée celle-là. C’est incroyable.

De mauvaise humeur ? Oui et non. Car finalement même si tu avais l’impression d’avoir tout le poids du monde sur les épaules en cet instant, tu restais simplement une adolescente aux hormones exacerbé avec une tendance à l’hypersensibilité. C’est sans doute ce qui te donnais parfois des airs de diva même si ce n’était pas directement dirigé vers lui, le pauvre, qui c’était pris cette salve de sel sans rien avoir demander, ou presque.

- Un prof ? Non je…

Une sœur professeur à Poudlard, la seconde tête d’ampoule et toi… Toi soit belle et tais-toi ? C’était ça l’idée non ? Non, tu valais mieux que ça ? Ou pas. Parce que c’est comme ça que ta mère t’avait éduqué après tout. Pourquoi avoir continuer en année d’ASPIC alors ? Parce que Melissandre ne t’avais pas vraiment laissé le choix en fait. Il parait que c’est important les études… Il parait. Mais pas plus pourtant que de trouver un bon parti non ? Et où de mieux pour en trouver un qu’ici ? Surtout avec les trois écoles reliées depuis cette année. Quoi que, ne mentons pas, tu avais enclenché le mode GPS depuis le tournois des trois sorciers.

Papillonnant des cils, tu terminais de t’asseoir complètement sur la table, croisant les jambes suffisamment pour voir ta jupe remonter alors que tu jouais les biches écervelées juste pour lui… Lui était en argent non ? ça ferait sans doute l’affaire au moins pour rattraper un peu. Car qui voulait d’une femme qui ne savait rien faire ? Qu’est-ce qu’ils étaient exigeant de nos jours. In-cro-yable.

- A moins que tu ne proposes ? Reste à négocier tes tarifs ?

Est-ce qu’elle flirt là Teddy ? Complètement, avec son petit mordillement de lèvre inférieur et la mise en avant de son décolleté de manière subtile. Quand on vous dit que c’était pas la fin du monde ; elle trouvera toujours un moyen, une solution, pas vrai ?
:copyright:️ 2981 12289 0


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov http://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 http://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 http://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Lothar I. Berlinski
https://historia-pactum.forumactif.com/t4029-lothar-i-berlinski#71255 https://historia-pactum.forumactif.com/t4030-lothar-i-berlinski-o-pas-encore-de-classe#71359 https://historia-pactum.forumactif.com/t4031-lothar-i-berlinski#71361
Lothar I. Berlinski
Exp : 5578
Points de vie (HP) : 1200
Baguette : 29.9cm, bois de tilleul avec en son coeur de Kelpy
Photomaton : Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. E999d2fbd0c21ad173053c4801e3650e
Âge IRL : 16
Célébrité : Luke Pasqualino
Parchemins : 342
J'aime : 56
Date d'inscription : 31/07/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
MessageSujet: Re: Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.  Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. EmptyLun 4 Nov - 11:10
??? mai 2024 -

Rien n'était gratuit dans la vie, tout avait un prix malheureusement. Même en étant doué de vos mains vous deviez forcément mettre l'une de ces mains dans le portefeuille pour sortir quelques billets de banque. C'était peut-être à cause de cette société que père avait commencé la piraterie ? Au fond je ne lui avait jamais demandé la raison de cela. Et je ne le ferais jamais à dire vrai, j'étais beaucoup trop heureux d'être le prochain capitaine même si cela signifiait que j'aurais la vie de nombreux hommes sur les épaules.

Mais à l'école je n'avais pas cela à penser, ici je devais juste m'assurer d'avoir des résultats convenables - voir excellents - pour m'assurer d'être au top une fois adulte. Alors je marchais dans ce couloir avec comme idée celle d'aller réviser. Si seulement cette porte n'avait pas été ouverte, si seulement je n'étais pas entré et j'avais pas ouvert ma gueule et bien... Et bien par Merlin j'aurais pas une vue si fabuleuse sur le graal que recherchait le roi Arthur durant toutes ces années. Pourquoi chercher une simple coupe alors que des paires de nibards il y en a partout et notamment face à moi. Bordel bordel bordel. Respire Lothar et revient en arrière.

Effectivement car avant de se mordiller la lèvre la jeune femme semblait de mauvaise humeur. De ce que je comprenais elle avait du mal à remonter ses notes. En quoi était-ce mon problème ? En quoi ça ne l'était pas ? J'en sais rien, mais je restais là assis sur ma table, les deux pieds sur la chaise à l'écouter. J'avais l'impression de devenir un espèce de coach depuis quelques temps. Entre Ethan, Emily et peut-être cette fille qui s'inclinait à moitié pour me laisser entrapercevoir sa poitrine. Tu reviens dessus Lothar... Difficile de ne pas se concentrer sur autre chose. Surtout que l'idée qui me vient, j'allais très certainement la regretter dans les prochaines minutes. Non pas qu'elle était mauvaise - l'idée, la Romanov j'en savais rien - mais j'avoue qu'une partie de jambes en l'air aurait été plus agréable.

Eum.. - je me raclais la gorge pour trouver la force de remonter mes yeux et les diriger vers le visage de la fille. - Parlons tarif ouais. C'est la fin de l'année et je suis en manque de joueurs pour le prochain match de Quidditch. Tarif de la leçon 1 ce serait que tu viennes dans l'équipe. Pas besoin de passer les qualif je te prends direct.

En plus si elle redoublait ça me permettrait d'avoir une joueuse en plus. Et j'admets que ma dernière phrase était à double tranchant bien que je ne lui dirais pas directement que j'en ferais bien mon quatre heures là, tout de suite. Après tout une bonne tranche de jambon sec ou de magret séché était meilleur quand on le faisait attendre. C'était le même principe avec les filles. Non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4029-lothar-i-berlinski#71255 https://historia-pactum.forumactif.com/t4030-lothar-i-berlinski-o-pas-encore-de-classe#71359 https://historia-pactum.forumactif.com/t4031-lothar-i-berlinski#71361
❝ Contenu sponsorisé ❞

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
MessageSujet: Re: Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.  Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Et soudain surgit face au vent, le vrai héros de tous les temps.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [upotobox ] Windtalkers, les messagers du vent [DVDRiP]
» Quand deux corps s'enflâme [Pv Mafuyu Nekokami ][Hentaï]
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» [UPTOBOX] Un Heureux événement [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Europe de l'Est :: L'institut Durmstrang :: 4è étage :: Administration-