« Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !. »
Albus P. W. B. Dumbledore
Historia Pactum
Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~
RSS
RSS



 

Partagez
 

 Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kai Moana A. Shinoda
https://historia-pactum.forumactif.com/t4077-kai-moana-shinoda-o-achlys#73074 https://historia-pactum.forumactif.com/t4078-kai-moana-a-shinoda-o-pas-encore-de-classe#73144 https://historia-pactum.forumactif.com/t4079-kai-moana-a-shinoda#73146 https://historia-pactum.forumactif.com/t4080-kai-moana-shinoda-o-rencontres-du-troisieme-type
Kai Moana A. Shinoda
Exp : 10086
Points de vie (HP) : 2250
Baguette : Bois d'Acacia Koa, 24,93 cm, plume d'Oiseau Tonnerre, souple
Photomaton : Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Original
Célébrité : Miyavi
Parchemins : 1603
J'aime : 106
Date d'inscription : 07/08/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Empty
MessageSujet: Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  EmptyLun 21 Oct - 21:18
Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~

@Oksana H. O. Kedzia
Y'a un moment et on sait pas quand exactement • Ca avait commencé comment déjà, toute cette histoire ? Pas qu'il s'en souvienne pas. Ou plutôt si. Parce que c'était qu'un passage. Une étape. Quelque chose qu'on regarde à l'instant « T » et qui est ensuite très vite oublié. Il sait même plus pourquoi c'était tombé sur elle et pas sur autre chose. Il a jamais su. Ou plutôt si, il savait. Ca avait dû être marrant sur le moment que de la voir dans l'état où elle était à ce moment là. Mais pour le reste il sait pas. Y'a comme un voile dessus. Parce que c'est chiant d'y repenser et parce que ça n'existe tout simplement plus. Ca à été et ça à duré. Un moment. Peut-être longtemps ? Ou peut-être pas. Aujourd'hui il s'en bat mais à l'époque, ça l'avait bien occupé. Ca avait été marrant de la démonter et pas que physiquement. Avant, son cul elle le brandissait pas au premier venu. Avant elle donnait une autre sensation. Elle était presque cassée mais pas totalement. Elle était pas récupérable. Elle était une merde de plus mais avec elle, il avait bien voulu jouer. Ouais, il avait bien voulu. Il joue encore d'ailleurs, p't'être parce qu'il est pas entièrement satisfait ou bien parce que ça reste marrant.
On sait pas. C'est chiant nan ?

A l'époque, ça l'était pas. A l'époque c'était marrant. Mais ça, c'était avant.



Ca avait commencé comment déjà ?

***

C'est long. C'est chiant et y'a rien à faire. Ca lui passe pas le temps. Y'a des jours où les hautes sphères ont des idées qui lui collent la tête par terre. Et est-ce qu'il a vraiment besoin de faire ? Ouais. Pour une fois, il doit. Juste pour payer les étoiles qu'ils lui ont tatoués. Bande de con. Romanov tout puissant qui se berce d'illusion dans sa poche de pisse qu'on devrait penser à lui retirer. Pas de sa faute si sa dernière cuvée était mauvaise et si la gestion de son speakeasy restait jusque là à désirer. M'enfin, c'était le but de toute façon. Qu'on le colle là et pas ailleurs. Même si ça restait chiant. Même si tout était chiant.
Elle aussi, elle était chiante à faire tout les jours la même chose. A passer par là, aller ici. Avec le poids du monde sur ses petites épaules. Elle était chiante à mourir avec sa gueule de thon qui ne demande qu'à se faire enterrer. Peut-être qu'il pourrait l'aidée ? Ouais, il pourrait bien. Restait à l'approcher. A s'insinuer. A se glisser. Alors il l'avait suivit. Par simplement envie. Parce que c'était marrant, même si ça restait chiant. Parce que ça demandait du temps que de la voir se morfondre et faire semblant que sa petite terre continuait à tourner bien rond. C'était marrant...

Ouais... Trois heures et trois jours. Le temps de connaître le parcours. D'aller du point A au point B. De voir ce qu'elle faisait de sa journée type. Rien. De la merde. Putain, elle devait réellement se faire chier. Se faire chier ouais... A deux, c'est mieux non ? Puis semblait qu'elle était pas toute seule à faire son petit manège et à donner le change.
Combien de fois déjà, elle lui avait fait pencher la tête. L'avait fait sourire où même rire. Elle faisait la complexe et l'affairée mais, au final, dans ses yeux elle avait déjà tout lâché. Pauvre Chérie, fallait te trouver une distraction. Parce que là, clairement, tu sentais vraiment pas bon. T'avais pas la gueule de l'emploi où la gueule trop bien tirée. Petit portrait de poupée... On peut jouer même si tu m'as pas invité ? Parce que je m'ennui tu vois. Et puis... Ma tête elle suit pas, elle va pas. Y'a mal dedans, tu veux voir dedans ? En y rentrant, je rentres après, ailleurs mais pas dans ta tête... Ouais, ça pouvait être marrant. De voir ce qu'elle trouverait, de voir jusqu'où elle trouverait et de combien de mots elle disposerait.

Ils avaient dis quoi les cons là-bas ? Psychomage... C'était sympa. C'était marrant. Ca devait être intéressant de connaître ça. De savoir où de pas savoir. Ou bien juste de passer le temps.
Elle avait rien de transcendant mais passer des accords pour de la liqueur n'en avait pas non plus et il en avait ras le fion de bouffer les fonds de poubelles de cette ville pourrie. C'était lent ici. C'était chiant, y'avait rien d'excitant. Mais peut-être que si il se faisait enfermer, si on lui collait une camisole et qu'on le mettait dans un coin confiné, ça deviendrait marrant ? Ouais... Ça pouvait...
Et puis, voyez-vous, il était tellement triste, tellement seul, tellement au bord du gouffre avec toute sa magie qui fluctuait mal et qui se faisait la malle. Allô docteur bobo, s'il-vous-plait, je vais péter sous mon si beau chapeau. Vous voulez pas m'aidez ?

Elle voulait bien non, parce qu'elle avait fini par arriver. Combien de jours maintenant ? Six peut-être, à juste observer. Un pour se faire écouter. Examiner. Allez, viens, t'as rien d'bien et j'ai rien à faire, on joue cinq minutes et on voit après ? Après quoi ? Après la défonce où ce moment où tu vas perdre la vie. J't'aime pas, tu sens rien mais... P't'être que ça serait marrant de voir comment tu réagis. Psychomage de mes deux, joue avec mon cerveau et je joue avec le tiens, après on mange mais déjà, ouvres moi ta porte. Allez, chérie, laisse moi rentrer et vient donc m'ausculter.






Hands of Blood, Crimson HeartQ-Ulte ;; Hommage, honneur rendu à Dieu -Lui-, à des êtres divins -Eux- ou jugés tels ou à certaines créatures particulièrement proches de Dieu -Nous-.
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4077-kai-moana-shinoda-o-achlys#73074 https://historia-pactum.forumactif.com/t4078-kai-moana-a-shinoda-o-pas-encore-de-classe#73144 https://historia-pactum.forumactif.com/t4079-kai-moana-a-shinoda#73146 https://historia-pactum.forumactif.com/t4080-kai-moana-shinoda-o-rencontres-du-troisieme-type
Oksana H. O. Kedzia
http://www.historia-pactum.com/t4345-oksana-hecate-ombes-kedzia http://www.historia-pactum.com/t4348-oksana-h-o-kedzia-o-pas-encore-de-classe#87703 http://www.historia-pactum.com/t4347-oksana-h-o-kedzia#87702 http://www.historia-pactum.com/t4349-oksana-h-o-kedzia#87704
Oksana H. O. Kedzia
Exp : 3160
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 29.99cm, bois d'Accacia et poil de Troll, très souple pour pas que chacha la casse. Mais petite chose l'oublis tout le temps partout partout. Elle est tâché de rouge et bleu avec des potite paillette.
Photomaton : Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Giphy
Célébrité : Margot Robbie
Parchemins : 109
J'aime : 8
Date d'inscription : 20/10/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Empty
MessageSujet: Re: Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~  EmptyLun 21 Oct - 22:56
Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~

Faut dire aussi qu’il ce n’était pas beaucoup occupé d’elle aujourd’hui. Ni assez hier d’ailleurs. Alors petite chose avait fait son caprice. Cassé, tout cassé. Parce que cassé c’est rigolo aussi. Pour elle, surtout quand il s’énerve lui. C’est son moment préféré d’ailleurs. Tout comme elle chante, elle chante ses comptines pour enfant au réveil quand elle sait que ça le mettra de mauvaises humeurs, elle casse tout et brûle tout quand il n’est pas là. Folle, elle était folle. Petite chose avait quelques cases en moins là-haut, ça c’était certain. Elles étaient remplies avant les cases pourtant. Bien remplit, trop remplit. Et un jour « pouf », BIM BAM PAF, plus rien. Il lui avait appris, il lui avait montré. Il avait tout cassé dans sa tête. Faut dire que les cases, c’était chiant. Elle le savait peut-être déjà avant, au moins un peu. Peut-être, ou pas. On ne sait pas, on sait plus. On s’en fou. Ça c’était avant. Maintenant ce n’était pas ça qui comptais, parce que rien ne comptait. Sauf jouer, ça c’était important, ça c’était bien.

---

Oksana était une jeune fille de bonne famille avant. Une demoiselle tout à fait normale, trop normal. Sang pur à l’arrière-goût de noblesse qui réclamait de sa progéniture un minimum d’ambition. Alors quand ses cousins Romanov prenaient déjà la tête de la Bulgarie, sa sœur était promise à un bon mariage et ses autres cousin s’occupais d’étendre leurs emprises en Europe de l’est. Elle, elle n’avait qu’un seul but dans la vie, dessiné par ses parents. Déjà qu’ils l’avaient fait psychomage, métier qui promettais une certaine renommée, voilà maintenant qu’il fallait la marier. Des fêtes de fiançailles qui avaient eu lieu la veille et dans lesquels la jeune femme c’était profondément fait chier. Autant le dire.

Profondément… Pas comme la nuit qu’elle avait passée. Même pas trois minutes qu’il lui fallait à lui pour se satisfaire et en oublier sa compagne qui clairement avait fixé le plafond, étoile de mer qui c’était laisser faire en comptant le second. Tiens, ça ne sera pas un nouveau record. Le record il c’est arrêter à trois minute dix-huit. Alors oui, elle se fait chier, elle, aux épaules affaissées quand elle marche dans la rue et le regard baissée, même quand elle redresse ses lunettes sur l’arrête de son nez en cherchant ses clés dans son sac. Les talons claque sur le parquet, escarpins cirés pour accompagner une jupe tailleurs à la taille haute et un chemisier d’un blanc immaculé. Image bien sage pour une femme en cage.

Elle l’a pourtant, cette étincelle dans un regard éteint, regard azuré qui montre la profondeur même de l’abysse que représente sa vie. Et qui dissimule une envie, envie d’émancipation surement. C’est peut-être ce qu’il à vu lui, lui qui l’attend déjà dans son bureau. Lui qui la suit depuis quelques temps maintenant. Lui qu’elle n’aura pas capté, pas une fois. N’aura pas vu son visage tout comme elle ne voit pas ceux de tant d’autre. Lui qui aura rendez-vous dans son cabinet et qu’elle n’accueillera pas de suite, retirant d’abord son imperméable gris pour le suspendre au porte manteau avec son sac. Elle aura ce même toc, celui de redressé ses lunettes. Et ce n’est qu’en relevant enfin la tête qu’elle le verra à ses aises. La surprise ne sera pas dissimulée, pas plus que la main qu’elle portera à son cœur. C’est qu’il à faillit lui causer une crise cardiaque. Ils avaient rendez-vous, elle le savait, ou elle l’avait su. Elle ne sait plus. Mais ça lui revient quand elle contourne le bureau, fait descendre ses jambes à lui qui prenne une place indécente d’un geste de la main et s’installe pour le regarder à travers ses verres.

Une seconde d’observation avant d’attraper le dossier, de l’ouvrir, le parcourir et en revenir à lui, l’étranger, le nouveau patient. Un fou parmi tant d’autre. Mais fou, ne le sont-ils pas tous après tout ? A différent dégrées, de différentes manières.

- Monsieur Shinoda bonjour, je suis le docteur Kedzia. Commençons simplement et si vous me disiez ce qui vous amène ici ?

Elle aura évité de croisé son regard, car elle n’est pas à l’aise à regarder les autres dans les yeux. Elle lui aura parler comme on parle à un enfant en quelques sorte, voix douce, presque trop insistante. Une interrogation basique, un cas traité comme un autre. Si elle savait, si elle avait su. Ce n’était que le début.

:copyright: 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4345-oksana-hecate-ombes-kedzia http://www.historia-pactum.com/t4348-oksana-h-o-kedzia-o-pas-encore-de-classe#87703 http://www.historia-pactum.com/t4347-oksana-h-o-kedzia#87702 http://www.historia-pactum.com/t4349-oksana-h-o-kedzia#87704
 

Unzip it girl ! Drop it down and get on the sheets... Let's play it loud ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]
» Sounds of Life [Mathilde] -TERMINÉ
» Narcissia - Hello world, I'm your wild girl!
» Soran G. Kenway - I will save the world with you
» Les cosplay !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: RP Atypiques :: Retourneur de temps-