RSS
RSS


Partagez
 

 Travaux de grippe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
En ligne
Rasmus Rask
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Rasmus Rask
Exp : 3145
Points de vie (HP) : 350
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Travaux de grippe 1572908618-ed3541117a327eeed39d834a8a93cb3a
Âge IRL : 10
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 414
J'aime : 14
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyLun 4 Nov - 18:54
Rasmus ne détestait pas les travaux de groupe. Mais systématiquement, il les fuyait. Invariablement, lorsqu'on lui confiait un travail, les pensées du jeune homme avaient tendance à se perdre en drôle de conjonctures, hypothèses et théories qui, il le pressentait, n'aurait pas forcément plu à tous ses camarades. Cette étrange attirance pour la bizarrerie et le dérangeant, on s'en doutait, était la principale raison de son affectation à Serpentard. Lui qui n'aspirait à rien sinon à l'étrange n'avait jamais compris jusqu'à récemment ce qui lui avait valu sa place parmi ces gens au caractères si rigoureusement éloignés du sien.

Enfin, il fallait faire avec, et sa maison avait l'avantage d'accueillir également un certain nombre de discrets, élèves solitaires, autodidactes, qui travaillaient dans l'ombre à leurs propres projets. De fait, on pouvait diviser les serpentards en deux groupes : ceux qui brillaient en plein jour, de par leur assurance et leur talent et ceux, parfois non moins talentueux, qui ne s’embarrassaient pas de la gloire. Rasmus était de la seconde catégorie.

Viviane, elle, semblait se trouver quelque part entre les deux.

S'ils ne s'étaient jamais vraiment parlé jusqu'ici, hormis les formules de politesses attendues entre jeunes gens d'une même maison, et la participation obligatoire en groupe aux divers activités culturelles du collège, Rasmus n'avait pourtant pas manqué de remarquer la jeune fille. A vrai dire, il n'avait manqué de remarquer personne. Jouissant comme un prince des places des cancres, au fond de la classe, ses moyennes en pâtissaient un peu mais de là, il avait tout le loisir d'observer ses petits camarades, depuis les ombres secrètes des coins de pièces qui lui allaient si bien.

Viviane était une fille douée, en presque tout, et qui semblait s'en rendre parfaitement compte. Si elle jouait les modestes, le plus souvent avec brio, Rasmus avait un jour noté une étrange lueur de contentement au fond de son regard lorsqu'en cours d'art magique, elle interprétait devant un parterre médusé ses meilleurs morceaux de violons. Le temps semblait alors s'arrêter un peu et feignant de ne pas s’apercevoir qu'elle concentrait tous les regards, Viviane déployait tout son talent pour s'imposer aux autres comme quelqu'un avec qui il allait falloir compter.
Bien sûr, la jeune fille ne se jetait pas de fleurs, cela aurait manqué de grâce, et indiscutablement le triomphe est plus glorieux lorsqu'il est modeste. Viviane devait le savoir et se plaire à en éblouir son auditoire, avec cette intelligence rusée propre au serpent vert et argent, cette force tranquille et sinueuse, contre laquelle il n'existe que très peu de moyens de se protéger.

Rasmus n'était pas insensible à cela, il appréciait les gens doués, cela l'inspirait. Néanmoins, son propre caractère autocentré ne lui laissait pas vraiment le loisir d'accorder de lui même beaucoup d'attention aux autres. Aussi se contentait-il d'apprécier écouter jouer Viviane, sans non plus se prendre plus la tête que cela.

A vrai dire, quand le professeur de défense contre les forces du mal eu la brillante idée de les réunir pour un travail de groupe, il en fut contrarié. Rasmus n'aimait pas travailler avec les autres élèves de Serpentard : la plupart étaient ambitieux et forts de caractère, et lui finissait toujours par se faire marcher sur les pieds. Il les traina donc un peu, par principe, lorsqu'il s'agit de se retrouver après les cours pour mettre au point l'exercice à présenter la semaine suivante. Rasmus n'était pas mauvais à ce cours, il appréciait même le suivre, ce n'était pas pour qu'une stupide démonstration publique vienne gâcher son plaisir.

L'exercice portait sur la maîtrise du maléfice de Confundo et les sors de Protego. Dieu merci, ce n'était pas celui de la Danse Endiablée, ça aurait été vraiment la honte. Du fait de la relative dangerosité du sors, leur enseignante avait tenu à ce que son étude ne se fasse pas seule, ce qui, rationnellement, pouvait se comprendre.
Après que chacun ait rangé ses affaires, les deux jeunes gens convinrent donc rapidement d'un rendez-vous pour le lendemain, dans la même salle.

Rasmus arriva avec un peu d'avance, maigre défense psychologique consistant à repérer les lieux avant d'y sévir, malgré le fait qu'il y ait déjà étudié pendant près de cinq années. Assis derrière un pupitre, il attendit patiemment que sa camarade se présente.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124 En ligne
En ligne
Viviane F. Smith
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217
Viviane F. Smith
Exp : 1645
Points de vie (HP) : 200
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Travaux de grippe Tenor
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 103
J'aime : 5
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptySam 23 Nov - 21:56
Les Défenses Contre Les Forces Du Mal peuvent se montrer passionnantes par bien des égards pour de nombreux jeunes sorciers avides de faire leurs preuves, ou poussés par la simple curiosité d’en savoir plus sur le monde de la magie. Viviane est plutôt du genre à apprécier cette matière, parce qu’elle lui permettait de se sentir forte, et de gagner confiance en elle. Mais c’est aussi une matière compliquée où sa vulnérabilité se fait ressentir plus qu’ailleurs et où les démonstrations à la vue de tous ont raison de la participation en classe de la Serpentard. La jeune fille étant de nature un peu solitaire, elle n'appréciait pas tant que ça les travaux en groupes, et encore moins quand ceux-ci devaient se faire avec des personnes qu’elle n’avait pas choisies.  

Alors forcément quand la professeure désigna Rasmus Rask, la jeune Serpentard tira un peu la moue. Elle tenta de protester, mais face au regard noir de la professeure épuisée par le brouhaha, elle se ravisa très vite. Ce n’est pas qu’elle déteste l’élève en question, mais plutôt que la Serpentard n’apprécie pas de devoir composer avec une des personnes qu’elle n’est pas habituée à fréquenter. Et on peut au moins dire une chose : c’est que Viviane ne fréquente pas beaucoup Rasmus. Et pourtant ce n’est pas faute de proximité, puisque que les deux anglais sont non seulement de même âge et dans la même classe, mais en plus tout les deux avaient été choisis parmis les successeurs le l’illustre Salazard, et l’on pouvait trouver entre eux quelques similitudes de caractère qui auraient pu laisser présager une amitié, tout du moins une promiscuitée. Viviane avait au cour de ses longues heures passées au fond des salles de classe, observée l’élève discret et réservé qu’est Rasmus. Lui aussi abonné aux tables du fond, et au recoins que l’on oublie, il ne s’y réfugie pas que par vulnérabilité mais plutôt par soucis de tranquillité. La jeune Serpentard n’avait pas eu trop l’occasion d’apprendre à le connaître, mais elle avait remarquée au bout d’un certain temps qu’il était plutôt du genre intelligent, et à ne pas se laisser marcher sur les pieds également, c’est également un garçon très observateur qui profitait de sa discrétion pour apprendre à connaître les autres sans à avoir à les fréquenter.

******

Viviane rechigne un peu à se rendre à ce rendez-vous, et à emprunter ces couloirs qui l’éloignent un peu plus de ses bouquins d’herboristerie et la rapprochent un peu plus de Rasmus. Pourtant, elle a prit de l’avance la mini-Smith, être en retard n’est pas très élégant, et elle a toutes ses affaires de cour. Sa cape verte enfoncée sur la tête, la blondinette bat le pavé des couloirs d’un air oisif en pensant aux paroles d’une chanson assez connue mais dont elle ne se souvient plus du titre, et en croisant un rapide regard aux personnes présentes sur sa route. Au moment d’arriver devant la classe de DCFM, la porte est fermée, Viviane prend une grande inspiration avant de poser sa main sur la poignée et d’ouvrir la porte.

Rasmus est déjà là. Assis derrière un pupitre il semble attendre ma venue. lorsqu’elle le vit, Viviane eut un léger sursaut, avant de lui adresser un sourire enfantin.
Oh ! Tu es déjà là. Génial. On va pouvoir commencer rapidement. Tu as ton manuel de DCFM ?
L’exercice portait sur les sortilèges Confundo et les sorts de protection, que nous devions nous exercer à faire pour avoir une maîtrise à peu près correcte pour le prochain cour, où les deux serpentards devront lancer un sort de confusion/parade devant toute la classe. Viviane n’est pas très enjouée à cette idée, mais elle préfère encore avoir à s’entraîner avec Rasmus qu’avec l’un de ces prétentieux de Gryffondor en pleine puberté qui se serait certainement amusé à la mettre sur la défensive à tout bout de champ. Voyant qu’un brin de conversation ne serait pas superflus pour la politesse, et qu’il permettrait de dissiper un peu le malaise, Viviane repris la parole afin de couvrir le silence de la salle de classe.
Autrement toi ça va ? Tu sens que ça va le faire pour les sortilèges ?” demande-t-elle en déposant son sac à main, sa cape et en posant sa baguette sur l’une des tables.


Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 


Dernière édition par Viviane F. Smith le Dim 24 Nov - 10:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217 En ligne
En ligne
Rasmus Rask
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Rasmus Rask
Exp : 3145
Points de vie (HP) : 350
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Travaux de grippe 1572908618-ed3541117a327eeed39d834a8a93cb3a
Âge IRL : 10
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 414
J'aime : 14
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyDim 24 Nov - 1:34
Il n'avait pas eu à attendre longtemps que déjà la porte s'était ouverte pour laisser entrer Viviane, qui sursauta en l'apercevant. Ça commençait bien. Rasmus lui rendit son sourire, n'en pensant pas moins. Le problème des gens discrets, c'est que le jeune homme ne savait pas comment les gérer. Avec quelqu'un d'exubérant, c'était facile : il suffisait de l'écouter parler, réagir à ses histoires, rire un peu à ses blagues et le rendez-vous allait bien se passer. Il y avait même moyen, si l'autre était assez égocentrique, qu'il veuille renouveler l'expérience. Certaines personnes aiment bien s'écouter parler, et les laisser faire, eh bien... ça permet de passer le temps. Et d'éviter de manger seul à midi.

Avec Viviane, Rasmus sentait bien que ce serait un peu plus difficile. Si aucun des deux ne prenait le pas sur l'autre, ils allaient tout deux devoir faire des efforts de sociabilité, au moins le minimum pour ne pas laisser s'installer une ambiance pesante. A voir. Peut-être qu'en lui laissant de la place, elle apprécierait montrer ses talents magiques. Le jeune homme avait pu constater à plusieurs reprises que Viviane était une sorcière plutôt douée en cours. Ça pourrait toujours faire un bon sujet de discussion.

Il hocha la tête à sa première question, sortant son manuel de l'une des poches de sa cape, et le déposa sur le pupitre.

- Bien sûr.

Il n'eut pas vraiment le temps de trouver quelque chose à ajouter que la jeune femme reprenait avec une seconde question. Il lui en fut un peu reconnaissant, un peu agacé aussi, sans qu'il ne s'explique trop pourquoi. Viviane imposait d’emblée son rythme, du moins le perçu-t-il comme ça. Un instant il lui vint à l'idée qu'il se posait peut-être un peu trop de questions pour ce qui n'était somme toute qu'un simple entrainement, puis lui vint l'idée beaucoup plus dérangeante que, peut-être, sa partenaire tenait elle également les mêmes raisonnements stratégiques, dans le fond de sa tête, et qu'il était en train de perdre le contrôle sur la conversation.

Or ça, ça ne lui allait pas. Laisser la place aux autres pour avoir la paix était une chose, mais il était hors de question qu'il se fasse abasourdir de questions sur lui, ses sentiments, ou il ne savait quoi, sous prétexte que Viviane préférait éviter de parler d'elle-même et recentrer la conversation sur lui. Il connaissait la technique par cœur, on ne la lui ferait pas. En plus, c'était un coup à s’emmêler les pinceaux, il le savait très bien. Il lui était même déjà arrivé une fois de bégayer.

Histoire de se redonner contenance, il sourit à nouveau et se leva, pour se mettre à la hauteur de sa camarade. Ils avaient environ la même taille.

- Écoute, tranquille.

Il croisa les bras, la scrutant tout en parlant. Il n'avait pas vraiment la volonté de se montrer intrusif, c'était juste un truc qu'il faisait, comme ça, sans s'en rendre compte.

- Eh, ça dépend de quel côté de la baguette je suis, j'imagine.

Il joignit le geste à la parole, sortant la sienne d'une poche intérieure et la déposa non loin de celle de sa camarade.
La situation l'amusa.

- C'est un peu comme déposer les armes.

Il s'imagina le far west, deux duellistes ouvrant les pans de leurs manteaux d'un geste théâtral, dévoilant leurs pistolets pour jouer franc jeu avec leur adversaire. Réalisant qu'il se perdait un peu dans ses pensées et que sa remarque avait besoin d'un développement, il toussa et ajouta rapidement.

- Comme un geste d’apaisement, quoi. Il désigna les baguettes. Tant qu'elles sont là, il n'y a rien à craindre.

Mais qu'est-ce qu'il racontait...?

- Enfin pas qu'il y ait quoi que ce soit à craindre, hein, je veux dire, c'est juste un confundo, il ne va rien se passer.

Il y eut un blanc. A vouloir prendre l'initiative, il s'était complètement embrouillé. Il tenta de dissimuler une petite moue d'agacement devant sa maladresse et noya le tout avec un sourire un peu forcé.

- Et toi, ça va ?

Il jeta un œil du côté de la piste de duel, autant pour éviter le regard de la jeune fille que pour jauger un peu ce qui les attendait.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124 En ligne
En ligne
Viviane F. Smith
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217
Viviane F. Smith
Exp : 1645
Points de vie (HP) : 200
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Travaux de grippe Tenor
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 103
J'aime : 5
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyDim 24 Nov - 17:59
Échanger une discussion ça pourrait paraître anodin. Mais parfois ça ne l’est pas du tout. En fait ce n’est pas si simple de trouver les bons mots, de les placer à la bonne place au bon moment, encore plus pour Viviane que la timidité ronge inconsciemment et qui a tendance à lui apporter d’autres soucis. De plus, il était impossible pour la Serpentard de ne pas voir en chaque discussion de début d’un échange stratégique. On discute de ragots ou d’un tierce personne ? reconnaissance. On parle de la météo ou de la hausse du prix de la poudre de cheminette ? Diversion. On explique quelque chose à quelqu’un ? Mobilisation des troupes. Cette personne ne partage pas cet avis ? Choc frontal. On parle des cours ou du repas de ce midi ? Anticipation. Tout n’est qu’un immense jeu de langage et d’esprit où il faut savoir se placer savamment.

Ce matin là, la cadette Smith avait prévue d’être sur la défensive, mais de ne pas paraître agressive. Bien qu’elle ne connaisse très peu Rasmus, elle n’avait pas spécialement envie que cela change, et elle se disait que ce serait mieux s’ils faisaient en sorte de ne se concentrer que sur l’entraînement, et d’aller au plus vite. Mais en même temps, mettre le Serpentard dans de bonnes conditions ne serait-ce qu’en se montrant aimable ne serait pas superflus. C’est pourquoi elle prit la parole en premier, de peur de ne pas avoir l’air gentille, et qu’elle se hasarda en politesses.

*********

Le jeune homme avait bien évidemment toutes ses affaires, il eut été surprenant de trouver à Poudlard un élève qui se rendrait à un exercice personnel sans ses affaires. Quique connaissant certains phénomènes de chez Poufsouffle ou Gryffondor, ce n’est pas impossible. Il sort d’ailleurs son manuel, avant de se lever nonchalamment quand elle lui demande si ça va. “Écoute, tranquille.
Le Serpentard vient au niveau de Viviane en croise les bras, ce qui a pour effet d’un peu intimider la jeune fille, effet qui ne s’arrange pas lorsque celui-ci sort sa baguette à son tour avant de la déposer à côté de celle en Aubépine, et d’aborder les armes.
-“C'est un peu comme déposer les armes.
Viviane garde le silence quelques secondes et exprimant un regard plutôt confus et surpris avant que Rasmus ne se décide à développer.
-”Comme un geste d’apaisement, quoi. Tant qu'elles sont là, il n'y a rien à craindre.
La jeune fille bouge un peu la tête, en faisant un sourire qui remontait légèrement les fossettes et les accentue un peu lui donnant un air faussement naïf. De la poudre aux yeux ! Si Viviane veut donner l’air d’avoir compris ses paroles, elle ne dit pourtant rien, n’étant pas vraiment sûr d’où le jeune homme voulait en venir.
-“Enfin pas qu'il y ait quoi que ce soit à craindre, hein, je veux dire, c'est juste un confundo, il ne va rien se passer.
Les deux Serpentards laissèrent un silence histoire de tasser une peu tout ça, ce qu’il valait peut-être mieux quand on regarde cette lueure dans les yeux de la jeune fille, qui indique clairement qu’elle est en train de réfléchir et de juger les expressions de son interlocuteur. Le garçon regarda d’ailleurs la piste, en lui demandant si ça va. L’évitement ! On y est. C’est de lui dont je parlais au début du paragraphe. La jeune Serpentard ne put s’empêcher de reprendre la conversation là où elle était, avec ces remarques un peu embarrassantes.
-”C’est une baguette ; ça n’en devient une que si tu l’as décidé.” répondis alors la jeune blonde avec un très léger haussement d’épaules, comme s’il était feutré, et en scrutant attentivement la réaction de Rasmus à ces mots. Avant de se corriger. Décidément il n’y a pas que son interlocuteur à être maladroit avec les mots.
-”Une arme, je veux dire. Mais passons…. ça va, je sens que ça va le faire” dit-elle alors, en arborant un air confiant qui s'éclipsa en une fraction de seconde pour reprendre cette moue amicale, enfantine et concentrée qu’elle a si souvent. Viviane continue de regarder Rasmus, dans l’espoir qu’il prenne une initiative, certainement.


Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217 En ligne
En ligne
Rasmus Rask
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Rasmus Rask
Exp : 3145
Points de vie (HP) : 350
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Travaux de grippe 1572908618-ed3541117a327eeed39d834a8a93cb3a
Âge IRL : 10
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 414
J'aime : 14
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyLun 25 Nov - 15:13
Il hocha la tête. Oui passons, on allait pas s'éterniser sur des questions de sémantique, d'autant que Viviane n'avait pas l'air si confiante non plus. Âge étrange ou quelques mots peuvent prendre des proportions inattendues, Rasmus récupéra sa baguette et rejoignit l'estrade en quelques pas. Celle-ci s'étendait sur toute la longueur d'un mur, ce n'était pas exactement une place pour les duels, car elle était suffisamment large pour éviter les dégâts causés par un sort perdu. Sans doute plusieurs générations d'élèves maladroits avaient convaincu les enseignants de Poudard de mettre de la distance entre les duellistes et le public.

Le jeune homme haussa les épaules, laissant transparaitre un peu de sa satisfaction.

- Bien sûr que ça va le faire, et puis, c'est un sort plutôt créatif, à ce qu'on dit.

D'un geste vague, il mima le mouvement qu'on leur avait enseigné afin de se le remémorer avant de passer à la pratique.

- Les sorts qui s'attaquent à l'esprit sont les plus intéressants, le résultat dépend beaucoup à la fois du sorcier qui es reçoit, maus aussi du lanceur. Il parait même que certaines personnes, dans les pays nordiques, je crois, se servent de dérivés comme thérapie, pour apprendre à se connaitre, tu vois ?

Rasmus ne se souvenait plus exactement où il avait lu cela, mais cette histoire l'avait marqué. Qu'on retrouve la signature d'un individu dans sa magie était extrêmement fascinant à ses yeux. Depuis, il avait toujours apporté une grande attention aux démonstrations de ses professeurs et camarades, cherchant à y déceler un peu d'eux-même.

A cet instant, il se demanda d'ailleurs quelle sorte d'effets produisaient les sortilèges de Viviane. Sa fierté et sa timidité associées laissaient le champ libre à une large gamme d'interprétation. Il pouvait aussi bien s'agir d'une confusion brutale, comme les exemples vu en cours, qui vous laissait hébétée, groggy comme après un coup sur la tête, mais aussi de quelque chose de plus subtile. Chez des mages expérimentés, on disait que le sort de Cofundo pouvait se délier, se dissoudre lentement dans l'esprit de la victime pour la troubler lentement, jour après jours, ce qui pouvait aller jusqu'à la folie pour les gens les plus fragiles. Évidement Viviane était encore une jeune sorcière, ce n'était même pas sûr que l'un ou l'autre parvienne à lancer le sort correctement, mais enfin, on verrait bien lorsque ce serait à lui de se protéger.

Debout sur l'estrade, il croisa à nouveau les bras, attendant que sa camarade termine de se débarrasser de ses affaires et le rejoigne. En attendant, il cru bon d'ajouter.

- On dit aussi que Cofundo fonctionne mieux si on sait cibler les... faiblesses psychologiques ? de l'adversaire, je suppose.

Il haussa les épaules.

- Ça semble logique, mais je ne vois pas vraiment comment on est censé savoir ce genre de chose sur son adversaire avant de l'affronter, à moins que ce soit un combat amical. Ou de s'introduire dans son esprit.

Un ou une élève plus impressionnable aurait sûrement trouvé les préoccupations de Rasmus étrange. Il mettait un peu trop de coeur au sujet, tout ce qui touchait à l'esprit, à l'individualité, aux secrets le passionnait. Il n'en avait pas honte et aimait même en parler quand le sujet s'y prêtait, simplement il n'avait tout simplement pas souvent l'occasion de le faire. Cela ne le dérangeait pas, toutefois cet après-midi, il se sentait d'humeur un peu plus bavarde qu'à l'ordinaire.

Sans doute qu'à ne pas réussir à parfaitement cerner sa camarade, il avait pris le parti d'engager la conversation sur des sujets plus théoriques... quoique l'éclat dans ses yeux en en parlant révélait un intérêt beaucoup plus profond pour ces questions qu'il ne voulait le laisser paraître.

Il espérait simplement que Viviane serait disposée à ne pas prendre la mouche, ou pire, ricaner, comme d'autres gamins de leur âge le feraient.
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124 En ligne
En ligne
Viviane F. Smith
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217
Viviane F. Smith
Exp : 1645
Points de vie (HP) : 200
Baguette : 24 cm d'Aubépine coeur en aile de Bylliwigg, plutôt rigide.
Photomaton : Travaux de grippe Tenor
Célébrité : Angourie Rice (by Nimeria)
Parchemins : 103
J'aime : 5
Date d'inscription : 16/08/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyDim 1 Déc - 14:39
Le jeune homme semble plutôt confiant, ce qui fit sourire Viviane quand l’idée qu’il morde la poussière durant l’exercice lui traversa l’esprit. Elle le suivit d’ailleurs du regard quand il s’approcha de l’estrade. Il mima le mouvement avant de sortir un truc sur la médecine scandinave que l’adolescente ne compris pas vraiment. Viviane profita de ses explications pour faire quelques pas avant jusqu’à la table pour récupérer sa baguette, et se retourner en direction de son interlocuteur. Elle en profite d’ailleurs pour le regarder intensément, en plissant légèrement son sourcil droit. “Où est-ce qu’il peut aller chercher des histoires comme ça ? Et surtout, qui le retiendrait ?” La jeune femme ne connaissait pas très bien Rasmus, et elle avait aussi plutôt du mal à le cerner, ce qui présentement commence à l’agacer. Elle n’avait pas trop envie de faire la mannequin qui s’expose à sa baguette, face à quelqu’un qui pouvait se montrer imprévisible. Mais cet exercice serait peut-être une occasion d’apprendre à le connaître. Quitte à se livrer un peu, ça ne dérange pas tant que ça.
Elle fit un mouvement des hanches pour aller chercher sa cape sur son épaule gauche, tout en laissant le vêtement tomber le long de son bras droit, puis utilisa ledit bras récemment libéré pour ôter le vêtement et le déposer proprement bien que plié à la hâte à l’emplacement où trônait quelques secondes auparavant sa baguette magique.

- On dit aussi que Confundo fonctionne mieux si on sait cibler les... faiblesses psychologiques ? de l'adversaire, je suppose. Ça semble logique, mais je ne vois pas vraiment comment on est censé savoir ce genre de chose sur son adversaire avant de l'affronter, à moins que ce soit un combat amical. Ou de s'introduire dans son esprit.
Le jeune homme abordait le sujet l’air évasif, sur des question théoriques qui auraient pues paraître compliquées pour des enfants de leur age. Mais bien que Viviane n’était pas sûre de maîtriser le sujet, elle savait bien qu’elle et Rasmus n’étaient pas comme la plupart des enfants de leur age, ils étaient plus mature, supérieurs à la moyenne des enfants, aptes à aborder ce genre de sujet théorique et à converser de manière logique et intelligente dessus.
- Je pense qu’il y a moyen de cerner un peu sa personnalité en observant certains détails, comme sa façon de tenir sa baguette et d’exécuter ses mouvements, sa façon de marcher, ou ses manières de s’exprimer. On peut aussi analyser son look vestimentaire, qui parfois peut être une vrai livre ouvert sur la personnalité de certaines personnes. Et on peut aussi regarder ses mimiques de visage, s’il fronce les sourcils, s’il cligne des yeux, s’il plisse le front, parfois de petits détails suffisent à révéler que l’adversaire n’est pas du tout celui qu’il veut nous faire croire qu’il est.
A ces mots Viviane s’était avancée, avait contournée son camarade et était grimpée sur l’estrade à son tour. Elle observe son camarade d’un regard vif et lumineux, tout en lui adressant un sourire angélique et bienveillant. Un de ceux qu’elle faisait si souvent depuis qu’elle est toute petite. Pourtant quand Rasmus plongea son regard dans le sien, Viviane tourne les yeux vers le tableau, et glisse sa main dans ses cheveux blonds, qu’elle laisse filer le long de ses doigts, comme s’ils étaient une arme magique tels que ceux de Samson, et qu’ils lui redonneraient du courage. Elle relève pourtant le menton avant de s’adresser à Rasmus :
- Honneur aux dames, je suppose ?” dit-elle en faisant un petit sourire qui gravait légèrement ses fossettes dans ses joues.


Viviane Smith — Do not fears the monsters in the lake, fears the monsters in you.  my little song : Fear not this night

ton ancien avatar:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t4099-viviane-faery-smith#75101 https://historia-pactum.forumactif.com/t4136-viviane-f-smith-o-pas-encore-de-classe#76215 https://historia-pactum.forumactif.com/t4137-viviane-f-smith#76217 En ligne
En ligne
Rasmus Rask
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Rasmus Rask
Exp : 3145
Points de vie (HP) : 350
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Travaux de grippe 1572908618-ed3541117a327eeed39d834a8a93cb3a
Âge IRL : 10
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 414
J'aime : 14
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe EmptyLun 2 Déc - 22:43
Il hocha la tête en l'observant se préparer puis le rejoindre. Evidement qu'elle comprenait, la magie ce n'était pas simplement réciter des formules et agiter une baguette, il fallait y mettre du sien. C'était ce qu'on était qui faisait nos sorts, ce qu'on avait au fond du coeur, ou à la pointe de l'esprit. Il avait écouté sa tirade avec intérêt, fronçant tout de même les sourcils à un moment avant de se reprendre alors que sa camarade évoquait justement ce type de tic. Face à ce genre de personnalité d'analyste, il y avait de quoi devenir paranoïaque et Rasmus se surprit à faire tant attention à ses expressions faciales qu'il se retrouva un instant plongé dans une sorte de trouble émotionnel. Cela l'agaça. Le jeune homme détestait se faire déborder par lui même.

Il lui rendit son sourire, peut-être un peu naïvement.

- Tout à fait. Mais j'imagine que c'est beaucoup plus dur de gérer tout ça après avoir reçu un confundo en pleine tête, hein ?

Il avait dit ça sans méchanceté, mais il décelait quelque chose chez sa camarade, quelque chose qui lui faisait penser qu'elle n'était pas encore totalement à l'aise. En tout cas, pas plus que lui. Normal quand on s'apprête à affronter un quasi-inconnu en duel, sans doute, même s'il ne s'agissait que d'un exercice. Un moment, il se demanda jusqu'où Viviane était prête à aller dans l'exploration de son potentiel. Elle qui était aussi brillante que timide, elle pouvait bien avoir n'importe quel rêve derrière la tête, n'importe quelle ambition secrète, même les plus inavouables. Après tout, elle n'était pas à Serpentard pour rien, on n'atterrissait pas dans cette maison par hasard.

Quand elle annonça qu'elle allait commencer, il hocha la tête, soudain pris d'une légère appréhension. L'assurance de la jeune fille n'était d'ailleurs pas pour l’apaiser. C'était quoi son délire, là ? Lui n'avait jamais été un très bon duelliste et Viviane, au contraire, savait se montrer assez douée en défense contre les forces du mal. Enfin, il n'allait pas se défiler maintenant, et puis, il était curieux de voir quel sort allait bien pouvoir sortir. Sans être lâche, Rasmus n'était pas non plus quelqu'un de très courageux, mais dans ces moments, la curiosité pouvait facilement prendre le pas sur la peur, chez lui et il n'avait jamais reculé devant une nouvelle expérience.

- Oui... bien sûr.

Il leva sa baguette d'un geste vif devant son visage, avant de l'abaisser, comme on lui avait appris pour saluer son adversaire. Puis il se plaça de profil à sa camarade, stable sur ses appuis pour éviter de chuter, et attendit le premier assaut, prêt à lancer un protego.

- Le premier qui ne se souvient plus ce qu'il fait ici a perdu ?
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124 En ligne
❝ Contenu sponsorisé ❞

Travaux de grippe Empty
MessageSujet: Re: Travaux de grippe  Travaux de grippe Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Travaux de grippe

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: Le collège Poudlard :: 1er & 2è étage :: Les classes :: DCFM-