« Ce ne sont pas nos capacités qui déterminent ce que nous sommes, ce sont nos choix !. »
Albus P. W. B. Dumbledore
Historia Pactum
Crystaliser la grandeur
RSS
RSS



 

Partagez
 

 Crystaliser la grandeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rasmus Rask
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Rasmus Rask
Exp : 785
Points de vie (HP) : 150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Crystaliser la grandeur 1572908618-ed3541117a327eeed39d834a8a93cb3a
Âge IRL : 10
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 67
J'aime : 4
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Crystaliser la grandeur Empty
MessageSujet: Crystaliser la grandeur  Crystaliser la grandeur EmptySam 9 Nov - 17:32
Il en va de la peinture comme des élixirs et des cocktails Molotov : il faut y mettre de l'essence. Au yeux de Rasmus, il n'était pas plus grand talent que parvenir, pour un sorcier, à saisir la nature profonde des choses et s'en rendre maître. Il avait observé avec fascination ses enseignants de potion donner formes et réalité à de purs concepts : chance en bouteille, maladie en flacon, des souvenirs, même, lui avait-on dit, pouvait être capturés et enfermés.

Rasmus n'était pas très bon en potion, mais il savait peindre, et avec une arrogance que l'on connait aux Serpentards, y voyait un moyen de s'emparer de l'essence de ses modèles pour les mettre en tableau. En vérité, rien de si agressif, bien sûr, mais la peinture vivante avait ce dérangeant et fascinant pouvoir de refléter non pas une simple image, mais également un caractère, une corporalité, bref, tout ce qui participe à notre personnalité.
Certains sorcier y voyaient un art subtile, approprié aux artistes raffinées et méthodiques. D'autres, plus suspicieux, considéraient ces tableaux avec une certaine méfiance. Qui savait vraiment ce qu'on y imprimait ? N'y avait-il pas là dedans, au fond, un peu de nous-même, enfermé à jamais sur une toile de papier ?

Que les gens se posent ou non ce genre de questions, qu'ils aient le goût du risque ou celui de l'esthétique, Rasmus s'en fichait bien. Tout ce qui importait, pour lui, c'était qu'il avait actuellement bien du mal à trouver des modèles. Le travail demandait du temps, plusieurs séances d'une à deux heures au moins, et le résultat était... eh bien, il n'était pas encore complètement un professionnel de son art. Ses tableaux avaient au fond quelque chose d'encore étrange, parfois dérangeant lui avait-on dit, quand d'autres les avaient trouvés intrigants. En tout cas, le niveau de réalisme que l'on attendait habituellement dans ce genre d’œuvre n'était pas encore au rendez-vous. Si le jeune Serpentard tentait bien de le compenser par des choix d'effets plus symboliques ou figuratifs, le résultat était toujours étonnant et sortait des canons classiques de cet art.


Quand Rasmus avait expliqué tout cela à Peyton Landsbury, la jeune fille avait semblé s'en ficher complètement. Du moins l'avait-il senti comme cela. Ils appartenaient tout deux à la même maison et séparés seulement d'une année, avaient eu à plusieurs reprises l'occasion de discuter ou d'effectuer divers activités de groupe ensemble. Pour autant, Rasmus ne la considérait pas encore comme une amie. A vrai dire, bien peu nombreux étaient ceux à qui il pouvait accorder ce titre. Le jeune homme n'était pas, et de loin, le plus social des Serpentards et s'il ne détestait pas la compagnie, ne la cherchait pas non plus.

Il avait ce genre de caractère idiot, de ceux qui ne s'intéressent guère aux autres et pensent pouvoir les juger sur la seule base de leurs observations. De Peyton, il ne savait trop que penser. Relativement timide, ce qui n'avait pas aidé à leur rapprochement, elle avait une certaine fibre artistique, pour l'avoir entendu chanter et cela il l'appréciait. On lui avait également dit que la jeune femme pratiquait la danse ce qui pouvait donner des choses intéressantes en peinture, le plus difficile à saisir étant souvent la particularité du mouvement des corps. Tous les êtres humains bougeaient différemment, qu'on n'arrive pas à saisir le rythme propre à chacun et le tableau aurait un côté mécanique, impersonnel, froid, monstrueux.

Pourtant c'était autre chose qui avait attiré son attention sur elle. Quelque chose que Rasmus ne pouvait pas manquer : Peyton était complexée par son image. Que faisait-elle là, alors, prête à servir de modèle pour une peinture ? La question méritait d'être posée.

Dans la salle commune des Serpentards, le feu crépitant en arrière plan, Rasmus installait tranquillement son chevalet et ses alambiques.

- Merci encore d'avoir accepté de poser...

Du bout de sa baguette, il raviva un petit foyer sous l'un de ses bocaux. Assez rapidement, celui-ci se mit à fumer. Il y avait de nombreux flacons et éprouvettes, composants magiques formant de subtiles mélanges de couleurs agitées. On aurait même dit que certaines cherchaient à s'échapper de leurs récipients. A côté, plusieurs pinceaux de différentes tailles et différents poils se succédaient, propres et rangés, comme le matériel d'un chirurgien.

- Bon, je ne sais pas si tu as déjà fait ça. La plupart du temps ça ne me dérange pas que tu bouges, je préciserai s'il faut tenir la pose à certains moments. Sinon tu peux prendre un livre, ça non plus ce n'est pas embêtant.

Il fixa la jeune fille, les sourcils froncés, le regard concentré, jaugeant sa taille, ses proportions, et ses teintes.

- Pour le moment je vais poser les bases du dessin. Est-ce qu'il y a une situation ou une mise en scène que tu préfères ? Ah et, il faudra que je te pose quelques questions parfois, si ça ne te dérange pas, en fait, si tu me parles un peu de toi ce sera parfait.

Comme s'il prenait conscience que sa demande avait quelque chose d'un peu trop franc pour un caractère si intime, il ajouta prestement.

- Enfin je veux dire... il faut aussi que j'ajoute ta personnalité au tableau, alors...
Revenir en haut Aller en bas
http://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask http://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 http://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Peyton Landsbury
https://historia-pactum.forumactif.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://historia-pactum.forumactif.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://historia-pactum.forumactif.com/t3966-peyton-landsbury#68297
Peyton Landsbury
Exp : 1577
Points de vie (HP) : 300
Photomaton : Crystaliser la grandeur GKnmIZs
Célébrité : Lea Michele
Parchemins : 66
J'aime : 1
Date d'inscription : 20/07/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Crystaliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Crystaliser la grandeur  Crystaliser la grandeur EmptyLun 11 Nov - 15:21



Crystaliser la grandeur
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾Peyton avait accepté de devenir modèle pour un de ses camardes de Serpentard. Elle, un modèle de peinture...? Beaucoup aurait trouvé ça étrange, elle qui détestait son corps. Il n'y avait bien que sa famille ou son petit-ami pour lui dire qu'elle était superbe. Mais oui, elle savait que ce n'était pas le cas. Mais elle avait envie de tenter, vraiment! De voir comment Rasmus rendrait ses complexes et sa personnalité...

Alors, elle était donc devant lui désormais. Avec sa personnalité timide mais aussi ambitieuse... Pour elle, la peinture, c'était obscur. Elle préférait la danse et le chant. C'était sa passion, sa vie, son futur. Oui, elle rêvait de devenir une chanteuse professionnelle.

Le jeune homme, d'un an son cadet, lui dit alors, installant aussi ses affaires, notamment son chevalet:


- Merci encore d'avoir accepté de poser...

Il n'y avait pas de soucis. Elle se demandait encore ce qu'elle faisait là... Mais elle ne pouvait pas se raviser, elle le savait bien. Alors elle acquiesça tranquillement de la tête, sa timidité qui, avec les années, partait peu à peu, reprenant le dessus. Rasmus s'activait tranquillement sur son chevalet et ses bocaux, au coin d'un joli feu de la salle commune. Il dit alors à al jeune Landsbury:

- Bon, je ne sais pas si tu as déjà fait ça. La plupart du temps ça ne me dérange pas que tu bouges, je préciserai s'il faut tenir la pose à certains moments. Sinon tu peux prendre un livre, ça non plus ce n'est pas embêtant.

Finalement, après quelques minutes, elle répondit:

-Je n'ai jamais fait ça mais je suis sûre que je vais y arriver. Eh bien, je vais bouger sûrement mais je te promets de ne pas bouger si tu me dis de ne pas le faire! Pour le livre, on verra!

Certes, Peyton était aussi une assez bonne élève mais elle n'avait pas toujours un livre en main. Elle préférait chanter ou danser ou passer du temps avec ses amis ou son petit-ami ou encore protéger sa petite soeur... Rasmus la fixa, les sourcils froncés, etc. On sentait bien sa concentration, en tous les cas. Il lui dit:

- Pour le moment je vais poser les bases du dessin. Est-ce qu'il y a une situation ou une mise en scène que tu préfères ? Ah et, il faudra que je te pose quelques questions parfois, si ça ne te dérange pas, en fait, si tu me parles un peu de toi ce sera parfait.

Avant qu'elle ne puisse répondre, il ajouta:

- Enfin je veux dire... il faut aussi que j'ajoute ta personnalité au tableau, alors...

Peyton, avec un ton plus assuré que d'autres fois où ils avaient pu se croiser (en cours ou ailleurs), dit:

-Hum, je pourrais chanter ou danser... Tu dois savoir que c'est mes passions. Mais bon je ne sais pas si ça rend bien en peinture! Sinon pas de soucis pour les questions, je comprends parfaitement!

Elle ne savait pas quoi faire ou dire, elle voulait juste être le modèle de son camarade... Parce que c'était plus un camarade qu'un ami. Il était certes plus solitaire qu'elle qui avait quelques amies ou connaissances mais bon ils avaient pu parler en dehors des cours...

CODAGE PAR AMATIS



Peyton Landsbury
♛ "Don't rain on my parade"


(Signature de Rogers-bazzart- et avatar de Cristalline-bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
https://historia-pactum.forumactif.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://historia-pactum.forumactif.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://historia-pactum.forumactif.com/t3966-peyton-landsbury#68297
 

Crystaliser la grandeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: Le collège Poudlard :: Cachots & sous-sol :: Salle commune Serpentard-