RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le deal à ne pas rater :
15% de remise sur une sélection Xiaomi dès 10€ d’achat
Voir le deal

Partagez
 

 Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
MessageSujet: Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron   Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron EmptyDim 8 Oct - 0:34

"Will my hopeless search ends with you...?"

Ça faisait maintenant un petit moment que la rentrée avait eu lieu et presque aussi longtemps qu'elle avait croisé un certain Auror dans la parc et, pour tout avouer, cette rencontre l'avait plus marquée que ce qu'elle ne voulait bien croire. Elle revoyait encore la scène du soir où il l'avait ramenée, son allure quand il l'avait laissée devant les portes de la résidence et cette sensation d'inachevé qu'elle avait ressenti à s'en mordre la lèvre inférieure. Elle qui souhaitait qu'il n’oublie pas cette soirée, voilà qu'elle s'était fait prendre à son propre jeu.
Malgré tout, Yara avait laissé les jours passés, ne cherchant pas spécialement à le revoir par tout les moyens possibles et imaginables. Certains disaient qu'il fallait savoir se faire désirer et, d'un autre côté, elle avait d'autres choses à s'occuper. Comme le début des cours par exemple qui avaient finalement accaparés une bonne partie de son temps.
Cependant, même si le temps passait, elle avait tout de même l'esprit qui vagabondait régulièrement en direction du jeune homme et ça risquait de devenir quelque peu handicapant au bout d'un moment. Finalement, il était peut-être temps qu'elle se rappelle à lui, n'avaient-ils pas un verre à boire ensemble ou quelque chose dans ce goût là ?

Quittant l'Aile Nord et ses cours de la journée, Yara se dirigea d'un pas rapide vers sa résidence, traversant le parc à une vitesse record. Elle en oublia même de saluer les personnes qu'elle croisait sans même parler de leur répondre. En cette fin de journée, elle n'avait pas le temps ou du moins, elle avait besoin de temps pour une toute autre chose car autant avouer que passer une journée entière à jouer les duellistes face à d'autres élèves avait un peu tendance à laisser des traces. Et Yara comptait bien être aussi propre que possible. Puisque Aaron Bakers n'était pas venu à elle, elle allait venir à lui ! Et non seulement, il ne pourrait pas lui dire qu'il n'a pas le temps mais, en prime, ce n'était pas un choix. Quand Yara avait une idée en tête, elle ne l'avait pas ailleurs et pour le moment, il fallait absolument qu'elle aille au bout des choses au risque d'en perdre une partie de la raison.
Arrivée dans sa chambre, elle retira rapidement ses vêtements de la journée, les laissant en vrac en plein milieu de la pièce alors qu'elle se dirigeait déjà vers la douche. L'eau aiderait à ce qu'elle calme ses ardeurs et son excitation et puis, ça aiderait aussi à détendre ses muscles qu'elle sollicitait un peu trop ces derniers temps, comme si l'abus de sport pouvait l'aider à éviter que son esprit ne se disperse.
Elle ne sait si c'était l'eau où la mise en pause de son esprit mais lorsqu'elle quitta la chaleur de la douche, le temps semblait avoir défilé. Si le jour tombait à peine lorsqu'elle était rentrée, la lune qu'elle apercevait par la lucarne donnait l'impression que la nuit s'était bien plus avancée que ce qu'elle ne pensait.

Se dépêchant, la jeune femme attrapa les premiers vêtements qui passaient à portée. Hors de question pour elle de mettre une robe, elle avait un réel problème relationnel avec ce genre d'accoutrement, que ce soit des robes sorcières ou moldues, elle n'en portait qu'en présence de son père ou en de grandes occasions. Ce qui n'était pas le cas ici. D'un autre côté, il fallait aussi avouer qu'avec son physique relativement avantageux, elle pouvait bien s'habiller d'un sac poubelle qu'elle aurait encore réussi à garder ce petit côté sexy sans même le vouloir. La seule chose qu'elle s'autorisa en revanche, ce fut une paire de talons qui fuselait ses jambes et les rendaient plus interminables qu'elles ne l'étaient déjà.
Un dernier regard dans la glace, une pointe de maquillage sur ses lèvres et ses yeux et ça irait bien pour le côté féminin. Tout en accélérant le mouvement, Yara sorti une bouteille de Whisky Pur-feu de sa malle et quitta sa chambre sans même prendre le temps de ranger ou d'y jeter un dernier regard. Mine de rien, elle avait de la route à faire et elle ne comptait pas perdre plus de temps que nécessaire.

Au final, son plus gros problème aurait pu être de trouver les appartements du personnel de l'établissement. Heureusement pour elle, elle avait un tante aussi horripilante qu'envahissante qui faisait elle-même partie du corps enseignant. Yara s'était donc fadée d'une visite quelques jours plus tôt et avait réussi à dégoter l'information tant convoitée à l'aide de questions détournées. Elle doutait en revanche que sa tante ait été assez stupide pour ne pas comprendre ce qui se cachait derrière ce fait mais Yara aurait tout le loisir de régler ce problème quelques jours plus tard. Ça ne lui avait coûté qu'un dîner rébarbatif en famille.  
Arrivée à l'endroit tant convoité, Yara inspira profondément. Elle aurait l'air maline si l'auror n'était pas présent dans ses quartiers ou pire, si il était accompagné. D'un autre côté, elle aurait toujours l'excuse de la bouteille et d'une envie subite de faire la fête ce qui lui correspondait bien. Ça pourrait aussi être une excellente technique pour se mettre en travers du chemin d'une autre fille, si compagne il y avait.

Calme et sérénité, telles étaient les clés et Yara prit enfin la résolution de prendre son courage à deux main alors qu'elle frappait à la porte. Une petite foule de supplication lui passa par la tête alors qu'elle avait l'impression que le temps s'allongeait sans pour autant laisser la porte s'ouvrir. Alors qu'elle allait insister pour la seconde fois, sa main se baissa à la vitesse de la lumière quand elle apperçut Aaron dans l'encadrement de la porte. A la fois soulagée et étonnement surprise, Yara lui adressa son plus beau sourire tout en brandissant la bouteille qu'elle tenait dans sa main.

« Je crois me souvenir qu'on avait convenu de boire un verre. »

Détaillant le corps du jeune homme entre deux paroles, elle retint son souffle en remarquant qu'il était à moitié torse nu. Une chaleur étrange lui monta aux joues alors qu'elle se faufilait dans l'encadrement de la porte, pas décidée à ce qu'il la repousse ou l'invite à venir un autre jour.

« J'espère que du Whisky Pur-feu fera l'affaire, je n'avais que ça sous la main... »

Toujours souriante, elle posa la bouteille sur le coin d'une table et observa la pièce quelques instants. Au moins, elle pouvait être rassurée, il n'était pas accompagné en cette soirée. Un point positif non négligeable même si il fallait avouer qu'elle commençait sérieusement à se poser des questions sur sa santé mentale. Combien de personnes, au juste, s'engouffrerait dans les appartements d'un homme dont on ne connaissait que le nom et le goût des lèvres ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
MessageSujet: Re: Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron   Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron EmptyDim 8 Oct - 2:30

ft. Yara R. Khazen

Yaron.

"Will my hopeless search ends with you...?"

Un moment avait passé depuis la rentrée, pourtant, j’avais l’impression que c’était une éternité. J’étais fatigué de surveiller des gamins complètement hyperactifs. Entre les idiots qui se pensaient intéressants en faisant des conneries et les gamines qui me couraient après, j’étais très ennuyé. Cependant, il me fallait garder ce faux masque qui me servait maintenant d’identité. Je passais mes journées à me promener dans les couloirs de l’établissement, tout en faisant un travail qui me déplaisait au plus au point. Tout simplement, parce que je m’obligeais à surveiller des jeunes sorciers élevés dans un monde d’hypocrites. Surtout, que je devais mentir sur mon identité, mais également sur ma personnalité. La gentillesse remplit d’hypocrisie était tellement dégoûtante. J’avais envie de vomir quand je m’imaginais le sourire présent sur mon visage lorsque je jouais mon rôle. Enfin, depuis mon arrivée, ici, il n’y avait pas eu des choses bien intéressantes.

Enfin, j’avais peut-être omis un événement dans cette réflexion. Ou plutôt une personne qui m’avait fait passer un moment très intéressant quelques jours plus tôt. Alors que je venais à peine d’arriver, elle avait réussi à éveiller ma curiosité et mon impatience. La raison de mon ennui venant sans doute de cette rencontre. Cette jeune fille avait réussi à me faire sourire sincèrement, chose habituellement exclusivement réservée à Lynn. Ses paroles, mais également ses réactions avaient été marrantes et étonnantes. J’avais passé un bon moment, chose que mon esprit avait du mal à oublier. Peut-être cette fille m’intéressait réellement. Je ne le savais pas vraiment, mais elle n'avait pas disparu de mon esprit. Peut-être cela avait été son cas, mais je restais bloqué à cette journée sans réussir à m’occuper convenablement pour empêcher mes souvenirs de resurgir. Peut-être cette jeune demoiselle m’intéressait plus que je voulais réellement l’avouer. Enfin, même si c’était le cas, je n’oubliais pas la mission. Je faisais tous les efforts possibles pour m’intégrer, afin de mieux détruire ce monde d’hypocrites. Ma sœur n’avait pas besoin d’être effrayé, même si cette rencontre inattendue restait dans mon esprit. Je n’oubliais pas le but premier de notre venue ici, c’était le but de ma vie. Malheureusement, pour l’instant, celui-ci restait bien inactif. Le but pour l’instant restait de s’intégrer, chose dont je me fatiguais tous les jours. Au point de garder mon masque vomissant la gentillesse, jusqu’à l’arrivée dans ma chambre le soir. Même seul, je gardais une certaine méfiance. Je ne me relâchais jamais, on ne pouvait rien prévoir. Et chose importante, j’évitais d’encastrer dans un mur un nombre incalculable d'insupportables petits prétentieux et fausses princesses.

Enfin, une journée exténuante venait de se terminer. On m’avait demandé de superviser le réfectoire à la pause de midi, bien entendu même à l’université, il y avait des idiots qui ne souhaitent que faire leur intéressant. Tout en restant gentil, il avait fallu que j’impose mon autorité. Je n’avais eu aucun mal pour cela, ils m’écoutaient assez bien. Cependant, mon envie d’écraser leur petite tête d’idiots était très compliquée à contenir. Cependant, comme mon entraînement avait duré toute ma vie, j’étais maître pour cacher mes sentiments et retenir toute envie comme meurtrière par exemple. Avec tout cela, je n’avais pas tenté de revoir Yara. Pas que je n’en avais pas envie, mais je n’avais pas réellement eu le temps pour cela. Ces petits cons avaient pris mes journées, puis je ne parle pas des pimbêches qui me suivaient toute la journée en pensant que j’étais bête ou aveugle.

Encore aujourd’hui, j’étais éreinté, mais vraiment heureux que la journée se termine. Alors que la lune commençait sa montée dans le ciel, je me dirigeais vers mes appartements. J’avais dû vérifier que les étudiants étaient présents dans leur résidence, même si je me doutais que dès que la nuit serait réellement présente, ils ne seront plus si calme. Enfin, cela était question de sécurité. La direction était vraiment stricte sur cela, même s’il se doutait que ses enfants n’allaient ensuite pas dormir tranquillement. Peut-être était-ce un moyen de se retirer toute responsabilité, en vérité, je ne l’avais pas encore compris. Puis pour dire la vérité, cela ne m’intéressait pas vraiment. Même si je leur montrais un intérêt lors de nos rencontres, mon véritable avis était tout autre. Cette directrice était vraiment embêtante, il fallait que j’obtienne des informations sur elle. J’avais d’ailleurs été surpris de voir une femme au moment de la rentrée, alors qu’ont m’avait indiqué le sexe opposé. Enfin, il ne faut pas trop demander au ministère de la magie. Ils étaient des bons à rien, qui ne souhaitaient qu’un travail tranquille sans réel danger et avec une grande rentrée d’argent.

Je laissais échapper un soupir, alors qu’arrivé à mes appartements, je me dirigeais directement vers la salle de bain. Une fois déshabillé, je mettais mes habits correctement dans le linge sale afin d’éviter que Lynn me sermonne. Je me dirigeais ensuite vers la douche pour me laver. Cela me permettait également de détendre mes muscles, c'était plaisant donc je le rallongeais de nombreuses minutes. Après m’être lavé, je restais sous le jet d’eau chaude, avant de finalement me décider à sortir. Munis d’une serviette, je m’essuyais, quand des bruits de choc contre ma porte d'entrée me surprenaient. N’attendant personne, je restais un moment sans bouger. Je me munissais d’un bas, avant de finalement sortir pour me diriger vers la porte. C’est en entendant de nouveaux chocs sur la porte que je l’ouvrais finalement. Je restais debout dans son encadrement, les cheveux encore légèrement humides et complètement en bataille. C’est avec surprise, que je découvrais Yara brandissant son plus beau sourire et une bouteille à la main.

« Je crois me souvenir qu'on avait convenu de boire un verre. »

Avant d’avoir une réponse, elle se faufilait dans mes appartements. Je la regardais sans bouger de la porte, avant de finalement fermer celle-ci. Je laissais échapper un léger rire, avant de la suivre. Je pensais qu’elle avait dû m’oublier, occupée par une quelconque amourette avec un de ces idiots d’étudiants. Pourtant la voilà devant ma porte, le soir déjà tombé depuis un petit moment. Je ne pouvais pas m’empêcher de sourire à cela, il fallait avouer que j’avais eu un certain regret de ne pas avoir profité la dernière fois en passant la nuit avec elle. J’avais peut-être finalement eu raison, puisqu’elle se rappelait encore de ma personne. Adossé contre le mur, les bras croisés, je la regardais s’incruster sans aucune pudeur.

« J'espère que du Whisky Pur-feu fera l'affaire, je n'avais que ça sous la main... »

Je voyais ses yeux se perdre dans la pièce, chose qui me faisait assez rire. Était-ce de la curiosité ou la vérification d’une quelconque affaire féminine, je ne le savais pas encore. Elle était courageuse de venir chez un homme qu’elle connaissait à peine. Je souriais légèrement, avant de me diriger vers la cuisine afin de chercher deux verres. Une fois de retour, je les posais sur la table, mon regard se posant sur la jeune fille.

« Je ne pensais pas vous rencontrer à nouveau aussi tôt, surtout pas en ces lieux et à cette heure de la nuit. Peut-être est-ce vous le danger pour ma personne ce soir ? »

Je laissais échapper un léger rire, avant de prendre la bouteille des mains de la demoiselle. Je l’ouvrais, puis je servais deux verres. Je gardais mon sourire, comme je l’avais prédit, cette fille allait me surprendre et ce n’était que le début. J’étais peu habillé, mais ce n’était pas fait exprès. Pourtant, cela avait été si je ne me trompe pas, un élément qui jouait en ma faveur. Une fois, les verres réalisés, je les prenais dans chacune de mes mains. Avant de finalement en tendre un à la jeune fille, tout en gardant un sourire un peu taquin.

« Maintenant que vous êtes présente, autant boire ce verre. »

J’avais passé une journée fatigante, mais peut-être allais-je passer une soirée intéressante ? Je ne le savais pas encore, même si sa venue ne devait pas être anodine. J’avais hâte de savoir la suite, une légère pointe d’excitation et d’impatience était présente. Seulement, je ne comptais pas détruire ce côté attirant du flirt. Ah, cette soirée allait réellement être étonnante.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
MessageSujet: Re: Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron   Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron EmptyDim 8 Oct - 15:53

"Will my hopeless search ends with you...?"

Trop heureuse d'avoir réussi son coup et d'être entrée dans les appartements de l'Auror, Yara ne tarda pas à observer la pièce dans les moindres détails. Elle ne savait pas à quoi elle s'était attendu, mais d'une certaine manière, cet endroit ressemblait à Aaron et sa curiosité commença à pointer le bout de son nez. Elle dû garder toute sa retenue pour ne pas mettre son nez dans les tiroirs ou autres endroits qui auraient pu servir de cachette. Cachette pour quoi, elle n'en savait rien mais elle trouvait que ça lui ressemblait bien de planquer des choses ici et là. Lorsqu'il lui prit la bouteille pour servir les verres, Yara se détendit enfin complètement. Au moins, il n'allait pas la mettre dehors tout de suite et ça signifiait aussi qu'elle n'avait peut-être pas été la seule à ressentir un manque. Après tout, si il n'avait pas souhaité la revoir, il ne l'aurait pas laissée entrer ou ce serait arrangé pour prétexter un rendez-vous inopiné. Quand à ce que ça laissait présager, Yara était incapable d'aller aussi loin dans sa réflexion, elle préférait le moment présent à l'étude de l'avenir.
Rassurée d'une certaine manière, elle attrapa délicatement le verre qu'il lui tendit tout en laissant ses yeux se promener sur le torse du jeune homme. De ce qu'elle en avait aperçu la dernière fois, elle avait juré qu'il était plutôt bien bâti, les muscles ciselés et très certainement bien dessinés. Maintenant qu'elle le voyait entièrement, elle était plutôt heureuse de ne pas s'être trompée et elle eut le plus grand mal à en détourner le regard. Merlin, il était techniquement impossible qu'un homme lui fasse autant d'effet et ce, sans faire le moindre effort. Yara avait certes, toujours préféré les hommes plus âgés mais de là à voir ses pensées vagabonder sans arrêts vers des lieux qu'il fallait mieux garder secret c'était un monde. Un petit sourire vint se poser au coin de ses lèvres alors qu'elle faisait un effort surhumain pour détourner complètement son regard et poser, enfin, ses yeux sur le visage du jeune homme.

« Et où pensiez-vous que nous pourrions nous rencontrer à nouveau ? J'ai cru comprendre que vous aviez un emploi du temps chargé avec votre sœur... »

En réalité, elle n'en savait rien, ce n'était que pure supposition et d'un autre côté, elle n'en avait pas grand chose à faire non plus. C'était seulement une manière polie de dire que si elle n'était pas venue elle-même, il ne l'aurait sans doute pas fait non plus. D'une certaine manière, c'était un peu blessant pour son égo mais de l'autre, peut-être était-ce elle qui allait un peu trop vite pour lui ? Après tout, il se faisait peut-être vieux malgré son jeune âge. Il avait peut-être besoin de plus de temps que les autres pour apprécier les choses de la vie. Ce qui n'était définitivement pas le cas de Yara qui donnait plutôt l'impression de faire une course perpétuelle contre le temps et son avancée.
Haussant les épaules la jeune femme détourna son regard une nouvelle fois pour se diriger vers l'un des fauteuil dans lequel elle se laissa tombée. Yara n'était pas aussi élégante que la plupart des femmes, elle avait un côté totalement garçon manqué qui lui faisait oublier les convenances la plupart du temps. Ainsi, se laisser tomber ainsi n'était-il peut-être pas du meilleur effet mais c'était bien le cadet de ses soucis. Jouant avec une mèche de ses cheveux, elle porta enfin le verre à ses lèvres pour en déguster le liquide ambré.

« Alors, qu'est-ce que ça vous fait de surveiller ainsi les couloirs de Grimardent ? Un danger autre que ma personne a-t-il frappé aux portes de l'université ? »

Même si Yara ne l'avouait pas, cette question de sécurité la dépassait totalement. Elle avait beau tourner la chose dans tout les sens, elle ne voyait définitivement pas l'intérêt de placer des aurors à Grimardent. Pour elle c'était une aberration mais les anglais étaient, en définitive, des personnes aberrantes. Elle avait réellement du mal à les comprendre... Tout comme elle ne comprenait pas vraiment ce qui se disait dans les journaux à propos de ce sorcier qui souhaitait rétablir la suprématie du sang sorcier.
Pour elle, c'était une pure folie, quelque chose de complètement stupide qui n'avait pas de raison d'être. Enfin, d'un autre côté, elle n'était pas venue ici simplement pour parler actualités et politique. Elle jugeait simplement que c'était un bon sujet pour en apprendre un peu plus sur l'auror. La dernière fois, il avait réussi à éluder la moitié de ses questions en y répondant par des voies détournées. Peut-être que cette fois-ci, elle réussirait à lui faire dire ce qu'elle voulait entendre ?

Tout en reprenant une gorgée de whisky, elle retira ses chaussure d'un coup de pied étudié et replia ses jambes sous son corps tout en faisant signe au jeune homme de venir prendre place près d'elle. La journée avait été fatigante, de même que les jours qui l'avait précédée. Le cerveau de Yara avait fait trop d’acrobaties pour elle. Il s'était envolé à plusieurs reprises vers Aaron et des envies mêlées de questions n'avaient eu de cesse de la harceler. C'était bien trop pour elle qui n'avait véritablement pas l'habitude. Pour le moment, elle souhaitait juste profiter d'une accalmie et quand le jeune homme s'installa près d'elle, elle posa sa tête sur son épaule avec un long soupir de contentement.

« Voilà qui est mieux... Laissez moi juste quelques instant pour apprécier. »

Yara ferma les yeux un instant, juste quelques seconde le temps de respirer le parfum de l'auror. Sa main libre pris le temps de venir jouer sur le torse du jeune homme. Elle ne savait trop pourquoi, elle avait l'impression que c'était une action tout à fait normale. Comme si elle l'avait exercée toute sa vie alors qu'elle n'avait fait qu'effleurer Aaron jusque là. C'était à la fois étrange et étonnant mais Yara se sentait plus sereine maintenant. Elle avait l'impression qu'elle pouvait se détendre complètement et que le reste n'avait plus une si grande importance. Bercée par la respiration du jeune homme, elle soupira d'aise à nouveau avant de porter le verre à ses lèvres.
Étrangement, plutôt que le sommeil, ce fut un léger rire qui vint la prendre. Finalement, il lui avait peut-être bien fait perdre la tête.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
MessageSujet: Re: Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron   Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron EmptyDim 22 Oct - 17:02

ft. Yara R. Khazen

Yaron.

"Will my hopeless search ends with you...?"

Le verre à la main, je prenais une légère gorgée. Mon regard posé sur la demoiselle, je remarquais qu’elle s'attardait sur mon torse, chose qui me faisait légèrement sourire. Elle restait une fille, malgré son caractère de cochon. J’étais assez amusé, alors qu’elle venait à peine d’arriver. Depuis que j’avais servi les verres, elle avait l’air plus détendu. Avait-elle peur que je la mette dehors ? Je n’allais pas dire non à une distraction, encore moins quand elle était jolie.

« Et où pensiez-vous que nous pourrions nous rencontrer à nouveau ? J'ai cru comprendre que vous aviez un emploi du temps chargé avec votre sœur... »

Je la regardais un moment, avant de laisser échapper un léger rire. Mon regard toujours posé sur sa personne, je remarquais qu’elle n’était plus si à l’aise. J'avais l'impression qu'elle voulait savoir si j’avais une excuse de ne pas être venue la voir. Ce n’était pas que je n’avais pas envie de profiter d’une si jolie femme, mais ma mission était ma priorité. Puis ce travail m’avait pris toutes mes journées, surveillé des gamins bruyants étaient fatiguant. Je me félicitais de n’avoir pas encastré certain dans les murs de l’université. Enfin, je devais passer pour un vieux rabat joie, mais c’était assez mignon qu’elle veuille savoir sans vraiment l’assumer.
Je la voyais détourner le regard, son assurance n’était pas très présente. Gênée ? Sans doute, mais elle avait une si grande fierté. Je ne la lâchais pas du regard, sans pour autant dire un mot. C’était une activité très amusante de la voir se faire des films toute seule, face à mon manque de réponse. Elle se dirigeait vers l’un de mes fauteuils, avant de se laisser tomber sur celui-ci. Un vrai côté viril, en voyant cela, je laissais échapper un léger rire. Elle n’était pas vraiment la fille la plus féminine au monde, mais c’était mignon. Je m’approchais à mon tour, avant de m’asseoir sur le fauteuil présent à côté. Elle avait du caractère, elle était très jolie, mais possédait un côté garçon manqué. Ce contraste était assez intéressant, cela lui allait bien. Je la regardais, avant de boire une autre gorgée de mon verre.

« Alors, qu'est-ce que ça vous fait de surveiller ainsi les couloirs de Grimardent ? Un danger autre que ma personne a-t-il frappé aux portes de l'université ? »

Je reposais mon regard sur elle un moment surpris, avant de laisser un rire s’échapper. Elle voulait en savoir plus, pourtant, je n’en avais pas le droit. Même si ce travail était une couverture, j’avais reçu des ordres bien précis. Elle était étrangère, donc cela n’était sans doute pas normal pour elle. Seulement, ce stupide ministère essayait d’éviter que les événements se répètent sans savoir qu’ils étaient déjà en route. Cette idée me faisait légèrement sourire, je les trouvais totalement idiots. Enfin, pour l’instant, j’étais un auror qui devait surveiller une université de sorciers. Cependant, bientôt, la suprématie des sorciers serait de retour et j’accomplirais les souhaits de mon grand-père. Je sortais finalement de mes pensées, pour à nouveau poser mon regard sur Yara. Un sourire un peu moqueur sur le visage, je me décidais à lui répondre enfin.

« Il est vrai, mademoiselle que j’ai été très occupé depuis notre dernière rencontre. Étant en charge de la sécurité, j’ai dû faire en sorte qu’aucun danger ne vienne frapper aux portes. »

Encore une fois, j’avais réussi à ne pas répondre à ses questions. J’étais assez doué pour cela, donc je l’utilisais la plupart du temps. J’avais été entraîné pour ne rien révéler et ce n’était pas une jolie demoiselle avec un beau sourire qui allait me faire perdre pied. Je gardais mon sourire, avant de la regarder sans comprendre. Elle retirait ses chaussures, en repliant ses jambes sous son corps. En voyant son signe, je me levais pour venir m’asseoir à ses côtés. Je ne comprenais pas trop, mais je ne disais rien.
Elle posait sa tête sur mon épaule avant de laisser échapper un long soupir de contentement. Je ne bougeais pas, avant de laisser échapper un énième rire. Les femmes étaient vraiment surprenantes, mais comme je l’avais deviné, elle était vraiment intéressante. Elle était capable d’être mal à l’aise en me parlant, pour finalement poser sa tête contre moi sans aucune pudeur. Cette fille était vraiment un mystère, c’était amusant.


« Voilà qui est mieux... Laissez moi juste quelques instant pour apprécier. »

Je ne bougeais pas, je voulais voir ce qu’elle me réservait encore comme surprise. Je frissonnais légèrement en sentant sa main se promener sur mon torse. Tout d’abord surprit, puis amusé, je la laissais faire. Elle avait l’air totalement détendu, pourtant, elle était si agitée il y a quelques instants. Je la regardais approcher son verre de ses lèvres, avant de bouger mon bras libre pour lui prendre. Je m’avançais légèrement pour le poser sur la table, avant de me tourner vers la jeune fille. La forçant à lever sa tête, j’attrapais son bras tout en la faisant basculer sur le fauteuil. Placé au-dessus d’elle, je la regardais, avec mon sourire taquin.

« Voyons mademoiselle, je vous avais prévenu. Il ne faut pas jouer avec le feu au risque de se brûler. »

Je la regardais un moment, avant de venir poser mes lèvres sur les siennes. Mouvant celle-ci, je frayais finalement un chemin à ma langue afin qu’elle retrouve sa jumelle. Je collais mon corps contre le sien, des gouttes d’eau de mes cheveux encore humides venant glisser sur ma peau pour rejoindre la sienne. Son bras encore emprisonné, je passais doucement ma main libre sur sa hanche pour remonter vers le bas de son ventre. La passant sous son haut, je venais remonter doucement son corps en frôlant sa peau. Je m’arrêtais finalement alors que j’allais arriver à sa poitrine, tout en rompant le baiser. J’en profitais pour venir mordiller la lèvre inférieure de Yara, sans pour autant lui faire mal. Mon visage à quelques centimètres du sien, je la regardais en souriant légèrement.  

« Je reste un homme donc évité de me tenter, je dis cela pour éviter que je devienne le danger venant frapper à votre porte. »

Je laissais échapper un léger rire, avant de venir lui voler un rapide baiser. Je sortais finalement ma main de son haut, tout en caressant à nouveau sa peau blanche. Je me serais bien amusé, mais je ne m’attaquais pas aux filles non-consentantes. Puis j’avais fait cela pour la taquiner un peu, mais il ne fallait pas qu’elle me cherche. Sinon, j’aurais sans doute plus l’envie de m’arrêter par la suite. Enfin, si elle continuait, elle ne pourrait s’en prendre qu’à elle-même. Cette soirée promettait d’être vraiment intéressante.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
MessageSujet: Re: Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron   Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Will my hopeless search ends with you ? ;; Aaron

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-