RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] Empty
MessageSujet: C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]   C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] EmptyLun 26 Fév - 0:45

ft. Yara R. Khazen

Yaron.

« Ma nouvelle sangsue »

« Pour le plus grand bien », n’est-ce pas ? J’essayais de me répéter ses mots pour ne pas laisser ma motivation défaillir. Cela faisait un petit moment que nous étions présents au ministère, mais je n’arrivais toujours pas à me faire à cette vie. En réalité, je ne pense pas que je prendrais un jour l’habitude de tout cela. Tout sonnait tellement faux, leurs sourires, leurs joies, leurs amours. Ils sentaient l’hypocrisie, mais tout le monde croyait en cette ridicule existence. Ils se sentaient en sécurité, alors qu’ils n’étaient pas mieux que des animaux en cage. Obligé de se cacher, pour survivre, cela était réellement pathétique. Il était temps que le projet de Gellert Grindelwald soit achevé, ils me donnaient envie de vomir.

Enfin, après cette rapide observation sur mon ignoble entourage, je laissais échapper un léger soupir. Mentir était devenu ma vie, je jouais le rôle d’un homme que je n’étais pas chaque jour. Je devais simuler de l’affection, de l’amour, de la joie, que je ne ressentais même pas. Pourtant, j’étais apprécié, ils étaient tellement idiots. Notre plan était en marche, notre infiltration une réussite. Personne ne s’en doutait, ils allaient être détruits de l’intérieur. La lenteur de cette société construite sur des mensonges me surprenait. Enfin, comment une société construite sur la peur pouvait survivre ? La peur de se faire découvrir, la peur de Grindelwald, la peur de vous-savez-qui, quelle bande d’idiots. Chez les Grindelwald, un faible ne méritait pas de vivre. Il était temps que ce monde change, tout cela était le mieux pour tout le monde.

Il est vrai, que tout ce futur semblait radieux. En réalité, je me trouvais en ce moment même dans une situation dérangeante. Ma sœur avait réussi à y réchapper, tout en m’abandonnant à mon sort. La joie de notre métier faisait que nous devions feindre une fausse sympathie pour nos collègues. Quelle bonne idée qu’ils avaient eu d’invités tout le monde au chaudron baveur pour fêter l’arrivée des nouvelles recrues. Assis sur ma chaise en coin de table, j’avais l’air totalement pathétique. Cette petite peste m’avait abandonné exprès pour se venger, je comptais lui rendre cette petite blague. Enfin bon, je devais remplir mon rôle. Il fallait bien que l’un de nous fasse semblant de se sociabiliser en dehors du boulot certaines fois. Les sourires accompagnés de fausse gentillesse sur le lieu de travail ne suffiraient pas. Au moins, ils avaient pris un coin dans la salle pour ne pas être dérangé. J’avais directement pris la place au fond de la table contre le mur, l’obscurité qui entourait cette chaise me faisait espérer qu’ils m’oublieraient pendant un moment. Bien entendu, il y avait tous les archétypes du ministère présent. Le narcissique, se portant en bien trop haute estime. La femme cherchant absolument un mari, la fille dont la beauté ne reflétait pas l’intelligence. Moi ? Je dirais, l’hypocrite détestant tout le monde. Enfin, nous pouvions dépeindre le tableau des parfaites marionnettes du gouvernement. Puis, il y avait les nouvelles recrues. Ces idiots admiratifs du travail minable des aurors, je ne savais même pas si je pouvais les traiter ainsi. Ils étaient seulement des enfants ignorants. Je connaissais l’une d'entre eux, bien entendu, ma convocation d’aujourd’hui apportait une nouvelle bien dérangeante. Je devais la prendre sous mon aile, ce n’était pas quelque chose de prévu. Je ne savais pas s’ils étaient au courant pour notre relation qui commençait à dépasser le stade du travail. Cela ne m’aurait pas étonné, enfin bon, j’allais devoir faire très attention ou la faire passer de notre côté. Je laissais échapper un énième soupir tout en buvant ma bière. Finalement, je sortais de mes pensées pour regarder les gens autour de moi.

Ils buvaient tout en se faisant remarquer par des rires ou des discussions bruyantes. Même si je me mêlais à tout cela, en réalité, ils me fatiguaient au plus haut point. Ils poussaient les nouvelles recrues à boire, mais ils allaient tous se débrouiller pour rentrer chez eux. Je les regardais faire, laissant échapper quelques sourires, accompagné de petits rires gentils. Tout cela était d’un pathétique, mais bon je n’avais pas trop le choix. Un à un, ils tombaient, ne tenant plus les litres d’alcool qu’ils avaient ingurgité. Je les regardais tituber jusqu'aux cabinets, ou encore s’endormir sur une table dont l’hygiène était mystérieuse. Ils étaient comme un compte à rebours qui allait sonner la fin de mon calvaire. Au son du cinquième passant la limite de la nuit sans souvenir, je me levais finalement pour m’échapper. Leur disant rapidement au revoir, je me dirigeais vers la porte qui semblait être mon seul espoir. Seulement, avant que je puisse partir, l’un de mes collègues m’attrapait par la manche. Il me montrait ma nouvelle sangsue, en me disant que je devais m’occuper d’elle. Bien entendu, ces pourritures avaient déjà passé le mot des nouvelles baby-sitters. Je lui montrais un sourire en lui disant qu’il avait raison, même si j’avais envie de lui encastrer la tête dans le mur. Je faisais donc demi-tour, pour m’approcher de la demoiselle qui avait profité de sa soirée.  

« Yata... Yara, on rentre, debout. »

Montrant un faux sourire, j’essayais de réveiller cette fille qui tanguait entre les crises de joie et la somnolence. Je la regardais un moment, avant de finalement la prendre par le bras pour la tirer. Bien entendu, il était difficile de lui faire quitter l’endroit. Bien alcoolisée, je suis sûr qu’elle aurait pu tenir encore 30 minutes. On marchait difficilement entre les gens qui nous lançaient des regards bizarres. Heureusement que la dernière fois elle était sobre, sinon je l’aurais sans doute assommé. Je laissais échapper un soupir, je ne savais même pas où elle habitait. Je me doutais que j’allais devoir la ramener chez nous, heureusement que nous n’avions pas encore déménagé nos affaires pour Poudlard. Je laissais échapper un second soupir, avant de me diriger vers l’habitation de ma sœur et moi.

Une fois les escaliers difficilement montés, j’entrais dans l’appartement accompagné de l’ivrogne. Ma sœur me regardait ne comprenant pas la situation, je fermais la porte rapidement. Avant de me diriger vers mon nouveau boulet qui s’était assise en plein milieu du salon.

« Pas de remarques ou de questions, on en parlera demain. »

Après un acquiescement de ma sœur accompagnée d’un petit rire, je prenais le bras de Yara pour la soulever. Je la tirais difficilement jusqu’à ma chambre pour finalement la laisser tomber sur mon lit. Je la regardais un moment, avant de soupirer. J’allais devoir partager mon lit ce soir, enfin cela ne devrait pas la déranger, j’imagine. J’étais fatigué, mais bien entendu, elle n’avait pas attendu pour s’endormir profondément. Après l’avoir installé correctement, je me préparais finalement pour dormir à mon tour. Retirant mon haut, je laissais seulement mon pantalon pour ne pas créer de quiproquo le lendemain. Je me couchais à ses côtés, un bras sous ma tête et l'autre sur mon ventre. Finalement, après quelques minutes, je me laissais m’endormir déjà désespéré par les futurs problèmes qu’elle allait me créer.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] Empty
MessageSujet: Re: C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]   C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] EmptyMar 27 Fév - 19:47

C'est là que les problèmes commencent...

.
Aaron & Yara

Ça ressemblait au bruit d'un marteau qu'on lance contre une planche en bois innocente ou bien était-ce le bruit des vagues contre la coque d'un navire pirate. Ça pouvait tout aussi bien être le cri strident d'une alarme de voiture moldue, ou bien celui de talons aiguilles sur un sol carrelé. En fait, ça pouvait être tout et n'importe quoi à la fois. La seule chose qu'il était bon de retenir, c'est qu'un concert de rock avait présentement lieu dans sa tête. Un concert, ou une cacophonie sans fin.
Dans son sommeil, Yara plissa les yeux, si ce bateau n'arrêtait pas de tanguer, elle allait finir par rendre son petit-déjeuné, qu'elle n'avait visiblement pas pris étant donné qu'elle était présentement allongée en fond de cale... Soit ! Dans ce cas, il fallait qu'elle y remédie, tout comme elle devait remédier à ce petit souci d'équilibre, peut-être qu'en s'accrochant au bastingage du navire ça irait mieux ? Ou pas... Là, tout de suite maintenant, elle ne savait pas trop. Tout ce qu'elle savait, c'était que ça allait lui prendre un bon moment pour boire ce verre d'eau sorti de nulle part.
Un nouveau froncement de sourcils s'afficha sur son visage, cette histoire était désespérément trop bizarre pour être réelle, même pour elle... Visiblement, son cerveau essayait de lui dire quelque chose, sauf qu'il n'était pas très clair dans ses intentions et que ça lui demandait beaucoup d'efforts que de faire les connexions.  

La jeune fille émis un léger grognement dans son sommeil avant de se forcer à ouvrir un œil. Par tout les diables, c'était pas dieu possible de voir trente-six chandelles en si peu de temps ! Et puis cette luminosité...
Yara referma les yeux presque immédiatement. Définitivement, elle préférait retourner dans son navire de guerre, c'était beaucoup plus confortable et moins éblouissant que cet endroit qu'elle ne reconnaissait pas vraiment... Un instant ? Qu'elle ne reconnaissait pas ? Se faisant violence, elle rouvrit les yeux, pas franchement certaine que ce soit une bonne idée mais le flou gaussien dans lequel son cerveau semblait s'être englué allait devoir se dissiper si elle souhaitait que son esprit se remette à fonctionner. Tout en examinant la pièce d'un œil endormi, Yara tenta de retracer les contours de sa soirée. Là, de prime abord, elle avait dû avoir la main un peu trop lourde sur les différents alcools, ce qui donnait déjà une réponse quant à ce mal de crâne tonitruant. En revanche, pour savoir exactement où elle se trouvait il allait lui falloir un peu plus que cette gymnastique psychique. Qu'avait-elle bien pu faire hier soir ? Ou bien que n'avait-elle pas fait qui justifie qu'elle se retrouve ici. Visiblement, elle n'avait été des plus raisonnables concernant la quantité d'alcool ingurgité, ça c'était un fait indéniable mais elle espérait vivement qu'elle n'avait pas fait de choses qu'elle pourrait regretter... Ou pas ?

Un mouvement dans le lit la coupa nette dans sa réflexion.

Bien... Très bien... Apparemment, elle y était vraiment allée trop fort ou alors, c'était une blague monumentale et elle se trouvait encore entre les bras de Morphée. Que n'aurait-elle pas donné, là tout de suite maintenant, pour avoir un miroir en face d'elle afin de voir ce qu'il se passait derrière son dos. Yara ferma les yeux une nouvelle fois, la meilleure chose à faire était encore de faire semblant de dormir et de se retourner lentement. Ce qu'elle fit, bien qu'elle fut consciente que sa respiration ne ressemblait définitivement plus à celle d'une personne endormie. Qu'à cela ne tienne, au point où elle en était... Une inspiration, puis deux, puis une petite dernière pour la route et elle ouvrit enfin les yeux... Un peu trop vite selon elle mais le suspens était à son comble et elle ne pouvait en soutenir d'avantage.

Ne pas paniquer, ne pas crier, ne pas détaler comme un lapin... Respirer de manière convenable et mesurée afin de ne pas laisser transparaître toute l'hystérie qui s’engouffrait dans son cerveau. Elle n'avait pas eu besoin de longtemps pour que l'image qui s'imprégnait sur sa rétine, se pose aussi dans son cerveau mais étrangement, ça ne la rassurait pas outre mesure. Même si elle était encore légèrement dans la brume, elle reconnaissait sans mal la personne qui se trouvait maintenant en face d'elle. Mais ce détail était totalement balayé par tout un flot de questions : C'était-il passer quelque chose ? Ou bien ne s'était-il rien passé ? Dans le premier cas, comment arrivait-elle à ne se souvenir de rien ?
Pour la peine, elle l'aurait bien frappé avec toute la violence dont elle était capable, étouffer Aaron avec son oreiller aurait aussi été une bonne option ! En fait, tout ce qui aurait pu lui faire mal aurait été bienvenue, en suivant, elle se serait flagellée elle-même histoire de dire qu'ils étaient quittes. Au lieu de ça, Yara se redressa comme un seul homme, s’asseyant sur le lit en entraînant le drap avec elle.
Les coudes posés sur ses genoux repliés, elle ne put faire qu'une chose, éclater de rire... C'était trop. Ses pauvres nerfs lâchaient... Elle s'était imaginé tout un lot de situations différentes mais celle-là, elle ne l'avait tout bonnement pas vue venir.

Était-elle devenue cinglée ? Complètement folle à lier ? Le ridicule de la situation lui sautait maintenant aux yeux, elle avait imaginé mille et une chose, mille et un détail et quatre morts différentes pour celui qui se trouvait à côté d'elle dans ce lit. Au final, le simple fait de voir qu'il s'agissait d'Aaron, malgré la dérangeante situation, avait tout balayé comme neige au soleil. A croire qu'elle n'avait aucune volonté quand il s'agissait du jeune homme...

Rassurée, Yara posa un regard rieur sur la silhouette de l'auror, lui laissant le temps de rassembler ses esprits. Après tout, elle venait de le réveiller avec la finesse d'un éléphant dans un magasin de porcelaine et vu son état quelques secondes plus tôt, quand elle même avait quitté le royaume des songes, elle ne doutait pas qu'il faudrait bien quelques secondes au jeune homme pour accorder les faits entre eux. Ou bien l'avait-il déjà fait ? Une question qui mériterait sûrement d'être posée à un moment donné, mais pour l'heure, Yara devait surtout retrouver son calme afin de profiter de ce moment ; le mal de tête maintenant balayé, elle pouvait sans trop de difficulté imaginer ce qu'il s'était passé durant la soirée et pourquoi elle s'était réveillée ici. Sans qu'elle ne sache pourquoi, un doux sourire s'étira sur ses lèvres ; peut-être devrait-elle boire plus souvent si tout les lendemains devaient commencer ainsi...



Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1383
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] Empty
MessageSujet: Re: C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]   C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] EmptyJeu 15 Mar - 14:54

Mise en danger des membres
ne me quitte pas ♫
«Mise en danger pour cause d'innactivité »

Votre sujet n'a pas eu de réponse depuis plus de 2 semaine ! Sans réponse d'ici le 30/03, celui-ci sera archivé !


100x100

délai

10 jours pour terminée ta fiche, 10 jours après validation pour faire tes fiches et ton premier RP.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

©️️ Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] Empty
MessageSujet: Re: C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]   C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

C'est là que les problèmes commencent ... [ PV. Yara ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 0 [été 2022 - juin 2023]-