RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment :
Dates stocks PS5 : consoles en vente sur Super U et ...
Voir le deal

Partagez
 

 sos fantômes feat. nina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

sos fantômes feat. nina Empty
MessageSujet: sos fantômes feat. nina   sos fantômes feat. nina EmptyVen 2 Mar - 14:19

sos fantômes
Feat Nina
Les cauchemars et encore les cauchemars. Je n’arrivais plus a fermer les yeux puisque mes rêves étaient parsemés de cauchemars. Le cauchemar est l’antithèse du rêve. Il peut être aussi dévastateur que le plus beau des rêves permet de faire avancer en nous donnant de l’espoir. La vie n’est pas toujours facile. Parfois les jours sont difficiles, les démons reviennent nous hanter, de sorte que nous ne sommes plus à même de se reposer. Vous savez, chaque jour, je me bats contre des démons intérieurs et extérieurs. Certains, plus brutaux que d’autres, ils n’en restent pas moins dévastateurs. Il y a des jours où, à la tombée des jours, je me sens complètement anéantis, vidé, épuisé. Alors que d’autres, mes cauchemars commence avec la lueur de l’aube. Aujourd’hui, je n’avais toutefois pas fermé l’œil. Luttant contre la fatigue qui prenait peu à peu possession de mon être, je devais absolument sortir de la salle commune déserte, endroit de prédilection pour lire tranquillement lorsque tout le monde était parti de mettre au lit depuis des heures. Toutefois, le sommeil était mon  ennemi en cette soirée paisible, je décidai donc d’aller me balader dans le château. Avec un peu de chance, il y aurait des elfes dans les cuisines qui seront prêt à me donner un petit quelque chose à me mettre sous la dent. Passant le tonneau qui menait à la sortie, j’échouai dans le premier couloir sombre de ma balade. Bien que qu’il fasse une noirceur de pois, je ne m’en faisais pas. Connaissant le chemin par cœur, je marchai dans le noir. La baguette n’était pas une option après le couvre feu, trop de risque de se faire surprendre.

Longeant le mur en direction sud, je trouvai rapidement le tableau de la coupe de fruits menant aux cuisines. Habilement, je gratouillai juste où il fallait, mais mes caresses ne suffirent pas, l’entrée me restait obstinément fermé. Soupirant de plus belle, je rebroussai chemin. La tour d’astronomie serait certainement déserte à cette heure, et le ciel me semblait magnifique ce soir. Je pourrai l’observer tranquillement en rêvassant à l’avenir parfait que mon cousin et moi s’étions conçu enfants. Un avenir certainement inaccessible aujourd’hui… Remontant l’escalier de marbre quatre à quatre, je débouchai sur le palier. Je pris alors l’ouest vers les escaliers mouvants. J’en étais au quatrième lorsque surgit une ombre sur le palier. M’accostant contre le mur, je tentai de me faire plus petit que jamais, mais l’ombre s’avançait de plus en plus en ma direction. S’éleva soudainement une chanson des plus horribles. La voix qui la chantait ne pouvait être confondue avec aucune autre au monde. Personne n’avait une voix plus cassante que ce foutu esprit frappeur, et gare à celui qui oserait lui dire. Gare, également, à celui qui se ferait prendre à se balader dans les couloirs en pleine nuit. Peeves n’aurait que son plus grand plaisir à faire le plus de bruits possible afin d’alerter ke concierge ou un enseignant quelconque. C’est qu’il était démoniaque cet esprit frappeur. Je pris rapidement la sortie sur ma droite, espérant ne pas tomber directement sur le fantôme. Encore deux fois à droite, puis je fonçai directement sur un mur qui me laissa le passage libre. J’allais en ressortir de l’autre côte lorsque je faillis percuter quelqu’un de plein fouet.

©️ FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

sos fantômes feat. nina Empty
MessageSujet: Re: sos fantômes feat. nina   sos fantômes feat. nina EmptyJeu 8 Mar - 19:40

sos fantômes


Nina | Ariel




-----------------------------------------------


Ghost Buster ! Oui bon, c’est automatique chez moi : fantôme, sos fantôme, donc ghost buster ! Je vous ai tous mis la chanson en tête ? Parfait ! Soyons solidaires. Oh et vous adresserez vos plaintes à Ariel hein ? Ce n’est pas moi qui ai commencé… Enfin bref. Ce soir là, tout allait mal… Déjà, j’avais froid et ce n’était pas pour me plaire, loin de là. Ensuite, je m’ennuyais. Forcément, insomnie rime avec ennui. Et enfin, comme si tout ça ne suffisait pas : tout le monde pionçait ! Vous rendez-vous compte qu’on m’avait laissé toute seule, face à mon insomnie ? Non, je n’étais pas d’accord. Et de qui avais-je hérité cette folle énergie ? Mon père ou ma mère ? L’un ou l’autre, je n’avais qu’une envie : les tuer. Bon façon de parler hein ? Aucun scandale pour la presse à venir, je ne suis pas une tueuse en série et j’aime mes parents quand même. Bref. Alors voilà ce qu’il s’était passé…

A force de me tourner et de me retourner dans le lit,  je me suis faite à l’idée que je n’étais pas prête de m’endormir. Aussi, coup de folie ou juste un passe-temps hors du commun, j’ai réveillé tout le dortoir ! Comment ? Et bien en commençant par envoyer mes coussins sur ma première voisine qui émergea à peine. La seconde fut victime d’une turbulence nuptiale ! J’avais secoué son lit si bien qu’elle se mit à criser. Les autres furent alors réveillées à leur tour et ce fut le brouhaha général. Finalement, trouvant le combat peu intéressant, je m’étais lancée dans un « accio ». J’avais attrapé le journal intime d’une camarade qui manifesta un mécontentement, seulement, les filles étant ce qu’elles sont, une autre fit un « accio » à son tour et s’en vint plusieurs autres sortilèges du même nom. Un tour de passe-passe du fameux journal intime pour le plus grand bonheur de ses dames ! Une des filles eut alors la brillante idée de l’ouvrir et lire les premières lignes d’une page aléatoirement choisi. La rédactrice de celui-ci devint rouge écarlate et récupéra rapidement son bien, furieuse. C’est à ce moment-là que tout le monde s’est recouché, enfin tout le monde sauf moi. J’étais désormais bien trop excitée pour en rester là. Puis, insomnie pour insomnie… C’est ainsi qu’on eut appel à … GHOST POTTER ! Quoi ?  Elle était bonne ma vanne, moi j’aime !

Je m’étais mise en tête de faire une nouvelle prouesse technique dans les murs du château de Poudlard. Pour ça, je traînais mon Nimbus 3000 sous le bras droit et un Feuxfusee boom sous le bras gauche. Ah maman, ma pauvre maman…Si tu me voyais… J’étais montée jusqu’au quatrième, à mi-chemin donc entre les sous-sols et les plus hauts étages de l’école, dans le seul but d’être suffisamment éloignée du corps enseignant. J’allais m’installer au fin fond d’un couloir avec tout mon bric à cadabra, sauf que je l’ai entendu…. Une immonde chose peu commune, une atrocité féroce ! Un cauchemar surhumain ! Et ses chansons, est-ce qu’on peut parler de ses chansons ?.... Une horreur indétrônable ! Je voulais bien sûr parler de Peeves et de ses chansons à en perdre la tête ! Du coup, je me suis mise à cavaler parce que s’il me voyait, j’allais me faire anéantir par .. plein de fois : Peeves et sa voix démoniaque, les profs bien  entendu, les préfets, ceux de ma maison…. On allait encore peindre « Nina » sur beaucoup de parchemin alors pour m’éviter ça, oui, j’étais prête à faire l’effort de courir ! ET LA !!! Alors que je me pensais la seule délinquante de Poudlard, une silhouette se tenait sur mon chemin ! Je l’ai esquivé d’un pas avant de faire un vol plané contre le marbre froid à plat ventre ! Ma baguette a volé, mon  balai même tarif, mes feuxfusee  boom idem ! Tiens Nina, toi qui cours jamais.. Tu devrais continuer de la sorte ma pauvre ! J’avais envie de hurler de douleur, non pas que je me sois fais extrêmement mal, mais disons que le choc de mon corps multiplié par la racine carré de l’air et la vitesse à laquelle j’avai crasher… Ouais bon bref, on a compris.

« Aoutch.. », disais-je le plus doucement possible pour éviter l’apparition du fantôme.


Revenir en haut Aller en bas
 

sos fantômes feat. nina

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Fantômes du Titanic [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 0 [été 2022 - juin 2023]-