RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment :
Où trouver le coffret Pokémon Dresseur ...
Voir le deal
63.35 €

Partagez
 

 Ne me juge pas~Pv Seb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptySam 5 Nov - 20:29

Ne me juge pas
- Seb & Jon -
Couloir interdit
J’étais sorti en catimini du dortoir, a pas de loup si je puis dire, je m’étais habillé en descendant les marches jusqu’à la salle commune en tentant en vain de pas me cassé la figure. Les cheveux mal coiffé je sortie rapidement et me rendit dans la grande salle, encore une fois avec la rapidité d’un félin, je pris entre mes lèvres un beignet au chocolat, bien gras, bien sucré et je partie en direction d’une salle de classe vide, grimpant les étages. Qu’est ce que je fais exactement. Posant une main sur la rampe d’escalier, mâchonnant mon beignet je ne me rendis pas compte, du moins pas tout de suite que l’escalier venait de me déposer devant l’accès du couloir interdit. Sortant de ma torpeur, j’’haussais les épaules et me rendit dans le dit couloir.

L’interdit ? C’est une seconde nature chez moi, j’ouvris la salle ou la célèbre trappe était scellé, la pièce quelques peut poussiéreuse, sentait l’humidité et le poil de chien humide. Odeur qui ne me gêné pas j’en avais l’habitude. Je jetais mon sac par terre et me cala contre un mur, assis. Posant ma tête entre mes bras.

Ces derniers temps j’évité mon meilleur ami. Rien d’inquiétant juste…Bon en fait entre le fait qu’il passe son temps à draguer tout ce qui porte une jupe et moi qui n’ose pas lui avouer mon plus grand secret…Je déraille, je pète complètement un plomb, quand il vient me parler j’élude rapidement la question et je fuis carrément. Seb est un mec adorable, mais pas réellement patient et je savais qu’à force de l’éviter j’allais surement avoir un retour d’ascenseur dans la tronche. Un homme se doit d’assumer ses actes et un frère se doit de ne pas avoir de secret. Et pourtant c’est ce que je fais.
J’étais certain qu’içi il ne me trouverait pas, j’observais entre mes bras le sol poussiéreux ou deux petits cercles humides venaient d’apparaitre. Je relevais la tête et sécha d’un revers de la main mes larmes.

Quel con han ! Fis je en m’énervant devant mon état pitoyable.

Oui je suis pitoyable, j’ai réussie a avouer ça a une demoiselle de 15 ans qui traverse un moment délicat en ce moment même mais mon propre frère de cœur, mon meilleur ami, celui qui me soutient dans toute mes conneries, mon partenaires au Quidditch, mon partenaire de dortoir, de jeux, de devoirs, de délire…Et moi j’agis comme le dernier des abruties. Il est vrai que je juge pas les gens sans les connaitre c’est ce qui s’est produit pour la reine des serpents alors pourquoi j’ai aussi peur du jugement que Seb peut porter sur moi ? Je me levais et commença à taper ma tête contre le mur froid, d’abord doucement, puis au fur et a mesure que mes larmes monté et que je me sentais encore plus minable je frappais plus fort quitte à avoir la vue trouble.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptySam 5 Nov - 21:23
Lost In Your Mind
With your feet in the air and your head on the ground Try this trick and spin it, yeah Your head will collapse But there's nothing in it And you'll ask yourselfΔ Where is my mind • Pixies

Je courrais à perdre haleine dans une forêt sombre. Malgré mon regard qui me permettait de voir dans la nuit, j'avais du mal à éviter les arbres dans ma course folle et plusieurs fois, je sentais leurs écorces échauffer ma peau. Mes pattes creusait la terre sous mon passage alors que j'essayais tant bien que mal de suivre cette boule blanche et lumineuse. Je ne devais pas la perdre mais plus j’accélérais et plus elle prenait de la vitesse elle aussi, m'empêchant de la suivre. Je me pris un autre arbre arrêtant ma course, essoufflé, je me laissais tomber au sol alors que je sentais mon sang couler le long de ma plaie. Je hurlais à la mort alors que je me réveillais en sursaut.

Je regardais autour de moi et vit l'aurore. Je reposais ma tête dans mon oreiller en grognant et voulut réveiller mon frère de cœur mais son lit était déjà vide. De quoi donner de la mauvaise humeur en plus. Quel stupide rêve! Je fermais les yeux dans l'espoir de me rendormir mais peine perdue. Cela faisait des semaines, que je n'arrivais plus à compter que Jonathan m'ignorait et m'évitait le plus possible. Et cela me rendait dingue. Il passait la plupart de son temps avec la serpentarde et cela me tuait de savoir qu'il préférait sa compagnie à la mienne.

Finalement, je décidais de me mettre à sa recherche. Peut être qu'avec mon flair, j'arriverais à le retrouver? C'était dans cet objectif que je m'habillais la cravate pendante, le nœud mal attaché. Je passais par la salle de bain vite fait et pris mon sac à bandoulière. L'école était encore déserte à cette heure matinale et alors que je sortais dans le couloir des cachots, je fermais les yeux.

Je me concentrais sur mon nez et les odeurs environnantes. Je trouvais sa trace à travers les parfums de la pierre, la poussière et de la cuisine où les elfes s'affairaient à préparer le petit déjeuner. Je suivis sa piste jusqu'à la grande salle et rebroussa chemin. Déjà quelques élèves commençaient à sortir des salles communes mais je n'y prêtaient pas attention. Je devais retrouver Jon. Je montais quelques escaliers et du parfois rebrousser chemin pour retrouver sa piste à cause de ses maudits escaliers qui n'en faisaient qu'à leurs têtes. Si quelqu'un était là me regarder, il se demanderait certainement ce que j'avais à râler tout seul et alors que je passais devant d'autres élèves, mon regard noir de colère les dissuadaient de me parler ou de m'aborder.

Je retrouvais enfin sa trace après un temps qui pour moi fut trop long. Le couloir interdit. L'odeur était forte. Il doit être encore là. Quand des "boum" sonores retentit de l'autre côté de la porte. J'eus soudain très peur pour lui. Même si interdit n'avais pas vraiment de sens pour moi, j'ignorais ce qu'il y avait derrière cette porte. Et si Jon avait soudainement rencontré des problèmes? Je ne réfléchis pas plus et poussa la porte qui grinça. Les coups devinrent plus fort et résonna dans le couloir vide. Je le vis contre le mur en train de s'éclater la tête contre ce dernier.

La vision me bloqua. J'ignorais quoi faire. J'étais parti dans l'optique de le tuer sur place et de le torturer pour me dire pourquoi il m'évitait mais voir son état m'avait bloqué dans ce choix. Je voyais des larmes couler sur ses joues et j'ignorais quoi dire ou quoi faire. Un autre coup retentit, plus fort que les autres. Cela eu le don de me réveiller de mon état catatonique et courut vers lui pour lui prendre les épaules et l'éloigner du mur.

-Putain mais qu'est ce qui t'prend?

Je le tournais vers moi pour lui faire face alors que dans mon regard devait certainement se lire l'inquiétude que je ressentais pour lui. Il était mon frère. Comment cela se faisait que je n'avais rien vu? Que c'était il passé? J'espérais avoir des réponses.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptyDim 6 Nov - 10:45

Ne me juge pas
- Seb & Jon -
Couloir interdit
Un imbécile, je n’étais qu’un imbécile. Seb était une sorte de drogue à mes yeux, on s’était connu il a nos 11 ans, on fut répartie dans la même maison, on s’est rapproché avec le temps, même délires, même humour. Plus les jours s’écoulé plus mes été sans lui était difficile, ma propre mère était si fier de me voir aussi impatient de retourner à l’école tandis que mon père s’inquiété que justement je sois aussi impatient. La raison ? Il me manquait…Surtout que depuis quelques années j’avais clairement des vues aussi bien sur les jeunes femmes que sur les jeunes hommes et la proximité de Seb me rendait confus au plus haut point. Surtout que quand je le voyais flirté avec des filles, une sorte d’épine pénétrait mon cœur. J’avais besoin d’en parler et un jour je me suis retrouvé seul à seul avec Kassie et je ne sais pas pourquoi, hormis le fait que je ne disais aucune connerie, elle a vite vu que quelque chose cloché et je lui avait mon secret, enfin un de mes secrets, cette attirance pour les hommes mais aussi pour les femmes, évidemment ce fut dur pour moi d’en parler, car dans un sens je voyais ma virilité qui s’envolé et me rapproché de Kassie ça me revalorisé quelques peut. Evidemment durant ma scolarité je n’avais eu qu’un seul amant masculin qui n’est plus à Poudlard le reste ce n’était que des filles. Mais c’était encore trop présent.

Ma tête cognait encore le mur froid, je voulais que ça rentre, je voulais rentrer dans ce mur et ne plus en sortir, je voulais comprendre pourquoi ça n’allait pas, je voulais que mon besoin s’estompe. Perdre Seb serait la pire chose qui puisse m’arriver, déjà le simple fait de vivre sans lui une fois l’école terminé ça me pourrissait de l’intérieur. Mon sinistros préféré voulait devenir auror, je savais qu’il y arriverait, quand à moi ? Je n’avais aucune idée de ce que je voulais faire, j’avais choisi des matières dans lesquelles je me sentais à l’aise mais sans aucune idée fixe de métiers plus tard. Comme dirait mon père « t’en fais pas Fils, tu travailleras avec moi »….Super j’ai toujours aimé classer les chaudrons par épaisseur de fond. Oh je pourrais devenir joueur de Quidditch, ou entraineur, après tout ça m’arrive souvent içi. Non plus sérieusement, qu’allais je devenir si je ne croisais plus ses pupilles grises le matin, si je ne pouvais plus lui crié en dessus en sous entendent son aspect animagii.

Soudainement une main ferme se posa sur mon épaule et me recula du mur froid. Les yeux embué, un filet de sang qui coulé quelques peut, malgré l’aspect flou de la chose, je connaissais que trop bien cette odeur. Il m’avait trouvé, parcouru d’un tremblement je me reculais de quelques pas. Non…Non…Il ne devrait pas être là…Depuis quelques temps c’était de plus en plus difficile d’être près de lui, je ne savais plus ce que je ressentais, surtout que nos jeux d’animagii faisait que je me retrouvais souvent en dessus de lui et ça me perturbais, à chaque fois pour échapper la pression de son corps je riais quasi nerveusement pour qu’il comprenne qu’il avait gagné et je pouvais enfin me levé et caché ma gêne.

Je ne pouvais pas répondre à sa question, car j’avais l’impression d’avoir pris un sort de confusion en pleine figure du coup le seul bruit que j’entendais c’était un bruit obscur, une sorte de vibration dans mes oreilles. Je reculais une nouvelle fois, sans empêché les larmes qui roulais le long de mes joues. Je me demandé même si je ne rêvais pas…ça ne serait pas la première fois, dans ma confusion j’imaginais à chaque fois un Seb près de moi qui disparait une fois qu’il à comprit qu’au quidditch je pouvais autant promener mon regard sur les demoiselles comme sur les messieurs. Et ça me bouffé, bien sur ce n’est pas une maladie, c’est quelque chose qui fait partie de moi…Comme lui…Il faisait partie de la famille, il faisait partie de moi…Et je tremblais de plus belle, de peur que cette image disparaissent encore sous mes yeux.

Tu…Tu devrais pas être içi…hanDis je sans pouvoir contrôlé le tremblement de ma voix. D’habitude tu…tu disparait quand j’ouvre les yeux Ajoutais je.

J’essuyais mes yeux d’un geste, voyant la couleur rouge sur ma manche, j’eu un air presque choqué, je cherchais du bout des doigts et sentie une légère coupure, surement un vieux clou qui m’avait causé ceci à force de frappé le mur, car autour de la coupure je sentais juste une sorte de bosse. Je serais très sexy aujourd’hui. Voyant qu’en face de moi Seb était toujours « là », je compris que ce n’était pas un effet de mon imagination. Foutu truffe de loup…

J’voulais pas que tu me vois comme ça… Murmurais je dans un souffle, en détournant mon regard du siens, car j’avais perçu son inquiétude.

Evidemment qu’il s’inquiète pour toi espèce d’abrutie, inséparable depuis le premier jour voilà que depuis quelques temps je le délaisse, je le fuie, je me lève avant lui pour éviter son regard, pour éviter sa proximité, comme un accro qui tente de se sevré mais c’était sans compté sur le fait que la dite drogue à un pif de folie et qu’une partie de cache cache en sa compagnie c’est peine perdu. Je connais ce nez, j’ai un peu le même, et ce flair nous à permis d’éviter de nombreux ennuie, comme le fait que la directrice est un chat et de ce fait une odeur bien spécifique trône autour d’elle, ce qui fait que quand elle approche on le sait immédiatement et on peut se carapaté comme des dingues dans un autre lieu et joué aux innocents même si bizarrement on se fait souvent choppé. Et malgré son air rigide, elle nous a souvent dit qu’on était a deux doigts de battre le record de retenue de Poudlard et pourtant elle connu pire que nous et ça nous fait marrer en plus…
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 1012 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptyDim 6 Nov - 11:33
Lost In Your Mind
With your feet in the air and your head on the ground Try this trick and spin it, yeah Your head will collapse But there's nothing in it And you'll ask yourselfΔ Where is my mind • Pixies

Alors que je lui avait attrapé les épaules, je sentais qu'il était complètement perdu. Qu'est ce qui avait bien put changer à ce point? Je croisais son regard noisette. Il semblait terrifié de me voir et le laissa faire quand il s'éloigna de moi d'un coup d'épaule. J'étais tétanisé sur place, je ne pouvais pas bouger. Voir cette lueur dans le regard de mon meilleur ami me faisait mal. Je déglutis. Pourquoi cela me faisait aussi mal? Pourtant de la peur, j'en ai vu dans le regard des gens quand je m'amusais à leurs courir après en loup sous le rire joyeux de Jon. Mais là, le voir dans ce regard... Son regard, ce  n'était plus la même chose. C'était comme si tout s’effondrait. Si il s'éloignait, je n'avais plus rien.

Je déglutis et reprit contact avec la réalité quand il prit la parole, saccadé par ses pleurs. J'enfournais mes mains dans mes poches, reprenant le dos droit. Ma colère refaisait surface maintenant que je savais qu'il ne courrait plus un danger dans l'immédiat et je tentais de la contrôler. Ce n'était pas le moment de l'engueuler. Il se braquerait. La suite me choqua également. Quand je disparaît? Je comprenais rien à ce qu'il racontait. Je jetais un regard complètement perdu autour de moi et le reposa sur Jon.

-Mais de quoi tu parles?

Il essuya ses larmes et semblait lui aussi perdu en voyant du sang sur sa manche. Il toucha à sa plaie et le rejoignis tout de suite pour l'empêcher d'y toucher plus. Je grognais alors, les sourcils froncés. En retenant son poignet qui se dirigeais encore vers la plaie.

-N'y touche pas crétin, ça pourrait s'infecter.

Ma mère était infirmière à Sainte Mangouste et c'était elle qui me soignait quand j'avais une plaie qui ne risquais pas un tour à Sainte Mangouste. Il réalisa surement que je n'étais pas une de ces... trucs qu'il croit que je suis car il détourna encore le regard en reprenant la parole. Je tiquais. Ma colère refit surface et je le lâchais mais je ne reculais pas. Je le grondais, comme on gronderais son enfant.

-Ah oui? Fallait y réfléchir avant de m'éviter comme tu l'as fait...

Je fermais mon clapet pour éviter de dire autre chose qui aurait put le braquer maintenant. Je fermais les yeux et inspira à fond avant de lui annoncer tranquillement, mais avec détermination.

-Maintenant je te lâcherais plus jusqu'à ce que tu me dises ce qui ne va pas. Et ne me dit pas que tout va bien parce que sinon, je t'éclate encore la tête contre le mur et ça te fera une raison d'aller voir ma mère à Sainte Mangouste!

Jon connaissait ma mère par ce que je lui disais de ses écrits. Le fait que son fils unique, chéri, soit allé à Poufsouffle a été un coup dur pour elle et me l'as bien fait sentir. Depuis, la relation que j'entretenais avec elle se résumait à bonjour et au revoir. Mon père c'était différent. Il avait accepté mes pouvoirs et comme il ne connaissait rien à ce monde qui lui était étranger, il s'en fichait royal. D'un autre côté, il était un peu mon confident à la maison. Celui à qui je pouvais tout dire et bien sur il savait tout de Jon de moi et de nos blagues qui le faisait rire même si il me grondait derrière comme tout parents qui se respecte. Mais là, il n'y avait pas mon père pour m'aider, il n'y avait pas ma mère pour nous faire peur. Il n'y avait que ce couloir vide, Jon et moi. Et je venais de me rendre compte que la boule au ventre que j'avais depuis qu'il m'évitait avait disparu pour être remplacé par cette pointe en acier chauffé qui me tordait l'estomac face à l'état de mon ami, de mon frère.

Je me posais contre l'un des blocs de pierre qui servait de support au torche, les bras et jambes croisés et je ne cessais de le fixer pour savoir ce qu'il y avait de si grave au fond de sa caboche débile pour qu'il préfère venir ici plutôt que de m'en parler.

J'attendais qu'il prenne la parole posé tranquillement et si il le fallait je prendrais ma forme d'animagus à la vue de tous pour le tacler et l'empêcher de s'échapper. Par la crotte d'un Scrout à Pétard, je partirais pas d'ici!
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptyDim 6 Nov - 12:04

Ne me juge pas
- Seb & Jon -
Couloir interdit
Ce n’est donc pas une hallucination, il était bel et bien présent, l’inquiétude vissée dans ses yeux avait laissé place à une colère noire. Je la ressentais, j’avais un ignoble frisson qui venait de parcourir mon échine. Il ne comprenait pas pourquoi je l’avais prit pour une hallucination. Qu’importe, ces derniers temps je m’étais tellement éloigné de lui que mon esprit torturé avait imaginé ces réactions une multitude de fois. Sauf celle là…
Ne pas toucher…mes yeux se posèrent sur sa main qui enserré mon poignet et une boule se forma dans ma gorge, un geste à la fois ferme et doux, c’est fou comment fait il pour être aussi polyvalent. Son ton lourd de reproche et de colère me poignarda en plein cœur, mais je savais que ça arriverais un jour. Je ne savais pas si j’étais prêt ou non à le lui dire mais ce que je sais c’est qu’il ne supporte plus que je le délaisse de la sorte.

J’allais bafouiller des excuses insensées quand il ouvrit une nouvelle fois la bouche avec cette fois plus de calme dans la voix, mais les mots me frappèrent comme une gifle. Sa mère ? Ah non pas sa mère, pas question, on avait récemment remarqué qu’en fait les deux femmes c’était déjà rencontré à l’école, elle ne s’appréciait pas mais ne se détesté pas non plus, ma mère avait cessé son activité au ministère de la magie à ma naissance pour resté femme au foyer. Mais malgré cela je savais très bien que Mme Baker serait amplement capable d’envoyé une lettre a ma mère pour me faire savoir que j’étais blessé. Et je passerais surement un sale quart d’heure.

Non…tout mais pas ça Soufflais d’une voix éteinte.

Je levais les yeux vers lui tandis qu’il se calait tranquillement, je savais qu’il resterait planté là comme un piquet tant que je ne déballerais pas mon sac. Bien, si il le faut…J’entendais les battements de mon cœur qui s’accélère, je serrais les poings, respira un grand coup, je passais une main dans mes cheveux, tournant en rond quelques secondes.

Je…J’ai un problème d’accord ? Dis je de but en blanc avant de reprendre. L’an passé j’ai eu…une…relation avec quelqu’un et heu…han…je… continuais je mal à l’aise, je respirais une nouvelle fois avant de reprendre. Ce…C’était court mais cet idylle m’a fait comprendre que je…han…enfin…Rhaaaaaaa pourquoi c’est si dur ! J’ai bien réussie à le dire a Kassie alors pourquoi quand c’est toi je suis tétanisé comme un gosse devant sa mère ! Bordel !Fis je en m’énervant. Je posais mes yeux bleu sur son visage sans me rendre compte que d’avoir inclus Kassie dans ma phrase risqué profondément de remettre la colère du jeune homme sur la table Je suis Bisexuel voilà et depuis quelque temps je sais pas ce que je ressent pour toi ! Ta présence est comme une drogue pour moi et j’arrive pas à définir si c’est de l’amitié ou si j’ai envie d’autre chose et ça me perturbe c’est pour ça que…je me tue quelques temps avant de reprendre d’une voix plus faible. c’est pour ça que je me suis éloigné pour essayer de comprendre  han! Terminais je.

J’étais debout devant lui, les jambes tremblantes, une migraine affreuse venait d’apparaitre, je ne pleurais plus, comme si…comme si le dire avait ôté tout les poids que je trainais depuis quelques temps. Je fermais les yeux, attendant sa réaction, appréhendant ses paroles…C’est quitte ou double, soit il accepte, soit il m’abandonne et je suis sur de mourir dans les jours à venir, je n’aurais plus le gout de vivre si je perdais cet homme…ce frère, cet ami…J’étais un imbécile qui pensé que son meilleur ami ne comprendrais pas. Oui tout simplement et ça me bouffé.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 1012 MOTS.



Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 11:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptyDim 6 Nov - 12:50
Lost In Your Mind
With your feet in the air and your head on the ground Try this trick and spin it, yeah Your head will collapse But there's nothing in it And you'll ask yourselfΔ Where is my mind • Pixies

Il y a bien une chose qui met hors de moi. L'injustice. Et là, ce qui m'arrivait était injuste. Mon meilleur ami m'évitait et j'avais l'impression qu'à chaque fois que je retrouvais son lit vide le matin, c'était un peu plus de mon âme qui s'échappait. C'était con, c'était stupide, subjectif, égoïste. Mais je ne pouvais pas vivre sans lui, et son éloignement me l'avait bien fait comprendre, de la plus douloureuse des manières. Et alors que j'étais là, adossé contre la pierre, dans ce foutu couloir, j'attendais les explications de Jon qui ne venais pas.

J'ai du le menacer d'en parler à ma mère pour qu'il décide à avoir une réaction. Peut être était ce cruel, vil ou serpentardesque mais je n'avais pas eu le choix. Il fallait qu'il me parle sinon, ce n'était pas son cadavre qu'on retrouverai mais le mien. Dans le Lac Noir en compagnie du Calamar. Puis quand je vis son visage blémir et sa réponse, je sus qu'il allait me parler. Mais un autre silence revint à la place. Un silence pesant et lourd de non dit. Et alors que je croisais les bras pour me planter là, il dû comprendre que je ne bougerais car il se mis soudainement à faire les cents pas en évitant de me regarder.

Il prit la parole. Une première fois, en contournant le problème. Je le laissais parler mais mon corps réagissais à ma place. Un haussement de sourcil au début, du style, "sans déc, j'avais pas compris..." puis mes mains qui se serrèrent au point d'avoir les phalanges blanches quand il parla de Blackwhole. Il en avait parlé à elle mais pas à moi... Je me sentais rabaissé dans son estime, humilié, plus bas qu'un serpentard... Alors qu'il était mon meilleur ami. Mais la suite vint de nouveau alors que son regard noisette avait croisé mon regard indigné gris métallique. Mais la suite pris un autre sens et l’inquiétude prit place. Je ne disais toujours rien, le laissant parler, mais qu'est ce qui pouvait être si important que ça pour qu'il ne veuille pas m'en parler, à moi? Un autre silence revint alors qu'il arrêtait de tourner en rond pour se planter devant moi et me dire le nœud du problème.

Alors là, je m'attendais à tout sauf à ça! Il continuais de parler alors que mes yeux s'arrondirent pour former une expression de pur étonnement. Le silence avait repris, rompu simplement par nos respirations alors que mon regard cherchait le sien. Je sentais alors une gène immense me parcourir. Je n'y avais jamais pensé, je n'avais jamais envisagé cet angle. Pour moi, Jon était mon frère. Point. Je me pinçais la lèvre inférieur pour le coup, ne sachant trop quoi dire et finalement souffla après un temps. Je voyais Jon qui attendait une réponse de ma part. Alors je pris la parole.

-Je suis désolé...

Je laissais un blanc ne sachant trop comment continuer passa une main sur ma nuque alors que je sentais la gène continuer à grimper. Finalement, je repris d'une voix plus douce.

-Je suis désolé de ne pas l'avoir vu, de ne pas avoir su... Je ne t'en veux pas, loin de là, et tu restera toujours mon frère de cœur, quoi qu'il arrive.

J'ignorais si c'était les mots qu'il voulait entendre mais c'est ce qui était le plus sincère à mes yeux. Sa révélation me laissait un gout amer en bouche. Je ne l'avais jamais envisagé avec moi. Et si je l'étais moi aussi? Après tout, Jon et moi on se connait depuis longtemps et je n'ai jamais eu une telle relation aussi fusionnel avec quelqu'un d'autre.

Tout se mélangeait dans ma tête et l'envie de me transformer et de courir ... Je comprenais maintenant mieux pourquoi il abdiquait aussi vite alors qu'avant il ne le faisait pas, pendant nos jeux nocturnes. Je comprenais maintenant mieux certaines choses que je n'avais pas relevé et la seule chose que je put faire c'était lui lancer un regard désolé. Non pas pour e qu'il était, je m'en foutais royalement. Mais pour ce que je n'avais pas su voir. Et qu'il était obligé d'en parler à Blackwhole plutôt qu'à moi directement.

Je soufflais encore et me décolla de la pierre pour marcher vers lui. Un sourire trôna sur mon visage et lui ébouriffa les cheveux. Une idée folle, stupide, venait de germer dans mon esprit. Un truc que je venais de réaliser sur l'instant alors que mes neurones s'étaient connecté pour former cette idée. Je la lui formulais à voix haute.

-Fait pas cette tête Dingo. Si ... si t'as besoin d'y voir plus clair... Tu peux tout me demander okay?

La gêne refit surface alors que l'idée, me semblait maintenant gênante. Je repris pour être plus clair.

-Tu sais, si jamais tu as besoin de... m'embrasser ou plus ou moins pour voir ce que tu ressens vraiment, c'est... okay. D'accord?

Un blanc vint s'installer de nouveau. Je m'éloignais pour reprendre mon sac à bandoulière que j'avais du jeter quand j'ai vu Jon se frapper le crâne contre le mur. Je revins vers lui et lui affirma encore une fois.

-On fait un tour dans la forêt interdite? J'ai b'soin de fumer.

Un truc que mon père faisait. Il le savait bien sur, cela nous arrivait de s'en allumer une sur la terrasse le soir en été après le repas. Ma mère ne l'acceptais pas mais cela me rapprochait de mon père un peu plus. Je souris à Jon en sortant mon paquet de Winston de la poche de mon sac pour lui montrer de quoi je parlais et le remis dedans. Une gène s'était glissé entre nous que j'essayais d'ignorer en gardant la même attitude. Je ne voulais pas le perdre. C'était la seule chose dont j'étais sur. Alors je ferais tout pour l'aider.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb EmptyDim 6 Nov - 13:44

Ne me juge pas
- Seb & Jon -
Couloir interdit
Il s’excusait ? Mais pourquoi ? C’est à moi de lui présenter des excuses je veux dire c’est moi qui l’est laissé tombé, qui l’est délaissé comme un déchet. J’ai failli laisser un bout de mon âme juste par égoïsme je n’aurais jamais cru que ma révélation le ferait taire…Bon sang si j’avais su je lui aurais dit plus tôt. Ma bisexualité à fait taire Sebastian Baker ? Sérieusement ! C’est un scoop !

Ta pas t’excuser Seb, c’est moi qui devrait m’excuser je veux dire…je devais pas te cacher un truc pareil ! Han ! Je sais que tu l’a mal pris que je me sois rapproché de Kassie mais…comprend moi je…j’avais la trouille voilà ! Avouais je avec sincérité.

Je le vis se levé et amorça un geste de la jambe pour reculer mais je ne le fis pas, sa main se posa sur ma tête et il ébouriffa mes cheveux brun, j’eu un mouvement pour me recoiffé et pris un faux air de sainte nitouche en lâchant un « mais heu » un peu trop « tapette » à mon goût mais surtout pour tenté de brisé la glace. Bordel, brisé la glace avec mon meilleur ami, qui l’aurait cru.
Tout lui demandé ? J’ouvris des yeux rond, ravalant ma salive, et la suite fut encore plus folle, quand il proposa que je pouvais l’embrassé pour savoir ou j’en suis voir plus voir moins…Wait ? Plus ou moins ? Han ? Il vient d’insinuer que je pouvais le tripoté comme une jouvencelle ? Je sentis mes joues devenir toute chaude, bordel je rougis à la simple pensée d’embrasser mon meilleur ami ? Bon d’accord j’admet avoir déjà eu envie de le plaquer contre un mur et de lui bouffé les lèvres pour savoir qu’elle gout elles ont mais non…le simple fait de voir qu’il accepte ma condition c’était déjà un pur orgasme si je puis dire. Mais il fallait que je réponde a sa proposition.

Tente pas le diable Seb ! Sortis je avec un sourire au coin des lèvres et une lueur malicieuse dans le regard.

Une lueur que Seb connaissait, puis le blanc revint, je fis une légère moue avant que le jeune homme ne me propose une virée dans les bois, je vis la cigarette et fit un oui de la tête comme pour dire que y’avait de problème je le suivrais ou qu’il aille. Puis quand il prit son sac et ajusta sa position j’eu de nouveau un sourire.

T’a pas peur que je te viole derrière un arbre ?Demandais je avec un regard semi lubrique.

Voyant qu’il se figé légèrement et pour encore une fois brisé le silence gênant j’eu envie de jouer avec, je veux dire, jouer de ma condition, je m’avançais vers lui et avant de traversé le couloir je lui flanqua une fessée sur son postérieur qui claqua quelques peut. Souriant comme un débile mental

C’est partie beau gosse allons promenez dans la forêt ! Dis je en souriant de plus belle.

Malgré la gêne du moment je me sentais tellement plus léger, bon j’admets que sa proposition de l’embrassé me bottais pas mal mais je n’eu pas la force de le prendre par la nuque pour le faire, surtout que…imaginez que ça nous plaise ? Je secouais la tête pour me sortir cette idée de la tête avant que ma baguette magique ne se manifeste. J’allais donc rejoindre les escaliers avant de me rendre compte que mon sac était encore là, je courus le cherché, le hissa sur mon épaule et rejoignis Sebastian qui partait dehors pour cramé sa clope.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 612 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Ne me juge pas~Pv Seb Empty
MessageSujet: Re: Ne me juge pas~Pv Seb   Ne me juge pas~Pv Seb Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Ne me juge pas~Pv Seb

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-