RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-31%
Le deal à ne pas rater :
Play-Doh – 36 pots de Pate à Modeler – Couleurs Multiples
17.99 € 25.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 14:40
Like a Grim
Will come When you'll have to rise Above the best and prove yourself, Your spirit never dies! Farewell, I've gone to take my throne above, But don't weep for me 'Cause this will be The labor of my love • Imagine Dragons

Sa réaction en disait long sur la mienne. Il s'attendait à tout sauf à ça. Il y a une chose que j'aimais par dessus tout faire, c'était impressionner Jonathan. Souvent par mes réactions ou par mes paroles. Je suppose que le fait que j'ai gardé le silence a du le scotcher sur place, à la vue de ses yeux ronds. Et alors que je m'excusais, moi qui était fier comme un paon avait du jouer également. Il s'excusa lui aussi me disant que ce n'était pas à moi de le faire, mais je n'y pouvais rien. J'avais un sentiment de culpabilité profond et qui ne partait pas. Et alors qu'il me parlait de Kassie, la colère refit surface. Mais le fait qu'il ai eu peur de ma réaction me semblait logique. Je ne lui en tenais pas rigueur.

Et alors que je lui avait proposé l'idée, je vis le regard de Jon changer. Quelque chose au fond de lui avait changé, cela me faisait peur mais vous me connaissez hein? J'aime ce qui me fait peur. Je dois être maso dans le fond. Il semblait rougir alors qu'un sourire étira mes lèvres. J'éclatais de rire à sa réplique. Le diable? Je lui ai pas dit que c'était moi?

Son regard devint malicieux et je sus sur l'instant que je l'avais retrouvé. Un soupir de soulagement naquit d'entre mes lèvres alors que je lui ébouriffais les cheveux et lui proposais la cigarette. Son regard ne changea pas et alors que j'avais attraper mon sac, sa phrase me bloqua sur l'instant. Je rêve on il venait d'en plaisanter alors qu'il y a à peine cinq minutes, il s'éclatait le front à cause de ça? Par Merlin, je crois que cette vision m'as traumatisé à vie.

Un sourire carnassier trôna alors sur mes lèvres et lui répondit, jouant dans son jeu, alors que je glissais dans son oreille, en murmurant de ma voix la plus rauque:

-Pour ça, faudrait déjà que tu arrives à être au dessus.

Et alors qu'il passait, je sentis une main venir frapper ma fesse droite dans un grand "clac". Par Merlin il a pas osé! Je grognais à sa réplique mais ne dit rien. Je passais la porte et la retint pour lui alors qu'il faisait demi tour pour récupérer son sac sous mon regard jeté en l'air, amusé.

On descendit les étages quatre à quatre, presque en courant pour échapper aux flots d'élèves qui commençaient maintenant à sortir des dortoirs. On traversa le parc avec la même course folle. Sans vraiment savoir pourquoi.

Et c'est essoufflé qu'on arriva dans l’orée de la forêt, alors que je repris ma respiration normal adossé à un tronc d'arbre. Mon rire résonna alors que je claquais ma tête en arrière contre l'écorce en fixant le feuillage du Pin. Je continuais à marcher, obligeant Jon à me suivre. On arriva dans une clairière. Celle de la dernière fois où l'on avait joué comme des enfants avant que Jon ne m'évite. Je m'assis dans l'herbe haute et alluma une cigarette après l'avoir sorti de mon paquet.

Je tombais tout en arrière dans l'herbe alors que je fixais le ciel matinal et bleu. La rosée commençait seulement à perler et l'odeur de la forêt était juste enivrante. Je reposais ma clope au bec et finalement affirma à Jon.

-Même si cela fait pas longtemps que tu m'as évité, il y a pas à dire, les sorties nocturnes m'ont manqué.

Je lui lançais un regard en biais, la tête penché toujours en arrière alors que j'expulsais la fumée de mes poumons.
© GASMASK


Dernière édition par Sebastian M. Baker le Dim 6 Nov - 19:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 15:09

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup y est pas
- Seb & Jon -
Forêt Interdite
Quand je sentis son souffle dans mon oreille et ses paroles qui me transpercèrent le cerveau de part en part, un frisson d’excitation que je ne pouvais pas retenir me torpilla totalement, ma bouche forma un « o » silencieux et mon cerveau s’empara de l’information en se jurant que je l’utiliserais pour plus tard et ça j’y manquerais pas. Ma claque le fit grogné et j’eu un rire nerveux.

Grogne pas ça m’excite gros loup Dis je avec un sourire carnassier aux lèvres.

On partie enfin de ce couloir grisâtre, poussiéreux qui puait l’humidité, bon sang j’étais vraiment mal pour avoir concédé à me fracasser la tête sur un mur aussi crades, nous descendirent les marches quatre à quatre en courant, passant a travers un flot d’élèves tout en les bousculant sans réellement le faire exprès. Jouer des coudes, on n’avait pas trop le choix, quand je sentis enfin l’air sur mon visage, la douleur au coin de ma tête me fit titubé mais je concédais à le suivre quoi qu’il arrive. Mon frère, mon meilleur ami, ma moitié…Oui je n’ai aucune honte à l’avouer, Sebastian Baker est une partie de moi, une moitié de mon âme, de ce que je suis. Puis tant qu’il est devant je peux voir son adorable postérieur qui se trémousse, autant joindre l’utilise à l’agréable.

Il se cala contre un arbre, ria a gorge déployé, je souriais tout en reprenant mon souffle sachant que ma migraine était encore présente puis il se remit en route jusqu’à une clairière orné de hautes herbes, un lieu qu’on aimait bien sous notre forme animale, on chahutait comme des gosses et ça nous faisait du bien.

Je le regardais allumer sa clope pendant qu’il s’étalait au sol comme une bouse de dragon, les voluptes de fumée s’échappé d’entre ses lèvres et je me surpris à un peu trop les regardé alors pour ne pas paraitre trop gêné je pris entre mes doigts quelques brins d’herbes que je coupé petit bout par petit bout.

Ouais ça me manque aussi…J’suis désolé ! Dis je avec un sourire penaud.

Puis je m’allongeais a ses côté, plus en biais, la joue dans ma main, le coude dans l’herbe, promenant mon regard sur son visage, ou la fumée de sa cigarette se promena comme un brouillard sur mon visage.

J’aurais du être franc avec toi han et je te jure que maintenant je te dirais tout ce que je pense. Absolument TOUT Dis je en insistant sur le mot « tout » à la fin de phrase.

Mettre Seb dans l’embarras ? Non c’était impossible, mais j’aimais bien l’idée de voir son visage de prédateur sur moi au lieu de le voir joué avec d’autres cruches en jupes. Nanméoh, quoi qu’il advienne je serais toujours jaloux, du moins en quelques sortes et malgré ma promesse de tout lui dire, je n’avais encore pas avoué a Seb que oui j’ai eu envie de l’embrassé et que oui j’étais accro, et que oui qu’est ce que j’allais faire sans lui à la fin de l’année !.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 15:45
Like a Grim
Will come When you'll have to rise Above the best and prove yourself, Your spirit never dies! Farewell, I've gone to take my throne above, But don't weep for me 'Cause this will be The labor of my love • Imagine Dragons

Alors que je m'étais affalé dans l'herbe comme la loque que je suis actuellement, je regardais la fumée se dissiper dans l'air. Jon s'était installé à côté de moi et quand je lui ai affirmé que cela me manquait, je vis son visage prendre un air désolé alors qu'il prit la parole. J'eus un rire taquin alors que je lui ébouriffais les cheveux encore en replongeant dans l'herbe haute.

-T'inquiète pas pour ça, t'es tout pardonné.

Je n'étais pas rancunier de nature et je pardonnais assez facilement. Il fallait vraiment un coup de poignard pour que je n'adresse plus la parole à quelqu'un. Cela n'étais jamais arrivé encore et cela n'arrivera certainement pas avec Jon. Je continuais ma cigarette alors que Jon s'allongea à côté de moi, sur le côté pour me fixer. Je sentais son regard mais je ne dit rien et ne fit rien. Après tout, je lui avais donné l'autorisation. Quelle idée folle j'avais eu! Il reprit la parole encore, la voix chargé de culpabilité. J'ouvris un œil pour le fixer, un sourire moqueur aux lèvres. Absolument tout hein? Je me redressais à moitié pour tomber près de son visage et planter mon regard gris orageux dans son regard noisette.

-Absolument tout hein?

J'aimais jouer avec le feu, et je jouais avec le feu de Jon à ce moment. Ce n'était pas bon. Ce n'était pas bien. Réalisant soudainement ce que je faisais, je perdis mon sourire et retourna dans l'herbe. Et si j'étais comme Jon? Cette question n'avait pas quitté mon esprit et semblait vouloir se loger dans mon cerveau pour de bon. Il avait été franc avec moi, je me devais de l'être avec lui. Mais si cela nous menait sur un terrain qu'on ne connaissait pas? Et si au final, on aimait ça, et si cela détruirait notre relation amicale? Tant de question sans réponse. C'était un risque à prendre. Mais ce risque là, ce ne sont pas des heures de colle qu'on risque mais quelque chose de bien plus précieux qu'on peut perdre. Notre amitié pendant sept longues années. Renforcé, chaque année un peu plus. Était ce simplement l'étape suivante? Je n'en savais rien. Mais il fallait que j'essaie pour lui, pour moi, pour répondre à toutes ces questions qui ne cessait de tourner en rond depuis sa révélation.

Je finissais ma cigarette et l'éteignit contre la terre en crachant le reste de fumée. Je passais une main dans mes cheveux alors que je me retrouvais de nouveau assis près de Jon. Mon regard avait changé. Il était malicieux. Et d'un bond je me levais pour sauter et atterrir sur mes quatre pattes. J'arrivais avec l'entrainement à me transformer très vite et en gardant mes vêtements sur moi. Ce qui aidait vraiment. Je me tournais vers Jon et aboya en tournant autour de lui, la queue s'agitant comme un chien. A me voir comme ça, j'avais plus l'air d'être un labrador que d'un loup à vouloir jouer comme un idiot. Mais je m'en foutais. La complicité que j'avais Jon, que j'avais avec le Dingo me manquait trop pour que je me soucie de quoi que se soit. Les questions? On remettra ça à plus tard!

Je voulais le Dingo et lui fit comprendre en me mettant au dessus de lui, profitant qu'il soit couché dans l'herbe et aboyer comme un fou. Je voulais le Dingo! Et je voulais qu'il retrouve du poil de la bête en oubliant tout ça. En oubliant ce problème et ses états d'âmes.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 16:18

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup y est pas
- Seb & Jon -
Forêt Interdite
Il me pardonne…Evidemment je n’en doutais pas, Seb était pas quelqu’un de rancunier de nature, sauf si on lui faisait la pire des crasses et bon, lui caché que j’étais bisexuel ce n’était pas comme si j’avais tué quelqu’un sans le dire à Seb. J’eu un nouveau sourire quand il se remit dans l’herbe. Je pouvais sentir que même lui se sentait un peu mieux maintenant qu’il savait le pourquoi du comment.

Son visage fut si près du miens que je pouvais le détaillé avec une précision des plus radicales, la finesse de ses traits, ses yeux gris, ses lèvres délicieusement rosé, son haleine de tabac…yerk sur le coup ça vous réveille le sinus. Mais cette proximité me donnait l’ultime envie d’approcher mes lèvres des siennes.

Ouais tout ! Murmurais je dans un souffle tandis qu’il se reculais vivement.

Haussant un sourcil, j’eu un sourire malicieux, Sebastian aurait il peur ? Le grand dragueur de ses dames, le monsieur je prends tout à la rigolade aurait il eu peur que je prenne ses lèvres avec détermination ? Un frisson malsain me parcouru l’échine. Serais-je capable de le faire ? Franchement à force de me cherché oui j’en serais capable, car le loup joue un peu trop avec le feu. A vrai dire malgré le fait que je lui avais avoué mon secret je ne savais toujours pas si je pouvais ressentir pour lui autre chose que de l’amitié.
On était fusionnel, il y’avait un lien fort entre nous et la peur de le détruire m’obsédé, oui j’avais la trouille de le perdre a cause de mon envie de me faire un homme ou une femme et surtout un homme en question. Et le voir près de moi comme ça en cet instant c’était atroce. Un vrai tord boyaux.

Tandis qu’il finissait sa clope, je le vis se levé et fronça les sourcils, pour ensuite m’allongé de tout mon long, les bas derrière la nuque. Soudainement je l’entendis japper et aboyé, relevant la tête, je vis fondre sur moi l’énorme loup noir qui aboyé de plus belle. J’eu un sourire et approcha mon visage de sa geule tandis que j’ouvrais la bouche pour faire claquer ma mâchoire je me transformé au même moment pour que ce soit le dingo qui claque des dents. Repoussant le loup d’un coup de tête.

Le dingo australien sauta sur ses pattes et courru dans l’herbe, plus fin, plus petit, plus souple que le loup, je me faufilé à travers les arbres et me cacha derrière un arbre, je savais qu’il allait me suivre et quand ce fut le cas, je me retournais vivement et lui sauta dessus, mordillant son cou sans y aller franchement. Et en y repensant cette façon de faire m’aurais fait levé la baguette magique si j’étais sous forme humaine car ça équivaudrait a embrassé Seb dans le cou…bordel jon concentre toi. Alors je le repoussais une nouvelle fois et me mis en position de jeux..
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 17:36
Like a Grim
Will come When you'll have to rise Above the best and prove yourself, Your spirit never dies! Farewell, I've gone to take my throne above, But don't weep for me 'Cause this will be The labor of my love • Imagine Dragons

Je n'avais pas osé regarder Jon dans les yeux après que je réalisais que je jouais avec lui. J'agissais exactement pareil avec une fille et pourtant, avec Jon, j'en étais incapable. Pas pour le moment. Peut être quand il aura mit le doigt sur ce qu'il ressentait vraiment et après avoir fait la part des choses? Je n'en savais rien. Ce qui était sur, c'est qu'à cet instant, j'avais peur de le perdre pour des conneries.

Je m'étais transformé. Cela m'aidait à moins réfléchir aux problèmes et profiter de l'instant présent. Et quand, transformé, j'avais aboyé comme un fou, au dessus de lui, il avait compris. On s'était compris sur l'instant. On n'avait pas besoin de mots, pas besoin de geste. Parfois un regard suffisait. Cela me fit réaliser à quel point, on était fusionnel. Et alors qu'il avançait son visage vers mon cou, se sont les crocs du Dingo qui se fermèrent sur ma peau. Il s'était transformé. Il était beaucoup plus petit que moi et se faufila rapidement entre les herbes hautes. Elles le cachaient bien. J'eus un sourire malicieux quand je le vis détaler vers les arbres de la forêt. Un cache cache? Pas de problème...

Je baissais ma truffe dans les hautes herbes et suivit son odeur. Je n'avais pas besoin de la chercher, je la connaissais par cœur. Je ne mis pas beaucoup de temps à le trouver, planqué derrière un arbre. Il me sauta dessus, fermant doucement sa mâchoire sur la peau de mon cou. Je le fis balancer sur le dos, roulant en boule alors qu'il se dégageait, le cul en l'air, la truffe au sol, en position de jeux. Sur le coup, je ne réalisais pas mais cette position était franchement hilarante si il était humain. Un aboiement qui ressemblait à un rire franchit mes babines et je pris la même position que lui, à quelques mètres. Je sautais alors sur le Dingo pour le dominer alors que je fermais ma propre mâchoire sur son oreille, doucement pour ne pas lui faire mal.

Il se dégagea rapidement le jeu continua ainsi pendant un temps que je n'aurais put définir. A celui qui arrivera à dominer l'autre. Quand mon ventre gargouilla. J'avais faim. Je fixais mon ventre en loup, la tête penché en avant et grogna. Erreur fatale, le dingo en avait profité pour me sauter dessus. Je le dominais une nouvelle fois sans mal et me transforma une nouvelle fois en humain, au dessus de lui. Le regard victorieux, un sourire en coin de lèvre, carnassier, je lui répliquais:

-J'ai gagné!

Je fixais le dingo. C'était stupide, encore une fois mais sur le coup, j'avais envie qu'il se transforme en humain, là juste pour l'embrasser. Une idée folle. Pourtant je sais que j'aime le corps des femmes. Mais il est vrai aussi que je n'ai jamais eu le temps de me poser et de me demander si j'appréciais le corps des hommes. Et si c'était le cas? Et si au final, je n'appréciais que celui de Jon? Ou au contraire, c'était l'inverse. Bordel, les questions revenaient dans mon crâne comme des milliers de petits nuages gris. Mon regard a du s'assombrir sur le coup de mes réflexions, en oubliant presque tout ce qui m'entourait...
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 18:12

Promenons nous dans les bois, pendant que le loup y est pas
- Seb & Jon -
Forêt Interdite
Jouait comme des bienheureux voilà ce qui me faisait un bien fou, galopé dans l’herbe, sentir la terre sur mes pattes, pouvoir humé toute ses odeurs naturelles, le bois, la mousse, les fleurs, l’air…Tout était parfait, tout était remplie d’une délicieuse quiétude. La partie de cache cache fut si rapide, je n’étais pas déçu, on a passé tellement de temps ensemble qu’une fois transformé nos odeurs sont encore plus familière et du coup c’était plus que facile de se trouvé l’un et l’autre.

Ma position de jeu sembla le stoppé, en tant normal j’aurais haussé un sourcil mais sous forme animale je poussais un léger gémissement impatient comme pour lui dire de faire pareil et qu’on s’amuse. Après n’avait il pas dit que je lui avais manqué. Son aboiement ressemblé à un rire et je levais la tête avec étonnement avant qu’il ne se mette dans une position similaire pour ensuite me sauté dessus comme un fou. Sa mâchoire se referma sur mon oreille rousse et je grogna, pas un grognement méchant, juste ce petit grognement sur le fait qu’on pense avoir perdu mais une fois encore je le repoussais, heureusement que je suis plus fin que lui et de ce fait plus agile, on continua ainsi a se sauté dessus, a roulé dans l’herbe et dans la terre durant de longue minutes, une chance qu’on soit dimanche et qu’on n’est pas cours ou entrainement de quidditch.

Soudainement un gargouillement se fit entendre, cessant de bougé, je vis le loup qui se regardé le ventre, penchant la tête sur le côté durant quelques secondes je me disais que c’était une chance d’avoir le dessus vu qu’il ne me prêtait pas attention et je lui sauté dessus comme un dingo…normal quoi…Roulant encore une fois, il se retrouva une nouvelle fois au dessus. Reprenant sa forme humaine, il riait puis son regard se posa sur moi durant quelques secondes, toujours sous ma forme de dingo je le regardais et je ne savais pas les pensées qui traversé son esprit et pourtant quand son regard devint plus sombre, j’approchais ma tête de chien vers lui et lui lécha la joue une fois puis deux, il me repoussa en riant, il n’aimait pas que je lèche de la sorte mais mes intentions était tout autre, en faisant ainsi le jeune homme se baissé et s’allongeai quasi pour repoussé l’animal, alors qu’il protège son visage je repris ma forme humaine et attrapa ses poignets avec douceur avant de posé un baiser sur sa joue mais trop près de la commissure de ses lèvres.

Je dégagé mon visage du siens et posa mes yeux sur son visage une nouvelle fois, lâchant ses poignets et passant un doigt sur une trace de bave inexistante sur sa joue. Juste pour avoir un contact plus doux avec le jeune homme, mais une nouvelle fois une boule se forma dans ma gorge et je mis fin au contact tactile pour me relevé en soupirant, je lui tournai le dos et me posa contre un arbre, la vue était sublime, en jouant on s’était rapproché de l’orée de la forêt côté château et le soleil apportait son lot de couleur sur le paysage. Je soupirais attrapa mon bracelet fétiche entre mes doigts et le fis tournoyez. Mal à l’aise ? Non…Frustré…Oui !

Je voulais l’embrassé j’en avais envie, mais j’arrivais pas à m’y faire. J’avais l’impression qu’il avait accepté ma condition juste pour pas brisé notre amitié et du coup je me sentais mal à l’aise. Je ne demandais que ça qu’il me pose des questions au lieu de les gardé en lui. Pourtant on est fusionnel et le moindre regard était une forme de communication autre que les mots, mais depuis quelques temps on avait du mal à s’exprimer et j’avais pas rendu la chose facile j’en était conscient.

ça t’embête de me dépanner d’une clope ?Demandais je sans posé mon regard sur lui.

Pourquoi ? La peur de voir son air dégouté d’avoir était aussi proche de lui durant quelques secondes, la peur de tout foute en l’air.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] EmptyDim 6 Nov - 19:07
Like a Grim
Will come When you'll have to rise Above the best and prove yourself, Your spirit never dies! Farewell, I've gone to take my throne above, But don't weep for me 'Cause this will be The labor of my love • Imagine Dragons

Une langue humide vint lécher ma joue. Cela eu le don de me faire sortir de mes pensées. Je fixais le dingo qui venait de me lécher la joue. Je le repoussais en riant alors.

-Ah c'est dégoûtant! De la bave de Dingo!

J'avais dit ça sur le ton de la plaisanterie alors que je riais. Un rire qui ressemblait à celui d'un aboiement. Je m'étais allongé sur le côté pour repousser le chien, toujours à gorge déployé en protégeant mon visage de ses coups de langue. Mon rire se coupa dans ma gorge quand je sentis deux mains encercler mes poignets. Je fixais Jon, hébété alors qu'il m'embrassait sur la joue, presque sur la commissure de mes lèvres. Je me figeais sur l'instant mais ne fit rien pour le repousser pour affirmer son geste. Après tout, je lui avait dit qu'il pouvait si il le voulait. Il se dégagea un temps après alors qu'il desserrai mes poignets qui tombèrent le long de mon corps. Il caressa ma joue alors que son regard était doux et aimant. C'était étrange de voir une telle expression dans les yeux de mon meilleur ami. Surtout quand c'est dirigé vers soi. Je ne sus sur le coup si j'avais aimé cela ou non. Je n'en savais rien. Il venait de rompre toutes les connexions de mon corps et de mon cerveau.

Il se releva en soupirant alors qu'il me fit dos, appuyé contre un arbre, le visage tourné vers le château. Je lançais un accio sur nos affaires car nous étions trop loin maintenant pour les récupérer à pied. Je sortis une cigarette que j'allumais dans l'immédiat. J'étais toujours assis par terre , lui debout me tournant le dos. Il tripotais son bracelet autour de son poignet alors qu'il me demanda un cigarette.

Pardon? Avais je bien entendu? Il était rare de le voir fumer et si c'était le cas, c'est qu'il était vraiment stressé. Je soupirais et me redressa. Sans un mot, je marchais vers lui et lui tendit le paquet, un clope à moitié sortie pour qu'il la prenne. Ce qu'il fit. Il ne me regardais pas, il ne souriait pas. un sentiment de culpabilité m'envahit. Et si j'avais été trop loin?

Une douleur traversa ma poitrine et je reculais en étouffant un gémissement. Je continuais de reculer et finalement me retourna pour fuir dans la forêt interdite. Je n'étais pas un lâche mais je lui avait fait mal. Je le sentais. Et cela me tuais de l'intérieur. Je venais de jouer avec lui, peut être l'avais je blessé? Ou pire? M'adressera t-il la parole? L'idée me fit courir encore plus vite. Je ne m'étais même pas rendu compte que je m'étais transformé. Il fallait que je le fuis, il fallait que je l'éloigne de ma présence. J'étais trop nuisible pour lui.  

Je continuais ma course jusqu'au rive du Lac Noir et m’effondra sur la plage de galet en fermant les yeux. J'avais été trop bête, trop brusque. Comme d'habitude. J'avais été stupide. Je soupirais en fixant l'étendue d'eau noire qui se trouvait là et y resta peut être une heure ou deux avant de reprendre la route vers le château, toujours sous forme d'animagus...
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
MessageSujet: Re: "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]   "Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

"Promenons dans les bois, pendant que le loup y est pas!" || Ft Jonathan [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» L'agneau et le Loup, Entrevue Secrète [PV Karin x Keisuke : Hentaï]
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.
» [UploadHero] Opération dans le Pacifique [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-