RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 Un petit moment de compagnonnage !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyDim 8 Avr - 19:32

   
Un petit moment de compagnonnage !

   
Le temps était magnifique, que demander de plus en cet journée de week end ? Rien, il n’y avait rien à demander, rien qui ne puisse l’égayer plus que le calme et un bon livre posé dans un coin du parc de Poudlard, à l’ombre d’un arbre ou encore assis sur l’une de ses branches. D’un pas cadencé et joyeux, nous nous étions dirigés vers la grande salle commune pour prendre un copieux petit déjeuner. Nous n’aimions pas changer notre cadre de vie, enfin nous aimions le changement, mais quand cela se faisais de manière discrète et lente. Non pas que nous avions du mal à nous adapter loin de là, bien au contraire, mais à l’heure actuellement un mal du pays venait taper à notre porte. C’était rare… En fait non, ce n’était jamais arriver. Après tous nous n’avions jamais quitté le cadre de la Russie ou de Durmstrang… Ce n’était donc pas de notre faute à nous, mais à nos parents pour ne pas nous avoir initié à l’étranger par de court voyage. Humm… Heureusement qu’il y avait le parc, nous nous y sentions en sécurité et bien, il avait un semblant de ressemblance avec les montagnes où nous étions nés et le paysage de notre école. Nous avalâmes en quatrième vitesse avant de nous lever et de sortir pour aller chercher le livre qui avait toute notre attention depuis quelques jours durant notre temps libre lorsque nous n’étions pas avec Abigaïl Malefoy. La demoiselle était vraiment sympathique, quoique quelques peu étrange, nous ne savions pas encore si c’était vraiment une fille ou si c’était un garçon… Bien que nous penchions pour le second cas avec une réorientation pour le premier. Nous secouâmes la tête pour chasser de notre tête ce sujet insignifiant pour l’heure actuelle. Nous nous dirigeâmes vers le lac et entrâmes dans la chambre que nous partagions avec notre frangin pour prendre le bouquin posé sur la table de nuit.

Et c’est donc d’un pas décidé et toujours aussi fier pour donner contenance à notre nom de famille et à la famille elle-même, que nous nous dirigeâmes vers le parc de l’école des sorciers la plus connue de part son histoire mouvementée. Nous constatâmes un nombre impressionnant d’élèves se baladant. Cela nous impressionner toujours autant que cette école soit aussi immense pour aussi peu d’élève, mais avec les élèves des délégations cela remplissaient l’air de camaraderie et d’amusement. Nous pouvions voir de ci de là des groupes mélangés d’élèves étranger et anglais discutant joyeusement en mangeant des chocogrenouille ou autres friandises. Des souvenirs des premiers jours nous revinrent en tête. La forêt interdite et l’attaque des gobelins, le premier cours en compagnie d’Abigail, notre rencontre avec la demoiselle et sa visité guidée et bien d’autre chose encore, jusque là rien n’était vraiment venue entacher le petit bonheur que nous avions d’être ici. Nous n’avions jamais été en retard à un cours car nous nous en avions fait un devoir, nous partions toujours en avance pour être sûr d’avoir le temps de trouver notre chemin. C’était un peu agaçant d’être le seul élève étranger à être parmi les secondes années, mais en même temps c’était vraiment trop intéressant et excitant pour que nous y pensions. De plus Abi semblait s’être fait un devoir d’être là pour nous guider. M’enfin, mis à part ça les gens semblaient sympas, bien malgré nous qui n’arrivaient pas à aller vers eux. Mis à part cette personne… Une femme désagréable… autoritaire… monstrueuse… Rien que de penser à cette personne, cela nous donner envie de grogner de mécontentement contre son traitement désagréable.

Bref oublions, c’était une belle journée pourquoi se prendre la tête avec des broutilles pareilles, de plus il y avait peu de risque de la revoir… Sauf si elle est un professeur d’ici ! L’était-elle ? Nous soupirâmes d’ennui face à cette question. Au pire, nous n’aurions qu’à l’ignorer et simplement répondre poliment lorsqu’elle poserait une question et rien de plus. Enfin si, il nous faudrait continuer la politesse, c’est-à-dire les commodités comme les bonjours et au revoir. En regardant autour de nous, nous vîmes que nous étions déjà bien engagés dans le parc. Nous regardâmes alentour pour trouver un lieu calme, sans aucune distraction et bruitage énervant pour nous concentrer sur le livre que nous tenions toujours en main et qui n’attendait que d’être lu. Nos pas, nous menèrent enfin à un lieu un solitaire et ombragée, tous en restant assez éclairé. Une branche basse pouvait nous permettre de nous y asseoir et d’avoir une vue dégagée sur quelques kilomètres à la ronde. Ou nous pouvions simplement nous poser sur le sol appuyer contre l’écorce de l’arbre. La première option nous sembla plus alléchante. C’est donc avec une certaine agilité que nous montâmes sur la branche pour nous appuyer ensuite contre son écorce. Une jambe allongée de tous son long et l’autre pendouillant dans le vide. Nous regardâmes enfin le livre qui portait sur le sujet des créatures magiques. C’était réellement très intéressant, mais aussi assez complexe, parfois nous bloquions sur un sujet ou une information quand cela arrivait nous allions à la bibliothèque pour en obtenir plus d’information. Nous ouvrîmes la page où nous nous étions arrêtés. Et nous reprîmes notre lecture, en essayant de comprendre et d’emmagasiner les informations pour pouvoir les ressortir en cours.

Après un petit temps nous nous retrouvâmes face à un problème, nous ne comprenions pas quelques choses sur les Scroutt à pétard, ces petites créatures étranges qui n’avait pas de réelle origine, nous avions entendu parler de la créature, mais n’avions encore rien trouver dessus, notre curiosité nous poussaient à en découvrir plus sur la chose. Mais il n’y avait absolument rien dessus, dans déjà trois livre que nous avions pris et lu presque dans son intégralité. Que pouvions nous faire ? Demander à un professeur ? Humm, non nous ne voulions pas  avoir à rendre des faveurs ou des comptes, non nous devions apprendre à nous débrouiller seul sans l’aide de personne.
   

   
(c) Kira pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyLun 9 Avr - 16:18
Le Parc de Poudlard n'était pas l'endroit le plus agréable en Octobre mais après un bon petit déjeuner, il était toujours agréable de se poser un peu et de profiter de cet espace de verdure. Un petit coin de paradis, si on exceptait les quelques pluies de cette période de l'année qui venait perturber de temps à autre l'atmosphère et qui ne vous donnait pas envie de traverser l'étendue verte pour vous rendre par exemple dans les serres de Botanique. Déjà que lui même n'avait que très rarement envie d'assister à ce cours. Il avait une envie de respirer de l'air pur et de se balader un peu, profiter de ce cadre naturel et improviser quelques choses. Ses révisions pour ses Aspic pouvaient encore attendre un peu. Avec un peu de chance, il tomberait sur une tête connue d'une école étrangère, comme Celestia ou sur sa future épouse, Scylla (même si dans ce cas précis ce serait plutôt mauvaise fortune).

Il faisait bon, voir un peu frais à son goût mais cela ne le refroidissait pas. Il appréciait ce genre de temps, bien qu'un peu plus de soleil ne lui aurait pas fait de mal. Les rayons avaient toujours eu un effet apaisant sur sa peau mais quand on vivait en Grande-Bretagne on avait l'habitude de ce genre de temps. En réalité, depuis qu'il avait mis son nom dans la Coupe de Feu et apprit pour son futur mariage avec Scylla, il avait tendance à s'isoler pour réfléchir un peu sur ses actes récents et ceux à venir. Prendre un peu de temps pour soi pour analyser les situations et chercher comment tirer le meilleur parti était dans sa nature profonde. Il suffisait de passer chaque choses sous un prisme pour en admirer les différentes facettes. Ce n'était pas donner à tout le monde mais lui appréciait cette qualité en sa personne. S'avançant un peu plus dans le parc, il finit par remarquer un jeune garçon à l'allure peu britannique, occupé à lire un ouvrage contre un arbre. De sa voix traînante, le Serpentard prit la parole d'un air désinvolte.


- Dis moi qu'est ce que tu lis ? J'ai déjà vu une couverture similaire dans la bibliothèque de Poudlard, il me semble mais le nom de cet ouvrage m'échappe. Je n'aime pas oublier quelque chose, ni ne pas trouver une réponse.

Oui, il était intrigué mais aussi intéressé de savoir quelle genre de lecture ce petit bout d'homme pouvait bien entreprendre. On en apprenait beaucoup sur une personne en consultant les livres qu'il lisait. Les êtres humains avides de connaissances et qui les emmagasinaient étaient toujours les bienvenus dans son cercle de connaissances. Pour peu, avec ce genre de pensées, on pouvait facilement le prendre pour un Serdaigle. Néanmoins, il faisait preuve d'une ambition débordante et d'une certaine ruse ce qui avait sans doute pousser le Choixpeau à le conduire vers la maison fondée par Salazar Serpentard, éminent sorcier de son époque. Le jeune garçon avait plutôt l'air civilisé alors autant faire connaissance. Après tout ce n'était pas pour cela que le Tournoi des Trois Sorciers avait été fonder ? Nouer des liens entres les différentes communautés magiques ? Quitte à entamer la conversation, autant mettre directement les pieds dans le plat façon Fawley. A nouveau, le septième année s'adressa  à son interlocuteur, le regard intéressé.

- Ta tête m'est inconnue. Tu n'étudies pas à Poudlard habituellement, je me trompe. Je suis Owen Fawley, élève de la maison Serpentard en septième année dans cette école et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyLun 9 Avr - 18:12

   
Un petit moment de compagnonnage !

   
Ce que cela pouvait nous embêter de ne pas trouver de réponse dans le livre, il nous faudrait retourner à la bibliothèque pour en éplucher les différents livres sur les créatures magiques que pourraient posséder les différents rayons. Mais par ce temps, nous n’étions absolument pas motivés pour remonter les quatre étages, surtout qu’ici les escaliers avait tendance à jouer des tours et nous ne trouvions cela vraiment pas trop à notre goût. De fait, nous restâmes là et continuâmes notre lecture en espérant découvrir une petite information supplémentaire dans les pages que nous n’avions pas encore lu. Chaque fois que nous nous mettions à lire, nous oublions tous ce qui nous entouraient, plus rien n’avait d’importance. Le son n’était plus, notre vue ne se concentrait que sur une chose : les pages du livre. Ils nous arrivaient parfois de marmonner, de lire à voix basse ou d’ajouter des informations que nous avions eu en lissant un autre livre. Généralement, une feuille de papier et une plume nous accompagnaient, mais aujourd’hui nous n’allions utiliser que notre mémoire pour nous souvenir.

Dans un balancement rythmique nous continuâmes notre lecture. Nous entendîmes une voix venant de loin. Une voix trainante et lancinante s’élève, nous n’y prêtâmes aucune attention sur le moment. Peut-être était-il accompagné de quelqu’un. Nous fronçâmes nos sourcils inquiets du fait qu’ils puissent s’installer juste en dessous de nous et de bavarder non-stop. Nous savions nous isoler, mais quand une conversation durait trop longtemps prêt de nous cela avait le don de nous énerver. Nous ignorâmes la voix qui semblait avancer encore en notre direction et continuâmes notre lecture, ne pensant pas un seul instant qu’elle nous parlait à nous. Ce n’est quand entendant que notre tête ne lui revenait pas que nous avions enfin daigné lever la tête pour observer le jeune homme. Nous gardâmes un instant le silence en écoutant la fin de sa seconde phrase.

« - Enchantée, Yulian Nikolaïovitch Stroganov, élève à Durmstrang en seconde année… »

Nous ne savions que dire de plus. Peut-être trouverait-il étrange qu’un second année de Durmstrang se trouvait là, après tous aucun élève en dessous de 16 ans ne se trouvaient dans les rangs des deux délégations, nous étions l’exception. Comment expliquer cela ? Bref, pourquoi s’expliquer après tous ? Si nous étions là, c’est qu’il y avait une raison et peu importe ce que peut penser les autres. Nous le regardâmes s’approcher un peu plus et le vîmes qui attendait une réponse. Mais qu’attendait-il de nous ? Alors la première fois que nous l’avions entendu c’était bien à nous qu’il s’adressait ? Zut, allait-il penser que nous étions impolis ? Ce n’était pas le cas pourtant, nous avions était élevé avec des règles très strictes. Nous commençâmes à être embarrassée et comme chaque fois que cela arrivait, nous mîmes notre main dans nos cheveux et les décoiffâmes en la secouant. Après un instant, nous décidâmes de descendre pour nous tenir debout face au nouvel arrivant. Même si nous n’avions pas de réponse à se première phrase, peut-être réitérerait-il la question.    


   

   
(c) Kira pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyMar 10 Avr - 16:29
Le gosse avait un nom à rallonge imprononçable. Il était en deuxième année à Durmstrang. C'est tout ce qu'il apprit. Ni plus. Ni moins. Aucune réponse à propos du livre, il se mordit la lèvre. Cela avait le don de l'exaspérer. Il fallait rester poli et courtois. Ne pas s'énerver. Ne pas hausser le ton et montrer son mécontentement. Après tout, le petit ne parlait pas ou ne comprenait peut-être très bien l'anglais. Du coup, il se concentra pour poser la question et l'articuler du mieux qu'il le pouvait.

- Qu'est ce que tu lis ? Quel est le nom de ce livre ? Il parle de quoi ?

Question bête et stupide répétée de cette façon mais il espérait qu'au moins, il la comprendrait à présent et daignerait répondre plutôt que de se cloître dans son mutisme. Le silence et l'ignorance formaient la pire des combinaison insultante pour un être humain. Se voir ainsi dédaigner pouvait vous donner l'impression de ne pas exister mais il doutait réellement que ce soit le but de la manœuvre de l'enfant sinon il ne se serait pas présenté. Puis il trouvait plutôt impoli de se baisser pour essayer de lire le titre sur la couverture ou sur la tranche. Cela faisait un peu personne qui lit votre journal derrière votre épaule. Le truc totalement voyeur et légèrement déplacé. En société, même dans le Parc de Poudlard, il fallait être en mesure de se tenir et de manifester une étiquette impeccable.

- Il fait plutôt agréable aujourd'hui mais à Poudlard, on peut être vite surprit par une averse. Il faut toujours penser à emporter quelque chose pour protéger un livre parce qu'on ne sait jamais trop quand la pluie va arriver.

Un sujet banal qui amorcerait peut-être une conversation. Le gamin était peut-être timide et avait besoin qu'on lui parle de choses banales pour oser se lancer. Peut-être avait-il honte de sa lecture tout simplement ce qui l'empêchait de se prononcer à ce sujet. Owen avait toujours aimer chercher des raisons à tout. C'était sans doute là une de ses plus grandes qualités et de ses plus grands défauts. Peut-être aussi ce qui faisait son charme bien. Le Fawley possédait ce don et cette malédiction. Ainsi voyait-il sa personnalité mais il préférait toujours en parler comme quelque chose de positif car le négatif semblait s'attirer dés qu'on ouvrait la bouche. Mieux valait prévenir que guérir comme disait la vieille phrase. Se passant une main dans les cheveux pour vérifier que sa coiffure était impeccable, le jeune homme tâtonna sa baguette magique à sa ceinture. Il aimait bien la sentir à porter de main. Elle était bien entretenue et comme tout sorcier, il jouissait d'un lien particulier avec elle. Pendant un instant, il s'interrogea sur le visage poupin du garçon, se demandant quelle vie il avait vécu. Venait-il d'un milieu modeste ou riche ? D'une longue lignée de sang-pur ou d'une famille moldue ? Comment trouvait-il Poudlard ? Avait-il un proche qui avait mit son nom dans la Coupe de Feu ? En rêvait-il lui même ? Une foule de questions qui se bousculaient dans son cerveau mais qu'il n'allait pas poser tout de suite de peur d'effrayer et de perdre le gamin qui semblait aussi loquace qu'un mur.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyMer 18 Avr - 22:03

   
Un petit moment de compagnonnage !

   
Nous eûmes un petit sourire en nous disant qu’il n’arriverait jamais à se souvenir de nos deux prénoms et de notre nom tous ensemble, c’était souvent le cas pour des personnes venant d’autres pays que d’arriver à retenir tous ensemble, dans un cas sur deux ils ne se souvenaient de rien car ils s’étaient attachés à essayer de retenir là fin dans d’autre ils n’avaient retenu que le prénom qui n’était en soit pas très très compliqué. Nous n’avions pas donné trop d’informations à notre sujet, nous ne savions pas si nous pouvions faire confiance à cette personne, il valait donc mieux rester bref et au contraire en apprendre plus sur cette personne. Ou simplement peut-être l’ignorer ? Humm… Nous ne voulions pas en arriver à nous rabaisser à des pratiques comme celle qu’il faisait. Nous nous devions de ne pas prendre exemple sur lui, mais c’était bien difficile après tous nous avions vu ce caractère déplaisant être ancré dans notre corps. Non nous n’avions pas le droit d’être cette personne indigne, cette immonde monstre… Nous ne devions pas… L’autre avait repris en reposant la question que nous n’avions pas entendu. Nous l’observâmes dans un silence… euh… ce n’était pas étonnés, mais nous avions l’impression qu’il nous prenait pour un imbécile. Nous le regardâmes un peu de travers en remontant légèrement le mentons dans une posture légèrement hautaine. Non, mais il se prenait pour qui l’autre petit anglais là ?? Il pensait que c’était parce que nous étions d’origine étrangère que nous ne savions pas parler d’autre langue et donc qu’il se devait d’articuler et de répéter sa question à trois reprises pour que nous le comprenions bien dans ce ton que nous prenions avec les enfants en bas âge ou avec ses personnes ayant des capacités moindres ? Non mais oh, fallait revoir ton dictionnaire ou ta liste des familles de sang pur existante, nous n’étions pas l’un de simples d’esprit, nous étions d’une grande famille nous…

Humm, fallait que nous calmions la rage bouillante qui nous montaient au nez, car nous tenions des propos que nous ne voulions pas tenir. Mais bon en même temps l’autre ignare et insolent personnage qui nous prenait pour une personne incapable et qui en plus avait eu le culot de nous couper dans l’une de nos grands moments de lecture et semblait encore se permettre d’avoir l’air quelques peu mécontent de notre réponse devrait réapprendre ce que le savoir vivre en société. Nous respirâmes un grand coup mentalement avant de l’écouter entamer une conversation banale et sans réel sens avec la situation. Et en plus de cela il se permettait de nous faire une leçon de morale en nous disant qu’il fallait prévoir toujours avec nous quelques choses pour protéger les livres… Non mais franchement, nous ne comprenions pas ce personnage étrange qui venait de nous apparaître. Que devions nous faire ? Faire l’imbécile et faire style de ne pas le comprendre puis repartir sans rien dire de plus ou au contraire le rendre ridicule et cela dans le but de le rabaisser un petit peu du piédestal sur lequel il semblait s’être porté. Nous gardâmes le silence jusqu’à entendre la fin de sa phrase avant de vérifier le titre du livre et d’observer un silence pour prendre une décision quant à la marche que nous allions suivre dans les prochaines minutes qui aller venir. Nous le regardâmes dans les yeux soutenant son regard.

« - Tu peux m’appeler Yulian, je sais qu’il est compliqué de retenir tout le reste de mon nom… » Dans un parfait anglais, car nous l’avions bien entendu appris sous l’ordre stricte de notre père, tous de même avec un certain accent russe nous poursuivîmes. « - Le titre du livre est Créature magique insolite, cela concerne un bon nombre de créature qui ont été crée par l’action de sorcier… Malheureusement, je n’ai rien découvert de ce que je cherché, j’irais plus tard à la bibliothèque pour en savoir plus et y faire mon investigation sur le sujet plus tard vue que comme tu l’as dit il fait beau contrairement à notre époque à Durmstrang comme en Russie. J’en profite donc pour être à l’air libre sans avoir besoin de fourrure ou autres stratagèmes contre le froid… Ce livre appartient à ma famille, donc je n’ai pas de crainte à avoir si je l’abime, même si je ne me permettrais pas d’en abimer un d’où qu’il vienne, ce n’est pas dans ma nature. Ah et je parle parfaitement anglais, même si j’ai encore quelques progrès à faire, je comprends très bien, pas besoin de me redire trois fois la même question. »

Nous avions été très direct dans nos paroles, mais nous n’aimions pas les conversations bateaux et inintéressant comme il venait d’entamer, ce genre de personne n’avait aucunes véritables connaissances, c’était généralement des gars qui passer leur temps à faire des blagues à droite et à gauche sans rien préparer de concret et qui se faisait choper en fin de compte, ou encore qui ne voyait que par le quidditch et tous les sports inimaginables. Bref des gros durs sans cervelle. Bien que pouvions nous faire de plus, devions nous attendre une réponse de sa part ou pouvions nous retourner à nos moutons sans être incommoder par des têtes brulées qui ne pensait pas un seul instant aux autres qui souhaite travailler un peu sans être embêter à tous bout de champs ? Nous tenions toujours le livre le long de notre corps en espérant vraiment très fort que nous l’avions dissuadé de discuter avec nous et qu’il ferait demi-tour sans faire d’histoire quant à notre manière de parler. Nous étions ainsi que cela lui plaise ou non. Et s’il avait des revendications à faire quant à notre manière d’être, alors le mieux était d’aller en Russie et d’aller lui faire ses prières quant à notre éducation, car c’était entièrement de sa faute à lui. Nous sourîmes à notre interlocuteur en attendant de voir ce qu’il aller faire ensuite.
   

   
(c) Kira pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyVen 20 Avr - 20:37
Le petit bonhomme s'exprima à nouveau dans un anglais correct pour exprimer l'idée que juste retenir son premier prénom suffisait. Il ne comprenait jamais le besoin des gens de citer tous leurs prénoms en plus de leur nom de famille. Peut-être que dans son pays d'origine c'était une tradition. Ce principe l'avait toujours dépassé. Le jeune garçon s'avéra plus loquace que la première fois. Il cherchait des informations sur des créatures magiques créer par des sorciers. Était-ce pour son enrichissement personnel ou simplement pour ses cours dans son école de magie ? Nulle raison de penser l'un plus que l'autre. Il ne pût s'empêcher de sourire de façon hautaine quand le gamin précisa que Owen n'avait pas besoin de répéter plusieurs fois la même chose. Apparemment Yulian n'aimait pas être prit pour un idiot. Au moins à présent, s'il commençait à s'ennuyer, le Fawley saurait où appuyer pour apporter un peu d'action à ce moment. De la posture que venait de prendre l'étudiant étranger, Owen comprit qu'il n'avait pas envie de continuer le dialogue. Malheureusement dans la vie, on obtenait pas toujours ce que l'on désirait, surtout quand on croisait un Fawley sur sa route.

- Et à propos de quelle créature fais tu des recherches ?

Il se demandait s'il s'agissait d'une créature étrangère aux contrées qui avaient vu naître l’adolescent ou au contraire un animal endémique. Il se passionnait peut-être réellement pour le sujet et de nombreuses personnes n'aimaient pas partager leur passion. Au vu de sa réaction, le garçon ne devait pas apprécier le Serpentard mais de cela, ce dernier s'en fichait éperdument. Il avait tenter de nouer le dialogue avec un élève qui n'était pas de cette école. Ce n'était pas lui qui refusait le rapprochement entre communauté magique.

- Il se peut que les informations que tu recherches ne soient accessibles que dans la Réserve de la Bibliothèque. Peu de personne y ont réellement accès. Chez les élèves, seuls certains septième année peuvent s'y rendre avec une autorisation d'un professeur. Il se trouve que je suis moi même en septième année.

Le jeune homme attendait de voir si son interlocuteur risquait d'avoir une leur dans les yeux ou non suite à cette annonce ou si cela n'éveillerait strictement rien en lui. Arriver à mettre l'eau à la bouche à quelqu'un était plaisant. C'était un moyen de se mettre en valeur, de le tenir un peu en respect et d'échanger un service contre un autre même si dans ce cas précis, il ne voyait pas ce que ce Yulian pourrait bien lui apporter si ce n'était sa réticence à parler. Posant les mains dans les poches de son pantalon, le jeune homme toisa le russe quelques instants. Il se demandait comment il réagirait s'il lui jetait un sortilège là, comme ça, discrètement, juste pour le décoiffer. Le jeune homme chassa cette pensée de son esprit et s'empressa de passer une main dans ses cheveux pour se recoiffer. Pour l'instant la seule personne étrangère avec qui il avait parler, lui avait plutôt bien plu. L'expérience serait peut-être contraire avec ce garnement ! Cela ne dépendait au final que du dénommé Yulian de se monter sympathique ou non.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyLun 30 Avr - 14:21

   
Un petit moment de compagnonnage !

   
Le parc. La verdure. L’air frais. Tous cela était pour nous un réconfort dans ce pays que nous ne connaissions guère, c’était l’endroit le plus merveilleux, nous nous y sentions vraiment bien. Bon, la pluie devait être un problème, mais mise à part ce problème mineur, le parc était un endroit fantastique, trop petit peut-être, mais bon nous devions faire avec ce que nous avions. Aujourd’hui, nous avions de la chance qu’il fasse pas trop mauvais et que nous pouvions être à l’air libre, contrairement que d’être enfermer dans ce faste décors qu’avait l’école de sorcier la plus connue d’Europe, c’était pour nous encore assez étrange et dérangeant, certes c’était magnifique, mais un peu trop… Fastueux ? Luxueux ? Eclatant ? M’enfin même théâtrale ! Bref c’était bien, mais le terne du lieu, la partie rustique, les senteurs forestiers alentours, même le temps froid de cette saison nous manquaient. C’était étrange et idiot, mais en même temps pas si bizarre dans le sens ou nous n’avions jamais quittée les chemins de terre battu. Il nous fallait juste nous habituer à ce lieu et pour cela il nous fallait du temps, nous étions déjà bien contents de ne pas être seul et que notre frère se trouvait avec nous. L’air doux vint nous secouer les cheveux alors que nous observions le jeune homme devant nous. Nous ne devions rien laisser transparaître sur notre visage, rien qui ne puisse nous porter préjudice, ni à notre famille d’ailleurs. Nous voulions vraiment rapidement cette personne devant nous pour reprendre notre lecture, mais apparemment l’autre n’en avait pas terminé avec nous. Nous soupirâmes intérieurement, pensant que la perte de temps que nous subissions là en cet instant, était une perte de connaissance que nous ne pouvions emmagasiner. Mais comme tous être polis et bien élevé que nous étions, nous restâmes devant le garçon du nom de Owen.

« - Les Scroutt à pétard, nous savons que c’est une espèce qui a été créé par un géant du nom de Hagrid, mais nous ne savons rien de plus sur cette créature. J’en ai entendu parler au détour d’un couloir, mais rien de plus, donc par curiosité je me suis mis à faire des recherches dans les livres que j’ai apportés avec de Russie de la bibliothèque de ma famille, mais rien à faire… Jusque-là, je n’ai absolument rien trouvé de concluant. Je n’ai pas encore été dans la bibliothèque de poudlard, même si je ne pense pas qu’il y a plus de livre que dans celle de ma famille… Après tous nous possédons la bibliothèque la plus fourni au monde, mais bon comme je n’ai pas encore lu tous les livres s’y trouvant, je dois dire que rien ne coûte d’essayer quelques recherches ici. Qui sait je pourrais faire des découvertes. »

Nous avions posé notre regard sur le livre que nous tenions en main en imaginant l’immense bibliothèque familiale avant de reporter notre regard sur Owen qui se tenait toujours devant nous. Quoi qu’il en soit nous en avions marre de rester debout sans rien faire. Donc sans autre avertissement, nous tournâmes le dos à l’élève de la maison Serpentard et nous reprîmes nôtre place sur la branche d’arbre, laissant cette fois pendre nos deux jambes dans le vide pour laisser de la place si l’autre souhaitait nous rejoindre. Nous étions sûr que la conversation n’aller pas être terminé de sitôt, donc rester debout était ennuyant dans un sens. Nous observâmes le garçon attendant la suite, sachant qu’il y avait bien sûr une suite à ce venait de nous dire et nous savions qu’il n’aller pas s’arrêter là. Il semblait qu’il avait remarqué que nous ne voulions pas faire la conversation et avait pris délibérément la décision de nous faire la causette. Bon après si la conversation pouvait nous apporter quelques choses, nous n’étions pas contre cette dernière, mais au contraire si celle-ci n’avait pas grand intérêt cela était une perte de temps que nous ne souhaitions pas. Le Serpentard sourie en ajoutant qu’il y avait une partie interdite dans la bibliothèque de l’école de Poudlard et ajouta que très peu de personne pouvait y entrée. Cela semblait lui faire le pied que de nous donner cette information et de se vanter qu’il était l’une de ces personnes qui y avait un accès limité. Nous restâmes un instant à observer cette vantardise non dissimulée. Nous ne laissâmes rien transparaître, mais nous étions assez stupéfaits qu’il puisse encore y avoir des personnes dans ce genre-là. Qui avait-il de bien à se vanter d’avoir un accès auprès d’un gamin de quasiment cinq ans son cadet ? N’était-ce pas idiot de se comporter comme ça devant un adolescent ? Pourquoi se rabaisser autant pour une telle information ? Nous avions en cet instant l’impression d’avoir certain de nos camarades de classe plus jeune devant nous. Pourtant, nous étions sûr qu’il était plus âgé, il pouvait même avoir l’âge de notre frère, mais après tous nous ne savions pas qui il pouvait être en réalité, comme disait les moldus « ce n’est pas l’habit qui fait le moine », comme quoi ils n’étaient pas si inutiles parfois et qu’ils pouvaient avoir de bonne phrase pour parler de situation que nous sorciers pouvions avoir à rencontrer. Nous clignâmes des yeux avant de nous décider à prendre la parole et à enfin lui répondre. Nous ne pouvions pas rester indéfiniment ainsi à l’observer en silence.

« - Pour trouver des informations je peux aussi en parler auprès des professeurs d’étude au créature magique, parfois les livres ne nous révèle pas tous ce que nous aimerions savoir. De plus en apprendre des professeurs étrangers et un bel échange aussi. N’est-ce pas ici le but des délégations que d’échanger et d’en apprendre les uns sur les autres ? Il est vrai que les livres sont une source sûre, mais obtenir le point de vue des autres et aussi un bon moyen de voir le vrai du faux. De plus, il me semble que la personne qui a créé cette créature était un membre de l’ordre de l’éducation ici à poudlard, s’il en fait encore partie cela pourrait même être bien plus intéressant de remonter à la source directement. »

Nos yeux brillèrent légèrement à la mention de pouvoir parler à une telle personne. Nous ne savions absolument pas qui elle pouvait être, mais aller directement au créateur serait une joie sans nom et bien plus encore une découverte et un enrichissement qui ne pouvait qu’être bénéfique. Nous espérions que cela puisse être possible. Mais nous ne devions pas nous laisser à nous faire de faux espoir. Il était vraisemblable que cette personne ne soit plus dans le staff de l’école de sorcellerie. Mais peut-être quand faisant des recherches, nous pourrions en savoir plus sur cette personne et découvrir où elle pouvait être. Puis avec un coup du sort et une chance nous pourrions voir pour aller la rencontrer et pouvoir discuter avec pour lui poser toutes les questions que nous avions en tête pour en avoir les réponses. Cette personne avait été professeur à poudlard en tant que professeur d’étude aux créatures magiques, nous savions aussi qu’il avait été le gardien des clés de poudlard il y a de cela 30 ans. Maintenant rester à savoir s’il était encore dans les parages. Cette année risquer d’être passionnante et pleine de surprise que nous avions hâte de découvrir. Nous tournâmes de nouveau notre regard vers le jeune homme en espérant qu’il puisse peut-être nous éclairer sur ce que nous cherchions. Nous devions pour cela peut-être prendre le temps et sur nous pour engager plus que la conversation actuelle, même si cela n’était pas dans notre nature.

« - En as-tu déjà entendu parler toi du Scroutt à pétard ? Ou bien même de la personne à l’origine de cette création ? J’aimerais en entendre plus. Peut-être que tu ne connais pas, mais saurait vers qui je dois me tourner pour en découvrir plus sur le sujet ? Ça ne devrait pas être difficile pour toi, cela fait après tous presque sept ans que tu es ici, si je ne me trompe pas sur ton âge, ce que je ne pense pas, tu dois avoir le même âge que mon frère, tu devrais être même dans la même année que lui. Il y a plein de chose ici qu’il n’y a pas en Russie ou à Durmstrang, c’est une chance pour moi que d’avoir pu faire partie de la délégation et d’avoir pu venir ici. J’ai hâte de découvrir toutes ces choses. L’un de mes professeurs à dit que le savoir était un pouvoir, une force bien plus importante que le pouvoir lui-même. Mais bon trêve de bavardage concernant ça. Alors tu semble en connaitre un peu sur le sujet, sinon tu ne m’aurais pas parler de la réserve interdite et du fait que tu était l’une des personnes pouvant y aller. Si ce point et entrée dans la conversation c’est que tu y a été à plusieurs reprises. »
   

   
(c) Kira pour Never Utopia
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! EmptyLun 30 Avr - 19:39
Le petit bonhomme parlait bien plus que précédemment. Il devenait vraiment loquace quand on le lançait sur le bon sujet. A moins qu'il ne soit simplement touché par une malédiction qui lui faisait compter ses mots avec parcimonie. Avec la magie on ne s'étonnait plus de rien. Il cherchait donc des renseignements sur les Scroutt à Pétard. Des créatures hybrides plutôt repoussantes. Même pas sûr qu'il en existait encore en vie. Ses créatures avaient été crées dans l'illégalité. Les images qu'il en avait vu ne donnait pas envie de prendre l'animal dans ses bras. Le petit semblait néanmoins disposer de pas mal d'informations intéressantes sur le sujet. Le Fawley lui répondit rapidement.

- De ce que j'en sais, cette créature est issue d'un croisement entre la Manticore et le Crabe de Feu. Les mâles possèdent un dard et les femelles une ventouse.

C'était les seuls informations utiles à transmettre en réalité. Ces créatures ne devraient même pas exister. Owen ne voulait absolument pas imaginer comme le géant avait réussi à accoupler les deux créatures. Cela dût être à la fois horrible, épique et historique. Fallait avoir un grain en tout cas pour penser à cela et tenter l'expérience. Rien que de l'imaginer cela lui fit froid dans le dos. Le gamin ne  se prenait pas pour rien en parlant de la plus grande bibliothèque du monde. Fallait qu'il redescende un peu sur terre aussi. Après le changement de position de Yulian, ce dernier finit par reprendre la parole se montrant encore plus volubile.

- Je pense que tu aurais plus de chance d'en discuter avec le professeur de Soins aux Créatures Magiques. Avec un peu de chance, tu pourrais tomber sur la bonne personne à interroger mais je t'avouerai que les Scroutts à Pétards ne sont pas vraiment ma passion. Je préfère les échecs, les sortilèges, la métamorphose et le quidditch. Oh bien sûr il y a des créatures intéressantes à étudier mais je ne pense pas qu'il y ait grand chose à tirer de ces monstres hybrides. Tu ne devrais pas avoir de mal à rencontrer les enseignants de Poudlard. Ils sont plutôt facilement accessibles en dehors des heures de cours.

Le jeune homme se mit à marcher un peu. Se dégourdir les jambes permettait de se mettre plus à l'aise et de s'aérer le cerveau en réfléchissant aux dernières phrases du gamin. Il avait proféré des propos plutôt intéressant et le Fawley se devait d'y répondre. Il y avait un peu de philosophie derrière une de ses phrases.

-  Le savoir est pouvoir mais il faut pouvoir mettre aussi son savoir en pratique. Il existe plusieurs formes de pouvoir en réalité. Le respect, le charisme, la peur, le courage, la force. Tout est toujours questions d'exploiter ses propres forces et les faiblesses de l'adversaire.

Il  fallait dire qu'il avait plutôt attisé sa curiosité. En effet. S'il y avait bien une chose qui l'intéressait c'était de découvrir Durmstrang. Voir un peu ce qu'il y avait de si différent, mis à part la culture et le climat. Les Créatures typiques de la régions ou encore certains sorts enseignés. Il se souvenait avoir lu quelque part que cette école privilégiait la magie offensive.

- Tu as la chance de pouvoir visiter Poudlard. J'aimerai voir un jour ton école. On sait peu de choses sur elle au final. Que des bribes informations tirées ci-et-là dans quelques ouvrages mais rien de très concluant. Les écoles ont tendance à vouloir garder leurs secrets. Parle moi un peu de l'architecture de chez vous. Des créatures particulières qui y vivent, des traditions que vous avez au sein de l'école. Vous êtes répartis en maison ?
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Un petit moment de compagnonnage ! Empty
MessageSujet: Re: Un petit moment de compagnonnage !   Un petit moment de compagnonnage ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit moment de compagnonnage !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une petite détour aux sources [ PV - Hentaï ]
» Petit Bain [|PV: Shina|]*Hentaî* [|Fini'sh|]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]
» Une nouvelle vie [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 0 [été 2022 - juin 2023]-