RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-37%
Le deal à ne pas rater :
Aspirateur balai sans fil Xiaomi Dreame V10 2-en-1
158 € 249 €
Voir le deal

Partagez
 

 La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyDim 22 Avr - 19:13
Aujourd'hui, Cilian travaillait de nuit. Généralement quand c'était le cas, il se louait une chambre au Chaudron Baveur. A la fois pour ne pas déranger sa mère en rentrant mais aussi pour lui épargner l'éventuel raffut qu'il pouvait faire avec ses conquêtes. Il avait dormit jusqu'à onze heure puis avait décidé d'aller prendre un petit déjeuner du côté moldus de la ville londonienne. Il avait toujours quelques pièce de leur monnaie étrange et semblait toujours un peu perdu au moment de payer. Il allait retourner vers le Chemin de Traverse discuter avec cette nouvelle vendeuse d'une des boutiques qu'il trouvait à son goût. Une jolie fleur à cueillir, une de plus ! Sa mère lui disait toujours de se trouver une gentille fille qui l'accepterait comme il était mais lui ne voulait plus s'attacher à personne de cette façon. C'était terminé. Il avait fait une croix sur ce genre de relation, tout bonnement.

Vêtu d'une veste en cuir, d'un pull à col roulé bleu marine et d'un jeans légèrement délavé, l'ancien membre de la maison Poufsouffle venait de pénétrer dans une rue assez isolée. Il avait toujours le même petit itinéraire. La routine avait quelque chose de réconfortant parfois. Il marchait de cet air décontracté qu'on souvent les gens trop sûr d'eux ou perdu dans leur pensées. Pour lui, c'était la première des possibilités. La pleine lune surgirait dans quelques jours et il tentait bien que mal de ne pas s'irriter plus que de raisons. Quand on évitait les ennuis, on évitait les sautes d'humeur. C'était bien connu. En plus, il ne pleuvait pas ! Que demander de plus ?

S'avançant d'un pas décidé dans la ruelle, il commença à entendre un peu plus loin des éclats de voix. Son visage se tourna dans cette direction et il se rapprocha en pressant le pas. A chacun des mètres avalés par ses jambes, il visualisa un peu mieux la scène. Une jeune femme aux cheveux flamboyant se tenait debout, tenant un jeune homme par le col, l'air passablement énervée à en juger par ses muscles tendus. Sans doute une dispute de couple. La jeune femme avait l'air d'un bon petit lot. Ses yeux baladeurs s'attardèrent sur son postérieur quelques secondes avant de balayer les alentours. Les voitures continuaient de passer comme si de rien n'était et les rares passants avançaient perdus sur leurs écrans ou la tête vers le sol comme s'ils ne semblaient pas s'intéresser à la scène qui se jouait devant eux. Les moldus étaient des humains étranges. Un peu prisonniers de leur monde et de leurs habitudes. Arriva à la hauteur du possible couple, le jeune homme s'éclaircit la gorge.


- Excusez moi de vous déranger. Je ne voudrais pas m'immiscer dans votre couple mais je ne pense pas que la rue soit le meilleur endroit pour vous donnez en spectacle. Il vaut mieux éviter de laver votre linge sale en publique. Et un conseil mon gars ! Quand on a une petite amie aussi jolie, on évite de se la mettre à dos ha ha ha ! Est ce que je peux vous aider à régler votre différent ou apaiser vos esprits.

Maintenant qu'il se trouvait à proximité, son nez détecta une légère odeur commune. Juste un filet, rien de transcendant mais il l'avait déjà sentie par le passé parce qu'il dégageait la même. Il y avait un loup-garou parmi eux ce qui signifiait qu'au moins l'un d'entre eux n'était pas un moldu. Difficile de déterminer lequel des deux mais si on rassemblait les éléments, il se pouvait bien qu'il s'agisse de la jeune fille au vu de son énervement mais mieux valait ne pas tirer de plan sur la comète pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyDim 22 Avr - 20:50

La rue est à nous !
Scylla&Cilian


Scylla était épanouie. En pleine préparation d'une potion d'amnésie, Scylla s’exerçait sous la surveillance de son Maître de stage, Monsieur Mickaelson , un des plus grands Potioniste qu'on pouvait trouver sur le chemin de traverse. Heureuse, elle remarqua bien vite que ce métier lui plaisait de plus en plus et ce depuis cet entretien d'orientation avec sa professeure de Sortilège, Miss Lewis. Elle envisageait même à cet instant précis d'effectuer des études supérieures afin de devenir elle aussi Potioniste. Déterminée, elle se promit de tout faire pour y arriver. Le sourire aux lèvres, la bleue et bronze entreprit d'introduire l'ingrédient final dans sa potion, elle espérait d'ailleurs l'avoir réussi et ce à la perfection. Croisant à présent les doigts, elle attendit patiemment le verdict de son patron.

Ce dernier, fière de son élève entreprit de la féliciter tout en lui disant qu'elle avait un grand talent et qu'elle finirait un jour par devenir une grande Potioniste de renom. Contente d'elle-même, elle le remercia, tout en lui disant que c'était bien grâce à lui qu'elle faisait aujourd'hui ce qui lui plaisait et que grâce à lui, elle découvrait de plus en plus ce métier et qu'elle apprenait énormément de choses sous sa tutelle. Pendant ce temps, le temps passait, il fut midi lorsque son maître lui dit de prendre sa pause déjeuner. Ravie, elle accepta tout en lui disant qu'elle reviendrait un peu plus tôt. À l'extérieure, elle fut vite lassée de déjeuner du côté sorcier, raison pour laquelle elle entreprit cette fois-ci d'explorer la zone moldus et d'y découvrir de nouvelles saveurs.

**

Le ventre bien plein, Scylla entreprit comme d'habitude de revenir sur ses pas. Fouillant dans son sac à main, elle tomba rapidement sur l'un de ses calendriers et put constater à contrecœur que la pleine lune approchait. Rien que d'y penser, Scylla ne put retenir un soupir las, elle ne se rendit d'ailleurs pas directement compte que quelqu'un était tout bonnement en train de la suivre. Elle emprunta rapidement une petite ruelle qu'elle ne connaissait pas mais elle resta tout de même persuadée qu'elle finirait par arrivée à bonne destination. Mais ce qui arriva, arriva, elle fut en seulement quelques minutes accostée par un de ces moldus abrutis. Elle prit sur elle et tenta de lui répondre calmement, mais rapidement, la situation dégénéra et vira vite à son désavantage. Elle prit sur elle, mais les gestes brusques et les paroles plus que déplacés de l'homme eurent pour effet de lui faire perdre patiente.

Elle ne pouvait à présent plus se retenir, la colère était vite montée et avait rapidement cédé sa place à de la haine pure et dure. Elle ne put donc plus retenir ses paroles : « JE TE DECONSEILLE DE REESSAYER DE ME TOUCHER ESPECE DE SANG DE BOURBE » dit-elle les poings serrés, elle se retint de le frapper, et recula d'un pas, désireuse de ne pas commettre l'irréparable, mais l'homme face à elle, n'était point inquiet et tenta de nouveau une nouvelle approche et essaya de l'immobiliser, prise d'un élan d'adrénaline, Scylla s’empara de l'homme par le col et continua ses petites menaces de plus belles, elle ne pouvait plus se contrôler, elle ne désirait à présent plus qu'une chose, le tuer. Rapidement et ce sans s'en rendre compte, ses yeux virèrent au jaune, elle ne revint pas directement à elle-même et ce même lorsqu'un autre idiot intervint.

Belle tentative, mais celle-ci échoua malencontreusement, tout du moins pas totalement, car elle s'empressa tout de même d’articuler ses quelques mots : « Un problème ? Toi aussi tu veux finir comme lui ? » fit-elle, en seulement quelques minutes, elle lâcha violemment le moldu qui percuta alors le sol et se cogna la tête, assommé, il l'était pour l'instant, elle se devait à présent de se débarrasser de l'autre fou qui avait tout bonnement essayé de sauver la peau à cet ignorant sans cervelle, en quelques secondes et ce rapidement elle se retourna en direction du jeune homme, et entreprit d'essayer de lui donner un coup de poing en pleine figure. La colère était toujours bien là, cependant, ce qu'elle ignorait c'était que cette rencontre allait probablement tout changer. Elle devenait vite irascible à l'approche de la pleine lune et elle ne parvenait toujours pas à se calmer seule, malheureusement pour elle, Astra n'était pas avec elle....
made by black arrow

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyLun 23 Avr - 15:38
Un détail n'échappa pas à Cilian lorsque la rouquine se tourna vers lui. Ses yeux étaient jaunes.  Si ça n'avait été que la couleur, il n'aurait pas eut à se poser de question mais leur forme était particulière, presque animal. Finalement, il avait vu juste ! C'était donc sans aucun doute cette jeune fille qui souffrait du même mal que lui. Il ne put retenir un léger rire quand elle le menaça. L'inconnue se décida à lui balancer son poing en direction du visage et le Lestrange le bloqua avec son poing, refermant sa main sur celle plus petite de l'ingénue qui lui faisait face. Sur un ton qui se voulait apaisant, il prit la parole.

- Doucement ma jolie bagarreuse. Agression sur un moldu et sur un employé du Ministère, c'est un coup à finir devant le Magenmagot. Si tu laisses éclater ta colère aussi facilement, tu risques de faire des ravages. C'est dommage, tu as une jolie paire d'yeux. Quoi qu'un rien trop jaune à mon goût. Plutôt ironique pour un ancien Poufsouffle !

Il descendit sa main pour l'attraper par la poignet la tira vers lui, l'emprisonnant dans ses bras, usant de toute sa force de manière douce pour la contenir du mieux qu'il le pouvait. Un loup-garou énervé, même sous forme humaine pouvait faire des ravages. Néanmoins, il s'agissait de la première femelle qu'il rencontrait.Toujours sur le même timbre de voix, Cilian s'exprima à nouveau, en la gardant quelques secondes contre lui.

- Maintenant tu vas souffler et expirer profondément en fermant les yeux et en pensant à un souvenir heureux et apaisant. Crois moi, se laisser gagner par ta colère ne t'attireras que des ennuis. Je vais maintenant te lâcher et tu vas continuer de faire ce que je t'ai dis pendant que je m'occupe de ce qui semble être un bon gros moldu. Ah et ne tente rien de stupide ! Je n'ai pas envie de faire de la magie hors de notre monde et tu ne voudrais certainement pas te frotter à un des meilleurs tireur d'élite du Ministère !

Il rompit le contact en se posant tout un tas de questions. Peut-être avait-il juste halluciné. Il lui arrivait d'être moins lui même à l'approche de la pleine lune. Le Lestrange avait très bien pût voir ce qu'il désirait et non la réalité. Chassant cette idée de son esprit, le jeune homme s'agenouilla près du moldu, sortit discrètement sa baguette magique dans le cas où il devrait lancer un Oubliette pour lui effacer la mémoire. En lui donnant quelques gifles, l'importun se réveilla en se demandant où il était. Il rangea calmement sa baguette magique et aida l'homme à se relever.

- Vous regardiez de trop près une jolie blonde devant vous et vous n'avez pas vu le poteau. Celui là, juste là. Vous l'avez percuté. Ça a fait un de ses boucans. Vous feriez mieux d'aller vous reposer. Aller, aller circulez !


L'homme partit sans demander son reste l'air penaud. Cilian pouvait à présent se concentrer à nouveau sur la situation et ce fut son caractère de loup et son impulsivité qui reprirent le dessus. S'il y avait bien une chose qu'il détestait, c'était la violence et le fait de s'en prendre aux plus faibles. Cette rouquine avait réussit à décrocher le gros lot. Il posa une main sur son épaule pour établir le contact visuel et sa colère pût se lire sur son visage. Ses yeux prirent une forme et une teinte similaire à ceux de l'inconnue pendant quelques instants. Un moment certes fugace mais que la rouquine aurait très bien pût apercevoir !

- Ne recommences jamais ça devant moi ! C'était totalement irresponsable, irrespectueux et totalement inconscients ! Si tu ne sais pas te contrôler, reste du bon côté de la barrière ! Je ne suis pas en service et j'ai quand même dû intervenir ! Tu crois que c'est amusant de se taper toute la paperasse ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 28 Avr - 15:07

La rue est à nous !
Scylla&Cilian


Pour une fois que la journée avait bien commencé pour Scylla, il avait fallu qu'elle tombe sur cet ignoble moldu. Elle aurait pu pourtant l'ignorer, ne pas prendre personnellement ses paroles, mais Scylla était réputée pour ne pas être la jeune femme la plus patiente et la jeune femme la plus « gentille » possible. L'homme face à elle, lui avait rapidement incité à sortir de ses gongs et à se mettre en colère, mais s'agissait-il tout bonnement du but rechercher par celui-ci ? Probablement pas, il était tombé sur la mauvaise personne, et ne pouvait plus revenir en arrière, tout comme elle ne pouvait plus revenir elle aussi en arrière. L'adrénaline et la colère avaient en effet pris le dessus sur ses propres émotions mais également sur elle, elle ne contrôlait plus rien : ni ses gestes, ni ses paroles. À tel point qu'elle en vint même aux menaces verbales et physiques, non seulement sur ce moldu, mais également sur une personne qui lui était encore tout bonnement étrangère à la situation.

Par reflex et sous l'effet même de ses émotions, elle avait laissé la partie loup-garou en elle prendre le dessus. Ce fut donc, les yeux jaunes, et avec une force décuplée qu'elle n'hésita pas à essayer de balancer son poing en direction du visage de l'inconnu. Que ne fut d'ailleurs pas sa surprise, lorsqu'il « contre-ataqua » en refermant la sienne sur celle de la jeune femme. Elle tenta alors automatiquement de forcer le passage, mais la main du jeune homme ne bougea point. D’innombrables questions fusaient à présent en elle, notamment l'une d'elle où elle se demandait pourquoi mais encore comment il pouvait parvenir à la stopper dans son élan et ce sans la moindre difficulté, ou encore sans la moindre frayeur dans son regard.

Rapidement, la colère redescendit et laissa tout bonnement sa place à de l'incompréhension. Toujours sous l'emprise de son côté loup, elle entendit que partiellement les paroles de l'homme face à elle qui se présentait à présent comme un employé du ministère, elle fut en partie soulagée, mais rapidement la colère reprit le dessus et elle s'empressa de rétorquer : « Tu vas me lâcher oui !! » fit-elle sur un ton qui n'était pas un ton des plus rassurant. Rapidement, elle se rendit tout bonnement compte qu'elle n'aurait probablement jamais dire cela. En seulement quelques instants, la rousse se retrouva sans la moindre raison apparente dans les bras du jeune homme, la tête contre son torse, torse qui semblait particulièrement musclé.

D’innombrables émotions refaisaient de nouveau surface : de l’incompréhension, de la gêne, mais rapidement elle essaya de se reprendre. Cependant, cela avait un tout autre effet sur elle, puisqu'elle sentit rapidement son visage qui devenait de plus en plus rouge, et son corps qui commençait à accumuler une certaine chaleur. Elle s'empressa ensuite rapidement de « sentir » son odeur, puis elle se rendit étrangement compte que sa présence et son odeur avait en partie quelque chose de rassurant, mais elle ne savait bien évidemment pas pourquoi. Elle resta un moment dans cette position et contre toute attente, elle n'entreprit pas de se défendre, elle se laissa ensuite totalement aller. Écoutant les paroles du jeune homme, elle entreprit de l'écouter de faire exactement ce qu'il lui disait de faire.

Elle entreprit alors de fermer les yeux, de penser à un des souvenirs qu'elle avait en mémoire, des souvenirs heureux, puis elle entreprit d'inspirer et d'expirer plusieurs fois et ce jusqu'à ce que la colère ne soit plus là, jusqu'à ce qu'elle se sente beaucoup mieux et qu'elle reprenne tout bonnement conscience et qu'elle retrouve enfin la véritable couleur de ses yeux. Puis il rompit alors le contact, légèrement encore dans les vapes suite à ce qu'il venait de se passer, elle resta tout bonnement sur place tout en essayant de recoller les morceaux et de comprendre ce qui lui était arrivé. Elle se mordit alors rapidement la lèvre inférieure sans savoir bien entendu qu'elle allait se faire de nouveau agresser par « son sauveur ».

Surprise, elle se contenta tout bonnement d'écouter ses réprimandes, mais elle ne put totalement les accepter, puisqu'elle n'était pas totalement en torts dans cette situation. Elle se retenait cependant de lui couper la parole, car après tout, il était non seulement plus âgé qu'elle, mais plus elle le regardait et plus elle le trouvait particulièrement impressionnant. Quelques minutes plus tard, elle osait enfin le regarder droit dans les yeux, pendant ce temps, il continuait de l'enguirlander. Elle serra alors tout bonnement les poings, et ce qui arriva arriva, les yeux du jeune homme virèrent également rapidement au jaune, mais seulement pour une courte durée. Scylla n'était pas totalement stupide, loin de là et elle se mit rapidement à penser qu'il devait être probablement comme elle ou encore qu'il devait être une créature.

Ce ne fut cependant qu'après qu'il ait terminé, qu'elle explosa de nouveau et qu'elle entreprit de lui dire, tout en restant bien entendu elle-même : « Tu ne manques pas d'air, à ce que je sache, je ne t'ai pas demandé d'intervenir loin de là, je pense même que j'aurais probablement pu me débrouiller toute seule si tu n'étais pas intervenue !! » dit-elle sous la colère : « comme si cela ne t'étais jamais arrivé, jamais !! Pour information, je sais très bien me contrôler, mais vois-tu je n'apprécie pas qu'on me cherche à ce point, c'est au dessus de mes forces et ne va pas me dire que toi tu serais rester calme et courtois » fit-elle tout en marquant une pause et en boudant légèrement, elle lui tourna d'ailleurs rapidement le dos, préférant qu'il ne voit pas qu'elle commençait tout bonnement à devenir rouge de honte et de gêne d'avoir une telle dispute avec un garçon qu'elle ne connaissait pas, « Je ne vois même pas pourquoi je continue à essayer de me justifier auprès de quelqu'un que je ne connais pas » conclut-elle.
made by black arrow

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 28 Avr - 17:48
La rouquine qui semblait avoir été calmée par l'intervention de Cilian ne sembla pas apprécier sa dernière réplique. A n'en pas douter, elle n'aimait pas qu'on lui fasse la morale. Pourtant, elle l'avait bien cherchée. Forte tête que ce beau brin de femme. Elle avait de la confiance en elle à revendre mais en réalité elle faisait fausse route. Si le Lestrange n'était pas intervenu, elle aurait très bien pût faire plus de mal à ce moldu. Il savait ce que cela faisait de rentrer dans une rage incontrôlable. Et sur sa dernière tirade, le dos tourné, il comprit qu'elle ignorait tout bonnement qui il était. Il se pouvait même très bien qu'elle n'ait pas compris qu'il travaillait pour le Ministère de la magie. Se rapprochant d'elle, il posa brièvement sa main sur son épaule. Un simple contact qui se voulait rassurant.

- Je sais tout bonnement ce qui peut arriver dans ce genre de situation et c'est en partie pour cela que je suis intervenu. Tu penses pouvoir te contrôler, c'est tout à ton honneur mais dans ce genre de situation, on peut vite basculer vers l'irréparable. Je le sais parce que je pense que nous souffrons tous les deux du même maux, ou de quelque chose de similaire tout du moins. J'ai sentis quelque chose dans ton odeur, quelque chose qui me rappelle la mienne. Une touche subtile cela dit !

Essayer de la rassurer. C'était ce qu'il pouvait faire. Ne pas la brusquer. Il avait été dur avec elle mais c'était uniquement parce que l'inconnue à la chevelure de feu avait enfreint deux points qu'il n'acceptait chez personne, pas même lui même.

- On est parti du mauvais pied. Je suis Cilian Lestrange. Je travaille pour le Ministère de la Magie comme je te l'ai déjà dit précédemment au sein de la brigade des tireurs d'élite et tu es sans doute la première que je rencontre qui est ... enfin tu sais. Si on excepte bien sûr la charmante personne qui m'a laissé une jolie marque sur le corps !

C'était la première fois qu'il en parlait spontanément à une inconnue. S'il s'était planté, il venait de se griller suffisamment. Cela ne lui ressemblait pas de prendre autant de risque et de se montrer aussi impulsif. Même s'il refusait de l'admettre, il avait apprécié la tenir dans ses bras. Elle qui possédait une réelle force physique et de caractère lui semblait bien fine et bien fragile quand il avait refermé son étreinte autour de ses épaules.

- Soit tu peux rester là à me tourner le dos comme une enfant ... soit je te paye un café, une biereaubeurre, un chocolat chaud, enfin ce que tu veux et on en discute dans un endroit à l'abri des regards autour d'une boisson réchauffante au lieu de se donner en spectacle dans une rue moldue. Je ne voudrais pas qu'on croit que tu es ma petite amie ou quelque chose du genre !

C'était le moins qu'il pouvait faire. Cela faisait toujours du bien se réchauffer autour d'une tasse ou d'une choppe et puis ça ouvrait à la discussion au lieu de rester planter là comme des coings à se disputer en pleine rue. Elle était libre de refuser de toute façon. Rien ne la forçait à le suivre même s'il devait bien avouer que cela lui ferait un petit pincement au cœur. Pour une fois qu'il rencontrait une de ses semblables, il se sentait presque touché par la grâce, investit d'une mission sacrée : celle de l'aider, de lui apporter son soutien.

- Ou je peux simplement t'accompagner jusqu'à destination pour m'assurer qu'aucun moldu ne viendra perturber ta journée et que tu ne feras pas de bêtises. Oh mon dieu que je n'aime pas ce ton moralisateur, j'ai l'impression d'avoir prit 20 ans d'un coup après cette phrase !

En guise d'encouragement, il lui tapota la tête affectueusement et regretta son geste qui lui semblait puérile et totalement déplacé. Pas doué le Cilian. Le stress sans doute. Pas de lui déplaire non mais de ne pas savoir trouvé les mots pour arriver à l'aider ou simplement de se faire repousser pour une petite discussion. L'inconnue possédait toutes les cartes dans ses mains. A elle de décider si elle se couchait, bluffait ou tentait le pour le tout !
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 28 Avr - 20:42

La rue est à nous !
Scylla&Cilian


Scylla venait une nouvelle fois de perdre le contrôle. Elle s'était rapidement laissée submerger pas ses émotions, elle cherchait cependant à conserver le peu de contrôle qu'il lui restait. Elle n'avait pas du tout apprécié la dernière réplique du tireur d'élite, et à cet instant précis, elle le lui faisait clairement comprendre, même si au fond d'elle-même, elle savait qu'elle avait totalement torts et qu'il avait parfaitement raison. S'il n'était pas intervenu, Scylla l'aurait probablement tuée et ce sans le vouloir. Cependant, elle était bien trop fière pour se l'avouer, raison pour laquelle, elle lui tenait tête à cet instant précis. Les poings serrés et le visage presque rouge comme une tomate, Scylla lui tourna d'ailleurs rapidement le dos, non seulement pour lui faire comprendre qu'elle lui en « voulait ». Le dos tourné, elle se demandait même mentalement le pourquoi du comment elle cherchait à se justifier auprès d'une personne qu'elle ne connaissait pas et qui ne faisait pas partie de son entourage.

Plus elle s'énervait, plus son cœur battait de plus en plus vite sous l'effet de la colère et de l'adrénaline que tout cela lui procurait. En parallèle, elle cherchait également à comprendre pourquoi elle agissait à cet instant précis ainsi. Elle agissait d'ailleurs probablement ainsi parce qu'elle était une femme impulsive, entêté et avec une immense fierté, mais elle ne voulait à cet instant précis pas l'admettre. Peut-être que l'homme du ministère lui l'avait potentiellement remarqué ? En parlant de lui, elle fut des plus surprises en constatant qu'il venait tout bonnement de lui poser une main sur l'épaule. Avait-il compris qu'il était allé trop loin ? Allait-il s'excuser ? C'était d'ailleurs bien trop beau pour être vrai. Toujours sur les nerfs, elle se contenta tout bonnement de fermer les yeux et d'inspirer un bon coup et d'expirer de nouveau, tout en écoutant cette fois très clairement les paroles du jeune homme.

Elle écouta chaque mots, chaque phrases, jusqu'à ce qu'elle tombe sur l'une d'entre elle, qui sonnait plutôt comme une sorte de révélation pour elle, elle s'en mordit d'ailleurs les lèvres, mais elle ne put se retenir d'avantage et toujours le dos tourné, elle lui demanda : « Toi aussi tu es un loup-garou ? » lui demanda-t-elle, tout en se demandant également mentalement comment il parvenait à vivre si bien avec et comment il parvenait autant à se maîtriser ce qui n'était d'ailleurs point le cas pour elle, mais ce qui la surprit d'avantage était qu'il l'avait en partie sentie, comme s'il s'était servi de son odorat pour la retrouver et pour l'empêcher de commettre la plus grande erreur de sa vie. C'est alors qu'elle se mit à penser qu'elle n'avait probablement pas torts. En effet, elle se remit à cet instant précis à se remémorer la fois où elle avait tout bonnement fait confiance à son ouïe pour retrouver sa meilleure amie dans l'immense château qu'est Poudlard.

Pensive, Scylla avait toujours le dos tourné à l'inconnu. Inconnu qui entreprit rapidement de se présenter, tout en lui disant qu'ils étaient probablement partis du mauvais pied tous les deux. Elle revint alors aussitôt à la réalité et elle se surprit d'elle-même en effectuant un léger sourire à l'évocation de sa propre personne qui avait failli le « défigurer ». elle se mordit de nouveau les lèvres, tout en réfléchissant intérieurement, car malgré cette réticence qui l’animait, elle se devait de le remercier, même s'il n'y avait pas réellement que de la reconnaissance derrière tout ça. Calmée, Scylla l'était à cet instant précis, elle aurait pu d'ailleurs rapidement se remettre en colère lorsque Cilian entreprit de nouveau de la traiter comme une enfant, mais elle décida de prendre tout bonnement sur elle et elle entreprit par conséquent de ne pas lui répondre directement, mais elle ne put tenir bien longtemps, cependant, elle attendit patiemment qu'il termine pour prendre la parole, tout en se retournant et en lui faisant de nouveau face avec son air des plus déterminés elle entreprit de lui répondre sans faire attention au geste qu'il avait préalablement fait : « Je ne suis plus une enfant, sache que si tu l'ignores, je suis une grande fille. Navrée de te décevoir, mais j'ai tout bonnement 17 ans et je suis majeur, je peux par conséquent largement boire quelque chose de beaucoup plus fort si tu vois ce que je veux dire » lui dit-elle tout en commençant à prendre la route, puis un peu plus loin elle entreprit de se retourner et elle lui dit « Alors, tu viens ? J'ai encore un peu de temps avant de reprendre mon stage, tu n'as qu'à m'emmener boire un verre » conclut-elle très sérieusement.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 28 Avr - 23:24
La phrase que l'inconnue avait employé prouvait qu'elle était aussi une loup-garou. Bingo ! C'était officiel ! C'était la première qu'il rencontrait. Il avait vu juste et avait laissé suffisamment d'éléments le trahir pour qu'une personne souffrant du même maux que lui puisse le repérer. D'une voix calme, il affirma ce fait.

- Oui depuis 9 années maintenant. Depuis l'âge de douze ans pour être plus précis.

Le jeune homme ne jugea pas utile de lui donner plus de détails ou de lui poser des questions sur son propre cas pour la simple et bonne raison qu'il ne désirait pas la brusquer. Parler de ce genre de choses n'était facile pour personne alors autant la laisser se confier si elle le désirait. Le petit bout de femme ne se laissa quant à elle pas démonter. Au contraire, elle montra encore sa hargne, n'appréciant pas être traitée comme une enfant ! Elle affirma sa majorité et être capable de boire de l'alcool ! Pour peu, le Lestrange était presque en train de penser qu'elle lui faisait du rentre dedans mais en son fort intérieur, il savait qu ce genre de personne l'aurait fait de manière plus directe.

- Sur le Chemin de Traverse ou de ce côté-ci de la ville ? Si tu connais un bon établissement, je te suis. J'ai de quoi payer dans leur monnaie !

Il n'était pas en service donc il pouvait se permettre lui aussi de s'en envoyer ou deux derrière la cravate. De ce que l'inconnue avait mentionné, elle était en stage ce qui signifiait qu'elle ne devait pas travailler très loin d'ici.

- Tu fais un stage dans quoi ? Le lancer de moldu ? Oh là doucement, je rigole. C'était de l'humour, te fâche pas  ha ha ha !

Elle était belle quand elle s'énervait. Du moins c'est ce qu'il en avait retenu. Plus de caractère que Beth à n'en pas douter. Son ex était une crème. Une crème qui avait tourné une fois qu'il lui avait révélé sa lycanthropie. Ne jamais se fier à quelqu'un totalement. On ne connaît jamais réellement une personne avant d'avoir été en enfer avec elle.

- Et sinon la bagarreuse majeur, tu as un petit nom ? Je dis pas que j'ai jamais bu un verre avec une femme dont je connaissais pas le nom mais ça fait toujours un peu mieux de le connaître pas vrai ?

Si elle réagissait comme ça avec tout le monde, elle devait être une élève difficile à gérer à Poudlard. Enfin, lui non plus n'avait pas toujours été facile donc il n'allait pas lui jeter la pierre. Se contrôler quand on était un loup-garou était loin d'être une chose facile. C'était même plutôt l'inverse. Un combat de tout les instants, une véritable lutte de pouvoir entre l'humain et le loup et c'était rarement la partie que l'on soutenait qui remportait la bataille. Elle était belle quand elle était déterminée cette rouquine qui s'avançait déjà et que le Lestrange s'empressa de rattraper, marchant à ses côtés, d'un air naturel et détaché. Sans prévenir, il lui mit un coup d'épaule tout gentil contre la sienne.

- Essaye un peu de sourire. Je suis sûr que t'es encore plus mignonne quand tu souris ! J'espère que l'alcool te dérideras un peu.

En marchant dans la rue, ils passèrent devant un petit pub irlandais. C'était un endroit plutôt accueillant, chaleureux et qui ne semblait pas trop peupler. Un débit de boisson idéal en somme pour une petite discussion mais fallait-il encore que mademoiselle la rouquine tolère ce genre d'endroit. Cilian était convaincu qu'elle n'était pas prête à boire dans n'importe quel boui-boui !

- On pourrait s'arrêter ici non ? Avec ta chevelure, tu te fonderas dans le décor sans problème. Promis, si y a encore un moldu qui t'ennuies, c'est moi qui m'en occuperai ! Ça te va ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyMar 8 Mai - 21:08

La rue est à nous !
Scylla&Cilian


Le dos toujours tourné, Scylla tentait avec difficulté de se calmer et d'écouter les conseils de Cilian. Elle écoutait attentivement chacune de ses phrases, chacun de ses mots tout en restant concentrer sur cette voix masculine qui lui permettait étrangement de conserver le contrôle sur sa propre condition de lycanthrope. Cependant, jamais elle n'aurait pensé rencontrer aussi rapidement quelqu'un souffrant du même maux qu'elle.
Comme à son habitude, elle n'avait d'ailleurs pas pu s'empêcher de lui poser la question et contre toute attente, il répondit à son interrogation et ce sans cacher sa condition comme si ses paroles précédentes avaient été correctement calculé pour lui mettre la puce à l'oreille et pour l'obliger à se confesser. Elle se retint cependant de dire quoique ce soit pour ne pas se remettre de nouveau en colère.

Rapidement, la jeune femme entreprit de se retourner. Elle s'apprêtait de nouveau à s'excuser face à son comportement des plus violents, mais elle fut rapidement coupée dans son élan par Cilian qui entreprit de nouveau de la traiter comme une enfant ce qui eut pour effet de la remettre légèrement en colère. Scylla aurait pu de nouveau se laisser emporter, mais cette fois-ci elle décida de prendre sur elle et de lui rétorquer avec détermination qu'elle était majeur et qu'elle était donc parfaitement capable de boire un peu de l'alcool. Elle entreprit rapidement de partir tout en lui proposant d'aller boire un verre avant qu'elle ne doive reprendre son stage. En réponse, il lui demanda tout bonnement de quel côté elle désirait se rendre, elle lui répondit aussitôt et ce sans la moindre hésitation :« Je préfère sur le chemin de travers, je connais un excellent bars sauf si tu veux tout bonnement aller boire un verre au chaudron baveur, ce qui pourrait également tout à fait me convenir. Je ne suis encore jamais allée dans un bar moldu »fit-elle tout bonnement en reprenant sa route.

Elle fut d'ailleurs rapidement rattrapée par le tireur d'élite qui entreprit de nouveau de la taquiner un peu. En réponse, elle se contenta de le dévisager et de le fusiller du regard tout en serrant les poings, mais contre toute attente, elle respira un bon coup et le sourire aux lèvres elle lui répondit alors : « Je fais un stage chez un Maître des Potions sur le chemin de travers, mais je suis sûre que tu dois probablement t'en moquer non ? » conclut-elle. Le sourire toujours aux lèvres, Scylla venait tout bonnement de se rendre compte qu'elle ne lui avait pas encore réveillé son prénom, elle se rendit en parallèle compte qu'elle avait en partie l'avantage sur lui, mais elle ne put le garder bien longtemps puisque Cilian entreprit de lui demander son prénom, contre toute attente elle lui balança son prénom : « Scylla, je m'appelle Scylla si tu veux tout savoir » lui dit-elle tout en reprenant la route, elle écouta ainsi à moitier la pique de Cilian et elle n'y répondit d'ailleurs même pas.

Scylla entreprit aussitôt de s'arrêter lorsque Cilian entreprit de la provoquer légèrement en lui proposant de se rendre dans un bar plus que particulier qui se trouvait tout juste à côtés d'eux.  En réponse, elle entreprit de ne pas se dégonfler et de lui dire : « Sans problème, mais je sais parfaitement me défendre puis comme tu le dis, je vais probablement passer inaperçue même si je doute que je le serais en ta présence » conclut-elle tout simplement.  
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyMer 9 Mai - 23:46
La jeune femme connaissait les bons endroits du Chemin de Traverse. Un bon point pour elle. Cependant, elle enchaîna un mauvais par la suite. N'avoir jamais bu un verre chez les moldus ? Cela signifiait qu'elle n'était pas très aventureuse ou qu'elle pouvait avoir de sérieux préjugés sur ce peuple britannique. Elle lui appris également qu'elle suivait un stage chez un maître de potions. Cela signifiait que cette matière l'intéressait et qu'elle devait y exceller. Un autre élément qui lui en apprenait plus sur elle. Elle devait être méticuleuse, rigoureuse et organisée. Des qualités intrinsèques pour tout bon potionnistes qui se respectait.

- Tu comptes suivre un cursus sur les potions après Poudlard ou te diriger dans une profession liée à cela ?  Je trouve ça plutôt intéressant comme domaine. Moi mon truc ça a toujours été l'utilisation de la magie avec une baguette magique ! C'est plus comment dire ... direct !

La rouquine lui révéla son prénom et il ne pût s'empêcher de sourire. Scylla était un prénom issu de la mythologie grecque. Une nymphe changée en monstre marin. Si elle avait une apparence proche de la première, son caractère, quant à lui, semblait plus proche du second. Plutôt ironique en soit mais Cilian trouvait cela amusant !

- Plutôt original comme prénom et qui te vas plutôt bien. Un vrai caractère proche de celui de la créature mythologique à ce que j'ai pu voir ha ha ha !

La fan de potions n'avait pas peur, ni froid aux yeux. Elle était prête à pénétrer dans le bar moldu même s'il perçu une pointe de sarcasme ou de taquinerie dans sa voix. A moins qu'elle n'insinuait simplement autres chose de plus osé.

- Oh ma présence influencerait donc la façon dont les gens te perçoive ? Excusez moi princesse, je ne savais pas que nous étions si bien accordé l'un à l'autre. Si sa majesté veut bien se donner la peine d’entrer.

Le jeune homme fit une petite courbette puis ouvrit la porte, invitant la jeune femme à pénétrer dans le débit de boisson. Il s'installa à une table, après avoir préalablement tirer une chaise pour Scylla. Même si elle était étudiante, la galanterie s'imposait. Quand le barman, un vieux cinquantenaire à la barbe épaisse et rousse vint prendre les boissons, il commanda un whisky et laissa la jeune femme se décider sur sa propre boisson. Quand l'homme fut éloigné puis ramena les commandes, il se décida à attaquer le sujet en rentrant dans le lard.

- Je ne vais pas y aller par quatre chemin mais ton comportement m'a vraiment interpeller. A dire vrai, je n'ai jamais rencontré quelqu'un comme moi. Pourtant, je vis avec ce fléau depuis que j'ai l'âge de douze ans. Même avec le temps et l'expérience, cela reste difficile à contrôler. Il faut vraiment que tu travailles sur ce côté là si tu ne veux pas perdre le contrôle un jour et blesser quelqu'un à qui tu tiens vraiment. Par contre, je vais éviter de te refaire un speech totalement moralisateur. Cela n'a pas l'air d'être ton truc et je voudrai éviter que tu m'enfonces la tête dans la table.

Sur cette petite boutade, le jeune homme goûta son whisky. Pas déplaisant mais il n'avait pas vraiment le goût ni la qualité espérés. Dommage ! Il s'en contenterait. Il était sûre que la conversation allait devenir intéressante à un moment ou à un autre et comblerait ce déficit.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyJeu 10 Mai - 21:33

La rue est à nous !
Scylla&Cilian

Sur le chemin menant à un potentiel bar, Scylla entreprit de répondre à l'ensemble des questions de Cilian. Pourquoi ? La rouquine n'en savait guère, mais c'était comme si elle sentait, ou comme si elle pouvait ressentir qu'elle pouvait tout bonnement lui faire confiance. Ce sentiment était non seulement particulièrement étrange, mais elle ne l'avait encore jamais ressentie jusqu'à aujourd'hui.

Elle se sentait étrangement revivre, son visage exprimait à cet instant précis une joie incommensurable de vivre. Elle était euphorique. À sa question, elle se surprit de nouveau elle-même de lui répondre : « J'avoue ne pas encore vraiment savoir ce que je veux faire plus tard. Mais oui, les Potions restent une matière à Poudlard des plus intéressantes. J'aimerai beaucoup en créer un jour une, mais ça reste entre nous. Je m'intéresse également beaucoup aux sortilèges et aux sortilèges de défense. Tu es un tireur d'élite c'est ça ? Ce métier est intéressant ? » demanda-t-elle.

Quelques instants plus tard, la rousse s'était rendue compte qu'elle ne lui avait pas encore révélé son prénom, il le lui avait d'ailleurs bien fait comprendre et elle s'était alors empressée de le lui révéler le sourire aux lèvres. Quelque peu déçue d'avoir perdu l'avantage qu'elle avait pu avoir sur lui.  Elle remarqua d'ailleurs bien vite son sourire et elle se demanda aussitôt ce qu'il pouvait bien trouver d'amusant. Puis elle l'entendit ricaner, en réponse, elle se contenta de lui lancer un de ces fameux regards noirs, puis sans l'attendre elle pénétra dans le bar où Cilian désirait boire un coup, et elle entreprit alors de se venger tout en insinuant plusieurs choses.

De toute évidence, il était comme elle et cherchait encore et toujours à la déstabiliser. En réponse, elle se contenta de lui répondre : « Parfaitement. Mais, vois-tu, je ne disais pas du tout cela. Il manquerait plus que les gens s'imagine des choses » conclut-elle tout simplement et tout en l'ignorant.  Elle ne put cependant l'ignorer bien longtemps, surtout lorsqu'il lui tira une chaise, elle se contenta alors de s'installer, puis lorsque le barman arriva à leur table, il entreprit de prendre la commande du duo. Elle se contenta rapidement de dire qu'elle allait prendre exactement la même chose que Cilian. Rapidement, il revint avec les deux commandes.

Scylla s'empressa alors de goûter cette nouvelle boisson. Elle grimaça légèrement tout en sentant que cela n'avait pas du tout le même goût que le Whisky pur Feu.  Puis elle écouta calmement les nouvelles paroles moralisatrices de Cilian, lorsqu'il eut terminé, Scylla ne put s'empêcher de lui rétorquer : « Tu as fini ? Tu sais quoi, je vais faire comme si je n'avais rien entendu car oui, j'aurais à cet instant précis l'envie de t'enfoncer la tête dans l'une des tables, mais tu as bien choisi ton endroit on dirait » lui dit-elle, puis elle reprit : « Mais je ne vais pas le faire, tout simplement parce que j'aimerai pouvoir apprendre à me maîtriser, et toi on dirait que tu y arrives sans la moindre difficulté, je veux donc que tu m'aides, prend moi sous ton ailes et aide-moi à maîtriser la partie loup-garou en moi » conclut-elle déterminée. Elle n'avait à présent plus qu'à attendre sa réponse.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyVen 11 Mai - 19:29
Le Lestrange n'avait pas encore répondu aux interrogations de son interlocutrice sur son métier. En effet, il avait préféré être calmement installé avant d'y procéder. Sirotant calmement son verre, il entreprit de lui relater sa vision de son poste.

- Oui c'est bien mon métier. C'est une profession qui demande beaucoup de sang-froid, de dextérité et une excellente maîtrise et connaissances des divers sortilèges et maléfices. J'ignore si tu en fais partie, mais faire partie du club de duel de Poudlard est un atout indéniable pour te préparer à cette profession. Ensuite, nous n'intervenons pas tous les jours donc la plupart du temps, je suis de garde en attendant une intervention ce qui n'est somme toute pas très passionnant. Je serais ravis de te voir à l’œuvre. Si jamais tu es douée et appliquée, cela pourrait être un choix de carrière intéressant pour toi !

Tireur d'élite, ce n'était pas fait pour tout le monde. Il fallait des nerfs d'acier et au vu du comportement de la jeune femme prompte à l'énervement, il n'était pas du tout convaincu qu'elle y parvienne un jour. Néanmoins pour détendre l’atmosphère, le jeune homme répondit à sa petite pique.

- Si les gens s'imaginent des choses c'est plus valorisant pour toi que pour moi. Comme si j'allais chercher la compagnie des femmes parmi les élèves de Poudlard. Pour qui je passerais après ha ha ha !

Comme pour la narguer, le jeune homme posa sa joue contre le bois de la table, la laissant lui enfoncer la tête si elle le désirait. Elle en serait capable à coup sûr mais la provocation semblait faire son petit effet. Avec ce genre de personne, il fallait toujours se montrer aussi forte tête qu'eux, sinon c'était un coup à se faire dominer et à ne plus se faire respecter. Seulement, il fut plutôt surpris par la réaction de la jeune femme qui parla de choses plus sérieuses et terre. Elle semblait avoir une haute opinion de la maîtrise du Lestrange et d'un autre côté, il fut flatté de voir qu'elle serait prête à le prendre comme une espèce de mentor. Son regard se fit alors plus perçant et il s'exprima sur un ton rapide et franc.

- Je ne dirais pas que je maîtrise cela à la perfection. C'est même plutôt le contraire. J'essaye juste de me donner un maximum de chance. J'ai sans doute plus d'expérience que toi ce qui me permet de mieux appréhender ma condition et je l'ai totalement acceptée ce qui n'est peut-être pas ton cas. Cependant, je ne m'attendais pas à ce genre de demande. Vraiment pas ! Je ne sais pas si je ferais un bon enseignant mais je pense que nous fréquenter ne pourrais être que bénéfique, tant pour moi, que pour toi.

L'aider serait positif ! Il pourrait ainsi améliorer ses propres connaissances mais aussi contribuer à  aider Scylla. Elle semblait plus instable que lui certes mais cela ne signifiait pas qu'il ne lui arrivait pas de rechuter. Il avait développer ses propres techniques mais elles ne s'avéraient pas toujours des plus efficaces.

- Nous communiquerons par hibou je suppose. Au moins cela m'occuperas pendant mes heures de gardes. Nous devrons bien sûr utiliser un langage codé. Nous ne savons jamais qui pourrait ouvrir notre courrier. J'essayerai de me montrer le meilleur professeur que je peux. Si ce n'est pas trop indiscret, depuis combien de temps en es tu une ? Ça va un peu vite entre nous mais je m'y ferai ! Il faudra se faire confiance !
Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1219
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyJeu 31 Mai - 16:15

Mise en danger des membres
ne me quitte pas ♫
«Mise en danger pour cause d'innactivité »

Votre sujet n'a pas eu de réponse depuis plus de 2 semaine ! Sans réponse d'ici le 15/06, celui-ci sera archivé !


100x100

délai

10 jours pour terminée ta fiche, 10 jours après validation pour faire tes fiches et ton premier RP.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

©️️ Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 2 Juin - 11:51

La rue est à nous !
Scylla&Cilian

Scylla semblait d'excellente humeur à cet instant précis, elle se surprit en parallèle d'elle-même à sourire à Cilian et à s'ouvrir complètement à une autre personne que sa meilleure amie. Sur le chemin, elle lui dévoila rapidement qu'elle était aujourd'hui tout bonnement en stage chez un Potioniste, puis la conversation bascula rapidement sur ses poursuites d'études après Poudlard. Elle lui révéla alors qu'elle ne savait pas encore quoi faire après Poudlard, puis tout en se rappelant que le jeune homme était alors tireur d'élite au ministère de la magie, elle ne tarda alors pas à lui poser quelques questions sur son métier.

La rouquine attendit patiemment sa réponse, puis lorsqu'il entreprit enfin de lui répondre, elle entreprit de l'écouter attentivement. Lorsqu'il eut terminé, elle entreprit de lui répondre : « D'accord, je serais à qui m'adresser si jamais je cherche un stage dans ce milieu » conclut-elle posément. Rapidement, le duo parvint jusqu'au bar en question. La rousse s'empressa d'ailleurs de pénétrer dans ce lieu et ce sans attendre le jeune homme qui l'accompagnait. Rapidement il ne tarda pas à lui répondre à sa petite pique, en retour, elle se contenta de le fixer et de l'ignorer. Cependant, elle ne put l'ignorer bien longtemps. En effet, il venait tout bonnement d'entreprendre un discours moralisateur. En réponse, elle se contenta de lever les yeux au ciel et de le menacer de nouveau. Cherchait-elle en réalité à se protéger ?

C'était bien fort possible. En outre, elle ne put se retenir d'avantage et elle entreprit rapidement de lui répondre et de lui dire qu'elle avait étrangement envie de lui enfoncer la tête sur l'une des tables. Mais comme s'il l'avait prédis, elle ne pouvait guère le faire, l'établissement était après tout un établissement moldu. Pour couronner le tout, il se contenta rapidement de la narguer, le sourire aux lèvres elle lui répondit alors : « Tu aimerai bien, avoue-le..... J'aurais certainement bien d'autre occasion pour le faire, et je le ferais surtout lorsque tu t'y attendras le moins » dit-elle taquine tout en changeant rapidement de sujet pour aborder un sujet des plus sérieux et qui lui tenait particulièrement à cœur.

Ainsi, elle lui réclama son aide. Contre toute attente, il accepta, tout en lui disant qu'une entraide mutuelle lui serait également bénéfique, tant pour lui que pour elle. Elle se contenta pour le moment de l'écouter, et lorsqu'il en vint à lui demander depuis combien de temps elle était loup-garou, elle entreprit de lui répondre tout en étant des plus honnêtes possibles : « Cela va bientôt faire deux ans. Comment en es-tu devenu un si ce n'est pas trop indiscret ? Me concernant, je doute que cela était un accident » fit-elle tout en s'abreuvant du liquide qu'on venait tout bonnement de lui servir. Puis elle ouvrit de nouveau la parole : « à ce propos, tu pourras me joindre en connaissant mon prénom et mon nom complet à poudlard : je suis une Travers, en dehors de ça, tu pourras m'envoyer des lettres chez mon oncle et ma tante à Londres en inscrivant « chez la famille Nott » » finit-elle par répondre.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptySam 2 Juin - 16:45
- En stage carrément ? Tu vas sérieusement devoir changer d'attitude si tu espères un jour décrocher un stage au Ministère. Il n'aime pas les petites prétentieuses insupportables, même quant elles sont à croquer.

Un peu d'humour pour détendre l'atmosphère qui fut rapidement plombé par l'ignorance que lui prodigua la rouquine et sa façon désinvolte qu'elle prenait pour montrer que son discours ne la touchait nullement. Une vraie petite peste ! Un sacré caractère. Les autres élèves et les professeurs de Poudlard devait en voir des vertes et des pas mûres avec celle là ! Face à cette attitude, le jeune homme tenta un contre-pied.

- Tu vas continuer à la jouer à la diva ou à la gamine immature longtemps ? Ce serait dommage que je te prenne en filature et que j'ai raconté ta mésaventure à ton maître de stage, très dommage.

Elle reprit sur la taquinerie et il se contenta de lui adresser un regard et un sourire de défi. Si elle voulait jouer à ce petit jeu, elle avait les yeux plus gros que le ventre et ne s'attendrait certainement pas à tomber sur un adversaire de grande valeur. L'ancien membre de la maison Poufsouffle était un coriace. Elle le questionna ensuite sur les propres causes de sa maladie et lui donna des indications pour le courrier. Prenant une longue inspiration, le Lestrange reprit la parole sur un ton on ne peut plus sérieux.

- Une attaque commanditée par mon père. Ils étaient trois. Un loup et deux sorciers. Ils ont forcés ma mère à regarder pendant que celui qui m'a infecté me mordait. Les deux autres l'ont tués ensuite avant de prendre la fuite. Tu étais sans doute trop jeune à l'époque mais quand l'implication de mon père a été prouvée dans le Ministère pour cette agression, taisant la partie scandaleuse et poilue de l'affaire, ils l'ont envoyés se refaire une santé à Azkaban.  Si tu veux mon avis, il y pourrira jusqu'à sa mort.

Même en en parlant maintenant, il était facile de lire la colère qui ne se dissimulait pas dans le regard de Cilian. Seul un aveugle ne le verrait pas. Cependant, il était temps de se concentrer un peu plus sur Scylla et de lui poser des questions car certains éléments qu'elle avait formulée sur sa propre personne méritait d'être éclairer.

- Chez les Nott hein. Travers ... Travers ... toi aussi tes parents sont à Azkaban ? Je n'aurai peut-être pas du  me montrer aussi réjoui que mon père y soit mais j'ignore quel genre de relation tu avais avec eux mais dans mon cas, je déteste profondément mon géniteur. C'est un homme horrible et je ne souhaite à quiconque de se le mettre à dos.

Le jeune homme prit une gorgée de sa boisson, dévisageant la jeune femme quelques instants. Les rejetons d'hommes et de femmes envoyés à Azkban pouvaient bien souvent empruntés le même chemin que leur parent. Il nota cette information dans un coin de sa tête, histoire de la garder toujours à l’œil.

- Et donc les Nott ont acceptés de te garder malgré ton petit secret. Quelle précaution prend tu avant de te transformer  à Poudlard et chez toi ? Es tu malade longtemps avant et après ?

Le jeune homme cherchait à savoir si ses problèmes étaient totalement les mêmes que les siens et si elle était assez prudente ou totalement désinvolte. Elle lui donnait l'impression d'être le genre de personne qui n'en faisait qu'à sa tête. Un caractère bien trempé dissimulait souvent quelque chose sous cette carapace.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyDim 3 Juin - 14:56

La rue est à nous !
Scylla&Cilian

À peine eut-elle émis l'hypothèse d'un potentiel stage au sein du service des tireurs d'élites qu'elle fut quelque peu découragé en entendant Cilian lui dire qu'elle devrait probablement changer d'attitude si elle espérait un jour décrocher un stage au ministère de la magie. Bien évidemment, ce découragement n'était point visible sur son doux et agréable visage de petit démon. Elle se contenta en effet de le regarder fixement, de sourire et ensuite elle dévia tout bonnement son regard faisant comme si elle n'avait point entendu la suite de la phrase du jeune homme, elle savait parfaitement maîtriser l'art de l'ignorance, mais ce qu'elle ignorait encore c'était que le jeune garçon n'allait pas abandonner et qu'il allait tenter de la prendre à contre-pied.

Et il réussit même avec brio. En effet, la remarque suivante de l'ancien poufsouffle eut pour effet de la faire réagir, mais pas en mal puisqu'elle se contenta de lui répondre ces quelques mots : « Je préfère ne pas répondre et ignorer tout bonnement des paroles, surtout si elles ont pour effet de m'énerver et de me faire partir au quart de tour. C'est comme ça que je parviens à me maîtriser, si jamais tu as une autre solution pour y parvenir, je t'en pris partage ton savoir avec moi, mais arrête s'il te plaît de jouer avec mes nerfs et mes émotions qui sont décuplés ces temps-ci »conclut-elle déterminée puis elle ajouta : « Ne mêle pas mon maître de stage dans toute cette histoire. Je retire d'ailleurs ce que j'ai dis, je ne ferais probablement jamais de stage au sein de l'équipe des tireurs d'élites et encore moins avec un maître de stage comme toi, tu es trop....... énervant » fit-elle sans le moindre tact.

S'ensuivit des échanges de sourire et de regard rempli de taquinerie. Cependant, Scylla reprit vite son sérieux et parlant de sa condition et de celle du jeune Lestrange. Elle lui avoua alors que cela faisait maintenant près de deux ans qu'elle était loup-garou, sans pour autant lui dévoiler les circonstances ignobles et sanglantes de sa morsure, elle préféra pour le moment ne pas le lui dire, elle se contenta ensuite de lui demander les circonstances de la morsure de l'ancien jaune et noir. Elle l'écouta alors attentivement parler. Cela n'avait pas du être facile pour lui et encore moins pour sa mère qui avait dû assister à toute la scène sans pouvoir ne faire ne serait-ce que quoique ce soit. Elle repensa alors à cet instant précis à sa propre morsure, en compagnie ce soir-là de sa meilleure amie.

Instinctivement, elle entreprit de mettre sa main à l'endroit où le loup-garou l'avait mordu ce soir-là. Tout en repensant à la bravoure de sa meilleure amie qui lui avait sauvé la vie.
En parallèle, Cilian semblait en colère. S'ensuivit une discussion sur les parents du jeune homme. Il semblait particulièrement détester son père, Scylla quant à elle était plus que partagée et hésitait à lui réveler que certes ses parents se trouvaient à azkaban mais elle n'avait pas réellement pu les connaître. Concernant le peu de souvenir qu'elle avait d'eux, ces souvenirs étaient des souvenirs heureux, c'est alors que son regard s'assombrit, puis elle répondit sur un ton des plus monotones et tristes, tout en ne cachant pas sa haine à l'encontre de ceux qui lui avait pris ses parents alors qu'elle n'avait que trois ans.« Ils ne m'ont guère laissé le choix et l'opportunité de les connaître..... Ils sont à Azkaban, je n'ai que des souvenirs heureux, mais ils s’effacent malheureusement de plus en plus » fit-elle, puis elle se reprit : « j'espère qu'ils sortirons un jour, mais si ce jour arrive, je ne serais même probablement pas les reconnaître » conclut-elle tout en répondant à l'autre question de Cilian sur son oncle et sa tante : « Mon oncle est le frère de ma mère, il m'a prise chez lui et m'a élevé avec ma tante comme si j'étais sa propre petite fille. Ils m'ont toujours soutenus et encore plus depuis qu'un loup-garou m'a mordu. Sans ma meilleure amie et sans leurs premiers soins, je serais probablement morte à l'heure qu'il est.  Mes deux cousines savent pertinemment ce que j'endure avant, pendant et après la pleine lune, c'est peut-être un peu glauque mais ils m'enferment dans les sous-sols dans le coffre-fort blindé mais je n'ai jamais réussi à en sortir. C'est sûrement une bonne chose d'ailleurs. Tout comme toi, je suis malade comme un chien, des maux de têtes et des vertiges accompagnent mes journées, mon teint est parfois tellement blafard que tout le monde se demande ce que j'ai et se demande si je ne vais pas perdre connaissance »conclut-elle tout en retournant la question au jeune homme.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyDim 3 Juin - 18:35
Et aller que je te joue à nouveau l'ignorance. Pour qui se prenait-elle ? A coup sûr, elle cherchait à le faire sortir de ses gonds mais c'était raté ! Il en faudrait plus pour venir à bout de la ténacité du Lestrange. Et quand elle lui proposa de trouver une solution, le Lestrange n'y alla pas par quatre chemins.

- Et si tu commençais à te remettre en question et à accepter la critique constructive au lieu de te murer dans ton ignorance, tu parviendrais peut-être à faire un pas vers la gestion de ta colère. Si la vérité est trop dure à entendre pour toi, peut-être devrais tu commencer par te l'avouer. Ce serait déjà un grand pas de fait mais tu n'en es sans doute pas capable. Trop bornée, trop égocentrique, trop banale !

- C'était une vérité qui devait être établie au grand jour. Il ne la connaissait certes pas mais c'était ce qu'elle dégageait dans son attitude alors le Lestrange ne se gênait pas pour le lui dire platement comme lorsque l'on enlevait une chose collante sur la peau. Mieux valait la retirer d'un coup sec que de faire traîner en longueur la douleur. Il se contenta de sourire admettant qu'il était normal qu'elle le trouve ennuyant et pompant. Il essayait juste par altruisme de la remettre dans le droit chemin mais cela ne signifiait pas qu'il y parviendrait. Il commençait même à se demander pourquoi il perdait son temps.

Scylla continua ensuite d'aborder le sujet de ses parents qu'elle n'avait que très peu connu. Ceci expliquait peut-être son comportement. Néanmoins, elle semblait avoir trouver un foyer paisible et confortable chez les Nott qui lui permettait de s'épanouir ce qui était mieux que rien. Néanmoins, il se questionnait toujours sur l'origine de son caractère de cochon. Vint ensuite l'explication sur ses transformation et les jours de maladie qui en découlait. Le jeune homme allait donné sa propre version des faits.


- Je ne trouve pas cela glauque. Personnellement je porte des chaînes similaires à certaines chaise d'emprisonnement que l'on peut trouver au Ministère. Pour tout te dire, je suis de moins en moins malade avant et après chaque nouvelle pleine lune. J'ignore si c'est le temps qui joue en ma faveur ou si simplement j'arrive de mieux à contrôler la bête qui sommeille en moi.

C'était étrange d'en parler avec quelqu'un d'autres que sa mère ou Thomas. C'était comme ouvrir un nouveau livre remplit de pages blanches et poser les premiers mots à l'aide de sa plume. Cependant, cette histoire pouvait bien vite tourner court.

- Quand tu sens que la colère monte, ne cherche pas la confrontation. Isole toi, concentre toi sur un souvenir ou quelque chose qui t'es cher, un objectif que tu veux atteindre, respire et expire profondément. La respiration est importante pour te calmer tout comme ce qui occupe ton esprit. Ne pas céder à ta colère, ne pas céder au loup t'aidera à évoluer et à grandir. Après tu peux essayer ta méthode mais crois-moi, tôt ou tard, elle te guidera vers un acte que tu finiras par regretter.

C'était franc mais il estimait que cela devait être dit. Elle pouvait continuer le jeu de l'ignorance et se borner ou essayer de grandir un peu. Il suffisait de lui donner un exemple pour la mettre devant le fait virtuel accomplit.

- Imagine que tu te disputes avec ton petit ami et sous le coup de la colère et de la déception, tu le frappes violemment jusqu'au point de le blesser ou lui dévoile ta vraie nature. Comment pense tu qu'il réagirait et quelles en seront les conséquences ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyLun 4 Juin - 20:41

La rue est à nous !
Scylla&Cilian

Déterminée à l'ignorer une nouvelle fois, Scylla était loin de se douter qu'elle aurait affaire à une personne beaucoup plus tenace et beaucoup plus déterminée qu'elle. Elle le comprit cependant très rapidement rien qu'à l'écouter et rien qu'à le regarder du coin de l’œil. Elle ne put retenir un soupire las. Il n'avait pas totalement torts, mais elle avait encore beaucoup de mal à l'admettre. Elle se contenta alors tout simplement de l'observer et de l'écouter sans broncher. En revanche, la Bleue et Bronze ne put s'empêcher de le dévisager en écoutant les trois derniers adjectifs qui semblait « la qualifier » selon Cilian.

Elle aurait pu l'ignorer de nouveau, ou encore s'emporter de nouveau, cependant, elle ne fit ni l'un, ni l'autre et elle se contenta de ce fait de soupirer de nouveau et de le fixer droit dans les yeux, tout en lui répondant ces quelques mots : « Je ne te permets pas de dire que je suis trop bornée, trop égocentrique ou encore trop banale, tout en sachant que tu n'es pas mieux » dit-elle tout en marquant une pause et en reprenant : « Cependant, je dois bien l'admettre, je suis une fille particulièrement têtue »conclut-elle, tout en parvenant à se maîtriser. La conversation dévia ensuite rapidement, d'une part en parlant du stage qu'elle ne ferait probablement pas au sein du ministère et d'autre part en abordant le sujet relatif à sa famille.
Elle continua ensuite à lui parler de ses transformations. En parallèle, la jeune femme apprit que Cilian portait quant à lui des chaînes afin de la maintenir dans une pièce et sur une ou plusieurs chaises. Elle se mit alors à penser qu'être enfermée là où son oncle et sa tante l'enfermait n'était peut-être pas si mal que ça. En même temps, la jeune femme apprit également que l'ancien poufsouffle se sentait de plus en plus mieux avant et après chaque pleine lune, ce qui l'encouragea un peu. À cet instant précis, elle l'enviait beaucoup. « Tu as mis du temps pour t'accepter tel que tu es ? » lui demanda-t-elle tout bonnement sans réfléchir.

Quelques instants plus tard, elle poursuivit à écouter ses conseils. C'était parfois beaucoup plus facile à dire qu'à faire. « c'est parfois beaucoup plus facile à dire qu'à faire. Parfois, j'ai beau cherché à m'isoler, il y a toujours un idiot pour venir m'enquiquiner et me provoquer. Tu fais quoi dans ce genre de situation, tu l'ignores et tu t'en vas ? Non car, vois-tu c'est plus ou moins problématique lorsque X ou Y personne décide d'insister » fit-elle tout bonnement tout en déviant quelque peu le regard. S'ensuivit, une petite mise en situation, elle ne put s'empêcher de sourire et d'y répondre « probablement très mal et encore je n'exagère pas les choses. Mais cela n'est pas prêt d'arriver, car je n'ai pas de petit ami » conclut-elle tout en regardant quelques instants sa montre, elle devrait bientôt retourner sur le chemin de travers pour la reprise de son stage.
made by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyMer 6 Juin - 20:07
Elle n'avait pas réagit violemment mais plutôt dans une attitude quelque peu blasée. Elle n'était pas encore prête à reconnaître ses torts même si elle admettait être têtue. C'était peu de le dire ! Scylla était ce genre de fille qui avait besoin d'être recadrée de temps en temps. Peut-être que ses parents adoptifs n'avaient pas été assez durs avec elle. La rouquine lui posa ensuite une question assez intéressante et pertinente. Dix points pour Serdaigle !

- Au début non. Je me sentais vraiment monstrueux et je vivais toujours dans la peur de mon père ce qui n'arrangeait rien mais petit à petit, après qu'il ait été enfermé à Azkaban, j'ai pris de plus en plus confiance. Oh je ne l'ai pas assumer totalement. Très peu de personne sont au courant de ma condition, juste le stricte nécessaire mais j'ai appris à accepter celui que j'étais. Je restais un sorcier, un humain. C'est une sorte de maladie après tout et je n'en suis pas responsable alors à quoi bon avoir honte ? A en juger par ton comportement, ce n'est pas tout à fait ton cas. Tu vis avec, mais tu ne l'accepte pas totalement, je me trompe ? Cela viendra ne t'inquiète pas. Il vaut mieux parfois ne pas l'assumer que l'assumer de trop et en parler aux mauvaises personnes.

Le jeune homme eut une pensée pour son ancienne et seule relation sentimentale qui avait échoué à cause de sa lycanthropie. Il avait pensé que c'était la bonne et lui avait révélé son secret ce qui lui avait valu de se faire plaquer sèchement. Chassant ses pensées de son esprit, il préféra rebondir directement sur les propos de la jeune femme.

- Éloigne toi le plus possible, immobilise le s'il le faut. L'important c'est que tu puisses fuir, l'important c'est toi car si tu arrives à te mettre en avant, ta colère et ton stress diminueront. Ha ben tiens ! Tu m'étonnes que tu es célibataire avec ton caractère de scroutt à pétard. A moins que tu ne souhaites tout simplement tenter de me séduire et que tout ça est un plan pour m'attirer dans tes filets ha ha ha !

Une boutade de plus. Néanmoins, il nota l'information du célibat dans un coin de sa tête. Bon ok elle était élève à Poudlard mais elle avait son petit charme et le Lestrange restait un séducteur né depuis sa dernière rupture. Bon, il n'allait pas tenter de la dévergonder pour autant étant donné qu'il avait décidé de la prendre sous son aile. Il remarqua que la rouqine observait sa montre. Le temps pressait sûrement avant qu'elle ne doive le quitter.

- Et oui le temps passe très vite en ma compagnie. Cela doit te changer tes petits dandys de Poudlard hein ha ha ha ! Allez finis ton verre, je vais te raccompagner jusqu'à ton lieu de stage pour m'assurer qu'aucun moldu ne vienne t'embêter. Cette fois tu me laisseras gérer d'accord ? Je suis là pour t'aider alors laisse moi faire et profite un peu de ma présence !

Le Lestrange vida son verre d'une traite et le posa sur la table. Il attendit que la rouquine fasse de même puis se leva et repoussa sa chaise. Il se pencha ensuite sur la table, approchant son visage près de celui de la Travers, juste à quelques centimètres. Il pouvait quasi sentir son souffle. C'était enivrant mais aussi amusant.

- Tu peux m'écrire quand tu veux mais n'inondes pas ma maison de courrier. Je ne voudrais pas que ma mère s'imagine des choses. Je vais t'aider à t'en sortir et à reprendre le contrôle, à devenir toi même !  Quoi que je t'apprécie comme tu es maintenant.

Le jeune homme se redressa alors, fier de sa petite réplique, attendant la réaction de son interlocutrice.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyLun 11 Juin - 20:46

La rue est à nous !
Scylla&Cilian

Après s'être adressée à son interlocuteur, Scylla entreprit de contempler pendant quelques instants le peu de boisson qui lui restait, tout en attendant patiemment une réponse du jeune homme. Quelques instants plus tard, la jeune Serdaigle entreprit de l'écouter attentivement. Plus elle l'écoutait et plus elle se rendait compte qu'il lui manquait de plus en plus d'expérience, mais également de patience. Elle apprit également qu'avec le temps, Cilian avait appris à vivre avec et à s'accepter comme il était, tout en étant lui aussi soutenu par ses proches. Rapidement, la conversation dévia. Il s'adressa rapidement à elle, en retour, Scylla se contenta de baisser légèrement son regard, et sans s'en rendre compte, la jeune femme entreprit également de rougir, non pas de timidité, mais de honte, car oui il avait parfaitement raison et ce sur toute la ligne : la Bleue et Bronze ne parvenait pas encore à s'accepter totalement.

Elle fut cependant quelque peu rassurée en l'entendant dire qu'il lui fallait tout comme lui du temps. Mais en avait-elle vraiment ? Dans quelques mois, Scylla ne serait non seulement plus à poudlard, mais elle serait probablement soit dans l'une des plus grandes universités du monde magique ou encore en apprentissage dans le monde du travail, elle entreprit instinctivement de s'en mordre les lèvres. Déjà qu'elle avait eu beaucoup de mal à décrocher ce stage, elle redoutait de plus en plus cette période qu'elle savait encore particulièrement flou et pleine d'incertitude. Son esprit divagua rapidement, mais elle revint rapidement à la réalité lorsqu'il lui prodigua quelques conseils. Elle ne put d'ailleurs s'empêcher de sourire et de lâcher un petit rire discret lorsqu'il évoqua son magnifique caractère explosif, elle s'empressa d'ailleurs de lui répondre et ce sur le même ton provocant qu'elle avait déjà pu employer quelques minutes plus tôt : « Tu t'ennuierai probablement sans ce caractère de scroutt à pétard comme tu dis, je me trompe ? Ou alors ton genre c'est plus les femmes qui font absolument tout ce qu'on leur dit et ce sans broncher et qui n'ont d'ailleurs que très peu de sujet de conversation » fit-elle avant de reprendre : « T'es vraiment un idiot lorsque tu veux, tu te fais des films, tu es toujours comme ça ? Non car je plains sincèrement ta petite copine » dit-elle sans la moindre vergogne son magnifique sourire d'ange aux lèvres.

Quelques instants plus tard alors que son verre était totalement vide, Scylla entreprit de regarder instinctivement l'heure sur sa montre. Il était presque 14 heures, elle devrait bientôt reprendre son stage. Alors qu'elle était en pleine réflexion, elle fut coupée par l'ancien Poufsouffle qui pouvait être très perspicace. « Est-ce que j'ai vraiment le choix ? » demanda-t-elle tout en connaissant pertinemment la réponse, elle reprit ensuite de plus belle : « Tu serais bien surpris par la nouvelle populace à Poudlard, même si je dois bien l'admettre, les garçons de Poudlard n'arrivent certainement pas à la cheville des garçons français ou encore bulgare » dit-elle tout en contemplant légèrement du coin de l'oeil et ce discrètement la réaction du tireur d'élite. Rapidement elle entreprit de se lever, elle ne remarqua d'ailleurs pas directement qu'il venait tout bonnement de se pencher et de lui murmurer quelque chose à l'oreille, cependant, ses sens de loup-garou eurent pour effet de lui faire entendre et ce distinctement tout ce qu'il venait de dire. Légèrement amusée, elle lui répondit alors : « Je vais me gêner, non plus sérieusement je te rassure, je ne t'harcellerai pas trop, tout du moins j'essayerai. Bon tu viens ? » lui dit-elle tout en commençant à se diriger comme si de rien n'était en direction de la porte de sortie, tout en ayant pris soin au préalable de déposer de la monnaie moldu qu'elle avait pu retrouver dans son sac.
made by black arrow

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] EmptyDim 17 Juin - 23:28
A en juger par le rouge qui s'affichait sur ses joues de lait, Scylla était mal à l'aise. Le Lestrange avait du voir juste et arriver à toucher un point sensible chez la jeune femme ce qui le fit quelque peu jubiler intérieurement. Il éclata ensuite de rire des suites de ses propos. Elle cherchait sans doute à le provoquer ou à obtenir une information sur sa personne de manière subtile. L'un dans l'autre, il s'en fichait éperdument.

- Les deux ont leurs propre intérêt. Cela dépend ce que l'on recherche. Et je suppose que tu veux savoir si je suis célibataire. La réponse est oui ... pour le moment. Ne t'empresses pas de poser ton c.v sur la pile. Tu n'as aucune chance, Scylla ha ha ha !

Et non elle n'avait pas le choix. Le Lestrange allait la surveiller autant pour la sécurité de la jeune femme que pour celles des moldus et éventuellement des sorciers. Fallait pas tenter le diable. Il émit un petit rire par rapport à sa provocation sur les garçons de Poudlard et les élèves étrangers. Elle ne l'avait pas citée, sans aucun doute, volontairement pour le faire tiquer mais cela le touchait en réalité à peine. Il avait suffisamment eut de conquêtes pour savoir ce qu'il valait. Elle lui confirma qu'elle ne le harcèlerait pas trop. Bizarrement l'ancien Poufsouffle pensait qu'elle n'était pas du genre à venir quémander des conseils et qu'elle devait estimer son problème suffisamment conséquent pour devoir faire confiance à un inconnu. A condition bien sûr qu'elle fasse vraiment appel à lui. Alors qu'elle se leva, le jeune homme la regarda se diriger vers la porte. Son regard se posa quelques instants sur sa taille fine et son postérieur avant de lever calmement en soupirant. Sortant de sa poche une de ses cartes de travail contenant son nom, prénom et ses deux lieux d'habitations générale, le jeune homme rejoint la position de Scylla et la glissa dans sa main.

- Et comme ça tu sauras toujours où me contacter et où me trouver quand tu es à Londres. Allez on va y aller avant que ton maître de stage se demande si tu ne l'as pas abandonné. Et pas d'agression sur moldu cette fois ! Je suis sûr que t'as un bon punch mais faut pas trop attirer l'attention.

Bientôt, il allait passer un peu de temps en compagnie de Thomas et il était convaincu qu'il lui parlerait de cette rencontre particulière, en occultant la partie loup-garou pour protéger la vie privée de la jeune femme et son secret. Entre poilus, on ne se balançait pas. Ouvrant la porte pour la Travers, le jeune homme la laissa passer devant. Calmement, il lui emboîta le pas et la suivit jusque du côté du monde des sorciers pour la guider à bon port. De temps à autre, il lui jeta un petits coups d’œil ou un sourire taquin et provocateur comme pour établir une certaine complicité, un certain début de confiance entre eux. Elle avait un caractère horrible,  une maladie incurable, une difficulté à gérer sa colère mais il avait de l'espoir. Lui même arrivait de mieux en mieux à se contrôler alors il n'y avait pas de raison pour qu'il ne puisse pas arriver à l'aider à faire de même.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
MessageSujet: Re: La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]   La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

La rue est à nous ! [Pv feat Scylla Travers]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» À nous les garçons [DVDRiP]Comédie
» [UploadHero] La Folie des grandeurs [DVDRiP]
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» La nuit nous appartient mon amour /!\Hentaï/!\ [Solo]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 0 [été 2022 - juin 2023]-