RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Anneau10

Partagez
 

 Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] EmptyMar 8 Nov - 21:25
I miss you
We've been here forever And here's the frozen fruit I could speak forever We are the poisoned youth • F.O.B - Centuries



Je faisais les cents pas dans le couloir interdit. Peu de personne osait s'aventurer ici. Sauf Jon et moi qui le connaissions par cœur. C'était un peu notre repère à tout les deux. J'avais posé mon sac dans un coin du couloir alors que les feux s'allumait et s'éteignait à mesure que je passais devant eux à mesure que je marchais et me retournait.

J'étais stressé. Cela se voyait. Depuis dimanche dernier, Jon et moi on ne se parlait pas. Enfin, je l'évitait ouvertement et notre altercation avec Skeeter a du monter jusqu'à ses oreilles. Cela n'arrangeait en rien à ma situation. Je jetais ma tête en arrière, fixant le plafond voûté, attendant que la porte veuille bien s'ouvrir pour laisser passer mon frère de cœur. Je soufflais une fois, deux fois, trois fois pour faire baisser la tension et le nœud qui se formait dans mon estomac. Comment allait il le prendre? Comment j'allais réagir? Il était rare que je m'excuse, je crois que je ne l'avais jamais fait avec une autre personne que Jonathan Peterson.

L'heure tournait alors que j'entendis la grande horloge de Poudlard sonner les quart d'heure qui défilait. J'étais peut être arriver tôt? Et si il ne venait pas? Je n'avais pas pris la peine de répondre à sa lettre. Il le savait bien. Si je lui ai dit que je venais, je venais. Point. Mais si il avait pris ça pour un défilement? Le trac continuer de monter en flèche. Comment lui dire, alors que j'avais honte de mes agissements à son égard? L'envie de me transformer en loup surgit et je luttais pour ne pas le faire. Si jamais quelqu'un me voyait, c'était foutu pour moi.

L'adrénaline fit place aux reste alors que je voulais juste fuir de ce couloir. Comment pourrais je prétendre être encore son ami alors que je n'avais fait que jouer avec lui? Que j'avais agis comme avec n'importe qui d'autre? Je m'arrêtais soudainement et fixa le mur où Jon s'était cogné le front. Je m'approchais lentement et effleura la trace de sang séché qui était sur le mur et soudain, le barrage céda. Une grimace déforma mon visage. De rage, de haine. Contre moi même. Quel connard j'étais...

Je frappais une fois le mur. Puis une deuxième fois. Au début la douleur ne fit pas sentir. Elle survint au troisième alors que je continuais à cogner le mur, vidant ma colère. Je m'arrêtais au bout d'un moment, essoufflé. Je posais mon front contre le mur et me retourna. Adossé ainsi, je glissais au sol alors que je m'assis contre le mur froid de pierre. Comment on en était arrivé là? J'étais qu'un imbécile. Je passais ma tête dans mes mains alors que je fermais les yeux, les phalanges rouges, égratignés et ouvertes à certains endroits. Pas étonnant que Jon se soit ouvert le front sur ce mur. Le mur de la vérité. Il portera ce nom. Il portera nos marques, peut être à jamais.

Je soupirais en calant ma tête et essaya de calmer ma respiration et essaya d'étouffer le sentiment de culpabilité qui m'envahissait à chaque fois que je pensais à lui. Quand la porte s'ouvrit enfin. Je ne bougeais pas d'un poil. Je ne pouvais pas.
© GASMASK


Dernière édition par Sebastian M. Baker le Mer 9 Nov - 14:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] EmptyMar 8 Nov - 22:20

Je te dois des excuses
- Seb & Jon -
Couloir interdit
Je n’étais pas concentré…Mais alors pas du tout…ça faisait quoi ? 2 jours ? 2 putain de jours qu’il me fuyait comme la peste, mais même moi je n’ai pas était aussi fuyant, je veux dire je l’ai évité quelques jours, mais je ne fuyais pas son regard ou autres, j’évitais juste une proximité qui me rendait confus. Le plus difficile pour moi c’est que Dimanche j’ai pris mon courage à deux mains pour lui avouer mon plus grand secret qu’il ose me dire qu’il y’a pas de problème qu’il en rit, qu’il soit si compréhensif, j’étais gêné mais heureux. Heureux de le retrouvé et voilà que quelques heures après j’ai tout fait foiré…Mais en même temps il m’avait donné l’autorisation…Aurais je mal compris ce jour là ? Peut être qu’il avait accepté juste par amitié et qu’en réfléchissant il s’était rendu compte que je le dégouté…Et depuis j’étais une vrai loque, je dormais mal, j’en foutais pas une en cours et je m’étais saoulé comme une cave à la tour d’Astronomie.

Pourtant j’ai une nouvelle fois pris mon courage à deux mains et j’ai envoyé un hibou à Seb…des mots simples, j’ai pris sur moi…Sebastian Baker est devenue au fil des années une véritable drogue pour moi et plus de deux jours sans ma drogue et voilà que je perdais tout…Kassie était venue me parler mais j’avais à peine tendu l’oreille, Suitton m’avait envoyé une pique mais mon regard fut si vide que même Kassie avait comprit que ça n’allais pas et elles étaient partie sans demandé leurs restes. Amélia n’avait rien dit, mon silence, mon teint pale et mes cernes avait parlé pour moi.

Je sais que t’aime pas quand j’fais ma maman mais han, Jonesy tu devrais lui demandé un tête à tête tu vois han ? Pour clarifié tout ça han ! Puis si il veut pas te parlé j’irais l’attrapé par l’oreille et je le trainerais jusqu’à toi han ! Fit Amélia en me fixant avec un air renfrogné.

J’avais simplement hoché la tête, sans réellement comprendre le sens de ses paroles, juste le mot « face a face », elle n’avait pas tord, je ne risqué rien en lui écrivant. Quand je reçu sa réponse sur le fait qu’on devait parler, j’hochais la tête devant le parchemin avant de répondre immédiatement. Mais rien en retour…Un doute m’absorba, viendra-t-il ? Après tout j’ai répondu comme un imbécile que j’avais un cours à rattrapé…Ce qui est vrai…J’avais séché le cours de soins aux créatures magiques car j’avais une migraine carabiné du a l’alcool de la veille…Et le pire dans tout ça c’est que le lundi soir après que Seb se soit tourné dans son lit en fermant les rideaux de son baldaquin, j’avais sortie une bouteille de mon sac pour la vidé entièrement..ça m’aide a dormir…Bref même ça il ne l’avait pas calculé.

Je terminais mon 4e rouleau de parchemin sur les créatures doté d’un venin a consonance médicale et le noua à la patte de Nocturnoir qui attendait gentiment sur le bord de la table en nettoyant ses plumes sous les yeux de Prongs qui se demandé si il devait lui sauté dessus maintenant ou attendre.

Passant une main sur mes yeux pour les frotter un peu et me réveillé, je posais un regard sur ma montre et vit que j’étais un peu en retard à « notre rdv », une boule se forma dans ma gorge. Je me levais, les mains dans les poches, je parcourus le couloir et monta les marches sans grandes convictions vu mon état de fatigue. En cet instant j’étais pas du tout un sex symbol loin de là. J’entrais dans le couloir interdit et tomba sur Sebastian, par terre, la tête dans les mains, je perçu la rougeur de ses poings et comprit que le mur en avait encore pris plein la tronche. Pour signaler ma présence je fis claquer la porte. J’aurais fait peur a Peeves vu ma tête d’enterrement, j’étais pale, des cernes souligné mon regard d’habitude si rieur, mes lèvres était desséché par l’alcool, j’étais vêtu d’un tee-shirt bleu pale et d’un jean troué aux genoux.

Quand il leva la tête vers moi je n’étais même pas inquiet de son état de stress. En fait je ne savais pas qu’il était ma au point lui aussi. J’étais dans mon monde, un monde ou le camé que je suis n’avait pas eu sa dose de crack sebastiniène et tombé dans un profond état catatonique. Le pire c’est qu’en étant dans cet état je ne savais pas que ça allait flingué d’avantage la culpabilité qui ressentais car même si j’avais pris l’infime décision de ne pas lui montré mes sentiments à son égard, de les enfouir au plus profonds de mon être, de le laissé se tapé mainte fille en serrant les points…Le pire c’est qu’en l’espace de jours une personne avait comprit et revenait clairement à la charge…Ryan….Et sans doutes que par dépit j’allais surement flanché vers le jeune homme dont le côté joueur, charmeur et manipulateur m’attirais grandement. Pourtant ma relation avec Seb était plus forte, trop encré dans mon âme et j’en était la preuve physique…Le simple fait de pas comprendre le pourquoi du comment et d’avoir été fuie aussi brutalement ça m’avait complètement retourné et anéantie au point de me laissé aller dans les méandres de mon âmes.

Ma gorge trop sèche réclamais à boire, je voulu me mordre la lèvre et je sentis une douleur lègére en arrachant la peau qui s’y trouvé, un gout de cuivre s’écoula dans ma gorge et je compris que je saignais…Je ne baissais pas les yeux, mon regard était quasi vide, sans émotions…Chose rare venant de moi. Sebastian me connaissait depuis mes 11 ans et jamais il n’avait vu ça car depuis des années il m’apportait joie, rire et malice et là en cet instant je n’étais qu’une coquille vide qui attendait sagement que son âme daigne de revenir pour pouvoir a nouveau vivre. Je n’étais même pas sortie, alors que demain on avait un test de recrutement pour les membres de l’équipe de Quidditch, et j’avais même pas pris la peine de jeté un œil à la liste j’étais tout bonnement l’ombre de moi-même. Je n’arrivais même pas à déchiffrer le visage de mon meilleur ami tellement j’étais à l’ouest..
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 1054 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] EmptyMar 8 Nov - 23:22
I miss you
We've been here forever And here's the frozen fruit I could speak forever We are the poisoned youth • F.O.B - Centuries



J'avais relevé la tête. La vue de Jon, aussi... détruit me fit culpabiliser encore plus. Je me relevais lentement le long du mur. Le regard vissé sur le sol, impossible de le regarder en face. Impossible de voir à quel point en deux jours il a put changer. Et comment certainement moi j'ai changé en agissant aussi impulsivement avec tout le monde.

Les deux jours loin de mon ami, de mon frère m'as fait réalisé que l'après Poudlard sera dur. La mâchoire serré, j'attendais qu'il parle. Qu'il me blâme. Qu'il m'en mette plein la tête. Qu'il agisse. Mais c'est comme si il était vide à l'intérieur. Je risquais un coup d’œil dans sa direction. Il semblait... vidé. Fatigué. Des cernes croulaient sous ses yeux comme si il n'avait pas dormi. Son teint avait blanchi et ses lèvres étaient craquelés. Je m'attardais sur ces dernières alors qu'il se la mordait, s'arrachant un peu bout de peau sans vraiment me voir. Peut être attendait il que je commence? Certainement.

J'ouvrais la bouche pour mieux la refermer tel un poisson dans l'eau alors que je soufflais. J'ignorais par où commencer. Je lui devait tant d'excuse. Je n'avais jamais été doué avec les mots. Et le poids de son regard noisette, d'ordinaire plein de malice, pétillant de bonheur, et maintenant éteint me donnait la nausée.

Alors je fis la chose la plus stupide, encore une fois qui passa dans mon esprit. J'avais besoin de mon frère de cœur. Alors, je franchis sans prévenir les quelques mètres qui nous séparaient et sans lui demander l'autorisation, sans lui demander quoi que se soit, je le pris dans mes bras, l'un autre de son cou, l'autre entourant son dos. Je fermais les yeux, le serrant un peu plus contre moi, enfouissant mon visage dans son cou alors que d'une voix cassée, je lui répétais.

-Je suis désolé...

Mais les mots moururent dans ma gorge, refusant de sortir. Je sentais ma voix défaillir alors que les larmes de culpabilité et de honte était prête à sortir.

-Je suis désolé de t'avoir fui. Je n'aurais jamais du.... Je n'aurais jamais du jouer avec ça.

Je le gardais contre moi. Même si il résisterait, même si au contraire, il m’enlacerai à son tour, je le gardais coûte que coûte contre moi. Sentir sa chaleur me fit souffler alors que je gardais mon nez dans son cou.

-J'ai été trop con. J'ai joué avec toi et je n'aurais jamais du... Pardonne moi.

Je sentais les larmes venir et je refusais qu'il voit ce spectacle minable. Je revenais la queue entre les jambes et ma fierté en pris un sacré coup sur le moment. Je desserrais le lien alors que je fermais les yeux refoulant en moi la colère que je ressentais. Elle était toujours présente et s'insinuait dans mes veines tel un poison. L'horreur quand je senti une goutte d'eau couler le long de ma joue. Je l'essuyais d'un geste rageur alors que je me tournais, levant la tête vers le plafond en soufflant pour décompresser. Je continuais mes propos, la tête toujours levé vers le plafond, le dos tourné à Jon pour qu'il ne voit pas mon visage.

-Je suis pitoyable. J'aurais du être là, j'aurai dû être à sa place...

Sa, faisait référence bien sur à Kassie. Les avoir vu discuter, avait déclencher l'altercation que j'avais eu avec Skeeter. Une jalousie maladive pris le dessus à ce moment et je serrais les poings.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] EmptyMar 8 Nov - 23:51

Je te dois des excuses
- Seb & Jon -
Couloir interdit
La seule que chose que j’arrivais à distinguer ce sont ces gestes, il se leva lentement, enfin je crois, vu mon état pour moi tout était au ralenti depuis quelques temps donc je saisissais à peine la force des choses, le moindre coup d’épaule me faisait titubé comme une feuille tombé d’un arbre. Le jeune homme en face de moi baissa les yeux au sol, encore une fois il fuyait mon regard. Ai-je l’air si effrayant ? Ouais certainement, au point que la prof de DFCM m’interpelle à la fin de son cours car elle s’inquiète. L’esprit embrumé par le manque de sommeil et surtout le manque que j’éprouvais à son égard me fit frissonner de peur.

Soudainement il me regarda, enfin, il ouvrit la bouche et je cru que des mots allait en sortir mais non il se prenait pour un poisson rouge et la referma aussitôt, ma gorge déjà bien sèche s’assécha d’avantage, tel une rivière suite à une forte cannicule. Je ne sentais plus rien, absolument rien et pourtant mon physique démontré tout le contraire, mon teint émacié, mes cernes, mon manque d’appétie…Ouais j’étais un camé, y’a pas d’autre mot.

Et l’impensable se produisit, il marcha jusqu’à moi, franchissant en quelques pas la distance qui nous séparé, un de ses bras autour de ma nuque et l’autre dans mon dos, je sentis son souffle chaud dans mon cou et un frisson me parcourut toute l’échine, mais soudainement une réaction chimique s’activa, lorsque mes narines sentirent son odeur, ce fut comme une bouffée d’oxygène, et pourtant je resté immobile, mon cerveau se réveilla doucement prenant en compte la dose de drogue qu’il venait de me procurer. Pendant cette courte période j’entendis comme un murmure, fermant les yeux quelques secondes, j’entendis alors plus distinctement. Il s’excusa…Sebastian qui s’excuse…Je suis vraiment à l’ouest et je suis surement entrain d’imaginer cette scène car c’est impossible, il ne s’excuse jamais…Mais JAMAIS ! C’est juste inimaginable, je sais je comprenais pas. Pourtant les mots qui sortez d’entre les lèvres de Sebastian était plus que compréhensible, enfin c’était des mots simples mais fort.

Son nez chatouillez doucement mon cou et en tant normal j’aurais sourit, voir rit car ça fait des chatouilles et ça m’aurait même fait ressentir un doux frisson de plaisir, mais en cet instant j’essuyais le contre coup et quand il cessa son étreinte j’étais encore immobile, il essuya une larme de rages et…Attendez une larme ? Ouais j’suis camé car je vois des trucs là…Puis il me tourna le dos, levant les yeux vers le plafond…Je comprend la vue du plafond était bien plus attirante que ma tête de zombie. Et je compris la suite de sa phrase…qu’il aurait du être à sa place, je savais qu’il parlait de Kassie, je tituba quelques peut et tenta d’avancé d’un pas pour lui parler mais l’effort fut difficile. Je posai alors ma main sur le mur pour me maintenir debout.

Surement pas ! Arrivais je à articuler d’une voix rauque, cette voix qu’on les mecs après une forte cuite. Ta décidemment rien compris… Mumurais je le regard posé sur son dos. Secouant la tête pour tenté d’avoir les yeux en face des trous, je fis un pas vers lui et posa mon menton sur son épaule. Elle a beau être là, sans toi je dépérie complètement…espèce d’imbécileMurmurais je.

Voilà c’était dit, si ça il comprenait pas je pouvais pas faire mieux dans mon état, surtout que si il venait a bougé j’allais surement me cassé la geule sur le postérieur vu mon état.
.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 591 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] EmptyMer 9 Nov - 14:40
I miss you
We've been here forever And here's the frozen fruit I could speak forever We are the poisoned youth • F.O.B - Centuries


J'étais toujours de dos à fixer le plafond, mes cheveux mi longs, tombant sur ma nuque. Je soupirais en fermant les yeux. Il n'avait pas dit un mot jusqu'à ce que sa voix résonne dans le couloir. Une voix plus rauque qu'à l'ordinaire. Comme si elle n'avait pas parlé depuis longtemps. Ou trop sèche pour pouvoir parler correctement. Je baissais la tête alors que ses premiers mots résonnèrent comme une menace.

"Surement pas." Comment aurais je put prendre ses mots. Comme si finalement, je n'avais été rien. J'accusais le coup en silence alors que les phalanges de mes doigts blanchissait dangereusement. Quand je sentis son souffle près de mon oreille. Sa tête posé sur mon épaule, derrière moi. Il semblait se soutenir de tout son poids.

Je tournais la tête légèrement pour être près de son visage, mes yeux posaient et mille et une questions. Je le fixais alors qu'il reprit la parole, d'une voix lasse. Espèce d'imbécile... Un petit sourire en coin de lèvres naquit face à l'insulte. Oui,je l'étais. Mon regard devint doux alors que je cherchais son regard. Je ne bougeais pas, ne voulant pas rompre le contact et lui répondit, d'une même voix murmuré et grave.

-A croire que tu m'apprécie pour ma stupidité hein?

Je ne savais quoi trop répondre. J'ignorais comment réagir. J'avais l'esprit plus léger de lui avoir dit ce que j'avais sur le cœur et le fait qu'il ne semblait pas m'en vouloir me soulagea vraiment sur le moment. Je me retournais mais il semblait vraiment se reposer sur moi et commença à basculer en arrière.

Je le rattrapais de justesse par le bras en basculant en arrière pour que lui même bascule vers l'avant. Je le rattrapais au épaules et le cala contre moi. Je fronçais les sourcils inquiet pour le coup. Jon ne perdait jamais l'équilibre. Il était un bon joueur de Quidditch. Très bon même et si il n'avait pas d'équilibre, jamais il ne pourrait tenir sur un balai. Donc il devait être dans un état plus grave que je ne le pensais.

-Je t'emmène à l'infirmerie.

Ma voix était sans appel. Ce n'était pas une consigne, c'était déterminé.

-Dans quel état tu t'es mis...

J'avais murmuré ses mots plus pour moi que pour lui alors que je l'obligeais à monter sur mon do. Je lançais un Accio sur nos affaires et les rattrapa avant de les poser sur mes épaules, la tête de Jon, calé contre la mienne, ses bras ballants devant moi. Il ne pesait pas lourd et je redoutais qu'il n'ai pas mangé pendant ces deux derniers jours. Je grognais encore alors que j'ouvris la porte et sortit dans le couloir. Il était tard et le couvre feu devait déjà être dépassé. Tant pis,je dirais que je viendrais des cachots, elle ne pose jamais trop de questions généralement.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
MessageSujet: Re: Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]   Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Je te dois des excuses... || Ft. Jonathan Peterson [terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un nouveau logis...[hentaï /terminé]
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]
» Une après-midi tranquille ? [PV Yuko] [Hentaï] [terminé]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-