RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -40%
-40% sur Nike React Infinity Run Flyknit 2
Voir le deal
95.97 €

Partagez
 

 First Lesson (Suitton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyMer 16 Nov - 19:27

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
La vie est un éternel recommencement a ce qu’on dit…J’ai des doutes sur cette citation, de nombreuses citations font partie de ma vie et c’est mon père qui en est très friand contrairement à ma mère qui est plus…centré ? Sur les choses de la vie. J’avais donné ma parole a Suitton Skeeter que je lui enseignerai à être a peut près potable sur un balai. Par Merlin croyez moi c’est pas une mince affaire, non pas qu’elle n’en soit pas capable, loin de moi cette idée, elle a assez de volonté pour ça, voir même pour déplacé le château par la pensée si elle le voulait. Quoi qu’il en soit le plus difficile c’est de la supporter. Elle me voue une haine sans borne. La raison ? Bah Kassie Blackhole…Le fait que j’apprécie la vert argent que je considère comme une sorte de seconde sœur, même si ses manies provocantes sont parfois très attirantes, le lien que j’éprouve envers elle ne me permet pas de flanché en ce sens. Quoi qu’il en soit voir sa sœur de cœur avec moi mettait la futur journaliste dans une rage folle et elle me le faisait sentir chaque fois qu’elle me voyait.

N’importe lequel de ses souffres douleurs se serait délecté d’une telle situation, faire main basse sur la princesses des vipères en lui collant en balai entre ses fines gambettes…Même Seb aurait adoré la faire souffrir et la maltraité, il a toujours eu un coté sombre…Quand a Amélia…Non Amélia l’aurait assommé à coup de paroles et de toute manière Amélia est pas doué sur un balai…d’après elle la fonction du balai c’est celle du ménage…Je vous jure…Les filles ! Qu’importe je ne suis pas comme ça, la dernière fois j’ai perdu mon sang-froid mais en même temps ces derniers jours j’étais complètement…à la masse !

J’étais en tenue, j’avais mis mon meilleur de l’équipe pour être plus à l’aise, mais encore une fois j’avais du caché quelques chose a Seb, car le jeune homme aurait forcement jubilé sur place, pour lui la blondinette était un serpent à abattre, alors que j’étais déjà sur mon balai pour faire quelques tours de terrains, je vis la silhouette de la demoiselle qui arrivé au loin, je soupirais doucement comme pour me donné de la contenance et du courage, je me dirigeais vers le sol et atterrit avec délicatesse, presque gracieusement. A dire vrai sur une balai j’étais une tout autre personne, ça me donnait un autre visage, une autre compréhension de la chose, une sagesse, une ardeur, une autorité, une fermeté, une confiance en moi des plus totale.

Bonsoir Skeeter !Dis je avec un léger sourire, avant de la regardé.

Elle avait vêtu une tenue pas trop… « miss » ce qui était des plus agréable, je savais que j’allais avoir droit à son éternel voix aigue, mais je devais prendre sur moi et faire mon maximum pour ce premier cours.

Bien on va commencer, alors tu connais la façon d’enfourché ton balai et celle pour décollé, je t’attend dans les airs !Dis je avec douceur tout en reprenant ma position pour repartir dans les airs

L’air frais me fouetté le visage et je me sentais revivre, j’aimais la vue que procuré cette position j’aurais pu virevolté comme un fou dans les airs, mais je n’étais pas là pour m’amuser mais pour enseigné et donné des cours a une peste pareille me donnera l’occasion de savoir si oui ou non ce métier est fait pour moi.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyVen 18 Nov - 0:22

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
La journée s'était plutôt bien passée. J'avais essayé de croiser Baker pour voir dans quel état il était après l'envoi de mes deux hiboux anonymes. Il m'avait cherchée la dernière fois, me poussant sur le côté, me parlant comme si j'étais n'importe qui alors que j'étais tout de même Sutton Skeeter. Personne ne me parlait ainsi impunément. Et j'avais décidé d'y aller fort. J'ignorais totalement si Baker était en couple actuellement, s'il avait déjà eu une petite amie ou même s'il était gay, mais j'étais persuadée que le fait qu'il ait un ou une admiratrice secrète le perturberait, ne serait-ce qu'un peu.

Bref, je n'avais hélas pas pu le voir et je n'avais rien de prévu dans ma soirée. Je décidais donc d'envoyer à Peterson un hibou afin qu'il me donne un cours de balai. C'était difficile pour moi d'admettre que j'avais besoin de lui. Ce blaireau ... Je l'avais tellement pourri depuis qu'il s'était rapproché de Kassie que jamais je n'aurais pensé me rabaisser à cela. Car pour moi, c'était de la faiblesse. Jonathan n'était pas du tout le genre de personne que je côtoyais, peut-être à tort. Mais que voulez-vous, on ne change pas une Skeeter, voyez donc ma mère !

J'avais donc enfilé un survêtement, chose que je ne faisais quasiment jamais, sauf pour monter sur un balai. Autant vous dire que ce survêtement ressemblait à un sou neuf puisque ma mère m'en rachetait un chaque année et que cela faisait quatre ans que je n'étais pas montée sur cet objet de malheur, si on omet la dernière fois. J'enfilais des baskets, que je haïssais autant que le survêtement et les balais, et je me faufilais en dehors des dortoirs, puis de la salle commune, pour remonter vers le hall de Poudlard et pouvoir me faufiler à l'extérieur.

C'est avec une boule au ventre que je me dirigeais vers le terrain de quidditch. Autant dire que monter sur un balai ne me procurait aucune joie, aucun plaisir. Mais je devais vraiment me mettre en tête que je le faisais pour Kas'. Le plus difficile serait sûrement d'écouter Peterson sans broncher, comme je le lui avais promis. Si je pouvais être une garce, j'étais surtout une femme de paroles, et j'avais serré la main du joueur de quidditch.

Arrivée sur le terrain, le jeune homme me salua.

"Bonsoir Peterson."

Je tentais même de ne pas être froide. Bon, j'allais devoir enfourcher le balai et venir le rejoindre. C'était pas gagné. Je le regardais s'envoler, me demandant comment on pouvait faire cela avec autant de facilité. Je passais ma jambe par dessus l'objet de malheur, puis je fermais les yeux. Tapant légèrement du pied, je sentis que je me détachais du sol, sans ouvrir les yeux.

"Je fais quoi maintenant Peterson ? Oula ... Oula ..."

Sous mon stress, le balai se mettait à trembler et montait en zigzagant

words: 522 (c) made by panic!attack



Dernière édition par Sutton G. Skeeter le Ven 18 Nov - 21:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyVen 18 Nov - 11:49

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
C’était tellement plaisant d’être dans les airs, oh bien évidemment je sais que beaucoup de personne ne sont pas fan de ce « moyen » de locomotion mais moi…Soupirant d’aise sur mon balai, j’avais pu acquérir un bon balai, une grande partie de mon salaire d’été y était passé je l’admet mais en tant que Capitaine de l’équipe je me devais d’être présentable au maximum sait on jamais si un membre important du ministère des sports passe par là…Ou peut être une journaliste sportive reconnu qui pourra décelé chez moi mon talent. Non je ne me prends pas la tête, je suis réaliste pour une fois, je sais que j’ai un talent certains pour le vol.

Contrairement à cette créature qui regarde le balai comme si c’était un veracrasse fluo à paillette, j’eu un bref sourire et me repris, pas de moquerie Jon, tu l’as promis, puis elle fait ça pour Kass’ est franchement je trouvais ça totalement adorable. Oh certes, le mot adorable ajouté a miss Skeeter ça fait rarement bon ménage mais que voulez vous c’est ma façon de voir les choses. Et de plus c’est un secret de plus que je garde envers Sebastian. Et je vois bien dans ses yeux métallique qu’il à vite vu que je lui caché certaines chose, il doit forcement pensé que je n’ai plus confiance en lui, cette pensée me fit baissé les yeux brièvement vers le sol, mais je ne pouvais pas lui dire…Après la dispute qu’il a eu avec la princesse vipère je ne pouvais pas arrivé comme un lutin de Cornouaille sur un plat de ragout et annonçant que certains soirs je m’évade du dortoir pour donné des cours de vol a Skeeter, non je préfère qu’il pense que j’ai une aventure…Pathétique n’est ce pas ? Mais au moins ça sous entend que je vais mieux.

Mon regard se posa sur la demoiselle qui avait décollé tant bien que mal, ne lui avais je pas dit d’imaginé que le balai est un charmant cheval ? Ah oui j’oubliais l’imagination n’est pas le fort de la blondinette, quel comble pour une journaliste par Merlin.

C’est parce que tu appréhende trop !Dis je avec douceur, mêlant mes mots a un sourire bienveillant, je m’approchais d’elle. Contrôle ta respiration, main ferme sur le manche, lève la tête…là c’est très bien !Conseillais je tout en l’encourageant.

J’avais presque de la peine pour elle, la voir essayé tant bien que mal et surtout se contenir de ne pas m’insulter a tout bout de champs, évidemment je savais qu’elle aurait du mal à tenir, mais je saluais grandement ses efforts, que ce soit en terme de mot ou en terme de volonté pour tenir sur le balai.

Je ne me moque pas de toi Skeeter loin de là mais crois moi tu te débrouille mieux que certaines personnes ! Dis je avec douceur tout en me posant près d’elle. Tu es une jeune femme pleine d’assurance d’habitude alors fait de même sur ce balai !Ajoutais je avec plus d’aplomb.

Comme pour la réveillé un peu, je ne voulais pas la poussé à bout loin de là, juste lui redonné la confiance en elle qu’elle à perdu entre le sol et les airs.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyVen 18 Nov - 23:49

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Oula ... Bon, j'ai beau avoir les yeux fermés, je sens bien que ce fichu balai est en train de n'en faire qu'à sa tête. Et je refuse d'ouvrir mes yeux. Au moins, si je tombe, je ne verrais pas le sol s'approcher à vitesse grand V. Je suis certaine d'être déjà à une centaine de mètres de hauteur alors qu'en fait, je suis même pas à une dizaine. Mais que voulez-vous, quand on a peur, on ne se contrôle pas. Je tentais pourtant d'utiliser les histoires d'imagination, mais le cheval, ça ne fonctionne pas vraiment à ce moment-là.

Peterson s'adresse à moi d'une voix étrangement douce. J'en suis étonnée, et j'arrive même à ne pas me moquer de lui. En même temps, vu que je m'imagine au bord de la mort si je tombe de mon balai, j'imagine aussi qu'il a ma vie entre ses mains. Il me parle alors de respiration, et je glisse un:

"Ma mère m'a appris une technique moldue de respiration de yoga. C'est pareil ?"

Je me concentre alors sur ma respiration. J'inspire en gonflant le ventre, puis je souffle comme si je soufflais dans une paille. Je me sens me détendre, et je resserre ma main sur le manche. Je sens alors le balai se stabiliser, mais mes yeux sont toujours fermés.

"Ca ne bouge plus ... Ca ne bouge plus Peterson ! Mais ... On est à combien de mètres ? J'ai peur d'ouvrir les yeux ... Je risquerai de tomber."

Je ne me reconnais plus. Bon, Sut', tu ne peux pas non plus être trop agréable avec ce garçon que tu as détesté pendant tant d'années, non ? Je me rattraperai dans le château, la journée, parce que là, imaginons que je le vexe, il pourrait se sauver et me laisser là, à des milliers de kilomètres de hauteur. Comment ça j'exagère un peu ? Genre moi, Sutton Skeeter, je suis dans l'excès ? Non, je ne vous crois pas. Et oui, je suis de mauvaise foi.

"J'en reviens pas ... Pourquoi j'ai accepté ça ... Kas' est folle d'aimer ça."

A chaque fois que je parle, j'oublie ma respiration, et je sens le balai trembler de nouveau. Mais je recommence à me concentrer sur ma respiration. Une question me vient alors à l'esprit:

"C'est quoi ton objectif pour ce cours ?"

Ben oui, histoire que je sache quand ce calvaire allait cesser. Bon, s'il me sort que ce sera quand je saurais le suivre, nous risquons d'y passer plusieurs jours. Avec un peu de chance, il va me dire que c'est bon, que c'était juste une histoire de stabiliser le balai. Par Merlin, heureusement que personne ne nous voit. J'ai beau faire cela pour Kas', je me trouverais bien idiote si quelqu'un venait à propager cela dans le château. Sutton Skeeter a besoin de Jonathan Peterson et elle ressemble à une grenouille sur une boite d'alumette lorsqu'elle est sur un balai ...

words: 532 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyLun 21 Nov - 11:12

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Elle avait vraiment l’air mal à l’aise sur ce balai et franchement j’étais stupéfait, n’importe qui verrait les signes, elle tremblait, sa voix si assuré d’habitude était plus aigue que jamais, et la tonalité de sa voix semblait presque incompatible avec son caractère d’origine, mais la blondinette ravalé aussi bien sa fierté que sa bienséance pour faire plaisir a Kassie. Du coup ça me motivé d’avantage pour augmenté mon taux de patience et resté le plus calme et le plus professionnel possible. C’est donc pour cela que je parlais d’une voix calme, donnant des conseils précis et quand la blondinette parla de technique de Yoga moldu, j’haussais un sourcil et hocha la tête. J’y connaissais pas grand-chose, ma mère à beau être né moldue elle ne parlait que très rarement de sa famille et des « choses » moldues qu’elle a peut être connu dans sa jeunesse. Mais apparemment la technique de respiration porta ses fruits, quelques secondes, car dès qu’elle ouvrait la bouche elle se mettait à tremblé.

Il fallait vraiment qu’elle se calme, j’aimerais réellement la mettre à l’aise sur un balai, et ça ne sera pas une chose aisé, mais si elle veut réellement laissée Kass’ bouche bée il fallait qu’elle donne l’illusion qu’être sur un balai était une chose toute simple que Sketter pouvait se permettre aussi bien que d’écrire un article.

Calme toi, ça se stabilise c’est tout à fait normal ça prouve que tu maintiens ta respiration de la bonne façon ! Et n’aie pas peur, même si tu ne me fais pas confiance je ne te laisserais pas tombé !Ajoutais je d’une voix assuré et calme.Et si tu n’ouvre pas les yeux tu ne pourra pas te guidé correctement ! Tu ne craint rien !Repris je une nouvelle fois avec douceur.

Elle faisait presque pitié, mais je savais qu’en dehors de ces cours particuliers elle allait se montré invivable comme à son habitude et surtout pour prouvé qu’elle me détesté toujours autant.

Kass aime sentir le vent dans ses cheveux, de voir le monde en hauteur, que le paysage se transforme en un tourbillon de couleur quand elle file comme le vent !Répondis je la tête sur le côté avec un sourire. Même toi Skeeter je suis persuadé que voir les autres d’en haut te fera le plus grand bien !Terminais je avec un sourire amusé.

Après tout elle prenait parfois les autres de hauts, alors être sur un balai et voir la racaille de poudlard qui s’amassent comme des larves en bas lui procurerait surement un sentiment de puissance. Mais pour cela il faudrait que mademoiselle se calme.

Mon objectif principal pour ce cours c’est que tu arrive à faires des mouvements simples, comme avancer, monté et descendre ! ça peut te paraitre trop basique j’en conviens mais je pense qu’en vue de ta peur bleue d’ouvrir les yeux en décollant et ton malaise quand tu ne bouge pas je pense que ça devrait largement suffire !Dis je sur un ton déterminé et sérieux.

Evidemment j’avais peur qu’elle le prenne mal, mais c’était sincère, la demoiselle avait une peur bleue, alors que ça devait faire dix bonne minutes que mon propre balai ne bougeait plus d’un pouce.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyLun 21 Nov - 15:11

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Ma mère m'a toujours appris quelques techniques moldues, qui pouvaient toujours servir au cas où la magie ne pouvait pas m'aider. Le détachant que j'avais utilisé dans le Poudlard express en était un exemple, puisque je ne maîtrisais pas encore parfaitement les sortilèges de nettoyage. La respiration moldue en était une autre. Ils l'utilisaient à la fois au sport, dans des moments de stress et même lors de l'accouchement ! Cette façon de respirer leur permettait de contrôler davantage la douleur. J'étais parfois subjuguée de voir comment les moldus parvenaient à trouver des moyen de palier le manque de magie.

J'utilisais donc cette fameuse technique pour tenter de contrôler ma peur sur le balai. Mais Peterson me disait clairement qu'il allait falloir que j'ouvre les yeux. Il comprenait donc ce qui me faisait bien plus peur. Etait-ce réellement la hauteur ? Je n'avais pas le vertige, ce n'était pas du tout une de mes peurs. En effet, j'étais capable de maîtriser mon corps, et j'étais donc capable de rester stoïque face au vide. Le problème dans notre situation, c'était que je ne contrôlais pas du tout mon corps. Pas le moins du monde ... J'avais donc extrêmement peur de me retrouver dans le vide, sans rien avoir demandé.

"J'ai peur d'être destabilisée si j'ouvre les yeux ... Tu ne m'as pas dit à combien de mètres on était ! Cent ? Deux cent ?"

Bon, je n'étais franchement pas super agréable quand je lui parlais ainsi, mais avec mon angoisse, je ne parvenais pas à être plus ... enfin moins ... moins moi quoi ! Il avait beau me dire qu'il ne me laisserait pas tomber, je ne faisais pas confiance à Peterson. J'avais été tellement odieuse avec lui que j'avais toujours en tête qu'il pouvait se venger. Après tout, n'était-ce pas ce que moi je ferais ? Si, bien évidemment ... Mais tout le monde n'est pas aussi calculateur que Sutton Skeeter.

Il m'expliqua alors ce que Kas' aimait dans le fait de voler sur un balai. Je comprenais ... Voir le monde de haut, pouvoir l'observer ainsi et sentir les gens tout petits en-dessous de nous, cela pouvait être une sorte de plaisir. Mais je ne me sentais pas à l'aise sur un balai. Puis, franchement, c'est inconfortable non ? Ils ne peuvent pas faire un balai avec un siège bien molletonné pour poser mes royales fesses ? Non ... Je n'en avais jamais vu durant mon shopping sur le chemin de traverse. C'est donc toujours les yeux fermés que je lui répondis:

"Ah non mais là je suis d'accord. Ca doit être super sympa, je ne dis pas l'inverse, mais il n'est jamais venu à l'idée des fabricants de balais de faire des balais tout confort ? Parce que ça fait un peu mal aux fesses ton truc là !"

Il m'expliqua alors que l'objectif était de me faire des gestes basiques. Un léger rire ironique s'échappa alors de mes lèvres:

"T'es conscient qu'on risque d'y passer la nuit ? Pour toi c'est eut-être du basique, mais pour moi, c'est un challenge, Peterson ! Bon, déjà, ouvrir les yeux. Ne te moque pas et laisse-moi le temps."

Je tentais alors de nouveau la technique de respiration moldue. Lorsque je me sentis bien calme, j'ouvris doucement un oeil, voyant devant moi Peterson. Bon ... L'autre maintenant ! Respire, Sut' ... Souffle ... Voilà ... L'autre oeil ... Ne regarde pas vers le bas, surtout pas !

words: 617 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyLun 21 Nov - 16:23

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Peur d’être déstabilisé ? En ouvrant les yeux ? J’haussais un sourcil amusé et parut réfléchir quelque peut. Non ouvrir les yeux ne peux perturber un équilibre même fragile. Certes je n’ai pas répondu a sa question et franchement je ne sais pas trop à combien de mètre on est, et franchement si je lui dit à combien on est, elle va paniqué ! Et franchement vu sa peur bleue j’ai des doutes sur le fait que de savoir la distance air/sol l’aide réellement.

Franchement je sais pas trop mais c’est pas important Skeeter, l’important c’est que tu vole !Répondis je avec douceur et amusement.

C’est vrai, comme les vilaines sorcières dans les contes, la vilaine Skeeter sur son balai, je tentais de ne pas rire en ayant cette image en tête, secouant quelque peut ma petite tête pour retiré tout pensée hilare et surtout en me promettant de ne pas en dire un mot a Sebastian, de toute manière notre relation s’était amoindrit ces derniers temps et je n’avais plus envie d’être proche de lui ça me faisait trop mal.

Mais la sorcière me parla de sa compréhension pour Kass et le vol en balai, j’eu un sourire amusé quand elle parla de confort et je passai une main dans ma chevelure.

Mmh c’est pas idiot ! Je dois avouer qu’un balai avec un siège est une bonne idée, tu devrait faire breveté l’idée !Répondis je avec sincérité. Non franchement je suis sérieux c’est une super idée ! Tu gagnerais pas mal de gallions !Fis je avec sérieux.

Franchement ça serait super, un balai avec un siège pour ces mesdames aux fesses si délicates, j’eu un sourire malicieux, franchement c’est une idée a creusé. Elle pointa du doigt mes objectifs et j’eu un nouveau sourire, il est vrai que mes conseils seront basiques pour n’importe qui mais pour Skeeter c’était un vrai challenge.

Alors on y passera la nuit c’est pas un problème !Répondis je avec franchise et détermination. Et je ne moque pas, prend le temps qu’il te faudra !Ajoutais je alors qu’elle mettait toute sa détermination dans la simple action d’ouvrir les yeux.

Je me mis plus près d’elle, au cas où sa peur de tombé se manifesterais et qu’elle perde l’équilibre, j’ai promis que je ne la laisserais pas tombé, donc je suis prêt, je vis un œil s’ouvrir et mon visage resta calme et impassible, tandis qu’elle tentait d’ouvrir l’autre.

C’est très bien Skeeter, prend ton temps !Murmurais je pour ne pas la déstabilisé.

Et sans m’en rendre compte, j’avais avancé une main comme pour l’attraper en plein vol si le pire venait à arriver, bien évidemment j’espérais qu’elle réussisse et je savais qu’elle en était capable, Skeeter avait de nombreux défauts mais elle était déterminée et j’étais certain que sa détermination lui sauverait la mise et lui permettra de tenir sur ce balai pour le moins inconfortable, même si personnellement je m’étais habitué et quand on sait se tenir dessus ça deviens assez confortable à la longue.

Tu es prête pour la suite ?Demandais je la voix encore basse comme pour ne pas la brusqué.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyJeu 24 Nov - 12:09

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Pas important ? Pourtant il y a tout de même une différence entre être à trois mètres de hauteur ou être à cent, non ? Remarque, même à trois mètres on peut se faire mal. Disons que la principale différence est surtout la probabilité de survie sur cette chute. A trois mètres, je risquerais d'avoir quelques côtes cassées, pas mal d'égratignures et, si je tombe sur le visage, je risquerais de voir cette parfaite création de ma mère tristement abîmée. Finalement, la mort de la deuxième chute serait peut-être préférable, non ? Euh, Sutton, tu crois vraiment que c'est le moment de penser à cela alors que tu apprends à monter sur un balai ? Non ... C'est même la pire manière qu'il soit de se rassurer !

"Parce que je ne suis pas en train de voler là ? Tu crois que je fais quoi, du tricot ?"

Chassez le naturel, il revient au galop. La peur me rendait de nouveau très désagréable, et j'avais du mal à supporter le fait que Peterson ne réponde pas à ma question. Ben oui, je suis une princesse, on ne snobe pas mes interrogations de cette façon ! Mais bon, dans les airs, Peterson était clairement le maître et je n'avais pas le choix. Donc je faisais certes une petite réflexion, mais je m'arrêtais là. Je n'étais pas folle, si le jeune homme se vexait, il pouvait me laisser là, et je serais clairement dans la panade !

Une bonne idée ? Je n'étais pas une spécialiste du balai, mais je supposais que si cela n'avait pas été fait, c'était que ce n'était pas possible. Vous n'allez pas me dire que les fabricants de balai n'ont jamais pensé au confort ? Remarque ... Le balai est principalement fait pour le quidditch, et autant dire qu'un magnifique siège molletonné risquait de rendre l'objet moins rapide et donc inutile pour le sport.

"Je te laisse l'idée si tu veux. Je doute que ça fonctionne. On ne pense qu'au quidditch et pas aux balades."

Je ne savais pas si le poufsouffle se moquait de moi ou s'il était sincère, mais à mes yeux, mon idée était peu intéressante. Mis à part moi, qui achèterait ce genre d'objet ?

Le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il avait de la patience le capitaine de l'équipe des blaireaux ! Et c'était une qualité que je n'avais pas. Autant vous dire que pour ma part, on ne risquait pas de passer la nuit dans les airs. Suivant ses conseils et ses encouragements, je finis par ouvrir doucement les yeux. L'un, puis l'autre, toujours en respirant comme ma mère me l'avait appris. Une fois que ces derniers furent ouverts, j'entendis Jonathan me demander si j'étais prête. J'hochais doucement la tête, n'osant pas parler, de peur de perdre ma respiration. Mes mains étaient un peu crispés sur le balai et je m'obligeais à ne pas baisser le regard. Je savais que voir le vide me destabiliserait. Quelle allait être la prochaine étape ?

words: 538 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyJeu 24 Nov - 14:43

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Pourquoi elle parle de tricot ? Elle veut ma peau ? Non sil te plait fait pas ça ! Je t’en pris NON ! Et merde…je la vois, elle est là…l’image de princesse suitton sur son siège royal vert et argent, le regard plissé, la langue sortie en signe de concentration, le tout armé d’une paire d’aiguille à tricoter pendant qu’un chat moche et plumé joue avec une pelote de laine vert criard…Ne pas rire, ne pas rire, NE PAS RIRE ! Pense a un truc triste, un truc qui te fais pas rire…La réaction de Seb quand je lui ai touché la joue. Et voilà réaction du cœur effectué, plus envie de rire.

Bon revenons a nos niffleurs, la demoiselle est redevenue aussi agréable qu’un dragon a qui ont pris un œuf car elle est dans une phase de peur bleue et franchement je ne vois pas comment je peux la rassurer d’avantage, après tout surmonté une peur c’est quelque chose de difficile et je peux le comprendre il m’a fallut du temps pour surmonté l’une des miennes et pourtant je l’ai prise en pleine tronche y’a pas longtemps. Et une fois encore j’ai fais la concession ultime en enfermant tout ça.

Skeeter m’annonça qu’elle me laissait l’idée, elle devait croire que je me moquais d’elle, et pourtant ce n’était pas le cas, si on développe la ligne de manière concrète et avec une bonne publicité, le balai peut devenir un moyen de locomotion et équipé d’un siège, d’une petite paire de rétroviseur, ça peut devenir fort intéressant, on peut même créé une ligne pour femme d’affaire, avec un encart pour posé des dossiers ou un siège enfant ? L’idée me plaisait réellement, j’étais persuadé que ça pouvait marcher.

Merci et ça serait un honneur que tu sois celle qui m’interview si ça devient un vrai succès !Dis je le plus sérieusement du monde.

Oui je suis fou, j’en ai jamais douté, mais je suis aussi très réaliste, la demoiselle est doué avec les mots comme sa mère et je suis certain qu’elle fera une belle carrière dans le journalisme et peut être que mes propos vont un peu la détendre.

Quoi qu’il en soit, je mettais en avant une de mes plus grandes qualité, la patience et merlin il en faut avec la blondinette, j’attendais donc doucement qu’elle ouvre les yeux et quand ce fut le cas, je lisais dans ses yeux que la peur était toujours présente. Elle hocha doucement la tête à ma demande. Je lui fis un sourire encourageant et me mis dans le même sens qu’elle, pour lui montré comment on avance. Mais lui faire tourné la tête était pas une bonne idée vu sa peur, alors je revins en face d’elle et me mis dans une position plus adapté, afin qu’elle me voit complètement et qu’elle puisse manœuvrer en même temps.

C’est très bien Suitton, tu vas maintenant te courber en avant très doucement, tu garde les mains bien serré sur le manche, relâche doucement la pression sur tes jambes, tu ne glisseras pas ne t’en fais pas ! Regarde !Dis je, je me mis en position sur le balai, montrant les étapes que je venais de dicté, une par une comme un ralenti . Et le balai avança doucement, avec fluidité. Puis je revins dans ma position initiale. Prend ton temps, on peut faire chaque étapes autant de fois que tu le voudra et si tu as peur que le balai parte vite, je suis là, juste devant toi et j’empêcherais l’accident !Repris je avec douceur.

Si elle avait un peu confiance en moi elle serait peut être plus à l’aise mais que voulez vous, elle ne m’apprécie pas, personnellement je n’ai rien contre elle, même si elle est désagréable, je suis certain que si elle est amie avec Kass c’est qu’elle peut pas être aussi méchante qu’elle en l’air. Ma mère me dirait que je suis comme mon père, trop gentil voir trop naïf, mais qu’importe, si la naïveté c’est accepté les autres tel qu’ils sont alors je veux bien resté comme tel.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptySam 26 Nov - 11:03

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Comment faisait-il pour être si ... si ... si Peterson ? J'avais vraiment du mal à comprendre pourquoi il était aussi gentil avec moi alors que j'étais si ... Skeeter. Peut-être se disait-il que sous prétexte que je ne l'envoyais pas valser, je serais ainsi durant la journée aussi. Mais bien évidemment, je n'en avais nulle intention. Peut-être l'attaquerai-je moins souvent, et encore ... Je n'étais pas idiote et je savais que si je changeais de comportement du jour au lendemain, notre "collaboration" risquait d'être découverte. Et il était hors de question que quelqu'un puisse répandre la nouvelle que je suis une cruche sur un balai et que je suis tellement désespérée qu'une personne que je déteste me donne des cours.

J'en venais presque à apprécier la présence du blaireau. Mais qu'est-ce que je dis ? Sérieux ... C'est l'altitude qui agit sur mon cerveau ? J'en viens même à esquisser un léger sourire lorsque ce dernier me dit que je l'interviewerais si l'idée remportait un franc succès. J'hochais doucement la tête, laissant un petit rire aiguë sortir de mes lèvres. Je savais que la plupart des personnes qui ne m'appréciaient pas ne supportait pas ce son désagréable, mais que voulez-vous, il est impossible de changer son rire ! Bon, et surtout, je n'en avais pas l'envie !

"Oui, c'est cela, et pour faire bonne figure, tu m'offriras le premier prototype en louant mon esprit si innovateur qu'il t'a rendu riche !"

Même dans la plaisanterie, mon côté présomptueux ressortait. Mais bon, cela ne devrait pas vraiment étonner le jeune homme. Les yeux maintenant ouverts, je m'efforçais de ne pas regarder vers le bas afin de ne pas paniquer. Je fronçais alors les sourcils, l'entendant m'appeler par mon prénom plutôt que par mon nom de famille. Alors nous en étions là maintenant ? Non, pour moi, ce serait toujours Peterson. Et en plus, il déformait mon prénom.

"Sutton ... Pas Suitton. Sinon Skeeter c'était bien"

Amis de l'amabilité bonjour ! Bon, allez, je devais maintenant tenter de faire ce qu'il me disait. L'observant faire, cela semblait vraiment facile. Je resserrais davantage la pression de mes mains, puis, doucement, je me penchais en avant, comme pour sauter un obstacle avec un cheval. Le balai avança, et je me redressais de surprise. De loin, le spectacle devait être comique. Je réitérais l'opération une dizaine de fois, et le balai avançait par accoues. Il avançait de quelques centimètres, puis s'arrêtait, et avançait de nouveau, puisqu'à chaque fois je me penchais en avant mais je me redressais de suite.

"Peterson, c'est normal que ça donne des nausées ?"

En effet, j'avais juste envie de dégobiller mon repas du soir. J'arrêtais alors de me pencher en avant, et je baissais mon regard vers le sol, oubliant que je n'aurais pas du le faire.

"Oula ... Oula ... On est haut ..."

Le balai se mit alors à trembler, sous le même tremblement de mes mains.



words: 518 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptySam 26 Nov - 18:55

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Merlin ce qu’elle est pénible, à croire que la gentillesse n’est clairement pas son mot d’ordre, même si j’ai beau faire de l’auto persuasion sur ma personne pour resté calme et ne pas la laissé choir sur son balai tout tremblotante. Non c’est trop cruel et je suis loin d’être comme ça. Encore quelque chose que la vie m’a enseigné, et surtout mon éducation, on peut dire ce qu’on veut, j’ai vraiment des parents exemplaires. Peut être que le professeur Riddleton a raison à ce sujet…Je dois leurs parler de ce que j’aimerais faire, et même de la boutique. La voix de la blondinette résonné péniblement dans mon crane alors que j’essayais de pensé.

Evidement !Dis je pour toute réponse.

Après tout elle était tellement étriqué dans son esprit que je ne pouvais pas vraiment me battre avec elle, Sutton est du genre a cherché la provocation par les mots pour déstabilisé ses adversaires, le problème c’est que j’ai vu ma mère faire souvent la même chose avec mon père et il répondait toujours avec nonchalance ou alors ne répondait tout simplement pas. Certains pensent qu’il est complètement dominé par sa femme et dans un sens c’est pas faux, mais il est juste pacifique,  et quand on affaire à une ancienne avocate de la cour de justice magique on la ramène pas trop car elle peut trouvé des dossiers compromettant en deux temps trois mouvement. Bref ma langue a fourché et j’ai égratigné le prénom de la 5e année.

Désolé !Dis je avec nonchalence en me concentrant sur ses gestes.

La blonde s’appliquait tout de même a faire ce que je demandais et franchement j’étais assez fier de moi, ça me confortait dans mon idée d’enseigné, d’entrainé et de jouer. Mais sa peur encore présente faisait qu’elle avançait par à-coup et ce n’était pas trop ça mais contrairement aux autres qui se seraient surement moqué ou frappé le front avec la paume de la main, bah moi je préfère l’encouragé. Elle parla alors de nausée, je haussais un sourcil, évidemment tu te braque ma belle, et tu t’arrête de suite, a force ton corps fait le même mouvement à l’intérieur et ça remonte. J’allais lui expliqué le pourquoi du comment quand ses pupilles se posèrent sur le sol. Et merde ! Je fus rapidement près d’elle, tenant fermement son balai.

Skeeter regarde moi !Demandais je avec autorité et aplomb pour la sortir de sa frayeur.

J’aurais pu relever sa tête ou posé une main sur son épaule mais elle ne l’aurait pas supporter et se serait vengé le lendemain dans les couloirs avec son rire aigue. Alors j’avais tenté une approche plus claire plus abrupt sur le coup, mais en tenant son balai, celui-ci avait cessé de vibré.

J’te laisserais pas tombé je te l’ai dit ! Et ça donne la nausée car tu fais des a coups !Repris en tentant de reprendre son attention pour que son regard dévie du sol. Tu veux faire une pause ? Boire un peu d'eau ?Demandais je avec douceur.

Je peux comprendre et surtout sentir sa peur, est ce mon côté animagii canidé qui fait que j’arrive a ressentir la peur autour de moi ? Enfin d’elle, possible, je devrais demandé a Amélia si les animagi sous forme humaine ont réellement les sens développé mais elle va se demandé pourquoi je demande ça…Donc…Donc je demanderais pas ça ira plus vite, puis on s’en fou, je perçois sa peur et façon faudrait être débile pour pas voir qu’elle est terrifié par la hauteur. Et aussi sur le fait que je pourrais tout déballer si un jour elle me sort par les yeux.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyJeu 1 Déc - 23:02

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Bon, je me rendais bien compte que Peterson faisait des efforts de fou pour ne pas mal prendre mon manque de gentillesse, et pire que cela, mon ironie. Mais j'avais vraiment du mal à croire que je pouvais avoir une idée révolutionnaire concernant ce moyen de locomotion que je ne supportais pas. J'avais beau être sûre de moi, dès qu'il s'agissait de quelque chose que je ne maîtrisais pas, je ne pouvais faire qu'illusion de l'assurance. Mais soyons franc, Jonathan ne pouvait pas se laisser avoir par cela. Il voyait bien que j'étais tout sauf sûre de moi lorsqu'on parlait quidditch et balai.

Je ne supportais pas que l'on écorche mon prénom. D'ailleurs, je ne supportais pas que l'on fasse de même avec mon nom ! N'étais-je pas assez connu pour qu'on me nomme correctement ? Ou alors Peterson avait un problème d'ouïe. Oui, ça devait être ça. A moins que ce soit simplement parce qu'il ne m'appelait jamais par mon prénom. Ben oui,
j'avais plutôt l'habitude qu'il m'appelle Skeeter et non Sutton. Mais bon, il s'excusait, je n'allais donc pas rester sur cette histoire.

Peterson ne s'en rendait peut-être pas compte, mais je faisais déjà un effort de fou en parvenant à avancer ainsi, les yeux ouverts. Il est vrai que j'avais l'impression d'être à califourchon sur une centrifugeuse, mais je n'étais pas encore à terre. Et ça avançait ! au fur et à mesure, je sentais la nausée me gagner. Il faut dire qu'avec ces secousses, cela ne pouvait que rendre malade. Du coup, je commençais littéralement à paniquer. J'avais clairement l'impression que j'allais rejoindre le sol, et m'écraser comme une pauvre crotte d'hippogriffe. Mais heureusement, super Peterson arriva ! Bon, je débloque là ! On va dire que c'est la hauteur !

Il avait saisi le balai et ce dernier avait cessé de s'agiter. J'avais plongé mon regard océan dans celui de Jonathan, cherchant une certaine niack pour tenir sur ce balai et ne pas tout lâcher. Je pris une grande inspiration, et tandis que le blaireau me demandait si je voulais faire une pause, ou boire un verre d'eau, je lui répondis, le regard plein d'assurance:

"Je ne descendrais pas de ce balai tant que nous ne sommes pas parvenus à ton objectif Peterson."

Ma voix n'était plus tremblante. Je voulais à tout prix réussir à avancer un peu. Je ne voulais pas rentrer dans mon dortoir en ayant l'impression de ne pas avoir évolué. Je ne voulais pas avoir vécu tout ça pour rien.

"Donc si je comprends bien, il faut que j'arrête de me redresser. Sinon ça le ralentit, et ça peut même l'arrêter ? Mais du coup, la vitesse dépend de mon inclinaison en avant ?"

J'espérais avoir bien compris, car si tel était le cas, je devais simplement me baisser légèrement pour avancer tout doucement, et m'incliner un peu plus quand je serai plus à l'aise.

words: 529 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyVen 2 Déc - 11:28

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Je pense que je mérite un oscar ! Non je suis sérieux, l’oscar du mec le plus patient de la terre, parce que franchement entre les crises de colères de Sébastian, l’intelligence affolante d’Amélia-et son flot de paroles- les piques de Skeeter, la colère sans limites de la lycanthrope et moi je suis là tout sourire à encaissé. Comment je fais ? Même moi j’en sais rien, c’est comme si tout mon être me murmurait de resté moi-même, de les laissé se mettre en colère, de resté calme et doux, que seul ma douceur peut les rassurer et les empêchés de partir en vrille. Mais pourtant sur un balai je suis tellement plus farouche, mais surtout pendant un match. Je démontre pleinement mes aptitudes de gardien et mine de rien je jalouse tout les autres joueurs qu’on peut complimenter. Alors je redouble d’effort et surtout de risque. L’an passé j’ai fais peur à beaucoup de monde en arrêtant un souaffle  avec une chandelle piqué assez rapide, ou je du rapidement remonté pour une nouvelle arrêté le nouveau souaffle, j’avais fait un équilibre périlleux sur le manche de mon balai mais j’avais empêché le but. Même si ce jour Mattie a choppé le vif d’or donnant ainsi la victoire au vert argent, je savais que j’avais tout donné et je n’ai reçu aucune gratitude, j’ai serré la mâchoire, octroyé un sourire et serré la main de Matt avec fair play…Il fut le seul ce jour là à me dire que mes arrêts était grandiose.

Non pas que je sois emplie de satisfaction quand on me complimente, juste que parfois ça fait du bien, mais non les compliments on les donne a Seb ou a Amélia…Pas a Jon…Je parait tellement fade à leurs côtés, entre la piquante rouge, le ténébreux serpentard et le poufsouffle charmeur…Plus le temps passe plus le dingo que je suis se sent seul alors pour reprendre pied je parle a d’autre personne et j’en suis même venue a donné des cours de vol a Sutton Skeeter ! C’est pour dire que mon esprit perd pied !

En tout cas je ne peux pas dire que la blonde ne fait pas d’effort, bien au contraire, elle est pourvue d’une détermination qui me laisse pantois, malgré ses tremblements, malgré sa peur et son malaise, elle campe sur sa position et refuse de faire une pause.

Comme tu voudra Skeeter c’était juste pour que tu souffle un peu !Répondis je avec toujours autant de douceur dans la voix.

Pas malgré moi, j’avais l’impression que plus les minutes s’écoulait plus elle gagné en confiance, du moins en partie, elle mentionna la marche a suivre pour avancé et j’eu un franc sourire, mon regard pétillant.


C’est exactement ça ! Plus ton inclinaison est basse plus ta pénétration dans l’air est forte et donc plus tu accélère, évidemment ça dépend aussi de ton balai, de sa forme mais ça c’est des termes trop technique qu’on ne verra pas ce soir  !Dis je d’une voix un peu trop professionnelle a mon goût, Merlin je parle comme un prof ! Tu veux retenter alors ?Demandais je en sachant déjà la réponse
.
J’avais reculé pour lui laissé la place et une fois encore tout mes sens était en alerte au cas ou elle aurait besoin d’un rapide coup de main pour stoppé son balai si elle s’incline trop, mais je suis persuadé qu’elle a compris et que cette fois ci c’est la bonne !
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyDim 4 Déc - 20:19

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Jonathan Peterson était vraiment patient. Très sincèrement, moi qui suis très douée en potions, je n'imaginais même pas donner des cours où l'élève serait aussi peu ... comment dire ... compétent. Je pense d'ailleurs que je serais partie depuis belle lurette, en rabaissant la personne bien comme il le faut. Bon, vous vous direz qu'au moins j'en suis consciente. Mais je considérais que l'aide de Peterson était limite normale. Ben oui, je me prends pour une princesse. Auriez-vous oublié que j'avais été élevée ainsi ? Puis il était l'ami de Kassie, non ? Donc il devait faire en sorte que je puisse lui changer les idées. Mouais, plus j'y pense plus je me dis que c'est là la seule raison pour laquelle il est encore là. Et je ne peux pas lui en vouloir.

Au fur et à mesure de ce cours, je me surprends presque à apprécier Peterson. Je ne peux bien sûr pas lui avouer, mais je lui suis vraiment reconnaissante de m'aider. En première année, l'enseignant avait lui-même abandonné, m'autorisant à rester sur le côté, lorsque je ne feignais pas d'être malade pour aller à l'infirmerie. Et étrangement, l'explication qu'il venait de me donner sonnait comme une révélation pour moi. Il se stoppa avant d'entrer dans des histoires trop techniques et il valait en effet mieux. Je compris donc que je devais d'abord légèrement me pencher en avant, puis doucement m'incliner de plus en plus afin d'avoir une vitesse correcte.

"Oui, je veux essayer. Allez, c'est parti."

Je soufflais un grand coup, et lorsque Peterson enleva sa main de mon balai, je me penchais de quelques degrés en avant. A peine un ou deux, ce qui fit que le balai démarra, mais vraiment très doucement. Pendant quelques minutes, je gardais cette vitesse de centenaire estropié. Je ne savais pas vraiment comment le blaireau réagissait, mais il est sûr que beaucoup aurait ri en voyant cela. Mais au moins, il n'y avait aucun accoue, et donc, aucune nausée. Je ne regardais pas le sol afin de ne pas avoir le vertige. Puis, j'accentuais mon inclinaison de quelques nouveaux degrés et le balai accéléra doucement. Bon, j'avais à présent un nouveau souci.

"Peterson, je commence à m'éloigner, comment je fais pour faire demi-tour ?"

J'étais obligée de parler un peu plus fort, ne sachant pas vraiment à quelle distance dans mon dos se trouvait le jeune homme. J'essayais de ne pas paniquer, et j'y parvenais assez bien. Je parvins même à m'arrêter, me redressant ainsi de faire en sorte qu'il n'y ait plus aucune inclinaison. J'étais fière de moi, même si, il faut l'avouer, ma vitesse sur la balai était inférieure à celle que l'on pouvait avoir à pieds. Mais je ne voyais vraiment pas comment tourner, ayant bien trop peur que le balai fasse une vrille.



words: 503 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyLun 5 Déc - 13:20

❝First lesson❞
- Sutton & Jon -
Terrain de Quidditch
Plus les minutes passent plus j’ai l’impression que je ferais vraiment un bon professeur, non sérieusement, je suis certain que beaucoup de monde aurait laissé tombé dès qu’elle aurait ouvert sa bouche. Mais pas moi, déjà parce que je suis fortement têtu et j’ai promis que je l’aiderais à volé donc je le fais, qu’importe ce qui se passe, qu’importe ce qu’elle dira je ne reviens jamais sur ma parole. La blondinette avait l’air de comprendre et semblait être déterminé à retenter l’expérience, je cachais ma fierté car franchement pour moi c’était comme une victoire, non pas contre elle, mais sur le fait qu’elle était persuadé qu’elle n’y parviendrait pas. Pour moi on peut tout faire si on s’en donne la peine. Ça vaux aussi pour moi…Faut vraiment que j’arrête de conseillé les autres, car je me rend compte que je n’applique pas mes propres conseils, qu’importe c’est pas la question

J’allais étaler ma science sur les balais mais je savais que ce n’était pas le moment, elle annonça que oui elle allait retenter le coup et j’eu un sourire, j’étais prêt, je l’observais calmement mais avec précaution pour pouvoir l’aider à rectifié sa position si elle en avait besoin.  Elle se pencha tout doucement et à peine et le balai avança avec une assez bonne fluidité, bon c’était pas encore ça, elle ne fera pas de course folle avec Kassie, mais c’était un bon début. Je la vis passé devant moi tout tranquillement, et je du me retenir de rire. Et voilà qu’elle veut faire demi-tour, je soufflais discrètement et passa une main dans mes cheveux. Je me penchais a mon tour passa devant elle et amorça un virage pour me retrouvez face à elle.

Les demi tour, ou les virages on doit les prendre en « vol », une fois à l’arrêt tu ne peux pas tellement tourné, tu dois te penché comme pour avancé, et avec tes pieds et tes cuisses tu dois créé une pression sur le balai afin de touné, ton corps est un peu comme la queue d’un oiseau, un balancier qui te permet de guidé ta trajectoire.Fis je doucement en tentant de trouvé des mots simple pour qu’elle comprenne, il est vrai que parfois on fait ça naturellement. Je te montre !Repris je en levant un doigt

Je passais derrière elle, puis revint tranquillement de telle sorte qu’elle puisse regarder. Je me penchais doucement, prenant une vitesse moindre, je me penchais sur le côté droit exerçant la pression avec mes pieds et ma trajectoire suivit la courbe que je lui imposé, tournant dans un virage qui n’existait pas, puis je passais au dessus d’elle, tombant vers le sol pour passé en dessous et je remontais doucement.

Ton corps décide de la trajectoire que tu souhaite, le balai n’est qu’un support !Repris je en retirant un papillon de nuit qui s’était posé sur mon pull. Mais normalement ça se fait assez naturellement, sauf que pour cela faudrait que tu prennes un peu plus de vitesse et…enfin…Je sais pas si tu es prête ! Bien sur je reste a côté de toi pour t’évité tout danger mais je pense que pour une première leçon le fait que tu comprennes l’accélération et que tu trouve ton rythme c’est déjà une bonne choseContinuais je avec douceur avant d’affiché un sourire et de tombé la tête en bas, à l’envers. J’attend pas de toi que tu sois capable de faire ça !Dis je la tête en bas en souriant, puis je revint en position…à l’endroit ? Et affichait un air de béta. Désolé j’avais besoin de rire un peu !Pourquoi je m’excuse ? Bah je veux pas qu’elle pense que je me moque d’elle, mais avec Skeeter on est jamais sur de rien.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 000 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) EmptyMer 7 Déc - 20:56

First Lesson
  ft. Sutton & Jonathan



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Alors oui, je venais de comprendre comment on avançait. Bon, il faut être franc, je ne serai jamais joueuse de quidditch, pour la simple et bonne raison que je n'étais pas à l'aise sur un balai. Mais avec l'aide de Peterson, j'arrivais à entrapercevoir la possibilité de pouvoir un jour faire des balades en balai avec Kassie. Je me demandais même si je n'allais pas pouvoir lui faire la surprise pour Noël, en plus bien sûr du magnifique cadeau que je lui avais prévu. Si j'arrivais à avancer sans paniquer, c'était un pas énorme, et peut-être que Peterson ne s'en rendait pas compte. Il avait accompli un miracle, sans aucun doute.

Je me demandais tout de même comment tourner sur mon balai. Car bon, c'est bien beau d'avancer, mais il arrive un moment où il faut bien tourner, sauf si l'on compte faire le tour du monde avant de revenir à sa place. Ca fait un peu long pour faire un petit tour. Bon, après, il restait toujours la solution de retourner sur terre et de faire la route du retour à pieds mais autant nous l'avouer, cela n'était pas le plus pratique non plus. J'attendais donc les explications du blaireau, qui eut vite fait de m'expliquer que je ne risquais pas de pouvoir tourner pour l'instant, car je n'allais pas assez vite. Bon, il allait falloir que je prenne donc mon courage à deux mains, mais pas ce soir.

Je ne pus m'empêcher de sourire devant les pitreries de Peterson avec son balai. Oui, vous lisez bien, Peterson m'arrache un sourire. J'avoue que cela m'épate de le voir si à l'aise sur un balai. Et quand il bascula la tête en arrière, me faisant échapper un léger cri d'inquiétude, j'éclatais de rire en le voyant revenir face à moi.

"Je pense en effet qu'on va arrêter pour aujourd'hui. Tu ... Tu peux m'aider à redescendre sur terre ?"

Et cela sans même un soupçon d'autorité, cela sonnait même comme une demande. Je me laissais donc guider jusqu'au sol, me penchant correctement, comme indiqué par le blaireau, à une vitesse, nous dirons, de croisière d'octogénaires. Une fois le pied à terre, je sautais du balai et je fis quelques pas en direction du château, sans un mot ... Ou presque. Une dizaine de pas et je finis par me retourner, regardant mon professeur d'un soir:

"Au fait Peterson. Merci."

Sut' ? Sut' ? Il n'y a plus personne là ? Euh, depuis quand tu remercie le blaireau chérie ? Et l'espace d'un instant, je me répondis à moi-même: Je pouvais bien faire cela pour lui. Même si je ne me l'avouais pas, Peterson était remonté dans mon esprit. Pour ce soir ... Demain était néanmoins un autre jour. Allez, rangeons ce balai et allons nous coucher.



words: 503 (c) made by panic!attack

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

First Lesson (Suitton) Empty
MessageSujet: Re: First Lesson (Suitton)   First Lesson (Suitton) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

First Lesson (Suitton)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-