RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle HOUSE OF MARLEY SIMMER DOWN BLUETOOTH
199.99 € 249.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Retrouvailles peu joyeuses # Eiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyLun 31 Déc - 18:03

   

     

   

Retrouvailles peu joyeuses

Un après-midi comme les autres, à trainer dans un bar. Un après-midi comme les autres, à regarder un verre de whisky, le vidant, encore et toujours. Un après-midi comme les autres, à me faire aborder par d’autres ivrognes qui me prenaient une chambre … Non, il n’y a pas à dire, je suis réellement devenue une loque … Et je m’en rends compte, c’est certainement ça le pire. Je me dégoûte et lorsque je me regarde dans un miroir, je ne vois que déchéance et décadence, tout simplement. C’est difficile à vivre mais qui ai-je pour me sortir de cela ?

Tournant le liquide dans le fond de mon verre, mon regard était perdu dans le vide. Je repensais à tellement de choses ces derniers temps, et je sentais que j’allais certainement bientôt réagir. Mais qu’est-ce qui déclencherait ma prise de conscience ? Qu’est-ce qui ferait que je passerai de la Cora alcoolique à la Cora sauveuse de ce monde ? Je n’en avais aucune idée mais une chose était sûre, je ne pouvais clairement pas rester ainsi. J’avais besoin d’un bon coup de pied au cul, que quelqu’un me rappelle que je n’étais pas n’importe qui et qu’à une époque, j’étais un auror confirmé.

Je ne te vis pas entrer dans le bar. A vrai dire, je n’avais pas cherché à avoir de tes nouvelles et pour cause, je ne te connaissais qu’en tant qu’élève ponctuel. Certes, tu étais le grand champion de la coupe de feu, mais je n’étais pas le genre de personne qui s’attachait aux autres. Tu avais néanmoins adhéré à ma façon d’enseigner, moi qui poussais toujours les élèves à aller au bout d’eux-même, en les respectant bien évidemment. Tu m’avais aussi vu remettre ton directeur en place plusieurs fois, puisqu’il était un homme que je n’admirais pas, et surtout, que je n’appréciais pas. Aussi, lorsque je sentis ta présence à mes côtés, sans faire attention, je dis:

”Laisse-moi récupérer mon mignon, je ne suis pas une machine.”
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34555
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Giphy
Familier : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyMer 2 Jan - 14:56
Retrouvailles peu joyeuses
Cora & Eiji

Trainer dans les bars n’était définitivement pas dans les habitudes du jeune métis. Pour tout avouer, il avait découvert tardivement les bienfaits que cela pouvait procurer ; il n’en abusait cependant pas. Préférant toujours se retrouver seul au grand air plutôt qu’enfermé entre quatre murs dans un lieu plein à craquer. Toutefois, vue la charge considérable de dossiers qui s’entassaient sur son bureau ces derniers temps, il devait aussi avouer avoir besoin, de temps à autre, d’un véritable remontant. Il restait cependant hors de question qu’il se rende dans des lieux trop fréquentés, ainsi changeait-il de crèmerie régulièrement, alternant bars sorciers et moldus. Quelques jours plus tôt, il avait d’ailleurs trouvé cet endroit. Ce n’était pas un bar où l’on souhaitant passer trop de temps selon lui, ce qui le rendait d’autant plus intéressant de son point de vue. C’est ainsi qu’après plusieurs heures de travail au ministère, il s’octroya une pause bien méritée.
Eiji ne savait pas réellement si la paperasse était le lot commun des anglais, mais même pour lui, il arrivait un stade où il ne pouvait plus en ingurgiter et où s’évader devenait la seule chose importante.

Transplanant non loin du bar, il prit le temps d’attacher ses cheveux en une demi queue de cheval avant de pousser la porte de l’établissement. Il ne savait trop pourquoi cette manie devenait de plus en plus présente ; certainement que les remontrances de son directeur sur sa coupe de cheveux commençaient à lui peser… Le jeune homme soupira alors que son regard balayait la pièce. Ce lieu était le parfait endroit pour être certain de ne croiser personne de connu… Ou presque…
Alors qu’il s’avançait vers le comptoir, l’ancien étudiant de Durmstrang marqua un temps d’arrêt. Ses sourcils se fronçant alors qu’il croyait reconnaître vaguement une silhouette. Eiji était physionomiste, particulièrement avec les gens qu’il appréciait un minimum où ceux qu’il fuyait comme la peste. Cependant, il dû s’y reprendre à deux fois avant d’être certain de bien reconnaître la personne en face de lui. Il fallait avouer que cette dernière était particulièrement difficile à reconnaître, surtout de dos alors qu’elle donnait l’impression d’être avachie sur le comptoir. Un instant il songea revenir sur ses pas et quitter le bar…

Quelque chose d’inexplicable l’en empêcha.

L’an passé, il avait suivi quelques cours à Poudlard et si il n’avait pas vraiment apprécié la plupart des professeurs qui enseignaient ni même leur méthodologie, ce n’était pas le cas de tous. Celle qu’il pensait être l’ancienne professeur de défense en faisait partie. Eiji avait admirer sa façon d’enseigner, apprécier sa manière de tenir tête aux autres et ce dans le plus grand respect. Elle n’était peut-être pas parfaite et il ne serait certainement pas parti à sa recherche par simple envie de renouer le contact. Mais ce qui se dessinait devant ses yeux… Eiji soupira ; il en avait vu des gens sombrer dans l’alcool ; nombre des acolytes évoluant sur son île natale avaient cédés à cette tentation plus d’une fois. Ne se supportant pas, ne se supportant plus.
Lui-même s’était complètement laissé aller pendant plusieurs jours cet été, le décès de son grand-père l’ayant affecté plus qu’il ne voudrait jamais l’avouer. La pente avait été dure à remonter, tant il était aisé de s’y laisser glisser, et pourtant… Pourtant, Eiji n’avait pas cédé à cet appel ; il s’était ordonné de remonter à la surface, le poids de nouvelles responsabilités sûrement.

Il ne sut trop si c’était le respect que cette femme lui avait un jour inspiré qui le poussa à prendre place à ses côtés. A dire vrai, Eiji se souciait très peu des autres, il n’avait d’intérêt que pour ses employeurs de plus ou moins longue date et ça ne comptait bien entendu pas le ministère de la magie duquel il était employé.
Une grimace passa sur son visage en entendant les paroles de cette femme. Eiji en fut écœuré ; comment pouvait-on se laisser aller ainsi. Il se fichait pertinemment qu’elle le reconnaisse ou non ; ça n’avait strictement aucun intérêt pour lui. Elle n’était pas son amie, elle ne le serait jamais. Il n’avait personne qu’il considérait comme tel et ce ne serait sans doute jamais le cas. Tout au plus, ses rencontres deviendraient des relations de bénéfices mutuels mais c’était à peu près tout.

« Vous êtes tombée bien bas professeur. »

Cinglante la réplique glissa sur l’air alors qu’il se commandait un verre de Whisky à son tour. Eiji n’avait cure des sentiments de cette femme ; présentement, elle le dégoutait profondément. Mais elle ne pouvait pas rester comme ça. Certaines personnes valent mieux que ce qu’elles semblent être et il pensait réellement que c’était le cas du professeur Riddleton.
Sans plus lui accorder d’importance, il trempa ses lèvres dans le liquide ambré qui venait de lui être servi. Pauvre femme, folle sûrement, quelle tristesse…


Decembre 2023 - Londres




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
InvitéHistoria PactumAnonymous

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyVen 4 Jan - 14:48

   

     

   

Retrouvailles peu joyeuses


Je n’avais revu que peu de monde depuis les derniers hommages rendus à Oriana et à Minerva. Il faut dire que chacun avait repris sa petite vie, chacun avait ses propres petits problèmes, et ce que devenait Cora Riddleton ne devait pas être le problème de la plupart de ces personnes. C’était triste lorsqu’on y pensait, mais tel était ma vie aujourd’hui. Peut-être que sans le vouloir, je m’étais renfermée, refusant de nouer des relations, quelles qu’elles soient. J’étais une femme trop extrême pour tout : lorsque j’aimais, je me donnais à cinq-cent pourcents, et lorsque je décidais de ne plus me laisser aller à une quelconque émotion, c’en était de même. Je m’étais donc investie dans mes différents métiers de la même façon, compensant le manque de relation ainsi. Et maintenant que je n’avais ni boulot, ni relation … Alors je me plongeais dans l’alcool, cela m’aidant à oublier que j’avais totalement loupé ma vie.

Mes pensées allaient souvent vers cette enfant que j’avais du abandonner, et qui aurait, sans aucun doute, changé toute ma vie. Je n’aurais jamais pu me conduire ainsi avec elle à mes côtés. Mais à l’époque, qu’avais-je à lui offrir ? Je ne serai jamais devenue auror si j’avais eu un enfant à élever, je le savais bien. Et on répète souvent les erreurs de nos parents, et les miens m’avaient eux-mêmes abandonnés. Etait-ce ce qu’on appelait le destin ? N’est-on réellement pas mettre de notre histoire ? J’y croyais de plus en plus.

Bref, j’avais donc coupé toute communication avec quiconque : que ce soit Ariana ou même Mélissandre. Alors autant dire que je n’avais pas essayé de prendre contact avec toi, élève d’une autre école, certes champion, mais avec qui je n’avais pas plus d’accroche que cela. J’avais trouvé que tu étais un élève avec une pugnacité hors-norme, qui retenait bien vite les choses et qui avait une envie d’apprendre impressionnante. Mais tu n’étais ni le seul, ni assez exceptionnel pour que cela me donne envie d’approfondir notre relation.

Je n’avais pas fait attention à toi lorsque tu t’étais approchée de moi, pensant qu’il s’agissait d’un homme lambda avec qui j’avais déjà couché et qui voulait un acte deux, ou un acte trois … J’aurais d’ailleurs pu te confondre avec une femme avec tes cheveux en queue de cheval, ce qui n’aurait pas vraiment changé grand chose à ma remarque puisque homme ou femme, cela était la même chose pour moi.

Lorsque j’entendis ta voix et surtout ta remarque, je levais un sourcil. Tiens, j’avais été repérée apparemment, et par quelqu’un qui avait le jugement facile. Posant le verre sur le bar, dans un claquement un peu brutal, je plongeais mon regard dans le tien, noir, te montrant par là que je n’étais pas vraiment fan de ta façon de me parler.

”Monsieur Kurotchkine … Je vous retournerai bien ce compliment, puisque vous vous trouvez là, mais je suppose que puisque vous jugez ainsi, c’est que vous avez un excellent conseil pour que je remonte dans votre estime. Mais dites-moi, ce n’est pas vertueux de juger les autres au premier regard … Que suis-je bête, votre école et votre saleté de directeur vous ont bien sûr appris que vous étiez les meilleurs ... “

Levant la main pour me faire servir un autre whisky, je le bus cul sec avant de reprendre la parole:

”Je suppose que vous êtes un homme parfait et que si vous vous trouvez ici, c’est uniquement par … par quoi d’ailleurs ? Envie de se sociabiliser ?“
   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34555
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Giphy
Familier : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyDim 13 Jan - 13:42
Retrouvailles peu joyeuses
Cora & Eiji

Les relations humaines n'avaient jamais été son fort. Ainsi, en règle général, il n'essayait même pas de comprendre les gens ou de leur parler. Pour lui, ça revêtait un intérêt si infime qu'il préférait largement les laissés vivre leur petite vie, qu'elle leur plaise ou non. Cependant, quand il faisait l'effort surhumain de ne pas ignorer quelqu'un, il attendait un minimum et pas une valse de mots qui sonnaient creux.
Eiji reporta ainsi son attention sur son verre, laissant son ancien professeur déverser ses paroles autant qu'elle le pouvait. Ça ne l'intéressait pas vraiment, aussi ne fit-il aucun cas de ce qu'elle pouvait bien lui dire, ses paroles glissants sur lui comme l'eau sur les rochers.
Avec un sourire en coin qui passait sur ses lèvres, Eiji approcha son verre de son visage, observant le liquide ambré avant d'en boire une gorgée.

« Je ne vous jugeait pas, c'était une simple observation...Je m'excuses si mes paroles vous ont fait pensées le contraire »

Si il avait réellement voulu la juger... Il aurait choisi d'autres mots. Pour juger quelqu'un, il faut avoir un intérêt pour la personne qui se trouve en face. Eiji n'en avait pas assez pour ce professeur pour être capable de faire des comparaisons entre sa vie passée et sa vie actuelle et donc d'émettre un jugement solide et clairvoyant. Il énonçait simplement un fait qui, visiblement, ne lui avait pas plu. Toute vérité n'est visiblement pas bonne à prendre mais, dans ce cas, pourquoi donc étaler son état à la face du monde ? Eiji ne comprenait pas.
Si Cora Riddleton, ancien professeur de défense, ne souhaitait pas que les gens émettent un jugement sur sa personne, elle devrait sérieusement songé à ne pas se rendre visible et rester cloîtrée dans son appartement.

Voilà pourquoi il préférait, d'ordinaire, ne pas lancer de conversation. Il arrivait un stade, souvent rapidement, ou il se sentait obligé de poursuivre pour ne pas paraître irrespectueux. Chose qui était particulièrement contraignante pour lui puisque ça l’obligeait à faire preuve d'un minimum d'empathie à l’égard d'autrui. Eiji apporta une nouvelle fois le verre à ses lèvres, pas certain d'avoir envie de continuer cette conversation qui ne mènerait sans doute à rien.

« Pardonnez-moi si je ne prends pas la peine de répondre à vos questions. Pour peu que ça en soit mais... » Il hésita. « Pourquoi vous mettez-vous dans cet état ? »

La vie de son professeur était un mystère pour lui. Il ne l'avait connue que peu et si il avait éprouvé un grand respect pour son enseignement, c'était à peu près tout ce qu'elle éveillait en lui. Ses états d'âmes n'avait aucun intérêt, sa façon de voir le monde non plus mais maintenant qu'il avait entamé cette fichue conversation, il se sentait coincé. Obliger de courber l'échine pour faire quelque chose qui ne lui plaisait pas. Les réponses de cette femme lui passerait très certainement au-dessus de la tête, il  les oublieraient tout aussi vite qu'elle les lui donneraient. Pour peu qu'elle veuille le faire bien entendu. Et à ce stade, rien n'était moins sûr.
Parfois la vie joue des tours, elle se déroule étrangement et donne l'impression de ne plus avoir de sens. Eiji se trouvait dans cette situation présentement. Il posait une question lui qui les détestaient au plus haut point. Pire encore, il attendait une réponse qui ne viendrait peut-être pas simplement parce qu'il espérait mieux comprendre cet état de faiblesse dans lequel l'ancienne professeur se trouvait. Et le pire, dans tout ça, c'était qu'il était encore capable d'y prêter un intérêt minime.

Eiji soupira et termina son verre d'une traite. Ce pays allait le rendre chèvre si ce n'était pas déjà.


Decembre 2023 - Londres




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
InvitéHistoria PactumAnonymous

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptySam 19 Jan - 21:14

   

     

   

Retrouvailles peu joyeuses

Là-dessus, nous avions en un sens un point commun : je n’avais jamais été très douée dans les relations humaines. Je détestais avoir l’impression qu’on me juge ou qu’on me donne des leçons de morales. Par contre, pour ma part, je ne m’en gênais pas … Oui je sais, ce n’est pas bien mais j’avais toujours été très critique sur beaucoup de choses. Alors forcément, je le pris très mal que tu me dises que j’étais tombée bien bas ! Et lorsque tu me dis qu’il s’agissait d’une simple observation, je finis un nouveau verre qui m’avait été reversé, cul-sec, secouant la tête de gauche à droite, tandis que tu t’excusais. La phrase qui sortit alors de ma bouche fut un peu rude, mais ce n’était pourtant sans aucune animosité:

”S’excuser, c’est pour les faibles, Monsieur Kurotchkine. Romanov ne vous a pas appris à toujours assumer et vos paroles, et vos gestes ? Remarque, pas certaine qu’il ait réellement toujours assumer lui-même cela …”

Bien évidemment que je ne supportais pas ce fichu directeur de Durmstrang. Je me demandais d’ailleurs s’il était possible d’apprécier ce connard ambulant. Enfin bref, je n’avais pas vraiment envie d’être agréable avec toi, tu me surpris à t’intéresser à moi. Enfin, était-ce vraiment de l’intérêt ou de la simple politesse ? Non parce que si c’était de la pitié, tu pouvais te la garder. Tandis que je repose mon verre sur le bar, je te fixe, sans un sourire, sans même un rictus et je lâche:

”Savez-vous ce que cela fait de tout perdre ? Parce que si vous ne le savez pas, vous ne pouvez pas comprendre.”

C’était clair, c’était cash, et cela voulait bien dire que j’estimais que tu n’avais rien traversé pour comprendre ce que moi je vivais. Je soupirais alors, demandant un nouveau verre, et je secouais la tête de gauche à droite. Je me disais que si tu étais là, c’était pour une raison. Le ministère ? Je devais te mettre en garde, c’était aussi mon rôle:

”Prenez garde au ministère … Rien n’est clair … Ils nous mentent. Ils nous manipulent.”

Je prends alors mon verre et je m’éloigne doucement. Au niveau de la porte, alors que tu devais penser que j’allais partir, je me retourne de nouveau vers toi. Qu’est-ce qu’il se passe dans mon esprit ? Tu ne peux pas le savoir. Tu ne veux d’ailleurs peut-être pas le savoir ! Seras-tu assez curieux pour me suivre ? Une seule phrase … Tu as le choix:

”Si vous voulez en savoir plus, sortons.”

Hors de question d’en parler ici. Nous pouvions être écouté et je ne savais ce qu’on pouvait encore me faire pour que je me taise. Bon, je ne marchais pas bien droit et on pouvait se dire que, de toute façon, je n’aurais plus aucun intérêt et que mes dires seraient pris pour ceux d’une dingue. Pourrait-on d’ailleurs t’en vouloir de penser cela ?

   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34555
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Giphy
Familier : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyDim 10 Fév - 19:30
Retrouvailles peu joyeuses
Cora & Eiji

Elle avait beau aligner des mots, lui parler, ça lui passait au-dessus de la tête. La seule chose qu'il comprenait c'était qu'elle était dans un tel état qu'elle se sentait obligée de le juger lui tout en essayant de lui faire comprendre que jamais il ne pourrait ne serait-ce que soupçonner les raisons qui l'avaient fait glisser dans des eaux aussi troubles. Pour tout avouer, elle avait raison. Eiji avait certes traverser des épreuves mais elles n'étaient peut-être pas semblables à celles que traversaient cette femme présentement et ça lui allait très bien comme ça. Tout en commandant un autre verre dans lequel il trempa ses lèvres rapidement, il ne prenait même pas soin de lui répondre où de la regarder. Si elle ne souhaitait pas entendre la vérité, qu'elle reste dans son néant affectif, social et intersidéral ; ça ne lui faisait ni chaud, ni froid étant donné qu'il avait une capacité émotionnelle proche de zéro. Après tout, il avait fait l'effort de vouloir s'intéresser à elle, si elle ne le voyait pas où que son esprit refusait de s'ouvrir ce n'était pas son problème. Ça restait triste, certes. Mais de là à l'empêcher de dormir la nuit, il y avait une marge.

Alors oui, il n'avait peut-être pas tout perdu, du moins pas au sens où elle l'entendait mais ça ne l'empêchait pas de se douter de ce qui provoquait son état. Mais soit, il cessa de s'intéresser à elle et reposa son attention sur son verre. Après tout, il était venu ici pour se détendre et oublier ce fichu ministère, ses règles, ses lubies et ses envies. Si Cora était au fond du trou à cause des événements de l'an passé c'était son problème. Fin de l'histoire.
Cependant l'ancienne professeure ne semblait pas vouloir en rester là alors qu'elle se levait pour lui glisser quelques mots concernant le Ministère, ses secrets et ce qu'il pouvait potentiellement leur cacher. Ce n'était pas une nouvelle en soi. Mais de là à voir la conspiration... Eiji soupira silencieusement, retournant son attention vers le liquide ambré avant qu'elle ne revienne à la charge. Lui enjoignant de le suivre par la même occasion.

Eiji ne sut trop ce qui le poussait à se lever à ce moment précis. Pour lui, le ministère n'avait rien de foncièrement intéressant, le ministre et ses acolytes pouvaient bien lui cacher tous les secrets du monde, il n'en avait cure. En revanche, ça pouvait intéresser certaines personnes... Pour peu que les dire de Miss Riddleton ne soit pas une hallucination due à son abus d'alcool.
C'est ainsi qu'il se leva pour la suivre, laissant son verre et quelques piécettes sur le comptoir alors qu'il prenait la direction que suivait l'ancienne auror. Avec un peu de chance, au milieu de sa folie, il trouverait quelques informations qui pourraient se révéler plus intéressantes que ce qu'il pensait... Du moins, l'espérait-il sinon ça n'allait être qu'une perte de temps sans nom qui allait profondément lui taper sur le système... Ce ne fut qu'une fois à l'extérieur qu'il accepta enfin de desserrera les lèvres de nouveau.

« A quoi pensez-vous exactement ? »

Ni professeur, ni madame, ni rien. Eiji ne savait pas ce qu'elle était vraiment de toute façon et il doutait qu'elle le sache elle-même. Alors autant faire fi de toutes les décorations qui s'alliaient avec la politesse. Cora souhaitait lui parler du ministère, parlons en et dans les grandes lignes de préférence vu qu'il n'était pas encore certain de bien vouloir la croire. Chose qu'il lui fit remarquer.

« Je ne dirais pas que je peux croire à vos supposition, mais j'accepte de les entendre néanmoins »

Il ne pouvait pas être plus clair que ça. La suite dépendrait de ce qu'elle voudrait bien lui exposer et de la façon dont il l'interpréterait. Pour le moment, tout ce qu'elle pouvait lui dire sonnait pour lui comme les délires d'une alcoolique.


Decembre 2023 - Londres




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
InvitéHistoria PactumAnonymous

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyMar 12 Fév - 12:11

   

     

   

Retrouvailles peu joyeuses

J’étais amère et aigrie. Toute personne qui parlait avec moi pouvait s’en rendre compte. Il faut dire qu’en perdant ma place au sein de Poudlard, j’avais au final perdu ce qu’il me restait : je n’étais plus legilimens, ou si peu, je n’avais plus un seul pied dans une sphère et je voyais de moins en moins de monde. Et bien évidemment, je cherchais des coupables. Car la coupable, ce n’était pas moi. Ce n’était pas moi qui avait tué Minerva, pas moi qui avait tué Oriana, pas moi qui les avait laissées mourir … Même si, d’une certaine façon, la culpabilité me rongeait. Je m’en voulais effectivement de ne pas avoir su anticiper, de ne pas avoir su déceler certains indices … Je m’en voulais aussi de m’être laissée convaincre d’abandonner ma legilimencie. Peut-être qu’en interceptant certaines pensées, j’aurais pu réussir à les sauver, toutes les deux.

J’avais conscience que pour les étrangers comme toi, cela n’était pas évident et pour cause: deux tournois organisés à Poudlard, deux drames. A croire qu’au final, c’était notre château qui était maudit. C’était d’ailleurs ce que j’avais cru entendre, dans un accent et surtout une langue qui me semblait être de l’italien, le jour où nous avions retrouvé les corps de la directrice et de l’élève. Autant dire que la réputation de l’école anglaise devenait de plus en plus déstabilisée par tout cela, même si le ministère tentait justement de revoir le système éducatif afin d’en cacher les impacts.

Dire que j’étais alcoolisée était un euphémisme, mais je n’en perdais pas pour autant mes capacités de réflexion. Enfin, un peu … Mais j’étais plutôt claire dans ce que je disais, même si cela était toujours de manière hyperbolique, exagérant chaque mot, chaque expression, surtout lorsque je parlais de notre gouvernement, voire même de la politique en règles générales. Je n’y croyais d’ailleurs plus vraiment à tout cela, pensant depuis fort longtemps à un complot, en venant à imaginer des choses les plus acadabrantesques les unes que les autres. Mais après tout, avec la magie, qu’est-ce qui n’était pas imaginable, pouvez-vous me le dire ?

J’avais ressenti le besoin de t’en parler. Seulement à toi ? Non, mais je me devais d’en informer les gens que j’estimais de confiance. Pourquoi avais-tu ma confiance ? Peut-être parce que tu avais fait tes preuves lors du tournoi des trois sorciers … Enfin, le fait que tu sois, selon moi, trop proche de Romanov, pouvait être un frein à ma confiance, même si, pour je ne sais quelle raison, je ne te sentais pas aussi malsain que lui. Pour preuve, depuis la fin de l’année dernière, tu n’avais pas été revu en sa compagnie, ou, du moins, personne ne t’avait vu. Je lisais en effet de très près toutes les gazettes, afin d’y déceler des pistes, soupirant et poussant des jurons lorsque je lisais des apparitions du ministre expliquant qu’il avait les choses en main.

”Vous voyez, Monsieur Kurotchkine, je me suis retrouvée évincée deux fois dans ma vie. La première, parce que, en tant qu’auror, j’avais mis le nez dans une affaire qui touchait des gens bien trop haut placés … On a jugé que je dérangeais. On m’a même convaincu de cesser la legilimencie que je maîtrisais, à l’époque à merveille. C’est Minerva Mc Gonagall qui m’a comprise et qui m’a prise sous son aile … Une merveilleuse femme que vous n’avez hélas pas assez connue. Une femme qui n’était pas facilement manipulable, et qui a été lâchement assassinée. Savez-vous pourquoi j’ai été évincée de Poudlard ? Parce que le soir-même de ce meurtre immonde, j’ai clamé haut et fort la responsabilité du ministère … La corruption au sein du ministère anglais est à vomir, et je suis persuadée que s’il y a une union des trois grandes écoles, c’est que cette corruption a aussi infiltré d’autres ministères étrangers. Alors vous qui travaillez pour eux, Monsieur Kurotchkine, serez-vous un pion ? Les rejoindrez-vous ? Serez-vous également corrompu ? Car un élément aussi précieux que vous, au sein du ministère, cela ne peut pas être une simple coïncidence …”

Délires d’une alcoolique ? Peut-être ? Mais mon discours était-il si incohérent ?

   MAY


     
Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34555
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Giphy
Familier : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyDim 10 Mar - 19:19
Retrouvailles peu joyeuses
Cora & Eiji
Qu'allaient donc être ces fameuses révélations ? Malgré le fait qu'il ne fasse pas réellement confiance à cette femme et ses dires, Eiji se plaisait à croire qu'il pourrait trouver ici un intérêt insoupçonné dans les paroles qui seront prononcées. Quant à savoir si ça allait lui être d'une quelconque utilité, il verrait ça plus tard. Pour le moment, il lui faudrait très certainement trier ce que cette femme pourrait lui dire et voir pour analyser certain de ses propos si ces derniers se révélaient pertinent.
C'est donc en silence qu'il attendit qu'elle prenne la parole et qu'il s'attela à regarder au loin. A mesure que les mots sortaient de sa bouche, Eiji les classaient dans différentes cases, triant machinalement ce qui pouvait revêtir de l'importance pour lui et ce qui ne méritait pas qu'il s'y attarde.

Qu'avait-il seulement attendu de cette conversation ? Eiji n'en savait rien mais... Elle ne lui apprenait pas grand chose et ça ressemblait plus aux paroles d'une adepte des théories du complot plutôt qu'à des réalités bien existantes. Baissant la tête, Eiji se gratta le front quelques instants ; devait-il rire ou pleurer de ce qu'elle venait d'énoncer ? Il n'en savait rien. La seule vérité qui lui sautait aux yeux pour le moment, c'était que cette femme avait réellement besoin d'aide avant de voir son cerveau exploser. Il soupira intérieurement, allait-il vraiment se laisser glisser dans les méandres de cet esprit torturé ?

« Soit... Et je suppose que vous avez des preuves de ce que vous avancez ? »

Il en doutait. Tout ceci n'était que soupçons ; a moins qu'il y est plus et si ses premières paroles lui donnait simplement l'impression qu'elle était folle, il souhaitait tout de même s'en assurer plutôt que de le regretter par la suite. Quoi que, il était aussi quasiment certain de regretter de la suivre dans son délire pendant les prochaines minutes.
Eiji n'était pas stupide, il savait que les grosses huiles avaient tendances à tout masquer quand ils entraient en action. C'était déjà le cas au sein de riches familles alors dans un gouvernement, il n'en doutait pas non plus. Malheureusement, l'affirmer n'en faisait pas une réalité. A tout le moins, ça vous faisait passé pour un fou qui n'avait plus toute sa tête... Chose dont cette femme devait avoir été victime au final...

« Écoutez, je veux bien vous faire le plaisir de débattre de ce fait avec vous... Mais sans la moindre preuve, même vous devez savoir qu'il ne servirait à rien de le crier sur tous les toits. »

Il fallait toujours quelqu'un pour dire une vérité que personne ne voulait entendre et Cora en avait certainement fait les frais par le passé. Mais n'avait-elle pas retenue la leçon ?
Très sincèrement, il avait beau retourner ses derniers mots encore et encore, il ne les assimilaient pas. Que voulait-elle vraiment dire ? Ses paroles cachaient-elles autre chose dont il ne voyait pas les ombres pour le moment ?
Jamais il n'avait pensé qu'on avait accepté sa demande de formation pour une autre raison que la coopération magique internationale ou bien simplement parce qu'il était le champion du dernier tournois... Mais peut-être y avait-il autre chose au final ? Quelque chose dont il ne se doutait pas...

Ou pas... Eiji était dubitatif. Cora avait bu ce soir et elle n'avait peut-être plus les idées très claires. Accorder trop de crédit à ce qu'elle disait était sans doute plus risqué que de l'ignorer mais le doute avait été semé et il allait maintenant devoir se pencher sur le sujet. Non pas parce que ça pourrait lui poser un soucis à l'avenir mais bien parce qu'il avait besoin de cette information. Le savoir, c'était le pouvoir et même si ça le défrisait de se dire que son envie de savoir découlaient des paroles d'une alcoolique, c'était bel et bien le cas.


Decembre 2023 - Londres




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1465
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyMer 1 Mai - 11:57




/!\ Attention /!\



Ce RP n’a pas reçue de réponse depuis 1 mois ou plus ! Il sera archivé et donc annulé d’ici le 15.05 sans réponse de votre part !

/!\ Au bout de 3 avertissements à la même personne (celle a qui c’est le tour de posté), la personne est mise en danger !










Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyDim 5 Mai - 15:12
Est-ce que je parlais sous l’influence de l’alcool ? C’était fort possible. Mais même avec l’alcool, les faits que j’évoquais n’étaient pas inventés. La différence était la facilité avec laquelle j’en parlais et le fait que j’avais des mots bien plus durs qu’à l’ordinaire car l’alcool devait en effet me désinhiber.
Je t’avais donc sorti tout ce que j’avais sur le coeur ainsi, sans m’arrêter, sans regarder tes réactions et sans même imaginer que dans ton esprit, tout pouvait être des plus flous. Après tout, même si tu étais du ministère à présent, que connaissais-tu d’eux ? Etais-tu vraiment des leurs ? Je n’en savais rien et, à vrai dire, je n’avais même pas pensé à me renseigner sur toi alors que je commençais à en savoir pas mal sur la plupart des personnes bossant là-bas.

Tu me demandas alors des preuves, et, tu ne pus que comprendre à mon visage que je tombais quelque peu dénue. Non, je n’avais aucune preuve. Et à vrai dire, même si j’en avais cherché, je n’arrivais pas à en trouver. Pas des preuves solides. Tu me conseillas alors de ne pas crier cela sur tous les toits.

”Un jour, j’en aurai … Prenez garde à vous, Monsieur Kurotchkine. Il se joue sûrement des choses dont nous ignorons tous les enjeux … Vous me semblez être un homme bien. Ne vous laissez pas embrigader.”

Sans rien dire de plus, je transplanais. Te laissant ainsi, seul.


Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34555
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Giphy
Familier : Retrouvailles peu joyeuses # Eiji 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji EmptyMer 8 Mai - 11:59
Retrouvailles peu joyeuses
Cora & Eiji
Des paroles de fous relatées sous l'effet de l'alcool, il aurait dû s'en douter. Et ne surtout pas imaginer qu'il pourrait y avoir autre chose là-dessous mais l'occasion avait été trop belle. Même si il répugnait à l'avouer, il ne suivait pas une formation au ministère simplement pour le plaisir de se trouver en Angletterre. Sa cousine avait elle-même pris un poste dans une autre grande institution du pays. Partout et nulle part à la fois, des yeux et des oreillles dispersées ici et là. Jusque là, Eiji n'avait rien eu à redire sur les divers comportements des membres du Ministère, bien qu'il en arrivait presque à détester chaque personne qui y travaillait, en particulier dans son département. Pour lui, c'était des imbéciles qui ne comprenaient pas grand chose et ne voyaient rien mais au-delà de ça...

Les dernières paroles de Cora glissèrent sur lui lorsqu'elle les prononça. Certaines trouvant une accroche dans un coin de son esprit alors qu'il la regardait s'effacer en transplanant. Un léger sourire moqueur se dessina sur son visage. Sourire qui lui était tout autant adressé à lui pour sa propre stupidité qu'à elle. Au final, il n'avait rien appris, sauf peut-être que certaines personnes appréciait fouiller plus que d'autres dans les rouages. Ça pouvait servir si c'était joué finement bien que cela prendrait sûrement un peu de temps et que ça lui demanderait certainement un effort supplémentaire que de bien vouloir l'écouter à nouveau.
Entrer dans son jeu ? Pourquoi pas après tout. Sans y distiller quoi que ce soit, il verrait peut-être plus de choses si il avait l'occasion de la recroiser qu'en restant seul avec sa position d'apprentis dont le quota de confiance accordé planait proche de zéro. Un sourire puis un soupir... Au final, quoi qu'il fasse, le Ministère revenait tout le temps, même quand il voulait simplement boire pour l'oublier l'institution venait agrippée à lui comme une bernique à son rocher. Que de lassitude...

Sans un regard vers le bar dans lequel il ne retourna pas, Eiji transplana à son tour, disparaissant des rues Londoniennes avec quelques plans coincés au creux de son cerveau. Il aviserait, pour l'instant il allait devoir retour dans ce lieu et agir comme il le faisait toujours, au milieu de ces abrutis...


Decembre 2023 - Londres




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
MessageSujet: Re: Retrouvailles peu joyeuses # Eiji   Retrouvailles peu joyeuses # Eiji Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Retrouvailles peu joyeuses # Eiji

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-