RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -25%
Promo sur APPLE Airpods 2 avec boitier de charge
Voir le deal
135 €

Partagez
 

 Pas d'omelette sans casser des oeufs # solo familier lvl 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Pas d'omelette sans casser des oeufs # solo familier lvl 1 Empty
MessageSujet: Pas d'omelette sans casser des oeufs # solo familier lvl 1   Pas d'omelette sans casser des oeufs # solo familier lvl 1 EmptyVen 4 Jan - 21:10

Pas d'omelette sans casser des oeufs
Les vacances d’hiver, rien de tel pour aller à la mer, n’est-ce pas ? Il fait parfaitement chaud, le soleil brille, l’eau est à plus de vingt degrés, surtout en Ecosse ... Bon, d’accord, je vous dois des explications, car il ne faut pas être très sain d’esprit pour aller se plonger dans la mer en plein décembre.  Voyez-vous, deux jours après Noël, j’avais rejoint des amis à une sorte de fête party chez un gryffondor de septième année. Une soirée post Noël, entre personnes qui avaient envie de rire et de s’amuser ! On fit même un petit match de quidditch ! Il faut dire qu’avec moi, une bonne soirée n’en est pas une si on n’enfourche pas un balai pour s’envoler dans les airs ! Après avoir déliré toute la soirée sur des gages à la noix, nous décidâmes de nous lancer un défi : nous rendre dans les cornouailles pour se jeter à l’eau, et pas qu’au sens figuré ! Allant chercher nos maillots de bain, nous débarquâmes sur une plage semi-sorcière, bien décidés à sauter dans l’eau bien froide.

La plage était totalement déserte. Tant mieux, nous allions pouvoir nous marrer ensemble. Décidant d’enlever nos affaires une fois sur la plage, nous parcourûmes la distance entre l’endroit où nous étions et la plage. Au détour d’une falaise, je stoppais notre petite troupe. Je leur fis signe de se taire, et j’écoutais des éclats de voix qui s’élevaient:

”Non mais t’es con ? Fais gaffe, tu vas les casser avant qu’on puisse les mettre à cuire.
- C’est dingue quand même ! T’en as fait quoi du piaf ?
- Je l’ai laissé dans un coin, il était trop lourd pour l’embarquer, on ira le chercher après.
- Tu crois qu’on va pouvoir en tirer combien ? Pas mal, t’as vu la bestiole ?


Je regardais avec stupéfaction la taille énorme de ces oeufs, convaincue que cela ne pouvait être que magique. Quant à leurs paroles, elles ne faisaient que renforcer mon impression. Pourtant, les gars semblaient être des moldus. Il s’agissait d’un petit avec les cheveux roux, tout maigre, et d’un gros chauve qui semblait peu agréable. Je ne sais pas pourquoi, mais ils ne m’inspiraient pas confiance, même si je ne prenais pas en compte leurs paroles. Hors de question de laisser ces créatures dans les mains de personnes mal intentionnées qui voulaient mettre ces oeufs à cuire ! L’aventure m’appelait, comme toujours, et je ne pouvais ignorer cet appel, d’autant plus que nous étions plusieurs sorciers. Alors bien sûr, nous ne pouvions pas dévoiler notre magie à des moldus, mais cela ne signifiait pas que nous devions rester à ne rien faire. Mon cerveau fonctionnait à dix mille à l’heure, et je sentais bien que je n’allais pas devoir attendre trop longtemps, si je ne voulais pas qu’ils nous échappent et s’enfuient avec les oeufs.

”Quatre oeufs … Vu la taille, je tablerai sur quelque chose d’assez imposant, il y a parlé d’oiseau … Vous pensez que ça peut être des griffons … ? Bon, allez, on y va ! Ils sont en train de les charger.”

Profitant que les hommes aient le dos tourné, nous sortîmes de notre cachette. La discrétion n’étant pas mon fort, je ne me faisais pas vraiment d’illusion sur le fait qu’on ne nous entende pas. Un oeuf n’avait pas été chargé, et alors que mes camarades réussissaient à s’en emparer, je tentais de rentrer dans la camionnette pour en prendre d’autres. J’escaladais avec un peu de difficulté la marche du véhicule, et je fis face au plus gros des deux gars, qui s’aperçut rapidement de ma présence. Il me fixa alors, et l’air qu’il avait me donnait encore moins confiance en lui, si cela était vraiment possible. En plus de tout cela, il avait une haleine fétide qui ferait tomber la moindre fée lui tournant autour.

”Barre-toi la gamine !”

Oh ! C’est quoi ça ? Une arme moldue ? Une sorte de long truc bizarre. Un coup retentit, il avait tiré en l’air. Je sursautais, me rendant compte que le gros ne faisait pas semblant. Je ne savais pas vraiment comment ces armes moldues étaient faites, mais à mon humble avis, c’était loin d’être amusant.

”Barre-toi je te dis, ou je t’assure que je te tire dessus !”

Bon, apparemment, ses menaces semblaient réelles. Pourtant, je restais stoïque, peut-être figée à la fois par la crainte de l’arme moldue mais aussi l’envie de sauver les créatures magiques dans leurs oeufs. Derrière, mes amis m’appelaient, me demandant de ressortir. Je regardais les oeufs, me sentant coupable de les laisser, puis je regardais l’arme. Mais je n’étais pas stupide, et je savais que ces armes à feu pouvaient me tuer. L’envie de sortir ma baguette était là, mais je pouvais me faire virer de Poudlard pour cela. Déjà, le véhicule moldu se mettait à vrombir et la menace était de plus en plus grande. A contrecoeur, je décidais de faire un dernier geste. Je ne voulais pas que ces crétins mangent les oeufs, ou alors qu’ils fassent en sorte de les faire éclore pour maltraiter les créatures. Je donnais un énorme coup de pieds dans les oeufs, réussissant à en fendre deux. Puis je sautais de la fourgonnette, entendant une autre détonation et sentant une vive douleur à l’épaule.

Récupérée par mes amis, je me rendis compte que je saignais. Demandant à voir l’oeuf, je me saisis de ce dernier tandis que j’acceptais, le coeur lourd, de retourner chez nous pour me faire soigner par un adulte. L’idée de ce griffon mort qui allait être récupéré par ces hommes me hantait … Alors certes, je ne pouvais pas y retourner dès maintenant, mais je ne me voyais pas non plus rester sans rien faire. J’en parlais à mes parents qui me promirent de prévenir le ministère afin qu’il mène son enquête et récupère la créature avant que des moldus s’en emparent. Il en allait de la sécurité du secret du monde magique. Je n’avais bien évidemment rien dit sur l’oeuf que j’avais récupéré.
code by EXORDIUM. | imgs by tumblr


Revenir en haut Aller en bas
 

Pas d'omelette sans casser des oeufs # solo familier lvl 1

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]
» Sous un cerisier sans fleur [Hentaï] [PV Gak']
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//
» [Solo Valentine Crowblack] La femme avant la bête /!\Hentaï/!\

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-