RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-22%
Le deal à ne pas rater :
-200€ sur la TV LG 55NANO86 55″ NanoCell 100Hz (modèle 2020)
699.99 € 899.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyLun 21 Nov - 15:49

Tiens, tiens, qui vient par là ?
  ft. Sutton & Sebastian



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Un bel après-midi d'octobre. Nous avons beau être en Angleterre, nous avons la chance, du moins ce jour-là, d'avoir un soleil plutôt présent et un fond de l'air certes frais, mais sec. Kassie était partie à son club de duel et pour ma part, j'avais envie de réfléchir un peu à un nouvel article pour le numéro à paraître. Je devais tout boucler assez rapidement, et j'avais un peu peur que l'édition ne soit pas à la hauteur vu le peu de journalistes que j'avais recruté. Je décidais donc de prendre ma plume et mon carnet de d'aller flâner dans les jardins de Poudlard, à la recherche d'un endroit agréable qui me donnerait un peu d'inspiration.

J'avais donc revêtu un jean brut ainsi qu'un gros pull en laine blanche, et une paire de bottes en daim de couleur noire. Mes cheveux détachés sur mes épaules, j'avais toujours la classe, même à l'arrivée de l'hiver. Bon, nous avions encore deux mois avant que cette saison ne se pointe, mais avec le temps, on ne sait plus vraiment en quelle saison nous nous trouvions. Remontant de la salle commune de serpentard jusque dans le hall, je sortis du château, mes talons claquant sur le sol des chemins des jardins.

"Alors ... Il y a un peu de monde là-bas. En observant tout cela, je devrais bien avoir une petite idée d'articles, ou de nouvelle rubrique."

Je choisis donc de m'installer sur un banc, et non sous un arbre, je n'avais pas envie de salir mon jean ! Mes yeux rivés sur ce petit groupe de débiles, j'esquissais bientôt un léger sourire. Je venais d'avoir une idée lumineuse de nouvelle rubrique ! Je griffonnais alors un petit quelque chose, me disant que cette idée allait faire des heureux ... et des malheureux. Mais j'allais bien m'amuser.

Mon regard fut alors attiré par un jeune homme que je connaissais ... De nouveau, un sourire s'étira sur mes lèvres. Je me demandais ce que Baker devenait après avoir reçu quelques parchemins anonymes dont j'étais l'auteur. Alors attention, je ne suis pas du tout une admiratrice secrète ! Non ! Mais j'avais envie de me venger de la façon dont il m'avait parlé la dernière fois que nous nous étions croisés. Et j'avais bien l'intention de jouer sur ses sentiments.

Je refermais alors mon calepin, ne voulant pas que Baker voit mon écriture. Même si j'avais essayé de changer celle-ci sur les parchemins que j'avais envoyés, je préférais éviter de me faire capter. Pas tout de suite. J'avais d'abord besoin de savoir comment il vivait le fait d'avoir un admirateur secret avant de lui dévoiler que je m'étais fichue de lui.

Attendant qu'il passe devant moi, je lançais alors:

"Tiens, tiens, Baker ... Ca va, je ne suis pas trop sur ton chemin aujourd'hui ? Tu es de quelle humeur ? Tu comptes envoyer valser les gens ou te prendre pour un clown ? Tu sais, ça se soigne la bipolarité ?"


words: 524 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyMar 22 Nov - 14:39
Love is a drug
Don't lose it all in the blur of the start! Seeing is deceiving, dreaming is believing, It's okay not to be okay. • Run

Je baillais ouvertement quand le prof nous demanda de recopier le cours. Il nous laissa un parchemin à remplir sur les propriétés de telle rune et les pouvoirs qu'elle pouvait développer avec d'autres runes. Cela allait demander beaucoup de recherche et franchement, j'en avais aucune envie maintenant. Je rangeais tout dans mon sac, sauf mon livre de runes que je gardais en main, feuilletant tout de même le dernier chapitre étudié. Si j'avais deux heures à tuer, autant qu'elles servent à quelque chose.

Je n'étais donc pas avec Jon. J'avais descendu les étages du château pour sortir dehors et longer le parc pour rejoindre les serres à l'extérieur en attendant le dingo. Quand une lettre me parvint juste après avoir passé les portes de Poudlard. Le même hibou, les mêmes lettres. J'en avais reçu deux trois comme ça et haussa un sourcil. Sur le coup, je crus une farce de Jon mais je n'en avait pipé mot. Si c'était bien lui, il m'en aurait déjà parlé pour me demander comment je les appréciais. Je lus la lettre en diagonal et haussa les sourcils étonné. Parler? Je m'en serais souvenu! Je fourrais la lettre dans mon sac sans plus de cérémonie. C'était flatteur. Certes. Mais elle ne me faisait rien d'autre que de remplir mon égo.

Je marchais donc dans le couloir qui s'étendait en arcade à perte de vue, le parc sur ma gauche. J'étais en train de potasser un livre de runes quand une voix que je connaissais que trop bien me parvint aux oreilles. Je redressais la tête et baissa mon bouquin le long de mon corps, mon pouce en guise de marque page. Je resserrais la prise sur mon sac et marcha vers elle, un sourire suffisant aux lèvres.

-Skeeter! Quelle bonne surprise! J'allais bien jusqu'à ce que ta voix aigu viennent briser mes tympans mais je te remercie sincèrement de te soucier de ma santé mentale. Je pense qu'elle est clairement plus en forme que la tienne.

Je rangeais mon livre dans mon sac. Je connaissais la jeune femme pour déjà avoir eu une altercation avec elle devant le cours de Potion. Elle ne se démontait pas mais le fait qu'elle ne m'ai pas suivi et donc préciser qu'elle était lâche devant tout le monde a du lui laisser un gout amer en bouche. Celle de la défaite. Je lui rétorquais encore, juste pour être sur qu'elle se souvienne de ce moment cuisant pour elle. Niveau ego, je ne sais pas lequel de nous deux avions le plus développé.

-Oh et je compte aller près des serres. A moins que bien sur, tu ne veuilles inévitablement ne pas me suivre... Encore une fois...

Bon okay, j'y était peut être pas allé de main morte mais elle était clairement l'une des rares à ne pas baisser le regard devant moi. Au fond, elle me faisait bien marrer. Comme un chat qui jouerait avec un autre, à lui donner des coups de pattes pour voir quand est ce qu'il répondrait. C'était un peu ce que j'étais quand Sutton Skeeter était dans le coin.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyJeu 24 Nov - 11:13

Tiens, tiens, qui vient par là ?
  ft. Sutton & Sebastian



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Notre dernière rencontre avait été assez mouvementée. Il faut dire qu'entre Baker et moi, il y a un énorme fossé. On ne peut pas clamer que ce blaireau est quelqu'un de populaire. Certes, il a quelques amis et à cause de ses petites frasques et à son humour douteux, il est apprécié de pas mal de personnes. Mais jusque là, c'était quelqu'un que j'ignorais. Je le voyais comme le petit toutou de Peterson, et j'en avais déjà fort à faire avec ce dernier. Mais voilà, Baker avait décidé de changer la donne en faisant en sorte que je l'ai dans le collimateur. Etant susceptible et rancunière (oui, de belles qualités, je le sais bien !), je savais très bien qu'il me faudrait bien plus que quelques paroles pour que je le laisse en paix.

Je ne pouvais le nier, Baker a une certaine répartie. Bon, il est crétin aussi car il devrait savoir qu'avec moi, il vaut mieux faire profil bas. Bien sûr, je l'avais attaqué sur ce qu'il avait fait la dernière fois. Je n'avais toujours pas digéré le fait de m'être fait bousculé par un gars comme lui. D'ailleurs, personne ne me bouscule. Non mais vous imaginez, j'aurais pu me tordre la cheville ! Heureusement, j'ai un équilibre hors-norme sur des talons et cela ne s'était pas passé mais je refusais de le laisser s'en tirer sans rien faire. Et comme j'étais assez retors, je n'avais rien trouvé d'autres que d'envoyer des hiboux enflammés anonymes (non, je ne fous pas le feu à ces volatiles !).

"Ce que tu es amusant ! Je me roulerais presque par terre si je le pouvais, mais tu comprendras que je ne peux me salir pour un blaireau sans intérêt."

Ah, les mots d'amour ! Mais voilà, la discussion risquait de couper court si je restais là. La dernière fois, je ne l'avais pas suivi pour la simple et bonne raison que nous avions cours de potions et que j'en avais clairement plus à faire du professeur Blackwhole que de ce 7ème année bipolaire. Mais là, je n'avais rien à faire d'autres. Je notais rapidement dans un coin de mon carnet le titre de la rubrique dont je venais avoir l'idée, puis je levais mon royal séant du banc. Je savais pertinemment qu'il pensait l'avoir remporté parce que je ne l'avais pas suivi et je comptais bien remettre les pendules à l'heure.

"J'avoue que cette fois-ci, je n'ai rien de mieux à faire ... Je vais même en profiter pour faire que cette discussion ait un intérêt à mes yeux. Tu permets que je prenne des notes ? Souris, Baker, tu vas avoir ton nom dans la gazette de Poudlard. Alors, à cause de qui tu es dans cet état ? Tu t'es fait largué ? Non ... Je ne vois pas qui tu pourrais attirer, si ce n'est Mimi Geignarde. Oh non, ne me dis pas que c'est elle ! Chéri, tu ne pourras jamais avoir d'intimité avec un fantôme ..."

Je me moquais clairement de lui, marchant d'un pas tranquille à ses côtés.

words: 552 (c) made by panic!attack

[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptySam 26 Nov - 14:38
Love is a drug
Don't lose it all in the blur of the start! Seeing is deceiving, dreaming is believing, It's okay not to be okay. • Run

Je souriais alors que je me retournais pour partir mais la voix de Skeeter se fit entendre, acerbe. Un rire était sortit de sa gorge alors qu'elle déblatérait qu'elle ne pouvait pas se salir pour un blaireau sans intérêt. Quand est ce qu'elle comprendra que j'en ai rien à faire de son avis? C'est pas une gamine âgé de deux ans de moins que moi qui va changer mon point de vue sur la question.

Je levais les épaules et les yeux au ciel alors que je continuais à marcher, ne prenant même pas la peine de lui répondre. J'avais autre chose à faire c'était clair. Mais elle se plaça à mes côtés contre toute attente et reprit la parole de sa voix fluette. Bordel, elle a vraiment la voix trop aiguë. Et en plus elle se foutait ouvertement de ma gueule. Je lui lançais du tac au tac, un sourire moqueur aux lèvres, le regard suffisant.

-J'en ai rien à battre d'être dans ton journal à ragots Skeeter. Quand est ce que tu comprendras ça chéri?

J'avais repris le terme qu'elle avait employé avec beaucoup plus d'ironie dans la voix. J'eus un rire narquois quand elle me demanda qui je pouvais bien attirer. Si elle savait! Je continuais de marcher, d'un pas moins rapide certes. Dans le fond je l'aimais bien la Skeeter. Elle avait du répondant bien qu'elle soit vraiment trop borné pour son propre bien avec son caractère de "princesse" franchement, ça n'attirait pas du tout. Au contraire, c'était le genre de fille que j'évitais clairement. Je glissais mes mains dans les poches de mon pantalon noir de l'uniforme alors que je repris la parole sur un ton espiègle.

-Pourquoi ça t’intéresse ma vie privée Skeeter? Tu veux en faire partie?

Ou comment détourner la question par une autre question. Simple et efficace. J'étais le genre moqueur et j'adorais mettre les gens mal à l'aise. Si Jon était là, il m'aurait certainement arrêté mais il n'était pas là, aux regrets de Misse Skeeter qui allait manger le temps que Jon sortent de cours. Une idée malsaine me vint alors à l'esprit.

-Okay, t'as gagné, j'veux bien que tu me poses tes questions débiles. Au moins ça me passera le temps plus tôt que le livre de runes.

On continuait de marcher dans le couloir qui longeait le parc, les arcades continuant de s'allonger jusqu'au serres qui se trouvaient sur la droite. Plusieurs bancs étaient installés le long de ce même couloir alors que la lumière grisâtre de la journée inondait ce dernier de lumière. Plusieurs élèves nous regardaient quand on passait devant eux. C'est vrai que pour le coup, nous voir sans nous arracher le visage était un exploit après ce qu'il s'était passé la dernière fois. Cela avait fait rapidement le tour des élèves et des professeurs. Blackwhole en avait profité pour me coller quatre heures également que je devais faire dans la semaine avec lui. J'ignorais ce qu'il avait prévu pour moi mais cela n'augurait vraiment rien de bon.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyMar 29 Nov - 23:05

Tiens, tiens, qui vient par là ?
  ft. Sutton & Sebastian



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Je n'avais aucune intention de le laisser m'échapper cette fois-ci. Nous n'étions pas du tout dans la même configuration que la dernière fois, pour la simple et bonne raison que cette fois-ci, je n'avais pas cours. Quelle différence me direz-vous ? J'ai beau ne pas être une élève modèle, hors de question de louper un cours ! Je suis tout de même une fille populaire, et pas une petite rebelle ! Sécher les cours n'est en rien bénéfique, ni pour moi, ni pour mon avenir. Alors certes, cela ne dérangeait pas Baker, mais là était la grande différence entre nous. Jamais je ne me permettrais de mettre en colère ma mère, qui avait un nom et une réputation que je devais défendre. Puis vous imaginez la honte ? Recevoir une beuglante de votre mère devant tout le monde parce que vous avez séché un cours ?

Baker tentait de se la jouer cool, je le voyais bien. Mais pour moi, il n'était qu'une pâle copie de Peterson, et encore, Peterson était un peu plus charismatique. Bon, je ne le dirais pas à voix haute, n'oublions pas que je hais ce blaireau pour être trop proche de ma meilleure amie. Mais je devais avouer qu'avec les cours qu'il me donnait, il était remonté dans mon estime. Disons que maintenant, je comprenais pourquoi Kassie pouvait l'apprécier. Mais par fierté et par logique, je continuais à me moquer de lui pendant la journée, même si je le faisais un peu moins. En effet, je n'avais aucune envie que l'on soupçonne quoi que ce soit sur les cours de balai nocturnes.

"N'essaie pas de m'imiter, même ironiquement. J'ai l'impression que tu cherches toujours à imiter quelqu'un. Jusque-là, c'était Peterson, mais si tu te mets à imiter quelqu'un de l'autre sexe, ça craint Baker !"

Faire partie de sa vie privée ? Un rire moqueur s'échappa de mes lèvres, plus bruyant que les précédents. Déjà que je ne m'occupais pas vraiment de ma vie sentimentale, si j'avais du le faire, il aurait été un des derniers sur ma liste !

"Ne prends pas tes rêves pour des réalités, chéri, même s'il y avait une extinction de la race humaine et que tu étais le dernier sur cette terre, jamais je n'oserais ne serait-ce qu'envisager cette solution."

Et il acceptait de répondre à mes questions ? Hum ... C'est louche, Sut', c'est louche ! Oui mais l'occasion est bien trop belle pour ne pas en profiter, et même si je me méfie de Baker, j'ai bien l'intention de tirer partie de cette "trève" temporaire.

"Alors, pourquoi tu étais de si mauvaise humeur la dernière fois ? Car soyons franc, même si je ne t'ai jamais porté dans mon coeur, t'es pas du genre à avoir une attitude rebelle désagréable. On est habitué à vos blagues pourries avec Peterson, mais en dehors de ça, t'es pas un connard. Enfin, à moins que t'es bien caché ton jeu jusque-là."

Marchant vers les serres, la tête haute et l'air fière, comme à mon habitude, je me contrefichais des personnes qui se posaient des questions sur notre impression d'entente. Mais bon, avec le calepin et la plume à la main, seuls les idiots ne comprendraient pas que j'étais en plein travail. Je ne savais pas pourquoi Baker allait dans les serres, et, à vrai dire, je m'en fichais. Je suivais, simplement.

words: 603 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyMer 30 Nov - 3:33
Love is a drug
Don't lose it all in the blur of the start! Seeing is deceiving, dreaming is believing, It's okay not to be okay. • Run

Je continuais de marcher tranquillement avec un pas plus rapide. J'avais pris un ton ironique en lui parlant. Un ton que bien sur, Skeeter n'accepta pas et sa réplique se fit cinglante. Imiter Peterson? Elle se fout de ma gueule là! Je lui lançant un regard obliqué à moitié étonné et amusé. Un rire narquois et dédaigneux sortir de mes lèvres qui s'éteint rapidement.

Peterson. Cela faisait bizarre d'entendre ce nom et pourtant... Mon regard se fit vague alors que je pensais au Dingo qui était à quelques centaine de  mètres en train de suivre son cours de botanique. Avant, quand il passait son temps là bas, je le passais en compagnie de quelqu'un d'autres ou je lisais un livre. Cela m'arrive oui, il faut pas déconner non plus! Mais depuis quelques temps maintenant, je ne faisais rien d'autres que de réfléchir. J'essayais de démêler le meli-mélo qui se trouvait dans mon crâne en essayant de rejoindre les deux bouts au niveau des cours. Et franchement cela m'épuisait clairement.  Peut être que si il ne m'aurait rien dit, tout serait resté comme avant... Peut être que tout cela n'aurait jamais eu lieu, ma fuite, l'altercation avec Skeeter, Jon qui me fuit... Et pourtant, depuis la rentrée, il n'as fait que ça, me fuir alors que moi, je culpabilisais pour la mienne. Culpabilisait il lui aussi? J'aurais tout donné pour entrer dans sa tête et savoir ce qu'il pensait réellement. La voix de Skeeter à mes côtés me ramena brutalement à la réalité.

Je haussais un sourcil et lui répondit du tac au tac. Là dessus, elle peut être rassuré.

-Voilà un point commun que l'on partage alors. Mais si tu comprends pas l'ironie, je peux pas t'aider.

J'avais dit cela en la regardant de haut la mine dégoûtée. Skeeter était tout sauf appréciable. Même physiquement. Pas qu'elle soit pas jolie. Elle reste mignonne. Mais réellement elle était clairement pas mon genre. Que se soit physiquement ou mentalement.

On continuait de marcher tranquillement alors que nous tournions à un angle pour nous diriger vers les serres. Skeeter repris la parole. Bordel, elle veut vraiment que je réponde à ses questions en plus? Je roulais des yeux alors que je grognais à moitié à sa question. Nos blagues pourries avec Peterson. Et elle? Je lui demandais du tac au tac.

-Et toi? Tu caches bien ton jeu aussi ou c'est de nature que tu sois aussi chiante?

Faut se le dire, Skeeter était loin d'être celle qui détale dès qu'on la critique. Non, elle était plus du genre pot de colle à répliquer et à s'accrocher comme une ventouse de calamar. C'était vraiment exaspérant. Je soufflais et repris les propos avant qu'elle n'ouvre la bouche pour répliquer parce que bien sur, elle allait le faire.

-J'étais de mauvaise humeur pour un truc qui te concerne pas et ta tête n'as fait qu'engendrer le problème.

Elle voulait que je réponde, je le faisais. Je n'avais pas dit que je répondrais toute la vérité à ses questions. Mais celle qu'elle m'avait posée m'avait clairement chamboulée. Je haussais un sourcil alors que je me souvenais de ce qui s'était passé. J'ai fui et je voulais pas voir Peterson parce qu'il m'as dit qu'il étati bi et potentiellement amoureux de moi. Et moi, comme un con j'ai joué avec ses sentiments? Voilà la vérité. Je soufflais mais peut être que en parler avec quelqu'un d'autre me ferait du bien. Peut être pourrais je détourner la question et la réponse... Molly, Lucy et le lycanthrope connaissait bien sur pourquoi. Je leurs disaient tout mais tous m'avait conseillé de parler à Jon de ça mais lui, refusait de me parler! C'était vraiment le monde à l'envers. Mais elle... Elle était étrangère à tout ça... Peut être qu'elle me dira autre chose...

-J'ai joué avec les sentiments de quelqu'un de proche. Et je m'en suis rendu compte. Cela m'as énervé contre moi même.

Je lui posais le problème sans préavis ni même subtilité. Je disais les choses telles qu'elles me semblaient être. Et je n'avais pas attendu qu'elle reprenne la parole pour lui annoncer. Je soupirais et fourra mes mains dans mes poches, marchant droit devant moi. Voilà que je me confiais à Skeeter maintenant... Doit y avoir un truc vraiment pas net chez moi. Sainte Mangouste soigne ce genre de problème?
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyJeu 1 Déc - 23:04

Tiens, tiens, qui vient par là ?
  ft. Sutton & Sebastian



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Allez Sut', tu tiens un bon article là ! La gazette devait voir sa première édition sortir sous quelques jours et j'avais envie d'un bon sujet bien croustillant qui ferait jaser tout Poudlard. Et je ne sais pas pourquoi, mais je sentais que je tenais le bon bout. Sebastian Baker n'était pas le mec le plus populaire du château, mais il était assez connu pour ses farces avec Peterson. Le duo infernal ... Enfin, c'était ce qu'ils étaient jusqu'à maintenant. Car soyons clairs, depuis la rentrée et leur magnifique coup dans le hall d'entrée, on ne les voyait plus faire les quatre-cent coups. Certains disaient qu'ils s'étaient rendus compte de l'enjeu de la 7ème année. Mouais ... j'étais dubitative.

Moi, chiante ? Et il pensait que j'allais le prendre mal ? Non parce qu'en soit, une femme qui n'est pas chiante, c'est une femme sans saveur, non ? Ah moins que je ne pense cela que pour me rassurer. Quant à l'ironie, je n'avais pas de soucis avec ce ton puisque je l'utilisais au quotidien. Je suis tout à fait consciente que je peux sortir par les trous de nez de beaucoup, mais sur ce coup-là, Baker m'a invité à le faire "chier". Oui, j'utilise des mots de la même famille que lui.

"Oh, je ne cache aucun jeu mon cher Baker. Je suis franche et je ne suis pas une de ces nunuches hypocrites que tu dois davantage apprécier. Mais tu m'as proposé de m'accompagner. Dois-je en déduire que tu es masochiste ?"

Je ne m'attendais pas à ce qu'il se confie réellement à moi. Il faut dire que je n'étais pas le genre de personne à qui on venait se confier. Forcément, cela n'inclut pas Kassie qui peut vraiment tout me dire sans que jamais je ne le révèle. Pour les autres, c'en était autrement. Ils avaient toujours peur que cela se sache ou que cela fasse la une de la gazette de Poudlard. Je n'y étais que journaliste avant cette rentrée mais maintenant, j'en gérais le contenu, en tant que rédactrice, et j'avais bien l'intention de ne pas laisser passer les scoops.

Je jouais donc l'oreille attentive. Jouer avec les sentiments de quelqu'un de proche. Voilà qui s'avérait être intéressant. Quelques noms vinrent de suite à mon esprit, mais je préférais me taire pour le moment. East ... Amelia ... Ou celui dont il était le plus proche à mon sens, Jonathan ? N'avance rien. Ca tombe c'est vraiment Mimi Geignarde. Sut', tu devrais faire une carrière de comique quand tu t'y mets ! Allez, on va creuser ? Même s'il ne m'en dit pas plus, je n'aurais qu'une enquête à mener, autant en savoir plus.


"Jouer avec les sentiments de quelqu'un ? Tu veux dire que tu as fait croire à quelqu'un que tu l'aimais alors que ce n'était pas vrai ? C'est fou comme vous tournez autour de l'amour. Je suis la seule à avoir compris que ça n'apporte que des ennuis ?"

Ben oui, je suis comme ça, moi. Ma mère m'a appris que l'amour n'est qu'un obstacle dans le vie professionnelle.


words: 572 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyMar 6 Déc - 15:45
Love is a drug
Don't lose it all in the blur of the start! Seeing is deceiving, dreaming is believing, It's okay not to be okay. • Run

Alors que je continuais à marcher vers les serres, Skeeter ne lâcha pas le morceau pour autant et expliqua alors qu'elle était franche et et qu'elle était loin d'être l'une de ses nunuches hypocrites que j'appréciais tant. Donc Molly Weasley était une nunuche hypocrite? Intéressant. Et oui, je l'ai proposé de m'accompagner et je le regrettait déjà. Je ne répondis à rien de cela, déjà parce que cela serait partie au quart de tour comme à chaque fois et qu'ensuite je m'en tape royalement ce qu'elle peut bien penser de moi.

Pourtant, je m'étais confié à elle alors que nous approchions. J'avais l'espoir qu'elle me lâche la grappe après cela mais non au lieu de ça, elle répondit encore pas des questions après un silence. Cette fois ci, arrivé devant les serres de Poudlard, je me stoppais et me posta devant elle alors que ces mots m’atteignirent malgré moi. Jouer avec les sentiments? Oui. Faire croire que j'aimais la personne non. Tournez autour de l'amour? Je hausais un sourcil et lui répliqua plus pour elle et sincèrement.

-Je suis désolé pour toi si tu n'as pas de coeur mais il se fait que j'en ai un. Je ne lui ai pas fait croire que je l'aimais mais j'ai joué avec ses sentiments oui alors maintenant tu m'excuseras mais je suis arrivé à destination!

Je me retournais pour voir la salle de classe, la porte ouverte et le monde en sortir mais pas de Jon. Je fronçais les sourcils. Jon ne sècherais pas un cours, pour rien au monde. Je cherchais des yeux une personne que je connaissais et vis alors Patience.

-Hé! Patience!

Je courrais vers elle et lui demanda où était passé Jon elle haussa les épaules et le vis au loin entrer dans le château. Il ... il m'avait évité. Encore. Je serrais les poings alors que Patience m'observa moi et Skeeter et elle s'en alla en ayant posé une main sur mon épaule pour compatir certainement. Je fixais Jon qui s'éloignait de là sans un regard en arrière et le silence se fit de nouveau. Je revins à la réalité et m'approcha de Skeeter.

-Désolé, l'interview est fini.

Désolé? DESOLE!?! Je m'excusais auprès de Skeeter? Et depuis quand? Ah oui, depuis que j'ai réalisé qu'il m'évitait vraiment et sous les yeux de Skeeter bien évidemment. Vas y rajoute du blé à moudre à celle là! Je repartis dans l'autre direction. Il va falloir qu'on est une conversation tout les deux et vite. Je soupirais encore et enfourna mes mains dans mes poches alors que je tremblais littéralement de rage. Je détestais ça, ne pas comprendre. Et je ne comprenais pas. Le repas du midi allait être servi mais je n'avais pas faim. Et pourtant c'est là où j'allais avoir le plus de chances de le trouver.  Dans la Grande Salle.
© GASMASK
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) EmptyMer 7 Déc - 20:56

Tiens, tiens, qui vient par là ?
  ft. Sutton & Sebastian



«  Laissez passer Mesdemoiselles ces majestés ! »
Moi, je n'ai pas de coeur ? Bon, d'accord, aux yeux de tout le monde je suis une fille froide  qui se contrefiche de ce que les autres peuvent ressentir, pensant simplement à ma petite question. Soyons franc, c'est en partie vrai, même si je me soucie tout de même de ma meilleure amie, de ma mère et .... d'Albus. Bon, passons sur ce dernier point, vous n'avez rien entendu, ou plutôt rien lu. D'ailleurs, même si j'avais des mots avec ces deux premières personnes, à cause de mon fichu caractère, je finissais toujours par me réconcilier, car je tenais énormément à elles deux. Mais ça, il fallait vraiment me connaitre pour voir cette partie-là de ma personnalité, et Baker ne me connaissait absolument pas. Il ne voyait que ce que j'acceptais de faire voir: mon côté princesse et peste, prête à tout pour monter les échelons, et qui avait tendance à rabaisser ceux ne pouvant pas l'aider à son ascension.

Le blaireau décida alors de mettre fin à la discussion. Dans le style bipolaire, il se posait vraiment en champion. Il me proposait de faire une interview, ce qui déjà m'étonnait, et là, Monsieur décidait de se sauver, après m'avoir mis l'eau à la bouche. Il ne se rendait sûrement pas compte de ce qu'il était en train de faire. Me donner que des informations parsemées, cela laissait libre champ à mon imagination débordante, et il pouvait être certain que puisque j'avais commencé une enquête, j'allais la continuer sur le long terme. Je fixais alors les personnes qui sortaient des serres. Il s'agissait des 7ème année. Tiens, tiens ... Qui Baker venait-il chercher ? Antwoord venait de sortir et ce n'était pas vraiment elle qu'il semblait être venu chercher. Hum ... Tout cela était clairement suspect. Je parcours alors le paysage des yeux et je vois au loin Peterson qui s'éloigne. Je ne dis rien, je préfère observer pour cette fois. J'ai de quoi commencer mon article.

"Faut vraiment te faire soigner Baker. T'es totalement malade mon pauvre. Je découvrirai ce que tu caches, crois-moi !"

Je décidais d'en rester là pour le moment. J'allais écrire mon article afin de bien coucher sur du parchemin tout ce qui me venait en tête. Il était clair qu'avec un tel comportement, je n'allais que chercher à creuser davantage pour comprendre ce qu'il se passait réellement dans la tête de Baker. Mes lettres anonymes l'avaient-elles perturbé ? Je n'en avais pas l'impression. J'avais donc loupé ma vengeance mais j'en tenais une autre. Je comptais bien écrire un article qui allait peut-être le faire réagir. Je sentais que cela allait être très amusant. Je pris donc la direction du château, ne cherchant même pas à le suivre, pour monter les quelques étages qui me séparaient de la salle du club de journalisme. Quelques heures pour tard, le numéro de la gazette était enfin prêt. J'avais hâte de voir les réactions.


words: 518 (c) made by panic!attack

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
MessageSujet: Re: Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)   Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Tiens, tiens, qui vient par là ? (Seb)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» Toi dans mes draps. | [PV] Hentaï.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-