RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Anneau10
-80%
Le deal à ne pas rater :
BOSCH Machine à dosettes TASSIMO à 9,99 (via bon d’achat)
9.99 € 49.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyLun 21 Nov - 21:33
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Je grognais quand la bouteille d'Absynthe me glissa des mains pour finir sur le carrelage du salon. Comment j'étais arrivé là moi? Ah oui... La soirée... Je me frottais les yeux, levant la couverture. Quelqu'un bougea derrière moi et remarqua une fille dont j'ai déjà oublié le nom. De toute façon je m'en fout. Je me levais et partit sous la douche. L'eau chaude me fit du bien. La fille était partie, laissant son numéro de téléphone. Un sourire narquois passa sur mes lèvres alors que je jetais le papier à la poubelle. Je baillais me servant un café quand je fronçais les sourcils en recevant la Gazette du Sorcier de ce matin...


Pas plus tard hier soir, aux alentours de 22h30, le corps du célèbre joueur de Quidditch, Martin MacKinnon a été retrouvé dans le milieu d'un champ. On sait qu'il s'agit d'un meurtre mais on ignore encore de quoi il s'agit. Les Aurors du bureau informé de l'enquête affirme qu'il s'agit certainement d'un cas de vengeance. Les autres joueurs sont sous le choc et leurs match contre les canons de Chudley sera reporté au wekend prochain.
Pour plus de détails, veuillez vous reporter au page 3 & 4.
Pour les interviews des joueurs, veuillez vous reportez au page 5 & 6.

Sutton Skeeter, reporter pour la Gazette du Sorcier.

Je ris en voyant le nom de Skeeter. Cela me ramenait bien lon en arrière dans le temps. Sept ans exactement. Je sortis une clope de mon paquet de cigarette et fixa le ciel grisâtre et brumeux qui s'étendaient sur le Londres endormi. Je contemplais l'extérieur, repensant à Poudlard. Un pincement au cœur me vint quand mon esprit dériva vers le souvenir d'un regard noisette pétillant de malice. Je fermais les yeux et déglutit. Non. N'y pense plus. Il a fait sa vie maintenant.

Le souvenir pourtant resurgit. Celui d'un coup de poing et d'un "t'as perdu" silencieux de Ryan. Oui, il l'avait perdu ce jour là et buté comme j'étais, je n'avais pas cherché à reprendre Jon. Je n'avais pas cherché à me battre. Et maintenant je m'en mordait les doigts, en fixant mon appartement triste et sombre. Je n'étais plus que l'ombre de moi même à chercher mission sur mission. Je soupirais en finissant ma cigarette l'écrasant dans le cendrier pas très loin de là. J'enfilai ma veste en cuir noire par dessus mon pull gris et passant ma main dans ses cheveux mi longs, je transplanai.

J'atterris au poste de transplanage du Ministère. J'y travaillais maintenant en tant que Auror. Et j'étais plutôt bon. Harry et moi avions un lien fort au sein du Ministère. Il était le seul à savoir que j'étais un animagus et parfois il aimait me rappeler à quel point je lui faisait penser à Sirius. Je m'en flattait connaissant la légende des maraudeurs. J'étais heureux de puiser les informations à la source! Mais Harry ne me donnais pas autant de mission que je le voulais.

Les quatre jours qui suivirent, furent horrible. Quatre meurtres. Quatre jours. Et tous joueur de la ligue de Quidditch. Tous des gardiens. Ce qui laissait croire que les gardiens encore vivants étaient de potentiels victime. Je n'avais pas beaucoup dormi pendant ces quatre jours et pas beaucoup mangé. Des cernes noires s'étiraient sous mes yeux et je baillais mais remercia une autre Auror quand elle déposa un café fumant devant moi. Je grognais et sortit du bureau dans un craquement pour apparaître dans la cour. Je sortis un briquet et mon paquet. Cette affaire piétinait. On avait aucun indice. Harry vint alors me voir. Il m'expliqua que tant qu'il n'aurait pas grand chose de plus, le seul moyen était de protéger les autres gardiens des autres équipes. Je hochais la tête. Il en restait une quinzaine et on était suffisamment nombreux pour être un pour un joueur.

Harry expliqua au briefing qu'une pièce d'argent frappé d'un A nous sera donné. Il s'agira d'un moyen de communication instantané. Si jamais quelque chose survenait, il devait absolument avertir en lançant un sort de chaleur sur la pièce. Toute les autres chaufferait et indiquerait le lieu de l'attaque. Ingénieux. Vraiment... Je fixais la pièce qui m'avait été donné et soupira. Une enveloppe me fut donné avec photo, nom et prénom et lieu d'habitation. Les joueurs étaient déjà averti qu'un Auror serait sur le point de venir pour les protéger. Garde du corps... je devais être garde du corps d'une star! Tant pis, si il faut en passer par là...

Je soupirais et finalement revint à mon bureau et ouvrit l'enveloppe. Mes tremblèrent subitement. Je reconnaissais ses yeux noisettes entre tous. Jonathan Peterson faisait un clin d’œil sur la photo. Bordel.

Je passais ma main dans mes cheveux. Je tremblais. De rage d'abord. Je refusais de le voir après qu'il m'ai ignoré depuis si longtemps! Alors que je lui envoyais des hiboux régulièrement, il cessa du jour au lendemain de m'écrire. J'en avais conclu qu'il ne voulait plus de moi dans sa vie et j'avais respecté son choix en m'éloignant. Je lisais les infos. Au final, on avait chacun réussit dans la vie...

Cette nuit là, j'eus le besoin irrépressible de courir me dégourdir les pattes. Je voyais toujours East pendant les pleines lunes mais pareil, on ne se parlait plus vraiment. Nos jobs respectifs empêchant de se voir plus souvent.

Je revins à mon appart et pris une valise et y mis tout ce que je pouvais. Mon scrutoscope, mon rappeltout, mes miroirs à double sens, nouvellement acquis. Quelques bricoles d'Auror et je la refermais. Je la réduisis, la mettant dans ma poche et finalement transplana devant chez Jon. Une maison isolée dans les champs, jardins qui en faisait le pourtour. Je fronçais les sourcils. proie trop facile. J'entrais dans le jardin mais un champ de force m'empêcha d'avancer plus loin. Je lançais un protego juste à temps avant que je ne me prenne la secousse de plein fouet et rangea ma baguette. Je m'annonçais alors:

-Sebastian Morgan Baker. Auror de premier cycle.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyLun 21 Nov - 22:48
Mission & Friendships
Seb & Jon
Putain !Fis je en lançant mon verre contre le mur.

Alors que Matt aposai sa main sur mon bras, je le repoussais avec véhémence et passa ma main dans mes cheveux, tandis que les membres de l’équipe m’entourait, notre entraineur nous faisait face, il était encadré de deux hommes du ministère, dont l’un d’eux était plus que familier.

Calme toi Jonathan, tu sera mis sous protection rapproché ! Tout est organisé dans les moindres détails.Fit la voix d’un des hommes près de l’entraineur.

Repoussant une nouvelle fois mes coéquipiers, je m’avançais a grand pas vers lui et l’accula contre le mur, mon regard posé sur lui, mon visage à la fois moqueur et furieux, me donnant cet air que beaucoup qualifié de sexy et pourtant c’était plutôt mauvais signe.

Y’a interêt Potter car je suis capable de revenir sur terre pour te hanté jusqu’à la fin de tes jours !Fis je, un mouvement de tête plus brutal vers lui et je sortait de l’office en claquant la porte.

Devoir se coltiné un auror jour et nuit parce qu’ils ne sont pas foutu de faire leurs boulots et de bouclé ce malade, je transplanai chez moi, toujours furieux. Oui je venais de menacer le ministre de la justice ou des aurors, je sais même plus c’est quoi son poste et franchement je m’en contre-fou j’ai passé 7 longues années à devenir un super joueur de quidditch, j’ai changé d’équipe plusieurs fois car j’étais très demandé. Alors que je me retrouvé devant mon miroir, je levais les yeux sur mon visage, lançant de la flotte sur mon reflet, bordel de merde. Revenant dans mon salon je posai les yeux sur les magasines et eut un bref sourire. Encore un encart ou je suis avec quelqu’un de différent, posant mon verre de Whyski sur la photo j’eu un soupir.  Oui je changé de partenaire plus qu’il n’en faut, pourtant bon nombre de personnes à Poudlard m’ont vu partir en compagnie de Ryan Mcgurthy, un serpentard avec lequel je sortais suite à une profonde dispute avec Sebastian. Sebastian…cette simple pensée transperça mon cœur de part en part et la boite qui était fermé depuis pas mal de temps se secoua, comme prise de tremblement, je posai une main sur ma poitrine et grimaça.

Ouais ça n’avais pas fonctionné avec Ryan, au bout 6 mois après l’école j’avais rompu. Déjà son boulot au sein de coopération magique me saoulé, car il parlait que de lui, et surtout j’avais découvert qu’il me cachait des lettres qu’il brulait soigneusement, une dispute avait éclaté et je lui avait éclaté le cœur…je lui avais tout simplement dit que j’étais avec lui part dépit et ça l’avait anéanti. Il m’avait parlé d’un truc comme quoi il pensé avoir gagné, j’ai pas tout compris et franchement je m’en foutais.

La seule raison qui faisait que mes relations ne durait pas c’est que j’avais pas encore trouvé (ou retrouvé) la personne qui me prendrait le cœur, pour le moment j’avais personne en vue, en même temps j’ai jeté la dernière sans vergogne et l’interview de Skeeter m’avait fait bien rire, elle qui adoré les potins et les articles cuisant, elle s’était fait une joie de me donné la réplique pour savoir avec qui j’allais couché avant de mourir, j’avais répondu que sa sœur et sa mère s’était porté volontaire et que j’avais pas encore pris de décision, allez savoir pourquoi elle s’est vexé et a mis fin à l’interview…Elle qui était si déterminé à l’époque ! Que voulez vous les gens changent.

Jetant mes affaires sur le lit, je pris mon short de bain et pris la direction de la piscine, plongeant dans l’eau dont la température était maintenue a 24° toute l’année, sentir l’eau sur ma peau me détendit presque automatiquement, je fis beaucoup de longueurs, ça entretenait ma forme physique et surtout ça me permettait de reprendre mes esprits, quand je vis le champs de force autour de ma maison qui s’était activé, posant mes mains sur les margelles blanc cassé, je soupirais surement l’auror envoyé par Potter, grommelant, je sortait de l’eau, attrapant une serviette quand la voix masculine qui se présenta me glaça le sang. Arrêtant mes gestes, j’avalais ma salive avant de baissé le champs de force et de revenir dans la maison en passant par la véranda, ouvrant la porte je ne posais pas mon regard sur le fantôme de mon passé et continua de me séché la tête tout en la penchant pour que la flotte sortent de mes oreilles. J’entendis ses pas tandis qu’il entrait dans ma maison. Dos tourné, j’estompé les gouttes sur mon torse.

Choisis ta chambre, y’en a 3 de libres !Annonçais je sans un regard avant d’ouvrir une porte.

Un dressing s’étalais devant moi, tandis que je retirais mon maillot pour enfilé un linge propre et sec, je pris un jean noir et attrapa une chemise blanche, cette fois c’était lui qui était de dos tandis qu’il regardé les lieux.

Ta la cuisine à droite, le salon est là, ta une salle de bains dans le couloirs juste avant la 1er chambre, ma chambre c’est la seule porte avec décoration bleu et argent, après si ta besoin de faire le tour du propriétaire pour disposé des trucs d’aurors bah fais comme chez toi ! Dis je en me rendant dans la cuisine.

Putain Potter avait mal pris mes propos et mon geste, il m’envoyait Sebastian, sérieux…Il se foutait de ma gueule ! J’eu un rire nerveux et sortie de verres.

Whisky ? Sans glace ? Demandais je, mais sans attendre de réponse je servis une rasade dans un verre et le posa sur le bar de la cuisine, prenant place contre ma cuisine, mon dos encore non couvert, j’avais délaissé ma chemise sur un siège du bar.

On avait bien changé, le peut que j’ai aperçu quand il était de dos c’était ses cheveux plus longs et plus sale qu’avant, il avait l’air d’avoir pris du muscles. Un peu comme moi, j’avais pris du muscles, mon corps était plus athlétique que lors de nos 17 ans, mes cheveux était un peu plus sombres, mes yeux toujours aussi bleu et pétillants de malice avec une once de noirceur, j’avais développé un côté ténébreux, un côté plus joueurs, car j’assumais ce que j’étais devenue et plus aucune barrière était devant moi.
©junne.


Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 10:41, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyLun 21 Nov - 23:30
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Il avait baissé le champs de force me laissant passer. J'entrais par la porte principale alors qu'il l'ouvrait. Il ne me regardait même pas. Et alors qu'il me tournait le dos, se séchant les cheveux. J'eus tout le temps de le regarder. Il avait les cheveux plus foncé, la peau plus halé et les muscles plus importants. Il avait grandi aussi. Dans mon souvenir, je le dépassait facile d'une tête et là, j'avais l'impression que les rôles étaient inversés.

Il était encore plus beau que jamais.

Je le fixais et alors qu'il me montrait le couloir et les escaliers qui montait à l'étage, je marchais, en faisant un visuel de l'espace en volume dans mon esprit, m'obligeant à me concentrer sur ma mission et pas la voix de Jon qui m'assaillait le crâne. J'étais prêt à me retourner et lui à en coller une. Il me parlait comme si je n'avais jamais existé. Et malgré ce souhait cher à mon cœur depuis longtemps, je ne pus me résoudre à faire comme si de rien n'était alors que mon cœur tombait en mille morceaux face à son indifférence. Je soufflais alors qu'il me disait que je pouvais faire le tour du propriétaire pour poser mes trucs d'Auror. A croire que tout ceci l'emmerde.

J'eus un rire narquois alors que je montais au premier poser ma valise dans la chambre qu'il m'avait indiqué. Je sortis mon scrutoscope que je rapetissais et plaça sur une chaîne. Je pris ma baguette également et commença à faire le tour du propriétaire sans plus de cérémonie en commençant par l'extérieur. Je renforçais la barrière magique présente par une autre de mon cru en installant des alarmes aux quatre coins. Un périmètre était ainsi établi. Je rentrais dans la maison et continua de lancer mes sorts de protection et termina. Satisfait, un sourire en coin, je revins à la réalité soudaine.

Attendre. Avec Jon. Pardon. Mr Peterson.

Je retirais ma veste et finalement attrapa le verre qu'il m'avait servi et lui lança un simple:

-Merci.

Qui résonna d'une façon trop bourrue pour mes oreilles. Je rangeais ma baguette et m'approcha de Jon sans être capable de le fixer dans les yeux. Je lui pris la main d'une façon assez abrupte et y plaça le scrutoscope attaché ainsi et lui lança alors, presque précipitamment:

-C'est un scrutoscope. Il sifflera si jamais quelqu'un s'approche de toi avec de mauvaises intentions. Je vais prendre une douche.

Je partis dans l'autre direction, détachant mes cheveux qui tombèrent sur mes épaules et entra dans la chambre. Je remarquais seulement maintenant que mes mains tremblaient. Avaient elles tremblé devant Jon? Je l'ignorais, j'étais trop concentré à essayer de ne pas le regarder. Il avait tellement changé... Je fermais les yeux cherchant à me ressaisir. Allez, c'est qu'une mission. Dit toi que plus tôt le tueur serait arrêté, plus vite tu pourras partir...

Je pris ma douche vite faite et opta pour un jeans bleu et une chemise blanche. Mes cheveux était attaché dans mon dos, propre et frais.Une douche, ça fait toujours du bien pour se remettre les idées en place!

J'étais donc descendu dans le salon et alla dans la cuisine, le dossier de l'enquête en main. Enfin, un double. Je cherchais le moindre indice mais aucun. A part le lien qu'il y avait entre les victimes. Qui étaient toutes tués de façon différentes. Je demandais à Jon, cherchant des solutions aux problèmes:

-Tu as pas une idée de qui pourrait voudrait nuir aux équipes? Un joueur d'une équipe adverse? Un fanatique des gardiens? Tu n'as pas reçu de lettres étranges ces derniers ... ces derniers temps?

J'avais hésité sur la fin, me souvenant de mes lettres qui revenait sans réponse.

Sa présence ne m'aidait pas à réfléchir. Et depuis Poudlard j'avais fait du chemin. Avec l'aide de East, j'avais compris que tout ce qui s'était passé à Poudlard n'était que de la jalousie. Parce qu'au final, j'aimais Jon. Mais je ne m'en étais pas rendu compte à temps. Et le voir devant moi, ravivait beaucoup trop de souvenir douloureux. Je risquais de croiser son regard. Plus sombre. Plus froid. Et pourtant plus joueur. Moins innocent. J'avais la désagréable sensation d'être passé de l'Alpha au Bêta sans m'en rendre compte. Et d'être passé du prédateur à la proie. Cela me dérangeait. Je fronçais les sourcils et retourna mon regard sur le dossier, ne pouvant soutenir d'avantage son regard.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 0:18
Mission & Friendships
Seb & Jon
Il monta prendre possession de sa chambre, je buvais mon verre quasi d’un trait comme si le liquide allait me remettre d’aplomb et me sortir de ce guet append, j’imagine la tête de Potter, quand je pense que j’ai aidé son gosse a entré dans une équipe car je connaissais l’entraineur, rien que d’y pensé j’en étais presque dégouté. Cette histoire pué le non sens, qui en voudrait a joueurs de quidditch, surtout a des gardiens. On fait rien de bien de exceptionnel. Hormis mon humble personne, qui fait des prouesses athlétiques sur mon balai dernière génération offert par des sponsors, mais de là à vouloir me tué.

Quoi que là franchement je préférerais être mort que d’affronté mes anciens démons, il s’était absenté quelques minutes et j’avais entendu l’eau dans les tuyaux, bonne idée la douche vu son état ça lui fera pas de mal par merlin, depuis quand il se délaisse comme ça ? J’avais toujours vu Sebastian comme l’homme parfait…Ce simple terme résonna en moi comme un mauvais son de cloche, oui à l’époque le jeune homme frolé la perfection si il n’était pas aussi impulsif et con en matière de sentiment, il disait ce qu’il pensait aux autres mais quand ça me concerne bizarrement sa franchise devient un mutisme pas possible. Quand il revint, propre et avec une odeur plus agréable, il attrapa ma main avec une certaine brutalité sans posé ses yeux aciers sur moi, il posa un objet et m’expliqua ce que c’était.

Je ne relevé pas, me prenait il pour un imbécile ? Avait-il oublié que j’étais présent en DFCM ? Que le professeur Riddleton avait déjà montré tout les objets ? Dont celui-ci, apparemment pour Sebastian être un sportif ça signifie foutre son cerveau dans une armoire, le voir avec un tel manque d’assurance m’amusé prodigieusement, non sérieusement qu’est ce qu’il avait ? Moi qui pensait faire face a Super Auror le super héros de ces dames.

T’es sur qu’il marche ton bordel ? Ou je dois être rassuré qu’il tourne pas en ta présence !Répondis je avec un air moqueur.

Bah la dernière fois qu’il a posé sa main sur moi j’ai été percuté par son poing et j’ai pas eu l’ombre d’une excuse alors si le bordel qui tourne, ne tourne pas c’est qu’il me veut pas de mal, bonne nouvelle !

Posant mon verre tandis qu’il jetait sur la table un dossier qui concernait l’affaire, il parla enfin. Sa voix était plus grave, plus rauque, la clope et l’alcool sans nul doute et peut être les cries contre des sorciers. Il me demanda si j’avais une idée de qui pourrait nous en vouloir. J’haussais les épaules. Quand il parla de lettre, je me tue un instant et je n’avais pas de cesse de le fixé alors qu’il gardé son museau dans ses papiers et pourtant il risqua un coup d’œil.

Des lettres ? ça fait bien 7 ans que j’en reçois pas !Répondis je en haussant un sourcil, sur un ton plus glacial que je ne l’aurais cru.

Pourquoi ? Pourquoi je me montrais aussi froid sur le coup ? Parce qu’il m’avait rien envoyé depuis notre sortie de l’école ? Parce qu’il m’avait laissé tombé comme une merde ? Ouais surement mais bordel 7 ans se sont écoulé alors la rancœur dégage de là merde ! Je me tournais, attrapa ma chemise que je mis sans pour autant fermé mes boutons, je pris la direction du frigo et sortie quelques bricoles. Dont du jambon cru, des tranches de fromages, et des blanc de poulet que je coupais finement, je sortie un peu de salade et du pains de mie que je mis à grillé. Attrapant les toasts, je mis dedans la salade, le poulet, le jambon, le fromage et je sortie quelques tomates pour les ajouté dedans puis j’ajoutais la sauce et je refermais avec le pain, posant le tout dans une assiette, je la posais devant seb, et fit glissé la mienne a ses côté, me posant près de lui, je mis mon nez sur les papiers.

Je connaissais bien le dernier, on a fait un changement de poste y’a juste 2 mois, mais franchement j’ai aucune espèce d’idée sur qui peut faire ça !Dis je en mordant dans mon sandwich avant de me levé
.
Je pris la direction de mon placard a alcool, et sortie la bouteille que je posais sur la table au cas ou, puis je pris une bouteille d’eau gazeuse dans le frigo et m’en servit un verre avant de revenir face a lui cette fois. Pourquoi ? Pourquoi je change de place ? Parce que je suis devenu con avec le temps, et de le voir se figeai et perdre ses moyens ça me faisait bizarre.

Devoir parlé boulot toute la soirée ça me faisait pensé a Ryan qui avait pas arrêté pendant 6 mois de me bassiné avec ses traité et ses accords, soupirant en mordant encore dans mon sandwitch fait rapidement, j’avais faim sans avoir faim mais si mon entraineur apprend que je mange pas correctement il va encore pété une durite et je serais obligé regardé un autre faire mon taf et j’aimais pas ça, je savais ce que je faisais. Prenant un air dégagé j’appuyais ma tête sur une de mes mains tout en l’observant comme si je venais de décidé qu’il était ma proie. Comme si pour une fois le Dingo était plus puissant que le loup.

Si ta envie de fumé te gêne pas !Dis je avec un regard appuyé tout en admirant mon repas, jouant avec le morceau de fromage qui était tombé, je le tirais du pain et le mis dans ma bouche avec amusement.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 0:54
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Alors que je lui avais tendu le scrutoscope, il répliquais sur un ton qui se voulait humoristique au quel je ne répondis rien comprenant clairement le sous entendu. Mais je ne pus résister à l'appel de la réplique et au bout d'un moment lui répondit, sur le même ton.

-Non non, il court, abruti. Et non, t'as rien à craindre de moi. Tu le sais bien... je faillis rajouter. Mais non, après sept ans, je ne savait même plus moi même. J'avais été une ombre dans l'excès constant. J'avais sombré sans mon garde fou à mes côtés et le voir aussi épanoui alors que moi, je n'étais qu'une loque humaine m'avait fait un déclic.

Je m'étais assis sur la chaise dans la cuisine et avait ouvert mon dossier et alors que je lui demandais plus d'informations, sa réaction se fit sans attendre. Froide, placide, telle une lame qu'on retourne dans la ... attendez... sept ans qu'il a pas de réponse? Il se fout de ma gueule là? Il ne me laissa pas le temps de répliquer mais j'avais relevé mon regard gris orageux vers lui, le fixant pendant qu'il s'afférait à préparer un repas. Oh des fruits! Ça fait un bail que j'en ai pas vu...

Il me prépara une assiette comme si ces sept ans n'avait jamais existé. Il m'ignore maintenant me fait à manger.. OH bordel. Jon. Dégage. Il s'était assis près de moi, le nez dans les papiers, donc penché vers moi. Son odeur envahit mes sens et je dus me faire violence pour ne pas bouger. Il dut le remarquer car il se leva pour se planter en face de moi. Je soufflais alors que je gardais la même pose, fermant les yeux, cherchant à dominer mes émotions qui revenaient au galops du style "Hey hey hey! On attendait l'heure pour revenir à la charge et te foutre un beau merdier au niveau de ton coeur et de ton cerveau! On voulait faire une fête avec tes neurones!"

J'ouvris les yeux de nouveau et tourna ma tête vers Jon alors qu'il prenait un sourire moqueur aux lèvres en me fixant, mangeant un morceau de poulet. Je suivis du regard sa main qui alla jusqu'à ses lèvres, sa langue cherchant le morceau de poulet. Sa voix se fit alors plus forte et plus placide. Je n'avais même pas remarqué qu'il avait baissé le regard. Je me ressaisit mentalement avec plusieurs baffes mentales et grogna. J'avais envie de fumer mais je savais aussi que Jon ne supportait pas ça. Je hochais la tête négativement. Je fumerais plus tard.

Je fixais le dossier et observa la photo de l'une des victimes et répondit alors en fronçant les sourcils.

-Je ne sais pas qui fait ces meurtres mais c'est lié forcément au poste. C'est la seule chose qui relie les victimes entre elles. Même le mode opératoire est différent! L'âge, le physique, le lieu social... Tout est différent. Sauf le poste.

J'ignorait ce que cela signifiait et franchement n'avoir aucun indice m'agaçait sérieusement. Je me rappelais quand moi et Jon jouait au Quidditch ensemble à Poudlard. Sept ans depuis. On ne s'était pas revu et pas parlé... Je me souvint alors des propos de Jon et demanda alors, assez froidement malgré moi.

-Pourquoi tu dit que ça fait sept ans que tu n'as pas reçu de courrier? Mes lettres ne comptaient pas?

J'avais peut être posé la dernière question avec un peu trop de dédain et de moquerie. Oh pas contre Jon. Mais contre moi.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 1:28
Mission & Friendships
Seb & Jon
Je haussais un sourcil alors qu’il avait tourné le dos, sa réplique cinglante m’avait arraché un sourire et ramené sept piges en arrière, alors il est toujours là le petit Seb, bien planqué derrière sa carapace et pourtant j’avais l’impression qu’il n’avait pas fait d’humour depuis bien longtemps. Mais place a plus important ! A la bouffe, alors que l’auror n’avait pas l’air très opé pour mangé, je soupirais. Mettait-il en doute mes talents de cuisinier ? Ou il était tellement dans son ordre de mission qu’il en oublié de s’alimenté ? Ou pire…il pensait que j’étais un hôte à la con et que j’allais le laissé crevé la dalle dans ma maison ? Il rêve, certes, j’ai une bonne situation mais j’ai gardé l’éducation qu’on m’a donné.

Pourtant j’eu l’impression que ma présence a ses côtés l’avait complètement paralysé et je ne laissais pas paraitre l’immense aiguille qui venait de se planté dans mon cœur tandis que ma boite psychique continué de tremblé depuis qu’il avait ouvert la bouche devant le champs de force. J’ai passé des années a faire taire cette boite qui s’amuse a s’ouvrir quand je rencontre quelqu’un en disant qu’il n’y a rien chez cette personne pour me rendre heureux, que mon bonheur je l’avais laissé a Poudlard. Changeant de place, je pouvais en quelque sorte mieux le voir de là ou j’étais, sa prestance avait bien diminué en sept ans et apparemment je l’avais récupéré-la prestance je veux dire- alors que j’avalais mon morceau de poulet je pu voir le regard de Seb qui lorgné ma bouche comme une plante materait un arrosoir un soir de sécheresse ! Et quand il se rendit compte il baissa les yeux et tenta de reprendre ses esprits.

J’écoutais ses propos sur le mode opératoire, et fit un geste de la main, un accio informulé me fit parvenir la dite feuille sur les différents modes opératoires.

Mmmh…A moins que le coupable soit lui-même un gardien qui a besoin d’être le seul et l’unique….Tu vois le genre ?Fis je en réfléchissant tout en lui rendant la feuille, alors que je jouais avec une feuille de salade. Il serait le seul gardien restant et serait donc très demandé et très suivie médiatiquement ! Ajoutais je en gobant ma feuille.

Je pris mon assiette, et sortie une tasse pour y versé un café fumant que j’avais préparé le matin, l’appareil gardé la boisson au chaud toute une journée, posant ma tasse sur la tasse j’étais revenue derrière son épaule.

C’est peut être con mais ça peut être une piste, un gardien envieux, ça peut être même un remplaçant ou un ancien joueur viré pour violence ou propos déplacé !Repris en posant mon doigt sur la liste des gardiens encore envie.

Alors que je reprenais ma place, le loup m’apostropha comme si ma précédente réponse venait d’arriver jusqu’à ses neurones atrophié par le temps, il parla de lettre, il demanda si ces lettres ne comptait pas, je paru si surpris sur le coup.

Que…Quoi ? Comment ça tes lettres ?Fis je complètement sur le cul, avant qu’un éclair de colère traversent mon regard, frappant du poing sur la table. Putain l’enfoiré !Je me levais d’un bond et lui tourna le dos, posant mes deux mains sur la baie vitrée.

Le fils de pu** ! Alors il n’avait pas d’amant, cet enfoiré il brulait les lettres de Seb, il m’avait laisser croire que le loup m’avait complètement délaissé, c’était de ça qu’il parlé quand il disait avoir gagné…Merde ! Et moi comme un con j’ai cru que Seb…Putain ! Ouvrant la baie vitrée à la volée, le pas lourd de colère, je me posais devant la piscine et hurla comme un dératé a qui on aurait mis une salamandre de feu dans le slip. Je me retourné pour lui faire face, un air franchement désolé, j’avais osé croire qu’il m’avait délaissé, je fis quelques pas pour revenir vers lui et lui dire les choses mais un cri strident se fit entendre, reniflant soudainement, une odeur que je ne connaissais pas, le champs de force brilla fortement. Un sort ? Parfois des paparazzi tentait de rentré pour prendre des photos comprometantes mais avec cette histoires de maboul qui traine j’étais pas sur que ce soit un paparazzi, me transformant en dingo, je fis le tour du propriétaire, mais l’odeur avait disparu, revenant près de la baie vitré et reprenant ma forme je fis face a un regard furibond…Auquel je répondis par un rire nerveux.

Surement un paparazzi !Dis je en souriant alors que je le poussais d’un geste, tandis qu’il resté collé dans le coin de l’ouverture de la baie vitré, nous étions a quelques centimètres l’un de l’autre, j’aurais pu me collé contre son corps mais le simple fait de l’effleuré me donna des vertiges mais je ne montrait rien et repris ma place en cuisine. Tentant de reprendre mon souffle
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 2:06
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Après mes propos, je le vis lancer un accio informulé sur les feuilles du dossier qui passèrent dans sa main. Je me penchais pour prendre mon assiette et la ramener à côté de moi. Mine de rien, il m'avait donné faim. Je mangeais le fromage et le pain alors que je l'écoutais parler. Cela avait du sens. La jalousie est un très bon motif et moteur d'action. La gloire aussi et la célébrité. Ce qui faisait de Jon, la cible potentiel numéro un. Il me rendit la feuille que je remis dans le dossier. Parler de l'enquête m'aidait vraiment à dissoudre le malaise qu'il y avait entre nous. Il reprit la parole et goba sa feuille de salade. j'en fis de même pour mon toast et mon fromage et croqua dans la tomate.

Je l'entendis se déplacer mais ne releva pas le nez de mon dossier cherchant un lien quelconque entre les victimes, autre que le poste de gardien quand je sentis Jon près de moi de nouveau. Trop près. Il était penché au dessus de mon épaule, nos corps se touchant presque. Je retenais ma respiration essayant de ne rien laisser paraître. J'avais l'air d'un gosse face à son premier amour. C'était le cas en fait. et il s'éloigna encore.

Jouait il? L'avait il vu? J'avais soudain la net impression que les rôles étaient inversés et alors que je parlais de mes lettres, il se retourna vers moi. Je plantais mon regard dans le sien surpris. Surpris? Attendez... Puis d'un bond Jon passa de la surprise à l'indignation et la colère. Il tapa du poing sur la table, ce qui me surpris moi. Jon était tout, sauf colérique. C'était moi d'habitude ça. Ah oui, mais tu n'étais pas là pendant sept ans!

Je ne bougeais pas de ma chaise quand il ouvrit la baie vitrée qui donnait sur la piscine et hurla comme un putois. Sa réaction me fit hausser un sourcil surpris. Quand il s'arrêta, il se retourna vers moi, l'air désolé. Désolé? Mais de... Je n'eus pas le temps de réfléchir à la question que déjà, un son strident se fit entendre. La barrière! Quelqu'un était entré et s'était confronté à ma barrière. Je me levais d'un bond alors que je vis Jon se transformer en dingo et filer.

-JON! NON!

J'avais hurlé cet ordre mais il ne m'avait certainement pas entendu. Je me précipitais vers la baie vitrée quand le dingo, agile était déjà de retour. Je lui assénais un regard plein de colère. Il aurait put se faire tuer! Il repris forme humaine en se postant devant moi, un rire nerveux. Il me lança sur un ton désinvolte que ce n'était surement qu'un paparazzi. PARDON!?!

Je ne bougeais pas d'un poil et il du me pousser pour entrer dans la maison. Je le suivis du regard, ma colère toujours pas diminué. C'est comme si il venait de faire le déclic dans mon esprit. Il était là, à quelques centimètres de moi. Je dus me faire violence pour ne pas le plaquer dans le chambranle de la baie vitrée. Il se déplaça alors vers la cuisine et je fermais la baie vitrée d'un geste rageur alors que je retournais dans la cuisine à sa suite. Je lui hurlais dessus.

-Espèce de crétin! Ça t'as pas traversé l'esprit que cela aurait put être le tueur?

Je le fusillais du regard. Ma colère diminua au fur et à mesure que ma panique s'échappait. J'avais eu peur. Peur qu'il ne meurt. Et je venais de lui prouver en beauté. Bravo Baker. Vraiment! Je lui demandais juste pour être sur.

-Combien de fois cela arrive par jour?fis je dans un souffle.

Je ne voulais pas m'amuser à casser sa réputation ni même sa célébrité mais si la protection de Jon passait avant cela, je n'hésiterais pas une seconde à le faire. Je posais ma baguette sur la table et finit ma tomate avant de poser l'assiette dans l'évier d'un sortilège de vol informulé. Je m'assis alors soupirant, frottant mes tempes. Cela faisait plus de deux jours que je n'avais pas eu une nuit conséquente et digne de ce nom. Je fixais Jon, ma colère enfin passé. Je repris sur un ton plus calme.

-Tu n'as jamais reçu mes lettres alors?

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 11:40
Mission & Friendships
Seb & Jon
Bien évidemment que j’avais eu une bonne déduction sur cette enquête, et franchement j’aurais pensé qu’il se serait levé et qu’il aurait utilisé un truc d’auror pour émettre un message, peut être le coup du patronus qui parle ? ça m’a toujours fasciné, surtout quand on sait que le patronus de Seb est un oiseau…Alors que lui est un loup ! Et pourtant depuis quelques minutes c’était pas l’impression que j’avais, ce n’était pas un loup, c’était bel et bien un piaf ! Un oiseau qui faisait face à un dingo plus athlétique et qui avait déjà plus d’aplomb qu’il y’a 7 ans. J’étais venu près de lui comme pour continué de démontré ma certitude sur le fait que le tueur était surement un gardien, ou un ancien gardien qui demande à être de nouveau sous le feu des projecteurs. Cette simple pensée me fit un peu tiquée.

Mon début dans le sport avait été difficile, bien sur je mettais tout mon cœur dans mes actions et au fil des mois j’avais peaufiné mes capacités, j’avais suivis un coach de vie pour maintenir mon corps dans un état quasi parfait et ainsi devenir meilleur. Privée de certaines personnes j’avais du affronté mes parents lorsque j’avais embrassé la carrière de joueur et que j’avais endossé ma sexualité. Evidemment Amélia avait haussé un sourcil, poussé un cri strident et sauté dans tout les coins sauf quand elle a vu qu’à l’époque j’étais avec Ryan. En revanche mes parents eurent du mal à tout accepter. Nos relations se sont fissurées durant quelques mois et quand j’ai quitté Ryan, ils sont revenus doucement.

Au début ils m’ont souvent demandé si j’avais des nouvelles de Seb et de East et je ne répondais pas, je plongeais dans un état de mutisme, jusqu’à ce qu’Amélia ne tienne plus et déballe sa science sur la propulsion du sorcier via un balai poussé par une vitesse vectorielle…on était tellement abasourdie par sa soudaine envie de comprendre mon métier par des termes scientifiques qu’on a tous rit et la fissure s’était doucement colmatée.

Revoir Sebastian était un réel supplice et pourtant une partie de moi était toute excité, je n’étais pas fou, il avait posé ses yeux sur mes lèvres et il se figeait dès que j’étais trop près de lui. Cette attitude je la connaissais car je l’avais eu il y’a 7 longues années avant de lui avouer que j’étais bi, et tout s’était enchainé, on avait perdu quelques chose ce jour là. Je ne parle pas de ma dignité face à une rouge et or déchainée qui a failli me démonté la tête et me jeté de la tour, non juste un truc…comme si le fil qui nous relié avait subit un effilement, devenant plus fin, plus fragile. Alors pourquoi le fait de le voir ainsi me donné encore plus envie de lui montré ce que j’étais devenue ?

Alors que la conversation partait sur les lettres jamais reçu et sur le fait que j’avais enfin compris le manège de Ryan il y’a sept ans, j’étais sortie prendre l’air, hurlant ma douleur et ma colère, l’alarme s’était enclenché et j’avais bondis pour vérifié les alentours, sous ma forme de dingo j’adorais faire peur au Paparazzi, me déchainant comme un dingue, la bave a la gueule, tel un chien de garde et en revenant, je du faire face à un auror pas très content. Tiens le retour du loup ? L’oiseau s’est envoilé ? Espèce de crétin hein ? Serais ce de l’inquiétude ? Non juste son taf d’auror je suppose. Je lui tournais le dos, me servant une seconde tasse de café pendant qu’il reprenait son souffle…Il a vraiment eu peur hein ? Sur le coup je m’en voulais légèrement, mais alors très légèrement.

Si j’y ai pensé ! Répondis je avec lenteur. Je suis pas un sportif sans cervelle, le petit dingo qui était à l’arrière de la meute c’est du passé !Dis je en me tournant tandis qu’il allait s’assoir. Et ça arrive 4 à 6 fois par jour, nuit inclus et me transformé en dingo pour le foutre la trouille c’est un putain de défouloir !Ajoutais je avec un sourire carnassier.

Je l’observais pendant qu’il se massait les tempes et soupira, je me mis une nouvelle fois derrière et lui et posa mes mains sur ses épaules, mes pouces contre le haut de sa colonne, appuyant doucement sur le nœud qui s’était formé entre sa nuque et son dos, exerçant la pression par petit cercle.

Merlin ce que t’es tendu ! J’suis désolé si t’es en stress a cause de ma transformation, vieille habitude !Dis je d’une douce en le massant doucement. Ta les cheveux plus long qu’avant, ça te va bien !Repris je en me penchant vers lui alors qu’il se tendait d’avantage sous mes doigts. T’es pas croyable t’es aussi tendu qu’un string de fille !Ajoutais je en le lâchant pour me glissé vers le salon.

Je me jetais sur un fauteuil qui peut s’allongé et donna un coup de baguette vers le plafond qui pris une teinte transparente laissant alors une vision splendide du ciel étoilé, je soupirais, ma chemise grande ouverte, le pied ballant tandis que l’autre était replié en équerre, un de mes bras sous ma nuque.

C’est pour ça que j’ai choisi cet endroit, içi on voit le ciel, pas comme en ville, là c’est juste tellement reposant et agréable ! ça fait combien de temps que tu t’es pas allongé comme une bouse et que ta maté les étoiles avec une clope a la bouche ? Allez viens et allonge toi deux minutes !J’avais dit les derniers mot sur un ton assez ferme.

Venant de moi c’était rare surtout envers Seb, mais les choses change et vu qu’il était encore plus tendu quand j’était proche de lui, je ne voulais pas le braqué d’avantage, je voulais juste…je sais pas trop ce que je veux, peut être retrouvé la sérénité qu’on avait autrefois avant que je ne dérappe.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 16:10
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Alors que je l'avais engueulé ouvertement après qu'il soit revenus, il me lança sur un ton lent et désinvolte qu'il y avait pensé. Oh, et l'idée même que se soit le.. attendez... Je l'écoutais parler alors que je m'assis pour griffonner une note sur un bout de papier. "Pensez à vérifier les paparazzi..." et d'un geste prit ma baguette et me retourna. Je formulais:

-Spero Patronum.

Je pensais à Jon. A nos souvenirs heureux à Poudlard. Ces souvenirs produisait mes meilleurs patronus. Une lueur bleue sortit de ma baguette et dans une fumée, un rouge gorge en sortit, volant dans la pièce. Je lui indiquais le parchemin qui brûla à son contact et l'oiseau disparut.

Je me retournais vers Jon qui m'avait indiqué la fréquence où cela arrivait. Quatre à six fois par jour. Et il aimait se transformer en dingo pour leurs faire peur? L'image du dingo, bave coulante et crocs dehors me fit sourire. C'est vrai qu'un dingo peut faire peur quand il le veut. Il revint avec une tasse de café dans les mains. oh tiens, pourquoi pas? J'allais lui en demander une mais ses mains qui se posèrent sur mes épaules bloqua mes paroles dans ma gorge. J'inspirais à fond alors que je sentais ses doigts masser ma colonne juste en dessous de ma nuque. Je fermais les yeux et soupira longuement. Je me penchais en avant coude poser sur la table, libérant ainsi l'accès à ma nuque en penchant la tête en avant, la posant dans mes mains. Tes cheveux ont poussé, cela te va bien... Ces paroles avait résonné dans mon esprit avec force. Cela me va bien. Un sourire heureux traversa mon visage. Le premier depuis longtemps. Un vrai.

Il continua son massage et ses mains posées sur mon corps réveilla une autre partie de mon corps beaucoup plus intime. Je me tendis sur le champ alors que Jon retira ses mains, me lançant que j'étais plus tendu qu'un string. Si il savait... Je dus me faire violence et imaginer mon collègue en tutu rose pour faire redescendre la pression. Je pus articuler alors qu'il allait dans le salon.

-Ce n'est pas à cause de toi si je suis tendu. Mais à cause de ce tueur qui ne laisse aucun indice derrière lui. C'est comme si il prévoyait nos coups des jours à l'avance.

Et c'était vrai bien que le à cause de toi, n'était en réalité qu'un gros mensonge pour se redonner du courage. Je réussis à me pivoter sur la chaise pour voir Jon affalé dans un fauteuil, le plafond devenu transparent pour observer le ciel qui commençait à se faire noir. Déjà on voyait des étoiles les plus brillante. Il avait un tatouage sous son bras. Il n'avait pas vu le mien au creux de ma hanche... Je m'allongeais. Jon parlait et sa voix m'hypnotisait. Je l'écoutais en silence, de ma chaise dans la cuisine. Je me levais et me fis un café avant de le rejoindre dans le salon. Il posa sa tasse fumante et m'allongea dans un souffle sur le canapé, ma tête tourné vers Jon. Je levais mon bras gauche pour le poser derrière ma tête. Je voyais les étoiles et le ciel s'assombrir. Cela me détendis automatiquement. La présence de Jon me calmais et me faisais ressentir et redevenir l'ado que j'étais il y a sept ans. Un sourire étira mes lèvres alors que je fixais toujours le plafond. Je dérogeais à la règle et finalement sortit mon paquet de cigarette et en prit une. Je posais le paquet sur la table et alluma la cigarette.

Je n'avais pas fumé depuis cette après midi. Un exploit quand on sait que je m’enchaîne une paquet par jour. Jon avait vraiment un effet bénéfique sur moi. J'étais irrémédiablement amoureux de lui. Je lui répondis, sur le ton de la confidence.

-Cela fait deux jours au minimum que je n'ai pas eu une nuit conséquente. D'habitude à cette heure là, je finis dans un bar, une absynthe à la main...

Je soufflais la fumée de ma bouche et l'oberva se dissiper dans le noir de la nuit. Les étoiles apparaissaient de plus en plus. Le ciel était vraiment magnifique par ici. Tout l'était....

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 17:00
Mission & Friendships
Seb & Jon
Enfin le voilà, il effectua le maléfice du patronum et je croisai les bras en regardant le petit oiseau prendre le parchemin qui pris feu et il disparu, surement le premier rapport de l’auror Baker, ça me faisait bizarre une telle pensée, mais en même temps il a toujours voulu devenir auror et dans un sens je me dis que j’ai pas subit ça…Qu’est ce que j’entend par là ? Bah d’avoir était à ses côtés…Pas dans le sens auquel vous penser, juste le fait de ne pas être éloigné de lui, de ne pas vivre dans l’angoisse permanente sur le fait de savoir si oui non il va rentré en un seul morceau. Oh arrête Jonyboy tu parle comme si il y’avait une possibilité d’être en couple. Détournant la tête pour ne pas montrer ma douleur.

Quand j’abordais le sujet des paparazzi, il eut un sourire, et je fis de même, j’ai l’impression qu’il se rend compte que je n’ai pas changé tant que ça, j’ai juste plus d’assurance qu’avant et j’assume pleinement ce que je suis devenue et surtout ce que je suis. Mon massage était en quelque sorte un subterfuge pour éludé la question des lettres, je m’en voulais tellement de ne pas avoir vu le double jeu de Ryan, si seulement j’avais compris que les lettres venait de lui…J’aurais attrapé des rouleaux entiers pour lui écrire, je lui aurais demandé de venir à la maison ou si on pouvait se voir un soir et je lui aurait sauté dessus, je l’aurais pris contre moi pour lui demandé pardon, j’aurais passé des heures a caressé ses cheveux noirs. Sa tête penché vers l’avant, et pourtant il ne se détendait pas encore assez. Les souvenirs firent surface, je me revis quand je lui touché la joue, ce contact, se baiser sur sa joue et le voir partir en courant. Je savais qu’il se braqué vite, alors j’avais rompu le contact.

Sans répondre à ses propos sur son stress, j’avais juste hoché la tête, dans le genre ‘ouais je comprend’. Préférant me laissé aller sur le fauteuil près du divan, pour observé le ciel, quand il vint enfin me rejoindre, je l’entendis se posé mollement sur le divan, un sourire aux lèvres, je me levais quelques peut et but une gorgée ou deux de café avant de froncé les sourcils sur ces propos. Deux jours ? Tournant mon regard vers lui alors qu’il avait sortie une cigarette et qu’il avait enfin l’air plus détendu et tellement fatigué mais ce qu’il venait de dire me déplaisait totalement.

Ni une ni deux, mettant en pratique ma célèbre agilité, je me mis au dessus de lui. Plongeant mon regard bleuté dans ses pupilles acier, cette fois plus question qu’il détourne le regard, ma chemise tombait doucement sur lui, je me maintenais sur mes mains, mes jambes tendus comme une position pour faire des pompes. Heureusement qu’il venait de sortir sa clope de la bouche pour faire tombé les cendres dans un cendrier, oui j’en possède quand je reçois.

Comment ça tu n’a pas dormie depuis 2 jours minimum ? C’est quoi cette histoire ? Qu’est ce qui te prend au juste ! Ne me sort pas le refrain du boulot je sais que c’est faux !Dis je en le fixant avec une telle intensité, que ma boite s’en donna à cœur joie pour s’ouvrir à la volée. Ce taf t’en a rêvé durant toute notre scolarité et ne pas dormir peut nuire a tes capacités ! Alors tu va me faire le plaisir d’aller pioncé comme un ours dans sa grotte jusqu’à demain matin !Ajoutais je puis je me relevais et sauta sur le sol, je m’étiré sous ses yeux avant de reprendre en tournant ma tête vers lui, un sourire quasi carnassier aux lèvres. Ne me force pas a te porté jusqu’au lit !Terminais je avec une lueur coquine dans les yeux.

Et voilà, la boite s’était ouverte, toute l’attirance que j’avais pour lui venait de ressortir et mon corps ne me répondait plus, j’étais là devant lui prêt a le draguer quasi ouvertement, prêt a lui montré que j’étais bien là, présent, je voulais lui dire que je l’attendais depuis longtemps mais j’arrivais pas à sortir ça, c’était reconnaitre que j’avais réellement pris Ryan pour un…un…substitue ? De toute manière il ne sera jamais à la hauteur de Sebastian. Mon regard se tourna vers le mur, j’ouvrit la fenetre pour prendre une bouffée d’air et reprendre mes esprits.
©junne.


Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 10:50, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 17:58
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Je jettais les cendres dans le cendrier posé sur la table quand je vis Jon passer dans mon champ de vision furtivement et un poids au dessus de moi.

-Qu'est ce qu...

Je relevais mon regard surpris dans sa direction, ses yeux noisettes plantés dans mon regard acier. Oh bordel, Jon, non ne fait pas ça! Je sentis mon désir pour lui exploser et se nicher dans le creu de mes reins quand mon regard dériva sur son torse dénudé, la chemise tombant sur mon torse à moi. On était à quelques centimètres l'un de l'autre et bordel, je l'aurais pris sur le champ si je le pouvais. Je reculais, me relevant un peu pour m'éloigner de lui. Cela eu l'effet inverse. Nos visages était à quelques centimètres. Je ne captais rien à ses paroles, comme un bourdonnement sourd. Il n'y avait que ses yeux, ses lèvres. Il n'y avait que lui. En une demi seconde, il avait saisi la concentration de tout mes sens alors que je dévorais le son de ses phrases sans en connaître le sens.

Mon cerveau repris connaissance quand je le vis se relever et s'étirer. Je compris le sens de ses paroles alors que je fixais le point où la tête de Jon était. Merde. Je m'assis y trouvant plus de confort et grogna en fumant le reste de ma clope alors qu'il m'indiquait d'une voix taquine de ne pas l'obliger à me porter jusqu'à mon lit. Taquin. Ou est ce moi qui l'ai imaginé? Le sens de ses paroles revinrent en mémoire. Je devais mettre un terme à tout ça. Quelle réputation j'aurais si je me met à draguer mon client? Et le pire, si Jon cède, quelle réputation il aurait? Je ne devais pas céder. Pour mon bien et le sien. Je répliquais alors, un sourire aux lèvres.

-Je finis ma clope et mon café et je monte. Cela te va?

Je le vis s'éloigner et ouvrir la fenêtre et souffler. J'allais en faire de même une fois en haut. Bordel, j'étais à deux doigts de l'embrasser. Mais quel con... Je finissais ma clope et écrasa le mégot dans le cendrier avant de boire mon café brûlant par petite gorgée. Je passais ma main sur mon visage comme si cela allait me réveiller un peu. Je bus mon café dans le silence et me dirigea vers Jon qui était toujours près de la fenêtre. Je lui avertis, dans un murmure.

-Je monte me coucher. Tu as raison, je vais devoir dormir si je veux récupérer.

Je souris faiblement et fit demi tour pour monter à l'étage.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 18:28
Mission & Friendships
Seb & Jon
Fallait que j’arrête immédiatement, j’avais eu l’impression de retourné à l’époque de l’école ou on était proche, mais ce n’est plus le cas nous ne sommes plus proches, c’était limite une autre vie, un autre monde, comme si ses septs années qu’on avait vécu n’existait pas. Je me sentais bien mais en même temps je me sentais mal, ma gorge était noué, j’étais inquiet de le voir dans cet état. J’avais l’impression qu’il avait traversé des moments difficile…sans moi…Qu’aurais je pu faire ? A part le soutenir, car nous n’étions que des amis…non ? Je suis perdu, je me sens perdu. Il me trouble toujours autant, j’ai besoin de lui. Et sa présence depuis ces quelques heures a réveillé quelque chose en moi. Oui a une époque j’étais drogué de sa présence et quand il m’a délaissé, enfin quand j’ai cru qu’il m’avait délaissé, j’ai pris une autre drogue, celle du sport et du sexe…Hélas…

Quand je quittais cette proximité, je ne pu m’empêcher de m’en vouloir, qu’est ce qui m’a pris de lui dire ça, pourquoi mon corps quémande a ce point son attention, je plongeais ma tête dans l’air frais du soir, l’odeur de tabac froid commençais doucement à chatouiller mes narines. Il annonça qu’il terminé son café et sa cigarette et qu’il monterait docilement se couché. Mon cerveau s’activa en imaginant l’auror seul dans son lit…Souriant comme une enfant qui vient de pensé a un super jouet, je me mordis la lèvre et penchant la tête vers l’avant, regardant un lézard qui passe par là.

Puis la voix de Seb me coupa encore une fois, son odeur chatouillant mes narines, je relevais soudainement la tête quand il murmura doucement, je sentis un intense frisson le long de mon échine. Non me laisse pas… pensais je, alors que je l’entendais partir, je me retournais un quart sur le côté et me mordit la lèvre. Qu’est ce que je fais…Il est là pour bossé, il est là juste pour le travail pas pour moi…Je fais quoi…J’attends demain matin et je lui emmène ma banane au petit dej ? Bordel Jon arrête de pensé comme ça.

Et si on m’attaque cette nuit ?Fis je soudainement alors qu’il se figeait sur l’instant. Marchant vers lui, je collais mon torse contre son dos et passa mes doigts le long de son bras pour descendre vers ses doigts. Dort avec moi !Murmurais je à son oreille.

Faisant le tour pour lui faire face, j’approchais mon visage du siens et une lueur de malice passa ans mes pupilles, approchant une main de sa joue mais je ne le touchais pas, je me ravisa et recula d’un pas ou deux.

Excuse moi je…Baissant les yeux et me mordant l’intérieur de la joue, je relevais sur lui mes pupilles, un de mes poings se serra et je le fixai, comme si une colère sourde venait de s’élevé dans mon cœur, pas contre lui, contre moi. Pardonne moi ! Je…J’ai pas vu ce qu’il a fait, je…il a tout fait pour m’isoler et me faire croire que tu…Merde ! Seb ! J’me suis tourné vers le sport, je vivais sport juste pour obtenir une nouvelle drogue et te voilà…là…chez moi…Avec…Je ne trouvais même pas mes mots, par merlin. Je joue pas ! J’ai pas envie de joué, pas avec toi ! Je veux juste que…que tu me pardonne ! Je sais que pour toi j’suis qu’un contrat !Je grimaçais pour la fin.

Ouais un foutu contrat, il était pas là pour moi mais juste pour le ministère, je lui tournais le dos et ferma le plafond d’un geste trop brusque de la main, si bien qu’en baissant ma baguette une gerbe d’étincelle pulverisa le cendrier un « merde » sortie de ma bouche quand je respirais aussi fort qu’un taureau dans une arène. Je n’osais plus le regardé.

Oublie ! Et va dormir ! Je vais plongé un peu !Dis je rapidement en courant presque dehors, je jeté mon jean au sol et ma chemise déjà ouverte, passant une main dans mes cheveux. Quel con ! Mais quel con !
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 19:03
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Je faisais demi tour, passant ma main dans mes cheveux pour les détacher quand la voix de Jon se fit entendre, précipité. Il avait pas tord. Si on l'attaquait cette nuit? Il avait pris toutes les précautions mais quand bien même, il n'avait laissé aucun indice. Comment passait il les portes? Les barrières? Et si elles se déclenchaient pas? Tant de questions qui passèrent dans mon esprit me figeant sur place.

Le contact du torse de Jon et ses mains parcourant mes bras pour arriver à mes mains me coupa le souffle. Encore. Instinctivement, je nouais mes doigts aux siens alors que sa voix se fit entendre dans mon oreille. Je tournais la tête dans sa direction. Il était trop près de moi et enveloppaient tout mes sens. J'étais dans l'incapacité totale de réfléchir correctement. Il fit le tour et je le suivit du regard et de la tête. Il s'était approché et avait passé une main près de mon visage, se penchant. J'étais prêt. J'étais à deux doigts de l'embrasser. Il me donnait son accord, je le ferais mien. Là maintenant. Mais il se ravisa à la dernière seconde et je le vis reculer.

La magie avait cessé.

Il s'excusa. Je le regardais surpris. S'excuser? Il est sérieux? Je l'écoutais parler, sans dire un mot. Et plus il parlait, plus je sentais mon cœur revivre à mesure qu'il explosait de joie dans ma poitrine. Que je le pardonne? Mais de quoi? Je ne compris rien à ce qui se passait.

-Attends...

J'avais amorcé un geste vers lui mais il reprit me demandant d'oublier  et d'aller dormir. Il se défilait? Alors là c'était la meilleure! Je le regardais reculer encore, enlever sa chemise et ouvrir la véranda pour sauter dans la piscine. Non mais quelle tête de mule! Je levais les yeux au ciel alors qu'il était parti. Mon cœur n'arrêtait pas de battre fort et je dus me tenir à un mur pour ne pas vaciller et sa protection était comme il l'avait dit, ma mission. Mais il n'était pas qu'un contrat avec moi! Il n'avais jamais été le cas!

Quand il parlait de lui, je compris alors "l'enfoiré" de tout à l'heure. Il n'avais jamais reçu mes lettres, l'autre les interceptaient... Il fallait que je mette les choses au clair, tout de suite. Je sortis, me propulsant d'un bond et du me retenir à la baie vitrée. Jon était déjà dans l'eau en boxer. Quand il remonta à la surface, je l'appelais une fois, il ne répondit pas, replongeant dans l'eau. J'attirais son attention en me transformant en loup et en aboyant comme un forcené jusqu'à ce qu'il entende. J'étais déterminé à tout mettre au clair. Quand j'eus enfin son attention, je me transformais en humain, et lui déclara, les regard déterminé.

-Pourquoi tu t'excuse? C'est moi qui ai merdé! J'aurais du t'en faire il y a sept ans quand ce fils de pu** a osé dire que j'avais perdu. J'ignorais que tu ne recevais pas mes lettres et qu'il les cachaient mais comme tu m'as lancé ces regards plein de dégoût j'ai cru avoir dépassé les bornes avec toi alors quand tu ne répondais pas, j'ai cru que tu préférais ne plus me parler! Je suis désolé si tu pensais que je ne te parlerais plus parce que tu n'as jamais quitté mon esprit Jon. Je...

Je me tus sur l'instant, je rendant compte que j'en avais trop dit. Je repris en me secouant le crâne.

-Je dormirais avec toi en Sinistros ce soir. Si tu te fait attaquer, je serais prêt à réagir. Et je serais près de toi. Cela fait un bon compromis non?

Lui lançais je un faible sourire aux lèvres. Mon cœur faisait encore des siennes dans ma poitrine comme si il revivait après sept ans sans âme.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 19:49
Mission & Friendships
Seb & Jon
Evidement que je me défilé, il était là pour le boulot, il était juste pour me protégé et non pour me revoir et qu’on mette les choses au clair. J’avais beau avoir besoin lui, j’avais beau avoir envie de lui, je le cache pas, j’en ai foutrement envie et besoin, oui…Quand je lui ai avoué ma sexualité il a eu un choc, j’ai tout fait pour enfermé mes sentiments dans la boite, et je suis sortie avec un autre pour oublié, par débit, pour pensé à autre chose. Et cette soudaine proximité m’avait chamboulé, ça avait réveillé toute mes pulsions a son égard, absolument toute et ça me faisait un mal de chien.

Pourtant durant notre nouvelle proximité, j’avais sentie ses doigts autour des miens, cette douce pression avait emmené mon cœur dans les airs, et quand j’avais croisé ses pupilles l’envie de l’embrassé m’avait complètement envahie, et pourtant je m’étais freiné de manière brutale, m’excusant, je m’en voulais…il était devenue aigri et triste par ma faute ! Parce que j’ai pas su voir…j’ai pas senti qu’il sombrait…j’ai était égoïste et là…comme un con encore une fois je pensée qu’à moi en le réclamant, en demandant une multitude de contact que je ne pouvais pas avoir, j’avais pas à lui demandé ça, c’était insensé, il ne méritait pas de souffrir par ma faute.

Une nouvelle fois je noyais mes propos par l’eau, sentir la douceur du liquide me dit un bien fou, je ne cessais pas de resté sous l’eau, je m’abreuvé, j’attendais que sa me prenne aux oreilles qu’un bourdonnement m’empêche de réfléchir alors que je relevé la tête de l’eau, je vis un immense loup noir, son aboiement me parvint aux oreilles, alors je nageais vers le bord et le fixa quand il reprit forme humaine. Alors qu’il me demandait pourquoi je m’excusais, qu’il annonça qu’il ne savait pas pour les lettres, oui moi non plus je ne savais pas,  il parla de mon regard dégouté. Et je pali, je me hissais hors de l’eau et lui fit face, trempé de la tête au pied.

J’étais perdu à l’époque…East voulait que je te le dise mais je…j’avais peur de te perdre, je pensais que pour toi je n’était qu’un ami, alors quand…quand toi et Ryan vous vous êtes disputé j’ai pensé que tu ne supportais pas que je sois avec quelqu’un alors oui j’étais dégouté que tu ne sois pas un minimum heureux pour moi !Déballais je, alors qu’un frisson venait de me saisir.

Quand il annonça que je n’avais jamais quitté son esprit je me figeai, tel une statue,  il reprit avec plus de détermination, qu’il dormirait avec moi sous forme de sinistros…Non…je voulais pas le loup, je ne voulais pas l’animagii, je voulais l’homme. Je m’approchais de lui d’un pas non hésitant, c’est terminé l’hésitation, ras le bol d'hésité.

Et tu crois que moi j’ai tiré un trait sur toi ?Dis je une fois en face de lui, le regard dévorant son visage. Je tiens plus !Murmurais je. J’en peux plus Seb…Tu…Tu me manque trop !Avouais je en rompant la distance, j’étais trempé mais tant pis, je mis contre lui, mon visage dans son cou, ses cheveux noirs qui me chatouillas, relevant mon visage vers lui, l’envie sourde me tiraillais comme jamais.

Mais je me recula, mettant encore une fois fin à notre étreinte, c’était trop dur, j’avais à peine reculé, je suis une girouette j’arrive pas à me décidé, j’arrive pas à me mettre dans la tête que peut être je lui plait, mais même ça j’en sais rien.

Tu m’a toujours plus…Et je m’en suis rendu compte à 17 ans et quand tu as cru que tu m’étais nocif, j’ai enfermé mes sentiments, East a tenté de me tué à cause de ça, mais…mais je voulais pas te perdre alors je me suis rabattue sur Ryan et je m’en mord les doigts ! J’ai changé de partenaire aussi souvent que de paire de chaussettes parce qu’aucun ou aucune n’était…n’était toi !Avouais je la voix tremblante.

Ouais je savais plus ou me mettre maintenant, je passais une main sur ma peau nu et humide que je tentais de séché comme ça par la voix du saint merlin, je pouvais pas faire mieux sur le coup.

Bon…heu…Encore une fois je ne savais plus quoi dire ni quoi faire. J’allais lui proposé d’aller dormir mais il était là, devant moi, et j’arrivais plus a quitté son regard.
©junne.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 20:19
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

J'tais debout près de la piscine et je parlais. J'avais enfourné mes mains dans mes poches alors que Jon se hissait hors de l'eau pour se planter devant moi. Il était trempé de la tête au pied et il allait avoir froid. Je le fixais, interdit alors qu'il parlait. Perdu? Je l'écoutais parler alors que je ne faisait pas un geste. J'étais tétanisé à l'idée de me dévoiler et qu'il me rit au nez. Et ce qu'il me disait me fit l'effet d'une douche froide. Comment a t-il put penser cela de moi? Après tout, je n'ai jamais été compréhensif et le voir avec Ryan et ce regard de pur dégoût avait fini de m'achever.

Alors quand je lui dit pour reprendre mes esprits que je dormirais avec lui sous ma forme animal, il franchit la distance qui nous séparait. Il n'était plus qu'à quelques centimètres de moi quand m'affirma alors si je pensais qu'il avait tiré un trait sur moi. Il n'y avait plus d'hésitation dans son regard. Il n'y avait plus non plus de dégoût ni de haine alors qu'il dévorait mon visage des yeux. Je haussais un sourcil ne pouvant me détacher de son regard. Il m'avoua alors que je lui manquais trop. Il franchit ces quelques centimètres qui nous séparaient, posant son visage dans mon cou. Oui, il avait grandit. Instinctivement, je posais mes mains dans son dos, l'encerclant de mes bras. Sa peau humide trempa ma chemise mais la chaleur de son corps... Je plongeais mon visage dans son cou alors qu'il se redressa un minimum. il recula soudainement, s'arrachant à mon étreinte mais suffisamment proche pour que je puisse moi aussi, franchir la distance. A quoi jouait il? Je remis ms bras le long de mon corps, ma chemise trempée quand il repris encore la parole.

C'est la voix tremblante qu'il déballa son sac. Je lui plaisais toujours? Je relevais mon regard vers lui, le plantant dans ses yeux et je dus rire à sa dernière phrase parce que cela en avait été de même pour moi. Je glissais mes mains dans mes poches. Je me sentais léger, euphorique, alors que je m'avançais un pas après l'autre très lentement.

-C'est étrange que tu me dises cela... Mes partenaires ne durent pas plus d'une nuit... Et... J'étais proche de lui maintenant et sortit les mains de mes poches pour venir les poser sur ses joues, baissant mon visage près du sien. Et ils ont tous les cheveux bruns foncé et le regard marron. Bien que personne n'égalise avec l'éclat noisette de tes yeux.

Je caressais sa joue alors qu'un profond sentiment de bonheur m'envahit. Je fermais les yeux et captura ses lèvres, doucement pour ne pas le faire fuir, comme si il pouvait s'échapper et partir en fumée et me rendre compte que tout ça n'était qu'un rêve. J'avais tellement longtemps rêvé de notre rencontre. Tellement rêvé de ce moment. Je m'éloignais un peu, souffla et lui sourit. Un vrai sourire. Je lui rétorquais alors.

-Je suis désolé d'avoir mis sept ans à comprendre...

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 20:54
Mission & Friendships
Seb & Jon
Je me rendis compte que ma relation avec Ryan lui avait fait un mal de chien, mais pourquoi est ce qu’il m’avait rien dit au lieu de frappé le vert argent ? Pourquoi il ne m’avait pas attrapé par le col pour m’avouer qu’il ne supporté pas de me voir avec un autre que lui. Mais ça c’était dans mes rêves les plus fou, j’ai toujours cultivé intimement ce rêve, qu’à Poudlard il se décide, qu’il se comporte comme le loup alpha qu’il disait être et qu’il vienne récupérer son dingo, mais non…rien ne se fit.

Cette étreinte, sentir ses mains sur ma peau, ça me procuré une telle décharge, ma drogue était revenue, mon système nerveux s’en abreuvé jusqu’à plus soif, je respirais son odeur, je me délecté de sa peau, me retenant de ne pas embrassé son cou de ne pas dévoré chaque parcelle de sa peau, de ne pas lui retiré sa chemise avec fièvre, alors je mis fin à l’étreinte pour arrêté de m’infligé une telle douleur.

Alors j’ai déballé mon sac, j’ai avoué ce que je ressentais, que je l’attendais depuis longtemps qu’il me manquait énormément, que je ne pouvais pas avoir de relation sérieuse avec d’autre personnes car aucune d’elle n’était lui. Depuis toujours c’était lui et pas un autre, notre rencontre dans le poudlard express était la plus belle de toute, c’était le destin, car quand je suis monté a bord du train à cette époque, j’avais déjà un compartiment et pourtant quand j’ai vu le charriot de friandise j’ai eu envie de faire une connerie, j’ai planqué les pétards et je suis partie me caché dans un wagon au hasard, et c’est dans ce wagon que je l’ai rencontré. C’est le destin qui m’a envoyé dans ce wagon pour que je rencontre celui qui allait me ravir le cœur.

J’attendais donc comme un imbécile ne sachant ni quoi faire ni quoi dire, il avança doucement vers moi, sa chemise trempé par ma faute, les mains dans les poches, il parla de ses partenaires d’une nuit, posant ses mains sur mes joues, un frisson de bien être traversa mon échine et il parla du fait qu’ils avaient tous des cheveux brun et des yeux bleu mais qu’aucun n’avait le même éclat que mes yeux, je sentis le rouge monté aux joues, je le vis approchai son visage du miens, il ferma les yeux et je sentis la douceur de ses lèvres, fermant à mon tour les yeux sous ce baiser qui fut trop bref à mon goût. Il souffla et s’excusa d’avoir mis si longtemps.

Crétin !Fis je avec un sourire, je franchis les centimètres qui me séparé de lui et attrapa son visage pour l’embrassé avec fièvre, le souffle court, me collant a lui, mes doigts parcourant sa peau, ouvrant sa chemise sans peine.

Relachant ses lèvres de mon baiser brulant, je le fixais, et passa mes doigts le long de ses bras, les glissants dans les siens, lui donnant un bisou esquimau sur son petit nez.

Je veux…Je veux te…enfin j’ai envie de…de te rendre heureux, je sais que tu es là pour me protéger mais une fois fini est ce que…enfin si tu veux, tu pourrais demandé…des congés ?Demandais je en passant mon visage dans son cou une nouvelle, déposant mes lèvres dans son cou avant de remonté le long de sa joue. Je ne veux plus me séparer de toi !Murmurais je.

Je le fixais tendrement et passa une main dans ses cheveux puis j’avais avancé de quelques pas pour le faire reculé un peu j’avais envie d’être dans ses bras et pas qu’une nuit.
©junne.
[/color]


Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 11:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 22:00
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Un crétin sortit de ses lèvres et je riais doucement alors qu'il capturait mes lèvres de nouveau en attrapant mon visage. Je répondit à son baiser avec la même fièvre alors que mes mains s'accrochèrent à ses hanches. Bordel, pourquoi ais je attendu si longtemps avant de m'en rendre compte? Je respirais pour la première fois depuis longtemps alors que Jon s'afférait à ouvrir ma chemise, bouton par bouton. Ses doigts effleurèrent ma peau, me procurant des frissons à chaque contact. Je l'ai déjà dans la peau.

Il mit fin au contact et passa ses doigts le long de mes bras, jusqu'à mes mains. J'écartais les doigts et les noua au sien alors qu'il me donna un bisou esquimau sur le nez. Un sourire me traversa à cela. C'est juste trop mignon.

Il prit alors la parole me disant qu'il voulait me rendre heureux et qu'après la mission je pourrais demander des congés. Je rigolais à cela.

-C'est Harry qui va être content lui qui ne demande qu'à ce que j'en prenne...

Je le vis alors plonger dans mon cou, déposant une série de baiser le long de mon cou. Ah, il allait me rendre dingue! J’écartais la tête sur le côté, lui laissant plus d'espace fermant les yeux. Il me lança un je ne veux plus jamais être séparé de toi.

-Moi aussi...

Fut la seule chose plausible que je put dire. Il avait passé une main dans mes cheveux et avança m'obligeant à reculer dans la maison. J'eus un sourire suffisant. Le même qu'il y a sept ans. Il me faisait redevenir l'ado stupide que j'étais et effaçait à chaque caresse ces sept ans de malheur. J'ai du briser un miroir et je m'en souviens pas. Puis le déclic. Miroir à double sens, mission, Jon. Alors que nous étions à l'intérieur, je lui attrapais les bras avec force et ferma les yeux avant de me ressaisir.

-Jon... Attends, écoute moi. Je veux être vraiment avec toi. Tu as toujours été le seul. Mais cette mission est importante et je n'arriverais pas me concentrer si on se caline tout le temps. Alors, pour la mission, simplement pour la mission, en publique du moins, faisons comme si rien ne s'était passé. Pour toi, ta carrière, et la mienne. Et une fois fini, on pourra officiellement se mettre ensemble.

J'avais eu peur de le blesser. Je le serrais dans mes bras et lui répondit avec un sourire taquin.

-Mais rien ne nous empêche d'être proche en privé. Mais je ne veux juste pas nuir à ta réputation tu comprends?

Je m'inquiétais vraiment. Je n'avais jamais été doué avec les mots. C'était Jon qui l'était. Moi j'étais doué pour les actes et les gestes, malheureusement souvent interprété à tord.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMar 22 Nov - 22:42
Mission & Friendships
Seb & Jon
Ses lèvres me rendait complètement fou, elle était charnu, douce, pleine, je me retenais de ne pas les mordre comme la chair délicieuse d’une tomate, mais je devais aussi calmer mes ardeurs mais mon corps et mon cerveau se refusé de le laissé partir, je le voulais, je le voulais tellement j’en avais besoin, je devais retrouver ma drogue, ma stabilité. Le voir sourire, voir son regard enfin animé, car franchement quand il était arrivé on aurait dit que la lumière dans ses yeux avait disparu et ça faisait mal, car j’ai connu Sebastian une bonne partie de ma vie et j’ai toujours vu dans ces yeux une étincelle qu’est ce qui a pu se passé durant ces sept dernières année pour qu’il n’ai plus cette petite étincelle. Etais ce parce qu’on s’était perdu de vue ? J’espère que non car j’allais m’en vouloir si c’était le cas.

Il ria doucement en parlant de Harry, ah ouais Potter, le mec que j’ai un peu menacé ? Bah il a l’habitude il a était menacé toute sa vie par un mec fou qui a pas de nez. Voyant qu’il était d’accord, je me sentais tout léger, tout détendu, je ne sentais même pas le froid sur ma peau, non j’avais chaud, une douce chaleur m’enveloppé car j’étais avec lui.

Alors que je l’avais forcé doucement a rentré à l’intérieur il me stoppa soudainement, il ouvrit la bouche et tout ce qu’il prononça me figea complètement. Que…Quoi ? Faire comme si…Réputation ? Public ? Mission ? Je crois qu’il a pas comprit…Je suis plus un gamin, je suis plus un putain d’ado en recherche de soi ! Une réputation…Mon visage se déforma, une colère s’installé, parcourait mes veines tandis que je reculais en le regardant comme si c’était la première fois que je le voyais. Il me prit dans ses bras et ajouta une proximité en privée, et reparla de ma réputation…Il lit pas les magazines c’était clair, car la réputation que j’avais c’était de fourré tout ce que j’avais envie, homme ou femme alors ma réputation je m’en battais prodigieusement les noix ! Alors sa pirouette sur la carrière me fit l’effet d’un bon gros coup de cognard dans le bide. Je n’avais pas répondu a son étreinte et quand il me lâcha, il dut faire face à un visage fermé.

Comme le voudra Monsieur l’auror ! Mais c’est a tes risques et périls !Fis je dégouté.

Je posais mes mains sur ma peau, comme si elle me grattait furieusement comme si le fait qu’on s’était touché m’avait mis dans un état de profond rejet, je tentais de rejeté cette sensation, comment pouvait il me faire ça ? Comment pouvait il me dire ça ? C’est de sa carrière dont il était question, la mienne les média s’en font des choux gras et ça les fait vendre et je prends au passage des gallions et pour eux savoir que je pose enfin avec quelqu’un…Mais non…Non faudrait que monsieur Baker fasse un coming out et c’était trop demandé dans le domaine du public apparemment.

Sans un mot de plus, je tournais les talons et partie pour la salle de bain, allumant la douche italienne d’un geste rageur, je posais une main sur le mur en galet, laissant l’eau chaude sur ma peau, j’attrapais un gel douche fraicheur des pins et me frotta pour retiré l’odeur du chlore et l’odeur de Seb. Sortant de ma douche, je pris une serviette blanche bien moelleuse et me sécha doucement le corps, puis je la mis autour de ma taille, essuyant la buée sur le miroir je fixais mon reflet, mes yeux était gonflé, pas par le chlore, je me rends compte que la douleur de ses propos m’ont fait craqué, j’espérais qu’il soit sous les draps, qu’il dorme. Sortant de la pièce, je pris la direction de ma chambre et ferma la porte, ouvrant la fenêtre, pour sentir l’air frais dans la pièce, j’enfilais un boxer noir et je m’assis sur le bord du lit, respirant fortement.

Pour ta carrière, pour ta réputation…Ouais…c’est tellement plus important !Grommelais je en m’allongeant en étoile sur le lit.

A croire que je n’étais attiré que par des hommes qui ne pense qu’a leurs carrières, j’aurais jamais pensé qu’il ose me dire une telle chose, genre papouille dans le privée mais une fois hors de la maison le revoilà devenue Auror Baker de premier cycle, homme à femme, alcoolique et accro au mission ? Et moi je devais fermé ma gueule ? Il rêve ! Quitte a joué, alors on va joué, en privée il est à moi et en public je continue ma drague sur les hommes et les femmes ! Tu veux jouer sur ce terrain ? Alors on va joué !
©junne.
[/color]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 1:12
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Comme je le redoutais, Jon l'avait pris mal. Je m'en rendis compte au moment où je finissais ma tirade. J'avais senti son corps se raidir alors que je le tenais par les bras. Il s'était fermé alors que je fixais son visage. A son ton, je le lâchais et enfourna mes mains dans mes poches. L'appellation qu'il m'avait donné m'avait fait du mal et je ne m'y étais pas du tout attendu. Je le fixais, en prenant le droit, l'expression dur. Je lançais un regard à Jon qui semblait prêt à me décapiter sur place. Il ne comprenait pas.

Pendant l'une de mes missions, une des premières classée A que j'effectuait, je fus capturer pour sauver la mise à un de mes collègues. Je subis deux semaines de tortures mentales et physique avant qu'on ne vienne me chercher. Je m'empêchais de me transformer pour éviter que l'on crame ma couverture. Mais ces deux semaines avait duré une éternité à mes yeux. J'avais perdu le sens du jour et de la nuit au bout de trois jours. Et on avait utilisé de la légilimencie sur moi. On avait vu ce que je cachais. Mon amour pour l'homme en face de moi notamment. Et on me l'avait brisé. Avec force et violence je m'étais fait à l'idée que Jon n'était pas comme ça. Mais j'avais toujours cette part de doute qu'il jouait avec moi. Et le voir me repousser et se braquer ne m'aidait pas. Et ne l'aidait pas. Je revis la scène en septième année sous mes yeux et je repris pied à la réalité seulement quand Jon était monté sous la douche. Au son de l'eau qui coulait.

Je partit dehors m'allumer une cigarette que je fumais rapidement. Je fermais la baie vitrée quand j'entendis la porte de la chambre de Jon claquer. Pas question que cela se passe comme en septième année! Maintenant que je savais que Jon ressentait la même chose enfin, je crois... Merde Seb ressaisis toi!

Je montais quatre à quatre les marches sans aucune délicatesse et toqua à la porte. Pas de réponse. Je toquais encore.

-Jon! Laisse moi te parler!

Pas question non plus qu'il se replis comme il le faisait toujours quand il est vexé. Je lançais un bombarda informulé sur la porte qui céda sur ses gonds et entra en furie dans la chambre.

-LAISSE MOI FINIR! Et pas la peine de t'isoler quand tu es vexé. Alors quoi? Qu'est ce que j'ai loupé cette fois hein? Espèce de dingo congénital! J'ai du subir je ne sais combien de torture qui essayait de briser l'amour que je te portais et j'ai bien failli croire que tu ne m'aimais pas. Que tu te jouais de moi! Et sept ans! SEPT PUTAIN D’ANNÉES à imaginer comment on pourrait se retrouver! Comment ça se passerait! Et là...

Je tiquais en levant les yeux au ciel en priant Merlin de m'aider. Je passais ma main dans mes cheveux détachés et repris peut être en coupant la parole à Jon mais je m'en foutais. Il fallait qu'il m'écoute.

-Là! On se prend la tête parce que j'essaie te faire passer ta carrière avant mon amour. Alors dit moi où j'ai merdé grave parce que à par essayer de te préserver, je vois pas où sont mes tords! Et que ça te plaise ou non, je dormirais avec toi cette nuit et si t'en a rien faire de ta réputation, alors okay. Mais dit le moi et parle moi parce que je suis ni légilimens, et je n'ai toujours pas hérité des pouvoirs de voyance de ma grand mère maternelle!

J'avais terminé en le fixant et essayant de l'ouvrir au dialogue. Peut être que lui expliquer mon point de vue marcherait? Je n'en savait rien mais j'avais ma claque des non dits.

-Je t'aime Jon et je n'ai pas peur de le dire à haute voix si c'est ce que tu crois. je croisais les bras en plantant mon regard acier, déterminé, dans le sien.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 11:16
Mission & Friendships
Seb & Jon
Je fermais les yeux, toujours allongé en étoile, je tentais de ne pas me prendre la tête, je voulais mieux analyser ce qu’il venait de me dire, avait je mal compris ? Pourquoi mon cœur bat si fort, il tambourine tellement dans ma poitrine, sa voix résonne encore dans ma tête…Il ne veut pas s’affiché en public avec moi. Est-ce qu’il a peur du jugement des autres ? Que les autres le voit avec un homme ? Ou un sportif ? Est-ce que je lui fait honte ? J’entendis des brefs coups à ma porte mais ne répondit pas. Sa voix résonna par-dessus celle qui s’était infiltré dans mon esprit et une explosion me fit sursauter. Je me relevais rapidement alors qu’il entré d’un pas furieux en hurlant comme un putois, merlin il ne dort pas ! Oui je sais je suis perspicace !!

Non mais t’es malade !Fis je mais sa voix déjà clairement au dessus de la mienne.

Ma porte ? Il ma explosé la porte cet imbécile ! Il me parla de la torture qu’il avait subit, de mage noir qui avait tenté de brisé son amour pour moi, est comment voulait il que je le sache hein ? Moi non plus je suis legilmens. Il a même pensé que je jouais de lui. Il est sérieux là ? Les seuls avec qui j’ai joué c’est toues mes histoires d’une nuit, de simple coup d’un soir, de simple jeu pour le média. Qu’importe les rumeurs le plus importants c’est qu’on parle de toi. Mais voir Sebastian dans un tel de fureur pace que je me suis barré ça me faisait tout drôle. Il avait enfin terminé sa tirade sans que je puisse dire un mot. Je me levais, m’avançant vers lui, mon visage trahissais ma fureur, mes yeux bleu lançais des éclairs.

CA FAIT 9 ANS QUE JE T’ATTENDS SEBASTIAN BAKER ET QUAND JE TE RETROUVE ENFIN TU ME REPOUSSE UNE NOUVELLE FOIS EN ME PARLANT DE REPUTATION COMMENT VOULAIS TU QUE JE LE PRENNE ! Hurlais je en le fixant.

Je levais soudainement la main et m’approcha de lui d’un air menaçant, plongeant ma main dans ses cheveux avec fureur je pris ses lèvres et l’embrassa avec colère, le poussant de toute mes forces contre le mur près de la porte qu’il venait d’explosé, la commode sur notre gauche vibra sous notre poids contre le mur, je lui mordais la lèvre sans me retenir.

Ma réputation est déjà faite et les média serait plus que ravie que j’arrête mes histoires d’un soir !Murmurais je a quelques millimètres de ses lèvres encore rouge de mon précédent baiser. On était pas ensemble quand ils ont voulu te brisé, et pourtant tu..Je soufflais doucement. tu continu de m’aimer, si mon amour t’affaiblie alors je comprend mieux ta demande !Ajoutais je en reculant, ma main toujours dans ses cheveux, tenant sa tête. Mais je ne pourrais pas te garantir que ce que tu verra te plaira si je suis ta demande !Ajoutais je en déposant un baiser plus chaste, plus bref.

Je le lâchai enfin et lui tourna le dos, soufflant et passant une main dans mes cheveux coupé court, on avait installé un jeu de chat et de souris, un jeu de séduction avec Matt l’attrapeur de l’équipe, et on avait dérapé plus d’une fois dans les vestiaires ou dans les toilettes d’un restaurant, une attirance physique, et si je devais faire comme si je n’avais personne en public alors je serais obligé de jouer ce petit jeu de séduction malsaine avec Matt. Et si Sebastian assiste à ça il va croire que je joue avec lui, que je ne suis pas sincère !

Tu devrait te mettre en sinistros car je pense que je vais avoir du mal à ne rien te faire si tu reste sous forme…humaine !Dis je en grimaçant.

J’étais sincère, si il dormais près de moi en mode Sebastian humain j’allais lui sauté dessus et il ne voulait pas, j’avais senti que sa mission était plus importante et j’avais beau le lui caché ça faisait mal au cœur, alors je préfère qu’il soit en loup, que je caresse son crane avec un sourire avant de m’endormir. Je me posais sur le lis, assis sur le bord, la tête dans les mains comme pris par une migraine
©junne.


Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 11:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 13:52
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Alors que je parlais, je n'vais pas tourné mon visage vers Jon. Jusqu'à ce que je finisse. Et j'osais un regard. Son visage était transformé par la fureur. Il s'avança vers moi et me hurla dessus. Peut être plus fort que moi. Neuf ans? Mais de quoi il parlait! Je lui lançais un air étonné et lui répondit sur le coup.

-Neuf ans? Attends... T'es en train de me dire que tu m'as caché ta bisexualité pendant deux ans?

Le calcul était rapide et simple et cela avait fait tilt dans mon esprit mais je hurlais alors aussi fort que lui.

-JE T'AI REPOUSSE UNIQUEMENT POUR TOI! TU CROIS QUE C'EST SIMPLE DE GÉRER TOUT CA? J'AI PAS EU MON MEILLEUR AMI, MON CONFIDENT. JE NE T'AI PAS EU TOI QUAND J'AI DÉCOUVERT MES SENTIMENTS! J'AI DU Y FAIRE FACE TOUT SEUL!!!

Il s'avança vers moi et avait levé sa main. Comme près pour me frapper. Au lieu de ça il empoigna mes cheveux avec force et me fis reculer contre le mur. L'armoire trembla sous le choc alors qu'il dévorait mes lèvres. Je passais mes mains sur ses hanches alors que je répondit avec force à son baiser. Il dominait. Il reprit sur un ton plus calme, près de mes lèvres qui était surement fendues sous sa morsure. Quand ses paroles me firent sourire. Bien sur, j'avais agis comme un idiot encore une fois. Quand il parla de mes sentiments, je ne pus que baisser la tête. Il comprenait ce point de vue là. Et j'avais été idiot de croire l'autre point de vue. Que sa carrière et sa réputation pourrait compter plus que moi.

Il accepta alors sur un ton plus calme et m'embrassa encore plus chastement. Il me lâcha et en fit de même. Mais sa phrase me laissa réfléchir. Ce que je verrais ne risque pas de me plaire? On s'en fout. Si Jon voulait qu'on se montre alors pas de problème, on se montrera. Il s'assis au bord du lit et me lança que je ferais mieux d'être en Sinistros n'étant pas sur de ses capacités à ne rien faire. Un sourire trôna alors sur mes lèvres. J'avais été vraiment con...

-Alors, du coup, tu te contre fiches de ta réputation? Parfait! Ça veut dire qu'on peut se montrer publiquement si c'est ce que tu souhaites. Je ... Je ne voulais juste pas te nuir Jon. Et j'ai... j'ai été con de croire que je passais après ta carrière...

Je soufflais et me décolla du mur pour me poster en face lui. Il se tenait la tête dans ses mains comme pour une migraine et sourit. Doucement, je pris ses poignets pour l'obliger à me regarder.

-Je te l'ai dit, je n'ai pas peur de t'aimer en public. Mes ennemis le savent déjà et je n'ai pas envie que tu te retiennes juste parce que je te l'ai demandé. Si tu as envie d'agir. Si tu as envie de quelque chose, fait le. Je serais toujours consentant avec toi.

C'était clair. Enfin il l'espérait. Il déboutonna le reste de sa chemise avec lenteur et la retira pour se mettre torse nu face à Jon. Son Jon qui l'aimait encore. Après neuf ans d'attente.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 14:35
Mission & Friendships
Seb & Jon
Il parut surpris quand je parla du temps d’attente que j’ai eu à son égard, 9 ans…je ne baissais pas les yeux quand il me demanda si j’avais caché ma bisexualité pendant deux ans, est ce que je devais lui répondre ? Je pense que oui, après tout on s’est caché tellement chose, on s’est perdu durant tellement d’années. Je n’avais pas le droit de lui caché quoi que ce soit.

Je…J’ai eu ma première relation avec un homme quand j’avais 15 ans mais ça n’a pas duré car il trouvé que j’étais trop proche de toi et ensuite y’a eu brièvement Ryan en 6e année mais je me suis rendu compte que c’était pas lui que je voulais. Ça a toujours était toi !Avouais sans sourcillé.

Il hurla aussi fort que moi, j’suis pas sourd par merlin, arrête de crié, mais quand il parla de faire face a ses sentiments, je le fixai encore, ma colère n’était pas encore partie, il se foutais de moi là ? Attend mon grand je vais te rafraichir la mémoire.

Et quand j’ai découvert les miens tu te souvient de ce qui s’est passé ?Demandais je en le fixant, le regard triste.

Rappelle-toi Sebastian, qu’est ce qui s’est produit quand j’ai découvert que je t’aimais ? Quand je t’ai avoué ma bisexualité et le fait que je ne savais pas ce que je ressentais pour toi ? Te souviens-tu de ta réaction ? Te souviens-tu de l’état dans lequel j’ai été ? Regarde ou ça nous a menés ? Même avec East à nos côtés j’ai pris la décision de ne pas te touché, pas une fois, de peur que tu t’envole ou que tu me brise en morceau en me rejetant, alors ne me blâme pas si tu avais personne car même entouré j’ai du faire face à la pire des souffrances. Voilà ce que signifiais la tristesse dans mes yeux en cet instant.

Et pourtant j’avais sauvagement attaqué ses lèvres, alors que je sentais ses mains sur mes hanches, je voulais qu’il soit mien en cet instant qu’il comprenne que je n’aime que lui et que je me fou du reste, je peux très bien être élu le meilleur gardien ou le gardien le plus acrobatique comme l’an dernier, pour moi c’est encore plus agréable de le partagé avec ma moitié. Je mis fin a notre étreinte en lui expliquant ma colère. Il répondit alors que si je me foutais de ma réputation alors pas de soucie. J’haussais alors un sourcil.

Me nuir ? Je vais me pavané au bras d’un Auror sexy t’appelle ça me nuir ?Dis je sur un ton taquin.

Bah quoi ? C’est la pure vérité, je suis déjà sortie un soir avec un oubliator, ou un truc du style, et franchement il a du me lancé un oubliette car je me souviens pas de la nuit qu’on a passé, bref, j’étais de nouveau sur mon lit la tête dans les mains car mes pensées se bousculé dans ma tête et j’avais plus la force pour les réorganisés. Je sentis ses mains qui prenaient mes poignées, et je levais mes yeux sur son visage. Il m’avoua qu’il était prêt a ce que je fasse ce que je veux de lui, que ses ennemies le savaient déjà. Puis il se recula et déboutonna sa chemise, lentement…trop lentement…Merlin il veut que je péte un plomb ou quoi ? Une fois torse nue, je me levais et me posta devant lui, mes doigts courrait sur sa peau avec douceur, parcourant ses cicatrices. Remontant tel les caresses d’une plume.

Je laisserais rien ni personne t’enlevé à moi et si un de tes ennemies te capture, et que son complice vient içi en pensant me blessé pour t’avoir, je lui arracherais chaque membre de son corps jusqu’à ce qu’il me supplie et qu’il me dise ou tu es et je transplanerais chez Potter, je le chopperais par la ou je pense pour qu’il aille te cherché et j’attendrais de pied ferme que ma moitié rentre !Dis je avec une telle détermination dans le regard.

On peut dire ce qu’on veut, mais les Poufsouffles sont souvent mis à l’écart car ils ne se mettent pas en valeurs, mais de nombreux sorciers douteux on fait partie des jaunes, souvent sous estimé, leurs hardiesses est pourtant égale à celle des Rouges, leurs intelligences est comparables au Bleu, leurs ambitions est peut être plus nobles que les Vert mais leurs loyauté est inégalable et quand un jaune est loyal il le reste jusqu’au bout.

Je t’ai toujours appartenu Sebastian Baker, depuis le premier jour ou je suis entré dans ce wagon, depuis ce jour ou le destin t’a posé sur ma route, depuis ces moments passés et mon erreur a été d’avoir écouté ma raison plutôt que mon cœur !dis je en caressant son torse avec douceur, remontant vers son cou pour ensuite l’embrassé tendrement. Tu as l’air épuisé, viens te reposé !Murmurais je à son oreille avant de posé mes lèvres dans son cou.

Me tournant, je gardais une main dans la sienne et l’attira dans mon lit, un lit de place, je précise, j’aime prendre toute la place dans mon lit le soir, j’ouvrais le lit d’un geste et m’allongea tranquillement, puis je posais mon regard sur lui, j’avais envie de le dévoré tout cru, je voulais le possédé et pas que cette nuit mais, il voulait attendre alors je ne voulais pas le brusqué d’avantages, déjà que mes intentions avait peut être mis en déroute sa mission.

J’ai entrainement demain ça pose problème ?Demandais je dans un murmure en caressant une nouvelle fois son torse du bout des doigts.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 17:48
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

Je fixais Jon quand il pris la parole m'expliquant alors ces deux ans cachés. Il avait eu deux relations mais que cela n'avait pas fonctionné parce que pour lui, cela a toujours été moi. Un sourire vint frôler mes lèvres à cette remarque et je relevais les yeux vers lui. Quand il reprit c'est d'un regard triste pour me reposer la même question. Je secouais la tête et lui affirma.

-Je sis désolé de t'avoir fui. Je pense qu'à cette époque j'étais attiré par toi mais je ne le comprenais juste pas. Tu sais comment je suis quand je comprends rien. Je m'énerve. Je suis désolé si je t'ai fui. J'ai cru avoir joué avec toi et cette idée m'as fait peur. J'ai eu peur de te faire du mal, de te blesser alors j'ai préféré te fuir. Mais je ne pouvais pas vivre sans toi à mes côtés et j'ai dépérit et sombré. Le nombre de fois où East est venu pour me casser la gueule et pour insister pour que je te parle! Mais je n'en avais jamais eu le courage parce que je comprenais pas ce que je ressentais et j'ai fait promettre à East de ne rien dire.

Je m'étais approché de lui. je ne pouvais plus regarder ces yeux tristes lourd de culpabilité et de regrets. Plus vers moi. Je voulais son bonheur c'était certain. Et je lui avais fait pensé à autre chose en avançant vers lui alors qu'il me lançait que je ne pouvais pas le nuire parce qu'il était à mes bras, un auror sexy. Sexy? J'eus un sourire carnassier. Il me trouvait sexy alors? J'enlevais ma chemise délicatement et il n'avait pas lâché mes gestes du regard.

Il s'était levé d'un bond et je l'avais suivi du regard, la tête penché sur le côté, le regard acier braqué sur lui. Il toucha ma peau du bout de ses doigts avec légèreté et douceur. Il repris la parole et ces mots m'alla droit au cœur. Il avait remonté jusqu'à ma nuque et s'était emparé de mes lèvres avec la même douceur. Et après un moment, sa voix se fit murmure dans mon oreille. Un sourire étira mes lèvres alors qu'il reculait pour ouvrir le lit et se coucher. Je retirai mon jeans et entra dans les draps, passant une main derrière ma tête. Mes cheveux retombaient en pagaille sur l'oreiller et attrapa une mèche. Je fis la moue en les voyant. Va falloir que je les coupe un peu, il commence à se faire long. Je repris ses propos et lui répondit en me tournant vers lui.

-Je ne pensais pas que le garçon espiègle au pétard du wagon deviendrais mon meilleur ami, ma famille et maintenant mon... compagnon. Je sais pas comment le dire. J'ai l'air ridicule hein?

J'avais l'impression d'être une vraie fleur bleue moi qui d'habitude était tout sauf ça... Je soupirais et ferma les yeux quand il m'annonça que demain il aura entraînement. Je souris alors que la chaleur des draps m'emmenait vers Morphée.

-Ça me dérange pas. Je dois te surveiller 24h sur 24. Du coup je dois te suivre.

Je levais un bras et le passa autour du corps de Jon et avec force, le tira contre moi, un sourire de bienheureux au visage.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptyMer 23 Nov - 18:35
Mission & Friendships
Seb & Jon
Je me doutais qu’il s’en voulait, après tout je le connais plus que je ne le pense, son côté je m’énerve parce que je comprends, me faisait rire parfois mais quand ça me concerne ça m’agace un peu. Le fait qu’il m’est fui m’avait fait mal, très mal mais j’avais tout enfermé, pour ça on était très différent l’un fui et s’énerve l’autre fui et se renferme sur lui-même. Et quand il m’annonça que sans moi il avait sombré et dépéri, je sentis mon cœur se serré et je me souvenais de l’état dans lequel j’ai été quand il s’est éloigné de moi.

J’aurais du revenir vers toi quand il est parti ! Murmurais je alors qu’il s’était approché. Bon sang cet homme est tellement important pour moi, si j’avais pas été aussi têtu et égoïste  je l’aurais cherché, je l’aurais contacté, j’aurais fait en sorte qu’il reprenne goût à la vie. Je t’interdis de sombré d’avantage !Ordonnais je.

Un sourire étira sa bouche, était ce parce que j’avais avoué que je le trouvais sexy ? Connaissant l’égo de Sebastian, c’était surement ça. Merlin il a beau avoir sombré, son égo lui il est resté accroché au jeune homme. Nous étions enfin allongé côte à côte, alors que je le fixais tendrement, il s’amusais avec ses cheveux et parla de mon « moi » enfant et du fait que j’étais passé de l’ami, a la famille puis au compagnon, je penchais doucement la tête sur le côté. Et souffla dans son cou.

Je serais toujours ton ami, ta famille et ton…compagnon…Je relevais la tête et affichais un sourire loufoque. Compagnon…J’adore ce mot ! Dans ta bouche c’est aussi plaisant que la chair d’une fraise !M’exclamais je en posant mon doigt sur son ventre.

Il annonça qu’il n’y avait pas de problème pour l’entrainement, il m’attira contre lui et je sentis qu’il était sur le point de s’endormir, je caressais ses cheveux tendrement et il s’endormie avant moi. Un léger sourire flottais sur mes lèvres quand je m’endormis a ses côtés.

La nuit fila rapidement et le lendemain matin j’ouvris mes yeux clair et je les fis glissé le long de mon corps, un bras était lourdement posé sur moi, j’eu un mince sourire, je n’avais donc pas rêvé. Je pris son bras doucement, et le déposa sur le matelas, sortant du lit, je saisi un tee-shirt couleur bleu ciel et enjamba les débrit de la porte. Il devait être 5 ou 6h du matin, je suis une horloge sur patte.

J’ai besoin de me levé tôt pour mes capacités sportives, je pris la direction de la cuisine, ouvrit le frigo et en sortie, un citron, deux oranges et un pamplemousse que je pressais pour mon jus matinal, je pris d’autre orange et en pressa également le contenue que je versais dans un verre au cas où Seb voudrait un jus de fruit. Je réservais la dite boisson au frais, et mis en route le café, pendant que celui-ci coulé, un tap-tap sur la vitre de la véranda me fit sourire. Pile à l’heure. Je me rendit vers la véranda et accueilli des hiboux grand duc qui tenait entre leurs pattes un panier en osier remplie de victuailles, avec l’habituel mot de ma fan numéro 1 (enfin soit disant), je pris un des muffins que j’émietta pour le donné aux hiboux, attrapa l’écuelle d’eau de Nocturnoir je leurs donnai également à boire et les rapaces reprirent leurs routes. Au passage je déposai des miettes a mon hibou qui me fixais avec des yeux rond.

Arrête de boudé !Dis je en lui ébouriffant les plumes, il me lança un regard courroucé et se les nettoya.

Je déposai le panier sur le bar de la cuisine et disposa les gateaux, il y’avait des muffins nature, aux pépites de chocolats et aux mures. Ainsi que des fruits, et des petites madeleines. Je posais le tout dans une assiette, et je sortie ensuite une poêle pour me faire un œuf au plat accompagné d’une tranche de lard. Puis devant ma poele l’hésitation se fit…Je me versai mon œuf, avala mon jus, mangea mon œuf au lard, et but une gorgée de café toujours en réfléchissant…Oh et puis pourquoi pas. Je repris la poele et mis un deuxième œuf a cuire avec du lard. Je disposais l’œuf au plat dans une assiette propre, j’ajoutais l’assiette sur un plateau spécial pour le petit déjeuner au lit, je versai le café dans un mug et le posa sur le plateau avec le verre de jus qui était au frigo, j’y déposa également un trio de muffins, ne sachant pas lequel se ferais mangé, peut être qu’il préfère les toasts à la marmelade ou à la confiture ? Mais j’en ai pas…j’en achèterais ! Couteau ? Fourchette ? Cuillère ? Tout est okay ! Je pris la direction de la chambre, ne pouvant pas frappé…allez savoir pourquoi, je déposais doucement le plateau par-dessus Seb et déposa un baiser sur ses lèvres.

Bonjour mon garde du corps, il est l’heure de se levé !Murmurais je tendrement avec une haleine senteur café.

J’espérais qu’il ne me trouve pas trop guimauve avec le coup du dejeuné et je trouvé qu’il manqué un truc sur le plateau, bah il fumera dehors tout à l’heure il va pas non plus mettre son odeur de tabac froid dans ma chambre..ou notre chambre ? Oui bon on verra ça tout à l’heure.

J’te laisse déjeuné, je vais me douché ! J’espère que ça t’ira !Dis je en rougissant un peu sans m’en rendre compte.
©junne.


Dernière édition par Jonathan Peterson le Mer 30 Nov - 11:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] EmptySam 26 Nov - 5:08
Oh, ce n'est que toi...
Jon & Seb

La nuit avait été sans cauchemar et depuis maintenant longtemps j'eus enfin le droit à un sommeil réparateur. Peut être parce que je m'étais pas endormi complètement ivre? Je retire ce que j'ai dit... Putain j'suis où là? Je tournais dans un lit trop moelleux et confortable pour être le mien. Je m'enroulais dans la couette alors que l'on bougeait à côté de moi. C'est ça, va t-en et laisse moi dépérir ici, c'est chaud et douillet... avec... l'odeur de Jon.

Un soupir de soulagement que je sentis les draps. Jon. Attendez, on remonte les pendules à l'heure. Qu'est ce que je faisais hier soir? Ah oui, mission... Jon, prise de bec, et oui, un large sourire de bienheureux s'étira alors sur mes lèvres quand je m'enfouis en boule, invisible aux yeux du monde, protégé contre tous. Il ne manquait qu'une chose.

Jon.

J'entendis des pas dans l'escaliers et l'on posa un plateau sur le lit et vu la lourdeur du truc, il doit être bien chargé. Je sortis ma tête du draps, les cheveux en pagaille et la vision de rêve, un Jon en tee shirt et boxer à côté de moi qui m'embrassais. Je devais être dans un rêve! Je m'étirais alors que... attendez, minute papillon, et si c'était une hallucination? Une ruse qu'on me mettait dans le crâne? Et si j'étais pris au piège? Je lui demandais subitement:

-East elle est quoi?

Seuls moi et Jon connaissions la véritable nature de la louve. Je me relevais un peu et reposa la question. Et si tout ca n'avait été qu'une mascarade pour me faire flancher? Non Seb ressaisit toi... Je fermais les yeux et me secoua la tête, les cheveux tombant en vrac autour de mon visage. D'une main je les balançais en arrière et lança un sourire d'excuse à Jon.

-Excuse moi c'est juste qu'on.... on m'as ... bref. Je vais pas rentrer dans les détails.

Si cela avait été une hallucination, hier soir n'aurais jamais eu lieu et si c'était le cas, c'était bien trop complexe pour que se soit faux. Donc c'était forcément vrai. Je vis alors le plateau repas chargé à fond alors que Jon m'annonça qu'il partait se doucher en me laissant le plateau chargé pour au moins deux personnes. Et alors qu'il se levait, je lui saisis le poignet avec force, le tirant vers moi. J'attrapais son visage et l'embrassa avec passion et ferveur, fermant les yeux.

-Merci pour le repas. Mais tu en as trop fait! Même Hagrid pourrait pas tout manger! Alors reste là et mange avec moi.

Je ne voulais plus qu'il parte et disparaisse. Quitte à le suivre comme son ombre, je refusais de le laisser partir.

Emi Burton
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
MessageSujet: Re: Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]   Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Mission & Friendship. It's not sure... || Jonathan [Fin alternative.. Ou pas...]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

 Sujets similaires

-
» [UploadHero] Rambo II : la mission [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-