RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-33%
Le deal à ne pas rater :
PC portable DELL GAMING G3 15-3500
599.99 € 899.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyMer 9 Jan - 22:29

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
Minuit, heure du crime ? Ou dans le cas présent des bonnes résolutions ? J’avais saisi la main de Lancelot après notre échange des plus langoureux, alors que les « bonnes années » continuais de retentir dans la salle de bal du manoir où se jouais la dernière des soirée épiques de 2023, qui serait aussi la première de 2023.

L’entrainant dans les escaliers, trébuchant à moitié par l’euphorie provoquée par l’alcool, doublée à l’ivresse du moment. Nous parcourions les couloirs. Arrivée devant la porte de ma chambre, je m’arrêtais dos au mur, l’attirant vers moi, déposant un nouveau baisé sur ses lèvres. Saisissant sa lèvre inférieur avec mes dents, jouant doucement avec lui.

Puis, ouvrant la porte, je tirais sur sa chemise pour le faire entrer, avant de refermer la porte derrière nous. Continuant mon petit jeu du chat et la souris entre nos deux bouches, je me laissais tomber sur le lit à baldaquin recouvert de drap en soie vert et argent, les couleurs de ma maison, de mes ancêtres. Nous avions à peine échangé quelques regards, quelques sourires timides les semaines qui avait suivis notre douche, notre moment partager dans les vestiaires du terrain de Quidditch.

Pourtant, il avait laissé une trace, puisque mes pensées inavouées me dirigeaient souvent vers lui, son visage, son sourire. Des papillons virevoltaient au creux de mon ventre, mon cœur battant à la chamade semblait vouloir sortir de ma poitrine. Était-ce vraiment due à la boisson ? Où y avait-il autre chose à voir ? Quelque chose d’inavouée, que je me refusais d’admettre, de croire. Avais-je un cœur battant sous mes plus viles intentions ? Pouvais-je seulement m’autoriser à en avoir un ?

Mes jambes vinrent emprisonner le Poufsouffle, tel un cadenas ne voulant plus le laisser partir. Mes mains, occupée à se glissée dans ses cheveux. Mes yeux clos profitaient de ce petit moment d’intimité. On entendait encore les « boom boom » de la musique en bas. J’espérais que Sutton ne m’en voudrait pas trop de l’avoir laisser là, qu’elle comprendrait ce que moi-même je ne comprenais pas forcément dans l’immédiat.

M’arrêtant pour reprendre mon souffle, je plongeais mon regard dans le sien, emprunte à une innocence et une vulnérabilité qui n’était pas commune chez moi. Sentiment que je n’avais jusqu’alors ressentis qu’avec lui… Du moins, que je n’avais pas connus depuis bien longtemps, que je m’étais pourtant interdit. La boule au ventre, je me mordis la lèvre inférieure. Et si cette faiblesse se laissais exploiter ? Et si c’était Harrighton une fois encore ? Comment formuler mes doutes sans paraitre encore plus fragile que je ne l’étais, exposée ainsi par ce qui pouvais se lire à travers mes yeux ?

« Il faut qu’on arrête de se rencontrer uniquement comme ça Smith. »

Dis-je, tentant de paraitre bien plus confidente que je ne l’étais réellement. Ma confiance en moi semblant s’être totalement évaporée dans les airs. Mais je donnais le change, du mieux que je pouvais du moins, alors même que le tournis rendait le décor de ma chambre totalement floue. Tout était floue… Sauf lui.


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24832
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyJeu 10 Jan - 5:31
Stolen moments never be enough

Comme un voleur invité à commettre son crime, Lancelot laissa Kassie l'entrainer plus ou moins discrètement en direction des escaliers. Aidés par l'alcool et l'excitation de la soirée, comme s'ils jouaient, les deux se cherchaient. Un premier baiser, collés contre un mur, comme un rappel éternel de la première fois. Puis une porte ouverte, Kassie l'avait trainé dans ce qui était visiblement sa chambre. Les baisers qu'ils échangeaient, volés puis rendus, les menèrent jusqu'au grand lit aux couleurs des serpentards sur lequel la brune se laissa tomber. Lancelot l'observa une seconde. Puis desserrant son nœud papillon, il rejoignit la jeune femme sur le lit. Sur elle, il glissa ses doigts dans ses cheveux. Elle fit de même, enroulant également ses jambes autour de la taille du poufsouffle. Leur échange faisait battre son cœur au rythme lent des basses qui leur parvenait du rez-de-chaussée. L'envie faisait voler des papillons dans son ventre et dans son esprit. Il était seulement bien. Un moment comme ça, il en avait rêvé depuis trois mois. Depuis les douches. Depuis qu'il n'avait plus réussi à penser à autre chose qu'à ses lèvres ses les siennes. Des moments ensemble ils en avaient eu, mais ils ne s'étaient composés que de regards fugaces, de sourires esquissés, de mains frôlées. Comme elle lui avait manqué... Plus qu'il n'aurait pu l'admettre.

Alors qu'elle reprenait son souffle, ce que Kassie lui dit lui tira un frisson. Il n'était pas certain de comprendre ce qu'elle lui suggérait. Mais si c'était ce qu'il pensait, ce qu'il espérait... Par Merlin, il sentait son pouls accélérer d'un seul coup. Mais comme il ne voulait pas se montrer trop enthousiaste, pour ne pas l'effrayer, ou passer pour un fou, il se contenta d'échapper un petit sourire. Il voulait la couvrir de baisers. Lui dire ces trois petits mots magiques qui flottaient dans son esprit quand il pensait à elle. Mais avant ça, il devait s'assurer d'avoir bien compris.

« Quoi, tu veux m'épouser, Ollivander ? »

Il lâcha un petit rire. Mais la blague ne sembla pas vraiment prendre, Kassie restant étrangement sérieuse. Alors il caressa sa joue du bout des doigts. Sa bouche. Son cou. Son épaule. Il replongea ses yeux dans ceux de la jeune femme.

« Tu as raison. Je te disais ça en rigolant mais... » il se mordit la lèvre inférieure. S'il n'avait pas été allongé contre Kassie, il aurait surement touché sa marque, comme chaque fois qu'il cherchait à prendre une décision importante. « Tu veux être ma petite amie, Kassie ? Je ne veux pas non plus continuer à me cacher comme ça. Je veux que tout le monde sache que je t'... » il avait faillit le dire. Il se mordit la langue, et rattrapa sa connerie. « ... appartiens. »

Il valait mieux ça qu'autre chose tout de suite. Lancelot ne voulait pas précipiter les déclarations. Le dire, aussi vite, comme ça, c'était en gâcher l'impact. Même s'il en mourait d'envie. Même si elle était sublime, drôle, courageuse, épatante, douce et torride à la fois, intelligente, puissante. Même s'il le ressentait chaque fois que leurs regards se croisaient, au point qu'une certaine blonde avait disparu du paysage. Chaque chose en son temps.

lumos maxima


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyJeu 10 Jan - 11:06

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
Je levais un sourcil alors que Smith partait dans un délire que je ne suivais pas. Me détachant un peu plus, créant un espace entre nous bien plus important que ce qu’il n’était sur le plan physique. Puis vins le moment tant redouté, celui qui me fis rougir malgré moi. À vrais dire, je ne m’y attendais pas vraiment. Moi qui voyais toujours tout venir, ayant déjà en tête le plan a… b… c… bref, on sait comment fonctionne l’alphabet… J’en eu le souffle coupé. Ce qui d’ailleurs, dû amplement se ressentir dans mon regard.

Je ne répondis pas tout de suite, n’ayant pas pour habitude d’être prise de court. Me servant de mon emprise comme levier, je nous fis basculer, me retrouvant alors cette fois sur Lancelot. Je le regardais, quelques secondes, peut-être plus que je ne l’aurais dû. Mordant ma lèvre inférieur. Quand je repris mes esprits, ce fus pour parler d’un ton que je voulais détacher, neutre. Bien évidemment, c’était une tentative ratée. Mais il n’était pas question que je l’admette.

« Tu ne donnais pas l’impression de vouloir être à qui que ce soit, en débarquant à ma soirée avec deux pouffiasses au bras. »

N’avait-il donc pas eu son mot ? Celui qu’elle avait glissé dans le carton d’invitation à sa soirée ? Ou avait-il délibérément décider de l’ignorer ? Tout ça provoquait des doutes, et mon esprit actuellement était un beau bordel sans nom. Que voulait-il vraiment ? Jouer ? S’amuser ? Être simplement ami avec bénéfice ? Plus ? Je n’aurais pas pu le dire, pas vraiment, pas alors même qu’il se pointais à MA soirée du nouvel an avec deux putains que j’allais me faire un malin plaisir de détruire.

Jalouse ? Nah… impossible. On est jaloux que quand on à des sentiments. Et je n’en avais pas, je ne pouvais pas en avoir. C’était de l’orgueil voilà tout ! Du moins, c’est ce que je me répétais, c’est ce dont je voulais me convaincre. Mais… La contraction au creux de mon ventre, ne me disait-elle pas le contraire ?

On se cherchait, on partageais des petits instants, cachoterie que je n’avais jusqu’alors qu’évoquer furtivement avec ma meilleure amie Sutton, sans pouvoir trop lui en parler. Entre la crainte de ce qu’elle pourrait pensée et le fait que de toute façon nous n’étions presque jamais seules, je n’avais pas pu me confier. Mes frères ? C’était encore moins une bonne idée. La dernière fois que Mattie avait croisé la route d’un mec qui m’avait touché, celui-ci avait fini encastrer dans le mur… Au sens littéral. M’enfin, après c’était Harrighton, donc pas tout à fait la même chose non plus. Remarque, je n’étais vraiment pas mieux avec les nanas qui voulait mon frère…

« Tu en a combien au juste, des petites amies ? »

Glissais-je dans un souffle, bien plus renfrogné que je ne l’aurais voulu. Montrant bien plus d’acidité que je ne le prévoyais. Me détachant du Poufsouffle pour basculer sur le côté, me relevant pour aller me servir une coupe de champagne, l’air de rien. Sortant deux flutes de mon armoire et une bouteille bien plus vielle que moi. Commençant à vouloir l’ouvrir, évitant soigneusement le regard du rouquin…

[HJ : le mot que j'évoque est dans ta fiche de RP Wink]


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24832
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyDim 20 Jan - 3:30
Stolen moments never be enough

La réponse de Kassie, en plus d'être bien plus froide que ce qu'il avait espéré, laissa Lancelot perplexe. Il était venu chez Kassie accompagné de Viviane, et personne d'autre. Il lui fallut un petit moment pour comprendre que la serpentard parlait de ses deux comparses de l'AEAE avec qui il avait discuté une grande partie de ladite soirée. Alors que la brune s'éloignait, allant hors du lit se chercher un verre, Lance ne put s'empêcher de jurer mentalement. Elle lui avait glissé un mot dans son invitation. Bien sûr qu'elle avait attendu après lui. Pourquoi fallait-il toujours qu'il fasse passer sa soit-disant popularité avant tout le reste ? Kassie valait bien plus que tout cela. Il glissa ses doigts dans ses cheveux, laissant un silence gênant s'installer alors qu'il aurait dû se confondre en excuses. Doucement, il se redressa, posant ses coudes sur ses genoux, se contentant de fixer le sol. L'année commençait diablement bien...

« Je peux t'expliquer... »

Mauvaise pioche. Quand on n'est pas coupable, on ne dit pas ça. Lancelot se mordit la langue avant de reprendre.

« Je n'ai pas de petite amie Kassie, encore moins plusieurs. Je suis venu avec ma petite soeur, et je te demande pardon si je t'ai vexée en ne venant pas te voir. Tu avais l'air occupée... »

Le regard qu'elle lui lança le poussa à s'expliquer mieux que ça s'il ne voulait pas se faire virer à grands coups d'expulso...

« Ce sont des amies, Kass. Elles sont avec moi à l'AEAE, on discutait. Je suis venu pour toi. »

Tout en finissant sa phrase, le poufsouffle se leva, et s'empressa de rejoindre la jeune femme. Il lui prit les verres, et la bouteille des mains. Les posa rapidement sur une commode, avant de prendre Kassie dans ses bras. Sans tenter de l'embrasser, seulement pour la serrer contre lui. Il ferma les yeux, enfouissant son nez dans ses cheveux bruns pour sentir son odeur. Un sourire étira doucement ses lèvres.

« Je suis idiot, j'aurais dû te le demander avant. Tu sais que je n'arrive pas à penser à autre chose depuis... Oh, tu sais de quoi je parle. »

Un petit rire échappa au jaune et noir. Depuis les douches, évidemment.
lumos maxima


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyMar 22 Jan - 12:25

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
« Je peux t’expliquer »  à chaque fois qu’un homme commençais cette phrase, ça finissait généralement mal. Prenez exemple sur mon frère Matthew par exemple, je l’adore, mais volage comme il est, je l’ai vue se prendre des gifles de la gente féminine un nombre incalculable de fois. Enfin, quand je n’avais pas fait fuir ses petites putains avant qu’il ait le temps de passer à la suivante tout du moins. Remarque c’était de bonne guerre, puisque lui-même avait tendance à se montrer extrêmement protecteur envers moi. Et ça façon de déformer la face d’Harrighton lors de ma quatrième année en avait dissuadé plus d’un.

Quoi qu’il en soit, le Poufsouffle se lança dans une mélasse d’excuse. Viviane, ok certes. Et ? Et les deux autres là, celle qui allait finir avec la tête si profondément enfouis dans leurs fesses, qu’on sentirait la merde a dit milles la prochaine fois qu’on les verraient. Jalouse ? Possessive ? Peut-être. Ou pas, c’était de l’orgueil, ça ne pouvait être que ça. Regardez donc mon passé avec les « hommes ». La seule raison pour laquelle j’avais perdu ma virginité en premier lieu n’avais rien d’un choix personnel. Quant au suivant, on pourra bien vous raconter ce que vous voulez, il n’y en a pas eu « tant que ça ». Qu’on vous parle en nombre ou en chiffre, et si vous alliez retirer la poutre que vous avez dans votre œil, avant de pointer du doigt une poussière que je pourrais avoir dans le mien.

Je restais silencieuse, remplissant de coupes de champagne. L’AEAE un ? Des amies… Ouai ce n’est pas ce que disait leurs regards de biche. Après, c’était un peu l’hôpital qui se foutais de la charité : prêté à Lancelot une réputation qui lui collait au basque et accessoirement me donnais du mal à le croire. Alors que moi-même on me prêtait parfois une réputation similaire sans même essayer de chercher plus loin. Je tendais donc l’oreille, pas indifférente à la plaidoirie.

Il fini par me rejoindre, mes mais ce détacha de la bouteille qui avait terminé son office. Sans lâcher ma coupe pour autant, ce fus lui qui me l’ôta des mains. Et alors qu’il me prit dans ses bras, je fus parcouru d’un frisson. Son souffle chaud, enfouis dans mes cheveux, réveillant les papillons endormis au creux de mon ventre. Une référence à notre échange, celui de la rentrée sans aucun doute. J’avais essayé de passer à autre chose, de me convaincre que ce n’était que ce que ça paraissait. Une partie de jambe en l’air, entre deux personnes très attractive attirée l’une par l’autre sur un plan physique. Je me l’étais assez répéter pour finir par le croire, même au détour des quelques regards, de nos mains qui c’était parfois effleuré au détour d’un couloir, dans la plus grande des discrétions.

« Je croyais que ce n’était que l’histoire d’une fois. Un moment volé dont on ne parlerait peut-être plus. »

Soufflais-je au creux de son cou.

« Après tout, il semblerait Smith que tu en partage avec bon nombre de mes camarades. À moins que ta réputation, comme la mienne, soit le fruit de quelques jaloux ? »

Ah les jaloux, ou les jalouses. Une plaie dans notre société. Ceux, incapable de tissée leurs propres chemins qui tentais de vous imiter, reprenant vos moindres petites expressions, imitant vos faits et geste, se donnant bien plus d’importance qu’il n’en avait. Parlant bien souvent pour ne rien dire, et bombant le torse dans une compétition éternelle de « qui a la plus grosse ». Ceux là même pour qui je n’avais aucun respect, aucune considération.

Je me détachais du rouquin. Me retournant pour prendre les deux coupes, je lui en tendis une. Les bulles dorées était le bienvenu, après tout, ne fêtions-nous pas la nouvelle année ? Et si pour bonne résolution, je décidais de baisser, juste un peu, ma carapace. Je plongeais mon regard dans le sien, tentant de déceler une vérité qu’on m’aurait caché. La confiance ne venait pas facilement avec moi. Il faut dire que la duplicité était commune chez l’être humain.

« À nous, ce soir, peut-être même demain. Et qui sait, encore d’avantage. »

Dis-je en faisant teinté ma coupe de cristal contre la sienne. Je bus une gorgée du liquide pétillant qui vins me réchauffer la gorge par ses tons acidulés. Brut, une belle appellation pour ce liée à une sorte de mise à nue. Je posais la coupe sur le petit plateau d’argent d’où je l’avais prise. Le regard aussi étincelant que la boisson que je venais de nous offrir, je posais une main sur la joue de Lancelot, fragile, très loin de ce que je pouvais montrer dans les couloirs de l’école ou même en société d’un point de vue plus global. Je ne savais pas vraiment ce que je faisais. Si c’était intelligent, ou pas. Si c’était dans mon intérêt, ou pas. Si j’avais tort, ou pas. Je balayais cependant les doutes d’un revers de la main alors même que j’étais prête à nous donner une chance. Une seule, qui peut-être aboutirais sur quelque chose de bien plus positif que ce que j’avais connue jusqu’à présent.

Sur la pointe des pieds, je m’approchais de son visage avec douceur, mes lèvres se posant sur les siennes, douce, innocente par bien des égards. Car donner son corps et donner son cœur n’ont pas les mêmes conséquences. Et m’offrir sur un plan sentimental, à qui que ce soit, je ne l’avais fait qu’une fois avec un homme qui n’était pas mes frères. Bien sûr que l’amour fraternel n’est en rien comparable avec la naissance d’une histoire d’amour. Mais le résultat était le même, je me créais un point faible. Qui plus est, j’appréciais Lancelot, mais j’étais loin d’être prête à admettre d’avantage, ni même à vouloir en prendre conscience. Me persuadant, lors de ce nouvel échange de plus en plus passionné, que mes sentiments viendrait peut-être. Alors qu’en réalité, il naissait déjà en moi, sans que je ne veuille l’admettre.


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24832
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyMer 6 Fév - 19:05
Stolen moments never be enough

Pour la première fois, il se passa une chose étrange dans la tête de Lancelot. Habituellement, quand quelqu'un gonflait la liste de ses exploits avec les filles, il aimait bien en jouer. Oh non, on ne l'avait pris à réfuter telle ou telle rumeur selon laquelle il aurait attiré une fille dans ses bras dans ses draps ! Pourtant, c'était loin d'être vrai. Des conquêtes, il en avait bien sur eu quelques unes, mais des filles avec lesquelles il avait eu ce genre de relation, il les comptait sur les doigts d'une main, Kassie comprise ! Jouer de sa popularité et de sa beau-gosse-attitude ne l'avait pour ainsi dire jamais dérangé. Alors pourquoi quand Kassie évoqua cette légende qui le suivait, ça lui lança un méchant pincement au coeur ? Il serra les dents. Il ne voulait pas qu'elle pense ça de lui, parec que elle, son avis importait. Les autres, il se fichait pas mal de ce qu'ils racontaient. Il voulait juste que Kassie sache la vérité. Il resta muet, alors qu'elle se détachait de lui pour retourner chercher les coupes. Avait-elle véritablement pensé que ce qu'ils avaient fait était l'histoire d'une fois ? Il ne pouvait pas lui en vouloir, lui même avait douté. À vrai dire, il craignait qu'elle ne puisse pas s'intéresser à lui sérieusement. Mais c'était les oeillades, les mains frôlées, les échanges fugaces qui lui avaient donné espoir. La cerise sur le gâteau, ce qui l'avait décidé, c'était bien sûr le mot qu'elle avait glissé dans l'enveloppe de son invitation. Mais maintenant qu'il y pensait, il avait peut-être mal interprété tout ça. Peut-être effectivement que ça ne pouvait pas marcher. Un peu perdu, il sentit une boule se former dans sa gorge. Et puis Kassie porta un toast, finissant de le perdre totalement. Il ne savait plus du tout ce qu'elle voulait dire, ou attendait de lui. Ce que ça pouvait être compliqué une fille ! Leurs verres s'entrechoquèrent dans un tintement léger, et alors qu'elle trempait doucement ses lèvres, le poufsouffle vida le champagne d'une traite. Il avait le gout âpre d'un alcool laissé trop longtemps en bouteille, pourtant les bulles étaient très présentes. Un mélange de vieux et de neuf tout à fait surprenant. Lancelot aimait ce genre de dégustation... Il cherchait quoi dire. Mais la brune le devança. Elle posa une main légère sur sa joue. Lancelot l'observa, intrigué, découvrant un regard profond posé sur lui. A quoi pensait-elle ? Son coeur sembla se faire plus lourd. Sur la pointe des pieds, la fille Ollivander déposa un baiser étrangement chaste sur les lèvres du rouquin. Quand elle se détacha finalement de lui, il resta figé une seconde.

« Kassie... Est-ce que... Ça veut dire que tu me pardonnes ? »

Une douce chaleur. L'espoir que sa stupidité de passer la soirée avec des amies plutôt qu'avec celle qui faisait chavirer son coeur ne l'ait pas plombé. Il était plus inquiet que ce qu'il ne voulait bien admettre de la réponse qu'elle allait formuler.

« Est-ce que ça veut dire que... que tu veux bien sortir avec moi ? »

Il n'avait jamais été aussi sincère dans ses sentiments qu'en ce moment. Il voulait être au bras que Kassie chaque jour, pouvoir dire qu'il était à elle dans un sens. Et qu'elle était à lui.
lumos maxima


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptySam 2 Mar - 1:04

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
Est-ce que je le voulais ? Oui. Son corps ? Sa sœur ? Son âme ? Je n’y avait pas réfléchi. Les échanges, les regards, les petits échanges discrets de ses derniers moi avait fait naître en moi un intérêt, un jeu, quelque chose que je n’avais jamais vraiment ressenti. Depuis Vincent il faut dire que j’avais été complètement hermétique. Sachant que de base, dans la famille on n’était pas vraiment du genre à étalé nos sentiments, à se faire des câlins où autres gestuelles et mots échangé de manière bien trop exubérante à mon goût. J’étais incapable de savoir si j’avais par exemple dit un jour ses deux mots et sept lettre si célèbre et pourtant si difficile à prononcer. Que ce soit à mes frères, à ma meilleure amie… Encore moins à ma mère. Peut-être à mon père quand j’étais petite, qui sait ? Mais je n’en avais pas le souvenir. La réalité c’était que je me cachais, que j’avais peur. J’étais comme un chat en quelque sorte, je ne me dévoilais qu’à mon bon vouloir. Mais le plus souvent, je fuyais les contacts prolonger. Je ne voulais pas ressentir de nouveau la peur, la perte, l’abandon. Alors je m’étais carapaçonné de cynisme. Ma froideur, mon inaccessibilité comme meilleure bouclier. Pourquoi était-il si difficile de réponde à la simple question de Lancelot ? Parce qu’elle me forçait quelque part à me mettre à nue. Et que bien que peu pudique sur l’aspect physique, je l’étais sur l’aspect sentimentale. Il pouvait facilement le lire, cet éclat de fragilité au creux de mes iris émeraude.

« C’est une question stupide Smith. Tu ne serais pas là, si je ne te voulais pas. »

Mon cœur eu une ratée. Aussi nulle que soit ma réponse, elle demeurait transparente à mon sens. Mais « baby step », j’étais déjà bien incapable de comprendre mon intérêt pour le rouquin, la manière dont mon corps, mon cœur et mon esprit réagissais en sa présence. Il ne fallait pas m’en demander trop d’un coup. De plus, trop de niaiserie avait tendance à me ramené à de mauvais souvenir, à me faire fuir. Je voulais le Lancelot drôle et pétillant qui m’avait fait me sentir vivante. Je le voulais lui, pas celui qu’il croyait que je voulais qu’il soit. Si ça avait encore du sens. En tout cas, pour moi, tout était sens dessus dessous.

Remplissant de nouveau mon verre, et le sien, que j’avais vidé aussi rapidement que lui, je vidais cette nouvelle coupe d’une traite. Posant le verre de cristal sur le petit plateau d’argent, je le regardais quelque instant, mordant ma lèvre inférieure. Qu’est-ce que j’étais supposé faire ? Je détestais me sentir aussi faible, aussi démunis, face à qui que se soit d’ailleurs. Mais il était grand temps que je prenne des risques. Aussi courte que ma vie risquât d’être vue les ambitions de ma famille, autant ne rien manqué de se que j’aurais pu vouloir vivre.

Doucement, je fis glisser mes mains sur la chemise de Poufsouffle, détachant les boutons un par un, avec lenteur. Sans jamais décrocher mon regard du sien, comme hypnotisée alors que je tentais simplement de comblé la gêne par ce que je connaissais, la séduction, le contact. Je ne savais rien de ce que constituais la notion de couple, je n’avais vue que les greluches que faisait défilée mes frères. À un moment, Edward m’avait presque fait croire au mythe de l’amour avec sa copine Ariana, quand ils étaient à Poudlard, quand j’étais petites. Mais depuis, tous ce que j’avais vue c’était le côté pervers et égoïste de la relation homme femme. Je décidais donc d’apprendre, de baisser ma garde, progressivement peut-être. Je ne savais pas. Je ne savais pas ce que je faisais, ce que je voulais. Je savais juste que je ne voulais pas voir Lancelot partir. Et qu’à chaque fois qu’une greluche s’en était approché de trop près ses derniers moi, j’avais senti le serpent en moi prêt à bondir, mordre, lacéré, défigurée. C’est qu’il devait y avoir quelque chose. De la possessivité peut-être ? Je ne sais pas…

« Tu veut rester à la maison cette nuit ? Peut-être jusqu’à demain… Si il n’y avait pas cette fichu soirée du nouvel an au ministère… »


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24832
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptySam 2 Mar - 11:33
Stolen moments never be enough

Lancelot sentit comme une douce chaleur dans le creux de son ventre, qui en quelques secondes se changea en un feu ardent. Ces quelques mots, des mots simples plus clairs que n'importe quel discours. Un ton plus ou moins sarcastique qui lui tira un sourire mental, lequel ne s'étendit pas sur ses lèvres parce que tout son corps semblait un instant figé. Lancelot Smith venait de se caser. Pour un scoop, c'était pas mal ! Personne n'allait en revenir à Poudlard. Personne... Et au fond, Lancelot se sentit soudainement jalouser sa propre relation avec Kassie, comprenant d'un seul coup à quel point il la désirait. Il craignait que leur histoire s'ébruite. Pas par honte, loin, très loin de ça ! Non, ce dont il avait peur, c'est que les yeux posés sur eux ne finissent par les éloigner. C'était une crainte totalement stupide, et sans fondement, pourtant elle était là. Comme si le secret les avait jusque là protégés, et qu'il s’apprêtaient à sortir dans la tempête. Peu importe... Il combattrait vents et marées pour Kassie. Il ferait tout, tout et n'importe quoi pour elle.

A nouveau, la serpentard remplit les coupes. A nouveau, ils les vidèrent. Cette fois cependant, elle trouvèrent leur place sur le plateau, laissant les deux tourtereaux seuls avec leur soudaine maladresse. C'était presque fascinant, la différence d'attitude entre cet exact moment, et ce qu'ils avaient été jusque là. D'où venait la gravité ? D'où venait le sérieux ? Qui étaient ces deux adolescents qui se faisaient face ? Jamais on n'aurait pu dire, en les voyant comme ça, qu'il s'agissait bien de Lancelot Smith et de Kassie Ollivander. La main de la brune glissa sur le tissu de la chemise du Poufsouffle. Un moment de douceur qui, enfin, réveilla son sourire attendri. La voix douce de Kassie lui demanda s'il souhaiter rester... pour la nuit.

Un battement fort, tellement fort de son coeur frappa contre ses côtes, douloureusement.

Il abandonna là la douceur et les frôlements fugaces. Le souffle court, le regard brûlant, ses mains cherchèrent les courbes de Kassie. Sans attendre, il la souleva du sol, la forçant à passer ses jambes autour de lui pour ne pas perdre l'équilibre. Dans son regard il capta l'étonnement et... autre chose... Quelle était cette nouvelle étincelle ? Cette toute petite flamme, très lointaine, mais qui lui semblait la plus douce des promesses... Une passion le consumait, lui rongeait l'esprit, et l'empêcher d'être tout à fait cohérent. Puisque les mots lui manquaient, restaient les gestes.

Il porta sa belle jusqu'au lit contre lequel ses jambes se heurtèrent. Il bascula, Kassie soudain sur le dos, et lui par dessus. Ses lèvres capturèrent leurs comparses. Ses mains s'empressèrent de se perdre dans sa chevelure dispersée sur le matelas. Ses yeux se fermèrent pour un moment. Un sourire commença à s'étirer sur ses lèvres sans qu'il arrive à le retenir, un petit rire montant en lui. Il rompit ses baisers pour laisser s'échapper ce rire ses yeux plongés dans ceux de Kassie.

« Je pense pour ma santé mentale que je n'ai pas d'autre choix que de rester... Je partirais tôt demain. Au pire je serais en retard à la soirée du Ministère, tu es plus importante. Je reste. Je resterais toujours. »

lumos maxima


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyDim 14 Avr - 22:44

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
Le champagne aidait grandement à combattre la gêne et le malaise. Les grandes démonstrations de sentimentaliste n’étant vraiment, mais alors vraiment pas la tasse de thé de la maison. Presque timide, j’en détournais le regard quelques instant pour mieux les planter dans les iris de Lancelot qui changea de cap. Me soulevant du sol, je le laissais m’emporter jusqu’au lit en serrant mes jambes autour de sa taille tel un cadenas. Il était le premier à y être invité, dans le lit qui ornais ma chambre. Ça voulait sûrement dire quelque chose ?

En cette instant je ne savais pas, je ne connaissais que mon cœur battant qui tambourinais contre ma poitrine aux rythmes de baisées effrénées. Je me retrouvais allongé sur le dos, sentant le poids du Poufsouffle sur mon corps qui peu à peu prenais feu tel un brasier. Le baisée se prolongea jusqu’à ce qu’il décide de le rompre. Plaçant mon index sur sa bouche alors qu’il voulait me promettre l’éternité, paroles qui aurait eu le pouvoir de cassée totalement le moment, tant que n’aimais guère ce genre de déclaration faite sur l’oreiller.

« Tu peut rester jusqu’à demain midi au moins, je te renverrais chez toi par poudre de Cheminette, comme ça Neely nous fera le petit déjeuner. Mais tu veux vraiment faire la programmation de demain ce soir ? Plutôt que de pensée à… maintenant ? »

Répliquais-je, murmurant presque, alors que mes jambes vinrent de nouveau le capturé tel un cadenas pour le pressé encore un peu plus contre moi. Mes bras passant autour de son coup alors que mes lèvres capturaient les siennes pour un nouvel échange passionnel, faisant danser ma langue contre la sienne alors que je fermais doucement les yeux pour m’abandonner à ce moment, les bulle pétillant encore au sein de ma tête qui me tournais quelque peu, mon corps ondulent contre le sien au rythme de notre échange.


code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Lancelot SmithHistoria PactumLancelot Smith
Basilic
Exp : 24832
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 27,3 cm - bois de noisetier et coeur en corail - épaisseur et flexibilité moyennes
Photomaton : So cute, so good.
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] 3335220522_1_7_8RkjSAhV
Âge IRL : 23
Célébrité : K. J. Apa
Parchemins : 1168
J'aime : 130
Date d'inscription : 31/05/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyMer 8 Mai - 18:14
Stolen moments never be enough

La réflexion de Kassie accompagnée de son étreinte fit sourire Lancelot. Il se sentait heureux. Il se sentait a sa place. Trop d'heures passées à se courir après donnaient à ces quelques instants une saveur différente. Un calme rassurant. En tout cas, pour Lancelot... Loin d'imaginer ce qui passait dans la tête de la brune, Lancelot se laissait porter par l'idée qu'ils étaient bien ensemble, et peut-être faits l'un pour l'autre.

Après tout, quand on a dix-sept ans, ce genre de rêve nous fait avancer et nous rend plus fort. Peut-être le jeune Smith aurait-il partagé les secrets des Ollivanders, qu'il se serait trouvé moins candide. Ou peut-être pas... Après tout, en bon descendant d'Helga Poufsouffle, il représentait bien sa maison, loyal jusqu'au bout des ongles, peut être un peu trop marshmallow pour son propre bien...

« Ton programme me va parfaitement... » lança-t-il doucement, perdant ses doigts dans les mèches brunes de Kassie.

Le champagne pétillant, l'euphorie de la fête, le nouvel an qui coulait. Lancelot Smith et Kassie Ollivander, ensemble ? Le rouquin savait qu'il allait en entendre parler un moment à la maison... Ses lèvres contre celles de la Serpentard, il souriait encore. Les baisers, parfois légers, parfois plus profonds les entrainaient tous les deux dans une danse étrange, tantôt le blaireau chassant le serpent, tantôt l'inverse se mettait en place. Les jambes de Kassie toujours roulées autour de ses hanches, Lance bascula sur le côté puis sur le dos, plaçant la jeune femme au-dessus de lui. Ouvrant ses yeux, il chercha à capter le regard de l'autre. Ses mains glissèrent sur ses hanches, remontant sur son dos. Sa robe déjà bien courte était remontée sur ses cuisses. C'est ça les robes de soirée, pas moyen de bouger sans qu'elles se fassent la malle. Mais ça, Lancelot n'allait certainement pas s'en plaindre !

Comme il l'avait dit avant de monter, il n'avait pas envie d'être sage ce soir, et s'il avait été frappé d'un excès de romantisme - à cause de la situation, de l'alcool, de Kassie, de ses espoirs et illusions - il n'en avait pas moins envie de s'amuser... D'ailleurs à leur proximité, la Serpentard devait bien le sentir, qu'il avait envie d'elle. Le souffle rendu court par leurs caresses, il se laissa glisser dans l'ivresse du moment.

HRP:
 
lumos maxima


Lancelot Smith
images?q=tbn%3AANd9GcTaB1ZQBSHb5PPd3LcYBunic1OtxXPv4u300w&usqp=CAU
Call this the end
Of the fucking world
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3023-lancelot-smith?highlight=lancelot+smith https://www.historia-pactum.com/t2806-lancelot-smith-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2782-lancelot-smith https://www.historia-pactum.com/t5326-lancelot-smith-o-fee-nom#135880 https://www.historia-pactum.com/t2201-lancelot-smith-la-legende-racontee#33802
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35051
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Giphy
Familier : Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] EmptyMar 14 Mai - 19:16

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough.

Manoir Ollivander ¤ 1er janvier 2024 - 00h02
La soirée battait son plein en bas. Mais je n’en avais que faire, je l’avais quitté et je ne comptais pas y revenir, faisant ma propres contre-soirée dans cette immense chambre drapée aux couleurs de mes ancêtres qu’était la mienne. Lancelot, gentil et attentionnée, contrastais tellement avec la femme que je devenais. C’était peut-être justement ça qui m’attirais chez lui : la simplicité. Car tout était si simple avec lui, si lumineux. Comme avec Sutton. Mais de là à tomber amoureuse ? À parvenir à ressentir quelque chose pour lui ? Je n’en étais pas certaine. C’était quelque chose qui m’était étranger.

Tandis que nous partagions de long baisé en rythme avec nos pulsation cardiaque, tandis que j’étais sur lui, agrippant ses cheveux et remuant le bassin aux rythmes d’échanges langoureux, je ne pouvais m’empêcher de réfléchir. Aux sentiments, à leurs significations et à ma capacité à en avoir. En plein doute, l’image d’un autre, aussi improbable qu’inaccessible, apparue très clairement dans les ténèbres de mes yeux clos. Je le chassais aussi sec, il n’avait rien à foutre là celui-là. J’étais avec Lancelot, et je devais faire en sorte que ça fonctionne.

Le reste de la soirée fus dédiée autant au câlin, qu’à des échanges bien plus torride. Autant dire que la nuit fut courte. Et alors que le Poufsouffle c’était endormis en me tenant dans ses bras, je ne parvenais pas à fermer l’œil. Je le regardais donc dormir, observant le soulèvement de ses pectoraux à chaque prise d’air, l’expression angélique de son visage qui semblait si serein. Nous ne pouvions pas être plus différent, c’était voué à l’échec je le savais déjà. Pour autant, j’en profiterais tant que ça durerait. Une forme de calme avant la tempête, quelques mois à goûter de ce que peut-être j’aurais pu avoir si jamais nous n’avions découvert les secrets du grenier. Mais auquel j’avais renoncé du moment où j’avais fait couler le sang.

Un mensonge, non. Une illusion ? Probablement.

FIN

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
MessageSujet: Re: Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]   Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Stolen moments that we steal as the curtain falls, It'll never be enough. [PV Lancelot Smith]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-