RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -40%
-40% Polo Lacoste – imprimé crocodile ...
Voir le deal
72 €

Partagez
 

 Filature et déconfiture # Loukia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyVen 25 Jan - 20:02
J’avais à tout prix besoin d’un bon article. Je ne sais pas pourquoi, mais en ce moment, j’avais un peu l’impression d’être en perte de vitesse concernant le journal, comme si je remettais en cause la façon dont je faisais le journal jusque là. Trop gamin, trop fouteur de merde, trop … Pourtant, c’était moi ce trop ! Mais non, là, je me posais des tonnes de questions, d’autant plus que je me rendais compte que même ma mère, qui pendant très longtemps, n’hésitait pas à prêcher le faux pour savoir le vrai, me disait que je devais absolument faire des rubriques plus matures si je ne voulais pas me retrouver en difficulté à la sortie de Poudlard. Peut-être même devrais-je prendre davantage de risques, plutôt que d’envoyer encore mes petits oiseaux à la recherche de rumeurs, de cancans ou d’histoires.

C’est pourquoi aujourd’hui, j’étais à l’affût. Installée au départ dans la grande salle, j’observais, simplement mordillant ma plume. Qu’est-ce qui ferait un bon sujet ? Kelly Mc Pool qui passait son temps à créer d’étranges sculptures avec ses crottes de nez, parvenant à faire tenir le tout avec je ne sais quel sortilège ? Non, c’est dégueulasse … Nolan Gregor, qui racontait à qui voulait l’entendre qu’il avait déjà rencontré des tonnes de dragon et qu’il en avait même chevauché un ? Non … Aucune preuve … Mon regard parcourait toute la salle, personne après personne, lorsque soudain, mon regard s’arrêta au niveau de la table des poufsouffles sur Loukia Delenikas … Non, je ne pouvais pas penser que … Pourquoi avait-elle ce regard d’une personne qui va faire une connerie ? Pourquoi sort-elle de la salle ? Et pourquoi est-ce que je la suis ? Oh bon sang, je sens que je vais m’en mordre les doigts, mais je ne peux pas m’en empêcher. Après tout, je voulais quelque chose d’intéressant à raconter, et même si j’avais parfois du mal avec la petite protégée de Kassie, le moins que l’on puisse dire était que c’était quelqu’un avec qui on ne s’ennuyait pas, et j’étais certaine que les lecteurs seraient ravis de suivre les frasques de Loukia.

Bref, montant les marches, je la suivis jusqu’à la volière.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptySam 26 Jan - 11:37
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia


Assise à la table des poufsouffle, Loukia causait peu avec le reste de sa maisonnée. La nuit était passée lentement à ses yeux et la fatigue lui collait à la peau. Dans un bâillement elle engloutit son dessert du déjeuner avant de se frotter l'oeil droit. Heureusement que c'était le week end, sinon elle se serait endormie en cours. Du moins jusqu'à ce qu'elle le voit passer devant elle. Antony Polman, serdaigle, cinquième année qui avait le don de la prendre pour un être stupide.
La gamine posa son coude sur la table en regardant l'adolescent s'extirper de la grande salle. Le regard vitreux, les yeux à moitié fermés elle cherchait une idée pour se venger de ce type bien trop chiant à son gout. Le coller à un mur avec de la glu ? Non. Lui envoyer une beuglante humiliante en faisant croire qu'elle vient de sa mère ? Déjà fait. Lui lancer un crache limace et lui coller les lèvres pour pas qu'il les vomisse ? Sort déjà lancé mais le tout avait foiré. Il fallait être originale.

Et à force de réfléchir, l'originalité venait pointer son bout du nez. Loukia se mit à sourire de plus en plus et finit par se lever pour dégager d'un pas plutôt rapide sans remarquer que quelqu'un la suivait. Les couloirs, les chemins, les escaliers, la gamine se dépêchait de tout traverser pour enfin rejoindre la volière. Arrivée là-haut elle trouva un seau et s'en emparant pour le mettre au milieu de la pièce.

Venez les piafs ! Petit petit !

Elle sauta pour essayer d'attraper un hibou qui n'était pas de cet avis et s'envola. Grommelant elle entendit un bruit de pas venant de derrière elle et se retourna. Sutton Skeeter était là, en train de l'observer. Se frottant les mains pour se débarrasser de la saleté, Loukia fronça les sourcils et s'approcha de son ainée verte et argent.

Qu'est-ce-tu fous là ? Y a pas Kassie avec toi ? - d'habitude elles étaient toujours ensemble - La volière est fermée, repasse plus ta...

La fin de sa phrase fut coupée par un BAM ! indiquant que oui, la porte était bel et bien fermée... à clef ? Oups.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMer 30 Jan - 7:33
Mais qu’est-ce qui m’avait pris de te suivre ? Pourquoi n’avais-je pas retenu les leçons du passé, sérieusement ? Tous les moments que je passais en ta compagnie tournait toujours au cauchemar ! Tu me portais clairement la poisse ! Sur quoi allait-on tomber cette fois ? Je préférais ne pas laisser cours à mon imagination ou je pourrais faire une syncope, mais voilà, j’étais punie à la fois par ma curiosité et par mon besoin de faire des gros titres. Remarque, si je réfléchissais bien, c’était une aventure que j’allais pouvoir conter dans le journal, mais, soyons francs, je n’étais pas vraiment la plus douée de toute en ce qui concernait les aventures.

J’avais donc monté les escaliers, te suivant dans la volière, rentrant même sans faire attention au fait que nous étions suivies. Mais qu’est-ce que tu allais faire avec les chouettes et hiboux du château ? Je fronçais mes sourcils, tandis que je te voyais attraper le seau qui servait à les nourrir et que tu les appelais. Décidément, jamais je ne te comprendrais, ce n’était absolument pas possible autrement.

La discrétion n’était pas évident dans un endroit pareil, mon pied vint faire un bruit de glissement sur le sol qui t’alerta de suite. Immédiatement, tu me captas, te demandas ce que je faisais là et m’indiquas que la volière était fermée. Tu n’eus pas le temps de finir ta phrase qu’un bruit de porte qui se claque me fit sursauter. Par Merlin … Vous voyez la catastrophe dont je vous avais parlé ? Elle était en train de se produire ...

Je me précipitais donc immédiatement vers la porte, sans un mot pour toi, et je remarquais qu’elle était fermée … Je tentais un alohomora qui fut sans effet.

”A tous les coups, c’est un collaporta. Punaise, mais tu passes ton temps à t’attirer des ennuis ou c’est moi qui déraille ?”

Mon regard furibond se posa sur toi tandis que je tentais encore de pousser la porte, comme si le collaporta pouvait disparaître ainsi. Je t’embourrinais alors sur la porte:

”A l’aide ! Par pitié ! Ne me laissez pas enfermer avec elle ! Je n’ai pas envie de devenir Lockart !”

Oui, une jolie expression pour dire devenir tarée. Je soupirais alors, et j’entendais des bruits de rires derrière la porte. La colère monta alors en moi et je lâchais, plus sérieuse que jamais:

”Qui que ce soit, je le saurais ! Tout se sait ! Et lorsque j’aurais trouvé, j’anéantirais ta réputation !”

Ben quoi ? C’est pas comme ça qu’on va parvenir à sortir ? Bon … Je tapais une dernière fois sur la porte et je me tournais de nouveau vers toi. J’étais à la fois furieuse et désespérée. Je fouillais dans mes poches, et je me rendais compte que comme une idiote, je n’avais pas pris mon miroir permettant de communiquer avec Kassie. Décidément, ce n’était pas mon jour.

” Alors, Miss Maligne, je suppose que tu as une super idée pour nous faire sortir d’ici ? Et puis d’abord, qu’est-ce que tu faisais avec ces pauvres volatiles ?”
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyJeu 31 Jan - 21:34
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

Seau dans une main, quelques graines dans l’autre pour appâter les volatils Loukia se retourna en entendant un bruit de pas. Sutton était là, à l’observer de plus ou moins loin. Pourquoi la meilleure amie de Kassie venait fourrer son nez dans la volière ? C’était pourtant pas son genre à se balader entre les fientes d’hiboux. Fronçant les sourcils la gamine eut à peine le temps d’ouvrir la bouche que tout s’enchaina. La porte se ferma brusquement, Sutton couru vers cette première pour étudier le problème tout en balançant une pique au passage.

Loukia agacée par la situation et par son ainée, déposa au sol ce qu’elle tenait en main et s’avança jusqu’à cette maudite porte que Sutton tentait de pousser tout en braillant. Bras croisés, la plus jeune observa la plus agée.

Et pourquoi ce serait moi qu’on voudrait enfermer d’abord ? P’t-être que c’est quelqu’un qui te supporte pas et Morgane sait qu’il y en a beaucoup. Et tes insultes là, tu peux te les garder. T’es juste chiante quand t’es comme ça. Tu me donnes envie de te frapper.

Laissant Sutton menacer les comiques de service qui se trouvaient de l’autre côté de la porte, Loukia alla vers les fenêtres pour estimer la hauteur et savoir si oui ou non elles pourraient tout simplement sauter. Soupire, soupire et encore soupire. Mains sur le rebord de la fenêtre et penchée en avant, Loukia constata qu’elles se trouvaient à plus d’une quinzaine de mètre – facile – du sol. Elle se retourna donc face à celle qui attendait qu’elle se creuse la tête.

Au début j’t’appréciais bien mais en fait, non. – ça avait le mérite d’être clair. – J’ai une idée. Je te pousse par la fenêtre, je te lance un sort pour te faire gonfler et une fois que tu fais cinq metres de diamètre je te saute dessus pour me barrer.

Sourire canaille et bras croisés Loukia s’adossa au mur avant de fixer Sutton. Puis, après quelques secondes elle haussa les épaules. Puis elle se décrocha du mur et alla se poster juste en face de Sutton. De son mètre cinquante trois elle leva le nez vers son ainée qui la questionnait.

Et toi qu’est-ce que tu faisais là ? Tu m’espionnais ? Pourquoi ? – pause - J’ai des idées ouais mais je dirais rien tant que tu te seras pas excusée.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMer 6 Fév - 15:48
Mais qu’est-ce que tu foutais avec ces oiseaux ? Non, personne ne me fera croire que tu faisais une bonne action et que tu nourrissais nos volatiles porteurs de courrier …. Et forcément, ma curiosité ne fut pas récompensée, loin de là même. Qu’est-ce qu’on dit déjà ? Ah oui … La curiosité est un vilain défaut … Et cette porte qui venait de claquer dans mon dos, laissant entendre un léger rire ne présageant rien de bon ? Si ça, ce n’était pas la punition pour ma curiosité, qu’était-ce ? D’autant plus que je me retrouvais enfermée avec toi ! Toi, la gamine que je peinais à supporter, peut-être parce que tu étais trop proche de ma meilleure amie … Toi, la gamine qui m’attirait constamment des soucis … Toi, la gamine que je ne réussissais pas à manipuler !

Alors oui, j’étais tout sauf agréable avec toi. En même temps, j’étais rarement agréable avec les gens pour lesquels je n’avais aucun intérêt. Alors lorsque je t’entendis me répondre qu’on avait peut-être voulu m’enfermer, moi, ici, et qu’en plus, tu menaçais de me frapper, je me tournais vers toi, le regard assassin:

”Tu devrais vraiment faire attention à ce que tu dis … C’est pas parce que tu es la petite protégée de Kassie qu’il ne t’arrivera rien … Là, elle n’est pas là, tu ne pourras pas te cacher derrière elle !”

Et rebelote concernant ton idée de me pousser par la fenêtre. Je saisis ma baguette, prête à réagir si je te voyais t’approcher de moi. Il était hors de question que je sois ta victime, et, au-delà de me retrouver écrasée contre le sol, il était hors de question que je ressemble à une énorme Sutton gonflée, moi qui faisais tant attention à mon physique.

”Essaie seulement de poser tes mains qui ont trainé dans la nourriture de hibou sur moi, et tu ne seras pas prête de retrouver l’usage de ta langue. C’est ton problème si tu m’as apprécié, je n’ai jamais rien fait pour ça … Et si tu penses que le fait d’avoir ta tante dans Poudlard te donne des passe-droits, tu rêves. Quant à m’excuser …”

Un rire aigü s’échappa de ma gorge, ce rire des plus désagréables et qui donnait envie de se boucher les oreilles. M’excuser ? Moi ? Sutton Skeeter ? Parce que tu avais déjà vu ma mère s’excuser pour tous les torts qu’elle avait faits et ce, même lorsque ses articles avaient nuit à l’époque de l’élu !

”Tu crois vraiment que je vais m’excuser ? Tu crois que je vais regretter de m’adresser à toi comme tu le mérites ? A chaque fois, il y a des soucis lorsque tu es là ! A chaque fois, il faut que tu te mettes dans des situations qui nous attirent des problèmes. Et sous prétexte que tu colles les fesses de Kassie, je devrais, moi aussi, d’adopter comme familier particulièrement collant ? J’ai une tête de magizoologiste peut-être ?”

Je m’installais donc sur le côté, cherchant une solution. Je sortis alors de ma poche un miroir et je tentais de regarder dedans.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMer 6 Fév - 17:36
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

Frapper Sutton aurait peut-être permis de la faire redescendre de son petit nuage. Mais Loukia ne l'aurait de toute manière pas fait. Elle savait que Kassie tenait à Sutton et il devait bien y avoir une raison. Sauf que pour le moment la petite Delenikas ne voyait rien de bon chez la serpentard. Déçue, ça elle l'était mais l'autre devait s'en ficher. Trop imbue de sa personne qu'est-ce qu'elle en avait à faire de l'état d'esprit des autres ? Il n'y avait qu'à voir la relation qu'elle entretenait avec sa jumelle.

Pourtant lors du nouvel an Loukia avait pensé que leur relation s'était améliorée. Sutton était venue lui parler, lui faire un compliment mais c'était finalement qu'une trève de courte durée puisque les hostilités reprenaient déjà. Sourcils froncés et bras croisés, la gaine fixait celle qui la menaçait et la traitait de peureuse.

Je n'ai pas peur de t'affronter Sutton. Par contre toi, t'as que de la gueule.  

Toujours en petit chien de Kassie à la suivre à la trace. L'atmosphère était pesante, lourde et Loukia tenta l'humour noir pour dérider l'autre qui lui renvoya une claque mentale dans la tronche alors qu'elle s'approchait d'elle. Encore une menace au passage tandis que la main de l'ainée se portait à sa ceinture.

Ben alors Sutton j'te fais peur ? C'est pour ça que tu mets ta main sur ta baguette ? Incapable d'user des poings.

Fallait croire puisqu'elle s’apprêtait à lui balancer un sortilège. Quoi qu'il en soit la remarque sur sa tante l'a fit froncer les sourcils. Le regard sérieux Loukia se détourna de la blonde et partie vers la fenêtre. Touchée. Loukia adorait sa tante et s'agrippait à elle comme à une bouée de secours. Cependant la sixième année se trompait, la gamine ne se servait et ne se servirait jamais de sa tutrice comme passe droit. Alors elle se contenta d'hausser les épaules et de demander à la plus agée de lui faire des excuses.

Au moins c'est clair tu m'aimes pas car ma gueule te reviens pas. - pour la comparaison par contre Sutton venait de toucher le point sensible de la gamine. C'était comme ça que les gens semblait la considérer en effet. Il n'y avait qu'à voir ses parents qui l'avait eu, l'avait laissé se débrouiller toute sa vie en se contentant de la nourrir et lui offrir un toit pour enfin l'abandonner à sa tante comme on laisse un chien à la SPA. - Laisse tomber t'as gagné...

Toujours dos à Sutton, la troisième année ne vu pas la sixième prendre le miroir. Elle était trop concentrée à regarder d'un air triste par la fenêtre sans avoir envie de parler. Elle s'y bavarde était tombée dans un état de tristesse et s'était étrangement refermée sur elle-même.

Finalement je crois que je te préférais sous allégresse

Sa phrase s'était échappé dans un soupire et un murmure. Sortant sa baguette elle la brandit vers l'extérieur et prononça un Accio balai. Si Sutton était si chiante et n'en avait rien à faire de la cadette, alors cette dernière n'allait pas l'aider à se sortir d'affaire. Elle prendrait son envol sur son balai pour atterrir vers les serres et retourner au chateau sans prévenir personne. Après tout Sutton voulait la paix, alors Loukia n'allait pas se faire prier.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyDim 10 Fév - 9:41
On pouvait croire des fois que je ne me rendais pas compte de ce que je disais ou de ce que je faisais, ce qui était totalement faux. Je savais très bien que ma façon de te parler déclencherait ta colère, mais, à mon sens, je me vengeais, cherchant en effet à te faire péter un cable. Si tu m’avais davantage connu, tu aurais compris que cela était plutôt flatteur car cela signifiait que je t’apportais de l’importance. Il n’y avait qu’à voir la façon dont j’ignorais magnifiquement Emily, en venant à faire d’elle une paria de l’école, bien entendu, avec l’aide de Kassie, pour savoir ce que je faisais aux gens qui, réellement, méritait le pire des ressentiments de ma part.

Mon changement de comportement à ton égard en était d’ailleurs un autre signe : je ne te détestais pas, on pourrait même dire que je te trouvais plutôt amusante, mais j’étais des plus jalouses lorsque je te voyais collée aux basques de Kassie. Jalousie mal placée ? Peut-être … Sentiments exacerbés ? Très certainement. Mais comment pouvais-je réellement le comprendre alors que je ne m’exprimais pas à ce sujet ? Je réagissais comme je le ressentais, de manière entière, mais d’une façon suttonnienne.

”Tu apprendras que je ne tape pas dans de la bouse d’hippogriffe, ça tâche …”

Ma main s’était portée à ma ceinture, non pas dans l’idée de t’attaquer, mais de pouvoir me défendre. Tu étais, à mon sens, quelqu’un d’imprévisible. D’ailleurs, un nouveau rire s’échappa de mes lèvres lorsque tu me dis que j’étais incapable d’user de mes poings. C’était vrai, et, très sincèrement, je l’assumais:

”J’ai appris que les mots blessent plus qu’un sort ou que les poings … Mais je suppose que ça, on ne te l’a pas appris … On a préféré faire de toi une petite brute qui pense d’abord à agir puis à réfléchir. Je ne vois même pas ce que Kassie te trouve, sérieusement … ”

Détestable ? Oui … Je savais où appuyer, je savais comment le dire, et si j’étais encore plus cruelle, j’aurais pu te parler de tes parents, au vu du hibou que tu m’avais répondu. Mais, étonnamment, je ne mis pas ce sujet sur le tapis. Peut-être que dans un sens, je ne voulais pas te blesser plus qu’autre chose. Pour le moment, j’étais surtout en colère de me retrouver enfermée avec des hiboux, de la fiente, et sans aucune solution pour sortir d’ici.

Kassie n’avait pas son miroir … Je le rangeais donc soupirant, tandis que je t’entendais me dire que j’avais gagné. Quoi ? Déjà ? Tu n’étais pas très endurante en joutes verbales. D’ailleurs, je fronçais les sourcils, preuve que je m’étonnais de cet abandon. Tu ajouta alors que tu me préférais sous allégresse et immédiatement, je me sentis de nouveau attaquée. Ma voix glaciale et cinglante s’éleva, comme piquée à vif:

”Je t’ai dit de ne plus jamais reparler de cela ! Tu vois, tu voudrais que je t’apprécie, mais tu n’as aucune parole ! ”

Je ne compris pas ce que tu faisais, loin de m’imaginer que tu allais vouloir t’envoler et me laisser ici, dans la mouise. Me sentant encore en colère, je peinais à garder ce que j’avais sur le coeur te concernant. Pourtant, nous en avions vécu des aventures l’une et l’autre. Nous pouvions même dire que dans les pires moments, nous avions même su penser l’une à l’autre. Ou alors était-ce simplement Kassie qui nous rapprochait ?

”De toute façon, tu es trop jeune pour te rendre compte des choses … Je ne laisserais plus personne blesser Kassie. ”

Un signe ? Un aveu ? Peut-être, mais inconsciemment. J’avais lâcher ces deux phrases sans crier, sans rire, d’une manière très neutre.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyDim 10 Fév - 10:52
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

Elle serrait les dents et les poings. Elle prenait sur elle pour ne pas exploser, pour ne pas crier ou frapper bêtement dans un mur. Au final elle avait beaucoup moins de répartie que Sutton, elle le savait mais au fond ça lui servait de prétexte car même si Sutton était des plus désagréable, Loukia ne voulait pas lui faire de mal. Sans doute que c'était son esprit poufsouffle qui voulait ça. Certainement même. Elle n'avait pas envie de se battre, pas contre Sutton. Juste de la gueule c'était peut-être elle qui en avait juste... de la gueule.

Les rires moqueurs, les insultes et les tacles ne s'arrêtaient pas du côté de la plus grande des deux blondes. Assise à regarder dans son miroir, Sutton renvoyait la balle en plein dans la tête de Loukia. Les épaules de la plus jeune s’affaissèrent lorsque la plus agée évoqua sa tante, sa seule famille à présent qui tentait de lui donner une éducation. Car une éducation elle n'en avait jamais vraiment eut avant. Et ça Sutton avait du le comprendre à travers le hibou qu'elle lui avait envoyé. La pique de trop était sortie de sa bouche, faisant de la môme fière et forte une chose plus fragile et triste qui se détourna de l'ainée pour aller s'appuyer contre la fenêtre et appeler son balai. Le coeur noué elle serrait les main sur la brique froide alors qu'une dernière réflexion, celle qui pouvait peut-être faire mal à la plus grande, sortit de sa bouche.

Pense ce que tu veux. De toute façon même si je t'assure que j'en ai parlé à personne tu me croiras pas.

Regard rempli de tristesse perdu dans l'horizon à attendre que son engin volant arrive, Loukia avait répondu à la hate à celle qui l'incendiait à cause de la remarque sur l'allégresse. Au moins elle venait de la toucher un peu, c'était une vengeance faible et petite. Mais au fond, pourquoi se venger ? Ca ne lui apporterait rien. Et faire mal à Sutton ne l'intéressait pas - même si elle le mériterait - après tout ce qu'elles avaient traversé elle n'arrivait pas à ce dire que finalement c'était la guerre entre elles.

Au tour de Sutton de lacher une phrase à la volée. Une phrase qui arriva comme un murmure aux tympans de la Delenikas qui haussa les épaules. La plus grande indiquait-elle par cela que Loukia avait déjà porté atteinte à Kassie ? Jamais elle aurait fait cela. Mais encore une fois elle conserva le silence un temps, réalisant que toutes ces aventures qu'elles avaient vécu ensemble n'étaient que du flan, qu'elles n'avaient rien changé à leur relation.

Alors la gamine inspira profondément avant de se tourner vers l'ainée et la dévisager une dernière fois en se faisant violence. Ouais, elle voulait reprendre un air neutre, montrer qu'elle tenait toujours sur ses deux pieds face à cette fille qui s'amusait à la pulvériser depuis qu'elles étaient entrées dans cette pièce.

Je n'ai jamais fait de mal à Kassie. Je ne t'ai jamais fait de mal. Je vous ai jamais fait de blague. Mais à priori... Ouais, tu me détestes sans raison. Donc on fait quoi ? Parce que tu me chasseras pas des pattes de Kassie donc on sera obligées de partager les mêmes espaces. - pause - On a qu'à ne plus jamais se parler. Au moins tu me f'ras plus mal.

Une solution de fuite pour la gamine. Loukia fuyait les joutes verbales qui l'atteignaient profondément. Tout comme d'ici peut elle fuirait cette endroit. Tournant sa tête vers la fenêtre, elle tendit son bras gauche pour accueillir dans sa paume son balai. Ceci fait, elle se détourna de Sutton et s'approcha de cette fenêtre pour étudier son vol. Bientot Sutton aurait la paix et Loukia s'éloignerait de cette personne qui aimait juste lui faire de la peine psychologiquement.

Derrière les serres ou le terrain d'entrainement...

Réflexion, réflexion.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyLun 11 Fév - 14:19
Savais-je faire autre chose qu’attaquer ainsi ? Oui … Je savais bien évidemment manipuler, je savais aussi bien ignorer mais je pouvais être adorable, et pas seulement sous sortilège d’allégresse. Ce n’était qu’avec des personnes qui avaient creusé, qui avaient cherché à aller plus loin avec moi … Bien sûr, il y avait Kassie, la première qui avait su voir au-delà de la peste que j’étais, au-delà de la nana qui ne pensait que potins, mode et petites histoires de gamines. Quelques autres personnes avec qui je m’entendais, tout de même moins qu’avec Kassie, avaient aussi su voir plus loin ou m’avaient simplement accepté comme j’étais, trouvant un bon côté à mon caractère fouineuse et pestouille. Et enfin, il y avait Eiji … mais ceci est une histoire plus différente, et je n’étais même pas certaine de savoir moi-même ce qu’elle signifiait.

Je riais, je me moquais ouvertement de la poufsouffle, en venant à la comparer à plein de créatures différentes et même à de la bouse d’Hippogriffe. Me rendais-je compte que j’en faisais trop ? Non. Avais-je une limite lorsque j’étais partie ainsi ? Aucune idée … J’étais en colère. Et au-delà d’être en colère contre toi, je l’étais surtout contre moi-même et contre le monde en ce moment. Je ne me sentais pas en sécurité, c’était une chose, mais j’avais surtout constamment peur pour celle de Kassie. Pourtant, ma meilleure amie était loin d’être faible, et elle était entourée de façon à ce qu’il ne lui arrive rien, mais je ne pouvais empêcher cette peur constante de m’habiter. Alors oui, c’était toi qui prenait tout cela dans la tronche, et cela me faisait un bien fou de me défouler sur toi, de penser que c’était toi le problème et que si je parvenais à faire en sorte que tu t’éloignes de la cadette des Ollivanders, notre petit monde irait mieux. Foutaise … Mais j’étais tellement loin d’accepter cela.

”Comme quoi tu n’es pas si idiote que tu en as l’air. Je n’ai pas confiance en toi, alors forcément, je ne te croirais pas. Je suis d’ailleurs persuadée que si tu avais eu de quoi me prendre en photo, tu l’aurais fait …”

Goût amer laissé dans la bouche que ce moment des plus … haïssables. Je me souvenais de tout, et j’étais loin d’en être fière. Déjà, moi sur un balai … de plus, moi faisant des compliments à Loukia … Ceux qui me connaissent savent que même si j’adore les fêtes, je suis de celles qui incitent à boire mais en gardant le contrôle sur sa consommation, ce qui fait que je ne bois jamais plus de deux verres. Une parfaite Sam comme diraient les moldus. Bref, tout ça pour dire que remémorer cet événement n’avait pas été dans le sens d’un apaisement entre nous. Mais était-ce ce que nous voulions, l’une et l’autre ?

Je lâchais alors une phrase, à la fois pour toi et pour moi. Comme pour prendre conscience de ce qui faisait que j’ai tant de rancoeur pour toi. Oh, Kassie était bien assez grande pour se débrouiller. Mais je refusais de la voir souffrir de nouveau. La première fois en date avait tout de même été lorsque cette Tasha, fille de ministre qui pourtant, avait notre confiance entière, t’avait trahi, te salissant au passage. Je me souvenais de ton désarroi … Je me souvenais de ta douleur … Et je m’étais promis que jamais cela ne se réitère. Désir fou, n’est-ce pas ?

Ta phrase sonna alors comme une révélation. Je t’avais fait mal ? Moi qui pensais que tout ce que je te disais ne t’atteignait pas, que finalement, cette relation était la nôtre, toi qui te fichais de tout ce que je te disais et moi qui tentais de te faire réagir, cela volait quelque peu en éclats. J’avais levé le regard vers toi et je me sentais totalement partagé entre deux sentiments: celui de te laisser te barrer, me laissant là … ouais, quoique … au milieu des fientes de volatiles ? Et celui de mettre enfin carte sur table, mais étais-tu assez mature pour faire cela ? L’étais-je moi-même ?

”Je croyais que ce que je te disais, tu t’en foutais … Et je te déteste pas. Tu me connais pas pour savoir comment je suis quand je déteste quelqu’un. De toute façon, tu veux pas comprendre. Tu peux pas comprendre.”

Ajoutais-je tandis que je voyais le balai arriver dans tes mains. Tu croyais vraiment me laisser là ? Remarque, j’allais pas sauter sur le balai pour m’envoler avec toi, imagine un peu le sketch …

”Avant que tu te barres en me laissant dans la merde, je peux savoir ce que tu faisais avec les hiboux ?”

Gagner du temps ? Peut-être car là, je ne savais pas du tout comment je pouvais m’échapper d’ici. Je retestais d’ailleurs de pousser la porte … Toujours bloquée.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyLun 11 Fév - 18:35
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

La situation déplaisait fortement à la gamine. Non pas parce qu'elle était enfermée dans cette endroit qui puait et dont le sol était jonché par les fientes de volatils. Mais plutôt parce que la compagnie de Sutton était tout sauf agréable. Pire même, Loukia commençait à se sentir mal suite aux multiples piques qui lui étaient envoyés en pleine face. Pourtant elle était habituée à ce genre de réflexion de la part de la verte et argent qui l'enfonçait dès qu'elle en avait l'occasion mais d'habitude c'était moins violent. D'habitude elle ne touchait pas les points sensibles de Loukia.

Tentant de répliquer la gamine évoqua la nuit où l'allegresse s'était retournée contre Sutton. Jamais Loukia l'aurait laissé ainsi et pourtant, elle en venait à regretter cette Sutton là qui ne lui lui balançait pas sans cesse des claques verbales ou des insultes dans la tronche. Car une fois encore Loukia se faisait insulter. Après la référence aux créatures puis s'être faite traiter de bouse elle avait droit d'être pas si idiote. Donc débile quand même. Ses ongles pénétrèrent dans la chaire des paumes de ses mains pour ne pas qu'elle se jette sur la plus grande et lui éclate la tête. Elle ne voulait pas lui faire de mal malgré tout, c'était la pote de Kassie en plus et... et elles avaient traversé des épreuves ensemble. Mais cela passait au-dessus de la blonde qui jouait avec la corde sensible de la plus jeune.

Je t'ai dit de croire ce que tu voulais Sutton, je m'en fou !

Evidemment que non elle n'aurait pas pris de photo. Ou une à la limite juste pour lui offrir ensuite pour la voir s'énerver et rigoler un coup. Mais en dehors de ça... soupire. Loukia en avait marre. Pourquoi elle était venue à la volière déjà ? Et pourquoi Sutton l'avait suivi ? Non vraiment, ça tournait à l'enfer et Sutton ne savait pas s'arrêter. Tout comme Loukia n'arrivait pas à s'arrêter dans ses blagues. Finalement l'ainée avait raison, les mots faisaient plus mal que les poings sur la longueur. La phrase de trop sortie de la bouche de la serpentard. Elle, Loukia Delenikas capable de blesser la plus agée qu'elle adorait ? Cela ne se produirait jamais. Les paroles sortirent de la bouche de la cadette qui cumulait rage et tristesse mais affichait un regard neutre. Elle était arrivée à saturation et était prète à ne plus considérer Sutton comme un être vivant. Elle alllait l'ignorer ouais, ne plus la voir ni lui parler. D'ailleurs ce fut ça que la plus jeune finit par proposer et ce fut un silence de quelques secondes qui s'en suivi.

Ouais je m'en fous. Je m'en fous quand tu touches pas certains sujets. Là tu vas trop loin Sutton. Me fais pas croire que tu me détestes pas parce que si c'est pas ça c'est quoi ? Hein ? Tu m'apprécies pas non plus, tu l'as dit. Alors c'est quoi ? M'insulter, me traiter de conne, de merde et de bestiole c'est des compliments pour toi ? Ouais j'te comprends pas. T'as surement raison j'suis trop conne.

Mini bombe d’excitation et de joie de vivre affichait tout sauf un regard amusé. Elle vidait son sac qui se remplissait depuis le début de leur périple. L'oeil noir, triste, déçu elle fixa Sutton un moment avant de détourner le regard et d'accueillir son engin volant. Irritée elle fila vers la fenêtre pour étudier sa trajectoire de vol. Partir seule ? Ouais c'est ce qu'elle comptait faire. Du moins jusqu'à ce qu'une question vienne lui chatouiller les tympans. Elle décrocha ses mains du rebord de la fenêtre et se retourna.

J'allais juste récupérer quelques plumes et fientes, ajouter un peu de glu et de l'eau puis tout faire léviter au dessus de la porte du chateau pour lacher le mélange sur quelqu'un. En gros. C'est pourri comme idée selon toi j'suis sure. Mais Peeve a trouvé ça culotté. Mais là j'ai plus envie.

Cloturant la conversation une bonne fois pour toute, la gamine remontée allait mettre les voiles quand Sutton recommença à essayer d'ouvrir la porte. Loukia tenta de s'en détourner avant de soupirer et de poser son balai pour revenir vers la porte toujours collée. La gamine passa son doigt sur les jonctions et fronça les sourcils en s'activant les méninges.

Tu connais pas l'sort que Kassie avait utilisé là, t'sais pour exploser un truc. Bombarmachin ou un sort qui peut couper. Si on arrive à faire un trou dans la porte pour passer la baguette, suffira de lancer un finite et ce s'ra réglé.

Enfin d'après ce que la gamine en pensait et si ceux qui les avaient eut avaient fait ça vite - certainement e=à son avis. En tout cas c'était une manière détourner de faire comprendre à Sutton que non, elle ne la laisserait pas dans la merde. Un truc de poufsouffle sans doute ou alors c'était ce qu'elle s'obligeait à penser. Car même si elle lui en voulait énormément, au fond elle l'appréciait la serpentard. Pour quelles raisons ? Ca par contre ça restait un mystère.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMar 12 Fév - 14:11
Non mais qui aurait eu l’idée de nous laisser toutes les deux enfermées dans un endroit d’où on ne pouvait ressortir ? Moi, la fille qui avait du goût, faisait attention à ce qu’on disait, à ce qu’on pensait d’elle et qui était à la recherche d’articles pour le journal, pensant à ce que cela m’apporterait dans le futur, toi, la fille sans goût, qui se fichait de ce qu’on pensait d’elle, et qui ne pensais qu’à s’amuser ? Nous étions radicalement opposées, à tel point qu’il nous était quasiment impossible de pas nous envoyer de piques durant l’espace de quelques minutes. Et tes piques, je les prenais rarement bien. Tu étais l’une de celles qui remettaient en question ma popularité, alors que je tenais plus que tout à cette dernière. Tu étais de celles qui mettaient mes peurs en avant, lorsque je pensais à Kassie ou simplement au fait que je ne puisse être finalement Personne … Mais avais-tu seulement conscience de cela ?

J’avais du mal à te faire confiance. J’avais du mal à faire confiance, tout simplement. Ma mère et Kassie étaient les seules qui avaient vraiment ce pouvoir, Eiji aussi, d’une certaine façon, même si je n’étais ni prête à le reconnaître, ni prête à le comprendre. Tandis que tu me lançais que tu te fichais de ce que je croyais, je soupirais. Ca me fatiguait et je voulais simplement partir d’ici, même si ma curiosité restait piquée par ce que tu étais venue y faire.

Tu t’énervais, et il était rare que je t’entende dire tout cela, comme si réellement, ce que je t’avais dit avec un impact. Je t’écoutais, cette fois-ci, et je secouais la tête de gauche à droite, comme pour te faire comprendre que tu n’étais pas du tout sur la bonne piste. Comment te le faire comprendre ? Peut-être en te criant dessus, également ? C’est ce que je fis alors, te répondant sur le même ton.

”T’as qu’à aller parler à ma débile de soeur pour savoir ce que je fais lorsque je hais quelqu’un ! Ou alors à l’autre traitresse de Shakelbot ! C’est fou en fait, tu passes ton temps à me dire que je suis personne, que d’ailleurs, je n’ai aucune popularité, et je devrais être sympa avec toi ? Tu t’es jamais dit que toi aussi, tu pouvais te trouver blessante ? A aucun moment tu ne t’es dit que tout ce que je faisais c’était justement pour ne pas être personne ?”

J’exagérais. Tu ne passais pas mon temps à me dire cela, mais je le ressentais ainsi car cela était déjà arrivé. Alors qu’allions-nous faire ? Continuer de nous crier dessus ? C’était une possibilité non négligeable, quand on connait notre caractère. Si différentes et pourtant, si explosives … Pourtant, d’une certaine façon, je tentais d’apaiser les choses. Par peur de me retrouver seule et enfermer ici ? Peut-être … Mais pas seulement. Lorsque tu m’expliquas ce que tu comptais faire avec la fiente de hiboux, je ne pus retenir un rictus amusé. Vraiment, je me demandais parfois pourquoi je n’avais pas essayé de te recruter pour nuire aux personnes que je déteste vraiment.

”Non.”

Oui, un simple non. Parce que ce n’est pas forcément facile de reconnaître qu’au final, on n’a pas que des critiques à faire à l’autre. Peut-être que si tu avais capté mon sourire amusé lorsque tu m’avais raconté ton idée, tu comprenais la signification de ce non. Mais j’avais conscience qu’il fallait que je développe. Mais je sentais bien qu’au final, tu n’avais pas envie de discuter plus longtemps. Je retournais donc à la porte pour tenter de sortir, m’attendant à ce que tu te barres, me laissant clairement et surtout littéralement dans la merde.

A ma grande surprise, tu revins à mes côtés et tu me donnas une idée. Bombardia … Non, je n’étais clairement pas douée pour ce sort et mieux valait, pour nous deux, que je n’eusse pas à l’utiliser.

”Comme tu l’auras deviné et ce qui confirme ce que tu disais avant, je ne suis pas douée dans la magie pratique … Je ne sais pas lancer de bombardia. Je peux tenter un diffindo … C’est une bonne idée.”

Tentais-je de te dire, de façon apaisée.

”Diffindo !”

La porte se fissura, et, en poussant sur cette fissure, je parvins en effet à créer un trou, tandis que des pas de course se firent entendre. Celui qui nous avait fait cela venait de s’enfuir. Je soupirais, me tournant vers toi de nouveau:

”Ton idée elle n’était pas pourrie … En fait t’as toujours de supers idées pour emmerder ton monde …”

Levant les yeux au ciel, j’ajoutais:

”Et je te préviens, je ne te le dirais plus … Je te déteste pas Lou, c’est juste que Kassie, c’est tout ce que j’ai vraiment, et que j’ai pas envie de la perdre.”

Etais-tu en mesure de le comprendre ?



Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMar 12 Fév - 19:29
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

L'énervement, la rage de la plus jeune s'échappait enfin de sa bouche alors que la plus agée cherchait encore à la mener en bateau. Pas la détester ? Certes Loukia était naïve et facilement manipulable mais l c'était encore une fois se moquer d'elle. Oui, Sutton se moquait d'elle encore une fois et la gamine explosait littéralement. Quand elle eut finit d'exposer des faits et son incompréhension, Loukia accueillie son balai dans sa main et alla se poster à la fenêtre pour mettre les voiles. Elle n'y croyait pas, non. Elle avait fini par avoir aussi confiance en Sutton que cette dernière avait confiance en elle. Si elle la détestait ? Quoi que la verte et argent dise, la jaune et noire en était à présent persuadée.

Je t'ai pas demandé d'être sympa ! Et je passe pas mon temps à te dire ça, quand j'le dis c'est juste pour me défendre ! Tu vas m'dire que la nuit où tu m'as poussé dans la trappe c'était aussi car j't'avais blessé ? Fous toi d'moi Sutton, tu sais très bien que tu n'es pas personne. T'as besoin de le prouver à personne donc arrête. Ouais, arrête.

Les cris de l'une comme de l'autre auraient pu se poursuivre encore longtemps et Loukia comptait bien prendre la tangente. Elle aimait rire, elle aimait courir, elle aimait faire des blagues. Mais crier sur quelqu'un, se disputer ainsi ça lui déplaisait, surtout avec Sutton. Le coeur lourd elle finit quand même par se détacher de son objectif pour répondre à la dernière question de l'ainée.

Non, pourquoi ce non? Que signifiait-il ? Loukia n'arrivait pas trop à comprendre. Par contre elle comprit que la plus agée n'avait aucune idée pour s'extraire de la pièce toute seule. Laissant son balai de côté, la gamine alla à son tour vers la porte, étudia l'affaire et soumit son idée. Toujours accroupie les yeux vers la porte, Loukia fut surprise du... compliment de l'ainée qui dégainait son artefact pour lancer un diffindo. Se relevant, la gamine examina la fissure que Sutton ne tarda pas à casser de ses mains.

Finite incantatem

La mini Delenikas avait passé sa baguette pour souffler le sort tandis que l'étudiant se mettait à courir au loin. Il ne restait plus qu'à tenter d'ouvrir la porte. Et Loukia déposa sa main sur la poignée alors que Sutton ouvrait plutot sa bouche, encore. Mais cette fois encore c'était différent, un autre compliment suivi d'une promesse.

T'as raison, ne le dis plus t'es pas habituée ça pourrait te rendre malade. - petite pique, certes mais un demi sourire s'était reformé sur son visage alors qu'elle se décrochait de la porte toujours fermée pour aller reprendre son balai. Toujours dos à Sutton elle se mordit l'intérieur des joues. - T'es articles pour la gazette sont top - un compliment pour un compliment tandis que la voix hésitante de Sutton fit froncer les sourcils de Loukia. Perdre Kassie ? Mais... - Si t'as peur de perdre Kassou t'as qu'à lui accrocher un espèce de mouchard magi... Hoooo tu veux dire qu'elle se détache de toi ? T'es bizarre Sutton. Pourquoi tu perdrais Kassie, y a pas d'raison. Y a qu'à voir comment vous êtes. T'as peur pour rien.

Et ce fut tout. Loukia rassembla ses affaires avant de zyeuter son sceau qui finalement resterait là puisque sa blague n'avait lus lieu d'être. Regard vers la verte et argent, elle fit un mouvement du menton pour lui indiquer la poignée de la porte.

Bon, t'ouvres ? Normalement c'est bon.

Ce moment en prison avait été déroutant, étrange. Loukia avait hate de sortir.

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMer 13 Fév - 23:23
Les choses semblaient s’apaiser, mais, nous connaissant, il ne fallait qu’un peu d’air pour que la braise redevienne flamme. Mais, puisque nous y mettions du nôtre, chacune de notre côté, la paix semblait possible. Et, dans un certain sens, cela me faisait bien bien. Être constamment sur la défensive, comme un petit roquet moldu qui passe son temps à aboyer, n’était pas ce qu’il y avait de plus confortable. Alors oui, ces quelques minutes, où l’une et l’autres étions capables de nous lancer des compliments, était appréciable. Nul ne savait si ça allait durer, même pas nous-mêmes, de toutes façons.

Je ne te répondis rien lorsque tu me dis que je savais bien que je n’étais pas personne. En un sens, cela me rappelait la discussion que j’avais eu avec Eiji, ce moment quelque peu philosophique où nous avions évoqué que j’étais ce que j’étais parce que les gens attendaient de moi que je sois cette personne. Après tout, qui bousculerait ce petit monde de sorciers si Sutton Skeeter ne donnait pas, de temps à autre, un petit coup de pieds dans la fourmilière pour dévoiler au grand jour ce que les gens ne veulent pas voir dévoiler ?

Suivant les conseils de la gamine, comme je me plaisais à t’appeler, mon diffindo fonctionna comme je le désirais. Je n’étais pas une grande combattante, loin de là. Encore une fois, pardonnez-moi si je me répète, mais ma meilleure arme était sans nul doute possible ma langue acérée. Telle une vipère, je n’hésitais pas à choisir les bons mots afin d’attaquer, de me défendre et surtout de blesser. Quant à la baguette, elle était, à mon humble avis, une façon d’obtenir de façon plus efficace ce que je cherchais.

Tandis que tu lançais un finite incantatem, un léger sourire se forma aussi sur mon visage, légèrement amusée lorsque tu me dis que mon compliment pourrait me rendre malade. Dans un sens, tu n’avais pas tort. Qu’on mette au grand jour le fait que j’ai pu te faire un compliment public, entre nous, sur tes frasques, et je me sentirais tellement humiliée que je m’en rendrais malade. Si dans la gazette, j’étais capable de reconnaître le fait que tu amuses beaucoup de monde, le fait qu’on apprenne que je le pense vraiment et pire, que je te le dise entre nous, n’était pas du tout la même chose.

Tandis que tu finissais d’ouvrir la porte, nous permettant de nous éloigner l’une de l’autre et de recouvrer ta liberté, j’écoutais ta remarque. Tu vis forcément à mon visage, lorsque tu commença à parler d’attacher Kassie, que tu comprenais encore mal ce que je voulais dire et de toi-même, tu te repris. Tu soulignas alors la relation particulière que j’avais avec elle et force est de constater que tu avais raison. Mais même si je savais tout cela, je ne pouvais m’empêcher de sentir une peur profonde au fond de moi. Une peur presque sourde, mais qui ne pouvait s’empêcher de se faire entendre dès que Kassie était trop proche de quelqu’un d’autre:

”On peut toujours perdre quelqu’un … Et c’est vrai que des fois, je … Je suis jalouse de l’attention qu’elle peut te porter. Je suis comme ça, un peu exclusive. Mais peut-être, je dis bien peut-être, je peux essayer de te faire une petite place …”

Trop mielleux à mon goût ce moment … C’est pour cela que je ne pus m’empêcher de te balancer:

”Mais si tu crois que ça va m’empêcher de te faire remarquer que les baskets et le jean sont deux pièces qui, ensemble, donne un style pourri, tu te mets le doigt dans l’oeil, Delenikas !”

Ces paroles, accompagnés d’un petit clin d’oeil, aurait pu être un moyen parfait pour clore notre discussion. Pourquoi ne le fis-je pas ? Peut-être parce que tu m’avais donné une idée … Et quelle idée ! Retiens bien, car ce n’est pas tous les jours que tu verras Sutton Skeeter faire cela !

”Attends ...”

J’ouvris la porte, je vérifiais qu’aucun crétin ne revenait et, ramassait le seau qui se trouvait toujours au centre de la pièce.

”Et si pour clore ce moment, on s’amusait ensemble aux dépens de quelqu’un, en testant ta nouvelle idée ? Expulso !”

L’hibou sur lequel je venais de lancer l’expulso t’arriva directement dans les bras.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptySam 16 Fév - 10:45
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

Quand la porte de la prison fut enfin ouverte ce fut comme une libération. Les deux élèves allaient pouvoir retourner à leur train de vie et faire comme si rien ne s'était passé dans ce lieu. Comme si les révélations, les cris, les hésitations et les insultes n'avaient jamais existés. Balai en main, Loukia revenait près de la sortie en expliquant à Sutton qu'elle ne comprenait pas pourquoi cette dernière avait peur de perdre sa meilleure amie. Elles étaient toujours collées ensemble et s'entendaient plus que bien. Loukia rêvait de ce genre d'amitié avec des camarades de classe. Seulement ces copains étaient plus du genre à la considérer comme la fille rigolote et atteinte de la bande. Et par conséquent elle n'avait pas de meilleur ami.

La révélation de l'ainée la scotcha sur place, comme si un nouveau sort de glu perpétuelle venait de s'accrocher à ses super baskets. Iris bleus figées dans celles de la verte et argent, la troisième année fronça les sourcils avant de retrouver un regard neutre et d'hausser les épaules.

T'es jalouse de... moi ? - étonnée Loukia ? Énormément oui. Elle en avait laché son balai et se pencha vite pour le récupérer. - J'répète ce que j'ai dit, mais t'es bizarre Sutton.

Jalouse de sa cadette qui cherchait juste de l'affection. Ouais c'était ça, Kassie lui offrait de l'attention, des cadeaux et des calins - bien que Loukia disait ne pas aimer ça - de l'attention qu'elle n'avait jamais eu avant d'arriver chez sa tante. Alors oui, la gamine adorait Kassie mais jamais elle n'aurait pensé que Sutton ait peur qu'elle la lui vole. La jaune et noire n'avait jamais songé à cette éventualité.

Mon style n'est pas pourri d'abord ! C'est la mode skateur. Mais eum... merci pour la place.

Elle avait légèrement rougie en prononçant ces derniers mots. Ca l'avait touché positivement cette fois et elle se mordait l'intérieur des joues pour retenir un rictus qui voulait percer sur ses lèvres. Bien, il était temps de quitter ce lieu. Un pas devant l'autre, la mini Delenikas partait quand Sutton l'interpella. Demi tour et sourcil arqué elle observa l'ainée qui observait autour d'elle avant de dégainer sa baguette et expulso un hibou qui tomba dans les mains de la cadette.

Tu... tu veux vraiment jouer avec moi ?

Etonnée ? Ha ben là c'était sûr à deux cent pourcent. La petite fixait les yeux de l'ainée en cherchant l'erreur ou la blague que cette dernière allait lui faire. Mais rien, elle ne perça rien. Alors elle s'empressa d'arracher quelques plumes au volatil et de les mettre dans le seau. Puis, après avoir revêtu ses gants de botanique elle prit une pelle pour racler le sol et chopper des fiantes. Elle n'allait pas demander à la plus grande qui n'irait jamais se salir les mains. Enfin, elle fila au robinet pour mettre de l'eau et sorti son tube de glu qu'elle mélangea avec. Ce fut une pate visqueuse et mal odorante qui s'échappa du seau qu'elle traina à bout de bras jusqu'au rebord de la fenêtre. Epuisée elle souffla avant de se tourner vers Sutton.

De là tu peux avoir beaucoup d'monde. Y a toujours des élèves qui passent. Et t'as une vue panoramachin. Regarde on voit jusqu'aux serres. J'te laisse faire.

Elle lui laissait la meilleure partie, la plus sympa en soi. C'était une preuve de paix ça. Non ?

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptySam 16 Fév - 23:16
Jalouse … le mot avait été lâché et était lourd de sens. Grâce à ce mot, tu pouvais aisément comprendre mon attitude envers toi, cette constante impression que tu pouvais avoir que je n’avais pas envie que tu sois là, que j’essayais de t’éloigner. En fait, j’essayais ainsi de préserver ma relation des plus particulières avec ma meilleure amie, un peu comme si cette dernière était fragile. A vrai dire, cela était d’autant plus visible depuis ce que j’avais appris l’été dernier. Je craignais en plus que tu ne découvres le secret plus que dangereux de Kassie, et je n’avais, pour l’instant, pas confiance en toi. Il faut dire que lorsqu’on savait ce qu’il s’était passé avec Tasha Shakelbot, on pouvait comprendre ma méfiance à l’égard de toute personne se disant proche de Kassie.

Presque génée par la révélation que je venais de te faire, je ne fis aucun commentaire lorsque tu me répétas que j’étais bizarre. Il faut dire que tu ne m’apprenais rien. La plupart des gens ne me comprenait pas. Si j’étais populaire, c’était aussi par crainte. Les élèves craignaient ma plume et ne voulaient pas apparaître dans la gazette en étant affiché. J’avais par conséquent l’impression de tenir ma popularité bien en main, mais par la peur, là où Kassie parvenait, elle, à réellement se faire apprécier pour qui elle était.

Je ne pus m’empêcher de rire lorsque tu me dis que ton style n’était pas pourri … Oh si ! Mais bon, tu n’étais pas la seule à Poudlard qui n’avait pas de notion de la mode, et depuis que nous prenions des cours sur la mode magique, nous étions encore plus pointilleuse à ce sujet, Kassie, Jess et moi. Peut-être qu’un jour, tu comprendrais. Lorsque tu me parlais de ton look skateur, je levais les yeux au ciel, me retenant. Une jolie paire d’escarpins serait pourtant en adéquation avec certains de tes jeans. Mais, pour une fois, je me tus, même si c’était vraiment contre nature pour moi.

A la place, je t’envoyais un hibou grâce à un expulso. Tu fus surprise, ce que je compris. Ce n’était pas vraiment mon style mais il s’agissait là d’un geste de paix. Puis tant que je n’étais pas obligée d’enlever moi-même les plumes à ces fichus volatiles, ça allait encore. D’ailleurs, je te laissais faire ton étrange mixture, ne pouvant m’empêcher d’esquisser une grimace de dégoût en observant tout cela. Bon sang, je priais pour ne jamais me prendre ça dessus. Je n’imaginais même pas dans quel état je serais et comment je le ferais payer à la personne.

Je tenais le seau tandis que tu faisais tout cela, faisant attention de ne pas m’en mettre plein sur les mains. Me mettant au rebord de la fenêtre, je t’écoutais. Je te demandais alors:

”Et comment choisis-tu tes victimes ? C’est fou les idées que tu peux avoir quand même. Dis, j’ai des potions de babillage dans ma chambre, ça te tenterait ? J’en ai en trop …”

Peut-être que je pourrais même faire en sorte que tu les utilises sur des personnes desquelles je veux me venger, ou simplement que je veux humilier. Observant au loin la vue, j’ajoutais.

”Panoramique … On dit panoramique … Oh … Mais regarde qui voilà ?”

C’était un signe non ? Tasha et Emily, passait justement sous notre fenêtre. Me précipitant dans mon geste, je fis tomber le contenu, que dis-je ? Le tout … Même le seau ... Un bruit de ferraille se fit alors entendre et je compris qu'hélas, j'avais loupé mon coup. Déjà, des voix se faisaient entendre et j'attrapais le bras de Lou pour nous abaisser.

”Et c'est un échec cuisant !”


Dernière édition par Sutton Skeeter le Sam 16 Fév - 23:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 4073
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Filature et déconfiture # Loukia Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptySam 16 Fév - 23:16
Le membre 'Sutton Skeeter' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Filature et déconfiture # Loukia Ychec10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia EmptyMar 19 Fév - 18:38
Filature et déconfiture
13 janvier 2024 - Loukia est vetue de son uniforme scolaire, elle a l'air un peu fatiguee
Feat. Sutton & Loukia

Loukia ne put s'empêcher de tirer la langue à Sutton qui rigolait après avoir critiqué la tenue vestimentaire de sa cadette. Les bouderies n'allaient pas tarder à reprendre quand l'ainée agita sa baguette pour faire tomber un hibou entre les mains de Loukia. La gamine étonnée mit un temps de réaction de quelques secondes avant de s'activer et préparer sa mixture pour jouer un tour aux premières personnes qu'elles verraient.

Le seau prét, elle le déposa à côté de la fenêtre et laissa Sutton choisir la victime et balancer le tout dessus. Un sourire canaille perça sur son visage alors que la verte et argent la complimentait une nouvelle fois. Fière, Loukia se tenu plus droite que jamais.

Quand j'm'ennui les idées viennent toutes seules. Et c'est suivant la tête que je choisis mes victimes. Regarde - elle pointa du doigt un mec au loin - t'as vu sa tête, on dirait qu'il passe une mauvaise journée. Ca pourrait etre drole de lui faire une blague. Ca lui remonterait l'moral tu vois ?

Oui parce que dans la tête de Loukia même les victimes appréciaient leur sort. Elle enchaina en évoquant la vue. Sutton la reprit sur le mot et la gamine hocha la tête en signe qu'elle le retiendrait. Se penchant pour voir que c'était son portrait craché que Sutton s'apprétait à avoir, la gamine sourit de toutes ses dents. Mais son expression changea bien vite quand l'ainée se rata lamentablement. Les voix s'élevèrent tandis que Sutton tirait sur le bras de sa cadette pour qu'elle se baisse.

Accroupie, Loukia réfléchit un instant puis tira à son tour sur le haut de son ainée afin d'attirer son attention tout en restant discrète.

Fallait utiliser un sort de lévitation, tu t'serais pas loupée. T'as pas l'habitude de faire des blagues toi. Hein ? Allé viens on s'barre avant qu'elles viennent.

Elle se mit à courir, attrapa son sac au passage et fit signe à Sutton de la suivre. Les deux étudiantes descendirent les escaliers et s'arrêtèrent plus loin. Essoufflée, Loukia resta muette quelques secondes.

J'sais pas ce que c'est tes potions là au fait. Mais j'voudrais bien essayer. Allé Sutton j'te laisse j'ai faim. A plus

Un salut de la main et les deux élèves prirent chacune une direction opposée.

FIN

code by black arrow
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Filature et déconfiture # Loukia Empty
MessageSujet: Re: Filature et déconfiture # Loukia   Filature et déconfiture # Loukia Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Filature et déconfiture # Loukia

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-