RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le deal à ne pas rater :
Le printemps de Comics 2021 : 10 albums à 5,99€
5.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 Welcome home # palier familier 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Welcome home # palier familier 3 Empty
MessageSujet: Welcome home # palier familier 3   Welcome home # palier familier 3 EmptyDim 10 Fév - 10:06
Cela faisait sept jours que mon oeuf d’Hodag baignait dans son whisky. Bien évidemment, j’ajoutais très régulièrement du liquide afin que l’oeuf ait ce qu’il lui faut. Perceval Hagrid, un très bon ami, m’avait bien expliqué comment m’occuper de ce futur familier et, alors qu’il ne faut généralement pas me confier de plantes vertes pendant les vacances, je m’en étais plutôt bien sortie, appréciant en plus l’odeur d’alcool chaud qui remplissait mon appartement dans Pré-au-lard. Il faut dire que ce n’était pas le genre d’effluve qui allait me déranger ! On se demande bien pourquoi d’ailleurs !

Aujourd’hui, je n’étais pas sortie de chez moi. Sept jours … Je l’avais lu dans les livres, Percy me l’avait réaffirmé, mon Hodag devait venir au monde aujourd’hui. Et si je voulais m’en occuper correctement, si je voulais me prouver à moi-même que je pouvais prendre une petite chose sous mon aile, je devais être là dès le moment où il allait voir la lumière du jour. C’est pourquoi depuis minuit, j’étais réveillée, installée sur la table du salon où je lisais tranquillement mes vieux journaux de l’époque où j’apprenais la légilimencie. Je me tenais prête à accueillir le nouveau membre de la famille, certaine de ne pas vouloir l’abandonner.

Mais comment allais-je pouvoir réussir à le conserver en vie, une fois né ? J’avais, sur ma table, des parchemins couverts de listes : nourrir son hodag, faire évoluer son hodag, s’occuper quotidiennement de son hodag, le confort de l’hodag … On ne pourrait pas me reprocher de ne pas vouloir faire en sorte qu’il se sente à son aise, bien au contraire ! J’avais d’ailleurs levé un peu le pied sur le whisky, ne prenant plus que trois verres par jour. Ca vous fait sourire ? Peut-être, mais sachez que pour moi, c’était déjà un grand pas. Mais ce familier n’allait-il pas devenir une nouvelle addiction ?

J’avais vraiment tout pour que ce petit bébé, qui allait devenir une belle créature, soit à son aise. J’avais même été faire un plein de viande de veaudelune, ne pouvant pas, dès la naissance, l’emmener chasser ce qui était son seul moyen d’alimentation. Heureusement, à Pré-au-lard, on trouvait de tout. J’avais même trouvé une sorte de petit panier où la créature pourrait dormir, mais y resterait-elle vraiment ? J’avançais à tâtons dans ce que je pouvais appeler aisément nouvelle aventure de ma vie. Et aujourd’hui en était le septième jour. Perceval n’avait hélas pas pu se libérer pour rester avec moi aujourd’hui.

Ma tête se releva lorsque j’eus l’impression d’entendre un léger crac. Un regard sur l’horloge m’indiqua qu’il était six heure cinquante-quatre. Je n’avais pas vu le temps passer, peut-être même m’étais-je assoupie sur ma table de salon, allez savoir. Je m’avançais alors près du petit système mis en place dans ma cuisine, et, un sourire aux lèvres s’inscrivit sur mon visage tandis que je m’aperçus qu’effectivement, l’oeuf venait de se fissurer. Mon coeur rata un battement quand un second crac fit tomber un morceau de coquille et qu’une patte, toute petite mais déjà griffue, poussait le reste, de façon à pouvoir sortir de ce qui avait été jusqu’ici sa seule et unique maison.

”Allez, viens mon petit …”

La coquille venait d’entièrement se craqueler, laissant un bébé hodag apparaître. Les yeux encore clos ne tarderait pas à me regarder, de leur rouge profond. J’étais emplie de joie et j’écrivis immédiatement à hibou à Perceval.

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome home # palier familier 3

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-