RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-18%
Le deal à ne pas rater :
Promo sur la barre de son TV Bose Solo 5
139 € 169 €
Voir le deal

Partagez
 

 Des retrouvailles inattendues # Sybil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyLun 11 Fév - 14:51
Jour 1 : Ce n’est pas évident. Dès que j’ai un moment libre, je pense à ce verre que je peux prendre, à ce liquide qui pourra me brûler le gosier et me faire oublier tout ce qui me vient en tête : Cédric, Ginny, Minerva, Oriana … et tant d’autres. Puis ces petits yeux marrons, si beaux, qui me dévisagent comme pour essayer de mettre un visage sur cette voix qu’ils ont entendu neuf mois durant … En vain au final, puisque ces yeux ne me reverront plus.

Jour 2 : J’ai déjà craqué, et je m’en veux … Un seul verre, certes, mais n’est-ce pas le premier d’un retour aux enfers. J’hésite … Je ne sais pas si je suis assez forte pour ne plus jamais mettre la main sur un verre. Le veux-je réellement ? Non. Je suis persuadée que je peux faire avec et ce, sans me retrouver dans un état comme je le fus en décembre. Mais je me connais : un verre, puis deux, puis trois … Qui pour m’arrêter de toute façon ? Je suis bel et bien seule.

Jour 6 : C’est comme si ce petit être était arrivé dans ma vie au bon moment. Lorsqu’il a brisé sa coquille et que sa petite patte est apparu, j’ai compris que j’allais apprendre à vivre avec lui. En le regardant venir au monde, j’ai bu un verre … Un seul … Et je n’ai pas ressenti le besoin d’enchaîner, et d’en prendre un deuxième. Je suis sur la bonne voie, j’en suis certaine. De toute façon, maintenant que Malt est avec moi, je sais que je n’ai plus le choix. J’espère simplement que je saurais m’en occuper. Perceval m’aidera, je le sais, mais je ne peux et ne veux lui en demander trop. Il n’est qu’un ami.

Jour 9 : Nouvelle étape de franchi. Je parviens donc doucement à me contrôler d’un point de vue alcool. Cela fait trois jours que parviens à ne prendre que trois verres par jour … Et c’est vraiment un exploit ! Malt a ouvert les yeux aujourd’hui et, sans que je comprenne vraiment pourquoi, je me suis mise à pleurer. Enfin, avec du recul, je comprends un peu mieux. C’est la seconde fois que je vois dans un regard la reconnaissance et l’amour, celle d’un être qui a besoin de l’autre. Je ne vais pas dire que je la compare à un Hodag, mais je ne peux m’empêcher de faire le rapprochement. Du coup, c’est décidé, je vais retourner voir le Docteur Kellington à Ste Mangouste, celle-là même qui m’avait suivi lorsque j’avais décidé d’arrêter de me servir de ma légilimencie à tout va
.

C’est avec mon nouveau journal dans mon sac que je marchais dans les rues. J’avais laissé Malt dans mon appartement, vérifiant bien qu’il n’avait besoin de rien. Je n’en avais pas pour l’après-midi entière, mais je savais que pour trois bonnes heures minimum, j’allais me retrouver loin de lui. Le coeur serré, j’avais l’impression qu’une partie de moi-même n’était pas avec moi. Et c’était un peu le cas, puisque, depuis la naissance de mon Hodag, je passais beaucoup de temps à ses côtés, je dirais même tout mon temps.

Mais j’étais réellement décidée à être de nouveau suivi. Lorsque le docteur Kellington avait reçu mon parchemin, elle avait répondu très rapidement, me disant qu’elle était heureuse d’avoir de mes nouvelles. Je n’étais pas idiote, je savais que l’article paru dans la gazette annonçant que j’étais portée sur la bouteille allait vite faire jaser. Mais pouvais-je réellement en vouloir à la petite Skeeter et à son équipe journalistique ? Non. Surtout que voir cela avait aussi été ce qui m’avait forcé à reprendre l’écriture de mon journal personnel et ce qui m’avait motivé à sortir du trou dans lequel je m’étais enfoncée.

Arrivant à Ste Mangouste, je m’enregistrais à l’accueil et j’attendis que l’on vienne me chercher. Une assistante vint alors me trouver pour m’expliquer que le docteur Kellington avait eu une urgence et qu’elle devait reporter ma séance à demain. Bon … Je décidais de le prendre plutôt bien, sans m’agacer, et je tournais les talons, après avoir fixé une nouvelle horaire. C’est alors que mon regard s’arrêta sur toi. Un sourire léger sur les lèvres, je décidais de venir te voir, espérant que je ne te dérangerais pas.

”Miss O’Farrell ? Quel plaisir de vous revoir ! Vous allez bien ?”

C’était toujours pour moi une joie de revoir d’anciens élèves, d’autant plus lorsque ces derniers avaient été des gryffondors. Mais ça l’était davantage lorsqu’en plus, comme toi, j’appréciais ces élèves et qu’une certaine relation de confiance et de respect s’était installés. Un certain feeling passait entre nous, et même si cela s’était bien évidemment arrêté à une relation professeur-élève classique, je ne pouvais nier que je te trouvais particulièrement attachante.

Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'FarrellHistoria PactumSybil O'Farrell
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37089
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Des retrouvailles inattendues # Sybil Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 24
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4477
J'aime : 130
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyVen 22 Mar - 15:56



Des retrouvailles inattendues


L'hôpital est un établissement public où les patients ont leurs maux à dire. ♣️ Serge Mirjean


« Dis, Maman, pourquoi j'ai été adoptée!? » La main de la fillette agrippée à celle d'Ailionora, l'enfant aux yeux noisettes suivait sa mère sur le passage clouté d'une rue de Monaghan. On était vendredi, Sybil venait de terminer l'école et sa mère était venue la chercher à la sortie des cours. Généralement, c'était Baile qui venait chercher l'enfant mais, ce jour-là, avec ses frères et son père, il avait dû rester au manège, une jument ayant des complications à mettre bas. La bête, d'une robe d'un noir de jais, la préférer du patriarche de la famille O'Farrell, était âgée de trois ans et avait eu les premières contractions en fin de matinée. Lui et ses fils, tous rodés au métier équestre, avaient vite compris que quelque chose clochait et avaient fait appelle au vétérinaire. C'était donc Ailionora, qui ne travaillerait que de nuit à Ste-Mangouste, qui était venue chercher sa fille unique de six ans. La trentenaire en avait donc profiter pour proposer à la fillette une petite virée entre fille, juste le temps d'aller manger une glace avec une double ration de crème chantilly, tout en profitant des derniers rayons chauds du soleil, avant de reprendre la voiture et de quitter le centre même de la ville pour retourner au centre équestre. En faisant ça, en plus de vraiment passer un petit moment avec sa fille, si proche de son père, en-dehors du voyage qu'elles avaient fait ensemble l'été dernier, la mère de famille voulait éviter à sa fille de s'inquiéter pour la jument. La question de la fillette l'avait fait ralentir. « Parce qu'avec ton père, nous n'arrivions pas à avoir d'enfants à nous... » Répondit Ailionora avec un sourire et une patience infaillible.
Les O'Farrell n'avaient jamais caché à Sybil qu'elle n'était pas de leur sang, à la demande de ses parents d'adoption qui avaient toujours souhaité jouer franc jeu avec elle. Ils étaient très ouverts, sur le sujet, et avaient toujours accepté de répondre aux questions de la fillette, les quelques fois où elle en avait, même s'ils n'étaient pas toujours en mesure de lui répondre.
« Oui, mais moi, ce que ze veux savoir, c'est pourquoi ma maman biblolozique ne m'a pas garder...!? »

Tu traversais en sautillant et en chantonnant les divers services de l'Hôpital Ste-Mangouste. Tu cherchais ta mère que tu n'avais pas trouvé au service des empoisonnements par plantes ou potions où elle était affectée. Tu savais pertinemment qu'elle travaillait, aujourd'hui, vu que vous aviez ensemble quitté le manège familial, dans le Monaghan, pour l'institution médicale londonienne. D'aussi loin que tu le savais, elle avait toujours travaillé dans le même service, depuis qu'elle avait quitté Poudlard. Ailionora avait dû profiter de sa pause pour quitter son service et aller retrouver une amie d'un autre service. Ne la trouvant finalement pas - elle avait dû sortir prendre l'air tu ne sais où dans le quartier -, tu te décidas à reprendre le chemin de la morgue pour reprendre un bouquin de termes médicaux et faire mine d'étudier un peu sur la table de travail. Te voir travailler durant ta pause ferait sans doute plaisir à Madame Casper, ta formatrice, aux yeux de qui tu passerais pour une fille un peu plus studieuse que ce que tu en avais l'air. Tu avais à peine fait deux pas pour retourner à ton lieu de départ qu'une voix familière que tu ne pensais réentendre un jour te fis te retourner. Tu eus un mouvement de surprise qui dû certainement se lire sur ton visage, mais tu ne t'en inquiétas même pas. Comme sans doute tout le monde, tu avais eu vent du fait qu'elle s'était faite virer de son poste de professeur à l'école de sorcellerie Poudlard et que, depuis, le bruit courrait qu'elle avait sombré dans l'alcool au point de ne pas réussir à vivre sans sa fidèle bouteille. Ça t'avais fait mal d'apprendre son licenciement et dans quoi elle avait sombré. Ça ne t'aurais sans doute pas blessé autant si des rumeurs pareil avaient couru sur ton cas, mais sur elle... Elle qui semblait si droite! Elle qui, bien malgré elle, c'était retrouvée avec une petite emmerdeuse dans ton genre dans sa maison! Toi qui avais dû la rendre chauve à force de ne pas écouter en cours, mais qui avait toujours réussi à plus ou moins bien t'en sortir. Elle n'avait pourtant jamais sembler t'en tenir rigueur, même si tu avais dû la désespérer, et, rien que pour ça - et pour pas mal d'autres raisons! - tu l'aimais bien. Après la surprise, un sourire illumina tout visage joyeux. « Professeur Riddleton! Ça va aussi bien qu'un jour de travail et vous? » Répliquas-tu sur le ton joyeux et ouvert qui ne te quittait que rarement.

©️ Code par Dehvi sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1220
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Des retrouvailles inattendues # Sybil 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyMer 1 Mai - 11:58




/!\ Attention /!\



Ce RP n’a pas reçue de réponse depuis 1 mois ou plus ! Il sera archivé et donc annulé d’ici le 15/05 sans réponse de votre part !

/!\ Au bout de 3 avertissements à la même personne (celle a qui c’est le tour de posté), la personne est mise en danger !










Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyDim 5 Mai - 15:43
Abandonner mon enfant avait certainement été la chose la plus difficilement que j’avais fait. Pourtant, avec un peu de réflexion, je savais très bien que cela avait été la meilleure chose à faire. Après tout, qu’aurais-je pu lui offrir ? Des regrets ? Je l’avais eu à l’époque de ma vie où j’entrais en formation d’auror et je savais très bien qu’avec elle à mes côtés, je n’aurais pas pu faire ce que je voulais. J’aurais sûrement été amère et acerbe … Mais d’un autre côté, cet ange aurait aussi pu être tout ce qui m’avait manqué. Après tout, si je tombais aussi facilement dans tout ce qui avait attrait aux addictions, c’était peut-être justement parce tu me manquais … Ce vide, dans mon coeur, que je ne parvenais jamais à combler ...

Ayant décidé de me faire suivre, je me trouvais donc à Ste Mangouste et j’eus la surprise de devoir décaler mon rendez-vous. Néanmoins, je ne le prenais pas mal puisque je savais que les urgences pouvaient arriver. Et lorsque je te vis, je me dis que je pourrais ainsi ouvrir la discussion avec toi. J’aimais toujours retrouver d’anciens élèves. Je me doutais aussi que tu avais lu des choses sur moi et sur mon problème d’alcool, mais je savais aussi que la première chose était d’assumer ses dépendances et de ne pas les nier en bloc.

”Ben écoute, ça va plutôt bien à vrai dire … Je devais voir le docteur Kellington mais hélas, cette dernière a eu une urgence. Je devrais donc revenir demain. Peut-être avez-vous un moment pour que nous discutions ? Je serais curieuse de savoir comment se passe votre année de stage ? Parvenez-vous donc à rester attentive à ce que l’on vous dit ? Et votre tuteur ?”

Peut-être y avait-il une cafétariat ?


Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'FarrellHistoria PactumSybil O'Farrell
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37089
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Des retrouvailles inattendues # Sybil Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 24
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4477
J'aime : 130
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyMar 28 Mai - 15:28



Des retrouvailles inattendues


L'hôpital est un établissement public où les patients ont leurs maux à dire. ♣ Serge Mirjean


Effectivement, pour une alcoolique notoire, Riddleton - n'importe qui, entre tes prof' à Poudlard et Madame Casper, ici, à Ste-Mangouste, t'aurait sans doute remonter les bretelles pour te faire savoir que la bonne formulation, la formulation polie et respectueuse, voulait que tu utilises l'appellation de Madame ou de professeur Riddleton, mais comme tu t'étais bien gardée de garder pour toi ta réflexion! - semblait aller à peu près bien... Tu n'avais jamais eu à faire au docteur Kellington, mais tu n'en avais eu que des écots positifs, depuis que tu travaillais ici. Etre psychomage, comme elle, tu n'aurais sans doute pas pu. Etre à l'écoute des autres, tu pouvais sans problèmes, mais rester impartiale dans ce qu'ils racontaient et ne pas prendre parti pour la personne qui te racontais ses problèmes, surtout si tu l'appréciais, tu n'aurais pas pu: tu réagissais trop facilement à l'instinct, écoutant plus facilement ton cœur et tes impulsions que ta tête... « Vous avez de la chance, je suis en pause! » Fis-tu savoir, sans te départir de ton sourire, tout en lui faisant signe de te suivre. Vous seriez mieux à la cafétéria, même si tu en trouvais les cafés dégueulasses - la cafét' faisait du café d'hôpital, quoi, il ne fallait donc pas s'attendre à mieux que du pipi de chat, de toute façon...! -, qu'au bout milieu d'un couloir grouillant d'autant de monde que la Cite Interdite chinoise.
Tout en trottinant à ses côtés, tu écoutas poliment - même si tu ne donnais pas l'air de l'écouter vraiment - ton ancienne directrice de maison te questionner sur ta formation. C'était assez marrant de vous voir, toutes les deux, là, dans cet hôpital qui t'avait vu naître, presque deux décennies plutôt, avant qu'il ne voit celle qui t'avait mise au monde t'y laisser, aux bons soins des nurses, et dont, même si celle que tu avais appelé, toute ta vie durant, maman y avait toujours travaillé, tu ne t'étais jamais imaginé y revenir pour y travailler ou pour ne serait-ce qui suivre une formation. C'était d'autant plus marrant que, jusqu'à la toute fin de ta scolarité, l'été dernier, tu ne savais clairement pas ce que tu voulais faire exactement de ta vie, après Poudlard. Peut-être faire un tour du monde, tel Phileas Fogg, ce personnage de Jules Verne l'ayant fait en quatre-vingt jours? Et pourquoi pas en profiter pour faire comme Anita Augspurg, Marie Juchacz, Marguerite Durand et Emmeline Pankhurst, pour ne citer qu'elles, en se battant pour le droit des femmes dans des pays où elles n'avaient encore même pas le droit de vote? Ou devenir photographe? Ou, pourquoi pas, retourner au manège familiale, en Irlande, pour y travailler avec ta famille? Autant dire que tu avais un tas d'idées, tout en en ayant réellement aucunes. Et tu ne faisais rien pour essayer de t'arrêter sur un choix et de faire le nécessaire pour faire ne serait-ce qu'un stage découverte. Tu avais dû bien désespérer Cora, lors de vos échanges quand à ton avenir, qui avait dû en venir, à un moment donner, à se demander si tu le faisais exprès ou si tu en avais strictement rien à foutre de ton avenir! Dans tous les cas, les derniers événements t'avaient conduit à la morgue de Ste-Mangouste, à faire des autopsies et à préparer les corps sans vie de gens qui, peu de temps auparavant, étaient encore bien chauds. Les derniers événements avaient également conduit les pas de la trentenaire au sein de l'institution médicale, donc vous vous seriez de toute façon croisées et si ça n'avait pas été aujourd'hui, ça aurait été un autre jour...  

« Lou-Ann Casper, commenças-tu, alors que vous arriviez devant la porte de la cafétéria, est responsable des apprentis transitant à la morgue: elle est aussi froide qu'une tombe, mais peut être aussi stricte et juste que pouvait l'être le professeur McGonagall. » Continuas-tu alors que vous passiez la porte. La cafétéria, malgré son café que tu trouvais imbuvable, ses murs blancs et froids et sa lumière tamisée, était un lieu que tu trouvais malgré tout sympathique. Des tables étaient éparpillées un peu partout, que ce soit sous les fenêtres, à ras les murs ou au centre de la pièce, avec autour de chacune une, deux ou quatre chaises qui changeaient souvent de place, en fonction du nombre de personne voulant s'installer pour discuter. Sur certaines tables, l'on pouvait trouver des exemplaires de la Gazette du Sorcier du jour et divers magazines de santé. Et surtout, il y avait un endroit incontournable, à la cafétéria: la zone de vente, comme tu l'appelais, où pouvaient être achetés boissons diverses, bonbons et petits gâteaux et où l'on pouvaient aussi aller récupérer, si l'on faisait parti du personnel, son plateau repas, lors des repas de midi. Vous en prirent la direction. Après avoir fait savoir à l'employée de cafétéria de rajouter l'intégralité de la commande sur ton compte, tu pris le plateau et vous allèrent vous asseoir à une table libre. Dans l'eau fumante de ta tasse tu mis à infuser un Junshan Yinzhen, un thé jaune de Chine, avant de continuer: « Ecouter n'a jamais été mon fort, mais j'essaye de faire de mon mieux, car la formation m'intéresser et Madame Casper n'est pas le genre de bonne femme que l'on a intérêt à avoir à dos, même si, clairement, elle a énormément de mal avec le fait que j'ai une certaine joie de vivre. Mais, dans l'ensemble, je crois que ça va plutôt bien, malgré que je garde un certain côté dissipé... » Au moins, tu te disais que tu en avais conscience, même si ce n'est pas toujours facile, pour toi non plus, mais tu faisais de ton mieux pour essayer de prouver à Madame Casper qu'elle-même et la direction de Ste-Mangouste avaient pris la bonne décision, en t'engageant. Mais était-ce réellement toi qui était trop joyeuse, trop dissipée et trop pleine de vie? Ou ta formatrice qui pouvait se montrer trop froide, trop carrée ou trop distante? « Et vous? C'est vrai ce qu'on raconte, à propos de vos problèmes d'alcool? » Continuas-tu sur le ton le plus banal du monde. Si vous en étiez là à boire un verre, même si c'était au cœur de Ste-Mangouste, autant donner le changer, quoi... avant de te rendre compte que ce n'était peut-être pas une si bonne idée: « Pardon, c'est pas une question à poser...! » T'excusa-tu, en triturant tes mains autour de ta tasse. Il faut toujours tourner sa langue sept fois dans sa bouche, avant de parler, t'avait toujours répéter ta mère, mais l'impulsive que tu étais avait encore du mal, avec ce principe, ce qui pouvait parfois jouer, comme maintenant, de mauvais tours...

© Code par Dehvi sur Never-Utopia
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3753
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Des retrouvailles inattendues # Sybil Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6702
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil EmptyDim 16 Juin - 17:40
RP archivé pour cause de départ.


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
MessageSujet: Re: Des retrouvailles inattendues # Sybil   Des retrouvailles inattendues # Sybil Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Des retrouvailles inattendues # Sybil

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-