RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 Une journée comme une autre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyJeu 25 Avr - 9:18
Une journée comme une autre ? O41h
Et voilà que j’étais en retard...Je dus courir dans les escaliers pour arriver toute essoufflée à la porte de la bibliothèque. Trois, quatre élèves attendaient devant et je m’excusai pour ce retard.
Heureusement ce n’étais pas les plus exigent ! Je connais quelques élèves qui auraient pu me faire une remarque désobligeante.

Un élève de troisième année me rendit un livre emprunté le Folio Bruti.  J’inspectai son état et nota sur le répertoire d’emprunt qu’il était bien de retour.
Une fois le répertoire ouvert, les dates s’alignèrent d’elle même et en tête de liste, les retard se mirent au rouge.
Je notais alors les noms et prépara les lettres de relance. Il y a une élève qui avait dépassé le délai de trois semaines...C’était inacceptable. Je lui envoya donc une beuglante. Il y a tout de même des limites ! Si elle ne le rendait pas sous les 3 jours qui suivent elle serait exclue de la bibliothèque même si elle rendait le livre.

Ca y est mon poul commençait à se calmer. Je pu souffler un peu et observer autour de moi tout en m’asseyant dans mon fauteuil.
Qu’est ce que j’aimais cet endroit ! J’en avais passé des heures à lire, rêvasser, découvrir, et discuter...Le souvenir d’une discussion animé avec Edward me vint à l’esprit. Nous soutenions chacun de notre côté quelle était la meilleure grande découverte de la magie. Je ne me souviens plus vraiment quelles étaient ces découvertes. Je me souviens surtout que cela avait fait grincer des dents la bibliothécaire et finalement nous dûmes continuer à l’extérieur du lieu.

Mais où avais-je la tête ?! Pourquoi repenser au passé ? Et surtout à Edward ? Je n’avais aucune idée de qui il était aujourd’hui. Il était clair de toute façon que ce n’était plus l’adolescent que j’avais connu. Nous évoluons tous.

Allez au boulot…
Je passais d’étagère en étagère à ranger les livres lorsque quelqu’un m’appela.


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur


Dernière édition par Ariana McGonagall le Sam 27 Avr - 13:13, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyVen 26 Avr - 21:23


Le coeur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

Jeudi 28 décembre 2023

"Dis, Kiril..." "Mmmmh...!?" "Tu crois qu'à Beauxbâtons et à Poudlard, ils ont des ouvrages ou des connaissances en arts martiaux qu'on aurait pas, à Durmstrang?" La soirée était déjà bien avancée et la nuit était tombée depuis longtemps. On avait fermé la boutique en début de soirée, comme tous les jours depuis... depuis tellement longtemps que je ne me souvenais plus depuis quand est-ce que la boutique fermait à cette heure-là, vu que c'était déjà le cas lorsque j'étais scolarisé. Bref, dans tous les cas, la boutique était fermée depuis quelques heures, déjà. Comme bien souvent, mon vieux collègue et moi nous étions retrouvés dans l'arrière-boutique et nous étions ouverts une bouteille de Whisky Pur Feu. C'était toujours autour d'une bouteille d'alcool que l'on débattait sur le chiffre d'affaire de la journée et d'autres sujets divers concernant ce qui c'était passé en général dans le village, à l'école toute proche, dans le pays dans son intégralité, quand ce n'était pas sur l'ensemble du monde magique.Ce soir-là, après que j'eux calculé ce qu'on avait dans la caisse et laissé le fond de caisse, la discussion avait tourné sur le fait que, depuis la rentrée, les élèves pouvaient suivre des cours tout aussi bien à Durmstrang, qu'à Poudlard ou à Beauxbâtons. Le genre de projet totalement fou et impensable, il y a encore dix ans.
J'avais fini ma scolarité en 2013 sans avoir jamais mis les pieds dans l'une ou l'autre des écoles françaises et anglaises. Durant ma scolarité, les arts martiaux avaient été une matière qui m'avait passionné. Tellement passionné que diverses circonstances de ma vie avaient fait que, au lieu de suivre le chemin tout tracé par mon père, j'avais des arts martiaux mon métier. J'avais appris beaucoup de choses supplémentaires, au-près de Vassil et Kiril, au cours de la décennie. Je ne me faisais pas d'illusions quand aux capacités en arts martiaux des anglais et des français, surtout lorsque l'on savait que les premiers acceptaient dans leur école les Sangs-Mêlés et les Sangs-de-Bourbe à la pelle et que les seconds, en plus des deux premières catégories au sang impur, toléraient aussi les Cracmols. Malgré tout, les ouvrages que les deux écoles pouvaient avoir, si elles en avaient, m'intéressaient malgré tout. "Y a qu'un moyen de le savoir: prends quelques jours et vas passer quelque temps en Ecosse et en France. Je suis sûr que Soren peut intercéder en ta faveur au-près des directions pour qu'ils te laissent l'accès à leurs ouvrages!" "J'en doute pas une seconde, mais tu vas pouvoir gérer, avec la boutique?" "J'ai commencé à travailler ici que tes parents étaient déjà sur les bancs de l'école, donc qu'es'-ce tu crois? Que je suis incapable de gérer la boutique un jour ou deux si tu prends quelques jours, alors que t'as pas arrêté durant les fêtes!?"

Lundi 8 janvier 2024

Avec la reprise des cours, après la quinzaine de vacances dues aux fêtes, je m'étais mêlé aux élèves de Durmsntarng en partance pour Poudlard, tôt, dans la matinée. En passant le portail menant au part de l'école anglaise, je fus frappé par l'austérité de la vieille battisse. Le bâtiment le plus glauque, entre Poudlard et Durmstrang? Je ne saurais le dire! En entrant dans le château, je suivis le flot d'élèves qui prenait la direction de ce que j'ai vite supposé être le réfectoire. La Grande Salle, comme me l'avais indiqué Kalina, dans l'une de ses lettres. Si la nourriture anglaise présente sur les tables ne me tentait pas le moins du monde, je me laissais tout de même par un verre de jus de citrouille, avant de demander à un grand homme aux cheveux hirsutes la direction de la bibliothèque. "Je ferais attention aux escaliers, par contre, ils sont capricieux....!" Me conseilla-t-il, alors que je quittais la réfectoire, sans faire plus de cas de sa recommandation. Des escaliers, c'étaient des escaliers, quoi! Je me maudis, un instant plus tard, de ne pas l'avoir écouté, lorsque je manquais de tomber, en posant le pied dans un nouveau couloir alors que l'escalier que je venais de quitter se mit à bouger et que je me fis la réflexion que je n'étais pas au bon étage. [...]

Un peu plus tard, dans la matinée...

[...] Après avoir pris congé de Raïssa Romanov qui continua sa route vers sa salle de classe pour y suivre son cours de runes, j'entrais dans la bibliothèque. Il n'y avait clairement pas à dire: malgré que les deux écoles soient toutes les deux des bâtisses qui pouvaient paraître lugubres, aux premiers abords, à se découper, comme ça, dans l'horizon, il y avait tout de même quelques... détails!? - oui, détails était le bon mot -, bien qu'ils puissent être flagrant, qui différenciaient clairement l'école anglaise qu'était Poudlard et l'institut bulgare qu'était Durmstrang.
La bibliothèque faisait parti de ses détails. Des élèves, après avoir refermé l'ouvrage qu'ils avaient en face d'eux, les mettaient dans leur sac et partaient avec. A Durmstrang, les livres de la bibliothèque n'avaient nullement le droit de sortir de cette pièce sacrée qui, à mon époque, déjà, contenait des exemplaires qui auraient défrisés n'importe qui ne comprenant pas la mentalité et les éventuelles idéologies de magie noire que l'école se traînait. Ici, apparemment, c'était monnaie courante que les livres quittent la bibliothèque pour circuler dans les couloirs, les salles de cours, les dortoirs et autres lieux communs à tous et extérieurs. Les élèves pouvaient-ils prendre les livres comme ça, comme bon leur semblait ou devaient-ils en informer la personne en charge du lieu? Y avait-il des délais pour rendre des livres? Pouvaient-ils être gardés indéfiniment et ne jamais être rendus, même une fois la scolarité de son emprunteur terminée, sans que personne ne s'en soucis jamais d'aune façon? Trop de questions parasites alors que, à la base, je ne venais pas pour ça... Après avoir balayé l'endroit des yeux et avoir fait quelques pas entre les étagères je vis, un peu plus loin, une jeune femme d'à peu près mon âge qui rangeait des livres sur une étagère. Avec mon accent typiquement bulgare, je l’interpellais:
   
 
▬ Excusez-moi... Bonjour! Vous être la bibliothécaire!?


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptySam 27 Avr - 13:25
Une journée comme une autre ? O41h

Je me retrouvai face à un homme soigné et élégant mais que je n’avais jamais vu auparavant à Poudlard. Je n’arrivais pas à déterminer son âge...peut-être la trentaine ? Il avait bel allure mais son regard était froid et semblait inquisiteur sur son environnement. Se tenant droit devant moi, il me dépassait d’une tête.
Je fus tout de suite méfiante. Que faisait un sorcier inconnu dans la bibliothèque de Poudlard et d’autant plus un étranger d’après son accent ? Non pas que les étrangers me dérangeaient. Au contraire, je trouvais vraiment bien le fait de pouvoir accueillir des élèves de Durmstrang et de Beauxbâtons. Cela permettait aux élèves de rencontrer d’autres cultures, de parler d’autres langues et peut-être d’ouvrir les esprits les plus hermétiques. Je savais notamment qu'à Durmstrang les sang-mêlés n'étaient pas admis, et je trouvais cela fort dommage. Le fait que ces élèves puissent venir ici et côtoyer de sorciers qui n'étaient pas de lignée pure allait pouvoir je l'espérais faire changer les choses à la longue dans leur pays.

- Oui c’est bien moi, lui répondis-je.

Je jetai un coup d’oeil autour de nous, et à priori il était seul. Je posai le reste des livres sur une étagère et gardai ma baguette à la main le long de ma jambe. Avec ce qui s’était passé l’année passée, mieux valait être méfiante.

-Qui êtes vous ? Demandais-je. Et que faites-vous ici ?

Seuls quelques élèves étaient présents autour de nous. J’étais seule adulte, pas de professeurs à proximité. Rien ne servait à être alarmiste, mais je préférais rester sur mes gardes.
S’il était entré à Poudlard, quelqu’un devait bien être au courant. On ne rentrait pas dans l’école comme dans un moulin. Il fallait une autorisation.

-Excusez moi Melle McGonagall, j’aurai besoin d’un conseil, me demanda une élève de troisième année assise à une table non loin de nous.

Je voulais en savoir plus sur cet homme. Je décidai alors de faire patienter l’élève en question.

-Un instant je vous prie, répondis-je à l’élève sans même quitter du regard l’homme qui se tenait face à moi.

Etait-il venu pour me voir personnellement ? Car depuis le décès de ma tante, j'ai eu de nombreuses demandes d'entretien concernant sa vie professionnelle et personnelle. Ou peut-être s'intéressait-il aux livres ?


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyMar 30 Avr - 13:43


Le coeur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

°Elle a l'air aussi méfiante que moi à l'égard des personnes qu'elle ne connait pas: ça risque de promettre! Ne puis-je m'empêcher de me faire remarquer à moi-même, en serrant les dents, en avisant la baguette qu'elle tenait bien droite et bien fermement le long de sa jambe, pointée vers le sol. Retourner à la bibliothèque de Durmstrang aurait sans doute été effectivement plus simple...° Mais l'Institut des pays de l'Est avait-il seulement de nouveaux ouvrages que je n'avais pas déjà lu, durant ma scolarité? Elle remontait à dix ans, certes, mais on ne changeait pas intégralement le contenu d'une bibliothèque scolaire en une décennie...!
Un œil méfiant sur la baguette de la jeune femme - sans forcément m’attarder sur les détails, l'ancien héritier de la boutique biélorusse de baguettes magiques que je suis ne put s'empêcher de se faire la réflexion qu'elle faisait au moins vingt-sept centimètres et qu'elle était en bois de charme -, je m'assurais instinctivement que ma propre baguette était toujours dans la poche arrière droite de mes pantalons. Tendus comme des arcs comme nous l'étions, à se regarder comme deux chiens de faïence, l'atmosphère de la salle littéraire passa de presque sympathique et originale à électrique et tendue.

Alors que j'allais répondre à ses interrogations, une élève, à qui elle intima d'attendre, l’interpella.
Mc...!? McGonagall!? Elle était donc apparentée à la vieillie directrice de l'école qui avait été assassinée l'été passé?
Une fille ou une petite-fille? Quoi que, à ce que j'en savais, l'ancienne directrice n'avait jamais eu d'enfants.
Une cousine?
Une nièce?
Une lointaine parente?
Dans tous les cas, quelques fus ses relations et ses liens avec Minerva McGonagall, je comprenais, d'une certaine façon, ses réticentes à avoir un étranger dans la pièce où elle exerçait son métier. Surtout en vu des derniers événements. Lorsque ma mère était morte, j'en avais voulu à la terre entière et je m'étais persuadé que je devais me méfier de tout le monde. Chassant de ma tête ces vieux souvenirs d'enfance, l’œil toujours méfiant sur les mouvements de la bibliothécaire qui tenait toujours sa baguette, me tenant prêt à attraper la mienne à n'importe quel moment pour me défendre s'il le fallait, je lui répondis, avec un ton qui se voulait poli, bien que détaché:
   
 
▬ Je m'appelle Asen Koenig. Je tiens le magasin d'arts martiaux de Cornelongue-en-Glace, en Bulgarie, et si je suis ici, aujourd'hui, c'est parce que je suis curieux de savoir ce que je pourrais apprendre sur les arts martiaux en Angleterre.

Je ne pouvais pas être plus franc, ni plus clair. Même si je me berçais pas d'illusions - il y avait bien longtemps que les rares que j'avais c'étaient brisées, de toute façon! -, les anglais, avec leurs heures du thé et leur monde ne tournant qu'autour de ça, avaient peut-être autant à m'apprendre sur le sujet que ce que mon oncle Aku, Durmstrang, Vassil et Kiril avaient bien pu m'apprendre au cours de ses pas tout à fait trois dernières décennies...

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyVen 3 Mai - 21:33
Une journée comme une autre ? O41h

La raison de sa venue me déconcerta. Je ne m’attendais pas du tout à cela. Il avait fait ce voyage pour des livres sur les arts martiaux ? Il devait être sacrément passionné ! Et il avait l’air vraiment sérieux… J’avais déjà eu des demandes spécifiques de la part de sorciers adultes mais cela tournait généralement autour de l’histoire de la magie.
Autre chose me surprit : le silence régnait...Cela paraissait logique pour une bibliothèque mais avec les élèves ce n’était généralement pas le cas entre les déambulations, les livres qui tombent, les bavardages à voix basses… J’osai détourner le regard pour jeter un coup d’oeil autour de nous. Les élèves étaient toujours présents mais ils s’étaient arrêtés dans leurs travaux et nous observaient, certains avec un air inquiet, d’autres seulement par curiosité. Pour une fois qu’il y avait de l’animation dans ce lieu, ils n’en loupaient pas une miette.

-Qu’est ce qui vous intéresse au juste dans les arts martiaux ? Les différentes techniques ? Les origines ? Les accessoires ? Les rituels ? Les arts martiaux chez les moldus ?

S’il désirait être conseillé, il fallait bien que j’en sache plus sur ses attentes.
Mais je n’étais toujours pas très à l’aise, surtout depuis que nous étions le spectacle des élèves.

-Mais je vous en prie, c’est par ici, ajoutai-je en lui indiquant de la main l’allée à emprunter afin d'être loin des regards curieux des élèves.
Je le laissais ainsi passer devant moi, au cas où. Je n’étais pas totalement rassurée alors mieux valait ne pas tourner le dos. Je le guidai puis nous arrivâmes à l’allée en question après avoir passé les allées "botanique" et "soin aux créatures magiques".

-C’est ici, lui indiquai-je. Voici les livres concernant les arts martiaux.
Je lui montrai alors les trois étagères sur notre gauche. Ceci représentait un peu mois de 100 ouvrages sur le sujet.

Une question me taraudait depuis son entrée, je me remis alors face à lui.
-Puis-je vous demander comment avez vous eu l’autorisation d’entrer à Poudlard ? lui demandai-je.

Il était déjà arrivé que des sorciers ou sorcières viennent directement à la bibliothèque de l’école pour des renseignements mais ils étaient soit en lien avec le ministère soit en lien avec la direction. Et depuis que j’étais à ce poste aucun étranger n’était venu jusqu’ici.


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptySam 18 Mai - 18:32


Le coeur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

La bibliothécaire sembla clairement surprise par ma requête. A quoi s’attendait-elle, au juste? L’endroit ressemblait à s’y méprendre à une bibliothèque et, si je ne m’abuse, une bibliothèque était faite pour y faire des recherches et/ou pour y étudier. Et je n’avais pas fait toute cette route depuis le fin fond de la Bulgarie pour ce coin perdu au milieu des Highlands pour déloger à cette règle! Mais peut-être la jeune femme en face de moi s’attendait-elle à autre chose de ma part? Une attaque au sein de l’école? C’est vrai que quoi de plus facile, au vu de la sécurité mitigé de cette école qui voyait ses directeurs tomber comme des mouches, assassinés par des mages noirs qui avaient réussi à s’y infiltrer!? Et dire que, après, c’étaient ces anglais biens pensants qui nous considéraient, nous autres élèves, professeurs et diplômés de Durmstrang comme de dangereux mages noirs à abattre sous le seul prétexte que les murs de notre Institut ont eu le malheur d’abriter Gellert Grindelwald et Igor Karkaroff, parmi quelques autres: c’était clairement pathétique! °Mais je ne suis pas là pour débattre du pourquoi du comment des émotions et des surprises de cette femme!° Me dis-je, impassible, ne laissant rien paraître de mon agacement à sa surprise. Surtout qu’avec la mort de sa tante - ou peu importe le lien qu’elle pouvait bien entretenir avec la vieille McGonagall - sa surprise aurait, de mon point de vu, presque pu être compréhensible, même si je me voyais assez mal pénétrer, seul, qui plus est, dans une école au nez et à la barbe de tous, pour y commettre une folie meurtrière quelconque…
 

▬ Principalement les techniques et les rituels.

Répondis-je, laconiquement, en essayant de contenir ma grimace de dégoût et mon mouvement de répulsion lorsqu’elle fit mention des Moldus. Les Moldus… Ces êtres dépourvus de toute magie, ignorants du monde qui les entoure. Et mieux valait pour eux qu’il n’en sache rien et qu’ils n’apprennent jamais ce qu’il pouvait se passer d’étrange et de surnaturel chez leurs voisins de palier. L’on avait qu’à voir ce qui c’était passé lors de l’Inquisition et du procès des sorcières de Salem pour s’apercevoir que ces gens n’étaient pas nets! Est-ce que chez nous autres, les sorciers, quelqu’un a-t-il seulement eu déjà l’idée, même une simple idée nous effleurant pour s’en aller aussitôt, d’immoler vifs ces insectes insignifiants et inutiles? Mais comme ce n’était toujours pas le sujet, je dû faire un effort pour rester impassible et garder un ton un minimum détaché, voir poli…

Toujours sur mes gardes, cette femme ne semblant pas plus avoir confiance en moi que moi en elle, je passais à côté d’elle et, préférant rester à la même hauteur qu’elle - je n’allais tout de même pas lui faire le plaisir de l’avoir dans mon dos alors qu’elle ne me voulait pas dans le sien! -, je la laissais me guider à travers les rayonnages sur les créatures magiques et la botanique pour finalement arriver devant trois étagères croulant sous le poids des livres sur le sujet qui m’avait emmené ici: les arts martiaux! Il devait y avoir une bonne centaine de livres sur lesquels je lançais un regard critique pour essayer de déterminer lesquels seraient les plus intéressants à consulter.
 

▬ En toute honnêteté? Mon meilleur ami est professeur à Durmstrang et lorsque je lui ai émis le souhait de vouloir découvrir ce que Poudlard et Beauxbâtons pouvaient bien contenir sur les arts martiaux dans leurs bibliothèques respectives, il s’est arrangé avec sa direction qui s’est ensuite arrangée avec les directions de votre école et de l’Académie française pour que je puisse venir y passer une journée.

Lui expliquais-je, l’index droit se baladant sur les reliures des livres de l’étagère du milieu. Elle voulait des réponses sur ma présence, donc autant que je la joue carte sur table si je voulais, si ce n’était me faire apprécier, au moins qu’elle me fasse suffisamment confiance, si cela était un minimum possible, pour qu’elle me laisse consulter une partie de ses bouquins pour le reste de la journée! Et que Soren était mon amant et non plus mon meilleur ami depuis belle lurette, ça, elle n’avait pas besoin de le savoir!

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptySam 1 Juin - 9:00
L’inconnu Bulgare m’expliqua comment il avait eu son autorisation. C’était une raison plausible mais il aurait très bien pu l’inventer aussi. Connaissait-il vraiment un professeur de Durmstrang ?
Il n’y avait qu’un moyen de le savoir, contacter la directrice. La concierge n’étant plus là et n’ayant pas été remplacée je devais contacter Hermione Granger autrement. Impossible aussi de quitter la bibliothèque pour le moment.

-Je vous laisse le loisir de profiter de ces ouvrages et j’espère qu’ils répondront à vos attentes. Si vous avez besoin de renseignements supplémentaires je ne serai pas bien loin.

Je décidai de le laisser un peu tranquille. Je n’allais pas non plus être tout le temps sur son dos car si en effet il n’y avait pas de menace, l’accueil laisserait à désirer.
Je m’en retournait donc vers le centre de la bibliothèque, vers les élèves. Je fis le tour des présents pour savoir s’ils avaient besoin d’aide.
La jeune fille qui m’avait demandé auparavant revint vers moi.

-Miss McGonagall j’aimerai pouvoir emprunter ce livre s’il vous plaît, me demanda-t-elle.

-Oui bien sûr, suivez moi, lui répondis-je en me dirigeant vers mon bureau.

L’atmosphère était de nouveau studieuse. Des élèves déambulaient respectueusement dans les allées, des livres s’ouvraient et se refermaient aux mains de ces derniers. J’entendais aussi certains élèves chuchoter...le niveau sonore était respecté.

-Alors vous connaissez les règles, vous devez en prendre soin et vous avez le droit à deux semaines d’emprunt. Tout retard fera perdre des points à votre maison et si vous avez besoin d’un délai mieux vaut m’en avertir, dis je tout en notant les références du livre et le nom de l’élève sur mon parchemin.
Et j’aurai un petit service à vous demander…

J’écrivis ce mot sur un petit parchemin :

"Madame la Directrice,
Un homme venant de Bulgarie s’est présenté à la bibliothèque pour se renseigner sur les arts martiaux, Monsieur Asen Koenig. Il me dit avoir eu l’autorisation de votre part. J’aimerai avoir votre confirmation.
Ariana"

Je pliai le mot et le mis dans l’enveloppe.

-Pouvez-vous apporter ceci à la Directrice maintenant ?

L’élève sembla hésiter puis elle accepta. Je la remerciai et elle s’en alla exécuter ma demande.

Maintenant il me fallait attendre le retour de la Directrice mais de toute façon je doutais que Monsieur Koenig allait partir sous peu. Il allait certainement prendre le temps de regarder les ouvrages qui l’intéressait.
Je repris alors le rangement des livres que j’avais entrepris avant son arrivée. D’allée en allée je rangeais à leur place les ouvrages plus ou moins anciens.
J’arrivai non loin de l’emplacement des arts martiaux et décidai d’aller voir comment ça se passait de son côté.

-Vous trouvez ce dont vous étiez venu chercher ? Lui demandai-je arrivée à sa hauteur.

Peut-être avait il besoin d’aide pour se retrouver dans le classement des livres ?


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1136
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Une journée comme une autre ? 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5059
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyMar 4 Juin - 21:22




Peut-être avait il besoin d’aide pour se retrouver dans le classement des livres ?



Hermione penché sur son bureau lisais les derniers évènements relatés par la Gazette du Sorcier. Rita Skeeter semblait s’en donner à cœur joie après les attentats du ministère, allant même jusqu’à pousser sa ligne éditoriale vers une théorie du complot. Il faut dire qu’entre cette soirée catastrophique, la conclusion du tournois des trois sorciers et les tragiques « accidents » visant des familles moldus, son époux Harry Potter, directeur du département de la Justice magique avait les mains pleines. Si bien, qu’il ne rentrait presque plus à la maison le soir. Autant dire que les époux Potter n’avaient presque plus jamais l’occasion de passer une simple soirée ensemble.

Alors que la directrice de Poudlard tournait la page du journal pour en découvrir les prochains articles, une note arriva jusqu’à elle. La saisissant au vol, elle la déplia rapidement pour en lire le contenue, ses yeux sautant d’un bout à l’autre du parchemin si rapidement qu’elle aurait donner le tournis à un Demiguise. La missive venait de la bibliothécaire de l’école, la jeune nièce de Minerva. Hermione fronça les sourcils, avant de se rappeler d’un autre courrier reçues un peu plus tôt de Bulgarie. Attrapant une plume et un morceau de parchemin, elle se mis à rédiger une réponse pour la jeune femme.

Citation :
Bonjour Ariana,

Effectivement Monsieur Koenig est un invité de Poudlard. Merci de prendre le temps de lui faire découvrir votre bibliothèque.

Amitié,

Hermione Granger

L’écriture fine et penchée se faisais précipiter, la jeune directrice avait répondu rapidement sans forcément mettre les formes à ses formulations afin de renvoyer l’autorisation au plus vite. Le petit morceau de papier s’envola alors pour rejoindre les mains de Miss McGonagall alors que Madame Potter, elle, revenait à sa lecture.





100x100

Prénom et Nom :

Hermione Granger

Célébrité:

Michelle Fairley

Couleur des dialogues :

crimson

Feat. Prénom Nom :

@Ariana McGonagall & @Asen Koenig

Groupe :

pudding/baklavas








Revenir en haut Aller en bas
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyDim 14 Juil - 20:58


Le cœur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

Lorsque la jeune femme me fit savoir qu'elle me laissait le loisir de consulter les ouvrages, je la remerciais d'un signe de tête des plus polis. Pourtant, je n'allais pas me mentir, la voir s'éloigner fut pour moins comme un soulagement, comme une épine que l'on m'arrachait du pied, comme une épée de Damoclès qui s'enlevait d'au-dessus de ma tête, comme si cette dernière c'était retrouvée entre le marteau et l'enclume de je ne savais trop quels problèmes insurmontables. Du coin de l'oeil, je la regardais s'éloigner pour aller s'installer à ce qui semblait être sa table de travail où elle fut rejointe par l'élève qui l'avait interpellé, un peu plus top. La gamine sembla lui présenter un livre et la bibliothécaire sembla noter quelque chose dans un autre livre - un livre où je supposais qu'elle devait sans doute notifié les emprunts des livres de la bibliothèque, avec le titre et le nom de l'emprunteur. Ainsi donc, si les jeunes anglais, écossais, irlandais et islandais pouvaient bel et bien emprunter des livres comme j'avais cru le comprendre en arrivant, ils devaient tout de même le faire savoir à la personne en charge du lieu, en l’occurrence мисс McGonagall, avant de partir vaquer à leurs diverses occupations avec leur ouvrage au fond du sac. Bonne ou mauvaise idée, que cette drôle d’initiative? Sans doute bonne, si l'école de magie de Grande-Bretagne avait l'habitude de fonctionner comme ça et que les élèves avaient pris l'habitude de ce mode de fonctionnement. Pour moi, il était tout nouveau, complètement inconnu, il me paraissait donc bizarre, étrange, surréaliste, inenvisageable. Mais je décidais d'arrêter de me casser la tête avec ça pour m'en retourner à la lecture des titres des livres écrits dans la langue de Shakespeare sur les reliures. Je me retournais à cette tâche trop rapidement pour voir la bibliothécaire anglaise donner un bout de papier à l'élève. Si j'y avais prêté attention, sans doute que j'aurais fait le lien entre ce bout de papier et ma présence ici, mais comme ça n'avait pas été le cas...

Pris entre mes lectures et les quelques notes que je prenais de temps à autre, je finis par relever la tête, en sentant une présence, au-dessus de moi. Parmi les différents ouvrages que que Poudlard pouvaient contenir, entre autres boxes irlandaises diverses et autres arts martiaux celtico-irlandais (pour ne citer que ceux-ci), je mettais principalement arrêté sur des livres portant sur l'art du combat des Templiers et le bartitsu. La présence de мисс McGonagall à mes côtés me fit revenir sur terre et rappeler où j'étais.
 

▬ Je crois, oui, je vous en remercie. J'ai réussi a trouvé deux ou trois choses bien plus intéressantes que ce que j'aurais pu imaginer!

Lui dis-je, sincèrement. De part mon métier, j'avais forcément connaissance de certains sports en lien avec les arts martiaux, mais je connaissais surtout le maniement des armes et ce qui se faisait généralement dans l'Est de l'Europe que sur le reste du continent. J'avais certaines choses, à ce sujet, à Durmstrang, mais avoir la vision anglaise sur la chose n'était peut-être... pas si mal, dans le fond, si je puis dire. Avant de ne pouvoir m'empêcher de relever à la jeune femme ce qui m'avait intrigué, dès mon arrivée dans la pièce:
 

▬ C'est étrange, quand même, de pouvoir partir comme ça avec les ouvrages de la bibliothèque... On vous les rapporte tous tout le temps!?

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyVen 2 Aoû - 13:16
Après m’avoir dit qu’il trouvait son bonheur au sein de ma bibliothèque, le Bulgare me posa une question étonnante. Bien sûr qu’ils pouvaient emprunter, c’était là le principe même d’une bibliothèque non ? A croire que dans l’Est, le fonctionnement de ce genre de lieu était différent.

-Hé bien oui...La plupart des élèves connaissent et respectent les règles de l’emprunt. Ils ont le droit à suffisamment de temps pour lire les ouvrages qu’ils empruntent. Et s’ils n’ont pas eu assez de temps, ils peuvent me demander un délai supplémentaire. Ainsi ils me rapportent les livres quand ils n’en ont plus besoin.
Cela arrive qu’il y ait quelques retardataires et cela appel à une sanction. Mais dans tous les cas je récupère toujours les livres.

En tout cas depuis que j’étais à ce poste, je n’avais jamais eu de « séquestration de livre ». Bon il y avait toujours Edward qui avait des livres dans son bureau depuis maintenant deux ans, mais c’était une autre histoire…
Oh bien sûr, cela était déjà arrivé que des élèves me rendent un livre abîmé mais dans ce cas là je prenais le soin de le réparer si je le pouvais et l’élève se voyait retirer des points pour sa maison.

-Vous ne pouvez pas emprunter de livres par chez vous ? Lui-demandai je curieuse.

Je m’étais radoucie puisque j’avais eu confirmation de la direction du bien fondée de sa venue.
J’étais soulagée de ne pas avoir à faire à un danger potentiel.
Il y avait quelques livres étalé sur la table et je ne savais pas combien de temps il comptait rester au sein de l’école.

-Je ne sais pas si cela vous intéresse mais si vous le voulez, vous pouvez emprunter deux livres.

Normalement seuls les élèves pouvaient emprunter les ouvrages. Les adultes, hors personnel de Poudlard et professeurs des écoles, devaient avoir une autorisation de la part de la direction ou du ministère. Mais je voulais lui faire un geste car mon accueil n’avait pas été des plus chaleureux.
Et de toute façon, comme je le disais, les livres reviennent toujours à leur place.


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1136
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Une journée comme une autre ? 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5059
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyDim 1 Sep - 2:06




/!\ Attention /!\



Ce RP n’a pas reçue de réponse depuis 1 mois ou plus ! Il sera archivé et donc annulé d’ici le 15/09 sans réponse de votre part !

/!\ Au bout de 3 avertissements à la même personne (celle a qui c’est le tour de posté), la personne est mise en danger !










Revenir en haut Aller en bas
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyVen 6 Sep - 0:35


Le cœur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

Haussement de sourcils de ma part. Haussement de sourcils de perplexitude. Haussement de sourcils d'intérêt. Haussement de sourcils de curiosité - parce que oui, malgré son accueil digne d'un fossoyeur de cimetière de bas étage qui aurait sans doute aucun fait fuir n'importe qui, cette jeune femme et son étrange bibliothèque avaient réussi à piquer un tant soit peu ma curiosité, même si, pour un temps, encore, je garderais à l'égard de la McGonagall une certaine méfiance. Haussement de sourcils intrigué. Haussement de sourcils d'incertitude. Haussement de sourcils d’incompréhension. Ou, tout du moins, haussement de sourcils de celui qui n'est pas sûr d'avoir tout bien compris, d'avoir tout bien saisi.

L'explication donnée par la bouche cette bibliothécaire aux cheveux bruns et aux yeux de la même couleur que les miens et belle et bien reçue par mon appareil auditif avait été dite en anglais. La langue de Shakespeare n'était certes pas ma langue maternelle - elle était passée après le bulgare, le biélorusse et le russe -, mais je la comprenais suffisamment pour être capable de tenir une conversation sur le long terme et ce, malgré un accent des pays de l'Est s'entendant sans doute aucun pour qui sait écouter ou y prête suffisamment attention. Mais, malgré toute la bonne volonté du monde dont je pouvais - dont je voulais bien - faire preuve, j'avais toujours un peu de mal à bien saisir les subtilités du fonctionnement de la bibliothèque de l'école magique anglaise qui changeait quelque peu de celle de son homonyme des pays de l'Europe de l'Est, l'Institut magique bulgare...
Quand j'y étais scolarisé (à l'Institut pour sorciers Durmstrang, donc) et jusqu'à la fin de ma septième année, il y a une décennie à peine, je n'avais pas le souvenir que les livres pouvaient quitter le périmètre de la pièce dans laquelle ils étaient stockés. Cela était déjà, me semble-t-il, le cas du temps de mes parents et de leurs propres parents et il ne me semblait pas que mes jeunes frères et ma jeune sœur - cette dernière ayant terminé officiellement sa scolarité au début de l'été dernier avec la fin du Tournoi des Trois Sorciers où elle avait fait parti de la délégation représentant Durmsntrang en Ecosse - avaient eu le droit, l'autorisation, de faire autrement. Donc, que quelque part, dans le monde, dans une autre école magique - et peut-être même dans plusieurs autres, aussi, tiens!? Car si Poudlard permettait l'emprunt des livres de sa bibliothèque par ses élèves qui, du coup, les sortaient de cette pièce silencieuse, cela devait sans doute aucun être le cas d'autres institutions scolaires magiques de part le monde... -, l'on puisse le faire c'était quelque peu... comment pourrais-je dire? Incongru? Drôle? Ironique? Surprenant? Bizarre? Étrange? Le tout ou rien à la fois? Mais qu'est-ce qui pouvait être considéré comme étant le plus incongru, drôle, ironique, surprenant, bizarre et étrange entre le fait que les élèves puissent embarquer les manuscrits, livres relatant des faits historiques et autres légendes dans leurs dortoirs et le fait qu'ils les ramenaient tous à chaque fois, une fois la période d'emprunt terminé? Et une réponse, bien que très bonne et ayant répondu à ta question de base, ta question première, d'origine entraînait d'autres questions tout aussi diverses que variées:

→ qu'est-ce qui définissait la durée d'emprunt? La tête de l'élève? La grosseur du livre?
→ était-elle la même pour tout le monde, cette durée d'emprunt?
→ qui la décidait? La bibliothécaire seule? Ou d'un accord avec l'élève emprunteur?
→ comment la мисс McGonagall savait-elle qui avait pris quel livre? Et à quelle date?
→ les emprunts étaient-ils consignés dans un registre spécifique, avec le titre du livre, le nom de l'élève emprunteur, la date du premier jour de l'emprunt et celle à laquelle il doit être revenu sur les étagères de la bibliothèque?
→ quelle était le genre de sanction qui était infligée aux élèves ayant des retards quand au retour de leurs livres empruntés d'entre les murs de cette pièce sacré où régnait le calme, la sérénité, les murmures, ainsi que les bruits de pages se faisant tourner avec précaution et des plumes grattant des morceaux de parchemin pour garder avec soi des bouts de savoir?

Pour ma dernière interrogation, j’imaginais que oui car à moins qu'elle n'est une mémoire d'éléphant - c'est bien comme cela que l'on dit, n'est-ce pas!? -, la jeune femme devait bien s'amuser, si elle n'en avait pas, au vu du grand nombre d'élèves transitant au sein des trois institutions scolaires ayant participé au Tournoi des Trois Sorciers depuis le début de l'année scolaire et plus particulièrement ici même, à l'école de Grande-Bretagne, depuis le début de l'année scolaire précédente.

Il y avait tellement de questions qui se bousculaient, dans ma pauvre tête. Et dire que, à la base, j'étais venu ici uniquement dans l'optique de faire quelques recherches sur les arts martiaux vus par les sorciers de cette île aux multiples pays si loin et si proche à la fois du reste du continent européen que seul la Manche si bleue séparait. J'étais parti il y a de cela quelques heures de Cornelongue-en-Glace, en Bulgarie, pour les Higlands écossais si monotones avec l'optique dans apprendre, peut-être, un peu plus, sur les divers arts martiaux qui se pratiquaient et la vision qu'on en avait ailleurs... et j'allais retourner, dans la journée, je ne savais pas encore trop exactement quand, à mon point de départ en sachant le fonctionnement de la bibliothèque de l'école magique anglaise. Aidez-moi à trouver le rapport entre ses deux sujets autant à l'opposés que pouvaient l'être une Maledictus et un poussin provenant d'un élevage Moldu...!?
 

▬ Non. Tout du moins, les livres de la bibliothèque de Durmstrang ne quittaient pas la bibliothèque, du temps où j'y étudiais et je ne crois pas non plus que c'était le cas lorsque ma fratrie a été en âge d'aller y étudier à son tour... Ce qui est bien dommage, d'ailleurs, car certains ouvrages méritent que l'on prennent le temps de bien les étudier, quitte à pouvoir en avancer la lecture avant d'aller se coucher...

Répondis-je à sa question. J'avais des interrogations quand au fonctionnement de sa bibliothèque, moi, l'étranger sorti de nulle part, il était donc légitime qu'elle en est elle aussi et que je lui réponde autant que je pouvais. Savoir si oui ou non nous pouvions emprunter des livres de la bibliothèque n'était, en plus, pas un secret. Et si c'était le cas, je n'en avais pas connaissance et je n'en avais cure...!
 

▬ Cela serait fort aimable!

Répondis-je à sa proposition de me laisser emprunter deux livres. La proposition était, en effet, fort aimable, mais malgré ce qui me semblait être de la sincérité de la part de la bibliothécaire, je me doutais bien que cela ne devait pas être monnaie courante qu'un adulte venant de l'étranger, même s'il travaillait dans l'un des villages où se trouvait une école magique, comme c'était mon cas, puisse si facilement et régulièrement partir avec des manuels de bibliothèque.
 

▬ Du coup, mettons que je reparte avec deux livres: combien de temps aurais-je, avant de devoir vous les rendre?

Car si les élèves avaient des sanctions s'ils ne les rendaient pas à temps, je n'avais pas à faire exception à la règle. De plus, cela aurait été malvenu de ma part de ne pas les rendre dans les temps qui m'étaient impartis...!

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptySam 12 Oct - 13:11
A priori ma proposition l’intéressa. Etions-nous en train de repartir vers une relation des plus simples et plus normales entre une bibliothécaire et un visiteur ? Je l’espérais.

-Vous pouvez emprunter pour un mois. Je peux vous faire une autorisation spéciale, validée par la directrice. Je pense qu’elle ne verra là pas d’objection.
Évidemment, je compte sur vous pour me les ramener à temps.


Je savais où il travaillait, je n’aurai aucun mal à le retrouver s’il tardait trop à les ramener. Enfin si je devais aller les chercher moi même, je n’irai pas seule mais accompagnée...avec qui aucune idée pour le moment mais je trouverai bien quelqu’un qui serait d’accord pour aller faire un tour en pays bulgare.

-Sachez que si vous avez besoin d’un délai, il vous suffira de m’envoyer un hibou. Par contre, vous êtes responsable de ces livres, ainsi s’il venait que vous les perdiez ou que vous les abîmiez au point où ils seraient inutilisables, vous devrez nous payer les livres en question.

Evidemment, les mesures « punitives » d’un élève et d’un adulte étaient différentes. Les élèves perdaient des points dans leur maison et étaient soumis à des travaux d’intérêt général, tandis que les adultes devaient payer.
Je ne savais pas vraiment comment il allait prendre mes derniers dires. Mais autant être clair dès le début. Je ne doutais pas que c’était une personne responsable mais cela éviterait tout malentendu. Il ne pourrait pas dire qu’il n’était pas au courant.

-Je vous laisse le temps de lire encore, ou de chercher ceux qui vous intéressent.
N’hésitez pas à venir me voir à mon bureau quand vous aurez décidé des livres que vous voulez emprunter.


Sur ce, je m’en allai vaquer à mes occupations. J'aiguillai un élève qui me semblait un peu perdu dans les couloirs et rédigeai la note pour Mme Potter une fois installée à mon bureau.


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyDim 3 Nov - 19:46


Le cœur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

Un... mois!? Autant que ça!? C'est que la jeune мисс McGonagalle semblait on ne peut plus sérieuse. Elle n'avait aucune raison de ne pas l'être. Et si elle l'était, pourquoi? Elle aurait un drôle d'humour ou alors elle était dotée d'un sarcasme, voir d'une ironie, encore plus fin que le mien.
C'est qu'un mois, c'est tellement court, mais également tellement long. Court parce qu'en bossant presque six jours par semaine, trente jours, ça pouvait passer tellement vite, pour peu qu'on le voit passer. Je prends pour preuve la période entre début décembre et aujourd'hui que je n'avais pas vu passé, malgré les jours fériés et le fait que je n'étais pas rentré dans ma famille pour les fêtes. Long parce que lorsque l'on comparait la durée d'emprunts des livres de la bibliothèque de l’Institut magique des pays de l'Est Durmstrang s’avoisinant à zéro à celle de l'école de sorcellerie de Grande-Bretagne Poudlard qui était de quatre semaines, il y avait une sacrée différence. Ce n'était pas rien, tout de même.
 

▬ Assurément!

Approuvais-je, lorsqu'elle me fit remarquer qu'elle attendait de moi que je ramène les livres empruntés dans les temps. Je trouvais sa demande parfaitement logique et légitime. Je fis à nouveau silence, pour continuer de l'écouter dans un silence poli et intéressé. Au moins, la jeune femme était franche. Je ne pouvais pas le lui reprocher. J'appréciais, même, cette qualité qu'elle semblait avoir. Qu'elle demande le remboursement des livres en cas de dommages me semblait légitime, logique, voir même simplement normal. Devoir un remboursement devait lui éviter bien des dommages que pouvaient faire un élève trop irrespectueux, car quel jeune aurait envie d'utiliser son argent de poche - lorsqu'il en avait -, dans un livre qui ne serait même pas sa propriété? Pourtant, de mon côté, malgré mon travail, je n'avais nullement l'intention de les endommager, bien au contraire. J'avais bien l'intention de prendre soin des deux ouvrages de la même façon que je prenais soin des armes que j'avais à la boutique d'arts martiaux, de leur réception jusqu'à la vente. J'hochais positivement la tête pour lui signifier que j'avais compris et que j'étais d'accord avec les principes énoncés. Avais-je seulement le choix, de toute façon? C'était ça ou la jeune femme risquait fortement de me mettre dehors. Elle s'en retourna vaquer à ses occupations, alors que je me replongeais dans mes lectures et mes notes. Au bout d'un moment, ne sentent plus mes épaules et ma nuque étant devenue presque aussi raide que le pommeau d'une épée, je finis par me dire qu'il était peut-être temps pour moi de plier les voiles. Rangeant dans mon sac plume, encrier et parchemins, avant de remettre les livres à leur place, sur les différentes étagères. Chargeant mon sac sur mon épaule, j'attrapais les deux livres sur les arts martiaux celto-irlandais pour me diriger vers la table où était attablée.
 

▬ Je vous prendrais volontiers ces deux-là, моля.

Lui dis-je en lui déposant les deux ouvrages en face d'elle et un léger sourire.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Maya BeurkHistoria PactumMaya Beurk
Sombral
Exp : 11441
Points de vie (HP) : 2350
Baguette : 23 cm, bois de charme, épine du monstre de fleuve blanc
Photomaton : Une journée comme une autre ? Tumblr_lu3m9h0RMC1qzacjvo3_250
Célébrité : Alexis Bledel
Parchemins : 654
J'aime : 98
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyJeu 7 Nov - 16:32
Les heures défilèrent et je ne vis pas le temps passer. Entre les élèves, notamment les premières années qui étaient perdus dans cet espace, les autres qui avaient besoin de conseils, la gestion des emprunts et des retours, je n’avais pas eu le temps de chômer. J’en avais presque oublié le Bulgare jusqu’à ce qu’il vienne devant mon bureau, l’air beaucoup plus détendu qu’à notre rencontre. J’avais même le droit à un sourire. Autant dire qu’un simple sourire changeait radicalement le visage d’une personne. Et je n’avais pas du tout le même monsieur face à moi. J’en étais pour quelque chose. Je l’aurai accueilli avec un sourire, au lieu d’avoir la main sur la baguette, il aurait eu un comportement beaucoup plus ouvert dès la base...du moins c’est ce que je croyais.
Enfin bref, j’étais contente que cela se passe ainsi et qu’il ne m’en tienne pas plus rigueur.

Je lui fis un signe de tête en lui rendant son sourire afin d’accéder à sa demande. Je lui demandai de m’épeler son nom histoire de ne pas faire de faute d’orthographe ainsi que de remplir un parchemin pour prêt exceptionnel. C’était comme une sorte de contrat comme quoi il s’engageait à me retourner ces livres dans un délai d’un mois, et en bon état.
Ainsi j’avais un trace écrite de sa part. Même s’il me paraissait de bonne foi, je préférai faire correctement mon travail. Je ne pouvais lui accorder ma toute confiance lors d’une première rencontre.

-Voilà pour vous, lui dis je en lui tendant les livres.

Je vous revois donc dans un mois, ici même. Et ne vous inquiétez pas, je serai plus accueillante cette fois-ci.

Ma façon à moi de m’excuser face à ce Monsieur qui était venu simplement par curiosité et pour se cultiver.


'Cause your amazing, just the way you are !  bizcoeur
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t5314-maya-beurk https://www.historia-pactum.com/t5315-maya-beurk-o-pas-encore-de-classe#135428 https://www.historia-pactum.com/t5316-maya-beurk#135430
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37139
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Une journée comme une autre ? Goule_10
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4846
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? EmptyJeu 21 Nov - 19:13


Le cœur des hommes est une bibliothèque où s'alignent les romans tragiques, les idylles, les livres gais et aussi quelques livres légers : une bibliothèque rangée sans ordre apparent, mais complète. ▬ Henri Duvernois

Des sourires qui s'échangent, alors que la jeune мисс McGonagall commence à retranscrire dans son livre les titres des deux livres. C'est drôle comme un sourire peut radicalement changer une personne en lui donnant un air plus sympathique.
 

▬ Koenig: K.O.E.N.I.G.; Asen: A.S.E.N.

Lui épelais-je en faisant disparaître les deux ouvrages dans mon sac, au milieu du reste de mes affaires, alors que la bibliothécaire inscrivais mon nom dans son livre, aux côtés de mes achats pour les quatre prochaines semaines.
 

▬ J'espère bien ou je risque de prendre peur.

Lui dis-je, mon sourire toujours aux lèvres. Pas qu'elle me faisait peur, certes, et j'avais parfaitement compris que c'était sa façon à elle de présenter ses excuses. Mais étant du genre à utiliser l'ironie, le sarcasme et le second degrés, utiliser autre chose m'étais parfois difficile. Pourtant, les excuses étaient acceptées: c'était ma façon à moi de passer au-dessus.
 

▬ Sur ce, je vous souhaite une bonne fin de journée, мисс McGonagall. Et merci de votre aide pour palier à ma curiosité.

Lui dis-je en guise de salutations, avant de prendre la direction de la sortie de la bibliothèque. Je retrouvais tant bien que mal mon chemin vers la sortie de l'école de magie du pays de Shakespeare - foutus escaliers n'en faisant qu'à leur tête! - pour pouvoir prendre le portail qui me mènerait de son parc à celui de l'Institut de magie Durmstrang. De l'Institut de Bulgarie je pus rejoindre sans problème la boutique d'arts martiaux de Cornelongue-en-Glace, en contre-bas. Je me décidais à faire la distance qui me séparait du village magique à pied, avant de finalement passer la porte de ma boutique où Kiril était toujours, telle une vieille gargouille veillant jalousement sur sa boutique, ses vendeurs, ses clients et ses armes. "Alors!?" Qu'il me demande, sourcil froncé, en se tournant vers moi en entendant le tintement de la clochette de l'entrée. Je vais ranger mon sac à sa place, dans l'arrière-boutique, avant d'aller m'asseoir à côté de mon vieux collègue et de lui raconter mes trouvailles de la journée...

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Une journée comme une autre ? Empty
MessageSujet: Re: Une journée comme une autre ?   Une journée comme une autre ? Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Une journée comme une autre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)
» [UPTOBOX] Elle voit des nains partout ! [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Une journee en enfer [DVDRiP]Action

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-