RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Anneau10

Partagez
 

 It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptySam 3 Déc - 14:50
It's a matter of time before we all run out
Nous avons réussi à trouver un créneau, avec Seth, pour nous retrouver et réviser ensemble. C'est une vieille habitude, que nous avons depuis la moitié de notre première année, même si maintenant, les cours que nous avons en commun sont plus que limités. Nous n'avons pas du tout choisi les mêmes matières, et c'est normal. À vrai dire, je vois mal Seth devenir naturaliste, et je me vois difficilement devenir briseuse de maléfices... et ces deux métiers demandent des compétences totalement différentes. Il ne nous reste plus que deux matières en commun : sortilège et potion. Et aujourd'hui, ce sont les sortilèges que nous avons décidé de réviser, en nous donnant rendez-vous dans une salle de classe désaffectée. Nous y serons tranquille, et nous pourrons y faire du bruit, contrairement à la bibliothèque qui me semble parfaitement inadaptée au travail en groupe. Comment peut-on avancer à plusieurs sur un travail quand on ne peut pas en discuter ? Absurde...

Je me surprends à rester un long moment devant mon armoire. Aucun de mes vêtements ne me semblent suffisamment beaux, et je soupire légèrement. Finalement, j'opte pour une petite robe d'hiver en laine, orange et un peu courte, à laquelle j'ajoute une ceinture jaune et noire, en essayant de mettre le peu de poitrine que j'ai en valeur. Je ne sais même pas pourquoi je fais ça, mais j'essaie de ne pas trop y penser. Aujourd'hui, j'ai envie que Seth me trouve jolie, de toute façon... Alors je pousse le vice un peu plus loin, et je prend le temps de me maquiller, et de me faire une jolie coiffure. En me regardant dans le miroir, je me fais la réflexion que je n'ai pas du tout l'air d'aller à une séance de révision : j'ai plutôt l'air de me rendre à un rendez-vous, ou à une soirée. Mais je me trouve plutôt jolie, et un petit sourire satisfait étire mes lèvres, se fanant à la seconde où je m’aperçois que j'ai déjà plus de vingt minutes de retard. Hadès vient se frotter contre mes jambes, et j'ai juste le réflexe de l'attraper et d'attraper mon sac, avant de sortir de ma salle commune et de monter les escaliers pour courir jusqu'à la salle où je dois rejoindre Seth, en manquant plusieurs fois de me tordre la cheville à cause des talons que je porte – et avec lesquels je sais à peine marcher, soit dit en passant.

C'est essoufflée, avec un Hadès qui a l'air de ne pas trop comprendre ce qui vient de se passer dans les bras, et 30 minutes de retard que j'arrive pour notre séance de révision. Je laisse mon chat descendre, et je le vois aller se réfugier près de Seth. Quant à moi, je rougis légèrement en me rappelant la façon dont je suis habillée, coiffée et maquillée, et je me sens un peu plus stupide que belle, maintenant que je suis face à lui. « Euhm... Pardon pour le retard. J'ai eu... un contre-temps. On s'y mets ? » Je fuis son regard, en m'installant par terre pour sortir mes livres de sortilèges et mes cours, à côté desquels je pose ma baguette. Avant de tirer un peu sur ma robe, dans l'espoir qu'elle devienne moins courte. « On a pas mal de boulot, et j'ai... des choses à faire, après... alors, on va essayer de travailler vite, d'accord ? Ce sera fait, comme ça. » Et ça m'évitera de me sentir mal à l'aise trop longtemps. Je ne comprends même pas ce qui m'a pris d'avoir voulu m'habiller comme ça. Avant de sortir de ma salle commune, je me trouvais mignonne, et jolie. Face à Seth, je me trouve plutôt provocante et idiote.

En soi, je crois que je voudrais être partout, sauf ici, actuellement.  
code by lizzou × gifs by tumblr


Dernière édition par Patience Antwoord le Sam 3 Déc - 21:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptySam 3 Déc - 15:26
it’s a matter of time before we all run out
patience x seth
Je regarde les aiguilles avancer sur l’horloge en tripotant ma baguette, sans réussir à faire quoique ce soit d’autre qu’attendre l’heure où je suis censé rejoindre Patience. Je suis ridicule, mon dieu. Et puis pourquoi est ce que j’attends comme un abruti, déjà ? Je pourrais faire quelque chose. Je dois avoir quelque chose à faire.  Je ne vois pas pourquoi je devrais arriver à l’heure, ce n’est pas comme si c’était dans mes habitudes. Oui, après tout, elle ne s’attendra pas à ce que je sois à l’heure, donc ce serait louche que je le sois. Et je veux paraître tout sauf louche. Et puis … mais qu’est ce que je dis bordel ? La ferme Seth. L’aiguille commence à me rendre fou, et je finis par juste me réfugier dans la salle de bain pour me laver et me préparer rapidement à sortir de ma chambre avant de prendre la direction du lieu de rendez-vous. De toute façon, à l’heure ou pas, tout le monde s’en fout. On va juste réviser des sortilèges, ce n’est pas comme si c’était un rendez-vous amoureux. Ah. Un rendez-vous amoureux. Très drôle, Seth, vraiment. Abruti.

Conclusion, j’ai pratiquement vingt minutes d’avance. Je me déteste tellement. Avec un soupir dépité, j’entreprends de lire le livre de sortilèges pour passer le temps. Et le temps passe lentement, c’est le cas de le dire. Surtout que l’heure finit par passer, et qu’il n’y a toujours aucun signe de vie de Patience. On avait bien dit qu’on se retrouvait à cette heure là, hein ? Oui. Ben oui. L’impatience monte peu à peu, pendant que les aiguilles semblent ralentir pour se moquer, et je commence à avoir le sentiment de m’être fait poser un lapin pour des révisions, avant de sentir une chaleur familière près de ma main. Mon regard se pose sur Hadès, et je gratouille ses oreilles en me redressant de la table sur laquelle j’avais fini par m’allonger. « Ah ben c’est pas trop tôt putain t’étais … » où ? Non. Morte ? Non. Je. Euh. Quelque chose a changé. Je sens mes yeux parcourir chaque détail de son visage et de son corps pendant qu’elle parle, et comprends à peine ce qu’elle me dit. Et à chaque fois qu’elle bouge un peu, mon regard se repose sur elle. Elle est différente. Je déglutis un peu, en m’installant à côté d’elle, et cette fois, j’entends clairement ce qu’elle me dit. Ah ben si c’est une corvée, autant le dire, hein. Je grommelle un « Tant mieux. » aigri en installant mon livre et ma baguette à mon tour. Après tout, c’est probablement pour le mieux, parce que je n’ai pas très envie de me sentir aussi perturbé longtemps. Surtout sans comprendre pourquoi.

« Bon du coup, on a vu toute cette catégorie là, donc il nous reste celle-là, là, pour maintenant. J’ai lu vite fait pendant que je t’attendais, c’est plutôt basique, je crois. Sauf ces trois là, ils ont l’air chiant, mais celui … celui là je crois, c’est pour les plantes, donc bon courage avec ça, hein. Et puis … tu … Bon, tu veux pas arrêter de me montrer tes seins ? Redresse toi un peu, je sais pas, c’est perturbant. » Non mais c’est vrai, c’est bien mignon de lire un livre, mais mon regard est attiré par ça, vu que c’est sous mon nez. Je suis humain, après tout. Ah mais. C’est ça qui est bizarre. Je fronce un peu les sourcils, en repassant mon regard sur son visage maquillé, ses cheveux coiffés, et sa tenue travaillée. Pourquoi est ce qu’elle s’est faite aussi jolie ? C’est rare qu’elle se fasse aussi belle. Je baisse les yeux sur mes vêtements attrapés à la va-vite et froissés, réalise que je ne dois même pas être coiffé, et fronce un peu plus les sourcils. Pourquoi faire des efforts pour réviser des sortilèges ? « Pourquoi t’es habillée en fille ? » Ce n’était peut être pas la meilleure manière de dire ça. Mais c’est plus ou moins ça, après tout. Elle est beaucoup trop jolie. Elle est toujours jolie, mais on apprend à ne plus trop y faire attention, à force. Comment voulez-vous que je n’y fasse pas attention, là ? Sans réussir à détacher mon regard d’elle, je me traite de nouveau d’abruti, avant de rejeter la faute sur la libido adolescente. Après tout, c’est plus simple comme ça.
electric bird.



Dernière édition par Seth Barnes le Sam 3 Déc - 23:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptySam 3 Déc - 23:06
It's a matter of time before we all run out
Au moins, l'ambiance de notre session de révision est posée : elle sera gênante. Non, mais pauvre cruche que je fais, parfois... Au moins, je le perturbe un peu, même s'il a actuellement plus l'air d'un loir qu'on vient de réveiller et qui se demande ce qu'il fiche là. Ce n'est pas grave. Et pourquoi ça le serait, hein, de toute façon ? Nous sommes là pour réviser, et j'ai simplement eu envie de prendre un peu soin de moi. Oui, voilà, c'est ça. Ça ne va pas plus loin que ça. Je n'attends pas du tout qu'il me trouve jolie et qu'il me le dise, ce serait ridiculement pathétique... et puis, à quoi ça m'avancerait, au juste ? À rien du tout, je le sais bien. Les sortilèges. C'est là-dessus que je dois me concentrer. Pas sur Seth qui s'installe à côté de moi, ni sur le fait que même sans faire le moindre effort, il est l'homme le plus beau que j'ai vu de toute ma vie. Je sens un peu d'aigreur quand il répond au fait que je veux aller vite pour cette révision, et je réprime un sourire. Ce n'est pas que je n'aime pas passer du temps avec lui, ça se saurait si c'était le cas. C'est... Je ne sais même pas. Et je ne veux pas y penser. D'ailleurs, il reprend la parole, et je me force à écouter attentivement ce qu'il dit.

Et ça commence réellement bien. Il a l'air bien parti pour qu'on puisse réviser efficacement, il a même déjà fait le tour du bouquin, et je me détends un peu. Jusqu'à ce qu'il parle de mes seins. De. Mes. Seins. Le tact, ça n'a jamais été le fort de Seth. Mais là, il bat des records internationaux, et je ne peux qu'ouvrir et refermer la bouche, en remontant un peu mon décolleté en grommelant « Par... Pardon. » ; j'ai envie de me cacher. J'ai très sincèrement envie de me cacher. Je ne peux même pas remonter mes jambes contre ma poitrine, étant donné la longueur – ou plutôt le manque de longueur – de ma robe. Et je rougis un peu, et ça ne s'arrange pas quand je le vois me détailler. « Mais arrête de faire ça ! » dis-je, en plantant mon regard sur le livre pour ne pas voir qu'il me regarde. « Pourquoi t’es habillée en fille ? » Oh, charmant... Je fronce un peu les sourcils, en posant mon doigt au hasard sur un sort. « On devrait s’entraîner sur celui-ci, il a l'air complexe, et ce serait bien de le réussir au moins une fois. » J'essaie clairement de faire comme si je n'avais pas entendu sa question, mais son regard bien trop insistant me fait relever le regard sur lui. Et me force à tirer à la fois sur le bas et sur le haut de ma robe.

« Mais... Tu m'énerves, à la fin ! Tu voudrais pas simplement te concentrer sur le travail qu'on a à faire ? On a nos aspics à la fin de l'année, je te signale ! Et puis... Et puis... J'ai le droit de m'habiller comme je veux. Je te signale que ça plaît à certaines personnes, même si le fait que je puisse "m'habiller en fille", comme tu dis, a l'air de t'étonner à ce point. J'ai peut-être un rencard après notre séance de révision, t'en sais rien. C'est peut-être pour ça que je suis pressée de finir ! Ce sont des choses qui se font, quand on a 17 ans, tu sais. » Je croise les bras. Voilà. Bien sûr, rien de ce que je dis n'est vrai. Je ne sais même pas ce que je cherche à faire. Le rendre jaloux ? Oui, probablement. Sinon, je n'aurais pas pris la peine d'inventer un mensonge pareil. « C'est bon, ta curiosité est satisfaite ? On peut se mettre au travail, maintenant ? » Je bouge un peu nerveusement la jambe, en prenant soin de regarder partout, sauf en direction de Seth. En m'insultant mentalement, d'ailleurs. Parce que je sais parfaitement d'avance qu'il ne va absolument pas apprécier ce que je viens de dire.  
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyDim 4 Déc - 0:44
it’s a matter of time before we all run out
patience x seth
Je ne crois pas que ce soit simplement la libido. Je veux dire, ça joue, certes, mais si ce n’était que ça, ce serait des images de cet été, qui me viendraient. Pas le simple fait qu’elle est jolie. Parce que c’est ironiquement pur, comme beauté. Je ne crois pas que j’aie déjà vu quelque chose de si beau. Pas dans ce sens non sexuel, en tout cas. C’est étrange. Ca doit être parce que je la connais depuis longtemps. Oui, probablement. Qu’est ce que ça pourrait être d’autre, de toute façon ? De l’amour ? Oh la ferme, Seth. C’est ridicule. Elle est juste jolie, et elle porte des vêtements qui dévoilent trop son corps, et elle s’est faite belle, c’est tout. Elle rougit en essayant de se cacher, et j’essaie de détourner le regard pour lui éviter cette gêne, mais mes yeux ne suivent pas mon envie. J’ai l’impression d’être un gros pervers. Elle me reprend, et ignore mes prochaines paroles en repartant sur le sujet initial, qui ne m’intéresse clairement absolument plus. « Oui ben désolé, t’es jolie aussi, j’y peux rien moi si t’attires mon regard, tu vas pas râler en plus. » La ferme Seth, bordel. Réfléchir avant de parler. Il faut réfléchir avant de parler. Je devrais le savoir, à force.

Elle reprend la parole, et ça a au moins le mérite de remonter mon regard sur son visage. Mais quand j’ouvre la bouche pour dire que personne n’en a rien à foutre des aspics, ce qu’elle dit me la fait refermer aussitôt pour serrer la mâchoire. Ah. « Ah ben tu commences déjà à négliger tes études pour un rencard, c’est du joli. » Ma voix était beaucoup trop froide. Et … vraiment, Seth, les études ? T’aurais pas pu trouver une autre manière de sous-entendre « moi » que les études ? C’est ridicule. Et puis pourquoi je suis énervé, déjà ? Une boule de jalousie s’est bloquée dans ma gorge, et j’enfouis mes poings serrés dans mes poches pour éviter de m’énerver contre Patience. Après tout, elle n’a rien fait de mal. C’est vrai, je suppose, c’est des choses qu’on fait quand on a 17 ans, les rencards. Elle a tout à fait le droit de le faire. Et puis c’est peut être quelqu’un de bien. Voilà, oui. Il ou elle la rendra peut être heureuse. J’aurais le droit de m’énerver que si ce n’est pas le cas. Il vaut mieux que je la ferme, du coup. C’est pour le mieux. « Tu pourrais pas juste caler tes rencards le soir, les baiser la nuit, et venir à l’heure aux trucs le lendemain, comme les gens censés, hein ? Je t’apprendrai, va. » J’avais dit la ferme. Et puis ça m’avance à quoi, ça, hein, cerveau débile ? Comme si venger la jalousie par la jalousie était possible. Elle a aucune raison d’être jalouse de ça. Abruti.

« Du coup, il faut faire un mouvement circulaire avec la baguette, et faire comme si on la plantait dans le bide de quelqu’un après. Mais avec beaucoup d’insistance quoi. Mais j’arrive pas à prononcer ça. » C’est ridicule, ce qu’on fait. Retourner sur le sujet des sortilèges dès que la conversation ne nous plaît pas. On dirait des gamins. Bon. Seth, prend sur toi. « Du coup, qui est l’heureux ou l’heureuse élu/e ? Je connais ? » Bon, pour le ton de voix naturel, c’est pas encore ça, parce que je crois qu’on entend que ça m’arrache la gorge. Il faudrait vraiment que j’apprenne à cacher la jalousie, c’est tout de même un comble que ce soit le seul truc qui transparait tout le temps. Enfin. Pas la jalousie. Il faudrait que je sois amoureux pour être jaloux, je suppose. Donc non. C’est juste la peur qu’elle soit blessée. Voilà. Oui, c’est tout. Bien sûr que c’est tout.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyVen 9 Déc - 15:30
It's a matter of time before we all run out
« Oui ben désolé, t’es jolie aussi, j’y peux rien moi si t’attires mon regard, tu vas pas râler en plus. » Il a probablement simplement envie de faire l'amour avec quelqu'un. Il doit être en manque. Et ça m'agace, alors je balance un sujet casse-gueule. Je pense que j'aurais dû me taire, au lieu d'inventer un mensonge. Moi, avoir un rencard... Bien sûr, il y a certaines personnes que je ne peux pas m'empêcher de trouver attirantes, c'est normal. Comme Lyra, par exemple. Mais de là à ce que moi, Grace Patience Hope Antwoord, ai un rencard, je crois qu'il y a encore pas mal de chemin. Déjà, parce que ça ne m'intéresse pas vraiment. Ensuite, parce que... parce que ce n'est pas le genre de trucs faits pour moi. Et que je suis bien trop stressée par les aspics. Oui, voilà. Il n'y a pas d'autres raisons que tout ça. Et surtout pas une raison qui s'appelle Seth Barnes. Il n'y a aucune raison pour qu'il soit une raison m'empêchant d'avoir un quelconque rencard. Je veux dire, il est mon meilleur ami. C'est tout. Les choses ont été très claires, cet été. On a fait une bêtise, on est juste amis, on ne sera jamais plus. Je l'ai très clairement saisi. Et puis, je ne voudrais pas plus, de toute façon. Ce serait bizarre, non ? Après tellement d'années d'amitié, basculer subitement sur une histoire d'amour, ce serait étrange. Personne ne fait ça. Les amitiés doivent rester des amitiés. Je crois. Et de toute façon, je n'ai pas le choix. Il n'est pas amoureux de moi. Alors même dans l'hypothèse où moi, je le serai, il ne pourrait rien se passer. Il finira par se trouver une jolie fille, par construire quelque chose avec elle, par tomber amoureux... et cette simple pensée me fait serrer la mâchoire sans que je ne m'en rende bien compte.

C'est sa voix qui me fait sortir de ce tourbillon de pensées. « Ah ben tu commences déjà à négliger tes études pour un rencard, c’est du joli. » Je ne comprend pas pourquoi il me parle aussi froidement, et je me mordille la lèvre en haussant les épaules et en faisant semblant de me concentrer sur le livre. J'ai envie de lui hurler que je n'ai pas de rencard et que je n'en veux pas. Mais c'est peut-être bien qu'il pense que j'ai une vie, en dehors de lui, après tout. Alors, je me contente de me taire, de ne rien répondre. De toute façon, je sais juste que ce qui l'embête, dans cette histoire, c'est l'idée que je puisse faire passer quelque chose avant lui. C'est tout. J'espère sincèrement que cette conversation va s'arrêter là, je me sens de moins en moins à l'aise. En réalité, j'ai même juste envie de me sauver en courant de cette salle. L'ambiance est étouffante, elle me prend à la gorge et j'ai la sensation qu'elle va finir par me faire suffoquer. Mais comme si mon corps n'était pas d'accord avec mes pensées, je reste obstinément assise à côté de Seth, sans réussir une seule seconde à le regarder. Et quand il reprend la parole, c'est mes poings qui se serrent sans que je ne le réalise vraiment. « … je t'apprendrai, va. » Je plante mon regard sur lui, quelques secondes. Juste quelques secondes qui peuvent suffire à ce qu'il voit que mon regard a totalement changé, que de la colère s'est glissé là, avant que je ne rebaisse les yeux. « C'est sûr, niveau coup d'un soir, tu t'y connais. Mais tes leçons ne m'intéressent pas. » Mon ton s'est fait terriblement froid. Je n'ai même pas reconnu ma propre voix, et je déglutis discrètement. Ce n'est pas de la jalousie, n'est ce pas ? Ce serait ridicule, d'être jaloux. Il a le droit, après tout, d'avoir des conquêtes, c'est normal. Je suppose. Alors pourquoi ça me serre autant le cœur, lorsque je l'imagine dans les bras de quelqu'un d'autre ? Pourquoi ça me met autant en colère, quand je l'imagine coucher avec d'autres personnes ?

Je n'écoute même pas ce qu'il dit. Je sais vaguement qu'il parle du sort qu'on essaie de travailler, mais je ne suis clairement pas concentrée. Dans ma tête, ça doit déjà bien faire une dizaine de fois que je l'ai insulté, et que je lui ai dis d'aller se faire voir : je suis bien contente que mes pensées ne sortent pas de ma bouche. « Du coup, qui est l’heureux ou l’heureuse élu/e ? Je connais ? » Je soupire, plus sincèrement que prévu. Mais quel abruti ! Et puis, c'était quoi, ça ? De la jalousie ? Non, ça n'aurait aucun sens. Actuellement, je me retrouve face à un choix cornélien. Lui dire la vérité, ou mentir et voir s'il est vraiment jaloux. Je ne sais pas exactement à quoi ça m'avancerait, mais c'est pourtant la deuxième solution qui vient se glisser entre mes lèvres avant même que j'ai eu le temps d'y penser. « Non, tu ne le connais pas. C'est un Gryffondor de sixième année. Et je ne te dirai pas son nom, ça ne te regarde pas. Et on a déjà eu plusieurs rencards. En fait, on peut même presque dire qu'on est en couple. Mais on apprécie d'être discrets, voilà. » Niveau mensonge, j'en arrive à une extrémité qui me déplaît. Et pourtant, je me surprend à ajouter : « Et je n'ai pas besoin de tes conseils pour savoir quand et comment je dois faire l'amour avec lui. Crois-moi, on se débrouille très bien tous seuls sur ce point. » J'en fais trop. Bien sûr que j'en fais trop. Pourtant, on pourrait jurer que je dis la vérité, tellement j'ai l'air sûre de ce que je raconte. Je ne sais même plus si je cherche à le rendre jaloux ou à le blesser, actuellement. Tout ce que je veux, c'est qu'il réagisse, de toute façon...  
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyMer 14 Déc - 1:05
it’s a matter of time before we all run out
patience x seth
Je sens son regard sur moi, et un frisson me parcoure l’échine. Je n’ai même pas besoin de relever les yeux sur elle pour savoir qu’elle n’a pas apprécié ma remarque, et presque inconsciemment, je me décale à peine, le plus discrètement possible, pour être moins collé à elle, moins en danger. Stupide réflexe. Mais au fond, quelque part, cette colère apaise un peu la boule dans mon estomac. Parce que mes mots ont eu un impact, au moins. Elle n’a pas juste haussé les épaules. Quelque part, ça avait de l’importance. Et quelque part, ça l’a blessée, que je dise ça. Et tout en ayant conscience que c’est horrible d’être content de l’avoir blessée, même un petit peu, un petit goût de vengeance agréable s’installe dans ma bouche. Je suis vraiment un très gros con. « … Mais tes leçons ne m’intéressent pas. » Je hausse les épaules, comme pour dire « je proposais juste », alors qu’un nouveau frisson me parcoure. Ce ton de voix est nouveau, je crois. Et pas très rassurant. Je ferme les yeux, une milliseconde, le temps de me traiter d’idiot, parce que ce serait ridicule d’avoir peur de Patience. Patience ne ferait pas de mal à une mouche. Et c’est ma meilleure amie. C’est absurde. Calme-toi, abruti. Je reprends la parole, pour changer de sujet, comme si ça pouvait sauver les meubles, mais me rattrape vite. Après tout, qui suis-je pour lui reprocher d’avoir un rencard, hein ? Il fallait bien s’y attendre. Des centaines de personnes doivent déjà lui en avoir proposé. Mon job de meilleur ami c’est de l’écouter en parler, je suppose. Oui voilà. Et puis ça ne me fait rien de toute façon. Absolument rien.

Elle rouvre la bouche, et je replante mon regard sur le livre de sortilège pour me composer le visage le plus neutre possible. Un rictus moqueur m’échappe à « Gryffondor », qui s’efface au « ça ne te regarde pas » aussi vite qu’il était arrivé. C’est le « en couple », le coup fatal, je crois. Je sens mon estomac se retourner, presque littéralement, si brutalement que mon cœur fait un bond douloureux dans ma poitrine. Elle dit autre chose, mais sa voix me paraît trop lointaine pour que je la comprenne. Mes yeux se sont fermés, et j’ai la vague impression que mes mains se sont mises à trembler légèrement. Je ne sais même plus si c’est de la colère ou juste du choc. Je ne sais pas vraiment ce que je pense, en fait, même. Pourquoi je me sens mal ? J’ai envie de vomir. Ou de hurler. Ou de pleurer. Non, pas de pleurer. Non. Certainement pas. Non. Ma mâchoire se serre, comme si elle ne savait pas comment réagir autrement, et je me relève le plus subitement du monde pour m’éloigner, parce que j’ai bien conscience que si je reste à côté d’elle, je vais la frapper. Et je me suis juré de ne jamais frapper Patience. « Je suis ravi de l’apprendre. » Ma voix tremble. Rattrape toi Seth, sois pas débile, t’es pas énervé parce qu’elle est en couple, ce serait ridicule, t’as aucun droit de l’être. « … Maintenant. Je suis ravi de l’apprendre juste maintenant. » Oui, voilà. C’est probablement pour ça que j’ai l’impression que mon propre œsophage essaie de m’étouffer. Il n’y a aucune autre explication possible. « Je suis pas censé être ton meilleur ami ? Je suis pas censé être la personne à qui tu parles de ce genre de choses ? Hein ? Noooon, ben non, je suis juste là pour réviser des sortilèges entre deux rencards et te tenir compagnie quand il est pas là, c’est ça ? T’aurais pu me le dire, Pat. T’aurais dû me le dire. » Ma voix s’élevait en cris, mais elle a cassé à la fin. Comme si j’allais pleu… non.

Je ferme les yeux quelques secondes, le temps de retrouver un semblant de calme, pour pouvoir au moins prétendre que tout ça ne m’atteint pas. De toute façon, cette fois c’est clair, ça m’atteint. Et ça, c’est pas juste se sentir blessé parce qu’elle ne me fait pas assez confiance. Même moi, je ne peux pas me faire croire ça. J’ai l’impression que mon cœur se presse lui-même pour se vider de tout ça, parce qu’il s’est enfin rendu compte en même temps que moi que je réagissais comme ça parce que dans un monde idéal, ça aurait été moi, le type qu’elle avait tant envie de retrouver qu’elle en délaissait ses aspics. Mais ce n’est pas le cas. Et ça ne sera jamais le cas. Parce qu’elle pourrait avoir un dieu, si elle le voulait seulement, et que moi je suis … Je rouvre les yeux, maintenant que mon visage est composé, et prend un petit sourire d’excuse en venant me rasseoir à côté d’elle. Je n’ai pas le droit de réagir comme ça. Elle mérite le bonheur plus que n’importe qui. « Je … pardon. Ca m’a … ça m’a surpris. Je … Je me suis toujours dit que je serai la première personne au courant, si ce genre de choses t’arrivait, et … Du coup vu que je l’ai pas vu venir j’ai … Désolé. Tu peux m’en parler, tu sais ? Enfin, tu sais bien que je le dirai à personne si vous avez décidés d’être discrets. Je peux … je peux juste t’écouter si tu veux, quoi. » Non, je peux pas. Ca fait trop mal. Mais je peux faire semblant que ça ne fait pas mal, je suppose que c’est déjà ça.

electric bird.

.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyLun 2 Jan - 22:16
It's a matter of time before we all run out
Je voulais le faire réagir, je voulais voir s'il était jaloux... mais pas à ce point. Je ne voulais pas le blesser. Et même s'il essaie de faire bonne figure, de contrôler sa voix, de contrôler son expression faciale, même s'il essaie, je vois bien que je viens de lui faire du mal. Je suis allée trop loin dans mon mensonge, et c'est une petite boule qui se forme dans ma gorge. Pourquoi je suis parfois si idiote ? Pourquoi je ne lui dis pas la vérité ? Pourquoi je joue à ce jeu débile alors que ça ne me ressemble pas ? Je sursaute lorsqu'il parle, lorsque sa voix monte, et ma gorge se noue davantage, brutalement, lorsque j'entends sa voix se casser. Je ne veux pas qu'il pleure. Je ne veux pas faire pleurer qui que ce soit ; surtout pas lui. Je veux qu'il soit heureux, lui. Je veux qu'il passe tout son temps à sourire. Je veux qu'il me taquine, comme il fait tout le temps, qu'il me dise que je suis débile parce que j'aime trop les autres... mais je ne veux pas qu'il pleure.

Pas à cause d'un mensonge. Pas à cause de moi. Je suis figée sur place, littéralement, incapable de parler, incapable de lâcher un seul son. Ma gorge est trop serrée pour ça. Je dois me retenir de pleurer, moi aussi. Parce que je m'en veux de lui avoir fait du mal. Parce que je ne veux pas lui avoir fait du mal aussi bêtement, sur quelque chose d'irréel. Je ne sais pas s'il est jaloux ou blessé, ou les deux. Je m'en fiche. Je veux juste le voir sourire, je veux qu'il ne soit ni l'un, ni l'autre. Je ne veux plus ressentir chez lui ce que je ressens actuellement. Je m'en fiche qu'il ne soit pas amoureux de moi. Tant qu'il est heureux. C'est tout ce que je veux. Il s'est déplacé, il n'est plus à côté de moi. Et moi, pauvre idiote, je reste assise exactement à la même place, à fixer le sol comme s'il allait subitement me donner une solution à cette situation.

Je n'arrive pas à relever la tête. Et quand je le sens se rasseoir à côté de moi, je sens mes mains qui se mettent à trembler, et ma gorge qui se resserre d'un cran. Je fais tout ce que je peux pour ne pas pleurer, mais c'est compliqué. Parce que je lui ai fais du mal ; et ça, je ne me le pardonnerai jamais. Et quand il parle, je déglutis. Il voudrait que je lui parle de quelque chose de faux, et je ne veux plus jamais lui mentir. Jamais, de toute ma vie. Je ne veux pas lui avouer la vérité non plus, mais je ne mentirai plus à Seth. Alors, pour toute réponse, je relève le regard sur lui, les larmes bien ancrées dans mes yeux, menaçant à tout moment de couler sur mes joues, et je l'enlace comme je n'ai jamais enlacé personne de toute ma vie, presque désespéramment.

Forcément, les sanglots suivent cette accolade beaucoup trop sincère, et je cache mon visage dans son cou en pleurant comme une enfant. Je ne suis pas aussi forte que lui, moi. Je ne suis pas capable de retenir mes émotions aussi bien que lui. Je ne sais pas faire semblant, et je ne sais pas prendre sur moi. « Je suis... dé... désolée... » que j'arrive à balbutier maladroitement, en le serrant encore plus contre moi. Même s'il le voulait, il ne pourrait pas réussir à me décrocher de là, alors que mon corps se secoue de sanglots que je ne contrôle absolument pas. « Je vou... Je voulais pas... te faire... du mal... pardon... c'est pas vrai... je suis avec... avec personne... et je veux pas... et j'ai même pas de ren... rencard... je voulais... juste que tu me... que tu me trouves jolie... c'est tout... mais je suis juste... ridicule... et après... j'ai menti... je sais pas pourquoi... pardon... » Je cache un peu plus mon visage contre lui. Je ne veux pas qu'il me voit pleurer.

Saloperie d'émotivité à deux balles ; sentiments, je vous hais.  
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyLun 2 Jan - 23:13
it’s a matter of time before we all run out
patience x seth
Quand je repose mon regard sur elle, je realise bien que quelque chose cloche. Elle ne me regarde pas. Je sens ma gorge se serrer un peu plus, pendant que j’essaie de me rattraper, et je crois que si on me proposait de m’enfoncer à tout jamais dans un trou, en cet instant précis, je dirai oui. Je l’ai énervée ? Non. Non, ce n’est pas de la peur, que je ressens. Pas vraiment. Je crois que je me sens coupable. Je n’aurais jamais dû réagir comme ça, elle a l’air … elle a l’air blessée. Ou triste. Je n’ai jamais trop su faire la différence. Je murmure un petit « Pardon … » si sincère qu’il me paraît presque enfantin, et me maudit juste après en cherchant quoi dire pour sauver à la fois notre relation et mon honneur. Mais elle me prend de court, et quand ses yeux pleins de larmes se fixent sur moi, je ne peux pas m’empêcher de baisser les miens. Merde. Elle est triste.

Mon corps se tend, un peu, avant que je ne comprenne pourquoi, et je garde les bras ballants. Qu’est ce qu’elle fait ? Qu’est ce qu’elle veut ? Merde. Je ne comprends rien. Je suis perdu. Toute ma capacité a cacher mes sentiments vient juste de foutre le camp, et je dois avoir l’air du plus grand abruti de la planète, à faire le poisson avec ma bouche comme ça. Qu’est ce que je suis censé faire ? Pourquoi personne n’a pensé à me donner un manuel d’utilisation avant de mettre Patience en face de moi. Ses sanglots arrivent à mes oreilles, et je déglutis en plaçant maladroitement mes bras autour d’elle pour l’attirer contre moi. « Mais … mais t’excuse pas … » Mon cœur me martèle la poitrine à la sentir aussi mal contre moi, et je serre la mâchoire petit à petit. Je ne sais pas ce que je dois faire. Je ne sais même pas ce que j’ai fais. Bordel. Je me sens impuissant. Sa voix s’élève entre deux sanglots, et je la serre un peu plus, inconsciemment. « Mais … tu … Quoi ? » Un silence plane, après sa tirade, pendant lequel j’essaie de mettre de l’ordre dans mon cerveau et de faire taire mon cœur, et je déglutis un peu avant de bouger pour la mettre sur mes genoux et l’enlacer un peu plus en cachant son visage dans mon cou. Je ne pense pas que ce soit pour ne pas la voir pleurer, c’est plus pour ne pas qu’elle me voit essayer d’être sincère, mais soit. « T’es une grosse débile. » … Ce n’était pas vraiment ce que je voulais dire. Bon. On reprend. « T’es pas ridicule. A part quand tu pleures, comme ça. » Bordel, Seth, sois sincère sans l’insulter.

Je tousse un peu, pour récupérer ma voix, et pose un baiser sur sa tempe en plantant mon regard dans le sien. Se cacher est stupide. Se cacher. Est. Stupide. « C’est pas grave. On fait tous des trucs sans comprendre pourquoi. Je sais pas pourquoi je me suis énervé, par exemple. Et puis c’est débile, je te trouve toujours … » Mon regard se détourne, sans que je ne puisse le contrôler. Décidément, l’honnêteté, c’est pas mon truc. « T’es toujours jolie. » Je l’ai grommelé, plus que je ne l’ai dit, mais je suppose que c’est toujours ça. Je suis mal à l’aise, maintenant. C’est malin. Je la repousse un peu, pour me relever, et vient lui essuyer ses larmes en fuyant son regard. « Tout le monde te trouve jolie, abrutie. Je suis pas aveugle. Arrête d’essayer de gratter des compliments, comme ça. Et puis c’est pas grave, que t’aies un rencard ou pas, en plus. Si t’en as envie t’sais. N’importe qui serait méga chanceux d’avoir un rencard avec toi. T’es formidab … m’enfin. Enfin voilà quoi. » Je me demande si je rougis. Je pense que je blêmis, plutôt. Je déteste parler de sentiments. Je déteste ça. Il faudrait un manuel, pour ça, aussi. Eviter de paraître faible quand on dit des choses aussi stupidement vraies. Je tousse de nouveau, pour changer de sujet, cette fois. « Bon, elle a fini de chialer maintenant ? » Douceur et gentillesse.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1094
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5052
J'aime : 111
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth EmptyJeu 19 Jan - 10:48

Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
«Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.



100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
MessageSujet: Re: It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth   It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

It's a matter of time before we all run out ▬ Patience & Seth

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-