RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 Don't worry, be happy. ▬ Jon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptySam 3 Déc - 16:03
don’t worry, be happy
jon x seth
Le soleil a décidé de se montrer aujourd’hui, visiblement. C’est ma première pensée en ouvrant un œil. Ca tombe bien, je devais rejoindre Jon à Pré-au-Lard, pour fêter le début du week-end. Ca commence bien, au moins. Quelle heure on avait dit déjà ? Quatorze heures. Oui. Quatorze. Je tourne dans mon lit, avant de tomber nez-à-nez avec mon réveil. Midi et demi. Je reviens sur ce que je viens de dire. Avec un soupir de dépit, je me relève pour me précipiter dans la salle de bain avant qu’un autre retardataire ait la même idée que moi, et quinze minutes plus tard, j’enfile un jean noir et un t-shirt, prend ma baguette au passage, et claque la porte derrière moi. Il va falloir arrêter de ne pas se réveiller, maintenant, ça commence à être agaçant. Mes pas se font plus rapides à chaque fois que je regarde l’heure, mais je me retiens de courir, pour préserver le peu de dignité que j’ai réussi à sauver. L’abruti qui a empêché le transplanage dans l’enceinte du château aura de mes nouvelles. J’ai une petite hésitation sur la route, et puisqu’un malheur n’arrive jamais seul, je finis par me perdre dans les rues. Je déteste ma vie. Je n’ai pas vraiment l’habitude de Pré-au-Lard, puisque c’est la première année où je peux y mettre les pieds, maintenant que je suis majeur, alors autant dire que se repérer est toujours difficile. Je regarde l’heure. Deux heures moins dix. Bon. Je ravale ma fierté pour demander mon chemin à un passant, et finalement, je réussis l’exploit extraordinaire d’arriver avec seulement dix minutes de retard aux Trois Balais. Mission accomplie.

Légèrement essoufflé par toute cette marche rapide, je laisse mon regard parcourir la salle avant de repérer une touffe de cheveux familière, et me dirige vers celle-ci. Avec une petite tape sur l’épaule en guise de bonjour, je m’installe en face de Jon, et un petit sourire naît sur mes lèvres quand nos regards se croisent. « Pour ma défense, je me suis perdu. » Tout va bien maintenant, ce sera une journée agréable. Le visage de Jon me le dit. Ca valait largement le coup de se presser un peu. « Et encore, à la base je voulais te donner rendez-vous à la cabane hurlante, pour qu’on essaie d’y entrer. Mais je me suis dit qu’on pouvait être civilisés, de temps en temps. Mais on ira un jour. Je veux y arriver avant la fin de l’année. Et avec toi. » Je commande une bièraubeurre quand la serveuse vient nous demander ce qu’on veut, pour rester dans les basiques, et me mordille un peu la lèvre en me demandant comment emmener le sujet. Après tout, c’est pour ça que je voulais le voir, à la base. Je tousse légèrement, pour attirer son attention, avant d’être de nouveau interrompu par l’arrivée de nos verres, et retient un soupir de dépit. Bon, à bas le tact.

« Bon, c’est quoi le problème avec ton cher binôme de potion ? Je vous trouve bizarre en ce moment. Du coup t’as l’air bizarre, parfois. Pas très bien, quoi. Donc bon. Dis moi, quoi. » Je ne dirai pas que je m’inquiète, mais je suis sûr qu’il a très bien compris tout seul. La cabane hurlante sera pour une prochaine fois, je pense que le plus important pour l’instant ce n’est pas tellement qu’il s’amuse, mais plus qu’il parle de tout ça. Dans le pire des cas, si j’ai tort, on pourra toujours boire trop de bièraubeurres et finir allongés sur la table à parler du bon vieux temps. Ca aurait le mérite d’être pathétiquement drôle, au moins. Je sirote mon verre en détournant un peu le regard, autant pour ne pas le mettre mal à l’aise que pour ne pas voir son regard comprendre que je m’en fais pour lui, et attend sa réponse tranquillement. Et puis s’il ne veut pas y répondre, après tout, je ne vais pas le forcer. Ou peut être que si. On verra bien.
electric bird.



Dernière édition par Seth Barnes le Sam 3 Déc - 23:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptySam 3 Déc - 17:18
Don't Worry Be HappySeth♣JonLes jours s’écoulent et ne se ressemble pas, non pas le moins du monde, en cette année ma décision était sans équivoque si je devais le faire alors il n’y’aura plus moyens de faire marche arrière et j’en avais conscience, les secrets c’est terminé, le pire dans tout ça c’est que les personnes au courant sont celles auquel on ne pense pas, à la base quiconque penserait que j’ai un secret, serait plus que certain que le dit secret soit partagé avec Sebastian…Mais non, pas cette fois, du moins pas pendant 2 ans, ça fait bien deux longues années que je lui ai caché ma bisexualité, je m’en suis rendu compte quand j’avais 15 ans, j’étais encore plus naïf que maintenant, l’ancien poursuiveur des serdaigle, il avait 17 ans, était même préfet, m’avait proposé un tête a tête ou je devais m’amusé a arrêté ses tirs sauf qu’une fois au vestiaires c’est tout autre chose qui s’est produit…ça ne m’a pas empêché d’avoir une relation avec Lucy qui a duré peut de temps car on se sent mieux en tant que potes. Quoi qu’il en soit ce secret fut partagé avec Seth et Patience, deux personnes en qui j’ai eu confiance et qui ne m’ont pas déçu dans cette optique.

En tout cas, ça devait faire bien 2 mois que je donnais plus trop de nouvelle, a ma clique, je n’était même pas venue lors de la pleine lune d’octobre… le mois de Septembre avait été une vrai torture, j’avais avoué a Sebastian, East et Matt ce que j’étais, et chacun à eu sa propre réaction, Seb a fui, Matt a tiqué mais a haussé les épaules, East a failli me tué de pas l’avoir dit plus tôt…Le plus difficile ce fut le regard de Seb, tout s’est effrité, j’ai merdé, j’ai bu, j’ai pas mangé ni dormi et résultat ? Un Zombie qui a du aller a l’infirmerie car je n’avais pas ma dose…J’en ai déduit que ma relation avec Sebastian était malsaine alors au lieu de revenir vers lui j’ai pris mes distances, je me suis sevré de sa présence tout en passant par une phase d’acception de ce que je suis et depuis quelques jours maintenant j’assumé pleinement ma bisexualité et pour fêté ça j’eu envie de sortir du château et Seth m’avait devancé en me proposant une sortie au trois balais.

Pour l’occasion je m’étais levé tranquillement ce matin, vers 10h je suppose, j’avais hésité pour mes habits puis j’avais opté pour une chemise rouge/violet, j’y connais rien en nuance de couleur, bref, avec un pantalon noir surmonté d’un gilet gris mais qui tiens bien chaud, j’étais descendu tranquillement prendre un petit déjeuné et j’avais croisé le loup noir dans la salle commune avec Molly, il n’avait même pas fait attention a ma présence. Quand je fus de retour il n’était plus là, bordel comment je peux reprendre contact si je le trouve pas ? Bon pas le temps de pensé à ça, je montais au dortoir, attrapa ma bourse en cuir, un blouson et une écharpe puis je partie a près au lard plus tôt que prévue. Qu’importe j’avais rien d’autre à faire, je flanai quelques peut, achetant quelques bricoles, dont des plumes vu que mon stock avait pas fait long feux avec mes expériences. Lorgnant l’heure je vis qu’il était 13h45, je pris la direction des trois balais, pris place a une table et demanda un café en attendant mon ami.

En retard ? Venant de Seth c’est…bah non c’est pas si rare que ça en fait, je déposais ma tasse sur le bar et repartie m’assoir, je sortie une des mes plumes et la caressa du bout des doigts quand une claque sur le dos me fit relevé la tête, mes yeux s’illuminèrent et un sourire se scotcha directement sur mes lèvres. Quand il annonça qu’il s’était perdu, j’eu un léger rire. Loin de moi l’idée de me moqué, après tout c’était sa première année a Près au lard.

Oh mais j’ai rien dit !Dis je pour toute réponse quand il pris place en face de moi, quand il mit en avant qu’il aurait préfèré la cabane hurlante, mes pensées se tournèrent vers mon groupe, si il savait que l’an passé on avait trouvé comment y entré…Avec plaisir à nous les secrets obscur de la cabane hurlante !Répondis je avec une lueur malicieuse dans les yeux.

Je pris également une bierreaubeurre pour accompagné Seth, puis mes pensées partirent une nouvelle fois sur le fait que pour la cabane ça s’était passé avec Seb…Mon cœur se serra douloureusement et je fus sorti de là par une toux de Seth, je levais mes pupilles bleu sur lui et du reculé un peu sur le dossier de la chaise pour laissé la serveuse posé nos choppes alors que j’allais lui demandé de trinqué en attrapant ma choppe, Seth me demanda ce qui se passé avec mon binôme de potion ? Hu ? Mais je suis avec Molly…Enfin en potion je veux dire…Mais je compris rapidement qu’en fait Seth s’étonnait que mon binôme en potion ne soit pas Sebastian, je bue une gorgée pour me donné un semblant de courage

Parce que j’ai merdé !Dis je en posant la choppe sur la table, je mis mes deux mains a plat sur la table et plongea mon regard dans le siens. J’ai avoué a Sebastian que j’étais bi…il a fui…on a parlé…j’ai pris la décision de prendre mes distances pour accepté ce que je suis et surtout l’assumé et…bon…en gros je lui ai pas dit pourquoi je le « fuyais » depuis fin septembre et  j’voulais juste enfermé mes sentiments dans une boite et assumé pleinement ma bisexualité et retrouvé mon meilleur ami !Déballais je sans sourcillé, je repris la choppe, bue une nouvelle gorgée. Failli avalé travers. Et maintenant que je veux revenir vers lui, il est devenu encore plus froid qu’un iceberg…et je sais que c’est ma faute et je sais pas comment faire…il se met en colère contre tout le monde sans raison et je sens qu’avant la fin je vais le collé contre un mur pour lui demandé ce qu’il à !Fis je en grimaçant, puis un sourire revint. Il a peut être peur que je le viole !Ricanais je nerveusement.

Bah quoi ? Sait on jamais, je tripotais la plume avec nervosité, putain j’aimais pas être en froid avec Seb, mais cet éloignement j’en avais besoin, ne plus avoir envie de lui sauté dessus a tout bout de champs, je m’étais sevré de ma drogue mais son amitié me manque cruellement. Je voulais qu’il voit que ma bisexualité m’avait donné un nouvel aplomb, un nouveau regard, que ça me rendait heureux.
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Sam 17 Déc - 10:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyDim 4 Déc - 1:28
don’t worry, be happy
jon x seth
Un petit sourire amusé est toujours scotché sur mes lèvres quand Jon me parle, je crois. Ca m’étonnera toujours, qu’il puisse être aussi léger et insouciant, et la seconde d’après parler de choses graves comme si c’était normal. Peut être qu’il est juste trop honnête. Oui, après tout, les gens trop gentils sont trop honnêtes, ça fonctionne de la même manière. La vie est trop cruelle pour ce genre de personnes. Je suis sa bièraubeurre du regard après avoir posé ma question, et comprend aussitôt que la discussion tourne sur ce sérieux là qu’il est capable d’atteindre en trois secondes. Je trouve ça mignon, dans un sens, que ça ne le gêne pas plus que ça de parler de ses sentiments. Enfin, de ses problèmes. Enfin, les deux, puisque dans ce cas là l’un ne va pas sans l’autre. Je suppose que c’est une preuve de confiance. Et ça me touche, un peu, même si je ne lui dirai probablement jamais. Ou alors, il faudra beaucoup plus de bièraubeurres que ça.

Je l’écoute, sans l’interrompre, parce que je sais à quel point c’est important de ne pas couper ce genre de choses, en me contentant de soutenir son regard en tripotant mon verre. Ma mâchoire se serre un peu quand je comprends à quel point l’attitude de Sebastian le blesse, mais je me retiens tout de même de parler. De toute façon, je doute qu’il apprécierait que je l’insulte. Même si c’est un abruti. Une fois de plus, il cache sa gêne sous de l’humour, et un petit sourire amusé revient sur mes lèvres aussitôt. « Ca le détendrait peut être un peu, hein, tu devrais essayer. » C’est toujours mieux que de l’insulter. « Tu t’es jamais dit qu’il était peut être juste … perturbé ? Enfin, c’est un très très gros con de s’être barré quand tu lui as dit, mais je suppose que c’est déjà un bon point qu’il ait accepté d’en parler, après. Et du coup, il a pas dû comprendre pourquoi tu t’étais éloigné. Enfin, c’est logique, en même temps, quoi. Si tu lui as pas dit. » Je crois que ça m’arrache la gorge, de prendre sa défense, mais en même temps, j’ai l’impression que Jon a plus besoin de comprendre que d’entendre dire que Sebastian est un abruti. Ce n’est même pas tant un abruti que ça, en plus. Il n’est juste pas très doué, je suppose. Bon, je suis mal placé pour le blâmer, en même temps. « Enfin j’en sais rien, je me dis juste qu’à sa place je comprendrais pas grand-chose non plus quoi. Si il t’aime il sera heureux pour toi, de toute façon, au final. Donc … faut juste que tu lui dises la vérité, quoi. » Oui, enfin … « Salut, je devais m’éloigner parce que je suis amoureux de toi en fait, bisous » ? Très mauvais conseil. Très très mauvais conseil. Et je suis encore moins bien placé pour dire ça. Un petit rire s’échappe de mes lèvres. « Enfin, c’est beaucoup plus facile à dire qu’à faire. Je pense juste que ça te ferait du bien, quoi. »

Je repars à mon verre, en pianotant un peu sur la table, et suis les contours de son visage du regard. Je crois qu’il a l’air triste. Ou préoccupé, plutôt. Oui, c’est plutôt ce mot là. Je n’aime pas trop le voir comme ça. J’essaie de lui offrir un sourire un peu rassurant, mais je crois que ça doit plus ressembler à une grimace. C’est l’intention qui compte. « Au pire, qu’est ce que t’as à perdre ? Il te fuit déjà. Enfin … enfin c’est pas méchant hein, mais … en gros tu peux pas tellement être perdant. Ou si ? » Ce n’était pas très fin. Définitivement. Je me mordille un peu la lèvre en posant mon regard sur mon verre. Bon, je doute que je puisse l’avoir vexé, sincèrement, c’est Jon après tout. J’espère juste que je ne l’ai pas blessé. Décidément, l’honnêteté et la vérité, c’est pas des trucs très agréables à entendre.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyDim 4 Déc - 10:43
Don't Worry Be HappySeth♣JonLe point de vue de Seth me tenait à cœur, oui je sais ça peut paraitre bizarre mais pour moi Seth et Sebastian en quelques sorte identique, du moins niveau caractère et du coup je me suis dit qu’en étant sincère avec lui alors peut être que je trouverais les mots qu’il faut pour retrouvé Sebastian. Et quand je vis le sourire amusé de Seth je répondis avec le même sourire. Apparemment il mentionna que j’aurais peut être du le faire. Je posais mes yeux sur ma choppe alors qu’il reprenait la parole. Perturbé ? Seb ? Il le traita de con mais apprécier le fait que Sebastian soit resté pour en parlé, en même temps je lui avait pas laissé le choix…Enfin il avait imposé son choix surtout. Et Seth souligna encore le fait que c’était en partie ma faute vu que je n’avais rien dit, je serrais la machoire. Puis je levais un sourcil…Il le défend ? Merlin ça fait un mois qui se foute sur la gueule et que les joutes verbales s’enchaine et il prend sa défense…Pardon mais ça me laisse complètement sur le cul !

Je sais que c’est ma faute…Fis je d’une voix devenue faible.

Et le pire c’est que je m’en rend même pas compte, je me sens minable alors que j’ai passé plus d’un mois a devenir moi-même a prendre confiance et Patience et Seth arrive à me la brisé en quelques mots. Je pris une gorgée et me rendit compte que j’avais déjà vidé la choppe…Merde, j’ai vraiment une bonne descente, je levais la choppe et fit un signe a la serveuse, qui arriva à petit pas, pris la choppe vide et revint avec une pleine avec une belle bande de mousse. Je mis mon doigt dedans et la porta a mes lèvres. Un truc que j’aurais jamais fait avant… Mais il parla des sentiments de Seb, d’être heureux pour moi, que je devais lui dire la vérité.

Si d’après toi il est perturbé imagine si je lui dit que je l’aime alors…Je fis une moue et serra soudainement le poing. Je lui ai dit que je ne l’aimais pas que c’était une passade dû à ma bisexualité ! Me regarde pas comme ça je sais que c’est mal d’avoir dit ça, surtout que c’est faux mais j’ai eu peur qu’il me fuie une nouvelle fois !Ajoutais je avec rapidité.Je préfère lui dire que je me suis « seulement » éloigné pour assumé ma bisexualité publiquement voilà c’est tout !Répondis je sur un ton plus abrupt que prévue.

Parfois je me rend pas compte du ton que je prend, Seth est pas si méchant c’est quelqu’un de gentil dans le fond, surtout si il vous considère comme un ami, et j’avais pleinement confiance en lui alors je me sentais bien et j’arrivais à tout lui dire sans honte. Mais quand Seth repris en me demandant ce que j’avais à perdre, mon cœur se serra…Ma vie…Voilà ce que j’avais a perdre…

Je sais pas…Je sais plus…Fis je avec une voix éteinte.

Le perdre…Mon cœur se serra encore plus fortement, j’avais l’impression que je pouvais plus respiré, je pris la choppe entre mes mains car je venais de me rendre compte que je tremblais violemment, je la porta a mes lèvres et bu plusieurs gorgée, oh c’est pas ça qui me saoulera j’ai eu pire…Je la posais et vit que mes mains tremblais encore, je grimaçais et les glissa sur mes genoux comme pour les caché.

J’veux pas le perdre…Tu ressentirais quoi toi si tu « la perdrais » ?Fis je soudainement en posant mon regard sur Seth, par Elle, je parlais de Patience. Je suis certains que tu serais bien capable de me dire que tu t’en fou, mais je sais que c’est faux…elle est un pillier à ta vie tout comme il est le mien, ou je suis le siens…j’en sais rien…Je sais juste qu’en ce moment on se blesse énormément et ça m’épuise !Fis je avec plus de douceur dans la voix.

Je tentais de sourire, et c’est ce que je fis, encore une fois je caché mes sentiments réel pour ne pas paraitre trop faible, je veux pas qu’on pense que sans Seb je suis faible, ce n’est plus le cas, je suis sevré maintenant…
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Sam 17 Déc - 11:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyMar 6 Déc - 19:21
don’t worry, be happy
jon x seth
Sa voix s’affaiblit, et je me rends compte que j’aurais probablement dû mesurer mes paroles. Ce n’est pas comme si je défendais Seb par plaisir, après tout, je suppose juste que me mettre à sa place sera plus utile pour Jon que d’approuver simplement ses paroles. Ou peut être pas. Je me mords un peu la lèvre en continuant de parler. Je ne comptais pas le blesser, pourtant. Il doit suffisamment s’en vouloir de lui-même, le connaissant. Il parle, et j’ai à peine le temps de désapprouver ses mots d’un regard qu’il reprend la parole, m’arrachant un nouveau sourire amusé. Sourire qui disparaît aussitôt qu’il reprend avec un ton plus agressif. J’aurais définitivement dû mesurer mes paroles. « Jon, même en le disant tu sais bien que c’est stupide. » Mais tais-toi, bordel. Arrête de parler. N’empire pas les choses. Abruti. Je récupère ma choppe pour la finir d’une traite, comme si ces quelques secondes où je ne pouvais pas parler allaient aider à me faire taire définitivement, et son air perdu quand il murmure qu’il ne sait pas me serre le cœur. « Eh. C’est normal d’être perdu, hein. C’pour ça qu’on est là, aussi. C’est pas comme si ta situation était facile. Calme toi. T’es pas tout seul dans ce bordel. »

Je regarde ses mains trembler, avant de détourner le regard pour les laisser les cacher en me mordillant un peu plus la lèvre. Le voir dans un tel état de détresse me brise le cœur, mais je ne pense pas que réconforter les gens soit vraiment un de mes points forts. J’ai plus envie de frapper Seb jusqu’à ce qu’il s’excuse et qu’il revienne vers lui qu’autre chose. L’amour, c’est quand même une belle connerie. Il rouvre la bouche pour me parler d’ « elle », et il ne me faut pas longtemps pour comprendre qu’il parle de Patience. Aussitôt, je baisse les yeux sur ma choppe, et comme un mimétisme, répète ce qu’il a fait quelques secondes plus tôt en faisant signe à la serveuse pour en avoir une autre. Je grommelle un « Ca n’a rien à voir. » hypocrite entre ses deux phrases, et repose mon regard sur lui quand sa voix devient plus douce. Encore ce sourire. Un petit sourire triste lui répond, et après avoir hésité quelques secondes, je me relève pour aller chercher une paille et la lui mettre dans sa choppe. « Si tu tiens à cacher ta peur sous la table, très bien, mais ça ne devrait pas t’handicaper pour boire non plus. » Je me rassois en face de lui juste après, avec un regard entendu. Après tout, il faudrait être idiot pour ne pas comprendre à quel point toute cette histoire le tétanise. « De toute façon, tant qu’aucun de vous ne fait quelque chose, ça restera comme ça. Et il est trop con pour ne serais-ce que penser à faire un truc. C’est peut être cruel, mais là t’as que deux possibilités. Soit tu lui parles, sincèrement, sans mentir, sans cacher des trucs, sans flipper, et ça peut tout arranger ou tout ruiner, soit tu ne dis rien et t’attends, et c’est le temps qui vous séparera. C’est pas plus compliqué que ça. »

Je m’arrête pour boire un peu en me répétant une nouvelle fois d’essayer de mesurer mes paroles, et lui offre un petit sourire d’excuse pour mon manque de tact. Il doit être habitué, à force. Mais je ne veux pas non plus empirer les choses. « Concrètement c’est pas de ta faute, c’est lui qui a commencé à te faire peur en fuyant. T’es pas coupable d’avoir eu peur. Faut pas que tu t’en veuilles pour ça. Le truc, c’est que si t’as confiance en lui, vraiment, tu devrais être capable de lui expliquer que tu l’aimes, mais que tu lui demandes rien. Tu devrais avoir confiance en sa réaction. Regarde l’état dans lequel ça te met. T’as réussi à assumer ta bisexualité, Jon, t’es plus courageux que ce que tu penses. Ca veut pas dire que t’as pas le droit d’être faible pour ce genre de trucs. Tout le monde l’est. » Absolument tout le monde. Et la peur qu’il ressent, même moi je me rends bien compte qu’elle ne partira pas toute seule. Ce qui est tout de même assez ironique. J’essaie de regarder ses mains discrètement, comme pour me persuader qu’il ira mieux, et ma mâchoire se serre un peu à l’idée que ça puisse ne pas être le cas. Parce que ce sera à cause d’un seul abruti incapable de réfléchir aux conséquences de ses actes. Et parce que je ne pourrais probablement rien y faire. Jon est censé être heureux tout le temps. Pas se forcer à sourire comme il est obligé de faire en ce moment.
electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyMar 6 Déc - 20:05
Don't Worry Be HappySeth♣JonC’est stupide ? Ouais mais c’est souvent le cas avec moi, ce que je dis ou pense est souvent stupide, car la plupart du temps je cherche pas a comprendre, je dis ce que je pense, rien de méchant, pas de piques trop violente, seulement des frasques plus délicates qui peuvent touché en plein cœur mais ces derniers temps je me focalise sur mon propre cœur et franchement c’est pas une mince affaire, parce que tout se bouscule dans ma tête et même quand je me confie a quelqu’un ça passe pas, j’ai l’impression que tout tourne autour de Sebastian, j’ai passé un mois a me l’enlevé de la tête et voilà qu’on me le sert sur un plateau d’argent !

J’suis calme, juste que…Je ne finie pas

J’ai pas envie de finir, je veux plus me laissé prendre de cours par mes sentiments envers Sebastian, je veux juste prendre ma vie en main, assumé pleinement ma vie, sourire, rire, avoir mes ASPICS, être reconnu par un recruteur pendant un match et me tiré vite fait dans une équipe professionnelle et pouvoir enfin pensé à autre chose qu’a lui…Voyez j’en parle encore malgré moi ! ça me gonfle ! Je tente en vain de caché mes mains qui tremblent mais je soupçonne Seth de les avoirs vu bien malgré moi. Je m’en veux encore plus d’être aussi faible, à croire que parfois je suis une femme et non un homme. Et pourtant quand je sous-entend Patience, il marmonne un ça n’a rien avoir. J’hausse un sourcil et mon regard lui lance un « ah bon depuis quand ? » je soupire et croise les bras alors qu’il a inséré une paille dans ma bierre, je lève mes yeux vers lui, prend la paille et la pose sur la table.

Arrête ça va me donné des idées salaces de boire à la paille !Fis je en maugréant.

Bah en même temps quand tu assume pleinement ce que tu es, le cerveau et les envies suivent…on dirait un automatisme et franchement j’avais tout sauf envie de suçoté ma paille devant Seth, mais devant Seb…Ah sort de ma tête, je veux plus que tu y soit…Franchement ! Mais Seth avait raison, si je reviens pas vers lui Seb ne ferait pas le premier pas, il est trop têtu…Oui trop têtu...Mais faire le premier pas avec lui c’est…compliqué ? Je lâche un nouveau soupir, je suis vraiment perdu, je sais pas comment abordé les choses. C’est vrai je dois être honnête j’en conviens mais de là a lui avouer que j’étais…que je suis ? AAAAAAAAAAAAAAAAAAAh je n’y arrive pas ! Je me mets un coup sur la joue, une belle gifle comme pour me réveillé

Etre honnête d’accord, allez vers lui pourquoi pas ! Lui avouez que je l’ai aimé…Non hors de question !Fis je comme un gosse a qui on vient d’annoncer une destination de vacances pitoyables. Je le regarde boire, l’écoute et reprend doucement Y’a rien de concret dans tout ça ! Si tu avait vu mon état..Ouais non si tu avait vu mon état tu m’aurait tué ou tu l’aurait tué je pense…Ce que je veux dire c’est que j’étais mal sans lui alors il a voulu se montré plus présent et moi j’me suis barré comme le gros connard que je suis ! Donc à ce niveau là je suis entièrement coupable de ce qui se passe entre Seb et moi !Fis je en me rendant compte de ce que j’avais fait. Je ne dis pas que je suis pas courageux, juste…prudent ? Je voulais tellement assumé que j’ai pensé qu’à moi et non au conséquence et que ça pourrait avoir !Repris je en passant une main dans mes cheveux avec nervosité. Mais merci d’être là et…Et j’espère que tu m’en veux pas ! Je me mordit la lèvre. J’te fais chié avec mes états d’âme ! Vraiment j’suis désolé…Dis je avec sincérité.

Non franchement je suis pénible, je suis là a pleurniché sur mon sort, je bois ma boisson et repose mes yeux bleu sur Seth, je tente de pensé a autre chose que mon putain de cœur qui n’en fait qu’a ça tête, ce fut si dur pour moi d’accepter pleinement et surtout de me sevré de la présence de Seb que j’avais l’impression qu’on me le reprochait.

Et toi qu’est ce que tu raconte ?Demandais je en tentant de changé de sujet
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Sam 17 Déc - 11:05, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyVen 16 Déc - 18:45
don’t worry, be happy
jon x seth
« Hors de question ! » Mes lèvres étirent un sourire amusé malgré moi. « Ai aimé, hein ? » Je ne peux pas affirmer définitivement que Jon est toujours amoureux de Seb, et que ce n’est pas juste une amitié si forte qu’elle lui fait énormément de mal, mais je crois qu’il faudrait être le dernier des abrutis pour croire que les sentiments s’effacent quand on s’éloigne. Comme si c’était possible. Les sentiments, c’est comme la lèpre, ça s’accroche à toi et ça reste collé jusqu’à ce que tu ne puisses rien faire d’autre que les laisser gagner. Tout le monde serait tellement plus heureux si ça n’existait pas que parfois, je me dis que c’est ça, le fardeau des humains. Ressentir. Et quand je voix que Jon ne peut que tourner et retourner sa culpabilité dans sa tête, ça ne peut que me conformer dans mon idée. « C’est normal de penser à soi de temps en temps, tu sais ? La plupart des gens ne font que ça, et ça leur réussit plutôt bien. Ca t’as fait du bien, de penser à toi, non ? T’as l’air plus épanoui. Seb c’est un … un dommage collatéral. Mais il a bien dû voir que ça t’avait fait du bien. Alors s’il t’aime vraiment, il te pardonnera d’être parti. Sinon, tu l’as surestimé tout ce temps. » Et je le tue. Lentement.

« J’espère que tu m’en veux pas ! » Je fronce légèrement les sourcils en jouant avec mon verre. Pourquoi diable est-ce-que je lui en voudrais ? Il reprend la parole, visiblement mal à l’aise, et je me mordille la lèvre sans bien comprendre ce qu’il se passe. Qu’est ce qui lui prend de changer de sujet tout à coup ? Il parlait de ce qu’il pensait vraiment, sans essayer de faire croire que tout allait bien, pour une fois. J’ai pas dit de connerie, si ? Non, je ne crois pas. « Ben, moi, j’ai un ami à qui je tiens beaucoup qui va pas bien, et il ose penser que c’est un problème pour moi qu’il m’en parle, déjà. » Je soutiens son regard avec un petit sourire moqueur et fait un signe à la serveuse pour qu’elle vienne re-remplir nos verres vides. « S’il faut que je te fasse boire jusqu’à en vomir pour que t’arrêtes de te dire que ce que tu racontes n’est pas important, je le ferai, hein. Tu peux pas fuir le sujet éternellement. Et je pense quand même que tu devrais lui dire que tu l’« as aimé ». » J’appuie sur ces derniers mots, pour lui signaler que je ne suis pas non plus totalement stupide, et pianote distraitement sur la table en récupérant le verre désormais plein qui trône à côté du sien. « Le truc que tu comprends pas c’est que si il part à cause de ça, il mérite pas de rester à la base. T’es quelqu’un d’extraordinaire à la base, n’importe qui serait chanceux de t’avoir. En plus tu peux taper dans les deux camps, donc c’est pas comme si ton choix était limité. Tu pourras pas avancer plus tant que c’est comme ça, alors il va bien falloir déclencher un truc, que ce soit bon ou mauvais. La prudence c’est pour les cons. » Je trinque légèrement avec lui avant d’entamer mon nouveau verre, et parcoure la salle du regard pour lui laisser le temps de réfléchir à ce que j’ai dis ou m’envoyer bouler.

Un nouveau sourire moqueur vient prendre sa place sur mes lèvres pendant que je repose mon regard sur lui. « Et puis arrête de te gifler toi-même, ça a perturbé tout le monde, tu vas finir à l’asile. Et fais attention à ne pas trop devenir obsédé quand même, ça ça t’emmènera en prison. » Je n’ai aucune envie que l’ambiance soit lourde, ou qu’il se sente sous pression. Après tout, ça doit suffisamment être le cas quotidiennement, dans sa tête.

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptySam 17 Déc - 11:40
Don't Worry Be HappySeth♣JonSeth pensait clairement que prendre du temps pour soi c’était une bonne chose, qu’être égoïste ne pouvait pas me faire de mal, que ça réussissait à plus d’une personne, je me mordis la lèvre, le problème c’est que je ne suis clairement pas comme ça en tant normal, je ne supporte pas les égoïste, je donnerais tout ce que j’ai a quelqu’un qui en a besoin, jusqu’à mon caleçon. Donc oui pour moi avoir été égoïste durant un mois entier c’est juste infâme, j’ai du mal à m’y faire. Il mentionna que si Seb m’aime vraiment…la suite je l’ai juste pas entendu, mon cerveau a bugé a « si il t’aime vraiment » … Seb m’aime comme un frère c’est lui qu’il me l’a dit, donc…donc je sais pas, de toute manière c’est toujours à double tranchant avec lui, c’est tout ou rien et c’est surtout pour ça que j’ai une trouille monumentale de revenir.

J’espère que tu as raison !Soufflais je en posant mes iris bleu sur ma choppe.

Je pris une gorgé et tenta de changé de sujet, sauf que je savais bien que ça n’allait pas marcher et évidemment il ne fallu pas longtemps pour que Seth me fixe avec un sourire moqueur, je soutenais son regard en tentant de pas passé pour le dernier des crétins mais ça franchement c’est plus facile à dire qu’à faire, je l’écouté avec attention. J’eu un léger sourire d’excuse quand il parla de son « pseudo ami » sachant très bien que c’était moi, non pas que j’étais mal à l’aise ça faisait plaisir de voir que Seth s’inquiété plus pour moi que Monsieur Baker, à cette pensé mon cœur se serra brusquement et repris sa forme quand je pris rapidement la choppe pour la porté à mes lèvres comme si je n’avais pas bu depuis des jours. Chose que Seth souligna, il était prêt a me faire boire pour que je vide mon sac.

Et si je lui dit je me ramasse une patate !Lâchais je brusquement. Je le connais par cœur, je connais ses réactions, je savais que ça serait a double tranchant quitte ou double avec Sebastian…Et si j’lui dit que je l’ai aimé alors il va comprendre qu’encore une fois je lui ai menti et ça il me le pardonnera pas même avec une amitié comme la notre ! Déjà qu’il grogne dès que je parle à d’autre personne que lui, si en plus de ça il apprend que je lui ment…Ma voix se coupe soudainement et je commande de quoi grignoté pour occupé ma bouche et mes doigts a autre chose que la boisson, la serveuse pose alors des arachides salés, des olives, et d’autre gâteaux secs. Je pique une olive et l’ingère rapidement. Et quand il me dit que je suis quelqu’un de formidable j’hausse un sourcil, et je sens que mes joues se teintent d’une petite couleur rouge.Tu devrais pas me mettre sur un pied d’estal ça va me monté à la tête !Dis je avec un sourire moqueur. Je…Je suis un peu son garde fou tu sais, alors je…non je pourrais pas l’abandonné comme ça, même si tu pense qu’il est pas digne de resté à mes côtés, on est…on se connait depuis longtemps je suis prêt a lui donné une seconde chance !Dis je avec un sourire penaud.

Et voilà c’est fait , c’est dit, pour Sebastian je serais prêt a tout accepté, juste pour pas le perdre, comme si ma vie dépendant de la sienne, de toute manière si il lui arrive quelque chose je m’en remettrais pas, je serais prêt a me lancé du haut de la tour avec lui si il le décide. Je pris une autre olive et ne dit plus rien durant quelques secondes, ne sachant pas trop comment abordé la suite, il trinque alors en ma compagnie et je fais de mêmes avec un léger sourire.

Ta raison !Fis je dans un soupir. Que ce soit bon ou mauvais va falloir que je lui parle et j’arrête de lui mentir, ça risquerais d’envenimé les choses !Repris je en prenant une gorgée.

Je passais une main dans mes cheveux coupé court et les décoiffa d’avantage avant de m’affalé contre le dossier de la chaise et décollé du sol doucement dans un balancement léger, presque négligé, je tapotais du doigt la anse de la choppe et posa sur Seth mon regard bleuté quand il me reprocha mon attitude violente et perverse.

ça leurs donnera de quoi parlé en rentrant chez eux !Fis je en levant ma choppe pour boire une gorgée. De toute manière j’suis déjà pas mal timbré sur les bords et niveau lubricité j’ai une bonne dose je l’ai juste trop longtemps enfermé ! Par peur je suppose, c’est stupide, mais j’ai la fâcheuse tendance de planqué mes sentiments en faisant de l’humour ou des conneries !Dis je avec lassitude. Comme la dernière fois quand j’ai fais une petite expérience, j’ai mal dosé la poudre de doxy avec la poudre noire du pérou et jme suis retrouvé collé au mur aussi noir qu’un bout de charbon après un bon feu, l’infirmière a failli me tué !Racontais je avec un rire sur la fin en revoyant ma tête. T’aurais du voir ma tête, mes cheveux étaient coiffé en pointe toute noire, on voyait que mes yeux !Repris je en éclatant de rire tandis que ma chaise glissé sur le sol et que je me retrouvé les fesses par terre dans un nouveau fou rire. Ils vont croire que je suis complètement bourré !
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyLun 2 Jan - 22:21
don’t worry, be happy
jon x seth
 « J’ai toujours raison. » Je continuais, jusqu’à ce qu’il ne réponde brusquement en soulignant qu’il le frapperait si jamais il lui disait la vérité. Je retiens un « qu’il essaye » au dernier moment. Ne pas s’énerver. Après tout, connaissant l’animal, c’est probablement réaliste de penser que frapper sera sa première réaction à quoique ce soit. « Oui enfin, techniquement, tu lui as menti pour éviter de le perdre, il devrait être capable de le voir, ça, avant de t’en vouloir. » Tout le monde ment dans ce genre de situation, après tout. C’est suffisamment compliqué de garder une amitié. Et puis quel hypocrite je fais, tiens, à lui dire que dire la vérité arrangera tout alors que ma première réaction est toujours de mentir, peu importe la situation, d’ailleurs. Je le regarde manger en avouant à demi-mots qu’il ferait tout pour Seb, et un petit sourire dépité s’installe sur mon visage. Je peux comprendre, après tout. Je suppose qu’il faut que je me mette dans la tête que l’amitié de Jon et Seb est un peu comme celle que j’ai avec Patience. Que ça rend tout ça plus compréhensible. Et que ça explique la douleur qu’il doit ressentir à ne plus avoir de relation avec lui. Oui, après tout, ça doit être horrible.

Je parle pour détendre l’atmosphère, et un sourire amusé m’échappe quand Jon se prend au jeu en levant sa choppe. Puis il éclate de rire, et tombe lamentablement de sa chaise, et je ne peux pas m’empêcher de le rejoindre dans son hilarité. Tous les regards se tournent vers nous, du coin de l’œil, comme s’ils essayaient de juger notre taux d’alcoolémie, et j’essaie de me calmer le plus rapidement possible avant de tendre ma main à Jon pour l’aider à se relever, et de fusiller du regard tous les curieux présents. « T’es un énorme abruti. L’infirmière aurait dû te tuer, elle aurait rendu service à l’humanité. » Je finis ma choppe en maudissant du regard un dernier groupe d’élèves qui ont entrepris de se moquer de Jon, avant de reposer mon regard sur lui en lui lançant une olive en plein visage. « Cette magnifique cascade, c’était encore une connerie pour cacher tes sentiments ? T’es fatiguant, Peterson. » Décidément, il me fait penser à Pat. A toujours changer de sujet pour ne pas parler des choses importantes. Mais cette fois, je suppose qu’au moins, il a admis qu’il devait lui parler. C’est peut être un mensonge, mais c’est toujours un pas en avant. « Très bien, j’arrête de te harceler avec ça. Pour cette semaine. Mais si c’est toujours au même point la semaine prochaine, je recommencerai de zéro s’il le faut. » Je me mordille un peu la lèvre, pendant qu’une petite voix dans ma tête me dit de ne pas laisser ça comme ça, que Jon n’est probablement pas plus rassuré qu’avant, et un petit soupir de dépit m’échappe. « Tu sais … même si je ne l’admettrais plus jamais, j’pense que j’suis probablement celui qui ressemble le plus à Seb. Même s’il est insupportable. Et ça veut pas dire que tu devrais tomber amoureux de moi, pitié, non. Mais euh … Enfin, si j’étais dans sa situation, j’pense qu’au final, le seul truc qui importerait, c’est que tu reviennes. Votre amitié, elle est pas juste dans un sens. Il a besoin de toi, aussi, autant que t’as besoin de lui, peut être même plus. Sinon il prendrait pas tout ça aussi à cœur. M’enfin. J’suis pas dans sa tête, après. Mais j’pense que c’est important de le dire. Voilà, j’arrête maintenant. »

Je m’affale un peu dans ma chaise, en récupérant la paille abandonnée pour la mordiller, histoire de m’occuper les mains, et laisse mon regard faire un nouveau tour de la salle pour vérifier que tout le monde est retourné à ses petites occupations avant d’avoir un sourire satisfait. Enfin. « Pour parler de trucs un peu plus sympathiques, ça s’est bien passé, toute cette « découverte » du monde bisexuel ? T’as pas été trop choqué ? Tu comptes pas devenir une grande folle et appeler tout le monde « chéri » ? » A l’image de Jon dans cette situation, un petit rire m’échappe, et je lui offre mon sourire le plus moqueur. « Tu serais beau, en jupe sur un balai, tiens. C’est une idée à creuser. »

electric bird.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyMar 3 Jan - 11:27
Don't Worry Be HappySeth♣JonLe rire est un exutoire, et rire avec des personnes que j’apprécie c’est encore plus libérateur. A vrai dire le rire c’est quelque chose que je pratique depuis l’enfance, d’après ce que mon père m’a raconté la première fois que ma mère m’a engeulé j’ai éclaté de rire. Certes je n’étais qu’un nourrisson mais je pense que cette attitude est restée ancré en moi. Chaque fois qu’on hausse le ton je suis pris d’un rire ou je lance une pointe humoristique. C’est devenu un bouclier. Et pourtant quand je hisse mon bouclier devant Seth, il se brise complètement. Je ne sais pas comment il fait. Dans le fond il me fait pensé a Seb, mais si face à mon meilleur ami j’arrive à hissé mon bouclier et depuis toujours. Je me suis toujours caché derrière le rire avec le Poufsouffle et ça marche vu que quand je ne rie pas on se dispute ou on s’éloigne. Pour lui je dois rire à chaque fois afin qu’il soit heureux. Mais à la longue face a ses yeux bleu acier j’ai envie de faire autre chose que de me caché derrière un rire. C’est pour cela que j’ai enfermé mes sentiments dans une boite, pour reprendre notre amitié comme si tout était normal.

Alors ma tentative ne marche guerre avec Seth, c’est fou, j’arrive jamais à savoir comment il fait pour si bien lire en moi et par la même occasion à lire en Seb. Alors que je suis complètement hilare et sur le cul, il me rejoint et me tend la main, je la saisi et je ne peux retenir un sourire quand il me traite d’abruti et que l’infirmière aurait du me tué.

Arrête sans moi ton monde serait si triste et si ennuyeux !Fis je avec clin d’œil alors que je remettais ma chaise en ordre tandis que Seth lançait des regards glacials aux autres clients.

Les moqueries ? Merlin je m’en contre fou totalement, en revanche les propos de Seth là j’y accorde de l’importance, plus qu’il ne le pense, et malgré tout je sens que mes frasques le touche, quand je vous dis qu’il arrive a mieux me cerner que Seb. Ça devient gênant ! J’attrape une olive et la fourre dans ma bouche tout en reprenant place à table sous les reproches de Seth. Je lui souris avec amusement et tapote la table en l’écoutant.
Et devant ses propos je me fige un peu, je l’écoute prendre encore la défense de Sebastian et une fois encore ça me met mal à l’aise. Ces deux là sont si semblables et si différent, ils font une paire unique, comme Patience et moi. Je vois en elle ma jumelle d’âme et bizarrement j’ai l’impression que Seth et Seb sont également jumeau par l’âme. Du coup je vois bien que Seth se projette sur Seb, je me mordille la lèvre mais je souris quand il parle de ne pas tombé amoureux de lui. Je prends un air mi séducteur mi déçu
.
Quoi ? Moi qui croyais qu’on était en plein rencard je suis déçu Seth ! Tu me brise le cœur !Dis je d’une voix semi outré.

Non non je me moque pas c’est faux, mais techniquement je me moque de moi, l’autodérision c’est quelque chose que j’apprécie beaucoup. Mais malgré ça les paroles de Seth m’on en quelque sorte fourni un électrochoc au niveau du cerveau.

Oui je sais que notre amitié est importante pour lui…je ne le sais que trop bien !Répondis je. C’est a cause de ça que j’ai tout enfermé, car je sais que pour lui je ne suis qu’un frère de cœur alors oui l’amitié est plus importante que mes sentiments. J’irais lui parlé j’te le promet, laisse moi juste un peu de temps pour bien choisir mes mots parce que Monsieur Baker a tendance a mal comprendre certains propos !Fis je avec un demi sourire.

Je repris une gorgé quand Seth tenta de changé de sujet, j’haussai un sourcil, je croyais que le pro du changement de sujet c’était moi ? Bah en même temps je peux le comprendre à la longue parlé de Sebastian ça doit le saoulé. C’est comme si je parlais de Seth avec Seb…il aurait eu la même réaction…Merlin j’en ai marre que ces deux là se ressemble tellement sur le plan psychique ! Alors j’écoute Seth, je souris devant ses propos et c’est une nouvelle fois un rire qui sort de mes lèvres. Un rire sincère, un rire joyeux, car j’ai l’image de ma personne en robe et mes yeux bleu pétillent soudainement. Cette lueur qui n’appartient qu’à moi, cette lueur qui signifie « oh putain ouais tu me donne une idée ». Cette foutu lueur qu’on peut lire dans mes yeux quand je vais en faire une. Une lueur a la fois insouciante et dangereuse. Puis elle s’estompe, maintenant que j’ai calé l’idée dans un coin de ma tête.

Oh tu sais j’ai eu ma première relation y’a 2 ans !Dis je avec un clin d’œil. Non le truc c’est juste d’assumé pleinement que j’aime mettre mon nez dans un décolleté mais qu’un beau torse bien dessiné m’agite également la baguette !Répondis je avec détachement. ça fait un moment que je sais ce que je suis, c’est juste que je le nié quelques peut et que je voulais pas l’assumé publiquement, mais vivre caché ça m’intéresse plus ! Les gens ont accepté ma folie alors ils accepteront mon sex appeal et si c’est pas le cas je les emmerdes royalement !Repris je avec un sourire fier et amusé. Tu sais, je sens même que je vais bien me marré maintenant que je peux maté ouvertement les deux sexes !Ricanais je.

En revanche j’en connais qui vont pété un plomb et rapidement, déjà que je suis infernal et que ma capacité a dire et faire des conneries est aussi productive qu’une vache avec du lait, alors maintenant que je peux charrier sexuellement et publiquement, je sens qu’East, Seb et Mattie vont tenter de me tué dans les couloirs. Mais mine de rien, j’ai hâte, car je me sens tellement mieux.

Je me sens…bien…j’te jure, comme libéré d’un poids !Avouais je avec un soupir de soulagement.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptySam 7 Jan - 1:05
don’t worry, be happy
jon x seth
 Je crois qu’il réalise un peu ce que je veux dire, et je souris un peu plus en me disant que peut être, quelque part, ce que je dis l’aide un peu. Parce que c’est ça qui est important, je suppose. Qu’il réussisse à se mettre les idées au clair, et que ces deux abrutis arrêtent de se faire du mal parce qu’ils veulent se retrouver. « Monsieur Baker est un abruti, faut être clair avec lui, sinon il comprend rien. » Oui, bon, avoir essayé de me mettre dans sa peau pour lui trouver des excuses ne change rien au fait que penser à lui m’agace. Je me demande s’il arrêtera de se comporter comme le dernier des imbéciles quand les choses avec Jon se seront réglées, tiens. Ca me ferait des vacances. Parce que la prochaine fois qu’il me provoque, je crois que je … Non. Calme-toi Seth. Ne pense pas à cet idiot. N’y pense pas. Et ne pense surtout pas au fait que tout allait bien avant qu’il ne décide du jour au lendemain que se battre avec toi était une meilleure idée. Abruti.

La conversation se détourne, et la lueur dans le regard de Jon me retire aussitôt ma colère de la tête pour me faire rire. Pardonne-moi, monde, je n’aurais jamais dû dire ça. Tout le monde va voir les jambes de Jonathan Peterson très bientôt. Il reprend la parole, et j’écoute en reprenant mon verre en riant doucement. Son sourire fier réussit même à m’arracher le même sourire, celui qui dit « t’as raison d’être fier de toi, moi aussi je suis fier de toi », et sa dernière phrase m’arrache un petit rire. « Tu vas bien te marrer, crois moi. T’imagines pas la tête des gens, je crois que c’est ça le plus amusant ! Il n’y a rien de mieux que le visage sincèrement surpris d’un type que tu regardes trop longtemps. On dirait qu’ils se demandent vraiment si tu t’es pas trompé de personne. Et après ils sont mal à l’aise. » Après tout, rendre les gens mal à l’aise, ça a toujours été un très bon passe-temps. C’est pour ça que je remercie le monde d’être né bisexuel, ça aurait été beaucoup plus difficile, sinon. Il dit qu’il se sent bien, et mon sourire se fait plus sincère pendant que ma main vient serrer le dos de la sienne un quart de seconde. « Tant mieux. C’est important que tu te sentes totalement toi-même. Plus important que tout ça. Et puis t’as raison, on s’en fout des gens. Surtout pour ça. S’ils ont quelque chose à dire à ça tu les attire dans la forêt et on les ligote au sommet d’un arbre. »

A vrai dire même s’il ne le fait pas, je le ferai pour lui. Il est trop gentil, je ne l’imagine pas vraiment se venger de quelqu’un. Je ne sais même pas s’il peut en vouloir sincèrement à quelqu’un longtemps. Même s’il est blessé. [b]« Tu te laisses pas insulter avec le sourire, hein ? Je te préviens. Si j’entends dire que t’as fait ça, toi aussi je te frappe. Alors t’as intérêt à te défendre, même si ça veut dire blesser quelqu’un. »
J’ai pris un ton léger, mais je sais qu’il a très bien compris que j’étais sérieux, de toute façon. Que cette habitude de faire passer les autres avant lui qu’il a, comme celle qu’a Patience, m’inquiète. Parce que c’est comme ça qu’ils doivent se retrouver blessée en voulant bien faire, et ça me tue de me dire que des personnes soient si gentilles qu’elles puissent être considérées comme trop gentilles.


electric bird.

[/b]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptySam 7 Jan - 11:49
Don't Worry Be HappySeth♣JonCeux qui disent que Seth Barnes est un enfoiré ce trompe complètement, quand on connait le Serpentard on s’y attache. Et de toute manière tout les serpentards ne sont pas méchant, mais il est vrai qu’avec Seth c’est différent malgré une intense ressemblance psychologique entre eux qui me perturbe souvent. Mais bizarrement je n’ai absolument pas les mêmes sentiments quand je suis avec Seth que quand je suis avec Seb. Et pourtant je fais tout ce que je peux pour me vidé la tête. Je veux vivre pleinement sans barrière. Je souris à la remarque de Seth sur mon meilleur ami.

Que merlin me donne la force d’y parvenir !Dis je en levant les yeux et les mains vers le ciel de façon théâtrale.

Je laissais flotté un sourire sur mon visage, devant ma propre bêtise, sachant que Merlin ne pourra rien faire pour moi je suis un cas désespéré et si je dois parvenir à mes fins et parlé avec Seb c’est dans ma propre force que je dois piocher. Surtout que depuis quelque temps ces deux là se foutent sur la tronche et franchement ça me fait chié. Et je sais que ça embête Patience, entre le fait qu’elle m’adore et qu’elle ne supporte pas que je sois triste par rapport a cette histoire sachant qu’elle est triste aussi…Bref un cercle infernal de sentiment contradictoire qui me font tourné la tête.

Alors je dévie encore une fois le sujet, cette fois j’espère y parvenir, non pas que je n’aime pas cette conversation juste que parler de ma relation avec Seb ça me trouble, j’ai passé du temps pour les mettre dans une boite et franchement je ne veux pas l’ouvrir. Elle est très bien fermée ! Je préfère rire devant l’idée de me transformé en fille et de draguer ouvertement un bon nombre de personnes et je peux vite voir que cette idée fait bien rire mon ami. Quand on parle enfin de ma libération j’écoute les propos de Seth sur la drague et je ricane doucement.

Surtout que je vais pas faire ça pour les mettre mal à l’aise mais juste pour le plaisir des yeux et de sens !Répondis je avec un sourire amusé.

Je passai une main dans mes cheveux et m’étira quelque peut tout en écoutant la suite des paroles de Seth sur le fait que je me sens mieux, enfin que je me sens enfin moi-même. C’est vrai, depuis que j’assume pleinement je me sens différent mais en même temps similaire à autrefois. Comme si mes sens étaient enfin réveillés, que mon corps et mon esprit m’appartenait pleinement. J’étais bien, plus souriant, plus confiant, plus dépraver ? Ouais surement ! Cette pensé me fit sourire de plus belle. Le revoilà, ce sourire heureux et satisfait qui avait quitté mes lèvres depuis le mois d’Aout. Depuis ma remise en question. Alors de me sentir enfin heureux et libéré (délivréééééééééé je ne mentirais plus jamaiiiis) je savais que tout irait pour le mieux désormais.

Avec ce qui traine dans la foret on a pas besoin de les ligoter un bon coup sur la tête et ils se réveilleront avec la peur aux ventres !Fis je en éclatant de rire.

Et au pire je me planque dans un coin et je grogne en faisant des bruits de bêtes féroces, l’avantage d’être animagii non déclaré et d’avoir une forme canine. Bon normalement c’est Sebastian sous sa forme de loup noir qui adore faire peur aux premières années tard le soir et moi je sors en hurlant que j’ai vu le sinistros que c’est un mauvais signe et je hurle comme un fou en courant. Je souris devant les propos de Seth.

Tu t’inquiète beaucoup trop pour moi, les insultes ça me touchera pas, après tout je suis comme je suis, qu’importe ce qui peuvent penser que je ne suis pas normal ou autre, je m’en contre fou ! Pour moi l’essentiel c’est que je suis moi, que je suis heureux et que je suis entouré de mes amis !Affirmais je en souriant et lui adressant un clin d’œil. Et au pire si je me fais insulté et que je n’entends pas je suis certain que tu frappera la personne en question !Ajoutais je avec un sourire complice.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1278
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Don't worry, be happy. ▬ Jon. 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. EmptyLun 23 Jan - 11:58

Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
«Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.



100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
MessageSujet: Re: Don't worry, be happy. ▬ Jon.   Don't worry, be happy. ▬ Jon. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Don't worry, be happy. ▬ Jon.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-