RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -44%
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du ...
Voir le deal
78.48 €

Partagez
 

 Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34312
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Giphy
Familier : Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
MessageSujet: Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es   Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es EmptyDim 5 Mai - 14:54
26.01.2024 - Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es

Bientôt un mois et des pensées qui tourbillonnaient tout le temps même si les choses semblaient s'être un peu calmées. Il y avait toujours des questions, un certain besoin de réponses qui devenait frustrant à mesure qu'elle ne venaient pas. Puis il y avait eu d'autres événements, des faits qui s'étaient ajoutés aux précédents. Même maintenant, ça l'agaçait encore de voir ces mémoires lui revenir en pleine face alors que le temps était passé... Incohérence dans son parcours sûrement, Eiji avait eu quelque peu de mal à s'adapter après ce qu'il avait vu au Ministère et son esprit s'en était vu tellement chambouler qu'il n'avait pas encore compris comment pleinement s'en tirer. Ça aussi, ça avait quelque chose de frustrant. Sûrement bien plus que le reste ; ne pas être capable d'avancer ou, du moins, pas aussi bien qu'on l'espérait. Après tout, n'était-ce pas là que des rêves qui avaient encore tendance à le harceler sans cesse ? Il devait y avoir un trop plein quelque part. Ou bien un objet manquant... Il ne savait pas trop encore. Quand ça touchait à cette histoire, ça le rendait tellement mal luné qu'il était incapable de ne plus faire tourner ses pensées. Eiji soupira en observant le Zouwu roulé en boule dans ses vêtements. Pour ça aussi, il allait devoir faire quelque chose. Même si s'occuper de lui, au final, ça lui avait peut-être permis de se retrouver d'une certaine manière.

Eiji soupira, si il fallait se raccrocher à un animal pour rassembler les pièces détachées, c'est qu'il était tombé bien bas, n'est-ce pas ? S'étirant de tout son long comme pour chasser l'ensemble des âneries qui se perdaient dans son cerveau, il fut coupé dans son élan par un hibou frappant à ses carreaux. Étrange, le courrier lui étant adressé était plutôt rare en vérité mais le fait que ce soit un hibou qui arrive permettait aussi d'éliminer la plupart des personnes de son entourage qui préféraient souvent d'autres méthodes pour le joindre. Intrigué, il ne mit que quelques secondes à quitter sa place pour ouvrir la fenêtre, laissant l'oiseau entrer alors que le Zouwu, encore peu habitué, disparut par la porte d'une armoire entrouverte. Eiji eu un léger rire avant de prendre le mot qui lui était adressé. L'écriture était féminine et le parchemin avait une légère odeur qui lui rappelait vaguement quelqu'un. Mais ce furent bien les mots et la signature qui firent se rappeler Sutton à son bon souvenir. Il était vrai qu'à part Kassie, qu'il avait revu ce mois ci pour une affaire au sujet d'un professeur un peu trop indiscret, il ne s'était intéressé à personne d'autre et n'avait pas vraiment tenu à les recroiser non plus. Faire l'autruche avait ça de bon qu'on évitait ainsi de se rappeler de choses qu'on ne comprenait pas forcément très bien et Sutton en faisait partie.

Répondre ou ne pas répondre alors ? Eiji hésita. Il y a quelques mois de cela, il l'aurait purement et simplement jettée dans un fossé si ça avait pu lui servir ou servir à Kassie. Mais, d'un autre côté, il devait bien avouer qu'au Ministère, cette pensée ne l'avait que trop peu approchée. Ça pouvait être difficile a comprendre pour d'autre mais pour lui, l'infime changement qui avait eu lieu depuis cette journée dans un café était un élément qu'il ne pouvait pas négliger même si il ne le comprenait pas vraiment. Il avait apprécié passer du temps avec Sutton, plus qu'il ne s'en serait douté et si ses attentions envers elle frôlaient toujours le néant, elles était pourtant présentes. Il fallait qu'il en ai le cœur net et il déchira un bout du parchemin sur lequel rien n'avait été écrit. Une heure. Une date, celle du jour même, et un lieu : la Cabane Hurlante. Pour avoir emprunté le chemin qui menait à l'intérieur du château plusieurs fois, Eiji connaissait son existence, de même qu'il savait que la jeune fille devait elle aussi savoir comment s'y prendre pour entrer dans la bâtisse depuis le parc de l'école. Après tout, elle était amie avec Kassie...

Laissant l'oiseau remplir son office, Eiji commença à se préparer sans en avoir réellement conscience et lorsque l'heure approcha, après s'être assuré que Ryûjin ne retournerait pas son appartement en son absence, il se dirigea vers le lieu de rendez-vous donné. Nul besoin pour lui d'attendre une réponse de la jeune femme, elle viendrait ou non. Si elle ne venait pas, c'est qu'elle ne pouvait pas où que les choses devaient en être ainsi. Il n'allait pas se prendre la tête maintenant avec de tels éléments, il y en avait déjà bien assez de son point de vue et il était inutile d'en rajouter d'avantage.
Ses pas le menèrent rapidement à l'entrée du bâtiment, comme si c'était devenu un automatisme que de s'y rendre peut importe le jour et l'heure, Eiji pénétra à l'intérieur et si dirigea vers le salon qui faisait plus office de trou miteux au canapé défoncé que d'autre chose. Les bras croisés dans son dos, le visage tourné vers le plafonds, il ne sut pas trop combien de temps il attendit ainsi. Quelques minutes ou bien une heure ? Aucune idée. Tant que la nuit n'était pas tombée, c'est qu'elle n'était pas encore en retard...


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
InvitéHistoria PactumAnonymous

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
MessageSujet: Re: Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es   Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es EmptyMer 8 Mai - 19:11
Plus de trois semaines s’étaient déroulées depuis que nous avions vécu d’étranges aventures au ministère de la magie. Oh, bien sûr, je m’étais précipitée pour écrire des articles à ce propos dans la gazette de Poudlard, mais il m’était difficile d’en parler de vive voix. En effet, tout cela m’avait quelque peu chamboulé. J’avais eu peur de perdre ma meilleure amie, j’avais été confrontée à mon plus grand cauchemar et j’avais aussi eu peur pour toi. Toi à qui je pensais depuis ce jour où nous nous étions posés dans ce café, toi pour qui j’avais ressenti d’étranges choses lorsque nos mains s’étaient plongées l’une dans l’autre, toi aussi qui ne montrait aucune émotion ...

Alors bien sûr, après cette aventure, j’avais souvent pensé à toi et je me demandais comment tu vivais cela. Sûrement mieux que moi, c’était certain. Tu avais une mentalité à toute épreuve, quand moi, je me retrouvais à cogiter constamment sur ce que nous avions vécu. La peur de voir mon corps abîmé, la peur de voir mes amis tomber, la peur simplement de ne pas comprendre tout ce qu’il s’était passé … J’avais tellement peur aussi de revivre tout cela. Parfois, la nuit, je me réveillée en sueur, totalement figée et pétrifiée par les cauchemars qui revenaient constamment … Kassie blessée, toi blessé … Mon visage vieilli ...

Ce matin-là, j’avais été réveillée tôt … trop tôt … Toujours ces mauvais rêves. Je m’étais occupée comme toujours de mon oeuf de licorne puis Kassie était partie s’entraîner au quidditch. Pensant toujours à toi, je décidais de t’adresser une lettre et d’envoyer un hibou de l’école pour te la remettre. Je te demandais simplement de tes nouvelles. Est-ce que j’espérais une réponse ? Je ne le savais pas trop … Toujours était-il que j’étais redescendue dans la petite salle où je m’occupais de la gazette.

Quelques heures plus tard, je reçus une réponse et je souris doucement. Un parchemin tout simple, déchiré, avec une date, une heure, un endroit … Je pliais le papier, le mis dans mon petit sac et je continuais mon travail sur la gazette jusqu’à la fameuse heure.

Je me dirigeais alors vers le saule cogneur que j’immobilisais le temps de passer, en appuyant sur le noeud en bas du tronc. Mes talons claquant sur le sol, j’arrivais jusqu’à la fameuse cabane et, lorsque j’ouvris la porte, tu étais déjà là.

”J’espère que tu te rends compte que je fais des efforts pour venir te rencontrer ici … Entre le risque de me faire blesser par le saule cogneur, le côté poussiéreux de cette cabane et le risque de Bandimons … Bon, alors, comment vas-tu depuis notre fameuse aventure ?”

Je m’approchais du canapé, en grimaçant légèrement. Je sortis alors un plaid de mon sac que je posais sur l’assise, puis je pris place. Je commençais doucement à te connaître et je m’attendais donc à ce que tu ne sois pas des plus loquaces. Mais après tout, puisque tu m’avais invitée ici, c’était que tu préférais un échange verbal, non ?


Revenir en haut Aller en bas
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34312
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Giphy
Familier : Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
MessageSujet: Re: Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es   Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es EmptyLun 20 Mai - 22:28
26.01.2024 - Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es

De la confusion. C'était précisément ce mot qu'il cherchait à approcher, à s’approprier et peut-être à décortiquer. Quand on vivait dans un monde en noir et blanc, ou tout devait être clair et ne pas bouger de sa case ; la confusion était une question qui restait sans réponse. Elle était l'élément qui pouvait tout faire basculer, en bien comme en mal. Elle était cet instant où vous ne saviez plus trop bien si vous étiez vous même ou si vous deveniez autre chose.
Et cette confusion, elle régnait en lui depuis les événements du Ministère et peut-être même qu'elle datait d'un peu avant cet événement. Durant ses nuits solitaires, il avait tenté de l'amadouer, de la comprendre et de la repousser dans un coin plus retranché. Dans un endroit où il ne pourrait l'atteindre et où elle ne pourrait le faire non plus. Un mois plus tard, force était de constater qu'il n'avait pas vraiment réussi ce tour de force. Et à cette confusion de base qu'il aurait pu faire taire si elle était restée à l'état embryonnaire, c'était ajoutée d'autres pièces de puzzle qui menaçaient dangereusement de le faire basculer. Des choix, pas tout bons. Des idées, trop vite déballées et des questions, toujours plus de questions.

Quand il avait prit le soin de répondre à Sutton quelques heures plus tôt, c'était dans l'espoir de les faire taire et sûrement parce qu'il éprouvait pour elle une certaine forme de respect. Ils avaient traversés les épreuves du Ministère dans une même équipe, même si il avait fait peu cas sur la fin de tout ce qui touchait la jeune femme. Mais dans ce songe où leurs esprits avaient été bercés, ça avait été différent. Des échanges infimes, minimes, qui s'étaient vus balayés l'instant d'après par d'autres idées mais c'était là. Quelque part, enfoui ou consciemment caché. Finalement, maintenant qu'il était là, dans la Cabane Hurlante, en train de l'attendre, il se disait qu'il aurait mieux valu éviter. Peut-être aurait-il dû ignorer le bout de papier qu'elle lui avait envoyé, ça lui ressemblait plus que le fait de lui donner une réponse qui nécessiterait fatalement un échange.

Eiji soupira, depuis un mois, il avait l'impression de ne faire que ça.

Des bruits de talons sur le sol, cliquetant aux rythmes des pas de la jeune femme et un sourire léger qui vint se poser sur son visage avant de disparaître. Sutton entrait, telle la reine des abeilles, avec ce petit ton qu'il lui connaissait un peu trop bien et qui pourtant, il le savait, cachait aussi autre chose en son sein.
Comment un simple échange entre deux personnes dans un café avait pus les amener à vouloir savoir comment se portait l'autre ? Eiji n'avait pas eu la moindre pensée pour la gamine qui les avaient accompagnés cette nuit là et avec Kassie, l'affaire était désormais pliée.
Ses yeux quittèrent le plafond pour venir se poser sur elle.

« Désolé, mais je ne voyais pas d'autre endroit pour te rencontrer »

Ici, ailleurs, n'importe où ou bien nulle part. Pour Eiji, ça n'avait pas vraiment d'importance même si, effectivement, il n'avait pas été le plus délicat du monde pour le moment. Et bien que le commun des mortels y aurait sûrement pensé avant... Lui non. C'était un endroit comme un autre, il était pratique pour deux personnes qui n'étaient soit, pas censée sortir de l'école soit, pas censé y entrer.

« Je crois que j'aurai aussi préféré le salon de thé dont tu m'a parlé... »

La voix est calme. Pas forcément blagueuse, pas forcément ironique ; sans teint très certainement. Elle est égale à ce qu'elle est toujours et ne semble pas vouloir laisser le moindre sentiment et pourtant, pourtant...

« C'est plutôt à toi qu'il faudrait demandé ça, je n'ai quasiment pas été blessé durant cette soirée. »

Pas de blessures physiques si ce n'était quelques contusions. Rien qui ne soit vraiment important, rien qui ne l'empêche de dormir. Ça avait été différent pour l'esprit, des images du cauchemar lui revenant encore en mémoire. Il avait fini par les assimilés, avec difficulté mais l'amertume était toujours présente, cachée elle aussi, comme à peut près tout ce qui faisait qu'il était lui.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3805
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6704
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
MessageSujet: Re: Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es   Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es EmptyDim 16 Juin - 17:53
RP archivé pour cause de départ.


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
MessageSujet: Re: Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es   Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Dis moi qui je suis et je te dirais qui tu es

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-