RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -20% en plus sur les articles déjà soldés !
Voir le deal

Partagez
 

 Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyLun 6 Mai - 19:31

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Cette nuit-là, l’air était frais. Il pleuvait des cordes. Suffisamment pour qu’on ne puisse plus rien voir à travers les baies vitrées de la salle de sport. Je terminais un mug de café porter à ma bouche depuis quelques minutes, ou quelques heures. Assise en chien de fusil dans une tenus de sport bien trop légère pour la saison. Un short, un croc-top et des chaussettes remonter à mis cuisse. Soupirant, c’est d’une traite que j’avalais le contenue de ma tasse, sans même reprendre mon souffle. Je la posais par terre et me relevais. Je mis mes gants, ou plutôt d’ancien gants de box que j’avais coupé pour en faire des mitaines. Finissant de fermer le scratch avec les dents, je regardais bien sombrement le sac qui me servais à m’entraîner. Celui que j’avais suspendus et qui me servais de défouloir depuis que j’apprenais à me maîtriser à coup de poing.

Ce n’étais pas la box que mon Sensei m’apprenais, mais taper de toute mes forces me faisait du bien, ça me canalisait, ça me rassurait. Comme si ses séances me permettaient de reprendre un peu le contrôle de ma vie. Une illusion aussi rassurante que dérisoire tant ses effets s’évaporais aussi rapidement qu’ils apparaissaient du moment ou je sortais de mon cocon. Bien souvent pensive, plonger dans mes propres réflexions porter sur une introspection douloureuse, je m’isolais de plus en plus souvent. Surtout en période de vacance scolaire comme maintenant, où je n’avais aucune obligation d’apparaître comme ce personnage qui me hantais.

Quelquefois je me surprenais à avoir envie de parler à quelqu’un, quelqu’un qui ne me connaissais pas. Quelqu’un qui ne me jugerais pas. Quelqu’un qui n’aurais aucune attente de ma part. Quelqu’un qui m’oublierais aussi vite qu’il m’aurait rencontré pour que je n’ai plus jamais besoin de repensé à cette réflexion que j’aurais eu besoin de tenir face à un interlocuteur lambda.

Mais tu sais la vie, elle ne ce passe pas toujours comme on veut. Il y à encore un an et demi, j’étais tellement insouciante. Je pensais que j’allais devenir quelqu’un, même si je ne savais pas qui. Que je trouverais le prince charmant et que j’aurais une belle vie. Le destin en aura décider autrement. Je sais que je ne connaîtrais pas l’amour, que je finirais seule. Et que je mourrais probablement jeune. Au moins, ma peau n’aura pas le temps de flétrir.

Car après tout, c’est tout ce qu’on cherche dans la vie non ? Voir son propre reflet dans les yeux de quelqu’un qui nous portera un amour incommensurable, celui des contes de fée qui font tant rêver les petites filles. Celui qui nous transporte et nous rend heureux, nous grave un sourire bête sur le visage. C’est idiot. Car l’être humain est égocentrique, il n’aime que lui-même. Et il fini par tomber amoureux de la personne qui flattera la plus son égo, qui répondra le plus à ses besoins. L’amour est égoïste.

Je suis égoïste.

J’aime me pavaner, faire la belle et prétendre que rien n’a changer. Que je suis toujours la même. J’aimerais tant le croire. Croire qu’il y à encore de l’espoir pour moi. Mais quand je me regarde dans le miroir, alors je comprends la réalité des choses. Je ne serais plus jamais la même.

Je ne serais plus jamais celle qui était tombé bêtement dans les bras de Vincent Harringhton.
Je ne serais plus jamais celle qui faisais rire son frère avec ses idioties de filles.
Je ne serais plus jamais la meilleure amie que mérite Sutton, celle qui ne lui ment pas.
Je ne serais plus jamais cette fille que je voulais être, que j’aimais être, que j’étais.

Je suis devenue autre chose, de plus sombre, de plus complexe. Je n’ai jamais été très porter par les grands gestes d’affection. Ils m’ont toujours fait fuir, sauf quand ils venaient de Mattie ou de Sutton. À présent, même les leurs me font sursauter. Je ne les mérite pas.

Je baise, je bois, je vie. Ou bien je survie. Je donne le change et je continue à me convaincre qu’une certaine rédemption est possible. Je ne suis pas si naïve. Je sais à quoi m’en tenir. Kassie Ollivander est morte l’été dernier. Elle à due renaître, j’ai dû renaître sous une nouvelle identité. Un masque que je porte presque chaque jour. Mais à la lueur des bougies et alors qu’il n’y à dans cette pièce avec moi qu’un sac de sport et un punchingball, alors je peux cessée de mentir au monde, aux autres, à moi-même.

Regarder la réalité en face.

Et faire sortir la frustration en repensant aux enseignement d’Eiji. Je pendais être morte à l’intérieur. Je le suis peut-être. Ou alors je le serais bientôt. Car pour devenir ce que j’ai besoin d’être, je dois abandonner toute idée de retour arrière et je le sais. Alors dans la pénombre de la salle de sport, avec seul compagnie mes mains et un sac suspendue, je cogne de toute mes forces pour sortir de mon être le poison qui s’y est rependus. Le leurre universel, l’espoir.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyJeu 9 Mai - 22:35
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Il y avait une marge certaine entre accepter des événements et les assimiler totalement. Et plus les jours et les nuits passaient, plus il avait cette impression. Eiji crispa la mâchoire, geste qu'il répétait un peu trop souvent ces derniers temps. Comment ne pas le faire en même temps, lui qui ne disait jamais rien et sur qui les sentiments semblaient glisser comme de l'eau, incapable de trouver un point d'entrée. Du moins, était-ce le cas avant qu'il ne mette les pieds dans ce pays. Depuis, tout semblait se faire irrémédiablement la malle et prendre un malin plaisir à le lui rappeler. Et pourtant... Pourtant il fallait bien continuer, ignorer ou feindre d'ignorer, ne pas se laisser submerger. Peut-être que c'était ça, son nouveau mantra et ce qui lui permettait de se fondre avec aisance dans son ancienne personnalité. Eiji ne pouvait pas le nier, il avait changé. Pour quelqu'un qui ne le connaissait pas, ce devait être totalement imperceptible mais il ne pouvait pourtant plus fermer les yeux et faire comme si de rien n'était. Si changement il y avait, il faudrait définitivement qu'il mette le doigt dessus et pense à régler la question, d'une manière où d'une autre, qu'importait au final ? Ce n'était pas de sa faute si des événements lui échappaient au fil du temps et qu'il ne maîtrisait plus tous les tenants et les aboutissants. Même si ça ne pouvait pas lui arriver à lui, ça arrivait pourtant. Et ça remuait tellement de choses que ça en devenait ingérable. Il y en avait tellement dans sa tête qu'il en devenait encore plus fermé que d'ordinaire durant ses journées au Ministère. Il se fichait éperdument de ce qu'on pensait de lui, ça avait toujours été le cas de toute façon mais maintenant, c'était sûrement pire qu'avant. Qu'ils en posent des questions, qu'ils s’inquiétant de savoir si il les aidera lors des entraînements ou si, sur le terrain, ils pourront lui faire confiance ; ça n'entrait pas dans ses calculs et à cette pensée, Eiji se contenta de refermer la boite dans laquelle elles auraient dues restées. Hors de question que ça recommence comme début Janvier. Il était passé ce temps là, l'eau avait coulé sous certains ponts et de nouveaux objectifs avaient été définis.

Des objectifs... C'était pour ça, précisément, qu'il s'était déplacé jusqu'au Manoir des Ollivander en cette nuit de vacances scolaire. Il était fini, ce temps où l'on pouvait être insouciant même si, en y repensant, lui ne l'avait jamais été... Elle en revanche... Eiji n'esquissa pas un sourire en passant la grille, il ne s'attarda pas plus sur le jardin du manoir comme il l'avait déjà fait par le passé. A croire qu'il se focalisait uniquement sur l'objet de cette visite. Enveloppé dans le noir de la nuit, quasiment trempé par la pluie qui s’abattait sur lui, Eiji ressemblait presque à un fantôme dans la nuit, la peau laissée visible par ses vêtements reflétant la lueur des lumières éparses alors qu'il avançait sous le porche. Comme si elle l'attendait depuis des heures, l'Elfe de Maison de la famille vint lui ouvrir la porte. Eiji savait que ce n'était pas le cas, il n'avait pas prévenu, il savait juste qu'elle devrait être là et, qu'en tout état de cause, personne d'autre qu'elle ne devrait y être. Là encore, ce n'était qu'un détail et comme souvent, Eiji ignora presque la créature qui le guidait maintenant vers la salle de sport. Il ne lui parlait jamais, il ne la laissa pas l'annoncé non plus alors qu'elle allait ouvrir la porte de la salle de sport juste devant lui.

Posant sa main sur la poignée, il écouta quelques instants les bruits qui provenaient de l'intérieur avant d’entrebâiller la porte légèrement. Un regard rapide et il l'ouvrit complètement. Juste le temps de s'assurer que ses calculs étaient correctes et qu'il s'agissait bien de la jeune femme. Il ne sut si ce qu'il vit dans cette pièce devait déclencher quelque chose en lui ou non. Ce n'était pas réellement le cas pour tout avouer. Du moins, pas avant qu'il eu fini d'analyser la jeune femme alors qu'il entrait dans la pièce, l'Elfe toujours dans l'encadrement de la porte.
Un pas, puis deux, puis il se stoppa. Pas certain qu'elle ait senti sa présence alors qu'elle semblait vouloir se briser les os contre le sac de sable. Ouvrir la bouche, parler, dire quelque chose, n'importe quoi. Il resta muet, patient, attendant qu'elle ai fini ou n'importe quoi d'autre. Eiji préférait le silence, ce qu'il venait faire ici ne nécessitait pas de mots outre-mesure. Juste un regard, des yeux qui observes en donnant l'impression de ne pas voir comme si ce qui les touchaient tombait automatique dans un espace vide qu'il fermait instantanément.


Codage par Libella sur Graphiorum






Dernière édition par Eiji N. Kurotchkine le Sam 11 Mai - 4:21, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyJeu 9 Mai - 23:11

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Mes poings, mes pieds, mes tibias… Tout y passait alors que je laissais ma rage et toute la frustration que j’avais encaisser depuis quelques mois sur ce fichu sac de sable. Le regard noir, je voyais rouge. Rouge comme le sang, celui qui avait été versé et celui qui viendrait à couler. Les images se succédais dans mon esprit sans me laisser de répit quand bien même j’essayais de les chassées le plus loin possible. Si bien, que je ne remarquais pas ta présence. Ta venue. Je n’entendais rien, je ne voyais rien. La seule chose que ma conscience reconnaissais encore c’était la douleur que je m’infligeais en essayant de massacré le punching-ball suspendu. Comme s’il allait ressentir la même douleur. Un transfert aussi éphémère qu’inutile.

Et pourtant, c’était une nécessité. Pour moi du moins. J’étais seule, je demeurerais seule. Corps et âme devait accepter cet état de fait et se résigner. Car il ne servait plus à rien de lutter, c’est toi qui me l’avais enseigné. Un choix difficile mais nécessaire dont les tenants et aboutissant ne blesserais sur le long terme que moi dans tous les cas. Car si peut-être les larmes allaient couler, elle se sècherais bien vite à mesure que les mois défileraient, passant à autre chose. Pendant que pour ma part, je resterais figé à jamais devant une image idyllique de ce qu’aurait pu être ma vie, mon avenir, si j’en avais encore un.

On m’avait souvent demandé ce que je voulais faire après mes études à Poudlard. Je n’avais jamais été en mesure de répondre, même avant. Maintenant je comprenais pourquoi, ma destinée n’avais jamais été entre mes mains, elle n’avait jamais été un choix. J’avais été prédestinée à vaincre ou mourir. Me battre ou moisir. Mes frères le vivaient bien mieux que moi, peut-être qu’ils n’avaient pas encore accepter la fatalité. Non, ce n’était pas ça. Ils étaient simplement bien plus détachés que moi. J’avais retenue la leçon. Plus on à d’attache, plus le poids à porter est lourd. Et je ne pouvais pas me permettre d’entraver ma route et celle des autres. Alors entre mon égoïsme d’égocentrique mélomane et leurs bien être, je les choisissais eux. Tu avais eu raison en janvier. La graine tu l’avait planté, elle avait mis simplement trop de temps a germé. Mais j’avais compris.

Un dernier coup de pied, qui vins fortifier le bleu qui se formerais sur mon tibia. Trop fort, contrôlé mais pas assez mesuré sans doute. J’arrêtais le sac et posais mon front dessus sans avoir aucune notion de ta présence dans mon dos. Puis je me tournais vers la baie vitrée, devant laquelle reposais une bouteille de mauvais alcool oublié là par un des pecno présent au nouvel an. Arrachant le goulot avec les dents, j’en pris une grosse lampé qui vins me bruler la gorge avant de m’essuyer d’un revers de manche.

C’est à ce moment là que je te vis enfin, mes iris se plantant dans la réflexion de tes yeux à travers la fenêtre. Je faillis rendre le liquide. Mais c’est la bouteille qui trinqua, car dans mon sursaut je la lâchais. Et elle vint s’éclater en des centaines de petits morceaux de verres tout autour de moi. Répandant par la même occasion de liquide à l’odeur forte de détergeant sur le parquet qui n’était pas ici recouvert de tapis de mousse. Je m’étais laisser surprendre, honte à moi.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyVen 10 Mai - 0:07
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Lorsque leurs regards se croisèrent enfin, Eiji compris. Il commençait à avoir l'habitude de ses comportements qui lui paraissaient totalement dissonants. L'habitude... Ça avait du bon selon certain, même si parfois c'était un peu trop d'ennui pour son propre bien. Eiji observa son reflet si lointain qu'il l’apercevait à peine dans la vitre. Fixant ce qu'il jugeait être ses iris alors que la bouteille éclatait au sol, distillant une mauvaise odeur d'alcool qui vint lui chatouiller le nez. Quelle perte de temps, elle s'était encore mise dans un état... Le regard sombre, les traits du visage comme figés dans cette attitude si inexpressive qui le caractérisait tant, il s'avança enfin dans la pièce ; passant le punchingball sur lequel elle s'était acharnée sans même le voir. Se battre ainsi, sans la moindre once de grâce en était presque insultant pour les efforts qu'il avait déployé afin de lui enseigner quelques techniques rudimentaires qui devaient pouvoir l'aider. Et pourtant, il en avait déjà vu des acharnés du travail qui perdaient pieds et se heurtaient à ce genre de réactions.
Était-il conscient de ce qui animait la jeune femme ? Le comprenait-il vraiment rien qu'en la voyant ? Il n'aimait pas les mots, il n'avait jamais aimé ça mais les mouvements du corps en revanche, il avait appris à les lires. Là, ce soir, quelque chose n'allait pas et c'était précisément durant des conflits intérieurs comme ces derniers qu'on finissait par perdre pieds. Était-elle seulement prête pour ça ?

Le dos droit, le regard fixé sur Kassie alors que le reste de la pièce semblait avoir totalement disparu autour de lui, il s'avança encore sans dire un mot. Jusqu'à arriver à sa hauteur tout en lui adressant un léger signe de tête. Il avait déjà fait ça n'est-ce pas ? Sauf qu'à cette époque c'était peut-être bien une partie de lui qui était à la place de Kassie et un frère d'arme à la sienne. Même avec toute la bonne volonté du monde, ça allait lui poser un réel problème que de faire ce pas ci et de l'assumer ensuite. Tant pis... Si elle continuait ainsi, à passer ses nuits entre les bouteilles d'alcool et l'acharnement sportif, elle allait finir par se blesser d'une manière ou d'une autre et plus profonde serait la cicatrice, plus instable elle la rendrait. Pour ceux qui ne savaient gérer leurs pensées, leurs idées, leurs choix et leurs vies ; c'était toujours beaucoup plus compliqué.

Sans faire attention à ce qu'elle pourrait dire, il n'attendit pas qu'elle revienne totalement à elle avant de l'attraper par le bras. Son regard était sans équivoque. Aussi teinté d'indignation que de reproches qui lui étaient sûrement adressés. Poussant quelques débris de bouteille, il lui tourna ensuite le dos, ses doigts enserrant toujours le bras de la jeune femme. Une poigne assez ferme pour qu'elle comprenne que, maintenant, ce n'était vraiment pas le moment. Pas le moment de luter, pas le moment de refuser. Traversant la salle dans l'autre sens, Eiji passa à nouveau devant l'Elfe de Maison qui était restée là.

« Nous aurions besoin de saké. »

Le regard de l'Elfe alla de l'un à l'autre. Visiblement, il lui fallait une confirmation pour qu'elle y aille puisqu'un instant plus tard, elle avait disparue. Où ? Aucune idée, et il s'en fichait éperdument alors qu'il entraînait toujours la verte et argent derrière lui, jusqu'à ouvrir la porte d'entrée pour lui faire descendre les quelques marches qui menaient devant le perron de l'entrée. La pluie s'abattit une nouvelle fois sur lui, puis sur elle.

« Qu'est-ce que tu as ? »

Ni animosité. Ni rage. Ni colère. Un calme plat mais pas si froid alors que les gouttes ruisselaient sur eux, comme si elles souhaitaient laver des âmes torturées. Eiji ne savait pas vraiment ce qu'il lui prenait. Mais là, ça avait l'air important. Même maintenant, il n'arrivait toujours pas à la comprendre et il se souvenait encore très bien de ce qu'il se passait quand ils n'étaient pas sur la même longueur d'ondes. Alors la pluie après tant d'effort physique pour elle, ne pourrait lui faire que du bien, lui faire redescendre l'esprit sur terre ; puisqu'on ne pouvait pas décemment se comporter ainsi sans avoir rien en tête qui ne mérite d'être dit.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyVen 10 Mai - 0:42

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Le regard vitreux, aussi dénué de vie que la baie vitrée devant laquelle je me tenais et où j’avais croisé ton regard, enfin tel était mon impression. Elle n’aurait pu être plus fausse. Je me targuais d’être bonne comédienne, c’était sans compter la puissance d’un simple regard. Plus efficace qu’un millier de mots, laissant transparaitre bien malgré moi mes humeurs par micro-expression à peine perceptible.

Je me détournais de toi, ou tout du moins je brisai cet échange de regard qui n’avait durée que trop longtemps. Toujours plonger dans le silence, je ne savais de toute façon pas quoi dire. Une remarque sarcastique peut-être ? C’était bien mon genre. Mais les mots restaient coincés dans ma gorge et je ne fis que baisser la tête.

Quand ta main s’enroula autour de mon bras, d’une prise ferme dont je n’avais pas la force de me dégager, mes sourcils se rejoignirent tel ceux d’un faucon, formant presque un V. Ne songeant même pas à me débattre alors que tu m’entrainais, je respectais mon vœu de silence. Il fallait bien que je me respecte moi-même parfois, même si c’était chose rare.

Neely cherchais mon regard alors que tu commandais une nouvelle bouteille. Je levais les yeux au ciel, elle parti s’attelé à la tâche. Visiblement mon elfe me prenait pour une alcoolique maintenant, super…. Reprenant ta course, sans pour autant lâcher l’emprise que tu avais sur moi, tu ne t’arrêtas qu’une fois arrivée dans l’entrée du manoir. La pluie tapait violement contre les carreaux, le temps dehors avait l’air épouvantable. Comment est-ce que j’avais fait pour ne pas m’en rendre compte. Et d’ailleurs… Qu’est-ce que tu foutais ici ?

Visiblement, tu venais me faire choper une pneumonie. Dans quel monde tu avais cru que me faire sortir en shorty ral les fesse et brassière était une bonne idée ? Très vite, mon visage se mis à ruisseler de goutte de pluie. J’avais envie de t’insulter présentement, de protester. Ce fus toi qui brisas le silence, surprise ! Retournement de situation ! Tu savais parler… -sujet – verbe – complément. On faisait des progrès…

« Ça ne se voit pas ? J’ai l’alcool mauvais. »

Répliquais-je, sarcastique. Affichant un sourire en coin alors que mes yeux contredisaient totalement mon attitude hautaine.

« Qu’est-ce que tu fou la ? »

Pourquoi ? Pourquoi t’est là ? Qu’est-ce que t’en a à foutre que je m’enquille une bouteille. Qu’est-ce que ça peut te foutre ? Ta oublié… Nous ne sommes pas amis. Je ne fais qu’appliquer tes leçons à la lettre, non ? … Non ?! Une fois de plus, je détournais le regard, ne voulant plus croiser le sien. À priori, le bosquet prêt de la fontaine de l’entrée était particulièrement agréable visuellement dans le noir et sous une pluie torrentielle, puisque je ne le quittais plus.

Je restais stoïque sous la pluie, laissant l’eau dégouliné entre les plis de mes vêtements. Clairement je commençais à avoir la chair de poule. Mais hors de question d’explosé, j’endurerais. Je resterais de marbre jusqu'à ce qu'il se lasse et parte, je….

« À part venir me foutre sous l’orage. T’était censé me garder en vie non, pas me tué ? »

Ok, loupé, aucune volonté la nana... J’avais dit ça avec la même ironie, une pointe d’agacement en plus, toujours en évitant soigneusement de poser le regard sur toi.

« Si tu voulais juste une bouteille de la cave, t’aurais pu envoyer un hibou. »

Con… Que j’étais con, borné, désagréable. Une vraie tête à claque. Et je les méritais là, La bonne paire de gifle.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyVen 10 Mai - 1:10
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

La pluie battait à tout rompre, bien plus intense que quelques minutes auparavant quand il était rentré dans le manoir. Une erreur de calcul peut-être ? Non. La pluie, le froid, ça devrait bien finir par lui remettre les idées en place. Du moins, l'espérait-il parce qu'il n'allait pas passer sa vie à son service à lui coller les bons process à l'endroit. Il n'était pas doué pour ça. Le simple fait de s'intéresser à elle lui donnait déjà des sueurs froides, alors oui, la pluie serait bénéfique pour lui aussi. Juste histoire de s'assurer que sa propre contradiction ne se mette pas dans le chemin. N'étaient-ils pas idiot, ces deux êtres, incapables de se parler et encore moins de se comprendre. Ils s'écoutaient toujours sans s'entendre, à croire que rien n'avait vraiment changé. La faute à qui ? Lui. Sûrement. Elle. Également. Ils étaient ainsi n'est-ce pas ? Protégés par des masques qu'ils ne souffraient pas de se voir briser.
Qu'est-ce qu'il allait bien pouvoir faire d'elle ? Il ne s'était jamais réellement posé la question et, au final, les paroles de la jeune femme ne l'aidaient pas plus que ça. Rien ne l'aidait de manière générale quand il s'agissait de communication, ça lui prenait tellement de temps de former des mots, des phrases cohérentes, le tout dans une langue qu'il n'aimait pas que cela en était presque une souffrance. Un effort constant dont il se serait bien passé et pourtant... Pourtant il y avait un autre côté, un côté insoupçonné qui voulait bien faire cet effort. Pour elle et pour quelques autres.

Eiji ne parla pas pendant un moment, la laissant dans son délire. Si elle avait besoin de ça pour se calmer et ne pas se laisser engluée dans la situation actuelle, pourquoi pas ? Après tout, ça ne le touchait pas vraiment. Comme la pluie, le ton de ses paroles glissaient sur lui, elle ne disait rien d'intéressant de toute façon et depuis cette fameuse soirée dans la Chambre des Secrets, il avait plus ou moins bien réussi à enfermé tout ce qui l'avait torturé. Il ne l'avouerait plus maintenant, c'était du passé. Une erreur de parcours qu'il ne voulait plus payer. Les lèvres closes, il soupira lentement, ignorant totalement ce qu'elle lui disait puisque relever n'était pas le but de l'opération.

« J'étais venu pour te faire un rapport... Mais tu n'es pas prête à l'entendre maintenant. »

Puisqu'ils en étaient là. Autant faire ce pour quoi il était venu. Eiji n'avait pas besoin d'une amie, il ne savait même pas ce que ce terme signifiait. Pour lui c'était tellement flou que ça ne valait même pas la peine qu'il se penche sur le sujet. Quelle ironie, si seulement c'était vrai. Si seulement... Alors il ne serait pas ici, sous la pluie à la regarder alors que ce qui pourrait s'apparenter à un torrent s'abat sur eux. Il ne serait pas ainsi debout devant elle, à ne pas la lâcher du regard si elle n'avait pas d'importance. Eiji grimaça.

« Qu'est-ce que tu as ? »

Plus elle serait butée, plus il le serait aussi. Il ne supportait pas qu'on entrave sa route et qu'on se mette devant l'objectif qu'il souhaitait atteindre. Il devait savoir. Justement pour éviter qu'elle ne meurt dans un fossé la prochaine fois qu'il la laisserait seule.

Neely choisi cet instant pour apparaître dans l'entrée la bouteille demandée à la main ainsi que les contenants. A travers la pluie, il lui fit un léger signe de tête avant de retourner son regard vers Kassie.

« Puisque tu as envie de boire, bois plutôt ça. »

Ni plus. Ni moins. Il la laissa plantée sous la pluie tandis qu'il retournait sur le perron, ses vêtements traditionnels trempés jusqu'à l'os. D'un geste de la main, il retira le bouchon de la bouteille et remplit les deux récipients qui vinrent accueillir le liquide. S’asseyant ensuite sur le sol, il laissa son dos reposé contre la rampe de l'escalier avant d'amener le verre à ses lèvres.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyVen 10 Mai - 1:37

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Tu restais silencieux, ça m’énervait encore plus. Je sentais en moi monter des élans de colère et de frustration injustifiée à ton égard. Vague douloureuse qui venait me serrée la poitrine. Serrant le poing alors que tu prenais ton temps pour me répondre. Finalement, nous n’avions pas fait tant de progrès que ça en termes de communication. Borné l’un comme l’autre, suffisamment pour ne pas se comprendre. Tu n’étais pas comme les autres garçons que je connaissais, ni comme aucun autre être vivant que j’avais pu croiser d’ailleurs. C’est ce qui me déstabilisais le plus sans doute. Mes petits jeux malicieux n’avaient strictement aucun moyen de t’affecter. Que je joue de moue, manipulation ou ironie tu y était immunisée. J’étais nue face à ton jugement. C’était effrayant.

Pas prête à l’entendre… Un rapport… Pourquoi pas un simple hibou ? Un message codé ? Pourquoi venir en personne ? Je me prenais trop la tête. Je me posais trop de question. Mon cerveau avait enclenché les turbines et elles tournaient à plein régime dans un nuage de fumée dense qui m’empêchais de pensée clairement. Qu’est-ce que j’avais ? Si seulement je pouvais poser des mots, parler, m’exprimé. Mais j’en était bien incapable. Alors au lieu de céder, je me butais encore d’avantage.

« Qu’est-ce que ça peu te foutre. »

Je sifflais entre mes dents, que tu l’entendes ou non à travers le clapotis incessant des gouttes de pluies qui marquais le sol ou au milieu des bourrasque de vent qui venait soulevée nos cheveux, mon murmure à peine audible avait la marque du dépit.

Neely arriva avec une bouteille de notre réserve, une offerte par une ancienne baby-sitter, ancienne fille au pair prise par ma mère à sa sortie de l’école de magie Japonaise. Tous les ans à noël et à mon anniversaire elle nous envoyait un panier garni. Et les bouteilles restaient intouché, sauf les sacrifiés par quelques buveurs au bord de l’agonie en fin de soirée quand la débauche d’invitais au manoir.

Tu tournas les talons pour faire sauter le bouchon et servir deux verres avant de t’installer sur le perron à même le sol. Cette fois, je t’observais puisque tu n’avais plus ton regard sur moi. Ma langue claqua entre mes dents et je pris un air impatient. À quoi tu jouais ? Je ne te comprenais pas. Je n’arrivais pas à te lire aussi facilement que tout ses autres être stupides qui m’entourais. Ça me rendait dingue sur le moment. Moi plus maligne que tout le monde, moi l’orgueil incarné, moi la vipère, j’étais perdante et je détestais ça.

Je fini tout de même par me résigner et venir m’asseoir non loin de toi, rabattant mes jambes nue contre ma poitrine. Ce ne fus pas le verre que je saisis cependant, mais directement la bouteille dont je portais le goulot à mes lèvres. On repassera pour les bonnes manières. L’alcool de riz me brûla l’œsophage. Et puis une seconde, une troisième, la sensation de brûlure s’estompais à mesure que je faisais couler le liquide dans mon gosier tel un animal en pleine cure de d’hydratation. À ce rythme, je n’allais pas le tenir tel que je me connaissais. Je reposais donc la bouteille d’un coup sec entre nous, attrapant finalement le verre et le buvant d’une lampé à son tour. Alcoolique éphémère que j’étais. Ivrogne de bas étages qui ne se reportais qu’à l’effervescence qui naissais du grammage dans le sang que pour tenter d’oublier, de m’oublier moi-même.

« J’ai retenu tes leçons. »

Je marquais une pause pour remplir de nouveau nos deux verres.

« Je m’efforce de les appliqués. Pas d’attache, pas de lien dans la vie que j’ai choisi de menée. »

Je le bus d’une traite.

« Excuse-moi si j’ai besoin d’exorciser les choix que j’ai à faire. Je ne fais pourtant que suivre tes instructions. »

Je remplis de nouveau, sans aucune mesure. Sans même déguster la liqueur qui ce veux pourtant de bon cru.

« On à pas tous été formaté dès l’enfance pour oublier qu’on est humain. Qu’on ressent, qu’on aime, qu’on est pris d’émotions incontrôlable parfois... Peut-être qu'en réalité je t'envie. »

Je porte le verre à mes lèvres, cette fois je ne le vide pas, je le garde juste près de moi, le regard dans le vide.

« Mais je m’efforce d’appliquer tes conseils si c’est ce qui t’inquiète. Je ne te ferais plus perdre ton temps. »

Point final ? Dans quel sens ? Bien que je fusse vide de tout, de toute intonatio, presque à te repousser, quelque part au fond de moi je ne voulais pas te voir partir. Une fois encore, j’agissais à l’encontre de mes propres envies et sentiments. Tu devrais être fier, non ?

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 11 Mai - 1:38
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Des pensées qui tournes et se retournent, sans trouver d’accroche cependant, comme si la pluie et l'alcool de riz permettaient à son esprit de ne plus se laisser importuné par des éléments environnant. Ça avait quelque chose de nostalgique de boire ainsi au milieu du décharnement des éléments. Une tempête vient toujours après le calme n'est-ce pas ? Pourtant cette fois ci, à la différence de début Janvier, Eiji savait qu'il ne se laisserait pas emporté dans son tourbillon. C'était instable quelques fois encore et plus ça allait, plus il se sentait agacé contre certains faits. Mais avec le temps, il commençait à se faire une raison. Rien ne pourrait plus être comme avant maintenant... Laissant sa tête aller en arrière, il apporta le verre à ses lèvres, observant la pluie qui continuait de se déverser sur le sol. Son bruit était apaisant en un sens, comme si la force de l'orage n'avait d'autre raison que de l'envelopper pour qu'il se laisse totalement allé. La nostalgie d'un lieu souvent balayé par les vents lui vint en mémoire et il soupira, soudain plus las qu'il ne l'aurait voulu. Lorsque Kassie arriva près de lui, il mit quelques petites secondes à rassembler le fil de ses pensées. Non pas qu'il fit exprès de l'ignorer mais, pendant un court instant, il avait eu autre chose en tête. Un besoin sourd de tout quitter ici pendant quelques temps, revenir aux sources et oublier l'espace d'un instant, ce présent.

Il la regarda boire sans rien dire, l'écouta parler sans plus en rajouter. Eiji n'était pas certain de bien comprendre ce qu'elle voulait dire. Mais si elle comptait lui remettre la faute dessus... Ça n'allait pas être possible. Chacun devait savoir être maître de lui-même en toutes circonstances, si elle n'y arrivait pas, il n'y pouvait rien.

« Et tu as l'impression que tu vas y arriver ?... A appliquer mes conseils ? Ou bien tu penses peut-être être sur la bonne voie ? »

Le regard perçant dont il la gratifia à ce moment là semblait vouloir dire beaucoup de choses mais certainement pas qu'il approuvait la méthode. De plus, elle semblait ne pas bien comprendre certains éléments. Il soupira, comme souvent quand il était en sa compagnie avant de tourner son regard vers la pluie, apportant le verre à ses lèvres pour y boire lentement. Au moins, l'alcool avait ça de bien qu'il restait égal à lui-même en toutes circonstances, d'autant plus quand il était de qualité et qu'il lui permettait d'organiser ses pensées.

« Dis moi... Est-ce que tu penses que c'est toujours facile d'avoir été 'formaté' comme tu le dis si bien ? »

Pour Eiji, ça l'était. En un sens. Mais c'était aussi tout un lot d'angoisses qu'il fallait absolument prendre en compte quoi qu'il fasse. Pour lui il était certes normal de n'avoir aucune attache et de ne pas vouloir trop se mêler aux autres. Après tout, il n'avait pas besoin d'eux la plupart du temps et les membres de son clan lui suffisaient amplement. Pourtant, d'un autre coté, il devait aussi avouer que certaines personnes étaient essentielles à son bon fonctionnement. On ne grandissaient pas coupés du monde sans en subir les conséquences une fois que l'on se retrouvait à l'extérieur. Et si Eiji ne se plaignait jamais de sa vie jusque là, c'est parce qu'elle était normale pour lui. Que d'autres personnes aient grandis autrement était impensable avant son entrée dans l'école bulgare et pourtant, force avait été de constaté que c'était bel et bien le cas.
Et puis... Avec tout ce qui c'était passé depuis la fin de l'année scolaire précédente... Disons que rien n'avait vraiment été simple et qu'il s'était sentis plusieurs fois acculé en divers endroits qu'il aurait préféré ne jamais rencontrés. Il avait connu doute, insatisfaction, questions incessantes qui ne rimaient à rien. Le masque qu'on avait posé sur lui durant son début de vie se voyait malmené depuis plusieurs mois maintenant, depuis qu'il était à la tête du clan.

Eiji reposa sa tête en arrière, buvant une gorgée avant de fermer les yeux. Pourquoi est-ce qu'il était venu là déjà ?

« Tu ne me fais pas perdre mon temps. Sinon je n'aurais pas fait le déplacement »

C'était idiot. Tellement stupide qu'il en eut un rire silencieux avant que son visage ne redevienne de marbre. L'Europe et ses habitantes avaient visiblement une tendance certaine à lui faire perdre ses repères millénaires ; il allait devoir régler ça sous peu si il ne voulait pas se perdre et finir par disparaître.



Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 11 Mai - 2:55

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Tout ou rien. J’étais passée de zéro a cent à l’heure en quelque mois. La réalité m’avait frappée, radicalisé. L’élément déclencheur avait sans doute été cette soirée horrifique au ministère. Celle qui avait bien faillit nous coûter la vie et la raison. Celle qui avait meurtrie Sutton de biens des manières autant physiquement que mentalement. Avoir pensée un instant que sa vie était en danger m’avait rendu folle de rage, prouvée que je ne pouvais pas garder mon sang froid en toute circonstance. Et que tant que je n’en serais pas capable, elle serait en danger à mes côtés. C’est d’ailleurs toi qui m’avais craché la réalité au visage. Et si sur le moment j’avais fait preuve d’orgueil, tes mots gravés en moi avait raisonné en écho pendant des semaines. Marquant au fer rouge mon cœur qui s’en voyais brisée. J’étais le plus grand danger dans la vie de celle qui m’apportais la lumière.

Tu m’avais écouté déblatérer mes conneries, stupide et enfantine, me laissant aller au bout de mon idiotie avant de réagir. À croire que mes mots ne méritaient pas tes réactions cette fois. C’était le cas.

« Si ça ne l’est pas, facile, alors tu donnes bien le change. »

Répondis-je en baissant la tête pour contempler le fond de mon verre, dont je faisais tourner le liquide. Commençant à sentir ma tête tournée d’avoir ingurgité l’alcool aussi rapidement que dans un concours de bar tenu par des beaufs.

« Je ne sais pas si j’y arriverais sans me perdre moi-même. Mais je devrais faire tout ce qu’il faut, quoi qu’il en coûte, n’est-ce pas ? »

Toutes ses futilités que j’avais sifflé à tes oreilles jusque-là me firent monter le rouge aux joues. Ou peut-être était-ce simplement la chaleur que commençais à dégager mon corps alors que le grammage fluctuait dans mon sang. Je n’avais même plus froid. Je commençais simplement à me sentir idiote et puéril.

Ta dernière réplique me surprise et je tournais la tête malgré moi pour te regarder. J’aurais juré voir un sourire, rien que l’espace d’un instant se dessinée sur tes lèvres. Mais en regardant mieux, je ne voyais que ton éternelle impassibilité. J’avais dû rêver. Produit de mon imagination qui voulait voir en toi, seul véritable allié, plus qu’un partenaire de crime sous contrat. Chose que j’étais bien incapable de m’avouer. Je voulais ton amitié et ta confiance, ton respect. Pourquoi ? Pourquoi toi ? Pourquoi si vite ?

« Pourquoi tu as fait le déplacement ? »

Simple question, anodine. Je terminais ce nouveau verre. Je le remplissais de nouveau avant de tendre le bras pour que tu me donne le tiens, quant à boire, c’était toujours mieux de boire à deux. Quant à finir la bouteille, autant que je ne la finisse pas seule. Car il y avait de grande chance pour qu’elle ne survive pas à la prochaine heure. Et c’était tant mieux. Car sa chaleur qui m’embrumais l’esprit semblait quelque part me rendre étrangement plus lucide que la colère noire qui m’animais avant ta venue.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 11 Mai - 3:40
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Il donnait la change. Voilà qui était une bonne chose en un sens, ça voulait dire qu'il n'avait pas tout raté jusque là, qu'il restait une partie conséquente de lui-même. Pourtant il le sentait, cette dernière s’effritait. Eiji l'observa d'un œil avant de changer de position, étendant ses jambes contre les murs détrempées tout en posant ses main en retrait de son dos. Par une nuit sans nuage, ils auraient certainement pu voir la lune ainsi. Même si il le cachait, si il tentait de le nier avec toute la force de sa volonté, il avait changé. Pour certaines personnes, ça passait totalement inaperçue tant il avait l'habitude de porter son masque en permanence, comme une seconde peau qu'il n'enlevait jamais même dans les moments de faiblesse mais pour ceux qui le connaissaient, ça finirait pas devenir une évidence.
Facile, simple, normal... Pour lui être ainsi était normal, c'était logique, c'est ce qui lui permettait de maintenir le cap sans jamais se poser de questions. Sans avoir de regrets, de remords ou autre petites choses si dérangeantes. Pas de sentiments, pas d'émotions, ne pas se laisser aller et ne jamais rien dévoilé. Être la page vierge d'un livre qui absorbait l'encre chaque fois qu'on tentait d'écrire dessus. Comme si tout s'effaçait lorsque ça rentrait à son contact. Pour la personne qu'il était, pour l'emploi qu'il avait, c'était une nécessité absolue.

Et pourtant, en présence de Kassie, ça commençait à devenir compliqué de ne jamais rien montrer. Le plus inquiétant restant cependant qu'il n'y avait pas qu'avec elle que ce masque donnait l'impression de vouloir tomber. Lentement il ramena ses jambes vers lui avant de les croiser en tailleur. Voilà que ça revenait, la vérité si dérangeante qui lui posait tant de soucis depuis des lustres. Il en avait vu des changements depuis qu'ils avaient signés ce pacte dans la cabane hurlante et cette relation qui n'aurait dû être que professionnelle était peut-être devenue autre chose. Eiji secoua légèrement la tête comme pour essayer de chasser cette pensée parasite. Il était venue la voir pour une raison précise et ce qu'il avait vu ce soir ne devrait pas entrer en ligne de compte. Toutes les excuses du monde ne finiraient plus par justifier ses actions en présence de la jeune femme et se voiler la face lui serait bientôt impossible si il n'arrêtait pas immédiatement.

« Tu y arriveras... Et tu ne te perdras pas. »

C'était bien beau de dire ça avec un tel détachement alors qu'il n'y croyait pas lui-même.
Mais que pouvait-il dire d'autre ? S'étendre sur le sujet c'était s'ouvrir et s'ouvrir signifiait laisser entrer les autres à leurs tous. Il hésita un instant sachant pertinemment qu'il ne devrait pas faire ça.

« Tu risque cependant d'avoir besoin de quelqu'un pour te servir de balise... Il va juste falloir que tu trouves cette personne et ça devrait aller mieux ensuite »

En dire autant tout en ne disant rien. Voilà qui était aussi subtile qu'un pavé dans la marre. Si il avait été aussi hermétique que ça et incapable du moindre sentiment humain, il n'aurait pas dû connaître cette absolue nécessité d'avoir quelqu'un derrière soi pour vous ramener sur la bonne route quand vous commenciez à perdre pied. Lui-même avait ces personnes là. Il n'en avait pas besoin tout le temps, comme il n'avait pas besoin de les voir a la moindre question qui lui traversait l'esprit. Le simple fait de savoir qu'ils étaient sur cette terre, quelque part aussi proche que lointain, ça suffisait généralement à ce qu'il ne perde pas totalement le nord et qu'il reste sur la voie qu'il avait souhaité se tracer.
Mais dire qu'il n'en avait pas besoin, que sans eux deux ça serait tout aussi simple ? Peut-être pas. Kassie avait juste besoin de trouver ça, selon lui, pour pouvoir concilier ses vies qui entraient si souvent en conflit. Éteindre les sentiments au bon moment pour pouvoir sacrifier tout ce qui était nécessaire et qui entravait sa route. Si elle parvenait à ne pas les rallumer, ça pouvait potentiellement mieux fonctionner...

Tout ça était bien trop compliqué pour lui, c'était d'un niveau tout autre de ce don il était capable en temps normal. Il n'avait de toute façon aucune empathie pour les gens. Et même si il avait été capable d'une telle chose, il aurait très certainement choisi de l'ignorer plutôt que de s'y accrocher comme à une bouée.

Comme si elle avait compris, Kassie en revint à un sujet qui ne nécessitait pas qu'il se torture l'esprit dans tous les sens et Eiji accueilli la simplicité de cette question en lui tendant son verre vide, les yeux tournés vers elle.

« Je te l'ai dit, j'avais un rapport à faire sur ton professeur... Et... J'en avais envie sûrement aussi. »

La fin de sa phrase se termina dans un murmure alors qu'il tournait à nouveau son visage vers la pluie. Il allait lui falloir bien plus d'alcool que ça si il voulait effacer les mots qui venaient de sortir de sa bouche. Qu'est-ce qu'il faisait là vraiment ? Il était incapable de répondre à ça. C'était trop étranger pour lui, c'était tellement peu lui ; d'une certaine manière, ça l'inquiétait sûrement. Mais pour empêcher les questions de ruiner son esprit, venir trouver la réponse ici avait été sa meilleure idée, du moins le croyait-il.



Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 11 Mai - 4:14

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Un point de repère… Quelqu’un pour être mon phare lumineux dans cette vie de plus en plus chaotique, plongeant petit à petit dans les ténèbres. Celle-là même qui était née dans mon cœur et qui me rongeais petit à petit jusqu’à me menée à la folie. C’était Sutton et Mattie, ça avait toujours été eux. Edward aussi prenais une place de plus en plus importante dans ma vie, bien que la confiance n’eût pas encore aboutit à une relation aussi fusionnelle que celle que j’avais avec mon autre frère. Je soupirais, retenant mes mots, inutiles. Tu n’avais pas besoin d’entendre ça ou de le savoir. Mais comment faire quand justement l’un des piliers de mon équilibre se trouve être mis en danger par le poids des secrets que je garde ? Alors c’était toute la fondation qui tremblait, menaçant de s’écroulé.

Je ne revins pas sur le sujet pour autant, préférant prendre un autre cap. Sans doute aussi salvateur pour toi que pour moi. Car parler ainsi, à cœur semi-ouvert, ne faisait que semé encore plus le trouble dans mon esprit. C’était complexe, de quoi me filé la migraine ou me mettre d’humeur maussade. Il fallait changer de sujet. Pourtant, ce que tu dis par la suite me troubla encore plus, surtout venant de toi. Assez pour que je te regarde avec surprise, avant d’attraper ton verre pour le remplir. Mais je ne relevais pas, je ne savais pas de toute manière ce que j’aurais pu dire ou faire pour bien comprendre le sens de tes mots.

« Alors à cette bouteille, sous la pluie, qui nous tiendra chaud encore quelques minutes. »

Te dis-je en te rendant ton verre. Et alors que nos doigts s’effleurais pendant que tu t’en saisissais, je retirais brusquement ma main, comme si j’avais reçu une décharge. Mon corps fut parcouru par un frisson. Sans doute résultat d’un choc thermique entre la chaleur qui émanait de mon corps pour donner suite à une consommation d’alcool, et le vent qui continuais à nous agresser par bourrasque pluvieuse. Je laissais tomber ma tête en arrière jusqu’à être à demi allonger sur la première marche du perron. Le corps cambré, me coupant le dos en deux. Un éclair perça le ciel alors que des gouttes d’eau venais me tremper encore d’avantage le visage, semblant coulé près de mes cernes comme si j’avais versé une larme.

Je fermais les yeux, quelque seconde. La terre se mis à tourner autour de moi. Une seconde, deux, peut-être trois ? Dix ? Qui sait… Puis je me redressais de nouveau, décidant que l’alcool était remède à tous mes maux. Du moins, ce soir. Il m’aiderait à lâcher prise, à ne plus pensée, ne plus réfléchir. Ne plus sentir le poids du monde sur mes épaule. Orgueilleuse mégalo que j’étais.

Une fois, ou cinq n’est pas coutume. Je terminais le verre d’une traite. Je me relevais, trop vite, puisque je me mis à tanguer suffisamment pour avoir besoin de me tenir à la rambarde le temps que les pôles cessent d’être inversé. Je te tendis une main, une nouvelle fois.

« Viens. »

Je t’embarquais avec moi, ne me rendant même plus compte que ta main était encore dans la mienne alors que je trébuchais sur la dernière marche. Provoquant un regain de conscience qui me fis me détacher, avant d’ouvrir la porte pour inonder le hall d’entrée du ruissellement qui coulais le long de mes courbes.

« Neely ! Serviette et changes s’il te plait. Amènes-en aussi pour mon invité. »

Criais-je dans la maison. Aussitôt, accompagner d’un « pop » sonore, l’elfe arriva avec deux peignoir moelleux et tout chaud de la buanderie. Ils dégageaient une agréable odeur de lessive. Frottant le tissu à mon visage tout en humant l’odeur, avant de déposer l’habit sur une table d’appoint, je déboutonnais mon short.

« Retourne toi si tu veux. Mais ce n’est rien que tu n’aies pas déjà vue. Et si tu veux être plus à l’aise, il y a une salle d’eau juste là. »

Sans pudeur, car je savais que tu n’étais pas ce genre d’homme. Nous avions eu beau avoir un moment d’égarement, tu n’avais pas ce regard. Celui qui anime l’animal au sein de chaque être. Celui qui réduisait l’autre à l’état de pièce de viande. Je te montrais d’un signe de tête l’endroit, retirant mon croc-top, puis mon short et enfin mon soutiens gorge, je me couvris du peignoir pour avoir un peu plus chaud.

« Neely ? Apporte-nous une deuxième bouteille, celle-ci est bien entamée, elle ne tiendra plus très longtemps. »

Il n’était pas bon de boire le ventre vide paraissait-il, mais je n’en avais que faire. Je t’invitais une nouvelle fois à me suivre, cette fois jusqu’à la véranda. De là, nous aurions une vue imprenable sur le parc du manoir, sur la tempête. Je m’installais sur un fauteuil en forme d’œuf fait d’osier, qui était suspendu au plafond, ramenant mes jambes vers moi en les recouvrant comme je pouvais du tissu. Neely apporta la nouvelle bouteille alors que je nous réservais, penché vers la table basse, deux nouveaux verres de saké dans des verres de cristal.

« Quel hôte serais-je, si je te laissais attraper la mort sur le perron ? Bois. On va jouer à un jeu. Je ne te vois pas comme quelqu’un de très joueurs. Donc bois. Moi je vais boire aussi. »

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyLun 13 Mai - 0:04
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

A bien y réfléchir, il était plutôt simple pour lui d'évoluer à proximité de Kassie. Comme si il n'avait pas besoin de cacher quoi que ce soit. Et bien que ce fait ait un petit côté rafraîchissant, ça n'en restait pas moins étrange cependant. Alors que cette pensée lui traversait l'esprit, le jeune homme apporta le verre à ses lèvres le verre qu'elle lui tendait à nouveau. Kassie connaîssait son identité, celle qu'il gardait secrète à chaque minute, elle savait qu'il n'était pas seulement un ancien élève de Durmstrang, un peu bizarre sur les bords et qui se faisait violence, la plupart du temps, pour ne pas simplement ignorer la moitié de la populace qui évoluait autour de lui. Non, elle, elle savait qu'il avait simplement été élevé ainsi et que ce n'était pas de la timidité ou un simple mauvais caractère qui le faisait se comporter de cette manière. D'autant plus que, la plupart du temps, il faisait son maximum pour ne pas simplement ignorer les gens et les abandonnés dés qu'ils entraient dans une pièce où il se trouvait. C'était compliqué et épuisant de toujours prendre sur lui mais avec Kassie. Il avait juste besoin d'être ce qu'il était vraiment sans se poser de questions. Il lui cachait des choses bien entendu, comme elle lui en cachait aussi et ça lui allait très bien comme ça. Il n'avait pas besoin de tout savoir de sa vie passée et présente, juste de savoir ce qu'elle ambitionnait pour le futur afin qu'il puisse s'y préparer et, d'une certaine manière, ça lui faisait autant de bien que ça lui provoquait parfois toute une foule de questions dont il ne se sortait pas.

Alors que le verre quittait ses lèvres, Eiji n'avait pas quitter le ciel du regard, aussi fut-il légèrement surpris lorsqu'elle se leva à côté de lui pour lui tendre la main. Une impression de déjà vu lui parcourut le dos en un frisson et pourtant, aujourd'hui tout était différent, ça n'avait rien à voir avec cette main tendue dans la Chambre des Secrets. Inclinant la tête tout en fermant les yeux, Eiji attrapa la main de la jeune femme et se laissa emportée par ses soins, resserrant son étreinte lorsqu'elle trébuchât et n'en vienne à le lâcher quelques secondes après. Eiji ne s'en offusqua pas et continua de suivre la jeune femme dans le hall d'entrée tout en l'entendant appeler l'Elfe de Maison. Décidément, cette dernière devait en avoir à faire des allés-retours depuis le début de cette soirée et un sourire léger passa sur le visage du jeune homme alors qu'il baissait légèrement la tête en direction du peignoir déposé entre ses mains. Plus par respect pour la jeune femme que pour autre chose, il se détourna lorsqu'elle se changea, ne relevant pas ses mots. C'était inutile selon lui et si il l'avait effectivement déjà vue nue et que leurs corps s'étaient enlacés, l'un n'empêchait pas l'autre.

Ne pas avoir besoin de mentir même si l'on omettait certains faits... Dos à la jeune femme, Eiji détacha les pans de son kimono, faisant glisser le tissu au sol avant de passer le peignoir sur ses épaules et d'attacher ses cheveux en une demi-queue de cheval. On ne va pas se mentir, ce n'était pas la tenue dans laquelle il était le plus à l'aise, aussi garda-t-il son pantalon dont le bas était toujours trempé par la pluie. Contrairement à ce que pouvait penser la jeune femme, il y avait peu de chance qu'il attrape la mort pour de simple vêtements mouillés, vu l'endroit où il était né...
Et comme une marionnette dont le maître tirait les ficelles, il la suivit à nouveau dans la véranda avant de s'asseoir sur le sol, jambes tendues et dos contre l'assise du canapé ; le verre de saké fraîchement servit par la jeune femme rejoignant bientôt ses lèvres alors qu'il fermait les yeux. Oui, c'était simple d'être avec elle même si il avait aussi toujours l'impression d'être aux aguets, comme si il savait pertinemment qu'un retournement de situation pourrait arriver d'un instant à l'autre. Peut-être, qu'au final, c'était pour ça qu'il buvait autant depuis qu'il était revenu en Angleterre. Un sourire amer apparu sur ses lèvres alors qu'il posait un regard sur la jeune femme. Il ne savait pas trop si elle était réellement sérieuse ou non et quitte à se prendre un mur, il préférait prendre les devants.

« Un jeu ? » Même en le disant, il n'était pas certain de savoir si il mettait le pieds dans un engrenage dangereux ou si les paroles de la jeune femme avait juste été lancées en l'air. « Et quel genre de jeu penses-tu que nous puissions partager ? Boire en silence ne serait-il pas mieux ? »

Juste boire. Vider une bouteille en permettant à son esprit de se vider complètement. Et une autre ensuite, jusqu'à ce que le jour se lève et efface les traces de la nuit comme si rien ne s'était passé jusqu'ici. Au final, il ne l'avait toujours pas fait ce foutu rapport et il n'était même pas sur de le vouloir. Il était bien ici, aussi étrange que cela puisse paraître et il avait juste envie de profiter du moment, calmement, simplement, sans avoir à se poser de questions sur la suite des événements. Juste boire, sans forcément échanger plus que ça, laisser ses pensées voler vers l'autre et l'effleurer avant de les distiller dans un nouveau verre. Finalement, sur ses traits toujours si durs et si froids, s'installa une forme de paix sereine, ses muscles se détendant les uns après les autres.

« Tu restes quelqu'un d'étrange Kassie Ollivander... Vraiment étrange... »

Réflexion qu'il se faisait plus pour lui même que pour elle mais qui, prononcée par lui, devait sûrement signifier plus de choses que ce qu'il n'y paraissait.



Codage par Libella sur Graphiorum






Dernière édition par Eiji N. Kurotchkine le Ven 31 Mai - 13:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyLun 13 Mai - 0:35

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Je savais que ta réaction ne serait pas très engageante envers ce jeu que j’allais te proposer. Et pourtant, tu n’étais pas complètement fermé. Ni froid, ni sec. Je m’attendais à un mur de glace, je n’eu qu’une réponse humaine. Et ce ne fus pas pour me déplaire que d’observer un certain relâche. Peut-être finalement qu’il y avait de l’espoir pour nous deux. Quant à sacrifier l’étendue de la vie que je m’étais construite, autant trouver de nouveau repère là où je ne serais jamais aller en chercher. Et pourtant, je sentais que ce genre de soirée ne devait pas forcément devenir une habitude, pas sans risquer de m’engager sur une pente glissante.

« Nous allons boire, beaucoup. Mais ce sera bien plus divertissant d’ajouté un peu de piquant. »

Répondis-je simplement en faisant tourné le liquide dans mon verre, avant de remonter mes prunelles pour te fixer. Nous avions tout deux notre jardin secret et le respections. Une alliance mutuelle qui se construisais depuis quelques mois maintenant. Mais où un ingrédient important semblait manqué sans que je ne puisse mettre le doigt dessus. Et alors que tu avais interrompu ma soirée de lamentation pour me faire prendre une douche froide, j’avais repris quelque peu de consistance, de moi-même. Car c’est ce que je pouvais être en ta présence, une moi entière, sans réel masques, sans subterfuges. Chose exceptionnelle en soit. Même si je restais prudente.

« Étrange ? Non, je ne pense pas. Je suis un livre ouvert. »

Lançais-je en sachant pertinemment que le poids de mes secrets rendait bien ironique la réplique. Je bus. C’était le départ du jeu.

« Les règles sont simple. Je vais essayer de devinée trois informations te concernant. Si j’ai raison, tu bois. Si j’ai tors, c’est moi qui bois et toi qui peut me poser trois questions à ton tour. »

C’était typiquement le genre de petit jeu malaisant autant pour l’un que pour l’autre. Nous qui avions tant l’habitude de garder nos petits secrets. Nous qui n’étions pas partageurs. C’était justement pour ça que je l’avais choisi. Car je le savais dangereux, presque malsain dans notre situation. Et pourtant, je ne pouvais m’empêcher d’éprouver une certaine excitation à l’idée de te mettre aux défis de te perdre dans la partie.

« Tu te fiche royalement d’avoir gagné le tournois l’an dernier. »

Commençais-je, banalité pour préparer le terrain, réfléchissant déjà à ma prochaine question.

« Tu n’as pas connu tant de femmes que ça. »

Continuais-je sans te quitter des yeux, regardant avec intensité ses réactions, me demandant si tu allais te laisser aller ou non. Si j’allais percevoir gêne, timidité ou voir tes joues s’empourpré. C’était sans doute l’alcool qui me montait moi-même à la tête qui faisait tourner tant de questions improbables et or propos.

« Tu n’as jamais été amoureux. »

Cette dernière, c’était la petite coquille. Celle qui déstabilisait sans doute et me vaudrais un mauvais œil, peut-être. Et qui, quelque part, nous ferais au moins un point commun. Il en fallait bien quelques-uns, non ?

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyLun 13 Mai - 1:17
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Eiji haussa un sourcil à l'énoncée des règles. Étrangement, aussi simple ce jeu soit-il, il savait déjà qu'il n'allait pas l'apprécier. Après tout, il avait toujours refusé de dévoiler quoi que ce soit sur lui, même l'an passé pour la Gazette de Poudlard, il avait construit autour de lui un mur si épais qu'il avait été impossible à la journaliste qu'étais Sutton de passer au travers. Et même si maintenant, il avait appris à la connaître un peu mieux, il n'était toujours pas près à lui révéler quoi que ce soit sur lui. A vrai dire, cette seule idée le rendait encore plus hermétique qu'il ne l'était déjà. Pourtant, cette fois, ça valait peut-être le coup d'essayer, après tout, elle n'avait pas dit qu'il serait obligé de s'expliquer, juste de boire et ça lui allait plutôt bien comme idée. Mais tout de même, n'était-ce pas un exercice périlleux que de vouloir s'insinuer ainsi dans l'esprit de l'autre ?
Eiji fit tourner le verre entre ses mains, comme pour se laisser quelques secondes de réflexion avant de le vider d'une traite et de se resservir.

« Très bien. »

Puisque Kassie semblait en avoir besoin, il allait céder. De toute manière, ils ne pourraient pas moins se comprendre que ce n'était le cas présentement. Au pire, ça leur apporterait peut-être des réponses à des questions qu'ils n'auraient jamais posées jusqu'à présent. Ou alors, ça allait être tellement malaisant qu'ils en deviendraient incapable de rester en présence l'un de l'autre sans avoir l'impression d'être constamment passés au rayon x.
Un soupir silencieux alors qu'elle passait à l'attaque et qu'il ne la quittait pas des yeux.

Première vérité. Il s'en fichait d'avoir gagné le Tournois des Trois Sorciers. Effectivement... A l'heure actuelle, ça n'avait aucune importance. Ça avait été une envie du moment, un besoin passager qui avait disparut avant même que la dernière tâche ne se termine. Eiji bu d'une traite son verre fraîchement servit et le rempli à nouveau sans même ciller.

Deuxième vérité énoncée. Il n'avait pas connu tant de femmes que ça. Un sourire en coin s'afficha sur son visage alors qu'il se demandait très clairement pourquoi la verte et argent empruntait cette route là. Eiji avait grandit sur une île qu'il n'avait pas quitté avant de faire ses études à Durmstrang et avant sa première année dans l'école Bulgare, il lui paraissait évident qu'il n'avait pas été en contact poussé avec des femmes.
Ses première années à l'institut c'étaient déroulées en suivant le même ordre d'idée. Eiji avait mis du temps pour s'intégrer, chose qu'il avait souhaité à l'époque et les filles de l'école ne l'avait jamais vraiment intéressé. Il avait dû attendre de retourner sur l'île pour comprendre ce que ça voulait dire « connaître » une femme et même si il n'y en avait pas eu qu'une, d'extérieure à son monde, elles se comptaient réellement sur les doigts d'une seule main. Il vida à nouveau son verre, ce n'était pas un fait choquant pour lui, en vérité, ça n'avait même pas d'intérêt à proprement parler.

L'alcool de riz quitta une nouvelle fois la bouteille pour rejoindre le fond du verre qu'il tenait dans sa main. Troisième vérité proposée. Il eut un moment de doute, d'arrêt sur image. Pourquoi posait-elle des questions comme ça ? Il vida son verre à peine resservit. Effectivement, il n'avait jamais été amoureux. Le concept même n'entrant pas dans son fonctionnement.

Terminant de boire, il pencha légèrement la tête sur le côté. Kassie était réellement étrange pour lui poser ce genre de question. Des questions dont elle devait sûrement déjà connaître les réponses vu le temps qu'ils avaient passés ensemble. Ou voulait-elle en venir exactement ? Eiji fronça les sourcil un instant et posa son verre sur la table. Qu'il ait perdu ou non, lui aussi avait quelques vérités à énoncer.

« Tu ne sais plus où tu en es »

Avec celle-là, et vu le comportement de la jeune femme, il ne devait pas prendre de risque. Eiji n'était pas doué pour les échanges entre deux personnes. Il n'avait cependant jamais dit qu'il n'était pas observateur et qu'il ne pouvait pas supposer des choses que l'on essayait d'enfouir.

« Tu préférerais retourner dans ton passé. »

Est-ce qu'elle tiendrais sur le présent et avancerai sur le futur ? Ou bien resterait-elle bloquée sur des histoires de son passée qui l'empêcheraient d'avancer ?

« Tu aurais préféré ne pas me rencontrer »

Serait-elle mieux dans ses basket si il n'était pas là ? Après tout, si il n'avait pas été membre de la délégation bulgare, il n'aurait jamais mis les pieds à Poudlard et il y a fort à parier qu'ils n'auraient ainsi jamais signés ce contrat dans la cabane hurlante.
Pour lui, c'était autant de questions qui pouvaient potentiellement en soulever d'autre ; même si, très clairement, il n'était pas certain de vouloir connaître l'ensemble des réponses.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyLun 13 Mai - 1:38

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Trois vérités, trois fois où j’avais eu raison. Des certitudes formulées à voix haute dans le but de taquiné peut-être, ou d’apprendre à dire à voix haute ce que l’ont suppose tout bas. Dans tous les cas, je t’avais fait boire par trois fois. Moi qui aimais gagner par-dessus tout, j’en retirais une certaine fierté, l’affichant sur mon visage par un petit sourire en coin malicieux. Ce fus bientôt ton tour, tu avais capitulé mais pas sans prétendre à une revanche. Et nous n’en étions pourtant qu’au premier round.

Je bus une gorgée. C’est vrai, je suis paumé. Je me perds dans mes propres réflexions et je suis prise de doute. Pas sur ma mission, pas sur ce que je dois faire, pas sur mon héritage ou mon nom. Je suis prise de doute sur la conciliation de mes deux vies. Et l’impact de l’une sur l’autre. Chose que je n’eu pas besoin de formulé, c’étaient les règles du jeu.

Je descendis de mon fauteuil pour me rapprocher de la bouteille et donc, de toi par extension. Je tendis mon verre alors que tu posais la seconde question pour que tu le remplisses, vue que tu l’avais déjà à porter de main. Mais je ne bus pas. Non, je ne tenais pas à retourner dans mon passée. C’était le chemin de la facilité bien sûr. Et j’aurais préféré que certain évènement n’ait pas lieu. Une vie simple, normal.

« Si je retournais dans mon passée, alors je ne deviendrais pas une fille étrange. »

Fus ta seule réponse, alors que pour signifier une véritable négation à ta dernière question, je posais carrément mon verre sur le parquet, comme pour éloigner la possibilité d’un quiproquo. Je ne boirais pas à cette affirmation : elle était fausse.

« A moi… »

Je penchais la tête en arrière, la laissant tombé sur le coussin du canapé d’osier où nous étions tous les deux adossée maintenant.

« Tu aurait voulu ne jamais t’arrêter ce jour-là dans les ruelles de Pré au Lard. »

Commençais-je, parlant de ce jour où, dans l’ombre de la cabane hurlante, notre alliance avait été forger. Aussi fragile fus-t-elle à l’époque, car alimenté uniquement par les souvenirs de nos ancêtres lointains.

« Tu savais que je mentais sur ma blessure et que c’était une mise en scène. »

Je clignais des yeux, lentement avant de me redressée pour tourner la tête vers lui, observant de nouveau ses réactions, attendant de le voir porter son verre à ses lèvres alors que j’empruntais finalement le même chemin que lui-même avait entamée.

« Tu voudrais rompre notre entente, t’en libéré et ne plus me revoir pour enfin retourner à ta vie. »

Terminais-je dans un souffle, portant mon propre verre à mes lèvres en anticipation de sa réponse. Sachant pertinemment que quelque part, je n’avais pas été à la hauteur des promesses de son clan par mon manque flagrant de maturité. Avoir seize ans n’excusait pas tout, j’en convenais. Mais il me restait beaucoup à apprendre encore si je voulais arrivée à mes fins et remplir mes objectifs. J’étais assez lucide cependant pour me douter que ses question, orienté sur ce chemin, devais être un écho de son propre ressentis. Et quand bien même j’aurais voulu l’oublier, je ne pouvais pas : « nous ne sommes pas amis ».

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 18 Mai - 22:17
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Même si ce jeu aurait pu se révéler dangereux pour l'équilibre émotionnel du jeune homme, il l'appréciait d'une certaine manière. Pas que ça l'intéresse vraiment de poser des questions à la jeune femme car en le faisant, il avait l'impression d'entrer dans un espace qui n'était pas le sien. Un lieu trop proche d'elle pour qu'il s'y sente à l'aise. D'un autre côté, qu'elle lui en pose ne le dérangeait pas vraiment, certes, c'était indiscret, c'était le propre même d'une question mais ça ne lui posait, pour l'instant, pas de cas de conscience. Après tout, il n'avait pas à rentrer dans les détails, juste à avaler une gorgée de saké si elle visait juste ; ça n'engageait à rien n'est-ce pas ?
Il ne put se cacher, en revanche, être étonné qu'elle ne boit qu'une fois sur trois et si il n'en fit pas la remarque, ce fut uniquement parce qu'il avait l'impression qu'en demandant, il s'enfoncerait plus loin dans les pensées de la jeune femme et l'idée ne lui plaisait pas outre mesure. Rester simple et surfacique était beaucoup plus pratique pour lui.

Tout en se resservant avant que le second tour ne prenne place, il l'observa un instant alors qu'elle était venue plus tôt le rejoindre sur le sol. D'ordinaire, Eiji buvait rarement accompagné, si ce n'était d'un membre de sa famille sinon, c'était plutôt une activité qu'il préférait exercer seul. Alors partagé ce pan de vie avec quelqu'un était presque dérangeant pour lui, tout autant que ça lui faisait se poser de nombreuses questions. L'alcool pour régler une question ou un souci était un jardin secret pour beaucoup de monde, il ne faisait pas exception à cette règle. Lorsqu'il détourna enfin le regard, la jeune femme avait déjà repris la parole et Eiji ferma les yeux comme pour se faire bercer par le son de sa voix.

Un sourire glissa sur son visage alors qu'il se rappelait leur première rencontre dans les ruelles du village sorcier. Son verre tourna un instant entre ses doigts, comme si la question posée nécessitait bien plus de réflexion que ce à quoi on pouvait s'attendre de sa part. En vérité, c'était sûrement le cas puisqu'il fini par ouvrir la bouche tout en gardant les yeux fermés, la tête légèrement penchée en arrière.

« J'avoue... Un instant j'y ai pensé... Il n'y a pas si longtemps... Mais maintenant, si c'était à refaire, je le ferai sûrement... Je vais boire cependant, juste parce que cette idée m'a effleuré. »

Amenant le verre à ses lèvres, il en bu une gorgée. Si il avait regretté ? Bien entendu. Plus d'une fois et pas simplement à cause de la jeune femme mais aussi à cause de lui-même et de tout ce que ça engageait. Eiji avait déjà prit des décisions difficiles pour le clan, des décisions qui n'avaient pas forcément fait l'unanimité parmi les siens ; il avait longtemps douté que celle-ci en fasse partie et peut-être était-ce pour cette raison qu'il avait gardé le secret pendant longtemps. L'épisode du Ministère l'avait cependant poussé à en révéler une partie aux personnes les plus proches de lui. La seconde vérité proposée par la jeune femme le fit sourire également, est-ce qu'il avait su qu'il ne s'agissait que d'une mascarade ?

« Je devrais boire la aussi... Pour m'en être rendu compte qu'une fois mes doigts autour de ta cheville... »

Était-ce une impression où sa langue se déliait-elle vraiment ? Peut-être...
En entendant la troisième phrase de la jeune femme, il releva cependant là tête afin de poser les yeux sur elle. Si il voulait rompre ce contrat ? Sûrement pas, même si les verres d'alcool qu'il avait dû boire suite à ses fausses vérités devaient commencé à peser, il ne pouvait pas boire à ça. Non pas que l'envie de vider un nouveau verre d'alcool soit inexistante mais il ne pouvait pas mentir pour ça.

« Jamais. »

Vexé ? Peut-être un peu. Eiji savait que leur entente était difficile, qu'ils n'étaient pas pareilles et qu'ils ne le seraient certainement jamais. Mais si cette question était venue d'un doute profond de la jeune femme... Elle ne pouvait pas moins le comprendre que ça, ne lui avait-il pas dit déjà, qu'il lui avait donné sa vie dans cette Cabane ? Dans ce maudit Ministère et plus encore, elle l'avait entre ses mains avec ce qu'il s'était passé dans la Chambre des Secrets. Si il rompait cette entente, même si il le voulait, il ne se supporterait de toute façon plus et serait incapable d'affronter la demie-vie qu'il lui resterait... Mais ça, elle ne l'entendrait pas n'est-ce pas ? Eiji détourna les yeux.

« Tu regrettes de ne pas m'avoir fait confiance dés le départ. »

Il ne voulait pas entendre ses réponses. Ça ne servait à rien. Autant continuer et ignorer le fait qu'elle boive ou pas.

« Tu aurais préféré qu'on tue cette femme dans la Chambre de Secrets »

Peut-être ? Il fallait qu'il en soit certain. Que ça avait été aussi dur pour elle que pour lui de la laisser en vie même si elle n'était plus qu'un pantin aujourd'hui. Il avait besoin de savoir que la décision qu'elle avait prise ne lui convenait pas si bien que ça après tout, et qu'elle serait capable de revenir dessus si le besoin s'en faisait sentir.

« Je t'ai déjà blessée. »

La dernière vérité glissa dans un murmure. Pour qu'ils s'entendent et se comprennent si peu... Il devait y avoir autre chose que des modes de pensées différents n'est-ce pas ? Même si d'ordinaire ça ne l'intéressait pas, il avait passé un pacte avec elle, il avait besoin de savoir quelques détails pour s'ajuster un minimum et ne pas tout ruiner au prochain manque de communication.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptySam 18 Mai - 23:42

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Alcool triste… Alcool joyeux ? Aucun des deux. Est-ce que l’alcool pouvait vraiment rester neutre ? J’en doutais fortement. Pourtant j’étais calme. Troublé, c’était certain, mais calme quand même. Les questions se succédais tout comme les gorgées d’alcool. Interrogation innocente ? Oui et non. Mais qui n’engageais finalement rien de plus que la réflexion, celle là même qui était la pire ennemie d’une femme. Fort heureusement j’avais été plus élevée par des hommes que par des femmes, enfin c’est ce dont je voulais me convaincre pour me donner un air plus… « chill ».

Je rêvais ou… tu souriais de plus en plus ? L’alcool ne devais pas jouer que sur ma propre résistance. Car j’avais l’infime impression que nos carapaces respectives commençaient à ce fissuré, craquelé sous le poids de l’inondation causer par l’eau de riz.

Kaboom.

Si c’était à refaire, tu ? Vraiment ? Après tous… ça ?

Kaboom.

Au moins j’avais été bonne actrice, dans une certaine mesure, s’il avait fallu attendre que tu m’effleure pour comprendre la supercherie.

Kaboum.

Ja…mais ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Probablement un lien avec l’honneur de ton clan, l’importance de tenir parole, d’honorer un contrat. Cette question était inutile tu avais été programmer dès l’enfance dans se sent. Je bougeais légèrement, remuant pour me redresser, relevée les jambes et plaquer ma poitrine contre mes genoux. Oubliant la tenue légère que j’avais enfilé au profit d’un besoin de me recroquevillée sur moi-même. De toute façon, je commençais à avoir bien trop chaud pour me rendre compte de quelques maladresses que ce soit.

Je ressers mon verre, et le tiens, alors que c’est ton tour de poser des questions.

La confiance, mon plus grand dilemme, mon principal problème et sans doute ma plus grande faiblesse. Une chose précieuse que j’avais bien du mal à accorder. On pourrait me trouver des milliers d’excuse à cela, la vérité étant que j’étais bien trop orgueilleuse pour laisser ma vie entre les mains de qui que ce soit. Un besoin de contrôle constant, d’être la meilleure, de me sentir plus intelligente. Ce qui ne m’avais pas empêché de faire des erreurs qui avait failli nous coûter très cher, a toi comme à moi.

Ce professeur, oui s’en était un très bon exemple. Tout aurait été tellement plus simple si nous l’avions achevé ce jour-là, dans la chambre. C’était le meilleur choix possible et pourtant, je ne l’avais pas fait. Pire encore, je t’avais empêché de le faire toi-même. Je priais pour que cette erreur ne nous coûte pas encore d’avantage. Mais chaque jour qui passais était un risque supplémentaire. Nous n’avions fait que repousser l’inévitable car je n’allais pas non plus l’Impéro à vie.

Je commençais à rapprocher le verre de mes lèvres quand ta dernière question frappa. Mon cœur eu un raté, encore. Mon regard se tourna vers toi, étonner que tu me pose ce genre de question, je ne pensais pas que tu t’en souciais, même après l’avoir entendu. Que cherchais tu as savoir ?

Je bois une gorgée.

« J’aurais dû te faire confiance plus tôt c’est vrai. J’ai un sérieux problème avec ce concept. Même si je dis avoir compris tes valeurs parce que je les ais lu, ce n’est pas pour ça que j’en saisi vraiment la portée, par ici ce n’est pas comme ça qu’on m’a élevée. Ma mère était plutôt du genre à me dire de ne faire confiance qu’à moi-même si je ne voulais pas finir avec un poignard planté dans le dos. »

Je bus une seconde gorgée.

« Privée quelqu’un de son libre arbitre est un sort pire que la mort. On aurait du la tuée ce soir-là, finalement je n’ai fait que repousser l’échéance, je le sais. »

Je ne bus pas tout de suite ma troisième gorgée, retournant la question plutôt que d’y répondre.

« Autant que je t’ai déçue je dirais, tu peux boire aussi à ça. »

Je tapais mon verre contre le sien et le terminais cul sec. Me penchant pour regarder la bouteille qui avait déjà bien descendu, mes gestes se faisait beaucoup moins précis, beaucoup plus saccadé. Si bien qu’en versant l’alcool de nouveau pour remplir mon verre, j’en mettais sur mon peignoir. Je soupirais, basculant sur mes genoux pour attraper une poignée de mouchoir sur la table basse et éponger le vêtement en le soulevant pour prendre l’extrémité du tissu qui avait été imbibée, puis je repris ma place.

« mmmmh qu’est-ce que je vais te demander maintenant ? »

Je me penchais en arrière, reposant ma tête contre l’assise du canapée sur lequel nous étions adosser, bougeant nerveusement mes jambes en ouvrant et fermant mes genoux repliés à un rythme régulier. Sans pour autant lâcher mon verre d’une main, pendant que l’autre tripotait le tapis pelucheux.

« Tu… ne t’attendais pas du tout à ça quand on à commencer à apprendre à se connaître, surtout vue l’image que je donne à Poudlard. »

Une question bête, simple. Mais mon petit cœur tambourinant ne supporterait pas de rester dans une discussion qui bien qu’elle ce voulais futile, demeurais à mon sens bien plus profonde que ce que je pouvais ou voulais supporter.

« Tu me préfère d’ailleurs sous cet angle-là, même si je t’énerve. »

La revoila, la Kassie mégalo ? Ou plutôt la Kassie qui recommence à jouer, sur un ton de flirt exagérée sous le coup de l’alcool. Pour brisé l’instant qui venais d’être un peu trop vrai, pur à mon goût. Automatisme qui enclenchais un bouclier venant à m’insupporter moi-même. Plus fort que moi, me rendant idiote. Mais je ne voulais pas, avoir soudainement l'alcool mélancolique. Je préférais encore avoir l'alcool idiot. Mais... N'était-ce pas un peu trop tard pour jouer à ça ?

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 0:10
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Il ne sut trop pourquoi, mais à cet instant précis alors que les langues se déliaient enfin même si c'était peu comparé à certains, il sentit que le jeu était fini. Ou, du moins, qu'ils n'auraient plus forcément besoin de questions détournées pour essayer de se comprendre vraiment. Après tout, ni l'un, ni l'autre n'avait réellement fait d'effort à ce niveau là et pourtant, ils en avaient tellement besoin. Pas que pour la mission, mais pour eux peut-être aussi. Pour être un peu moins seuls sur les voies qu'ils avaient choisis et qui étaient toujours entourées du plus grand secret.
Kassie n'avait pas tord en disant qu'il avait été élevé ainsi. Que pour lui, sa signature, son ADN, c'était cet honneur infaillible qui le suivait partout, qui ne souffrait ni faiblesse, ni tromperies. Quand Eiji donnait sa parole à quelqu'un, il lui donnait ainsi quasiment sa vie ; alors il ne comprenait pas qu'on puisse en douter, que ça ne s'intégrait pas dans la culture du plus grand nombre. Pour lui, nul besoin réel de Serment Inviolable pour tenir une promesse. Une fois que les paroles étaient prononcées et que les mots étaient consignés sur du papier, il n'y avait plus de retour en arrière possible.
Mais pour Kassie, il ne savait trop si c'était l'alcool ou autre chose mais il avait l'impression maintenant, que ça allait plus loin que ça... C'était dérangeant, ça lui posait question, toujours plus de questions...

Il l'avait blessée, elle l'avait déçue. C'était simples comme mot mais ça lui paraissait tellement plus profond en vérité qu'il avait tout le mal du monde à bien vouloir l'avouer. C'était ridicule. Son clan avait déjà des alliances avec plusieurs vieilles familles, certains des membres passaient encore aujourd'hui plus de temps avec ces gens qu'au sein du clan. Pourquoi fallait-il que ce soit différent quand c'était lui qui passait un contrat ? Eiji soupira, buvant une gorgée en même temps que la jeune femme. Finalement, ce jeu anodin levait plus de question qu'il n'apportait de réponse et la tête du jeune homme repartie se posée contre le canapé alors qu'il fermait les yeux. C'était compliqué pour lui. Tellement...

Pourquoi tout tournait-il si vite dans sa tête. Ce n'était pas l'alcool, c'était certain. Même si ce dernier ne devait définitivement pas aidé à ce qu'il garde l'esprit clair. Il y avait autre chose là dedans... Pourquoi ne pouvait-il pas mettre le doigts dessus alors que les paroles de la jeune femme glissaient dans l'air pour venir se loger au creux de son oreille. Est-ce qu'il la préférait comme ça ? Est-ce qu'il s'attendait à ça ? Eiji inspira profondément, fermant les yeux un peu plus fermement.

« Je ne sais pas... »

Il ne savait pas. Il ne savait rien. Il ne savait plus ou bien... Il n'avait jamais su.

« Quand ça te touches... J'ai l'impression que je ne sais plus rien... »

Ça faisait mal d'entendre ces paroles briser l'air dans un murmure. Il ne savait même pas ce que ça voulait dire. Kassie ne rentrait pas dans les cases qu'il avait prévu pour la plupart des gens. Avec sa famille, c'était simple, ils étaient sa famille. Avec les autres, c'était simple aussi. Ils n'était pas eux... Avec Kassie cependant, c'était différent...Eiji soupira.

« Je crois qu'il va m'en falloir plus si je veux oublier cet embarras... »

La phrase aurait pu être drôle alors qu'il agitait son verre vide les yeux toujours fermés. Pourtant il n'y avait rien dans sa voix qui laissait transparaître la moindre pointe d'humour. Il allait devoir oublier ça. Moins ça lui viendrait à l'esprit et mieux il se porterait.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 0:38

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Tu ne semblais même pas avoir remarqué de changement dans mes intonations. Tes réponses furent tellement… inattendue venant de toi que j’en éclatais de rire, un rire franc, vrai. Un rire tel que je n’en avais pas connu depuis bien longtemps et qui avait quelque chose de libérateur. Un rire qui ressemblait à celui d’un enfant. Je n’en oubliais pas pour autant de prendre le verre que tu me tendais, afin de te le remplir une nouvelle fois. Bien sûr, j’étais troublé, par tes paroles me concernant. Mais elle avait été balayer d’un revers de main par cet embarra dont tu me faisais part. Il fallu attendre que je te rendre le récipient plein d’un peu trop d’alcool pour que je puisse te répondre. Plus les minutes passaient, moins les doses que je mettais dans les verres ressemblait à ce qui pouvais s’apparenté à du raisonnable. Bientôt si ça continuait ainsi, ils allaient finir plein. Mais finalement, ça s’accordais bien avec les gorgées que je prenais et qui se faisait de plus en plus longue. D’ailleurs, je remplis de nouveau mon verre pourtant pas encore vide avant de le porter à mes lèvres pour en boire une grande lampé, l’alcool ne me brûlais même plus l’œsophage ce qui en disait déjà long sur l’état dans lequel j’étais en train de me mettre.

« Tu n’a pas à être embarrassée, pas avec moi. »

Dis-je en ayant repris un peu de mon sérieux. Ses paroles était sincère, tu ne me jugeais pas pour mes erreurs et pourtant ton jugement semblait compter pour moi. Sans que je n’arrive à réellement savoir pourquoi.

« Je suis juste déçue de n’être qu’une signature sur un morceau de parchemin. J’ai bien compris, on n’est pas ami. Mais quelque part, j’aurais préféré un partenaire plutôt qu’un simple soldat. »

C’était repartis pour l’honnêteté abusive. Celle là même que je regrettais aussi vite qu’elle c’était échapper et qui me fis monter le rouge aux joues. C’était comme avoir pris du véritasérum, les paroles avait franchi ma bouche avant même que je ne pèse mes mots.

« Je crois que moi aussi, j’ai besoin de boire plus. De toute façon, ce qui se passe au manoir Ollivander reste au manoir Ollivander. »

Rebondis-je en essayant de faire un trait d’humour pour faire oublier ma réplique précédente, portant de nouveau mon verre à mes lèvres, vidant un nouveau trait d’alcool sans ménagement aucun pour mon pauvre foie qui devais en voir des vertes et des pas mures avec tous ce qu’il devait éponger. La dernière fois que j’avais bu autant c’était à la Pool Party, et ce soir-là, Sutton avait dû me porter jusqu’à mon lit tant je m’étais mise dans un sale état.

« Pourquoi tu es venue à ma pool party en août d’ailleurs ? ce n’est pas vraiment ton genre de scène. »

Il n’était pas resté longtemps, pas que je sache. Mais même si ça avait été le cas je ne l’aurais probablement pas remarqué ce soir-là. Entre paris foireux et jeu d’alcool, mon envie de fuir la réalité et les deux mois qui c’était écoulé depuis la mort d’Oriana à ce moment là avait suffis à me donner envie de me retourner la tête.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 1:13
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Tout en écoutant la jeune femme, Eiji glissa son avant-bras dans l'ouverture du peignoir de bain, laissant ainsi sa main se déposer contre son ventre tout en continuant d'observer le néant derrière ses yeux clos. Le verre d'alcool vide revint bientôt plein sans qu'il n'ait bougé d'un millimètre comme si cette position statique lui permettait de ne pas trop se perdre entre eau de vie et méandres de l'esprit. C’était bizarre pour lui que d'arriver à s'ouvrir, ne serait-ce qu'un peu, à une autre personne que Kaneko ou Iwao. En vérité, ça n'arrivait jamais, même lorsqu'il était allé à la rencontre de Sutton dans la Cabane Hurlante quelques semaines après les événements du Ministère, ça n'avait pas été le cas. Ou, du moins, il ne s'en était pas aperçu. Peut-être était-ce pour ça, au final, qu'il avait de grandes attentes en ce qui concernait la verte et argent assise à côté de lui. Même si elle ne semblait pas comprendre l'importance qu'elle avait pris dans sa vie. Eiji soupira, laissant ses muscles se détendre contre la banquette alors qu'il écoutait la jeune femme parler.
Pendant un moment, il ne dit rien, bien que ses paroles tournent sans cesse dans sa tête. Il y avait tant de chose qu'elle ne comprenait pas...

« Je crois avoir trouvé d'où vient notre problème actuel »

Eiji redressa la tête, ouvrant enfin les yeux pour regarder la jeune femme. Bien que son regard soit légèrement embué par les vapeurs de l'alcool qui se trouvait en trop grande quantité dans ses veines, il s'attacha à fixer son visage sans ciller, gardant le silence quelques minutes encore comme si les mots refusaient de sortir de sa bouche.

« Pour commencer... J'avais reçu une invitation à ta soirée... Et c'était idéal pour m'imprégner un peu plus de votre culture... »

Il ne le cacherait pas, il avait détesté ça. Tant de débauche dans un seul endroit ça l'avait totalement dégoutté de l'envie d'y participer à nouveau. D'ailleurs, il n'avait plus participé à aucune autre soirée depuis si ce n'était celle du Ministère de la Magie où il avait cependant choisi d'amener sa famille avec lui. Comme pour se prémunir d'une contamination aiguë de sottises humaines.

« Mais ce n'est qu'un détail... »

Eiji se redressa un peu plus, son dos quittant la banquette alors qu'il se tournait complètement vers la jeune femme. Croisant ses jambes en tailleur tout en posant le verre sur le sol près de lui. Il ne savait pas comment l'amener, mais ce qu'il allait dire revêtait plus d'importance que tout ce qui avait pu être dit ce soir. Il fallait qu'elle comprenne si ils voulaient avancer...

« Je ne le dirais pas deux fois cependant. »

Le sérieux sur ses traits, ce corps soudain plus tendu comme si il était douloureux pour lui d'expulser ses paroles.

« Tu ne me comprends pas. Tu ne comprends pas que pour moi, les concepts d'amour et d'amitié ne sont que des imbécillités qui n'ont aucune utilité. Je n'en ai pas besoin, je ne veux pas savoir à quoi ça ressemble et je ne ressentirait jamais rien d'autre pour les gens qu'une indifférence non feinte... »

Il inspira plusieurs fois. Il n'avait pas fini mais ça mettait du temps à venir. Dire autant de choses d'un seul tenant était un exercice qu'il ne ferait pas deux fois de suite, même pour elle.

« Pour moi... » Il hésita, encore, grimaçant tout en secouant légèrement la tête avant de serrer les dents plusieurs fois. « Il n'y a que deux choses qui m'importe dans ma vie. Seulement deux. Ma famille, du moins ce qu'il en reste et l'avenir de mon clan. Tout ce qui ne rentre pas dans ce cadre là n'est qu'un obstacle rencontré en chemin. Il n'y a chez moi, aucun réel sentiment que je juge important...Alors non, nous ne sommes pas amis. Nous ne le serons jamais. Parce qu'un ami, dans ma vie, c'est un handicap que je ne peux pas me permettre... Kassie... » Nouvelle pause. Plus longue. Plus dure. Il inspira en fermant les yeux. « Signer un contrat avec toi et passer autant de temps avec toi, m'investir et réussir à te faire confiance c'est te faire entrer dans un cercle que tu ne comprends pas. C'est te mettre, toi et tes désirs, au même niveau que ma famille la plus proche... Je ne passe pas de contrats en direct avec beaucoup de gens... Alors tu peux considéré être ce qui se rapproche le plus d'une 'amie' si tu veux le nommer ainsi. Pour moi ce n'est pas ça, c'est autre chose mais je vais m'arrêter là. »

Sans plus la regarder, il attrapa le verre posé au sol et le vida d'une traite avant d'attraper la bouteille pour répéter l'opération. Si là, elle ne comprenait pas, il ne savait plus quoi faire. Tout ce qu'il savait, pour le moment, c'était qu'il avait dû se faire violence pour lui sortir tout ça. Maintenant, il allait avoir besoin d'un peu de temps avant de pouvoir en dire davantage ou même de prononcer un autre mot. Alcool ou pas, il était des choses qui, chez lui, devraient toujours restées tues.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 1:56

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Ton sérieux, si soudain, me pris complètement de court. Si bien que j’en oubliais mon verre, que chacun de mes mouvements s’arrêtèrent en une seconde alors que tes yeux se plantais dans les miens. Tes paroles, des mots que jamais je ne t’aurais cru capable de prononcer. Car tu n’étais pas quelqu’un de loquace, tu n’étais pas ouvert, expansif. Ma bouche s’entrouvrit au moment même ou tu m’expliquais ton fonctionnement, amour, amitié le pire c’est que quelque part j’arrivais à comprendre. Même si nous étions bien différents sur ses points. Je voulu répondre, lors de ton premier silence, mais tu me devanças et la suite ne fus que pire encore.

Kaboum.

Ma respiration, aussi saccadé que la tienne. Tu m’avais coupé la chique, encore. Tu m’avais coupé le souffle, encore. Est-ce que tu as conscience de la rareté de ce simple fait ? Moi qui aie toujours le dernier mot, le dernier rire. Tu me donnais l’impression d’être aussi perdante que gagnante. C’était frustrant, suffisamment pour que je ne comprenne plus rien à rien. Pour que mon cerveau disjoncte dans une PLS interstellaire. Tu me fis mal, pour finalement me rassurée. Et ce, sans que je sois capable de répondre, de dire quoi que ce soit. Mes iris cherchant les tiennes, la vérité au sein de ton regard qui restais fixé sur mon visage et en lequel pourtant je n’arrivais pas à lire.

Kaboum.

Quand tes paroles s’envolèrent pour laisser place au seul bruit de ton verre que tu posais au sol, je ramenais le mien à mes lèvres et le vidais d’une seule traite à grosse lampé, comme pour faire passée le concentré d’émotion qui actuellement rendais flou absolument chacune de mes pensées, de mes réflexions. Mon cerveau tournait à pleine turbine et pourtant, tout était… comme dans un brouillard épais. Je n’arrivais plus à saisir le fils. Tout ce que je savais reconnaître c’étaient les battements accélérés de mon cœur, tambourinant au point que je cru qu’il allait finir par sortir.

Je te tends mon verre, afin que tu le remplisses en même temps que le tiens, toujours en silence. Je suis… floue. Alors je bois.

« Tu me fait péter les plombs Eiji. »

Un murmure, soufflé entre mes lèvres qui ne quittais pas pour autant mon verre. Une autre gorgée. Je respirais presque difficilement. Était-ce l’alcool ou le trouble ? Les deux sans doute. Une exacerbation due à la liqueur. Un nouveau verre vide, je le lâche, il roule par terre répandent quelques gouttes sur le tapis. J’ai un moment d’hésitation, mais… Mais plus rien ne semble fonctionner correctement là-haut.

Je fonds sur toi, attrapant le col du peignoir, mes lèvres vienne se pressée contre les tiennes. Par frustration, par rage, par incompréhension. Mais non sans une certaine passion que je te communique via le contacte de ma bouche qui viens se coller contre la tienne, dérobant un baisée que moi-même je ne comprends pas. Qui ne voudra sans doute plus rien dire demain, car il ne peut pas vouloir dire quelque chose ce soir. C’est l’alcool, c’est l’adrénaline, c’est simplement le jeu.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 3:08
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

Même si il avait tout lâché, tout expulsé, Eiji ne s'en sentait pas pour autant soulagé. Ça l'énervait toujours de devoir expliquer l'évidence. Même maintenant, alors qu'il savait que c'était nécessaire, ça l'agaçait en quelques sortes. Pourquoi mettre des mots sur l'évidence ? Pourtant, d'un certain côté, il avait la sensation que le poids qu'il portait c'était déplacé, il le sentait moins présent sur ses épaules et au-dessus de sa tête. Finalement, ce n'était peut-être pas plus mal et ça serait vite oublié le lendemain. Boire pour parler... Boire pour s'ouvrir. C'était ridicule et ce serait sûrement la dernière fois qu'il le ferait comme ça. De base, il n'était pas venu pour ça, ou bien si ? En vérité, il ne savait plus trop. Là, en cet instant, il ne savait plus rien. C'était le vide total, le néant absolu alors qu'il tentait de détendre les muscles de son corps soumis au précédent effort. Jouer avec l'esprit était toujours plus compliqué que jouer avec le corps et Eiji se sentait soudain vidé. Il allait avoir besoin de temps pour apprivoiser la sensation qui venait de se glisser en lui. Pour l'heure, il n'avait qu'une envie, boire encore, juste pour garder une contenance et ne plus se souvenir de l'écart de comportement qu'il venait d'avoir.

Kassie ne sembla pas l'entendre ainsi... A peine eut-il le temps de déchiffrer les paroles de la jeune femme, prononcées en un murmure, qu'il se retrouvait tirer par le col, ses lèvres rencontrant celles de la jeune femme qui lui prodiguait un baiser ardent. Eiji vrilla, son cerveau déjà ralenti par ses paroles termina de tourner et un blanc s'installa en lui alors qu'il se laissait aller. Passant ses mains dans le dos de la jeune femme pour la rapprocher de lui et approfondir cet échange. Un écho résonna en lui, celui d'un échange similaire dans une sale d’entraînement dont seuls les tapis avaient été témoins.
Sous l'effet de la chaleur montante, il joua avec sa langue, caressant les lèvres de la jeune femme, approfondissant l'échange dont le parfum alcoolisé ne faisait que l'enivrer d'avantage.

Un flash dans sa tête. Une raie de lumière dans son esprit. Une image qui passa devant ses yeux, des iris qui n'étaient pas celles de Kassie. Une lumière qui se reflétait sur la peau et qui avait la couleur des champs de blés...
Ses mains quittèrent le dos de la jeune femme et vinrent se poser sur les joues de cette dernière alors qu'il séparait leurs lèvres, rompant ainsi l'échange auquel il avait pourtant bien participé. C'était douloureux, mais pas autant que ce à quoi il venait de penser... Eiji se mordit la lèvre inférieure, hésitant entre dégoût et passion avant de venir poser son front contre celui de la jeune femme.

« On ne plus faire ça. »

Eiji ferma les yeux. Murmure qu'il soupçonnait pourtant violent pour celle qui l'entendrait. Mais c'était sa résolution. Il ne pouvait pas faire ça. Pas alors qu'ils étaient aussi imbibés d'alcool. Pas alors qu'il venait de lui balancer toute une vérité qui l'avait fait chavirer.

« Kassie... Tu es comme un membre de ma famille maintenant... »

Refuser cette échange était plus dur qu'il n'y paraissait mais il ne pouvait tout simplement pas. Pas après avoir dit à d'autres personnes que ce qui existait entre eux n'était que professionnel, qu'il n'y avait rien d'autre. Un mensonge n'était pas grand chose mais manquer de respect à une tierce personne était plus compliqué pour lui. Mêler son corps à celui de Kassie maintenant, c'était manqué de respect à trop de personnes en même temps, lui compris.
Sans la laisser s'éloigner, il déposa un baiser au coin des lèvres de la jeune femme avant de l'inviter à venir poser sa tête sur son épaule. Une étreinte pour éteindre un feu qui ne devait pas naître entre eux ; le jeu n'en serait que trop dangereux.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 3:40

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Un baisée échangée, passionnée, passionnel plein de fougue. Un pic de fièvre qui vint me saisir, nous saisir même. Alors que ta main se plaçais au creux de mon dos pour nous rapprocher encore d’avantage pendant un échange qui me fis perdre pied encore plus, si c’était possible. Pendant quelques instants, plus rien d’autre n’existais. Si bien, que j’en oubliais même ma propre conscience, les autres, tout…

Et puis, comme cendrillon aux douze coups de minuit qui vois son carrosse se transformer en une citrouille, sa belle robe redevenir haillons… Cette petite bulle si confortable éclata avec grand fracas. Laissant le conte de fée à d’autre, pour ne plus laisser que la dure réalité. Celle qui me frappais comme un coup de point à l’estomac alors que ton front vint se coller contre le miens. Tu avais raison, je savais que tu avais raison. Mais je n’avais pas envie de l’admettre, pas ce soir et pas maintenant.

Pourquoi ? Pourquoi ça ne pouvait pas être simplement comme avant, cette fois-là, celle qui n’avais rien promis, rien voulu dire, rien engagée. Pourquoi ne pouvions-nous pas simplement nous laisser aller en nous promettant que tout serait oublier le lendemain comme nous l’avions déjà fait ? Mon cœur semblait s’être calmer d’un coup, comme si on l’avait arrêté net après une course effrénée, l’enferment dans un étau qui l’amenais à la suffocation.

De ta… famille. Je ne voulais pas être de ta famille, pas maintenant, pas ce soir. Demain si tu veux mais… Mais… Mais…

Tu as raison.

La réalité me frappe comme un coup de poing à l’estomac et je me laisse tomber sur l’épaule que tu m’offre, le regard dans le vide. Comme frappée par un deuil, le deuil de quelque chose qui pourtant n’existais pas, n’avais jamais existé et n’existerais jamais. On ne pouvait pas faire comme « avant » tout simplement parce que… Nous n’étions plus « comme avant ». Notre relation avait évolué, était devenue quelque chose d’autre. Nous ne pouvions plus nous targuer d’être de simple étranger travaillant ensemble par un contrat. Tu me l’avais dit, je l’avais entendu. Mais je ne l’avais pas compris. Et là, ce mur qui c’était érigé d’un coup me l’avais fait comprendre. Alors qu’à trois-cents à l’heure, je me l’étais prise en pleine face. J’avais mal. Mais où ? Je n’arrivais pas à déterminée la cause logique, tangible de cette douleur. Peut-être parce qu’elle n’avait justement aucune logique, aucune raison d’existé. Et pourtant, elle me donnait tant de peine à respirer, que j’en avais presque les larmes aux yeux. Comme si quelqu’un ou quelque chose était tout simplement… mort.

J’ai mal. Je souffre. Je hurle.

Pour autant, je ne dis rien, je ne montre rien. Je semble avoir accepté, compris sans broncher. Sans que ça ne me fasse ni chaud ni froid. Je me détachais, ce qui me semblait avoir été une éternité n’était en réalité que quelque seconde. Je m’éloignais. J’affichais une expression neutre, normal. Comme si d’un revers de main tout avait été oublié.

Mais je n’oubliais pas, mon corps ne me laissais pas oublié.

Je repris la bouteille, elle était presque vide. Non, or de question qu’elle le soit. J’en avais besoin si je voulais passée la soirée, mettre un masque et attendre demain pour comprendre ce qui avait bien pu causer tant… d’émotions ? Parce que c’était bien ça, la douleur, je l’avais déjà ressenti je crois, une fois. Avec… Vincent. Mais tu n’était pas Vincent, ils n’avaient même rien en commun. Alors, pourquoi ?

Je finir par me convaincre moi-même après un débat intérieur qui accompagnais mes recherches d’une nouvelle bouteille dans un meuble dérobé de la véranda, que tout ceci n’était dû qu’à l’alcool, l’angoisse, la frustration et le rejet. Après tout j’étais quelqu’un d’orgueilleux. Mais je ne devais pas le prendre comme ça. J’y réfléchirais demain, pour le moment, buvons.

« Je te ressert ? Je ne voudrais pas te rendre malade non plus. »

Dis-je pour briser le silence, avec un trait d’humour. Reprenant mon habituel ton de voix cynique. Le bouclier c’était de nouveau érigé, il avait repris sa place pour enterrer la confusion sous une tonne d’alcool, et de répliques sans fond qui allait probablement suivre. Je titubais jusqu’à toi, pour reprendre ma place initiale, adosser au canapée d’osier. Tendant le bras pour recevoir ton verre.

« Dors dans une des chambres d’ami ce soir, je sais que t’est badass champion de tournois, mais te laisser rentré avec dix grammes dans le sang, ce n’est pas vraiment mon genre. Et mes frères ne rentrerons pas avant demain soir je pense. Comme ça si tu es ok, on peut embrayer sur ce que tu étais venue me rapporter et peut-être un entrainement. Je veux savoir si j’arrive à faire des progrès. »

Dis-je, comme si tous ce qui venais d’arrivée n’avais jamais eu lieu. Comme si la soirée reprenait son cours avant que tous ne dérape. Comme si simplement, nous étions deux partenaires partageant un verre, discutant tranquillement comme nous l’aurions fait si nous avions été amis.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34554
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2205
J'aime : 395
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 4:09
27.02.24 - Being alone and being lonely are two different things...

La passion éphémère. Une onde de choc qui vous traverse de part en part puis le vide. Cette sensation d'être happé dans une autre réalité. Une réalité qui était plus confortable pour lui, il ne s'excuserait pas. Il ne jugeait pas en avoir besoin alors que la tête de la jeune femme reposait maintenant sur son épaule.
De cet échange, ils en avaient eu besoin autrefois, il avait été simple et efficace, sans conséquence autre que celle de les rapprocher un peu sans pour autant réussir à les ouvrir totalement. Ca avait été un moment dans leur vie, éphémère lui aussi et qui ne les avaient pas empêchés d'avancer autant de concert que séparément. En revanche, il le savait, si il avait cédé aujourd'hui à une pulsion qui ne venait pas de lui, ça aurait peut-être causé plus de souci que nécessaire.
C'était plus simple ainsi. Plus logique. Plus normal. Ça établissait une relation qui ne nécessitait pas de se fondre l'un en l'autre pour se sentir vivre et pouvoir évoluer. C'était une relation qui voulait dire quelque chose maintenant. Ainsi, avec son refus, elle prenait une autre consistance, alors il n'avait pas à s'excuser, même si ça la blessait c'était pour le mieux, il le savait. Même l'alcool n'enlevait pas le rationnel dont il se paraît et ça lui convenait très bien comme ça.

Le temps d'un battement de cils et la jeune fille se détacha de lui. Elle semblait avoir compris, ne revenait pas sur le sujet et posait sur ses traits un masque qu'il ne lui enlèverait pas. Pour lui, rien n'avait changé. Il restait le même, des traits presque figés alors qu'il reprenait sa position initiale contre la banquette en osier. Las, fatigué et étonnamment toujours éveillé alors qu'il l'observait tituber pour aller chercher une nouvelle bouteille. Soirée d'alcoolique incapables de se parler et qui avaient pourtant fait plus de chemin que si ils avaient été à jeun. N'était-ce pas triste, en un sens, d'avoir besoin de ça pour apprendre à se faire confiance et vouloir faire comprendre ses mots à l'autre ? Eiji ne savait pas vraiment, il ne savait plus rien de toute façon pour le moment alors que sa tête reposa en arrière contre le canapé. La respiration lente et régulière, il apporta le verre à nouveau plein à ses lèvres. Silence. Du silence. Juste encore un peu de silence bien qu'elle lui parle en même temps. Ses mots ne le dérangeait plus même si il ne se sentait pas obligé de répondre de sa propre voix, il acquiesça cependant mais ne bougea pas plus.

« Je crois que je vais simplement dormir là... Nul besoin d'occuper une chambre... »

Là. Dans la véranda. A même le sol et dos à cette vitre où la pluie s'abattait toujours un peu et d'où il aurait pu voir le parc. Ça valait plus qu'un lit douillet où il aurait plus l'impression de voir le monde tourner qu'autre chose. Où il aurait l'impression d'être enfermé lui qui aimait tant les impressions de liberté. Les impressions seulement... Puisqu'au final, il n'était pas libre après tout. Devoir, pouvoir, contrat, émotions, sentiments, mots et jeu ardents. Il n'était vraiment pas libre sauf pour ce choix là. Celui de suivre Kassie sans consulter personne et d'asseoir sa volonté parce qu'il avait jugé que c'était le mieux. C'était ça, sa liberté pour l'instant. Rien de plus, rien de moins.
Eiji ferma les yeux, le verre approchant ses lèvres. Il lui fallait juste un peu de temps, quelques minutes pour se remettre d'aplombs et ne plus penser à rien. Permettre à son cerveau d'arrêter de tourner, empêcher la noirceur de s'étendre encore et toujours.

Des yeux fermés pour une respiration qui se fit plus profonde. Ils avaient déjà vidés deux bouteilles de saké, en rajouter finirait pas les rendre si malades qu'il leur faudrait plus qu'une petite potion pour les remettre d'aplombs. Et puis il y avait la fatigue. La fatigue des événements plus ou moins récent, le stress incessant d'une décision qu'aucun d'eux n'approuvait. Il avait besoin de repos, juste quelques minutes dans un environnement où il ne se sentait pas mal à l'aise, en compagnie d'une personne qu'il n'avait plus besoin de persuader de rien. Des yeux clos, pour un sommeil sans rêve, c'était ça dont il avait le plus besoin, plus que de vider encore une nouvelle bouteille alors que les verres n'avaient de cesse de se remplir. Un instant pour être avec lui-même, juste un instant, ce serait suffisant.


Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 35050
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Giphy
Familier : Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Basili10
Âge IRL : 14
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4915
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] EmptyDim 19 Mai - 4:27

Being alone and being lonely are two different things...

Manoir Ollivander ¤ 27 février 2024 - 23h30
Un changement atmosphérique dans cette pièce qui me permet de m’assagir, de me calmer et de reprendre possession de moi. Une réponse simple, quelques mots seulement avant que le silence ne fasse à nouveau lois, C’était ce dont tu avais besoin je pouvais le sentir. Malgré tout, peut-être que par-delà mon égocentrisme, ma mégalomanie, je t’avais laissé entrer suffisamment pour apprendre à te connaître et à te comprendre. Et même si un moment d’égarement m’avait value quelques ascenseurs émotionnels, rien ne m’empêchait de me rasseoir là, à coté de toi. Me tournant vers un petit coffre, j’en sorti un plaid assez grand pour nous couvrir. Je le dépliais, comme pour prévenir du froid qui viendrais une fois que l’ivresse serait retombée. Quoi qu’en un sens, elle l’était déjà, un peu retombé.

Je fermais les yeux, t’accompagnant dans une solitude à deux. Être seul, ce n’était pas forcément l’être au sens littéral. Si dans ce genre de moment, ce genre d’état comme celui dans lequel je m’étais mise bien malgré moi, je préférais habituellement avoir pour seul compagnie mon propre reflet, la tienne ne me dérangeais pas. Plus encore, tu me renvoyais un écho. J’aurais pu ressentir de la gêne, j’aurais pu laisser l’orgueil me rendre mauvaise surtout avec les effets du saké qui coulais dans mes veines, mais non. J’étais calme maintenant, comme si mon masque m’avait apaisée. Comme si quelque part, tout était normal.

Plus jamais nous n’aurons à parler de ce soir, ça seule évocation étant inutile.

Les yeux clos, je me laissais bercé par le bruit du vent que l’on entendait par-delà les baies vitrées. Les clapotis de la pluie c’était arrêté. Ne restais plus que la nuit noir, parsemée d’étoile et d’une lune en croissant. Ma respiration repris petit à petit un rythme normal alors que la fatigue mentale, physique ce faisait sentir. Et je savais que comme moi, tu l’avais. Alors, sans vraiment le vouloir, je laissais ma tête tomber sur ton épaule alors que mon corps, lui, glissais un peu plus sur le sol. Je remontais la couverture jusqu’à mon visage, tel un enfant qui aurait besoin d’être bordé pour réussir à s’endormir la nuit.

Le silence, le calme, une certaine forme de sérénité quelques part. C’était le calme après la tempête. Maintenant que nous avions quelque part trouvé notre place l’un pour l’autre, que ce qui n’avais jamais été dit à voix haute c’était enfin vue formulée. Maintenant que nous savions ce que nous représentions l’un pour l’autre. Je n’étais pas certaine d’avoir bien compris tout le déroulement de cette soirée, elle se rejouais par vague dans mon esprit alors que l’état conscient laissais place à l’inconscient puisque nous avions cessé de nous agiter. J’aurais probablement besoin d’y réfléchir…

Demain.

Car ce soir, je me laisse bercé. Par le bruit du vent, le bruissement des feuilles, le remous des branches. Et le calme de ta respiration. L’alcool est venu à bout de nous ? Peut-être. La bouteille presque pleine roule en silence alors que ma main la relâche. Elle roule sans bruit sur le tapis. Nos verres côte à côte qui ne seront jamais terminée pour seul témoins. Je me laisse partir, car je n’ai plus la force ou l’envie de le relevée.

Demain quand je me réveillerais, je me serais blotti dans tes bras bien malgré moi, emporté par l’emprunte de mon habitude à dormir avec mon frère. J’aurais probablement un air toute barbouillée, le peignoir n’aura pas tenue à sa place. J’aurais l’air d’un enfant paisible dans les bras d’un paternel, d’un fraternel. Demain quand tu te réveilleras, c’est à peine si tu reconnaitras ce visage si innocent quand il est endormis.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
MessageSujet: Re: Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]   Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Being alone and being lonely are two different things... [PV E.N.K]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-