RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -53%
Balance connectée Xiaomi Mi Body à ...
Voir le deal
18.99 €

Partagez
 

 "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Emily SkeeterHistoria PactumEmily Skeeter
Basilic
Exp : 33657
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : 25cm, bois de Bouleau et plume d'Abraxan
Photomaton : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. BlindIndolentJaeger-size_restricted
Familier : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. 1afac810
Âge IRL : 30
Célébrité : Dove Cameron
Parchemins : 1287
J'aime : 142
Date d'inscription : 24/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptyMer 8 Mai - 14:05
Emily & Sutton
❝ "ohana " signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ❞
Mardi 2 janvier 2024 • Les pires heures de ma vie venaient de ce terminée. La soirée au ministère avait été un fiasco et j’étais totalement paniqué à l’idée de ne pas encore avoir eu de nouvelle de Tasha et de sa famille. Mais pire encore, je me surprenais à être encore plus inquiète pour ma sœur jumelle, Sutton. Assise sur un brancard à l’hôpital Sainte Mangouste pour un check-up obligatoire après que l’un de mes sauveurs ait raconter aux ambulanciers comme ils m’avaient trouvé, il semblerait que j’étais coincé là jusqu’à ce qu’un membre de ma famille ne vienne me libérer. Dans ce cas, j’allais attendre très longtemps. Car je doutais que ma mère ne ce déplace pour sa seconde fille.

Soupirant, mes pensées me menèrent jusqu’à Sutton une nouvelle fois. Nous étions nées ensemble, avions grandis ensemble. Partagions nos traits et sans doute quelques points communs. Et pourtant, nous n’étions pas vraiment sœur, pas du tout amie. Elle me haïssait et ce, depuis toujours. Je n’avais jamais vraiment compris pourquoi ni ce que j’avais fait pour que ma mère et ma sœur me voient toute deux comme un poids mort accroché à leurs chevilles. C’était la seule notion de mon existence qui semblait les aggacée au plus haut point. Même mon père, ou géniteur, ne devait pas pensée différemment puisqu’il n’avait jamais cherché à nous rencontrer.

Pendant longtemps, enfant, j’avais rêvé que mon père viendrait me chercher pour m’emmenée loin, dans une famille aimante avec peut-être une nouvelle femme qui serait comme une mère pour moi et même des demi-frères et sœurs. Mais ce jour n’était jamais arrivée. A la place, j’avais connu Tasha. Elle qui avait subit autant que moi les médisances de ma jumelle et de sa meilleure amie, Kassie Ollivander, celle qui m’avait volé ma place légitime dans le cœur de ma sœur sans le moindre effort.

J’en était arrivée à un point avec les années où je m’étais convaincue que moi aussi je les haïssais toute les deux. J’avais voulu me détacher de ma ressemblance avec Sutton au point de me teindre les cheveux en violet au début de l’année, chose qui m’avait presque value l’exclusion au collège. Tous lui réussissaient à elle, la vie lui souriait. Pendant que je restais dans l’ombre, seule.

Toutes ses pensées tourbillonnaient dans ma tête, au point de m’en donner le tournis. Le regard dans le vide alors que mes pieds se balançais par-delà le brancard. Un infirmier passa devant moi, je voulu l’interpeler, qu’il me fasse sortir ou appel au moins les Shackebolt pour que je ne reste pas coincé ici. Mais je me ravisais, le ministre, sa femme et sa fille devait avoir les mains pleines avec les évènements de la nuit dernière et je n’étais pas en droit de les déranger pour si peu. Je resterais donc ici, seule, en attendant que quelqu’un vienne me chercher, peut-être. Qu’est-ce que la liberté après tout, quand la seule chose où j’aurais pu retourner était l’inéluctable solitude. Quoi que, j’aurais eu au moins la compagnie de Bert’ mon petit Demiguise. À moins que lui aussi, finissent par être las de ma compagnie.

(c) sweet.lips


faites que le Rêve dévore votre vie, afin que la Vie ne dévore pas votre rêve.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3035-emily-skeeter-o-quand-on-est-victime-on-a-toujours-limpression-detre-coupable https://www.historia-pactum.com/t2826-emily-skeeter-maj-le-31-12-2018#43851 https://www.historia-pactum.com/t2825-emily-skeeter#43850 https://www.historia-pactum.com/t2848-emily-skeeter-o-demiguise-nom https://www.historia-pactum.com/t2827-emily-skeeter#43853
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptyMer 15 Mai - 13:54
Assise dans mon lit, je restais figée, sans rien dire. Ma mère était venue me voir plusieurs fois et m’avait demandé si je ne voulais pas voir quelqu’un. Elle devait sentir que quelque chose n’allait pas. Je ne parlais pas. Je ne disais rien. Et lorsqu’elle avait essayé de me questionner sur cette soirée, je n’avais donné aucune information. Je lui avais juste dit que j’avais fait en sorte de sortir de là rapidement. Seulement, voilà, elle me connaissait, et elle s’étonnait donc de ne pas me voir en train d’interroger tout le monde pour avoir des informations sur le journal. Si elle m’avait laissé tranquille quelques heures, je savais qu’elle ne tarderait pas à revenir à l’attaque.

Je n’avais pas vraiment pensé à toi. A vrai dire, je n’avais pas eu le temps durant notre aventure et même une fois rentrée, j’étais tellement choquée de ce que j’avais vécu que je n’étais même pas en train de penser à Kassie ou à Eiji … Alors encore moins à toi. Il n’y a que lorsque j’étais descendue me prendre un pain au chocolat que je m’étais interrogée intérieurement sur ta non-présence, me rappelant que tu étais également à cette soirée.

Mes genoux ramenés contre ma poitrine, le regard dans le vide, je revoyais constamment les explosions, les créatures, et je me disais que je n’avais pas été à la hauteur. Je n’étais pas faite pour l’action et pourtant, je n’avais pas eu le choix. Lorsque la porte s’ouvrit à nouveau sur la rédactrice en chef de la gazette du sorcier, je ne bougeais pas vraiment, jusqu’à ce que j’entende la voix de Rita, ma mère.

”Tu as rendez-vous dans une heure à Ste Mangouste. Le docteur Kellington t’attend.”
”Kellington … C’est une psy ! Tu …”
”Pas de discussion possible, Sutton. Et tu passeras aussi dire à l’accueil que ta soeur peut sortir. Je n’ai pas le temps d’y aller.”

J’aurais voulu hurler, dire que ce n’était pas du tout dans mes attentions, que je n’avais pas envie de voir une psychologue, mais j’avais compris, par le regard de ma mère, que tout cela n’était pas négociable.

Je me décidais donc à me lever et devant mon dressing, je restais un bon vingt minutes impassible, ne sachant qu’enfiler. Je finis par prendre la première chose qui me passait sous la main, ce qui n’était clairement pas dans mes habitudes, encore moins lorsque les chaussures que j’enfilais furent des chaussures plates …

Prenant la poudre de cheminette pour me rendre à proximité de l’hôpital, c’est sans sourire, sans parler et sans même regarder vraiment autour de moi que j’entrais dans Ste Mangouste. Mon rendez-vous avec le docteur Kellington ne donna pas grand chose, malgré son extrême gentillesse et ses tentatives d'apaisement. Je ressortis après une demi-heure de silence, si ce n’est des:

”Tout va bien, merci.”

J’imaginais déjà le médecin joindre ma mère tandis que je passais la porte du bureau, me dirigeant vers l’accueil afin de dire qu’ils pouvaient laisser ma soeur partir. On me demanda de monter te voir et de t’emmener, ne voulant pas te laisser partir seule. Long soupir … Je montais donc les escaliers et, rentrant dans le couloir, je t’aperçus sur un brancard. Je me tournais vers une des infirmières:

”Sutton Skeeter, je la récupère. Donnez-moi le papier à signer.”

C’est ce que je fis alors. Puis, me tournant vers toi, je te dis:

”Bon, tu viens … Je vais pas t’attendre deux mille ans.”

J’avais également des traces sur le visage, et mon épaule me faisait aussi un peu souffrir même si j’avais reçu quelques soins.
Revenir en haut Aller en bas
Emily SkeeterHistoria PactumEmily Skeeter
Basilic
Exp : 33657
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : 25cm, bois de Bouleau et plume d'Abraxan
Photomaton : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. BlindIndolentJaeger-size_restricted
Familier : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. 1afac810
Âge IRL : 30
Célébrité : Dove Cameron
Parchemins : 1287
J'aime : 142
Date d'inscription : 24/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptyMer 15 Mai - 14:14
Emily & Sutton
❝ "ohana " signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ❞
Mardi 2 janvier 2024 • Quand je te vis déboulé dans le couloir, je clignais plusieurs fois des yeux. Tu avais une mine affreuse, tu semblais être l’ombre de toi-même. Rien que ta tenue vestimentaire et tes chaussures en disais très long. Nous avions beau ne pas être proche, tu restais ma jumelle et j’avais grandis avec toi. Nous avions toujours une certaine connexion, du moins je l’espérais. Après tout nous étions arrivées dans ce monde ensemble.

- Sutton…
Murmurais-je alors que tu me brusquais. Pourtant, malgré ton intonation, pas d’insulte. Pas de réflexion ? J’en était étonnée. Je me levais et arrivais à ta hauteur, sachant pertinemment que tu n’attendrais pas plus longtemps, que tu n’irais pas me tenir la main non plus.

- Comment tu te sens ?

Demandais-je bien malgré moi. Avec quatre-vingt-dix-neuf pourcents de chance de me faire tout simplement envoyer bouler. Pourtant, quelque part, je me disais aussi que ce genre d’épreuve était une occasion de nous rapprocher. Je ne savais pas ce que tu avais vécue au ministère. Tout comme tu ne savais pas ce que j’avais moi-même traversé. Mais ce petit point commun, aussi dramatique fus-t-il pouvais peut-être ériger un pont entre nous ? Etais-je trop optimiste ? Et puis il y avait maman aussi, avait-elle subis autant que ceux qui était rester piéger dans le ministère ? Ou était-elle sortie avant ?

- Et maman ? Elle va bien ?

Je marquais une pause, devais-je pousser ma chance au point de m’adresser à toi pour avoir des informations, un éclairage sur ce qui venais de se passer ? Toi qui étais toujours au courant de tout. Que j’imaginais déjà en train de réfléchir à un article, une couverture des évènements. J’aurais voulu demander pour Tasha et ses parents, pour tes amis aussi quant bien même je ne les appréciais pas forcément. Mais pour l’heure, le moment n’était pas au dépit et au petite gaminerie. Ce que nous avions vécue était un traumatisme. Et je pensais sincèrement que tenté une approche était la chose la plus bénéfique pour nous dans les moments difficiles. Etais-je trop utopiste ?

Alors que nous avancions vers la sortie, je me rappelais mon sac, mes affaires et ma baguette que l’ont avait mis dans un box le temps que je me fasse examinée. Je m’arrêtais alors en attrapant ton bras.

- Attend, mes affaires ? Il faut qu’on passe par l’accueil, ma baguette, mon sac.

(c) sweet.lips


faites que le Rêve dévore votre vie, afin que la Vie ne dévore pas votre rêve.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3035-emily-skeeter-o-quand-on-est-victime-on-a-toujours-limpression-detre-coupable https://www.historia-pactum.com/t2826-emily-skeeter-maj-le-31-12-2018#43851 https://www.historia-pactum.com/t2825-emily-skeeter#43850 https://www.historia-pactum.com/t2848-emily-skeeter-o-demiguise-nom https://www.historia-pactum.com/t2827-emily-skeeter#43853
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptySam 18 Mai - 12:44
Oh, ça ne me faisait pas plaisir de venir te chercher, mais pour une raison que j’ignorais, notre mère voulait que tu sortes d’ici. En fait, la raison était plutôt très simple, elle en avait marre de recevoir des messages de l’hôpital pour dire que tu pouvais sortir. Alors forcément, puisqu’elle avait décidé que je devais aller voir un psychomage ici, je devais en même temps venir te libérer. Je n’avais clairement pas la force de te lancer trop de piques, encore moins de t’insulter. Je voulais juste rejoindre notre maison, m’asseoir dans mon lit et rester ainsi. D’ailleurs, je ne pus m’empêcher de penser qu’une attaque à Ste Mangouste pouvait avoir lieu n’importe quand, ce qui eut pour effet de me donner une grosse bouffée de chaleur.

Tu me rejoins rapidement, tandis que je marchais plutôt vite et tu me demandas comment j’allais. Je secouais la tête de gauche à droite, faisant rouler mes yeux vers le ciel. Qu’est-ce que cela pouvait te foutre ? Je t’ignorais royalement depuis quelques années, ayant décidé que tu ne valais même plus la peine que je t’insulte depuis que tu t’étais fourrée après la traitresse de Shakelbot.

”Qu’importe les événements, j’aurais toujours meilleure mine que toi.”

Une façon de t’envoyer valser. Je n’avais pas envie de discuter de ce qu’il s’était passé, et encore moins avec toi. Alors lorsque tu demandas des nouvelles de notre mère, je roulais une nouvelle fois des yeux. T’étais chiante, ça, j’en avais encore une fois la preuve. Comment pouvais-tu t’inquiéter de l’état de notre mère alors que cette dernière n’en avait rien à foutre de toi ? Etais-tu complètement masochiste ?

”Mais qu’est-ce que ça peut te faire sérieusement ? Tu crois qu’un simple événement peut nuire à notre mère après tout ce qu’elle a connu ?”

Alors que tu ouvrais la discussion, moi, je la fermais totalement. Je n’avais pas envie de me rapprocher de toi. Je n’en avais pas besoin. Je me fichais d’ailleurs totalement de ce que tu avais pu traverser. Ce qui comptait, c’était moi … Moi, et bien sûr Kassie. Puis bon, Eiji comptait de plus en plus. Quant à Maman, elle avait de toute façon pu s’échapper au bon moment, sûrement aidé par sa forme d’animagus. Je ne m’en étais donc pas fait pour elle, contrairement à mon groupe d’amis qui avait bien failli périr face à ce fichu minotaure notamment.

C’est alors que tu m’arrêtas, alors que nous allions sortir. Je secouais la tête, agacée.

”Et t’as besoin de moi pour aller chercher tes fichues affaires ? ”

Alors que j’allais partir vers la sortie, la personne de l’accueil arriva alors devant moi pour me dire:

”Miss Sutton Skeeter ? Je viens d’avoir votre mère au téléphone. Vous avez un nouveau rendez-vous avec le docteur Kellington demain, à la même heure.”
”Je suis navrée, vous vous trompez de personne. ”

Hors de question que je retourne voir cette foutue psychomage. Je te jetais alors un regard noir alors que l’agent de l’accueil repartait, l’air quelque peu étonné.

”Un seul mot à Maman et je t’assure que je rends ta vie encore plus misérable que ce qu’elle n’est actuellement.”



Revenir en haut Aller en bas
Emily SkeeterHistoria PactumEmily Skeeter
Basilic
Exp : 33657
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : 25cm, bois de Bouleau et plume d'Abraxan
Photomaton : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. BlindIndolentJaeger-size_restricted
Familier : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. 1afac810
Âge IRL : 30
Célébrité : Dove Cameron
Parchemins : 1287
J'aime : 142
Date d'inscription : 24/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptySam 18 Mai - 13:07
Emily & Sutton
❝ "ohana " signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ❞
Mardi 2 janvier 2024 • La revoila, cette sœur qui ne me montre aucun intérêt. Cette jumelle qui se fiche bien de mon existence, pire encore qui aurait probablement voulu naître seule en ce monde. Le moins que l’on puisse dire, c’est que de me faire envoyer bouler de la sorte me referme comme une huitre. À quoi je pensais ? Qu’un simple attenta allait attendrir le cœur des femmes Skeeter ? Que nous allions d’un coup nous rapprocher, trouver la force de nous créer un happy endding comme dans ses films moldu ou encore les livres à l’eau de rose ? J’étais bien naïve. Et pourtant, j’aurais dû apprendre depuis le temps. Je savais que j’avais fini de rompre notre relation quand Tasha et moi étions devenue des amies très proches. Mais tu ne comprenais pas, Tasha n’avait rien fait ! Vous l’aviez accusé à tort. Nous nous étions disputés à ce sujet d’ailleurs, plusieurs fois. Mais tu refusais de me croire. Tu avais toujours refusé de prendre mes mots comme possible vérité. Comme si mon but dans la vie était de te mentir, de te mettre des bâtons dans les roues… Je ne sais pas d’où tu sortais cette idée, mais elle m’avait brisée le cœur depuis déjà bien des années.

Alors je me tus, rien ne servait de continuer à essayer.

Quand nous arrivons à l’accueil, non sans que tu me fasses savoir ton mécontentement face au temps que je te faisais perdre, on t’apostropha pendant que l’hôtesse d’accueil m’apportais le panier contenant mes affaires. Retrouver ma baguette valait bien toutes les remontrances du monde. Mais ce ne fus pas sur le fin morceau de bois que je me focalisais. Mais plutôt sur ton échange qui me fis lever un sourcil. Ce que tu devais avoir vue d’ailleurs vue la menace qui s’en suivis. Je jetais un œil au panneau indiquant les services par étage… Ce docteur était psychomage ? J’eu un froncement de sourcil, l’espace d’une seconde, puis je te regardais voulant dire quelque chose… Mais je me ravisais, marmonnant simplement.

- On est pas tous porter par l’envie irrépressible de criée les secrets les plus intimes des autres sur tout les toits Sutton. Débrouille-toi avec maman, ce ne sont pas mes oignons.

Elle n’était plus la seule à savoir lancer des piques il faut croire. Mais je n’allais pas me leurrer pour autant, même si j’essayais de changer cette année, de me donner plus le courage d’affronter les démons qui avait pourris mon expérience scolaire et sociale, je n’avais pas ta réparti et je me doutais que le retour de bâtons serait loin d’être tendre.

- J’ai tout, on peu y aller. Que tu puisses retourner à tes passionnantes occupation. Probablement à écrire un récit bien détaillée de la tragédie du ministère, histoire d’enfoncer le clou pour le père de Tasha.

Terminais-je d’un ton amer. Parler oui, à haute voix ? Pas tellement. J’essayais de m’affirmer, mais pas trop non plus puisque ma voix restait timide, hésitante et ponctuer de léger tremblement. Comme si le fait d’essayer, ne serait-ce qu’une fois, de te tenir tête était la chose la plus effrayante au monde.

(c) sweet.lips


faites que le Rêve dévore votre vie, afin que la Vie ne dévore pas votre rêve.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3035-emily-skeeter-o-quand-on-est-victime-on-a-toujours-limpression-detre-coupable https://www.historia-pactum.com/t2826-emily-skeeter-maj-le-31-12-2018#43851 https://www.historia-pactum.com/t2825-emily-skeeter#43850 https://www.historia-pactum.com/t2848-emily-skeeter-o-demiguise-nom https://www.historia-pactum.com/t2827-emily-skeeter#43853
InvitéHistoria PactumAnonymous

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptySam 18 Mai - 16:22
D’un point de vue externe, mon attitude envers ma jumelle était absolument incompréhensible. D’ailleurs, d’un point de vue humain, c’était totalement discutable et ce que ma mère et moi te faisions endurer était clairement de la maltraitance. Seulement voilà. Lorsque Rita était tombée enceinte, cela avait été très difficile pour elle ne serait-ce que de l’admettre. Pas de père puisqu’histoire d’un soir, aucun envie de maternité … Et elle n’avait su que trop tard ce qui lui arrivait. N’ayant pas voulu vraiment se faire suivre, espérant peut-être que les bébés allaient disparaître d’eux-même, elle finit tout de même pas s’attacher à ce bébé qu’elle nomma Sutton dans son ventre, lors des derniers mois de grossesse. Heureusement pour elle que ce ne fut pas des garçons ! Mais lorsque deux bébés pointèrent le bout de son nez, quel choc ! Autant dire que pour la deuxième, à qui elle n’avait jamais pensé, qu’elle n’avait pas nommé, ce fut des plus difficile. Alors elle lui donna le nom de sa pire ennemie … Ton prénom, que notre mère utilisait tous les jours, était une raison supplémentaire de te haïr. Mais bien sûr, tu n’en étais clairement pas la responsable. Comment aurais-tu pu l’être ?

L’intervention de l’agent de l’accueil m’agaça au plus haut point. Comment ma mère pouvait-elle être aussi bornée ? Je n’avais pas envie de parler, à personne, même pas à elle ni à Kassie, comment pouvait-elle penser que j’avais envie de parler à une inconnue ? Qui pouvait comprendre la terreur qui se cachait en moi et qui n’était pas prête de partir ?

Te menaçant bien sûr, puisque si tu disais quelque chose à notre mère, je n’hésiterais pas à te le faire payer, ta réponse me satisfit. Je ne répondis donc pas à ta façon de me parler, ni à ton sous-entendu concernant les secrets. Je savais très bien que lorsque je faisais éclater des secrets, c’était parce que cela avait un intérêt … Enfin, pour moi au moins !

Tu récupéras donc tes biens et alors que nous allions passer les portes de Ste Mangouste, j’entendis ta remarque. Mon sang ne fit alors qu’un tour, et je me stoppais net.

”Tu sais que j’étais même pas obligée de venir te rechercher ? T’aurais pu rester sur ce brancard, au milieu de tous ces malades ! Peut-être qu’au final, ta place est là-bas ? Mais non, je suis quand même passée, j’aurais pu dire à Maman que t’avais pas voulu rentrer avec moi, elle n’aurait même pas cherché la vérité … Alors, tu sais quoi, tu peux penser ce que tu veux de moi, de ma façon de gérer ce que tu appelles être une tragédie, ça n’a aucun impact sur moi car tu es transparente. Tu voudrais quoi ? Que je t’interviewe pour savoir ce que tu as vécu au ministère ? Cela n’intéresserait personne … Absolument personne … Alors tu sais quoi ? Va rejoindre ta traitresse de copine, qui, un jour, te trahira comme elle l’a fait avec Kassie. Vous vous êtes bien trouvées toutes les deux.”

J’accélérais le pas, comme pour te semer, sentant mes mains trembler sous la colère.

Revenir en haut Aller en bas
Emily SkeeterHistoria PactumEmily Skeeter
Basilic
Exp : 33657
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : 25cm, bois de Bouleau et plume d'Abraxan
Photomaton : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. BlindIndolentJaeger-size_restricted
Familier : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. 1afac810
Âge IRL : 30
Célébrité : Dove Cameron
Parchemins : 1287
J'aime : 142
Date d'inscription : 24/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptySam 18 Mai - 18:10
Emily & Sutton
❝ "ohana " signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. ❞
Mardi 2 janvier 2024 • Dire que ton agressivité était inattendue serait mentir, mais franchement je ne te comprenais vraiment pas. Si ta tirade m’apprenais bien une chose c’est que tu étais complètement aveugle. Toi qui te targuais d’être une si bonne journaliste, tu n’étais pas foutue de voir la réalité quand elle était juste en face de toi. Et quand tu tournais les talons pour fuir cette confrontation, je te rattrapais devant l’hopital en attrapant ton bras pour te forcer à te retourner, sans le lâcher pour autant.

- Non mais tu t’entend ? Réveille-toi un peu Sutton ! Toi et ta copine vous êtes complètement conne ou quoi ? Tasha n’a rien fait. Pour une soit disant journaliste t’est pas foutue de découvrir la vérité quand on te la colle sous le nez depuis trois ans !

Je m’insurgeais, le ton de voix que j’employais, jamais je n’avais osé hausser le ton devant toi ou ma mère par retour de bâton. A croire que finalement, j’en était capable de me défendre ? Ou dans le cas présent, de défendre Tasha qui n’avait strictement rien a voir avec les petits drama de putain qui tournais autour de l’Ollivand’pute.

- Entre ta copine qui écarte les cuisses au premier venue et viens pleuré après du retour de bâtons et toi pas capable de regarder la vérité en face en préférant t’en prendre à quelqu’un qui vous était LOYALE qui c’est le duo qui c’est bien trouvé ?

Poursuivis-je, resserrant l’étreinte de ma main sur ton bras en ayant totalement oublié que je te tenais encore. C’était comme si des années à me taire, à ronger mon frein et à encaisser débordais. Le contre-coups des évènements de cette nuit ? Ou simplement un trop plein, le volcan qui entrait en éruption après des années de sommeil.

- Rien ne te retiens Sutton, casse toi si ça t’amuse. Va contempler ton nombril dans le miroir et continuer à jouer les princesses. T’est vraiment trop conne.

Je lâchais son bras d’un coup sec et la devançais cette fois en lui donnant un coup d’épaule au passage. La colère étant monter en moi comme une poussée d’adrénaline que je n’avais pas sue contrôlé.

(c) sweet.lips


faites que le Rêve dévore votre vie, afin que la Vie ne dévore pas votre rêve.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3035-emily-skeeter-o-quand-on-est-victime-on-a-toujours-limpression-detre-coupable https://www.historia-pactum.com/t2826-emily-skeeter-maj-le-31-12-2018#43851 https://www.historia-pactum.com/t2825-emily-skeeter#43850 https://www.historia-pactum.com/t2848-emily-skeeter-o-demiguise-nom https://www.historia-pactum.com/t2827-emily-skeeter#43853
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3887
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. EmptyDim 16 Juin - 17:52
RP archivé pour cause de départ.


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
MessageSujet: Re: "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.   "Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

"Ohana" signifie famille, famille signifie que personne ne doit être abandonné, ni oublié.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Les Tuche [DVDRiP]
» Un peu d'intimité... [ pv : Perséphale et Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-