RSS
RSS

Historique du Forum

15/01/2020 — Saison 2 sur l'année 2024/2025
15/09/2018 — Saison 1 sur l'année 2023/2024
10/01/2018 — Saison 0 reboot du forum, sur l'année 2022/2023
30/10/2016 — Ouverture du forum
14/10/2016 — création du forum

Teaser

à adopter de toute urgence !

Top sites

©️linus pour Epicode
En bref



 
Partagez
 

 Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyLun 13 Mai - 20:59
Quelle belle journée de printemps ! En ce jour de congé, je profitai des délicieux rayons du soleil matinal en me promenant dans le parc du château. Je m’étais levée à l’aurore comme la plupart du temps et avais prit mon petit déjeuner sur ma terrasse en regardant le soleil monter lentement, laissant apparaître des teintes rougeâtres puis orangées dans le ciel pour enfin prendre véritablement place. J’appréciais vraiment ces moments de pure beauté. Des chevreuils étaient passés non loin de ma caravane, profitant de la quiétude des lieux avant l’activité journalière de l’école. Je pris le temps de les observer manger l’herbe fraîche et humide tendant l’oreille au moindre danger.
J’avais vraiment besoin de ces moments en extérieur vu que je passais la plupart de mon temps enfermée dans la bibliothèque.
Une fois la matinée bien passée à rêvasser et bouquiner dehors j’eus envie de manger des noisettes...Mais ce n’étais pas encore l’époque des noisettes. Cependant il existait les noisettes de terre. Je pris donc la décision d’aller vers la forêt interdite afin d’aller en récolter. Cela n’allait pas être chose aisée car les plantes n’étaient pas encore en fleur. Néanmoins je faisais confiance en mes capacités de botanique !

Arrivée en forêt, je marchais en prenant soin d’observer les alentours. Je vis alors une piste certainement empruntée par les centaures ou peut-être licornes car le sol tassé formait un sillon. Je me mis à emprunter cette piste car je savais que la plante en question poussait en bord de chemin.
Je marchais encore un bon moment puis stoppa net. Ca y est ! J’avais trouvé mon bonheur ! Conopodium majus me voilà ! Je me rapprochai et pris le temps d’examiner la plante. Aucun doute, il s’agissait bien de noisettes de terre. Je commençai alors à creuser pour descendre jusqu’aux racines et y trouver le tubercule. C’était une chose délicate car il était difficile d’atteindre le tubercule sans couper les racines, et ainsi « perdre le fil ».
J’en pris un dans ma main, le nettoyai et le mis à ma bouche pour le savourer. Hummmm ! Quel délice ! Cela avait vraiment le goût de noisette.

J’en déterrai quelques uns ainsi quand j’entendis un craquement tout proche. Alerte, je regardai autour de moi. Je ne distinguai pas grand-chose puis un grognement long et sourd se fit entendre.
Une sensation froide parcouru mon échine et je me mis tout de suite debout, baguette à la main. Mon coeur se mit à tambouriner dans ma poitrine, m’attendant à une attaque imminente.

La bête sortie de l’ombre, avançant lentement tête baissée, regard pointé vers moi, babines retroussée. Je dis babines car il s’agissait d’un Grandent, une espèce de grand chien à six pattes avec une énorme mâchoire et les grandes dents qui allaient avec.

Ce tête à tête me parut interminable alors que cela se passa très vite. Sans que j’eus le temps de prendre ma baguette, il s’élança vers moi. Je pris alors littéralement mes jambes à mon coup, je ne pensais à rien se ce n’est courir, courir, courir, plus vite, encore plus vite ! Vite vite vite !!
Ou allais-je ? Dans quelle direction ? Il me rattrapait !
Il gagnait du terrain, sous peu il allait pouvoir me sauter dessus. Un arbre !
D’une agilité que je ne me connaissais pas, je grimpai dans l’arbre m’écorchant les bras, pour prendre de la hauteur. Je savais que ces bêtes avaient le vertige. C’était le genre à aimer avoir les pattes sur le plancher. Le Grandent faisait des sons de colère et de hargne, levant la tête vers moi, furieux de n’avoir pas réussi à m’attraper.
Je fermai un instant les yeux, le souffle court, essayant de calmer me respiration en me rassurant. J’étais en sécurité...pour l’instant. Tant que je restais dans l’arbre j’étais en lieu sûr. L’espèce de chien tournait autour de l’arbre, puis s’allongea.

-Oh non, tu ne vas pas me faire ça ! Dis-je d’un ton désespéré.

S’il restait là, je n’étais pas prête de descendre ! J’allai devoir me défendre maintenant. Je cherchai ma baguette dans ma poche de manteau mais elle n’y était pas. Horreur ! L’avais-je perdu en courant ? Je regardai autour de moi, et l’aperçu par terre au pied de l’arbre.
Cette journée qui avait si bien commencé tournait au cauchemar. Je me sentais vaincue.
Je me mis à califourchon sur le branche et y posai ma tête.

-Tu vas rester ici longtemps ? Demandai-je à l’animal.

Evidemment, je n’attendais aucune réponse de sa part. Je me demandais juste lequel de nous deux allait être le plus patient...


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 16 Juin - 15:10


Promenons nous dans les bois...tralala...

Les Grandents... “Méfie-t'en toujours, Percy. Une minute d’inattention et clac!, tu te retrouves avec un bras en moins et encore: c'est si t'as de la chance!” Lui avait un jour dit son père au sujet de cette espèce de chien à six pattes à la tête encore plus grosse que celles d'un bouledogue et de Crokdur réunies et possédant des dents aussi longues que ses griffes. A l'époque, Percy n'était encore qu'un petit garçon. On venait de lui découvrir une passion pour la faune et la flore et il avait été décidé que, vu qu'il ne tétait plus et qu'il était capable d'à peu près marcher correctement tout seul, il pourrait passer un peu plus de temps avec son père, à Poudlard, plutôt que de passer l'intégralité de l'année scolaire à Beauxbâtons, avec sa mère. “J'aurai pas dû dire ça! C'était alors précipité de dire Hagrid père en voyant la mine horrifiée de son fiston, sous les couvertures de sa paillasse posée à même le sol. Bon... Heu... Finis ton thé et dors, tu veux!?” Avait-il maladroitement essayé de se rattraper, gauche et bourru qu'il était.

Malgré tout, plus de vingt ans après, les mots de l'ancien professeur de soins aux créatures magiques se répercutaient encore dans la tête de son fils. Etre attentif, quoi qu'il se passe, pour ne pas se faire bouffer vivant, c'est ce que se répétait sans cesse le fils Hagrid depuis qu'il avait commencé sa traque au Grandent, tôt, dans la matinée. Il y en avait quelques uns, vivants dans les profondeurs de la Forêt Interdite. Percy le savait pour les avoir déjà vus et recensés, lors de ses excursions, mais sans pour autant s'approcher plus que de raison, même si la bête, comme toutes les autres, le fascinait grandement. Il pouvait, en temps normal, passer des heures, planqué dans un arbre ou dans les fougères pour l'observer. Le garde-chasse n'avait que trop rarement vu un Grandent près des lieux dits d'habitation - entendez par là le campement des Centaures, la caverne des Acromentules et la lisière, presque trop clair à son goût, surtout lorsque l'on savait qu'elle pouvait être un sombre labyrinthe dès lors que l'on s'enfonçait un peu plus dans ses entrailles, de la Forêt donnant sur le parc de l'école, avec son saule cogneur en plein dans son centre, ainsi que sur le village de Près-au-Lard -, il avait donc été d'autant plus étonné d'apprendre qu'un membre de l'espèce - et Perceval n'en avait pas recensé des masses, dans cette région isolée des Highlands, à l'inverse des Acromentules - essayait régulièrement d'attaquer les abords du campement des hommes-chevaux. “Le clan est déjà suffisamment à cran comme ça, en ce moment, sans avoir en plus à gérer un Grandent...!” Lui avait fait savoir Firenze, la veille au soir, lorsque le demi-géant était venu le voir. Ce dernier savait très bien que les Centaures avaient d'autres chats à fouetter avec les tensions qu'ils avaient à gérer avec les Acromentules, même si elles commençaient quelque peu à s’apaiser (mais jusqu'à quand?). C'était pour cette raison que le jeune homme c'était mis à la traque au chien à six pattes pour essayer de le comprendre et, ainsi, décharger ses amis...

Le lendemain de son entrevue - si l'on pouvait appeler la chose comme ça - avec Firenze, Perceval, arbalète à la main, son chien silencieusement sur les talons et déterminé à ne pas le lâcher d'une semelle, se mit donc à la traque. C'était une belle journée de printemps, pourtant, avec un soleil réchauffant le visage lorsque l'on levait le sien en direction de sa boule jaune, à la limite du blanc. C'était le genre de journée à regarder le jeu de séduction des oiseaux, à s'amuser de voir les écureuils bondir de branche d'arbre en branche d'arbre, à essayer de trouver les premières baies et autres petits fruits rouges de saison ou encore à faire la cueillette de menthe ou de lavande, pour sa réserve personnelle. Bref, c'était une journée parfaite pour faire tout ce qu'il n'avait pas pu faire durant l'hiver et qui lui avait grandement manqué. Ce n'était en tout cas pas la journée parfaite pour traquer un Grandent qui, d'habitude, ne s'en prenait jamais - voir trop rarement, à la limite - aux Centaures et essayer de comprendre le pourquoi du comment de ce comportement. Mais le jeune Hagrid c'était engagé au-près de Firenze à trouver une solution, car il avait parfaitement conscience qu'à la prochaine attaque du canidé, les Centaures n'hésiteraient pas une seule seconde à lui régler son compte d'eux-mêmes et ce, définitivement. Le fils d'Hagrid et de Madame Maxime ne comprendrait que trop bien ce choix de leur part: ils devaient avant tout assurer leur sécurité, ce qui, en soit, était assez logique, normal et naturel! De son côté, le vieil homme-cheval ami d'Hagrid père qu'était Firenze avait parfaitement conscience que cela coûterait énormément au jeune demi-géant d'apprendre que les siens avaient fait exécuter le Grandent ou d'avoir à le faire lui-même. C'était pourquoi il avait commencé par lui demander son aide, avant d'entreprendre quoi que ce soit: Perceval aurait très certainement une explication rationnelle à donner au troupeau - même si le jeune homme n'aimait pas ce terme! - ainsi qu'une solution à lui proposer.

Au fur et à mesure de sa traque, Percy en était venu à se demander si le Grandent n'était pas en quête de nourriture, après le manque de gibier dû à la période hivernale. Le problème des Centaures se résorberait donc de lui-même, d'ici peu, juste le temps que le gibier habituel du Grandent ne recommence à proliférer. A moins que le grand chien n'ai, d'ici là, pris plaisir face à la facilité de la nourriture à aller piquer dans les réserves d'autrui. Auquel cas, Percy ne savait que trop bien qu'il ne pourrait alors plus rien pour lui...
Une fois ses conclusions faites, le demi-géant allait rebrousser chemin pour retourner au campement et faire son contre-rendu à Firenze, lorsque le comportement de son berger australien l’interpella. “Marat, l'appela-t-il, viens mon chien, on jouera plus tard!” Le chien, qui avait commencé à gratter dans un fourré, ne réagit pas. Il ne fit même pas mine de redresser une oreille pour indiquer à son maître qu'il l'avait entendu. Intrigué par le comportement de son meilleur ami, à l'accoutumée si obéissant, le fils Hagrid s'approcha. S'agenouillant à côté du canidé., il posa son arbalète dans un carré d'herbe verte et fraîche. Sa main droite posée sur l'échine de Marat, il lui fit comprendre, d'une légère pression, de s'écarter pour le laisser voir. “Bon chien, Marat! Bon chien! Laisse-moi voir, hein, tu veux?” L'animal à quatre pattes comme ça éloigné, Percy pu se pencher pour attraper... le bout de bois!? - tout ça pour un bout de bois: son chien se payait-il sa tête? - qui avait tant intrigué Marat. Le jeune homme allait poussé un soupir lorsque, en y regardant de plus près, il réalisa que ce n'était pas un simple bout de bois mais une baguette magique. Qui était donc assez fou pour se rendre dans la Forêt Interdite et y oublier sa baguette? Quelqu'un de suicidaire, c'était certain! Ou alors un élève imprudent qui, par peur de se dégonfler ou de passer pour un lâche, avait préféré porter ses vifs d'or jusqu'au bout en assurant être capable de faire un aller-retour dans les bois et qui, en croisant une créature quelconque, aura voulu se défendre - à savoir, avec sa baguette, comme l'aurait fait n'importe quel autre sorcier dans une situation similaire - et qui, en détalant tel un lapin, l'avait perdue. Curieux, tout de même, car le garde-chasse n'avait pas eu vent, récemment, d'élèves récalcitrants au règlement au point de dépasser la rangée d'arbres bordant le parc... °L'un d'eux aura voulu profiter du beau d'aujourd'hui et du fait que je ne serais pas à ma cabane pour lui payer l'humiliation d'avoir à aller le chercher...° Se dit le jeune homme. Sauf qu'ayant trouvé sa baguette, il avait bien l'intention de le trouver et de le rapatrier à l'école - et par la peau des fesses, s'il le fallait! Il rangea la baguette dans l'une des nombreuses poches de son pantalon. En se relevant, il attrapa l'arbalète et flatta le chien. Et comme si ce dernier était capable de le comprendre réellement, de le comprendre comme le véritable ami qu'il était pour lui, le demi-géant lui dit qu'il fallait qu'ils retrouvent le propriétaire de la baguette!
Après avoir démêlé ses traces de pas et celles de son chien présentes autour du fourré, Percy réussi à isoler les traces de celui ou celle qu'il allait devoir trouvé. Il s'en serait réjoui, si, dans la même direction, ne partaient pas également des traces d'un chien qui n'était pas Marat ou un simple de ses congénères, car elles se trouvaient être trop grandes, même pour un simple gros chien de compagnie, ainsi que bien trop nombreuses. L'élève imprudent c'était retrouvé nez à nez avec le Grandent! Mazette! Chocolat, biscuit, caramel, biscôme! Oh , Nuit! Feu d'Enfer! Et quelques autres imprécations peu rassurantes dans le genre!
Marat c'était mis à tourner sur lui-même, tout en gémissant. Percy comprit que son angoisse au sujet de retrouver un potentiel corps sans vie d'élève se répercutait sur l'animal (et dire que certains prétendaient que les animaux n'avaient pas d'émotions et étaient incapables de ressentir quoi que ce soit!). C'est pourquoi il crut bon de le renvoyer au campement. “Marat, - l'intéressé s'arrêta pour relever la tête vers son maître - chez les Centaures!” Le chien pencha la tête sur le côté, les yeux pleins d'une profonde perplexitude. Pourquoi Percy le rejetait-il comme ça? Qu'avait-il bien pu faire pour que le demi-géant lui intime de retourner chez les Centaure pour ne plus l'avoir dans ses jambes pour la suite des événements? Quelle bêtise? Quel crime? Quelle faute impardonnable? Le cœur du fils Hagrid se serra, face à ce regard où une larme aurait sans doute aucun coulé, si Marat avait été un homme et non pas juste un chien. Il s'accroupit pour gratter le crâne du canidé. “Y faut qu'on retrouve le propriétaire de cette baguette, Marat. Commença-t-il à expliquer sur le même ton qu'il aurait sans doute utilisé pour expliquer quelque chose d'important ou annoncer une mauvaise nouvelle à un humain, s'il avait eu autant de tact avec les gens de l'espèce de ses grand-pères qu'il n'en avait avec les animaux et les créatures. Si on doit se retrouver face à face au Grandent, j'me pardonnerais jamais qu'il t'arrive quelque chose pendant qu'on essaye de venir en aide à notre jeune téméraire. Donc retourne au-près de Firenze et des siens, tu veux!?” Le chien releva la tête pour lui faire une léchouille sur le poignet, avant de lui tourner le dos et de détaler en direction du campement des Centaures. Percy se redressa et, son arbalète toujours bien en main, se mit en quête de suivre les traces de pas humains et animaliers.

Voir un Grandent, couché, ses nombreuses pattes rabattues sous lui, sa face levée en direction des branches de l'arbre au pied duquel il il était, fit se stopper net le demi-géant. L'animal, concentré sur sa cible, ne semblait pas l'avoir entendu arrivé. Autant pour le garde-chasse qui en profita pour lever les yeux et voir ce qui intriguait tant le canidé. Percy en resta pétrifié et estomaqué, lorsqu'il aperçu Ariana McGonagall, la nièce de feu l'ancienne directrice de l'école anglaise et actuelle bibliothécaire de la dite école. Percy savait que son père l'avait eu comme élève, en soins aux créatures magiques, et il ne pensait pas à avoir un jour à tomber sur elle en plein milieu de la Forêt Interdite. Monter dans l'arbre n'était pas une si mauvaise idée que ça, les Grandents étant connus pour avoir le vertige et être de mauvais grimpeurs... de la même façon qu'ils étaient également connu pour faire preuve d'une extrême patience, lorsqu'ils voulaient attraper une proie. Ariana n'était donc pas sortie de l'auberge. Deux possibilités s'offraient donc à elle:
◊petit un: le Grandent partait, attiré par autre chose de plus intéressant.
◊petit deux: à force, à cause la fatigue ou suite à un faux mouvement, elle allait finir par tomber par terre.

Un craquement fit tourner la tête du Grandent en direction de Perceval, quelques mètres derrière lui. Le jeune homme, en voulant s'approcher de plus près pour venir en aide à sa collègue, avait sans doute dû marcher malencontreusement sur une branche traînant là. °Et merde!° Se dit-il, en serrant les dents, se maudissant lui-même d'être aussi maladroit et en mimant un pas vers l'arrière. L'animal, dans un grognement sourd, c'était levé et avait commencé à s'approcher de ce nouvel arrivant qui le détournait de sa cible. L'espace d'un instant, tout sembla se figer, entre la créature et le demi-géant, de même qu'autour d'eux: le vent semblait ne même plus bruisser dans les arbres, à tel point que les rares oiseaux suffisamment téméraires pour s’aventurer aussi profondément dans la Forêt ne chantaient plus - n'avaient-ils d'ailleurs pas tous fui la clairière dans des piaillements assourdissants à vous en vriller les tympans? Percy pensait-il encore seulement à respirer? Savait-il encore seulement comment faire pour inspirer de l'air par le nez pour gonfler ses poumons d'oxygène, avant de les vider en expirant? Et puis, soudainement, sans prévenir, tel le rideau d'un théâtre se levant sur les personnages déjà présents sur la scène pour la première scène du premier acte d'une pièce tant attendue, le Grandent chargea Percy tel un taureau chargeant un torero lors d'une corrida. “Avifors!” Lança le demi-géant en pointant sa baguette - quand l'avait-il sorti de sa poche, d'ailleurs? - sur le Grandent qui se métamorphosa en oiseau. Son nouvel état ne sembla pas l'empêcher de continuer à foncer sur le garde-chasse tout en piaillant des cuits cuits. Au dernier moment, ce dernier fit un pas sur le côté, laissant l'oiseau lui passer devant. Une fois cela fait, Percy décocha un carreau d'arbalète qui alla se ficher dans un arbre, l'aile du Grandent changé en oiseau emprisonné dedans. En soi, il n'y avait rien de dramatique pour l'animal - une vilaine plaie qui cicatriserait et quelques os cassés qui se ressouderaient - que Percy laissa se débattre, embourbé qu'il l'était dans son carreau, pour s'approcher de é'arbre où était toujours perché Ariana. “J'en ai récupéré plusieurs, des élèves c'étant perdus dans la Forêt, mais en membre du personnel de l'école, encore jamais!” Déclara-t-il, bourru, en levant les yeux vers sa collègue.


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 30 Juin - 13:57
Je n’avais aucune idée du temps qui avait passé lorsque j’ouvris les yeux. Je m’étais assoupie, allongée sur le ventre le long d’une branche, les jambes pendantes vers le bas. Un grognement m’avait tiré de mon sommeil léger et je me rendis compte que mon corps était endolori à cause d’être resté dans la même position pendant un moment. Une branche d’arbre n’est pas vraiment confortable pour piquer un petit roupillon.
Mais quel était ce grognement ? Le grandent se tenait debout, alerte, près à bondir. Mon regard se porta alors vers ce qui demandait toute l’attention de l’animal.
Perceval ?! Mon collègue garde forestier était non loin de nous, immobile, tenant une arbalète à la main. Comment avait-il su ? Comment m’avait-il retrouvé ?
Mais pas le temps de me poser toutes sortes de questions car déjà le grandent bondissait vers le demi-géant.
Mon soulagement se transforma en bouffée d’angoisse. Craignant le pire, mon souffle se coupa lorsque mon collègue prit sa baguette et lança un sort métamorphosant le redoutable prédateur en un oiseau inoffensif. L’action se passa très vite. Perceval réussi à immobiliser l’oiseau grâce à son arbalète. Enfin, je puis respirer de nouveau.

Tandis que Perceval me faisait part, à sa façon, de sa surprise de me voir dans une telle situation, je tentai de descendre tant bien que mal de mon perchoir. Comment étais-je arrivée à monter aussi haut et aussi facilement ? L’adrénaline atténuée, il m’était difficile de retrouver le sol sans m’écorcher. Arrivée à la dernière branche avant le sol, je n’eus le choix de me pendre à bout de bras et de lâcher prise. Mes pieds touchèrent terre, mais je titubai tentant de garder l’équilibre pour enfin m’étaler bêtement devant les pieds du géant. Mais quelle prouesse je démontrai là face à celui qui venait de me sauver la vie !
L’espace d’un instant la honte m’envahit, mêlée de reste de peur, de soulagement, bref un bon lot d’émotions ne demandaient qu’à s’exprimer. C’est alors que je me revis descendre piètrement l’arbre, et rien qu’en imaginant la scène vue de l’extérieur je me mis à éclater de rire.
Car la situation était bien cocasse ! Je roulai sur le dos, laissant ce rire s’exprimer à pleins poumons. Voyant l’air interloqué de mon confrère, je repris de plus belle. J’en avais presque mal au ventre à force de rire. Je tentai de me calmer mais celui ci devenait incontrôlable. Il me fallut respirer, et de la conviction pour calmer ce fou rire.
Je me relevai et le sourire aux lèvres je pris la main du demi-géant.

-Merci Perceval. Merci du fond du coeur car tu viens de me sauver la vie, dis-je.
Ces propos me ramenèrent à la réalité effroyable que j’avais failli perdre la vie face au grandent. Tout sourire s’effaça alors de mon visage et je fis un pas un arrière.

-Je t’en suis reconnaissante, dis je le plus sincèrement du monde.

Peu importait ce qu’il pensait de moi à ce moment là. Tout ce que je savais c’était qu’il avait réussi à neutraliser la bête sauvage, et par la même occasion m’avait sorti d’un beau pétrin.
Mon regard se posai vers mes pieds, mes jambes...J’avais perdu une chaussure en course, et mon pantalon était déchiré au niveau du tibia droit et juste au dessus du genoux gauche. On pouvait y distinguer de belles écorchures. Mon manteau avait protégé le haut de mon corps mais je sentais que j’avais aussi quelques égratignures sur le visage. Je devais faire peine à voir.
Les cui-cui désespéré du grandent m’interpellèrent.

Que vas tu faire de lui ? Lui demandai-je.

Connaissant Perceval pour l’aider à s’occuper de certains animaux, je le voyais mal devoir en tuer un. Mais le grandent était dangereux. Quelle décision allait-il prendre ?


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptySam 13 Juil - 22:20


Promenons nous dans les bois...tralala...

Le Grandent transformé en oiseau émettant des piaillements à qui mieux mieux, accroché à son arbre qu'il était, Percy regarda sa collègue descendre - gentiment, certes, mais surement - de son perchoir. C'était surprenant qu'à la vitesse d'escargot à laquelle elle descendait, elle avait réussi à monter avant que le Grandent ne la rattrape. Mais la peur, l'instinct de survie et l'adrénaline nous faisaient souvent faire des choses que l'on ne se serait jamais cru capable, au par-avant, jusqu'à ce qu'on le fasse dans des circonstances étranges, insolites et pas forcément des plus drôles. Une fois ses pieds à nouveau sur le sol, elle sembla perdre l'équilibre. Le garde-chasse, lâchant son arbalète qui alla s'écraser par terre dans un bruit mât, voulu tendre une main pour l'aider à se stabiliser... mais ses doigts se renfermèrent sur de vide, plutôt que sur le coude sa collègue de la bibliothèque. Puis, complètement stupide, benêt, médusé et ahuri, il regarda la jeune femme éclatée de rire, là, par terre. L'un de ses rires incontrôlables qui ne s'arrêtent que quand ils veulent. Était-ce à cause du trop plein de stress qu'elle avait accumulé durant les derniers moments - depuis combien de temps était-elle dans cet arbre? - et le rire avait été le seul moyen qu'Ariana avait trouvé pour essayer d'arrêter de s'angoisser? Ou était-ce autre chose qui, à cet instant précis, la faisait rire aux éclats? Si c'était le cas, son collègue garde-chasse et gardien des clés et des lieux ne voyait clairement pas quoi. Mystère et boule de gomme, comme l'on dirait dans le pays de sa mère, là-bas, de l'autre côté de la Manche. Lorsque l'hilarité de la jeune bibliothécaire sembla c'être calmée, le fils Hagrid l'aida à se remettre sur pieds. Une fois sûr et certain qu'elle tiendrait debout sans avoir besoin d'aide d'aucune sorte, il voulu la lâcher, mais elle lui agrippa la main pour le remercier. Sincèrement. L'un de ses remerciements venant du plus profond du cœur mais que le jeune homme, mal à l'aise de les recevoir, balaya d'une main: ça avait été une chose normale et naturelle, logique, pour lui que de venir au secours de sa collègue qui semblait dans une posture si difficile, il ne voyait donc pas de raison d'obtenir la moindre reconnaissance en retour, que ce soit un simple remerciement ou autre chose. “Ça va aller, tes blessures!?” Lui demanda-t-il en lui désignant, du bout de son index, les égratignures qu'elle avait au visage et sur sa jambe où la chaussure avait fuit son pied. Dans d'autres circonstances, Ariana aurait presque pu passer pour une sorte de Cendrillon, mais Perceval ne jouerait pas aux princes charmants lui rendant son soulier: il ne l'avait pas trouvé, en arrivant, et pour peu que sa collègue se souvienne du chemin qu'elle avait emprunté dans sa course folle contre le Grandent, se serait comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Pourtant, à défaut de chaussure, Perceval avait trouvé une baguette. Farfouillant dans ses poches pour essayer de retrouver où il l'avait mise, il finit par mettre la main dessus et la sortir. “C'est la tienne?” Lui demanda-t-il en la lui tendant, priant intérieurement pour qu'elle lui réponde à la positive plutôt qu'à la négative, histoire de ne pas avoir un autre imbécile téméraire à devoir aller chercher il ne savait trop où dans la Forêt parce qu'il avait décidé de jouer les téméraires en s'y rendant seul.
Lorsqu'elle lui demanda ce qu'il allait faire du Grandent transformé en créature aviaire, il tourna la tête vers l'animal. “Je vais commencer par le soigner. Commença-t-il. Le soigner et le relâcher sous sa forme d'origine dans la Forêt et s'il continue à s'en prendre aux Centaures comme il l'a fait jusqu'à maintenant, je vais devoir faire le nécessaire...” Termina-t-il.
Faire le nécessaire...
Sa baguette toujours en main et son arbalète toujours sur le sol, il s'approcha du Grandent oisifié encore épinglé à l'arbre.
Si le gibier habituel du Grandent ne revenait pas rapidement et que le Grandent continuait malgré tout de s'attaque aux provisions stockées dans le campement des Centaures, le demi-géant savait pertinemment que le Ministère de la Magie - tant son secteur de régulation et de contrôles des créatures magiques que ses autres secteurs -, ne bougerait pas le moindre petit auriculaire pour organiser le réintroduction du Grandent dans un endroit encore moins habitable que la Forêt Interdite tout en lui permettant de toujours trouvé sa pitance.
Percy s'arrêta devant l'arbre noir et tortueux auquel était emprisonné l'oiseau-canidé. Des arbres comme celui-là, il y en avait des centaines, des milliers, d'autres, au sein de la Forêt.
Si le Grandent continuait son carnage du campement, le fils d'Hagrid et de Madame Maxime savait fort bien comment ça allait se terminer: soit lui, soit l'un de ses amis Centaures, soit les deux ensemble allait devoir se charger de faire en sorte que l'animal n'attaque plus le campement. Jamais! Sous aucune façon que ce soit!
“Anesthesio!” Lança-t-il, tout en pointant sa baguette sur la tête de l'animal. Il avait vu ou entendu il ne savait plus trop où - sans doute à l'Hôpital Ste-Mangouste, lors d'une visite à son père, au détour d'un couloir ou à la cafétéria, où deux membres du personnel médical en parlaient et dont Percy avait, sans forcément le vouloir consciemment, en avait entendu quelques brides, sans forcément bien comprendre - que, chez les Moldus, avant une opération, on leur mettait un espèce de masque couvrant le nez et la bouche avec un produit qui endormait. Le sort qu'il venait de lancer à l'animal avait grosso modo le même effet, tout l'attirail de machines bizarroïdes en moins. Une main sous le ventre de l'oiseau qui commençait déjà à être dans les vapes pour lui éviter de se déchirer encore plus l'aile, il rangea sa baguette dans l'une des poches arrière de ses pantalons. Délicatement, et en ayant presque totalement oublié la présence d'Ariana à ses côtés, il commença à enlever le carreau d'arbalète de l'aile de la créature. Une fois cette opération faite, il fourra le carreau dans une de ses poches. Un Grandent n'était pas une petite créature, mais un Grandent transformé en oiseau était beaucoup moins impressionnant et avait vraiment l'air ridiculement petit, entre les grosses pattes de Percy et de ses deux mètres de hauteur. “Je vais bien m'occuper de toi, tu vas voir!” Lui dit-il en l'attirant contre sa poitrine, tout en étant bien conscient que, dans son sommeil profond, l'oiseau-Grandent ne devait pas l'entendre, et avec cette douceur dont il n'était capable qu'avec les animaux...


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyMar 23 Juil - 13:30
Lorsque Perceval m’interrogea pour mes blessures je fis une grimace de la bouche car mon tibia me picotait sévère.
Mais je pouvais tenir debout, et marcher, alors ce n’était pas catastrophique ! Je n’étais pas forcément douillette mais en même temps je n’avais pas pour habitude d’être blessée.

-Ca va aller, ce sont de simples écorchures. Ca picote un peu c’est tout, dis je pour le rassurer. Cela me fit chaud au coeur qu’il s’inquiète de mon état et en même temps cela ne m’étonnait guère de sa part. Il était quelque peu bourru comme son père mais avait un coeur en or.

Je me retrouvais comme Cendrillon avec sa chaussure en moins mais je me fichais de la retrouver. Et je n’attendais pas le prince charmant ! Par contre ma baguette magique, cela m’ennuyait grandement de l’avoir perdu. Que ferait une sorcière sans sa baguette ? Je n’osais imaginer ma vie sans elle. Pourtant les moldus arrivaient à vivre sans magie et cela m’avait toujours fasciné. Mais s’ils avaient le choix, resteraient-ils dans leur condition ou adopteraient-ils la magie ?
Et c’est là que le demi-géant me tendit une baguette...ma baguette !
Il était incroyable ! Autant dire qu’il m’avait sauvé deux fois en l’espace de quelques minutes !

-Oh merci Perceval, lui répondis je dans un grand soupir de soulagement. Je la pris et vérifiai qu’elle était toujours en bon état. Elle n’avait pas l’air amochée.
Autant tester son efficacité.

-Accio chaussure.
Et mon soulier arriva lentement vers nous. Il n’était donc pas perdu bien loin. J’étais soulagée de constater que ma baguette fonctionnait toujours et répondait correctement à ma demande. Je remis ma chaussure à sa place et je vis Perceval s’approcher du Grandent version oiseau.
Cela ne m’étonnait guère qu’il souhaite donner une chance à la créature, même si je n’étais pas forcément à l’aise avec l’idée de le relâcher. Je n’aimerai pas recroiser la bête à six pattes. Cette fois ci j’avais eu de la chance et je ne voulais pas retenter l’expérience.
Je m’approchai de lui et du volatile tout en observant ses gestes. Il prenait soin de ne pas faire plus de mal à la créature et j’étais encore une fois étonnée de la minutie de son doigté malgré la taille de ses mains.
L’oiseau avait l’air tellement inoffensif qu’il en était presque mignon. Pourtant il avait dans ses mains un redoutable prédateur. Je n’avais pas forcément la même clémence que mon collègue mais je respectais son choix. De toute façon c’était lui le gardien des lieux. Il savait certainement ce qu’il faisait.

-Ton sort a une durée limitée ? lui demandai je pas vraiment rassurée.

Je ne voulais me retrouver de nouveau devant ces dents acérées.

-Je pense que l’on ferait mieux de rebrousser chemin, dis je en emboîtant le pas.

Mais je fis à peine quelque pas, avant de me rendre compte que je n’avais aucune idée d’où je me trouvais. Et j’avais aussi perdu la notion du temps. Tout ce que je savais c’était que la journée n’était pas terminée car il faisait encore clair sous les arbres.
J’attendis alors que Perceval me montre le chemin, l’air un peu confuse.


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Le choixpeau magique
Le choixpeau magique
Exp : 182
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 4823
J'aime : 91
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 1 Sep - 2:09




/!\ Attention /!\



Ce RP n’a pas reçue de réponse depuis 1 mois ou plus ! Il sera archivé et donc annulé d’ici le 15/09 sans réponse de votre part !

/!\ Au bout de 3 avertissements à la même personne (celle a qui c’est le tour de posté), la personne est mise en danger !










Revenir en haut Aller en bas
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 1 Sep - 11:05


Promenons nous dans les bois...tralala...

Une grimace de la part de la bibliothécaire, avant que celle-ci ne fasse savoir au garde-chasse que ses blessures n'étaient pas bien graves. Vraiment véridique ou semi-mensonge pour ne pas inquiéter le garde-chasse ou se voiler la face à elle-même? Véridique, sans doute, car pour avoir côtoyé Minerva McGonagall depuis sa naissance jusqu'au décès de cette dernière, Percy savait pertinemment qu'il en fallait beaucoup pour faire mal à cette dernière et que la nièce était aussi faite dans le même bois que sa tante. Cette tante qui, lorsqu'il était petit, faisait un peu peur au fils Hagrid. Le père respectait la vieille directrice presque autant qu'il avait pu respecté Albus Dumbledore et avait, à sa façon, toujours tout fait pour que son rejeton ne soit pas à ce point flippé de la croiser dans les couloirs, lors de ses longs séjours enfantins à l'école anglaise mais rien n'y avait fait. Ça c'était apaisé, avec les années, même si, aux yeux de Minerva, il avait toujours dû passer pour le fils de son père: un garçon un peu trop perché, avec son amour des créatures bizarres comme les dragons, les trolls ou les obscurials. Mais la vieille McGonagall n'était plus là, désormais, et alors que sa nièce le remerciait de lui avoir récupéré sa baguette, Percy se rendit à la rescousse du Grandent transformé momentanément en oiseau inoffensif.

Il en avait presque oublié sa collègue lorsque, le faux oiseau entre ses mains qu'il tenait près de sa poitrine, Ariana lui demanda si son sort avait une durée limitée. Le jeune homme eut un léger sourire, avant de baisser les yeux vers la jeune femme qui c'était approchée. “Il a été anesthésié. Donc même s'il venait à reprendre sa forme d'origine ou à se réveiller durant le trajet, il sera encore dans les vapes, à cause de l'effet de l’anesthésie générale, donc, en théorie, pas dangereux pour une mornille.” Lui expliqua-t-il. En théorie... Le genre de terme à ne potentiellement pas utilisé lorsque l'on parlait, à la base, d'une créature pouvant être aussi dangereuse que le Grandent et que son interlocuteur ne semblait pas très rassuré à l'idée d'avoir à faire une petite balade avec le temps de retourner sur son lieu de travail. Et Ariana ne semblait pas chaud patate à l'idée d'avoir à traverser la Forêt Interdite infestée de créatures toutes aussi dangereuses les unes que les autres en ayant la présence permanente de l'une d'elle dans la grosse patte de son collègue garde-chasse et gardien des clés et des lieux de l'institution scolaire. Percy en avait-il conscience? Peut-être un peu, mais assez difficilement, lui qui avait tant de mal à concevoir que des gens puissent ne pas aimer les créatures et à être totalement flippés à l'idée qu'il veuille et puisse vouloir en soigner des dangereuses... Pour le demi-géant, ce genre de personnes pouvaient paraître autant bizarres et abstraites que pouvaient l'être les tableaux de Christian Bonnefoi ou de Jean-Marc Bustamante, bien que ce terme de personne bizarre et abstraite pouvait sans doute aucun lui aller comme un gant à lui aussi. Parce que bon, soyons francs: des personnes limites fanatiques des créatures bizarres, dangereuses et dites moches pouvant les trouver mignonnes, belles et inoffensives, combien y en avait-il, dans la région? Pas grand monde, si ce n'est les Hagrid, père et fils, et sans doute aussi les Scammander, s'ils avaient hérité de l'étrange passion de leur grand-père Norbert. Mais mettre une créature dangereuse devenue presque inoffensive sous anesthésie générale était une chose, rentrer au château en était une autre...

Percy eu un grand rire. Un rire franc, sans aucune moquerie d'aucune sorte dans son intention, lorsqu'il vit Ariana faire quelques pas très assurés pour rentrer, avant de finalement en faire des vachement moins sûrs et enfin s'arrêter net, ne sachant apparemment pas où aller. Elle semblait aussi perdue que ceux qui ne vont rarement dans la Forêt. “Un problème, Mademoiselle McGonagall!? La taquina le fils Hagrid, sortant volontaire le mot Mademoiselle en français, la langue de sa mère. Allez, viens, j'te montre! Lui dit-il en récupérant son arbalète dans sa main libre, l'oiseau toujours dans l'autre et passant devant sa collègue pour la diriger vers la sortie. Généralement, se sont les élèves que je me vois devoir sortir de la Forêt. A chaque fois, j'avais le droit à des excuses abracadabrantes pour expliquer leur présence ici: une fée qu'ils avaient voulu observé, une demande des Centaures, le fait qu'ils voulaient voir s'il y avait vraiment des licornes... Reprit le fils de l'ancien garde-chasse de l'école Poudlard et de l'ancienne directrice de l'Académie Beauxbâtons, alors qu'ils avaient repris la route en sens inverse de celle prise pour venir. Et toi? Qu'est-ce qui t'emmenait par ici!?” S'enquit-il sur un ton qui aurait pu paraître un peu trop bourru et un peu trop plein de reproches, alors que ce n'était pas spécialement son intention de base...


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyMar 29 Oct - 20:11
Évidemment Perceval se mit à rire en me voyant de la sorte,confuse et surtout complètement perdue. Son rire en était presque contagieux et je ne pu m’empêcher de sourire. Cela me fit penser à son père. J’apprécie beaucoup le rire de Rubeus et j’espérais pouvoir le réentendre un jour.
Je suivi ainsi le fils de l’ancien gardien tentant de garder la cadence car je faisais deux pas quand il n’en faisait qu’un.
La question tant attendue arriva. Forcément, je n’y coupais pas. En effet, il devait la poser à chaque élève qu’il croisait dans la zone interdite et devait certainement avoir des explications abracadabrantes.
J’avais été aussi peu prudente que les mineurs de cette école. Cela me servirait de leçon !

-Je voulais simplement trouver des noisettes de terre, dis je en soupirant. Mais je me suis laissé mené par mes pas et je n’ai pas été assez attentive.

J’avais failli perdre la vie pour des noisettes, pour une envie...Quelle belle blague de la vie ! Moi nièce de la grande sorcière Minerva McGonagall tuée par un grandent dans la forêt interdite pour avoir été cherché des noisettes. J’imaginais déjà un article publié dans la Gazette...Honte et déshonneur à l’ancienne directrice de Poudlard.
Heureusement Percy était intervenu et je ne serai jamais assez reconnaissante pour ça.

-Perceval, je te dois beaucoup pour aujourd’hui. Tu m’as quand même sauvé la vie. Je me sens redevable envers toi alors sache que si tu as besoin de moi pour un service ou autre, c’est avec grand plaisir que j’y répondrai.

Excepté peut-être de devoir nettoyer les dents de ce genre de bestiole, mais je ne pense pas qu’il me le proposerai.

-Dis, de toi à moi, tu as déjà eu peur dans cette forêt ? Je sais que tu aimes les créatures qui y vivent, mais n’as tu jamais craint pour ta vie ?

Cela était peut-être déplacé comme question et il n’était pas obligé de répondre. Dans tous les cas je n’étais pas là pour juger. Je voulais simplement savoir comment il vivait cette partie de son poste.


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptySam 2 Nov - 17:54


Promenons nous dans les bois...tralala...

Bon, l'avantage avec Ariana, c'est qu'elle ne sembla pas s'outrager outre mesure de l'éclat de rire de son collègue. Autant pour lui, d'ailleurs. Sans doute que la jeune femme avait parfaitement conscience de l'absurdité de la situation. Le garde-chasse et gardien des clés et des lieux prit donc les devants. A grandes enjambées, du pas assuré de celui qui sait parfaitement où il va, le fils Hagrid ne ralentit le pas qu'en s'apercevant que sa collègue courait presque pour rester à sa hauteur. S'il n'avait pas baissé les yeux vers elle, il ne s'en serait sans doute même pas aperçu qu'Ariana en était à la limite de courir un marathon à sa suite. “Des Conopodium majus, hein? Releva-t-il, sourcil froncé, presque amusé, sarcastique. Hé bin, qu'est-ce qu'on ferrait pas, pour assouvir une envie de gourmandise!” Le jeune homme en avait entendu, des explications farfelues, pour expliquer une présence au sein de la Forêt. Son père lui en avait aussi raconter des vertes et des pas mures, à ce sujet. Mais pour partir à la cueillette de noisettes de terre parce qu'on avait envie de s'en enfiler une rasade, jamais! Sacré Ariana! Quand à savoir s'il avait déjà eu peur dans la Forêt Interdite... “Oui, c'est arrivé...” Répondit-il franchement, après un moment de réflexion. Il n'avait pas de raison de ne pas jouer la carte de la franchise, avec la bibliothécaire. Il venait de lui éviter de finir dans l'estomac d'un Grandent - Perceval aurait eu l'air bien con de devoir expliquer à Hermione qu'il ne restait d'Ariana que des ossements et des habits en lambeaux, s'il ne l'avait pas retrouvée à temps -, donc de lui raconter ses propres péripéties seraient de la rigolade. “Quand j'étais tout p'tit, quand mes parents ont découvert que les créatures me passionnaient, ils ont décidé que, d'ici à ma première rentrée scolaire, j'irais passé plus de temps ici, en Angleterre, qu'en France, avec ma mère, commença le fils de l'ancien garde-chasse, gardien des clés et des lieux et professeur de soins aux créatures magiques. Ses parents s'aimaient, mais n'avaient jamais vécu sous le même toit, leurs obligations professionnelles obligent. Pourtant, Percy n'avait jamais eu l'impression qu'il y avait de différences entre sa famille et une famille normale où les deux parents vivaient sous le même toit. Du coup, mon père a voulu m'emmener voir les Centaures. Il avait pris le temps de bien m'expliquer ce que c'était, un Centaure, tout en me rappelant de rester bien poli et bien sage, parce que les Centaures, c'est très pointilleux. Sauf que le p'tit garçon qui découvrait la vie, j'ai vite oublié les leçons de mon père: j'ai déboulé trop vite dans leur campement et j'me suis retrouvé avec un Centaure se cabrant en-face de moi. J'étais un mini pouce et il était beaucoup plus grand que moi. Je suis resté là, complètement pétrifié. Si mon père et Firenze n'étaient pas intervenus, j'aurais fini piété, en parti enfoncé dans la terre...” C'est que c'était presque drôle, à raconter, aujourd'hui, mais il y a vingt ans, le mini Hagrid rigolait vachement moins. Il avait fini soulevé du sol par son père qui l'avait serré contre lui jusqu'à ce que ses sanglots se calment. Sans doute que Firenze avait dû dire au père Hagrid que d'emmener son bambin, ce n'était peut-être pas la meilleure des idées, mais il n'empêche que le vieux Centaure avait vu grandir le fils de son ami demi-géant. “Mais dire que je n'ai plus peur de rien, aujourd'hui, ce serait un mensonge, reprit le jeune homme, après un moment de silence, alors que l'espace, entre les arbres, se faisait de plus en plus. J'ai peur tout le temps. Peur que le Ministère réduise encore le territoire des Centaures. Peur que le conflit entre les Centaures et les Acromentules s'intensifient et de ne rien pouvoir faire pour négocier un temps mort avant qu'ils ne s'entre-tuent. Peur de me blesser gravement, dans une zone où personne ne va jamais et ne pas réussir à revenir à l'école car Marat ne serait pas avec moi pour aller chercher de l'aide. Peur...” Bref, il n'y a pas une semaine sans ce le jeune homme ait peur ou ne s'angoisse pour quelque chose. Les deux employés de Poudlard finirent par arriver dans une clairière. Pas n'importe laquelle: celle que les Centaures avaient choisi pour établir leur campement. Un aboiement et une boule couleur de feu se précipitant dans leur direction fit savoir à Percy que son berger australien rouge feu avait aussi eu peur de ne plus le revoir. “Mais oui, Marat, moi aussi, je suis content de te revoir! Lui assura le garde-chasse, avant de faire savoir à Ariana qu'il avai juste deux mots à échanger avec les hommes-chevaux avant de regagner Poudlard et d'aller se planter face à Firenze. On est en train de s'occuper du cas du Grandent. D'ici quelques jours, si tout va bien, vous aurez plus à vous en faire.” Lui assura-t-il. Par on, entendez par là juste Percy, le demi-géant se doutant bien qu'après sa frayeur sa collègue ne serait pas chaude à l'idée de l'aider à s'occuper de l'animal. Surtout qu'il avait balayé sa proposition de lui rendre l'appareil, s'il avait besoin, d'un mouvement de la main. Approbation de la part du vieux Centaure et les deux hommes se quittèrent là. Après avoir sifflé son ami à quatre pattes et un sourire à Ariana, il lui fit un signe de la tête pour lui signifier qu'ils étaient bons pour repartir.


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyVen 22 Nov - 15:41
Le ton sarcastique de mon collègue me fit sourire. Oui tout ça pour des noisettes de terre. Et je n’étais même l’excuse d’être enceinte pour avoir eu cette envie.
Mais je redevins vite sérieuse lorsqu’il se mit à répondre à ma question. Je fis une grimace d’horreur lorsqu’il me raconta sa première rencontre avec les centaures. Il avait dû en effet avoir une sacré peur et ne parlons pas du papa ! J’osais à peine imaginer le soulagement de Rubeus lorsque son enfant fut mis en sécurité. Non je ne pouvais pas imaginer car je n’avais pas d’enfant...Enfin si mais je n’en avais éduqué aucun. Et même si j’imaginais ce que Rubeus avait pu ressentir à ce moment là, je devais certainement être bien loin de la réalité.

Et je comprenais ses peurs. Je le trouvais en effet bien courageux de s’aventurer aussi souvent dans cette forêt, seul. Il avait peur de ne pas être retrouvé s’il lui arrivait un accident, et elle était justifié, et malgré tout il continuait à y aller. Mais après tout si on s’arrêtait à nos propres peurs nous ne ferions plus grand choses. Moi même j’avais peur chaque jour que l’on m’annonce la mort d’un de mes proches. J’avais eu une peur bleue après avoir entendu ce qui s’était passé au ministère le jour du nouvel an, surtout pour Mélissandre.
Le contexte actuel n’était en rien sécurisant mais il ne fallait pas s’arrêter à cela.

-Je comprends tes peurs et je te trouve courageux de continuer ainsi et de prendre soin à l’équilibre de ce parc.

Nous arrivâmes dans une clairière qui était occupée par les centaures. Connaissant le comportement de ces êtres, je me fis discrète, même si ce ne fut pas simple avec Marat qui vint me dire joyeusement bonjour. Après avoir fait quelques caresses au compagnon à quatre pattes de Perceval, je saluai de la tête les centaures qui regardaient vers moi.
Une fois son entretien terminé avec Firenze nous reprîmes notre chemin, en compagnie de Marat qui trottait d’un air enjoué devant nous.

-Je crois qu’il est content de t’avoir retrouvé, dis je à mon collègue en faisant un signe de tête vers le chien.

Nous firent le reste du chemin sans échanger beaucoup. La forêt devint vite plus agréable et accueillante puis nous arrivâmes à la lisière.

-Je t’accompagne jusqu’à ta cabane. Je souhaite t’aider pour le Grandent, en tout cas, être présente si tu as besoin de moi. Je ne souhaite pas te laisser gérer tout seul cette créature.

Il y avait des soins à faire et j’étais prête à l’aider. Mon ventre se mit à gronder et je fis une espèce de grimace l’air de dire « désolée ». J’avais perdu la notion du temps et comme je n’avais pas déjeuner, je commençais à avoir faim.


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptySam 23 Nov - 17:03


Promenons nous dans les bois...tralala...

“Du courage ou de la passion?” Demanda le fils Hagrid, mi-sérieux, mi-pensif, lorsque sa collègue de la bibliothèque lui fit savoir qu'elle trouvait qu'il avait bien du courage de continuer son travail. Sans doute un mélange des deux, même si l'on demandait son avis à Percy, il adhérerait plutôt pour de la passion. La passion du métier de garde-chasse transmise par son père. La passion pour la faune et la flore, quoi qu'ayant une légère préférence pour la faune, toujours transmise par son père. La passion de garder un certain équilibre dans cette forêt pas forcément des plus sures. La passion de tout ça qui avait fait qu'il avait suivi une formation de magizoologiste et qu'il avait régulièrement et ce, durant cinq ans, fait des allés et retours entre le pays de Molière et celui de Shakespeare, pour aider son père malade dans ses tâches quotidiennes, avant de définitivement reprendre ses emplois de garde-chasse et de gardien des clés et des lieux. Quoi que, pour le coup, pour une partie de la chose, à la passion, on pouvait y ajouter une bonne dose d'amquoi ?!.

Ils passèrent par le campement des Centaures pour que le fils de l'ancien garde-chasse, gardien des clés et des lieux et professeur de soins aux créatures magiques de l'école anglaise Poudlard et de l'ancienne directrice de l'Académie française Beauxbâtons puisse faire le point avec Firenze et récupérer son berger australien rouge tricolore. “Effectivement, approuva Percy lorsqu'Ariana releva le fait que le chien semblait heureux de le revoir. Quand on a retrouvé ta baguette et que je l'ai réexpédier chez les Centaures, ça l'a pas rassuré. C'est qu'il a pas l'habitude que je fasse quelque chose sans lui donc, forcément, quand on se retrouve, c'est la fête.” Il n'allait pas nié que Marat et lui avaient une relation que l'on pouvait clairement considéré comme fusionnelle. C'est que le petit-fils de deux géantes étant plus proche des animaux que des humains, qu'il ai un chien comme meilleur ami n'avait rien de surprenant. Enfin, si on le connaissait un minimum.
Le jeune homme allait protester, lorsque la jeune femme lui assura qu'elle voulait l'aider à s'occuper du Grandent. Il aura voulu lui dire qu'elle n'était pas obligée et qu'il s'en sortirait très bien tout seul, si elle ne voulait pas rester. Mais son ventre qui grogne  le fit sourire. Les deux collègues entrèrent dans la cabane du garde-chasse, une fois qu'ils furent arriver dans le parc de l'école de magie. Percy laissa son arbalète à l'entrée, avant d'aller mettre le Grandent transformé en oiseau dans une cage adaptée à la taille du canidé. “Assieds-toi!” Fit savoir Percy à son invitée d'infortune. Il alla farfouiller dans les placards pour en sortir la théière flottante dans laquelle il fit chauffer de l'eau. Il mit plusieurs macarons dans une assiette qu'il posa au milieu de la table. “J'ai des feuilles de menthe fraîches, pour le thé, ça te va!?” Demanda-t-il à Ariana en allant s'accroupir près du Grandent qui risquait de ne pas tarder à reprendre sa forme d'origine et à se réveiller de son anesthésie. “Brackium emendo!” Lança-t-il sur l'aile brisée pour refermer la plaie et réparer les potentiels os brisés par l'impact du carreau d'arbalète. Il se releva et rangea sa baguette, prêt à s'en resservir pour lancer un nouveau sort anesthésiant sur la créature, si elle venait à devenir trop agressive, après son réveil. Il alla s'asseoir à la table où il y retrouva Ariana. “Je préfère te prévenir tout de suite: le réveil du Grandent risque d'être violent, surtout qu'il risque de retrouver sa forme d'origine...” La prévint-il, alors que la théière flottante commençait à remplir les tasses et que le demi-géant avait un œil dessus pour lui dire de s'arrêter, histoire qu'elle ne fasse pas déborder les petits récipients. Il y avait un proverbe qui disait mieux vaut prévenir que guérir, donc autant en informer la nièce de Minerva. Si le fils Hagrid y était préparé et s'y attendait, ce n'était sans doute aucun par le cas de sa collègue...


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 1 Déc - 20:53
Une fois arrivée à la cabane, Perceval m’invita à m’asseoir. Depuis toute petite j’adorais venir ici entre l’odeur du feu de cheminée, de cuir, et d’autres qui n’étaient jamais vraiment identifiables (surtout du temps de Rubeus), le mobilier légèrement démesuré pour moi, le bruit du parquet qui craquait sous le poids du demi-géant... Que de souvenirs ici ! J’ en avais passé du temps ici à écouter les histoires de l’ancien gardien de l’école, à le regarder s’occuper tant bien que mal des différentes créatures qu’il prenait sous son aile. Je me sentais presque comme chez moi, même s’il manquait vraiment un touche de féminité dans cette cabane.
Je me demandai d’ailleurs si Percy avait une compagne. Je savais qu’il était plutôt du genre solitaire mais son coeur battait-il pour une personne ? Nous n’en avions jamais parlé, certainement par pudeur, car j’avais beau l’apprécié, nous n’étions pas encore assez proches pour ce genre de confidence. Il me paraissait déjà difficile de me confier à Percy, alors je n’osais imaginer ce qu’il en était de son côté ! Mais peut-être qu’un jour, nous dépasserons cette amitié « professionnelle » et que nous serons libre d’échanger sur ce que l’on ressent, sur nos histoires personnelles…

Je ne pu m’empêcher de sourire en voyant les macarons posés devant moi. J’adorais ce genre de friandises françaises et en plus c’était grâce à cette petite sucrerie que j’avais pu rencontrer Mélissandre.

-C’est parfait. Je te remercie Perceval, en réponse à sa question concernant la boisson. Je ne m’attendais pas à voir des macarons, mais plutôt des biscuits immangeables comme ceux de ton père.

A ces mots, je me rendis compte que je l’avais peut-être offensé. Rubeus était vraiment connu pour être un piètre cuisinier, du moins pour les humains. Après tout peut-être que les demi-géants aimaient les sandwitch à l’hermine, ou les tartinades de foie de castor ? Question de culture…

-Enfin, je ne suis pas en train de dire que tu es un mauvais cuisinier…

Confuse je l’étais, alors je pris un petit macaron à la saveur framboise. Délicieux !
Pendant que je dégustais cette friandise, j’observais mon collègue. Il me mit rapidement en garde.
Évidemment que je craignais de me retrouver devant le Grandent, mais cette fois-ci je n’étais plus seule. Perceval avait non seulement sa baguette et son arbalète.
Je relevai mes cheveux pour les attacher avec l’élastique qui était resté au poignet. Pourquoi je faisais ça ? Aucune idée, peut-être pour me redonner contenance, pour éviter de trop montrer ma crainte. Geste machinal qui n’a aucune explication mais qui a bel et bien une raison d’être, inconsciente en tout cas.

Comment puis-je t’aider ? Lui demandai-je en regardant la cage qui contenait l’oiseau qui paraissait tellement inoffensif. Tu as déjà eu à faire à ce genre de créature auparavant ?

Allez, rassure moi Percy, dis moi que ce n’est pas la première fois.


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyMar 10 Déc - 3:01


Promenons nous dans les bois...tralala...

Le jeune homme attrape quelques feuilles de menthe, dans l'un des sachets en toile qui pendouillent dans un coin de la cabane en forme de O. Il en met suffisamment dans chacune des deux tasses encore vides. Suffisamment pour que l'on en sente l’arôme comme il fallait, une fois en bouche, mais pas trop non plus, histoire que ça ne soit pas imbuvable. Chaque personne avait une tolérance plus ou moins élevée de la menthe qui dépendait de tout un chacun. Ça, le garde-chasse et gardien des clés et des lieux en avait parfaitement conscience, donc autant en éviter l'abus au maximum. Le petit sachet - quoi que petit par rapport à un homme de deux mètres et, à ce niveau-là, la petitesse, c'était assez relatif, on allait pas se mentir! - retrouva sa place au milieu des autres sachets de plantes et autres aromates et des pousses de lavande qui séchaient la tête en-bas.
Le jeune homme eu un haussement de sourcil intrigué, lorsque la bibliothécaire lui rappela le peu de talent que pouvait avoir le père Hagrid, en matière de cuisine. “Si tu veux mon avis, je suis ravi de savoir que je ne suis pas le seul à trouver ses plates catastrophiques!” Lui avoua-t-il alors que la théière flottante se mettait à remplir leurs tasses. Le jeune homme adorait son père et ce, depuis toujours. Il l'idolâtrait peut-être même un peu trop, d'ailleurs. Le fait que le père était un joyeux luron un peu gâteux avec son unique fils, doublé du fait que le père Hagrid avait toujours très bien vécu son côté d'homme à moitié créature avaient sans doute beaucoup aidé. Surtout que, à l'opposé d'Olympe Maxime, son épouse, qui avait toujours été le genre à avoir un gant de velours sous une poigne de fer - à moins que ça ne soit une main de velours sous un gant de fer reflechi ? -, Rubeus Hagrid était beaucoup plus laxiste, même s'il ne fallait pas non plus pousser mémé dans les orties et pépé à la prostitution. La douce folie et la droiture qui avaient permis au jeune demi-géant d'avoir une certaine stabilité, durant son enfance et son adolescence. Mais, et ce malgré tout l'amquoi ?! et toute l'admiration qu'il pouvait avoir pour son père, le fils Hagrid, comme sans doute beaucoup de monde - pour ne pas carrément dire tout le monde -, n'appréciait pas spécialement plus que ça sa cuisine. Il lui disait que c'était bon uniquement pour lui faire plaisir, pour ne pas le froisser et encore moins le rendre triste, parce qu'un père Hagrid avec un air tristounet ou déçu, il n'y avait rien de plus triste... Il n'empêche que le petit demi-géant préférait très nettement aller manger à l'auberge des Trois Balais, Lisa Rosmerta cuisinant tout de même sacrément mieux que son ami gardien des clés. C'était aussi assez chouette, lorsque c'était Rubeus qui faisait le déplacement jusqu'en France pour profiter un peu de sa femme et de leur enfant. Ça lui permettait de voir autre chose, bien que lorsqu'il s'essayait à la cuisine française, une fois de retour au bercail, dans les Higlands, c'était encore pire que sa cuisine habituelle et son français horrible qui donnait l'impression qu'il parlait l'extra-terrestre réunis! Le fait qu'Ariana trouve également que les méthodes de cuisine du père Hagrid n'étaient pas des meilleures, est-ce que c'était une bonne ou une mauvaise nouvelle? On allait dire que s'en était une bonne, pour le fils Hagrid, tout du moins, pour qui c'était une sorte de confirmation que ce n'était pas lui qui pouvait être du genre pénible sur la nourriture. Mauvaise pour son père, par contre, mais on l'appréciait quand de même, malgré tout.
Mais pas le temps de se formaliser sur le fait qu'Ariana lui disait qu'elle ne disait pas ça pour douter de ses propres talents culinaires qu'il fit stopper la théière dans son mouvement. Un peu dissipé, le Percy, ce qui leur avait presque valu de se retrouver avec des tasses avec de l'eau en débordant... leur faisant littéralement boire la tasse (aux tasses donc! Et à la vieille table en bois que Percy avait toujours connue là, aussi, accessoirement!) C'est qu'une tasse flottante, ça a tout de même besoin qu'on lui dise stop à un moment donné, sinon, elle continue son travail de remplissage. C'est bien beau, la magie et ses ustensiles, mais une aide externe, de tant à autre, c'est pas du luxe. Et boulet comme il peut l'être, ça, Percy, il a des tendances à l'oublier, par moment. Mais, in extremis, on avait échappé au pire, à ce niveau-là. L'honneur était sauf, alors que l'actuel habitant de la cabane faisait le nécessaire pour la théière finisse par se poser au centre de la table.

Si tout le monde était d'accord pour s'accorder sur le fait que le père Hagrid n'entrerait pas dans la postérité en entrant dans le guide Michelin, les soins un peu plus approfondis pour le Grandent, ça risquait d'être une toute autre paire de manche. Ariana, pourtant, semblait paré, pourtant, à donner un coup de main au garde-chasse pour les soins. “J'ai déjà eu à en observer certains en pleine nature, mais j'ai encore jamais eu l'occasion de prodiguer des soins à l'un d'eux dans une cage...” Lâcha-t-il avec sans doute un peu trop de franchise. Moment de silence, avant qu'il ne se dise que ce n'était peut-être pas la meilleure des choses à sortir à une bibliothécaire qui n'avait sans doute aucun pas l'habitude de s'occuper de créatures dangereuses. Ou, tout du moins, que ce n'était peut-être pas dit de la meilleure des manières. Ça, Percy ne savait pas trop, mais une chose était certaine: c'est que c'était peut-être pas la meilleure des choses à dire. “J'aurais pas dû dire ça!” Lâcha-t-il cette maxime qu'il avait hérité de son père. Combien de fois Percy avait-il entendu Rubeus la dire, que ce soit à son fils ou à n'importe qui d'autre!? “Mais ça va bien se passer, hein! Assura-t-il. Il est surtout affamé, après la période hivernale et sera sans doute encore un peu shooter par le sort anesthésiant, donc il y a de fortes chances qu'il soit moins dangereux que tout à l'heure... Commença-t-il à expliquer en allant farfouiller dans un coin pour en sortir quelques bouts de viandes fraîches qu'il mit dans un sceau qu'il déposa près de la cage ou inoffensif petit oiseau commençait à reprendre sa forme d'origine. Si ça va pour toi de l’appâter un peu avec la viande pendant que je regarde au niveau de son épaule si je lui ai pas fissuré un muscle ou quelque chose...!?” Une simple proposition faite à l'intention d'Ariana. Rien ne l'obligeait à accepter. Percy le comprendrait parfaitement, si elle ne le voulait pas, parce que c'était risqué et que, le risque, avec les créatures magiques - même avec les Moldues, car un animal dangereux reste un animal dangereux! - il connaissait, lui. Ou, en tout cas, il le vivait sans doute aucun plus quotidiennement que la bibliothécaire. Et même avec Marat dans la pièce qui était aux aguets et le Grandent qui serait sans doute encore un peu K.O., dans sa cage à barreaux, le risque zéro n'existait pas. Percy ne serait pas contre un peu d'aide pour distraire au mieux la créature, le temps qu'il contrôle sa patte, mais s'il devait venir à le faire seul, il se savait capable d'y arriver aussi...


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptySam 21 Déc - 13:21
Perceval n’était pas vraiment réconfortant...Et en plus il me demandait de l’appâter. Oh oui me retrouver devant la bête qui avait tenté de me bouffer et lui tendre de la viande vers elle...Aucun problème !Je pris le temps de boire le thé que m’avait proposé le gardien des lieux. Il était clair que je préférais encore être à l’extérieur de la cage qu’à l’intérieur pour le soigner. Enfin bon, je n’allais pas laisser Perceval seul face à cette créature car je voyais mal comment il pourrait s’en sortir sans de l’aide. Et après tout ce n’était pas la première fois que nous faisions équipe pour soigner un animal.

L’oiseau s’agita légèrement, le Grandent allait bientôt prendre sa forme initiale.

-Allons-y. Donne moi la viande, lui dis je en me levant d’un air décidé.

Une fois l’appât en main je me positionnai près de la cage, et je fis en sorte d’être face à la créature afin de faire diversion. Ca y est, il était de nouveau là. Il était encore plus impressionnant en face à face, et pourtant, il ne me montrait pas encore ses dents. Il semblait être encore dans le gaz.

-Hey...salut salut...regarde ce que j’ai pour toi...miam miam miam !

Je tenais du bout des doigts un morceau de viande et le gigotais dans tous les sens afin qu’il puisse être attiré par l’odeur. Cela ne tarda pas. Il se rapprocha et je tentai de le diriger contre la cage afin que Percy puisse faire les soins nécessaires.

-Jingles bell, jingle bell, jingle bell rock. Jingle bells swing and jingle bells ring …

Pourquoi est ce que je chantais un air de Noël en plein moi d’Avril ? Certainement pour me déstresser de la situation. Et c’était de toute façon le premier air qui m’était venu en tête.
Oh non ça y est, il montrait ses dents. A croire qu’il n’aimait pas les chansons de Noël.

-Euh je fais quoi maintenant Percy ? Tu as fini ?

Je ne voyais pas ce qu’effectuait Perceval car la carrure du Grandent me cachait la vision sur sa patte blessée. Tout ce que j’entendais c’était de temps à autre un juron marmonné et cela ne m’aidait pas à rester zen.


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyDim 26 Jan - 16:57


Promenons nous dans les bois...tralala...

Le thé avalé et le Grandent commençant à reprendre sa forme initiale, arriva le moment fatidique de s'assurer que les muscles et les divers tissus de la patte de la créature n'étaient pas endommagés. “Prête?” Qu'il demanda à sa collègue, tout en lui donnant le saut de viande fraîche. Il alla farfouiller dans ses onguents de soins, avant de s’agenouiller près de la cage avec sa baguette et tout son barda autour de lui.
Tout en entendant la jeune femme parler et chanter - le jeune homme hallucinait où Ariana était en train de lui chanter un chant de Noël tel une enfant en chanterait un devant le Père Noël pour avoir ses cadeaux? -, le fils Hagrid se mit à tâter la patte qu'il avait blessé avec son carreau d'arbalète. Tout en essuyant le sang séché, lançant quelques sorts de soins et appliquant une couche d'onguent à bas de menthe poivrée contre les douleurs musculaires, il lâcha, à intervalle irrégulier, des insultes dans la langue de Molière. C'est que malgré l'aide d'Ariana, c'était tout sauf évident que de s'occuper des petits bobos d'une créature pareil. Malgré l’appât de la viande, le canidé sentait que l'on triturait au niveau de son épaule. Ça ne devait pas être très confortable, pour lui, et ça se sentait aux grognements et aux mouvements impatients qu'il faisait. La question de sa collègue, il l'entend. Il l'entend, mais n'y répond. Pas tout de suite, dans tous les cas. C'est que la question, elle semble lui venir de loin. De très loin. Pourtant, entre eux, il n'y a que le Grandent dans sa cage. C'est qu'il est comme ça, le fils Hagrid: quand il s'occupe d'une créature, l'intégralité de l'école, la cabane familiale y compris, pourrait s’effondrer qu'il n'en aurait rien à secouer. Un dernier juron et il se redresse. “C'est bon! Terminé! Qu'il répond en rangeant sa baguette dans sa poche et les restes d'onguents à leur place sur l'étagère, avant de récupérer le saut pour lui aussi le remettre à sa place. Je te remercie.” Qu'il dit à Ariana en remplissant le saut d'eau. Il le nettoierait plus tard, le temps de s'essuyer les mains sur un torchon et de le tendre à sa collègue pour qu'elle puisse faire de même. Il alla s'adosser à la table. “Tu m'étonneras toujours à accepter comme ça de m'aider à m'occuper des bêtes. Dit-il à son aide aussi ponctuelle qu'improvisée. Tu veux embarquer le reste des macarons pour ta caravane?” Qu'il lui demande, en désignant du menton ceux qui restaient dans l'assiette, au milieu de la table ronde. Pas qu'il la foutait dehors, mais après une journée riche en émotions, elle avait peut-être besoin de se vider la tête ailleurs qu'en présence du Grandent.

[H.S.: Si ça va pour toi, je me suis permise d’emmener le RP vers une fin prochaine tes .]


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Ariana McGonagall
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Ariana McGonagall
Exp : 6667
Points de vie (HP) : 1250
Baguette : 27.10 cm, bois de Charme et Plume d'Hyppogriffe.
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Zs8v
Célébrité : Emily Blunt
Parchemins : 533
J'aime : 81
Date d'inscription : 19/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptyVen 31 Jan - 18:23
Pourquoi ne me répondait-il pas ? Je n’aimais pas du tout ça...Me retrouver face à ces grandes dents et ce regard tueur me donnait l’impression d’être toute petite et sans défense. Pourtant Perceval était là, je n’étais pas seule. Je lançai un bout de viande et il l’attrapa au vol. Il reprenait très vite ses esprits ainsi que son agilité, la force n’allait pas tarder alors. Comme cela pouvait paraître long ! Je n’attendais qu’un mot, du moins positif, car les jurons que lâchait Percy ne me rassuraient pas vraiment.
Enfin il prononça les mots salvateurs et je m’éloignai rapidement de la cage, me rendant compte que mon corps était tendue comme une arbalète.

Je remis le saut à mon collègue et accepta volontiers le torchon car la sensation de la viande fraîche sur la peau m’était désagréable.
Je lui rendis un sourire lorsqu’il me remercia.

Oh il me proposait les macarons, connaissait-il mon petit penchant pour les sucreries de ce genre ? Cela aurait été malpolie de refuser n’est-ce pas ?

-Merci pour les macarons, je veux bien. Tu vas finir par découvrir que je suis une véritable gourmande…

Ah moins que ce n’était déjà le cas.

Pour cette fois ci, je te devais bien ça. Je n’allais pas te laisser tout seul face à lui. On fait une bonne équipe.

Je jetai un coup d’oeil à la créature qui s’agitait dans la cage.

-Tu devrais le calmer un peu si tu ne veux pas qu’il te refasse ta déco.

En regardant à l’extérieur, je constatais une lueur moins vive. Nous devions certainement être en fin d’après midi. Mon ventre gargouilla. Il était temps pour moi d’avoir un bon repas et j’avais aussi une énorme envie de prendre une douche.

-Je vais rentrer Perceval car je me sens bien fatiguée. Je te remercie encore sincèrement d’être intervenu.

Je pris l’assiette des macarons et sortit de la cabane.

-Je te la ramènerai, lui dis je en me tournant une dernière fois vers l’intérieur de la hutte et en montrant l’assiette.

Puis je pris le chemin vers ma caravane, fatiguée mais heureuse d’être vivante !


Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid V8as
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3439-ariana-mcgonagall https://www.historia-pactum.com/t3441-ariana-mcgonagall-o-maj-le-23-04-2019#54759 https://www.historia-pactum.com/t3442-ariana-mcgonagall#54760
Perceval Hagrid
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
Perceval Hagrid
Exp : 30633
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois d'amourette, cœur en plume d'hippogriffe, 35 centimètres, épaisse et flexible
Photomaton : Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Giphy
Âge IRL : 23
Célébrité : Kit Harington
Parchemins : 4797
J'aime : 101
Date d'inscription : 26/09/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid Empty
MessageSujet: Re: Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid  Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid EmptySam 8 Fév - 18:55


Promenons nous dans les bois...tralala...

“Y a pire, comme défaut...” Lui assura-t-il, alors qu'elle relevait le fait qu'il risquait de finir par découvrir son côté gourmand. Et puis, les gâteaux et autres sucreries du pays de Molière, ça passait toujours bien? Par contre, le demi-géant n'eut qu'un hochement de tête affirmatif, lorsque sa collègue de la bibliothèque lui fit remarquer que l'aider de s'occuper du canidé, c'était bien la moindre des choses qu'elle pouvait faire. “On dira que la déco' a l'habitude d'être refaite!” Déclara-t-il simplement avec un sourire aux coins des lèvres et un regard circulaire dans la pièce. Il est vrai que ce n'était un secret pour personne que depuis que feu le professeur Dumbledore avait installé le père Hagrid dans cette cabane aux abords de la Forêt Interdite, des créatures, il y en avait eu un nombre incalculable qui en était passé. Le père de famille n'y avait-il d'ailleurs pas fait éclore un dragon, près de trois décennies plus tôt? Dans tous les cas, la décoration, on ne pouvait pas dire que c'était une priorité, ici, tant chez le père que le fils. Mais cela n'empêchait pas que, effectivement: le temps de sa convalescence et lorsqu'il irait le remettre en liberté, le garde-chasse et gardien des clés et des lieux serait bien obligé de calmer le Grandent.
Percy regarda Ariana attraper l'assiette de macarons, alors qu'il allait lui ouvrir la porte. “T'inquiète, ça presse pas! Lui assura-t-il alors qu'elle descendait les quelques marches du perron. Rentre bien!” Et dans un aboiement de son berger australien rouge tricolore qui était venu s'asseoir à côté de lui, il regarda, dans la lumière du soleil couchant, la bibliothécaire s'éloigner en direction de sa caravane. Après un moment, il fit rentrer son meilleur ami pour fermer la porte et vaquer à ce qu'il avait à faire à l'intérieur.


Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an.
Draco dormiens nunquam titillandus.
Perceval Hagrid


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4300-perceval-percy-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2814-perceval-hagrid-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2791-perceval-hagrid https://www.historia-pactum.com/t2853-perceval-hagrid-o-acromentula-nom https://www.historia-pactum.com/t2656-perceval-hagrid-les-rp#40328
 

Promenons nous dans les bois...tralala... avec Perceval Hagrid

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Petite virée nocturne dans les bois [Pv Angel ^.^] [HENTAÏ]
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]
» [UPTOBOX] Les Charlots en folie : À nous quatre Cardinal! [DVDRiP]
» Avec Yoru [Hentaï] !!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Cappuccino & Croissants :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-