RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Nouvel an au Ministère • Épilogue Anneau10
Partagez
 

 Nouvel an au Ministère • Épilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 292
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 4189
J'aime : 5
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyDim 19 Mai - 17:55




Nouvel an Ministère • Épilogue



Vous et votre groupe parvenez enfin à sortir du ministère ! Vous vous retrouver alors en plein dans les rues de Londres. Accueillit par un groupe d’auror et d’employé de Sainte Mangouste, vous êtes pris en charge afin de vérifier que vous n’êtes pas blessée et réparer les bobos. Vous êtes par la suite convié à vous rendre au Chaudron Baveur (non en vrais on ne vous laisse pas le choix), à l’entrée du chemin de traverse, afin de boire une bonne boisson pour vous remonter le moral et suivre un débrief avec quelques employés du ministère qui vous interrogerons sur la soirée qui viens de se jouer…

→ Vous pouvez choisir de simplement faire un post pour clôturer votre aventure,
→ Vous pouvez également RP entre vous tranquillement,
→ Ce RP sera clôturer 2 semaines après que chaque groupe ai terminée leurs épopée au ministère
→ Vous ne pouvez poster ici QUE si vous avez terminée votre acte en cour si vous avez participer à l'intrigue,
→ Tous les joueurs, même ceux qui n'ont pas participer a la globalité de l'épisode peuvent quand même poster un RP pour s'inclure dans la trame du forum, dans ce cas vous devrez vous positionner comme ayant été à la soirée du ministère.










Revenir en haut Aller en bas
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
maman kas
Exp : 43810
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Kassie10
Âge IRL : 12
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4529
J'aime : 301
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyVen 31 Mai - 18:28

Nouvel an au ministère
Saison 1, Épisode 1 [acte final]

Chaudron Baveur ¤ 2 janvier 2024 - 05h30
Épuisée, frustrée et prise par la colère d’avoir échouer si près du but. À quoi est-ce que tous cela avait servis ? Puisqu’au moment où mes doigts auraient pu se saisir de la boite, j’avais été interrompue dans mon geste. Prise de court, obliger de suivre le mouvement. Escorté jusqu’à la sortie, conduit jusqu’au chaudron baveur pour me faire examinée par une bande de médicomage et interroger par des employés du ministère sur les évènements de la soirée. Ronger mon frein était particulièrement difficile.

Culpabilisant en voyant les médecins se pencher sur Loukia et Sutton, voulant rattraper Eiji pour lui expliquer l’échec cuisant de ce soir, les imprévues. Je voulais me libérer de toutes ses personnes qui venais me harcelais. Je voulais rentrer chez moi, toute cassée, dormir, rejoindre les bras de mon frère Matthew. Je ne voulais simplement pas rester ici… Voyant l’ombre du Ninja passer pas très loin, je me levais, ignorant superbement l’infirmier en train de refermer quelques plaies pour m’avancer vers lui…

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. KurotchkineHistoria PactumEiji N. Kurotchkine
papa jiji
Exp : 34302
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2040
J'aime : 243
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyVen 31 Mai - 21:36
Tout ces événements n'avaient contribué qu'à une seule chose. Lui faire comprendre à quel point il n'était pas immunisé aux erreurs de jugements lui aussi. Depuis le début, cette soirée avait été un véritable enfer. Il y avait eu la foule, puis le doute, l'horreur d'un esprit qui ne suivait plus son maître et l'échec. Elle n'avait même pas été capable d'atteindre son objectif...
D'un geste, Eiji repoussa le bras du médicomage qui souhaitait soigné sa blessure. Il n'en avait pas besoin. Ce dont il avait besoin, pour l'instant, c'était de quitter cet endroit réservé aux déments. Les occidentaux... Comme si réunir des 'victimes', puisqu'on les appelaient comme ça, dans un bar avait une quelconque utilité.

L'homme en blanc insista et Eiji lui repoussa le bras une nouvelle fois tout en le gratifiant d'un regard noir avant de se lever. Sa blessure n'avait rien de grave et, si tel avait été le cas, il n'aurait laissé qu'une personne y toucher. Parcourant la foule des yeux, il repéra quelques visages connus employés au ministère et grimaça. Si il restait là, on allait finir par venir lui parler et c'était hors de question.
Ainsi donc commença-t-il à marcher sans plus poser ses yeux ailleurs que sur la sortie. Il la sentie cependant s'approcher et ses pas se stoppèrent avant qu'il lui adresse un regard qui en disait long. Pas maintenant, ni plus tard d'ailleurs. Un autre jour peut-être et Eiji crispa la mâchoire. L'échec de cette femme, c'était le sien aussi et il allait avoir besoin d'un peu de temps pour bien l'intégrer. Ça... et d'autres choses aussi...

Pas un mot pour Kassie lorsqu'il arriva près de la sortie avant d'être arrêté par des membres du ministère. Soupire extrême qui passa ses lèvres alors qu'il devait reporter de quelques minutes son échappée.




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Loukia S. DelenikasHistoria PactumLoukia S. Delenikas
bébé lou
Exp : 32642
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois de frêne, plume d'oiseau tonnerre. Longueur 20cm avec un petit "L" gravé à une extrémité par ses soins.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_ozsa1nVYHq1wvg6rro1_400
Âge IRL : 9
Célébrité : Ginny Gardner
Parchemins : 1751
J'aime : 177
Date d'inscription : 07/06/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 1 Juin - 15:09
L'horrible nuit blanche touchait à sa fin, le petit groupe se faisait rapatrier jusqu'au chaudron baveur. Loukia était contente d'en avoir terminé au Ministère mais n'arrêtait pas de raconter leur périple à ceux qui prenaient la peine de les escorter.

Et là PAPAPA ! Le Minotaure on l'a démoli en un rien de temps. Il avait tellement peur qu'il est allé se mettre dans un coin et nous a supplié de ne pas le tuer. Mais on l'a pas écouter, on l'a couic ! Trop facile. La prochaine fois faudrait plutot mettre un dragon. Vous aimez les dragons ? Les meilleurs c'est les noirs des hébrides, ils aiment les moutons et...

Ca n'en finissait pas, la troisième année était devenue un moulin à parole, du moins jusqu'à ce qu'une flopée de médicomages entrent dans son champ de vision. Se faire examiner n'était pas dans ses intentions et la gamine tenta de fuir à toutes jambes. Ce qui rata royalement. Après quelques cris et des tentatives de morsures, elle fut relacher et frissonna d'effrois. Ca ne lui avait pas plu. Heureusement sa mauvaise humeur la quitta aussi rapidement qu'elle était venue quand elle repéra sa tante, debout, en un seul morceau à l'autre bout du chaudron. Courant vers celle-ci la gamine sautilla sur place en lui adressant quelques mots et s'emparant du chocolat que l'adulte avait commandé pour elle.

Une gorgée, deux gorgées, en cherchant du regard des têtes qu'elle connaissait. C'est ainsi qu'elle revit Kassie et le chinois qui lui tentait de s'éclipser. Loukia ne s'attarda que sur l'ainée qu'elle préférait - favoritisme bonjour - et fonça en courant vers elle.

Kassie ! Kassie ! Dis, t'as pas répondu à ma question t'sais, avant qu'on combatte la grosse bête.

N'avait-on pas dit que la gamine n'en démordrait pas ? Jamais ? Jusqu'à avoir une réponse qui la satisfasse du moins.


  
S'évader, respirer, rêver, accepter, aimer, se tromper, pleurer, s'émerveiller, recommencer... vivre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
maman kas
Exp : 43810
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Kassie10
Âge IRL : 12
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4529
J'aime : 301
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 8 Juin - 0:28

Nouvel an au ministère
Saison 1, Épisode 1 [acte final]

Chaudron Baveur ¤ 2 janvier 2024 - 05h30
Un regard… Si distant que j’en vins à me mordre la lèvre inférieure alors que je le laissais s’éloigner. Ce n’étais de toute façon ni le lieu, ni le moment. Un soupire passa la barrière de mes lèvres. Mes iris se tournèrent vers Mattie qui venais d’entrée dans mon champ de vision, mais avant que je ne pu rejoindre les bras rassurant de mon aînée, une boule d’énergie déboula de nulle part. Je fis les gros yeux… Ce qu’elle m’avait… demander ? Mon teint passa par un nombre de couleurs assez conséquent, partant du rouge, jusqu’au violacée pour arrivée au blanc laiteux quand je compris à quoi elle faisait allusion. Je la regardais, complètement buger pour le coup, cherchant quoi dire.

« Heu… C’est un secret. Je te le dirais quand on ne pourra pas être entendue, ok ? »

Je n’avais rien trouvé de mieux et de toute façon avant qu’elle ne s’en souvienne, de l’eau aura couler sous les ponts et elle n’y pensera probablement plus. Quoi ? Je la sous-estimais ? Mais nooon… Je lui souris et lève les yeux vers sa tante, l’infirmière de l’école.

« Tu devrais peut-être rejoindre ta tante lou, elle a dû se faire un sang d’encre. Il faut que je voie mes frères, d’accord ? »

Je ne voulais pas réellement la repousser, la nuit avait simplement été longue. Et j’avais encore un long débrief à voir avec Mattie et peut-être même Edward que je n’avais pas encore revu. Qui plus est, je ne rêvais que d’une chose : la chaleur du manoir, le réconfort de ma bibliothèque. M’asseoir entre les jambes de mon frère et me laisser bercer alors que nous revivrons cette soirée pendant qu’il me caresserait doucement les cheveux, jusqu’à ce que je m’endorme. Je dormirais probablement avec lui ce soir, c’était une habitude, une coutume, surtout après les nuits comme celle-ci. Neely nous préparerais un réconfortant à notre arrivée et demain, demain tout irait mieux.

code (c) black pumpkin



Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Dragon
Exp : 20468
Points de vie (HP) : 3750
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Âge IRL : 28
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1019
J'aime : 80
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyVen 5 Juil - 1:17

Masaaki
Kaneko

Saison 1
Épisode 1

Nouvel an au Ministère, Épilogue
Une soirée bien particulière dont Kaneko n’avait pas compris tous les tenants et aboutissants. Elle savait juste que pour son cousin, @Eiji N. Kurotchkine, elle et son frère @Iwao Masaaki c’étaient vêtus de leurs plus beaux atours pour assistée à une réceptions qui avait vite tourné au drame. Séparer d’abord d’Iwao, qu’elle avait bien vite retrouver, elle n’eu pas la même chance avec son cousin. Le frère et la sœur c’était bien vite extirpée de la tombe ministérielle, croisant bon nombre de corps, de cœurs qui ne battraient plus jamais. Elle n’en avait cure, elle voulait simplement savoir que son cousin, le chef de son clan était sorti lui aussi.

Une fois à l’extérieur, les quelques égratignures qui avaient pus rougir sa peau de pêche furent examinée. Patiente, elle laissait faire sa formatrice, Hailey. Avant de devoir elle-même enfilé par-dessus son yukata traditionnel une blouse blanche qui masquerais les fils décousus des coutures qui tenais la soie. Son premier réflexe fut de libéré son frère d’un médicomage qui allait y perdre les mains à trop vouloir l’approcher. Puis, d’autre visages, d’autres corps à inspecter. Des souffrances à apaisée. Une nuit de repos qui se transformais en travail acharnée alors que même les apprentis étaient mobilisés pour accueillir les rescapées des entrailles du bâtiment officiel.

Patiente bien qu’inquiète, elle tournait la tête en direction de la porte de ce pub à chaque fois que la cloche teintait pour laisser entrée d’autre Auror, d’autre employés du ministère accompagnant les survivants par petits groupe. Une main qui se pose sur la sienne alors qu’elle faisait un bandage, elle sursaute. L’homme tente de lui dire que la personne qu’elle cherche arrivera, de ne pas s’en faire. Elle retire sa main de la sienne et sans un mot s’en détourne.

Une nouvelle fois la porte s’ouvre et cette fois, son cœur rate un battement. Elle veut aller le voir, mais on lui demande d’aller chercher d’autres bandages, d’autres baumes et potions de soin. Elle s’exécute sans broncher. Et à son retour, elle ne le voit plus. Son cœur à un nouveau raté alors qu’elle le cherche du regard, rangeant machinalement ce qu’elle avait retiré des réserves. Elle le voit, près de la porte, voulant partir. Il à l’air fatigué, le poids que transporte ses épaules c’est encore alourdi. Des bandages, une potion à la main elle file droit pour le libéré de ses enquêteurs.

- Les soins d’abord, vos questions après.

Une simple façon de s’annoncer alors que son regard croise celui d’un des hommes qui hausse les épaules et fat demi-tour. Elle n’a fait que répéter les instructions du ministère. Ses yeux sombre vont à la recherche de ceux de son cousin. Le silence s’installe alors qu’elle se détourne juste le temps de poser les quelques outils avant de s’approcher pour soigner les blessures que l’ont vois apparaître. Ne le lâchant pas des yeux tandis que ses mains son à l’ouvrage. Conversation silencieuse pour eux qui n’ont que rarement besoin d’user de mots pour communiquer.[/spoiler]


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Eiji N. KurotchkineHistoria PactumEiji N. Kurotchkine
papa jiji
Exp : 34302
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2040
J'aime : 243
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyMer 10 Juil - 21:07
Nouvel an au ministère ; Epilogue

Il y a bien d'autres lieux où il souhaiterait être en ce moment, bien d'autres endroits qui semblent vouloir lui tendre les bras. Pourtant dans son esprit, alors que les enquêteurs lui parlent, il ne voit pas plus loin que cette porte de sortie. L'échappatoire attendue, celle qui permettra qu'il quitte cet endroit et son souvenir. Le regard noir, la mâchoire crispée et les muscles tendus, il les écoutent parler. Ne réponds rien. Pas même un hochement de tête. Ils ont beau lui expliquer, lui poser des questions sur le lieu où ils ont été trouvés, Eiji garde résolument le silence. Comme figé dans le temps alors que ses muscles ont atteint un point de pression qu'il ne va plus pouvoir retenir bien longtemps. Une main sur la gorge de celui-ci, une autre dans l'estomac de celui-là et pourquoi pas une dague qui s'enfonce dans le troisième.

Si son corps va bien, son esprit semble avoir disparu. A tel point qu'il ne la sent pas arriver près de lui. Que son intervention lui déclenche un sursaut alors qu'il se retourne pour lui faire face, sa main prête à se refermée sur sa gorge. Un geste. Suivi d'un arrêt sur image. Il l'effleure à peine et son bras retombe avant qu'il ne la suive pour s'asseoir un peu plus loin. Qu'elle réalise ce que les autres n'ont pas réussi plus tôt.
Les mains posées sur les genoux pendant que les gestes de sa cousine semble toujours très flous pour lui, ses yeux ne quitte pas le sol, point dans le vide qui semble être la seule chose capable de faire naître en lui un quelconque intérêt.

Et son esprit, ce cerveau qui devient blanc, cette pression qui retombe lentement laissant les épaules s'affaisser. C'est imperceptible sûrement, pour les autres. Pas pour elle dont les gestes experts continuent à panser les plaies. Sa respiration reprend alors qu'il ne s'était même pas vu l'arrêter alors que ses doigts remontent le long du bras de sa cousine, glisse sur son poignet pour la faire cesser.
Sans prévenir, son corps bascule en avant, son front vient se poser contre le ventre de la jeune femme et un soupir réussit enfin à quitter ses lèvres. Il lui faut juste une seconde, pas plus. Une seconde pour tout recadrer. Il en a besoin. Là, maintenant, de cet instant où le monde arrête de tourner, où il n'y a plus personne d'autre qu'eux et lui... Lui aussi.

« Iwao... ? »

Un mot, simple. Qui dit tout le reste. De toute cette épopée, il ne s'est pas vraiment soucié d'eux. Dans son esprit, l'un et l'autre s'en sortirait autant sa cousine @Kaneko Masaaki que son cousin @Iwao Masaaki. Et pourtant, la question part cependant. Il sait, en un sens qu'il va bien, comme elle, mais le nœud du problème n'est pas là. Car si ils sont tout trois sortis, alors oui, il n'a vraiment plus rien à faire ici. Relâchant la main de Kaneko à laquelle ses doigts étaient venus s'emmêler, il resta cependant le visage collé entre ses vêtements. Peu importait que ce soit sa tenue d’infirmière, peu importait qu'elle soit tâchée ou non. Il avait juste besoin de se reposer et si Iwao était là, quelque part, lui aussi alors qu'il ne voyait pas, qu'il ne voyait plus. Peut-être qu'il pourrait enfin s'endormir. Oublier l'espace d'une heure ou d'une année l’hécatombe qui s'était produite en lui.




Codage par Libella sur Graphiorum




Awards été 2019:
 

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Dragon
Exp : 20468
Points de vie (HP) : 3750
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Âge IRL : 28
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1019
J'aime : 80
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyMer 10 Juil - 21:43

Masaaki
Kaneko

Saison 1
Épisode 1

Nouvel an au Ministère, Épilogue
Elle panse, jouant autant de sa baguette et d’incantation qu’elle pose les onguents sur la peau, les plaies pour les faires disparaître petit à petit. Des gestes précis, des gestes doux, des gestes qu’elle connait par cœur et qu’elle n’aura sans doute pas appliquer ce soir avec plus de conviction qu’en cet instant, avec lui. Une main qui se glisse sur son poignet, arrêtant la gestuelle, mutant l’incantation qui travaillais le corps. Elle se tat, observe. S’il avait levé les yeux, il aurait pu y lire beaucoup plus de chose qu’elle n’aurait su dire. Elle qui se murais si souvent dans le silence mais dont les iris exprimaient bien souvent un fond de pensée, de vérité.

Les doigts qui s’enlacent, le visage qui s’enfouis au creux de la blouse, comme pour retrouver un semblant de stabilité, une force puisée en celle qui sera toujours son pilier. Qu’il le veuille ou non d’ailleurs, puisqu’elle ne lui laissait pas grand choix en la matière. Un bras glisse dans le dos d’Eiji, main douce et rassurant rejoint par la seconde quand les mains se délient. Un mot, un prénom qui suffit à Kaneko à comprendre. Savoir, et répondre.

- Il va bien, nous étions ensemble.

Pas plus pas moins, juste ce qu’il faut sans doute. Pour apaiser son esprit, pour lui permettre un repos car chaque muscle, chaque nœud, chaque tension cris à l’épuisement du corps et de l’âme. Ses mains glissent jusqu’au épaules de son cousin pour rejoindre la blouse qu’elle déboutonne petit à petit, dévoilant le yukata brûlé, déchirée par endroit. Mais là n’est pas sa cible, non, elle quitte simplement l’habit de l’apprentie pour n’être plus que la famille, la cousine. Elle retire la blouse qu’elle laisse pendre sans grand intérêt sur le banc à côté d’eux. Son index se pose sur le menton d’Eiji pour en relevé le visage.

- Rentrons maintenant.

Elle glisse sa main dans la sienne, entrelace leurs doigts et cherche son frère @Iwao Masaaki du regard pour lui intimer de les suivre. Ensemble, il transplanerons dans un petit studio bien trop occidental au goût de la demoiselle. Mais dont l’abondance de plantes vertes permet au moins de respirer. Ensemble peut être qu’ils trouveront le sommeil, comme quand ils étaient enfant. Et ensemble ils pourront donner un sens aux évènements de la soirée, peut-être… Ou pas ?

Quant à ses autres devoir, son travail et Hailey qui la chercherais sûrement, elle s’en occuperait plus tard. Demain ou un autre jour, quand elle retournerait à l’hôpital pour reprendre son quotidien. Mais pas ce soir. Car ce soir son devoir est ailleurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Loukia S. DelenikasHistoria PactumLoukia S. Delenikas
bébé lou
Exp : 32642
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : Bois de frêne, plume d'oiseau tonnerre. Longueur 20cm avec un petit "L" gravé à une extrémité par ses soins.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_ozsa1nVYHq1wvg6rro1_400
Âge IRL : 9
Célébrité : Ginny Gardner
Parchemins : 1751
J'aime : 177
Date d'inscription : 07/06/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyJeu 11 Juil - 17:49
Après une telle aventure nombreux jeunes auraient préféré rentrer rapidement à la maison pour prendre une douche, se poser un instant, parlerà un adulte et finir couché au fond de son lit. Nombreux oui, mais pas Loukia. L'adrénaline la gagnait encore, ou alors c'était la retombée de la soirée. Dans tout les cas la voila qui courait vers son ainée avec une idée en tête : celle d'avoir une réponse à sa question.

Mais... - gonflant les joues en comprenant qu'elle n'aurait pas la moindre réponse ce soir, la gamine tapa du pied. - J'oublierai pas tu d'vras me le dire !

Sur ce la brune insista sur le fait qu'elle avait à faire et que la mome devait retourner auprès de sa tutrice. Yeux froncés, Loukia croisa les bras et resta muette tout en regardant Kassie s'éloigner. Qui embêter ? Quoi faire même ? Retourner auprès de sa tante pour lui montrer qu'elle avait eu peur et donc faire preuve de faiblesse ? Ja-mais. Ou peut-être que si... C'est qu'en y repensant à tout ça... le rêve qui s'était conclu par leur mort, le minotaure, les méchants. Tout ça mélangé avec la fatigue et puis...

Et merde

Se mettant à courir, Loukia regardait ici et là pour la trouver. Après tout elle s'était inquiétée pour elle lors de son aventure et même si arrivée au chaudron baveur elle avait passé quelques minutes avec sa tante, elle aimerait retourner auprès d'elle. Alors oui, elle courait, percutait des gens, les poussait et fini par repérer l'adulte brune qu'elle cherchait. Ses iris se mirent à briller et un fin sourire se dessina sur ses lèvres, soulagée d'en avoir fini avec toute cette histoire.


  
S'évader, respirer, rêver, accepter, aimer, se tromper, pleurer, s'émerveiller, recommencer... vivre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Irina A. LupinHistoria PactumIrina A. Lupin
Runespoor
Exp : 7706
Points de vie (HP) : 1650
Baguette : Epine de monstre du fleuve blanc, 19.75 cm, bois de charme
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Giphy
Célébrité : Emilia Clarke
Parchemins : 524
J'aime : 75
Date d'inscription : 31/03/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyLun 19 Aoû - 22:38
Elle le revoyait, ce passage de l'horreur. Celui où le plafond c'était effondré au-dessus de leurs têtes. Celui où les cris s'étaient fait entendre plaintifs, apeurés, terrifiés. Elle les revoyaient, ses corps qui avaient commencé à tomber autour d'elle alors que le miracle avait voulu qu'elle ne s'en sorte qu'avec une jolie égratignure sur le front. Elle le revoyait ce moment. A chaque instant et ce, depuis qu'elle avait commencé à s'occuper des blessés dans cette salle submergée par les pierres. Depuis qu'elle avait été évacuée avec les autres malgré ses réticences à quitter le lieu du drame sans avoir pu tout vérifier.

Arrivée dans ce bar, elle avait d'abord eu un temps d'arrêt. Avait mis quelques minutes à se remettre de ses émotions et entre deux patients, s'était même vue obligée de se soigner elle-même, contrainte par un médicomage anglais avant qu'elle ne soit chargée des plus petites blessures. Chacun son domaine, chacun sa particularité et l’infirmière s'était exécutée. Bientôt le reste avait entièrement disparue. Il ne restait plus que les patients, cette blouse trop souvent rougie de sang et les ordres qui glissaient sur elle de temps en temps.
Une blessure ici, un draps pour recouvrir un corps par là...

Il y en a eu des guerres, des attentats de part le monde. On ne s’attend cependant pas forcément à en être la victime. On ne s’attend pas, non plus, forcément à être en plein dedans. D'un côté ou de l'autre de la barrière alors qu'elle prend par les épaules une fillette en pleure dont la mère est aux abonnés absents. Un regard vers cette porte qui ne cesse de s'ouvrir. Elle ne souhaite pas forcément revoir quelqu'un, n'attend pas forcément quelqu'un. Qu'elle le connaisse ou pas, elle aimerait juste que le flot de patients s'arrête, que le monde se calme. Qu'il redevienne beau et souriant. Parce que c'est comme ça qu'il doit être et pas autrement.

Un soupir entre ses lèvres, la porte s'ouvre encore, les victimes arrivent encore. La nuit sera longue, d'apparence sans fin...

« On n'a plus de bandages, occupez-vous de ça ! »

Un ordre. Encore. Normal. Irina s'assure que l'enfant à trouvé une autre épaule sur laquelle pleurer, essuie les larmes qui roulent sur son visage et jette un regard au premier adulte qui passe. Un regard grave, un regard presque éteint alors qu'elle lâche les épaules de l'enfant, retourne à sa tâche et court presque entre les lits de fortunes pour trouver ce don chacun à besoin. De l'espoir et du calme, ce serait bien aussi.


Irina Améthyste Lupin
“Il n'y a pas de grande réalisation qui n'ait été d'abord utopie.”


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3371-irina-lupin-uc-delai-jusqu-au-17-04 https://www.historia-pactum.com/t3486-irina-a-lupin-o-pas-encore-de-classe#55947 https://www.historia-pactum.com/t3485-irina-a-lupin#55946 https://www.historia-pactum.com/t3855-irina-a-lupin-o-botruc-nom#64420 https://www.historia-pactum.com/t3511-irina-amethyste-lupin#56002
Maxwell G. DracarysHistoria PactumMaxwell G. Dracarys
Augurey
Exp : 12981
Points de vie (HP) : 2650
Baguette : Bois de Sureau, 33,73 cm, aile de fée, rigide
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tenor
Célébrité : Robert Downey Jr.
Parchemins : 738
J'aime : 46
Date d'inscription : 24/11/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyMar 20 Aoû - 0:41
Et un Ministre de sauvé ! Un ! Dommage pour sa chemise cela dit en passant... Vraiment dommage, elle coûtait une véritable petite fortune... Il faut dire que se prendre deux harpies sur le coin de la figure, ça n'aide pas vraiment. Sans compter qu'en prime, il en aura brisé sa si tendre baguette... Ironie quand tu nous tiens...
Qu'importe en réalité ? Puisque maintenant il faut faire croire que vous êtes soulagé d'être sorti de l'enfer qui s'était ouvert sous vos pieds. Récupérer une partie de son audition pouvait aussi être une bonne idée ? Après tout, les cris stridents de folles furieuses, ça à tendance à clairement détruire les tympans. Et bon... Autant l'avouer, avoir un souci   à l'oreille interne, ça avait quelque peu tendance à vous faire perdre l'équilibre dans les moments les plus incongrus. Non ?

Peut-être, ou pas. Peut-être que les Medicomages qui ont accourus autour de lui se sont dit qu'il serait plus urgent de régler la question des blessures sur son visage et son torse. Voyez, M'sieur, c'est que ça pourrait laisser des cicatrices... Gentils médicomages surchargés de travail... Un peu plus et il les plaindraient presque dans toute leur ignorance. Un peu comme il avait eu envie de plaindre cette petite tonne de journaliste lorsqu'il était sorti du Ministère en compagnie du Ministre et de sa petite famille. Sauveur de ses dames, s'il vous plaît. N'en déplaise à l'égo de certains et pourtant, Merlin qu'il s'en foutait.
Il n'y avait que deux faits dans sa tête, ou peut-être même trois alors qu'une infirmière apportait des bandages à ce fichu Médicomage pas doué de ses dix doigts. Vraiment, il allait le faire lui-même à un stade du jeu. Même si, clairement, le résultat serait plus que décevant... Surtout sans baguette... Pauvre baguette, l'Aile de Fée n'avait pas du tout supporté. Dommage pour le bois en revanche, il l'aimait bien ce bois, il avait une consonance particulière à son oreille.

Un soupir, des mains qui se croisent comme pour marquer l'attente trop longue pour de si petits soins et puis, franchement, ne voulait-il pas plutôt s'occuper du fait qu'il n'entendait presque plus rien ? Parce que les cicatrices, ça allait, ça venait ; se recréer un tympan et une oreille interne, ce serait bien plus compliqué. Même pour lui.
Il faudra cependant plusieurs longues minutes avant que l'on s'attaque enfin à son ouïe et qu'on parte vaquer à d'autres occupations. C'est que ça prenait du temps de sauver les petites âmes de ce monde, tellement de temps...
Maxwell en soupira lorsqu'on lui laissa enfin la paix et s'attacha à rester en place un bon moment. A observer, à regarder, à feindre cet intérêt pour son prochain qui était pourtant presque inexistant la plupart du temps.

Si gentil, quoi qu'atypique, ce gérant de la tête de sanglier. Il alla même offrir son aide aux soignants, après tout, il pouvait bouger...
Promis, pour la reconstruction du Ministère, il ferait un don monétaire si nécessaire. Et si on voulait une statue à son effigie pour avoir sauvé l'illustre Ministre, ce n'était pas un problème non plus. Mais pour l'instant, l'humble gérant, ne pouvait qu’offrir cette main tendue et dénuée d'arrières pensées afin d'aider les âmes à se faire soigner. Ca durera un moment, quelques temps avant qu'il ne transplane hors de ce bar et retrouve d'autres lieux. D'autres idées aussi, parce qu'elles allaient avoir besoin d'être à nouveau façonnées.



For the greater good
We've lived in the shadows for too long. I ask all of you, who does this protect? Us or them?

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2659-maxwell-g-dracarys https://www.historia-pactum.com/t2810-maxwell-g-dracarys-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2787-maxwell-g-dracarys https://www.historia-pactum.com/t2843-maxwell-g-dracarys-o-croup-nom https://www.historia-pactum.com/t2669-maxwell-g-dracarys-repertoire-rp#40580
Kai Moana A. ShinodaHistoria PactumKai Moana A. Shinoda
Hippogriffe
Exp : 4225
Points de vie (HP) : 1000
Baguette : Bois d'Acacia Koa, 24,93 cm, plume d'Oiseau Tonnerre, souple
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_ntve3romwh1qbwuroo2_250
Célébrité : Miyavi
Parchemins : 818
J'aime : 36
Date d'inscription : 07/08/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyMar 20 Aoû - 2:38
Mal, ça faisait mal, tellement mal. A tel point qu'il s'en serait bien roulé par terre en se mettant à pleurer. Parce que c'était ça, avoir mal non ? C'était pleurer toutes les foutues larmes de son petit corps en se tordant de douleur à cause d'une petite bosse. Un petit coup derrière la tête. Un petit bobo à l'âme. Ça leur faisait mal, n'est-ce pas ? A leurs petites âmes, à leurs petits égos, a leurs petites familles. Pauvres choses, lamentablement écartelée, bombardée, disloquée. Est-ce que ça allait faire mal si il appuyait juste là, juste à l'endroit d'où le sang perlait de cette blessure qui n'était pas la sienne ? Pauvre conne. Chose inutile. Être inutile. Tu as bobo ? Tu veux un médicament ? Il y en a un bien meilleur pour ne plus souffrir, il s'appellent la mort.
Elle est jolie la mort non ? Elle se distille partout, comme elle s'est imposée ce soir. Ils l'ont tous vues la mort, ils ont pus la palper ; est-ce qu'elle était agréable celle que de celui qui t'accompagnait ? Est-ce que c'était sympathique que de voir la douleur s'insinuer dans le corps qui te suivais ?
Ca devait l'être, rien qu'à voir toutes ces têtes.

Pauvres âmes, tristes âmes. Ils n'étaient plus vraiment amusants maintenant qu'une brigade d'auror l'avait sortit de son petit couloir du Ministère, couvert de sang cela dit en passant. Quand à savoir si c'était le sien... Il y en avait sûrement, même si les blessures avaient déjà été soignée. C'est qu'ils étaient fatiguant tous ces petits sorcier à user de leurs sortilèges de découpe par devant, par derrière, sur les côtés aussi. Et puis il ne fallait pas oublier les pas doués. Qui en voulant lancer des pâquerettes, finissait par vous fouetter au sang ; c'était sympa le sang. Pas le sien cependant. Perdre le sien c'était s'affaiblir et même si s'affaiblir voulait dire se nourrir, ça restait handicapant pour esquiver toutes les pierres que les petits pions faisaient tomber. Est-ce qu'ils étaient doués, les pions ? Ou est-ce que c'était juste une illusion ? Ça demanderait sûrement réflexion non ? Que d'analyser cette situation.

Mais bon... Tant que le pion faisait son office et qu'il n'en revenait pas pour se plaindre. Parce que c'est chiant, un autre qui se plaint. Il faut l'écouter déblatérer et dans cette soirée, il n'avait pas eu le temps lui tantôt ami, tantôt ennemi. Ça dépendait du moment, ça dépendait du besoin aussi. Puis qu'est-ce qu'il en avait à battre de toute façon ? Tant qu'on le laissait arriver au bout ? Le laisser... Ça aurait été sympa, vous ne croyez pas ? Plutôt que de venir le gêner, qu'il ne doive feinter avoir été attaqué ; jusqu'à se découper lui-même. Vous savez, une petite blessure, chez certain c'est comme la gangrène, ça s'enracine tellement que ça peut entraîner la mort. Enfin, au moins ne s'était-il pas cramer, par comme cette cape rouge dont il s'était délesté. Faut dire que ça aurait fait mauvais genre qu'on finisse par le retrouver avec ça coller sur le dos, non ?

Peut-être que ça aurait pu être amusant. Plus que de se retrouver là, un médicomage affairé autour du bras et au bord de l'épuisement. Il n'était même pas appétissant. Sauf que manger, ça aurait été parfait maintenant, parce que ça commençait à faire un moment qu'il pissait le sang et que ça allait bientôt l'affaiblir totalement. Elle ne voulait pas venir le consoler la jolie infirmière ? Parce que ça faisait vraiment mal, vous voyez ? Non... Elle était trop occupée à faire vivre l'espoir ? Pauvre chérie, elle n'avait pas fini. Parce que l'espoir, il était comme mort ce soir, c'était dommage. Il était sympa l'espoir, plus que celui qui le soignait ou plutôt qui tentait. Parce qu'il n'avait pas envie au final, parce que ça le gonflait de le voir s'acharner sur une blessure qui n'allait pas se soigner comme ça. Et aussi parce qu'il sentait mauvais, comme de la viande avariée.

Non vraiment, si il avait pu, il se serait mis à pleurer. Sauf qu'il avait plutôt envie de se marrer. Alors quand on apporta un autre lot de bandage qui ne servirait à rien et avant que tout les pions adverses fonce sur lui pour le recenser et connaître les détails de la soirée, il allait juste mettre les voiles. Comme ça, un instant tu me vois, l'autre tu ne me vois pas. Pas d'excuses au passage pour le petit encas encore conscient qui allait avoir la tête qui tourne encore quelques instants. Au moins, lui ne saignait plus, c'était déjà une bonne chose, non ? Puis c'était plutôt sympa au final, ce médicomage allait pouvoir prendre un peu de repos, il en avait besoin, il était exténué ! Surmenage vous voyez, c'est qu'il en avait des malades à soigner...




Hands of Blood, Crimson HeartQ-Ulte ;; Hommage, honneur rendu à Dieu -Lui-, à des êtres divins -Eux- ou jugés tels ou à certaines créatures particulièrement proches de Dieu -Nous-.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4077-kai-moana-shinoda-o-achlys#73074 https://www.historia-pactum.com/t4078-kai-moana-a-shinoda-o-pas-encore-de-classe#73144 https://www.historia-pactum.com/t4079-kai-moana-a-shinoda#73146 https://www.historia-pactum.com/t4080-kai-moana-shinoda-o-rencontres-du-troisieme-type
Roxane EagleHistoria PactumRoxane Eagle
Runespoor
Exp : 10111
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Bois de Rose, écaille de Ndjamulji, 17.36 cm, fine et souple
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue RNJw
Célébrité : Maddie Ziegler
Parchemins : 501
J'aime : 35
Date d'inscription : 04/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyMer 28 Aoû - 11:22
Est-ce que c'était un petit miracle qu'ils s'en soient tous sortis ? Enfin tous, il y avait tout de même eu des dégâts plutôt importants de certains côtés, des morts quelque peu frôlés, des amis qui avaient été évincés. Mais Lancelot, Emily et le Professeur Vablatsky allaient tous bien n'est-ce pas ? Est-ce que Gwen s'était remise de sa crise de panique ? Est-ce que Devon avait fuit si loin qu'elle ne le retrouverait pas ici ?
Ça faisait beaucoup de question alors qu'on venait lui en poser de nouvelles. Elle qui regardait les visages sans les voir alors que sa main frôlait doucement la sphère qui était venue se glisser dans sa poche. Au moins, elle avait ce pour quoi ils s'étaient battus ce soir. C'était un bon point non ? Même si en regardant autour d'elle, elle ne pouvait pas dire que c'était vraiment le plus important.

Roxane pinça les lèvres. Être heureuse d'être en vie et d'avoir accompli quelque chose alors que d'autres avaient juste tout perdu, c'était égoïste n'est-ce pas ? Sûrement. Mais après ce qu'elle avait vécu ce soir, elle avait l'impression de pouvoir respirer enfin. De retrouver cet air qui lui avait tant manqué depuis qu'elle était sortie des décombres, qu'elle avait affronté une Armoire à Disparaître et son esprit frappeur, sans compter le Vampire dans la Salle des Prophéties. Merlin, ça en faisait des aventures. Et peut-être que si le résultat n'avait pas été si chaotique, elle aurait prit le temps de l'apprécier.

Le regard vide, Roxane quitta l'observation du visage en face d'elle pour parcourir la pièce. @Lancelot Smith devait être en train de chercher les membres de sa famille qui l'avaient accompagnés en début de soirée. Où alors il était avec Gwen qu'elle ne voyait pas non plus. @Emily Skeeter devait faire soigner ce saignement intempestif quand au Professeur...
Roxane se leva sur ses deux pieds en jetant un dernier regard hébété a la personne en face d'elle avant de traverser la pièce en direction de @Melissandre Vablatsky qui se trouvait non loin.

« Professeur, s'il-vous-plait ? »

Roxane leva un œil vers les personnes proches de la demi-vélane et attendit qu'ils disparaissent où bien qu'ils s'en retourne à d'autres activités avant de poursuivre. Sa main serra la sphère entre ses doigts alors qu'elle la sortait à moitié de sa poche tout en fixant le professeur de potion.

« Vous pourrez nous aider avec ça, après la rentrée ? »

La sphère disparue presque aussi rapidement qu'elle était apparue. Pourquoi en parler maintenant ? Parce que ça évitait de se focaliser sur autre chose. Sur sa baguette qui s'était brisée et qu'elle n'avait montré à personne, pas plus qu'elle ne l'avait dit avant que l'armée d'Auror ne débarque au département des mystères. Mais aussi sur les morts, les blessés et ceux qui avaient perdus sûrement plus qu'une simple petite dose d'innocence.
A chaque chose son ordre. A chaque cerveau sa manière de fonctionner. Elle parlerait de la prophétie aux autres dés qu'ils seraient sortis d'ici et que le calme serait revenu.

Elle ne sut trop si le Professeur lui répondit ou non qu'une main ferme se posait sur son épaule. Tournant les yeux, Roxane observa le visage de ses grand-parents, elle les avaient complètement oubliés. Pour ce qu'elle les voyaient en même temps. Un sourire aussi vide que ses yeux se dessina sur ses traits alors qu'elle leur emboîtait le pas en direction de la sortie après un dernier signe de tête en direction du professeur Vablatsky. Il serait bien temps de rencontrer les autres descendants, plus tard.


« Qu'est-ce que la danse sinon du théâtre fabriqué à partir d'une musique ?»
FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2875-roxane-eagle#44340 https://www.historia-pactum.com/t2887-roxane-eagle-maj-le-06-01-2018#44587 https://www.historia-pactum.com/t2886-roxane-eagle#44586 https://www.historia-pactum.com/t3120-roxane-eagle-o-hippogriffe-nom https://www.historia-pactum.com/t2888-roxane-eagle#44588
Yara R. KhazenHistoria PactumYara R. Khazen
Sombral
Exp : 5277
Points de vie (HP) : 2400
Baguette : Bois de mûrier noir, plume d'hippogriffe, capricieuse à ses heures bien que plus facile à manier avec le temps. N'écoute que sa propriétaire.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 1564701917-yaly
Célébrité : Émeraude Toubia
Parchemins : 635
J'aime : 46
Date d'inscription : 21/05/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyVen 30 Aoû - 11:43
Est-ce qu'on en parlait ? De toute cette débâcle ? Ou bien se contentaient-on d'agir ou de parer au plus pressé ? On agissait, sûrement. Même si devant nos yeux c'était l'horreur qui se glissait...
Yara avait longtemps observé cette pièce alors qu'elle s'était écroulée sur elle et sur les autres personnes présentes. Dans la débâcle, elle en avait perdu les membres de sa famille présents et son binôme dont la chevelure rousse avait disparu l'espace d'un instant. Pour autant, elle n'eut pas réellement le temps de s'inquiéter de plus alors que sa formatrice était apparue de nulle par pour lui indiquer la sortie. Après tout, elle était l'un des rares à pouvoir tenir sur ses deux jambes et malgré sa tenue qui n'était pas vraiment de circonstance pour gérer une catastrophe naturelle, le temps n'était pas vraiment à la réflexion. Après un rapide check-up des quelques soigneurs présent et quelques recommandations laissées par sa formatrice, elle se fut postée non loin de la sortie encore praticable, Molly devait être dehors. Ou bien ailleurs, puisque rien ne lui avait vraiment été indiqué à ce sujet.

L'heure des retrouvailles viendraient plus tard cependant alors que les blessés affluaient déjà vers la sortie. Petits groupes de victimes qui sortaient les uns à la suite des autres. Il y en eu des allés-retours, des indications données ici ou là. Du tri aussi, pour ceux dont l'état demandait plus que quelques soins près d'un comptoir. La tension de l'instant lui avait complètement fait oublier toute notion du temps, de fatigue aussi.
Combien de fois avait-elle trébuché plus la soirée avançait ? Plus la nuit se dessinait alors que le va-et-viens des victimes n'en finissait pas. A ce rythme, l'auberge réquisitionnée pour la nuit allait finir par déborder...

Ce ne fut qu'une fois au bord d'un réel épuisement que l'apprentie finie par être évacuée elle aussi, d'autres prenants la relève à son poste alors qu'elle voyait enfin le ciel au dessus de sa tête et pouvait respirer un air qui n'était pas empli de poussière à chaque mouvements.
Est-ce que c'était un soupir qu'elle lâchait alors qu'elle posait enfin ses mains sur ses genoux, se courbant en deux baguette toujours en main ? Oui. Clairement. Parce que ça avait été épuisant, parce que ce n'était pas complètement fini non plus mais que son corps ne suivait plus. Quelle heure était-il maintenant ? Tard sûrement. A voir tout ses visages éreintés, marqués par la fatigue et le stresse de l'opération.
Un soupire encore, de soulagement peut-être alors qu'une chevelure rousse se dessinait plus loin. Yara se redressa, parcouru les quelques mètres qui la séparaient de son binôme avant de la serrer dans ses bras. Au moins, elle allait bien... Si tant est qu'on pouvait être en pleine forme après un événement comme ça... Au final, ce furent elles qu'on termina par envoyer au Chaudron Baveur, afin de vérifier l'état des deux apprentis.

Le nuit, pour elles, était presque finie, ne restait qu'à retrouver les membres de leurs familles respectives. Et le stress revint s'insinuer dans son être. Elle ne les avaient pas évacués, elle ne les avaient pas vus passés devant elle. De manière presque instinctive, son regard parcouru la pièce avant de reconnaître quelques silhouettes au milieu de la petite foule. Un soupir, soulagée. Un sourire aussi, léger. Avant qu'elle n’entraîne son amie plus loin, qu'elles se posent enfin, juste un peu. Avant de pouvoir quitter les lieux.




Yara Rim Khazen
Justayne
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3740-yara-rim-khazen https://www.historia-pactum.com/t3866-yara-r-khazen-o-pas-encore-de-classe#64651 https://www.historia-pactum.com/t3867-yara-r-khazen#64653 https://www.historia-pactum.com/t3868-yara-r-khazen#64661
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Augurey
Exp : 13748
Points de vie (HP) : 2750
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_mdxkw2zIg81ravd81
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 704
J'aime : 93
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyVen 30 Aoû - 22:06
« Lachez-moi ! Je vous dis de me lâcher ! » Lily hurle dans ce putain de bar de cas sociaux, pardon Megan, mais là, ils font chier ! « Bordel mais LACHE MOI TËTE DE CON ! »
C'était clair là ? Si il reposait les mains sur elle, elle allait lui faire bouffer son satané bandage par les trous de nez et lui enfoncer autre chose dans chaque horifice. Bordel de cul, c'est pas compliqué à comprendre pourtant non ? Quand on vous dit de pas toucher, vous touchez pas ; troufions.

« Quoi ? T'as un problème toi, mollusque de mes deux, on s'connait ? Nan, alors va chier ! » Merlin qu'ils l'emmerdaient tous profondément à vouloir qu'elle se soigne et qu'elle réponde à leurs foutues question. Hého abrutis finis, ma maman viens de finir à St-Mangouste et le reste de ma famille est toujours pas là alors fais pas chier laisse moi sortir de ce putain de bar de mes deux où j'te fais une tête au carré. Connard !
Et si c'était pas dit, c'était clairement ce que son regard disait. Le prochain qui venait lui dire de se calmer il allait se prendre une branlée. Parce que NON, elle ne se calmerait pas tant qu'elle n'obtiendrait pas ce qu'elle voulait. Et non, c'était pas trois pauvres entraves qui allaient l'empêcher de péter un plomb.

« Si tu reviens avec ton baîllon, j'te maudis sur trente génération, faites pas chier, amenez-moi à ma mère ! »

BORDEL DE MERDE ! Ils allaient cédés oui, sinon c'était elle qui allait céder. D'ailleurs, elle le faisait déjà alors qu'elle se mettait à pleurer. Le corps de sa mère, étendu sur le sol et ces mages rouge... Et... Et quand elle avait cru que c'était finis, qu'elle s'était accrochée à elle comme à une bouée dans cette salle circulaire, ils étaient venus les séparés.  Et ça, ça passait pas. NON. Elle ne voulait pas. Elle, elle voulait s'assurer que sa mère allait bien et vérifier que personne d'autre de sa famille ne se trouvait dans le même état et dans ce fichu hôpital.

« Ou est mon père ?! Vous avez dit qu'il arrivait ! OU IL EST ?! » Réponds face de fion. C'est absolument pas le moment de prendre ton temps. Et si on lui redemandait de garder le silence, qu'importe de qui il s'agissait, elle allait le bouffer. Note pour plus tard, quand Lily est énervée, une harpie fait moins de dégats. Alors là, ils allaient pas tous la faire chier avec leurs petites morales de merde et leurs bons conseils. Sa demande était simple, ils avait intérêt à céder !

« REPONDS ! »

L'auror ou le trou de balles en face d'elle garda le silence avant de regarder le sol. Bon sang de...

« Par les couilles de Merlin mais REPONDS BORDEL ! » Entre les larmes et les hurlements aussi furieux qu'il étaient plaintifs, Lily n'allait pas tarder à complètement péter un boulon. Heureusement pour eux, malheureusement pour elle, elle s'était vu confisquée sa baguette.
Enfin, l'autre troufion répondait rien et regardait le sol... Encore... Putain de bordel de cul à chiottes ! Ca voulait dire quoi sa non réponse. Enfin... Non... Elle la comprenait sa non réponse, y'avait qu'à regarder son air défait... Défait ?
Il y a une vrille qui passe par là, un cerveau qui se retrouve submerger avant qu'un arrêt sur image se produise.

« Et mes frères ? Et ma sœur ? Ils y sont aussi ? »

Aussi. La-bas ? Sainte Mangouste ? Dites, toute ma famille est là-bas, tous K.O ? Ils vont bien hein ? Ils vont s'en remettre. Dites, ils vont s'en remettre n'est-ce pas ?
La fureur, la folie, la tristesse, la peur, la chute d'un empire qui se fait devant ses yeux. Elle est toute seule ici... Toute seule. Albus est là ? James ? Quelqu'un ? Parce qu'il commence à faire sacrément noir ici.

« Vous allez pas me laisser ici, hein ? »

Malgré l'entrave a son poignet, Lily entoure son torse de ses bras tout en repliant les jambes. Ils allaient pas l'abandonner hein ? Ils allaient tous bien et c'était juste une blague. Oui, c'était ça. James allait arriver et venir la chercher. Albus devait lire au chaud à la maison et Paige était avec lui. Tout le monde allait bien, hein ?


« Twins are more than friends.

They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 292
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 4189
J'aime : 5
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 1:55
James S. Potter
01.01.2024 | Chaudron Baveur
Âge : 19 ans
Année/Métier : adulte
Groupe : Pudding
Baguette : //
Patronus : //
Épouventard : //
Niveau : 50/100 (maximum 50)
Health Point : 2500/2500
Grand Frère Potter

  Nouvel an au Ministère • Épilogue
feat. @Lily L. Potter & les autres

Courir, vite. Sortir de ce maudit ministère de mes deux avec le padre dans les bras et le directeur de Beauxbâtons pas très loin. Une foule compacte, des médicomage. Et des nouvelles qui font pâlir un peu plus James Sirius Potter. Le père Potter embarquer à Sainte Mangouste, leurs mères qui y est déjà à en croire le rapport qu’on lui fait. Sa petite sœur ? Son frère ? Déjà là bas. Et Lily ? La voix claque, inquiète, sévère. Elle gronde. Au chaudron baveur… Courir vite.

Il entre dans le pub qu’il balaie du regard. Elle n’est pas dur à trouver, la petite Harpie. Un soupire de soulagement qui s’échappe de ses lèvres. Et là ? Il court encore ? Ou il marche simplement ? Quand il avale la distance qui le sépare de sa petite sœur. Qu’il pousse les autres trous du cul, les autres, eux qui ne sont pas Potter. Qu’il l’enveloppe de ses bras et lâche encore un soupire pour faire bonne mesure. Il la sert un peu plus fort, pour la porter ? Ou parce que le soulagement qu’il ressent, là maintenant, tout de suite, pèse aussi lourd que le poids de son corps sur le corps frêle de l’adolescente ?

- Viens. On nous attend à Sainte Mangouste. Albus et Paige y sont déjà.

Il ne la lâche pas, plus. Plus d’une semelle quand son bras encadre ses épaules, qu’il y pose sa veste de costume quand bien même elle sentirait le brûlé et plus seulement son after-shave. Un regard bien senti pour ceux qui voudrais les empêcher de sortir, de se barrer, se tiré d’ici. Parce que là ce qu’il faut, ce dont ils ont besoin, c’est d’être entre eux, en famille. Au chevet de leurs parents. Car même si tout va bien, rien ne va. Et dans les moments comme ça, ne reste qu’eux, la famille, le sang. La fratrie. Alors il prend sa sœur, ses clics, ses claques et se tire. Transplane dès qu’il à passer le pied dehors pour se retrouver devant cette fausse devanture de magasin de mode datant de la fin des années quatre-vingt. Déboulant dans l’hôpital et fendant les étages sans jamais le lâché d’une semelle pour finalement la retrouver, leur famille.


Revenir en haut Aller en bas
Molly II WeasleyHistoria PactumMolly II Weasley
Runespoor
Exp : 8727
Points de vie (HP) : 1900
Baguette : 25.93cm, bois de Saule Pleureur et écaille d'Occamy
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tenor
Célébrité : Kat McNamara
Parchemins : 552
J'aime : 59
Date d'inscription : 29/04/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 2:58
Nouvel an au ministère ; épilogue.
feat. Saison 1, Épisode 1

En ce temps-là les cieux passeront avec fracas,
et les éléments, embrasés,
seront dissous, et la terre,
avec les œuvres qui sont en elle,
sera entièrement brûlée.»
«la détresse sera plus terrible
que toutes celles qu’on a connues
depuis le commencement
du monde jusqu’à maintenant …
Aussitôt après la détresse de ces jours-là,
le soleil s’obscurcira,
la lune ne donnera plus sa clarté,
les étoiles tomberont du ciel
et les puissances des cieux seront ébranlées.


"L'apocalypse c'est de croire que l'on peut sauver le monde, sans changer le monde."

• • •

Le travail, juste le travail. C’était tout ce qui avait fait tenir Molly le long de cette nuit d’horreur. L’apocalypse avait frapper le ministère de la magie ce soir. Des corps inanimés, mutilés. Des blessée, grave ou moins graves. Des visages, tant de visage. Des interrogatoires aussi. Des navettes du ministère au Chaudron Baveur et inversement. Et à chaque groupe de rescapée l’espoir de voir le visage de sa sœur, de son père. Celui de sa mère et même de sa belle-mère. De ses cousins, de ses cousines. De ses oncles et de ses tantes. C’est qu’ils étaient nombreux les Weasley. Et si habituellement c’était l’objet de raillerie, ce soir Molly ne pouvais s’empêcher de se dire que statistiquement, vue leurs nombre, c’était d’autant plus de chance de faire partie des victimes.

Soulagement que de voir l’oncle Ron et la tante Gabrielle, leurs filles saintes et sauf même si cette dernière aurait besoin d’une bonne bouteille de poussos. Mais ce n’était rien comparer à ce moment où, contre toute attente et malgré le trop sérieux avec lequel elle prenait son travail, elle avait serré dans ses bras sa sœur. Elle en avait pleuré aussi, de voir son père tout sale mais entier. Et sa mère, sa mère qui n’aurait pas dû être là mais qui était venue quand même. Les Weasley, ça poussait vite et en plus c’était résistant apparemment. Et même si la rouquine ne les avait pas tous vue, retrouver, elle tentait de rester positive alors que les minutes s’étirais en heure. Qu’un gala d’une soirée c’était transformer en une nuit sur le pied de guerre. Où était Yara ? Ou était Matthew ? Car pour eux aussi, elle s’inquiétais plus que de raison.

Ce n’est qu’au bout de la nuit, au petit matin qu’enfin on la laissa prendre du repos et rejoindre le pub des Londubat. Epuisée, elle c’était accroupit contre un mur, les mains encadrant son visage, baguette toujours a la main quand une masse aux formes généreuse et à la chevelure brune lui avait fondu dessus. Une étreinte forte pour un binôme qui n’appréciait pas, même maintenant à l’aube de leurs relations, d’être séparé. Et une larme de soulagement qui roule. Ou bien c’est la fatigue, le stress. Tout à la fois.

Les doigts de Molly ce vissent à ceux de Yara pour ne plus la lâcher alors qu’elles font un tour d’horizon. Ils sont là, ils vont bien. Maintenant, elles ont besoin de calme et elles s’éloignent du tumulte pour mieux se retrouver dans un silence, dans quelques échanges, des questions aussi sûrement. Un verre ou deux, des regards dans le vide et une compréhension silencieuse. Si bien que Molly finira par passer la nuit dans la chambre d’hôtel de son amie quand elles quitteront les lieux. Peut-être aurait-elle dû être avec sa famille plutôt ? Mais elle aura choisi, pour une fois, une autre résolution, celle qui l’aura rassurée.
ecrire CRIMSON DAY




BRATTY RED HEAD
friendship comes when the silence between two people is comfortable

(c)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3475-molly-ii-weasley#55711 https://www.historia-pactum.com/t3477-molly-ii-weasley-o-pas-encore-de-classe#55721 https://www.historia-pactum.com/t3476-molly-ii-weasley#55719 https://www.historia-pactum.com/t3730-molly-ii-weasley-o-fee-nom#58661 https://www.historia-pactum.com/t3480-molly-ii-weasley-o-written-in-the-stars#55732
Emily SkeeterHistoria PactumEmily Skeeter
Hippogriffe
Exp : 20108
Points de vie (HP) : 3650
Baguette : 25cm, bois de Bouleau et plume d'Abraxan
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_nyszm8lie41ureq8go1_250
Âge IRL : 28
Célébrité : Britt Robertson
Parchemins : 863
J'aime : 67
Date d'inscription : 24/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 14:01
Nouvel an au ministère • Épilogue.
Emily & Co'.
mardi 2 janvier 2024 • chaudron baveur • feat. l'épisode 1 de la saison 1
Sortir du ministère… Essayer de faire de tris, de comprendre. C’était difficile, d’alliée toutes les pièces du puzzle. Ses dernières heures étaient floues. Emily avait la tête complètement embrumée. Et à vrais dire, elle ne savait plus très bien comment elle était arrivée là, dehors. A ce faire examinée par un médicomage qui se pinçais les lèvres. Des bleus, des contusions et un saignement causer par un… un… vampire ? L’adolescente déglutis avec difficulté. Son regard vide fixe un point imaginaire alors qu’elle ne bouge plus, ou presque. Sa corp simplement soulevée par une respiration lente. On lui demande de suivre un infirmier, elle n’est pas vraiment capable de dire non, ou même oui. Elle suit simplement. En ce relevant avec la lenteur d’un escargot elle se demande. Où sont ses compagnons d’infortunes ? Tous ses visages croisés ce soir ? Roxane, Lancelot et le professeur Vablatsky ? Mais aussi Lily et le professeur Ballessaim ? Ou encore Gwendolyne ? Et surtout, Tasha ? Ses parents ? Sa sœur… sa jumelle. Est-ce qu’elle va bien ? Etonnant n’est-ce pas, comme le traumatisme fait ressortir les sentiments les plus profond. Et là, tout de suite alors que son cœur s’accélère et que son regard se fait plus désespérée, que la crise de panique pointe le bout de son nez c’est bien à Sutton qu’elle pense et pour qui elle s’inquiète le plus.

On tente de la calmer, de la faire suivre alors que ses pas eux, son corps, ont décider qu’il en serait autrement. Après quelques minutes cependant, il lâche, ce petit corps frêle. La fatigue, l’émotion. Tout, trop. Seule, si seule. Inquiète, si inquiète. Et puis noir, il fait si noir. Plus rien maintenant, quand on l’emporte à Sainte Mangouste. Plus rien jusqu’à demain quand elle se réveillera. Plus rien d’autre que la peur et l’incompréhension alors que le sommeil se mêlera aux cauchemars et lui feront revivre et assimilée cette nuit. Même si demain, elle n’en aura que peu de souvenirs. Demain… ou tout à l’heure. Car aujourd’hui ne ce n’est jamais fini et demain arrivera quand même, même si à un moment, on c’est demander si ce serait le cas. Même si pour certain camarade, certaines âmes, demain n’arrivera jamais.
(c) princessecapricieuse


faites que le Rêve dévore votre vie, afin que la Vie ne dévore pas votre rêve.
(c) princessecapricieuse
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3035-emily-skeeter-o-quand-on-est-victime-on-a-toujours-limpression-detre-coupable https://www.historia-pactum.com/t2826-emily-skeeter-maj-le-31-12-2018#43851 https://www.historia-pactum.com/t2825-emily-skeeter#43850 https://www.historia-pactum.com/t2848-emily-skeeter-o-demiguise-nom https://www.historia-pactum.com/t2827-emily-skeeter#43853
Melissandre VablatskyHistoria PactumMelissandre Vablatsky
la vélane meli
Exp : 35008
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 29,77cm, Tilleul argenté et cheveux de vélane
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_n9tek58qwq1qbskx5o3_250
Âge IRL : 28
Célébrité : Natalie Dormer
Parchemins : 1498
J'aime : 74
Date d'inscription : 15/01/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 16:24
Nouvel an au ministère • épiloguefeat. saison 1, épisode 1Mardi 02 janvier 2024 ▬ Une nuit qui prenait fin alors que Melissandre était escorté vers la sortie avec les trois élèves qui l’avaient accompagné dans ses aventures. Une main sur l’épaule d’Emily, l’autre sur celle de Roxane pour ce faire rassurante pendant tout le trajet jusqu’à enfin atteindre l’extérieur. L’air, frais qui entrais dans ses poumons et avait le goût du soulagement. Avant que la séparation n’opère, que le petit groupe soit séparer. La vélane refusant catégoriquement de se laisser approcher tant qu’elle n’avait pas des nouvelles d’autres, Ramsés par exemple qui avait été avec elle en première partie de cataclysme. Ses élèves bien sur qu’elle avait vue dans les couloirs. Mais aussi et surtout Teddy… Aleksandra et Iris. Ce n’est que quand Hailey débarqua pour prendre le relais qu’elle accepta de se faire examinée par son amie et collègue avant de rejoindre le bar. Et de commander aux couple Londubat une vodka sur glace -non en fait, laissez donc la bouteille- elle acquiesça a la demande de la petite Eagle avant de la voir partir avec ceux qui devaient être ses grands-parents. Le regard vide, elle sursautait à chaque fois que la cloche de la porte teintait, tournant la tête avec espoir. Buvant aussi cet alcool. Et finalement, le soulagement. La libération. Elles étaient là, toutes les trois. D’abord Aleksandra et Teddy, qui s’assirent en silence avec leur sœur ainée pour se voir servir de la liqueur dans un silence religieux. Puis Iris, un peu plus tard. De la chance, elles avaient eu de la chance. Et pour l’instant il faudrait accusée le coup. Rester ici, continuer à attendre que le cerveau se remette en marche. Puis rentrée à la maison et essayer de donner un sens aux évènements de cette nuit…
:copyright: 2981 12289 0


❝ Qui cueille une rose la sent, qui cueille une épine la ressent ❞
professeur de potion à Poudlard • directrice de la maison Serpentard • Dotée du 3è œil • demi-vélane • ancienne élève de Durmstrang • Bulgare • à toujours un accent très prononcé × BY LIZZOU
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3032-melissandre-vablatsky-o-si-l-amour-est-aveugle-la-haine-est-voyante https://www.historia-pactum.com/t2811-melissandre-vablatsky-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2788-melissandre-vablatsky https://www.historia-pactum.com/t2847-melissandre-vablatsky-o-augurey-nom https://www.historia-pactum.com/t1360-melissandre-vablatsky-5-3-pris
Etienne A. L. BallessaimHistoria PactumEtienne A. L. Ballessaim
Dragon
Exp : 22010
Points de vie (HP) : 4350
Baguette : 35cm, bois de chêne et plume de Phoenix
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 1564027179-rpwtf-irienne
Âge IRL : 28
Célébrité : Chris Hemsworth
Parchemins : 1047
J'aime : 101
Date d'inscription : 21/11/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 16:40
Nouvel an au ministère, épilogue.feat. Saison 1, épisode 1Mardi 2 janvier 2024 ▬ Sortir enfin de ce maudit ministère anglais. Ne pas vouloir lâcher la jeune Potter du regard, parce que passer une soirée à combattre dans les entrailles du monde, ça crée un certain sentiment d’attachement. Ça lui avait aussi permis de ne pas totalement péter les plombs en pensant à Audrey, seule dans ses maudits couloirs. Mais on ne lui permit pas, de rester avec l’adolescente. Il en avait complètement oublié sa chevalière d’ailleurs. Ce qu’il n’oubliait pas cependant, c’était cette colère montante qui menaçais de lui faire perdre son sang-froid. Elle bouillonnait alors qu’on le forçait à suivre un chemin qu’il ne voulait pas prendre. Elle s’amplifiais quand des infirmier et auror venais le déranger, le harcelé. Elle était proche de l’explosion quand il entendait les voix, des voix, une voix celle de Lily qui s’égosille, d’autres qui pleure, d’autre qui raconte. Elle se calma, un peu, quand il la vit entré. Il se leva, poussa celui qui était devant lui, ceux qui étaient entre eux pour la prendre dans ses bras. Elle sentait le brûlé. Ses cheveux n’avaient jamais été dans un tel désordre. Et sa tenue vestimentaire était aussi malmenée que la sienne. Mais elle était là, en vie.

- Ne vous occupez pas de moi. Occupez-vous d’elle.

Gronda-t-il quand on vint les rasseoir. Elle, sa sœur, elle. Lui il allait bien, ou il irait bien. Lui il voulait juste lui tenir la main et mettre fin à cette vaste plaisanterie. Rentrer, à l’hôtel, au château. Ici, ailleurs, loin, juste rentré. Panser les plaies physiques ou nom. Donner un sens à ce qui venait de se jouer ce soir. S’assurer que Ramsés et sa famille aussi, allait bien. Que Coqueline était sorti. Un mince sourire, à peine visible, quand il aperçoit Melissandre au bar. Mais ce n’était pas encore assez, trop, ça avait été trop. C’est sans doute pour ça que quand une main s’approcha pour lui prodiguer des soins, il la bloqua avec force entourant un poignet inconnu de ses doigts avec force -trop de force- pour lever les yeux et jeté un regard bien noir qu’on ne connaissait pas à ses iris azurées.
:copyright: 2981 12289 0



Golden Boy.
code par Summer's Desire pour Epicode

•••
Award été 2019:
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2640-etienne-a-l-ballessaim https://www.historia-pactum.com/t2803-etienne-a-l-ballessaim-o-pas-encore-de-classe https://www.historia-pactum.com/t2779-etienne-a-l-ballessaim https://www.historia-pactum.com/t2851-etienne-a-l-ballessaim-o-occamy-nom https://www.historia-pactum.com/t2642-etienne-a-l-ballessaim
Hailey A. DanielsHistoria PactumHailey A. Daniels
Augurey
Exp : 8973
Points de vie (HP) : 1950
Baguette : 28cm, bois de lierre et crin de licorne. C'est une baguette élégante, souple et fine.
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 1ekget
Âge IRL : 28
Célébrité : Nina Dobrev
Parchemins : 779
J'aime : 38
Date d'inscription : 13/06/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 19:27





Nouvel an au ministère, épilogue.

dialogue en #A8263D • 02 Janvier 2024

Si on devait décrire l’état d’Hailey Daniels au moment où elle avait été séparer de sa nièce, au moment où elle était sortie du ministère pour rejoindre la surface plus rapidement que la plupart des victimes de l’attentat, on aurait facilement pu dire qu’elle était tomber dans l’hystérie la plus totale. Le petit bout de femme ne payait pas de mine et pourtant ils étaient deux à la retenir alors qu’elle hurlait et ce débattais, voulant se jeter à nouveau dans les décombres. Chercher Loukia, trouver Loukia. C’était là littéralement la seule chose qui comptait. Au diable la mobilisation des ressources, les autres et leurs plaies. Les autres ce n’étaient pas sa nièce et le premier qui viendrais la faire chier, elle le mordrait -fort, très fort- !

La médicomage avait fini par ce libéré de l’entrave des deux infirmiers pour ce rué vers l’ascenseur de service. Arrêter net par une silhouette fine au traits venue d’orient qui d’un simple geste du bras l’avait immobilisée. Kaneko, son apprentie. Un regard noir, comme si celui-ci avait le moindre pouvoir de persuasion sur la Nippone. Et puis l’arrivée d’Irina, son homologue de Beauxbâtons. Les mots d’Irina qui lui firent revenir à la raison. Suffisamment du moins pour qu’Hailey perdent ses forces, cesse de luter et l’enfile cette blouse blanche. Ils voulaient qu’elle travaille, alors elle travaillerait. Avec acharnement et jusqu’à l’épuisement. Ou jusqu’à ce que Loukia fasse son apparition.

Et c’est ce qui c’était passer quand on l’avait fait rejoindre le chaudron baveur. Partage des tâches entre Irina d’un côté, elle de l’autre. Les deux aboyant des ordres et organisant les sauvetages. La tête dans le boulot, ce noyé dans le boulot. Et à chaque fois que la sonnette du pub retentissait, un battement de cœur, un espoir puis une déception. Jusqu’à cette dernière sonnette. Celle qui lui fis apercevoir Loukia. Un arrêt sur image. Elle avait l’air d’aller bien, elle parlait, poursuivais puis cherchais. Qui ? Sa tante ? Sa tante qui avait délégué le malade dont elle s’occupais, libéré Kaneko de ses obligations d’un simple signe de tête avant de se ruer sur la petite Poufsouffle et la prendre dans ses bras. Une larme qui roule sur sa joue pâlis par la fatigue et les nerfs. Un soupire de soulagement aussi. Parce que Hailey est humaine, Hailey est normale. Hailey est rassurée et peu surtout de nouveau respirer quand elle dépose un baisée sur le front de l’enfant, qu’elle tient par les épaules et dont elle scrute le visage après l’avoir reculé de quelques centimètres. Quelques bleus, quelques coupures. Rien de grave, rien qu’elle ne saura effacer quand elles rentreront à la maison. Mais avant, elle fera servir un chocolat chaud à sa nièce. Car elles ne peuvent pas encore partir, il reste bien trop à faire.

Et si un bref instant, Hailey en aurait presque oublier son serment de guerisseuse, l’instant est passée. Et elle ne peut pas partir, pas tant que demain sera véritablement là et que les unités de secours auront terminée de déblayer le ministère pour en extraire les victimes.
fiche crée par (c) eylika. photo de we heart it.



•••
- Harry Potter : Ce sont des médecins ?
- Ron Weasley : Des médecins ? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux ? Non, eux, ce sont des guérisseurs.
[HP5 - Chap.22]
Mini BN sur Epicode
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3828-hailey-andrea-daniels-en-cour https://www.historia-pactum.com/t3845-hailey-a-daniels-o-pas-encore-de-classe#63916 https://www.historia-pactum.com/t3844-hailey-a-daniels#63915 https://www.historia-pactum.com/t3856-hailey-a-daniels-o-murlap-nom#64421 https://www.historia-pactum.com/t3847-hailey-a-daniels-o-vas-y-prend-le-canapes-je-prend-mon-bloc-note#63922
Irina A. LupinHistoria PactumIrina A. Lupin
Runespoor
Exp : 7706
Points de vie (HP) : 1650
Baguette : Epine de monstre du fleuve blanc, 19.75 cm, bois de charme
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Giphy
Célébrité : Emilia Clarke
Parchemins : 524
J'aime : 75
Date d'inscription : 31/03/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 22:01
Soulager, panser, écouter, rassurer, soigner encore et simplement agir. Parce que si tout le monde n'en faisait qu'à sa tête. Si tout le monde se mettait à penser à lui avant de penser aux autres alors il n'y aurait plus rien. Personne pour rassurer cette fillette dont la mère ne reviendra finalement pas -résultat du dernier rapport arrivé-. Personne non plus pour donner l'ordre de transférer cette adolescente qui vient de sombrer à Sainte-Mangouste. Personne non plus pour aider ce Médicomage au bord de la syncope parce qu'il n'en peut plus.
Donner des soins, soigner les plaies, aider les cœurs. Au moins un peu, chacun faisait de son mieux même si parfois ce n'était sûrement pas assez. Faire de son mieux... Irina était épuisée. Tellement épuisée qu'au bout d'un moment, elle n'entendait même plus cette clochette qui teintait, indiquant l'infatigable entrée d'autres patients. Trop occupée qu'elle était avec ceux qu'elle avait en face d'elle, ceux qui avaient besoin d'elle. Sa priorité ? Soigner ce qui pouvait être soigner, quelque soit l'urgence et même si ça ne plaisait pas forcément. Parce qu'une bosse n'est pas forcément qu'une bosse, parfois c'est une marque qui cache autre chose ; quelque chose qui nécessite une autre oreille que la sienne. Un psychomage pour cette victime peut-être ?

Ce serait bien oui. Et Irina tourne la tête, cherche parmi les blouses blanches la silhouette d'Hailey avant de lui amener l'enfant et de repartir dans l'autre sens. De croiser d'autres regards perdus, d'entendre d'autres voix qui hurlent parfois et de se poser sur d'autres visages. La plupart qu'elle ne connaît pas mais qui sont tout aussi importants que ceux qu'elle connaît... Du moins, le pensait-elle avant de faire demi-tour. De revenir sur ses pas, les mains chargées d'un plateau d'ustensiles médicaux et sa baguette posée dessus.

« Tenez-moi ceci s'il-vous-plait ? »

Elle lui parle, a ce professeur français, ce directeur adjoint qu'elle connait sans connaître. Elle lui parle et elle ne lui laisse pas vraiment le choix avant de se tourner vers ce Médicomage dont le poignet va bientôt être fracturé.

« Ne pensez-vous pas qu'il est réducteur de refuser tout soin auprès d'une personne qui nous est chère, simplement parce qu'on pense qu'elle n'est pas dans le même état d'esprit que nous où que son âme est plus importante que la notre ? » Des mots alors qu'elle a le regard planté dans les yeux du Médicomage. Une question qu'il ne saisit peut-être pas et qui ne le est pas adressée de toute façon alors qu'elle tourne son regard vers Etienne, penche la tête, lui sourit.

« Le pensez-vous ? »

Et ses yeux se détourne alors qu'elle laisse le plateau là où il avait atterrit, qu'elle pousse doucement les mains du soigneurs qui s'occupait de la jeune femme dont les doigts sont encore enlacés à ceux du professeur.

« Je vais m'occuper d'eux. »

Eux. Parce qu'il y passera aussi. Parce que sa question qui n'attendait pas de réponse finira peut-être par lui faire lâcher le bras du Médicomage. Qu'il comprendra peut-être que refuser un soin n'est pas aidé sa sœur non plus. Ni personne en fait.
Mais déjà elle n'est plus vraiment là, trop occupée à reprendre le travail laisser en plan quelques secondes plus tôt. Trop occupée à soigner à nouveau, avec délicatesse et justesse alors qu'elle tend régulièrement les doigts vers ce plateau pour y récupérer un baume, un bandage, une baguette. Jusqu'à ce que le corps d'Audrey soit soigné. Jusqu'à ce qu'elle puisse lui sourire et se tourner vers son frère, lui qui refuse qu'on l'approche comme trop de personnes ici ce soir. Elle comprend. C'est normal.

« A vous maintenant. » Elle lui laissera le plateau dans la main, soignera ce qui est visible et peut-être ce qui l'est moins. Il vont biens, c'est déjà ça. C'est déjà mieux que rien. C'est signe que tout n'est pas partis complètement en vrille, qu'il reste de l'espoir alors que ses mains scrutent, que ses yeux observent jusqu'à ce qu'elle soit satisfaite.

« Saviez-vous que nous recevons des rapports de temps en temps ? Certains de nos amis sont déjà repartis, pour les autres je vous feraient prévenir. Attrapez-donc un de ces rapports avant d'emprunter l'un des Portoloin. Et rentrez chez vous. A moins que vous ne préfériez subir un interrogatoire en bonne et due forme ? »

Parce qu'après les soins, viennent les questions. Sauf que les patients n'en ont pas forcément besoin de ces questions. Les premiers sortis pouvaient les supporter mais les derniers, ceux pour qui l'enfer avait du se prolonger.
Elle attendra un bon moment avant qu'il se décide à partir, qu'il quitte les lieux pour se retrouver quelque part, ailleurs. Loin d'ici.
Elle exécutera aussi cette promesse en envoyant un hibou lorsque sa nuit prendra fin, que l'évacuation soit complète. Même si tous les noms qu'elle aurait voulu y noter n'y seront peut-être pas. Même si certains ne reviendrons pas...

Las. Si las. Tellement las qu'elle s'assoit sur ce qu'il reste de bandage. Tellement las qu'elle finira par se traîner jusqu'au comptoir en retirant sa blouse, pour attraper le premier verre qui vient avant de rejoindre Hailey, de trouver du réconfort chez celle qui a partagé sa nuit. De lui en donner un peu, aussi.
Jusqu'à ce que tout soit fini, qu'elle quittent enfin ce lieu maudit en compagnie de la nièce de la jeune femme. Irina passera la nuit là-bas. Parce que c'est mieux que d'être seule. Parce que la nuit est déjà finie. Ou bien juste parce qu'elle a besoin d'une amie, de boire un peu sûrement aussi, pour effacer en partie, pour se soulager aussi. Elle prendrait des nouvelles de sa famille le lendemain, même de cette branche anglaise qu'elle ne connaissait pas. Elle verrait, pour le moment corps et esprit avaient besoin d'autre chose, d'une aide pour partir, pour découvrir et se laisser emporter.


Irina Améthyste Lupin
“Il n'y a pas de grande réalisation qui n'ait été d'abord utopie.”


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3371-irina-lupin-uc-delai-jusqu-au-17-04 https://www.historia-pactum.com/t3486-irina-a-lupin-o-pas-encore-de-classe#55947 https://www.historia-pactum.com/t3485-irina-a-lupin#55946 https://www.historia-pactum.com/t3855-irina-a-lupin-o-botruc-nom#64420 https://www.historia-pactum.com/t3511-irina-amethyste-lupin#56002
Zoé A. De MievilleHistoria PactumZoé A. De Mieville
Sombral
Exp : 14057
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 19.73cm, bois de Sapin Blanc et écaille de Ndjamulji
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue Tumblr_oknuoaNPHy1u46qmpo3_400
Célébrité : Madelaine Petsch
Parchemins : 650
J'aime : 68
Date d'inscription : 02/02/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptySam 31 Aoû - 22:38
Nouvel an au ministère ; épilogue.feat. saison 1, épisode 102.01.2024 • dialogue en palevioletred
Suivre l’objectif. Suivre la cible, elle que lui veut. Voilà ma mission. Et si en cours de route, je pouvais m’amuser un peu… Juste un peu… ça avait commencer avec une blonde un peu perdue et son armoire qui l’avais mangé tout cru. Un peu aider sans doute. Ça avait continuer avec se groupe d’adolescent et un ascenseur dont les cordes lâchent malencontreusement… Quel dommage. Et puis il y avait eu elle, l’un des objectifs. Son sommeil, celui de son groupe. Pour réveillée l’autre, laisser la porte ouverte pour l’autre. Et s’engouffré encore un peu plus dans les entrailles du ministère. En se délectant du petit spectacle, parce que voir dans leurs têtes via ce sort, c’était comme au cinéma. Et pour le popcorn ? Cette âme perdue, là, ferais l’affaire. Merci pour le repas, le divertissement. Les affaires reprennent.

Par un minotaure ? Je leurs laisse, c’est intéressant à voir. Surtout quand l’autre se fait bouffer l’épaule. Ou quand elle laisse exprimée sa rage. Aura-t-elle la boite ? Non, bien sur que non. Et d’ailleurs nous non plus. Car d’autre sont arrivée, mais les employés du ministère aussi du coup. Et cette grande courge, la directrice de Poudlard. Alors on attend qu’ils évacuent les pauvres victimes et on revient à la charge. Un petit deux de cœur perd les pédales et décide même de faire de Maman Potter son quatre heures. Je l’arrête, parce que ce n’est pas l’objectif. Et parce que deux autres âmes arrivent. Là je m’éclipse, pan de ma cape virevoltant derrière moi. La boite ? Si papa la veut, papa viendra la chercher. Ce n’était pas mon travail à moi. Moi mon travail c’était l’autre.

Moi, là je m’éclipse. Je perds mon costume rouge, déchire un peu ma robe et me tartine le front d’un sang qui n’est pas le mien histoire de faire bonne figure quand je tombe dans les bras de ce pseudo héro. Celui qui me mènera à la sorti et que je coincerais dans une ruelle, oui j’ai encore faim. Et pour celui-là, je prends mon temps. Et quand j’arrive devant d’autre délégation c’est tout innocente, pauvre victime. Vous les voyez mes larmes -de crocodiles- ma peur panique ? Un oscar, je mérite un oscar.

J’entre dans le chaudron baveur, trop plein. Je me laisse touché, examinée. Voir même interroger. La parfaite petite victime. Pas besoin de classe de dramaturgie, suffit de me regarder jouer avec toutes ses petites souris. Et finir par sortir, encore en « état de choc » diront-il. Non non, je vais juste rejoindre un copain. Parce que c’était bien de jouer avec eux toute la nuit. Mais maintenant, et si on allait jouer ailleurs ? Parce que celui la de jeu, a fini par m’ennuyer. Alors quand je le croise, Kai, c’est pour mieux me jeter à son cou toute guillerette de ma victoire. Un gros patin pour célébrer, il a un gout de fer et de sang. C’est bon, c’est brutal, c’est amusant. On peut aller jouer maintenant ?
Exclamation 2981 12289 0


I like it when you take control, Even if you know that you don't. Own me, I'll let you play the role. I'll be your animal ~ Artemissia ♥
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3144-artemissia-zoe-de-mieville#47957 https://www.historia-pactum.com/t3146-zoe-a-de-mieville-maj-le-02-02-2019#47964 https://www.historia-pactum.com/t3145-zoe-a-de-mieville#47963 https://www.historia-pactum.com/t3239-zoe-a-de-mievielle-o-fereur-nom#50019 https://www.historia-pactum.com/t3147-zoe-a-de-mieville-o-distributeur-d-amour#47965
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 292
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : Nouvel an au Ministère • Épilogue 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 4189
J'aime : 5
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Nouvel an au Ministère • Épilogue Empty
MessageSujet: Re: Nouvel an au Ministère • Épilogue   Nouvel an au Ministère • Épilogue EmptyDim 1 Sep - 1:37
Épisode terminé ! chear

Merci à tous pour votre participation. exit

On ce revois très bientôt pour l'épisode final... *o*

Un conseil : préparez vous bien... sourire coin


Revenir en haut Aller en bas
 

Nouvel an au Ministère • Épilogue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Remaniement ministériel renvoyé aux calendres grecques
» Remaniement Ministériel, qui prend les décisions ?
» NOUVEL AN EN ECOSSE ♣ avec les Ecossais
» Plan d'action: ministere des Affaires Sociales et du Travail
» Haiti: Anarchy risk without more aid

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Cappuccino & Croissants :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - juin 2024]-