RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le deal à ne pas rater :
Clé licence Windows 10 professionnel 32/64 bits – Français
0.48 €
Voir le deal

Partagez
 

 Occlumencie, pallier 2 [1997]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Occlumencie, pallier 2 [1997] Empty
MessageSujet: Occlumencie, pallier 2 [1997]   Occlumencie, pallier 2 [1997] EmptyMer 29 Mai - 6:42

Occlumencie, pallier 2
RP SOLO
Son livre serré contre sa poitrine, Marinella avançait dans le couloir désert du quatrième étage. A cette heure, tout le monde était en classe, et la jeune adolescente profitait d'une heure de trou pour aller travailler à la bibliothèque. Il y avait pour quelques semaines une intervenante à Poudlard, et il se trouvait qu'elle était legilimens. Ecoutant les ragots, Mari avait sauté sur l'occasion de bosser son occlumencie et était aller demander l'aide. Ça la changerait de ses cessions avec Cecile, et ajouterais une heure à ses cours hebdomadaires.

Voilà donc qu'elle se rendait à leur rendez-vous, pas trop sure d'elle, mais prête à faire de son mieux.

Genevieve attendait devant la bibliothèque, sourire aux lèvre. Elle salua la serdaigle, et lui indiqua de la suivre. En quelques pas, elle rejoignirent une salle de classe déserte. La professeur fit installer Marinella tout en sortant sa baguette.

- C'est bien que tu m'aies demandé de t'aider. Devenir une bonne occlumens demande du travail. Je pense que tu sais comment ça se passe maintenant ? Je vais utiliser la formule magique, et tu devras combattre mon intrusion. On y va ?

Marinella avait sortit sa baguette, et la tenait d'une main tremblante, prête à se lancer dans le fatiguant exercice de défendre son esprit face aux attaques mentales. Insipirant et expirant doucement, elle faisait déjà le vide en elle quand elle entendit Genevieve prononcer le sort: legilimens !

Comme à chaque leçon, la première attaque la surprit. Elle sentit comme un vent froid s'emparer de son esprit, et eu comme l'impression de voir ses souvenirs défiler devant ses yeux. Sauf que ce n'était pas des souvenirs. C'était réel... Elle ressentait tout, tout comme ça avait été. Elle était petite ici, et jouait avec Ginger dans le jardin d'enfants du bas de la rue. Il faisait tellement chaud, et pourtant elles courraient, courraient à en perdre le souffle. Des rires. Des rires qui s'étiraient. Et maintenant elle était plus grande. Un grand sapin à moitié décoré, ses parents qui chantaient un peut faux. Dehors le ciel bleu ne semblait pas vouloir entendre que Noël approchait. Une brise fit claquer la fenêtre ouverte. Mais la fenêtre n'en était plus une. C'était une porte, la porte de la chambre du dortoir. Marinella avait 15 ans, le ventre noué et des larmes plein les yeux alors qu'elle se jetait sur son matelas pour aller étouffer ses sanglots dans son oreiller. Elle criait, criait, criait sa frustration. Le cri se transforma. Elle était nue, sous le corps d'un garçon qui ne lui appartenait pas, et elle criait encore, mais différemment. Des griffures dans son dos.

Non, elle ne doit pas voir ça !

Une bulle de vide vint se heurter au défilement des images. Doucement, Marinella reprit conscience. La vision de la pièce autour lui revint. Elle respirait difficilement, haletante, et se trouvait à quatre pattes sur le sol froid. Une main réconfortante vint se poser sur son épaule, lui faisant relever un visage rouge de honte et de larmes naissantes vers sa professeur.

- Pardon, vous n'auriez pas du voir ça... chuchota sa voix meurtrie.

Mais Genevieve lui fit un sourire réconfortant, et l'aida à se relever.

- Tout va bien, Marinella. Je ne suis pas ici pour te juger, mais pour t'aider à apprendre. Lève-toi, nous allons recommencer. C'est bien ce que tu as réussi à faire, sur la fin.

La jeune fille prit une seconde pour se calmer, et acquiesça finalement. Replongeant son regard dans celui de la brune face à elle, elle serra les mâchoires.

- Legilimens !

Cette fois, le sort frappa son esprit, et rencontra un mur. Sur le coup, Marinella eut le souffle coupé, et ne réussi à se protéger que le temps d'une seconde. Une deuxième peut-être. Et la main froide s’immisça en elle, grattant ses souvenirs, tirant sur la pellicule de sa mémoire.

Il y avait un chat, dans l'arbre au dehors. Un gros chat gris, et il venait déjà depuis quelques temps. Marinella aurait voulu le faire entrer, mais ses parents se seraient surement fâchés, alors elle ne faisait que le regarder par la fenêtre, patiente. Le temps passait lentement. Aussi lentement que ce cours d'Histoire de la Magie où elle venait d’atterrir. Le professeur Binns déroulait de sa voix monocorde les dates marquantes du soulèvement des gobelins, et rien ne semblait, dans les ronflements alentours, le perturber dans son énumération. Docile, Marinella notait tout de son écriture soignée. Et sous ses yeux, le parchemin et ce qu'elle y écrivait se transforma. Maintenant, il s'agissait d'une lettre. Une lettre d'amour, une lettre un peu osée, racontant en détails colorés ce qu'elle prévoyait de faire à un garçon. Des mots sales dans la bouche d'une enfant de quinze ans. Une honte cuisante la frappa tout d'un coup.

Pas ça, pas ça pitié !

A nouveau, la bulle de vide, et le mur, et enfin, la libération. Cette fois, elle n'était pas tombée. En recouvrant la vue, elle constata qu'une table avait volé et que Genevieve s'était décalée. Elle lui adressa une sourire encourageant.

- Je crois que tu m'as encore laissée aller trop loin. Tu n'as pas fait attention au sort que tu lançais. Mais tu t'es mieux défendue cette fois. Allez, essayons une troisième fois, et on fera une pause.

Marinella prit une profonde inspiration, essuyant d'un revers de manche les larmes gênées qui coulaient sur ses joues. Pour la troisième fois, le sortilège la toucha. Leurs yeux accrochés, les filles s'observaient en silence. Et... Rien. Rien ne se passa. Rien ne déroulait. Rien ne se jouait de sa vie passée. Mais la douleur, la pression violente sur son crâne était presque insoutenable, et sans s'en rendre compte, elle avait arrêté de respirer. L'air finissant bien entendu par lui manquer, la Serdaigle fut forcée de reprendre son souffle, et ainsi déstabilisa un peu sa concentration. Assez pour que Genevieve y voit une opportunité.

Cette fois, ce ne furent pas des pensées anciennes ou des images de son passé qui se tissèrent entre elles. Non, cette fois, la professeur pu ressentir toute la frustration de son élève de ne pas mieux réussir l'exercice. Elle fouilla ses sentiments, y trouvant la honte d'avoir dévoilé ses vilains petits secrets, son histoire avec Dean. Sa douleur de lutter, sa fatigue grandissante. Et puis la voix de Marinella pensant : comme c'est étrange ce que permet la légilimencie...

Toujours dans sa tête, Mari entendit la voix de la professeure remplaçante lui répondre que c'était un art aussi subtil que l'occlumencie. Et finalement, alors que la rousse ouvrait de grands yeux étonnés, Genevieve sortit de la tête de son élève.

- Très bien, faisons une pause maintenant, tu as bien travaillé. Va donc te passer de l'eau sur le visage, et on reprend d'ici dix minutes.

Marinella s'éloigna vers l'évier qui se trouvait vers le fond de la classe, pendant que la brune relevait la table qui avait valdinguer précédemment.
© FRIMELDA

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Occlumencie, pallier 2 [1997] Empty
MessageSujet: Re: Occlumencie, pallier 2 [1997]   Occlumencie, pallier 2 [1997] EmptyMer 29 Mai - 6:42
Premier essai.
Revenir en haut Aller en bas
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 4072
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Occlumencie, pallier 2 [1997] Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6705
J'aime : 47
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Occlumencie, pallier 2 [1997] Empty
MessageSujet: Re: Occlumencie, pallier 2 [1997]   Occlumencie, pallier 2 [1997] EmptyMer 29 Mai - 6:42
Le membre 'Marinella Butterbott' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Occlumencie, pallier 2 [1997] Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Occlumencie, pallier 2 [1997] Empty
MessageSujet: Re: Occlumencie, pallier 2 [1997]   Occlumencie, pallier 2 [1997] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Occlumencie, pallier 2 [1997]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-