RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -41%
T-shirt Pokemon 25eme anniversaire Pikachu à ...
Voir le deal
9.99 €

Partagez
 

 Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau-Tonnerre
Exp : 37506
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Familier : Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III] Goule_10
Âge IRL : 24
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4854
J'aime : 89
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III] Empty
MessageSujet: Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III]   Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III] EmptyMer 29 Mai - 16:54


Cette foi à l'auberge fait partie des racines de la providence dans l'homme. Croire à un gîte, c'est croire en Dieu. ▬ L'Homme qui rit, de Victor Hugo

Lundi 15 janvier 2024, magasin d'arts martiaux de Cornelongue-en-Glace, Bulgarie, en fin de journée

Après mon entrevue avec le professeur de domestication des créatures de Durmstrang, je m'en étais retourné à la boutique d'arts martiaux. Je fus assez reconnaissant à mon vieux collègue de ne pas me poser de questions en me voyant revenir, au vu de ma mine sombre.
Le magasin fermé, cloîtré dans l'arrière-boutique et autour d'un verre de Whisky Pur Feu - je crois qu'il serait judicieux que j'arrête de compter le nombre de verres de cet alcool que j'ai pu ingurgité depuis le début de l'après-midi -, plutôt que de m'attaquer à faire la caisse et les comptes de la journée - cela pouvait bien attendre le lendemain matin où je pourrais sans autre le faire avant l'ouverture -, je reportais à Kiril les paroles de l'ancien enseignant de Kalina au sujet de l’œuf. A l'idée du tintamarre de casseroles et de hard rock pendant une quinzaine, il eut un ossement de sourcils, me signifiant qu'il était aussi perplexe que moi à l'idée de devoir subir cette horreur... "Rassure-moi, Asy: cette goule, c'est pas juste un caprice de gosse de riche, hein?" "Je serai tenté de te dire que oui, mais non...!

Mardi 156 janvier 2024, magasin d'arts martiaux de Cornelongue-en-Glace, Bulgarie, en tout début de matinée, l'aube n'ai même pas encore levé

Malgré nos réticentes mutuelles, Kiril et moi nous retrouvâmes tôt dans la matinée du lendemain. Il faisait encore nuit noire et, comme toujours à cette période de l'année en Bulgarie et dans les autres pays de l'Est, il faisait encore un froid mordant. Lorsque l'on était assez fou pour sortir bien avant que l'aube ne pointe son nez, c'était rarement sans une coupe suffisamment chaude - à moins d'être suicidaire et de vouloir finir gelé en deux deux - et était encore plus rare de ne pas voir un nuage de fumée sortir de sa bouche comme si l'on fumait - la faute à la douce chaleur contenue derrière ses lèvres entrant en contact avec la mordante froideur de l'air extérieur.

Éclairés par la lueur froide et nue des bougies et des lampes à huile, Kiril et moi commençâmes à insonoriser la boutique à coups de sortilèges, histoire de ne pas attirer plus tôt qu'il ne le fallait l'attention des badauds du village: la goule le serait déjà suffisamment d'elle-même une fois née sans avoir à en rajouter une couche supplémentaire maintenant qu'elle n'était pas encore officiellement là, bien en vie, faite de chaire et de sang. J'aurais pu la faire éclore chez moi, mais comme j'étais plus souvent à la boutique qu'ailleurs, au point d'en dormir certaines fois, autant faire le nécessaire pour l'éclosion sur mon lieu de travail directement...

Nuit du lundi 29 au mardi 30 janvier 2024, magasin d'arts martiaux de Cornelongue-en-Glace, Bulgarie, un peu avant minuit

Deux semaines infernales! Deux semaines à devoir supporter, trois fois par jour, matin, midi et soir, du hard rock tellement fort à vous en faire saigner les oreilles et des casseroles tapées entre elles au point de vous en faire exploser les tympans! Trois semaines à devenir fous! Et Dieu seul sait lequel de Kiril ou de moi a le plus difficilement supporté ce grand capharnaüm au point d'être à deux doigts de demander un internement à vie à l'unité psychiatrique de l'hôpital sorcier de Sofia pour cause de folie et de démence incurables! Trois semaines! Trois semaines et, si tout se passait bien, la goule allait éclore cette nuit et finit le tintamarre à vous donner des maux de tête, des saignements de nez et des acouphènes! Si tout se passait bien, évidemment! Et j'étais suffisamment bien placé pour savoir que, dans ce grand merdier qu'est cette chienne de vie, rien - ou, tout du moins, peu de choses - ne se passait réellement bien!

J'avais dit à Kiril, après la fermeture, que rien ne l'empêchait de rester, s'il souhaitait occuper sa soirée et sa nuit autrement. C'était moi qui avait insisté pour garder l’œuf, de toute façon! "Partir et faire autre chose de ma soirée... Hi! Il en a de bonnes, le jeune avec sa tête blonde! Y a pas à dire, vous autres, les blonds, vous êtes vraiment des cons finis, quand vous vous y mettez! J'ai passé quinze jours à m'arracher les cheveux avec cette musique de sauvage, tout ça pour ne pas pouvoir profiter du spectacle qu'offre l’éclosion d'une goule!? T'en a d'autres, des réflexions dans ce jour-là, Monsieur Koenig!?" Avait-il aboyé, à mi-chemin entre la mort cérébrale et l'envie de me foutre un coup de poignard dans le cœur. Je savais d'avance que ça ne valait pas la peine d'essayer de discuter et le vieil homme resta donc là, au magasin, avec moi.

Alors que minuit approchait, l’œuf posé au milieu de la table de l'arrière-boutique, Kiril penché dessus, nous retenions tous les deux notre souffle, alors que, toujours sous le couvert des sorts s'insonorisation, du hard rock à fond, j'avais recommencé avec mon activité détestée des derniers jours: taper sur des casseroles. Il sonnait minuit lorsqu'un premier craquement non perceptible à cause du bruit se fit entendre. "Ah!" Fit Kiril en se penchant d'avantage sur la table, comme s'il allait bouffé l’œuf après en avoir fait une omelette. Et finalement, après des minutes qui semblèrent des heures, la coquille se brisa intégralement. Des bouts d’œuf éparpillés partout sur la table et le sol, le bébé goule apparu. Je cessais donc de taper sur le casserole et allait éteindre la radio pour enfin faire taire le hard rock avec l'espoir de ne plus jamais avoir à en écouter de ma vie!
Je m'approchais de la table pour observer la goule. C'était un bébé, donc pas forcément très grande. Elle nous regardait, Kiril et moi, avec des grands yeux terrorisés et semblait grelotter: était-ce à cause de la peur ou parce qu'elle avait froid? De plus, elle semblait mouillé! J'attrapais ma cape et l'entourais dedans.
   
 
▬ Hé bin, ma p'tite, t'as une sale tête!

Ne puis-je m'empêcher de lui faire remarquer, sans pouvoir réussir à m'empêcher de la regarder. Avions-nous, Alexey et moi, été aussi ridiculement petits et moches, le jour de notre naissance? Je savais que nos jeunes frères et sœur avaient été, un temps, tous fripés, mais avaient-ils été aussi moches? Bon, il fallait dire que les Koenig, même avec du sang arabe dans les veines, n'avaient pas de parenté avec les goules, donc ce n'était certes pas comparable... Dans tous les cas, il me faudrait désormais m'occuper de cette créature miniature!


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
 

Non, mais... Attendez... Oui, mais... Ecoutez-moi, nom de Dieu, qu'est-ce que vous voulez que je fasse d'un œuf?[Quête familier] [Partie III]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une bière, une clope...deux flingues [PV. mizuki] [ce n'est pas du hentaï mais âme sensible s'abstenir!]
» Quelle est cette étrange sensation ?... |Pv Vivaldi [Hentaï]
» [UploadHero] On a retrouvé la 7ème compagnie [DVDRiP]
» [UploadHero] Marius [DVDRiP]
» [UploadHero] Vous n'aurez pas l'Alsace et la Lorraine [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-