RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Rp aléatoire - Kaneko et Asen Anneau10
Partagez
 

 Rp aléatoire - Kaneko et Asen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dumblibouh-mateurHistoria PactumDumblibouh-mateur
Maitre du jeu
Exp : 238
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : multi-baguette
Célébrité : Multiface
Parchemins : 131
J'aime : 5
Date d'inscription : 26/04/2019

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptySam 8 Juin - 11:20




Un coup parti dans la neige



Contexte :
@Kaneko Masaaki tu es à la recherche de quelque chose ou plutot de quelqu'un. Ton cousin Eiji avait signalé qu'il serait au village de Cornelongue sur glace aujourd'hui et qu'il t'y attendrait pour évoquer un sujet important.
Seulement à force d'attendre tu en as marre et tu commences à tourner en rond dans le froid. La neige tombe, c'est l'hiver, tu es énervée car tu ne vois toujours pas le nippon arriver.
Jusqu'à ce qu'un bruit de pas vienne à tes oreilles. Un homme se tient non loin de toi. Certaine qu'il s'agit de ton cousin tu lui donnes un coup - poing, genoux, ce que tu veux - pour lui montrer que t'as attendu longuement et que t'aimes pas ça. Malheureusement pour toi, c'était pas Eiji mais @Asen Koenig qui était là, qui se prit le coup. Lui qui, depuis sa boutique te voyait tourner en rond et voulait te demander si t'avais besoin d'aide.

Bon rp à vous deux








Revenir en haut Aller en bas
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Dragon
Exp : 20468
Points de vie (HP) : 3750
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Rp aléatoire - Kaneko et Asen Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Âge IRL : 28
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1019
J'aime : 80
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Re: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptySam 8 Juin - 15:22

Masaaki
Kaneko

Koenig
Asen

Un coup parti dans la neige.
Kaneko Masaaki avait beau être féminine dans son choix de vêtement, plus par tradition que par envie d’ailleurs, elle ne ce n’était jamais considéré comme une femme et n’en était jamais devenue une. Croyant qu’elle ne pourrait de toute façon jamais porter d’enfant, juste châtiment pour avoir causer la mort de celle qui l’avait porté, c’était un sujet qui n’avait jamais été évoquer au sein du clan. Que ce soit par tabou, ou simplement parce que jamais il ne viendrait à l’idée de l’actuel chef de l’île d’aborder de tel sujet - soyons réaliste vous voyez Eiji demander a sa chère et tendre cousine son cycle menstruel ? – la demoiselle avait porter le secret. Finalement ça lui allait très bien comme ça, elle n’avait pas à se soucier d’enfanter si son corps n’en était tout simplement pas capable.

C’était sans compter cette journée d’hiver deux-mille-vingt-quatre. Sept mois seulement après qu’elle ait mis les pieds en occident et déjà le pays ne lui causais que du tort. Kaneko avait une sainte horreur de l’occident et des occidentaux. Et pour cause, forcément que le moment où elle deviendrait une femme, elle qui n’en voulait pas, serait le moment où elle poserait le pied sur ses terres. Coïncidence ou pas, peu importais. Que les entrainements soient à l’origine de l’aménorrhée ou pas n’avait pas d’importance. Tous ce que la jeune femme décidait de gravée dans son esprit embué par les hormones de la floraison était les faits : l’occident avait causer ce revirement corporel.

Forcément que ce fus cette journée qu’Eiji choisi pour la convoquer, en prime, dans un endroit lugubre très loin de l’Angleterre ou pourtant ils résidaient tous les deux. Bouillonnant, la jeune femme d’habitude si calme, toujours pondéré et qui ne plaçais jamais un mot plus haut que l’autre tournait pourtant comme un tigre en cage dans ce bout d’enclos qu’on appelait ruelles. Il était en retard, elle avait mal au ventre, elle était fatiguée et elle ne comprenait pas les changements qui s’opérais actuellement sur son corps. La seule chose que désirais la Nippone à ce moment précis était quelque chose qu’elle avait toujours fui : une journée alité avec une bouillote d’eau chaude. Il faut savoir que la brunette, malade, blessée ou même hors d’état d’opéré ne remettais jamais en question son honneur ou ses responsabilités. C’était dire à quel point la situation l’agaçais.

C’est d’ailleurs probablement ce qui causa le dérapage, le premier depuis bien longtemps. Perché dans un arbre dénudée de toutes ses feuilles qui avait du tomber pour la saison froide, la demoiselle balançais ses jambes d’impatience. Quand elle vit finalement une silhouette ce profilé à l’horizon, sa vision embuée par le gel et la frustration ne fis pas son travail. Croyant dur comme fer à l’arrivée de son cousin, elle bondit dans le dos de celui-ci pour assainir un coup proche du tibia et ainsi provoquer une perte d’équilibre résultant par un genoux à terre. Elle s’attendais à moitié à ce qu’il pare son coup, mais n’en fis rien. Et le temps qu’elle se remette dans une position convenable, le mal était fait et elle ce rendais compte que la cible qu’elle avait atteint n’avais ni de long cheveux ébène, ni même les traits commun à leurs clans.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau Tonnerre
Exp : 17032
Points de vie (HP) : 2600
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 22
Célébrité : Mark Siebert
Parchemins : 1957
J'aime : 26
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Re: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptyVen 12 Juil - 23:17


Qui crie à la naissance, en mourant comprend pourquoi. ▬ Proverbe bulgare

De la neige. Beaucoup de neige. Enfin, beaucoup pour qui n'en a pas l'habitude. Les toits des divers commerces et des maisonnées avaient revêtu les manteau blanc. C'est à peine si l'on voyait les cheminées crachoter leurs nuages de fumée habituels. Quand à voir l'Institut Durmstrang, très loin, là-haut, au bout de la route principale, n'en parlons pas. Si l'on pouvait encore prétendre voir les devantures des autres commerçants se découper, en fasse, masses sombres se ressemblant toutes sur l'autre versant de la rue, l'école magique, c'était impossible, très difficile, tout du moins, même si, après presque vingt ans qu'elle faisait partie de mon paysage, je pouvais la deviner et m'y rendre les yeux fermer. Les flocons tombaient drus, par rangs serrés, inlassablement, sans avoir l'air de vouloir faire de pause. Et avec les flocons venait, comme chaque année, le froid! Et, pas plus que l'avaient fait le froid et la neige, s'invitait également à la fête, sans invitation d'aucune sorte, la glace et les glaçons. Ceux-ci s'accrochaient sous les toits, devant les fenêtres, tel les stalactites immuables et immémoriaux, au fin fond des grottes.

Avec ce temps, bien qu'il fut un temps normal d'un hiver à Cornelongue-en-Glace et commun à toute la Bulgarie et une bonne partie - pour ne pas dire l'intégralité - des pays d'Europe de l'Est, le client étai rare. Ce qui était assez compréhensible, en soi, car même en étant habitué, l'on préférait toujours rester au chaud, dans sa demeure, un bon thé chaud à la main, devant un bon feu de cheminée, dans le salon. Ou, à l'image de Kiril, mon vieux collègue, et de moi-même, assis derrière le comptoir de notre boutique d'arts martiaux sur nos éternels hauts tabourets, un verre de vin chaud posé en face de nous. Au milieu des diverses armes exposées contre les murs, sur les étagères ou dans les vitrines, nous regardions le temps passé dans un silence qui nous convenait aussi bien à l'un qu'à l'autre. De temps en temps, l'un de nous faisait une réflexion, émettait une onomatopée, mais, dans l'ensemble, ce silence ne nous était pas pesant. Il était appréciable, agréable, relaxant, même. L'un de ces silences qui en disait beaucoup, était parlant, même si aucune parole n'était dite, comme si brisé ce silence était sacrilège, comme si tout allait se briser, alentours, si le moindre petit mot, la moindre petite onomatopée, était prononcé, même de façon aussi involontaire, inattendue et furtive qu'un éternuement soudain ou le battement d'ailes d'un papillon. "C'est bizarre, quand même, cette silhouette, au bout de la rue, qui semble attendre on ne sait quoi!" Finit par lâcher Kiril, dans un bruit de verre qui se brise sur le sol. C'était une façon très métaphorique d'imager la chose, aucun verre n'ayant réellement été se briser sur le sol en bois de l'armurerie. Mais vous avez déjà entendu le bruit d'un verre ou d'un miroir qui se casse? Et bien, un silence aussi loin que celui que nous venions d'avoir ainsi rompu, brisé, profané, faisait exactement le même bruit, pour peu que cela fut possible. Surtout que c'était pour une silhouette encapuchonnée, un peu plus loin, derrière la vitre, dans la rue, dans la neige et le froid, qui ne semblait pas outre mesure s'intéresser à la boutique d'arts martiaux et donnait l'impression d'attendre seul Dieu sait quoi. Depuis combien de temps était-elle là, cette silhouette, figée là, au loin, telle une statue ou une vieille gargouille veillant jalousement sur sa cathédrale Moldue plusieurs fois centenaires? Suffisamment longtemps, en tout cas, pour que la gargouille veillant sur la boutique d'arts martiaux depuis des décennies - à défaut d'un monument religieux quelconque - assise sur le tabouret, à côté de moi, décide de relever sa présence.
sans avoir besoin de consulter mon collègue, je me laissais glisser en bas de mon tabouret, allais chercher ma cape, dans l'arrière-boutique, et, emmitouflé dedans, je sortais de l'armurerie. Traversant la route, je ne compris pas tout de suite ce qui m'était arrivé alors que, arrivé à la hauteur de la silhouette, je me retrouvais un genou à terre, une douleur aiguë et fulgurante dans le tibia.
   
 
▬ Чертовски сука! Putain, la garce!

Marmonnais-je entre ,es dents dans la première langue qui me vint à l'esprit: le russe. Le russe, cette langue héritée de l'ex-URSS et que la Biélorussie, pays de mon paternel, avait gardé comme l'une de ses langues officielles, au même titre que le biélorusse, lors de l'indépendance du pays. Mais, peu importe la langue - russe, biélorusse, bulgare, arabe ou anglais -, le qualificatif de garce n'est pas forcément des plus appropriés à employer. Enfin... on ne traitait clairement pas une personne de garce devant elle, dans ma famille, bien que les langues se déliaient vite, dans le cocon familial de Minsk. Et sur moi, elles devaient bien se délier, depuis la décennie qui c'était écoulée, mais là n'était pas le sujet car bien séance ou pas bien séance, la personne qui me faisait face l'avait bien mérité, son nom d'oiseau.
   
 
▬ On peut dire que vous avez de drôle de façon de saluer les gens, vous!

Lui fis-je remarquer, du tac au tac, en me levant. Faire preuve de tact, moi? Sans mon éternel sarcasme? Je ne connaissais pas, moi. Je ne savais pas et n'avais jamais su ce que c'était que de ne pas ruer dans les brancards de ceux qui, d'emblée, m'emmerdaient alors que, pour une trop rare fois, pris d'une rare envie de sympathie, j'allais pour m'inquiéter pour autrui. Et par autrui, j'entendais par là toute personne autre que les quelques rares qui avaient réussi à briser la carapace au milieu de laquelle je mettais entouré, depuis tout gamin. Mettre des gants et faire dans la dentelle, comme diraient certainement ces deux proverbes Moldus...
Le regard rivé sur la silhouette - je devinais, sous la capuche, une peau mâte et deux fentes pour les yeux, signe caractéristique qu'elle devait provenir des mêmes contrées lointaines qu'Aku et Orihime, mon oncle et ma belle-sœur -, je pliais deux ou trois fois le genou, rabattant ma jambe derrière moi, pour constater que si aucuns de mes os ne s'étaient brisés sous l'impact du coup, je risquais fortement de me retrouver avec un sacré hématome, d'ici les prochaines heures...


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Dragon
Exp : 20468
Points de vie (HP) : 3750
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Rp aléatoire - Kaneko et Asen Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Âge IRL : 28
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1019
J'aime : 80
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Re: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptyMer 31 Juil - 7:24

Masaaki
Kaneko

Koenig
Asen

Un coup parti dans la neige.
Kaneko n’était pas femme à perdre son sang-froid. Pas du moins depuis que l’âge avait avancée et qu’elle était passer d’enfant à… autre chose. De sa cousinade, autant dire qu’elle était sans doute le Ninja doté du plus de retenue. Bien sûr, on pouvait facilement qualifier son cousin Eiji de « coincé », il n’était pas rare d’ailleurs que les occidentaux l’imaginent avec un manche un balai profondément enfouis dans le… Pourtant, si Kaneko et lui était très semblables sur bien des points, elle méritait bien la palme de la sagesse. Il faut dire que son degré d’intérêt pour l’espèce humaine en dehors de son clan, de sa famille approchais le néant. Une apparence bien trop douce pour une femme au cœur de glace. Un cœur mort, un cœur d’assassin. C’est sans doute pour cette raison que la situation présente était assez exceptionnelle. Oh bien sûr, il lui était arrivée, enfant de lancer quelques roches sur la tête de son frère ou de son cousin, notamment quand ceux si voulait l’écarté de leurs plans. Mais se temps là était bel et bien révolu. Enfin, visiblement pas tant que ça. Puisque le quiproquo qui venais d’avoir lieu était aussi probable que… de la neige sur Mars dirons-nous.

L’homme avait marmonné dans une langue étrangère que la japonaise n’avais pas compris. Plaçant ses deux mains devant sa bouche, un air bien trop innocent si l’on devait le comparer au sang qu’elle avait sur les mains, prenant une moue qui, elle aussi, était assez rare sur ce visage angélique. Relâchant ses mains pour les laisser pendre le long de son corps, la jeune femme pencha la tête de côté avant de s’incliné légèrement comme il était de coutume par chez elle.

- 後悔しています – kôkaïshitéimass

Dit-elle alors pour présenter ses excuses, avant de se redresser pour joindre ses mains dans son dos. Un regard sur l’homme, un autre sur la rue où nulle part elle ne voyait son cousin. Un soupire, aucune autre attention pour la pauvre victime et la voilà qui déjà s’en va d’un pas aussi léger que rapide vers un magasin un peu plus loin, un magasin d’art martiaux qui doit être la raison de son rendez-vous avec Eiji. Elle pénètre l’enseigne et fait teinter une sonnette, sentant la présence de la victime encore dans son dos. Sourcils froncés, elle se demande s’il ne la suit pas. Attentive, elle entre et jette un coup d’œil derrière elle à travers le verre d’une armoire devant elle. Un plissement d’yeux, à peine perceptible alors qu’elle bifurque vers la gauche pour observer les étalages, un visage aussi neutre qu’en réalité elle est divisé entre l’alerte de voir l’homme dans son sillage et la pensée de l’absence de son cousin. Où était-il ? Ce n'était pas son genre de la faire attendre, surtout quand leurs rendez-vous concernait le clan.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 3:59, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Asen KoenigHistoria PactumAsen Koenig
Oiseau Tonnerre
Exp : 17032
Points de vie (HP) : 2600
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 22
Célébrité : Mark Siebert
Parchemins : 1957
J'aime : 26
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Re: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptyVen 6 Sep - 22:19


Qui crie à la naissance, en mourant comprend pourquoi. ▬ Proverbe bulgare

Deux mains jointes sur son torse et une petite torsion de ce dernier sur l'avant, avant d'être embelli par un mot en japonais.
Le rapport, entre le russe que j'avais moi-même employé et le japonais qui était sorti d'entre les lèvres de cette jeune fille aux manières presque trop délicates après le coup qu'elle venait de me balancer, me rendant à la limite d'être un cul-de-jatte? Mise à part le fait qu'à l'Est de l'Oural et du Caucase, la Russie se trouvait être à un peu plus de septante-quatre pour cent sur le territoire asiatique, à l'image du Japon qui l'était intégralement? Aucun! Strictement aucun! Ça promettait...! Mais, sur le principe, que nous ne nous comprenions pas et que nous n'étions pas foutus de s'accorder sur une langue commune à employer tous les deux pour pouvoir mieux communiquer comme deux adultes étant censés être civilisés et dotés d'un minimum d'éducation, est-ce que c'était vraiment, réellement, franchement, une obligation? Très clairement, non! Elle était là, à tourner en rond, à attendre je ne voulais pas trop savoir quoi. Je l'avais dérangé dans son attente. J'en avais pris pour grade, ce qui était compréhensible, on n'allait pas se leurrer. J'aurais sans doute réagi comme elle, si quelqu'un que je n'attendais pas - et que je ne connaissais ni d'Eve ni d'Adam, par ailleurs - était venu se mêler d'affaires qui ne regardaient que ma petite personne et nulle autre que ma petite personne! Nous n'avions donc pas besoin de nous comprendre. Pas plus que nous n'avions besoin d'en rajouter des tonnes. Et puis, de toute façon, l'incident était clos et, comme les deux inconnus que nous étions l'un pour l'autre, nous retournerons tous les deux, comme les égoïstes que nous étions - parce que, par principe, l'être humain avait tout de façon un fond d'égoïste, bien qu'il soit plus ou moins élevé ou très bas en fonction de l'individu -, retourner à nos activités quotidiennes. C'est à dire, moi à mon magasin d'arts martiaux et elle... également dans mon magasin d'arts martiaux!

Attendez! Quoi!? Stop! On arrête tout! Elle n'était quand même pas...!? Elle n'avait tout de même pas sérieusement pris la direction du magasin d'arts martiaux du village!? Je restais là un moment, planté que j'étais sur place, un peu hébété de la voir s'y approcher de plus en plus et de finalement... y entrer! Preuve irréfutable que non, je n'avais pas rêvé! Je fis donc marche arrière pour faire dans le sens inverse le petit bout de chemin que j'avais emprunté, quelques minutes plus tôt, pour faire la distance qui avait séparé le magasin dont j'était devenu le gérant, un an plus tôt, et la jeune asiatique inconnue.

J'ouvris la porte alors qu'elle semblait contempler ce qu'il y avait dans la vitrine. Kiril n'était plus en vue. Sans doute était-il allé trafiqué je ne sais quoi dans l'arrière-boutique: refaire du vin chaud ou traficoter dans le stock, sans doute aucun. J'allais déposé ma cape sur le porte-manteau se trouvant dans la dite arrière-boutique et revenait dans la partie clients du magasin. Les pieds fermement campés dans l'encadrement de la porte séparant les deux parties de l'armurerie, je pris le temps d'observer un instant la jeune fille observer la vitrine, comme perdue dans ses pensées...
   
 
▬ Je peux vous aider, peut-être!?

Finis-je tout de même par lâcher, en anglais, cette fois.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Dragon
Exp : 20468
Points de vie (HP) : 3750
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Rp aléatoire - Kaneko et Asen Tumblr_nq20vx2kPd1sm54imo1_400
Âge IRL : 28
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1019
J'aime : 80
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Rp aléatoire - Kaneko et Asen Empty
MessageSujet: Re: Rp aléatoire - Kaneko et Asen   Rp aléatoire - Kaneko et Asen EmptyMer 11 Sep - 23:54

Masaaki
Kaneko

Koenig
Asen

Un coup parti dans la neige.
L’homme, toujours dans son sillage. Kaneko observais le bruit de ses pas. La réflexion de son ombre sur le sol et la vitrine. Semblant plonger dans la contemplation d’un objet quand en réalité elle se demandais bien ce que pouvait lui vouloir cet homme qui finalement, n’avait peut-être pas croisé sa route par hasard. Sereine cependant, elle prit une grande inspiration en l’entendant approcher avant de la relâcher dans un soupir silencieux qui se transforma en léger froncement de sourcils, subtil, presque invisible quand il reprit la parole, dans une langue qu’elle comprenait cette fois pour en usée quotidiennement à Sainte Mangouste. Ce retournant assez vite pour faire voler quelques mèches de cheveux par-dessus son épaule, la Nippone jaugea le Bulgare du regard en ce pinçant les lèvres.

- J’attend quelqu’un qui devait me rejoindre ici.

Une réponse courte, concise. Comme il en est son habitude alors que déjà son regard sombre se perd sur un point au loin, par-delà l’épaule de son interlocuteur qu’elle n’aura pas vraiment regardée. Si Eiji à été à l’école à côté, s’il à côtoyer ce village pendant sept ans pour finalement apparaître dans les journaux occidentaux par sa nomination au tournois des trois sorciers. Alors peut-être que l’homme en face d’elle le connais ? Peut-être, sûrement, probablement même. Assez cependant pour qu’elle prenne le risque de demander ? Simplement demander ?

- Eiji Kurotchkine.

Un nom prononcer rapidement, et le regard qui se tourne rapidement sur les traits de l’homme cette fois pour en observer la réaction, ou la réponse. Qu’elle soit orale ou pas.

HJ : désolé c'est court OO j'essai de rebondir sur ton lien avec le clan pour nous donner un peu de matière à la continuité, au moins que ce RP n'ait pas juste été histoire de te donner un coup XD


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
 

Rp aléatoire - Kaneko et Asen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Générateur d'univers fantastique aléatoire
» Signature Aléatoire - AIDE
» PNJ aléatoire

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Europe de l'Est :: Cornelongue-en-Glace-