RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Nouvel Echo Dot (4e génération), Enceinte connectée avec Alexa
29.99 € 59.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 6 Déc - 15:12
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Je sifflotais  joyeusement depuis le marché de Noël. La magie de Noël avait opéré ce jour là. J'étais sur mon lit dans le dortoir des poufsouffle. Pas de fenêtre pour voir l’extérieur et la neige qui devait recouvrir le parc sous une bonne couche. Et pas de Jon dans le coin ni d'autres personnes qui pourrait nuire à ma concentration du moment. Enfin presque personne.

Jon était dans ma tête. Et je ne pensais qu'à lui depuis le marché où j'avais put acheter son cadeau de Noël. Et maintenant il était bien caché entre les lattes du lit et le matelas près de ma tête. On sait jamais, le dingo serait bien capable de fouiller partout sachant que je lui ai dit que j'avais déjà trouvé. Mais pourtant, était ce vraiment une bonne idée? Maintenant que c'était fait, je me demandais certainement si c'était la chose à faire. Je soupirais alors que j'écrasais ma tête sur mon parchemin vide. Je hurlais, dans le parchemin et le matelas. Entre ça et la lettre de motivation de cinquante centimètre que je dois faire et la rendre demain à Riddleton, je sais pas trop si je pourrais la réussir seul à ce niveau là.

Non, à la place de chercher les mots pour écrire ma lettre, mon esprit était tourné entièrement vers Jon que je n'avais pas vu depuis le weekend. L'horreur en sommes et si je rend pas ma lettre, Riddleton va juste arrêter les cours! Et ça je peux pas! Je soupirais et laissa mon esprit vagabonder. Peut être quand il aura eu sa dose de Jon, il me foutra la paix...

Je pensais alors à Jon et ce foutu marché de Noël. Dire qu'à cause d'une seule boule de neige, j'ai put lui reparler. Un sourire s'étira sur mes lèvres alors que les images et les souvenirs de la journée. J'avais chanté comme un putois près de la chorale, bu un café, puis un chocolat chaud, fait la plupart de mes cadeaux. Il me manquait juste la famille. En gros, mes parents. En plus, dans quelques jours, un bal pour l'occasion! Le pied quoi! J'y allais avec Molly à cette fête et cela allait être vraiment sympa!

Je souriais et releva ma tête. Pourquoi je souriais quand je pensais à Jon moi? Je me secouais la tête et essaya de le chasser de mon esprit en passant mes mains sur mon visage. Bon, j'y arriverai pas avec cette lettre. A qui pourrais je demander? Jon évidemment! C'est le plus doué avec les mots!

C'est d'un bond que je me levais du lit et glissa mes pieds dans mes chaussures. J'attrapais un gilet noir à capuche à la moldu qui traînait sur ma valise et sortit du dortoir pour entrer dans la salle commune. Vide. Evidemment, c'était les vacances, on était l'après midi, tout le monde doit être dehors pour profiter des premières neiges. Je grognais. Il va falloir que je cherche Jon dans le château! Je repartis dans le dortoir pour attraper mon écharpe que je nouais autour de mon cou et repartis dans la salle commune. J'allais sortir quand la pote s'ouvrit.

Je reculais à temps pour éviter de me la manger en pleine face et laissa échapper un juron quand je failli tomber sur la personne qui était passé. Mon regard passa d'une branche de gui laissé à l'entrée au plafond sur Jon. Oh tiens! Moi qui le cherchait!

-Jon! Je te cherchais!

Enfin, j'allais te chercher mais ça revient au même. Je répondis certainement à sa question muette.

-J'ai besoin de ton talent de linguiste!
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 6 Déc - 15:54
Seb▲ Jon
L'amitié pour les nuls
En ce moment c’est la cohue, j’ai repris ma vie en main depuis le mois de Novembre, j’assume pleinement ma bisexualité et je pense que même la gazette va s’en donné en cœur joie à force de me voir trainé avec autant de monde. Pour moi ça devient plus naturel qu’avant, comme si mon corps accepté enfin ce que mon esprit et mon cerveau criait depuis des lustres. Certains pensent que la bisexualité n’existe pas, que c’est un bouclier pour un gay refoulé qui refuse de s’assumé et qui prend des femmes pour se rassuré et rassurer ses proches. Mais ce n’est pas mon points de vue, j’ai autant aimé faire l’amour avec Ryan qu’avec Lucinda, une belle gryffonnne qui ne manque pas de piquant sous la couette ! Donc je balaye ces préjugés et je me contente d’être pleinement moi-même et de lancé mes propos douteux qui m’amusent encore plus que mes propres farces. J’avais passé le Week –end à me disputé avec Amélia qui me reproché de pas rentré a la maison pour Noël, ce à quoi j’avais répondu fermement que je voulais passer noël avec mes amis car c’était notre dernier à Poudlard, s’en ai suivis une prise de tête avec ma mère qui ajouta que le réveillon c’était important, que mamie avait déjà acheté une grosse dinde et heureusement que Papa est intervenu car elle a failli me cramé mes oreilles…Vous l’aurez compris je suis allé chez moi ce Week end, j’ai du demandé une autorisation et je leurs ai déposé mes présents. Mon père comprenait parfaitement, et façon je devais leurs parler en tête à tête.

J’avais donc annoncer à mes parents ma bisexualité, en prenant soin qu’Amélia soit entrain de lire dans sa chambre dont la porte était orné d’une belle guirlande, ils sont resté pantois devant ma révélation, puis j’ai ajouté ce que je voulais faire une fois l’école terminé…Je crois que si elle avait pu elle m’aurait fait mangé les cookies et les tasses en porcelaines qui vont avec, je n’avais pas baissé les yeux et je pense c’est ce détail qui a fait que mon père a réagis avec un « Si cela te rend heureux, tu sais bien qu’on sera là pour toi ! N’est ce pas chérie ? » Elle avait sursauté, soupiré et hochait la tête, je ne me sentais pas soutenue encore une fois, ma mère m’en voulait encore avec elle c’était toujours comme ça, elle réglé comme du papier a musique et j’avais l’impression que ça ne cesserait jamais. J’avais pis papa a part pour lui parlé de ma futur carrière dans le quidditch si un recruteur me trouve à son gout, on a bien rit quand il m’a dit que la promotion canapé ça doit se faire aussi chez les sorciers, c’est vraiment le meilleur, puis il était fou de joie quand j’ai parlé de la boutique de balai si je ne peux pas être joueur ! Il s’amusait même a trouvé des réductions du genre « 3 chaudrons acheté et vous aurez 20% de réductions a la boutique de balai sur vos achats ». Bref je revenais enfin à l’école le cœur plus léger.

Je pris la direction de la salle commune, descendant tranquillement d’un pas léger, toujours emmitouflé, j’ouvris la porte et failli me faire percuté de plein fouet par une masse, son odeur m’enveloppa les narines et je su qui c’était bien avant que sa voix se fasse entendre. Je suivis son regard acier vers ma droite et vit la branche de gui, puis il planta ses yeux dans les miens.

Et bien tu m’a trouvé !Lançais je avec un sourire en retirant mon écharpe.Hey on passe pas outre les traditions !Ajoutais je avec un sourire avant de lui collé un baiser sur la joue puis en lui passant devant tranquillement.

Il avait besoin de mes capacités linguistiques, j’haussais un sourcil et alla déposa mes affaires dans le dortoir avant de redescendre en chaussettes.

Il est vrai que je manie aussi bien les mots que la langue qui va avec ! Alors que puis je pour toi beau ténébreux ?Dis je en me plantant devant lui une boite de chocolat à la main
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Jeu 15 Déc - 16:56, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 6 Déc - 16:44
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Jon me souria. A moi. Un sourire s'étira sur mes lèvres. J'avais l'impression d'être un imbécile. Un imbécile heureux. Il retira son écharpe alors que ses affaires étaient avec lui. Eh bien? Il passe pas Noël avec sa famille? Je haussais un sourcil quand il me lança alors un "on échappe pas au tradition!" Quel... ah, celle là. Il venait de me plaquer un bisou sur la joue alors que le gui lui même devait certainement se foutre de ma gueule ouvertement.

Il passa devant moi et son odeur enveloppa mes sens sur le coup. Je me retournais pour le suivre du regard jusqu'à l'entrée des dortoirs et monter avec ses affaires. Je le laissais faire alors que la porte de la salle commune se ferma sur le passage. Je soufflais et me posta devant la cheminée où une guirlande était accrochée et qui faisait le tour de la cheminée. J'entendis Jon descendre les escaliers à pas feutrés. Il devait certainement être en chaussette. Je jetais l'écharpe sur le fauteuil alors qu'il me demandais  en quoi j'avais besoin de lui. Mais sa façon de demander... Le Jon d'avant n'aurais jamais fait une telle allusion. Et beau ténébreux? C'était quoi ce surnom? Je ne dit rien sur le surnom mais je m'avançais vers lui.

-Attends, je reviens! Et toi aussi tu n'échappes pas à la tradition!

Terminais je alors en fronçant les sourcils. J'avançais mon visage vers lui et lui laissa un baiser sur la joue avant de monter chercher plume encrier et parchemin. Enfin c'était ce que je voulais faire mais là dans l'immédiat, je ne comprenais clairement pas ce qui m'arrivait. J'avais la sensation d'avoir couru un marathon et franchement c'était très désagréable. Je soufflais et repris contenance en prenant ce pour quoi j'étais monté. Je descendis quatre à quatre les marches et m'affala dans le canapé, laissant de la place pour que Jon s'y affale aussi. Je lui demandais alors:

-Pourquoi tu passes pas le réveillon chez tes parents?

C''était une véritable question. Voilà que le weekend était passé et voilà qu'il était de nouveau de retour! C'était rare que Jon revienne sur l'une de ses décisions. Je posais le tout sur la table basse et passa ma main dans mes cheveux pour les jeter en arrière mais à peine je penchais la tête en avant qu'une mèche rebelle revint directement devant. Je lui expliquais alors:

-Et j'suis content pour toi si tu manie aussi bien ta langue que ton language mais j'ai vraiment besoin de toi! Je dois rendre une lettre de motivation pour être Auror à Riddleton la semaine qui viens et je trouve pas les mots. Je dois faire cinquante centimètres. Je galère déjà à les faire et voilà qu'elle me dit qu'ils demandent un mètre le jour J. Je comprends pourquoi il y a si peu de candidats!

Je le fixais de mon regard desespéré alors qu'il avait posé une boite de chocolat sur la table. J'en pris un que je déballais et le mangea d'une bouchée alors que je faisais craquer la gourmandise entre mes dents. Je fermais les yeux. Les chocolats de chez Honeydukes sont juste horriblement bon! Je le mangeais et fixa la boite alors que je répliquais en remarque plus qu'autre chose.

-J'espère qu'on aura le droit à un vrai buffet au bal plutôt que la dinde traditionnelle et la musique de Noël qui commence à me sortir par les yeux!

Je soupirais et je me mis à observer Jon . Ses traits, ses yeux, ses cheveux. Et alors que je le détaillais du regard, je me secouais la tête et repris mes esprits. Une idée germa dans mon esprit et lui affirma, presque pressant.

-Attends deux secondes, je reviens!

En réalité, je pouvais pas attendre de lui offrir son présent. Je voulais attendre après Noël mais comme il était là et que la salle commune était vide, autant en profiter. J'entrais dans le dortoir et sortit de dessous le matelas un petit coffret rectangulaire recouvert de velours noir et souris en prenant la boite délicatement. Elle contenais sa gourmette. La mienne était dans un petit sac blanc en tule. Je sortis le sac de ma table de chevet et le fourra dans ma poche. Je défis mes chaussures également et les balança près de mon lit sans vraiment m'en soucier, les yeux rivés sur la boite. Je descendis alors les escaliers et revint vers le canapé. Je m'assis et posa l'écrin face à Jon sur la table et lui expliqua alors:

-Je... euh.. Je voulais attendre la rentrée pour te le donner mais comme tu es là et qu'on est tout les deux, j'pensais que se serait plus sympa. Après si tu préfères l'ouvrir à Noël, je comprendrais.

Je détournais le regard sur mon parchemin vierge. La page blanche. Je me demandais sincèrement comment Jon réagirait à cela et je me risquais un coup d’œil en sa direction.

- Mais... Joyeux Noël à toi en tout cas.

L'écrin contenait une des gourmettes achetée et gravée sur le marché de Noël. J'espérais qu'elle lui plaise. Il n'y avait qu'un J et un S séparé du symbole de l'infini et à l'intérieur une phrase toute simple ... I will never forget... C'était peut être fleure bleue, ou peut être trop mais c'était la seule chose qui était à la hauteur de Jon en cadeau. Et maintenant, moi qui était si sur d'habitude, je me retrouvais hésitant face à Jon qui avait pris toute mon assurance...
©junne.
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 6 Déc - 17:20
Seb▲ Jon
L'amitié pour les nuls
Seb avait l’air plutôt bien, j’en étais ravi, ça me faisait du bien également de le voir comme ça, au lieu de l’entendre hurlé dans les couloirs contre tout ceux qui passent…Enfin avec tout ceux qui « me parle » pour être plus précis, mais qu’importe on s’était doucement retrouvé et même si j’avais tâtonné durant un mois entier pour revenir vers lui mais ses airs revêches et sa mâchoire serré m’avait fait reculé plus d’une fois. Comme je l’avais dit à Patience la peur de prendre une patate dans la tronche, et pourtant une simple boule de neige avait brisé la glace, c’est amusant tout de même et franchement si j’avais su je l’aurais poursuivie dans le château armé de boule de neige ! En tout cas ça m’a évité une droite et ça je ne vais pas m’en plaindre.

Il était resté planté tout du long avant de m’indiquer que j’allais y passé également et me colla un baiser sur la joue et partie au dortoir, je du étouffé un rire, sacré Seb il n’aime pas quand il n’a pas le dernier mot, jamais il n’embrassera un homme sous un gui, il l’a fait parce que c’est moi et que j’ai eu l’audace de lui flanqué un baiser sur la joue. Non mais vraiment, je secouais la tête avec amusement tandis que j’attendais appuyé sur la table qu’il redescende pour me dire en quoi je pouvais l’aidé, j’avais ouvert la boite de chocolat, et je le vis se jeté sur le divan armé d’un parchemin et d’un encrier. Je vint vers lui posa la boite sur la table alors que j’avais en bouche un chocolat il me demanda pourquoi j’étais là et non chez mes parents. J’avalais le reste de chocolats, passa ma langue sur mes dents pour pas avoir l’air d’un attardé mental en parlant.

Parce que c’est peut être mon dernier Nöel avec toi et je peux pas me permettre de le loupé !Répondis je naturellement en reprenant un chocolat enveloppé dans un papier argenté orné d’étoile bleu.

Il se recoiffait et me félicita pour ma manipulation certaines de la langue, j’eu un rictus et approvisionna ma bouche en chocolat après avoir enfin réussie a viré ce foutu papier argenté qui reste collé au chocolat…Si t’es pas une fille avec des ongles tu peux pas les mangé quoi ! Bref, je l’écoutais parlé de sa lettre de motivation pour devenir auror et fronça les sourcils.

Ta besoin de leurs dire quoi en fait ? Tu peux parlé de ton dévouement profonds pour protéger les autres, de ton besoin insoutenable de jeté des sorts sur des gens que t’aime pas, ou tout simplement que t’aime te battre que ce soit avec une baguette ou a la moldue !Répondis je en posant mon regard sur lui. Parle le leurs de qui tu es, de pourquoi tu veux faire partie de leurs groupes ! ça devrait coulé tout seul…comme ce foutu chocolat !Fis je avec une moue en passant ma langue sur ma main ou le chocolat avait doucement fondu. Ça aime pas la chaleur.

Puis je ne sais pour qu’elle raison après avoir lui aussi dévoré un chocolat, il parla du buffet de noel, je le surpris a me regardé attentivement, quoi j’ai du chocolat autour des lèvres ? Je mange vraiment comme un déguelasse de première mais pas ma faute j’ai pas pris le temps d’aller en cuisine, bah oui y’a un loup qui m’a demandé son aide.

Vu l’invitation et vu les invités de marque je doute qu’on est un buffet tout simple, ils vont sortir le grand jeu !Répondis je en haussant les épaules.

Vu le parchemin qu’on avait reçu j’en doutais pas une seconde, on aura droit a des mets raffinés et délicat et personnellement c’est pas trop mon truc, moi je me contente d’un cake salé, d’une soupe de potiron, de purée de pomme de terre, d’un bon morceau de viande avec un bon jus et de buche de noel bien sucré ! Puis soudainement il se leva et me demandé de resté là..Ou tu veux que j’aille façon ? Je lâchai un sourire et repris un chocolat, merlin je vais me faire la boîte, quand soudainement il revint, mais il était tout bizarre, qu’est ce qui se passe ? Il posa un écrin devant moi et je levais mes yeux bleu sur lui, ma bouche mâchouillant le chocolat, alors qu’un morceau resté dans mes doigts, il balbutiais, chose rare chez lui, et continua sur sa lancé, si je préfère l’ouvrir a noel, bah fallait pas me le sortir, c’est comme si je te mettais devant la boite de chocolat en te disant que tu peux les mangé que le 25 décembre ! Je léchais mes doigts rapidement pour pas salir l’écrin, je l’ouvrit avec précaution et en sortie une gourmette en argent, flanqué d’un J et d’un S avec un symbole de l’infini et une petite inscription…Mon cœur s’enveloppa d’une douce chaleur.

Seb elle est…wouah elle est superbe !Fis je avec un sourire, je me retournais vers lui et l’attrapa par la nuque pour lui faire un calin. Merde je t’ai mis du chocolat, attend !Repris je en le lâchant, je passais mes doigts contre sa joue et contre son cou pour retiré le chocolat que je porté a mes lèvres.

Puis je me levais rapidement et partie dans la chambre, un bruit énorme se fit entendre et je poussais un juron avant de redescendre rapidement presque en me cassant la gueule, je reposais mon postérieur sur le canapé et lui mis doucement entre les mains un paquet cadeaux bleu nuit, à l’intérieur se trouvé deux cadeaux, un écrin noir ou trônait une chevalière en argent frappé d’une tête de loup, et dans le second une boule à neige avec en son sein un loup et un dingo qui folâtré dans la neige parmi des sapins et quand on la secoue le loup s’assoie hurle a la lune et le dingo s’allonge près de lui. En fait je ne savais pas lequel choisir alors j’avais pris les deux et ça m’avait couté une blinde juste pour la boule a neige car le vendeur n’avait pas de dingo en stock…j’suis rare que voulez vous !

Tu l’ouvre quand tu veux, en fait y’en a un que tu pourra avoir sur toi, même si t’es prit chez les aurors !Fis je avec un sourire. Je me frottais les mains
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Jeu 15 Déc - 17:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyDim 11 Déc - 22:55
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Alors que je me jetais dans le canapé et lui posait la question de son retour inattendu, il assouvit ma curiosité malsaine par ses paroles. Un sourire heureux étira mes lèvres à cela. Un vrai sourire depuis des lustres. L'idée même de penser qu'il venait pour une autre raison ne m'effleura absolument pas l'esprit. Jon était là pour moi. Bordel. Non. Il était pour Noël. Je lui répondis alors plantant mon regard acier dans le sien océan.

-C'est cool que tu passes Noël ici alors!

J'étais vraiment heureux. East était rentrée pour les vacances, Matthew aussi et d'autres encore dans leurs famille. Personnellement je préférais passer le plus de temps à Poudlard cette année. C'était ma dernier année et je ne pouvais pas la passer ailleurs que là. Il fallait que je m'imprègne du château pour la dernière fois. Alors que je laissais mes pensées dériver, c'est mon regard qui passa de ses yeux à sa bouche où un chocolat glissa entre ses dents blanches. Je détournais le regard aussi subitement que la première fois. C'était pas la première fois que je faisais des rêves pù Jon et moi étions les acteurs principaux et franchement, cela me perturbait. Je ne comprenais pas. Et quand je comprends pas, cela me stresse et je m'énerve facilement. Je ne dormais pas beaucoup ces temps ci et le voir en face de moi ravivaient ces souvenirs.

Je lui expliquais alors pourquoi j'avais besoin de lui et lui montra le parchemin. Je remerciais Merlin pour me proposer autre chose sur laquelle me concentrer mais les paroles de Jon me firent froncer les sourcils. Me battre à la moldu? Je pensais automatiquement à Seth et l'altercation que j'ai eu avec lui peu après la deuxième sortie de Pré au Lard. Il avait mangé mon coup de poing et cela avait fini en baston. C'est Jon qui s'était interposé prenant sur le coup la défense de Seth. Je me souviens aussi que c'est lui qui m'avait trouvé sur les toits de Poudlard. Je soupirais, un élan de culpabilité venant prendre place dans mon ventre. Je n'avais pas été très glorieux ce jour là mais la colère avait été un brasier puissant. Je fixais le parchemin alors que Jon reprit me donnant des conseils et quand il parla de chocolat, c'est pour voir Jon, les doigts pleins de la sucrerie qui étaient en train de fondre. Il passa sa langue sur sa main et je ne put me défaire ce geste pourtant anodin. Merlin qu'est ce qui m'arrivais? Je me secouais la tête et essaya de reprendre le fil de la discussion. De quoi on parlait déjà?

Il dériva sur le sujet de Noël encore. Je haussais les épaules pas du tout concentré sur ses paroles mais sur le moindre de ces gestes. SEBASTIAN reprends toi! Je fermais les yeux et essaya de me concentrer. Noël. Noël. Noël. Ou Seth en tut rose. Ah oui, voilà une baffe mentale.

Je lui répondis alors après avoir gardé un silence.

-Bah tu as probablement raison pour le buffet. Pour le parchemin, j'suis d'accord mais je trouve pas la formule. Comment commencer si tu vois ce que je veux dire.

Et alors que j'étais monté quelques temps plus tôt pour lui poser son cadeau, il l'ouvrit tout de suite alors qu'il semblait bloqué devant. Merde. J'étais sur que c'était trop. J'allais lui dire le fond de ma pensée mais il me devança en me disant qu'elle était magnifique. Soulagé d'un poids, je soufflais alors que je lui souriais. Il se tourna vers moi et attrapa ma nuque de sa main pour me serrer dans ses bras. Sur le coup j'ai cru qu'il allait m'embrasser et ferma les yeux et souffla, la tête sur épaule alors que je passais une main sur son épaule pour lui rendre son étreinte. J'avais à peine remarqué que j'avais bloqué ma respiration sur le coup de son geste. Il recula dans un "merde" très délicat en me lâchant. J'en fis de même alors qu'il me disait qu'il m'avait mis du chocolat dans le cou. Je sentis alors ses doigts sur ma peau. Un contact brûlant qui me fis frissonner. Merde. Je déglutis sous ce contact encore si anodin mais qui semblait avoir un tout autre effet sur moi. Les images de mes rêves revinrent en force dans mon esprit et je dus me tourner vers le parchemin. Putain de merde. C'était quoi encore ce merdier? Je devais être malade. J'vois pas d'autre solution. A se transformer dans la forêt, je voyais que ça.

Il s'était levé et je soufflais alors en passant ma main sur mon visage quand il fut dans le dortoir. Je m'enfonçais dans le canapé et voulut prestement m'y engouffrer pour toujours. Si cela aurait été quelqu'un d'autre, la réaction aurait été simple. Si j'écoutais mon corps, je serais... Non. Impossible. Je peux pas. Et pourtant... Ca y est, j'étais parti pour un mal de crâne pas possible. J'entendis ses pas redescendre et me donna quelques baffes mentales pour revenir à la réalité du moment. Jon s'assit lourdement sur le canapé à mes côtés et posa un paquet cadeau sur mes genoux. Un papier bleu nuit. Cela me fit sourire. C'était l'une de mes couleurs préférées. Et il le savait très bien. Je déballais le papier et trouva dans le cadeau, deux plus petit. Je fronçais les sourcils et lui dit en le regardant dans les yeux.

-Deux? T'étais pas obligé. Un seul aurait suffit.

Je pris néanmoins l'un des deux et déballa l'emballage. Une boule à neige s'offrit à mes yeux et fixa l'intérieur de la boule avec suspicion. Je vis alors un loup et un dingo jouer dans la neige. Mon visage s'éclaira d'un sourire et la secoua. Le loup tourna une fois sur lui même avant de hurler à la lune et le dingo se coucher près de lui. Un sourire vint se loger sur mes lèvres alors que je la secouais une deuxième fois.

-Elle est géniale!

Je posais la boule sur la table et pris le deuxième plus petit et plat. C'était un écrin en velours noir semblable à la gourmette. Je l'ouvris et y trouva en son centre une chevalière en argent frappé d'une tête de loup. Wouah. Alors ça! Je pris la chevalière de l'écrin etla glissa à mon auriculaire. Elle se régla d'elle même. Elle était magnifique!

-Jon, merci, elle est... juste.. magnifique!

Je lui souriais de toute mes dents alors que je posais l'emballage sur la table à côté de la boule à neige sans enlever mon regard de la chevalière. Je me tournais alors vers lui, oubliant complètement mon parchemin et ma lettre.

-Merci pour tout. C'est juste.... le meilleur cadeau de tout mes Noëls réunis!

Je plantais mon regard dans le sien alors que je ne pouvais éteindre le feu qui s'était réveillé dans mon ventre à la vue de la chevalière. Mon cœur hurlait dans ma poitrine et j'avais l'impression soudaine d'avoir de nouveau couru un marathon. Cette sensation était horrible et jubilante à la fois. Un truc que je n'avais jamais connu avant. Et c'était seulement quand Jon était présent. Merde voilà que je ça recommençait. Je fixais le parchemin vierge d'un œil vide alors que tout mon corps était dirigé vers Jon. Et mon esprit avec.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyDim 11 Déc - 23:42
Seb▲ Jon
L'amitié pour les nuls
C’est cool…Juste c’est cool…La douche froide…Enfin non pas si froide que ça après tout il a le droit de juste trouvé cela cool hein, personne ne l’oblige à dansé le boogie boogie devant ma soudaine envie de fêté noël avec lui, après tout j’ai juste abandonné ma famille pour être en sa présence parce que je m’en veux comme pas possible de l’avoir délaissé durant le mois d’Octobre. Je me mordis l’intérieur de la joue pour ne rien montré et lui adressa pour toute réponse un sourire.

On put donc parlé de son parchemin, et malgré mes conseils je pu le voir tiqué sur ma pique sur le combat moldu, un léger rictus navigua sur mes lèvres, oui j’avais sous entendu ses prises de tête avec Seth et de manière très ouverte et très naturelle. Patience avait été très touché psychologiquement par leurs disputes, et j’avais du mal à encaissé les colères de Sebastian alors que « normalement » il n’avait pas à se mettre en rogne et surtout pas s’en prendre a Seth sachant que le Serpentard part au quart de tour aussi vite qu’un strutoscope entouré de mangemort. Je passais une main sous mon pull pour me gratté un peu tout en l’écoutant parlé de formulation.

Riddleton ta rien donné comme intro ? Demandais je en soufflant un peu. Je sais pas t’es censé t’adressé à qui ? Messieurs dames les aurors, messieurs dame de la commission ? Madame le Ministre ? M’sieur Potter ? Par la présente je viens candidaté dans la section de formation des aurors et bla bla bla et bla bla bla Fis je avec en faisant des moulinets avec ma main libre.

Heureusement qu’il coupa court a cette séance de remue méninge surtout pour m’offrir un cadeau, franchement c’est un des grands plaisirs de noël ça, avoir plein de cadeaux de tout le monde, j’avais donc ouvert le présent du loup noir et je fus émerveillé devant celui-ci, après une brève étreinte semi chocolaté, j’avais entrepris de lui porté également mon cadeau, enfin mes cadeaux et quand il vit les deux paquets il balança un « fallais pas » que je balayais d’un geste de la main. Bah y’a le présent spécial Maraudeurs et le présent plus…plus personnalisé, car je m’en voulais encore d’avoir agit de la sorte pour lui et j’ai pensé que cette chevalière lui ferait surement plaisir, quand il l’a glissa a son doigts, je sentis mon ventre faire un looping, je levais mes yeux sur son visage et détailla l’expression de ses yeux, il avait l’air ravie, un sourire pris possession de mes lèvres quand mes iris se mirent à détaillé son visage avec précision, non Jon c’est terminé ça, tu n’a plus a le fixé ainsi, à avoir envie de dévoré sa mâchoire de baiser, de posé ton nez contre le siens avec un léger bisou esquimau et surtout de gouté à ses lèvres, car il y’a quelques mois un simple baiser sur sa joue a fait fuir le loup de manière trop brutale et je ne supporterais pas ça une seconde fois…Il a promis…Ouais mais ce n’est pas que je n’ai pas confiance en ces promesses, j’ai juste une peur monstrueuse et c’est pour ça que j’ai tout mis en boîte…Ouais et tu lui offre une bague…Ma gorge se serra à cette pensée, non une chevalière c’est totalement différent, c’est viril une chevalière…Puis il planta ses yeux dans les miens et un sourire transperça une nouvelle fois mes lèvres.

Tu pousse un peu là quand même ! Répondis je en riant un peu.

Il détourna brutalement les yeux et les reposa sur le parchemin, ah alors c’est déjà fini les effusions ? Apparement je suis trop tactile…mon étreinte suite a son cadeau l’a laissé de marbre et ma chevalière malgré un compliment n’a rien entrainé hormis un regard soudainement fuyant. Déviant mes yeux sur le parchemin, je me mordis la lèvre et souffla. Après tout, sa carrière est surement plus importante que ce que je pense ou ce que je voudrais, notre lien n’est plus le même je le vois bien. Je pensais que j’avais passé un cap ce mois ci mais apparemment j’en attends encore trop.

Je me levais du canapé et vint plus près de la cheminé, attrapant le manche en fer pour ravivé le feu, un peu courbé, sans m’assoir vraiment mais sans être debout non plus, on aurait dit un petit vieux. Une fois ma besogne faite, je m’étirais complètement avec un bruit du genre « gniiiaaaa » puis je remontais au dortoir sans un mot, descendant avec entre mes mains un gros livre que je posais sur la table devant Sebastian.

Il est a ma mère, je lui ai « emprunté » y’a pas mal de formules de politesse dedans pour les lettres adressé au ministère, elle l’a étudié quand elle était au…au ministère, j’en avais besoin pour des futures lettres de motivations donc sert toi si tu veux ! Dis je en prenant place sur le l’accoudoir.

Voilà que je ne savais plus quoi dire ou quoi faire de mes dix doigts, devoir l’aidé me faisait foutrement chié, oui j’accepte l’idée qu’il veuille devenir auror, j’ai jamais douté de lui sur le plan professionnel, juste que…Merde je fais tout les efforts possible pour ravivé la lumière de notre amitié, les étincelles qu’on avait avant…Et j’ai l’impression que ces foutues étincelles c’est moi qui les produisait car à l’époque je l’aimais ? Cette simple pensée me rendait complètement fou de rage, une rage invisible qui me torturait de l’intérieur. Je posais ma tête en équerre sur le coin du canapé et leva ma baguette. Prononçant le sort « Avis » faisant apparaitre un oiseau qui voletais au dessus de moi gaiement. Je voulais juste oublié, je voulais juste le retrouvé, pourquoi j’y parviens pas ? Je suis pas un bon pote…j’ai pensé tout résoudre avec des cadeaux…Mais mon comportement de ces derniers mois n’est pas excusables avec des présents…J’aurais du m’en douté…La colère muette remonté doucement et je disparaitre l’oiseau avec un peu trop de violence avant de soupiré une nouvelle fois, merde Jonathan ta pris une décision alors suit là ! Tu l’a dit a Patience, plus jamais tu ne te laissera faire de la sorte. Je tournais la tête vers Sebastian et posa mes yeux sur son visage.

Y’a un truc qui va pas n’est ce pas ? Je sais que j’ai merdé en octobre, je sais bien…crois moi je m’en veux t’imagine même pas…Mais je croyais que…j’ai cru que…Putain j’ai cru qu’on était proche comme avant et là je te sens…distant ! Les propos était laché…Bravo Peterson ta tenue 3 minutes avant de foutre la merde…
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Jeu 15 Déc - 17:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyLun 12 Déc - 0:34
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Je sentais que quelque chose clochait. Il n'avait pas rétorqué et un simple sourire m'avait répondu. Je le fixais, ne comprenant pas sa réaction pour le coup. Mais je ne dit rien d'autres de peur de retomber dans ce manège d'incompréhension qui nous avait laissé deux mois sans se parler. C'était étrange cette situation. Quelque chose avait changé en moi. Quoi? Je l'ignorais. Ah si. Pardon.

Je fantasme sur Jon.

Pour changer de discussion et penser à autre chose, j'avais parlé de mon parchemin et de la lettre que je voulais faire. Il m'avait répondu avec de grand geste et un ton exaspéré. Ou du moins c'est comme ça que je le prenais. J'avais froncé les sourcils pour le coup, son ton ne me plaisant pas du tout. Je crois que je l'ai vexé. Mais quand? La seule réflexion que j'avais faite c'est quand je lui avais dit que c'était cool qu'il passe Noël avec nous. Il reprit sur un ton en faisant de grand moulinet avec ses mains. Je lui répondis, peut être un peu trop vivement.

-Si cela t'ennuie, on peut faire autre chose!

Je me mordis la joue intérieure sur le coup. Putain, tu pouvais pas la fermer? Non, il a fallu que tu l'ouvres! Bordel. Je repris sur un ton plus calme, ayant eu conscience de ma bourde.

-Excuse moi, c'est juste que cette lettre me sort par les yeux, j'suis loin d'être doué pour les mots et c'est toi qui est bon à ce jeu là mais si cela t'ennuie maintenant c'est pas grave.

Un sourire doux avait frôlé mes lèvres. Je ne voulais pas l'ennuyer ni même le vexer. Et l'heure des cadeaux étaient arrivé. Je lui avait donné le sien, il m'avait donné le mien. Et il m'avait mis dans tout mes états. Enfin, mon corps. De simple geste anodin, qui l'an dernier aurait passé outre mon cerveau. Voilà que maintenant il analysait le moindre de ses gestes, le moindre mouvement, le moindre changement de timbre dans sa voix. A croire que mon cerveau s'était branché sur le canal Jon et pas moyen de le détourner de cela.

Après l'avoir remercié je me suis rendu compte que je l'avais fait trois ou quatre fois en l'espace de quelques secondes mais la chevalière était sublime. Et la lettre m'était passé outre. Pourtant il me lança un simple "j'en fait trop."

-Bien sur que non, elle est magnifique.

Et c'était vrai. Le loup était tout un symbole pour nous. Plus pour n'importe qui d'autres. Cela a toujours été le loup et le dingo. Pas les deux loups ou le loup et le garçon. Non. C'était le Dingo et Sinistros. Et pourtant cela ne semblait pas le satisfaire. Pourquoi? Etait ce vraiment cela d'abord? Je fixais le dos de Jon. Il s'était levé et s'était légèrement recroquevillé sur lui même, épaule voûté pour raviver le feu avec le tisonnier. Je laissais mon regard dériver sur lui. De toute façon même si je le voulais pas, mes yeux ne pouvais se détacher de sa silhouette qui se gênait pas pour enregistrer chaque courbe de son corps. AH NON MAINTENANT CA SUFFIT! Je serrais le poing à l'idée que je puisse mâter ouvertement Jon. Un silence avait pris place entre nous. On s'y prenait comme deux pieds gauche apparemment pour renouer les liens.


Il partit dans les dortoirs et j'allais le retenir. Je crus sincèrement l'avoir froissé et j'étais prêt à le suivre mais non, ses pas se firent entendre de nouveau et je fus soulagé de le voir revenir. Il posa un énorme livre sur le parchemin et m'expliqua alors après que je lui ai lancé une œillade interrogatrice. Je fixais le bouquin pas sur de comprendre. Merde, j'l'avais déjà zappé ce truc là. Bordel. Je dois être fatigué pour avoir oublié un truc qui était sous mes yeux. Ah non, c'est mon cerveau qui est branché Jon.

-Merci, je le lirais plus tard.

Je n'avais plus du tout envie de parler lettre, formation, auror et tout le reste. Là je voulais Jon.

Pardon. Attendez.

On réinitialise. Je voulais Jon?

Merde.

Okay, alors c'était plus grave que je le pensais. Je fermais les yeux pour calmer tout mon corps qui s'était brusquement mis en alerte. Jon était à côté de moi. Jon à côté de moi et mon corps s'était réveillé. Merde. Pas maintenant. Je me penchais en avant pour dissimuler comme je le pouvais ce que mon cerveau me hurlait. Oui ça va j'suis au courant!

Jon pris la parole et ses propos ne m'aidèrent en rien. Et pourtant elles eurent l'effet d'une douche froide. Il pensait que c'était de sa faute? Mais sa faute de quoi? Cela avait eu le don de calmer mon cerveau et sa fête solo et je lui répondis sur le coup pour lui enlever cette idée de la tête.

-Arrêtes t'as pas à t'en vouloir pour novembre. C'est du passé et c'est moi qui ai déconné le premier. T'avais besoin de recul, tu me l'as dit au marché et je le comprends. Et non, tout va bien, c'est juste que...

Que quoi au fait? Ah oui, je bande parce que t'es à côté. Ca le fait moyen comme retrouvaille amicale. Et pourtant mon cerveau et mon imagination débordante refusa soudainement de me donner une excuse tout prête.

-Je suis fatigué ces temps ci. J'ai eu beaucoup de mal à dormir et ... Et voilà.

Et voilà. Eloquent Baker. Bravo. Belle performance.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyLun 12 Déc - 1:12
Seb▲ Jon
L'amitié pour les nuls
Si cela m’ennuie…Non…oui…un peu…C’est pas que ça m’ennuie, je veux l’aidé, juste que…bah que l’aidé sa signifie accepté de manière claire et concrète que je l’aurais pas sous la main après Poudlard, et franchement ça me fous les boules. Parce que ça sous entend que je vais le perdre et même en enfermant mes sentiments je ne peux pas me résoudre à le perdre. Si je suis pas pris par une équipe et que je me retrouve propriétaire d’un magasin de balai…Bon c’est pas terrible, mais je pourrais surement mettre au point le balai de promenade spéciale « femme mondaine », je le nommerais le « Skeeter 3000 », je du me retenir de pas rire sous ma propre connerie…Oui encore une fois je cache mes sentiments par un délire total et mon cerveau me suit comme le dernier des connards.

Non ça m’ennuie pas, juste que de but en blanc je sais pas quoi mettre si j’ai pas d’élément de base !Répondis je avec lassitude.

Je ne sais pas, c’est logique non ? Ah ouais c’est Sebastian aussi, parfois la logique ce n’est pas vraiment son sombral, mais il afficha un sourire plus doux et repris ses mots avec plus de délicatesse cette fois, enfin je crois. La lettre lui sort par les yeux, ouais tu m’étonne, connaissant la patience de Seb j’en doutais pas une seconde, puis il est du genre a rapidement monté en tension et en stress, surtout si c’est important pour lui.

Non je sais que c’est important pour toi et que ça te stresse c’est juste que…Je me gratte un peu la tête. Comme je te l’ai dit tout à l’heure, je sais pas comment parlé si j’ai pas de contexte précis !Et je rentre de chez mes parents, je leurs ai dit que j’étais bisexuel et ma mère a failli me faire bouffé le service a thé mais sinon je péte le feu !

Ouais mais non, je vais pas lui balancé ça à la figure, après tout il a ses problèmes et je dois parfois délaissé mes besoins pour les siens…Minutes, c’est ce que je fais depuis bel lurette déjà, j’arrête pas de faire passé les autres avant moi et évidemment quand parfois je pense a moi, on me le reproche, comme Niko la dernière fois, et encore j’avais des essai a faire passé ce jour là alors ouais son chat tout moche franchement…Je veux bien être gentil et passé au dessus de ses propos fort disgracieux pour une fille et son air revêche, mais parfois j’ai besoin d’être tranquille et la pauvre a pas eu de chance j’étais en pleine introspection. En tout cas je pensais que j’arriverais à enfin pensé à moi, du moins un peu plus qu’avant mais je vois que c’est pas encore automatique.

Malgré ses nombreux remerciements et son regard pétillant sous la chevalière je n’étais pas satisfait, non pas du tout, j’aurais voulu un geste, un mouvement…Mais Sebastian Baker n’est pas quelqu’un de tactile, du moins pas avec moi, et ça me fait mal, pourquoi ça me fait mal bordel…Je suis censé avoir tout enfoui alors pourquoi ça ressort comme ça ? Pourquoi j’en demande encore alors que je sais très bien que je n’aurais rien de plus qu’un sourire et qu’un regard…Ah oui je rectifie un BREF sourire et RAPIDE regard.

Comme pour montré que je m’intéressais vraiment a son « devoir » j’avais pensé au bouquin de ma mère et je lui avais lourdement posé sous le nez,  il le lira plus tard ? Je haussai un sourcil et croisa légèrement les bras, attend une minute, y’a cinq minute tu me reproche presque de pas m’intéressé a ton foutu parchemin et maintenant que je t’emmène quelque chose de concret tu le foue a plus tard ? Tu te moque de là ? Oh ! OH tu m’as pris pour quoi là ? Ce que je déteste chez moi c’est que mon cerveau est entrain de fulminé et pourtant tout mon corps montre le contraire, un calme trop présent. Et pour palier la colère normalement mon cerveau part dans un délire total et c’est pour ça que j’ai joué avec l’oiseau…Jusqu’à ce que je péte une durite complète en lui demandant ce qu’il n’allait pas. Je m’attendais a un Seb renfermé et renfrogné et à la place j’eu droit a un semi compréhensif, bien malgré moi je le fixais comme…bah comme un débile mental qui comprend un mot sur deux. Il annonça que tout va bien, il se pencha en avant, fuyant encore mon regard et parla de fatigue. Plissant les yeux, je me redressais.

Bouge !Dis je en le forçant a se décalé en le poussant avec mes fesses et mes hanches pour m’assoir a coté de lui. Donc quand t’es fatigué tu fui mon regard ?Raillais je soudainement.

Je le fixais avec une telle intensité qu’on pourrait croire que je vois à travers sa peau comme doté d’un rayons X, je posais ma tête dans mon bras gauche alors que je levais la main vers son dos et effleura ses cheveux pour descendre le long de son dos avec deux doigts comme un bohomme qui se promène.

Dis moi…ce…qui…va….pas !Dis je en ponctuant mes mots avec la cadences de mes doigts sur son dos. Tu vois bien que les secrets ça nous réussie pas, je veux bien croire que tu sois éreinté, alors…Je baissais le bras et détourna les yeux pour les posé sur la gourmette.Va te reposé dans le dortoir, si tu veux je…je plancherais sur des formulations pour ta lettre, ça m’aidera à pas pensé a des trucs pénible !Dis je en poussant un soupire.

Je sais plus sur quel pied dansé, j’essaie de venir vers lui mais j’ai l’impression de reculé a chaque fois. Et le pire c'est que plus je vais bien, plus il va mal a croire que j'aurais du resté muré dans mon silence est resté au placard si je peux dire...Jonathan Peterson ou le sorcier qui culpabilise plus vite que son ombre
© 2981 12289 0


Dernière édition par Jonathan Peterson le Jeu 15 Déc - 17:08, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyLun 12 Déc - 1:49
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Alors que je lui lançais ma phrase un peu trop vite, il reprit la parole me disant qu'il ne pouvais pas m'aider si il n'avait pas d'élément de base. Et après que je me sois excusé, il reprit sur un ton plus calme me disant qu'il comprenait. Il me connaissait par cœur. Bordel. La peur qu'il ai compris ce qui se passait dans mon cerveau me prit alors sur le fait. Et si il savait? Si il avait deviné? Non, il me l'aurait dit. Je le laissais parler et reprit sur un ton calme.

-Je dois écrire une lettre de motivation pour m'entrainer à la vraie que je devrais préparer pour les bureau des Aurors. Elle ne m'as rien dit d'autre. Cela oui, me stresse mais comme je n'ai aucune idée de quoi marquer c'est plus compliqué.


Riddleton ne me faisait aucun cadeaux. Et alors qu'il était descendu avec le livre en main et ma soudaine envie de lui, je lui affirmais que je le lirais plus tard. De toute façon dans mon état actuel, c'est d'une douche dont j'ai besoin. Pas d'un bouquin. Je lui répondis une excuse bidon qui sonna faux à mes oreilles et pourtant il sembla l'accepter. Jusqu'à ce qu'il me pousse avec ses fesses. Cela eu le don de reréveiller mon anatomie basse. Je me poussais en grognant mais la suite m'électrisa sur place. Il me fixais avec intensité et je ne pouvais détaché mon regard du sien. Ca y est, mon cerveau s'était de nouveau branché Jon. Je déglutis. Il a vu que je fuyais son regard. Merde. Toute les insultes passèrent dans mon esprit me maudissant sur quinze mille générations. Je vais me tuer. Avant la fin de la journée. Ou Jon le fera si il continue de me fixer comme ça. Ou je lui saute dessus. Autre possibilité. Inenvisageable.

Il passa ses doigts dans mes cheveux et cela eu le don de me bloquer sur place. Je réprimais un violent frisson. Bordel. Comment peut il avoir un effet aussi... grand sur moi? C'était dingue. Dingo. Ah ah. Je blague. Ou je divague. Vague. Cerveau, la ferme. Je fermais les yeux alors que tout mes sens étaient dirigés vers lui, son odeur, sa voix, ses mains. Les images de mes rêves revinrent de nouveau se placer devant mes paupières fermées et les rouvrit pour les chasser. Il parla en même temps qu'il déplaçait ses doigts, la chair de poule suivant la ligne qu'il traçait au fur et à mesure de son toucher. Heureusement que mon gilet empêchait qu'il le sente. J'aurais préféré mourir sur place sinon. Ou autre. Cerveau, la ferme, bis.

Il me demanda ce qui n'allait pas mais revint sur ses paroles en me disant que si j'étais fatigué, valait mieux que je me couche. Okay, je crois que c'est ce que je vais faire mais je bloquais sur ses mots quand ils réussirent à monter à mon cerveau et qu'il ai fonctionné pour les analyser.

-Des trucs pénibles? Quoi donc?

Je ne voulais pas lui mentir mais si Jon n'était pas bien... pourrais je seulement qualifier Jon de meilleur ami? Etait ce normal de dési... Non. De fantasmer sur son meilleur ami?

Aucune idée.

Il devrait écrire un bouquin sur ce sujet. Ça m'aiderais beaucoup là.

Il avait retiré ses doigts de mon dos et mon corps hurlait le manque de son contact. Peut être inconsciemment ou pas, je posais ma main sur son bras alors que mon regard se fit inquiet. Il avat dit pas de secret. Mais comment lui dire les miens si il cachait les siens?

Je retirais ma main aussi vite que je l'avais posée me rendant compte de ce geste inconscient. Je voulais tellement l'aider mais sa présence me foutait le cerveau à l'envers. Alors si lui a souffert de ma présence, je peux souffrir de la sienne si c'est pour l'aider. Il l'as bien fait avec moi.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyLun 12 Déc - 2:14
Seb▲ Jon
L'amitié pour les nuls
On peut dire ce qu’on veut, je suis doué pour ne pas montré ce que je ressens, et j’en ai la preuve quand Seb prend mes paroles pour acquis, oui j’accepte tes excuses bizarres et sans sens parce que je ne veux pas te perdre, je ne veux pas me disputé, je ne veux plus, je veux plus…non…je veux juste le retrouvé, je veux passé des moments avec lui comme autre fois, alors pourquoi il s’éloigne, pourquoi il me regarde pas, il ne me regarde jamais…Si il l’avait fait il aurait vu plus d’une fois que quelque chose n’allais pas à l’époque. Je me suis focalisé sur son bonheur sans pensé aux miens et voilà que je tente de pensé à moi aux détriments de ses émotions…Je ne peux pas…Sebastian est bien trop important. Il m’a bien dit que j’étais comme un jumeau pour lui, alors je ne peux pas me permettre de le délaissé.

Elle est dure l’ancienne Auror !Soufflais avec un sourire penaud. Je te suis pas utile ce soir désolé !Répondis je en grimaçant.

Non je suis foutrement pas productifs ce soir, en ta présence je me sens juste minable, comme un gamin qui a fugé et qui viens de rentré à la maison, qui a l’impression que tout n’est plus comme avant et que le moindre geste sera mal venue. Pourtant la suite devient de pire en pire, je tente en vain de rien montré mais mon cerveau hurle que je dois cracher mon venin, mon cœur rate quelques battement en pensant aux paroles de Seth et Patience et je tente le tout pour le tout. J’opte pour la carte de la franchise et je lui demande pourquoi sa fatigue le fait fuir mais je n’ai aucune réponse.

Ça me vexe encore plus, j’aime pas quand il se plonge dans le mutisme, j’ai l’impression de parlé a un mur et je ne supporte pas quand il fait ça, je serre le poing de toute manière il ne le voit même pas, mon visage se déforme quelques peut avant que je souffle discrètement pour m’apaisé personnellement, je reprends une contenance durant mon passage sur son dos et je romps le contact car il ne répond toujours pas et ça me rend triste. Je vois bien que quelque chose cloche et il veut pas m’en parler et je me rends compte que ce que je ressens il a du le ressentir quand je lui ai caché mon secret durant quelques semaines…je suis ignoble…

Encore une fois je tente de me faire pardonner en proposant mon aide pour sa lettre pendant qu’il se repose, mes yeux posé sur la gourmette autour de mon poignet, puis sa voix se fit enfin entendre, je sentis une légère pression sur mon bras et instinctivement je bascula doucement sur le côté et posa ma tête sur son épaule.

J’ai annoncé a mes parents que j’étais bisexuel…Soufflais je, la gorge serré. Mon père l’a bien pris, enfin tu le connais…en revanche…enfin elle m’a bien fait comprendre que je suis encore plus minable qu’auparavent !Raillais je en relevant la tête pour ne pas trop respiré son odeur. Enfin comme d’habitude quoi, mais au moins c’est dit et je peux asssumé sans peine !Repris je avant de levé les yeux vers ses pupilles aciers. Je suis habitué a ses réactions, t’en fais pas, j’essaie juste de pas y pensé, comme dirait Patience, je suis quelqu’un de formidable, je suis juste déçu que ma mère ne s’en rende pas compte, mais c’est pas grave j’ai mes amis et…je t’ai toi !Dis je avec un petit sourire, puis je posais une main sur son bras également. T’inquiéte pas pour moi, ça me passera, je vais passé un super noel içi…a l’école !Dis je dans un murmure avant de baissé les yeux vers l’atre tout en soupirant. ça sera mieux que de supporté son regard…murmurais je presque pour moi.

Je me frottais le nez, comme pour faire partir son odeur mais la gourmette sentait encore l’aftershave de Sebastian, ce qui n’aide pas, je soupirais doucement bizarrement j’aurais aimé que Patience soit là, je me serais levé pour me lové dans ses bras, juste pour avoir un calin…
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1220
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyJeu 5 Jan - 20:08

Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
«Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.



100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMer 11 Jan - 12:09
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
J'aurais put continuer à me cacher, à lui cacher, j'aurais put faire face si je n'aurais pas été pris de cours par Jon et ses mains dans mon dos et mes cheveux. J'aurais put y réfléchir calmement et trouver une solution. Mais apparemment le destin aime particulièrement s'acharner sur moi. Alors quand je lui sors ce que je dois faire avec ce foutu parchemin c'est comme quelqu'un qui parle de quelque chose qui l'atteint pas. Non parce que tout mon corps est occupé à ce que fait Jon et donc mon cerveau aussi. C'est véritablement dérangeant. Sa voix résonna avec force alors que pourtant il a parlé doucement. Merde.

Je hochais la tête à ses propos les confirmant. J'étais toujours penché en avant mes coudes sur mes cuisses alors que mes mains s'affairait à me servir de cale pour ma tête. J'étais soudainement fatigué et lasse.

-C'est ce que je me suis dit. Mais ce n'est pas grave, je trouverais bien une idée à un moment où à un autre. Comme d'hab, l'inspi me viendra au dernier moment.

Je lui souriais pour le rassurer et tourna mon regard acier dans sa direction. Regrettable erreur que celle ci. Je dévorais littéralement son visage du regard et me ressaisit de justesse. Seb t'es vraiment qu'un crétin t'es au courant?

Idiot.

Et quand je vis que Jon avait besoin d'aide et que je ne pus m'empêcher de poser une main sur son bras je me maudissais. Mais la suite fut pire encore. Il se pencha alors vers moi et posa sa tête sur mon épaule. Instinctivement, je passais un bras dans son dos pour que ma main vienne sur son autre bras, l'entourant ainsi du mien. Je le laissais parler alors que sa chaleur faisait revivre les images de mes rêves. Je déglutis et ferma les yeux alors qu'il finit de prendre la parole. Alors c'était ça. Sa mère. Il avait passé un bras autour de moi également et je compris qu'il avait besoin de réconfort. D'instinct ma main dériva vers sa tête et ses cheveux et comme l'on berce un enfant, je caresse doucement les cheveux de Jon pour le rassurer.

Qu'est ce que tu fait crétin? Me hurle ma raison alors que mon cerveau lui fait sa fête. Quel joyeux mélange de neurones fou! Je soupirais sur le coup et lui répondit un peu trop sèchement peut être. Jon était mon meilleur ami. Oui MEILLEUR AMI! Alors Cerveau, j'ai une requête.... Arrête de fantasmer sur lui.

-Tu sais ce que je pense de ta mère. Elle est stupide. Je continuais à le fixer et lui lança un sourire pour le rassurer. Au final, c'était lui qui avait besoin de réconfort. Pas moi. Je suis désolé qu'elle n'ai pas accepté. Mais ouais, tu vas passer un Noël loin d'elle à Poudlard. Il faudra qu'on prépare une farce pour l'occas.

Un truc que je savais sur Jon, il adorait faire les quatre cents coups mais en avait il envie ce soir? Aucune idée. Mais je me devais d'essayer de le réconforter. Je l'obervais du coin de l'oeil alors que son odeur me collait à la peau alors qu'il s'était redressé et détacher de moi. Un vide horrible. Mon corps le réclamait et j'ignorais quoi faire pour tout stopper. Bordel.
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMer 11 Jan - 14:14
L'amitié pour les nuls
Jon ♣ Seb
En ce moment tout n’était qu’incompréhension, j’avais fait un énorme travail sur moi-même, je veux pas paraitre égoïste, enfin si un peu, après tout on me reproche souvent de pensé aux autres sans jamais faire attention à moi, et maintenant que je prends mon destin en main, je me sens parfois perdu. L’éloignement qu’on à lui Seb et moi m’a fait prendre conscience que si je l’ai fait c’est pour notre amitié, pour ne pas le perdre et pourtant durant cette période je me suis retrouvé à discuté avec Seth et parfois avec Ryan, les deux vert argents ont une vision totalement différente. Ryan me pousse encore et toujours à devenir plus indépendant, d’après lui je suis encore trop dépendant de l’opinons de Sebastian contrairement à Seth qui pense que je dois rester dans cette optique d’amitié mais que je dois être plus franc et direct avec celui-ci. Du coup je suis encore un peu perdu.

De le voir comme ça dans cet état, ça me brise presque le cœur, je n’aimais pas ne pas être utile…Non Jon tu n’aime tout simplement pas le voir aussi perdu, aussi désemparé devant un morceau de parchemin…Je tente de sourire un peu quand il dit qu’il trouvera l’inspiration au dernier moment. Ça m’embête pour lui, j’ai vraiment peur qu’il se fasse moussé par Riddleton si il écrit tout aux derniers moments. Je me pince la lèvre et je soupire un peu, je dois arrêter de me focalisé sur lui, je me dis que Ryan à raison, je m’en fais trop pour Sebastian.

Pourtant sa présence me faisait du bien quand je me sens soudainement défaillir en raison de mon annonce, je n’ose même pas lui dire qu’elle ma fichu à la porte, non on serait en plein mélodrame, puis j’ai déjà craqué tout à l’heure dans les bras d’Elhenna c’est pas le moment de recommencé surtout devant Sebastian, hors de question ! Je sens ces bras qui m’encerclent et mon cœur soupire doucement, ça fait du bien. Ma boite psychique tremble violement mais je ferme les yeux et j’y remets le verrou avec douceur et précaution. Seb est mon meilleur ami, mon frère de cœur, il ne me verra nullement comme un potentiel petit ami, j’eu presque envie d’avoir un rire amer à cette pensé. Je devais faire une croix sur Seb et me concentrait sur d’autre hommes ou femmes qui serait prêt à gouté mon corps de bellâtre.

Je soutiens son regard et son sourire permet au mien de refaire surface, j’écoute ses paroles, et j’hoche doucement la tête quand il me rassure, à croire qu’aujourd’hui je n’ai fais que ça...Quoi que ça pourrait être une bonne technique de drague si je vais me faire plaindre. A médité !

C’est pas grave je…enfin le plus important c’est que je trouve celui ou celle qui me rendra heureux et tant pis pour elle si ça ne l’a satisfait pas !Fis je avec un léger sourire. Ouais des farces…Dommages que Mattie et East soit rentré chez eux pour les vacances ont aurait pu faire ça tout les quatre !Ajoutais je avec une voix nostalgique.

Parfois ça me manque qu’on ne se retrouve pas tout les quatre, je ne m’impose pas comme chef, loin de là, juste que j’ai souvent l’impression que si je vais pas tous les cherché c’est chacun sa merde…Et merlin je peux pas me dissocier en quatre et…HEY ! J’ai du polynectar ! J’ai une cape ! Un déluminateur…Merlin si je trouve pas une folie à faire avec ça je m’appelle plus Jonathan Peterson ! Je quitte soudainement ses bras et je me lève en fixant la cheminé. Mes yeux bleu fixe les flammes qui danse et mon cerveau tournent à deux cents pour cent.

Si tu devais prendre l’apparence de quelqu’un ça serait qui ?Demandais je soudainement en tournant ma tête vers lui et en plongeant mes yeux bleu dans ses yeux acier, je me retourne, m’accroupi à sa hauteur, soutenant mon corps en appuyant mes mains sur ses jambes. Mes yeux dans les siens. J’ai une petite fiole de polynectar, me demande pas comment je l’ai eu, mais je l’ai, et on va bien trouvé un truc à faire ensemble ?Demandais je avec un sourire malicieux.

Pourquoi ma boite vibre ? Ah parce que la fin de ma phrase peut être interprété autrement ? Ouais sauf que là dans ma tête y’a pas de double sens…enfin si ma tête hurle un double sens, mais ma bouche et ma faculté a nié l’évidence n’en voit pas absolument aucun
© 2981 12289 0[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 17 Jan - 23:57
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Alors que je tentais vainement de le rassurer en descendant sa mère, je me sentis défaillir. L'odeur de Jon, sa chaleur, c'est tout mon corps qui se réveilla en instant et j'eus presque envie de le repousser loin de moi pour ne plus ressentir cette attirance qui était tout sauf désirée sur l'instant. Mais Jon avait besoin de moi. Il avait été là quand c'était mon cas alors je serais là pour lui. Je continuais à le bercer écoutant ses propos. Je souriais pour le rassurer. Mais le cœur n'y était pas. Pourquoi il n'y était pas? Ah oui, rappelle toi Seth et ton coup de poing. Pourquoi au fait?

Tu es jaloux.

Je bloquais sur l'instant. Non. Je ne suis pas jaloux. Cerveau, vraiment tais toi.

-Tu trouveras celui ou celle qui te rendra heureux Jon. Je lui souriais pour le rassurer. Je n'avais que ça à faire même si le cœur n'y étais vraiment pas. Bordel Seb, ressaisis toi par la couille de Merlin! -Et puis, tu peux te servir deux fois plus en étant bi!

Voilà, une blague, c'est bien les blagues. Ca détend l'atmosphère. Il se détacha de moi après avoir dit que c'était dommage que East et Matt ne soit pas là. Effectivement. East doit en baver avec la pleine lune et Matt doit certainement bien dans sa famille. Sauf avec le professeur Blackwhole. Il n'en parle pas beaucoup mais je me doute bien que ça doit être tendu entre les deux là.

Je fus sorti de mes pensées par Jon qui me posait une question. Son regard s'était allumé d'une étincelle que je connaissais bien. Il était espiègle et avait donc une idée dans la tête. Il s'approcha de moi et s'agenouilla pour se retrouver en face de moi. Non! Non non non non! C'est mauvais. Jon, éloigne toi. Je ne put détacher mon regard du sien alors qu'il me demandais en qui je voulais prendre l'apparence. Je me mis à réfléchir à la question alors qu'il s'expliqua. La même lueur glissa dans mon regard. Du polynectar! Bien sur!

-Comme ça aucune idée. Si on prend la place d'un prof on risque fort de se faire gauler mais il y a moyen de se marrer assez facilement. T'as une idée toi, je le sens.

Je n'étais pas capable de réfléchir correctement si Jon était là quelques mètres de moi. Il y a quoi... Quarante centimètres et je pourrais goûter à ses lèvres... Je me penchais légèrement vers lui, un sourire taquin aux lèvres, le regard pétillant alors que je lui demandais presque dans la confidence.

-Il faut que se soit un truc qui alertent du monde, un scandale ou un truc du genre, histoire de voir la réaction des autres...
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMer 18 Jan - 0:35
L'amitié pour les nuls
Jon ♣ Seb
Son sourire me rassurait quelque peut, bien sur que je trouverais Seb n’était pas le seul à me dire ce genre de chose, en fait tout le monde me le disait, dans ma tête pour le coup c’était guimauve land, tout le monde y l’est beau, tout le monde y l’est gentil, bref je me sentais foutrement aimé dans ce château rien avoir avec le malaise que je pouvais ressentir en dehors. Voilà pourquoi je ne voulais vraiment pas que l’année finisse mais voilà on est en décembre, dans quelques jours on sera en janvier (pertinent je sais) et bon de Janvier a Juin, c’est assez court, avec les examens au milieu…En somme aurais je le temps de comprendre pour qui je suis fait ? Avant la fin je vais épouser Stella ça me ferait moins pété un plomb.
Je suis plutôt content de parlé farce, après tout c’est la première chose qui nous lie…et parfois la seule j’ai l’impression, je sais pas si c’est le contre coup des fêtes et des événements antérieurs mais plus le temps passe plus je me dis que Ryan a raison sur certain point…Quand il me dit que mon groupe serait vite dissous si j’étais pas là pour proposé des idées de conneries.

Et ça se vérifie rapidement, j’ai une fiole de polynectar, alors je me dis qu’on pourrait faire des merveilles avec ça, je lui demande quel apparence il aimerait prendre mais apparemment Sebastian n’a aucune idée, je baisse les yeux et les poses sur la table et me défait de ma position pour m’assoir une nouvelle fois sur le divan en soupirant.

J’aurais bien mis la pagaille chez les préfets en chefs…Mais il faudrait 4 fioles et faire ça en groupe pour que ce soit plus agréable Dis je en coupant cours au sujet.

Faire ça en tête à tête ne me disait rien, je sentais que quelque chose clochait et j’arrivais pas à définir si cela venait de moi ou de lui, puis encore une fois fallait que je trouve les idées et ma boite à idée commence a galéré. Alors j’ai envie de m’amusé, de rire un peu, juste pour décompressé et ne plus pensé aux restes et aux propos qui me ronge l’esprit.
Quand il parle de scandale j’ai un léger sourire qui flotte, t’en veux du scandale ? T’en aura dans la gazette mon gars, quand tout Poudlard va voir que je drague sans merci les deux sexes.

Niveau scandale j’ai pas besoin de Polynectar, suffit que je m’envoie Ryan dans un couloir et ça fait scandale !Lachais je avec sérieux. Et ça serait pas déplaisant, puis niveau scandale tu t’en sort pas mal non plus en te battant avec Seth !Ajoutais je toujours avec sérieux.

Oui contre toute attente je fus plus que sérieux dans mes propos, je cherche la merde ? Non, est ce qu’il va mal réagir ? J’en sais rien, mais j’ai jamais vraiment eu d’explication sur ce phénomène, je sais juste que Patience est en proie a une crise véritable et qu’elle supporte pas de voir Seb s’en prendre a Seth comme ça sans raison apparente. D’abord Skeeter, même si c’est compréhensible vu combien la vert argent peut être casse pitiponk mais Seth…Je veux dire sans le soutien de Seth je serais encore entrain de ruminé dans un coin.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1220
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5061
J'aime : 112
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMer 1 Fév - 16:02

Mise en danger du rp
Je t'en pris répond moi ?
«Mise en danger pour cause d’inactivité »

Attention ce rp n'a pas reçu de réponse depuis 15 jours , si la personne concerné ne répond pas, le sujet sera archivé d'ici une semaine.

En cas de problème ou d'absence veuillez a prévenir le STAFF dans la rubrique concerné et vos/votre partenaire de Rp par mp.



100x100

délai

15 jours pour répondre à un sujet.
100x100

Inactivité.

1 rp demander par quinzaine, ne pas laisser un sujet délaissée plus de 15 jours.
100x100

Absence

merci de signalé toute absence dans la section prévue à cet effet.

© Narja - Never-Utopia


Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyMar 7 Fév - 7:54
We could be immortals
I try to picture me without you but I can't
Je fixais Jon qui semblait perdu dans ses pensées. Je me perdit dans les miennes également alors que je l'observais. Les courbes de son visage sont douces et son corps sous ses vêtements me rappelaient sans cesse mes rêves. Je ne dormais que très peu, ayant soudainement trop peur de me trahir. J'ai l'impression d'être constamment sur mes gardes alors que je ne demandais qu'à dormir calmement mais apparemment mon cerveau ne voulait pas et semblait avec été détraqué. Bordel, c'est pas possible... Je passais mes mains sur mon visage alors que la fatigue se lisait sur mon visage certainement.

Quand Jon m'avait parlé du Polynectar, j'étais incapable de penser autre chose que Jon et je lui avouais que je n'en avais aucune idée. Il aurait aimé qu'on soit tous les quatre pour mettre la pagaille chez les préfets. Je pensais automatiquement à leurs salle de bain ... Mon regard dériva de nouveau sur le corps de Jon l'imaginant recouvert de mousse, les muscles mouillés et .... Par la couille gauche de Merlin, cerveau tais toi! Je fermais les yeux sur le coup pour chasser les images alors que je les ouvrit encore pour lui affirmer.

-On faisait des blagues sans eux avant la M Team.

Je n'étais pas jaloux de East ou Matt, ne vous méprenez pas mais avant qu'on découvre que East était un loup garou on faisait les quatre cent coups que Jon et moi. C'est la découverte du problème de poil lunaire de East qui nous avaient tous rapprochés. Et alors que je lui donnait l'idée de frapper un grand coup, un sourire que je n'aurais su définir trôna sur son visage. Je haussais un sourcil alors que j'avais la nette impression d'être une souris et lui le chat. C'était déplaisant cette situation. Et dans un autre sens assez excitant. Et voilà, ça y est, on se réveille encore! Je grogne à moitié sans m'en rendre compte peut être alors que je tente de me calmer. Mais ces propos eurent l'effet d'une douche froide très efficace.

Je le fixe, sur le coup avec colère. Oh non, pas contre lui, je m'en voulais à moi même... attends, attends, attends, on remonte en arrière... Ryan? Getthin Ryan Mc machin là? Je le fixe étonné. Je savais que Jon n'avait plus de problème avec ce côté là de sa personnalité et qu'il l'assumait mais l'entendre de sa propre bouche avait comme un effet réel et concret. Comme si je n'y avais jamais cru et que cela me tombait au coin de la gueule sans préavis. Un autre sentiment naquit en plus de la colère. Quelque chose de bien plus fort sans que je ne sache d'où cela venait. Et Seth... Barnes...

Je détournais le regard coupable. Un flot incontrôlable de sentiment bouillonna en moi sans que je ne puisse rien faire. Le désir que j'ai envers Jon, la colère soudaine contre McFlury ou je sais plus son nom et la culpabilité que j'ai ressenti envers Barnes. J'ignorais quoi dire, quoi faire alors je lui lâchais le fond de ma pensée de but en blanc.

-Je me suis déjà excusé pour Barnes. Pendant qu'on est au révélations, il est venu me voir après, dans la soirée. lâchais je comme ça sur les œufs frais. On était ami avant tout ça et je ne savais pas que t'étais avec.. Avec Getthin.

Je ne l'aimais pas c'était clair. Lui et sa gueule d'ange je m'en méfiais comme la peste. Il y a des personne comme Seth que je n'aime pas parce qu'il me rappelle moi et ce côté sombre de ma personnalité que je veux fuir à tout prix mais il y a des gens fourbe et sournois comme Horvath ou Getthin où mon instinct me dit de me mettre en garde dès que je leurs tournent le dos...
©junne.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' EmptyJeu 9 Fév - 17:09
L'amitié pour les nuls
Jon ♣ Seb
J’étais encore sous le choc, je tentais de rien montré mais quand on vient de se faire mettre à la porte avant noël, bizarrement ça laisse des séquelles mais je n’en dis pas un mot, c’est déjà bien compliqué entre nous ces derniers temps alors autant ne pas donné trop d’information d’un coup. Noel arrive bientôt et malgré notre bref échange de cadeau je sais que tout est différent. Je suis différent j’en ai bien conscience, mais c’est comme ça maintenant il faut si faire. Je peux comprendre que le changement peut paraitre brutal pour certains et pourtant je m’y prépare depuis deux bons mois alors dans un sens je leurs ai donné du répit c’est à eux de s’adapté. A eux de voir un peu ce que c’est de s’adapté aux autres car Jonathan Peterson va un peu devenir égoïste maintenant, c’est terminé le gentil jaune qui donne sa chemise, maintenant si tu veux la chemise va falloir y mettre du tiens.

Je fixe les flammes sans cillé, mon mental a beau être en ébullition a cause de tout ce qui s’est passé ces derniers temps je sais que je vais me relevé plus fort, c’est terminé, l’ancien Jon n’est quasiment plus là, je garde quand même cet ultime arme que je me suis forgée avec le temps, le mur, oui le mur psychique, celui ou les mots ne blessent pas, celui ou les propos même les virulents me font presque rire. Si seulement vous saviez ce que j’ai vécu moi aussi, alors vous aurez vite compris que ce mur j’ai été forcé de le monté pierre par pierre, tel un château. Mes défenses sont encore toute chamboulé par le boulet de canon qu’elle m’a lancé, mais j’ai fermé la grille, ma peur, ma crainte et ma douleur vont s’évapporé, j’ai juste besoin de reprendre mon point d’ancrage. Avant, ce point, cette ancre, cette lumière c’était Seb, mais depuis quelques semaines le phare à sombré et un autre a guidé le navire vers la rive.

Ta la mémoire courte, on est trois depuis la 1er année ! Du moins même si au début Matt n’osait pas nous rejoindre !Fis je en levant un sourcil.

A croire que Sebastian a la mémoire qui flanche, il a surement zappé que ma 1er rencontre avec Matthew BlackHole c’est dans un couloir en 1er année alors que j’avais réussie a lancé un sort d’invisibilité a de la cire et que j’en avait badigeonné le couloir et qu’au même instant Matt avait disposé des plumes dans un bac de colle, les deux blagues l’une dans l’autre ont envoyé le concierge dans un élan soudain de patinage artistique dans le couloir pour finir la tête la première dans le baquet de colle et de plume. De là j’avais décelé en lui un nouvel équipier. Mais il est vrai qu’à l’époque et même encore, Sebastian à des réticences envers les Serpentards, il a fallu du temps pour que le jaune accepte que le vert puisse être en 3e larrons. Pour moi la M Team existe depuis que j’ai 11 ans.

Alors que je balance le comment faire scandale je sens la colère dans son regard et je m’en étonne, à vrai dire il a tendance a vite prendre la mouche en ce moment, je le fixe et voit bien que mes propos le gonfle prodigieusement. Je souffle quand il parle de Seth, de son excuse et du fait qu’on était ami avant heu quoi ? Comment ça avant ?

Tu le sais pas ? Merlin tout Poudlard est au courant ! et on est pas ensemble, on traine et on flirte c’est tout !Fis je avec nonchalance. Je soupire bruyamment et me lève en m’étirant. D’ailleurs, je vais te laissé, faut que j’aille lui parlé !Dis je allant cherché mon blouson au cas ou le vert serrait dehors. Je donne alors une grande claque dans le dos de Sebastian. A plus tard vieux !M’exclamais je après un clin d’œil pour détalé rapidemment.

HRP : Dis moi en pv si mon message suffit pour le clôturé ou si tu préfère posté.
© 2981 12289 0
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
MessageSujet: Re: L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'   L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon' Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

L'amitié pour les nuls, Vol 1 || Jon'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Rose Ecarlate - Forum RPG hentaï [pour public averti]
» Un peu de hentaï pour un ado de 15
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï
» Une nuit avec une déesse [PV Yuko][Hentaï]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-