RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyMer 3 Juil - 13:49

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Le mois de mars avait filé à une vitesse folle, il faut dire qu’entre le statut d’interne à l’hôpital, l’accompagnement de plus en plus régulier à Poudlard où elle se rendais avec sa tutrice -ce qui ne mentons pas l’arrangeais bien avec la mission de surveillance de leurs professeurs de divination- et le travail des épais volumes qu’elle devait étudier si elle voulait devenir une bonne médicomage, Kaneko abordais de lourd cerne sur son teint de porcelaine. Avril était bien entamé, la première dizaine de jours du mois ayant filé aussi vite que ceux du mois précédent. De garde à l’hôpital cette après-midi, la Nippone laissais ses cheveux lâche volé au gré du vent tant qu’elle le pouvait, bien à l’aise dans son kimono de soie fine.

Bien que Kaneko avait réussit à négocier le port de sa tenue traditionnelle à l’hôpital grâce à sa tutrice, elle n’avait cependant pas eu cette chance avec le badge portant les armoiries du lieu et son nom et prénom par-dessus. N’aimant pas spécialement exposée ainsi son identité, la jeune femme foulait les pavés pour remonter jusqu’à Sainte Mangouste, une salade dans les mains, repensant aux tâches qui lui incombais l’après midi-même. Outre les étiquetages et quelques préparations de baume, Hailey ne lui avait pas laisser tant de travail. Elle serait donc libre de révisée un peu alors que le bureau de sa formatrice devenait sien pour la journée.

Arrivant justement dans la petite pièce, elle contourna le bureau pour aller s’installer sur le fauteuil. Les assises de chez elle lui manquait, autant que son île et ses avantages. Encore quatre ans et deux mois. Ce ne serait pas si long. Sauf si Eiji décidais préférable de continuer à fricoter avec ses maudits occidentaux. Ce qui, de plus en plus, lui faisait peur. Jamais la jeune femme ne l’aurais admis bien sûr, son cousin était aussi le chef de leurs clans. Leur honneur était en jeu et elle n’avait pas à mettre le doute sur la parole de se dernier. Mais elle n’avait pas confiance en cette alliance avec la Ollivander. Famille de traitre. Elle les avait lus, les archives. Ils s’étaient gravés dans sa mémoire et son instinct ne cessais de lui crier prudence depuis. Au moins eux ne connaissais ni son visage, ni son identité. Et encore moins son implication. Elle demeurait anonyme, une ombre qui la nuit tombée remplissait son rôle sans jamais se faire voir ni entendre.

Lâchant un soupire alors qu’elle remuait la salade dans son étui de plastique, Kaneko songeais à écrire à Iwao, elle ne le voyait que peu depuis qu’ils étaient ici. Et il lui manquait, son ainé. De même qu’elle aurait certainement bien voulu voir Eiji aussi, passer une soirée tous les trois, rien qu’eux. Chasser les papillons, s’entraîné ou simplement découvrir la dernière idée saugrenue qui passerais par la tête de son frère. Un nouveau soupire alors qu’elle reposait la gamelle pour placer une main près de son cœur, là où était caché le médaillon de son clan.

Alors qu’enfin, elle se décidais à mettre une première bouchée du maigre repas entre ses lèvres, Kaneko se raidit, entendant des bruits de pas dans le couloir. A cette heure-ci, ses collègues étaient en train de déjeuner. Du moins, pour ceux qui ne s’occupais pas de patient. Levant les yeux vers la porte alors qu’on y toquait trois fois, ce qui au moment ou elle s’ouvris, laissa une note de service s’engouffrer et voler jusqu'à elle.

Citation :
Masaaki,

Vous vous occuperez de ce patient, c’est un apprentis auror.

Aucune formule de politesse, rien, mais elle n’en avait cure. Détaillant l’homme devant elle, elle terminait de mastiquer sa boucher, déglutissant dans la plus grande des discrétions, tout en l’invitant à prendre place sur le siège devant elle. Tournant la tête l’espace d’un instant pour faire glisser la salade et les couverts de plastique dans la poubelle. Tant pis pour le repas, de toute façon elle n’avait pas si faim que ça.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 4:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyVen 5 Juil - 13:29
J’arrivais à l’hôpital de Ste Mangouste en compagnie de quelques collègues qui étaient tout comme moi en formation « Auror » et tout comme moi bien amoché. Quelle idée de faire un exercice avec une Magna Accri, une plante énorme avec de nombreuses tiges au bout acéré. Le but était de récupérer un objet au pied de cette plante. Et nous en avions bavé car nous n’avions pas eu le droit à nos baguettes. On aurait dit que l’on se battait contre Shiva, dieux hindou aux multiples bras.
Et tout ça pour quoi ? Un cactus ! Les formateurs avaient vraiment un humour particulier.

Bref, j’attendis à l’accueil que l’on m’indique mon chemin. Je dus attendre un moment car considéré comme cas non urgent. Il est clair que ma vie n’était pas en danger. Mais j’avais de nombreuses lacération sur le corps dont trois profondes entailles situées sur le bras gauche, le mollet droit et la hanche droite.
On me conseilla d’attendre dans la salle d’attente. Mais au bout d’un certain moment, je commençai à perdre patience. Je n’allais pas rester la journée ici.
J’apostrophai une personne du staff et lui fis signe du doigt de se baisser à hauteur de ma bouche afin que je puisse lui parler à l'oreille.

-Excusez moi, ce n’est pas que je souffre atrocement, mais je pense qu’il serait bon de m’envoyer me faire soigner avant qu’il y ait une belle flaque de sang à mes pieds... Et cela rassurerait certainement la petite, dis je en montrant d’un regard une petite fille sur les genoux de sa mère qui me regardait d’un air inquiet.

-Euh...oui...je vais voir ce que je peux faire.

Environ un quart d’heure plus tard, on m’appela et me dit de suivre la note de service. Enfin, cela allait vite être terminé. Je déambulai dans les couloirs, laissant quelques tâches de sang sur mon passage.
J’arrivai devant la porte et toquai. Je n’attendis pas de réponse avant d’ouvrir la porte, je voulais rentrer chez moi.

Et je m’attendais tout sauf à la vision qui s’offrit devant moi. Une asiatique en kimono d’une beauté sans nom qui termina délicatement son repas tout en m’invitant à m’asseoir.
Etais-je bien à Ste Mangouste ?
Je restai un moment interdit sur le palier puis je la saluai en me penchant légèrement en avant, par respect de ses traditions car visiblement elle tenait à ses traditions sinon elle ne porterait pas le kimono. Je finis par entrer et de refermer la porte derrière moi et allai m’installer sur le fauteuil.

-Je suis désolé d'interrompre votre repas.

Je l’avais vu jeter son assiette encore pleine. Perte d’appétit ? Ou était-ce parce qu’elle savait qu’elle ne pourrait pas manger avant un bon moment maintenant.
Parlait-elle au moins l’anglais ? Certainement puisqu’elle travaillait ici. Mais que faisait-elle ici ? Tout un tas de questions se bousculaient dans ma tête et je cherchai des indices afin de pouvoir y répondre.

-Je m’appelle Matthew Ollivander...dis je pour me présenter dans l’espoir qu’elle le ferait à son tour. Et puis elle aurait certainement besoin de mon nom pour la paperasse.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyVen 5 Juil - 14:24

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Kaneko tourne son regard en direction de l’homme alors qu’il parle pour ne rien dire. Inexpressive, insondable, son regard glisse sur l’état du vêtement qu’il porte, déchirée par endroit, tâchée de sang. Il se présente et là, son sang ne fait qu’un tour. Sa mâchoire se crispe l’espace d’une seconde, mais elle ne dit rien. Elle se lève simplement et contourne le bureau pour montrer d’un signe du bras le fauteuil médical.

- Retirez votre vêtement et installez-vous.

Une voix douce, mais dénuée d’émotion dans un anglais où l’ont perçois son accent venu du pays du soleil levant. Elle n’aime pas parler dans cette langue. Elle qui ne parle de toute façon que peu et s’exprime avec ceux qui mérite l’éclat de sa voix – son frère et son cousin – uniquement dans sa langue maternelle. Elle lui tourne le dos, préparant quelques instruments, serviette et onguent qu’elle utilisera sur le corps.

Ollivander… Un cousin ? Un frère ? Emprunte à la réflexion elle caresse du doigt la douce ironie. Il faudra qu’elle en parle à Eiji ? Où est-ce que c’est inutile ? Un détail… mais c’est souvent dans le détail qu’on trouve le plus de réponses. Il est affilié à la Gaunt d’une manière ou d’une autre. Elle se dit que le monde est bien petit, trop petit alors qu’elle se tourne pour s’approcher de l’homme.

Elle examine les blessures, passant une main sur le bras pour en effleurer les ouvertures sanglantes avec une douceur détachée, doucement elle approche de celle qui se trouve sur la hanche, appuyant légèrement avant de s’accroupir pour regarder celle du mollet. Un nouveau pincement de lèvre.

- Allongez-vous. Comment c’est arrivée ?

La même intonation, une voix d’ange dénuée d’humanité. Elle le regarde sans le regarder alors que par des gestes précis elle examine, le touché aidant à observer les réactions des plaies. Elles sont fraîches et ont dû être causer par une plante. Le risque de contamination par poison est présent, pourtant il semble qu’elle ne soit pas non plus si fraîche que ça vue que le sang à séché par endroit. Elle tourne la tête, attrapant sa baguette pour faire léviter un peu de sang de chacune des plaies dans des petites fiole différente qu’elle plonge dans une potion bien spécifique pour voir si elle change de couleur ou pas.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 4:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyMar 9 Juil - 13:31
Méticuleuse, droite, sérieuse, voilà une personne qui prenait soin dans son travail mais qui était loin d’être chaleureuse. Pour sa défense, ce comportement correspondait aux personnes asiatiques qui respectent les traditions sacrées. Elle me faisait penser à Eiji.
Mais cette réserve ne me déplaisait pas. Elle était certes peu causante mais chacun de ses gestes étaient légers et gracieux. Même si elle voulait donner une impression de rigidité, comme elle le faisait dans ses mots, ses gestes exprimaient tout le contraire.
Assis sur le fauteuil médical, torse nu, je me pris à rêver un instant en l’imaginant en train de danser sur une musique lente et douce accompagnée des notes métalliques du Shamizen. Peut-être même en jouait-elle.
Je fus ramené à la réalité lorsqu’elle appuya non loin de ma blessure au niveau de la hanche. Je serrais les dents. L’adrénaline s’étant dissipée le contact était devenu sensible.

Elle me demanda de m’allonger et je m’exécutai.
-Une vilaine plante...C’est la Magna Accri, si vous avez besoin de connaître son nom.
Pour l’instant inutile d’en dire plus. Si elle voulait en savoir d’avantage, elle me poserait les questions nécessaires. Elle n'était pas une grande bavarde alors autant essayer de l’inviter à parler d’elle même plutôt que de faire la conversation tout seul.
Kaneko Massaki...puis je lire sur son badge lorsqu’elle se redressa. Elle était donc japonaise.
Bon, était-ce une coïncidence si je rencontrais la deuxième personne japonaise en kimono ? Évidemment, il y avait bon nombre d’asiatiques en Angleterre, comme d’autres personnes venant de tous horizons. Mais en costume traditionnel, je doutais qu’il y en ait tant que ça…

-Eiji Kurotchkine est l’un de vos amis ? Lui demandai je.
Je n’avais aucune idée d’où venait Eiji car je ne lui avais jamais demandé. Il n’était pas non plus du genre à parler de lui. Sa présentation se résumait en deux mots : Eiji Kurotchkine.
Mais je savais que c’était un prénom Japonais...alors en faisant le rapprochement, elle devait certainement le connaître.

Elle prit quelques gouttes de mon sang, certainement pour vérifier la toxicologie de la plante.

-Si c’est pour vérifier si la plante est vénéneuse, vous perdez votre temps. Elle ne l’est pas.
J’en connaissais un rayon sur les plantes et je savais que celle-ci n’avait aucun poison.
Alors au lieu de chercher une toxine inexistante, je l’invitais plutôt à refermer les plaies.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyMer 10 Juil - 7:40

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Il lui donnait l’information, le nom de la plante. Juste avec cette information, elle sut qu’aucune toxine ne se serait dégagée. Mais elle continua tout de même sa tâche, prélevant. Sa mâchoire se crispa quand il l’interrogea sur Eiji, son cousin. Elle ne réagit pas pour autant, ne répondis pas. Pas vraiment, pas à ça. Comme si elle ne l’avait pas entendu ou ne voulais simplement pas l’entendre. Éluder la question pour ne pas mentir sans doute. Ou simplement ne pas tomber dans les sujets qui fâches. Jouer les idiotes n’était pas son genre. Dire des demi-vérité non plus, enfin pas toujours ou plutôt rarement.

- ça vous fait mal quand je touche ici ?

Demanda-t-elle en appliquant une légère pression sur l’abdomen, concentré à la réaction de la peau, des muscles et des nerfs. Le touché habille, l’habitude d’une femme qui apprend la médecine par les plantes et l’acupuncture depuis toujours. Après tout, combien de nuit son cousin ou son frère avaient-ils passée à dormir sur sa couche pendant qu’elle détendait les nœuds et apaisais les tensions ? Car c’était là son rôle, celui du repos.

Il releva l’examen de toxicologie, une nouvelle fois, Kaneko eu une légère contraction de la mâchoire, sans pour autant quitter des yeux le flacon qu’elle tenait maintenant en main, remuant le liquide comme pour chercher quelque chose. Reposant finalement la fiole, elle croisa le regard de l’homme, une seconde furtive, juste le temps d’une réponse, de quelques mots pour accompagner des iris sombre à l’air… hautaines.

- Certain parasite s’y logent, il représente un danger pour votre système nerveux et la cicatrisation des plaies. Ne bougez pas.

Elle détourne le regard et prend un grand instrument métallique ressemblant à une règle, mais les annotations dessus ne sont ni en anglais, ni dans une langue connue des occidentaux. Plaçant une main sur l’omoplate du garçon pour le maintenir, elle se penche par-dessus son épaule pour faire glisser la tige le long de son dos jusqu’à la plus grosse des blessures. Le contact est probablement froid. Semblant avoir la réponse qu’elle cherchait elle remonte l’instrument avec tout autant de légèreté avant de reprendre sa position initiale. Elle essuie le métal avec se qui semble être un chiffon, aussitôt celui-ci change de couleur, passant d’un blanc éclatant à un espèce de jaune maronnée.

- Je vais refermé les blessures sur votre bras en premier. Celle que vous avez là demandera un peu plus de temps. Vous voulez un anesthésiant ?

Elle pose l’instrument et le chiffon. Sort une feuille de parchemin, celle qu’on demande aux patients pour accepter ou non l’administration de calmants. Un automatisme qu’elle trouve inutile, mais qui est cher au cœur de sa tutrice. Alors autant faire les choses biens ou plutôt comme on le lui demande si elle veut vite en finir avec l’Angleterre et retourner sur son île.

- Vous devez signer le formulaire avant que je commence les soins de la plaie la plus profonde. Sans quoi je ne peux pas opérer. Je vais devoir retirer les parasites avant de refermer, ça va être douloureux. Vous avez des allergies ?

Elle le dit, sans la moindre chaleur, sans la moindre émotion. Elle est neutre. C’est un détail, un « petit bobo », il n’y a pas mort d’homme, pas pour elle. Pour elle ce n’est rien, rien d’autre qu’une formalité.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyJeu 18 Juil - 13:27
Comme si elle s’était senti attaquée par mes mots, elle me répondit aussi sec en sortant son savoir médical. Et en même c’était son job. Normalement elle se devait d’expliquer au patient ses procédés médicinaux. Etrange qu’elle ne l’ait fait avant que je fasse ma remarque sur les tests toxicologiques. Ainsi elle m’avait répondu non pas pour expliquer, mais pour se défendre. Elle était sur la défensive ? Intéressant. Qu’est-ce qui la mettait dans cet état ? Etait-elle ainsi avec tous les patients ? Tous les occidentaux ? Ou était-ce mon sex appeal ?

Elle utilisa un instrument que je ne connaissais pas. A en croire l’écriture, il venait certainement de son pays. Que faisait une japonaise aussi loin de chez elle ? Elle devait être certainement en formation. Mais pourquoi ici en Angleterre ? Son pays était connu pour avoir de très bons médicomages, sans compter tous les remèdes ancestraux.
N’importe quel patient aurait simplement écouté et suivis ses directives, peut-être même apprécié le côté exotique, mais je n’étais pas n’importe quel patient. J’étais vigilent et lorsque j’avais à faire à une anomalie je devenais curieux, voir méfiant, car oui Melle Masaaki était une anomalie dans le décors.
Elle me tendit un parchemin en me demandant si je voulais un anesthésiant.

-Qu’est ce que vous utilisez comme anesthésiant ?

Anesthésie locale oui, je n’étais pas non plus maso. Souffrir pour le plaisir non merci. Mais si c’était une anesthésie générale, impensable. Être à la merci de quelqu’un en étant inconscient, même s’il s’agissait d’un médecin, il en était hors de question.
Perdu un instant dans mes pensées, je touchai machinalement le médaillon portant une émeraude que j’avais autour du cou.

-Vous avez besoin que je signe ce papier pour une anesthésie locale ? Lui dis je en tendant le papier en l’air.
Oh mince, je le fis tombé à terre. Pas fait exprès...ou presque.
Il y avait quelque chose que je voulais vérifier. Lorsqu’elle vint près de moi pour me le redonner, j’approchai ma main vers son visage dans le but de le caresser. Évidemment elle ne se laissa pas faire.

-Merci. J’ai ma réponse concernant Eiji.

Avec sa rapidité d’exécution et sa poigne, nul doute qu’elle connaissait le ninja. Restait à savoir
quel était leur lien.

-Alors amis, famille...ou peut-être amants ? terminai je avec un sourire en coin.
J'avais du mal à voir Eiji amant avec une femme sans être marié. Mais je voulais la déstabiliser, la tester. Forcément, je n'étais pas à la meilleure place pour prendre l'ascendant sur quelqu'un...d'autant plus un médecin qui était censé me soigner. Plus fort que moi, j'aimais percer à jour les individus, même si cela devait prendre du temps.

HRP : J'ai présumé que Kaneko n'allait pas se laisser toucher. J'espère que ça te va quand même car je l'ai fait intervenir sans te le demander. Si ça ne te va pas, dis le moi et je réécrirai. Wink
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyDim 21 Juil - 0:37

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Les occidentaux avaient cette manie de toujours vouloir parler, trop, partager des mots, des pensées aussi fugaces soit-elle. Se répandant en argumentation, créant le conflit et la confrontation des savoirs même quand ça n’avait pas lieu d’être. Trop curieux aussi, de savoir comment le jardin du voisin pouvais être entretenue, trop pour s’occuper de leurs propres plantes, aussi pourris à la racine soit-elle. Car c’était toujours mieux, visiblement, de jouer de longueur de cou pour entraîner son voyeurisme. Un soupire alors qu’il interroge sur l’anesthésiant. Kaneko ne ce n’était pas étendu, le garçon savait lire non ? Non, puisqu’il lui rendait la feuille sans l’avoir signé, en soit-elle n’en avais cure. La feuille tomba, comme au ralentis et la femme n’eu pas ici le réflexe de la rattraper, un choix pour elle-même que de ralentir quand elle était au sein de l’hôpital. Se relevant, tendant le papier a nouveau, un effleurement qui appel à un réflexe alors qu’elle bloque le toucher qui se dirige vers son visage d’un réflexe peut-être trop rapide cette fois. Puis retire la main, le regard voilé. Kaneko et le tactile, ça doit faire quelque chose comme mille. Et ça ne peut que se ressentir à la froideur qui émane de ses traits pourtant si lisses. Pourtant, elle à été gentille, enfin à sa manière : elle ne lui a pas disloqué le poignet ! C’est ça manière, à elle, de faire un geste.

Un haussement de sourcil alors qu’elle se rend compte qu’elle c’est vendu et que là était tout le but de la manœuvre. Un soupire aussi alors que de nouvelle question son posé, de nouvelle indiscrétion qu’elle peine à ne pas rejeter d’un simple regard vers le plafond, quoi que l’idée de l’amant aurait pu la faire rire, dans d’autre circonstance.

- Et deux sorcier qu’on croise en robe occidentales sont-ils forcément de même famille ? Ou amants ? Je dois en conclure que vous êtes tous consanguin par ici ?

Répond-elle simplement, sans même un regard pour lui, le timbre calme comme si la conversation ne l'atteignais pas. Non, plutôt que d’entré dans son jeu, la jeune femme resta simplement concentrée sur sa tâche, ayant l’occasion maintenant de rebondir sur le sujet de la potion qu’elle pourrait, peut-être, donner à l’Ollivander pour apaiser sa peine quand viendrais le moment de la charcuterie.

- La potion que je peux vous donner vous garde conscient, elle vous enlève simplement toute sensation de douleur. Mais peut avoir des effets indésirables, comme des vertiges ou une sensation de chatouille. Dans les cas les plus poussées, elle peut provoquer vomissement, perte de toute sensation de touché pendant quelques heures ou saignement de nez.

Une voix plate, sans intonation particulière car c’est comme ça qu’elle est. Ou du moins qu’elle se montre devant les autres, ce qui ne sont pas sa famille proche ou son clan. Ceux qui ne sont pas Iwao, son père ou Eiji surtout. Elle se détourne pour reprendre ses outils, rapprocher le chariot et invité l’homme à s’allonger sur le flanc. Elle présente la potion, lui laissant le choix de la prendre, ou pas. Elle s’en fou. Elle n’est pas là pour faire preuve d’états d’âme.

HJ : t'en fait pas c'était parfait XD




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyJeu 25 Juil - 13:09
Sa réponse fut encore une fois sur la défensive. Même si elle gardait un ton neutre, dont je dois dire que j’étais assez admiratif de sa maîtrise, ses mots disaient clairement qu’elle se protégeait. Elle ne répondait en rien à ma question. Et ce détournement provoqua un rire qui ne dura pas bien longtemps car cela engendra une vive douleur. Elle en avait de la répartie bien cachée derrière sa bienséance.
Portant ma main proche de ma plaie située sur la hanche, je fis une belle grimace de douleur.
Je soufflai lentement tout en me rallongeant.

-C’est dangereux de faire rire le patient dans cet état, lui dis je.

Oui j’aurai pu me taire, me laisser faire mais c’était plus fort que moi, il fallait que j’ai le dernier mot, et même si c’était dans la douleur. Rhaaa qu’on en finisse avec cette plaie !
Elle m’énuméra ensuite les effets indésirables de l’anesthésiant, comme tout bon médicomage. Mais maintenant ma patience commençait à atteindre ses limites. J’avais conscience que j’étais le fauteur de troubles mais le fait d’avoir rit augmenta la douleur.  

-Je suis d’accord pour l’anesthésiant. Faites votre boulot, dis je plus froidement, plus directif.

J’imaginais déjà un léger rictus sur le jolie visage de ma soignante laissant dire « bien fait, beau parleur ». Je m’en fichais. Elle pouvait penser n’importe quoi sur moi, peu m’importait. Tout ce dont j’avais besoin c’était ce satané anesthésiant.
J’avais connu pire en terme de souffrance, notamment lors d’un match de Quiddith où j’étais tombé de mon balai et fracturé le tibia et disloqué la clavicule. A ce moment là j’avais bien douillé. Mais je n’en étais pas non plus au léger picotement. Mon corps devait certainement fatiguer et mon cerveau m’envoyait des alertes via la douleur.
Je mis ma signature sur le parchemin et le laissa sur mes genoux.

-Voilà, vous avez votre autorisation.
Foutu autorisation, fichu administration. Pourquoi fallait-il s’emmerder avec toute cette paperasse ?
Un mec qui était à deux doigts de la mort on lui demandait une autorisation aussi ? Quelle bonne blague !
Foutu plante ! Foutu formation !
J’eus alors une pensée pour Molly. Elle était partie avec un autre groupe en direction de l’hôpital.
Comment allait-elle ? J’avais été tellement absorbé par l’exercice que j’en avais occulté mes « collègues » de formation. Je ne savais même pas si elle était gravement blessée.
Et inutile de demander à la Japonaise, elle n’aurait pas l’information. Et même si elle avait, je ne voyais pas pourquoi elle me la donnerait.

-Si ça se trouve votre ami, amant ou peu importe est à l’hôpital aussi. Nous étions ensemble lors de l'exercice.
Si elle était vraiment en lien avec Eiji elle devinerait que cela était dû à un exercice d'apprentissage pour Auror. Allait-elle montrer ne serait-ce qu'un peu d'intérêt ou d'inquiétude ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyMer 31 Juil - 8:38

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Un rire qui ne provoqua chez Kaneko qu’une vive indifférence alors que, rattraper par la douleur, le garçon tentais d’avoir un dernier mot qui n’existais que dans son esprit. Il faut dire que la Nippone n’en avait cure, pour elle ce n’était pas ainsi que ce jouait les victoires. Et quand bien même, quel gain y avait-il donc à retirer de cet échange ? Aucun en apparence, si ce n’est l’observation de se frère dont la famille les employais. La jeune femme savait, lui non et c’était visiblement très bien comme ça. Il faudrait qu’elle en parle à Eiji, ce serait probablement leur prochain échange. Que ce soit dans son petit studio quand il viendrait s’y reposer, ou ailleurs.

Un ton froid, presque comme un ordre. Kaneko souris intérieurement, se moque presque. Visiblement le grand frère à moins de courage que la petite sœur. Si une simple infection lui tire de tel grimaces et réaction. Sait-il seulement ce dont sa sœur à véritablement souffert à Japon ? Sait-il que sa chair pourrissait de l’intérieur des suites d’une blessure infecté par le poison où même l’essence de dictame n’avais pu rien faire ? De ce que la Japonaise savait, l’enfant n’avais pas crié, pas même fait entendre sa voix une fois. Elle c’était évanoui après un moment, mais c’était bien normal dans la douleur. N’importe quel homme à ses limites, un seuil maximum au-delà duquel rien n’est plus supportable. Et visiblement, les enfants Gaunt n’avaient pas tous la même résistance.

Oui, Kaneko se moque intérieurement du jeune homme alors qu’elle applique le baume anesthésiant tout autour de la plaie pour en effacer la douleur. L’effet sera presque immédiat. Et devrait, à défaut de tenir sa langue, tenir au moins le corps de Matthew Ollivander tranquille. Tout du moins elle l’espère. Peine perdue, il ne lâche pas l’affaire et remet Eiji sur le tapis. Elle peine à ne pas levée les yeux au ciel, fort heureusement la concentration aide et elle ne laisse, encore une fois, rien transparaître de plus que l’indifférence. Si vraiment Eiji avait été blessée, d’une part il aurait tenté de se soigner seul, d’autre part, Kaneko savait que nul autre qu’elle n’aurait pu poser ses mains sur lui pour lui prodiguer des soins. Et donc qu’à la place de ce beau parleur se trouverais actuellement son cousin. Qui plus est, il était apprentis auror quant Eiji lui, était apprentis tireur d’élite de baguette magique non ? Tout comme on ne le mélangeais pas les torchons et les serviettes, les guérisseurs et les infirmiers, ses métiers là non plus ne devait pas s’apprendre de la même manière et s’appréhender différemment. Quoi que, avec les occidentaux… On ne savait jamais à quelle absurdité s’attendre.

- Ne bougez pas pendant que j’opère.

Un ordre, tout simplement. La neutralité une fois encore porte le nom de Kaneko Masaaki et pourtant, elle n’est pas Suisse. Elle opèrera à la main, préférant être assurer des gestes précis de ses doigts plutôt que les gestes incertains d’une baguette qui ne lui permet pas d’user de son touché. Mais avant, elle applique des soins sur les autres plaies, qui s’accompagne de formules pour mieux les refermé et n’en laisser aucune trace. Une fois fait et alors que le silence c’est installer depuis quelques minutes, son visage se tourne vers celui du garçon pour en observer les traits. Pas par intérêt, simplement pour s’assurer qu’il ne va pas lui vomir dessus ou tomber dans les pommes.

- L’anesthésiant devrais avoir complètement endormis la zone maintenant. Comment vous vous sentez ?

Des mots, trop de mots et pour pas grand-chose. Kaneko se tourne et attrape une paire de gants stérile qui lui colle aux mains comme une seconde peau. Elle n’est pas à l’aise avec, mais ses occidentaux… Elle revient vers Matthew, tirant sur l’élastique pour terminée d’enfilé son dernier gant, son regard croise le sien, le temps d’y apercevoir une réponse.




Dernière édition par Kaneko Masaaki le Dim 1 Sep - 4:01, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyDim 25 Aoû - 14:21
« Ne bougez pas pendant que j’opère »….Non je n’avais pas l’intention de bouger. Elle en avait d’autres phrases absurdes ? Disait-elle ce genre d’ordre à ces autres patients avec autant de délicatesse? Comme si un patient allait avoir l’idée de bouger pendant une opération. Genre il se gratte les cheveux, ou alors il se ronge les ongles...Et dans le cas où il avait mal il bougerait de toute façon, à moins qu’elle ne l’en empêche avec un sort. Enfin cela ne devrait pas arriver si elle avait correctement dosé l’anesthésiant. Cette phrase était vraiment inutile. Elle qui parlait peu pourtant. Pourquoi ne pas échanger vraiment plutôt que de dire des banalités stupides ?
En tout cas il me semblait que c’était peine perdu de faire la discussion avec elle...Du moins pour le moment.
Tandis qu’elle s’occupait des plaies bénignes, je sentais la douleur s’estomper peu à peu. Cela me soulagea et elle pouvait commencer à soigner la blessure plus importante.
Elle reprit la parole pour me demander comment je me sentais. Des mots encore bien professionnels.

-Bien. Vous avez mon feu vert pour commencer votre opération.

Je voulais sortir d’ici rapidement. Je voulais savoir si Molly allait bien. Je voulais rentrer chez moi et boire un verre de whisky. Je voulais voir Kassie, passer du temps avec elle. Elle me manquait.
J’observais les gestes de la médicomage. Cela ne me dégoûtait pas, et je préférais ça que de la laisser faire sans surveillance. Oui j’étais légèrement maniaque du contrôle.

-Alors après votre journée vous allez certainement rentrer chez vous car vous n’êtes pas du genre à vous arrêter boire un verre. Vous allez peut-être prendre une bonne douche, manger un plat que vous aurez cuisiné. Peut-être allez vous aussi faire une méditation afin de vous ressourcer puis vous irez vous coucher…

Je savais que j’étais face à un mur de silence. Sur son front était écrit « Silence, je suis une huître fermée ». Mais quitte à attendre qu’elle termine son opération, autant faire passer le temps en discutant...Et pourquoi me taire ? Peut-être réussirai-je à ouvrir cette jeune huître afin de pouvoir observer toute la beauté de sa perle ?

-Alors dites moi ai-je à peu près raison ? Est-ce que votre vie est si monotone qu’elle en a l’air ?

Oui j’étais reparti dans la provocation. Avait-elle des loisirs ? Passait-elle des moments fun de temps en temps ? Difficile de l’imaginer en train de s’éclater dans un parc d’attraction ou un train de boire un verre entre amis. Avait-elle au moins des amis ? Eiji ? Et puis qui d’autres ? Avait-elle une vie sociale ?

-Vous savez j’ai l’impression que vous avez une sacrée carapace pour vous protéger. Mais de quoi vous protégez-vous ?

Je me doutais que les Japonais étaient moins bavards que les occidentaux. Il devait certainement user les mots autrement que nous. Mais avec elle, cela allait plus loin. Peut-être n’aurais je aucune réponse cette fois-ci mais il était clair que nous serons amené à nous revoir alors des réponses je pourrai en avoir avec le temps...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyMer 11 Sep - 22:59

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Les platitudes… Parler. Trop parler surtout. C’était un truc d’occidentaux. Un truc sur lequel Hailey la bassinait depuis le début de sa formation. Rassurée les patients, presque les maternée. Kaneko n’en voyais pas l’intérêt. Mais il fallait qu’elle se fonde, qu’elle fasse l’effort. Alors elle le faisait, parce que c’était ce qu’on lui demandait. Ça faisait partie de sa formation. Quand bien même les années d’études n’avaient pour seul but que d’être utiliser sur l’île où la jeune femme comptais bien passer ses jours dans un futur proche. Loin de l’occident et des occidentaux, au plus proche de sa famille et de ses racines. N’en sortir finalement que pour les missions, le devoir. Mais pouvoir de nouveau y vivre comme autrefois. Même si autrefois, c’était quand ils étaient enfant. Et qu’elle, comme son frère et son cousin, n’étaient plus des enfants à présent.

Un hochement de tête, simple réponse de la Nippone quand le jeune homme donna le feu vert pour commencer les travaux plus complexes. Ceux qui s’étendais un peu plus et un peu plus profondément. Ceux que la demoiselle maniait avec délicatesse. Des gestes précis, des gestes rapides. Les mains d’un chirurgien comme dirait les moldus pour une guérisseuse en devenir. Et lui qui parlait, encore. Ne lui avait-elle pas dit de ne pas bouger ? Ne bougeait-il pas les lèvres, le visage, quand il les remuait ainsi pour en faire sortir des mots ? Des sons ? Mais c’était précisément ce que lui avait expliqué sa tutrice, ils ont besoin de parler, d’extériorisée. Pour ne pas pensée à ce qui se joue dans l’instant présent. La aussi un gaspillage inutile. Mais qu’elle consentit tout de même à écouter. Quand bien même l’homme s’évertuais à supposer de ses plans, de ses projets. Jugeais sa personnalité sans pourtant ne rien savoir. Mais là aussi était le propre des occidentaux après tout.

Sortir boire un verre, elle aurait pu, si elle avait voulu effectivement. Et elle aurait pu le vouloir, c’était parfois le cas avec Eiji ou Iwao quand il visitait le village de l’île, celui qui était en contrebas de la colline où se trouvais la résidence principale. Kaneko ne buvais pas d’alcool, ou peu. Elle préférait de loin le thé bien sûr ou bien un peu de Budo Shu, s’il avait été préparer par son frère. Il lui était bien sûr arrivé de partager un petit bol de Nihonshu avec Eiji et Iwao, mais elle n’en raffolait pas plus qu’elle n’en voyait l’intérêt cependant.

- La monotonie est une question de point de vue je suppose. Je n’irais effectivement pas boire un verre, puisqu’aucun endroit ici ne sert ce que j’apprécie. Je rentrerais probablement chez moi, pour lire et étudier un peu plus. Je ferais probablement un peu de ce que vous appelez méditation, ou pas. Quant à aller me coucher, il le faudra bien à un moment. Vous ne dormez pas ?

Une réponse et longue en plus ! Était-ce le fait de faire courir ses doigts le long des plaies, d’en déplacer les maux pour mieux les faires disparaitre qui lui avait fait consentir à un semblant de conversation ? Peut-être. Elle restait concentrée cependant, sauf peut-être pendant ce bref instant où elle avait relevée les yeux vers l’Ollivander. Ce moment où les iris c’était croisée et où on aurait presque pu croire qu’un léger sourire, aussi léger et furtif que le vent, était apparu.

- Et vous votre carapace, elle ce compose de cinysme et d’une envie de devinée ceux qui sont en face de vous. Peut-être pour vous sentir protéger, comprendre pour mieux apprendre et anticiper peut-être. Est-ce que ça fonctionne pour vous ?

Elle recule un instant, le temps de se retourner pour prendre une potion, petit flacon aux couleurs vive d’un onguent qu’elle étalera à l’intérieur de la plaie maintenant qu’elle en a retiré toutes les échardes. Puis elle fait de nouveau face au jeune homme, un instant d’hésitation avant d’ouvrir cependant l’objet.

- Voulez-vous que je vous couvre la bouche et le nez ? Ce baume sent particulièrement fort.

Une proposition qui devait être fait à tous les patients sans doute. Ou peut-être pas. Peut-être voulait-elle simplement évité qu’il vomisse son déjeuner sur sa blouse à elle. Ou peut-être que c’était un geste sympathique de la part d’une armoire à glace. Qui sait ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyDim 20 Oct - 18:37
L’huître était-elle vraiment en train de s’ouvrir peu à peu ? C’était donc aussi facile que ça ? Je fus agréablement surpris et quelque peu déçu en même temps de voir qu’il m’avait fallu aussi peu de temps pour qu’elle fasse un semblant de discussion.
Et vu la réponse qu’elle me donna, je n’étais pas vraiment à côté de la plaque, bien qu’elle devait certainement avoir d’autres occupations. Je n’osai imaginer sa vie à simplement travailler, étudier, et subvenir aux besoins fondamentaux. J’étais vraiment curieux d’en connaître davantage sur elle. Elle m’intriguait. Tiens d’ailleurs, cela me donna envie d’apprendre le japonais, par goût des langues, par challenge, par soif d’apprendre.

Par contre là où je fus épaté c’est avec sa répartie. Je ne doutais pas qu’elle devait avoir un bon caractère malgré son visage doux...Son regard en disait beaucoup plus long sur son tempérament.
Mais je ne pensais pas qu’elle rentrerait dans ce jeu là.

-Oh me voilà percé à jour. Vous êtes psychomage dites moi ?

Elle reprit ensuite son attitude professionnelle lorsqu’elle fut sur le point d’utiliser un baume.
J’ignorais quelle était l’odeur de ce baume mais si elle n’utilisait rien pour se boucher le nez, cela ne devait pas être si terrible que ça. Et je me voyais mal la laisser placer un tissu sur mes voies respiratoires. Jamais trop prudent…

-Donnez moi mon teeshirt  et si l’odeur devient trop nauséabonde, je m’en servirai.

Je la laissai faire son soin et il est vrai que l’odeur était particulièrement forte. Néanmoins, je tenais le coup, les odeurs ne me dérangeaient pas vraiment.

-Alors qu’appréciez vous boire ? Que manque-t-il ici pour que vous sortiez après le travail pour boire un verre ?

Si c’était d’une compagnie agréable, elle n’avait qu’à demander. Et concernant l’alcool ou autre boisson, j’étais certain qu’il y avait moyen de trouver son bonheur.
Oui j’étais en train d’inviter la jeune médicomage à venir boire un verre avec moi. Ça se tentait non ?
Le temps passait et bientôt nous allions nous séparer.

-Je suis certain que nous pouvons très bien fissurer un peu l’un et l’autre nos carapaces pour passer un moment agréable.

Comment allait-elle réagir ? Etait-elle aussi prude ? Il est vrai que je n’y allais pas par quatre chemins mais qui ne tente à rien n’a rien...Et tout ceci n’était qu’un jeu encore une fois.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31881
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Giphy
Familier : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 7b58acde6712b603a398f68ffd08c843
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1324
J'aime : 156
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptyVen 1 Nov - 21:05

Masaaki
Kaneko

Ollivander
Matthew

Je panse, donc je suis.
Une sorte de sourire en coin, ou du moins ce qui y ressemble quand Kaneko s’exprime une fois de plus dans un soupire. Psychomage, elle pourrait. Elle ne le ferait pas. Car pour ça il faudrait qu’elle s’intéresse à l’autre, à eux, à l’humain. Et ce n’était pas là sa priorité. La seule raison pour laquelle elle suivait sa formation de médicomage était pour l’exercée plus tard sur l’île. Que plus jamais leur clan soit impuissant face à la maladie comme ils avaient pu l’être quand la mère d’Eiji était morte. Et l’unique raison qui l’avait poussé à venir étudier ici, chez les occidentaux, était la requête de son cousin et chef de clan. Nul doute qu’autrement elle aurait poursuivi ses études au pays du soleil levant.

Poursuivant les soins, elle attrapa le morceau de tissus qui servait de vêtement au garçon pendant qu’elle changeait d’instrument pour mieux faire pénétrer le baume sur la plaie. Le silence se réinstallant pour la Nippone, ses efforts pour faire la causette ayant déjà atteint leurs maximum l’instant d’avant. Ce qui n’était clairement pas le cas de la curiosité de celui-là qui ne venait pas à bout de ses questions. La curiosité… Pourquoi toujours vouloir savoir ce qui se passe dans le jardin du voisin, plutôt que de cultivé le sien ? Kaneko ne comprenais pas, ne voulait pas comprendre non plus. Un nouveau soupir silencieux quand un de ses gestes se fit plus brusque, sans doute ressentis par lui et sa chair à vif qui peu à peu commençais à ce refermé, dégageant une fumée encore plus nauséabonde que le baume dont elle l’avait enduit.

- Je ne bois pas d’alcool. Ou très rarement.

Une sacrée ironie quand on voyait son père, son frère ou encore son cousin tombé peu à peu dans des penchant alcoolique très prononcé. Mais il en fallait bien une pour relevée le niveau. Ou du moins, s’assurée qu’ils ne ce coince pas dans des égouts après avoir jouer à chat perché sur un muret (n’est-ce pas Iwao…). Souvenir qui l’aurait aussi, presque fait sourire, pensée fugace qui aurait sans doute pu se lire une fraction de seconde sur son visage pourtant si souvent fermé.

- Je suis certaine que le chat que vous êtes n’aura pas de mal à trouvé une petite souris pour jouer avec. Vos soins son terminé, vous pouvez vous rhabillée maintenant.

Un ton détaché alors qu’elle ne le regarde pas, ou à peine. Qu’elle aura terminé ses soins et nettoyer la plaie avant d’y mettre un bandage tout de même pour faire bonne mesure à l’aide de sa baguette. Il y à eu un instant, pendant le processus de guérison, où elle avait fait l’effort pour le distraire quand son travail manuel pouvait être interrompu par une réactivité trop humaine. Mais l’instant était passé, de même que cette fausse ouverture qui finalement, n’en avait jamais été une. Laissons à Iwao le soin d’être le plus éloquent de leurs trios, à Eiji de parvenir à trouver un juste milieu. Kaneko était sans doute la plus traditionaliste, la plus difficile aussi. Celle qui n’avait pas encore été affecté par les occidentaux et leurs déviances, ne le serait peut-être jamais. Ou un jour, plus tard (genre… après l’intrigue :arrow : ). Mais pour l’heure, elle se détournais déjà de son patient, lançant quelques conseils pour bien finir car tel était son travail.

- Ne retirez pas le bandage avant trois jour. Et évité de l’exposée à l’humidité. Un impervius devrait suffire si vous devez vous mettre sous l’eau.

Travailler, manger, dormir -un peu-, et aider Eiji dans la gestion du clan. Y avait-il d’autre chose ? Il y aurait pu avoir sans doute. Mais ça ne faisait pas partie de sa configuration, de son éducation. Ça n’avait pas d’intérêt ni d’importance. Et ce n’était pas non plus ce qu’on lui demandait. Or, Kaneko suivait les ordres et pas grand-chose d’autre. Apprendre à vivre ? Kezako ? Pourquoi vivre, quand le cœur est déjà mort. Et que le corps n’est qu’une arme. Alors elle le laissera s’habiller et repartir. Repartir à la recherche d’une autre souris, configurer elle pour ce genre de jeux. Puis elle retournera à ses occupations, son apprentissage. Un autre patient, plus de classement. Qui sait ? Peut-être même retrouvera-t-elle son frère plus tard en plein élevage de Botruc dans son placard ou Eiji endormis au pied de sa banquette.

•••

Hors-Jeu : à ce moment là, Kaneko n'aurait pas accepté un verre. Je pense que pour évité de tourner en rond le mieux est de s'arrêter là, et d'en refaire un pour faire avancer notre lien après l'intrigue ? ça te va ?


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Dragon
Exp : 14332
Points de vie (HP) : 2950
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 1001
J'aime : 226
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] EmptySam 2 Nov - 21:46
Je serrai le tissu dans mes mains et retenu un juron lorsque je sentis une douleur au niveau de la plaie. Elle faisait quoi au juste avec son instrument ? Elle qui était jusqu’ici chirurgicale. Etait-ce mes propos qui la déstabilisaient ou était-ce pour me faire taire ?
Elle termina son travail par un bandage tout en me comparant à un chat. Étrange comme comparaison. Me voyait-elle comme un prédateur ? Car un chat, certes il jouait avec la souris, mais ensuite il en faisait son repas. Il y a un plaisir morbide dans le jeu du chat. Et ce n’était pas mon cas, du moins pas quand j’étais face à une femme.
Et se voyait-elle vraiment comme une souris ? Face à un chat ?
Je remis mon haut tout en faisant attention à mes gestes. J’avais l’impression d’être courbaturé de partout et la plaie, bien que soignée, tirait sur la peau avec certains mouvements.

-Si je suis un chat, je ne vous considère en rien comme une petite souris…

Comment je la considérais ? Au moins mon égal, certainement en beaucoup plus sauvage. Chat domestique et chatte sauvage...Cette image me plaisait bien. Mais je n’allais pas explicité plus que ça ma réplique. Il ne tenait qu’à elle de s’en faire une idée, de comprendre ce qu’elle voudrait bien comprendre.

Elle était redevenue impassible comme à mon arrivée, reprenant son masque de miss « rien ne me touche ». Et pourtant, j’avais eu un semblant de discussion avec elle. J’étais plutôt satisfait de moi. Et j’étais certain de la revoir.

-Merci Melle Masaaki.

Merci pour le soin, merci pour cette rencontre, merci pour cette petite ouverture que vous m’avez octroyé.
Je sorti de la pièce et me dirigeai vers l’accueil. Je m’informai de la situation de Molly. Elle était déjà repartie. Ce n’était donc pas très grave.
Enfin, j’allais pouvoir rentrer chez moi. Qu’allais je faire ? Certainement me poser dans le canapé boire un verre. Kassie serait-elle à la maison ? J’en doutais. Et pourtant un de ces fantastiques massages m’aurait fait le plus grand bien !


HRP : oui ça me va parfaitement. Je la voyais mal de toute façon accepté mon invitation. J'espère bien qu'on aura cette occasion après l'intrigue ! Razz
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
MessageSujet: Re: Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]   Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Je panse, donc je suis. [Feat. Matthew]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-