RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Partager une même passion ? (Patience) Anneau10

Partagez
 

 Partager une même passion ? (Patience)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) EmptyMar 6 Déc - 22:02

❝ Partager une même passion ❞
- Lyra & Patience -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Nous venions de dîner tranquillement. J'étais restée un peu dans mon coin ce soir, préférant écouter les diverses conversations qui tournaient autour du bal de Noël qui avait été annoncé il y a peu. Je n'étais de toute façon pas quelqu'un qui cherchait vraiment la discussion, je faisais plutôt partie de ces gens vers qui on va pour papoter, pour se confier  ou pour être au calme. Mon regard s'était posé sur Patience, ce soir-là, assise non loin de moi, et qui papotait en riant avec d'autres élèves de Poufsouffle. J'avais compris cet été que j'étais homosexuelle et depuis la rentrée, je me rendais compte que ce bien-être que je ressentais quand j'étais aux côtés de la superbe rousse pourrait bien être ce que l'on appelait communément un coup de coeur. Seulement voilà, si je m'avouais mon attirance, j'étais loin de l'assumer clairement devant tout le monde.

Il nous restait quelques heures avant le couvre-feu et je décidais d'aller prendre un peu l'air dans le parc paysager. J'aimais ces moments de tranquillité, en pleine nature, et parfois même je croisais quelques petites créatures, et cela permettait à Héra, ma souris blanche, de profiter un peu de l'extérieur sans devoir rester dans ma poche. Je partis donc m'installer sur un banc, le plus profondément possible, afin d'être vraiment seule et tranquille. Une fois installée, je sortis Héra de ma poche qui partit à la découverte du coin où je l'avais amenée.

"Ne t'éloignes pas trop, Héra."

Je retirais alors de ma poche un parchemin, ainsi qu'une plume pour dessiner. J'aimais dessiner. Ce n'était pas une nouveauté. J'aime l'art, tout simplement. J'aime chanter, danser, dessiner ... J'aime aussi les films et la photographie. Mais ce n'est pas pour autant que je suis un esprit étrange. On dit souvent que les artistes sont particuliers, et je ne me considère pas comme telle.

Le souci, lorsque je dessine, c'est que je ne sais jamais ce que cela va donner. Alors que je décidais de retranscrire le paysage devant moi, juste éclairé par la lune, ce fut un visage qui finit par apparaitre. Et quel visage ! Bien sûr, c'était celui de la jolie rousse qui hantait en ce moment mon esprit. Je dois avouer que je m'épatais toute seule. Les traits de Patience étaient parfaitement retranscrits, son sourire, sa petite folie. Il ne manquait plus qu'un peu de couleur pour que l'on soit certain qu'il s'agissait de la jolie rousse.

Je fus alors surprise par un coup de vent qui fit envoler mon beau parchemin. Essayant de le rattraper au vol, je le loupais et il prit la direction d'une silhouette que je ne parvins pas à distinguer de suite.

"Viens ici Hera s'il te plait."

Je préférais éviter que ma petite sourire se fasse croquer par un chat. Le rongeur vint se réfugier sur ma chaussure, tandis que j'avançais doucement pour aller ramasser mon oeuvre.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 521 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Re: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) EmptyVen 9 Déc - 16:09
Partager une même passion ?
Après l'agitation du repas, où je me suis laissée aller à rire et discuter avec d'autres personnes, je ressens le besoin d'être un peu seule, de me retrouver avec moi-même, au calme, loin des conversations et du brouhaha de ma salle commune. J'adore ma maison, à mes yeux il n'y a pas mieux que les Poufsouffles : mais il est vrai que nous avons tendance à être un tantinet bruyants et joyeux. Et ce soir, j'ai besoin de me ressourcer, de retrouver un peu de tranquillité et de calme, pour recharger mes batteries. C'est donc tout naturellement que je me suis habillée chaudement, pour pouvoir sortir dans le magnifique parc paysager de Poudlard. Sans nul doute possible, un de mes endroits préférés. Et un des endroits qu'affectionnent tout particulièrement Hadès, mon chat, qui ne se fait pas prier pour me suivre, la queue bien haute, jusqu'à l'extérieur du château. Je le vois, fier et heureux, renifler l'air et le sol, et un petit sourire heureux se dessine sur mes lèvres. C'est ainsi que devraient être tous les animaux : libres et heureux. Bien que dans le cas de Hadès, son bonheur se résume à sa petite sortie journalière... et au confort de mon lit, enroulé dans un plaid. Un véritable chat d'intérieur, qui ne survivrait pas trois jours si je le laissais seul dehors...

Naturellement, c'est vers un endroit assez reculé du parc que je me dirige. Être seule m'est parfois nécessaire, je ne suis pas totalement à l'aise au milieu des autres. Il y a toujours un moment où j'ai l'impression de ne rien avoir à faire parmi eux, ou l'impression que je vais finir par les déranger... Ici, au moins, je ne dérangerai personne. Du moins, c'est ce que je crois, avant qu'un parchemin n’atterrisse dans mes jambes, et qu'une voix un peu plus loin me fasse comprendre que je ne suis pas toute seule à avoir eu l'idée de venir me réfugier ici. Je récupère le parchemin, en disant doucement « Hadès, ne t'éloigne pas de moi, s'il te plaît. » Mon chat me lâche un petit miaulement interrogatif, mais marche à mon rythme, alors que je vais à la rencontre de cette voix familière. Je n'ai pas regardé le contenu du parchemin, cela ne me regarde probablement pas, à vrai dire. Je n'aimerai pas que quelqu'un se permette de regarder le contenu d'un des miens, après tout. Je me contente simplement de le transporter, avant de sourire sincèrement en reconnaissant le visage de Lyra, et de presser un peu le pas. « J'aurais dû me douter que c'était t... » je me coupe dans ma phrase, quand mon regard glisse malgré moi sur le parchemin.

Je pourrais jurer qu'il s'agit des traits de mon visage, et je me mordille un peu la lèvre en tendant son parchemin à Lyra et en détournant le regard. « C'est... Euhm... Est-ce que c'est moi ? » Maintenant que j'ai entrevu le dessin – en me maudissant au passage d'avoir laissé mon regard riper sur ce dernier – j'ai besoin de poser la question. « Je peux... Je peux regarder ? Je n'ai pas fait exprès de voir, je suis désolée... » Je lâche un petit rire, en reposant de nouveau le regard sur elle, et en la détaillant du regard. J'avais déjà remarqué qu'elle était vraiment jolie. Mais éclairée par la lumière de la lune, sa beauté est encore plus flagrante, je ne peux pas vraiment le nier.  
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Re: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) EmptyMer 14 Déc - 18:55
]

❝ Partager une même passion ❞
- Lyra & Patience -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Cette silhouette, je la connaissais. Plus j'avançais et plus je reconnaissais ces formes parfaites,, d'une fluidité à damner plus d'une âme. Mon coeur s'accéléra alors, tandis que je vis la douce Patience récupérer le parchemin qui représentait son parfait visage. Je n'avais pas besoin de l'avoir en face de moi pour la dessiner, pour la simple et bonne raison qu'en fermant simplement les yeux, je la voyais clairement. Chaque trait de son visage était ancré dans ma mémoire sans vouloir s'effacer. Je n'avais compris cette attirance que cet été, lorsque j'avais ouvert les yeux sur mon homosexualité, une nuit de rêves assez particuliers. Depuis, je l'avais bel et bien compris. J'étais amoureuse de Patience Antwoord, et deux mois sans pouvoir la voir, sans pouvoir échanger avec elle sur les animaux, les plantes, sur nos passions, cela me manquait terriblement.

Mes joues s'empourprèrent lorsque Patience s'aperçut que c'était elle sur mon dessin. Je ne savais pas vraiment comment réagir et j'étais une très mauvaise comédienne. Beaucoup de personnes auraient été capables de répondre quelque chose de sensé, réussissant ainsi à noyer le poisson. J'aurais par exemple pu lui dire que je préparais son cadeau de Noël et qu'elle avait découvert ma surprise mais non, la seule chose que je fus capable de lui dire:

"Oui, c'est toi ... Je ... Je dessinais, simplement. Je ... Ca te met mal à l'aise ?"

Je n'avais pas envie que Patience s'éloigne de moi. Je ne voulais pas non plus qu'elle découvre la vérité sur mes sentiments. Je voulais simplement éviter qu'elle ne se braque, que notre amitié vole en éclats et que les magnifiques moments que nous passions ensemble n'existent plus que dans mes souvenirs. Je n'avais pas besoin de plus. Notre relation actuelle me suffisait, et je n'étais pas prête à risquer ce que nous avions déjà pour quelque chose qui pourrait s'avérer être le néant.

"Bien sûr, tu peux regarder. Tu venais prendre un peu l'air et tu voulais être seule ? Je peux aller plus loin si tu le désires."

C'était toujours avec douceur que je parlais à Patience. En même temps, je parlais ainsi avec tout le monde, c'était dans ma nature. Héra venait de grimper sur ma jambe pour se retrouver sur mon épaule, toisant le chat du haut de son socle.

"Héra ... Hadès ne te fera rien. Tiens."

Je plongeais dans ma poche pour sortir un bout d'emmental, que je tendis au rongeur. Fouillant un peu plus, je sortis une petite friandise moldue que j'avais achetée dans une animalerie et je la tendis à Hadès.

"Tiens mon beau matou, c'est bien meilleur qu'une souris."

Caressant tendrement le félin, j'espérais que Patience ne me pose pas davantage de questions sur la raison de mon dessin. Je pourrais toujours répondre de façon évasive, mais j'avais vraiment cette appréhension qu'elle découvre la réalité.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 512 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Re: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) EmptyLun 2 Jan - 21:52
Partager une même passion ?
Je la sens gênée, et je me mordille la lèvre. Je ne veux pas la mettre mal à l'aise, voir mon visage sur ce parchemin m'a seulement surprise. Mais le dessin est très beau ; Lyra a beaucoup de talent. Elle me confirme qu'il s'agit bien de moi, et me demande par la suite si cela me met mal à l'aise. J'ouvre et referme la bouche, avant de secouer la tête avec un grand sourire sincère. « Non. Non, bien sûr que non, Lyra. Je n'ai rien de spécial, alors ça m'étonne juste que quelqu'un me dessine. Mais ça ne me met pas du tout mal à l'aise. » Elle m'autorise à regarder son dessin, et je reste quelques secondes abasourdie par la précision avec laquelle elle est parvenue à retracer les traits de mon visage. J'en rougis même un peu, tandis que je l'entend me demander si je veux qu'elle aille plus loin.

Naturellement, je secoue de nouveau la tête. Non, je n'ai pas envie qu'elle aille plus loin. J'aime sa présence, sa douceur et sa simplicité. Je suis à l'aise avec Lyra, et elle ne me dérange jamais. « On peut prendre l'air ensemble, tu sais ? J'aime bien être avec toi, moi. » dis-je alors, en lui adressant un grand sourire, et en lui tendant son parchemin, en riant un peu en voyant mon chat partir avec la petite friandise que vient de lui donner Lyra, pour la manger à l'abri des regards. Mon bras vient s'accrocher à celui de ma camarade de maison, et je lui pose un petit baiser sur la joue. « Il est très beau, ton dessin. Je ne suis pas aussi jolie que ça, mais c'est gentil de me rendre belle sur ton parchemin. On marche un peu ? » Je lui adresse un grand sourire radieux, sans lâcher son bras, apaisée à son contact.

« Tu crois que tu pourras dessiner Hadès, un jour ? Tu es douée. » Je sais que beaucoup de personnes se seraient demandé pourquoi leur visage se retrouve placardé sur un parchemin. Mais dans mon cas, je n'ai pas envie de fouiller dans l'intimité de Lyra. D'autant plus qu'elle avait l'air mal à l'aise, lorsque j'ai découvert son dessin. « Et tu sais, ça ne me dérange pas que tu me dessines. Tu avais l'air vraiment mal à l'aise quand j'ai aperçu ton dessin, mais il ne faut pas. Il est vraiment très beau. Tu pourras me le montrer, quand tu l'auras terminé ? Ça fait un peu bizarre de se voir dessiner quelque part, mais tu as le droit de le faire, toi. » Je fais glisser ma main dans la sienne, en entrelaçant nos doigts, pour marcher un peu avec elle. Ce geste est pour moi un geste d'affection pur, sans arrière pensée. Simplement une preuve que je tiens à elle.  
code by lizzou × gifs by tumblr
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Re: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) EmptyJeu 5 Jan - 19:44

❝ Partager une même passion ❞
- Lyra & Patience -
La vie parfaite n'existe pas. On cache toujours quelque chose au fond de nous, que l'on ne se sent pas prêt à assumer ou que l'on ne veut pas assumer. Mais pour découvrir cela, il faut creuser et non pas s'arrêter à la façade.
Bon sang, ce qu'elle était belle ! Je ne sais pas pourquoi je ne parvenais pas à retirer son visage de mon esprit. Je la trouvais si parfaite ... Ça en devenait presque une obsession. Je me sentais gênée qu'elle m'ait surprise durant ce moment intime, où ma plume dessinait les courbes de son visage. Oui, j'étais douée. En même temps, je ne suis pas une artiste pour rien. Si ma voix était un outil déjà fabuleux pour chanter, ma plume prolongeait parfaitement ma main pour dessiner. J'appréciais ces doux moments solitaires où je pouvais me vider l'esprit. Parfois, juste en chantant quelques notes, je parvenais à oublier mes problèmes. C'en était de même avec mes dessins.

Patience ne pouvait pas s'en rendre compte, mais son attitude est déstabilisante. Sentir son bras contre le mien, ses lèvres contre ma peau et enfin sa main s'entrelaçant avec la mienne, tout cela me faisait battre le coeur à une telle vitesse que cela faillit me faire perdre pieds. J'hoche alors la tête tandis qu'elle me demande de marcher un peu à ses côtés. La phrase qu'elle sortit ensuite me fit immédiatement réagir, d'une façon un peu rapide:

"Ne dis pas de bêtise, tu es vraiment très belle et mon dessin ne reflète même pas la moitié de cette beauté."

Alors qu'elle me parle d'Hadès, je regarde un peu autour de nous. J'adore être dans la nature, tranquillement installée, pour profiter de ce qu'elle nous donne de plus beau. Les plantes, les animaux ... Je pense que rien n'est plus apaisant que la nature. Elle n'a pas d'arrière-pensée, elle est franche ... Elle ne va utiliser des ruses que pour survivre.

"Nous pouvons aller nous installer si tu veux et je dessinerai. S'il se montre doux avec Héra, je suis certaine que le dessin pourra être sublime."

J'ai alors une idée en tête. Elle me parle alors de son dessin et elle me dit qu'elle aimerait le voir une fois terminée. Je ne suis pas une menteuse, loin de là. J'en suis même une très mauvaise. A tel point que beaucoup voit lorsque je tente ne serait-ce qu'un instant de détourner la vérité. Mais je me dis qu'un tout petit mensonge peut m'aider à nier mes sentiments. C'est donc avec un sourire que je me tourne alors vers elle, lui expliquant:

"En fait, c'était censé être ton cadeau de Noël mais voilà, tu m'as surprise ! Dis-moi, comment cela se passe-t-il en ce moment pour toi ? Tu es heureuse ?"

J'ai besoin de savoir qu'elle l'est. Cela m'évitera de me déclarer ... Si elle est heureuse, cela me suffit. Je ne me dirais pas que je peux faire en sorte de lui donner du bonheur. Je sais que mes sentiments sont là, mais je ne veux pas qu'ils m'éloignent d'elle.
code by lizzou — gifs by TUMBLR — 505 MOTS.

Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Partager une même passion ? (Patience) Empty
MessageSujet: Re: Partager une même passion ? (Patience)   Partager une même passion ? (Patience) Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Partager une même passion ? (Patience)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La passion...[Shi Raynid] Hentaï
» [UPTOBOX] Identité Secrète [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Ancienne version-