RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Anneau10

Partagez
 

 Qu'on me jette la première pierre {Lorn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32477
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptyMar 22 Oct - 11:10

QU'ON ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE
QUE CELUI QUI NE L'A JAMAIS FAIT DANS LA SALLE 11 ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE ! BON, FAUT DIRE QUE TOI, JE VEUX BIEN CROIRE QUE TU NE L'AS JAMAIS FAIT EN SALLE 11...
03.05.2024 Q’est-ce qui était le plus avilissant ? Se faire surprendre en plein coït par un professeur qui terrorisait bon nombre des étudiants et des étudiantes de Poudlard ? Se faire gronder parce qu’ils ne faisaient rien de mal dans un endroit où jamais personne ne mettait les pieds ? Se prendre un maléfice dans les parties intimes et hurler à la mort parce qu’on croit que sa vie est terminée ? Devoir aller dans l’aile où se situait l’infirmerie de l’école ? Ou encore devoir expliquer ce qui lui était arrivé ? Non, non. Le pire restait sans doute de devoir affronter le professeur pendant les heures de retenue. Elles étaient nombreuses et il était assassin ; son regard l’était, tout du moins. Peter se préparait à rejoindre les serres dans la salle commune des Serdaigle. La tour surplombait les environs et il pouvait presque distinguer la cage de verre qui allait le retenir prisonnier. Que devait-il amener ? Ses gants ? Sa baguette ? Oui, sa baguette. Il l’avait toujours sur lui. Ajustant sa cape de sorcier sur ses épaules, le garçon attacha ses longues mèches brunes en un chignon ébène. Hors de question de les salir avec de la bave de Mandragor ou avec du terreau fétide ! Quand faut y aller, faut y aller. Il ne faisait aucun doute que les secrets les mieux gardés de Poudlard virevoltait comme une traînée de poudre. Tout le monde était au courant : ses camarades, ses professeurs, des personnes qu’il ne connaissait même pas. Il n’avait pas honte pour autant ! Peter n’avait pas attendu cet événement fâcheux pour se construire une réputation dans l’école et ses environs. La tête haute, le regard amusé, il dévala à grandes enjambées les multitudes de marches qui le séparaient du premier étage, puis de la Grande salle et enfin de la cour. Bientôt, ses pas le menèrent vers l’arrière du château. Contournant avec soin l’impressionnante bâtisse avec ses mains confortablement installées dans ses poches, Peter pressa le pas pour arriver à temps devant la serre où son ancien professeur - Que Merlin soit loué ! - lui avait donné rendez-vous. Il n’avait pas pris de gants, finalement. Peut-être qu’il serait dispensé de faire des travaux ménagers. Les fleurs, il préférait en respirer le parfum.

“Professeur Atwings”, s’annonça-t-il d’une voix théâtrale.

Honnêtement, il ne savait pas qui devait avoir plus honte dans cette histoire : Silver, lui-même ou son professeur. Sûrement le dernier. Ils n’avaient fait que consumer leur joie et le feu de leurs entrailles. Dans toute son hypocrisie, le professeur de végétaux était intervenu après les avoir vus. N’aurait-il pas simplement pu détourner le regard ? Comme n’importe quelle personne normalement constitué aux yeux du garçon ? Faire celui qui n’avait rien vu ? Non, il avait fallu qu’il affirme son autorité lorsque celle-ci n’était pas requise.

“Je vais beaucoup mieux, merci de demander.”

Il n’avait pas oublié le maléfice qui l’avait fait se tordre de douleur. Un peu plus et il l’aurait livré aux mains de personnes beaucoup moins bien intentionnées que lui. La petite mort, qu’on l’appelait. Il n’aurait pas fallu beaucoup plus pour qu’elle grandisse et l’avale tout entier.
code by bat'phanie - image by allesandert
518 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 


Dernière édition par Peter J. MacArthur le Sam 23 Nov - 13:09, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Lorn AtwingsHistoria PactumLorn Atwings
Augurey
Exp : 17193
Points de vie (HP) : 2600
Baguette : Bois de peuplier et coeur de monstre du fleuve blanc
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_mvbyuimxyp1r9eokgo4_250
Âge IRL : 29
Célébrité : Iwan Rheon
Parchemins : 701
J'aime : 114
Date d'inscription : 26/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptyDim 3 Nov - 14:04
Qu'on me jette la première pierre


mai 2024 - Après avoir fait un petit tour dans les serres le professeur de botanique finit par sortir de la viande crue de son petit sac en papier tout en poursuivant sa marche en direction de son propre bureau. Il se stoppa devant pour lancer ces morceaux de viandes aux plantes carnivores placées de part et d'autre de la porte. Chose faite, le botaniste sourit et entra dans son lieu de paix et de tranquillité. Du moins, lieu de tranquillité quand les parasites mineurs ne venaient pas troubler son silence. Souvent ils étaient dissuadés facilement par les deux plantes carnivores, mais les plus téméraires s'y essayaient quand même. Et aujourd'hui, était un de ses quand même.

Peter n'avait clairement pas le choix en fait. Le jeune homme avait reçu son heure de retenue officielle par hibou et se devait de passer dire bonjour à son professeur préféré. Lorn fixa l'heure de sa montre et profita de ses quelques secondes seul pour se boire un grand verre d'eau. Il savait qu'il en aurait certainement besoin aujourd'hui, et l'arrivée de Peter confirma cela. Voila que le gamin voulu faire de l'humour ce qui eut le mérite de faire arquer un sourcil à l'enseignant.

Monsieur MacArthur, sortez de mon bureau et toquez à la porte. Vous attendrez que je vous donne l'autorisation d'entrer pour pénétrer le seuil de ce bureau.

Fermé à toute discussion il attendit que le jeune homme s'exécute pour prononcer le fameux entrez. Quand ce serait fait, il se lèverait de son bureau pour rejoindre l'élève et le fixer droit dans les yeux.

Pile à l'heure. Bien suivez moi.

Sans attendre Lorn repassa devant les plantes carnivores, poursuivit sa marche sur les allées de la serre et fini par entrer dans une pièce plus sombre, dont une odeur de moisissure émanait. Peu sympathique en soi et pourtant... Pourtant Peter allait passer sa colle ici en compagnie du professeur qui sortait un grand nombre de copies à corriger et les plaçait sur une petite table avant de s'installer et sortir son stylo moldu. Bien plus utile qu'une vieille plume les stylos moldus.

Le tonneau de verracrasses là bas.

D'un mouvement de menton il montra à Peter le tonneau en question placé en retrait, près d'un angle de la salle. A côté deux seaux vides. Lorn laissa l'élève s'approcher et rouvrit la bouche.

Vous allez me les trier par couleur. Les clair dans un seau et les foncés dans l'autre. Sans gants évidemment. - histoire que ce soit un peu plus dégueulasse - Quand vous aurez terminé je contrôlerai. S'il y en a un foncé dans le groupe de clair ou inversement, on remettra tout dans le tonneau et vous recommencerez. Au travail.

Il fixa Peter droit dans les yeux avant de se mettre lui même à commencer à corriger ses copies.


Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_m1c13tepE71r51xafo1_500
Lorn Atwing
"Je ne parle pas aux idiots, ça les instruit"
Qu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} Giphy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3465-lorn-atwings https://www.historia-pactum.com/t3470-lorn-atwings-o-maj-le-28-04-2019#55521 https://www.historia-pactum.com/t3471-lorn-atwings#55523
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32477
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptySam 23 Nov - 12:26

QU'ON ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE
QUE CELUI QUI NE L'A JAMAIS FAIT DANS LA SALLE 11 ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE ! BON, FAUT DIRE QUE TOI, JE VEUX BIEN CROIRE QUE TU NE L'AS JAMAIS FAIT EN SALLE 11...
03.05.2024 Protocolaire au possible, le professeur lui avait fait savoir par hibou l’heure et la date de sa première retenue. C’était sans doute ce même protocole qui l’avait empêché lui de reconnaître la passion où elle se trouvait et de fermer les yeux sur leurs prouesses sauvageonnes. Bien remonté, le garçon se pointa au lieu de rendez-vous et s’annonça majestueusement pour être aussitôt jeté dehors. Et le voilà qui refaisait de l’excès de zèle. Autant dire toute de suite que Peter ne regrettait pas son choix d’avoir abandonné sa matière - pour laquelle il n’était pas mauvais - ! Le professeur ne pipa mot, l’informant avec le langage préféré du garçon - celui du corps - qu’il ne céderait pas et qu’il n’avait qu’à s’exécuter pour qu’il veuille bien reconnaître sa présence. Alors Peter quitta le bureau, mais non sans lever les yeux au ciel. Il prit une grande inspiration pour regagner son calme - ce n’était pas dans son habitude de s’énerver comme ça - et toqua trois coups, puis un autre, puis un autre. On pouvait s’exécuter en trouvant tout de même de quoi agacer ; il suffisait de le regarder à l’œuvre. De sa voix nasale et ô combien insupportable, le professeur lui donna l’autorisation tant convoité de pénétrer dans ses quartiers - à défaut de pouvoir pénétrer autre chose - pour ensuite le féliciter pour sa ponctualité. Il l’invita ensuite à le suivre dans le dédale de verre jusqu’à une pièce aux apparences sombres. Professeur Lorn s’apprêtait-il à lui faire découvrir une facette plus joviale de lui ? Certainement pas. Comme une potiche, Peter se contenta de rester beau et droitement positionné tandis que le maître botanique préparait son bureau de fortune. Il se préparait à corriger des copies et le garçon s’imagina devoir l’aider dans la maudite tâche. Du dédain dans son geste de la mâchoire, méprisant la besogne qu’il lui confia d’un éclat de voix. Cette satanée odeur devait déjà avoir imprégné tous ses vêtements. L’horreur ! Il jeta un coup d’oeil au professeur avant de se tourner ensuite vers le tonneau de tous les enfers. Sérieusement ? Non, il ne pouvait pas être sérieux. Voilà qui prouvait bien la cruauté du professeur ; elle était légende au château. Non, Peter se refusait à la tâche. Il ne s’évaluait pas au-dessus de l’ouvrage mais simplement dégoûté par les odeurs et les textures qu’il devinait rien qu’à les regarder. Il le fixait et attendait sûrement qu’il ait commencé à travailler pour se remettre lui-même à corriger. Seulement voilà, Peter n’avait pas l’intention de manipuler les larves à mains nues. Professeur Artwings n’avait certainement pas proposé de lui prêter ses gants, mais l’homme avait plus d’un tour dans son sac. Il regarda derrière lui pour voir le professeur toujours occupé à écrire avec son drôle de bâton bleu. Le sorcier attrapa sa baguette dans la poche de sa robe de sorcier et l’agita en murmurant une incantation :

“Inanimatus Apparitus!”

Dans son esprit, l’image de ses deux gants en peau de dragon. Le garçon était doué en métamorphose et maniait les sortilèges aussi bien qu’Hermione Granger dans son temps. De toute évidence, Peter était en avance sur beaucoup de choses, et la magie n’échappait pas à sa maestria. Les gants surgirent du néant en scintillant légèrement. Satisfait, le jeune homme les enfila et rangea sa baguette là où il l’avait trouvée.

“On est obligé de faire ça dans le noir ? J’aime bien faire ça la lumière allumé…”

Faut dire que trier des couleurs dans l’obscurité n’était pas une chose facile.

“Vous savez, les moldus font aussi des boîtes super odorantes qui camoufleraient bien l’odeur nauséabonde. Je verrai si je ne peux pas vous en offrir une pour Noël. Ils en font aussi pour la peau.”

Petits pics cachés aux apparences doucereuses.

“Vous étiez venu cherché quelque chose dans la salle onze ?”

Mis à part des images pour entretenir vos soirées dépravées ?, songea-t-il, grinçant.
code by bat'phanie - image by allesandert
705 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 


Dernière édition par Peter J. MacArthur le Sam 23 Nov - 13:09, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Albus P. W. B. DumbledoreHistoria PactumAlbus P. W. B. Dumbledore
Albus
Exp : 3213
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Source
Âge IRL : 139
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6650
J'aime : 46
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptySam 23 Nov - 12:26
Le membre 'Peter J. MacArthur' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Lorn AtwingsHistoria PactumLorn Atwings
Augurey
Exp : 17193
Points de vie (HP) : 2600
Baguette : Bois de peuplier et coeur de monstre du fleuve blanc
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_mvbyuimxyp1r9eokgo4_250
Âge IRL : 29
Célébrité : Iwan Rheon
Parchemins : 701
J'aime : 114
Date d'inscription : 26/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptyMer 11 Déc - 15:54
Qu'on me jette la première pierre

mai 2024 - Ce que comptait faire Lorn dans l'arrière salle de la serre de botanique ? Rien d'exceptionnel si ce n'est corriger des copies pendant que l'élève s'appliquait à effectuer sa punition. Seulement le jeune professeur sentait qu'il n'aurait pas la paix. C'était bien connu, les jeunes ne savaient pas exécuter une tache sans garder les lèvres closes. L'enseignant le pressentait et tenta toutefois de se concentrer sur sa première copie.

Stylo à la main, Lorn releva toutefois la tête quand il entendit l'apprenti sorcier lancer un sort. Sourcils froncés, regard sombre, l'homme resserrait ses doigts sur l'objet à encre en attendant que le serpentard enfile sa paire de gants, quand ce fut fait, Lorn abattit sa paume de main sur la table pour attirer l'attention de l'adolescent.

Gardez votre baguette à votre ceinture ou je vous rajoute un week end de colle. Ai-je été clair ?

Plus clair que la pièce très certainement. Fallait dire qu'à part quelques vaisseaux lumineux et la lanterne que le directeur de poufsouffle venait d'allumer, il n'y avait pas grand chose pour éclairer le lieu. Une difficulté supplémentaire pour l'élève qui commençait à avoir la parlote.

Je me moque de ce que vous aimez ou non Monsieur MacArthur. Contentez vous de vous mettre au travail et vite. - pause, voila que Lorn roula des yeux avant de poursuivre. - Pourquoi est-il important de conserver cette pièce froide, peu éclairée et humide selon vous ? Réfléchissez avant de répondre. Vous me donnerez vos hypothèses dans trente minutes.

Sur ce, l'enseignant recommença à lire cette copie qui n'avait pas encore reçue de notation. Concentré, voila qu'il soupira encore une fois quand le bruit strident que faisait Peter revint se loger dans ses oreilles. Pourquoi les adolescents ne pouvaient-ils pas passer une heure sans ouvrir la bouche ?

Gardez votre argent. Ce type d'objet m'importe guère et finira d'office dans une poubelle de l'établissement si je ne vous le fais pas avaler pour que vous vous taisiez. C'est compris ?

Les petites piques, Lorn les avait très bien relevé mais offrait une chance à Peter pour lui permettre de se retrouver libre à la fin de ce week-end et non le prochain. D'ailleurs, le gamin posait une question sur la salle où ils avaient été pris sur le fait lui et Sylver. Voulait-il des informations pour pouvoir récidiver en paix la prochaine fois ? Allez savoir. En tout cas, Lorn était agacé de ne pas avoir fini de corriger cette première copie. Quoi qu'il lui mit un T accompagnée d'un pour toute réclamation arrangez vous avec Peter MacArthur. C'était sa faute après tout si le directeur de poufsouffle n'avançait pas aussi vite qu'il l'aurait espéré. Et puis si l'élève détenteur de cette copie se remontait contre le serpentard, ça provoquerait peut-être un déclic chez Peter. Le déclic étant : se faire coller par Monsieur Atwings est loin d'être une bonne idée. Allez savoir, en attendant Atwings répondit à l'élève.

Un professeur a le droit d'aider le concierge à effectuer des rondes dans l'établissement. De plus je m'assure par moment que les salles de cours devant lesquelles je passe sont bien vides de tout élément néfaste.

Sur ce, Lorn posa son stylo et fixa ses yeux sur Peter.

Votre réponse à ma question de toute à l'heure alors ? Et activez vous. Si c'est mal fait vous viendrez recommencer demain, si vous n'avez pas fini à la fin de la colle, la sentence sera la même.



Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_m1c13tepE71r51xafo1_500
Lorn Atwing
"Je ne parle pas aux idiots, ça les instruit"
Qu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} Giphy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3465-lorn-atwings https://www.historia-pactum.com/t3470-lorn-atwings-o-maj-le-28-04-2019#55521 https://www.historia-pactum.com/t3471-lorn-atwings#55523
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32477
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptyMer 1 Jan - 18:33

QU'ON ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE
QUE CELUI QUI NE L'A JAMAIS FAIT DANS LA SALLE 11 ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE ! BON, FAUT DIRE QUE TOI, JE VEUX BIEN CROIRE QUE TU NE L'AS JAMAIS FAIT EN SALLE 11...
03.05.2024 Le garçon n’avait nullement l’intention de se faire apprécier de son bourreau. Il préférait davantage lui faire la parlote tandis que ses gestes prenaient des allures machinales et mécaniques ; Peter rangeait les larves dans les seaux en réprimant ici et là quelques grimaces de dégoût ainsi que de nombreux hauts-le-cœur. La mention faite par le professeur de sa ceinture l’écœura tout autant : pitié, que Lorn ne lui parle pas de quoi que ce soit au niveau de sa ceinture. L’étudiant était sûrement connu pour ses frasques mais il ne faisait pour autant pas la charité. Le jeune homme avait tout de même sursauté en entendant la main se plaquer soudainement et froidement sur le bureau de fortune du directeur des Poufsouffle. La dureté du trentenaire (il ne lui aurait pas donné plus de quarante ans) avait étonné Peter dès le premier jour : comment un homme tel que… lui… avait-il pu se hisser à la tête d’une maison si chaleureuse ? Le Serdaigle appréciait la loyauté et la tendresse de ses étudiants et étudiantes. Ils et elles faisaient de très bons amant.e.s. De nouveau, des images dégoûtantes pointèrent le bout de leur nez dans la tête du garçon qui la secoua très vite pour chasser de pareilles cauchemars. Bloody hell.. Insipide !, songea-t-il. Pour toute réponse, il accorda au professeur son sourire le plus forcé et le plus doucereux. Reprenant sa pénible besogne, Peter commenta la pénombre qui les avalait tout entier avec une certaine insolence dont il semblait aujourd’hui avoir le secret. Sérieusement ? C’est une retenue ou bien un pop quiz ? Les examens ne devaient pas arriver avant encore quelques semaines ! Il avait bien une réponse sanglante à lui jeter au visage mais le garçon doutait que celle-ci lui fasse passer un meilleur quart d’heure. Il tourna simplement la tête légèrement pour lui offrir le même sourire fallacieux. Il ne semblait pas tant s’en moquer dans la salle onze, hein ? Mieux valait-il se taire. Il n’avait pas l’intention de passer ses prochaines soirées dans un endroit aussi glauque que celui-là ; il lui fallait retrouver Argent pour terminer ce qu’ils avaient commencé, après tout.

“Compris ? Que… sentir bon vous importe guère ? Oh… d’accord. Compris, check. M’enfin, l’offre tient toujours. Peut-être que vous me pardonnerez enfin d’avoir abandonné votre cours.”

Puis, le geste suivant la parole, il lui montra que ses lèvres seraient dorénavant scellées. Pas un mot ne sortirait plus de sa bouche indiscrète. Il semblait toutefois avoir fait mouche (plutôt deux fois qu’une) puisqu’il voyait le maître Blaireau s’énerver sur la copie à l’aide de son petit tuyau bleu (drôle de couleur, vraiment). Peter eut l’intelligence de se retourner pour cacher son sourire satisfait ; il ne doutait bien sûr pas de l’intellect du professeur qui devait avoir saisi chaque attaque au vol pour ensuite choisir de les ignorer. Le professeur était sans doute plus sage que l’élève vexé d’avoir été ainsi surpris dans la vulnérabilité de son plus simple appareil. Les MacArthur n’avaient jamais été de très bons joueurs au jeu du silence. Ce ne fut sûrement pas une surprise pour le professeur de l’entendre poser une énième question. Mine de rien, le Corbeau avançait plutôt bien dans sa tâche ; quel dommage qu’il le taquine ainsi au risque de prolonger leur temps commun.

“Le salaire n’est pas incroyable alors ? Moi qui réfléchissais peut-être à postuler plus tard… Je vais peut-être y réfléchir encore un peu.”

Le jeune homme avait fait semblant de réfléchir à haute voix quand, de toute évidence et en réalité, le commentaire lui était directement adressé. Quand on y pensait ne serait-ce qu’une petite minute, le travail devait être bien triste… Marcher des heures dans les couloirs en espérant secrètement pouvoir punir un élève qui, dans la fleur de l’âge, s’amusait comme des enfants. L’être néfaste fut rapidement accablé par la question du professeur qui, visiblement, n’avait pas la même perception du temps que le commun des sorciers. Le garçon avait tant et si bien cherché à le désarçonner qu’il n’avait pas réfléchi à l’examen surprise du professeur de botanique. Pourquoi se devaient-ils d’évoluer dans une pareille ambiance ? Pour sonner plus dramatique encore que cette coupe de cheveux ?

“Premièrement, vous devriez savoir que je fais toujours, tout, bien, du premier coup.”, affirma-t-il en plaçant la dernière bestiole dans son réceptacle.

Oui, il parlait de ça.
Oui, il parlait de sa petite aventure dans la salle 11.
Et oui, il essayait de gagner du temps, quitte à l’énerver.

“Deuxièmement, je me sens légèrement insulté par votre question. C’est bien sûr parce que ces bestioles vivent dans un environnement humide et sombre. Pas étonnant que certains pourrissent, d’ailleurs. Autre chose ?”

Comme mentionné plus tôt, Peter n’était pas le pire élève du professeur Atwings.

“Alors ? Qu’est-ce que je manque de beau cette année, dans votre cours ? Pitié, ne me dites pas que je manque ces magnifiques veracrasses parfaitement ordonnés comme vous le vouliez !”
code by bat'phanie - image by allesandert
833 words

HJ : Attention, Peter est chez Serdaigle ahah ! Il agit juste comme un Serpentard en la présence de Lorn ! :p



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Lorn AtwingsHistoria PactumLorn Atwings
Augurey
Exp : 17193
Points de vie (HP) : 2600
Baguette : Bois de peuplier et coeur de monstre du fleuve blanc
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_mvbyuimxyp1r9eokgo4_250
Âge IRL : 29
Célébrité : Iwan Rheon
Parchemins : 701
J'aime : 114
Date d'inscription : 26/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptyMer 15 Jan - 21:37
Qu'on me jette la première pierre

mai 2024 - L'adolescent ne comprenait pas qu'il valait mieux pour lui qu'il conserve sa langue entre ses dents et cesse d'ouvrir la bouche pour laisser des sons infectes s'échapper de cette dernière. Lorn commençait sérieusement à en avoir assez. Surtout que Peter s'amusait à le critiquer sans même s'en cacher. Il voulait jouer ? Soit. Un professeur aurait toujours le dernier mot et ça, l'adolescent allait le comprendre.

Je retire vingt points à serdaigle.

Sans lever les yeux de son tas de copies, Lorn attrapa un parchemin sur le bord de son bureau. Dessus il inscrivit le nom de Peter, ainsi qu'un retrait de vingt point pour irrespect du professeur. Le gamin pouvait être vexé que l'enseignant l'ait surpris en train de copuler avec un autre élève - élève aussi sanctionné d'ailleurs - Lorn s'en fichait éperdument. Il souhaitait simplement que Peter se taise et travaille en silence. Mais le serdaigle était une vraie pie et questionnait à présent le directeur des jaunes et noir sur sa présence dans la salle 11.

Question à laquelle Lorn répondit plus ou moins. Toujours son stylo en main, l'homme allait noter une autre copie quand la voix de crécelles du puni revint s'écraser dans ses oreilles. Peter voulait vraiment l'agacer ? N'avait-il pas peur de la réputation de Lorn ?

On peut jouer à ce petit jeu longtemps Monsieur MacArthur. Dix points en moins pour serdaigle.

Lorn n'était pas né de la dernière pluie et reconnaissait facilement le sarcasme. D'autant plus que l'humour du prof était proche du... néant. Sauf quand cet humour rimait avec son sadisme. D'ailleurs, il voulait une réponse à sa dernière question donc il demanda à Peter de s'activer à ce sujet. Chose que l'apprenti sorcier s'appliqua à faire. Enfin s'appliqua... c'était vite dit.

Trop d'assurance, trop de paroles et pas assez de réflexion.

Peter voulait faire la conversation sur le programme scolaire. Lorn n'en avait pas fini avec cette retenue. D'ailleurs il appuya ses mains sur le bureau, se leva et alla rejoindre tonneaux et élève.

Sachez que cette pièce n'est pas une simple boite à veracrasse mais une champignonnière. Elle abrite des veracrasses mais SURTOUT des champignons d'exceptions... entre autre. Avant de répondre à une question, prenez la peine de l'étudier, de regarder l'environnement où vous vous trouvez et d'agiter vos neurones. Si vous vous concentrez que sur les verracrasses et sur le fait que vous n'appréciez pas votre enseignant alors vous n'avancerez pas. D'ailleurs...

D'un expulso maitrisé et de faible intensité, Lorn fit tomber les deux tonneaux pour que les verracrasses tombent et se mélangent de nouveau. Puis le professeur retourna à son bureau.

Recommencez. Et au passage, dites moi quelles matières vous avez décidé de suivre jusqu'aux ASPICS et quels sont vos choix professionnels.

Se munissant de son stylo, Lorn se remit à corriger.


Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Tumblr_m1c13tepE71r51xafo1_500
Lorn Atwing
"Je ne parle pas aux idiots, ça les instruit"
Qu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} GiphyQu'on me jette la première pierre {Lorn} Giphy
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3465-lorn-atwings https://www.historia-pactum.com/t3470-lorn-atwings-o-maj-le-28-04-2019#55521 https://www.historia-pactum.com/t3471-lorn-atwings#55523
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32477
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} EmptySam 15 Fév - 23:18

QU'ON ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE
QUE CELUI QUI NE L'A JAMAIS FAIT DANS LA SALLE 11 ME JETTE LA PREMIÈRE PIERRE ! BON, FAUT DIRE QUE TOI, JE VEUX BIEN CROIRE QUE TU NE L'AS JAMAIS FAIT EN SALLE 11...
03.05.2024 Où Peter allait, la fête pouvait commencer. Sa présence dans l’arrière-boutique de la serre du professeur de racines et de jolies fleurs odorantes n’était donc pas sans heurt pour le maître des Mandragores. Son cri était d’ailleurs aussi perçant que les vilaines créatures et Peter avait eu maintes occasions de le découvrir. Le côté caractériel et toujours de mauvais humeur du professeur Atwings faisait d’ordinaire beaucoup rire l’étudiant en sixième année. Pendant des années, le garçon était parvenu à passer sous le radar de l’instructeur colérique et à ne pas subir son irritation directement. Passer une heure de retenue en sa compagnie était donc une nouveauté dont il se serait passée ; la chose était d’autant plus vrai lorsque l’on connaissait les raisons de sa mise à l’écart. Le sorcier parvenait généralement à détendre les situations avec un peu d’humour. Pas cette fois ! Lorn retira vingt points à sa maison sans même lever les yeux de sa copie. Pour sa défense, Peter venait d’insinuer que son parfum méritait d’être… rafraîchi et remis au goût du jour. Le silence n’était pas une vertu en laquelle le corbeau avait beaucoup investi. Il lui préférait amplement d’autres moralités plus excitantes.

Sa question provoqua le courroux de l’instructeur en bois qui retira dix autres points à sa maison. Si ses camarades ne l’appréciaient pas tant et ne le pensaient pas capable de récupérer ce score, ils l’auraient sûrement crucifié dès son retour dans la Tour ouest. Le jeune homme leva les yeux au ciel devant ce qu’il estimait être une bassesse du corps enseignant. Il aurait sûrement dû prendre un peu de recul sur la situation. Il crut naïvement qu’on lui offrait l’opportunité parfaite de récupérer l’intégralité des points perdus stupidement dans la provocation de l’homme qui manquait visiblement de confiance en soi. Peter s’avoua vexé d’une question si complaisante et répondit ce qu’il avait sur le bout de la langue. La - bonne - réponse ne plut vraisemblablement pas assez au tyran qui critiqua son agilité d’esprit. Peter plissa des yeux pour distinguer son visage de furet dans la pénombre. Ainsi donc, Lorn le punissait par l’odeur nauséabonde de la cave mais lui faisait suffisamment confiance pour le laisser trainer en compagnie de “champignons d’exception”. J’en connais un qui devrait sortir un peu plus souvent de sa cave s’il veut se débarrasser de ses champignons ! Le commentaire incisif fit secouer la tête de Peter qui replaça d’un souffle une de ses mèches brunes.

“Qui a dit que je ne vous appréciais pas ?”, souligna-t-il avec beaucoup d’ironie.

La baguette de l’homme frustré s’agita et renversa mollement les tonneaux de verres sur le sol dans un splash écœurant. Peter leva la tête vers le plafond pour s’éviter dix autres points retirés et souffla un grand coup pour éviter de lui répondre avec trop d’attitude.

“Comme le voudra sa seigneurie.”, murmura-t-il.

Il se baissa - Ce vieux dégueulasse avait sûrement ça en tête depuis le début ! - et débuta la réitération d’une tâche assujettissante et avilissante. La taquinerie n’avait pas fonctionné, il pourrait sans doute trouver une autre manière de se sortir cette heure de retenue débilitante.

“Je n’ai pas pris Botanique,” de toute évidence. “Je me sens davantage dans mon… élément avec la Métamorphose. J’ai pris Sortilèges, Alchimie, Arts Magiques, Etude des Runes et j’ai repris Défense contre les Forces du Mal.”

Pour apprendre à me libérer d’un certain professeur, peut-être.

“Quant à l’avenir… Je ne sais pas. J’imagine que je suis plutôt du genre à me concentrer sur le moment présent.” Vous devriez essayer ! “J’aimerais bien me lancer dans une carrière artistique. J’ai du potentiel dans le chant. Pourquoi pas monter un groupe. Sinon j’avais pensé à travailler pour le ministère. J’ai juste… pas envie de passer ma vie derrière un bureau. Ou un tonneau de veracrasse avec des champignons magiques. J’ai juste l’impression qu’il y a plus… de choses à vivre.”

Bon d’accord, pour quelqu’un qui ne voulait pas se confier, Peter s’était véritablement épancher au dessus de ces deux tonneaux tout juste redressés.

“Pardon pour le monologue. J’imagine que c’n’était pas une vraie question. Vous vous en fichez.”

Pas le moindre commentaire vif mais un simple constat dans sa bouche au goût amer.

“Qu’est-ce qui vous a donné envie de devenir professeur, vous ?” Il jeta un verre dans le tonneau de droite. “Le plaisir de pouvoir martyriser vos meilleurs élèves ?”
code by bat'phanie - image by allesandert
747 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
MessageSujet: Re: Qu'on me jette la première pierre {Lorn}   Qu'on me jette la première pierre {Lorn} Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Qu'on me jette la première pierre {Lorn}

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-