RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Anneau10

Partagez
 

 L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Teddy K. RomanovHistoria PactumTeddy K. Romanov
Licorne
Exp : 10731
Points de vie (HP) : 1850
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Tumblr_py7vpbgs6d1srh1mgo1_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 995
J'aime : 37
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptySam 26 Oct - 20:16
« L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! »Le bal de noël. Quel doux souvenir tant pour toi que ton compagnon, celui qui t’avais fait danser jusqu’au bout de la nuit -ou son couvre-feu- avant de te ramener au bateau de l’académie Durmstrang comme le véritable gentleman qu’il était. Nouvel ami en quelque sorte avec qui tu partageais une passion commune tant pour vos discutions toujours très animés que pour l’Alchimie. C’est que, trouvé une matière A pour la mélanger à l’ingrédient B et donner un résultat plus où moins réussit… ça te connaissais. Alors certes, dès le mois de juin dernier vous étiez rentré avec vos camarades dans les froides contré qui entourais Dursmtrang, mais les partages inter-école ne t’avais pas fait oublier les amitiés tissé l’année précédente. Pas plus que la petit Chaumière Vablatsky où tu avais élue domicile à la mort de ta mère et qui se trouvait justement être dans le village de Pré au Lard aux portes du château de Poudlard.

C’est d’ailleurs dans sa chambre, petite pièce au premier étage de la maison décoré de couleurs douce tel que le rose pastel ou le bleu presque blanc que tu te trouvais pour le moment. Allongée à plat ventre sur ton lit, une peluche sous le bras, une main occupée à feuilletée un magasine du nom de sorcière hebdo. C’était toujours utile que de lire les cancans du pays, ne serait-ce que pour enrichir ton vocabulaire. Vêtue d’une simple jupe taille haute très « écolière » et d’un chemisier blanc surmonté d’une décoration perlé au niveau du col, tu balançais nonchalamment tes jambes dans le vide, les croisant, remuant tes petits petons. Moyen comme un autre de faire passée le temps sans doute. Même s’il aurait été sans doute plus judicieux de révisée tes cours en vue des ASPIC qui auraient lieu le mois suivant. Surtout quand on témoignait de l’échec scolaire dans lequel tu t’embourbais depuis plus d’un an maintenant. Ils étaient même aller jusqu’à te menacer de te faire redoubler ! Mais finalement, n’était-ce pas indirectement ce que tu cherchais, ne te sentant pas prête encore a quitté les bancs de l’école pour affronter le monde adulte ?

Pas que ça te fasse plaisir de te farcir les Romanov encore un an mais… Mais c’était toujours mieux que de quitté plus ou moins de manière définitive ton pays, tes quelques amis, ta vie. Car finalement le fil n’avais fait que s’affinée avec les mois et bientôt, il finirait par se rompre. Mais pour l’heure, c’était à un Peter bel et bien estampillée cent-pour-cent British que tu avais donné rendez-vous. Te doutant que visité la maison de son ancien professeur de potion ne le traumatiserais pas outre mesure, l’heure de votre rendez-vous approchais. Ses tenants et aboutissants ? Probablement quelques cancans, quelques marrades et pourquoi pas un peu d’aide dans certaines matière qui te faisait gratté le sommet de ton crâne. Tu verrais bien. Rien de prévu, si ce n’est de passée le temps à deux, car à deux c’est toujours mieux que seul pas vrai ?
:copyright:️ 2981 12289 0


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov https://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 https://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 https://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyLun 28 Oct - 11:10
Plusieurs souvenirs se mélangeaient, se diluaient et lui donnaient la migraine. Tantôt joyeux, tantôt difficiles à accepter, les chimères de l’esprit lui assaillaient le crâne de leurs meilleurs couteaux. Tout avait changé ce jour-là. Depuis tout ce temps, il avait couru après des fantômes et l’exorciste n’était plus certain d’être prêt à accueillir les esprits dans sa maison. Cette après-midi, ces heures avaient été des plus troublantes. Perturbantes et délicieuses à la fois, elles interrogeaient tout ce qu’il croyait de juste et de certain. Comment vivre une vie normale - pour un sorcier - quand on savait. Le garçon errait comme une âme en peine, ne sachant que peu si son initiation avait suffi, s’il avait fait ses preuves. Ses membres étaient encore endoloris d’avoir trop travaillé. Son appétit sexuel semblait décuplé au-delà de ce que son corps était capable de fournir en énergie. La Terre ne tournait plus rond et l’attente le rongeait de l’intérieur. Peter changeait cellule par cellule ; la transformation était lente et difficile à voir à l’œil nu. Il fallait se parer des lunettes les plus minutieuses pour espérer voir opérer le changement. Ce jour-là, le garçon allait se placer volontairement sous un microscope ; il rencontrait Teddy, une fille - non, une femme - qu’il avait connu lors du Tournoi des sorciers. Elle avait mis son nom dans les flammes et le bleu de la chaleur infernale avait illuminé son visage pour qu’ils puissent tous l’admirer, tel le joyau qu’elle était - et savait être. Leurs soirées s’étaient ponctuées de nombreux rires, de nombreuses danses. Ils étaient égaux l’un et l’autre, munis d’une beauté dont on peinait à détourner les yeux. C’était naturellement que Peter avait fait sa demande et l’avait emmenée au bal de Noël. La jeune femme avait accepté, n’ayant que faire de la petite année ridicule qui séparait leurs jeunes âges. L’alchimie pour point commun, les adolescents avaient dansé, crié, joué, parlé et de leur union était née une jolie amitié. Son impression du monde, sa façon de voir les choses le faisait drôlement rire. Elle avait été éduquée pour ne pas s’abaisser plus bas qu’elle-même, et la demi-Vélane méritait la huitième Merveille du Monde à son bras.

La blonde de l’est avait atterri à Préaulard, où elle résidait à présent avec sa sœur, professeure de Potions à Poudlard. Il en fallait bien davantage au garçon pour ne pas oser venir, entrer dans cette maisonnette drapée de féérie. Elle compensait visiblement en confort ce qu’elle avait de bucolique. Un coup, deux. Rien. Personne ne vint lui ouvrir la porte. L’heure était pourtant la bonne et plus tard serait un délai. Aussi, Peter décida de vérifier si le panneau de bois cédait facilement. Elle n’était pas verrouillée et le beau brun pénétra dans les lieux. Le bruit d’une page qu’on tournait le guida jusqu’à la chambre de la jolie blonde qui lui offrait un très joli spectacle. Si ses jambes avaient été un peu moins relevées, juste un peu moins, le spectacle aurait été plus beau encore. De qui se moquait-il ? Il n’avait plus l’énergie !

“Hey babe!”

C’était sa manière à lui de s’annoncer, de lui faire connaître le surnom affectif qu’il donnait à une poupée de porcelaine - dont les bords tranchaient pareils à des couteaux affûtés - aux grands yeux perçants.

“Tu te cultives à ce que je vois ? Laisse-moi deviner, on parle encore de mes frasques à l’école ?”

Certainement pas. Mais toute publicité était bonne à prendre. Il se jeta sur le lit à ses côtés, étendu de ton son long, ses jambes dépassant largement du plumard.

“Tu cherches l’homme qui sera enfin digne de toi ? Et tu vérifies qu’il ne fait pas trop de bêtises en ton absence, c’est ça ?”

Un mouvement et il embrassait gentiment sa main pour lui dire bonjour.
"in my world i'm seven feet tall and the boy always call and the girl does too.(@halsey // clementine)
L'amitié entre un homme et une femme, ça n'a pas cours, c'est de la fausse monnaie !

(c) gifs: Tumblr ► fireworkofdec
631 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Teddy K. RomanovHistoria PactumTeddy K. Romanov
Licorne
Exp : 10731
Points de vie (HP) : 1850
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Tumblr_py7vpbgs6d1srh1mgo1_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 995
J'aime : 37
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptySam 2 Nov - 15:29
« L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! »Tu te retourne quand la porte derrière toi s’ouvre légèrement pour laisser entrée Peter.  Sourire aux lèvres quand il te salut, tu lui répondras avec le même genre de surnom affectueux que ceux dont il te qualifié.

- Hi Honey.  <3

Honey… le miel, ça lui allait bien. Délicat met dont on aime agrémenter ses plats ou désert pour leurs donner un peu plus de douceur. A la fois bon pour la santé mais aussi et surtout pour les papilles qui ne s’en lasse jamais. Suivant le mouvement pour reprendre ta position initiale quand il te rejoint dans le lit, ton visage reposera au creux de ta main quand tu prendras appuie sur ton coude pour le regarder de haut en bas, enfin en quelque sorte vu vos position respective. Furtivement, mais présent le regard d’évaluation avant que ton sourire ne s’étire encore un peu plus.

- Me cultivé ? Pourquoi faire, je suis bonne je n’ai pas besoin de me donner la migraine. Je regardais les dernières tendances pour l’été. Il me faut LE bon bikini pour appâter LE bon sorcier à la longue baguette et au porte-monnaie garnis.

Non, tu n’as pas fait de sous-entendu salace. Ça pourrait mais non, longue baguette pour un long répertoire. Rien de plus. Et même si le clin d’œil que tu dirige vers ton ami pourrais laisser croire le contraire, c’est vraiment le cas.

- Et quel frasque aurait tu à me raconter ? Je suis en manque de potin moi ici ! Ce n’est pas Melissandre avec ses histoires de bibliothécaire de de Barman qui va faire croustillée ma journée.

Exaspération largement exacerbée par un soupire que tu étire en longueur quand tu bascule sur le dos et pose une partie de ton avant-bras sur ton front pour faire ta diva, fixant quelques seconde le plafond avant de passer ta main dans tes cheveux pour les ramener au-dessus de ta tête et les laisser tomber en cascade sur le bord du lit pour mieux tourner de nouveau ton regard vers le jeune homme.

- Il peut faire autant de bêtise qu’il veux tu sais, j’en fait bien moi.  <3

Fidélité ? Pourquoi faire. Certes, un vrai prince charmant, c’est bien. Un mec gentil, pourquoi pas. Mais finalement tant qu’il coche les case « riche », « beau » et « nom qui a du poids » peut importe son tempérament, sa fidélité ou son caractère. C’est l’amour que tu cherches, romantique que tu es. Le mariage aussi, croqueuse de diamant qu’on t’a fait. Mais les deux ne sont pas forcément obliger de ce… chevauché !

- Tu m’a l’air épuisée, tu as encore fait des folies de ton corps ?

C’est en sourire de chat à présent que tes lèvres s’étirent, taquine et le regard pétillant, frétillant même. Impatient de sortir d’une forme de routine pour plonger tout droit dans l’aventure ou au moins, les cancans.
:copyright:️ 2981 12289 0


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov https://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 https://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 https://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyDim 3 Nov - 12:00
Un jeu de chat et de la souris rendu bien difficile par la présence de deux matous en soif de rencontre inoubliables. Ils s’évaluaient sans se juger, capable de comprendre l’autre et ses désirs - car ils étaient nombreux. Un large sourire aux lèvres, des lèvres qu’il n’avait pas partagé avec elle depuis bien trop longtemps, le garçon s’allongea à ses côtés pour des jeux plus chastes qu’il n’en avait l’habitude. Elle avait ce quelque chose qui lui donnait envie de revenir, alors même qu’il n’avait plus ce qu’il voulait, que son corps se tendait en sa présence pour frustrer des besoins qu’il assouvissait plus tard avec une autre, un autre, des autres. Sa remarque lui fit éclater de rire, pressant par petits accoups sa cage thoracique recouverte d’un torse musclé par des jeux adolescents auxquels elle n’était pas étrangère. Tous deux étaient esthètes et se plaisaient dans la luxure de deux corps qui se mélangeaient, s’enchaînaient passagèrement l’un à l’autre pour s’offrir la plus grande liberté d’expression jamais découverte dans l’art dans des émois infiniment puissants.

“Pourquoi t’embêter avec un bikini, dans ce cas ? Ces deux-là t’aideraient sûrement mieux sans la contrainte d’un tissu, aussi élastique qu’il soit”, lui promit-il en évaluant la courbure de sa poitrine imposante du bout de l’index.

Lui aussi se tourna sur le côté pour mieux l’observer : elle n’avait pas changé et elle ne mentait pas. Avec un corps comme celui-là, Babe ne risquait pas d’être mise dans un coin. Elle l’aurait sûrement appâté plus vite qu’elle ne le souhaitait vraiment, son trophé mâle, sa belle famille et ses richesses. C’est qu’elle avait de la suite dans les idées, la grande blonde. Honnêtement, il la comprenait et si lui était incapable de s’enfermer dans une relation, rien ne l’empêchait de les passer en revue avec elle.

No offense, mais je crois qu’on sait tous les deux ce qui lui manque, à ta sœur. Elle peut pas sauté sur le prof d’Histoire de la Magie, il est canon pourtant. Et il mange définitivement de ce pain-là !”

Que lui dire ? Que lui raconter sans trahir son secret ? Peter marchait sur des coquilles d’œufs ; elles étaient vides, prêtes à rompre à tout moment sous la charge du mensonge. Alors un clin d’œil pour toute réponse et le tour serait joué. Enfin, il l'eût été, si Babe n’avait pas appris à le connaître.

“T’en fais, t’en fais… Plus assez à mon goût !”

Il paracheva sa taquinerie en la saisissant par les hanches et en la faisant rouler sur lui pour ensuite la déposer de l’autre côté de son corps. Quelques rires adolescents… On aurait pu croire qu’ils consommaient régulièrement leur… amitié. Mais les deux jeunes sorciers avaient été bien sages. Piqué au vif ! Il avait l’air fatigué, pour sa défense.

“Des folies… C’est le mot. Au pluriel. Une de mes meilleures nuits. C’était… intense. Le prends pas mal, mais t’as pas l’air très fatiguée, toi. Tu fous quoi la nuit ? ‘Me dis pas que tu dors, je vais pleurer. J’peux t’aider, tu sais ?”

Même pas vrai d’abord, il était vidé. Complètement privé de toute énergie… Et cette libido qui ne faisait que grandir depuis ce jour-là. Sa vie avait basculé… Il n’en avait pas encore pleinement conscience mais les cartes étaient jouées.

“Bon, dis-moi au moins que t’as trouvé un beau parti à te mettre sous la dent ?”
"in my world i'm seven feet tall and the boy always call and the girl does too.(@halsey // clementine)
L'amitié entre un homme et une femme, ça n'a pas cours, c'est de la fausse monnaie !

(c) gifs: Tumblr ► fireworkofdec
575 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Teddy K. RomanovHistoria PactumTeddy K. Romanov
Licorne
Exp : 10731
Points de vie (HP) : 1850
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Tumblr_py7vpbgs6d1srh1mgo1_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 995
J'aime : 37
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyMar 12 Nov - 23:22
« L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! »Petites taquinerie innocente pas si innocente que ça. Petits jeux d’enfant, jeu d’adolescent qui se découvre, ont découvert et découvrent à l’infinis. Qui s’accompagne de rires et de sourires malicieux, taquinerie que vos regards ne serait caché. Par l’ébullition des hormones et l’omniprésence de testostérones. La fleur de l’âge qu’on pouvais dire, fleur qui fleurirais encore bien des années. Autant qu’ils pourraient en espérant que jamais ne viendrais le jour de flétrir. S’imaginez autrement que maintenant ? Pourquoi faire ? Et à vrai dire ; ce n’était même pas envisageable. Être vieux, ridé, impotent, pire ! Frigide un jour ? ça n’existait pas. Tu t’en assurerais !

Et si tu n’avais pas conscience des petits jeu dangereux dans lesquels il c’était engagée, ça ne t’empêchait pas pour le moment de pensée encore que vous partagiez les mêmes. Toute innocente, toute naïve que tu pouvais être. Femme fatale peut-être, adolescente pleine d’ambitions, mais pas moins une âme bien innocente. Petit agneau encore immaculé dans un monde de loup aux croc acérée que tu n’étais pas encore en mesure d’évaluer. C’est que le mythe de la pute et du curé tu l’avait certes intégré, mais il entrait en conflit avec celui du prince charmant. Paradoxe ultime qui faisait pourtant pencher la balance et te rendais la candeur qu’on avait voulu t’arraché. Mais qui rendait également ce sang de Vélane qui coulait dans tes veines particulièrement dangereuses. Meilleur allié de tes aspirations, pire ennemi en même temps, lui qui prenait le contrôle sans que tu ne puisses y faire grand-chose. L’émotivité que veux-tu, elle te caractérise et t’empêche finalement de le prendre, le contrôle. Crée des situations cocasses et pas toujours joyeuse peut-être ? C’est sans doute ce qui faisait naître la pudeur, en quelque sorte. Celle qui faisait de toi quelqu’un qui n’irait pas jusqu’à ce que tu estimais comme de la vulgarité. Outre le fait bien sur que ce même concept de vulgarité avait été altéré par l’éducation que tu avais reçue.

- Tu oublis le jeu de l’effeuillage, celui qui se fait sensuel. Comme ouvrir une boite de chocolat sans en avoir lu les saveurs, tous les goûté un par un pour en découvrir le goût sans s’être fait avoir par la curiosité qui finalement aurait gâché la surprise. Tu ne crois pas ?

Un petit clin d’œil quand ton index joue avec les ouvertures de sa chemise, titille les petits boutons et que ton regard accompagne les mots qu’il partage avant qu’un rire, cristallin, innocent ne raisonne dans la pièce. Le tiens, celui qui répond à cette petite remarque sur ton aînée.

- J’en ait entendu parler de ton professeur d’histoire. Mais je crois qu’elle s’amuse bien plus avec un certain gérant d’une certaine tête du sanglier.

Ton index rejoint tes lèvres pour invité au secret, s’accompagne d’un clin d’œil qui ajoute de la malice au sourire qui déjà en rayonnais. Un froncement de sourcil change tes traits alors que l’interrogation commence à se lire sur ton visage. L’émotivité, livre ouvert que tu es car tes émotions ne savent pas se cacher. Petite barbie bien expressive que tu es.

- Plus assez ? Peut-être, c’est que c’est difficile de trouver chaussure à mon pied. A croire qu’il ne reste que les articles de la saison passée. C’est… décevants.


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov https://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 https://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 https://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyDim 24 Nov - 11:49
Le chat ne voulait pas manger la souris, il voulait jouer, la tenir entre ses deux pattes, entre ses griffes, entre ses dents ; et, lorsque la partie serait terminée, il la laisserait s’en aller. Mais pas trop loin, juste assez pour qu’elle soit encore à portée. Allongé sur le lit, le regard du jeune homme s’éclaira lorsqu’il la sentit effleurer sa chemise et actionner les deux boutons qui, dans de pareilles circonstances que les siennes, suffisaient à démarrer la machine, faire fleurir le plus beau des pétales et lui donner l’eau à la bouche. Les phéromones décuplés dans la chambre n’aidaient pas à rester sain d’esprit ; ou bien était-ce sa rencontre avec eux, avec elle ? Détenir un pareil secret le rendrait chèvre. La confirmation n’était venue que tardivement et le poid du mensonge commençait déjà à l’écraser sous la pression. Il voulait se rouler dans leur secret de satin, se délecter de leurs mensonges ocres et dévorer leurs plus belles dentelles. Bientôt, sa peau cesserait de se flétrir chaque jour un peu plus. Bientôt, on lui offrirait la jeunesse et la beauté éternelle sur un plateau de chair et de luxure. Bientôt, il incarnerait cette splendeur à laquelle il aspirait depuis tant d’années. Encore fallait-il être patient et enterrer ses doutes, ses peurs dans le caveau de l’innocence. Leurs jeux avaient toujours été innocents : ils s’étaient découverts, goûtés et reconnus commes deux égaux. Ce jour-là, pourtant, les draps seraient peut-être irrémédiablement tachés d’une candeur sacrifiée. La sienne ? La leur ?

“Et toi, tu sembles oublier que certains chocolats sont plein de liqueur, et qu’une fois découverts, on les recrache à la poubelle sans aucun regret. J’voudrais pas que ça t’arrive, tu comprends ?”

Elle n’était pas du genre à être recrachée ; Teddy faisait partie des heureuses élues : celles qui ne laissaient jamais indifférentes et qui, bénies de leur beauté divine, s’ancraient à jamais dans la peau de ceux et celles qui avaient été assez chanceux pour partager leur nuit. Peter constatait d’expérience ; malgré toutes ses nuits, il n’oublierait pas leur première rencontre, leurs premiers émois. Il rit à son tour, faisant courir son index et son majeur de sa poitrine à sa hanche.

“Dracarys ?”

Il éclata de rire.

“Ouais… Il a un truc, j’imagine… Si on aime le genre papa flippant. Je ne savais pas ta sœur si coquine !”, conclut-il en français.

Teddy lui avait sûrement tout appris. Le jeune homme sentait son corps en ébullition dans cette bulle de draps et de couleurs. L’interrogation fit place sur les jolis traits de la jeune femme et Peter porta sa main, précédemment posée sur sa hanche, à son visage inquiet.

“Alors comme ça, je suis de la saison dernière ? Tu essaies de me provoquer là.”

Peter lui sourit, une expression carnassière inhabituelle dans le coin de ses lèvres. Qu’elle ne joue pas trop, Babe, ou bien le grand méchant loup l’avalerait peut-être toute entière. Il l’attira contre lui et effleura ses lèvres des siennes sans pour autant l’embrasser.

“C’est marrant, je crois que t’as la mémoire courte… Ce sont tous ces princes charmants qui ne sont pas à la hauteur, dis-moi ?”

Il caressa sa joue et ajouta promptement avant de la relâcher :

“Indique-moi lequel tu veux, et je m’assurerais qu’il soit… expérimenter. Je peux être ton goûteur attitré, vas. Si ça peut te sortir une épine du… pied.”

Il rit à gorge déployée et la chatouilla pour parachever sa taquinerie.

Babe, fais pas la tête. Tu sais que t’auras toujours une place où il faut. C’est ma nuit endiablée qui t’a mise dans cette état ?”

Il effleura son front légèrement plissé pour l’inciter à se relaxer ; l’hypocrite, tout le contraire de son pantalon tiré.
"in my world i'm seven feet tall and the boy always call and the girl does too.(@halsey // clementine)
L'amitié entre un homme et une femme, ça n'a pas cours, c'est de la fausse monnaie !

(c) gifs: Tumblr ► fireworkofdec

633 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Le choixpeau magiqueHistoria PactumLe choixpeau magique
Maitre du jeu
Exp : 1095
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : les chapeau n'ont pas de baguette
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! 3267122442_1_3_oMmgz4Wk
Célébrité : Le choixpeau magique
Parchemins : 5052
J'aime : 111
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyVen 3 Jan - 16:54




/!\ Attention /!\



Ce RP n’a pas reçue de réponse depuis 1 mois ou plus ! Il sera archivé et donc annulé d’ici le 31.01.2020 sans réponse de votre part !










Revenir en haut Aller en bas
Teddy K. RomanovHistoria PactumTeddy K. Romanov
Licorne
Exp : 10731
Points de vie (HP) : 1850
Baguette : 17.38cm, bois de Rose, délicate et fine comme la demoiselle qui la possède. Elle contient un cheveu de Vélane en son cœur.
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Tumblr_py7vpbgs6d1srh1mgo1_400
Célébrité : Ester Expósito
Parchemins : 995
J'aime : 37
Date d'inscription : 13/10/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptyMer 8 Jan - 23:44
« L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! »- Tu ne parlais pas de pomme que l’on goutte avant de jeté le trognon à la poubelle il y a quelques seconde ? Il me semble que j’ai déjà goûté à ce fruit défendu là. Il n’y aurait plus de surprise, juste le goût du souvenir.

Parler de ta sœur ? Mieux valait éviter. Même s’il était de coutume avec Peter que vous partagiez les secrets les plus croustillant que vous aviez à vous mettre sous la dent -plus il était croquant et juteux, mieux c’était – les petites affaires de ton aînée devait rester un tant soit peu à sa discrétion. Après tout, n’enseignait-elle pas justement à Peter ? Alors plutôt que de rebondir, autant directement continuer ce petit jeu quand il t’attire à lui, tapotant du bout de ton index le bout de son nez, l’air bien malicieux flottant sur les traits de ton visage.

- Il se peux cependant que j’ai fait l’heureuse rencontre d’un homme assez… intéressant. Mais il n’a rien d’un prince ou même d’un chevalier pour tout te dire. Disons que c’est un bonbon à déguster sans modération.

Un petit clin d’œil accompagnait la confidence alors que ton coude s’appuyais sur le matelas pour que ton visage vienne se poser au creux de ta main, la seconde encore bien trop occuper à t’amuser à titiller les boutons du vêtement du garçon qui te faisait face.

- Mais si tu y tiens tant, pourquoi ne pas choisir une proie à goûter ensemble ? Voilà qui pourrais être une expérience intéressante. Il parait qu’il faut la faire au moins une fois dans sa vie. Je devrais l’ajouter à ma bucket list sans attendre.

Cette mine angélique, ses yeux pétillant de malice et ses lèvre légèrement mordillée. On pourrait presque te donner le bon dieu sans confessions. Pourtant, pourtant l’expérience n’était pas venue de connaissance mais bel et bien d’une mère femme de joie aux mœurs légère qui t’avais mis dans la tête que c’est comme ça qu’une femme obtenait ce qu’elle voulait. A tort ? Tu n’en avais pas l’impression jusque-là. Ce qui ne t’empêchais pas d’avoir ta fierté et de ne pas tomber dans les mêmes déviances qu’elle, elle qui avait vendu son corps pendant tant d’année pour couvrir vos besoins à Aleksandra et toi. A moins qu’au bout d’un moment ça n’ait plus été une nécessité mais une forme de plaisir malsain ? Bonne question, que tu n’auras jamais l’occasion cependant de lui poser.

- Je suis encore trop jeune de toute façon pour arrêter de m’amuser. Je pense même devoir rester un an de plus à Durmstrang. Mais dit moi… ça nous mettra dans la même classe je crois ? Voilà qui peut aussi donner cours à des jeux intéressant, tu ne penses pas ?

Coup de hanche sur pantalon tendu, geste qui se veut innocent « oups pardon, ça t’a gêné ? Au temps pour moi… ». Qui se fait sans même sourcillée, et qui pourtant ce veux ponctuation d’une dernière réplique qui servirait presque d’invitation. On peut faire plein de chose avec les pommes après tout, et puis qui dit pomme dit pommier. Un arbre ne produit pas qu’un fruit par saison après tout.


no rules.
Life is too cruel, if we cease to believe in love, why would we want to live ?
(c) Miss Pie
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4308-teddy-v-k-romanov https://www.historia-pactum.com/t4314-teddy-v-k-romanov#86358 https://www.historia-pactum.com/t4315-teddy-v-k-romanov#86360 https://www.historia-pactum.com/t4316-teddy-v-k-romanov-ouvert#86361
Peter J. MacArthurHistoria PactumPeter J. MacArthur
Peter
Exp : 32478
Points de vie (HP) : 5400
Baguette : 30 cm, bois de mélèze et plume d'Occamy
Photomaton : L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Ezgif-6-2d78ca1407c8
Âge IRL : 26
Célébrité : Ezra Miller (© Gajah, Tag, EXORDIUM., HOODWINK, Bidi, AVENGEDEMCHAEMS)
Parchemins : 5179
J'aime : 217
Date d'inscription : 26/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! EmptySam 15 Fév - 23:17
@Peter J. MacArthur & @"Teddy V. K. Romanov"
Le sorcier esquissa un nouveau sourire.

“C’est mal connaître le Malum Malus, babe. Il y a bien une raison pour laquelle il est défendu… C’est son addiction qui le rend si fort. Cette soif de s…avoir.”

Il fit traîner le s comme le serpent qui déjà s’infiltrait dans les franges de son décolleté. Elle sembla oublier tout de sa soeur quand le garçon l’attira vers lui et la saisit par la taille, non sans lui rappeler des dizaines de nuit passées à se conter monts et merveilles à et se prouver qu’ils étaient bel et bien vivants en se faisant hurler au clair de lune. Le sorcier joua et abusa de ses charmes pour la relaxer et lui rendre ce visage fin et harmonieux avec lequel il avait joué tant de fois du bout des doigts. Le jeune homme fut bientôt piqué à vif et interrompit son geste ; son front pouvait bien se plisser et se rider car elle soulevait une chose bien plus alléchante sur laquelle poser ses lèvres ; un prétendant était entré dans sa vie, un monstre de voluptés et de goût d’après l'époustouflante petite blonde. La modération n’avait jamais été son point fort. Aussi, le sorcier se délecta d’avance des petits jeux qu’il pourrait peut-être lui inspirer… Ils semblaient déjà l’avoir roulé dans la boue crasseuse de leur folie ; Peter les rejoindrait bientôt et y perdrait le semblant de sanité qui lui restait. Par la barbe de Merlin, il était bien placé pour savoir que Teddy s’amusait drôlement des bonbons à se mettre sous la langue. Ses doigts joueurs s’amusaient déjà à faire tourner les boutons fragiles qui retenaient la chemise d’exploser sous son corps brûlant.

“Alors comme ça on me fait des infidélités ?”

Il s’en fichait comme de sa première baguette en bois trouvée dans le jardin alors qu’il jouait, enfant. Peter n’était pas de ceux qui jalousaient les hommes et les femmes qu’il fréquentait et avec lesquels il s’amusait volontiers à se perdre dans des émois plus satisfaisants les uns que les autres. Au contraire, il partageait allégrement ceux et celles qui fréquentaient sa couche. Et cela… Teddy l’avait bien compris. Une véritable perle sur sa couronne !

“Babe… j’ai cru que tu ne le proposerais jamais. Il aurait été tellement dommage d’attendre que ta peau se flétrisse…”, il éclata de rire, la taquinant sans aucune retenue. “Pourquoi est-ce que j’ai l’impression que tu as déjà une petit idée de ce trio infernal ?”

Elle avait l’air d’y avoir grandement réfléchi et l’entreprise lui semblait des plus alléchantes. Son corps ne serait sans doute pas en mesure de répondre à autant de stimulations dans les prochains jours mais il se ferait un plaisir de lui ôter ce mal d’une liste de choses à combler avant la mort. Si tout se passait bien, lui aurait tellement plus de temps pour assouvir tous ses plus noirs desseins. Il approcha sa bouche de son cou pour y froler une peau sucrée et fruitée par les parfums dont elle s’affublait. S’il ne pouvait combler tous ses désirs à lui tout seul et réaliser ce fantasme seul, le jeune homme pouvait toutefois la rendre folle et s’amuser autant, si ce n’était plus qu’elle.

“Ils vont nous mettre dans la même classe… et tu crois vraiment que ça t’aidera à passer tes examens ? Je crois surtout que c’est le suicide scolaire, babe. Tu sais bien que je ne te laisserai pas une seconde cours pour te… concentrer…”

Comme pour illustrer sa vision du futur, le jeune homme fit pivoter son autre main sur l’intérieur de ses cuisses et s’approcha langoureusement du fruit tant de fois goûté. Elle jouait, elle aussi, avec son pantalon tendu par la vue d’une femme si splendide et les souvenirs de caresses endiablées dont elle avait le secret.

Il retourna enterrer ses lèvres dans le creu de sa gorge et baisa passionnément sa peau chaude et invitante ; on aurait pu y enfoncer ses griffes et en déguster chaque centimètre.

“Alors ? Cette proie ?”, il insista pour cacher son manque d’énergie, malgré la bosse très évidente qui s’était formé dans le bas de son ventre.
"in my world i'm seven feet tall and the boy always call and the girl does too.(@halsey // clementine)
L'amitié entre un homme et une femme, ça n'a pas cours, c'est de la fausse monnaie !

(c) gifs: Tumblr ► fireworkofdec


696 words



Peter
(c) justiceleague & frimelda
Thanks a million!  :3 :
 
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4004-peter-j-macarthur https://www.historia-pactum.com/t4014-peter-j-macarthur-o-pas-encore-de-classe#70355 https://www.historia-pactum.com/t4015-peter-j-macarthur#70357 https://www.historia-pactum.com/t4017-peter-j-macarthur#70364
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
MessageSujet: Re: L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !   L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

L’amitié entre un homme et une femme, ça n’a pas cours, c’est de la fausse monnaie !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-