RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Cristalliser la grandeur Anneau10
-50%
Le deal à ne pas rater :
-50% sur les baskets Nike Air Max Invigor
50.47 € 100 €
Voir le deal

Partagez
 

 Cristalliser la grandeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Rasmus RaskHistoria PactumRasmus Rask
Phoenix
Exp : 11700
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Chaotique neutre ou « esprit libre » (un peu sociopathe aussi)
Âge IRL : 11
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 1307
J'aime : 101
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptySam 9 Nov - 17:32
Il en va de la peinture comme des élixirs et des cocktails Molotov : il faut y mettre de l'essence. Au yeux de Rasmus, il n'était pas plus grand talent que parvenir, pour un sorcier, à saisir la nature profonde des choses et s'en rendre maître. Il avait observé avec fascination ses enseignants de potion donner formes et réalité à de purs concepts : chance en bouteille, maladie en flacon, des souvenirs, même, lui avait-on dit, pouvait être capturés et enfermés.

Rasmus n'était pas très bon en potion, mais il savait peindre, et avec une arrogance que l'on connait aux Serpentards, y voyait un moyen de s'emparer de l'essence de ses modèles pour les mettre en tableau. En vérité, rien de si agressif, bien sûr, mais la peinture vivante avait ce dérangeant et fascinant pouvoir de refléter non pas une simple image, mais également un caractère, une corporalité, bref, tout ce qui participe à notre personnalité.
Certains sorcier y voyaient un art subtile, approprié aux artistes raffinées et méthodiques. D'autres, plus suspicieux, considéraient ces tableaux avec une certaine méfiance. Qui savait vraiment ce qu'on y imprimait ? N'y avait-il pas là dedans, au fond, un peu de nous-même, enfermé à jamais sur une toile de papier ?

Que les gens se posent ou non ce genre de questions, qu'ils aient le goût du risque ou celui de l'esthétique, Rasmus s'en fichait bien. Tout ce qui importait, pour lui, c'était qu'il avait actuellement bien du mal à trouver des modèles. Le travail demandait du temps, plusieurs séances d'une à deux heures au moins, et le résultat était... eh bien, il n'était pas encore complètement un professionnel de son art. Ses tableaux avaient au fond quelque chose d'encore étrange, parfois dérangeant lui avait-on dit, quand d'autres les avaient trouvés intrigants. En tout cas, le niveau de réalisme que l'on attendait habituellement dans ce genre d’œuvre n'était pas encore au rendez-vous. Si le jeune Serpentard tentait bien de le compenser par des choix d'effets plus symboliques ou figuratifs, le résultat était toujours étonnant et sortait des canons classiques de cet art.


Quand Rasmus avait expliqué tout cela à Peyton Landsbury, la jeune fille avait semblé s'en ficher complètement. Du moins l'avait-il senti comme cela. Ils appartenaient tout deux à la même maison et séparés seulement d'une année, avaient eu à plusieurs reprises l'occasion de discuter ou d'effectuer divers activités de groupe ensemble. Pour autant, Rasmus ne la considérait pas encore comme une amie. A vrai dire, bien peu nombreux étaient ceux à qui il pouvait accorder ce titre. Le jeune homme n'était pas, et de loin, le plus social des Serpentards et s'il ne détestait pas la compagnie, ne la cherchait pas non plus.

Il avait ce genre de caractère idiot, de ceux qui ne s'intéressent guère aux autres et pensent pouvoir les juger sur la seule base de leurs observations. De Peyton, il ne savait trop que penser. Relativement timide, ce qui n'avait pas aidé à leur rapprochement, elle avait une certaine fibre artistique, pour l'avoir entendu chanter et cela il l'appréciait. On lui avait également dit que la jeune femme pratiquait la danse ce qui pouvait donner des choses intéressantes en peinture, le plus difficile à saisir étant souvent la particularité du mouvement des corps. Tous les êtres humains bougeaient différemment, qu'on n'arrive pas à saisir le rythme propre à chacun et le tableau aurait un côté mécanique, impersonnel, froid, monstrueux.

Pourtant c'était autre chose qui avait attiré son attention sur elle. Quelque chose que Rasmus ne pouvait pas manquer : Peyton était complexée par son image. Que faisait-elle là, alors, prête à servir de modèle pour une peinture ? La question méritait d'être posée.

Dans la salle commune des Serpentards, le feu crépitant en arrière plan, Rasmus installait tranquillement son chevalet et ses alambiques.

- Merci encore d'avoir accepté de poser...

Du bout de sa baguette, il raviva un petit foyer sous l'un de ses bocaux. Assez rapidement, celui-ci se mit à fumer. Il y avait de nombreux flacons et éprouvettes, composants magiques formant de subtiles mélanges de couleurs agitées. On aurait même dit que certaines cherchaient à s'échapper de leurs récipients. A côté, plusieurs pinceaux de différentes tailles et différents poils se succédaient, propres et rangés, comme le matériel d'un chirurgien.

- Bon, je ne sais pas si tu as déjà fait ça. La plupart du temps ça ne me dérange pas que tu bouges, je préciserai s'il faut tenir la pose à certains moments. Sinon tu peux prendre un livre, ça non plus ce n'est pas embêtant.

Il fixa la jeune fille, les sourcils froncés, le regard concentré, jaugeant sa taille, ses proportions, et ses teintes.

- Pour le moment je vais poser les bases du dessin. Est-ce qu'il y a une situation ou une mise en scène que tu préfères ? Ah et, il faudra que je te pose quelques questions parfois, si ça ne te dérange pas, en fait, si tu me parles un peu de toi ce sera parfait.

Comme s'il prenait conscience que sa demande avait quelque chose d'un peu trop franc pour un caractère si intime, il ajouta prestement.

- Enfin je veux dire... il faut aussi que j'ajoute ta personnalité au tableau, alors...


Dernière édition par Rasmus Rask le Dim 24 Nov - 2:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask https://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 https://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Peyton LandsburyHistoria PactumPeyton Landsbury
Lutin de Cornouaille
Exp : 3512
Points de vie (HP) : 700
Baguette : 20cm, bois de Cerisier et Crin de Licorne.
Photomaton : Cristalliser la grandeur GKnmIZs
Célébrité : Lea Michele
Parchemins : 107
J'aime : 7
Date d'inscription : 20/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptyLun 11 Nov - 15:21



Crystaliser la grandeur
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾Peyton avait accepté de devenir modèle pour un de ses camardes de Serpentard. Elle, un modèle de peinture...? Beaucoup aurait trouvé ça étrange, elle qui détestait son corps. Il n'y avait bien que sa famille ou son petit-ami pour lui dire qu'elle était superbe. Mais oui, elle savait que ce n'était pas le cas. Mais elle avait envie de tenter, vraiment! De voir comment Rasmus rendrait ses complexes et sa personnalité...

Alors, elle était donc devant lui désormais. Avec sa personnalité timide mais aussi ambitieuse... Pour elle, la peinture, c'était obscur. Elle préférait la danse et le chant. C'était sa passion, sa vie, son futur. Oui, elle rêvait de devenir une chanteuse professionnelle.

Le jeune homme, d'un an son cadet, lui dit alors, installant aussi ses affaires, notamment son chevalet:


- Merci encore d'avoir accepté de poser...

Il n'y avait pas de soucis. Elle se demandait encore ce qu'elle faisait là... Mais elle ne pouvait pas se raviser, elle le savait bien. Alors elle acquiesça tranquillement de la tête, sa timidité qui, avec les années, partait peu à peu, reprenant le dessus. Rasmus s'activait tranquillement sur son chevalet et ses bocaux, au coin d'un joli feu de la salle commune. Il dit alors à al jeune Landsbury:

- Bon, je ne sais pas si tu as déjà fait ça. La plupart du temps ça ne me dérange pas que tu bouges, je préciserai s'il faut tenir la pose à certains moments. Sinon tu peux prendre un livre, ça non plus ce n'est pas embêtant.

Finalement, après quelques minutes, elle répondit:

-Je n'ai jamais fait ça mais je suis sûre que je vais y arriver. Eh bien, je vais bouger sûrement mais je te promets de ne pas bouger si tu me dis de ne pas le faire! Pour le livre, on verra!

Certes, Peyton était aussi une assez bonne élève mais elle n'avait pas toujours un livre en main. Elle préférait chanter ou danser ou passer du temps avec ses amis ou son petit-ami ou encore protéger sa petite soeur... Rasmus la fixa, les sourcils froncés, etc. On sentait bien sa concentration, en tous les cas. Il lui dit:

- Pour le moment je vais poser les bases du dessin. Est-ce qu'il y a une situation ou une mise en scène que tu préfères ? Ah et, il faudra que je te pose quelques questions parfois, si ça ne te dérange pas, en fait, si tu me parles un peu de toi ce sera parfait.

Avant qu'elle ne puisse répondre, il ajouta:

- Enfin je veux dire... il faut aussi que j'ajoute ta personnalité au tableau, alors...

Peyton, avec un ton plus assuré que d'autres fois où ils avaient pu se croiser (en cours ou ailleurs), dit:

-Hum, je pourrais chanter ou danser... Tu dois savoir que c'est mes passions. Mais bon je ne sais pas si ça rend bien en peinture! Sinon pas de soucis pour les questions, je comprends parfaitement!

Elle ne savait pas quoi faire ou dire, elle voulait juste être le modèle de son camarade... Parce que c'était plus un camarade qu'un ami. Il était certes plus solitaire qu'elle qui avait quelques amies ou connaissances mais bon ils avaient pu parler en dehors des cours...

CODAGE PAR AMATIS



Peyton Landsbury
♛ "Don't rain on my parade"


(Signature de Rogers-bazzart- et avatar de Cristalline-bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://www.historia-pactum.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://www.historia-pactum.com/t3966-peyton-landsbury#68297
Rasmus RaskHistoria PactumRasmus Rask
Phoenix
Exp : 11700
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Chaotique neutre ou « esprit libre » (un peu sociopathe aussi)
Âge IRL : 11
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 1307
J'aime : 101
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptyJeu 14 Nov - 19:19
Pendant un petit moment, il ne se passa rien. Enfin plutôt, rien de notable. Rasmus prit son temps pour tracer au crayon les contours de la salle commune de Serpentard, de son mobiliers, de son agencement. Quand il eut terminé ce travail préparatoire, il se retourna vers la jeune femme.

- Hum, quand il est peint, le tableau n'a pas encore de connaissances, à vrai dire. Si tu veux qu'il chante, il faudra lui montrer l'exemple.

Il se gratta le crâne, pensif.

- Par contre, je pense qu'on peut le faire danser, oui. Un mouvement spécifique, peut-être, histoire de lui donner du rythme, une dynamique.

Le jeune homme s'en revint vers sa palette, plongeant l'un des pinceaux de taille moyenne dans un petit flacon de peinture. Aussitôt, le contenu de celui-ci sembla pris d'ébullition, et passa par plusieurs teintes avant de se stabiliser en quelque chose qui semblait être de couleur chaire.

Rasmus posa une petite touche de couleur sur la toile, à l'emplacement de ce qui serait bientôt le visage.

- Peut-être... tourne sur toi même ? Quelque chose qui ne soit pas trop compliqué ? Je vais essayer d'imiter le mouvement avec la peinture, ça facilitera l'apposition du sortilège.

Il fronçait les sourcils en disant cela, concentré sur son geste. Si celui-ci était trop timoré, ou au contraire trop expressif, le résultat serait vulgaire, exagéré. Il fallait respecter le rythme bien particulier de la gestuelle humaine qui avait cela de particulier qu'il n'était ni complètement harmonieux, ni complètement saccadé, même chez les plus grands gymnastes et danseurs.

Alors qu'il attendait que la jeune fille exécute son mouvement, il l'interrogea tout haut, d'un ton sobre, assez professionnel quoique teinté d'une légère ombre d'amicalité. Il s'agissait de ne pas effaroucher sa muse.

- Dis moi Peyton, quel serait ton plus grand rêve ? Qu'est-ce qui te fait vibrer dans la vie ? Tu as des passions... des secrets ?

Il avait dit cela sans sourciller, comme on demande l'heure ou qu'on fait remarquer un lacet défait. En somme, comme si tout cela n'était qu'un exercice habituel pour le jeune peintre qu'il était. S'il était vrai que Rasmus allait se servir de ces informations pour figer sur la toile toute une diversité d’expressions faciales, allant du plaisir à la surprise, voire à la crainte, il avait aussi au fond dans l'idée qu'on ne pouvait réaliser de tableau vivant sans y mettre un peu du modèle et sans que le modèle accepte d'y mettre un peu du sien.

Et pour cela, il fallait aussi l’amener à se livrer.

- Quelle est ta plus grande peur ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask https://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 https://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Peyton LandsburyHistoria PactumPeyton Landsbury
Lutin de Cornouaille
Exp : 3512
Points de vie (HP) : 700
Baguette : 20cm, bois de Cerisier et Crin de Licorne.
Photomaton : Cristalliser la grandeur GKnmIZs
Célébrité : Lea Michele
Parchemins : 107
J'aime : 7
Date d'inscription : 20/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptySam 16 Nov - 2:35



Crystaliser la grandeur
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾Peyton ne savait pas trop ce qu'elle faisait là, peut-être voulait-elle prouver qu'elle n'était pas si peur de son physique... Ou que le montrer ne le dérangeait pas plus que ça, malgré les complexes. En attendant, elle avait répondu à toutes les questions de son camarade. Celui-ci s’activait sur sa toile, elle sentait que c'était sa passion, comme le chant et la danse l'étaient pour elle. Il répondit d'abord:

- Hum, quand il est peint, le tableau n'a pas encore de connaissances, à vrai dire. Si tu veux qu'il chante, il faudra lui montrer l'exemple.

Puis il se gratta le crâne, pensif, avant d'ajouter:

- Par contre, je pense qu'on peut le faire danser, oui. Un mouvement spécifique, peut-être, histoire de lui donner du rythme, une dynamique.

Pas de soucis, ça, ça irait à la jeune Serpentard. En attendant de voir ce qu'ils feraient, le garçon s'activait encore et encore avec ses palettes, ses couleurs, sa toile... Il lui demanda alors:

- Peut-être... tourne sur toi même ? Quelque chose qui ne soit pas trop compliqué ? Je vais essayer d'imiter le mouvement avec la peinture, ça facilitera l'apposition du sortilège.

Peyton répondit:

-Pas de soucis.

Et elle tourna vers elle-même, de façon pas trop compliqué et assez lente, histoire que le garçon puisse faire marcher son sortilège et peindre.... Elle se sentait bien, en fait. Un premier portait d'elle était en train de se dessiner, alors même qu'elle n'était pas encore vraiment une star...Pendant qu'elle faisait le mouvement, il lui posa quelques questions:

- Dis moi Peyton, quel serait ton plus grand rêve ? Qu'est-ce qui te fait vibrer dans la vie ? Tu as des passions... des secrets ?

C'était assez facile à répondre: devenir une star de la musique, vraiment. Pour le reste, pareil, pas besoin de réfléchir non plus, il y avait la musique et le chant et la danse. Et le protection de sa petite sœur. Mais pas de secrets, enfin, pas vraiment... Elle sourit et répondit:

-Mon plus grand rêve serait de devenir une grande star, une grande chanteuse, je pense. Mes passions, bah, c'est le chant et le danse. Et aussi lire un peu. Et aller en cours. Et protéger ma petite-sœur trisomique des moqueries est aussi important pour moi. Pour le reste, je n'ai pas de secrets, du moins, je ne pense pas.

Puis il lui avait demandé:

- Quelle est ta plus grande peur ?

Là, la jeune femme réfléchit un peu plus. Perdre sa famille...? Sa voix...? Ne plus être en couple...? Elle opta pour les deux premières options et répondit:

-Hum, ma plus grande peur serait de perdre ma voix et de ne plus pouvoir chanter en premier. Et en deuxième de perdre toute ma famille: mes parents et ma petite soeur... C'est mon roc avec le chant et la danse!

Peyton se sentait bien en parlant, plus qu'en se montrant. Rasmus la mettait donc assez à l'aise, au final!

CODAGE PAR AMATIS



Peyton Landsbury
♛ "Don't rain on my parade"


(Signature de Rogers-bazzart- et avatar de Cristalline-bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://www.historia-pactum.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://www.historia-pactum.com/t3966-peyton-landsbury#68297
Rasmus RaskHistoria PactumRasmus Rask
Phoenix
Exp : 11700
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Chaotique neutre ou « esprit libre » (un peu sociopathe aussi)
Âge IRL : 11
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 1307
J'aime : 101
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptySam 16 Nov - 18:23
La pinceau à présent, parcourrait la toile avec saccade. Régulièrement, Rasmus reposait celui qu'il avait entre les doigts pour passer à un autre, d'une taille différente. Il n'était pas du genre à se précipiter, voire carrément hésitant parfois, pouvant rester à s'interroger de longues secondes sur la pertinence d'un trait ou d'un pigment, avant de revenir dessus pour en affiner les détails.

Il avait tenté de saisir le mouvement de Peyton avec le plus de fidélité possible. La jeune femme avait de la grâce, on pouvait sentir les années de pratique chez elle et Rasmus resta longtemps insatisfait du rendu qu'il obtenait. Son personnage s'agitait avec une certaine maladresse et par à-coups. Il du faire répéter à Peyton deux fois son geste pour finalement obtenir quelque chose qui lui convenait à peu près.

Il haussa un sourcil à l'évocation des "rêves" et passions de sa modèle. Intéressant tout ça. Il y avait apparemment de l'ambition qui grondait derrière la mine polie et discrète de la jeune fille. Rasmus modifia un peu son sortilège et dilua son eau avec de la bile noire. Immédiatement, son tableau eu l'air un peu plus féroce.

Si elle tenait à protéger sa petite soeur, ma foi, il faudrait en rendre compte. Il y a de la force dans ces instincts là, une énergie parfois difficile à saisir lorsqu'on n'a soit même pas été confronté à ce genre de problématiques. Rasmus pouvait toucher du doigt ce sentiment. Après tout, n'avait-il pas perdu un frère, lui-même ?

Le prochain coup de pinceau fut plus vigoureux, le portrait prenait doucement forme et de tâches de couleurs, s'affinait sous les yeux de l'apprenti peintre. Bientôt on pourrait entrer dans les détails.

Il offrit un sourire à Peyton, tout en reposant son pinceau sur sa palette.

- Un roc ? Pourquoi, tu ressens le besoin de t'accrocher à quelque chose ?

Il avait dit cela en s'essuyant les mains, tâchées de couleurs sombres et flamboyantes qui semblaient encore s'agiter entre ses doigts.

Le jeune homme s'était un peu éloigné du tableau et fouillait à présent dans son sac d'où il sortit deux nouveaux flacons.

- De l'essence de doute et une fibre de confiance en soi. C'est plutôt rare. crut-il bon d'expliquer.

Pendant qu'il touillait ses mixtures, assis contre l'accoudoir de l'un des fauteuils de la salle, il continua à l'interroger.

- C'est important ce que tu fais pour ta sœur, ça te donne de la force, je pense. Comme tes activités, et ta famille apparemment.

Il tourna son visage vers elle, souriant un peu, croisant son regard.

- Mais de la force contre quoi, c'est une bonne question, non ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask https://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 https://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Peyton LandsburyHistoria PactumPeyton Landsbury
Lutin de Cornouaille
Exp : 3512
Points de vie (HP) : 700
Baguette : 20cm, bois de Cerisier et Crin de Licorne.
Photomaton : Cristalliser la grandeur GKnmIZs
Célébrité : Lea Michele
Parchemins : 107
J'aime : 7
Date d'inscription : 20/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptySam 14 Déc - 11:25



Crystaliser la grandeur
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾Peyton avait expliqué son plus grand rêve: être une star, une grande chanteuse. Ses passions étant bien sûr la danse et le chant.Et aussi lire et aller en cours. Elle protégeait aussi sa petite soeur trisomique des moqueries. Mais elle n'avait pas de secrets. Puis il lui avait demandé quel était son plus grand rêve. Ce à quoi elle avait répondu que c'était perdre sa famille et sa voix. Pour elle, sa voix était importante et sa famille son roc.

Rasmus, son camarade, continuait à manipuler ses pinceaux, ses flacons, etc. Elle n'y comprenait pas grand chose mais elle était sûre qu'elle savait ce qu'il faisait. Le jeune homme lui sourit avant de dire:


- Un roc ? Pourquoi, tu ressens le besoin de t'accrocher à quelque chose ?

Il s'essuya les mains et Peyton répondit:

-Je ne sais pas, oui, sûrement que ça doit être ça. En tous les cas, sans eux et quelques amis, je ne suis rien...

Rasmus sortit ensuite deux flacons de son sac et dit:

- De l'essence de doute et une fibre de confiance en soi. C'est plutôt rare.

C'était pas totalement faux car Peyton n'aimait pas son corps mais elle était tout de même ambitieuse! Et elle ferait tout pour arriver à son but de devenir chanteuse. Rasmus touilla des mixtures et dit:

- C'est important ce que tu fais pour ta sœur, ça te donne de la force, je pense. Comme tes activités, et ta famille apparemment.

Il se tourna vers elle, sourit et croisa son regard. Puis il demanda:

- Mais de la force contre quoi, c'est une bonne question, non ?

En effet, une très bonne question... Elle-même ne savait pas trop quoi répondre... Peut-être voulait-être se protéger elle aussi du monde extérieur et des autres, qui sait...? Elle finit par dire:

-Hum, de la force pour affronter le monde, je dirais. Il est parfois hostile, qu'on le veuille ou non!


CODAGE PAR AMATIS



Peyton Landsbury
♛ "Don't rain on my parade"


(Signature de Rogers-bazzart- et avatar de Cristalline-bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://www.historia-pactum.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://www.historia-pactum.com/t3966-peyton-landsbury#68297
Rasmus RaskHistoria PactumRasmus Rask
Phoenix
Exp : 11700
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Chaotique neutre ou « esprit libre » (un peu sociopathe aussi)
Âge IRL : 11
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 1307
J'aime : 101
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptySam 21 Déc - 17:58
Rasmus s'était contenté de hocher la tête aux réponses de la jeune fille. Elles lui permettaient d'un peu mieux cibler sa façon de penser, ajuster les teintes et les enchantement pour rendre compte de son état d'esprit. Oh bien sûr, avec des inconnus, on ne faisait jamais qu'effleurer leur surface, il aurait fallu une plus grande intimité avec Peyton pour pouvoir reporter sur la toile un peu de sa substance, cet étrange mélange de tout un tas de chose qui compose une personnalité.

Pendant qu'il travaillait, il se surprit à fredonner, plongé dans ses pensées. La peinture exigeait toujours une grande concentration, mais elle lui permettait également de se déconnecter un peu du monde, de plonger dans un univers où il n'avait plus à se soucier des autres, autrement que ce pour quoi ils étaient là : apparaitre sous les poils de ses pinceaux.

Clic, clac, dans les mains, ça les réchauffe, ça les réchauffe.
Clic, clac, dans les mains, ça les réchauffe bien.

C’est l’hiver, c’est l’hiver, chantent les flocons.
C’est l’hiver, bonhomme de neige, faisons une ronde.

C’est Noël, c’est Noël, la fête la plus belle.
C’est Noël petit Père Noël, je t’attends dans le ciel.


Allez savoir pourquoi c'était ce chant un peu anachronique qui lui était venu en tête en premier, mais il avait un refrain entrainant, une mélodie facile et occupait son esprit alors qu'il laissait vagabonder la peinture sur la toile.

Finalement, un pas en arrière et il contempla son travail. Les décors étaient encore à travailler, mais cela viendrait après. Sur le chevalet, dans son carré en deux dimensions, une petite réplique de sa camarade se tenait assise, parfois se levait pour effectuer quelques pas gracieux au milieu de la pièce. Bon. Pourquoi pas. Le résultat était là, il avait produit ce qu'on aurait appelé banalement une copie, une simple reproduction physique, dont la vitalité provenait des mimiques, des petites choses, un tressaillement, un jeu de regard. C'était dans ces détails qu'on faisait la différence entre une croûte et un portrait potable. Dépourvu de ces signes de vie, les gestes semblaient robotiques et morts.

Il sourit à Peyton et recula encore un peu pour l'inviter à regarder avec lui le résultat.

- Tu en dis quoi ?

A vrai dire, lui-même n'était pas très satisfait de son travail. Mais c'est souvent ainsi au début, la peinture comme l'écriture demande de revenir sur ses efforts, les corriger, les orienter.

- Il y a encore pas mal de boulot, c'est sûr, mais à voir si déjà toi tu te reconnais là dedans, est-ce que ça te parait... naturel ?

Non, décidément, il y avait quelque chose qui n'allait pas. Le portrait était trop lisse, trop superficiel, trop "parfait". On aurait dit ces images qu'affichent les sorciers d'eux-mêmes, dans leur salon. Preuve superbe de narcissisme s'il en était. Rasmus fut tenter, là, avec un colomazis, de rajouter beaucoup d'obscurité dans ce travail, quitte à en maltraiter la représentation, s'éloigner du modèle. En somme, reprendre possession de son œuvre, la déposséder de sa protagoniste pour y suivre ses propres instincts.

Mais cela, c'était difficile à justifier avec Peyton juste à côté. Il ne savait pas vraiment comme la jeune fille réagirait.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask https://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 https://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
Peyton LandsburyHistoria PactumPeyton Landsbury
Lutin de Cornouaille
Exp : 3512
Points de vie (HP) : 700
Baguette : 20cm, bois de Cerisier et Crin de Licorne.
Photomaton : Cristalliser la grandeur GKnmIZs
Célébrité : Lea Michele
Parchemins : 107
J'aime : 7
Date d'inscription : 20/07/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur EmptyVen 27 Déc - 22:20



Crystaliser la grandeur
Every human being is a puzzle of need.
You must become the missing piece.



☾☾Peyton avait répondu au jeune homme, son camarade. Pour elle, c'était naturel de lui répondre. Même s'ils ne se connaissaient que comme de simples camarades de dortoir... Il se contenta d’acquiescer et de travailler sur sa toile. Il se mit même à fredonner:

Clic, clac, dans les mains, ça les réchauffe, ça les réchauffe.
Clic, clac, dans les mains, ça les réchauffe bien.

C’est l’hiver, c’est l’hiver, chantent les flocons.
C’est l’hiver, bonhomme de neige, faisons une ronde.

C’est Noël, c’est Noël, la fête la plus belle.
C’est Noël petit Père Noël, je t’attends dans le ciel.


Un chant de Noel... Bon, en même temps, c'était bientôt la période de cette belle fête. Elle retournait loin du monde étrange de Poudlard, dans sa bulle familiale, en amenant aussi sa sœur, bien sûr. Le jeune garçon continua à travailler avant de contempler son travail. Il ne semblait pas satisfait mais bon qui l'était...? Peyton aimait aussi à perfectionner ses chants et sa danse, depuis toujours. Devant eux se trouvait un portrait d'elle qui bougeait de temps à autre. Il sourit enfin à la jeune Landsbury avant de lui demander de regarder et de demander:

- Tu en dis quoi ?

Puis il ajouta:

- Il y a encore pas mal de boulot, c'est sûr, mais à voir si déjà toi tu te reconnais là dedans, est-ce que ça te parait... naturel ?

Naturel...? Pour ça, il fallait l'observer attentivement, voir la peinture bouger, s'animer. Niveau physique, oui, pas de doute, c'était bien elle. Pour le reste, elle bougeait étrangement, ça ne paraissait pas naturel. Mais bon, elle se reconnaissait quand même niveau traits physiques et traits de caractère. Il avait bien saisi son essence, pour sûr. Elle finit par dire:

-Disons que niveau physique et traits de caractère oui ça me paraît naturel, ça me paraît "moi"... Pour le reste, oui, ça ne me paraît pas naturel, je ne sais pas, ça manque de grâce...

Ce n'était pas une critique du travail de son camarade, juste une remarque sur ce qu'elle voyait, ce qu'elle ressentait. Espérons qu'il ne le prenne pas mal!


CODAGE PAR AMATIS



Peyton Landsbury
♛ "Don't rain on my parade"


(Signature de Rogers-bazzart- et avatar de Cristalline-bazzart)
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3964-peyton-landsbury-finie https://www.historia-pactum.com/t3965-peyton-landsbury-o-pas-encore-de-classe#68295 https://www.historia-pactum.com/t3966-peyton-landsbury#68297
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Cristalliser la grandeur Empty
MessageSujet: Re: Cristalliser la grandeur   Cristalliser la grandeur Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Cristalliser la grandeur

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-