RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
La saison des vendange. [Lily L. Potter] Anneau10

Partagez
 

 La saison des vendange. [Lily L. Potter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyLun 25 Nov - 21:15


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter Qu’est-ce qu’il faisait là ? C’était la question à quelques centaines de galion. Lui-même n’était pas si sûr que ce soit une bonne mission ou bien le juste tarif. Mais au moins il serait doublement payer. D’une part par le client qui l’avait embauché et qui n’avait aucune idée de son infiltration au sein du domaine Ballessaim. D’autre part, par les Ballessaim eux-mêmes qui promettais un gros chèque en fin de saison. Et si cet argent pouvait le rapprocher un peu plus de ce qui lui suffirais pour réaliser son rêve, alors soit. Et puis, mettre les mains (ou les pieds) dans le raisin, ce n’était pas non plus si terrible que ça.

Se balader en revanche t-shirt sur l’épaule pour y avoir déposer une épaisse poutre de bois qui pesait tout de même son poids, en pleine cagnasse du début de mois de juillet, àa l’était un peu moins (agréable). Pas qu’il se plaigne, il ne se plaignait jamais. Pas plus qu’il ne parlait aux autres, autres qui travaillait ici. Le strict minimum peut-être, parfois. Il avait même choisi la dépendance la plus éloigné de celle des autres. Qu’il habitait tout seul pour le moment ce qui lui allait très bien aussi.

Allait, aux passées. Car ce matin le maître du domaine, Ballessaim sénior, avait annoncer l’arrivée d’un nouveau travailleur. Et puisque la seule chambre qui restais était celle voisine à la sienne, alors c’était la fin de la paix pour « Je-ha ». Tant que l’autre n’était pas trop bruyant, lourd ou curieux… Il n’y avait pas de raison de l’assommée à chaque fois que la nuit tomberait sur le sud de la France pas vrai ?

Pas vrai, car bien vite il se rendit compte que ce n’était pas un « lui » mais une « elle ». Pincement de lèvre, regard qui se détourne. Au même titre que le corps d’ailleurs quand il rencontre sa colocataire de l’été. Il l’aura à peine salué, à peine avant de retourner travailler avec sa poutre sur l’épaule et son t-shirt qui serait bientôt aussi trempé de sueur que s’il l’avait porté. Poutre livrée, pour ce cabanon qu’on construisait un peu plus loin, l’homme prend son t-shirt à deux mains pour le passé derrière sa nuque et le tiré de chaque coté en ramenant ses coudes à lui quand son regard se plante dans le ciel bleu sans nuage. Un soupire. Et les cloches qui sonnent, celle qui annonce l’heure du repas.

Nouveau soupire, il donnerait n’importe quoi pour un bon Bulgoji, quelques Mandu et peut-être même du Hotteok. Il l’aurait commandé, comme d’habitude. Et aurait donner comme instruction au livreur de le laisser devant l’entrepôt. Le moldu y aurait trouver bien plus qu’un pourboire en partant l’air ahurit et Je-ha serait descendu de son perchoir pour trouver sa gamelle fumante et remonter la manger sur le canapé, face à la vision parfaite d’une île qui serait un jour à lui. Une mission était cependant une mission, aussi longue soit-elle. Et puis, il y avait plus pénible. Même pour lui qui préférais travailler de nuit. L’observation sur les toits aussi plutôt que le plein jour et les pieds sur terre. Mais ça importait peu. Seul l’or comptait ici.

Il tourne la tête pour regarder le groupe s’agglutiné autour de la femme qui les servira. Jeune femme rondelette, bien potelé comme on dit par ici, qui sourit toujours. Donne du rab aussi quand on en demande. Elle plaisante avec l’Espagnole là, pendant que l’Italien essaie de piqué dans la sauce de la viande et se prend une tape sur la main. La fille là, française, elle rit. Et les autres discutes. Ils ne sont pas plus d’une dizaine à travailler pour le domaine cet été. Cette famille doit vraiment être pleine au as. Reste à savoir s’il y à quelque chose de plus que ce qui à été promis à en tirer. Pas que Je-ha soit un voleur… Quoi que si, complètement. Voler des documents sensibles, des biens et possession. Il ne demande jamais pourquoi, pas forcément pour qui non plus. Il fera simplement ce qu’on lui demande avec une unique règle ; ne pas tuer. Amochée, à la rigueur. Qui serait contre un bon corps à corps après une petite course ? C’est revigorant et ça garde en forme.

Il les observe toujours, en train de se faire servir et d’aller s’installer un peu plus loin. Il attendra qu’ils le soient tous pour y aller à son tour. Remerciera la dame de service d’un coup de tête avant de s’éloigner pour aller s’asseoir à l’opposer, au pied d’un grand arbre lui offrant un peu d’ombre. Il ne ce joint pas à eux. Pas qu’ils ne lui aient pas proposer. C’est plutôt lui, âme solitaire, qui ne veux pas. Créer des liens, à quoi bon ? Il ne les reverra de toute façon jamais une fois passée cet été. Et puis, seul c’est bien aussi. Ça lui permet de laisser la nourriture de coté quand il s’affaisse un peu pour que sa tête se pose sur le tronc de l’arbre, et qu’il ferme les yeux, bras croisé sur son torse quand les jambes son légèrement fléchit pour se reposer un peu. N’écoutant plus que les bruits avoisinant et échos des conversations plus loin quand la chaleur du soleil dont les rayons lui font face l’endors petit à petit.
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”



Dernière édition par Je-ha Kim le Dim 12 Jan - 21:28, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyVen 10 Jan - 23:03



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
C'était pas un peu bizarre que de se retrouver ici ? Enfin bizarre, Lily se comprenait ! Après tout, ça devait être ici que le Professeur Ballessaim avait grandit et, avec un peu de chance, elle le croiserait peut-être un peu plus que une ou deux fois ! C'était le but non ? Ouais... Non. Même si c'était cool de se le dire et que ça faisait genre tout vous passait au-dessus de la tête. Non, en réalité, elle était plutôt là parce qu'elle ne savait pas quoi faire de sa peau depuis les événements du Temple de Karnak... Genre... Pas du tout. Puis elle était fatiguée aussi. Puis les idées tournaient toujours dans son cerveau. Quoi faire de son avenir, comment l'envisager, se choisir un métier... Continuer d'espérer que @Oriana Slughorn retrouve la mémoire, assimiler que @Kassie G. Ollivander était toujours dans le coma et qu'elle lui avait menti -oui, c'était définitivement pas passé-. Puis bon, y'avait aussi les rumeurs sur la façon donc son père avait géré les événements lors de la Garden Party... Puis les questions qu'on lui posait. @Loukia S. Delenikas qui l'avait boudé n'avait pas aidé non plus... Bref, c'était un tout. Si bien qu'elle était fatiguée la Lily. Epuisée que de devoir rester en Angleterre où elle se mettait à comater doucement mais sûrement en s'imaginant rouler sous un plaid pour mieux faire l'autruche.

Donc oui, quand on lui avait parlé de son entretien d'orientation, elle avait botté en touche. Elle avait fait demi-tour avant d'entrer dans le bureau de sa directrice de maison @Cora Riddleton et était plutôt allée trouver un autre professeur. Un qu'elle aimait bien, ou plus que les autres. Un avec qui c'était peut-être plus facile de parler sans parler. Au final, ça s'était soldé par un non-choix de carrière et une arrivée au Domaine Ballessaim pour les vendanges. C'était toujours mieux que rien non ? Puis elle aurait ainsi de nouvelles choses à raconter à Oriana dans ses lettres. D'autres aventures même si elle finirait sûrement par en embellir certaine. Qu'est-ce qu'on s'en fiche ? Tant que l'air changeait et que l'ambiance bougeait, ça ne pouvait être que mieux n'est-ce pas ? Parce que c'est pas parce qu'on est montée sur ressort que parfois, on a pas le droit de ne pas être au mieux de sa forme.

Enfin bref, depuis quand se prendre la tête ça servait à quelque chose, hein ? Valait sûrement mieux qu'elle suive le guide sans trop penser au reste jusqu'à arriver au pavillon où sa chambre se trouvait. Tout ça pour se prendre un vent d'une taille monumentale de la part de celui qui, visiblement, partagerait ce petit coin avec elle. S.U.P.E.R ! Voilà qu'elle se tapait une réplique de l'autre face de riz asociale au balai dans l'cul ! Lily grimaça largement, tirant la langue avant de se voir indiquer les personnes qui pourraient l'aiguiller pour sa première journée. Pitié, faites que ce soit pas tous des culs serrés incapable d'ouvrir la bouche et dont le cerveau doit être tellement mou qu'ils en deviennent cons ! Elle pouvait toujours espérer n'est-ce pas ? Quoi que, ça pouvait être sympa aussi d'avoir un cas social à gérer. Genre, pour tester sa capacité d'adaptation. Ou bien pour mener une expérience sur la mort tout en restant vivant ? Ouais, ça, ça pouvait le faire. Et alors qu'on lui présentait le domaine en long, en large et en travers, la voilà qui dessinait de nouvelles stratégies. Rien à voir avec le raison et les vendanges cependant !

Par les caleçons de Merlin, vous avez vu la taille de ce domaine ?! Vous imaginez toutes les possibilités d'explorations que ça pouvait occasionner?! Pffff et forcément @Lothar I. Berlinski, n'était jamais là quand on avait besoin de lui ! Elle était certaine qu'il aurait adoré mais, à défaut de ça, elle se retrouvait avec un asiatique renfrogné qui allait sûrement la regarder dans le blanc des yeux avec un air de merlan fris !
Tsss... Enfin, au moins c'était l'heure de repas ! Oui, les cloches, la bouffe, la gamelle... Ça, elle comprenait. Signal du bidon aussi qui avait tendance à se rappeler à son bon souvenir dés que dix heure du matin était passée. Et vu qu'elle était plutôt sociable la Lily, elle alla s'installer directement au milieu de la grande table pour écouter les conversation. Elle se prit même à participer même si...

« maisdansquellelanguet'asparlétoi ? » Parce qu'elle a rien compris là. Et d'ailleurs, elle fait déjà plus l'effort parce que ses yeux sont repartis explorés les environs et que son regard est accroché par une silhouette pas si familière mais bien intrigante. Asocial renfrogné qui fait son Narcisse à rester loin du Petit Peuple.

Tirage de langue grimace et cuillère pleine piquée dans une gamelle voisine, la voilà qui détalle comme un lapin pour aller faire connaissance. Ben oui, c'est qu'elle va se le fader pendant un mois au moins celui-là, alors autant essayer de briser la glace ou de lui casser les couilles. Puis la politesse tout ça, c'était nécessaire.
Et vu que Madame Potter -Ah non, ça c'était sa mère- avait autant de délicatesse qu'un éléphant enceinte entrant dans un magasin de porcelaine, la voilà qui arrivait d'un bon pas avant de s'accroupir près de la gamelle laissée de côté.

« Tous les asiatiques ont-ils vocation à paraître aussi froid que des portes de prison ? »

Question rhétorique peut-être. Mais au moins, ELLE, elle lui adressait la parole. Avant de voir que l'assiette était encore bien remplie et que...

« Tu vas le finir ça ? » Assiette et mec. Mec et assiette. « Non ? Bon ben j'vais le faire. » Et zouh, assiette dans main. A moi la bouffe, fallait pas t'endormir ! Puis ben, comme ça on se connaît maintenant. « J'm'appelle Lily Potter » Et visiblement Lily était anglaise parce qu'elle avait décidé de parler comme ça. Et aussi parce que c'était chiant de parler en français et qu'elle le comprenait pas sans le sortilège adéquat.

« Ca fait longtemps que t'es là ? J'veux dire au Domaine. »

Moulin, moulin. Joli moulin qui est toujours accroupie avec l'assiette dans les mains.
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyDim 12 Jan - 21:54


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter L’avait-il entendu arriver ? C’était une question rhétorique non ? Parce que clairement, il aurait été difficile de raté une telle délicatesse. Il n’avait pas ouvert les yeux pour autant, pas plus que quand elle avait fait une remarque sur le comportement des « asiatique ». Il avait souris cependant, un léger sourire en coin sans pour autant que l’arrière de son crâne ne se décolle du tronc d’arbre, sans pour autant non plus que ses bras ne se décroise de sa poitrine.

- Est-ce que tous les Britanniques boivent du thé en mangeant du gigot à la menthe ?

Il n’avait pas trouvé mieux, comme cliché du moins. Et à la question qui avait suivit concernant son plat il avait simplement haussé les épaules. Chez lui un plat, ça se partageais. Ça ne se mangeais pas seul. On n’avait pas « chacun son plat » ou « chacun son assiette », donc ça lui était égal au final.

- Kim Je-ha.

Non il n’avait toujours pas bougé d’un pouce, laissant simplement un sourire flotté sur ses lèvres tout en jouant avec la tige de blé qu’il avait entre les lèvres. Qu’elle lui parle anglais, ça l’arrangeait. Parce que le français il ne maîtrisais pas vraiment, voir du tout. A part peut-être le minimum vital. Même si son anglais était haché et son accent particulièrement fort, déjà il était capable de répondre.

- Pas beaucoup plus que vous.

Oui, il l’a vouvoyé, parce que chez lui c’est comme ça qu’on fait. Parce qu’il n’a pas demander son âge et que dans sa culture, du moins celle qu’il à adopter depuis son réveil il y à un an, on se positionne par rapport à l’âge des personnes que l’on rencontre. Il parait que les occidentales le prennent très mal quand on leur demande leurs âges, il allait sans doute vérifier la théorie sur le moment.

- Vous avez quel âge ?

Et là, il ouvre les yeux. Lentement et tout en se redressant dans sa position du lotus pour aller chercher quelque chose à se fourrer dans la bouche dans l’assiette qu’engloutissais sa colocataire de l’été. C’était la sienne après tout, non ?
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyDim 12 Jan - 22:23



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
Les apparences sont parfois trompeuses non ? Enfin... Les apparences. On ne pouvait pas dire qu'il était vraiment engagent tout de même. Principalement parce qu'il ne prenait même pas la peine d'ouvrir les yeux mais, au moins, il y avait une certaine forme d'humour dans sa première réponse. Si bien que Lily se fendit d'un sourire -qu'il ne verrait pas- la bouche à moitié pleine.

« J'crois qu'ils préfèrent la gelée et les scones... »

S’emparant d'une nouvelle bouchée, elle prit cependant la peine d'observer un peu mieux son interlocuteur avant de froncer les sourcils tout en pinçant les lèvres. Il avait vraiment décidé de ne pas ouvrir les yeux n'est-ce pas ? Est-ce que c'était une technique pour faire comme si elle n'était pas là ou bien une tentative de la renvoyer gentiment dans ses pénates ? Malheureusement, c'était mal la connaître. Surtout maintenant qu'il avait fait preuve d'un minimum de répartie.

« En fait, t'es p't'être différent de ceux que j'connais. »

Enfin 'ceux', elle pensait plutôt à un en particulier. Un qui avait eu la chance de participer au dernier tournoi des trois sorciers et qui était tellement... Tellement... Tellement lui en fait qu'il n'avait clairement pas ses faveurs. Mais bon, en parler ça ne servirait pas à grand chose non ? Puis c'était pas l'autre tartignole son colocataire mais lui alors autant resté concentré sur le bridé qu'elle avait devant les yeux non ? En plus il faisait l'effort de parler anglais, même si un décodeur moldu aurait peut-être été utile vu son accent.  Mais bon, ce n'était que justice non ? Parce qu'elle ne faisait pas l'effort non plus de parler un Anglais réellement correct. En fait, elle lui parlait simplement comme elle le faisait à tout le monde. De façon familière et sans édulcorant. T'façon, ça servait à rien de faire semblant.

Et tout en se faisant cette réflexion, l'assiette toujours entre les mains, elle mit un peu de temps à capter qu'il employait un ton un peu plus solennel qu'elle. Ce qui lui fit froncer les sourcils, laissant apparaître une fine ride sur son front avant qu'elle manque clairement de s'étouffer alors qu'il lui demandait son âge.

« T'en a d'autres des questions bizarres comme ça ? »

Parce que, clairement, ça sortait d'où ça ? Enfin... Les prénoms et les noms, elle voulait bien mais l'âge... Il venait faire quoi la-dedans ? Pas qu'elle s'offusque qu'on lui demande en vrai c'est juste que... C'était vachement bizarre non ? Nan mais si... Genre, bonjour je suis Lily j'ai un certain âge et toutes mes dents ! Et je suis propre aussi, je mets plus de couches !
Oui bon, ça, c'était peut-être aller un peu loin mais c'était l'effet que ça lui faisait alors qu'elle en oubliait presque de mâcher ce qu'elle avait dans la bouche.

« J'ai dix-neuf ans, j'viens de terminer mes études à Poudlard et... Heum... T'as besoin d'un curriculum vitae complet ? »

Heureusement qu'avant de dire ça elle avait avalé difficilement la bouchée qu'elle avait dans la bouche. Où plutôt, heureusement qu'elle l'avait fait avant qu'il ne tende la main vers l'assiette et qu'elle la ramène vers elle comme par réflexe. Une fois encore, elle eut pendant trois seconde un jeu de regard allant de l'homme à l'objet avant de la lui tendre. Après tout, c'était la sienne non ? Donc elle pouvait bien partager.

« Tu m'fais visiter ? »

Quoi ? C'est pas parce qu'elle a visiter ce matin, qu'elle a pas le droit de redemander ! Surtout que c'est encore la pause et qu'elle a pas mal de chose à voir. Puis on a dit qu'elle se montrait sociable parce qu'elle voulait passer un bon moment ici. Et puis, ils allaient partager plus que leurs journées alors marcher, ça pouvait être sympa non ? Enfin si il voulait bien. Remarque, même si il voulait pas. De toute façon, c'était ça où elle allait trouver d'autres questions à lui poser et ce serait beaucoup plus pénible pour lui si il se contentait de resté assis sans bouger.  
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyDim 12 Jan - 22:58


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter Il c’était attendu à ce type de réaction. Finalement, il aurait été surpris du contraire. La jeune femme lui avait tout de même répondu. Elle était plus jeune, mais pas tant que ça. Quant au reste de se qui se voulait une réplique sans doute cinglante, ça ne fit qu’accentuer son petit sourire quand leurs regards se croisèrent après qu’il eu l’idée -saugrenue visiblement- de vouloir piocher dans sa propre assiette. Fritte en main après quelques secondes à se retrouver face à un rongeur possessif au regard noir et aux joues presque gonflé façon dessin animée moldu, c’est là qu’il s’expliquera tout en se réadossant à l’arbre qu’il avait quitté l’instant d’avant.

- Chez moi c’est normal de se présenter en donnant son nom et son âge. Ça permet de savoir comment s’adresser à la personne en face.

Il croque dans le morceau de patate pelée et fris tout en l’observant sans la regarder directement. Ça aussi, regarder directement quelqu’un, c’est quelque chose qu’il ne font pas chez lui. Et qu’il a pris l’habitude de ne pas faire. L’observation, c’est une part de son travail aussi. Que ce soient les façades des buildings, les enchainements de toits ou bien le faciès d’une personne avec qui on communique. Et là ce qu’il lit, c’est que cette fille est complètement sans-gêne. Si on couplait ça avec de la curiosité, autant dire qu’il était déjà prêt à aller se pendre, enfin façon de parler.

- Mais si je doit partager le même dortoir que toi, je le veux bien ton résumer.

Passer au tutoiement ? Tout à fait, elle était plus jeune, c’était donc normal. Et il gobe la seconde moitié de la fritte avant de se lever, se mettre sur ses deux jambes et s’étiré en levant les bras vers le ciel en joignant ses mains. Un soupire plus tard après avoir regarder le cadran de sa montre et l’heure qui n’a pas assez avancer pour qu’il reprenne le travail et voila que finalement il ira la regarder directement. Visité ? Visité quoi ? Il à une tête de guide touristique ? Non parce que clairement, il à pas forcément signé pour ça et ne s’attendais pas à ce que de simple échange de banalité polie dans le but d’au moins pouvoir échanger plus que trois mots en plus d’un mois, soit plus que ce que ce n’était au départ.

- Tu paies combien ?

Réflexe ? Tout travail mérite un salaire non ? N'oublions pas qu'il a une île dans le Pacific sud à acheter ! Peut-être. Ou alors simplement que certain asiatique on de l’humour, si si. Parce que même si son passer, qu’il ne connait pas, font de lui une toute autre personne. Aujourd’hui il est Je-ha. Même s’il ne ce n’est pas tout à fait qui est Je-ha, même si finalement il s’en fiche aussi. Puisque son identité ne sert que de faire-valoir pour pouvoir lui ouvrir des portes. Une identité volée par son associé à quelqu’un qui ne refera jamais surface. Des registres changer pour ses besoins, besoins d’identité. Qui restera provisoire dans tous les cas.
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyMer 22 Jan - 21:45



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
Est-ce bien un poisson qui vient de passer devant son regard alors qu'il explique pourquoi il lui a demandé son âge ? Très certainement. Parce que clairement, elle comprenait et admettait qu'on ne pouvait pas parler à tout le monde de la même façon. Qu'en règle général, on s'adressait avec plus de déférence à une personne âgée, une personne haut placée ou même un professeur. Enfin, disons qu'un vieux on lui tapait pas dans le dos en mode yolo. De même qu'un professeur on ne lui pinçait pas les fesses au détour d'un couloir. Mais entre deux personnes potentiellement du même âge à quelques mois près, elle ne voyait pas l'intérêt de faire tant de chichi.
Mais bon, ça, c'était son point de vue. Visiblement celui de l'homme qui lui faisait face était différent et elle eu certainement la présence d'esprit de ne faire aucun commentaire. Même si ça lui trottait dans la tête, même si elle avait envie de poser des questions. Par pure curiosité oui. Tout à fait ! Et alors ? Est-ce que ce n'était pas non plus le but d'un voyage à l'étranger que d'en apprendre plus sur les gens que l'on rencontraient. Or, pour ce faire, il fallait bien les poser les questions non ? Même si ça pouvait être un peu gênant pour l'autre. Ou pas ?

Finalement a trop penser, elle en a une nouvelle ride qui se forme sur le front et elle met pas mal de temps à réagir à la suite des événements. Du moins, plus que d'habitude puisqu'elle prendra la temps de l'observer se lever, s'étirer et se retourner alors qu'elle n'a toujours pas bougé de sa position. Non vraiment, elle a trop de questions et elles ne viennent pas vraiment dans le bon ordre.

« Donc, si on suit la logique, je devrais te demander ton âge aussi ? Et puis... Il y a autre chose à demander ? Et à partir de combien de mois d'écarts je dois m'adresser différemment à une personne ? Et je dois t'appeler comment du coup ? Par ton prénom, par ton nom ? Par les deux en même temps où bien le prénom avant le nom ? Le nom avant le prénom ? C'est lequel des deux ton prénom. Parce que des Kim y'en a beaucoup chez les filles... Ou alors c'est tout ton prénom ? »


On vous a dit qu'elle avait beaucoup de questions. Trop sûrement. Mais c'était plus fort qu'elle et puis, d'une certaine manière c'était une façon pour elle de bien faire. Elle n'était pas délicate, il fallait l'avouer. Mais elle avait cette tendance à toujours faire attention aux autres. Alors certes, elle avait sa méthode et parfois celle-ci passait inaperçue mais, on ne pouvait décemment pas être apprécié par les gens si ce n'était parce qu'on savait s'adapter à eux où qu'on faisait l'effort de vouloir les comprendre non ?

Et puis, elle était ainsi de toute façon. Et elle ne risquerait pas de changer. En revanche, ce qu'elle avait bien compris de son comportement, c'est qu'il n'allait pas resté planté là ad vitam aeternam et qu'au cas où elle ne se bougerait pas le cul, elle se retrouverait comme deux ronds de flanc.

« Tu veux quoi comme détails ? Je t'ai déjà dis mon nom, mon âge et où j'avais fait mes études. Bon d'accord, c'est pas très détaillé mais je pensais pas qu'on en était à ce niveau de relation... »

Et puis de toute façon, qu'est-ce qu'elle pouvait bien lui dire d'autre ? Honnêtement, même en se triturant le cerveau, elle ne voyait pas. Sûrement parce qu'elle ne savait pas trop comment se vendre en vérité. Où bien parce que les détails de sa vie, elle n'aimait pas trop les partager comme ça. Mais... Merlin, mais pourquoi elle se prenait la tête en vrai ? C'était pas possible ça ! Elle avait joué de sarcasme, il y répondait et voilà qu'elle plongeait dedans tête baissé. Comment passé pour plus gourde qu'on ne l'est réellement façon Lily : C'est fait !

Se lever et reposer l'assiette, c'était fait aussi. Elle viendrait la récupérer plus tard pour la rapporter ou pour la nettoyer. Ça revenait du pareil au même de toute façon, puis il fallait toujours laissé une portion de nourriture dans un coin connu, ça pouvait toujours servir.
Et puis... Et puis merde ! Il l'embrouillait ! Déjà il parlait bizarrement, ensuite ça changeait, ensuite il voulait qu'elle le paye... C'était quoi... Un prostitué avec un humour douteux ? Ouais, c'était peut-être ça...

« Et du coup, tu te vends toujours comme ça ? Et tu demandes toujours un paiement pour des faveurs ? »

Prostitué on vous dit ! M'enfin, il était debout. Si il voulait être payé pourquoi pas, mais en connerie. Fallait pas pousser.

« Sinon, on dit que tu m'offre un service et en retour... Je sais pas, hormis de l'argent demande ce que tu veux. »

Parce que l'argent c'était non. Même si c'était une blague, c'était non. Si il voulait, elle pouvait lui offrir le plaisir et la joie de sa présence, c'était déjà pas mal.

« On y va du coup ? »

Comment ça, il a pas le droit de dire non ? Évidemment ! Faut pas pousser mémé dans les orties non plus !   
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyDim 26 Jan - 22:34


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter Cette fille, une fois les vannes ouvertes, avait visiblement bien trop de question. Assez pour faire levée un sourcil à Je-ha qui la regardais enchaînée ses idées tout aussi cousue ou décousue qu’elles soient. Un petit sourire naquit même au creux de ses lèvres alors qu’elle continuait, encore et encore et encore. A se demander si bientôt il n’allait pas devoir la réanimée avec un anapneo si elle se vidait les poumons comme ça sans reprendre son souffle.

- Je-ha, mon prénom. En Corée les prénoms ont deux Syllabe. Kim, nom de famille, une seule syllabe. Mais chez moi on donne le nom avant le prénom. Appel moi comme tu veux. Sauf si tu tiens vraiment à avoir un cour sur la culture Coréenne ?

Avait-il répondu, mi-amusée, mi-indifférent, on ne sait pas trop, c’est assez confondu car même si son visage ressemble à du marbre, ses yeux ont presque la forme du rire. Surtout qu’elle ne marche pas, elle court. N’était-ce pas là pourtant son propre jeu auquel il avait joué ? Cette fois, c’est un rire discret, bien vite caché par une main qui remonte devant sa bouche quand son visage se baisse en avant pour cacher le rictus qu’elle aura comme réponse.

Il la laissera se rendre compte par elle-même de la situation cependant quand il s’étirera et fera même craquer quelques os au passage. C’est qu’il se serait presque ankylosé assit comme ça, s’il n’en avait pas tant l’habitude à la base. En redescendant les bras, il sera un peu plus brusque et rapide, sans doute en raison de sa réponse.

- Pourquoi tu en as besoin de mes services ?

Réplique comme une autre pour rester à la surface et ne s’engager à rien d’autres que quelques échanges.

- Je garde mon prix pour plus tard alors. Ça pourrait s’avérer utile pendant le mois à venir.

Ton rictus se fait plus ironique, pensera ce qu’elle voudra mais si à un moment ou à un autre il avait besoin d’une couverture, elle était toute trouvée. Et il en aurait forcément besoin à un moment. Se fondre dans la masse il avait dit le vieux Ballessaim. Il avait eu du mal, vraiment, mais fallait jouer le jeu et qui à choisir, autant que ce soit celle qui était venu spontanément se vendre.

Pour finir et comme simple réponse à sa dernière question il écarta le bras comme pour vouloir la laisser passer devant lui. Sans oublier de soupirer au passage, pour le sport. Le pas de l’homme était rapide, clairement il ne donnait pas l’impression de vouloir éternisée la ballade outre mesure. Et pendant ce qui devait être le quart d’heure suivant, il ne parla que pour nommer les lieux. Si tant soit peu qu’elle le suivait toujours. Ce qui, quand il se retourna, n’était plus le cas. Fronçant les sourcils, il se mis donc à la chercher du regard. Pas qu’il s’en soucis vraiment qu’elle se soit lassée ou non, mais elle ne semblait pas du genre à lâcher l’affaire si facilement. Pas difficile de la repérer, là-bas et de s’en approcher pour voir ce qu’elle trafiquait donc.
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyDim 26 Jan - 23:24



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
Lui, il était un peu bizarre. Enfin bizarre, disons qu'il était différent ou bien trop doué pour son propre bien. Parce que se faire avoir à son propre jeu, c'était tout de même pas une mince affaire quand on s'appelait Lily. Mais bon, force était d'admettre qu'elle avait plongée tête la première et qu'elle continuait de nager vers le fond en écoutant ses précisions. Bon, ça ne répondait pas à tout mais d'un autre côté, il n'était pas dit qu'elle ait la patience d'en entendre d'avantage. Ou bien la capacité à tout assimiler d'un seul coup.

« Donc si je l'appel Je-Ha ça veut dire que ça va ? »

Lily fronça les sourcils a sa remarque qui était clairement pour elle plutôt que pour lui. Ok, ok, ce n'était pas poli de parler de quelqu'un a la troisième personne quand il était dans les parages. Mais c'était une réelle question pour elle. Pinçant les lèvres, elle se décida finalement à se relever tout en laissant l'assiette dans un coin. Il était vraiment bizarre. Ou plutôt, elle ne comprenait pas tous quand il parlait et encore moins les sous-entendus qui venaient mourir lamentablement dans son cerveau. Une sorte de « hein » perpétuel devait être inscrit sur son visage alors qu'elle penchait la tête sur le côté.
Si elle avait besoin de ses services ben... Oui, pour la visite ? Elle venait de le dire non ? Étrangement, elle n'était plus très sûre maintenant, ce qui devait lui donner un air encore plus dérouté que d'habitude.

Lily avait du mal avec les gens qui tournaient en rond. D'autant plus qu'elle n'avait pas la réelle patience d'essayer de les comprendre. Et puis, elle avait un rôle à tenir non ? Celui d'être tout sauf la logique incarnée. Elle, elle devait être le bout-en-train qui fonçait sans se poser que questions et qui ne se préoccupait même pas des conséquence. Elle aimait dire ce qui lui passait par la tête comme ça venait, que ce soit agréable ou pas pour les autres.
Mais bon... Pour le coup il l'avait clairement mouchée et elle se retrouvait comme deux ronds de flancs alors qu'il semblait accepter l'idée de lui faire faire le tour du propriétaire façon... très scolaire d'ailleurs, en nommant les bâtiments et tout ça...

Merlin, il n'allait tout de même pas lui faire un plan après ça, n'est-ce pas ? Parce que quitte à choisir, elle préférait le faire toute seule le plan. Son Grand-Père avait bien réussi à faire une carte de Poudlard, un plan de l'extérieur du Domaine Ballessaim, ça devait bien être dans ses cordes non ?
Peut-être qu'elle pourrait commencer par ce coin, là-bas, avec le petit ruisseau qui passait en bas. De là, elle pourrait compter le nombre de pas, et donc de mètre, qu'il était nécessaire de parcourir pour atterrir devant la hangar à bois et...
Hmm ?

Oui bon, d'accord, elle s'était un peu laissée distancer... Ou plutôt non, elle avait bifurqué sans prévenir parce qu'elle était incapable de resté concentrée plus de trois secondes. Elle en avait même totalement oublié ce qu'elle faisait quelques instant plus tôt et avec qui elle était. Jusqu'à ce qu'elle rencontre un obstacle sur sa route qui la fasse sortir de sa rêverie alors qu'une grimace se peignait sur son visage.

Il avait dit qu'il s'appelait comme déjà ?

« Hooo, c'est toi ? Qu'est-ce que tu veux ? »

Dix minutes, il avait fallu dix minutes avant qu'elle n'aille jouer les équilibristes entre les tronc d'arbres coupés en deux.

« C'est l'heure d'aller travailler ? J'crois que je dois commencer par les vignes, on m'a dit qu'il fallait contrôler la maturité du raison avec je sais plus quel ustensile ? »

Elle était clairement pas dedans, là Lily. Elle était même à des kilomètres de là.

« Tu crois que ça prendrait combien de temps de cartographier l'ensemble du Domaine ? »

Quand elle à une idée dans le cul, elle ne l'a pas ailleurs. Et autant le dire, là ça lui plaisait bien comme idée que de faire une carte. Et, avec un peu de chance, l'envie durerait plus de dix minutes et la tiendrait occupée un bon mois entier.
Ouais bon, est-ce qu'elle avait besoin de lui en parler en même temps ? Elle ne le connaissait pas. Mais bon, le fait de pas le connaître, ça voulait dire que pas avoir de réponse ne pouvait pas la décevoir n'est-ce pas ?
Puis de toute façon, c'était lui qui posait les questions. Si, si ; le fait de pas parler ou d'en dire le moins possible, ça l'invitait elle à le faire alors c'était de sa faute !   
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyVen 20 Mar - 19:50


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter Il y avait deux solutions à ce que Je-ha était en train de vois, soit la dénommée Lily venait de subir une sorte d’oubliette combiné à un maléfice de confusion après avoir bu une potion désoriente. Soit, elle n’était pas particulièrement maligne. Étant donner le très court laps de temps qui les avait séparés, nous tairons donc l’avis du Coréen qui la regardais en levant un sourcil, ce demandant s’il devait rire ou pleuré. Et surtout, s’il n’allait pas être particulièrement complexe pendant le mois à venir de cohabiter avec quelqu’un d’aussi… léger. Faut dire que si elle était du genre à oublier l’huile sur le feu et y jeté de l’eau pour l’éteindre, on n’était pas sorti de la merde. Et soyons honnête, même s’il n’avait que peu d’affaire, il y tenait. Alors un petit bout de femme aussi dévastateur qu’un bombardia…

Est-ce qu’il devait lui prendre la main, lui tapoter le dos et lui parler avec douceur pour les expliquer les choses en détachant chaque syllabe ? Il ne le ferait pas, pas le genre de la maison. Mais c’est l’image qui lui vint en tête et le fis grimacer avant qu’elle de parle de cartographie. Était-elle seulement sérieuse ? Avait-elle déjà oublié que c’est elle qui lui avait demandé cette visite ? Portant le regard à sa montre, le jeune homme remonta les yeux pour la regarder sans que rien de particulier n’habite son regard à cet instant.

- Je dois aller à la remise, les vigne sont par là-bas. Il t’expliquera ce que tu as a faire.

Un geste du bras pour accompagner les mots et lui indiquer la direction, profitant alors du regard de la Potter qui suis la direction pour s’éclipsée, à moins que ce ne soit l’oiseau qui lui passe devant le regard, ou bien était-ce un lapin pour mieux coller à sa personnalité ? Quoi qu’il en soit, c’est le pas fluide et rapide que Je-ha la laissais là et s’éloignais déjà pour rejoindre son assignation. A savoir, porter des charges une bonne partie de l’après-midi sous la canicule.

Ce n’est que le soir, alors que la nuit tombe, une fois les muscles tendus et ayant besoin d’une bonne douche qu’il reverra la jeune femme. Et en la voyant devant la porte du chalet il lèvera de nouveau un sourcil, de dos elle semble chercher quelque chose. La serrure peut-être ? Il penche la tête de côté et croise les bras sur son torse pour la regarder débattre avec elle-même encore quelques minutes, un sourire peut-être un peu moqueur naissant à la commissure de ses lèvres pendant qu’il observe, clé en main, la Potter-paumé.
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyVen 20 Mar - 20:29



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
« Les vignes ? »

Ha oui, les vignes... Pardon. C'est qu'elle était restée coincée sur l'idée de cartographier le domaine dans son ensemble plutôt que sur celle d'aller travailler pour vérifier la maturité des raisins avant de la cueillette.
Mais bon, elle n'allait pas être nourrie et loger à ne rien faire de l'été, n'est-ce pas ? C'est que ça ferait un peu trop pique-assiette selon elle si bien qu'elle finit par détacher son regard du jeune homme pour regarder dans la direction qu'il indiquait. Ca faisait combien de pas d'ici à la-bas ? Parce que si elle comptait bien la distance entre l'arbre fendu et l'entrée du champ, elle aurait un premier point de repère pour sa prochaine carte...

« Mer... » temps de latence alors qu'elle tourne la tête à nouveau, pensant y trouver le jeune homme alors qu'elle ne trouva que de l'air. Ce genre d'air chaud de l'été qui, d'ordinaire ne vous fait pas faire une moue proche de celle qu'on produit quand on est prêt à vomir et qu'on ne s'y attends pas. « ...ci »

Définitivement, il était bizarre lui. A coup sûr, il était véritablement de la même famille de l'autre péquenot bulgare. Enfin 'bulgare' on s'entend n'est-ce pas ? Parce que si lui était bulgare pure souche elle, elle était inuit ! Enfin bref, puisque que monsieur courant d'air avait largué les amarres, elle ne put que regarder une nouvelle fois dans la direction indiquée avant de se rendre dans les champs pour son après-midi de labeur. Après-midi qui fila bien plus vite que ce qu'elle avait prévu puisque, au final, ce n'était pas si mal que d'examiner des grappes de raisins. Étonnement, ça la laissa concentrée bien plus longtemps que prévu et le temps passa à une vitesse tellement folle qu'on du l'appeler plusieurs fois pour lui dire que la journée était finie ! Déjà ? A bien y regarder et vu la surface à couvrir, elle avait clairement l'impression de ne pas avoir fait grand chose. Même si la terre sur ses jambes, ses mains et son visage disait clairement le contraire. Oui, visiblement, elle a jugé que les gants étaient mieux coincés dans la poche arrière de son short plutôt que sur ses mains mais passons... Maintenant fallait retrouver le chalet dans lequel elle passerait la nuit avec monsieur porte de prison aussi expressif qu'une huître qui fait la cours à un bulot. Oui, c'était très imagé et alors ?!

Quand elle se décida enfin à ne pas être plus con que la moyenne et qu'il était réellement temps qu'elle regagne ses pénates pour prendre une douche, manger et peut-être écrire un début de parchemin pour Oriana, elle trouva sans mal la jolie bicoque... Visiblement vide alors que ça faisait cinq minutes qu'elle s'acharnait sur la poignée...
C'est que ça allait finir par l'agacer au plus haut point que cette foutue porte ne s'ouvre pas. Quoi ? Elle avait une clé ? Ah oui... Quelque part par là... Dans son sac qui était... Ben.... Sauf erreur de sa part, derrière la porte dans l'entrée... Elle avait aussi une baguette magique qui était... Ha si, ça elle devait l'avoir mais où... C'est qu'avec trois vêtements sur le caillou, elle n'avait pas nombre d'endroits pour la planquer non plus et la voilà qui se mettait à chercher. Chaussette gauche, chaussette droite, cheveux, soutif, poche arrière et...

« Bordel de merde de... !!! »

Putain de con de tes morts de satané porte de mes quarante ! Voilà comment ça aurait pu finir. Avec un coup de pied dans le bois pour parfaire le tout. Mais plutôt que d'être renvoyée pour dégradation du matériel, elle préféra tourner le dos à son ennemi de toujours et aller s'asseoir sur les marches plus loin. Ou pas... Le Roi du Silence était là...

« J'ai oublié ma clé dans mon sac qui est à l'intérieur ! »


T'es une sorcière Lily, t'as aussi une baguette... Cherche bien, elle doit être coincée dans ta ceinture. M'enfin maintenant qu'il l'avait vu taper une crise devant une porte fermée autant poser son cul et continuer à bouder.

« T'as passé une bonne après-midi ? »

Objectif sociable de la soirée. Ne pas l'entarter avant, après ou pendant qu'il ouvrait la porte simplement parce qu'elle avait été frustrée trois minutes plus tôt. M'enfin... Pourquoi est-ce qu'elle tenait autant à lui faire la conversation à lui ? C'est pas comme si ils allaient devenir copains comme cochons, puis ça devait le gonfler vu les traits de son visage qui étaient aussi expressifs que les barreaux d'une porte de prison. Ca et son foutu sourire en coin du genre, tu le vois pas là mais je me fous ouvertement de ta gueule et en plus tu me désespère !

« Tu sais faire à manger ? J'suis pas douée pour la bouffe, sauf pour les pancakes peut-être... Enfin j'crois... J'en ai jamais trop fait... »

Et vu qu'elle allait pas passer la nuit dehors et qu'il était bien capable de lui fermer la porte au nez en trois secondes, elle se pressa de se relever pour ne pas se voire claquer la porte sur le coin du nez. Ouais, elle se méfiait pas mal pour tout avouer, c'est qu'il était bizarre ce coréen. Puis ça se trouve, il cuisinait bien et elle pourrait manger autre chose qu'une boite de thon et des sardines à l'huile.    
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Je-ha KimHistoria PactumJe-ha Kim
Niffleur
Exp : 5125
Points de vie (HP) : 750
Baguette : 28.87cm, bois de Pin rouge d'Uljin et Plume d'Abraxan.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] ThoughtfulThankfulCockatiel-max-1mb
Âge IRL : 15
Célébrité : Lee Jong Suk
Parchemins : 333
J'aime : 11
Date d'inscription : 22/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptySam 21 Mar - 3:32


La saison des vendange. @Je-ha Kim & @Lily L. Potter Trouver la jeune fille en pleine crise, prête à s’en prendre physiquement ET verbalement à une porte, finalement, ça ne l’avait pas surpris plus que ça le Je-Ha. A croire que l’un comme l’autre c’était déjà jugé au premier abord. Le regard du garçon passa du visage de la brunette à sa ceinture pour s’attarder sur sa baguette magique, la encore ce qui aurait pu être un rire ne fus d’une expiration quand il avança jusqu’à la rescaper de la tornade humaine en faisant tourner ses clés. Elle parlait encore là non ? De la journée ? De manger ? C’est vrai qu’il avait faim le Coréen. Il aurait bien manger du Kimchi, un bon poulet frit et autres mets bien de chez lui. C’était fort possible de s’y coller, après tout cuisiner, c’était quelque chose qu’il aimait faire étrangement. Sa collait avec son envie de prendre soin de lui-même et en plus ça le détendait de jouer avec la lame d’un couteau de cuisine en tranchant des légumes.

Sans répondre et la sentant déjà droite comme un piquet dans son dos il fini d’ouvrir la porte et passa le palier en laissant soin à l’adolescente de la refermé, histoire de pas se faire bouffer par les moustiques. Avant de pensée à manger, il allait peut-être falloir se doucher par contre, parce que le Kimchi sauce transpiration, c’était moyen, non ?

- Je vais me doucher.

Pourquoi il l’annonçait ça ? Peut-être part peur que dans le doute elle vienne vérifier ce qu’il faisait dans la salle de bain. Et sans plus de préambule, le voilà déjà dans la salle de bain à refermer la porte avec grand soin -sait on jamais- avant de filé sous le jet pour effacer la crasse de la journée. Il sortira quelques minutes plus tard, pas plus qu’il n’en faut, dans son peignoir d’un blanc immaculée nouée à la ceinture par-dessus un pantalon de jogging alors qu’il frotte encore ses cheveux d’une serviette pour les sécher un tant soit peu. En la voyant, que ce soit de dos ou de face, il se rend compte qu’elle non plus ne fait pas très bonne figure. Et quand il la dépassera pour se rendre dans la toute petite cuisine et s’accroupir pour ouvrir le frigidaire, il aura, là encore, quelques mots.

- La salle de bain est libre.

C’est presque une invitation, mais non clairement c’est un ordre. Manger avec porcinet et ses amis les germes, très peu pour lui. Il sort du frigo un poulet encore cru, et plusieurs légumes pour les poser sur la petite table en bois avant de sortir les couteaux de cuisine et la planche à découper. Bien sur il commencera par faire chauffer l’huiler et préparer les épices qui agrémenterons le poulet qu’il prépare avec grand soin. Il ne fait plus vraiment attention à la présence ou non de la demoiselle. Il ne fait pas non plus à manger pour lui faire plaisir mais simplement parce qu’il préfère de loin s’assurer de la qualité du repas. Et ses dans ses pensées qu’il passera la prochaine demi-heure à couper les légumes avec vitesse et dextérité, à faire sauter la poêle, frire le poulet et continuer à préparer la viande qui bientôt ce retrouvera au centre de la table et les accompagnements qui l’entourerons. Parce que c’est comme ça qu’on fait chez lui, on n’a pas juste une assiette et chacun pour soi. On partage les repas. Et quoi qu’il soit lui-même, ça, on ne lui enlèvera pas.

- Tu peux mettre la table s’il te plait ? Dehors si tu veux.

Ou dedans, ou chacun dans sa chambre -quoi que ça non ça serait mal polie et clairement il n’apprécierait pas le moins du monde. Mais avec ses anglais, on ne sait jamais ce dit-il en finissant de couper un oignon qui rejoindra quelques légume dans un wok.
Exclamation Justayne


“the things i hate the most in this world... are human's understanding and attention.”

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4556-kim-je-ha-o-mercenaire#93942 https://www.historia-pactum.com/t4560-je-ha-kim-o-pas-encore-de-classe#94112 https://www.historia-pactum.com/t4564-je-ha-kim https://www.historia-pactum.com/t4566-kim-je-ha-mercenaire-liens-rps
Lily L. PotterHistoria PactumLily L. Potter
Phoenix
Exp : 23377
Points de vie (HP) : 4150
Baguette : Baguette en bois de Prunellier, mesurant 21.84 cm avec un coeur en corne de Serpent Cornu . Souple et rapide, idéale pour les duels & les sortilèges.
Photomaton : La saison des vendange. [Lily L. Potter] 2tgp
Célébrité : Barbara Palvin
Parchemins : 1394
J'aime : 175
Date d'inscription : 22/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] EmptyLun 23 Mar - 2:04



La saison des Vendanges
DOMAINE BALLESSAIM - Juillet/Mi-Août 2024 - Ft. @Je-Ha Kim
 
   
Il y avait tout de même un monde entre eux, non ? Entre lui qui ne parlait que pour dire le nécessaire -et encore- et elle qui disait tout ce qui lui passait par la tête à l’instant «T». Franchement, il n’y avait clairement aucune chance que cette collocation forcée se passe bien, n’est-ce pas ? Parce qu’elle n’était pas certaine de supporter quelqu’un qui ouvrait si peu la bouche. A tel point que le silence était sûrement plus bruyant que lui, en devenant omniprésent et ne faisant que renforcer un sentiment de solitude. Il y a quelques semaines, ou mois même, ça ne lui aurait peut-être pas posé de problème. Elle aurait elle-même combler les blancs où trouver de quoi s’occuper pour que le monde lui semble vivant. Mais, en ce moment, c’était plus complexe. En fait, c’était plus complexe depuis qu’elle était revenue de ce foutu temple sans même avoir capté comment elle en avait été sortie...

C’était pas son genre, pourtant, que de se prendre la tête autant sur des histoires pareilles. Elle avait bien effacé d’un revers de main ce qu’il s’était passé au Ministère. L’an dernier, elle avait même été assez bonne actrice pour prétendre que la mort de @Oriana Slughorn ne lui avait pas mis le moral dans les chaussettes. En vérité, elle avait été la parfaite copie de ce qu’elle était les années précédentes et même un peu plus encore. Il ne devait bien y avoir que sa famille et en particulier son jumeau, pour comprendre que ça n’allait peut-être pas aussi bien que ça mais qu’il serait dangereusement explosif que d’entrer sur ce terrain glissant. Lily allait toujours bien. Même quand ça n’allait pas, elle allait bien, c’était normal.

Donc, raisonnablement, au final, elle allait faire comme d’habitude. Si il ne voulait pas lui parler, elle allait le laisser tranquille et suivre ses instructions tout en lui faisant assez de grimaces dans le dos. Quoi ? Il l’agaçait à ne pas lui répondre ou à lui dire quoi faire et quand le faire. Comme si elle était incapable de penser par elle-même ou de savoir bouger ses dix doigts sans faire de bêtises. Et puis il avait cette manière de lui parler sur un ton si égal, qu’elle avait clairement l’impression qu’il la prenait pour une gamine de cinq ans. Bon, définitivement, elle l’avait rangé dans la catégorie « personne imbue d’elle-même qui ne voit pas plus loin que le bout de son nombril. » Enfin, si déjà il faisait la bouffe, il aurait un bon point et elle ne tarda pas à rejoindre la salle de bain pour se décrasser de sa première journée.
L’eau ne coula pas si longtemps que ça pour elle non plus. Principalement parce qu’elle détestait perdre son temps sous la douche où se pomponner pour ressembler à une poupée grand luxe. Ça plaisait, ou ça ne plaisait pas mais clairement, quand elle le rejoignit dans la cuisine avec ce t-shirt trop grand, cet espèce de chignon encore humide et ce qui devait être un short pour la nuit, elle n’était clairement pas la plus sexy du monde. Tant mieux, le jour où elle tenterait de l’être n’était pas arrivé de toute façon.

« Tu prépares quoi ? »

Appuyée dans l’encadrement de la porte, histoire de lui laisser de l’espace vu la taille de la cuisine, elle s’en mordit la langue de ne pas avoir pu se taire. C’était définitivement plus fort qu’elle. Mais vu qu’il ne répondrait sûrement pas et que ça la ferait encore une fois pester intérieurement, elle préféra le devancer dans sa réponse.

« Laisses tomber, je verrais bien tout à l’heure... » Monsieur tête de lardon fumé. Pour parfaire l’insulte muette, elle lui aurait volontiers tirer la langue mais elle préféra faire le gentil toutou et mettre la table comme il le lui avait demander. Et ce serait dehors donc. Parce que si elle restait enfermée avec lui plus que nécessaire, elle allait avoir envie de l’empaler ou de lui faire manger toutes les plus mauvaises dragées surprises connues. C’était ça où elle lui collerait bien un leurre explosif dans le derrière histoire de voir si il restait toujours trop silencieux.

C’est donc dans une ambiance tendue, du moins pour sa part à elle, qu’elle s’arrangea pour rendre la table extérieure présentable avant d’apporter certains des plats. Et vu qu’elle n’allait pas s’empêcher de vivre pour l’autre abrutis, elle fit comme chez elle et chipa un morceau de viande avant que l’assiette n’arrive sur la table. Quoi ? Elle s’était lavée les mains avant ? Et puis d’ailleurs, qu’est-ce qu’elle en avait à cirer de ce qu’il pouvait bien penser ? Bon... D’accord, elle allait attendre qu’il s’installe avant de picorer dans le reste des plats, elle allait même dire merci avant de se mettre à manger. En silence, une fois n’est pas coutume.
De toute façon, elle n’avait rien à lui dire et puis elle était de mauvaise humeur maintenant. D’ailleurs ça devait clairement se voir sur sa tête, elle qui avait plus pour habitude de tout dévorer. La voilà qui mangeait de manière presque trop civilisée en regardant son assiette.

« Ça va être long... Toute une saison comme ça... »

Clairement très long. Surtout le soir. Mais vu que la réflexion était plus pour elle-même que pour lui, elle se termina silencieusement dans sa tête alors qu’elle croisait ses jambes sur sa chaise, remontant l’un de ses genoux pour prendre appuie dessus.
Politesse vous dites ? Ouais ben... Merde. Voilà. Là maintenant, elle allait juste profiter de la bouffe et tenter de fermer sa bouche au maximum. C’est qu’elle était sympa de le laisser respirer là, qu’il le voit ou pas. Mais c’était pas pour autant que ça devait lui plaire.     
   

   
:copyright:️️ Belzébuth
   


« Twins are more than friends.
They are more like a very small gang. »

Lily & Albus


FLORISSONE

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2748-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2807-lily-l-potter-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2783-lily-l-potter https://www.historia-pactum.com/t2846-lily-l-potter-o-vivet-dore-nom https://www.historia-pactum.com/t2753-lily-potter-contes-legendes-inachevees
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
MessageSujet: Re: La saison des vendange. [Lily L. Potter]   La saison des vendange. [Lily L. Potter] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

La saison des vendange. [Lily L. Potter]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» NuiT. [PV/Adriene] [/!\ semi-hentaï, - 18 ans]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: RP Atypiques :: Retourneur de temps-