RSS
RSS
AccueilAccueil  PublicationsPublications  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  



Partagez
 

 Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
L'Epouventard
L'Epouventard
Exp : 187
Points de vie (HP) : 50000
Parchemins : 272
J'aime : 30
Date d'inscription : 28/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyVen 6 Déc - 22:30
Lou-Ann Casper
02.09.2023 | La morgue de l'Hôpital Ste-Mangouste
Âge : 30 ans
Année/Métier : Responsable des apprentis de la morgue
Groupe : Pudding
Baguette : //
Patronus : //
Épouventard : Le rejet que sa famille a toujours eu pour elle
Niveau : ??/100 (maximum 50)
Health Point : ??/??
Employée à la morgue

  Ce qui est mort ne saurait mourir!
feat. @Sybil O'Farrell

La mort... C'est bien la seule certitude de la vie, la mort, et vous l'avez appris de façon bien abrupt. Mais si vous souhaitez suivre la voix des métiers de la morgue, celle de croque-mort, comme on l'appelle communément, c'était sans doute aucun de la meilleure des façons. La plus dure, aussi, sans doute, mais mieux vaut pour vous que cela ce soit fait maintenant et que vous commenciez dès à présent à vous y habituer et à vous y préparer. Oui, à vous y habituer et à vous y préparer, si vous y arrivez, car la mort, nous la côtoyons tous les jours, dans notre fonction d'employées de la morgue. Hier, c'était votre ancienne directrice d'école et votre ancienne camarade de Gyffondor que nous préparions et accompagnions pour leur dernier voyage, bien que vous n'ayez pas eu à vous en occuper vous-même, ne prenant officiellement fonction que demain.
Mais demain, qui sait qui il y aura?
Peut-être votre mère?
Ou une amie encore plus proche de vous et plus chère que la petite Slughorn?
Dans tous les cas, si nous nous sommes croisées à leur enterrement, hier, c'est aujourd'hui que les choses commencer pour vous, Miss O'Farrell!
Etes-vous prête pour votre année de formation?
Au vu de votre aire renfrogné, lorsque je vous ai accueilli, cela m'étonnerait. Mais je suis du genre coriace, n'en doutez pas! Vous m'avez l'air d'être une tête dure, alors j'aurais la mienne encore plus dure! Je saurais vous faire entrer le métier dans le crâne, n'en doutez pas! Et une année ne saura pas de trop pour le faire! "Avant toute partie pratique, Miss O'Farrell, il est important de maîtriser la partie théorique, commençais-je de façon calme et posée, essayant de capter un minimum votre attention. La préparation d'un défunt varie d'une origine à l'autre ou, chez les Moldus, d'une religion à l'autre. Je vous avais demandé, lors de vos journées d'essai de cet été, de faire quelques recherches sur les méthodes de conservation et de préparation d'un corps en vu de la mise en bière. L'avez-vous fait?" Que vous l'ayez fait, je vous le souhaitait. Sincèrement! Car même si vous n'étiez qu'au début de votre formation, je n'avais nullement l'intention de vous épargner quoi que ce soit. Pas plus que je ne vous ferais de cadeaux. J'espérais pour vous que vous étiez assez fine pour comprendre que, aussi calme fut-il, mon ton n’accepterait pas un quelconque défi de votre part. Pas plus que je n’accepterais le fait que vous m'annonciez que vous avez préféré vous dorez la pilule tout l'été plutôt que de vous préparez un minimum à votre formation. Que nous soyons les deux seules personnes encore en vie dans cette pièce, au milieu des chambres réfrigérées où dormait les défunts ne changerait absolument rien au fait que je n'hésiterais pas à vous ajoutez dans le réfrigérateur vide si besoin pour vous remettre les idées en place...!

Formation d'employée de la morgue - Etape 1/3:
 


Dernière édition par L'Epouventard le Dim 15 Déc - 5:28, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'Farrell
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Sybil O'Farrell
Exp : 30611
Points de vie (HP) : 4100
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 23
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4092
J'aime : 125
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyDim 15 Déc - 5:20



Ce qui est mort ne saurait mourir!


Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude. ♣ Virginia Woolf


Employé à la morgue/Employée à la morgue (H/F):

Objectif général: Assurer l’acheminement des défunts entre les services de l’institution et les pompes funèbres et s’occuper de l’accueil des visiteurs à la morgue.

Activités et tâches:

×Transporter des défunts: ⦁Reçoit la demande des infirmiers des services et se renseigne sur le défunt;
⦁Va chercher le défunt dans le service concerné;
⦁Vérifie si le certificat de décès est en ordre et signé;
⦁Amène le défunt à la morgue et rapporte le lit vers le service.

×Installer le défunt à la morgue: ⦁Installe le défunt sur un plateau;
⦁Rend le défunt présentable (par ex. en peignant les cheveux, en nettoyant les ongles,...);
⦁Met le défunt dans le réfrigérateur;
⦁Range et nettoie le matériel utilisé.

×Accueillir les visiteurs dans la morgue: ⦁Prépare le local de visite pour présenter le défunt en tenant compte, entre autres, des coutumes religieuses;
⦁Accueille la famille ou les autres visiteurs et les installe dans un local d’attente;
⦁Sort le défunt, l’installe dans le local de visite et invite les visiteurs;
⦁Reste disponible pour les visiteurs en cas de crise (ex: angoisse, malaise);
⦁Remet le défunt dans le réfrigérateur après la visite et remet le local en ordre.

×Assurer l'acheminement du défunt aux pompes funèbres: ⦁Sort le défunt du réfrigérateur;
⦁Prévient l’accueil de l’enlèvement du défunt de la morgue;
⦁Remet en ordre la morgue et désinfecte le matériel utilisé.

×Autres activités: ⦁S’occupe des affaires personnelles du défunt.

Critères:

×Connaissance et savoir-faire: ⦁Connaît la structure du bâtiment;
⦁Connaît les procédures concernant l’hygiène;
⦁Période de familiarisations: entre un et trois mois.

×Gestion d'équipe: ⦁Pas d’application.

×Communication: ⦁Possède des aptitudes à l’écoute;
⦁Se concerte avec les infirmiers au sujet du transport des défunts;
⦁Fait preuve d'empathie à l'égard des proches lors de la visite à la morgue;
⦁Se concerte avec les collègues en ce qui concerne l’organisation journalière du travail.

×Résolution des problèmes: ⦁Contacte le responsable hiérarchique en cas d’anomalies ou de problèmes.

×Responsabilité: ⦁Contrôle l’identification du défunt à transporter et s’assure que le certificat de décès est signé;
⦁Contribue au bon fonctionnement des services de soins en transportant directement et discrètement les défunts vers la morgue;
⦁Encadre les proches des défunts lors de leur visite à la morgue;
⦁Est discret avec les informations confidentielles.

×Facteurs d'environnement: ⦁Contact régulier avec la saleté, les mauvaises odeurs ou la poussière;
⦁Absence de lumière du jour;
⦁L’exercice de la fonction requiert une position debout prolongée;
⦁De lourdes charges doivent être quotidiennement déplacées;
⦁Contact personnel quotidien avec la maladie, la souffrance ou la mort;
⦁De temps à autre, contact avec des personnes verbalement ou physiquement agressives.

Tel est ce que tu savais grossièrement du métier d'employée de la morgue. S'occuper des défunts, les rendre présentables, les dorloter et être à l'écoute des familles. Si tu ne savais pas encore comment s'occuper des défunts, être à l'écoute, tu savais faire. Enfin, à ta façon bien à toi: tu n'avais jamais vraiment bien écouté, durant ta scolarité à Poudlard, mais tu avais toujours eu l'impression d'être capable d'être à l'écoute de tes amis ou de ta famille, qu'ils aillent bien ou pas. Surtout lorsqu'ils n'allaient pas super fort. Un petit côté saint-bernard que tu avais, sans doute. Mais entre écouter tes amies ou tes cousines avec leurs peines de cœur et une famille endeuillée, il y avait tout un monde. Surtout que tu avais embrassée la vocation sur le tard, si l'on puis dire. Car si au printemps tu ne savais toujours pas ce que tu voulais faire de ta vie, après ta scolarité à l'école de sorcellerie, tu t'étais décidée soudainement, du jour au lendemain, après les décès aussi mystérieux qu'étranges de Minerva McGonagall et d'Oriana Slughorn. Dans tous les cas, en ce deux septembre deux mille vingt-trois, tu étais là, l'air farouche, prête à commencer à apprendre comment prendre soin d'un cadavre, gérer ses proches et la charge quotidienne liée au métier. Même si tu ne le ferais jamais savoir, tu en était infiniement reconnaissante à Ste-Mangouste d'avoir différé ton début de formation de la veille à aujourd'hui. Tu avais eu besoin de te rendre à l'enterrement de McGonagall et d'Oriana; ça te permettrait de tourner la page et d'enfin pouvoir commencer à faire ton deuil. « Oui, M'dame! » Lui répondis-tu, alors que ta formatrice t'avais demandé si tu avais fait les recherches qu'elle t'avait demandé. Elle te reprit sur le fait que c'était Madame, avant que tu ne lui tendes la pile de parchemins que tu avais écris, avant de commencer à lui donner une explication verbale...

Lorsqu'un décès survient, l'on essaye d'enterrer le corps dans les quarante-huit heures qui suivent le dit décès. Cela peut durer quelques jours de plus, pour éviter que cela tombe un dimanche ou un jour férié ou, à l'inverse, se faire plus rapidement, si la personne était atteinte d'une maladie contagieuse ou épidémique.
Une veillée du corps peut être faite, mais pas n'importe où: l'on évite les lieux publics, pour ça, auxquels l'on va plutôt préférer la faire chez un ami ou un membre de la famille. S'en suit ensuite la mise en bière - c'est à dire, la mise dans le cercueil - ou la crémation du corps. En cas de crémation - à la base protestante, même si les catholiques ont également commencé à la pratiquer, bien qu'interdite dans l'islam -, les cendres peuvent être gardées dans une urne ou dispersés par la famille selon les souhaits du défunt. La dispersion peut se faire aussi bien dans une forêt que dans un cours d'eau ou n'importe où d'autre, du moment que ce n'est pas sur le terrain privé d'autrui. Auquel cas le corps a subi une mise en bière, il est enterré au cimetière. La place du cercueil lui est réservée pour une durée variant de dix à trente ans, avant que le cimetière ne prenne contact avec les proches pour un nouveau lieu de sépulture tel le columbarium qui est destiné aux cendres. Le cas échéant, l'on incinère les restes qui sont disposés dans un jardin du souvenir. Une exception existe cependant pour les musulmans dont la religion prévoit une même place pour une même personne et dont l'on essaye de faire en sorte que le cercueil soit disposé en direction de La Mecque ou, si ce n'est pas possible, en direction du sud-est.
Il y a la possibilité de faire des sépultures en mer, mais c'est surtout chez les marins que cela se fait. S'ajoute à ça que, parc chez nous - entre autre -, certains chercheurs Moldus se penchent, depuis quelques années sur l'humusation. C'est à dire qu'ils se penchent sur la transformation du corps en compost.

Après, pour ce qui est de notre travail à nous, lorsque le corps arrive chez nous, notre but est d'entrer en contact avec la famille, si cela est possible, pour savoir si elle a des attentes particulières quand à, entre autre, la toilette à apporter au défunt et l'habillement que nous devons lui faire. Auquel cas, le concours des proches est toujours apprécié, surtout si ils peuvent nous fournir les vêtements souhaités. Et, indépendamment des morts, nous nous devons d'être présents pour leurs proches qui leurs survivent. Ils ont souvent besoin d'une oreille attentive pour évacuer leur douleur car parfois, l'évacuer avec quelqu'un que l'on ne connaît pas et qui a un regard neutre sur la chose, ça peut faire du bien.


C'était grossièrement les recherches que tu avais faite, en te renseignant au-près des membres de ta famille - l'avantage d'avoir grandi entre des Moldus tant chrétiens que juifs - et en épluchant divers bouquins, tant Moldus que sorciers, qui traitaient du sujet. Les lèvres pincées, Madame Casper lisait le contre-rendu plus détaillé qu'elle avait sous les yeux. Le silence était pesant. Sans mauvais jeu de mots, c'était un silence de mort, alors que voir ta formatrice arqué un sourcil sans rien dire pour autant, de temps à autre, ne te rassuraient pas. Malgré tout, tu avais décidé de ne pas trop faire de fantaisie, histoire de ne pas passer pour une plouque dès le premier jour et surtout parce que les événements du début de l'été t'avaient profondément marqué...

© Code par Dehvi sur Never-Utopia


Sybil Vevina O'Farrell
- Ce sont des médecins?
- Des médecins? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux? Non, eux, ce sont des guérisseurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 801
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6320
J'aime : 42
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyDim 15 Déc - 5:20
Le membre 'Sybil O'Farrell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
L'Epouventard
L'Epouventard
Exp : 187
Points de vie (HP) : 50000
Parchemins : 272
J'aime : 30
Date d'inscription : 28/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyLun 23 Déc - 16:38
Lou-Ann Casper
15.01.2024 | La morgue de l'Hôpital Ste-Mangouste
Âge : 30 ans
Année/Métier : Responsable des apprentis de la morgue
Groupe : Pudding
Baguette : //
Patronus : //
Épouventard : Le rejet que sa famille a toujours eu pour elle
Niveau : ??/100 (maximum 50)
Health Point : ??/??
Employée à la morgue

  Ce qui est mort ne saurait mourir!
feat. @Sybil O'Farrell

L'on peut dire que vous avez de la chance, Miss O'Farrell. Vous n'avez pas eu à vous occuper des corps du professeur McGonagall et de la petite Slughorn, cet été, de la même façon que vous n'avez pas eu à vous occuper des différents cadavres qui nous sont parvenus après l'attentant du Nouvel An au Ministère. J'espère que votre quinzaine en Ecosse durant les fêtes de fin d'année en valaient la peine. Mais maintenant, depuis quelques jours, les choses sérieuses en repris, pour vous! Si nous avons réussi à nous débrouiller sans vous, ici, ce n'est pas pour autant que vous devez vous tourner les pouces. La preuve avec ce corps sans vie dont vous m'aidez pour la toilette.

L'on peut dire qu'il y a une certaine amélioration de votre part, dans les soins que vous donnez à nos patients si particuliers, même s'il y a encore et toujours des améliorations à fournir. Qu'est-ce que c'est que cette fantaisie, dans vos cheveux, d'ailleurs? Ne pourriez-vous pas vous attacher les cheveux avec des élastiques, des pinces, des bandeaux ou des foulards, comme tout le monde? Au lieu de quoi, vous leur avez préféré cette espèce de... grosse fleur!? noire avec des ombrages gris et brillants! Mais quelle drôle idée que voilà! Heureusement pour vous qu'en passant la porte de l'Hôpital, vous êtes passée par la case vestiaire pour enfiler vos vêtements noirs traditionnels avant de vous présenter à moi. A moins que, pour une fois, vous ne soyez arrivée directement vêtue de noir? La chose serait étonnante, mais passons! "Voudriez-vous bien arrêter de jacasser!? Il est mort et ce n'est pas une berceuse qui va l'aider à se sentir mieux, vous en avez conscience!?" Finis-je par vous faire remarquer. Le fait que vous en étiez toujours à discuter avec les cadavres dont nous nous occupions toutes les deux était une autre des nombreuses fantaisies émanant de vous que j'avais du mal à saisir. Comme vous me l'avez si bien fait remarquer un jour, c'est parce que je ne pas assez fantaisiste et que je devrais me dérider un minimum. Mais pas le temps pour vous de me lancer l'une de vos éternelles piques qu'entre dans la pièce une note. Vous me laissez l'attraper sans l'intercepter au vol, ce qui est surprenant, venant de vous. Malgré tout, tout en continuant de couper les ongles de notre patient, vous levez les yeux vers moi. Votre sourcil froncé a l'air de dire 'alors?', alors que je commence la lecture de la note. "J'ai une mission, pour vous, Miss O'Farrell!" Vous annonçais-je en posant les yeux sur vous. Votre regard plein de défi a l'air intéressé par ce que j'ai à vous annoncer, bien que vous n'ayez pas arrêter de vous occuper de ses ongles. "Un décès a eu lieu à l'unité palliative. Vous irez le chercher pour vous en occuper." Vous expliquais-je. Seule et maintenant." Me sembla-t-il important de vous préciser, alors que vous sembliez ne pas avoir compris, vous spécifiant ainsi que je finirais seule de m'occuper de notre décès actuel seule.

Formation d'employée de la morgue - Etape 2/3:
 
Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'Farrell
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Sybil O'Farrell
Exp : 30611
Points de vie (HP) : 4100
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 23
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4092
J'aime : 125
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyLun 23 Déc - 18:58



Ce qui est mort ne saurait mourir!


Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude. ♣ Virginia Woolf


Morgue (nom féminin): Attitude hautaine et méprisante./Salle où sont provisoirement gardés les morts. (Définition selon L'internaute)

Mort (nom féminin; en latin: mors, mortis): Perte définitive par une entité vivante (organe, individu, tissu ou cellule) des propriétés caractéristiques de la vie, entraînant sa destruction./Cessation complète et définitive de la vie d'un être humain, d'un animal./Terme de l'existence de quelqu'un, considéré comme un moment du temps, une date: annoncer la mort d'un ami./Manière de mourir; circonstances qui accompagnent la mort: publier un ouvrage après la mort de son auteur./Ce qui présage le décès, signes extérieurs ou personnification de la mort: la mort se lisait sur son visage./Cessation complète d'activité: la mort du petit commerce. (Définition selon Larousse)

Décès (nom masculin): Mort d'un être humain, action de constater cette mort. (Définition sur L'internaute)

Cadavre (nom masculin; en latin: cadaver, -eris): Corps d'un homme ou d'un animal privé de vie./Populaire: Bouteille dont on a vidé le contenu. (Définition selon Larousse)

Hôpital (nom masculin; latin: hospitalis domus, maison où l'on reçoit les hôtes): Établissement public ou établissement privé ayant passé certaines conventions avec l'État et où peuvent être admis tous les malades pour y être traités. S'emploie comme apposition, avec ou sans trait d'union, à un nom désignant un bâtiment: navire-hôpital. (Définition selon Larousse)

Défunt (nom masculin et adjectif), Défunte (nom féminin et adjectif): Qui est mort./Personne qui est décédée. (Définition selon L'internaute)

Obsèques (nom féminin pluriel; en latin: obsequiae): Cérémonie funèbre.

Mise en bière (nom féminin): La mise en bière est l'opération qu'effectuent les pompes funèbres en plaçant le corps d'un défunt dans son cercueil, avant sa fermeture puis la levée du corps.
À l’origine la bière était la civière placée sous le corps de la personne décédée et qui - comme le linceul - était souvent enterrée dans la fosse. Étymologiquement, bière est issu du vieux bas francique *bëra « civière » et est attesté en ancien français avec le sens de « brancard pour porter les morts » cf. allemand Behre « civière ». Par extension, durant les grandes épidémies de peste, il a aussi été donné aux charrettes sur lesquelles l’on entassait les morts pour les conduire au bûcher.
La civière − planche sur laquelle on portait le mort −, lui était fréquemment laissée comme couche; le même mot désigna par la suite le cercueil de bois, sépulture des gens simples, opposé au sarcophage, sépulture de pierre des plus fortunés.
La mise en bière est bien, littéralement, la mise en cercueil, sans rapport aucun avec la boisson maltée du même nom.
En France, la mise en bière est obligatoire, d'après le code général des collectivités territoriales. (Définition selon Wikipédia)

Des cadavres, des corps sans vie, des morts, des défunts, des obsèques, des mises en bière, une morgue et un hôpital. Tel était ton quotidien, depuis la rentrée de septembre. A ça s'ajoutait les vêtements noirs que tu devais mettre, une fois la porte de l'Hôpital Ste-Mangouste, après un passage dans les vestiaires et avant de te pointer à la morgue face à Madame Casper. Madame Casper si dure. Madame Casper si froide. Madame Casper qui manquait cruellement de fantaisie. Madame Casper qui suportait tellement mal ton coté olé olé. Madame Casper qui avait tout de même une certaine ironie, quand elle s'y mettait. Madame Casper qui, malgré tout, te supportait. Madame Casper qui, contre vents et marrés, essayait de t'inculquer un métier. Madame Casper pour qui tu avais fini par éprouver une certaine forme de respect, un peu à l'image du respect qui tu pouvais avoir eu pour tes professeurs, à Poudlard. Madame Casper que tu aimais bien provoquer, même si tu savais te montrer respectueuse, quand l'envie te prenait. Car si tu avais fini pas te conformer aux habits noirs et blancs de service, tu t'étais toujours permis certaines fantaisies. Comme garder des chaussettes dépareillées dans tes chaussures, par exemple. Ou, comme aujourd'hui, cette pince à cheveux avec une grosse fleur noire et grise. En passant l'encadrement de la porte menant du couloir grouillant de vie de l'institution médicale à la morgue, tu l'avais bien vu pincer des lèvres, Madame Casper, lorsque ses yeux c'étaient posés sur ta fleur. « Bon, au moins, faut voir le bon côté des choses: elle est noire et grise alors qu'elle aurait très bien pu être rose pétant ou jaune fuchsia. » Avais-tu déclaré sur un ton joyeux, un sourire aux lèvres, après avoir saluer la jeune trentenaire amie de ta mère. Et comme elle était arrivée tôt pour aller réceptionner un défunt dans l'une des nombreuses unités de l'Hôpital anglais pour sorciers Ste-Mangouste, vous vous mirent rapidement au travail pour le rendre présentable pour ses obsèques, d'ici une petite septantaine d'heure, si ce n'était pas avant. Quoi que... Tu disais une petite septantaine d'heure, mais on pouvait en faire, des choses, dans un laps de temps de septante heures. Chanter une p'tite chanson typiquement irlandaise à ce cadavre dont vous deviez vous occuper, ta formatrice et toi. Lorsque l'employée de la morgue en charge des apprentis à la peau mâte te fit remarquer qu'avec ou sans chanson, le mort s'en foutait mais alors royalement - elle ne l'avait pas dit comme ça, c'était un fait, vu qu'elle avait bien trop de classe et de tact pour ça, mais c'est comme ça que tu avais interprété la chose! -, tu n'eus pas le temps de trouver quoi que ce soit à lui redire qu'une note vous arrivait. C'était souvent comme ça que les divers services de l'institution médicale prévenait la morgue qu'ils venaient d'avoir un décès et qu'il fallait que l'un de leurs employés vienne récupérer le corps.
Tout en traficotant les ongles - c'est que c'est pas facile de s'en occuper, de ces machins-là, vous savez!? -, tu observais Madame Casper. Lorsqu'elle te fit savoir que tu devrais te rendre au service de soins palliatifs pour y rapatrier un décès, tu eus un moment de bug. Tu devais... aller chercher le corps, seule et maintenant!? Attendez! Quoi!? Wut!? Le genre de truc que tu n'avais encore jamais fait intégralement. Ou, tout du moins, jamais intégralement seule. Jamais de A à Z. Jamais sans seconder Madame Casper ou un autre employé de la morgue. Là, c'était le grand saut. Le moment de faire tes preuves. T'avais pas intérêt de te dégonfler en cours de route ou de merder quoi que ce soit, peu importe le moment du processus. Tu reposas la main sur la poitrine du défunt, avant de quitter la morgue avec une civière et une housse.

« Bonjour! Sybil O'Farrell, de la morgue. Je dois venir chercher quelqu'un. » T'annonças-tu en arrivant dans le bureau des médicomages et des infirmières de l'unité de soins palliatifs. On te présenta le certificat de décès que tu pris, avant que l'on te conduise à la chambre où reposait, si l'on puis dire, la jeune défunte qui avait souffert d'une maladie incurable. La visière posée par terre, tu usas d'un sort de lévitation pour transférer le corps du lit à la civière. Tu refermas la housse noire, comme pour protéger la défunte du monde extérieure. Tu te renseignas sur les quelques petits effets tels les bijoux que la jeune femme avait que tu pourrais éventuellement déjà récupérer pour la préparer, avant de lancer un sort de lévitation sur la civière pour retourner à la morgue.
Une fois de retour dans ta pièce de travail, tu allas déposer le corps sur le table et ranger le certificat de décès. Tu informas ta formatrice - cette chère Madame Casper - que tu étais de retour, avant de préparer une cuvette d'eau et une serviette de bains. Une fois cela fait, tu allas retrouver ta patiente. Et, tout en commençant à lui faire sa toilette, tu commenças à lui faire la conversation. Tu lui parlas du temps, des derniers événements et du fait que c'était vraiment con, de mourir si jeune.

© Code par Dehvi sur Never-Utopia


Sybil Vevina O'Farrell
- Ce sont des médecins?
- Des médecins? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux? Non, eux, ce sont des guérisseurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 801
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6320
J'aime : 42
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyLun 23 Déc - 18:58
Le membre 'Sybil O'Farrell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Dzoech10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'Farrell
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Sybil O'Farrell
Exp : 30611
Points de vie (HP) : 4100
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 23
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4092
J'aime : 125
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMar 24 Déc - 18:57
Relance du dé


Sybil Vevina O'Farrell
- Ce sont des médecins?
- Des médecins? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux? Non, eux, ce sont des guérisseurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 801
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6320
J'aime : 42
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMar 24 Déc - 18:57
Le membre 'Sybil O'Farrell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Dzoech10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'Farrell
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Sybil O'Farrell
Exp : 30611
Points de vie (HP) : 4100
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 23
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4092
J'aime : 125
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMer 25 Déc - 18:57
Relance du défi *ne désespère pas de passer son 2ieme palier de formation Arrow *


Sybil Vevina O'Farrell
- Ce sont des médecins?
- Des médecins? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux? Non, eux, ce sont des guérisseurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 801
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6320
J'aime : 42
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMer 25 Déc - 18:57
Le membre 'Sybil O'Farrell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
L'Epouventard
L'Epouventard
Exp : 187
Points de vie (HP) : 50000
Parchemins : 272
J'aime : 30
Date d'inscription : 28/02/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMer 1 Jan - 21:27
Lou-Ann Casper
25.06.2024 | La morgue de l'Hôpital Ste-Mangouste
Âge : 30 ans
Année/Métier : Responsable des apprentis de la morgue
Groupe : Pudding
Baguette : //
Patronus : //
Épouventard : Le rejet que sa famille a toujours eu pour elle
Niveau : ??/100 (maximum 50)
Health Point : ??/??
Employée à la morgue

  Ce qui est mort ne saurait mourir!
feat. @Sybil O'Farrell

J'ai toujours préféré la compagnie des morts à celle des vivants. C'est un secret pour personne, au sein des équipes de l'Hôpital Ste-Mangouste. Tout le monde le sait ou le sait à peu près. Et vous ne faites pas exception à la règle, Miss O'Farrell. Malgré tout, l'arrivée brutale d'autant de corps encore chauds et ensanglantés comme après les rapatriements suite à la Garden Party Chasnel me sont, comme au reste de l'équipe travaillant à la morgue, assez rudes et rigoureux, loin d'être faciles et pouvant être émotionnellement compliqués à gérer. Je ne suis pas totalement sans cœur et fermée d'esprit, contrairement à ce que l'on pourrait croire, c'est pour ça que, le sept juin, je vous ai refusé à la morgue, lorsque vous avez voulu y mettre les pieds directement après vous êtes réveillée dans votre chambre d'hôpital où vous aviez été rapatriée depuis l'Egypte. Malgré vos grands airs voulant que les événements ne vous avaient pas tant affecté que ça, je savais bien que, dans le fond, ils vous avaient plus touché que ce que vous vouliez bien le montrer. Pourtant, je savais que vous aviez besoin de reprendre rapidement le travail pour ne pas vriller plus que ce dont vous étiez déjà capable de vriller de base. Depuis, l'on peut dire que la vie a repris son cours et que la routine est revenue, même si je pars du principe qu'il n'y a aucune routine d'aucune sorte dans notre travail. Car chaque mort est différent: chacun a sa propre corpulence, son propre caractère, sa propre vie, lorsqu'il n'a pas son fantôme qui vient nous visiter. Et après les événements où beaucoup de vies arrachées nous arrivent et que nous croyons que le calme est revenu et que ça ne pourrait pas être pire, voilà que tout s'écroulait à nouveau autour de nous. Car dans la vie - dans notre métier, surtout -, nous sommes parfois confrontées à devoir nous occuper de gens dont nous étions proches. Vous comme moi le savons. Vous le savez, n'est-ce pas? Oui, évidemment, que vous le savez! Même si vous n'y avez encore jamais eu à faire, vous le savez, vous en avez conscience! Et il faut croire que le destin - s'il existe, bien sûr! - a décidé qu'avant la fin officielle de votre formation, vous devrez vous occuper d'une personne qui vous était, à son niveau, chère, vu qu'en cette fin de mois de juin, nous voilà toutes les deux à devoir aller rapatrier le corps d'Hagrid. Et n'allez pas croire que cela m'enchante plus que vous de le savoir mort! Je l'ai cotoyé également du temps de ma scolarité et ce n'était pas la personne que je détestais le plus dans le personnel de l'école. Si je vais vous aider à vous occuper de son corps, vous vous chargerez vous d'accueillir la famille à la morgue.

Formation d'employée de la morgue - Etape 3/3:
 


Dernière édition par L'Epouventard le Mer 1 Jan - 23:47, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Sybil O'Farrell
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Sybil O'Farrell
Exp : 30611
Points de vie (HP) : 4100
Baguette : Bois de Cornouiller, poil de Troll, 22 centimètres, épaisse et flexible.
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Tumblr_inline_nsh3mwP0xn1qlt39u_250
Âge IRL : 23
Célébrité : Maisie Williams
Parchemins : 4092
J'aime : 125
Date d'inscription : 25/01/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMer 1 Jan - 23:36



Ce qui est mort ne saurait mourir!


Je voulais parler de la mort, mais la vie a fait irruption, comme d’habitude. ♣ Virginia Woolf


[...] Il est donc un demi-géant. Les géants sont très mal perçus dans le monde des sorciers, c'est pour cette raison qu'il dissimule le fait qu'il en soit un, même partiellement. [...]

C'était bête, mais même en connaissant l'ascendance géante de l'ancien garde-chasse et gardien des clés de Poudlard que tu avais également eu comme professeur de soins aux créatures magiques, tu l'avais toujours beaucoup aimé, le père Hagrid. Sans doute parce, avec son fils, il avait eu à régulièrement à venir te récupérer au fin fond de la Forêt Interdite parce que tu avais trouvé le moyen de t'y perdre, parce que tes professeurs lui avaient fait savoir que tu manquais à l'appel ou que, de lui-même, il t'avait vu y pénétrer. Ça vous avais valu quelques prises de tête parce que lui c'était fait du soucis pour toi et que toi, clairement, pour parler vulgairement, ça te faisait vraiment chier qu'il vienne te chercher. Malgré tout, tu t'étais retrouvée bien heureuse qu'il vienne te réceptionner, certains jours, même si tu avais toujours eu beaucoup de mal à accepter cette idée et à aller le remercier sans ronchonner, ni pester, ni serrer des dents. Ce qui, au fond de toi, était une chose normale de la part du demi-géant qui n'avais jamais vraiment semblé te tenir rigueur du fait que vous en veniez à chaque fois aux mêmes discussions existentielles lorsqu'il te rapatriait à l'école.
Sa santé qui se dégradait, tu l'avais vu, lors de tes cinq dernières années à l'école de sorcellerie Poudlard, mais tu n'en avais eu cure, continuant ainsi tes excursions au sein de la Forêt Interdite - soit en solitaire, soit en bande, car quel élève ne s'y est jamais rendu au moins une fois dans sa scolarité? En avais-tu conscience, de cet état de santé qui ne semblait pas vouloir s'améliorer? Sans doute ou sans doute pas. Tu ne sais pas trop, en fait. Au début, tu étais sans doute aucun trop petite, trop jeune, pour bien comprendre ce que ça voulait dire. Surtout que le gardien des clés et des lieux avait, de ton point de vue, toujours essayé de cacher l'aggravation de son état. Et malgré la présence de plus en plus fréquente de son unique fils pour l'aider dans ses taches, pour toi, ça n'avais jamais eu aucun lien avec sa santé défaillante. Pour toi, qu'un enfant vienne aider son père dans son quotidien, c'était normal. N'avais-tu pas vu, depuis qu'on t'avais introduit dans la famille O'Farrell, ton père et tes oncles aider ton grand-père à gérer son manège - le leur - et ce, depuis qu'ils sont entrés dans l'adolescence? Et de la même façon, n'avais-tu pas toi-même été mise à contribution, dès que tu en avais été capable? Ne serait-ce qu'en brossant les chevaux ou en t'occupant de leurs box? Bref, pour toi, la présence du fils Hagrid et de son berger australien avaient toujours été des plus normales. Ils faisaient parti du paysage, au même titre que Rubeus, le professeur McGonagall, Nick Quasi-Sans-Tête, le Moine Gras, la Dame Grise, le Baron Sanglant, Peeves, Mimi Geignarde, le professeur Binns, Edmond Graille ou la Grosse Dame, pour ne citer que ceux-là. Pas que l'ancienne directrice et l'ancien garde-chasse, gardien des clés et des lieux et professeur des soins aux créatures magiques de l'école aient tous les deux été des fantômes ou des tableaux gardant l'entrée des salles communes mais, comme eux, ils faisaient parti intégrante du château. Ils faisaient parti de son âme. Pas à moitié, mais de façon intégrale. Ils faisaient parti des murs, pour ne pas dire de la déco. Ils étaient un peu comme cette vieille photo de mariage des grands-parents, sur la table basse de leur salon, lorsqu'on va les voir, l'odeur de vieux en moins. Vous voyez le genre? Quoi que, on allait pas se mentir, mais l'odeur dans la cabane des Hagrid, du temps où le père y vivait encore et que sa femme n'y avait pas passé quelques jours lors de congés, c'était presque pire que l'odeur de vieillerie qu'il peut y avoir dans le vieil appartement des personnes âgées.

La nouvelle que le père Hagrid avait dû être hospitalisé à l'Hôpital Ste-Mangouste t'avait, de ce fait beaucoup secoué. Tu avais eu du mal à accepter la chose, d'autant plus que tu n'avais pas encore eu le temps de digérer l'annonces des décès du professeur McGonagall et d'Oriana Slughorn. C'est que ça en avait fait, des mauvaises nouvelles, en ce début d'été qui sonnait le début de ta vie d'adulte, cette vie qui t'attendait après tes années d'études enfermé que tu avais été entre les quatre murs de Poudlard. L'hospitalisation soudaine - quoi qu'elle aurait été prévisible, si tu avais décidé de ne pas te voiler la face, d'ouvrir un minimum les yeux, plutôt que d'y mettre des œillères - du vieux demi-géant t'avais conforté dans l'idée que tu voulais devenir employée de la morgue.
Devenir employée de la morgue pour t'occuper des corps sans vie avant leur mise en bière. Devenir employée de la morgue comme pour, à ta façon, faire un dernier hommage à ces corps dont on avait rien pu faire pour éviter le départ de l'âme pour un quelconque au-delà qui n’appartient qu'à elle (l'âme, donc, entendons-nous bien) et que l'on souhaitait sans plus aucune souffrance d'aucune sorte. Devenir employée de la morgue comme pour demander pardon à la vieille directrice et à ta désormais ancienne camarade de Gryffondor pour qui, tant pour l'une que pour l'autre, tu n'avais rien pu faire pour leur éviter cette mort funeste. Car si elles avaient eu une mort horrible et que tu n'avais pas eu à t'occuper personnellement de leur corps, tu voulais rendre un minimum de dignité à toutes les autres personnes qui sont mortes seules, dans leur coin, que ce soit par meurtre, accident ou maladie. Ton année de formation, tu l'avais donc passée entre la morgue de l'Hôpital anglais pour sorciers Ste-Mangouste, la chambre du père Hagrid que tu étais allée voir dès que tu en avais le temps ou que son était le permettait, le manège O'Farrell, l'Ecosse alors que tes collègues subissaient le contre coup de l'attentat au Ministère de la Magie du Nouvel An et l'effervescence, si l'on pouvait appeler la chose comme ça, ayant suivi la Garden Party.

Bizarrement, après ton retour d'Egypte qui avait suivi la Garden Party en France, en allant voir le père Hagrid, tu t'étais bien rendue compte qu'il n'allait pas fort. Bon, s'il était présent à l'hôpital depuis une année c'est que forcément, il n'allait pas fort de base. Mais il n'empêche que, même sans être médicomage ou infirmière, tu avais bien vu, t'étais bien rendue compte, qu'il allait vraiment moins bien qu'avant les événements ayant un lien avec la Garden Party. Sans pour autant oser poser plus de questions que ça, tu voyais bien que son état se dégradait à vu d’œil de jour en jour, contrairement à l'époque pas si lointaine où tu étais encore une simple élève de Gryffondor. Fini les œillères, asta la bista!, à la poubelle. S'ajoutait à ça les traits fatigués, le sourire triste et le regard sans plus aucun espoir de l'ancienne directrice de l'Académie de magie Beauxbâtons, l'épouse de l'ancien garde-chasse. Elle qui était réputée pour ne pas facilement se laisser abattre et à difficilement baisser les bras, la voir comme ça te confirmait que son mari n'en aurait sans doute plus pour longtemps. Toi qui était réputée pour être si positive et si enjouée, à toujours voir l'espoir, le positif et le bon côté des choses, tu en venais presque à souhaiter qu'Hagrid père ne passerait pas l'été. Mais entre le souhaiter et faire face à sa véritable mort, il y a tout un monde. Car c'est ce qui est finalement arrivé, ce matin du mardi vingt-cinq juin, à ton arrivée entre les murs de l'institution médicale...

Tu n'avais pas eu le temps de passer l'encadrement de la porte menant à la morgue que Madame Casper, ta formatrice, te cueillait littéralement au vol!
L'une des éternelles civières que vous utilisiez pour transporter les corps de l'unité où il était passé de vie à trépas à la morgue, tu appris sur le chemin, au détour d'un couloir, que c'était Hagrid que vous alliez chercher. Tu pilas net là où tu étais pour regarder ta formatrice pour tout de bon. « Pardon!? » Que tu lui demandes, avant que l'information ne passe. C'est donc, sans mauvais jeu de mots, la mort dans l'âme que tu suis Madame Casper jusque dans la bonne unité de l'Hôpital. Après avoir régulé les questions de paperasse avec l'équipé médicale, dont l'éternel certificat de décès - le fameux sésame! -, le corps d'Hagrid père fut rapatrié à la morgue.
Si Madame Casper avait, depuis les fêtes de fin d'année, pris l'habitude de te laisser t'occuper seule d'une partie des corps, pour ce qui était de celui du demi-géant, elle t'aida. Tu t'en occupas comme si tu étais un automate, tellement tu avais du mal à accepter qu'il soit mort dans la nuit, même si tu savais qu'il était mort sans souffrance et que c'était mieux ainsi pour lui. Tu ne réalisas donc même pas que, pour une fois, ta formatrice ne te reprit même pas, lorsque tu t'étais mise à refaire le monde au demi-géant. Et après que vous ayez cassé une dizaine de fois vos brosses à cheveux, il fut décider de laisser tomber et de tenter de rendre son cuir chevelu présentable via des sorts. Et après l'aide pour la préparation du corps, en fin de journée, lorsque le fils Hagrid c'est présenté à la morgue avec sa mère, Madame Casper te laissa gérer seule. Le corps du père de famille avait été installé dans une salle annexe de la morgue où tu retrouvas sa famille à l'extérieur. Tu commenças par présenter tes condoléances à sa veuve et à son fils. La chose de base à faire. La chose normale. Tout en essayant de garder le sourire. Toujours garder le sourire. Même si tu n'en menais clairement pas large. Contrairement à son fils, Madame Maxime s’aperçut-elle de ton malaise? Malgré sa peine, elle était sans doute assez fine pour ça. « Prêts!? » Que tu leur demandes. Après quelques minutes, la mère et le fils ayant tous les deux approuvés, tu les introduis dans la salle. Dans cette salle annexe, il y a le corps du père Hagrid et des chaises pour les membres de la famille. Tu resteras là, présence discrète, au cas où ils en auraient besoin. « Est-ce que vous souhaitez que je vous apporte un verre d'eau? » Leur demandes-tu. Non, mais il y avait toujours la possibilité d'en avoir, en cas de changement d'avis.
La photo Moldue du père de famille jouant avec un Marat encore chiot que tu avais prise, quelques années plutôt, et que tu avais glissé à l'intérieur de la veste, Madame Maxime, elle la sort, avant de te lancer un regard interrogateur. « Je me suis permise de la lui mettre, lui qui aimait tant les chiens... » Essayas-tu d'expliquer. Elle eut un sourire, avant de remettre la photographie à son défunt mari.

« Merci pour votre empathie, Miss O'Farrell! » Après un long moment, vous étiez sortis de la pièce annexe. Tes petites mains dans celles de Madame Maxime, vous vous échangez un sourire remplit d'émotion. « Essayer de dormir un peu, cette nuit, d'accord!? » Que tu leur conseil, avant de te tourner vers le fils Hagrid et de poser ta main sur son avant-bras. « Si embarquer Marat dans la Forêt Interdite et/ou aller voir les Centaures avec, mais sans rien échanger peut te faire du bien, fais-le, d'accord!? » Une dernière pression sur son bras avant que tu ne le lâches. Un dernier sourire échangé et tu les regardes s'éloigner, alors qu'une larme coule enfin le long de ta joue...

© Code par Dehvi sur Never-Utopia


Sybil Vevina O'Farrell
- Ce sont des médecins?
- Des médecins? Tu veux dire ces Moldus cinglés qui coupent les gens en morceaux? Non, eux, ce sont des guérisseurs.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3001-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3170-sybil-o-farrell-maj-le-08-02-2019 https://www.historia-pactum.com/t3169-sybil-o-farrell https://www.historia-pactum.com/t3173-sybil-o-farrell-et-ses-aventures#48507
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 801
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6320
J'aime : 42
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Empty
MessageSujet: Re: Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]  Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] EmptyMer 1 Jan - 23:36
Le membre 'Sybil O'Farrell' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell] Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
 

Ce qui est mort ne saurait mourir! [Formation de Sybil O'Farrell]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [UPTOBOX] Le Jeu de la mort [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Les 6 épreuves de la Mort [DVDRiP]
» Uptobox Le Jeu de la mort 2 [DVDRiP]
» [UPTOBOX] The Reunion [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Mortal Kombat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Cappuccino & Croissants :: Les archives :: Archives RP :: Saison 1 [été 2023 - août 2024]-