RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Les yeux sont les miroirs de l'âme. Anneau10

Partagez
 

 Les yeux sont les miroirs de l'âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 34721
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Basili10
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4904
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMer 22 Jan - 23:04


Les yeux sont les miroirs de l'âme.
INVITÉS - @EIJI N. K. MASAAKI, @MATTHEW G. OLLIVANDER, @IWAO MASAAKI & @KANEKO MASAAKI • 28.08.2024 • DIALOGUE EN #186353 • SUITE DE CE RP
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


C’était quoi ça ?! C’était quoi cette remonter à la surface, cet élan… A… oui je sais ! Une sacrée envie de vomir. C’est qu’on en aurait presque sorti les mouchoirs quand l’autre trouffionne avait vue sa copine co-conne. Elle avait faillit -juste faillit- reprendre le dessus. Et à voir la tronche de la blonde et son début d’ébauche de réplique… Ouai il allait falloir que je m’occupe sérieusement de son cas. Allez savoir ce qu’elle savait, ou avait su mais oublier. Putain, ce ne sont pas des cadeaux quoi. Le moins qu’on puisse dire, c’est que j’ai du pain sur la planche.

Le visage blafard, je me passe un peu d’eau sur le visage. Principalement pour effacer les quelques gouttes de sang qui aurons perlé de mon nez après la petite « bataille de pouvoir ». Au moins, je n’ai pas tâché mes chemisiers. Cependant, j’ai vu l’état de mes mains et clairement, ça ne va pas le faire du tout. Une manucure est de mise et fissa, me reste plus qu’à rentré au manoir et surtout me débarrasser de la gentille-relou tata Marie-Jeanne. Parce que bon, les baby-sitters ça va deux secondes. En parlant de baby-sitting, étrange que je n’ai pas encore aperçue les rizières s’agité. C’est un problème pour plus tard. En attendant, me voilà qui fait volte-face pour retourner dans le couloir après avoir pris grand soin de m’éponger le visage.

Le trajet ne fut pas bien long, merci le transplanage accompagner. En revanche, le temps qu’il m’a fallu pour convaincre la tatie que je n’étais pas incontinente, ça c’était quelque chose. Mais j’avais finalement réussi, merci l’elfe de maison qui c’était pointé au bon moment. Elle aussi, elle serait utile en temps voulu. Que ce soit par sa loyauté ou simplement en cas de besoin d’une cible mouvante pour quelques entrainements. C’est sans doute pour ça que je lui offre le plus beau des sourires, plus vrais que nature. Une imitation parfaite, je vous jure.

On passera sur les détails des jardins du manoir Jeux-du-sort, du moins ce qu’il en reste après la rénovation des Ollivander. Pour directement me foutre à poil dans la salle de bain de ma chambre et apprécier une douche bien fraîche, c’est bon pour la peau. C’est dans une imitation de kimono en soie que je descendrais des escaliers pour rejoindre la bibliothèque, un lieu bien intéressant ou j’ai amenée toute ma manucure. Affalée de travers sur un fauteuil, jambe dénudée pendant par-dessus l’accoudoir, voilà qui est mieux. C’est avec grande minutie que je lime ses ongles tout abîmés. Et c’est en remettant le tissu qui avait glissé sur mon épaule -déjà qu’il ne couvre pas grand-chose- que je me rappelle la chaîne qui pend à mon cou. Matthew ne doit pas être loin… Et si plutôt que d’attendre qu’il me tombe dessus je prenais les devants ? On pourrait s’amuser un peu.

« Neely ! » Un « pop » sonnore, l’elfe apparaît. « Appelle moi Matthew. »

La voix est lasse, traînante mais clairement c’est un ordre et elle s’incline avant de disparaitre pile au moment ou ma main par à la recherche du médaillon pour appuyer dessus. Une seule fois, si je me souviens bien des règles. Il retombe mollement à sa place. Et moi ? En attendant, je patienterais en continuant de prendre soin de mes mains, quitte à mettre du hand-scrub sur les livres qui traînais par là. Ce n’est pas grave, Neely nettoiera et puis, ce ne sont que des vieilleries.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34238
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2203
J'aime : 394
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyJeu 23 Jan - 23:52

28.08.24 - Les yeux sont le miroir de l'âme

Deux jours... Depuis son réveil à l'hôpital. Deux jours donc, qu'il était revenu là de manière plus permanente que l'été qui venait de passer. Deux jours aussi, qu'il savait déjà qu'il allait devoir rester ici pour les prochains mois. Si ça l'enchantait ? La question ne se posait pas. Ce n'était pas un choix. De même qu'il n'avait pas vraiment celui que de rester pas trop loin de cet hôpital, à fixer des murs et des portes en attendant que la chambre se vide... Et ça prenait un certain temps visiblement. Un temps qu'il jugea plus utile de ne pas perdre ici. Kaneko serait toujours non loin, Iwao devait certainement traîné par ici aussi. Alors lui, il pouvait bien disparaître le temps d'un plus long moment.
Peut-être est-ce pour ça, qu'il ne vit pas les dernières scènes qui se dérouleraient à l'hôpital. Ou bien pour une autre raison... Parce qu'il avait d'autres choses à voir et à faire. Parce que c'était ce qu'il avait fait la moitié de l'été. Se pencher sur d'autres sujets et apprendre d'autres choses. Se détacher d'une mission pour aider les autres à grandir. Parce qu'au final, maintenant que la vérité était révélée, qu'est-ce que ce contrat leur apportait à eux ? Si ce n'est un nouveau lot de déboires dont les racines s'étaient déjà bien implantées l'an passé.

Il verrait. Plus tard. Au bon moment où quand il n'aurait pas autre chose en tête. Un contrat restait un contrat, qu'on en apprécie les termes ou pas. Qu'on y ait perdu plus que des plumes ou pas. C'était une belle manière de penser pour lui, non ? Une manière de se persuader, en quelque sorte, que tout ou plutôt rien, n'avait jamais changé. Ou bien alors, c'était juste le fruit de son travail de l'été. Une résolution nouvelle à laquelle il ne ferait pas que agripper. Au yeux des autres, c'est sûrement ce qui se dessinerait sur son visage alors qu'il disparaît enfin des couloirs de cet hôpital et se rend au Ministère. Deux mois... Et si la convocation est bien au sujet de sa formation, ça l'arrangerait plus, en vérité, si on pouvait tout bonnement le virer. Parce qu'être Tireur d'Elite, n'est pas un but en soi. Parce qu'il n'a pas besoin de ça pour rentrer dans les couloirs de Poudlard non plus. Parce que, au final, ce choix c'est une chaîne aussi. Une chaîne qui devait servir de couverture mais qui n'a plus vraiment sa place ici, pas dans son esprit. Il écoutera ses supérieurs cependant. C'était normal de prendre du temps quand, à peine sorti de l'école, on avait enchaîné les éléments traumatisants... Est-ce qu'ils s'attendaient à ce qu'il dise quelque chose où lâche une petite larme au coin de ses yeux alors qu'ils le remettaient en fonction ? Peut-être. Mais il n'y eu rien. Un salue discret d'un signe de tête avant qu'il tourne les talons.

Si les membres du Ministère avaient oubliés son mode de fonctionnement, ils s'en rappelleraient sûrement maintenant...

Sa sortie du Ministère, de ces murs froids et qui ne déclenche rien chez lui -pas même une quelconque admiration pour certains de ses membres- fut le moment où il senti la vibration. Unique mouvement sous sa tunique qui vint chatouiller sa peau. Étrangement, ça lui avait manqué ; de savoir qu'il pourrait vibrer. Mais n'était-ce pas logique ? L'objet circulaire passa de son torse à sa peau avant qu'il n'en observe les contours, trace des doigts les kanjis gravés. Là un instant, absent à l'autre alors que le vide se faisait là où son corps était. Ce manoir aux hautes grilles l'accueillit une nouvelle fois ; ça aussi, ça faisait longtemps. Mais il ne s'attarda pas sur ce fait, se contenter de tirer le jumeau du premier médaillon et d'en faire tourner les disques. Léger frottement dans l'air avant qu'il laisse échapper les messages à leurs deux destinataires. Pour peu qu'aucun des deux ne soit déjà présent.

Et tout en remontant l'allée, en passant les portes jusqu'au lieu d'où l'autre médaillon avait sonné. Rien ne lui passa dans l'esprit. Pas de question, pas de réponses qui n'en pouvaient plus d'être attendues. Il n'y avait rien, ou pas grand chose d'autre que la vue de Kassie, comme alanguie sur un canapé. Dire quelque chose maintenant, reviendrait à ne parler pour ne rien dire, reviendrait à ne pas se faire entendre où à brouiller les pensées et ce qui devait se trouver autour. Ne rien montrer, c'était devenu logique ; comme déposer tout ses souvenirs dans une pensine pour ne plus en être réellement encombré. Il l'observera un instant sans rien voir d'autre ; elle qui se fait les ongles au milieu de livre qu'elle avait dit respecter bien plus que ça. Il aura un léger froncement de sourcil en remarquant enfin la tenue mais rien de trop notable. Juste, une impression... Elle était comme ça, parfois. Même si il n'aimait pas vraiment ; même si ça faisait autant façade que ça ne l'était pas. Le coma sûrement, certains bruits de couloirs disaient que ça changeait parfois les gens ; même imperceptiblement. Comme si vivre entre deux monde leur faisait ouvrir les yeux sur quelque chose que d'autres ne voyaient pas.

Silence toujours, bienveillant alors qu'il préfère se caler dans un coin de la pièce, la traçant enfin du regard pour voir Neely reparaître. A l'Elfe, il adressera un sourire étrangement... Il l'aime bien, comme avant.   

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kaneko MasaakiHistoria PactumKaneko Masaaki
Phoenix
Exp : 31837
Points de vie (HP) : 4700
Baguette : 15.37cm, bois de Cerisier du Japon et crin de Kelpy. Elle est plutôt rigide et fine.
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Yoon So-yi
Parchemins : 1323
J'aime : 155
Date d'inscription : 21/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyVen 24 Jan - 0:28

Les
Gaunt

La
Cousindade

Les yeux sont les miroirs de l'âme.
Est-ce que Kaneko avait besoin de dire qu’elle y était déjà, dans se manoir, quand le médaillon avait vibré à l’appel de son cousin ? Probablement pas, il faut dire que c’était là son rôle après tout ; de veiller sur @Matthew G. Ollivander. Même si cette fois, elle n’était pas restée si loin. C’était éclipsée juste avant que l’elfe de maison n’apparaisse pour demander à son maitre de rejoindre sa sœur dans la bibliothèque. Et juste quelque seconde après, elle l’avait senti, le talisman qui vibrais. Les Kanji qui changeais de forme. Elle n’avait pas eu besoin de regarder pour comprendre et disparaître pour se faufiler vers une autre entrée, traversé le manoir pour rejoindre la pièce où déjà se tenais debout Eiji dans un coin pendant que la Gaunt semblaient n’avoir vu ou entendu pour le moment ni l’un ni l’autre, bien trop concentré sur son ouvrage ; à savoir passée ce qui ressemblait à un objet de torture entre ses ongles et sa peau.

Si Eiji n’avait pas tiqué face au peu de respect qu’elle leurs témoignais, ainsi accoutré et simplement affalée sur son épais fauteuil de cuir comme si son invitation avait été celle d’une pyjama party entre ados occidentales, elle fit tiquer Kaneko. Qui ne dit rien, ne montra rien mais n’en pensais clairement pas moins.

S’approchant de son cousin avec la discrétion de son pas de velours habituel, la Nippone courba l’échine en guise de salut avant de prendre place à ses côtés, l’observant lui et ses traits, ceux qui avait changé de nouveau pendant l’été. Ceux qui était les siens de toute manière et qui la rassurait, elle. Elle aurait voulu pouvoir passer autant de temps que lui chez eux, sur leurs îles. Mais sa formation à elle, n’avait pas que l’utilité d’une quelconque couverture. Elle avait choisi de devenir une médicomage confirmé pour les besoins du clan, de sa famille. Pour ses besoins à lui aussi. En revanche, si elle étudiait à Sainte Mangouste et non au Japon, ce n’était pas un choix, c’était une demande qu’elle avait acceptée sans même y réfléchir. Et clairement sans imaginés tous ce qui en aurait découler l’année précédente.

C’est en repensant à l’île, dont @Eiji N. K. Masaaki portait toujours les odeurs, que Kaneko attendis, les yeux fixés à un point invisible non loin d’un amas de livre pour lequel on semblait avoir peu de considération, bras croisés sur sa poitrine. Où était @Iwao Masaaki ? Allait-il se montrer aujourd’hui ? @Matthew G. Ollivander, lui, ne tarderais peut-être plus. Et en attendant, peut-être que Kassie daignerais remarquer leurs présences, ou si elle l’avait fait, lèverais au moins les yeux sur eux. Si non, il serait bon d’évaluer la facilité avec laquelle n’importe qui aurait pu la prendre par surprise en cet instant, s’en était déconcertant. Le coma peut-être, ou simplement le trop de confiance d’une occidentale que Kaneko appréciais toujours pas.


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3401-kaneko-masaaki#53058 https://www.historia-pactum.com/t3449-kaneko-masaaki-o-maj-le-24-04-2019#54857 https://www.historia-pactum.com/t3450-kaneko-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3659-kaneko-masaaki-o-dirico-nom#56166 https://www.historia-pactum.com/t3451-kaneko-masaaki-3-3-libres
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Licorne
Exp : 14132
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 948
J'aime : 224
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptySam 25 Jan - 15:36
Nager, encore et encore. Les journées d’août étaient chaudes même si l’été était déjà bien passé. J’avais passé beaucoup de temps à l’intérieur ces deux derniers mois, à chercher un remède pour Kassie, à réfléchir sur tout ce qui s’était passé et à tenter de trouver des réponses. Moi qui avais plutôt tendance à bronzer rapidement, j’étais encore aussi blanc que mon derrière.
Mes seules sorties s’étaient résumées à l’hôpital et quelques courses dans le parc du manoir, histoire de garder la forme. J’avais quand même été faire un saut à Londres à l’appartement de mon frère car je ne l’avais pas revu depuis nos retrouvailles à l’hôpital. Mais il n’y avait personne.
Kassie dans le coma, Edward volatilisé, la maison était bien vide. Cela ne changeait pas grand-chose mais il y avait ce sentiment de solitude qui pointait régulièrement son nez même si je faisais en sorte de le faire reculer.
Bien sûr j’aurai pu aller voir des amis, encore que la définition du mot amitié était plutôt ambiguë pour moi. J’aurai pu aller voir Molly, si du moins elle n’était pas partie en vacances avec ses parents, mais je n’en avais pas l’envie.
Je savais bien que les ninjas n’étaient pas bien loin. Ils devaient comme moi, patienter, attendre le réveil de Sissie. Plusieurs fois j’ai regardé ce médaillon, et ai hésité à appuyer, rien que pour avoir un peu de chaleur humaine mais ce n’était pas ce qui caractérisait Kaneko. Et puis à quoi bon, si c’était pour avoir un visage de marbre en face de moi ? De toute façon, nous n’étions que des alliés, rien de plus.
Il m’était arrivé cependant, lorsque la solitude devenait insoutenable que j’aille passer quelques nuits par ci par là, en compagnie de charmantes femmes. Cela me faisait du bien, c’étaient des instants plaisants mais ne comblait le vide qu’il y avait en moi.

Alors toutes ces pensées qui m’envahissent la tête, j’essaye de les évacuer en faisant du sport. Je nage, encore et encore. Je ne compte plus les aller-retours. Combien de fois nous avions testé nos limites dans cette piscine avec Sissie ? A celui qui tiendrait le plus longtemps en nage, à celui qui serait le plus rapide, a celui qui resterait le plus longtemps en apnée….Elle était d’ailleurs beaucoup plus forte que moi à ce jeu là.

Entre deux mouvements de crowl je vis une petite silhouette sur le rebord de la piscine. Je fis alors une pause, haletant, étonné de voir Neely à m’attendre.

-Monsieur, Mademoiselle Kassie vous demande à la bibliothèque.

Poc. Neely disparut en me laissant dans l’incompréhension la plus totale. Avais je bien entendu ? Neely, peux tu répéter ce que tu viens de me dire ? Etait-ce une farce ? Je restai quelques secondes pantois puis mon corps se mit en mouvement, rapidement.
Il fallait que j’aille voir. Je ne pouvais être duppée par Neely, elle devait dire vrai.
Je sortis prestement de l’eau, et ne pris pas la peine de me sécher.
Etait ce mon coeur qui cognait ainsi dans ma poitrine ? Les sens en alertes je courrai presque dans la maison, pour arriver enfin aux portes de la bibliothèque.

-Kassie ?!

Elle était là, dans une posture nonchalante à se faire les ongles...comme si de rien n’était, comme si tout ceci n’avait pas eu lieu. Pourquoi n’était-elle pas venu me chercher elle même ? Pourquoi avoir fait appel à Neely ?

Comment es tu venue ici ? Depuis quand es tu réveillé ? Lui demandai je tout en m’approchant d’elle lentement, comme si j’avais peur de me réveiller d’un mauvais rêve. Je n'en croyais pas mes yeux.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 34721
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Basili10
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4904
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyDim 26 Jan - 20:04


Les yeux sont les miroirs de l'âme.
INVITÉS - @EIJI N. K. MASAAKI, @MATTHEW G. OLLIVANDER, @IWAO MASAAKI & @KANEKO MASAAKI • 28.08.2024 • DIALOGUE EN #186353 • SUITE DE CE RP
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Est-ce que j’avais remarqué l’arrivée des ninjas ? Peut-être, peut-être pas. Faut dire que finir de prendre soin de mes cuticules m’empêchais clairement de daigner les regarder l’un comme l’autre. En revanche, quand j’eu terminée avec cette partie là de l’ongle, je n’attendis pas plus pour attraper ma lime et me réinstaller dans ma position initiale, affalée sur ce fauteuil de cuir les jambes par-dessus l’accoudoir. C’est à ce moment là que Matthew déboula, mes yeux partirent aussi sec vers le plafond.

« Avant-hier… »

Répondis-je d’une voix trainante sans pour autant arrêter mon petit travail de manucure, prenant grand soin à redessinée le contour de mes ongles.

« Quoi, Marie-Jeanne ne t’a pas appelé ? Où est Edward ? »

Je lève les yeux, cette fois pour les regarder les ninjas. Un battement de cœur qui n’est pas le miens me fait lever les yeux aux ciels.

« Et Iwao ?... »

Je dois faire quoi, me lever ? L’embrasser, le prendre dans mes bras ? Soit, faut bien jouer le jeu. Alors la lime toujours dans une main de veux bien levée mon cul du fauteuil pour aller dans les bras de Matthew.

« Je t’ai manqué à ce point, Matthew ? Respire, c’était que deux mois. De toute façon j’avais prévu de me faire la malle de l’autre coté de l’Atlantique. Tant pis, ce n’est que partie remise. »

Je relâche, mes yeux peine à ne pas s’envoler de nouveau. Quoi ? « Je » ne leur avaient pas dit ? Oups… Et c’est le retour du pacha sur son trône et de la lime qui viens frotter mes ongles sur lesquelles je souffle.

« On en est où avec les mages rouges ? Du nouveau pendant l’été ? Que je sache ce que j'ai raté pendant ma... sieste. »

Première question, d’une voix détachée, focalisée sur la lime et les ongles. Traînante et presque irrespectueuse. Evitant soigneusement de les regarder même quand Neely entre avec un petit plateau plein de rafraîchissement.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34238
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2203
J'aime : 394
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyDim 26 Jan - 21:21

28.08.24 - Les yeux sont le miroir de l'âme

Il y avait... Quelque chose d'étrange, non ? Comme une dissonance dans l'atmosphère de la pièce alors que Kassie continuait de se charcuter les ongles lorsque Kaneko apparaissait dans l'encadrement de la porte. Répondant à son salut poli par le même signe de tête, il reposa son regard sur la pièce, sur ce point non loin de celui où se tenait celle qui l'avait appelée. En règle générale, Kassie repérait sa présence ou bien, a minima elle le saluait lui qu'elle savait allergique au manque de respect. En revanche, là, les deux asiatiques durent attendre l'arrivée de Matthew pour entendre le son de sa voix. Et là encore, ça sonnait étrangement.
C'était, un peu comme si elle se donnait en spectacle. Quand elle était dans les couloirs de Poudlard, entourée de ses amies et qu'elle en rajoutait des tonnes juste pour paraître plus idiote qu'elle ne l'était réellement. Sauf que là, il n'y avait pas de public pour accueillir sa prestation, encore moins venant de lui alors qu'il croisait les bras sur sa poitrine sans quitter la scène des yeux.

Un léger froncement de sourcil accueillit sa première réponse à Matthew, son frère. Celui pour lequel elle se serait pliée en quatre et aurait donné ses deux bras. Étrangement, il l'aurait imaginé plus heureuse que ça de le voir vivant. Il aurait même penser qu'avant d'ouvrir la bouche, elle se serait pendue à son coup pour ne plus s'en détacher. Hors, c'était l'inverse qui c'était produit. Deux questions et un remarque étaient venus s'introduire dans l'espace. Au moins l'une des deux questions posées n'était pas la bonne, Eiji ne répondis pas. Parce qu'il ne s'agissait pas de savoir « Où » Iwao était. Jusqu'à preuve du contraire, Iwao n'avait aucune obligation de vivre ici où de se trouver ici en cet instant présent. Donner une justification sur ce fait n'avait pas, non plus d'intérêt. Iwao serait présent quand il le jugerait bon, qu'il aurait terminé ce qu'il avait à faire où se serait assuré que tout était en ordre. -Et surtout quand la joueuse de @Iwao Masaaki n'aura plus la tête dans les cartons de déménagements-

Le visage de marbre, parfait écho à celui de sa cousine dont les poils devaient se hérisser sous son kimono, le silence continua d'être gardé. Visiblement, les problèmes de communication n'avaient pas été réglés ici. Parce qu'Eiji aurait parié que Matthew aurait été le premier au courant du réveil de sa sœur. Deux jours... Et personne ne l'avait prévenu ? Tournant ses yeux en direction de Kaneko, l'air de ne pas comprendre pourquoi elle n'avait pas relayé l'information jusqu'au second Gaunt sous protection, il ne montra pas plus de choses alors que la conversation glissait dans une autre direction.

Et là, encore, il avait l'impression de se retrouver face à un éléphant dans un magasin de porcelaine. Elle semblait faire si peu de cas de son frère que ça lui hérissait le poil rien que d'y penser. Une once de respect ça pouvait s'avérer utile pour celui qui avait dû s'inquiéter tout l'été et plus si affinités. Mais clairement, vu que ce n'était pas réellement son problème, autant passer à autre chose. Ce temps où il prenait en considération -même si il se persuadait de ne pas le faire- les états d'âmes de la fratrie Gaunt, il était fini. Ou bien mieux maîtriser. Ça restait au choix.

« Iwao t'éclairera sur la question des Mages Rouges »

Ni lui. Ni Kaneko, a moins que Matthew se soit lancé dans cette quête lui aussi. Mais clairement, des trois asiatiques, ça avait toujours été @Iwao Masaaki qui était en charge du Q-Ulte. Mieux valait lui qui se fondrait dans la masse plutôt que sa sœur ou son cousin dont le degré de sociabilité, même feinte, était proche de zéro.
Lui, de son côté, avait eu bien d'autres chats à fouetter. Comme surveiller les remous grandissant nés au Pays du Soleil Levant après une petite crise hystérique l'année passée. Chercher d'autres réponses aussi, parce que ça avait été mit trop longtemps de côté pendant qu'il gérait les bonnes -et mauvaises- idées de Kassie. Et toute ces histoires, n'étant pas encore élucidées, ça ne servait à rien pour lui que d'en parler.
Vraiment, est-ce qu'une réunion de famille entre un frère et une sœur, n'aurait pas été mieux pour l'heure ? Plutôt que de l'appeler et de le faire appeler les autres, sans même avoir organisé le fil de ses pensées ?

Il faut dire qu'à questions imprécises, trop vagues ou erronées, il n'avait jamais répondu. Ce n'était pas maintenant que ça allait commencer.    

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Licorne
Exp : 14132
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 948
J'aime : 224
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMar 28 Jan - 14:02
Je stoppai net lorsqu’elle répondit à mes questions. Notre tante Marie-Jeanne était au courant et elle ne m’avait pas prévenue ? C’était vraiment une vision étrange comme dans un rêve où on se demande si on est en train de rêver. Elle était là, en chair et en os, mais elle était différente.
La Kassie que je connaissais se serait précipité vers moi et aurait fait son koala. Mais au lieu de ça, elle s’était levée et son étreinte était presque...froide, cordiale.
Je jetai un regard vers les deux Asiatiques qui étaient sortis de l’ombre, l’air interrogateur. Etais-je le seule à percevoir quelque chose d’étrange ?
Kassie avait certainement dû appeler Eiji et sa présence soulignait le fait qu’ils étaient toujours nos alliés. Le contraire aurait été surprenant, mais on n’était jamais trop prudent n’est ce pas, surtout avec les derniers évènements. Depuis combien de temps étaient-ils en train d’observer, je l’ignorais et à vrai dire je m’en fichais.
Ma sœur s’en retourna sur son fauteuil toujours avec cet air nonchalant qui ne lui ressemblait pas vraiment.

Le ninja prit soin de répondre concernant la question des mages rouges. Iwao manquait à l’appel mais il était très certainement au courant du réveil de Kassie et je l’imaginais très bien débarquer d’un moment à un autre.

Je vins m’asseoir dans un autre fauteuil près de Sissie. J’avais tellement envie de la serrer fort dans mes bras, lui dire à qu’elle point j’avais été inquiet, lui dire à quel point elle m’avait manqué mais ce n’était pas le moment. Nos retrouvailles fraternelles se feraient certainement plus tard, loin de la présence de nos gardes du corps.

-Comment tu te sens Sissie ? Tu as passé deux mois dans le coma, ce n’est quand même pas rien.

Son comportement étrange était-il dû à cette période endormie ? Le réveil d’un coma pouvait certainement créer des désordres au niveau du cerveau mais à quel point ? Elle semblait pourtant avoir ses repères, sa mémoire…
J’en parlerai plus tard avec Kaneko, car après tout, c’était la mieux placée pour répondre à mes questionnements.

-Concernant Edward je l’ai revu à l’hopital. Il va bien mais en ce moment je ne sais pas où il se trouve.

Je ne voulais pas l’alerter sur le fait qu’il avait disparu depuis deux mois, pas tout de suite en tout cas. Je ne voulais pas qu’elle s’emballe sur un danger supposé concernant notre frère car on a bien vu où cela nous avait mené la dernière fois.

Et qu’est ce que c’est que cette histoire de voyage ? Tu voulais aller aux Etats-Unis ?

Dans quel but ? Prendre des vacances ? Elle ne m’en avait pourtant pas parlé. Encore un secret de plus ? Bon sang Kassie quand va tu arrêter ces secrets et ces mensonges ? Je soupirai, m’adossant dans le fauteuil.

Si c’était seulement pour des vacances, en effet, ce n’est que partie remise...Mais est-ce que ce n’était que ça ? Qu’est ce que tu nous caches ?

Qu’est ce que tu ME caches ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 34721
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Basili10
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4904
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptySam 15 Fév - 14:12


Les yeux sont les miroirs de l'âme.
INVITÉS - @EIJI N. K. MASAAKI, @MATTHEW G. OLLIVANDER, @IWAO MASAAKI & @KANEKO MASAAKI • 28.08.2024 • DIALOGUE EN #186353 • SUITE DE CE RP
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Tu ne sais pas où est Edward ? Evidement que tu ne sais pas. A ce moment j’aurais presque pu sourire, un sourire moqueur, narquois. Je n’en fis rien et restais impassible. M’employant plutôt à peinturer mes ongles un à un avec grand soin tout en balançant mes pieds par-dessus l’accoudoir du fauteuil.

« Je me sens comme… enfin réveillée d’un long sommeil. Par contre regarde-moi ça, la ça-la ! »

Répondis-je en montrant justement mes deux mains de dos, ongles donc en cours de réparation avant de justement me remettre au travail.

« J’avais décroché un stage avec Coqueline. Je suppose que c’est annulé. D’ailleurs, je suis convoqué au ministère le jour du rentré. Mais bon, Poudlard est une option à ce stade du jeu. Je ne suis pas certaine d’y retourner. »

Sur le ton de la conversation, tout à fait. Comme si de rien. Avant de poser le vernis et de commencer à souffler sur mes doigts un a un.

« Des nouvelles de la boite de Pandore ? On sait où elle est ? »

Cette fois c’est à Eiji que je m’adressais clairement quand je levais les yeux pour le regarder sans vraiment prêter attention aux traits de son visage. Ne croisant pas ses yeux mais fixant un point au-dessus de son épaule une seconde seulement avant de reprendre le soufflage intempestif pour sécher le vernis à ongle.

« Neely. »

Appelais-je d’une voix trainante avant que l’Elfe n’apparaisse dans la bibliothèque.

« Un verre d’eau. » Moment de pause, trop mais pas trop. « S’il te plait. »

Et un sourire qui ce veux appréciateur. L’elfe disparait et reviendra dans un instant avec ce que je lui aie demander.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34238
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2203
J'aime : 394
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMer 18 Mar - 20:59

28.08.24 - Les yeux sont le miroir de l'âme

Il y eu un léger froncement de sourcils qui accueilli la scène qui se déroulait devant ses yeux. Mouvement du marbre qui disparut rapidement alors qu’il décroisait ses bras de sa poitrine, posant une main négligente sur la garde de son arme la plus courte. Les effusions, ça n’avait jamais été son fort. Il se sentait souvent mal à l’aise quand les gens en faisaient trop et brassaient plus d’air que nécessaire. Sauf qu’avec Kassie et son frère, c’était devenu une habitude…
Une habitude à laquelle l’attitude trop froide de la jeune femme ne collait pas vraiment. Pas plus que cette impression de voir Matthew se débattre pour ne pas se retrouver noyer en eaux troubles. Croisant le regard interrogateur du jeune homme, il le détourna bien vite en un soupir silencieux. Ça ne le concernait pas. Ça n’avait pas d’intérêt pour lui et si c’était le mode de fonctionnement qu’avait choisi la jeune femme, il faudrait faire avec.
Avec un peu de chance, ils se causeraient moins d’ennuis les uns, les autres, si tout le monde apprenait à se contenir sans se laisser submerger. Sauf qu’avec elle… Le nippon inspira une nouvelle fois tout en tournant la tête de côté comme pour laisser partir cette pensée avant de retourner son attention sur les paroles de la jeune femme, yeux fixant un point à l’opposé et bras qui revenaient se croiser sur sa poitrine afin de mieux marquer la distance.
 
L’entendre parler des Etats-Unis, de voyage et de Coqueline Chasnel lui donna un profond sentiment d’irritation. Tout comme le fait qu'elle émette un doute sur le fait de retourner à Poudlard -oui, on en parles du fait qu'il fait encore le surveillant dans cette fichue école juste parce qu'elle y est?-  
Il ne voyait pas ce qu’il fichait là. Clairement, si on parlait de projets tombés à l’eau, c’était pas de sa compagnie qu’on avait besoin. A la rigueur, il aurait bien voulu l’écouter en parler en face à face mais ni au milieu de sa cousine et encore moins en compagnie de Matthew. Les choses étant ce qu’elles étaient cependant, autant en revenir à ce qui faisait qu’ils étaient tous réunis ici. Les événements du début de l’été et tout ce qui en avait découlé.
 
« La boite de Pandore à vraisemblablement disparue dans le Temple de Karnak -par courtoisie il se retiendrait de dire au nez et à la barbe de @Iwao Masaaki et au moment où j’ai failli tuer tout le monde dont ma cousine dans un autre temple à l’autre bout du globe- Nous n’avons pas remis la main dessus depuis. »
 
Dire qu’elle était sûrement cachée par les membres du Q-Ulte n’était pas nécessaire. Pas plus que de soulever, une nouvelle fois, que c’était le boulot d’Iwao que de gérer ça. Kaneko avait pour mission de veiller sur Matthew en priorité. Partir à la recherche de la boite, ça n’avait donc rien à voir avec elle. En revanche, sauf erreur de sa part, Iwao n’avait aucun membre de la fratrie Gaunt à coller aux miches en toutes circonstances. Quoi qu’avec les absences répétées d’Eiji durant l’été, le paquet lui avait été déposé dans les bras sans qu’il n’ait rien à y redire.
 
C’était une impression, où est-ce qu’ils tournaient en rond là ? Parce que clairement, pour lui ça ressemblait bien à cette histoire de serpent qui se mord la queue. Où bien à un défilé d’énigmes qui ne trouvent pas de réponses. Et, maintenant que l’été était passé ; qu’ils avaient tous vaqués à leurs petites occupations respectives et observer les mouvements. Clairement, il n’était pas apte à écouter d’autres personnes parler alors qu’il avait d’autres casseroles qui chauffaient sur le feu.
 
« Pourquoi tu nous as fait venir ? Un rapport aurait été suffisant. »
 
Un bout de parchemin codé et envoyé aurait été plus que parfait. Au besoin, un passage éclair dans quelques heures pour lui raconter tous les détails de ce qu’il s’était passé en Angleterre et hors des frontières de ce pays. Mais une convocation en bonne et due forme à coup de vibrations de médaillons… Il en était moins certain.
Maintenant, si compte tenu de leur incapacité à remettre la main sur la boite de Pandore, elle avait besoin de l’un ou de l’autre des Ninjas pour aller dans une direction, où l’autre, c’était le moment.
Sinon au prochain débat sur la qualité de ses ongles et son sommeil réparateur, il allait juste repartir pour en écouter les grandes lignes, plus tard, chez sa cousine.    

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Licorne
Exp : 14132
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 948
J'aime : 224
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptySam 21 Mar - 13:47
Sérieusement ? Il n’y avait que ses ongles qui l’inquiétait ? D’après elle, il n’y avait rien de plus normal que de se réveiller d’un coma et de s’occuper de ses cuticules.
J’arquai un sourcil lorsqu’elle me montra ses mains qui me paraissait plus que correctes! Personnellement, j’en avais rien à faire de ses ongles. Ce n’était pas vraiment ce à quoi je m’attendais comme réponse, mais je n’allais pas continuer dans cet axe là puisqu’elle semblait aller bien.
Un stage avec Coqueline, pourquoi pas. Mais je ne comprenais pas pourquoi elle ne m’en avait pas parlé. Eiji était-il  au courant de cette histoire ? J’espérais que oui, car il était censé être son « garde du corps ». Elle aurait fait quoi, m’envoyer un hibou une fois qu’elle aurait été là bas ? Ou pas.
Enfin, puisque cela ne s’était pas passé ainsi, pas de quoi mettre le feu aux poudres.

Elle enchaîna sur la boîte de Pandore. Bien qu’elle mentionna qu’elle n’avait, à priori, pas l’intention de retourner à l’école. Ca, on en reparlera plus tard, entre nous. Inutile de mêlé à cette conversation les Asiat’. De toute façon, Eiji semblait être d’accord sur le fait qu’ils n’avaient rien à faire ici. Pourquoi les avoir appelé tout de suite ? Pourquoi ne pas profiter de nos retrouvailles avant ? Cela lui semblait sans grande importance, et cela ne lui ressemblait pas du tout.

Évidemment la disparition de la boîte de Pandore était inquiétante, d’autant plus si les mages rouges étaient en sa possession. Mais j’avais une autre préoccupation qui me paraissait plus urgente à régler.

-Complètement d’accord avec toi Eiji mais puisque vous êtes là, j’aimerai aborder un point avec vous.

J’aurai aimé laissé plus de temps à Kassie avant d’aborder ce point mais puisqu’elle même avait sorti les dossiers « mages rouges », et « boîte de Pandore », je n’allais pas me gêner pour sortir le mien.

Je vous rappelle que Kassie est censé aller au Japon pour se marier ce mois-ci. Est-ce que l’un d’entre vous à une solution à ce problème ?

Avaient-ils oublié ce pacte qui mettait en danger notre famille ? J’envisageai déjà le départ de Kassie pour le Japon afin d'honorer ce foutu pacte puis de la rejoindre pour trucider toute cette famille de pourris.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Eiji N. K. MasaakiHistoria PactumEiji N. K. Masaaki
Eiji
Exp : 34238
Points de vie (HP) : 5150
Baguette : bois de cerisier, crin de Kelpy, 23 cm & rigide
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 9f67be10
Célébrité : Yoo Seung Ho
Parchemins : 2203
J'aime : 394
Date d'inscription : 23/02/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMar 28 Avr - 23:57

28.08.24 - Les yeux sont le miroir de l'âme

C'était étrange non ? Qu'il ne soit pas encore parti. Qu'il n'ait pas pris ses cliques et ses clacs pour passer la porte comme il était venu. Comme si quelque chose le retenait ici. Étrange oui... Comme un peu toute cette conversation depuis plusieurs minutes. Rien n'était vraiment mit sur la table et chacun gardait ses petits secrets. Chacun s'entendait à ne pas dire, visiblement, tout ce qu'il avait à dire ou bien ne trouvait pas la situation confortable. Particulièrement lui, qui ne voyait toujours pas ce qu'il faisait ici et qui n'allait pas tarder à pester réellement contre son cousin et ses informations manquantes au programme.
Peut-être que ce fut par réflexe qu'il passa ses doigts sur le tissu qui lui serrait l'avant-bras, comme pour faire se mouvoir les lignes qui se trouvaient en-dessous. Elle restèrent immobiles, bien entendu, ces lignes invisibles à ceux qui n'étaient pas dans les secrets et Eiji laissa retomber ses bras le long de son corps avant de reporter son attention sur Matthew qui soulevait un point plus intéressant que la conversation de sourds qu'ils avaient jusque là.

« Ce mois-ci ? » Ou comment appuyer sur le fait qu'on était présentement à deux ou trois jours de la fin du mois...
Pour autant, ça avait suffit à lui faire focaliser son attention ailleurs que sur son questionnement interne quant au bien fondé de cette petite réunion, chose non négligeable et dont il aurait presque remercier intérieurement le jeune homme.

Pinçant légèrement les lèvres, il tourna lentement un regard vers sa cousine avant de fixer Matthew de nouveau.

« Les documents que j'ai trouvé durant l'été ne contiennent pas l’ensemble des informations concernant ce pacte de sang qui vous lient tous. »


Vraiment, ces Impériaux et ces Gaunt... Ils en avaient de ces idées. Et qui donc devait se débrouiller avec ? Eux. Les choix du passés qu'ils disaient et ces conséquences que l'on imagines jamais au moment où on prend les décisions. Eux aussi, à force de bouger les pièces des échiquiers sur lesquels ils n'avaient pas la main, risqueraient de causer quelques dégâts dans le futur. A supposer que futur soit envisagé au delà de la ligner de réussite d'une mission.

« Nous avons quelqu'un sur place, qui s'occupe d'observer les mouvements. Un diplomate qui veille aux évolutions nippones depuis des années maintenant. »

Un diplomate vêtu de noir dont la fille est dans la pièce. Un diplomate qui aux yeux des grandes gens du Japon n'est rien d'autre qu'une nouvelle carte dans une manche. Une carte qui se retrouve toujours sur le chemin et qui ne dit jamais rien. Une carte dont le sourire se penche souvent près des bonnes oreilles avant de disparaître à son tour dans un nuage d'ombres noires. Tant qu'il y sera, l'évolution de la situation pourra être observée, potentiellement retardée également. Ça restait à voir, puisque la décision d'accepter ou non ce deal ne leur revenait pas vraiment, bien que ça l'ennui profondément.

« Mais ce Pacte ne lie que vous deux n'est-ce pas ? Vous ne pouvez y déroger ni attaquer celui qui tient l'autre bout du fil du destin... D'autres personnes le peuvent peut-être... »

D'autres personnes le feront sûrement malgré la situation. Parce que si l'objectif de Matthew était d'empêcher un mariage, l'objectif du Clan était de récupérer sa gloire d’antan. Et l'histoire avec un grand H étant ce qu'elle était... Il faudrait en passer par là, d'autres alliances viendraient après. L'île, Eux, le Clan... Toujours avant. C'était normal, c'était logique et si ils ne déliaient pas cette situation, peut-être que les deux avenirs, les deux buts se retrouveraient en conflits. Qu'en réussir un, finirait par tuer ceux qui prenne la décision de suivre les Maîtres. Armes sans non qui, si ils sauvaient les Gaunt et laissait les Impériaux Nippons échoueraient au Serment fait à leurs ancêtres.
Armes silencieuses qui, si elles faisaient respecter ce Serment, finirait peut-être par perdre les autres membres de la mission et en mourir fatalement. Aussi désagréable que l'idée soit, une solution restait possible. Une seule pour retarder une échéance, respecter les contrats, supprimer les obstacles, tenir ses promesses.

Eiji soupira silencieusement... Le destin avait ça de désagréable qu'il sonnait toujours à ta porte au mauvais moment. Dans un timing approximatif qui ne permettait pas que l'on ait une assez bonne vision des choses sans cette part de doute latent qui pourrissait les événements.

« Nous pouvons peut-être retarder l'échéance... » A demi-murmurée, la remarque était plus pour lui que pour les autres. Parce que la pensée bien que silencieuse, doit parfois trouver un écho dans la réalité de ce qui se doit d'être prononcé.

La boite... Ou le mariage... Ou le reste.
Parce qu'être partout en même temps, allait conduire aux erreurs de l'an passé. Et clairement, il n'avait pas envie de voir tout ces phénomènes recommencer.     

Codage par Libella sur Graphiorum




Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3163-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2801-eiji-n-kurotchkine-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2777-eiji-n-kurotchkine https://www.historia-pactum.com/t2855-eiji-n-kurotchkine-o-zouwu-nom https://www.historia-pactum.com/t1519-eiji-kurotchkine#18609
Kassie G. OllivanderHistoria PactumKassie G. Ollivander
Kassie
Exp : 34721
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 27.7 cm, bois d'Amourette et croc de Basilic
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Giphy
Familier : Les yeux sont les miroirs de l'âme. Basili10
Âge IRL : 13
Célébrité : Phoebe Tonkin
Parchemins : 4904
J'aime : 451
Date d'inscription : 15/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMer 2 Sep - 23:03


Les yeux sont les miroirs de l'âme.
INVITÉS - @EIJI N. K. MASAAKI, @MATTHEW G. OLLIVANDER, @IWAO MASAAKI & @KANEKO MASAAKI • 28.08.2024 • DIALOGUE EN #186353 • SUITE DE CE RP
⋆ ☽ ⋆ ◯ ⋆ ☾ ⋆


Eiji parle, Matthew parle, des sons sorte encore de la bouche d’Eiji. Décidément, un vrai miracle. Qui l’eut cru que l’ancien champion de Durmstrang pouvait formuler tant que mot avec sa bouche, même des sujet-verbes-complément. Quoi que, je n’en étais pas vraiment surprise. Est-ce qu’il murmurait aussi des mots doux à l’oreille de mon hôte quand ils partageaient ses draps, son tapis de bain ou sa salle de sport ? Et la plante verte vêtue de noir dans son coin sombre de la pièce, aussi inutile qu’à son accoutumée qui ne faisait qu’observer. Je les laissais débattre et parler, c’est vrai cette idée de mariage aussi. Risible, mais intéressant. Note à moi-même, ne pas oublier de rencontrer le fiancé. Après tout, son père est l’une des raisons pour lesquelles je suis là aujourd’hui. Quant à l’absence du legilimens, je ne m’en plains pas vraiment, ça me permet de rebondir sur…

« Le mariage n’aura pas lieu cette année. Il sera reporter pour l’été prochain après mes ASPIC. Pas que j’en ait informé mon cher fiancé, mais je ne compte pas vraiment lui laisser le choix non plus. Et en attendant… »

Je pose mon matériel, mes ongles secs que j’observe ou admire avant de prendre ma baguette… Ah la trace c’est vrai. Encore deux mois, deux petits mois de rien. Et le petit serpent qui aurait ornée la fin de ma manucure attendra.

« En attendant nous avons une soirée à organisée. J’ai besoin que vous assuriez la sécurité. »

Je m’adresse directement à Eiji pour cette partie.

« Mes dix-sept ans, ce sera légendaire. Et quoi de mieux qu’une soirée pour attirée ses ennemis pas vrais ? J’enverrais personnellement une invitation à Zoé. Nous avons les clés, ils ont la boite. En parlant de la clé, où est la moitié que je t’ai confié ? »

Cette fois je me tourne vers Matthew un sourire aux lèvres qui sonne potentiellement faux.

« Deux mois à l’avance ça semble beaucoup, mais je compte faire venir tous les pions de cet échiquier et en attendant il faut qu’on prépare le tout avec soin. Avec un peu de chance on trouvera de quoi solutionner tous nos problème le même soir. On appel ça un strike non ? D’ailleurs, où est Edward ? »

Je lève un sourcil, voix froide, lasse et distante. On pourrait presque croire qu’elle traîne d’ennuis. Quand en réalité le regard en dit long sur tous ce que mon esprit peut cogiter en cette instant.
code by bat'phanie


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3029-kassie-g-ollivander-o-bite-me https://www.historia-pactum.com/t2805-kassie-g-ollivander-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2781-kassie-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t2856-kassie-g-ollivander-o-basilic-nom https://www.historia-pactum.com/t2453-kassie-g-ollivander
Matthew G. OllivanderHistoria PactumMatthew G. Ollivander
Licorne
Exp : 14132
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 28.40cm, bois de Cyprès et Écaille d'Occamy
Photomaton : Les yeux sont les miroirs de l'âme. 61034_v
Célébrité : Robbie Amell
Parchemins : 948
J'aime : 224
Date d'inscription : 27/06/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyMar 8 Sep - 20:47
Enfin un autre qui semblait s’inquiéter de ce fichu pacte. Ou du moins s’y intéresser car difficile à croire qu’il puisse ressentir de l’inquiétude le nippon. Mais il aurait mieux fait de s’abstenir de répondre. Nous n’avions aucun document sur ce pacte et lui même n’avait rien trouvé.
Et le fait qu’il y ait une personne qui observe sur place ne me faisait ni chaud ni froid. Incroyable, Eiji était capable de parler pour ne rien dire ! Grande nouvelle !
Ca me faisait une belle jambe de savoir ça.
Je roulais les yeux au ciel, tout en m’adossant contre le dossier de mon fauteuil. Nous n’avions absolument rien pour empêcher ce pacte de se produire. Mon esprit partit rapidement en élaboration d’un plan pour sortir ma sœur de ce pétrin lorsqu’il ouvrit encore sa bouche laissant sous entendre qu’il pouvait y mettre un terme en attaquant cette famille. Et c’est maintenant qu’il proposait ça ?


-Retarder l’échéance ? Répondis je  en positionnant mon buste vers l’avant, tendant l’oreille vers lui. Et bien écoute je t’autorise même à y mettre un terme, ajoutai je d’un ton moqueur. Si tu veux trucider cette famille, vas y, fais toi plaisir !

Je savais bien que ce n’était pas si simple sinon cela aurait été fait depuis longtemps. Mais au point où on en était !
Et je n’attendais pas de réponse de sa part. S’il ressentait juste une légère pointe d’agacement, c’était bingo pour moi. Parce que franchement leurs présences m’agaçaient, enfin surtout celle d’Eiji.

Ma sœur reprit la conversation, et heureusement que je n'étais pas en train de boire une boisson.

-Quoi ?!

Comme si elle allait réussir à prolonger l’échéance d’une année ! Elle avait perdu la tête...Le coma lui avait endommagé le cerveau. Elle ne s’inquiétait même plus de ce mariage, comme si celui-ci lui était égal.
Mais elle ne me laissa pas le temps de répliquer car déjà elle partait sur l’idée de faire une fête pour son anniversaire. Ok pour faire la fête mais pas tout de suite.
Et puis cette manière d’être aussi distante avec ses propres propos m’agaçaient vraiment. Elle était passé où la jeune fille spontanée qui, dès qu’on lui parlait de soirée, sautait des pieds joints et réfléchissait aussitôt à sa garde robe ?
Je me levai d’un bond, haussant le ton.

-Edward n’est pas ici Kassie ! Je ne sais pas où il est. Mais qu’est ce qui ne va pas chez toi ? C’est quoi ce nouveau personnage là ?

Je jetai un coup d’oeil rapide vers Kaneko qui paraissait toujours aussi impassible. Foutu nippon ! Est-ce que j'y allais trop fort face à une fille qui sortait du coma ? Aucune idée, mais ce comportement m'était insupportable.

Franchement, tu me connais, je suis le premier à vouloir faire la fête, mais comment vas tu faire au juste pour déplacer l’échéance du mariage ? Avec ton jolie petit minois, tu vas leur faire tes yeux doux ?
Je sais pas ce que t’a fait ce coma au juste, mais tu n’as pas toute ta tête Sissie. Il y a nos vies qui sont en jeux avec le pacte de notre chère mère.


Je ne comprenais plus ma sœur. En tant normal j’aurai accueilli cette idée de fête avec une énorme joie, d’autant plus pour fêter son retour. Mais en connaissant les circonstances, il y avait de quoi être dérouté par son comportement. J’étais le seul à avoir les pieds sur terre ?

-Explique moi comment tu comptes repousser le mariage, et on reparle de ta fête, terminai je en croisant les bras sur mon torse me positionnant face à elle.  

J’employai un ton sec mais j’attendais vraiment une explication. Comme si elle avait eu le temps d’y réfléchir pendant son coma ! Je ne m’attendais vraiment pas à ce qu’elle ait eu une illumination !
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3878-matthew-g-ollivander https://www.historia-pactum.com/t3902-matthew-g-ollivander-o-pas-encore-de-classe#65787 https://www.historia-pactum.com/t3903-matthew-g-ollivander#65790
Iwao MasaakiHistoria PactumIwao Masaaki
Eruptif
Exp : 17728
Points de vie (HP) : 3350
Baguette : 28,99 cm, bois de Cèdre et poil de Troll
Photomaton : For when you fall, I will be the one telling you : I told you so.
Âge IRL : 23
Célébrité : Ji Chang-Wook
Parchemins : 410
J'aime : 259
Date d'inscription : 09/05/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. EmptyLun 14 Sep - 1:50
Les yeux sont les miroirs de l'âme
If you are distressed by anything external, the pain is not due to the thing itself, but to your estimate of it; and this you have the power to revoke at any moment. - Marcus Aurelius
Iwao regardait le lac en contre-bas. Ses jambes pendaient dans le vide, assis au bord de la falaise, par-delà le parc de l'école bulgare. Ses yeux avaient longuement fixé les arbres de la forêt qu'il avait arpentée un peu plus tôt. Il avait refait le chemin qu'il avait parcouru quelques cinq mois plus tôt, ses doigts enlacés avec ceux de Kassie. Il était revenu en se disant que ça servait sa tâche, car s'était là que des mages rouges les avaient attaqués. Il voulait vérifier les alentours, voir si des traces avaient été laissées. Il n'avait pas eu le temps de revenir ici plus tôt. Et la vérité, c'était qu'il se servait de ça pour aussi essayer de démêler d'autres choses qui se passaient dans sa tête. Des questionnements qu'il avait, et qui commençaient à l'agacer. Il avait prit la mauvaise habitude de ressentir tout plein de choses depuis qu'il avait posé les pieds en occident, et il ne comprenait pas comment il n'arrivait plus à se reprendre. Depuis l'incident dans les bois, avec... son père... Il s'était renfermé, et rien dans son comportement ne laisser apercevoir ce qui se passait dedans. Il faisait assidûment ce qui était attendu de lui - malgré le peu de résultats obtenus pour l'instant. Il avait évité son cousin, et aussi sa soeur autant que faire se peux, seules personnes capables de dire qu'il se passait plus derrière la façade que ce qu'il voulait bien admettre. Mais surtout, il avait fuit comme la peste les alentours du Manoir Ollivander, et l'hôpital. Il n'était pas retourné voir Kassie après cette terrible journée. Il ne lui avait pas dit tout ce qu'il avait... sur le coeur ? Peut-être que c'était ça le problème. Le fait qu'il ne l'aie pas sorti. Du coup ça le travaillait. Il voulait le sortir. Et pour tout dire, il voulait qu'Eiji et Neko l'aident à remettre les pieds sur terre. Mais il n'avait pas encore eu le courage de demander. De l'accepter. Oui, s'il posait ses questions, tout rentrerait dans l'ordre. Il fallait seulement qu'il comprenne.

Iwao regardait le lac en contre-bas, donc. Entre ses doigts, il faisait rouler sa baguette. Son contact chaud si différend de sa première baguette. Celle-ci, c'était Kassie qui la lui avait faite, sur mesure. Cette même journée où les mages en rouge avaient tenté une embuscade. Avant ce jour la, Iwao avaient toujours eu une attitude très limite. Mais leur petit jeu de légilimencie avait éclaté ses dernières réserves. Iwao ressentait des choses quand il était en présence de la brune. Il était avec elle comme il pouvait l'être avec Eiji et Kaneko. Ce n'était pas ce qu'il voulait. N'est-ce pas ? Il ferma les yeux. Il devait bouger. Il avait encore du travail, puisque la forêt ne lui avait rien révélé. Doucement, Iwao se leva et fit quelques pas pour s'éloigner du bord de la falaise, avant de ranger sa baguette à sa ceinture. Il s'apprêtait à rejoindre Durmstrang quand une vive brûlure lui griffa le haut du dos. Sa marque. Il était convoqué. Le nippon se stoppa d'un seul coup, et tira de son col son médaillon, qu'il observa une seconde. La seconde suivant, il replaçait le collier, et bifurquait pour rejoindre le portail magique qui le ramènerait en Angleterre. A la seconde où il se trouva dans le parc de Poudlard, il sentit une boule se former dans son ventre. Il fronça les sourcils, serra les poings. Puis fit disparaître toute expression dans une expiration. Il marcha jusqu'à pouvoir transplaner tranquillement, et finalement se rendit jusqu'aux grilles du manoir Ollivander.

Ses yeux fixés sur le sol se relevèrent pour voir le chemin qui s'enfonçait dans la propriété devant lui. Il avait été convoqué, il devait y aller. Mais ses yeux fixaient le manoir qui se découpait dans le paysage, et il ne put faire un pas de plus. Il savait qu'il avait déjà du retard, car revenir en Angleterre avait déjà prit un temps fou. Il savait qu'Eiji et Kaneko étaient là, quelque part, et qu'ils devaient se demander où il était, lui. Il savait que c'était son travail de répondre à cet appel. Mais il ne pouvait pas avancer. Des images s'imposèrent à lui. Une fenêtre ouverte. Un sourire. Une chute dans le bois aux baguettes. Un cherry lipstick. Une bataille d'eau. De la vodka. Une petite fille dans un cimetière, une adolescente dans une salle de bain. Une Sirène qui se tire les cheveux. Kaneko inconsciente. Eiji dans un lit d'hôpital. Un temple qui s'effondre. Une elfe de maison qui le regarde méchamment. La main de sa soeur qui se pose sur son torse pour le calmer. Son cousin et une bouteille de saké. Une humiliation cuisante dans les bois.

Iwao toussa un peu. Il s'était empêché de penser à tout ça tout l'été, ou presque. Il n'avait pas envie d'y aller. Il ne voulait pas voir Kassie. Il avait peur. Et c'est justement pour cela qu'il se força à faire un pas, enfin. Un autre. Et il recommença jusqu'à atteindre la porte d'entrée. Il leva la main. Hésita un instant. Frappa deux coups. Comme il s'y attendait, c'est Neely qui lui ouvrit. Un regard suffit, et l'elfe de maison guida le ninja dans les couloirs jusqu'au salon dont les portes ouvertes laissaient s'échapper des éclats de voix. Iwao sentait ses muscles se tendre à mesure qu'il se rapprochait. A bonne distance, Neely s'arrêta, et lui lança un regard, comme pour s'assurer qu'il n'allait pas se perdre sur un mètre. Il lui adressa un signe de tête en guise de remerciement, et elle disparu dans un "pop". Dans la pièce, la voix agacée de Matthew lui parvint. C'est là-dessus qu'il se décida à faire son apparition.

Il marqua une légère pose en voyant Kassie, sa tenue, sa position. Son regard glissa sur le côté. Kaneko était impassible - mais très clairement agacée. Eiji avait carrément croisé ses bras. Il n'avait visiblement pas plus envie que son cousin d'être là. Et Matthew semblait sur le point de secouer sa soeur.
Ok. Il lui manquait des éléments là.

Iwao fit quelques pas, s'inclina rapidement devant Kassie pour la saluer, ce qui était étrangement formel pour lui. Et avant d'aller rejoindre sa famille sur le côté, il lança des excuses en cherchant à accrocher le regard de l'adolescente. La boule dans son ventre s'était changée en pierre. Il avait besoin de lui parler, c'était de plus en plus évident. Seule. Plus tard.

- Je suis en retard, pardon.

Il donnerait des explications si on lui en demandait, mais pour l'instant il s'effaçait, laissant plutôt le frère de Kassie finir ce qu'il avait commencé. Il se planta à côté d'Eiji, ses bras sagement pendants le long de son corps, évitant désormais savamment de croiser le regard de qui que ce soit.
❀ ft. Kassie, Matthew, Eiji, Kaneko - ❀ 28.08.2024



shikokku no hebi
Who decides why we live and what will die to defend...
who chains us ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3694-iwao-masaaki https://www.historia-pactum.com/t3727-iwao-masaaki-o-pas-encore-de-classe?highlight=iwao https://www.historia-pactum.com/t3726-iwao-masaaki?highlight=iwao https://www.historia-pactum.com/t3733-iwao-massaki-tout-l-art-de-la-guerre-est-base-sur-la-duperie?highlight=iwao
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
MessageSujet: Re: Les yeux sont les miroirs de l'âme.   Les yeux sont les miroirs de l'âme. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Les yeux sont les miroirs de l'âme.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: La Grande-Bretagne :: Autres lieux d'Angleterre :: Little Hangleton :: Manoir Jedusor-