RSS
RSS

Historique du Forum

15/01/2020 — Saison 2 sur l'année 2024/2025
15/09/2018 — Saison 1 sur l'année 2023/2024
10/01/2018 — Saison 0 reboot du forum, sur l'année 2022/2023
30/10/2016 — Ouverture du forum
14/10/2016 — création du forum

Teaser

à adopter de toute urgence !

Top sites

©️linus pour Epicode
En bref



 
Partagez
 

 "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 30663
Points de vie (HP) : 4250
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4502
J'aime : 86
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyJeu 23 Jan 2020 - 18:32


Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal. ▬ Que serais-je sans toi?, de Guillaume Musso

L'été avait été, pour ainsi dire, un été dites de merde. Ou, si ça n'était pas le cas, ça y ressemblait beaucoup. C'est qu'entre la Garden Party de début juin et ma prise de tête avec @Loukia S. Delenikas qui m'avaient mis les nerfs en pelote et le fait que Soren avait mal pris le fait que je disparaisse en Grèce en lui laissant juste un mot, les événements de la Garden s'étant enchaînés de  Charybde en Scylla, cela pouvait être assez... explosif entre nous, lorsque nous nous voyions.
Dans le fond, je pouvais comprendre que mon bel ami ai mal pris la chose, vu que je l'aurais également mal pris, si les rôles avaient été inversés. Mais dans le fond, seulement, car j'étais dans une période où je n'étais pas sûr d'arriver à être capable de l'entendre. Je savais que j'étais majoritairement - pour ne pas dire intégralement - responsable de ma prise de tête avec le petit mollusque anglo-grec. Malgré tout, ma fierté mal placée faisait que, en deux mois, je n'avais pas encore fait le premier pas vers elle pour mettre les choses à plat. Du côté de l'adolescente, tête dure comme elle pouvait l'être, il y avait peu de chance qu'elle revienne d'elle-même vers moi. L'on mettra ça sur le fait que nous étions deux forts caractères et que ça pouvait facilement faire des étincelles. C'était d'ailleurs étonnant que l'on ne soit pas pris la tête comme ça plus tôt. Ou peut-être pas, en fait...
Bref, dans tous les cas, après avoir pu quitter l'Hôpital pour sorciers Ste-Mangouste, à Londres, où j'avais atterri, avec tous mes compagnons d'infortune post Garden Party, pour retourner au pays, j'étais très clairement sur les nerfs. L'état de mes nerfs avait fait que les prises de bec avec Soren c'étaient faites régulières, lorsque je revenais du travail. Travail où je préférais clairement être, du coup. Au magasin d'arts martiaux, au moins, je pouvais penser à autre chose qu'à mes problèmes personnels. Surtout que l'on m'avait suffisamment répété que, dès que je passais la porte de la boutique, mes problèmes devaient rester derrière moi, du côté de la rue. Pourtant, à un moment ou à un autre, il faudra bien que l'on finisse par crever l'abcès, parce que plus que de me prendre la tête avec Loukia, ne pas arrêter de me prendre la tête avec Soren me pesait d'autant plus. Et même si ça me faisait mal de prendre les devants, je pouvais bien faire l'effort...

En rentrant de l'armurerie de  Cornelongue-en-Glace, en début de soirée, ma journée de travail terminée, je fus rapidement assailli par le froid glacial qui régnais chez nous. Je lançais tout de même un bonsoir à la cantonade, avant d'aller me servir un verre de Whisky Pur Feu. J'allais finalement m'adosser au plan de travail de la cuisine, mon verre d'alcool à la main.
   
 
▬ On va se prendre la tête ou s'éviter encore longtemps?

Finis-je par lâcher, du tac au tac, après un moment de silence qui m'avait paru interminable. J'allais très certainement vers une énième confrontation. Je le savais. J'en avais parfaitement conscience. Mais j'espérais sincèrement que ce serait le clash de trop, ainsi que le dernier de notre sérier. Celui qui nous permettrait peut-être d'aller vers la reconsolidation. Et comme je n'étais pas du genre à tourner autour du pot, surtout que la rentrée scolaire aurait lieu d'ici deux jours, autant y aller cash pour essayer de régler notre petit problème de l'été...


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Soren Netaniev
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Soren Netaniev
Exp : 1104
Points de vie (HP) : 00
Célébrité : Taylor Kitsch
Parchemins : 20
J'aime : 5
Date d'inscription : 13/09/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyVen 24 Jan 2020 - 22:12
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.

Bon... il fallait l'admettre, entre moi et Asen, ce n'était pas vraiment au beau fixe. Inutile de préciser que je lui en voulais. Beaucoup. M'avoir abandonner comme ça pendant un voyage amoureux... franchement je n'aurais pas put être plus insulté. Juste d'y repenser, je me mettais en colère, parce que cet événement me faisait souffrir.

Voilà des jours, des semaines, que la guerre éclate à chaque fois que l'on se retrouve dans la même pièce, à chaque mot que l'un des deux prononce, à chaque regard légèrement de travers. Forcément, cette situation avec l'homme que j'aimais tant me faisait souffrir autant que lui, mais je n'y pouvais rien. Je... me sentais insulté, dénigré, comme si j'étais une merde...

La rentrée des classes étaient très bientôt et j'étais assis à la table de cuisine, en train de préparer mes cours à venir. Asen est entré dans la maison. Il s'est prit un verre d'alcool, mais j'étais concentré et ne lui portais que peu d'attention. Du moins, jusqu'à ce qu'il m'adresse la parole après un long silence des plus glacial.

- On va se prendre la tête ou s'éviter encore longtemps?

Je sentais les frissons parcourir mon dos et pas du tout ceux qu'il me procurait habituellement. Je respira calmement pour ne pas m'emporter. Mon regard ne quitta pas une seule seconde les feuilles devant moi. Je recommença à travailler tranquillement et lui répondit doucement, sans dévier de mon travail.

- J'en sais rien... Ça ne dépend pas de moi Asen Koenig.

Je ne l'appelais jamais par son nom complet... les très rares fois ou je l'appelais ainsi, c'est que ça allait vraiment très mal entre nous ou que j'étais sur le point de crier.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 30663
Points de vie (HP) : 4250
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4502
J'aime : 86
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyDim 26 Jan 2020 - 22:38


Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal. ▬ Que serais-je sans toi?, de Guillaume Musso

Soren m'avait accueilli par un silence royal, tel l'animal blessé qu'il était depuis que je m'étais bien malgré moi volatilisé pour la Grèce durant nos vacances. D'un côté je pouvais le comprendre et me mettre à sa place. Possessif et jaloux que je pouvais l'être, je savais que s'il était parti pour une Garden ou un autre événement quelconque en m'assurant être de retour dans la soirée pour finalement réapparaître... plus de quarante-huit heures plus tard après avoir découché deux nuits, je me serais sans doute aucun fait tous les films possibles et imaginables sur le fait qu'il c'était fait la malle avec un potentiel amant. D'un autre côté, ça me faisait chier, littéralement, pour la simple et bonne raison que je me serai bien volontiers passer de ce petit séjour non désiré dans le pays d'origine du petit mollusque.
J'aurais pu refuser de suivre Loukia, sa лелка, ainsi que Christine dans cet autre pays des Balkans berceau de Zeus et de toute sa smala. Surtout que, dès le départ, nous nous étions tous les quatre pris la tête et que ça n'avait pas arrêté. Mais c'est que Loukia, malgré son côté de gamine chieuse et hyperactive et le fait qu'elle prenait absolument tout au pied de la lettre, avait ce côté attachant de ces gamines que l'on aime bien détester. Et, bien malgré moi, cette carapace que je m'étais forgé autour de moi, cette forteresse que je prétendais imprenable, elle avait commencé à l'effriter, à l'image de mon bel ami, près de vingt-ans auparavant. Ceci avait donc grandement contribué au fait que j'avais suivi mes comparses d'infortune jusqu'au bout. Était-ce donc si compliquer à comprendre? Apparemment, oui! Bon, après, si j'étais capable de mieux mettre des mots sur ce que je ressentais vraiment, ce serait peut-être plus facile pour tout le monde, lui y compris. Surtout, lui. C'était sans doute pour cette raison que j'avais finalement brisé le silence régnant dans la pièce. Un silence brisé qui n'avait pas empêché mon bel ami de ne pas relever la tête de ses copies. Le frisson qui lui parcourus malgré tout l'échine, à cet instant précis, pourtant, je ne manquais pas de l’apercevoir, bien que je ne le relevais pas. Je savais que c'était un frisson d’énervement et de frustration et non pas l'un de ses frissons de plaisir qu'il pouvait avoir dans d'autres moments de notre vie commune. Autres moments desquels plus agréables que ceux des dernières semaines.

Dans un soupir, je me pinçais l'artère du nez. Je me décollais du plan de travail pour aller me planter face à la tête de nœud qui me servait d'amant. Je posais mon verre que je n'avais pas entamé sur la table pour attraper les feuilles sur lesquels il griffonnait pour les poser sur l'assise de la chaise libre sur laquelle je ne m'assis pas. Les mains calés sur la planche en bois encastrée sur ses quatre pieds, je plantais mes yeux dans ceux de Soren. Il était beau, putain. En d'autres circonstances, je lui aurais sans doute attrapé le col de sa chemise pour l'embrasser. Et il ne l'aurait sans doute aucun pas gardé longtemps sur le dos, sa chemise. Mais, en d'autres circonstances, seulement. Parce que là, si je devais l'attraper par le col, il était fort à parier que c'était pour pouvoir plus facilement lui envoyer mon poing dans la figure. Non parce que, j'avais beau me targuer d'avoir une patience à toute épreuve, elle avait, au bout de deux mois de prises de tête à répétition, fini par arriver à saturation. Et pour que mon éternel patience soit à bout, indépendamment qu'elle l'était déjà un peu à cause de la Garden qui m'avait un peu miné, c'est que l'heure était grave. Et qu'elle l'était vraiment! De même que celle de mon bel ami devait l'être aussi, car ça lui prenait assez rarement de me ressortir et mon premier prénom et mon nom de famille.
   
 
▬ Mise à part te réexpliquer pour la énième fois que le fait de te planter en France n'était pas au programme et que j'en suis désolé, qu'est-ce qu'il faut que je fasse de plus!?

Lui demandais-je, les dents serrées. J'essayais de ne pas hausser le ton, mais mes bras tremblants sous l'énervement trahissaient mon état actuel qui disait qu'au moindre dérapage, le ton risquait de vraiment monter.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Soren Netaniev
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Soren Netaniev
Exp : 1104
Points de vie (HP) : 00
Célébrité : Taylor Kitsch
Parchemins : 20
J'aime : 5
Date d'inscription : 13/09/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyLun 27 Jan 2020 - 16:59
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.

Je me leva d'un trait de ma chaise, sans quitter un seul regard celui de mon aimé. Déjà que l'ambiance était explosive, mais combiné à cette intrusion forcée devant moi, je ne sembla pas apprécier. Je donna d'ailleurs un coup du revers de la main au verre d'alcool qui s'écrasa plus loin sur le plancher. Il faut dire que j'ai toujours été le plus prompt des deux. Je sentais bien entendu sa colère, mais moi, elle ressortait complètement.

- Ce que tu dois faire de plus !? Etre là, peut-être ! T'es jamais là Asen ! Ta fuite au milieu de nos vacances n'est que la pointe de l'iceberg ! Ton travail et toujours ton travail, il n'y a que ça dans ta vie ! Je suis prof et je dois gérer un tas d'élève, autant au travail qu'à la maison, et je réussi quand même à m'investir plus dans notre couple que toi !

Mes poings et mes dents étaient aussi serrées l'un que l'autre. Mes yeux ne clignaient presque plus, fixant durement son regard.

- On est ensemble depuis toujours. C'était notre premier voyage ensemble. Tu as réussi a me foutre dans une chambre d’hôtel tout seul pendant une semaine. C'est tout ce que je suis pour toi ?!

Je ne devais plus être très mignon à ses yeux. Le visage affichant une grimace de colère, les joues rouges et tout le corps tendu, des chevilles à l'échine. Il faisait un peu sombre tout à coup dans la pièce. Malgré la colère, il y avait une part de vérité dans tout ça. J'ai passé cette semaine seul à l'hôtel à pleurer et à angoisser... et il avait osé revenir comme une fleur avec un petit désolé alors qu'il était conscient de l'importance que cela avait pour moi et pour notre couple.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 30663
Points de vie (HP) : 4250
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4502
J'aime : 86
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyMar 4 Fév 2020 - 0:17


Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal. ▬ Que serais-je sans toi?, de Guillaume Musso


   
 
▬ Je trouve culotter de la part de celui qui n'a jamais eu le courage d'annoncer à sa famille notre relation de me reprocher de ne pas assez l'aimer...!

Lui rétorquais-je du tac au tac.
   
 
▬ Surtout que ça n'a jamais été un secret que j'ai toujours eu du mal à exprimer ce que je ressentais, à toi y compris...

Ex æquo. Un point partout. Le souafle au milieu.
Les mains toujours sur la table, mes poings s'étaient refermés, alors que mon bel ami c'était littéralement hérissé. Vous savez, les chats avec leurs poils qui se hérissent sur leur dos, toutes griffes et toutes dents dehors, prêts à attaquer? C'était l'image que j'avais de Soren, en ce moment même. Malgré tout, lorsqu'il c'était redressé de sa chaise pour envoyer valser mon verre de Whisky Pur Feu contre le mur, mes pupilles n'avaient pas quitté le visage de mon amant. Mais, dans le fond, je savais qu'il avait raison: en dix ans, je m'étais donné corps et âme à mon travail à la boutique d'arts martiaux au point de sans doute aucun lui donner l'impression qu'il passait au second plan. Pourtant, c'était lui qui passait avant, c'était juste que mon homosexualité, je n'arrivais toujours pas à réellement bien l'assumé. Et d'être presque en majorité sur mon lieu de travail, ça me permettait d'oublier que ça m'avait emmené à ma déchéance face à mon propre père. De l'autre côté, je savais aussi que j'étais peut-être allé un peu trop loin, dans mes mots. Mais essayer de chasser les bonnes vieilles habitudes, elles reviennent au grand galop, n'est-ce pas?
   
 
▬ Excuse-moi, je n'aurais pas dû dire ça. C'est juste que...

C'est juste que quoi, au juste? C'est juste que... je t'aime. Ça semblait si simple à dire, mais c'était tellement compliqué, aussi, à dire vrai. C'était dans ce genre de moment que je me demandais ce qu'était mon problème et pourquoi est-ce que j'avais tant de mal à mettre des mots sur ce que je ressentais. Soren avait sans doute aucun toujours été le plus expressif et le plus démonstratif des deux, mais malgré tout, je savais qu'il avait ne serait-ce que besoin d'entendre que je tenais à lui. Je savais que j'avais clairement merdé ça, durant nos vacances.

Je baissais un instant la tête, juste le temps de prendre une profonde inspiration, avant de la relever vers mon bel ami au visage défiguré par la colère.
   
 
▬ Tu te souviens, quand nous nous sommes rencontrés, à l'hôpital?

Lui demandais-je, sur un ton que j’espérais plus posé car, dans le fond, je ne souhaitais qu'une chose: apaiser les choses, entre nous. Il me manquait. J'en avais assez de dormir sur le canapé. Et je souhaitais également lui expliquer le pourquoi du comment j'en étais venue à suivre Loukia dans ses mésaventures à son détriment à lui.
   
 
▬ J'avais déjà une carapace, autour de moi, tu te souviens?

Je lève une main pour l'approcher du visage de mon bel ami.
   
 
▬ Tu es tout de même arrivé à la briser.

Son visage à peine frôler du bout de mes doigts, ma main semble hésiter entre intégralement se poser sur sa joue ou retourner se poser sur la table qui sépare nos deux corps.
   
 
▬ Alors, la relation que j'ai avec toi, ce n'est pas la même que celle que j'ai avec Loukia, c'est un fait. Et même si je l'ai rencontrée dans le cadre de mon travail, ces derniers mois, ma carapace, elle aussi, tout comme toi, elle a réussi à commencer à la briser. C'est juste que...

J'essayais de trouver mes mots, mais ce n'était pas facile car j'avais peur de m'enfoncer encore plus et de dire la chose de trop qui ferait que Soren me mettrait dehors car ce serait la parole de trop.
   
 
▬ J'ai du mal avec les sentiments positifs. Je sais que c'est égoïste, mais ça me fait peur. Et dans mon égoïsme, je ne peux pas m'empêcher de faire souffrir autrui: d'abord Alexey, lorsque je suis parti de ma famille, et puis toi, parce que j'ai eu peur pour Loukia, lorsqu'elle a fait sa crise d’épilepsie, à la Garden...

A croire qu'en les aimant tous, je n'étais pas foutu de les aimer correctement.
   
 
▬ J'ai peur de te perdre, Soren...

Que je finis par enfin réussir à articuler dans un souffle. Et je ne pouvais pas être plus sincère car même si j'avais du mal à lui montrer mon amour pour lui, je n'étais pas sûr de réussir à supporter de vivre sans lui...

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Soren Netaniev
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Soren Netaniev
Exp : 1104
Points de vie (HP) : 00
Célébrité : Taylor Kitsch
Parchemins : 20
J'aime : 5
Date d'inscription : 13/09/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyMar 4 Fév 2020 - 17:15
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.

Je m'appuya le dos contre le mur, m'éloignant de lui. Je sais qu'il était sincère et qu'il avait toujours eut du mal avec ses sentiments. Je l'ai toléré longtemps, car mon amour était si fort que je ne voulais pas lui imposer... mais forcément, cela commençait doucement à peser sur notre couple. Cette distance émotionnelle entre nous était de plus en plus pénible à vivre.

Il avait effectivement un point, je n'avais jamais dit à ma famille pour ma relation amoureuse, mais cela n'empêchait pas le fait que j'étais le plus démonstratif.

Ses mots me firent comme un coup de poignard dans le cœur. Ça me touchais beaucoup, je me devais de l'admettre, mais je me devais aussi d'être transparent et clair envers mon aimé.

- Ce n'est pas pour rien que je repousse tout le temps le moment d'avoir un enfant ensemble. Ce n'est pas que je ne le veux pas, mais j'ai trop peur de toi, de ton insécurité et de me retrouver seul avec le gosse. Notre couple est loin de la parentalité actuellement.

Je souffla. Repenser à tout ça me faisait mal au fond... Ma voix tremblait, signe que j'étais de plus en plus émotif et proche des larmes.

- Ce jour là à l'hopital, j'ai sut que tu serais l'homme de ma vie que... que je ferais tout pour t'ouvrir, pour te faire voir l'homme formidable que tu refusais d'être sous cette carapace, pour t'aider à devenir meilleur... Mais je m'épuise Asen... Je me fatigue par tant d'efforts.

Je baissa la tête parce que les larmes sortaient et glissaient sur mes joues.

- Je ne vais jamais aimer un autre que toi... mais je ne suis plus certain d'aller bien.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 30663
Points de vie (HP) : 4250
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4502
J'aime : 86
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptyLun 10 Fév 2020 - 12:03


Certains disent qu'on reconnaît le grand amour lorsqu'on s'aperçoit que le seul être au monde qui pourrait vous consoler est justement celui qui vous a fait mal. ▬ Que serais-je sans toi?, de Guillaume Musso

Un hochement de tête. Un hochement de tête positif. Un hochement de tête affirmatif. Un simple hochement de tête. Une chose aussi simple que ça. De toute façon, que pouvais-je faire de plus? Mon bel ami n'avait pas tort, quand on fait que je pouvais être instable. J'avais sans doute aucun beaucoup trop souffert de la perte de ma mère pour le laisser s'occuper seul d'un enfant. Mais, dans le fond, n'avais-je pas également hérité de cette froideur et de cette distance que mon père et sa seconde épouse avaient toujours eu pour mon presque reflet dans le miroir, nous jeunes frères et sœur et moi-même? Cette même distance et cette froideur que, au fond de moi, je leur avait toujours reproché. C'était triste de ce dire que je n'étais pas plus capable que mon géniteur et sa курва d'éprouver des sentiments ou, tout du moins d'être ne serait-ce qu'un minimum les montrer... J'avais toujours mis ça sur une question d'éducation, mais je n'étais pas certain que ça pourrait m'être tout le temps utile, comme excuse. Elle était trop facile!
   
 
▬ C'est peut-être ça, le problème, Soren...

Fis-je.
   
 
▬ Le fait que tu veuilles faire de moi quelqu'un de meilleur alors que, dans le fond, je ne suis pas certain moi-même qu'il y ait quelque chose de bon, en moi...

Je m'étais toujours demandé ce qui avait fait qu'il était tombé amoureux. J'étais du genre morne et monotone, alors que lui était du genre un peu plus joyeux. J'étais du genre à broyer du noir et à être du genre terre à terre - un peu trop, peut-être, d'ailleurs -, alors qu'il était plus prompt à la folie et à l'amusement. Je n'avais jamais pleuré, si ce n'est lorsque j'avais appris le décès de ma très chère mère par mes tantes, alors que lui était clairement du genre émotif et à se laisser aller dans les larmes. C'était étonnant, d'ailleurs, qu'il ne se soit pas encore mis à pleurer. Pourtant, je sentais qu'il n'était pas loin d'éclater en sanglots. S'il en venait là, je savais que ce serait à cause de moi - comme bien souvent, d'ailleurs. J'entendais sa souffrance, pourtant. Elle était criante et elle crevait les yeux. Même un aveugle sans serait rendu compte.
Je l'avais laissé aller s'adosser au mur sans le retenir. Cela aurait été égoïste de ma part de la retenir près de la table et j'avais bien senti que mon bel ami avait eu besoin de s'éloigner un peu de moi. Lorsqu'il avait baissé la tête, par contre, la table, je l'avais contournée pour m'approcher de lui.
   
 
▬ Je peux?

Lui demandais-je avant de poser mes mains sur ses joues. La première chose que mes paumes sentirent, se fut l'humidité dû à ses larmes salées. Je lui redressais gentiment son visage pour le regarder droit dans les yeux.
   
 
▬ Je sais que je te fais souffrir et je ne veux pas te faire de promesses que je ne pourrais pas tenir. Mais je peux au moins essayer de faire un effort pour être plus présent.

Car, dans le fond, nous savions tous les deux qu'il avait eu la malchance de s’éprendre d'un crétin au cœur de pierre comme moi. Et je ne voulais pas lui promettre monts et merveilles pour sauver ce qu'il pouvait encore être sauvé de notre couple si je savais que, d'ici demain déjà, je me sentirais déjà incapable de tenir mes promesses.
   
 
▬ Mais je ne peux pas non plus te forcer à continuer à te battre si tu n'as plus d'énergie. Je sais que je te fais souffrir et je ne peux pas t'imposer cette souffrance plus longtemps...

Si je le libérais de moi? Tout à fait, oui, car si j'étais réputé pour mon égoïsme et ma fierté mal placée, si c'était pour faire encore plus souffrir mon bel ami, cela valait-il réellement la peine que nous continuions? Surtout s'il n'avais plus l'énergie de se battre. Sans pouvoir faire de promesses, je savais que je pouvais toujours faire un effort pour être un peu plus présent, mais c'était seulement s'il voulait toujours de moi. Et si ce n'était plus le cas, Soren n'avait qu'un mot à dire pour que j'aille voir ailleurs. Même si ça me ferait mal, je l’accepterais...

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Soren Netaniev
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
Soren Netaniev
Exp : 1104
Points de vie (HP) : 00
Célébrité : Taylor Kitsch
Parchemins : 20
J'aime : 5
Date d'inscription : 13/09/2019

Secreto Revelio
Sortillèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] Empty
MessageSujet: Re: "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]  "Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev] EmptySam 15 Fév 2020 - 14:08
Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule.

Je le regarda dans les yeux, enfin. Tout ça était tellement difficile pour moi. Dans ma tête, tout se bousculait à grande vitesse. Je ne voulais pas me séparer de lui, ça c'est évident, mais étais-ce la meilleure option ?

- Est-ce vraiment la meilleure option que de changer une souffrance pour une autre ? Partir va continuer de nous faire souffrir, juste d'une autre manière. Il faut se libéré de nos problèmes, pas juste les déplacer.

Je quitta notre proximité pour m'asseoir dans le canapé. J'avais besoin de m'asseoir un peu. Ça se voyait sur mon visage que je réfléchissais beaucoup. On devait trouver une solution pour régler nos problèmes de couple... mais le truc c'est que c'est justement le plus difficile à faire. Je poussa un léger soupir. Au moins mes larmes avaient fini de couler.

- En fait... tout découle du même problème... Je ne me sens pas vraiment... aimé. Tu n'es pas très démonstratif, ni présent et tu n'es même pas capable de le dire... Tes absences ne sont qu'une partie du problème. C'est vrai que je passe pour un nymphomane à tes côtés, mais le sexe c'est un des rares moment ou je peux sentir vraiment tout l'amour que tu as pour moi. Je suis au courant que tu m'aimes, et je ne doute pas de tes sentiments à mon égard... c'est juste que ce n'est pas du tout partagé, en fait. On est trop indépendant. On est séparé en étant ensemble, à cause des barrières qu'on s'est mit pour toutes sortes de raisons. On s'empêche d'être totalement libre, totalement nous.

Je le regarde, cherchant peut-être un peu d'approbation ou au minimum de réflexion dans son regard.


- Même moi, je m'empêche d'être moi-même et je me mets des barrières, par peur que tu me rejette ou que de te déranger. Je crois que l'on doit apprendre à se faire complètement confiance et à se libérer l'un l'autre. Un couple ne peut pas vivre dans la retenue, les secrets, les non-dits, la distance. On a tous les deux des efforts à faire, mais je ne peux m'investir seul.

J'eut un petit sourire en coin après une seconde ou deux de silence.


- Et c'est à ce moment là que nous pourrons la fonder notre petite famille, mon amour.

Codage par Libella sur Graphiorum
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4255-soren-netaniev#82553 https://www.historia-pactum.com/t4268-soren-netaniev-o-pas-encore-de-classe#82554 https://www.historia-pactum.com/t4269-soren-netaniev#82556
 

"Pourquoi croise-t-on des milliers de personnes et ne s'éprend-on que d'une seule." [PV Soren Netaniev]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [Pv Ay] Les sang coups de la nuit [Hentaï]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Europe de l'Est :: La Bulgarie-