RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
Le Deal du moment : -44%
Baskets Nike Air Max 90 à moins de 80€ (du ...
Voir le deal
78.48 €

Partagez
 

 Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Oriana SlughornHistoria PactumOriana Slughorn
Eruptif
Exp : 22001
Points de vie (HP) : 3100
Baguette : 27,85cm, bois de chêne rouge et crin de sombral. Mi-souple, mi-rigide. Elle est idéale pour les duels.
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Taylor Swift
Parchemins : 488
J'aime : 16
Date d'inscription : 10/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptySam 25 Jan - 21:25
Comme un écho lointain...Date : 26/08/2024
Lieu : chemin de traverse, Londres.
Informations hors jeu : //
@Oriana Slughorn & @Samuel DuboisAprès la visite de Loukia Delenikas au début du mois, la mère d’Oriana avait été encore plus sévère en termes de visite. A croire que la petite blonde hyperactive ne lui avait pas tellement plus. Si bien que même sa cousine, qu’Oriana voyais pourtant souvent à ses côtés dans l’album offert par Sybil, n’avait pas eu le droit de venir la voir depuis son unique visite en juillet. Que de larme lors de ses retrouvailles pour la brunette qui ne cessais de renifler. Et tout ce que ça avait fait pour Oriana, c’était éveillée un sentiment de culpabilité. Celui d’avoir fait souffrir ses gens, qui visiblement était ses proches. Celui de ne pas réussir à ce souvenir d’eux et de leurs histoires communes aussi. Chose qui mêlait la colère et créais un tourbillon d’émotion. C’est sans doute pour ça que madame Slughorn-Greengrass avait fait ce choix d’ailleurs, n’en déplaise à Oriana qui voulait pouvoir savoir qui elle était. Car elle se rendait bien compte que le but de la manœuvre finalement était de la protéger, pour ne pas qu’un trop plein d’informations lui soit douloureux et difficile.

Il n’empêche que, vers le milieu du mois, elle avait reçu une convocation pour se présenter sur le « quai 9 ¾ » de la gare King’s Cross à Londres pour faire sa septième et dernière année à l’école de sorcellerie de Poudlard. Celle-ci aurait dû être l’année précédent, mais disparition et mort présumée oblige, fatalement la jeune blonde rouge et or n’avait pas pu y participer. Elle ne savait pas d’ailleurs si elle avait réellement envie de fouler les couloirs d’un château qu’elle ne connaissait plus et dont elle ne se rappelais rien. Serait-elle seulement capable de suivre les cours ? Sans doute puisqu’étonnamment, tout ce qui lui restait était son savoir. Et particulièrement son amour des potions qui petit à petit revenais pour le plus grand plaisir de ses parents. Était-ce comme avant cependant ? Avant, quand elle était-elle ? Elle ne saurait le dire. Et quelque chose lui disait qu’avoir sa mère comme seule juge du rapprochement entre la personne qu’elle était et celle qu’elle était maintenant n’était pas du meilleur goût. Car dans l’éducation pincée et tirée à quatre épingles de sa mère, Oriana ne parvenait à se reconnaitre que très peu.

Comme aujourd’hui par exemple, ou son oncle avait réussi à convaincre mère de la laisser aller prendre l’air avec lui sur le chemin de traverse. Miracle en soit, suivis d’un essayage des plus bizarre. Cette robe cintrée à la taille et évaser à partir de la ceinture à col rond était mignonne, certes, mais autant dire que l’adolescente -jeune femme- ne s’y sentais pas à l’aise le moins du monde. Et pourtant ce genre d’accoutrement, avec ses chaussures à bouts rond, était bel et bien d’usage visiblement au manoir et encore d’avantage à l’extérieur. Oriana se demandais si là était véritablement le cœur de sa garde-robe, ça lui paraissait si peu naturelle !

Pour autant, elle n’avait rien dit, capitulé car trop contente de pouvoir sortir de la maison et sans sa mère en plus ! C’est par transplanage accompagnée qu’elle se rendis avec son oncle dans le célèbre pub « Chaudron Baveur » qui servais de passerelle entre le Londres moldu et le Londres sorcier. Même elle le savait, elle l’avait vu aussi sur quelques photos qu’elle y avait déjà été avec quelques amis. Salué par le couple de gérant et leurs filles qui semblait la reconnaitre, Oriana eu un sourire poli. Son oncle en profita d’ailleurs pour lui demander de rester seule un petit peu, qu’il reviendrait vite mais avait quelques affaires à régler en ville. Il lui demanda de ne pas quitter le pub ou l’allée principale du Chemin de Traverse si elle voulait se promener. Ce à quoi la demoiselle acquiéça. Fatiguée d’être maternée à dix-huit ans révolue, mais contente qu’enfin quelqu’un lui laisse un peu d’espace aussi.

C’est attablé devant une « bierraubeure », chose qu’elle ne buvait pas chez sa mère (car trop sucrée pour Madame Slughorn), que nous trouvons donc Oriana. Elle observe les lieux et les visages, papotant avec la fille Londubat qui a fini par se présenter d’un petit air timide quand la cloche de la porte d’entrée teinte pour laisser un jeune homme entré. Grand et bien bâtis, les cheveux coiffés d’un épi qui semble éternel. L’air sportif et les yeux bleu parfois enquiquinée par quelques mèche rebelle. Elle s’attarde sur ce visage qu’elle jurerait avoir déjà vu, plusieurs fois même, dans l’album de Sybil. Et comme possédée, la demoiselle se lève dans un bruit de raclement de chaise sans cessée de le fixé, sourcils froncé et lèvres légèrement pincées, comme si elle devait se souvenir de lui, comme si la mémoire était à porter de main sans qu’elle ne puisse l’atteindre, attrapée les fils invisibles de ses souvenirs pour remettre un nom, une histoire sur ce visage qui lui parait presque trop familier. C’est une sensation étrange qu’elle n’a eu que deux fois jusque-là ; la première avec Kassie croisée dans les couloirs de l’hôpital. La seconde avec Maya, sa cousine. Si bien qu’elle ne remarque même pas le visage lunaire de Megan passée du sien à celui de Samuel avant de s’éclipsée discrètement. Bien trop occupée à le dévisager.
:copyright:️ DABEILLE



"C’est étrange une amnésie,
comme une réponse à une question qu’on ignore
."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2895-oriana-slughorn-greengrass https://www.historia-pactum.com/t4559-oriana-slughorn-greengrass-o-potionniste#94111 https://www.historia-pactum.com/t4562-oriana-slughorn#94114 https://www.historia-pactum.com/t4575-oriana-slughorn-greengrass-o-1-3-libres#95184
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 15418
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 3039
J'aime : 153
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyDim 26 Jan - 0:32
Comme un écho lointain ...
Nous étions déjà fin août. La reprise de ma 7ème année n’allait pas tarder. Cet été n’était pas des plus joyeux. Nous avions convenu, moi, mais aussi surtout mes parents, que je devais redoubler ma 7ème année. Ce n’était pas d’une gaitée de cœur, mais il est vrai que je n’étais pas vraiment concentré et j’avais complètement foiré mes ASPICS… Mes parents essayaient tous simplement de me remettre sur le droit chemin.
Cette année-là, j’étais plus concentré à connaître la vérité sur la disparition d’Oriana. Au final, je n’avais pas réussi à apprendre beaucoup … Et je devais me faire à l’idée qu’elle n’était plus parmi nous, je devais avancer de mon côté à présent.
J’ai eu le temps de méditer sur mon avenir durant cet été, d’accepter le fait que je devais redoubler et que c’était pour mon bien. Je n’étais pas beaucoup sortie, autant vous dire que c’était un très grand effort pour moi ! Avant la mort d’ Oriana, j’étais plutôt du genre à bien profité de cette période estivale, en sortant avec les amis et de décompresser un maximum avant la reprise des cours.
Mes parents s’inquiétaient presque du fait que j’étais moins joviale et donc que je sortais moins que d’habitude. Comme je disais, nous étions fin août et mes parents m’ont presque forcé à ce que je sorte un peu et que je puisse profiter de cette fin de saison.
C’est alors que mon père avait trouvé comme excuse, pour me sortir un peu, qu’on devait aller sur le chemin de traverse. Il avait rendez-vous avec un ami à lui, un ancien partenaire de jeu. Il m’avait donc proposé (forcé!) de l’accompagner et qui sait, j’allais certainement retrouver des camarades de classes. Il est vrai que c’était un lieu où je pouvais facilement me retrouver avec mes potes pour flâner dans la rue principale et s’arrêter au « Chaudron Baveur » pour boire une ou deux « bierraubeurre ». L’idée était tout de même alléchante, et il était temps pour moi de me reprendre en main, et ça pouvait commencer par ça.

Accompagnés de mon père, nous marchions dans l’allée principale et c’est non loin du magasin d’accessoires de Quidditch qu’il retrouva son ami.

- « Salut Frederic, ça fait un bail ! », c’est alors qu’il se tourna vers moi .. « Voilà mon fils Samuel, il a bien grandi n’est-ce pas ! Futur grand joueur de Quidditch, comme son père, hein Sam ! »

J’étais … Comment dire .. Plutôt gêné. Merci Papa pour ce guet-apens ! A croire qu’il le faisait exprès, il savait très bien que je n’aimais pas qu’il parle de moi comme ça, comme si j’étais LA vedette… Je savais très bien où il voulait en venir, et finalement, il avait plutôt bien réussi son coup …

- « Ok Papa, j’ai compris. Ce fut un plaisir de vous rencontrer Frederic, mais je suis sûr que vous avez plein de chose à vous dire, je vais donc vous laissez papoter tranquille, au plaisir de vous revoir. »

C’est à ce moment-là que j’ai vu le petit sourire au coin de mon père et m’éloignai d’eux. Je rebroussai chemin, je ne me sentais pas forcément à l’aise dans cette rue où il y avait pas mal de passage. En même temps, c’était aussi le moment pour certains de faire leurs achats pour leur rentrée scolaire. Je pouvais observer des jeunes, tout excités à l’idée de rentrer dans leur future école. Je me revoyais, 7 ans en arrière, j’avais probablement la même tête !

C’est alors que j’entendis mon nom s’écriait derrière moi.

- « EH, SAMUEL ! »

Je me retournai et voyais un gars agiter sa main dans ma direction. C’était Oliver, un camarade de classe, dans la même maison que moi. Lui en revanche, il avait réussi son année.
Il s’approcha de moi et mis sa main sur mon épaule :

- « Mec, ça fait un bail que je ne t’ai pas vu, tu faisais le mort durant tout cet été ? Je sais que ça n’a pas été évident pour toi cette dernière année, mais tu sais qu’on est toujours là, si besoin, avec les gars. Maintenant que je te tiens, viens que je t’emmène au Chaudron, ça va faire du bien une petite bierraubeurre ! »

Il n’avait pas tord, ça allait certainement me faire du bien. Je le suivais donc dans la direction du pub. Cela faisait un moment que je n’y avais pas mis les pieds, mais quand j’ouvris la porte, ça m’avait manqué cette ambiance.
On se dirigea vers le comptoir pour prendre notre commande. Oliver commençait à me parler de son été qu’il a passé avec sa famille à voyager. Je l’écoutais à moitié, j’avoue… Je dégustais ma boisson et j’avais cette drôle sensation de me sentir observer…

Je décrochai du regard Oliver pour jeter un coup d’œil dans la pièce. Je balayai la salle du regard quand celui-ci s’arrêta sur une personne. Impossible. J’en avais recraché ma gorgé que j’avais en bouche. Oliver, surpris, mais aussi légèrement humidifier, me demandai ce qu’il me prenait. Je ne lui portai plus attention. Mon regard était fixé sur cette personne, qui n’était qu’autre Oriana.

Est-ce que j’étais en train d’halluciner ? Est-ce qu’on me faisait une mauvaise blague en ayant pris son apparence ? De la colère monta en moi, qui pouvait faire une chose pareille !? Pour quelle raison prendre l’apparence d’une personne décédée et cela, depuis maintenant 1 an ! Moi qui commençait tout juste à m’en remettre.
Je posai mon verre sur le comptoir et m’approchai de cette soit disant Oriana, furieux.

- « Je peux savoir, c’est quoi votre délire de prendre l’apparence d’une personne décédée ? Vous trouvez ça drôle de faire du mal au gens ? Ça doit être forcément le cas pour faire une chose pareille ! Vous êtes qui au juste hein ? »

Je n’attendais qu’une chose, que cette personne m’explique pourquoi j’avais en face de moi, Oriana. Dans ma tête tout se chambouler … Est-ce qu’il était vraiment possible que ça soit réellement elle. C’était impossible, nous avions enterré son corps, j’avais vu son corps inerte, couvert de blessure. Cette même image qui me hantait la nuit …
Codage par Libella sur Graphiorum



Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Oriana SlughornHistoria PactumOriana Slughorn
Eruptif
Exp : 22001
Points de vie (HP) : 3100
Baguette : 27,85cm, bois de chêne rouge et crin de sombral. Mi-souple, mi-rigide. Elle est idéale pour les duels.
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Taylor Swift
Parchemins : 488
J'aime : 16
Date d'inscription : 10/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyVen 31 Jan - 20:36
Comme un écho lointain...Date : 26/08/2024
Lieu : chemin de traverse, Londres.
Informations hors jeu : //
@Oriana Slughorn & @Samuel DuboisLe garçon, c’était bizarre cette sensation. Comme si j’aurais dû le connaître ou le reconnaître. Comme un écho lointain, quelque chose qu’on à sur le bout de la langue mais qui ne veux pas sortir. Si bien que lui-même avait finir par capter l’attention que je lui portais, sans doute avec beaucoup trop d’insistance. Et à voir sa façon de recracher la gorgée qu’il venait de prendre, il me connaissait aussi ? Ou m’avais connu ? Je baissais les yeux, prête à me tourner. Parce que c’était étrange comme situation. Bizarre, non ? Oui complètement, surtout à voir la furie qui c’était approcher comme un boulet de canon. Prendre l’apparence de ? Que ? Quoi ? C’est un air de petit fille prise en faute qui se dépeint sur mon visage quand je le regarde sans trop comprendre, les yeux rougis comme une enfant prise la main dans le sac à faire une bêtise qu’elle n’a pourtant jamais fait ou eu l’intention de faire. Et mon index qui par de lui à moi, quand il a fini de parler.

- On se connais ? Je crois qu’on se connais ?

C’est inapproprié et ça n’a aucun sens. C’est sans doute pour ça que la jeune @Megan A. Londubat est revenu avec un plateau, des cookie et deux bierraubeure.

- Dubois, assied-toi c’est pour la maison. C’est vraiment… Oriana, personne ne te l’a dit ? Maya ne te l’a pas dit en juin ? Tu l’a pas lu dans la gazette du sorcier ?

Et la elle me regarde, la jeune Londubat et se sens mal d’avoir parler de moi comme si je n’étais pas la ou alors une vulgaire plante. Moi je regarde juste le garçon avant de tourner la tête pour voir la brunette s’éloignée de nouveau avec son plateau vide.

- Je t’ai vu, dans l’album photo que m’a donner @Sybil O’Farrell, on était… amis ?

Qui est tu ? Pourquoi ton visage est familier quand je ne reconnais même pas ma propre mère ? Ce sont les questions qui tournent et retourne. La clé peut être d’une serrure quelque part mais avant tout de la curiosité et une forme d’attraction, comme si j’aurais du savoir, mettre le doigt sur qui ou sur quoi. Mais sans que ça ne veuille venir. Et dans tous ça, lui devait être aussi paumer que moi et pour ça, je commençais à culpabiliser en un sens. C’est sans doute ce qui poussa une force invisible à me rasseoir sur la chaise sans que je ne m’en rende compte alors que mes ongles cliquetaient entre eux dans un tic nerveux qui était déjà le miens avant, bien que je n’en eu aucun souvenir.
:copyright:️ DABEILLE



"C’est étrange une amnésie,
comme une réponse à une question qu’on ignore
."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2895-oriana-slughorn-greengrass https://www.historia-pactum.com/t4559-oriana-slughorn-greengrass-o-potionniste#94111 https://www.historia-pactum.com/t4562-oriana-slughorn#94114 https://www.historia-pactum.com/t4575-oriana-slughorn-greengrass-o-1-3-libres#95184
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 15418
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 3039
J'aime : 153
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptySam 1 Fév - 19:08
Comme un écho lointain ...
J’étais donc en face d’Oriana, enfin ça, ça restait à prouver. J’attendis avec impatience sa réponse et comprendre la raison de son apparence. C’était complètement insensé ! Mais je ne m’attendais pas du tout à ce type de réaction. Je m’attendais à ce qu’une personne différente apparaisse devant moi et m’explique lourdement que c’était une vieille blague, qu’elle ne recommencerait pas, blablabla …
Finalement, cette personne prit un air coupable, mais un air qui me paraissait familier. C’était exactement ce même type de tête que pouvait faire Oriana quand elle était face à un professeur, et qu’il nous avait grillé dans un couloir à une heure où on devait plus se trouver dans nos dortoirs. C’était très étrange, en plus de prendre son apparence, cette « fausse » Oriana arrivait à reprendre les gestes et mimiques que pouvait faire la « vraie ».

C’est là qu’elle me posa une question très inattendue, est-ce qu’on se connaissait. Si on se connaissait ? C’est une blague ?
J’ai juste eu le temps d’avoir un petit rictus quand soudainement, @« Megan A. Londubat » arriva derrière moi avec un plateau bien rempli de cookies, mais aussi des bierraubeurre. C’est une fille très sympa, j’avais pu avoir quelques discussions avec elle, auparavant, même si on n’était pas dans la même année. Je sais qu’on pouvait compter sur elle. Donc quand elle me raconta rapidement, que c’était bien la « vraie » Oriana qui était en face de moi. Je commençai donc à avoir des doutes sur la personne qui se tenait devant moi. 

C’était vraiment Oriana ? Mais.. Comment c’était possible ? Apparemment, la Gazette du sorcier en avait parlé et Maya était déjà au courant. Concernant la Gazette, cela faisait un moment que j’en avais feuilleté un. Étant donné que cet été j’étais plus dans ma bulle et que j’étais en pleine remise en question, je n’avais pas vraiment pris le temps de lire les nouvelles. Ensuite, concernant Maya, je n’avais pas eu de nouvelle, à vrai dire, je n’en avais pas demandé non plus… Et je pouvais tout à fait comprendre qu’elle ne souhaitait pas forcément en avoir, l’année précédente, je n’ai pas été très tendre avec elle et aujourd’hui, je m’en veux un peu… Donc, non, je n’étais pas au courant qu’Oriana avait ressuscité !

Quand j’ai vraiment assimilé la nouvelle et que je réalisai que j’étais vraiment en face de ma meilleure amie, ma tête se mit à tourner légèrement… Je pris en compte le conseil de Megan et donc m’installai sur la chaise près de moi. Je pris une grande respiration, mis ma tête dans mes mains quelques instant, le temps de remettre les idées aux claires et levai de nouveau la tête pour regarder la jeune blonde.

Elle prit de nouveau la parole et me demanda à nouveau si nous étions amis. Je ne comprenais pas, c’était bien Oriana en face de moi, mais elle ne me reconnaissait pas ? Du moins à part sur des photos ? Je n’y comprenais plus rien.. Je m’emparai de la boisson et pris une très grande gorgée avant de pouvoir lui répondre. Je crois bien que j’avais besoin de ça..

« Comment ça ? C’est quoi ces questions ? Si nous étions amis ? » Je me mis à ricaner légèrement et repris « Comment dire… Oui, on était ami, on était même les meilleurs amis ! On était tout le temps fourré ensemble ! On peut dire qu’on a fait un peu les quatre cents coups ensemble, avec Maya aussi, qui était de la partie bien sûr ! »

J’eus un temps d’arrêt et pris un temps de recul. J’étais vraiment en train de lui parler, 1 an après son enterrement… C’était surréaliste ! Est-ce que j’étais un train de faire un mauvais rêve, j’étais vraiment bien réveillé ? Je pris de nouveau mon visage entre mes mains quand j’entendis un petit bruit que je pouvais reconnaître très facilement, les ongles d’Oriana.

Comme par réflexe, je posai une main sur les siennes et rapidement lui dit :

« Arrête ça, tu sais que ça me stresse quand tu fais ça, et ça m’agace très vite ! »

Mais non justement, elle ne savait pas, puisqu’elle ne me reconnaissait même plus, comment est-ce qu’elle pouvait se souvenir de ça.. Je retirai ma main aussi vite qu’elle était apparue.

« Désolé, je n’ai pas réfléchi.. »

Je n’avais pas réalisé tout de suite qu’Oliver nous avait rejoins, ça ne devait pas faire longtemps, car lui aussi eu un moment d’hésitation face à Oriana. En même temps, il m’avait forcément suivi suite à ma réaction quand je l’avais quasiment craché dessus avec ma boisson…
Je me levai et mis une main sur son épaule et l’autre main en direction d’Oriana.

« Oliver, je te présente Oriana ! Oui, tu as bien entendu, Oriana Slughorn, décédée le 5 juin 2023… Enfin non apparemment ! » Je me tournai vers lui et repris « Écoute, je crois que j’ai besoin d’avoir une petite discussion avec elle, si ça ne te dérange pas ! Je t’expliquerai tout, si tu veux, plus tard ok ? »

Finalement, Megan s’approcha de nous deux et répliqua :

« T’inquiètes, je m’en charge ! »

Je la remerciai et repris ma position initiale, c’est à dire assis sur la chaise, en face d’Oriana.

- « A moi de poser des questions, tu n’es pas la seule à en avoir ! Explique moi ! Comment ça se fait que je me retrouve en face de toi, alors que j’ai assisté à tes funérailles ? Et je ne comprends pas, tu ne me reconnais pas, c’est ça ? Tu as perdu la mémoire, un truc du genre ? »

J’avais tellement de questions qui défilaient dans mon esprit, beaucoup trop d’ailleurs ! Je repris une autre grande gorgée de bierraubeurre et attendit patiemment ses réponses.
Codage par Libella sur Graphiorum



Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Oriana SlughornHistoria PactumOriana Slughorn
Eruptif
Exp : 22001
Points de vie (HP) : 3100
Baguette : 27,85cm, bois de chêne rouge et crin de sombral. Mi-souple, mi-rigide. Elle est idéale pour les duels.
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Taylor Swift
Parchemins : 488
J'aime : 16
Date d'inscription : 10/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptySam 15 Fév - 18:34
Comme un écho lointain...Date : 26/08/2024
Lieu : chemin de traverse, Londres.
Informations hors jeu : //
@Oriana Slughorn & @Samuel DuboisLe garçon avait l’air tout aussi paumée qu’Oriana, ce qui entre nous, n’était pas peu dire quand on voyait l’air complètement ahurit de la jeune Slughorn. Fort heureusement, d’autre acteur de la scène n’allait pas les laisser ce noyer complètement dans leurs beaux bordels, à commencer par Megan. Et pendant ce temps, c’est le regard vide et dans le vide qu’Oriana faisait cliquer ses ongles entre eux en essayant sincèrement de se rappeler. Mais rien, rien, nada, quedal. Maya, sa cousine c’est ça ? Celle qui était venue une fois ? Elle ne l’avait pas vu bien longtemps avant que sa mère ne la renvoie d’où elle venait. Et pendant ce court laps de temps la brunette n’avais fait que pleuré et serré Oriana dans ses bras sans que celle-ci ne comprenne vraiment.

C’est une main poser sur les siennes qui la fis réagir, sursauté pour être exact quand elle se crispa et leva les yeux vers le garçon. Ses grandes iris bleues le dévisageant avec toute la frustration du monde, rougissant petit à petit pas tant de l’effort mais plutôt du goût amer que l’instant lui laissais dans la bouche. Et de cet instant, elle ne cessa plus de le fixé, le dévisager même. Ne cessant de l’observer même quand un autre garçon arrivait, même quand Megan revenait pour leurs laisser l’intimité dont ils avaient besoin. Cette façon de la présenté, c’était un peu comme une gifle pour Oriana qui entre ouvrit la bouche. C’était parfois comme si on lui reprochait ce qui c’était passée, c’était un peu le cas sans doute. Dans ce genre de moment elle avait juste envie de leurs demander s’il préférait qu’elle ne soit pas réapparue, agrémenté par un « ça peut s’arranger ». Mais elle se retenais, cocotte-minute qui finirais par déborder à un moment.

Ce n’est que quand il s’installa en face pour poser ses questions qu’Oriana détourna le regard, trouvant soudainement le bois de la table particulièrement passionnant.

- Je… sais pas.

Elle ne peut pas répondre grand-chose d’autre, avec son air d’enfant en train de ce faire gronder. Mais gronder de quoi ? D’avoir été retrouver dans un temple à l’autre bout du monde totalement amnésique avant de se faire attaquer par un trio d’inféris, dont un qui était une élève de sa maison fraichement assassinée dans ce même temple ? En voilà encore un sujet qu’on n’abordais pas, ou pas trop. Et qui était là, dans le volcan en sommeil près à exploser.

- Mon premier souvenir c’est quand je me suis réveillée à l’hôpital en juin. Les médecins pensent que j’ai été oubliétté.

Le regard d’Oriana se baisse un peu plus, pour s’arrêter à ses genoux et fixé ses mains poser sur ses cuisse point fermé.

- Pardon.

Ce sont des excuse voix tremblante. Pardon pour quoi ? Elle-même ne le sait pas. Elle sait juste que ce garçon à quelque chose de spécial, comme un l’écho lointain d’un souvenir dont elle ne peut pas se saisir. Et que sa voix qu’elle interprète comme pleine de reproche lui font l’effet d’une lame froide. C’est sans doute ça qui la fera tremblé, rougissant ses yeux encore d’avantage. Quand elle ne sait plus quel mot placer sur la situation. Que dire de toute façon ? C’est comme tout le reste ; elle ne sait pas ou plus.
:copyright:️ DABEILLE



"C’est étrange une amnésie,
comme une réponse à une question qu’on ignore
."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2895-oriana-slughorn-greengrass https://www.historia-pactum.com/t4559-oriana-slughorn-greengrass-o-potionniste#94111 https://www.historia-pactum.com/t4562-oriana-slughorn#94114 https://www.historia-pactum.com/t4575-oriana-slughorn-greengrass-o-1-3-libres#95184
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 15418
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 3039
J'aime : 153
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyDim 16 Fév - 15:52
Comme un écho lointain ...
J’attendis avec impatience les réponses à mes questions que je venais de lui poser. Après quelques secondes qui me paraissaient une éternité, elle me répondit un « Je ne sais pas ». Comment ça « Je ne sais pas ? ». C’est tout ce qu’il y avait à dire, à m’expliquer ? J’avais cette impression de nager en plein délire. Je regardai un court instant ma boisson qui était posé sur la table à côté de moi. Est-ce qu’on m’avait drogué ? Non, bien-sûr que non. C’était bien la réalité, mais comme à mon habitude, j’avais tendance à me voiler la face dans un premier temps. C’était ma manière à moi de digérer certaines informations qui étaient bien trop importantes.

Elle commença à se dévoiler un peu plus. Elle s’était retrouvée à l’hôpital Saint Mangouste au mois de juin. Cela faisait deux mois qu’elle était revenue et personne n’a eu la gentillesse de me prévenir ? Je sais que sa mère, entre autres, ne me porter pas vraiment dans son cœur. J’étais, pour elle, une des raisons du comportement « puéril », je cite, que pouvait avoir Oriana. A croire que c’était ma faute si en 3ème année, on s’est fait prendre dans une salle en train de faire des tests de potion ou bien quand en 5ème année, on s’est retrouvé un peu trop près du Saule Cogneur et qu’on avait failli se faire démolir. A la base, ça venait d’elle, c’est elle qui trouvait toutes ces idées. Bien sûr, je l’accompagnais toujours, tout d’abord car j’aimais ça, faut l’avouer, mais aussi et surtout, c’était en quelques sortes pour la protéger… Ce que je n’avais pas réussi à faire le soir du 5 juin 2023…

Mais Maya… Elle était au courant depuis tout ce temps et elle ne m’avait rien dit… Un sentiment de tristesse et de culpabilité m’avait envahie. J’avais à ce point contrarié et éloigné Maya de moi, au point qu’elle ne me prévienne pas du retour de ma meilleure amie ?

Bien sûr, oubliétté… Ça paraissait évident maintenant, vu le comportement de la nouvelle Oriana qui était en face de moi et qui ne me reconnaissait même pas. Mais pourquoi ? Pourquoi lui effacer la mémoire ? Et surtout, où était-elle pendant tout ce temps, durant toute une année ? Généralement, quand on utilise ce sort sur quelqu’un, c’est pour lui faire oublier un souvenir qui n’est souvent, pas en faveur de celui qui utilise le sort. Mais pourquoi lui faire oublier autant ? C’était incompréhensible, je me perdais dans mes pensées quand j’entendis tout doucement un « Pardon ».

Je regardai et vis Oriana avec un air triste. Je l’avais rarement vu dans cet état. De manière générale,  elle était toujours très joyeuse, pleine d’énergie. Mais ça, c’était avant qu’elle ne perde la mémoire. Je me mis quelques instants à sa place. Elle ne se rappelait de rien, elle revenait « d’entre les morts » et moi, j’étais là, en train de perdre les pédales et presque de l’engueuler parce qu’elle ne se souvenait de rien, alors que c’était loin d’être sa faute… !
Pourquoi est-ce que parfois que je pouvais réagir de manière débile hein ? Ma meilleure amie était de retour, saine et sauve, en face de moi, et tout ce que je trouvais à faire, c’était presque de l’accusé d’être partie… Qu’es-ce que je pouvais être égoïste parfois.

Je posai mes mains sur ses genoux, en quelque sorte pour montrer mon soutien, car oui, à présent, je me devais d’être à ses côtés.

- Non non, ne dis pas ça ! C’est plutôt à moi de m’excuser… J’ai toujours tendance à m’emporter un peu trop vite et je ne réfléchis pas toujours aux conséquences… ! Tu le savais plutôt bien ça d’ailleurs, car tu étais toujours là pour me détendre si je commençais à monter dans les tours .. !

Je retirai mes mains, car je me rendis compte que, j’étais devenu à nouveau un inconnu pour elle, alors, ce geste pouvait paraître déplacé.
Je frottai mes paumes de main sur mes cuisses et pris une grande respiration. Je devais reprendre depuis le début, maintenant que je commençais à digérer la nouvelle de son retour, je devais me reprendre en main.

- Écoute, on va reprendre depuis le début, si ça te va ?

Ça allait certainement me faire bizarre de faire ça, mais je devais passer par là pour lui situer qui j’étais.

- Je me présente, moi, c’est Samuel Dubois et… On peut dire que j’étais ton meilleur ami au sein de l’école. On s’est retrouvé dans la même maison à Poudlard, à Gryffondor. Dès la 1er année, on a tout de suite accroché et on ne s’est pas lâché… Je mis un temps d’arrêt et repris… Jusqu’à ce que tu disparaisses le 5 juin 2023.

Rien que le souvenir de son corps inerte sur le sol me fit remonter des sentiments que j’avais, à tout prix, enfoui en moi. Je ne voulais pas les revivre…

- Avec Maya, qui est ta cousine, on était un peu le trio infernale dans cette école ! On en fait des conneries ! Je me mis à rigoler en repensant à certains souvenirs.

Je m’arrêtai un instant pour reprendre une gorgée de bierraubeurre et ajoutai

- Sincèrement, encore désolé pour tout à l’heure. Ça me fait tellement bizarre de te revoir en face de moi. Pour moi, tu étais bel et bien morte… Tu n’imagines pas à quel point ça m’a fait du mal..

Je détournai mon regard d’elle et mis ma main dans mes cheveux pour essayer d’arranger les mèches qui ne me paraissaient pas à leur place. A vrai dire, c’était surtout pour éviter qu’elle remarque mes yeux qui commençaient à s’humidifier.

Je pris un cookie que nous avait gentiment ramener Megan et repris la conversation limite la bouche pleine :

- Dis moi, qu’est-ce que tu veux savoir sur moi ?

J’engloutis le cookie en quelques bouchées. A présent, j’étais prêt à lui raconter tout ce qu’elle avait besoin de savoir. Si ça pouvait lui permettre de retrouver la mémoire...
Codage par Libella sur Graphiorum



Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Oriana SlughornHistoria PactumOriana Slughorn
Eruptif
Exp : 22001
Points de vie (HP) : 3100
Baguette : 27,85cm, bois de chêne rouge et crin de sombral. Mi-souple, mi-rigide. Elle est idéale pour les duels.
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Taylor Swift
Parchemins : 488
J'aime : 16
Date d'inscription : 10/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyMar 18 Fév - 15:55
Comme un écho lointain...Date : 26/08/2024
Lieu : chemin de traverse, Londres.
Informations hors jeu : //
@Oriana Slughorn & @Samuel DuboisUn millier de sentiments et d’émotions qui se mêles et s’entremêles dans l’esprit de la jeune femme, venant épaissir le brouillard qui l’habitais depuis son retour. Voilà qu’il revenait, le mal de tête. Pourtant à aucun moment elle n’aura détourné son regard du visage de Samuel quand celui-ci reprend la parole pour lui offrir quelques mots gentils, faire preuve d’une certaine douceur après la brusquerie. Comme si elle n’était pas la seule à culpabilisé. Et soudainement une pression légère sur ses jambes qui lui font baisser les yeux. Les mains du garçon disparaissent aussi vite qu’elles étaient venues s’y poser mais Oriana regarde toujours ce point invisible où elles étaient l’instant d’avant. Les iris azure remonte avec une pointe d’interrogation, recommencer ? Elle comprendra mieux quand il se présentera à nouveau et aura comme un étau invisible qui viendra lui serrer la poitrine quand il évoquera sa disparition, quand il parlera de Maya aussi.

- Maya… Je ne l’ai vu qu’une fois, cet été. Au tout début. Ma mère ma dit qu’elle avait eu ses ASPIC et que ses parents l’avaient envoyé à l’étranger pour l’été.

Et pour l’éloigner de l’Angleterre, ce qu’elle avait su en écoutant aux portes de ses parents quand ils la pensaient coucher. Un moment de réflexion, encore. Il boit une gorgée de bierraubeurre, Oriana fait de même. Ne sachant pas si elle doit être gêné, à l’aise ou pas. A vrai dire il n’y a pas vraiment de manuel pour ce genre de situation étrange. Et cette culpabilité qui ne la quitte pas… Et qui s’intensifie, encore, quand il s’excuse à nouveau. Elle peut comprendre, amnésique mais pas bête la blonde, elle a déjà fait face à bien des réactions depuis son retour. Elle l’observe en silence, le vois détourner le regard, l’invité à poser des questions aussi. Mais c’est la spontanéité qui prendra le pas, élan d’empathie ou simple égoïsme résultant d’émotion trop forte quand elle se décollera de son siège et ira se suspendre à son coup. Réminiscence peut-être d’un lien fort oublié mais pas totalement disparu ? Car la voila qui le prend dans ses bras comme d’autres excuses silencieuses de lui avoir fait du mal malgré elle.

L’instant ne dure que quelques secondes et pourtant le temps semble comme suspendu. Une seconde, le temps d’un tic-tac de l’horloge avant qu’elle ne se rende compte de ce qu’elle faisait et qu’elle ne retire ses bras lentement qui avait encerclé le cou du jeune homme. Qu’elle ne recule en évitant son regard, gênée peut-être d’avoir agis sans vraiment réfléchir, juste dans la pulsion du moment. Posant sagement ses mains, petits poings fermés, sur ses genoux. Reprenant après quelques secondes encore comme si de rien. Comme si elle n’aurait pas dû.

- Toi aussi tu as fait tes ASPIC ? Tu ne seras pas à Poudlard cette année ? Ma mère m’y à réinscrit pour que je finisse mes études.

Elle marque une petite pause, le temps de se mordre la lèvre inférieure et de porter sa boisson à ses lèvres pour en avalée quelques lampé qui vide une bonne partie de la chope. Après tout, Oriana Slughorn avait la réputation de bonne vivante à savoir boire. Et si les imitations moldu de la Bierraubeure était sans alcool, ce n’était pas le cas de celle du monde des sorciers.

- Elle aurait peut-être du me remettre en première année, imagine si là aussi j’ai tout oublier. J’aurais l’air d’une sacrée idiote. Tu va faire quoi après tes études ?

Une conversation socialement normale, c’est ce qu’elle essai de faire, essai car c’est un peu bizarre quand même. Etrange même. Et qu’elle ne le regarde toujours pas dans les yeux mais fait plutôt teinter ses ongles contre le verre tout en regardant son contenu sans vraiment le voir.
:copyright:️ DABEILLE



"C’est étrange une amnésie,
comme une réponse à une question qu’on ignore
."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2895-oriana-slughorn-greengrass https://www.historia-pactum.com/t4559-oriana-slughorn-greengrass-o-potionniste#94111 https://www.historia-pactum.com/t4562-oriana-slughorn#94114 https://www.historia-pactum.com/t4575-oriana-slughorn-greengrass-o-1-3-libres#95184
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 15418
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 3039
J'aime : 153
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyMer 19 Fév - 22:20
Comme un écho lointain ...
Ce geste… Sans que je m’y attends le moins du monde, Oriana vint enrouler ses bras autour de mon cou. Dans un premier temps, ce fut la surprise pour moi. Depuis nos retrouvailles, elle paraissait très timide, réservée, renfermer sur elle-même. Un comportement que j’avais rarement connu chez elle. Alors, quand elle s’approcha de moi pour m’enlacer, je ne savais pas trop comment réagir au départ, mais très vite, je répondis à son geste en mettant délicatement mes bras autour d’elle. C’est fou comme ça m’avais fait du bien ! Si un jour, on m’avait dit que j’allais pouvoir de nouveau serrer dans mes bras ma meilleure amie, bien sûr, je ne l’aurai pas cru et en plus, je me serais certainement énervé… !
Mais finalement, cette personne n’aurait pas été folle puisque c’est ce qui était en train de m’arriver. Parfois, il n’y avait pas besoin de mot, juste des gestes suffisaient. D’ailleurs, on était assez doué pour ça. Des fois, on avait juste besoin de se regarder et on se comprenait instantanément. Je me souviens de certains camarades qui nous regardaient bizarrement, car d’un coup, on pouvait se taper un fou rire, sans que personne ne comprend !

Au bout de quelques secondes, Oriana rebroussa chemin et se remit à sa place, presque comme si de rien n’était. Pour le coup, c’était encore plus l’interrogation dans ma tête. Qu’est-ce qui venait de se passer au juste ? J’avais presque eu l’espoir, un court instant, que sa mémoire lui était revenue et qu’elle s’était rappelé de qui j’étais pour elle. Mais la voir à nouveau, dans cette position, clairement, ça ne devait pas être le cas…

Elle prit la parole, ce n’était pas plus mal, car la situation devenait presque gênante, même si je ne voulais pas qu’elle le soit. Elle me demanda grossièrement des nouvelles de ma « première » 7ème année. Bien sûr, c’était évident que, vu mon âge, j’aurai fait comme Maya, réussir mes ASPICS et faire partie d’un club professionnel de Quidditch… Mais bon, dans un monde idéal, je ne serai pas là en train d’avoir cette conversation étrange puisque dans celui-ci, Oriana aurait survécu… !

- Alors, oui, j’ai passé mes ASPICS… Après dire si je ne serai pas présent à Poudlard à la rentrée, c’est autre chose… En gros, j’ai un peu… bon beaucoup, foiré mon année donc je repasse ma 7ème année.

Je ne voulais pas plus détailler les raisons de mon année ratée. Je pense qu’elle avait bien compris que ça n’a pas été évident sa disparition, donc si en plus j’en rajoutai sur ce sujet, je risquai encore plus de la faire culpabiliser…
Elle allait donc être de retour à Poudlard, j’allais pouvoir à nouveau la croiser dans les couloirs, la retrouver dans la grande salle… Une raison supplémentaire à ce que ma « deuxième » 7ème année se déroule le mieux possible !

Je la regardai en train d’engloutir quasiment la totalité de sa boisson. Un léger sourire se dessina sur mon visage. Des souvenirs apparurent dans mon esprit, certains pas très flatteur vis-à-vis d’Oriana mais tous de très bon moments.
A croire que ce rafraîchissement l’avait permis de se détendre un peu plus, du moins, j’en avais l’impression car elle n’hésitait plus trop à engager la conversation.

- Mais non ! T’es folle ou quoi ? Recommencer depuis le tout début et te retrouver avec des petits jeunes de 11 ans ? T’es vraiment sûr ?

Je voulais reprendre un coup de bierraubeurre, mais je me rendis compte que mon verre était à sec… Je repris alors :

- Finalement, on va faire notre rentrée ensemble, celle qu’on aurait dû il y a 1 an… A présent, je ne te lâcherai plus d’une semelle ! J’espère que t’es prêt à me supporter ? Bon après, faudra bien se séparer dans certains cours ou même quand on ira chacun dans notre dortoir… Je mis un temps d’arrêt pour reprendre, sauf si on fait comme on a déjà pu faire… !

Cette dernière phrase, je le disais plus à moi-même. Il était évident qu’elle ne se rappelait pas de nos sorties nocturnes qu’on avait déjà pu faire auparavant…

- Et bien, en espérant que cette année soit la dernière, mais j’aimerais devenir joueur de Quidditch professionnel. Comme a pu l’être mon père d’ailleurs. J’adore ce sport, je fais partie de l’équipe de Gryffondor, toi aussi, tu en faisais partie, tu étais même la capitaine de l’équipe ! Ca ferait un bien fou si tu revenais dans l’équipe ! Depuis que tu n’es plus là, on dirait que les cognards sont devenus plus coriaces !

Quand je mentionnai mon père, je me rappelai qu’à la base, j’étais venu avec lui. Quand je vais lui raconter qu’Oriana est de retour, il n’allait certainement pas me croire !

Auparavant, elle m’avait parlé vaguement d’un album photos, c’était d’ailleurs grâce à lui qu’elle avait pu me reconnaître. Je voulais en savoir plus sur ce fameux objet.

- Dis moi, tout à l’heure, tu as mentionné un album photos, où j’étais présent. @"Sybil O’Farrell" t’a créer un album ? J’espère qu’il n’y a pas trop de photo compromettante ! Disais-je en rigolant, car je savais qu’il pouvait y en avoir suffisamment.

Je regardai son verre qu’elle tenait entre ses mains, il était, lui aussi, quasiment fini.

- Est-ce que tu veux encore une bierraubeurre ? Je peux aller en chercher si tu veux ? On risque de rester là encore un petit moment, autant avoir les verres remplis non ?  
Codage par Libella sur Graphiorum



Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Oriana SlughornHistoria PactumOriana Slughorn
Eruptif
Exp : 22001
Points de vie (HP) : 3100
Baguette : 27,85cm, bois de chêne rouge et crin de sombral. Mi-souple, mi-rigide. Elle est idéale pour les duels.
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Giphy
Âge IRL : 29
Célébrité : Taylor Swift
Parchemins : 488
J'aime : 16
Date d'inscription : 10/01/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyMer 9 Sep - 16:50
Comme un écho lointain...Date : 26/08/2024
Lieu : chemin de traverse, Londres.
Informations hors jeu : //
@Oriana Slughorn & @Samuel DuboisSerrer Samuel dans ses bras avait étrangement semblé parfaitement normal à Oriana. Comme si, là, dans ce geste tendre, elle se trouvait parfaitement à sa place. L’écho lointain d’un souvenir, ou simplement un signe qu’elle était bel et bien rentrée à la maison ? Il avait été de courte durée, avait engendré une sorte de gêne. Probablement due à la situation et au fait qu’un quart d’heure auparavant Samuel n’était qu’une photo dans un album souvenir apporté par la première amie qu’avait retrouver la demoiselle Slughorn. Mais ce geste, au fond d’elle, elle ne pouvait le regretter, plus encore, il lui avait fait du bien.

Cette gêne, fameuse gêne avait fait enchainée la demoiselle sur d’autre sujet. Tel que la septième année du garçon. Un mordillement de lèvre en guise de réponse, l’adolescente sentais une forme de culpabilité comme si la réponse incomplète du garçon n’avait pas besoin de plus de mot pour se suffire. Plonger dans sa boisson était alors une bonne solution pour ne pas monter son émotivité. Quitte à l’avalée goulument et a grosse lampé ! Proposer une solution annexe, quelque chose pour retissée ce lien, cette connexion qu’elle avait sentie et à laquelle elle voulait s’accrocher comme une bouée de sauvetage qu’elle aurait cherché tout l’été semblait être une bonne idée sur le moment. Quant à la réaction de Samuel, elle n’avait pas de prix.

Un sourire, qui se transforme en un rire sincère qui raisonne en écho au sein du pub. Ce même rire qu’on avait pu lui connaitre jusqu’à l’an passée et sa disparition. Preuve sans doute qu’elle était toujours là, quelque part. Juste perdu et en attente de retrouver son chemin, son identité. Avant que cette dernière gorgée ne passe de travers et déclenche une toux. Quelques seconde pour ce rétablir avant que ses grand yeux bleu écarquillée de réplique entre deux phrase de son meilleur ami.

- Comme on a pu faire ?!

Dortoir… Comme on a pu faire ? De quoi ? Pas le temps de s’attarder sur les détails, voilà que le sujet bascule sur le Quidditch, sport de sorcier. Oriana ce rappelle à ce petit jeu qu’elle avait fait un peu plus tôt dans l’été avec @Loukia S. Delenikas. Et le sourire lui revient aux lèvres, elle hoche la tête. Sans trop savoir si elle sera capable de vivre avec le nom qu’elle c’était fait. Capitaine, elle l’a su. Voilà quelque chose que sa mère lui avait dit et redit. Et puis les photos aussi n’avait pas mentis.

- Oui, Sybil me l’a apporter quand elle à su que j’étais amnésique. J’ai passée l’été à le cacher à ma mère. Ça m’a rassurée en vérité, la fille sur les photos me parle beaucoup plus que le portrait que me peint ma mère justement. Sur l’une des dernières on nous voit dans la salle commune avec la coupe de Quidditch, c’était l’année où j’étais capitaine ? Je ne sais pas si je sais toujours jouer au Quidditch, mais je veux bien essayer, si tu m’aide à m’y remettre ? Capitaine ?

Un autre sourire éclatant, c’est qu’Oriana ce sent bien et de plus en plus à l’aise. Comme si ici, maintenant, tout devenait naturel. Il y avait toujours quelque chose de bizarre, comme si la vie qu’elle évoquais était un film qu’on lui avait raconté sans qu’elle ne l’ait jamais vu. Mais quelque chose chez Samuel ne la rendait ni honteuse, ni triste quand elle en parlait. Bien au contraire. Il lui proposa de rester d’avantage, resservir les verres. Un hochement positif de la tête accompagna les mots de la demoiselle.

- Avec plaisir ! Et pourquoi pas un truc à grignoté avec ? J’en ai vraiment marre de manger les salades que ma mère fait préparer à longueur de journée.
:copyright:️ DABEILLE



"C’est étrange une amnésie,
comme une réponse à une question qu’on ignore
."
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2895-oriana-slughorn-greengrass https://www.historia-pactum.com/t4559-oriana-slughorn-greengrass-o-potionniste#94111 https://www.historia-pactum.com/t4562-oriana-slughorn#94114 https://www.historia-pactum.com/t4575-oriana-slughorn-greengrass-o-1-3-libres#95184
Samuel DuboisHistoria PactumSamuel Dubois
Oiseau-Tonnerre
Exp : 15418
Points de vie (HP) : 2800
Baguette : 27,5 cm, Bois de Châtaignier, Poil de Niffleur
Photomaton : Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Q0COCDv
Âge IRL : 14
Célébrité : Shawn Mendes
Parchemins : 3039
J'aime : 153
Date d'inscription : 14/01/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] EmptyVen 11 Sep - 18:54
Comme un écho lointain ...
Je ne pensais pas qu’elle avait remarqué ma dernière phrase, que j’avais dit plus à moi-même. D’ailleurs, ça réaction me fit rire. Il était évident qu’elle ne savait pas de quoi je parlais, ce qui était bien dommage… Mais je ne pouvais pas lui en vouloir, elle n’y était pour rien. Mais je sais que c’est des très bons souvenirs que je garde en mémoire, et le fait de savoir qu’elle avait pu oublier, cela m’attristait un peu. J’osais espérer, qu’un jour, tous ces souvenirs reviennent. Mais ce n’était pas encore le moment d’y réfléchir !

- T’inquiètes pas, je t’expliquerai ! Mais c’est arrivé qu’on ne respecte pas vraiment le règlement imposé par Poudlard, parfois ! Terminais-je avec un clin d’oeil.

C’est alors qu’Oriana m’expliqua un peu plus en détail ce fameux album photos. C’était une très bonne idée qu’avait eue Sybil ! Cela pouvait peut-être permettre à ma meilleure amie de retrouver certains souvenirs qui étaient gravés et immortalisés sur ces clichés. J’eus un léger rictus quand elle évoqua le fait qu’elle avait fait en sorte de cacher ce livre à sa mère. Malgré son amnésie, elle savait très bien qu’elle devait se méfier de sa mère ! Encore voilà une preuve que c’était bien Oriana que j’avais en face de moi et non pas une simple copie !
Sa mère, comment dire, est une femme assez complexe… Et très agaçante ! Elle a toujours voulu avoir une fille qui lui ressemble. Faisant partie d’une famille de sang-pur, sa mère a toujours voulu qu’elle soit la petite fille parfaite, qui ne devait en aucun cas ternir l’image de sa famille… Mais voilà, Oriana était une fille vivante, joyeuse et boute-en-train. Bref, une personne joviale avec qui on pouvait passer des supers moments ensembles ! Étant sang-mêlé, je n’avais aucune idée de ce que ça pouvait faire d’avoir ce poids d’être de sang-pur. En tout cas, c’est ce que ça me donnait comme impression. Je voyais très bien la pression que mettait Mme Slughorn sur ma meilleure amie, chose que j’avais du mal à accepter. Mais je n’avais pas grand-chose à dire… D’ailleurs, c’est probablement l’une des principales raisons que sa mère ne m’avait jamais appréciées. Juste parce que sa fille avait comme meilleur ami un sang-mêlé… Les rares fois où j’ai pu aller chez Oriana, je sentais bien que j’étais loin d’être le bienvenu.

Le fait qu’Oriana m’expliquait que sa mère essayait de lui décrire une personne qui n’était pas du tout celle qu’elle était ne m’étonnait même pas. Je me demandais même si elle n’était pas ravie de retrouver son enfant amnésique ? C’était peut-être l’occasion pour elle de rééduqué sa fille à son image ? Si c’était le cas, ça serait vraiment abusé… J’étais alors d’autant plus heureux qu’Oriana possède cet album !

Elle enchaîna et me parla d’une photo toute particulière. Le jour où nous avions gagné le coupe de Quidditch ! Oriana était encore capitaine à ce moment-là, et grâce à elle, nous avions remporté ce trophée ! Ce fut un excellent souvenir, ce fut aussi l’une de mes premières récompenses dans ce sport. Mon père avait été très fier de moi.

- Oui, je me souviens très bien de cette photo ! Ce fut un super moment ! Effectivement, tu étais capitaine à cette période ! On peut dire que c’était grâce à toi que nous avions remporté cette coupe ! De justesse, nous avions gagné ! Ça fait longtemps que je n’ai pas revu cette photo…

A vrai dire, ça faisait un moment que je n’avais pas regardé de photo où il pouvait y avoir Oriana sur celle-ci. Cela était trop difficile pour moi. Alors, vous imaginez, la revoir en face de moi, bien vivante, ce n’était pas forcément évident aussi ! Mais à présent, c’était plus la joie qui commençait à m’envahir.
Je repris alors :

- Arrête de dire des bêtises, je suis persuadé que monter sur un balai, ça ne s’oublie pas ces choses-là ! C’est des automatismes que tu vas reprendre très facilement, j’en suis convaincu ! Disais-je avec un grand sourire.

Capitaine… Elle venait de m’appeler ainsi. Ce fut très bizarre. Déjà, le fait que j’avais récupéré ce badge, j’avais toujours eu du mal à l’assumer totalement. Je l’avais reçu juste parce que ma meilleure amie avait disparu. Je ne me sentais pas légitime de le posséder. Donc, quand mes coéquipiers m’appelaient ainsi, ce fut toujours très compliqué pour moi. Alors entendre Oriana m’appeler de cette manière… Je repris vite mes esprits en lui répondant :

- Bien sûr ! Avec grand plaisir ! Ce serait même un honneur. Et tu sais, je serai d’autant plus ravie de te redonner ce badge de capitaine. Au final, il t’appartient. Finis-je par dire en souriant légèrement.

Je voyais de plus en plus le sourire se dessiner sur le visage d’Oriana et je ne pouvais que sourire bêtement aussi. Je ne pouvais décrire cette sensation qui commençait à m’envahir. J’avais cette impression d’avoir juste perdu de vue, pendant une année, ma meilleure amie et qu’on se retrouvait et entamait une conversation tout à fait normale… Alors qu’au final, cette situation était loin d’être normale !

Je me mis à rire suite à la réflexion qu’elle venait de lancer vis-à-vis de sa mère et ses plats très légers ! Encore et toujours sa mère qui voulait avoir une fille parfaite, en tout point.

- Tu m’étonnes, je te comprends parfaitement ! Je suis sûr, il n’y a même pas de sauce pour accompagner ta salade, je me trompe ? Genre, juste de la verdure quoi ! En tout cas, je vais chercher ça, tu ne bouges pas hein ?

C’était quoi cette question ? Comme si elle allait s’échapper de nouveau ? Peut-être, maintenant que je l’avais retrouvé, je ne voulais pas de nouveau la voir partir…
Je me dirigeai alors vers le bar pour commander de quoi boire ainsi de quoi manger. Le temps d’attendre mon plateau, je jetai des coups d’œil en direction d’Oriana, j’avais encore du mal à réaliser que j’étais de nouveau en train de lui parler ! Je donnai alors plusieurs pièces de Mornille et me dirigeai à nouveau vers ma meilleure amie, avec les mains bien chargées. Je posai alors sur la table deux verres de bièraubeurre ainsi qu’un plateau de fromage/charcuterie.

- Et voilà ! Disais-je en présentant le contenu avec mes mains.

Je pris alors un morceau de fromage et pris une gorgée de ma boisson pour reprendre :

- Donc, si j’ai bien compris, ta mère n’a pas vraiment changé… ? Je suis bien content que Sybil t’ait donné cet album ! Tu as revu beaucoup de personne depuis…. Depuis ton retour ? Si j’ai bien compris, tu as revu Sybil ainsi que Maya…Ta mère a accepté de recevoir tout ce monde ? Disais-je en ricanant légèrement. Bizarrement, elle ne m’a pas invité…

Encore une fois, ça ne m’étonnait pas trop que sa mère n’avait pas fait cette démarche-là, ou même juste de me prévenir de son retour…  
Codage par Libella sur Graphiorum



Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Tumblr_orvs58Lxi31vibga4o1_500
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4783-samuel-dubois-un-nom-connu-de-tous#103731 https://www.historia-pactum.com/t4803-samuel-dubois-o-pas-encore-de-classe#105386 https://www.historia-pactum.com/t4804-samuel-dubois#105388 https://www.historia-pactum.com/t4808-samuel-dubois
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
MessageSujet: Re: Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]   Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Comme un écho lointain... [PV Samuel ♥]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un coucher de soleil avec toi (pv Aisuru) (Hentaï possible)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: L'Angleterre :: La Grande-Bretagne :: Londres :: Chemin de traverse-