RSS
RSS



 


Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Anneau10
Le deal à ne pas rater :
ASOS : -15% sur tout avec le code ASOSNEWSUMMER
Voir le deal

Partagez
 

 [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Empty
MessageSujet: [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.   [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. EmptyDim 26 Jan - 0:29
☾ ft. Libre
That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.
le 01 Septembre 2024
Nouvelle année, you-hou, sortez les ballons. Ou pas, non parce que ce gros train rouge là, ça fait un peu Bozzo le Clown, que j’ai la référence ou pas côté sorcier on s’en branle, ça reste vrai. Valise dans une main, sac suspendu à la seconde et un regard bien blasé quand mon père m’ordonne d’éteindre cette clope qu’il ne saurait voir. Alors pour seule réponse, je lui crache la fumée au visage. C’est ça faut, à lui. Putain mais quelle idée de me changer d’école entre les BUSE et la 6ème année ? Je t’en foutrais moi des « on rentre en Angleterre ». Mahoutokoro, c’était bien aussi. Surtout qu’accessoirement, un « Acceptable » de là-bas, ce n’est pas genre un « Optimal » ici ? Donc clairement, je m’attends déjà a me faire chier. De toute façon c’était déjà le cas quand je suis venu visiter l’école en avril dernier. Avec l’autre greluche qui m’avais collé au cul jusqu’à me suivre au seul endroit où on c’était au moins un peu amusé : les trois balais. Mais pas pour sa bierraubeure, non pour l’autre Mac là qui cherchais des putes, ça avait été drôle. Jusqu’à un certain point du moins.

Alors ouai, y’en a quelques un ici qui vont reconnaitre ma tronche. Pour m’avoir vu chez Kassie lors de sa grosse fête fin avril, ou à la Garden Party Chasnel puisque j’y était avec la délégation Japonaise. Mais de là à dire que je leurs avait parler, y’avais un monde. Parce que pour le premier endroit j’étais complètement défoncée. Et pour le second… pas besoin de m’expliquer, si ?

Voilà, la clope elle fini sur les rails d’un geste de l’index et du pouce. Je dis au revoir à mon père, à ma belle mère et je monte déjà dans le train. Mon cher frère n’a pas pu venir, quel dommage, d’avoir louper toutes ses embrassades, pas vrais ? C’est le regard vide que je pars à la recherche d’un wagon vide que je fini par trouver. Je me mets alors à batailler pour monter ma valise dans le porte bagage. Ne vous attendez pas à une scène en mode « damzelle en détresse », pas besoin d’une autre paire de bras j’ai déjà gérer le truc. Et maintenant je me suis affalée sur la banquette, une jambe allongée, l’autre fléchit et le dos contre la paroi quand je sors de mon sac à main mon matos pour rouler. Interdit ? Ouai peut-être aussi. L’année à pas commencer, on ne va pas venir me faire chier. Je prendrais le truc au sérieux quand je mettrais ma robe de sorcière pour uniforme de cette école British, pour l’instant ce n’est pas le cas. Là j’ai mes bas résille, mes doc’ Marteens et un pull extra-large en guise de robe et c’est déjà pas mal.

Effritée, coller les feuilles, mettre le tabac, rouler… lécher la feuille. C’est que ça avance, pas comme le train qui n’est pas encore partie vue que des gens montent encore. Quant à mes parents ? Ils ont transplané du moment où je suis montée dans le wagon. En avant pour Poudlard, youhou. Seule conne de 6è année à passer sous le Choixpeau, ça promet !
Revenir en haut Aller en bas
Rasmus RaskHistoria PactumRasmus Rask
Phoenix
Exp : 11700
Points de vie (HP) : 2150
Baguette : Cyprès & moustaches de Fléreur, 24cm
Photomaton : Chaotique neutre ou « esprit libre » (un peu sociopathe aussi)
Âge IRL : 11
Célébrité : Tom Holland
Parchemins : 1307
J'aime : 101
Date d'inscription : 02/11/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Empty
MessageSujet: Re: [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.   [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. EmptyJeu 30 Jan - 18:58
Pour la plupart des étudiants de Poudlard, même les moins amateurs du collège, le voyage jusqu'au château restait toujours un moment un peu à part, suspendu. L'année scolaire n'avait pas encore commencée, mais on avait le temps de retrouver ses camarades, discuter, plaisanter avec eux, raconter ses vacances ou ce genre de banalités.

Mouais. Rasmus n'avait rien contre un peu de sociabilité bonne enfant, surtout en début d'année quand tout semblait encore plein de promesses, juste, il ne savait pas très bien s'y prendre. Ou en tout cas, avait du mal à planifier ce genre de chose. Du coup, la plupart du temps, il se retrouvait à chercher un wagon un peu au hasard, et passait le premier trajet dans de mauvaises conditions, ce qui lui faisait commencer son année de mauvaise humeur. Comme il n'avait pas spécialement envie de trop trainer avec les autres Serpentards, cela n'arrangeait rien à son affaire, et le jeune homme avait fini par accepter son sort : il était condamné à s'en remettre à la chance pour se trouver des compagnons de voyage.

C'était au moins la sixième ou septième porte qu'il poussait et la plupart des cabines étaient pleines ou quasi, et le jeune homme ne se sentait pas de s'incruster dans un groupe déjà formé. Certains auraient parlé de timidité, lui ne voyait cela que comme de la politesse élémentaire, et aussi un soucis qu'on lui foutte la paix au maximum. Après tout, il avait de quoi s'occuper, et aucune envie de devoir supporter les bavardages des premières ou deuxièmes années pendant qu'il essayait de travailler.

La dernière porte qu'il poussa, toutefois, révéla de la place, et une jeune fille qu'il n'avait jamais vu de sa vie, et pourtant il était plutôt physionomique. Tout dans son look, son attitude, son langage corporel laissait entendre qu'elle se fichait assez royalement de l'image qu'elle renvoyait - ou peut-être au contraire s'en préoccupait-elle trop ? - mais cela suffit à rassurer un peu Rasmus. Au moins, avec les marginaux, il savait comment gérer.

- Je peux ? demanda-t-il en faisant un premier pas à l'intérieur de la cabine.

Question rhétorique, mais il attendit deux secondes de politesse avant de soulever à son tour sa valise et la déposer dans les filets au dessus des sièges. La fille prend une banquette à elle toute seule, ce qui fait hausser les épaules à Rasmus. Ba, tant qu'elle n'empiète pas sur la sienne, et avec un peu de chance, son style rebutera d'autres personnes de les rejoindre. Peut-être aurait-il aussi de la place pour étendre ses jambes.

Sans perdre de temps, il avait rapidement extirpé de son sac son habituel carnet à croquis. Sur chacune des doubles pages, des panoramas frémissaient au vent et l'on pouvait apercevoir ici et là une faune discrète passer de page en page. Les images allaient de franchement chaleureuses, sous forme de morceaux de villages d'Angleterre ou de vallées vertes d'Ecosse, à beaucoup plus sombres lorsqu'il avait croqué des sous-bois, des greniers et des caves, pour habituer son coup de crayon aux variations de lumière.
Le dessin vivant était un travail assez long et il était rare qu'il parvienne à achever une image d'une seule traite, aussi il lui fallait régulièrement revenir sur son travail, ajouter des nuances, complexifier les teintes et les ambiances. La météo, en particulier, lui donnait du fil à retordre, parce que selon qu'il se mettait soudain à pleuvoir, venter ou faire beau sur l'un de ses dessins, il lui fallait consciencieusement adapter à chaque fois tous ses anciens croquis afin de ne pas créer trop d'incohérences climatiques entre les différents travaux. S'il n'y avait dedans que des paysages ou des intérieurs, Rasmus ayant trop de respect pour les portraits pour les enfermer dans un si petit carnet, chacun était relié aux autres dans sa continuité et quand il grêlait sur l'un, il lui fallait s'assurer que les fleurs des autres tenaient le coup. C'était un travail exigeant et assez chronophage, mais qui avait le don d'occuper toute son attention et de l’apaiser.

Il avait déjà un morceau de fusain à la main quand un bruit caractéristique lui fit pourtant relever la tête de ses pages. L'autre avait manifestement dans l'idée de se rouler une clope, ou un joint peut-être ? Il fixa un instant le processus de roulage du papier avec une certaine fascination étonnée, avant de froncer les sourcils.

- Tu comptes fumer ça à l'intérieur ?

Pour le voyage tranquille, visiblement c'était mal parti, finalement. S'il avait du mal à se concentrer avec le bruit des bavardages autour de lui, une odeur aussi forte que celle d'une cigarette et ce serait encore pire. En plus, simplement poser le regard sur sa voisine de banquette suffit à lui faire craindre qu'elle n'en ait probablement strictement rien à faire de ses plaintes.

Il soupira.

- Si tu comptes fumer de toute façon, ça t'embête au moins de te mettre une têtembulle ? Ça sera plus discret.
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4427-rasmus-rask https://www.historia-pactum.com/t4430-rasmus-rask-o-pas-encore-de-classe#91122 https://www.historia-pactum.com/t4431-rasmus-rask#91124
InvitéHistoria PactumAnonymous

[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Empty
MessageSujet: Re: [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.   [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. EmptyDim 23 Fév - 17:59
That’s the great thing about the universe, unpredictible.
That’s why it’s so much fun.
C'était clairement la pire période de l'année, qui pouvait bien aimer la rentrée ? A part ceux qui appréciaient fayoter, la rentrée c'était la phobie de tout le monde. Les vacances allaient me manquer, j'avais beau avoir vu que ce qui me servait de famille, en effet ma petit, oui petite, révélation n'avait pas eu l'effet escompté, je pensais que ça allait me faire monter au sommet, mais au lieu d'une ascension, ce fut une chute totale, mon règne de la terreur était finie, la seule personne qui me rendait intouchable, je l'avais enterré plus bas que terre, donc c'était clairement horrible. Je ne savais pas ce que j'allais devenir, en tout cas, il était hors de question que je devienne une paria, je me respecte un peu quand même.

C'est comme ça que je me retrouvais sur le quai du Poudlard express toute de noir vêtue avec mes lunettes de soleil, bon on me reconnaîtrait probablement mais personne ne croisera mon regard. Je soupirais et je rentrais à contre coeur dans ce train, une vieille qui devait avoir le même âge que Poudlard me proposa des gâteaux, je secouais la tête, si je réfugiais ma peine dans la bouffe j'allais ressembler à un thon en arrivant et tout ce qui me reste c'est ma beauté et mon style vestimentaire.

Je recherchais un wagon vide, ce serait le rêve, j'aurais la paix, mais comme le destin est une garce, ce fut impossible, je choisissais le wagon avec des visages que je ne reconnaissais pas, bon, je ne prêtais pas attention à grand monde mais même si un des deux visages me dit quelque chose, l'autre, je ne le connaissais pas du tout. Je pris au moins un quart d'heure pour ranger mes deux valises qui pesaient une tonne chacune, vous comprenez, j'avais pas pris de parchemin mais des tas de fringues, parce que je préférais m'habiller que réviser. Je m'asseyais à côté du garçon, il était à Serpentard lui non ? Je sais plus trop mais tant pis, je verrais ce soir.

- Salut.

Sûrement les seuls mots que je prononcerais aujourd'hui. La jeune fille roula sa cigarette, ça me donna envie de fumer, j'avais mon paquet dans mon sac à main à côté de moi, je sortis mon paquet et j'en pris une sans me soucier de l'autre qui râlait. Je l'allumais et j'ouvris la petite fenêtre pour aérer, histoire que ça ne sente pas trop fort, je vérifiais que les feuilles de l'autre ne partirent pas et je commençais à fumer ma clope. En priant pour ne pas croiser certaines filles.
code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Empty
MessageSujet: Re: [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.   [LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

[LIBRE] That’s the great thing about the universe, unpredictible. That’s why it’s so much fun.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 2 [sept 2024 - juin 2025]-