RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.
-23%
Le deal à ne pas rater :
Console PC Engine CoreGrafx mini
84.41 € 109.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
InvitéHistoria PactumAnonymous

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
MessageSujet: On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...   On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... EmptyVen 31 Jan - 21:21
Mon cher Ethan,

Comme convenu et puisque vous êtes désormais mon auxiliaire attitré (du moins vous le serez dès que nous aurons signé tous les documents mais franchement la paperasse peut attendre encore un peu), j'ai le plaisir de vous adresser par la présente votre première convocation pour une mission de la plus haute importance.

Rendez-vous sans retard (cette fois-ci) le mardi 10 octobre, à 20h, au Parc Zoomagique.

Au plaisir de vous retrouver bientôt,
Nicolas De Castille
Professeur de soin aux créatures magiques à Poudlard.

PS : Ne sachant pas exactement quelle météo il fera et combien de temps durera notre tâche, dans le doute je ne peux que vous encourager à emportez une petite laine.


20h sonnaient et Nicolas avait pris son poste devant l'entrée du parc. Comme à son habitude, il avait profité d'être à l'air libre pour s'allumer une cigarette ce qui, étant donné qu'il travaillait toujours en extérieur, revenait à dire que c'était au moins sa vingtième aujourd'hui, sinon plus. Cette fois toutefois il n'avait pas emporté de lecture, sans doute que la lumière très déclinante à cette heure ne la permettait plus, et se montrait donc naturellement plus impatient.

Quand le jeune homme se présenta à lui, il le salua néanmoins d'un signe de la main et lui fit signe de le suivre, alors qu'il se mettait en marche sans attendre.

- Bonsoir bonhomme. Désolé de t'imposer des devoirs si tard, mais eh, les bestioles nous font pas la grâce d'avoir des horaires civilisés. Faudra s'y faire.

Le pas tranquille, Nicolas tenait d'une main une légère sacoche et de l'autre sa cigarette qu'il n'avait cette fois pas pris la peine d'éteindre à l'arrivée de son élève. Ils déambulèrent ainsi quelques minutes parmi les serres, cages et enclot du parc, avant de finalement s'arrêter devant l'un d'eux, une sorte de petit pré solidement grillagé, d'une quarantaine de mètre carrés. Au milieu trônait une cabane qui pouvait faire penser à une petite étable. Aucun animal n'était visible à l'extérieur de celle-ci, laissant supposer qu'il devait s'y cacher actuellement.

Le français laissa tomber son sac lourdement au sol avant de fixer Ethan dans les yeux.

- Bon, mon gars. C'est plus un cours traditionnel, t'as bien compris, tu t'es porté volontaire donc je suppose que ce type de boulot t'intéresse. Donc pour ce soir, je te considèrerai comme un jeune collègue, ça veut dire que je te guide, je te protège, mais à toi aussi de me montrer que t'as un peu de plomb dans la cervelle et que tu peux gérer les responsabilités.

Il avait dit cela d'un ton grave et laissé planer sa phrase quelques secondes, dans l'idée que le jeune homme en mesure la portée... avant de finalement lui donner une tape amicale sur l'épaule.

- Enfin, pas de bile, on commence tous quelque part, la bestiole là dedans est potentiellement mortelle, mais seulement si on s'y prend mal, autant dire qu'il n'y a aucun risque.

Ayant dit cela, il se pencha sans attendre au dessus de son sac dont il tira un petit sac en papier qui semblait venir de la boucherie du coin.

- Dans deux minutes je t'explique comment on procède et l'objectif de notre soirée, mais jusqu'ici, des questions ? Ah, et, tu as déjà fait du théâtre ? Ça pourrait servir.
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
MessageSujet: Re: On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...   On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... EmptyLun 17 Fév - 15:01
Nicolas de Castille
On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...
J'avais reçu des directives de mon professeur de soin aux créatures magiques, je m'étais proposé comme assistant, je voulais apprendre plus sur les animaux et vu que c'était un nouveau prof, j'allais l'aider comme je pouvais, je ne savais pas tout sur Poudlard mais vu que ça faisait un moment que j'habitais ici, j'étais au courant de biens des choses. J'avais rendez-vous pour 20 heures au parc, j'avais troqué ma robe de sorcier pour un jean noir et un sweat à capuche noir, c'était déjà plus confortable et j'avais l'air sacrément moins ridicule. J'allais pas passer mon temps dehors habillé comme Merlin l'enchanteur. Je sortis ma carte du maraudeur pour savoir où se trouvait le prof, parce que le parc était assez grand, je la rangeais dans ma valise et je me mis en route.

Je croisais quelques connaissances dans les couloirs qui furent plutôt étonnés de me voir sortir à cette heure, je leur offrais souvent un clin d’œil ou un signe de la main sans trop m'attarder. J'arrivais à l'heure devant mon prof, il me salua et me fit signe de le suivre.

- Bonsoir monsieur.

Comme à chaque fois que je le voyais il était en train de fumer, ça ne me dérangeait pas, il faisait ce qu'il veut, j'étais clairement pas la meilleure personne pour le juger sachant qu'il m'arrivait de fumer en cachette à Poudlard. Il s'excusa de m'imposer des devoirs si tard, il n'y avait aucun soucis, j'étais plus qu'heureux de pouvoir voir des animaux dans leur habitat naturel.

- Pas de soucis ! J'ai hâte de commencer.

On commença à marcher vers les différents lieux où les animaux vivaient, j'aurais préféré qu'ils soient libre, ou qu'ils se mettent à vivre dans la forêt interdite, ça doit être ennuyeux à la longue de rester dans un enclos. On s'arrêta devant un grillage qui contenait un pré et une cabane, aucune idée de l'animal qui pouvait vivre ici même si j'espérais fortement que ce ne soit pas un bandimon. Il m'explique qu'il ne me considérait plus comme un élève mais comme un jeune collègue, je risquais de prendre la confiance mais je continuais de sourire à mon professeur. De ce que j'avais compris, j'allais devoir réfléchir avant d'agir, j'hochais la tête et je dis :

- D'accord.

J'essayais de me demander quel animal ça pouvait être, je me passais des dizaines d'animaux mais aucun ne semblait plus probable que les autres, même si je me doutais qu'un éruptif ne se cacherait pas dans cette petite cabane. Apparemment la créature avait peu de chance de me tuer, peut-être une goule, c'était ce qui me paraissait logique dans mon esprit. Il me demanda si j'avais des questions et si j'avais déjà fais du théâtre.

- Oui, en primaire dans mon école moldu. Pourquoi ? Quel animal se cache dans la cabane du coup ?

En tout cas, j'avais hâte de voir la suite.


Dernière édition par Ethan Hammond le Mar 25 Fév - 2:00, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
MessageSujet: Re: On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...   On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... EmptyMar 18 Fév - 19:07
De Castille eut un sourire amusé à la réponse du jeune homme, avant de hocher la tête avec satisfaction.

- Parce que, mon gars, la bestiole qui se cache là dedans est une sacrée jalouse, le genre un peu pot-de-vache, sans mauvais jeu de mot, et que si on parvient à utiliser ça à notre avantage, tout devrait se dérouler sans encombres.

Ca n'était toujours pas très clair, pour être honnête, mais De Castille semblait prendre un malin plaisir à faire un peu durer le suspens, à voir son petit air fier de lui. Finalement il partit dans un rire franc devant la mine curieuse d'Ethan et lui adressa un nouvelle tape dans le dos.

- Allez, j'te fais pas mariner plus longtemps. On va avoir à faire à un Bicorne, ta prof, Miss Vablatsky, a besoin d'une poudre qu'on fait avec leurs cornes, figure toi. Ca sert au polynectar. Comme il est hors de question d'aller lui en scier une, on attend qu'elle tombe, périodiquement, chaque année.

Il avait retrouvé un air plus sérieux et fixait à présent l'intérieur de l'enclot avec une certaine concentration.

- Sauf que tu vas vite t'en rendre compte, le Bicorne va pas nous faciliter la tâche. Celui-ci est pas bien gros, mais ça ne veut pas dire qu'il a bon caractère pour autant, alors...

Le français s’accroupit près de la porte et déposa ses affaires devant lui avant d'inviter Ethan à se mettre également à sa hauteur.

- Voila le plan : moi, je vais aller récupérer les cornes qui sont dans sa petite cabane, là. Mais pas question de m'y risquer avec la bête à l'intérieur. J'aimerai mieux éviter de l'assommer avec la magie, elle serait capable de m'en vouloir, et puis faut que tu fasses un peu tes armes aussi. Donc ton rôle, eh, c'est de servir d'appât.

A nouveau il sourit au garçon, mais cette fois d'une manière qui se voulait plus rassurante.

- T'inquiète pas, va, si tu suis mes consignes, il y a aucun risque. Enfin, très peu, de toute façon je ne serai pas loin. Comme souvent avec les bêtes magiques, elles ont des points faibles un peu marrant, le Bicorne, c'est simple : il déteste les amoureux fidèles et gentils. Me demande pas pourquoi, mais ce sont ses cibles préférées. C'est là qu'entrent en scène tes cours en primaire, va falloir l'attirer...

A peine avait-il dit cela qu'il sortit de sa poche un vieux livre écorné dont la couverture était presque effacée, mais laissait deviner une tour et un balcon où se tenait une jeune fille.

- Si t'es en panne d'inspi, j'ai pris Roméo et Juliette. C'est un peu cliché mais ça fera l'affaire pour la faire sortir. Sinon, bon, bin, tu peux aussi improviser, c'est comme tu le sens, tant que tu captes bien son attention. T'es plus grand et plus massif que la bestiole, elle attaquera donc pas de front.

Il lui tendit le bouquin et le sachet qu'il avait emporté.

- Quand tu juges qu'elle est assez proche, juste lance lui les steack qu'il y a dans le sac, ça lui fera penser à autre chose, et toi rapproche toi de la porte de l'enclot mais sans lui tourner le dos. Tu sors et t'attends que je revienne avec les cornes.

De Castille se redressa, un air sévère au front.

- Des questions ?
Revenir en haut Aller en bas
InvitéHistoria PactumAnonymous

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
MessageSujet: Re: On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...   On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... EmptyMar 25 Fév - 2:54
Nicolas de Castille
On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...
J'étais beaucoup trop impatient de savoir quelle bête se trouvait dedans, le prof me faisait mariner longtemps alors que voulais tout savoir tout de suite, c'était plus fort que moi, je ne supportais pas de patienter plus de dix minutes, apparemment la bestiole n'était pas la plus tendre, une jalouse ? Je ne comprenais plus vraiment, mon cerveau était partit plutôt loin vu que j'étais loin de me douter qu'on allait avoir à faire à un bicorne. Apparemment madame Vablatsky en avait besoin pour le polynectar, la potion la plus compliquée que je connaissais avec le felix felicis, donc on était là pour récupérer cette corne qui tombait régulièrement, j'hochais la tête, pour l'instant c'était simple.

La suite me sembla un peu plus compliqué, il allait se servir de moi comme d'un appât, c'était plutôt vexant mais au moins je n'allais pas être inutile. Je m'accroupis à côté de lui en ne comprenant pas tout. Il me dit de ne pas m'inquiéter mais que la bête détestait les amoureux fidèles et gentils, je protestais :

- Mais, je suis un amoureux fidèle et gentil !

J'avais pas tout compris, il voulait que je drague la créature ? C'était quoi cette blague encore ? J'étais déjà une brêle en drague, et est-ce que je devais le dire à Lancelot ? C'était sûrement inutile sachant que c'était pour récupérer sa corne mais je savais que j'allais penser à lui pendant toute ma "prestation". Il me fila un bouquin qui sembla vieux comme le monde, je reconnus vaguement la couverture et il m'indiqua que si j'étais en manque d'inspiration je pouvais piocher dedans. Après tout ça, je devais lui lancer des steacks, il me demanda si j'avais des questions, j'étais clairement pas sur de ce que je devais faire.

- Donc si j'ai bien compris, je dois l'attirer ici et la draguer ? Je ferais de mon mieux en tout cas !

Même si j'allais galérer à ne pas merder.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
MessageSujet: Re: On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...   On peut tromper 1000 fois une bestiole, non... Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

On peut tromper 1000 fois une bestiole, non...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Il était une fois la légion [DVDRiP]Guerre
» Mes yeux ne sont pas si bas... regarde un peu plus haut ça marchera peut-être mieux entre nous. (suite) //+18// //HENTAÏ//

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 2 [sept 2024 - juin 2025]-