RSS
RSS

Historique du Forum

15/01/2020 — Saison 2 sur l'année 2024/2025
15/09/2018 — Saison 1 sur l'année 2023/2024
10/01/2018 — Saison 0 reboot du forum, sur l'année 2022/2023
30/10/2016 — Ouverture du forum
14/10/2016 — création du forum

Teaser

à adopter de toute urgence !

Top sites

©️linus pour Epicode
En bref



 
-38%
Le deal à ne pas rater :
-38% sur la barre de son Yamaha YAS-108 (ODR 15€)
184.99 € 299.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 retrouvailles musclées [feat. Asen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Loukia S. Delenikas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Loukia S. Delenikas
Exp : 31301
Points de vie (HP) : 5350
Baguette : Bois de frêne, plume d'oiseau tonnerre. Longueur 20cm avec un petit "L" gravé à une extrémité par ses soins.
Photomaton : retrouvailles musclées [feat. Asen] Tumblr_ozsa1nVYHq1wvg6rro1_400
Âge IRL : 9
Célébrité : Ginny Gardner
Parchemins : 2005
J'aime : 315
Date d'inscription : 07/06/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptyMar 4 Fév - 18:33
retrouvailles musclées
samedi 21 septembre 2024 - sweat a capuche, jeans et baskets.
Feat. @Asen Koenig
Pourquoi ? Question qui revenait en boucle dans la tête de la jeune quatrième année qui trainait des pieds dans les rues de Cornelongue. Pourquoi elle avait passé le portail pour rejoindre les régions de l'Est et principalement ce village ? Pourquoi elle se retrouvait là, face à cette vitrine remplie d'armes. Ses pieds venaient de stopper leur marche et les yeux de Loukia se posèrent sur cette vitre protégeant de nombreux équipements qu'elle avait cotoyé l'année passée.

Les souvenirs remontaient, d'abord les bons. Ceux du premier aiguisage, de la première confrontation, de ce jour où elle l'avait rencontré, lui. Mais bien vite les bons souvenirs laissèrent place aux mauvais, où plutot à la trahison. Qui avait commencé par un simple surnom et qui avait fini par lui planter plusieurs couteaux en plein dans le coeur avant même que le périple en Grèce ne se termine. Et depuis... depuis rien. Ce n'était pas à elle de faire le premier pas, c'était lui qui l'avait tapé, lui qui l'avait déçue alors pourquoi elle était là ? Sans doute pour laisser la colère, la rage, s'exprimer et ainsi se venger. Car oui, elle comptait bien se venger.

Mais dans les poches et machoire crispée, la poufsouffle se remit donc en route. Un pas, deux pas et une brique à ses pieds. Il n'en fallait pas plus pour que l'idée fuse, pour que la vengeance se crée dans son esprit. Laissant la raison dans un coin de sa caboche, Loukia s'empara du projectile et s'avança vers la vitrine d'un pas déterminé. Assez proche, et rapidement elle tira sur ses faibles muscles pour lancer aussi fort que possible la brique dans la vitre.

Baaaam, cling, boooum !!!

Les bras le long du corps, l'oeil toujours noir l'adolescente contempla les dégats. Pas de sourire pourtant, pas de sentiment de satisfaction. Etrange, ça aurait du lui faire du bien. Alors Pourquoi elle ne semblait pas que ce soit le cas ?
code by black arrow


  
S'évader, respirer, rêver, accepter, aimer, se tromper, pleurer, s'émerveiller, recommencer... vivre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 31754
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4566
J'aime : 88
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptySam 15 Fév - 10:42


Un ami qui nous tait nos faiblesses est aussi dangereux qu'un ennemi qui les exploite. ▬ Proverbe français

C'était marrant, comme parfois les relations pouvaient changer du tout au tout. Nous nous étions à peu près bien entendu, avec le petit mollusque greco-anglais, les premiers mois. S'en était surprenant, d'ailleurs. La chose m'étonnait moi-même. Mais comme bien souvent, essayez de chasser les vieilles habitudes et elles reviennent au grand galop. C'était cela, le proverbe, n'est-ce pas? Essayez de chasser ses bonnes vieilles habitudes et elles reviennent au galop? Si ce n'était pas ça exactement, ce n'était pas loin, car, dans tous les cas, mes bonnes vieilles habitudes personnelles étaient revenues au triple galop! C'était littéralement parti en jets de cacahuètes, un après-midi, et mon besoin de faire mal de façon volontaire avait pointé le bout de son nez. Sauf que blesser les petits fromages grecs affinés au pays de Shakespeare, ce n'était peut-être pas la meilleure des idées. Surtout lorsqu'il s'agissait de Loukia! Mais ce qui était fait était fait et, comme beaucoup d'autres choses, je ne pouvais pas revenir en arrière. Et, un peu à l'image de la culpabilité de n'avoir qu'une relation principalement épistolaire avec mon presque reflet dans le miroir et le reste de notre fratrie pour bien peu de fois où nous nous étions vus depuis une décennie parce que j'avais eu la bonne idée de faire mon coming-out, ma prise de tête avec la quatrième année en devenir m'avait un peu - beaucoup, même, si l'on puis dire - miner mon été qui avait été quelque peu morose. Pourtant, bien malgré moi - ou pas, dans le fond -, ma fierté mal placée oblige, je n'avais rien fait le moindre petit pas vers cette gosse qui avait mis, depuis la fin des fêtes de fin d'année, un peu de vie, au sein de notre magasin d'arts martiaux. Pas même la moindre petite lettre. Rien. Nada! нищо! De toute façon, la petite blonde l'aurait-elle seulement ouverte, si je lui en avait envoyé une, de lettre? La connaissant, elle y aurait foutu le feu dès qu'elle aurait reconnu mon écriture, sur l'enveloppe, sans même prendre le temps de ne serait-ce l'ouvrir. Elle aurait peut-être également plumé le pauvre rapace utilisé comme facteur... Quoi que, pour le coup, c'est peut-être ma joueuse qui extrapole un peu? Le pauvre volatile, quoi!

Dans tous les cas, l'été avait passé. La rentrée scolaire c'était faite et, avec elle, la première sortie dans les différents villages, tant à Cornelongue-en-Glace, qu'à Prés-au-Lard ou aux Millefeuilles. La probabilité de voir le mollusque passer la porte de l'armurerie s'élevait à zéro. La journée avait commencé normalement, jusqu'à qu'un bruit de verre brisé se face entendre! Une pierre était entrée en collision avec la vitrine de la boutique. Haussant un sourcil, je relevais la tête de l'arme que j'étais en train de nettoyer, assis que j'étais sur mon haut tabouret, derrière le comptoir, alors que Kiril apparaissait l'encadrement de la porte séparant la boutique en elle-même à l'arrière-boutique. Sous le regard interrogateur de mon vieux collègue, je posais ce que j'avais entre les mains sur le comptoir, me levais, lançais un reparo sur la vitrine, avant d'attraper le projectile et d'ouvrir la porte. M'adossant dans l'encadrement de cette dernière, faisant faire des petits sauts à la pierre dans ma main, je regardais Loukia, à quelques pas de là. Le regard noir et les points serrés, l'adolescente en avait encore gros sur la patate, comme qui dirait.  
   
 
▬ Ça va? Tu te sens mieux, jeune fille?

Lui demandais-je simplement, d'un ton posé et, pour une fois bien trop rare, sans sarcasme ni ironie. La pierre jouant toujours dans ma main, j'avais mes yeux rivés sur les siens.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Loukia S. Delenikas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Loukia S. Delenikas
Exp : 31301
Points de vie (HP) : 5350
Baguette : Bois de frêne, plume d'oiseau tonnerre. Longueur 20cm avec un petit "L" gravé à une extrémité par ses soins.
Photomaton : retrouvailles musclées [feat. Asen] Tumblr_ozsa1nVYHq1wvg6rro1_400
Âge IRL : 9
Célébrité : Ginny Gardner
Parchemins : 2005
J'aime : 315
Date d'inscription : 07/06/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptyMar 18 Fév - 20:58
retrouvailles musclées
samedi 21 septembre 2024 - sweat a capuche, jeans et baskets.
Feat. @Asen Koenig
Pas une arme ni une lame avait fini entre les mains de la demoiselle durant tout l'été. Couteau et autres, elle n'avait pas eu l'envie d'y toucher. Chaque élément pouvant accessoirement servir d'arme blanche lui avait rappelé cet homme qui l'avait insulté, frappé, humilié alors que pourtant ils avait été lié le temps d'une aventure. Tous ses bons souvenirs passés à la boutique avaient été balayé par une tempête en Grèce. Et à présent c'était le même type d'intempérie qui parcourait le corps de la jeune Delenikas.

Un tourbillon mélangeant tristesse et colère ne cessait de naviguer dans son crâne et s’amplifiait au fil des pas qu'elle faisait dans le village de l'Est. Une simple bourrasque qui se changea en cataclysme lorsqu'elle le perçu à travers de la vitrine. Là, à continuer sa vie sans songer un instant à elle, sans lui avoir envoyé le moindre signe de vie. Effectivement elle aurait brûlé les lettres sans les lire, mais au moins elle aurait su que les mots seraient restés que des mots au début de l'été. Alors que là... là elle voulait juste se venger et éteindre cette flamme de colère qui lui brûlait la cage thoracique.

Cette brique fut forcée de finir dans la vitrine, de l'exploser et étaler des bouts de verres partout. Machoire serrée et poings fermés, Loukia regardait son oeuvre se créer mais la douleur et la rage ne la quittait pourtant pas. Pourquoi ? Une question qu'elle se posait plus ou moins consciemment alors que ses iris observait cet homme qui rangeait tout d'un simple coup de baguette et finissait par sortir et s'adosser dans l'encadrer de la porte en la narguant.

Une provocation par la parole mais aussi par le geste qu'il faisait avec le projectile dans sa main. Oui il avait arrangé tout cela en un fragment de seconde, oui il venait encore de gagner la manche et encore une fois oui, même si le ton de sa voix n'était pas agressif ou hautain, Loukia prenait cela comme de la méchanceté qui avait pour but de toucher son égo. Et apparemment cela avait plutot bien fonctionner. Que dire, que faire ? Statique, Loukia ne clignait pas des yeux, regard noir toujours planté dans celui de Asen elle ne voulait pas parler et pourtant... elle avait tellement à dire, à crier.

De ses doigts elle vint donc replacer son sac sur son épaule. Mettre les voiles, voila ce qu'elle avait en tête. Inutile d'ajouter quoi que ce soit après tout. Le projectile dévoilait au moins une part de son ressenti et elle n'était pas du genre à évoquer tout haut les sentiments qu'elle ressentait au fond.

Je te déteste.

Marmonna-t-elle entre ses dents toujours le regard fixé dans celui du commerçant. Une pause, une main qui passe dans sa poche et un nouveau projectile de lancé. Une bombabouse cette fois. Si le parpin n'avait pas fait de dégât, Asen puerait au moins pour la journée. Du moins, si cela fonctionnait.


tir du dé :
réussite : la bombabouse fonce tout droit sur Asen (je te laisse voir s'il se la prend ou esquive ou autre)
echec : la bombabouse est déviée par le vent ou le lancé est pas terrible et elle s'écrase sur le trottoir d'à côté. Suffisamment loin donc pour que personne ne sente mauvais
code by black arrow


  
S'évader, respirer, rêver, accepter, aimer, se tromper, pleurer, s'émerveiller, recommencer... vivre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Albus P. W. B. Dumbledore
Albus P. W. B. Dumbledore
Exp : 2569
Baguette : les tableaux n'ont pas de baguette
Photomaton : retrouvailles musclées [feat. Asen] Source
Âge IRL : 138
Célébrité : Richard Harris / Michael Gambon
Parchemins : 6587
J'aime : 44
Date d'inscription : 14/10/2016

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptyMar 18 Fév - 20:58
Le membre 'Loukia S. Delenikas' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Échec / Réussite' :
retrouvailles musclées [feat. Asen] Dzorzo10


« Pour un esprit équilibré, la mort n'est qu'une grande aventure de plus.»
FLORISSONE
Revenir en haut Aller en bas
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 31754
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4566
J'aime : 88
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptyVen 6 Mar - 17:55


Un ami qui nous tait nos faiblesses est aussi dangereux qu'un ennemi qui les exploite. ▬ Proverbe français

Alors que le projectile faisait toujours des allés et retours dans ma main, Loukia était statique. Littéralement statique. Elle me faisait pensé à ces poissons immobiles dont même les yeux ne bougent pas et qui, parce qu'ils n'ont pas de paupières, nous donnent l'impression qu'ils ont des billes à la place des orbites. Sauf que Loukia n'était pas, aux dernières nouvelles, un poisson. Un mollusque ou un petit bout de feta grecque affinée au pays du Seigneur des Ténèbres, certes, mais pas un poisson! Malgré tout, malgré son immobilité apparente, elle était frustrée, tendue comme un arc. Cela se voyait. Cela se sentait. Elle avait encore des choses à dire. Beaucoup de choses à dire! Il aurait fallu être aveugle pour ne pas s'en rendre compte. Et même moi qui avait du mal à tout bien comprendre l'intégralité des sentiments et des relations humaines, je le sentais et m'en rendais compte. Ce n'est pas comme si, d'une certaine façon, à ma manière, les tourments que cette gamine si vive avaient dû avoir durant l'été, je les avais également eu, à mon niveau.

Son je te déteste, je l'encaissais sans broncher plus que ça. Il y eu juste le projectile qui arrêta ses divers va et vient pour s'incruster dans la paume de ma main. Pourtant, son désamour pour moi, je l'entendais. De la même façon que je le comprenais. Ne l'avais-je pas cherché, cette haine? Répondre que non aurait été un mensonge. Si j'avais eu connaissance de cette histoire Moldue pour enfants qu'était celle de Pinocchio, j'aurais certainement pu dire que, tout comme l'enfant-marionnette, mon nez allait s'allonger, en cas de pipeau de ma part. 
   
 
▬ Je l'entends et c'est compréhensible!

Lui fis-je savoir sobrement, les sourcils froncés alors qu'elle se mettait à farfouiller dans sa poche. Mais je n'eus pas l'occasion d'aller à loisir dans mes réflexions que, déjà, le tintamarre de la clochette de la porte d'entrée se faisait entendre et qu'une bombabouse venait s'écraser sur cette dernière qui venait tout juste de se fermer, faisant ainsi que mon vieux collègue n'allait pas finir asphyxié après être venu nous arracher la tête, tant à Loukia qu'à moi. Si la porte c'était fermée, c'est que je n'y était de toute évidence plus. Sur le trottoir, près du pas de la porte, en lieu et place de ma personne, il n'y avait plus que le premier projectile lancé par la gamine hyperactive.
   
 
▬ Joli lancé!

Lui assurais-je en me penchant vers elle.
Elle avait bien visé, c'était un fait indéniable. Sa bombabouse m'arrivait droit dessus mais, malheureusement pour elle, j'étais du genre à être suffisamment agile pour éviter un projectile qui m'arrivait droit dessus, surtout lorsqu'il était lancé par une débutante. Et maintenant, j'en étais là, face à elle, le visage à quelques centimètres du sien. Après une fraction de seconde, je finis par me redresser. En deux temps trois mouvements, je fis faire un demi-tour à l'adolescente greco-anglaise pour pouvoir plus facilement lui emprisonner ses bras dans son dos.
   
 
▬ Je te propose qu'on mette les choses au clair ailleurs qu'au milieu de la rue et dans un endroit qui sera sans doute aucun plus neutre que la boutique d'arts martiaux, d'accord!?


Lui proposais-je en émettant une légère pression dans son dos pour la faire avancer. La connaissant, elle risquait de ne pas se laisser faire aussi facilement, mais j'avais mes mains prêtes à se refermer un peu plus sur ses poignets si elle venait à vouloir tenter de se faire la belle.
Je lui avais proposé la chose d'un ton posé et la question avait été posée de sorte à ce qu'elle est l'impression qu'elle avait ne serait-ce qu'une chance de pouvoir répondre, mais ce n'était pas tant le cas que ça. Je l'avais volontairement blessé durant la Garden Party et elle en était venue briser la vitrine de ma boutique, donc autant tenter de crever l'abcès maintenant. Ou, tout du moins, crever ce que l'on pouvait. Ça n'arrangerait sans doute aucun pas les choses mais, au moins, les choses seraient dites. Enfin... si nous arrivions à nous parler car pour ce qui était d'exprimer ce que je ressentais, je n'étais pas un expert. Si Loukia avait autant de faciliter que moi à s'ouvrir, nous étions tous les deux bons à rester autour de la table pendant des heures.
En arrivant au Ragoût de Murlap - n'ayant jamais mis les pieds aux Trois Balais, je ne me rendais pas vraiment compte des éventuelles différences entre les deux établissements, mais s'il y avait autant de différences qu'il y en avait entre l'Institut Durmstrang et l'école Poudlard, cela devait être assez dépaysant, lorsque l'on avait pas l'habitude de s'y rendre -, je forçais l'étudiante greco-anglaise à s'asseoir à une table au fond de la salle en émettant une pression sur ses épaules. Lorsque le serveur s'approcha, une fois que je fus assis face à la quatrième année, je lui commandais en bulgare un jus de citrouille pour le petit mollusque et un Whisky Pur Feu pour moi. Je n'étais pas certain que nous boirions quoi que ce soit. C'était, me semble-t-il, plus une façons pour nous de se donner une certaine contenance.
   
 
▬ Tu sembles en avoir gros sur la patate. Tu ne veux pas sortir ce que tu as sur le cœur!?

C'était direct, frontal, mais, au moins, je n'y allais pas par quatre chemins. Après, libre à elle de vouloir parler ou de ne pas vouloir parler.


© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Loukia S. Delenikas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Loukia S. Delenikas
Exp : 31301
Points de vie (HP) : 5350
Baguette : Bois de frêne, plume d'oiseau tonnerre. Longueur 20cm avec un petit "L" gravé à une extrémité par ses soins.
Photomaton : retrouvailles musclées [feat. Asen] Tumblr_ozsa1nVYHq1wvg6rro1_400
Âge IRL : 9
Célébrité : Ginny Gardner
Parchemins : 2005
J'aime : 315
Date d'inscription : 07/06/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptySam 7 Mar - 10:53
retrouvailles musclées
samedi 21 septembre 2024 - sweat a capuche, jeans et baskets.
Feat. @Asen Koenig
La première fois dans la boutique, premier aiguisage, première tentative d'attaque avec une arme contre Asen. Des moments de pause où le rire était à l'honneur et les questions ruisselaient aussi rapidement que l'eau ne tombe d'une cascade. Loukia avait passé plus d'un bon moment dans cet endroit où les clients défilaient pour acheter de quoi attaquer ou se défendre. Et pourtant, tout cela avait été balayé en trois jours avant même que les vacances d'été ne commence.

Juin, juillet, aout, septembre. Presque quatre mois de passés sans avoir la moindre nouvelle du commerçant. Asen avait tout fait pour ne plus qu'elle ne rentre en contact avec lui, il était même allé jusqu'à la frapper en Grèce. Alors pourquoi elle était là, face à cet homme qu'elle détestait à présent, qui lui faisait mal au coeur ainsi qu'à l'esprit dès qu'elle repensait aux premiers moments passés en sa compagnie ?

Trois mots s'extirpèrent de la bouche de la jeune quatrième année alors que la bombabouse alla mourir contre la porte fermée de la boutique. C'était à prévoir, Asen était presque un ninja - presque - il avait de la bouteille dans l'esquive et l'attaque, alors une simple bombabouse lancée de la part de Loukia était plus qu'esquivable. Encore un échec, encore une vengeance qui tournait mal et qui n'aboutissait à rien. Le mélange de rage et de peine ne parvenait pas à se calmer et la jeune Delenikas cherchait déjà mentalement une autre manière d'attaquer. Sa baguette serait la prochaine étape, c'en était certain.

Tais toi !

Il était là, tout proche d'elle, visage à quelques centimètres du sien. Bien trop proche, bien trop dans sa sphère intime alors qu'elle ne désirait plus rien de sa part. Concentrant donc toutes ses forces dans ses bras l'élève se plaça ces derniers en avant pour pousser Asen avec. Mais celui-ci fut plus rapide et lui bloqua les deux bras dans le dos en serrant suffisamment pour éviter toute rébellion ou morsure.

Ce fut des lâche-moi ! T'as pas le droit ! qui s'enchainèrent alors que malgré la force d'Asen elle tentait quand même de se débattre sans écouter la proposition du commerçant. Et pourtant Asen ne lui laissait pas réellement le choix. Mature et immature se dirigèrent donc jusqu'au Ragout de murlap. Une fois dans la taverne, les cris de Loukia se stoppèrent. Faut dire qu'il y avait du monde ici et clairement elle n'avait pas envie que les yeux se rivent sur elle alors qu'elle sentait que cette boule au ventre n'était pas loin d'exploser.

Assise donc - plus par obligation que par volonté - Loukia croisa les bras et serra les dents sans prononcer le moindre mot. Elle regardait juste serveur et Asen passer commande. Puis, quelques secondes plus tard, le jus de citrouille vint être déposée devant son nez. D'un geste de la main elle le recula sur la table. Soif ? Non pas du tout, soif d'explication d'avantage. Et apparemment Asen voulait des explications. Du moins il fallut un moment à Loukia pour qu'elle comprenne.

Asen avait donc en face de lui une gamine fermée qui ne s'exprimait pas et refusait de boire le liquide proposait. Pourtant elle semblait cogiter. Faut dire que parler de patate et de sortir ce que tu as sur le coeur n'aidait pas franchement Loukia à comprendre là où il voulait en venir. Trop d'expressions à traduire ce qui demandait du temps à la grecque qui finit par souffler.

Tu veux quoi ? Que je te les énumère ? Comme ça tu pourras encore une fois revivre le moment où tu t'es débarrassé de moi. J'avais... j'avais confiance en toi. Mais t'en as jamais rien eu à faire. Pourquoi t'as fait ça ? Pourquoi t'as voulu m'apprendre pour me foutre une claque après et me dégager ? C'était pour me blesser ? Parce que ça à pas marché.

Tu parles si ça n'avait pas marché. De sa main elle saisit son verre et en but finalement une gorgée histoire de supprimer cette boule coincée dans sa gorge. Juger Asen, c'est ce qu'elle avait fait durant la Grèce et ce qu'elle avait ruminé une bonne partie des vacances. Pourtant il n'avait jamais paru ainsi jusqu'en juin, mais la déception était maitre mot de la vie après tout. Non ? C'est ce que Loukia en avait tiré pourtant, avec les années.

code by black arrow


  
S'évader, respirer, rêver, accepter, aimer, se tromper, pleurer, s'émerveiller, recommencer... vivre
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t2218-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2809-loukia-s-delenikas-maj-le-29-12-2018 https://www.historia-pactum.com/t2785-loukia-s-delenikas https://www.historia-pactum.com/t2844-loukia-s-delenikas-o-flereur-nom https://www.historia-pactum.com/t2225-loukia-s-delenikas-rps
Asen Koenig
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
Asen Koenig
Exp : 31754
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22cm, bois de cerisier et cheveux de Vélane
Âge IRL : 23
Célébrité : Mark Seibert
Parchemins : 4566
J'aime : 88
Date d'inscription : 13/12/2018

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] EmptyVen 1 Mai - 17:17


Un ami qui nous tait nos faiblesses est aussi dangereux qu'un ennemi qui les exploite. ▬ Proverbe français

Que la petite blonde des jaunes et noirs réagisse autrement qu'en tentant de se débattre m'aurait très clairement étonné. A ses protestations verbales, je n'eus qu'un sourire sarcastique, alors je refermais un peu plus la pression de mes mains sur ses bras. Que je n'aie ou pas le droit de faire ce que j'étais en train de faire, je m'en contrefichais. Après l'été que je venais de passer, que j'ai le droit ou pas le droit de faire quelque chose, c'était le cadet de mes soucis - pour peu que ça soit encore sur la liste de mes priorités - et ça me passait très loin au-dessus de ma tête. Malgré tout, le petit mollusque grec s'arrêta net de râler, lorsque nous passâmes le pas de la porte du Ragoût de Murlap. Ce fut donc quasiment incognito que nous traversèrent la salle principale de l'auberge pour se rendre dans l'un de ses coins, un peu en retrait du reste des clients et, de surcroît, un peu plus calme.
Notre commande passée et arrivée, j'attaquais directement de façon frontal. Je n'aimais pas tergiverser, donc autant battre le fer lorsqu'il était encore chaud, n'est-ce pas? Je n'étais pas certain que l'expression soit des plus appropriées, mais ce fut la première qui vint à l'esprit, en cet instant précis. Et puis, connaissant l'étudiante de l'école de sorcellerie anglaise Poudlard comme je la connaissais, je me doutais bien qu'elle risquait de ne pas comprendre pourquoi je faisais allusion à une patate tout en lui demander de sortir ce qu'elle avait sur le cœur. Elle n'avait effectivement pas de patate avec elle - tout du moins, qu'elle n'en aille pas avec elle, je l'imaginais -, de la même façon qu'il n'y en avait nulle part de très clairement visible dans notre champs de vision. Et comme je savais pertinemment qu'elle était ce genre de gamine à tout prendre au pied de la lettre, elle était encore capable de me sortir qu'elle ne pouvait justement pas sortir ce qu'elle avait sur le cœur, car enlever certaines parties de cet organe vital ne lui était tout bonnement pas possible. Mais malgré le fait que je le savais, je ne rajoutais rien de plus, ne donnais pas plus d'explication sur ces deux termes que j'avais utiliser et que ça caboche aurait sans doute aucun du mal à traiter, comme j'avais pu avoir l'habitude de la faire, lors de ces longs samedis mensuels qu'elle avait passé entre les quatre murs de la boutique d'arts martiaux, entre l'hiver et la fin du printemps. Car dans le fond, malgré son côté 'j'ai l'air plus bête que j'en ai l'air', elle était capable de réflexion et d'avoir l'air justement l'air moins idiote que ce qu'elle voulait nous le faire croire à tous. Je la laissais donc cogitée, comprendre par elle-même et me répondre. Réponse par laquelle j'étais quelque peu préparé. Je savais à quoi m'attendre, vu que je savais pertinemment que j'étais responsable de tout, que j'avais tout fait foiré et que j'avais brisé toute la confiance qu'elle avait bien pu avoir pour moi pendant une période. Petite tête blonde rancunière dont je comprenais parfaitement la rancune, celle-ci étant légitime et ayant moi-même des tendances à être rancunier.
   
 
▬ Alors si je ne t'ai pas blessée, pourquoi as-tu brisé ma vitrine? Et ne me dis pas que c'est un malheureux hasard car tu aurais raté ta cible initiale! Pourquoi n'as-tu pas simplement continué ta route? Ou n'es-tu pas entrée dans l'armurerie, comme à l’accoutumée?

La piquais-je, mon verre de Whisky Pur Feu que je n'avais pas encore touché, contrairement à la gamine qui avait eu besoin de quelques gorgées de jus de citrouille pour se reprendre une contenance, tournant entre mes doigts. Je savais que c'était risqué, comme question. Très risqué, car j'avais parfaitement conscience d'enfonce le couteau encore plus profondément dans la plaie béante de son petit cœur. Mais je savais tout aussi pertinemment que Loukia avait besoin d'une explication. Elle y avait même droit, quitte à ce que nous puissions jamais réussir à recoller les pots cassés. Et ce, malgré le fait que ça me serait difficile de lui expliquer qu'elle c'était retrouvée au centre de cette prise de tête que j'avais eu avec sa лелка et que je n'avais rien trouvé de plus petite bassesse que de m'attaquer à elle directement car je n'avais rien trouvé de mieux pour continuer notre ruage dans les plumes avec la médicomage anglaise.
   
 
▬ Si j'en avais réellement rien à faire de toi, jeune fille, crois-tu vraiment que, malgré le fait que je savais très bien que je t'avais blessé, je vous aurais suivi, ta лелка, Hristina et toi jusqu'en Grèce?

Lui demandais-je, avant de boire quelques gorgées d'alcool. Tête de mule comme elle pouvait l'être, le mollusque était capable de me rétorquer un 'bin oui!' parce que j'aurais sans doute aucun été assez tordu pour ça, juste pour le plaisir de lui imposer ma présence et de la voir en baver.
   
 
▬ Et tu me croiras ou tu ne me croiras pas, mais si c'est toi que j'ai attaqué, ce n'était pas contre toi personnellement. C'est juste que...

Je fis une pause, le temps de réfléchir un minimum aux mots que je pouvais utiliser, tout en sachant pertinemment que je ne trouverais jamais les bons mots pour apaiser sa peine, vu que je ne savais pas faire ce genre de chose. Tout à ma réflexion, je fis également un geste à Loukia pour taire directement les éventuelles protestations qu'elle aurait pu avoir - légitimement ou pas -, face à mes quelques secondes de silence au milieu de ma phrase.
   
 
▬ C'est juste que tu t'es malheureusement retrouvé au milieu de nos prises de tête et que, bien indirectement et bien malgré nous, ça t'es retombée dessus.

Finis-je. Ce n'était pas terrible, comme explication. C'était un fait dont j'avais parfaitement conscience, mais je n'avais malheureusement pas de meilleures explications à lui donner. Ça n'excusait pas non plus mes propos et le mal que je lui avais fait, c'était un fait inéluctable, mais je n'avais rien de mieux à proposer. Pour le moment, c'était à prendre ou à laisser et puis, dans le pire des cas, chacun de nous deux reprendrait le cours de sa vie là où il l'avait laissé. La vie était ainsi faite de rencontres aussi diverses que variées que nous venions bien souvent à perdre de vue. Si ça devait être le cas avec la Poufsouffle, ça serait le cas même si, pour moi, ça ferait parti de ces rencontres qu'il m'emmerdait de perdre. курва, c'était impressionnant comme j'avais pu m'attacher à cette gamine, moi qui ne pensait pas que l'on puisse commencer à briser ma carapace protectrice aussi rapidement.

© By Halloween sur Never-Utopia

Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3179-asen-petroff-koenig https://www.historia-pactum.com/t2916-asen-koenig-o-maj-le-10-01-2019 https://www.historia-pactum.com/t2917-asen-koenig#45238 https://www.historia-pactum.com/t3119-asen-koenig-o-goule-nom https://www.historia-pactum.com/t2920-asen-petroff-koenig
❝ Contenu sponsorisé ❞

retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
MessageSujet: Re: retrouvailles musclées [feat. Asen]  retrouvailles musclées [feat. Asen] Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

retrouvailles musclées [feat. Asen]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Europe de l'Est :: Cornelongue-en-Glace-