RSS
RSS
HISTORIA PACTUM
saison II ♠ Always keep your foes confused. If they are never certain who you are or what you want, they cannot know what you are like to do next.



 
Bienvenue sur Historia Pactum
!
Votez sur les top sites !
Toutes les deux heures !
Membre du mois
Ici vous retrouverez chaque mois le membre du mois récompenser pour sa participation RP dans la carte fidélité du forum.
Event en cours
Ici vous trouverez l'animation ou l'intrigue en cours sur le forum.

Partagez
 

 Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eden J. RivoalHistoria PactumEden J. Rivoal
Eruptif
Exp : 4031
Points de vie (HP) : 950
Baguette : 18.24 cm, bois d'aubépine et poudre de corail
Photomaton : Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. 2d76340ec14e95f0d4b4b47883cddf9e
Célébrité : Choi Min-Ki
Parchemins : 424
J'aime : 9
Date d'inscription : 03/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. Empty
MessageSujet: Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.   Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. EmptyDim 9 Fév - 9:04
Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.
ft. @Colin Berlinski & @Eden J. Rivoal - mercredi 11.09.24 • Les arts martiaux. Deux heures complètes à taper sur quelque chose ou sur quelqu'un. Le tout sans avoir la moindre retenue ou remontrance. Où alors pour la forme. Ou bien il n'écoutait simplement pas le professeur quand il disait quelque chose. C'était bien les arts martiaux, ça défoulait... d'ordinaire. Parce que là, clairement, ce n'était que le début de l'année. Et tout élève sait qu'au début de l'année, les premiers cours, on passe limite plus de temps à faire des ronds dans l'eau qu'à faire autre chose. Alors oui, ce mercredi matin, le cours avait été pas mal. Pas sympa, pas cool, pas amusant. Pas mal, c'était déjà bien non ?
Ouais bon, on passera sur la moitié de la séance ou ils avaient dus ressembler plus à des vieux en train de faire du Taichi qu'autre chose mais c'était le souci avec les Arts Martiaux. Discipline, respect -étouffe toi avec ouais- et tout un lot de règle qui allait avec. Donc oui, c'était pas mal mais c'était pas top non plus. Ils voulaient pas mettre genre, un cours de Free Fight ? Ça se serait cool, et puis au pire, à défaut de refaire le portrait de ton voisin, tu pouvais au moins taper dans un sac de sable, non ? Et ça, ça défoulait vraiment !
Donc ouais, la arts martiaux pas mal. Taper sur un truc dur sans règles, trop top !

Et le voilà qui mimait un combat de ses deux poings alors qu'il marchait dans le parc de Durmstrang. Un peu comme si il était seul au monde et perdu dans ses pensées. Ce qui n'était pas loin d'être le cas avant qu'il se mette à ajouter des pas de danses et partir trop loin dans sa tête.
Mais ça passe vite. Comme un peu tout. Cinq minutes plus tard, c'est la blase qui revient alors qu'il plonge les mains dans ses poches à la recherche de son emploi du temps. Y'a quoi après déjà ? Parce que si vous croyez qu'en une semaine il est capable de se souvenir de ce genre de détails, c'est clairement que vous ne le connaissez pas.

Les yeux parcourant le parchemin délivré plusieurs jours plus tôt, il ne faudra pas longtemps avant qu'il tire la langue et en fasse une petite boule qu'il lança plusieurs fois en l'air avant de la rattraper. C'était sensé être moins enquiquinant que le cours qui devait se dérouler ensuite et qui l'obligerait à reprendre le portail entre les écoles. Direction Beauxbâtons et les jolis couloirs de l'étage blanc. Enfin, quand il serait décidé. Là, il ne l'était pas et le lancé de boulette de papier se termina bien vite en match de football unipersonnel entre ses deux pieds. Mains dans les poches, air renfrogné et petite boulette qui vole d'avant en arrière, fait des ponts entre les baskets roses et s'amuse de jongleries de droite à gauche. Ça, c'est top... Jusqu'à ce que son cerveau décide que son pied droit doivent placer un but auprès de son pied gauche et qu'il tire avec toute la force qu'il avait dans ladite jambe. S'en suit une bataille de mollet et de pieds en l'air qui le fait sauter toujours plus haut dans son petit uniforme d'écolier arrangé à sa sauce.

Le foot, c'est comme tout, ça devient vite emmerdant quand on n'a pas d'adversaire. Un peu comme son emploi du temps qui virevolte plus loin et qu'il ne ramassera même pas en passant à côté. La blase, c'est contagieux, surtout quand ça atteint les pieds et qu'il s'arrête en plein milieu du chemin. Il a pas envie d'y aller, donc il ira pas. Ou pas maintenant. Maintenant il préfère marcher dans ce parc vallonné jusqu'à un surplombs qui lui permet de bien voir le bateau de l'établissement bulgare. C'est que ça pourrait être bien de le voler pour se faire une petite virée, sauf que ça doit être compliqué à manier. Faudrait qu'il demande à son « frère » comme ils disent. Même si techniquement c'est pas son frère, enfin si ça leur fait plaisir de se le dire...
Ou alors, il pourrait peut être faire la roue comme ça, ou juste posé son cul sur l'herbe encore un peu humide. C'est qu'il fait pas si froid que ça ici, enfin pour l'instant. Plus la saison avancerait et plus on se caillerait les miches. Et une fois que Septembre serait passé et la meilleure saison pour visiter ce coin, autant dire qu'à part le couloir et le foutu portail qui donne la gerbe, il verrait plus grand chose.

M'enfin, c'est pas non plus le genre de pensées qui le traverse. Il avait dit qu'il avait quoi comme cours déjà ? Fouillant dans ses poches comme si le parchemin aurait dû s'y trouvé, il tourna et retourna son visage un peu partout pour croiser la boulette un peu plus loin avant de pencher la tête sur le côté. Boulette de papier avait pas l'air d'être toute seule, elle était presque accompagnée ce qui lui fit froncer les sourcils. Est-ce que l’accompagnateur avait vu tout son délire d'un peu plus tôt ?

« Qu'est-ce tu veux à mon emploi du temps ? Tu le suis ? »

Ho, ho, le voilà le petit ton de petit con. Pas agréable pour un sous et qui montre clairement que le périmètre de son être est contaminé par une tierce personne. Il l'a déjà croisé lui, non ? Genre l'an dernier ? Un truc du style, m'enfin c'est la première fois qu'il lui parle en tout cas. Ou pas ? Genre, c'est le type de chose qui le marquerait... Faut pas pousser non plus !




Hey ! You're gonna get hurt ! Move, you're gonna get hurt ! sometimes being too courageous is a problem Mais bon, tant que t'oublis pas tes baskets...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4840-eden-joao-rivoal#107696 https://www.historia-pactum.com/t4842-eden-j-rivoal-o-pas-encore-de-classe#107854 https://www.historia-pactum.com/t4841-eden-j-rivoal#107853 https://www.historia-pactum.com/t4843-eden-joao-rivoal-o-parle-a-ma-main#107861
InvitéHistoria PactumAnonymous

Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. Empty
MessageSujet: Re: Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.   Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. EmptyDim 9 Fév - 14:45
Discret comme une ombre. Agile comme un renard. Puissant comme un coup d'épée. Dans sa tête d'ado de quatorze ans, Colin avait à et instant l'impression d'être le chasseur des couloirs de Durmstrang : silencieux, inarrêtable, dangereux. Si dangereux, le gamin pouvait l'être, c'était plus à cause de son inconséquence et de sa propension à tout exagérer, que de ses véritables pouvoirs magiques. Quant à la discrétion, on repasserait. En vérité, le jeune pirate naviguait à son âge dans une sorte d'entre-deux, à la fois trop jeune pour vraiment être pris au sérieux, et en même temps suffisamment déterminé pour agir à la hauteur de ses ambitions.

Ses ambitions, aujourd'hui, étaient simples : découvrir ce que manigançait ce gars étrange, là, qui avait une tête d'asiatique mais les cheveux blonds, un prénom biblique bizarre et un accent français. Parce qu'il devait forcément manigancer quelque chose, non ? On ne pouvait pas être autant de chose à la fois sans avoir un passé louche, ou des occupations étranges. En plus, il participait aux cours d'arts martiaux où était Colin, le garçon l'avait observé en secret depuis un petit moment, et dans sa tête encore peine de clichés, il en avait déduit qu'Eden devait forcément être un apprenti ninja, ou quelque chose comme ça. Bon, sauf que ce dernier n'était pas très doué au combat, justement, ce qui venait un peu mettre à mal la théorie de Colin. Pas grave. Il avait commencé à le fliquer, le plus discrètement possible, après les cours. S'il y avait anguille sous roche, il le découvrirait tôt ou tard.

Les semaines avaient passé et à force d'espionnage et d'opération de renseignement, le petit pirate avait été étonné de découvrir en Eden un gars plutôt cool. Enfin, de son point de vue. Le Français était plutôt solitaire, envoyait chier la plupart des formes d'autorité et sembler se ficher complètement du regard des autres. De potentiel ennemi, Colin avait finalement reconsidéré son jugement et s'était maintenant mis en tête que, peut-être, avec un peu d'entrainement et de discipline, Eden ferait un bon pirate à recruter, quand il aurait pris de la bouteille. Ou alors un bon espion sur terre, histoire de renouer avec sa première idée.


Ce jour là devait être un jour comme les autres. Comme à son habitude, dès le cours terminé, Colin s'était mis en chasse, emboîtant le pas d'Eden à bonne distance, se coulant dans les angles des couloirs puis, une fois à l'extérieur, derrière les arbres, les hais et les buissons. Si le garçon n'avait pas encore la discrétion des ninjas sur qui il fantasmait un peu, son manège était devenu un classique à Durmstrang où il filait régulièrement son frère, avec plus ou moins de réussite, ce qui avait tendance à pas mal amuser les autres élèves, jusqu'à ce qu'il se mette à les suivre eux. Colin était une figure un peu ambivalente, aussi bien apprécié pour sa détermination que jugé particulièrement agaçant quand celle-ci allait trop loin.

Depuis ses divers cachettes, il n'avait rien manqué du parcours de jeune français, suivant avec attention chacun de ses petits gestes et jeux, partagé entre les trouver terriblement cool ou au contraire un peu puérils. Le foot c'était marrant, mais le sabre c'était plus utile quand même. Finalement, la boulette de papier avec laquelle jonglait Eden lui échappa pour atterrir dans le fossé, sans qu'il prenne la peine de la récupérer. Qu'est-ce que ça pouvait être ? Un message codé ? Un plan stratégique ? Passant complètement à côté du fait que si le papier avait eu la moindre importance, le jeune homme y aurait sans doute mieux fait attention, Colin se mit en tête de récupérer la feuille pour découvrir les secrets de sa proie. Il attendit que le jeune home s'éloigne avant de fondre sur la boulette... pour y découvrir un banal emploie du temps.

Colin haussa les épaules. Au moins cela rendrait ses espionnages plus faciles, maintenant qu'il connaissait les horaires du Français. Il allait retourner dans l'ombre quand la voix de ce dernier coupa court dans ses projets. Merde. Grillé. Et pour un bête bout de papier, en plus.

Colin se retourna sans hésiter. A quelques mètres au dessus de lui, perché sur une colline du parc, Eden le fixait d'un air agacé. Bon. Soit. Trop tard pour se dégonfler, si le jeune homme était bel et bien un espion, il l'affronterait comme il se doit. Sinon, il n'avait aucune raison de se défiler devant lui, ce n'était qu'un stupide citadin, après tout, rien qui ne puisse effrayer un véritable pirate.

Le garçon grimpa la colline quatre à quatre avant de se planter devant Eden, mains sur les hanches et de le toiser de toute sa hauteur possible, ce qui donnait un effet étrange puisqu'il était clairement le plus petit des deux.

- T'es nul en arts martiaux. Et t'es nul au foot.

Bien. C'était toujours une bonne manière d’entamer une discussion. Il haussa les épaules.

- Mais si tu te prends en main, tu pourras sans doute t'améliorer pour devenir vraiment stylé, parce que pour le moment c'est juste de la frime.

Sans se démonter, le garçon avança d'un pas et tandis sa main au Français, pour se présenter dans les règles et montrer qu'il n'était pas hostile. Ou le lui faire croire...

- Je m'appelle Colin Berlinski, et je suis un pirate. T'as sans doute déjà entendu parler de moi. Je trouve que t'as plutôt la classe alors j'envisage peut-être de te recruter dans mon équipage. Il avait dit cela comme on fait une faveur, et comme si Eden n'avait eu à aucun moment son mot à dire. Mais avant, faut que tu fasses tes preuves. Je veux pas de mauviettes dans mon équipe.

Une fois cela dit, il fixa le jeune homme droit dans les yeux, attendant sa réponse. Derrière son apparente confiance en lui, Colin ne le montrait pas mais redoutait quand même un refus. La plupart des autres étudiants étaient nuls, et ceux de son âge trop immatures ou pas assez courageux pour l'accompagner dans ses désirs d'aventure. En vérité, Colin se sentait un peu seul parfois et s'il ne se l'avouait pas, l'occasion de se trouver un camarade à la hauteur de ses ambitions ne se présentait pas suffisamment souvent pour qu'il n’appréhende pas un peu la réaction d'Eden à son invitation déguisée.
Revenir en haut Aller en bas
Eden J. RivoalHistoria PactumEden J. Rivoal
Eruptif
Exp : 4031
Points de vie (HP) : 950
Baguette : 18.24 cm, bois d'aubépine et poudre de corail
Photomaton : Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. 2d76340ec14e95f0d4b4b47883cddf9e
Célébrité : Choi Min-Ki
Parchemins : 424
J'aime : 9
Date d'inscription : 03/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. Empty
MessageSujet: Re: Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.   Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. EmptyVen 20 Mar - 1:29
Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.
ft. @Colin Berlinski & @Eden J. Rivoal - mercredi 11.09.24 • Tsss... Les gens, ils ont vraiment que ça à faire de foutre leur sale petit nez dans les affaires des autres. Alors certes, ce n'était qu'un emploi du temps dont il ne retiendrait jamais les horaires mais voir qu'une tierce personne posait sa main dessus ça l'agaçait franchement. Ce qui était à lui, était à lui. Il n'avait jamais dit qu'il aimait l'idée de partager quoi que ce soit de sa vie avec qui que ce soit et encore moins avec un mioche à peine sorti du berceau.
Parce que oui, dans ces trois foutues écoles de magie y'avait bien que des mioches. Pour la plupart ils pleuraient soit sur leurs petites vies trop tristes pour être vécues alors qu'ils avaient rien connu. Soit, ils pignaient devant leur propre banalité. Bon, y'avait aussi les cas sociaux dont les histoires familiales finissaient sur la place publique en pleine Garden Party ; mais eux, c'était des cas à part. Tout ça pour dire, qu'en vérité, les autres ils avaient autant de valeur pour lui qu'un peau de banane pourrie sur laquelle on ne glissait même pas. Bref... Juger sans connaître, c'est ce qu'on fait tous non ? Et puis c'est pas comme si le gamin avait un intérêt quelconque pour lui -sans compter qu'il avait des goûts de merde niveau chaussures...-

Bref -pour la seconde fois- ça aurait pu se finir là. Par une question banale qui n'attendait pas de réponse mais, forcément, le gamin qui doit pas encore être en cinquième année, ne trouve pas mieux que de se dire que lui parler ça serait cool. Est-ce que ça avait l'air de l'intéresser un tant soit peu ce qu'il pouvait bien avoir à lui raconter ? Pas des masses.
Nul au foot. Ok. Nul en arts martiaux. Va chier. S'il se prenait en main. Et mon poing dans ta gueule il se prend en main ?

C'est que c'était compliqué, vous voyez, que de l'écouter parler comme un grand et étaler ses petits mots sur la place publique sans avoir envie de lui en coller une. Ou mieux, de lui rire au nez avant de le laisser dans son petit délire. C'est qu'il devait pas avoir la lumière à tous les étages le pauvre pour parler autant et faire comme si ce qu'il disait était réellement important.
Enfin, voilà donc Colin Berlinski, et c'est un pirate !! Youhou, joie... franchement... Est-ce que ça a l'air de m'intéresser de savoir qui t'es, ce que t'es, ton age, ton nom et tes préférences sexuelles ? Non parce qu'à un stade du jeu, il allait bien lui donner tous les détails de sa petite vie ce gamin, non ?

Enfin, visiblement le silence dédaigneux dont il le gratifiait suffisait pas à le faire taire. Il allait peut-être devoir le dire finalement, non ?

« Est-ce que ça à l'air de m'intéresser ? » long et lent soupir alors que le gamin termine sur une histoire de faire ses preuves... « Allez va, casses-toi ou retournes jouer avec tes billes... »

Et si il ne savait pas ce que c'était qu'une bille, vu que c'était surtout les moldus qui jouaient avec ça, il pouvait toujours se regarder dans un miroir et découvrir sa tronche. Parce que oui, il avait une tête de bille. Du genre, y'a pas grand chose dedans mais ça roule bien par-terre et ça se jette facilement dans les trous.

« Au passage, si t'essayes d'avoir l'air cool, évites de parler autant. Ça donne l'impression que du groupe de parole, c'est toi la demi-portion... »

Bref, voilà voilà... Les présentations sont faites n'est-ce pas ?

« Mon emploi du temps... »

Avant de bailler largement, Eden tendit le bras en direction du gamin qui lui avait toujours pas refilé le bout de papier. Ouais, blondie a du mal avec les gens intrusifs, surtout si ils connaissent le moindre pan de sa vie et son emploi du temps, que ce soit cool ou non, c'est une partie de sa vie.




Hey ! You're gonna get hurt ! Move, you're gonna get hurt ! sometimes being too courageous is a problem Mais bon, tant que t'oublis pas tes baskets...
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4840-eden-joao-rivoal#107696 https://www.historia-pactum.com/t4842-eden-j-rivoal-o-pas-encore-de-classe#107854 https://www.historia-pactum.com/t4841-eden-j-rivoal#107853 https://www.historia-pactum.com/t4843-eden-joao-rivoal-o-parle-a-ma-main#107861
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. Empty
MessageSujet: Re: Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.   Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire. Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Je suis toujours rebelle ! C’est presque un réflexe : quand on me dit quelque chose, immédiatement, j’ai envie de dire le contraire.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» G - "With or Without You" [HENTAÏ] [PV Mina]
» « Désolé pour hier soir d'avoir fini à l'envers, la tête dans l'cul, l'cul dans l'brouillard » [Bunsit] /!\ Hentaï

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: Les coulisses :: Les archives :: Archives RP :: Saison 2 [sept 2024 - juin 2025]-