Coupe des 4 Maisons



Compétition des Ordres



/! Wanted /!

Les Macaron et les Baklavas
sont actuellement en effectif
réduit, n'hésitez pas à gonfler
leurs rangs en prenant élèves
et professeurs de
Beauxbâtons et Durmstrang !
Planter des fleurs et des couteaux Anneau10
Le Deal du moment :
Narcos Saisons 1 et 2 Coffret Blu-ray
Voir le deal
18.03 €

Partagez
 

 Planter des fleurs et des couteaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyDim 9 Fév - 15:22
7h du matin. C'était pas une heure, ça, surtout pour effectuer une punition. Pour la dixième fois depuis qu'il était sorti du lit, Colin bailla longuement à s'en décrocher la mâchoire, avant de se frotter les yeux et de resserrer le col de son manteau. On était fin septembre, les matinées devenaient de plus en plus froides, surtout lorsqu'on était encore un peu endormi, et le garçon se demandait encore comment il avait fait son compte pour se retrouver dans une telle galère.

Tout avait démarré pour une simple bêtise, même pas de sa faute, pour être honnête. Alors qu'il faisait une ronde dans les couloirs de Beauxbâtons, un groupe de français de son âge l'avait abordé pour lui demander s'il s'était perdu et avait besoin de leur aide. Ce à quoi Colin avait tout naturellement rétorqué qu'il n'avait pas besoin d'aide puisque c'était justement lui qui était en train de faire le tour du château pour vérifier qu'aucune menace ne pesait sur l'école - et également en apprendre un peu plus sur les trésors et secrets potentiels du bâtiment, mais cela il ne le dit pas. Sa réponse avait fait rire le plus idiot des français qui lui avait répondu qu'il était bien trop jeune et inexpérimenté pour défendre quoi que ce soit, ce à quoi Colin lui avait collé un coup de poing dans le nez.

Il avait fallu deux surveillants pour les séparer et le petit pirate s'était retrouvé illico collé pour une durée indéterminée, laissée à la décision des deux conseils de disciplines de Durmstrang et Beauxbâtons. En attendant d'en savoir plus sur les sanctions à venir, on lui avait donné rendez-vous tous les matins dans le jardin français, à 7h sonnantes, et défense d'être en retard.

Autant dire que Colin ne s'y rendit pas vraiment de gaieté de coeur, ce jour là, d'autant qu'il n'avait foutrement aucune idée de ce qu'il était censé y faire. Un jardin... on voulait le faire jouer à cache-cache ou bien ? De toute façon, les jardins, il avait toujours trouvé ça idiot : apprendre à survivre en forêt, ça c'était utile, mais un jardin, une nature toute disciplinées, bien rangée juste pour faire beau, c'était tout simplement lui retirer sa raison d'être, lui enlever tous ses mystères et ses dangers ! Pas pour rien qu'aucune aventure ne se passait jamais dans un jardin, c'était un lieu foutrement ennuyeux !

Perdu à ruminer ses pensées, le garçon se retrouva finalement sans le savoir à côté de la fontaine du parc, entouré de bosquets et de massifs de fleurs. Si Colin était quelqu'un de courageux, indiscutablement, et qu'il n'avouerait jamais - sauf peut-être à son frère qui était au courant - sa peur du noir, il fallait bien reconnaitre que se retrouver tout seul dans ce lieux inconnu et silencieux, alors que le soleil n'était pas encore levé, avait quelque chose d'inquiétant.

Le petit pirate plissa les yeux, retenant son souffle, tâchant d'interpréter le moindre bruit, de voir venir ses potentiels ennemis. Etait-il possible qu'on l'ait mené tout droit dans un piège ? Que le gosse qu'il avait tabassé soit le fils de quelqu'un d'important et qu'on cherche maintenant à se débarrasser de lui ? Si c'était le cas, il vendrait fièrement sa peau, ses assassins découvriraient qu'on ne s'en prend pas aussi aisément que cela à un Berlinski !

Pourtant à mesure que les minutes passaient, son imagination se calma un peu et commença à être progressivement remplacée par de l'ennui. Ennui qui prit une telle proportion que le garçon se résolu finalement à appeler à l'aveuglette, au risque de dévoiler sa position.

- Hé oh ! Y a quelqu'un ?

Il hésita un instant, avant d'ajouter.

- C'est pour la colle !


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?


Dernière édition par Colin Berlinski le Ven 14 Fév - 19:25, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyMar 11 Fév - 17:52

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
La rentrée c'était déroulée normalement, comme tous les ans. Pour la onzième année consécutive, la jardinière en cheffe s'en était également retournée dans cette bâtisse où, dès qu'elle y avait fait sa toute première rentrée, à l'âge de onze ans, elle c'était sentie chez elle et à sa place. D'ici peu, l'été laisserait place à l'automne. Les fleurs de la saison chaude allaient gentiment commencé à tirer la gueule pour laisser la place aux fleurs de la saison de la chasse. Les graines de ces dernières - les bergénias, les santolines, les consoudes, les tanaisies, les myosotis, les réglisses, les lisérons et autres pivoines, entre autres fleurs - avaient d'ailleurs déjà commencé à être planté et ce, depuis plusieurs semaines. Pour ce qui étaient des échinacées pourpres, des campanules, des glaïeuls, des dahlias, des marguerites Alaska, des hémérocalles et autres fleurs fleurissant à l'été, Tina et ses équipes avaient gentiment commencé à les rempoter pour les transférer du bon air de l'extérieur à l'intérieur des diverses pièces de l'Académie où elles serviraient d'ornements, pour encore quelques semaines...

La bulgaro-monténégrine - qui, on n'allait pas se le cacher, n'avait pas sauter au plafond de joie lorsqu'elle avait appris l'ouverture des portails entre l'Académie française Beauxbâtons et l'Institut bulgare Durmstrang - avait fini par apprendre que l'un des gamins des pays de l'Est allaient lui servir d'assistant avec effet immédiat et pour une durée indéterminée. Le motif? Une bagarre avec une bande d'ado français. Tout le monde avait été collé sans la moindre exception - le contraire aurait été étonnant, lorsque l'on connaissait un minimum le professeur Borgia -, mais c'était le gosse de Durmstrang - Colin Berlinski, d'après ce qu'on lui avait dit - qui avait atterri chez la jardinière. “Je sais que vous avez du mal avec tout ce qui touche avec Durmstrang, Señorita Kolvalovic,” lui avait dit son patron, en lui apprenant les heures de colle, mais je vous fais confiance pour vous montrer impartial et ne pas prendre en grippe Signore Berlinski sur le seul principe qu'il a eu la chance que n'a pas eu votre père.” Qu'elle en voulait aux sorciers de l'Est de n'avoir jamais accepté que son propre père puisse lui-même intégrer l'Institut de magie Durmstrang à cause de son statut de Né Moldu, Ramsés le savait et, dans le fond, l'avait toujours su. Malgré tout, elle n'avait pas pour autant ruer dans les brancards dans tout ce qui parlait bulgare dans les couloirs et jardins de l'institution scolaire française. Pourtant, le cinquantenaire avait bien fait de s'assurer qu'elle ne prendrait pas le quatrième année en grippe juste pour le principe de le prendre en grippe.

Au premier matin de colle, la jardinière en cheffe avait sorti ses éternels vieux habits de travail - une vieille chemise d'homme et des pantalons en toile de jute -, sur lesquels elle avait ajouté une couche supplémentaire avec une jaquette chaude. Bientôt, quand il ferait encore plus frais qu'actuellement aux petites heures du jour, elle sortirait en plus les mitaines. Ses cheveux attachés en une queue de cheval partant du haut de sa tête dont seules deux longues mèches partaient pour encadrer sa frange et son visage, elle quitta sa petite chambre du rez-de-chaussée pour aller préparer un thermos de thé et un thermos de café. Son petit tour dans les cuisines terminé, elle gagna la réserve où tout le matériel de jardinage était rangé - les paires de gants, les pelles, les râteaux, les pots, les sacs de terre, les brouettes, les arrosoirs et autres éventuelles chaussures de sécurité pour les travaux qui en demandaient - pour préparer le matos dont elle avait besoin. Les deux thermos, deux paires de gants, quelques sacs de terre, accompagnés de quelques outils aussi divers que variés  et autres pots entassés à l'intérieur ou autour d'une brouette, la jeune trentenaire se mit en quête de son assistant, son matos gravitant autour d'elle grâce à un sort de lévitation.

«On moins, on peut dire que vous êtes ponctuel! »

Répondit la jeune femme à l’adolescent qui semblait la chercher. D'un mouvement de baguette, tout son barda se posa.

«Здравейте! Bonjour! Hristina Kolvalovic, la jardinière en cheffe. Colin Berlinski, c'est ça!? »

Le salua-t-elle en bulgare, un sourire aux lèvres, en lui présentant une main, avant de poser ses poings sur les hanches pour pouvoir le regarder de plus près, comme si elle essayait de lire en lui pour comprendre à qui elle avait réellement à faire.

«On m'a dit que vous vous étiez battu parce que vous vouliez protégé l'école? Est-ce que vous savez au moins protéger un jardin? »

Continue-t-elle. Que l'ado comprenne par là: 'est-ce que vous avez déjà des bases en jardinage?' Car même si la jeune femme se voulait avenante, elle ne se voulait ni moqueuse, ni infantilisante. Et si le petit Berlinski devait être là pour une durée indéterminée, autant savoir d'emblée quels étaient ses prérequis, histoire de ne pas le prendre pour plus con qu'il ne pouvait l'être.


100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyMar 11 Fév - 19:25
Colin se retourna d'un bond. Avec le sort de lévitation, il n'avait pas entendu la jeune femme approcher. Décidément, la journée commençait mal : se laisser prendre par surprise pas une simple jardinière, c'était un peu la honte pour le futur plus grand pirate du monde. Et puis d'abord... UNE jardinière ?! Mais ce n'était pas un travail pour une femme, ça...! Si ? Beauxbâtons était vraiment une bien étrange école pour laisser ce genre de tâche à n'importe qui. Ce n'était pas à Durmstrang que ça arriverait.

Le garçon leva un sourcil en découvrant celle qui manifestement devait prendre en charge sa colle. Colin s'était imaginé beaucoup de choses quand on lui avait donné rendez-vous dans les jardins : chasser des créatures dangereuses qui devaient se terrer dans les parterres de fleurs en compagnie d'un auror aventurier, ou dompter d'impitoyables arbres cogneurs avec un jardinier barbu et mutique. Mais là... La jeune femme, malgré sa tenue de travail, restait plutôt élégante et devait à peine être plus âgée que lui... Bon, disons le double de son âge. Ça restait jeune quand même. Trop jeune pour que Colin lui accorde assez d'autorité pour la respecter au premier coup d’œil. Si elle voulait vraiment qu'ils travaillent ensemble, il allait falloir que la jeune femme fasse ses preuves. Tout le monde n'avait pas le privilège d'être le compagnon de route du grand Capitaine Berlinski.

Le garçon saisit la main tendue, non sans une certaine suspicion. Les yeux plissé, il jugeait ouvertement Hristina, au moins autant qu'elle devait le jauger lui-même. Elle lui avait parlé en bulgare et s'exprimait avec un de ces étranges accents des Balkans, peut-être un moyen de lui paraitre sympathique ? Ba il en faudrait un peu plus que ça. Colin avait l'air assez déterminé à ne pas faire d'efforts. Le simple fait de se retrouver collé, et si tôt, ne l'avait pas mis de très bonne humeur, mais si en plus il devait se retrouver sous les ordres d'une fille...

Il répondit également en bulgare, tout de même un peu soulagé de ne pas à avoir à utiliser le français qu'il maîtrisait encore assez mal.

- Colin Berlinski, c'est ça. Je suis capitaine de navire.

Ce n'était pas vrai du tout mais il avait l'air décidé à faire sa tête de mule, manifestement. A la seconde question de la jeune femme, il haussa les épaules un peu maussadement avant de fixer Hristina dans les yeux.

- Ne vous en faites pas mademoiselle Kolvalovic, vous ne craignez rien avec moi, je saurai parfaitement nous défendre contre les lapins et les escargots.

Il avait dit cela avec un grand sourire, si bien que son ton n'était pas vraiment impertinent, voire même apparaissait excessivement poli. A vrai dire, tant qu'il ne se mettait pas en colère, ce qui arrivait un peu trop souvent, Colin savait plutôt bien doser ses mots et pouvait même se montrer assez fourbe dans leur utilisation. Mais à cet instant précis quelqu'un d'un peu perspicace aurait forcément su déceler la pointe de sarcasme dans ses paroles.

Le petit pirate fit alors un rapide tour sur lui-même, embrassant d'un regard leur environnement immédiat, comme pour vérifier qu'aucun ennemi ne s'était approché d'eux, avant d'à nouveau se tourner vers la monténégrine.

- Rien à signaler aux alentours ! Je pense qu'on peut aller se recoucher !


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?


Dernière édition par Colin Berlinski le Ven 14 Fév - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyMar 11 Fév - 21:56

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
Tina n'avait pas la peste, hein, qu'on se le dise, donc son scepticisme à lui serrer la main, le gamin pouvait se le garder. Malgré tout, la jardinière en cheffe resta impassible et se retint de lui faire une réflexion. Par contre, si elle n'avait pas bronché d'un chouilla, lorsqu'il lui avait dit qu'il était capitaine de navire, le fait qu'il la prenne pour une conne parce qu'il la protégerait contre les escargots et les lapins - on était pas dans Le livre de la jungle, ici, où les petites béstioles que l'on était suceptible de croiser pouvaient se montrer aussi peu sympathiques et coopératives de Shere Khan et Kaa, à l'image des Accromentules que @Perceval Hagrid devaient croiser tous les jours dans sa Forêt Interdite. Dans les jardins, à moins d'une exception, c'étaient plutôt des chenilles, des souris et des lapins aussi choupinoux que les amis du Chapelier Fou dans Alice au pays des merveilles et si @Irina A. Lupin était présente avec eux, elle le confirmerait sans la moindre hésitation -, la jeune femme avait eu un haussement de sourcils. Qu'est-ce qu'il lui avait dit, @Ramsés Borgia, déjà? De ne pas prendre le jeune Berlinski en grippe sous le seul prétexte qu'il était étudiant à l'Institut Durmstrang? Bon, ce n'était peut-être pas la phrase exacte, mais, dans l'idée, c'était ça: ne pas prendre le jeune Berlinski en grippe sous le seul prétexte qu'il était étudiant à l'Institut Durmstrang. Pourtant, malgré toute la bonne volonté de l'Académie de magie française Beauxbâtons, Colin Berlinski sortait déjà par les trous de nez de Hristina Kolvalovic. Si elle n'avait pas eu le temps de suffisamment se rendre compte du côté couillon d'@Asen Koenig, durant leurs aventures en Grèce qui avaient suivi la Garden Party, la bulgaro-monténégrine se rendait bien compte, désormais, qu'à Durmstrang, qu'on y soit un ancien élève ou un élève y étudiant actuellement, les gens pouvaient définitivement être vraiment des cons pétants plus haut que leur cul, avec leur précepte de statut de Sang et tout le bordel qui allait avec. Et est-ce que sous sarcasme à peine voilé, ne se cachait-il pas également un côté sexiste et patriarcal?  

«Pas si vite, Monsieur Berlinski! »

L'interpella-t-elle, alors qu'il constatait qu'ils pouvaient s'en retourner dans leur pieux respectif.

«On m'a pas demandé de supporter vos grands airs de bon matin pour que vous courriez le lapin! »

Joignant le geste à la parole, elle fourra dans les bras de ce gamin qui devait avoir un peu plus de la moitié de son âge à elle une pile de pots vides dans laquelle elle avait également glissé une paire de gants.

«Comme vous savez si bien partir en quête d'un ennemi potentiel, vous saurez, j'en suis sûre, nous retrouver sans mal les parterres d'échinacées pourpres et de marguerites Alaska. Expert que vous êtes, je suppose que vous savez que se sont des fleurs qui fleurissent en été et qu'avec la fin de la saison, on va sauver celles que l'on peut encore en les rempotant ou en faisant des bouquets qui serviront. »

Désormais, en plus de n'être ni infantilisante, ni moqueuse, elle ne voulait plus non plus être avenante. Si ce gamin voulait la faire tourner en bourrique, elle serait là pour ruer dans les brancards et lui rappeler que si ça lui faisait chier d'être là, il n'avait pas qu'à se faire coller!


100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyMar 11 Fév - 23:55
Au léger refroidissement du ton de sa voix, Colin sentit qu'il avait réussi à agacer sa tutrice de colle... sa "gardienne de prison" devrait-il dire, plutôt. Il la fixa, non sans parvenir à réfréner le léger sourire narquois qui lui poussait sur le visage. Grands airs, grands airs, elle en avait de bonnes, elle, il n'avait rien demandé non plus, lui. Il haussa les épaules et répondit d'une voix angélique.

- Peut-être que si personne n'est content d'être là, on pourrait oublier cette punition...?

Il n'avait pas plutôt terminé sa phrase qu'il se retrouvait soudain les bras chargé de pots, auxquels s'ajoutaient une paire de gants. Mouais, visiblement il n'allait pas couper à cette corvée... Tout sourire s'effaça de son visage et il retrouva une moue boudeuse qui convenait mieux à la situation. Le garçon prit tout de même le temps d'écouter les consignes, sentant que faire répéter dix fois Hristina risquait fort d'agacer la jeune femme assez rapidement. Même si ce n'était qu'une jardinière française, Colin se méfiait de son accent des Balkans et préférait éviter de trop rapidement la mettre en colère. On n'était jamais trop prudent. Et puis, c'était toujours plus efficace d'y aller en douceur, quand on voulait mettre les nerfs en pelote aux gens.

Pourtant rapidement son intérêt pour les paroles de sa tutrice avait fondu comme neige au soleil. La raison en était simple : il ne comprenait foutrement rien aux termes qu'elle employait. Qu'on lui demande la différence entre un zéphyr et un alizé et Colin pourrait expliquer en détail et avec passion les caractéristiques et les conditions d'apparition de chacun de ces vents. Mais les fleurs... quelle barbe ! Il fallait vraiment être une fille, ou un français pour s'intéresser à un truc aussi nul. Il se retint d'exprimer sa vision des choses à voix haute, mais ne se gêna tout de même pas pour réagir aux paroles de la jeune femme.

- J'ai dit que j'étais Capitaine, pas paysan.

Il avait dit cela avec une pointe de mépris dans le ton, mais enchaîna immédiatement une nouvelle fois avec son grand sourire et l'air avenant. Colin pouvait se montrer particulièrement attendrissant, avec sa tête d'ange, et il savait très bien en jouer... enfin, à condition de tomber sur quelqu'un qui se laisse avoir, ça ne marchait pas avec tout le monde.

- J'avoue qu'en Alaska, je connais que le colin. dit-il en souriant, avant de reprendre d'un ton faussement embêté. Je ne voudrai pas faire une bêtise, avec tous ces lapins qui rôdent, j'ai peur de confondre les plantes. Il faudrait peut-être me montrer ?

Il n'y tenait pas plus que ça, mais quitte à se faire chier en colle, autant que tout le monde passe un mauvais moment. Peut-être que ça leur ferait réfléchit à deux fois, la prochaine fois, avant de lui mettre une punition aussi injuste sur le dos. Et s'il traumatisait assez miss Kolvalovic, avec un peu de chance, elle demanderait à ce qu'on mette fin à ces séances du matin ? Restait à savoir s'il arriverait à la pousser à bout..


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?


Dernière édition par Colin Berlinski le Ven 14 Fév - 19:26, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyJeu 13 Fév - 15:19

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
« Sauf que, malheureusement pour vous, en ce qui me concerne, j'aime bien aller au bout des choses, même si ça ne m'enchante pas plus que ça! »

Répondit simplement la jardinière au quatrième année tout en lui fourrant pots et paire de gants dans les bras. Aller jusqu'au bout des choses et assumer jusqu'au bout, c'était bien des concepts qu'elle avait rapidement eu à intégrer, surtout depuis qu'elle avait fait sa toute première rentrée à l'Académie Beauxbâtons, lorsqu'elle n'était encore qu'une gamine. Le fait d'assumer jusqu'au bout ses conneries quitte à en supporte les heures de colle, c'était, par contre, quelque chose que l'élève de l?institut Durmstrang avait du mal à saisir. Tina doutait peu qu'à son âge, on puisse le récupérer - surtout qu'il venait tout droit de Durmstrang -, mais vu qu'ils étaient là, autant allez jusqu'au bout. Et s'il espérait qu'elle allait laissé tomber ou demander aux directeurs des écoles française et bulgare de refourguer le gamin à quelqu'un d'autre pour ses heures de colle - surtout qu'elles étaient indéterminées, au grand damne de tout le monde -, c'était très mal connaître la jeune femme.

« Et la durée de la colle ne dépend que de vous: plus rapidement on aura rempoter ou transformer en bouquets les fleurs d'été, plus rapidement vous n'aurez plus à venir ici! »

La jardinière en cheffe était sérieuse, en disant cela, et tout était vraiment entre les mains de ce gamin insolent qui n'avait sans doute aucun jamais eu de limite de sa vie: s'il se donnait vraiment ne serait-ce que le minimum, d'ici quelques jours ce serait boulé; à l'inverse, ils en auraient pour des semaines à se supporter.

« Alors je peux vous certifier que le seul paysan, comme vous dites, présent ici, c'est bel et bien vous! »

Assura, du tac au tac, la jardinière à l'étudiant.

« Car aller dans une ferme apprendre les bases du métier de paysan, c'est fort probablement où vous risquez de terminer durant vos heures libres et jusqu'à la fin de votre scolarité, lorsque vous aurez terminé vos heures de colle comme jardinier. Histoire d'apprendre la complexité et la magnificence de ce métier! »

Si Tina était capable de mettre sa menace à exécution? Parfaitement! Surtout que si elle présentait une bonne argumentation au-près du professeur Borgia, il saurait, de son côté, sans doute aucun négocier comme il se fallait au-près de Dragomir Romanov, son homologue bulgare.

« Et comme vous semblez avoir de sérieux problèmes de vocabulaire, pour la semaine prochaine, vous retranscrirez les définitions de paysan et de jardinier en français, en bulgare et en anglais. Vingt fois dans chacune des langues. Vous y ajouterez les définitions de capitaine et d'étudiant, également dans les trois langues et le même nombre de fois. »

Si c'était sadique? Parfaitement! Si Colin avait intérêt à le faire? Tout à fait!

« Car qu'on se le dise: si par chez vous, vous êtes un capitaine, ici, vous n'êtes qu'un simple étudiant comme tous les autres! »

Continua-t-elle.

L'ancienne étudiante au Pavillon Jaune aurait bien aimé ajouté qu'il avait plus des airs du Capitaine Crochet, dans son univers du Pays Imaginaire, ou encore de Davy Jones, sur son Flying Dutchman, plutôt qu'à un capitaine aussi respectable que le capitaine Haddock, dans Les Aventures de Tintin, mais elle avait préféré garder pour elle sa réflexion. Il valait mieux. Car même si elle était du genre à avoir le sang chaud, elle savait pertinemment qu'il y avait certaines choses que l'on ne pouvait pas se permettre de dire.

Lorsque l'étudiant ouvrit une nouvelle fois la bouche, se fut pour présenter un visage presque trop angélique à sa gardienne de colle. Son ton avenant, que la trentenaire trouvait presque trop mielleux, la bulgaro-monténégrine n'y crut pas un instant. Elle dû d'ailleurs faire un effort surhumain pour ne pas lever les yeux au ciel et pousser un soupir à fendre l'âme. Comment elle y parvint? Elle-même ne le sut pas! Sur un ton calme, elle expliqua patiemment, même si elle se doutait bien qu'il la prenait sans doute aucun un peu pour une conne:

« Les marguerites Alaska sont des fleurs principalement blanches avec un cœur jaune. Ces sont des fleurs que l'on peut facilement confondre avec les pâquerettes, qui sont beaucoup plus petites, avec leurs tiges nues, et qu'on ne peut pas utiliser pour faire des bouquets, et les camomilles, plus grandes que les pâquerettes, mais dont les tiges sont fournies de petites feuilles très fines. »

Elle attrapa les manches de la brouettes et fit signe au gamin de la suivre: autant lui montrer ce qu'ils allaient tailladés directement.

« Alors comme ça, Monsieur est un expert en poisson!? »

Lui demandait-elle, le plus sérieusement du monde, alors qu'ils traversaient les différentes allées des jardins.

« Racontez-moi donc, si vous voulez bien!? »

Vu qu'ils étaient condamnés à devoir passer plusieurs heures ensembles, autant que chacun puisse apprendre un minimum des connaissances de l'autre. Car si Tina s'y connaissait assez bien en fruits et légumes, en plantes, en arbres et en fleurs de part ses diverses formations, tout ce qui était poisson, par contre, c'était un sujet qu'elle maîtrisait très mal, même si elle avait quelques notions vis-à-vis des animaux et des créatures magiques.


100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyJeu 13 Fév - 21:55
Les bras désormais chargés, Colin se contenta pour toute réponse de décrocher un regard noir quand Hristina lui fit remarquer que plus vite il travaillerait, plus vite il pourrait filer d'ici. Ce n'était clairement pas une réponse qui pouvait satisfaire le garçon puisque celui-ci semblait justement plutôt décidé à y mettre de la mauvaise volonté. Il s'autorisa donc un simple haussement d'épaules maussade, un peu encombré sous sa pile de pots qui le déséquilibrait. Il avait pris la décision de ne pas répondre à la leçon de morale de la jeune femme, pour ne pas lui donner satisfaction et rester le plus stoïque et indifférent possible, mais faillit s'étouffer d'indignation quand elle lui annonça soudain brutalement qu'il allait en plus avoir des lignes à copier. Il se figea sur place et fixa sa tutrice avec des yeux ronds de surprise.

- Quoi ?! Mais c'est degueula... mais... non !

Il en perdait son latin. En plus de la surprise de cette nouvelle sanction qui - de son point de vue - lui tombait sur le bec de manière parfaitement injustifiée, il semblait à Colin qu'on ne respectait absolument pas son statut - certes fictif - de capitaine pirate, mais également qu'on le rabaissait. Ce qui pour lui était clairement une offense à son honneur, mais également à celui de sa famille, et à toutes les valeurs que cette dernière pouvait porter. Non seulement elle le traitait de paysan - ce qui pour un fier pirate comme lui revenait à comparer un requin à une vulgaire vache - mais en plus elle se fichait ouvertement de sa gueule en le menaçant de l'envoyer en séjour dans une ferme, à planter des choux toute la journée. Soit le véritable enfer des marins aguerris. A cet instant, sentant une vague de colère monter en lui, il fut tenté de bazarder tout le matériel qu'il avait sur les bras et d'envoyer se faire voir ailleurs la jardinière, mais redoutant d'aggraver encore son cas, ou pire : de se voir rajouter des lignes à copier en français, il se contenta de serrer les poings et les dents sous l'effet de l'énervement.

- Miss Kolvalovic...

Il avait dit cela en détachant bien les syllabes, autant pour tenter de contenir sa propre colère qui menaçait d'exploser de manière désastreuse pour tout le monde - il en avait bien conscience -  que pour tenter de se donner un air sérieux et adulte. Tentative malheureusement un peu gâchée par la couleur qu'avait pris son visage qui s'était teinté de rouge, laissant clairement apparaitre toute sa frustration gamine.

- ... c'est injuste de me punir, à l'in-té-rieur d'une punition ! En plus ça n'a rien à voir avec la paysanner... le jardinage.

Sentant qu'une nouvelle pique lui vaudrait des emmerdes, il s'était retenu de qualifier une fois de plus la profession de la jeune femme de paysanne. Toutefois il n'en pensait pas moins et plissa les yeux d'un air franchement accusateur.

- Et je connais les définitions de capitaine et d'étudiant, merci !

Le ton commençait à monter chez le garçon qui avait de plus en plus de mal à contenir sa colère. Colin se connaissait assez bien, il avait un tempérament sanguin particulièrement redoutable et célèbre à Durmstrang, qui lui avait déjà causé un sacré paquet d'ennuis. Bien qu'à cet instant il déployait des efforts colossales pour ne pas se laisser submerger par l'énervement, celui-ci avait tendance à insister fortement et menaçait à tout instant de déborder dans un torrent de jurons.

Même si cela lui en coutait, il finit tout de même par lâcher Hristina du regard pour le laisser se perdre un moment sur le jardin qui les entourait. Colin prit finalement deux profondes inspirations, se mordit fort les joues et après quelques secondes à ravaler son énervement, se retourna vers la jeune femme à qui il offrit un sourire particulièrement hypocrite, qui sous l'effet de son agacement avait plutôt l'air d'une grimace crispée.

Rageusement, il lui emboîta le pas, écoutant d'une oreille distraite les explications de sa tutrice. Ennuyantes au possible, inutiles, d'ailleurs il ne se gêna pas pour le faire remarquer, d'une voix où grondait toujours un fond de colère.

- Et à quoi ça sert de faire la différence ?

Il rebondit d'ailleurs sur la question qui lui était adressé, comme une preuve qu'être marin était un métier tout de même infiniment plus glorieux et intéressant que pays... jardinier.

- C'est important de connaitre les poissons quand on passe beaucoup de jours en mer. On ne peut pas pêcher n'importe où, n'importe quoi et n'importe quand, il y a... hm... il réfléchit. Des migrations, pour certaines espèces, il faut connaitre les courants parce que tous les poissons n'aiment pas les mêmes températures. Il faut aussi savoir ce qu'ils mangent, pour les appâts, ou avoir de bons filets, c'est important aussi pour ne pas laisser passer les trop petit ou qu'ils ne cassent pas...

Colin s'était lancé dans un petit monologue explicatif et, étrangement, expliquer tout cela l’apaisait un peu. Il pensait soudain à autre chose qu'à sa punition et pouvait parler de sa vraie passion : la mer et ses mystères. En plus, contrairement à lui, Hristina semblait faire l'effort de l'écouter et peut-être même d'y accorder un certain intérêt ce qui, pour un garçon de quatorze ans, était source d'une petite fierté tout de même, bien qu'il ne se le serait jamais avoué.

Doctement, il reprit ses explications et notamment la référence à l'Alaska de tout à l'heure.

- Le colin - c'est de là que vient mon nom - est un poisson assez courant, mais le meilleur se pêche en Alaska, il est assez célèbre. En Europe on parle aussi de colins mais ce ne sont pas des vrais, enfin, c'est une espèce différente, il ne faut pas confondre.

Puis, se rappelant qu'il était quand même censé être en colère, il ajouta plus nerveusement.

- Quand on fait un voyage en mer, le poisson c'est nécessaire pour survivre... Il fixa la jeune femme dans les yeux avant de conclure, légèrement narquois. Est-ce que vous mangez vos pâquerettes, vous ?


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptySam 15 Fév - 16:01

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
Le jeune Berlinski se liquéfia presque instantanément sur place, lorsque la jardinière en cheffe lui flanqua les quatre descriptions à devoir écrire vingt fois dans chacune des trois langues principales parlées au sein de l'école de sorcellerie anglaise Poudlard, de l'Académie de magie française Beauxbâtons et de l'Institut sorcier bulgare Durmstrang. En le voyant se figer, la jeune femme eu l'image de l'une toutes ces personnes transformées en statue par Méduse, dans la myologie grecque. Elle en vint à se demander comment il aurait réagit, si elle lui avait demandé de faire les définitions dans toutes les langues qui pouvaient être parlées dans les trois écoles. Est-ce qu'il aurait fait une syncope? Si jeune, ça aurait été triste. Bon, après, ça aurait été compréhensible, au vu du nombre de nationalités aussi diverses et variés qui gravitaient entre l'Ecosse, la France et la Bulgarie. Parce qu'entre l'Irlande, l'Islande, l'Ecosse et l'Angleterre pour l'école anglaise; la France, la Belgique, la Suisse, l'Andorre, l'Espagne, le Portugal, l'Italie, la Grèce, Monaco, le Monténégro, les Pays-Bas et Malte pour l'école française; et la Bulgarie, l'Allemagne, la Pologne, la Hongrie, l'Autriche, la Slovaquie, la Slovénie, la Croatie, la Bosnie, la Serbie, l'Ukraine, l'Albanie, la Biélorussie, la Lettonie et la Lituanie pour l'école bulgare, ça faisait vite un beau mélange de langues et de cultures. Tina n'était elle-même pas certaine d'être capable de parler toutes les langues présentes au sein de Beauxbâtons déjà qu'elle avait eu du mal à passer du monténégrin au français en y arrivant... Mais il fallait voir le bon côté des choses: si elle avait demandé au jeune en colle de le faire dans toutes les langues officielles parlées dans tous ces pays, il y en avait pas mal qui étaient les mêmes ou qui se ressemblaient beaucoup.

« Si vous voulez vraiment un lien avec le jardinage, vous pouvez rajouter un descriptif de toutes les fleurs dont vous trouverez un descriptif. Et ce, dans la langue que vous voulez! Quand à la différence entre capitaine et étudiant, c'est ce que nous verrons! »

Répondit Tina sous le regard noir de Colin. Regard sur lequel elle ne se focalisa pas plus que ça. Et même si elle ne levait pas la punition dans la punition, y laissant capitaine et étudiant avec paysan et jardinier. Et tandis qu'elle s'engageait dans les allées des jardins, sa brouette en mains, elle aurait vu faire remarquer à l'étudiant de Durmstrang que oui, c'est injuste, mais que la vie l'est tout autant, donc mieux valait qu'il se prépare rapidement à d'autres injustices encore pire. Elle préféra pourtant ce taire.

« A ne pas vous en prendre encore une fois pour votre grade si vous me rapportez des pâquerettes alors que je vous ai demandé des marguerites. »

Répondit-elle à sa question de savoir le pourquoi du comment ça lui servirait de faire la différence entre les marguerites, les pâquerettes et les camomilles en jetant un œil derrière son épaule.

« Mais on ne fait quasiment pas pousser de pâquerettes, vu qu'on ne peut pas en faire des bouquets. Donc ce n'est pas les fleurs que vous trouverez le plus. Pour les marguerites, même si ici on utilise des sortilèges pour les faire durer jusqu'à la fin de la belle saison, elles poussent principalement entre juin et juillet, donc le reste de l'année, vous risquez difficilement les confondre avec les camomilles qui peuvent vivre toute une année, voir sur deux, en fonction de si elles sont annuelles ou vivaces. »

Prit-elle tout de même le temps de lui expliquer, même si elle avait parfaitement conscience que ça ne répondait pas tout à fait à sa question, avant de le lancer sur le sujet des poissons.
La jeune femme écouta attentivement les explications du jeune garçon et ne put s'empêcher de faire quelques liens entre la pêche et le jardinage. Si on ne pouvait pas pêche n'importe quel poisson n'importe où, c'était également un peu le cas avec les fleurs qui, en fonction de leur stade de fleuraison, entre autre. On fonction de la température extérieure ou du pays, on ne pouvait pas trouver certains poissons ou, justement, en trouver, à l'image des fleurs qui avaient besoin de chaleur pour germer ou des perce-neiges qui arrivaient parfaitement à pointer le bout de leur nez malgré la neige et le froid. S'il fallait bien choisir les appâts en fonction des poissons que l'on espérait pouvoir pêcher, l'engrais utilisé en jardinage dépendait des fleurs dont on prenait soin, au même titre que la quantité d'eau utilisée.

Après avoir traversé quelques allées en écoutant l'exposé du jeune homme qui semblait vraiment passionné parce qu'il lui expliquait, Tina finit par s'arrêter et lâcher les manches de sa brouette. Alors qu'il la questionnait une nouvelle fois, elle se tourna vers lui pour voir son sourire narquois.

« Vous pouvez poser votre tas de pots. »

Commença-t-elle par lui dire.

« Et faites attention à votre dos et à votre ergonomie en pensant à plier vous genoux. »

Parce que ça aurait con, stupide et dommage pour ce jeune garçon, aussi chiant et prétentieux qu'il pouvait se montrer, se retrouve avec des problèmes de dos à l'âge de trente ans. Puis, comme un reflet miroir à ce jeune collé, elle lui offrit le même sourire narquois qu'il lui offrait lui-même.

« Au risque de vous décevoir, oui, certaines fleurs ce mangent. à l'inverse, certaines ne sont pas comestibles, voir même toxiques. »

Lui expliqua-t-elle, entourés des marguerites, et des échinacées pourpres qu'ils étaient.

« Vous me demandiez, tout à l'heure, à quoi servait de faire la différence entre les fleurs... »

Continua-t-elle en se penchant pour cueillir délicatement une marguerite qui offrait son bouton au soleil qui était en train de se lever.

« Savoir les nommer, les reconnaître, ainsi que leur propriété permet de ne pas se rendre malade bêtement. »

Lui expliqua-t-elle en lui tendant la pouce de marguerite et de se pencher pour en cueillir une seconde.

« La camomille, tout comme la pâquerette et la marguerite, se mange. La camomille peut aussi être utilisée dans le thé ou dans certains soins. »

La jeune femme invita le jeune garçon à goûter sa camomille. Si les pétales de la pâquerette avaient un goût amer, celles de la marguerite et de la camomille avaient une saveur plus douce, mais Tina n'était malgré tout pas sûre et certaine que Colin accepterait de manger celle qu'il avait entre les mains. Et comme pour lui prouver qu'elle ne lui racontait pas des salades, elle se mit à mastiquer sa propre marguerite.

100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptySam 15 Fév - 19:08
Trainant les pieds derrière Hristina tout en tâchant de ne renverser aucun des pots qu'il avait sur les bras, Colin ne pouvait s'empêcher de se dire que franchement, cette punition tournait au désastre. Non seulement il avait froid, était fatigué et devait écouter les explications barbantes sur la différence entre des fleurs qui au final de son point de vue se ressemblaient toutes, mais en plus sa tutrice semblait totalement imperméable à ses techniques de manipulation classique. Ni son charme enfantin n'était parvenu à l'amadouer, ni ses petites piques n'avaient réussi à la faire sortir de ses gonds. Enfin si, visiblement il avait fini par l'agacer, mais ça ne lui avait valu que des lignes à copier. Autant dire que le résultat était tout à fait décevant et un peu frustrant pour le garçon. Pourtant il se refusait encore à baisser les bras, ce n'était tout simplement pas son genre d'abandonner si vite. D'autant plus que si la jeune femme entendait ne pas céder un pouce de terrain et répondre coup sur coup à ses provocations par des punitions, Colin, lui, était également du genre tête de mule et avait plutôt tendance à se braquer lorsqu'on prétendait lui faire la leçon.

Aussi ruminait-il dans les pas de sa tutrice, écoutant d'une oreille distraite ses explications techniques sur les subtilités de la flore du jardin, tout en étant surtout attentif à la prochaine opportunité de la faire tourner en bourrique qui se présenterait. Finalement cette occasion n’apparut pas avant d'arriver devant un parterre de fleurs blanches et roses - c'était des marguerites ou des pâquerettes, finalement ? - où il pu déposer son fardeau avec une certaine satisfaction, avant de s'essuyer les mains sur son pantalon pour en retirer la terre. Si Hristina avait endossée sa tenue de parfaite jardinière, Colin, lui, n'avait pas spécialement anticipé qu'il allait sans doute devoir se salir et portait encore ses vêtements de ville, chemise et pantalon et pull, une tenue classique qu'on attendait d'eux à Durmstrang. L'école mettait un point d’honneur à ce que ses élèves soient tous bien habillés, même lorsqu'ils ne portaient pas leur uniforme de division.

Le garçon haussa un sourcil lorsqu'elle lui parla d'ergonomie et de plier les genoux. Ca, au moins, il connaissait, c'était le genre de truc qu'on apprenait assez tôt sur un navire, où la moindre blessure pouvait pénaliser tout l'équipage.

- Oui oui, je sais... "ferme sur les appuis, flexible sur les articulations."

Il suivit ensuite du regard les mouvements de la jeune femme qui s'était penchée pour cueillir l'une des fleurs, sans doute pour servir d'exemple. S'attendant à une nouvelle explication ennuyante au possible, le garçon leva les yeux au ciel... mais pas longtemps. En effet, Hristina venait, peut-être sans le savoir, d'éveiller un certain intérêt chez lui, par quelques mots pourtant anodins.

- Se rendre malade ? Il y a des plantes ici qu'on peut utiliser pour rendre malade les gens ?

Ça c'était intéressant ! Déjà, il ne regardait plus le parterre de fleurs de la même façon. L'art des plantes, certes on l'apprenait en botanique, matière qui l'ennuyait fortement elle aussi, mais jamais aucun de leurs professeurs ne leur avait enseigné la confection de poison. Ce qui pouvait se comprendre, pédagogiquement, mais Colin y voyait surtout une lâcheté. Connaitre la manière d'empoisonner quelqu'un, c'était aussi savoir s'en défendre, et puis, était-ce vraiment si différent que de leur apprendre à utiliser un expeliarmus ? Dans tous les cas, il s'agissait d'armes, seule comptait la manière dont on s'en servait.

- Pourquoi on les laisse en libre accès dans ce cas ? C'est pas super risqué ? Pour les animaux, je veux dire. Et est-ce qu'il y a des plantes qui sont dangereuses quand on respire le parfum ? Il s'autorisa un demi-sourire. Si on en plantait tout autour du jardin, ça zigouillerait pas les lapins justement ?

L'apprenti pirate - et maintenant jardinier - fixait maintenant sa tutrice avec beaucoup d'attention. Si personne n'avait jamais appris la confection de poisons à l'école, alors son frère non plus n'y connaitrait rien. Aussi doué qu'il soit, Lothar ne pouvait anticiper un piège qui lui était totalement inconnu, il ne se méfierait dont pas.

Tout à ses réflexions, Colin fut donc un peu surpris quand Hristina lui présenta justement l'une des fleurs blanches qu'elle avait cueillie. C'était une empoisonnée, celle-ci, ou pas ? Il fixa la petite plante d'un air suspicieux avant de regarder, d'abord avec un certain étonnement mêlé de dégout cette dernière se mettre à mâcher une fleur similaire. On pouvait donc manger des fleurs comme ça, sans préparation ? Il hésita un quart de seconde, partagé entre ses préjugés qui lui intimaient de se méfier de cette nourriture étrange, et sa volonté de ne pas passer pour un dégonflé, surtout auprès de la jeune femme.

- Ça m’impressionne pas, hein. J'ai déjà mangé des trucs bien pires...

C'était un peu vrai, puisqu'il avait déjà croqué dans un poisson cru une fois pour impressionner Lothar. Il avait été malade ensuite, mais bon, ça venait de la mer, c'était donc moins suspects que ces fleurs. Colin attrapa la fleur d'un geste vif avant de la fixer encore un instant, puis se résolu à l'avaler.

Ce n'était pas un goût très agréable, à proprement parler, mais on était tout de même loin de quelque chose de dégoûtant. Colin mâcha un petit moment, soudain pris d'une certaine curiosité, essayant de saisir les subtilités de saveurs que renfermait la camomille. Il hocha la tête, dubitatif, avant de revenir à Hristina.

- Ok, c'est pas trop mal. Mais ça serait quand même meilleur en salade, avec de la sauce au citron.

Il soupira en jetant un regard au parterre de fleurs. Il y en avait des centaines, peut-être même plus, ça allait sans doute leur prendre des semaines à récolter, de son point de vue du moins. Une nouvelle fois, il se retourna vers la jeune femme, croisant les bras, un air sérieux au visage.

- Miss Kolvalovic, si je vous aide à récolter toutes ses fleurs, vous me direz lesquelles sont dangereuses ?

Il laissa un instant passer avant de reprendre mais cette fois-ci d'un ton beaucoup plus doux et humble, presque craintif pourrait-on dire, si ce n'était pas à ce point étranger à la nature de Colin d'avoir peur de quoi que ce soit. Enfin, sauf de noir, mais ça c'était un secret bien gardé.

- C'est pour ma sécurité, bien sûr. J'ai peur d'en attraper une mauvaise et d'attraper une scepti... Il fronça les sourcils, cherchant le mot approprié. Une septicémie.


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyLun 9 Mar - 14:19

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
La bulgaro-monténégrine se retint d'avoir un sourire - même si ça n'aurait été qu'un demi-sourire - à la réflexion de ce futur Jack Sparrow sur l'ergonomie. C'est qu'il avait l'air un peu moins con qu'il n'en avait l'air et pouvait être capable d'un minimum d'intelligence, lorsqu'il le voulait, le bougre! Malgré tout, l'envie de sourire ne la pris pas bien longtemps. L'envie de laisser les commissures de ses lèvres s'étirer vers le haut ayant laissé place à l'envie de lui dire qu'à force de lever les yeux au ciel comme ça, ses pupilles risquaient d'y rester bloquer. Combien de fois avait-elle entendu sa mère le lui répéter? Là aussi, pourtant ce fut de courte durée, au vu du nouveau changement perceptible sur le visage de l'adolescent.
Comment est-ce que l'on appelait, déjà, ces gens qui, d'un instant à l'autre pouvaient changer d'humeur? Etre pris d'une incroyable euphorie l'instant d'avant et être pris d'une crise incontrôlable de larmes la seconde qui suit? Des bipolaires, c'est ça? Au vu de la situation présente, ne pouvait-on pas considérer Colin Berlinski, étudiant à l'Institut de magie bulgare Durmstrang, et Hristina Kolvalovic, jardinière à l'Académie de magie française Beauxbâtons comme des personnes bipolaires? Non? On peut pas pas? Comment ça, c'est pas possible? Bon, d'accord, le jeune collé et sa gardienne de colle n'étaient pas des personnes bipolaires - autant pour eux! C'étaient sans doute aucun dû au fait qu'ils avaient du mal à se supporter et qu'ils devaient mutuellement se sortir par les trous de nez. Mais malgré le fait qu'ils avaient mal commencé - c'est qu'il fallait les comprendre, aussi: quel adolescent digne de ce nom aimait se retrouver à faire des heures de colle, surtout de si bonne heure? Et, à l'inverse, quel membre des équipes éducatives, qu'ils soient membre du corps enseignant ou pas, apprécieraient l'idée de se retrouver pour une certaine durée en tête à tête avec un gamin insupportable sans limite qui n'avait de respect pour rien ni personne, si ce n'est pour son nombril? -, ils arrivaient tout de même à avoir quelques rares moments où ils arrivaient à se captiver mutuellement. La preuve, un instant plus tôt, lorsque Tina avait lancé Colin sur le sujet des poissons et actuellement qu'elle avait fait une allusion aux fleurs pouvant être toxiques et/ou rendre malades.

« Oui. L'aconit tue-loup, par exemple, utilisée notamment pour la potion Tue-loup. »

Répondit la jardinière à la question du jeune homme. Lorsqu'elle avait mentionné des fleurs de ce genre, le visage du petit Berlinski c'était comme illuminé. Éclairé comme pouvait l'être une ruelle sombre après qu'une lumière automatique ce soit allumée en passant devant l'entrée de l'une des maisons, vous voyez comment!? A l'inverse, l'air perplexe qu'il eut lorsqu'il se retrouva avec une marguerite entre les mains n'étonna même pas l'ancienne étudiante de l'Ordre Jaune. Ça aurait été le contraire qu'il l'aurait fait tombé des nus. Mais comme elle se mettait à manger la sienne, le pirate en devenir s'y attaqua finalement.

« Du moment qu'ils ne sont pas nuisibles, les animaux sont les bienvenus ici. Surtout que ce qui pourrait zigouiller, comme vous dites, les lapins, pourraient également zigouiller les animaux comme les hérissons qui peuvent être très utiles pour le maintien des jardins en les débarrassant de certains nuisibles. »

Hérisson: mammifère de la famille des erinaceidae insectivore. Petit animal de vingt-sept centimètres de long et de quinze centimètres de haut pesant entre quatre cents grammes et un kilo deux cents. Pouvant vivre jusqu'à maximum dix ans, le hérisson ne vit en moyenne que trois ans. C'est que l'on peut entre autre trouvé sur ce petit animal à pics se nourrissant entre autre d'araignées, de champignons, d'escargots, de cloportes, de limaces et de pucerons. Toujours utile pour ce débarrasser de façon naturelle des nuisibles tenaces.
Puis bon, on allait pas se mentir: zigouiller les lapins, c'était sans doute aucun prendre le risque de se faire zigouiller par la suite par Irina, l'infirmière de l'institution scolaire française. Et ça, même Tina ne s'y serait pas tenté. Pourtant, la petite blonde et ses anti-poisons pouvaient toujours êtres utiles lorsqu'un ado pré-pubère et boutonneux trouvaient l'idée géniale de s'amuser avec une fleur avec laquelle il n'aurait pas dû et qu'il se trouvait ne rien n'y connaître en fleurs.

« Vous seriez étonné du nombre de fleurs que vous avez dû, peut-être sans le savoir, dans vos salades. »

Approuva-t-elle lorsque Colin que ce serait meilleur avec du citron.

« S'ajoute à ça que certaines peuvent être utilisées pour agrémenter les plats de poissons. Comme la capucine pour le poisson blanc et l’œillet se marie très bien avec le saumon. »

Trouver des parallèles entre la pêche et le jardinage... Si Tina avait gardé ses premières réflexions à ce sujet pour elle, elle avait commencé à les faire de vive voix. S'ils devaient se supporter pour une certaine durée, autant essayé de rester un minimum en bons termes.

« On peut faire ça, oui. »

Finit par approuver la jardinière, après un court instant de réflexion.

« Par contre, c'est vraiment pour préserver votre santé ou pour jouer un sale tour à quelqu'un? »

Demanda-t-elle tout de même avec un ossement de sourcils. C'était sans doute dû à ses préjugés au sujet de Durmstrang, mais que l'un des élèves des pays de l'Est s'intéressent subitement aux fleurs toxiques ou mortelles par peur d'attraper une septicémie, ça lui semblait vraiment louche. Quoi que le fait que le jeune homme vienne à perdre la vie à cause d'un choc septique ou qu'il en vienne à donner des cloques douloureuses à l'un de ses camardes d'école pour une raison X ou Y, ce n'est pas Tina que ça allait dérangé, mais on était jamais trop prudent. Surtout que la jeune femme n'était pas certaine que les directeurs de Beauxbâtons et de Durmstrang apprécierait d'avoir une série d'intoxications aux fleurs ou aux plantes parce que la jardinière en cheffe de l'école française avait préféré taire l'existence des fleurs dangereuses et de leurs effets secondaires. Tina, tout en enfilant ses gants, n'était pas certaine que Colin jouerait franc jeu, margoulin qu'il semblait pouvoir être, mais, comme dirait le proverbe, on est jamais trop prudent. Surtout avant de s'attaquer au rempotage de ce parterre de fleurs de la terre salvatrice du dehors rengorgée de soleil aux pots et autres vases présents qui orneront l'intérieur de la battisse scolaire.

100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Colin BerlinskiHistoria PactumColin Berlinski
Niffleur
Exp : 2626
Points de vie (HP) : 600
Baguette : plume d'oiseau tonnerre & Sycomore, 27cm, large et rigide
Photomaton : Loyal mauvais ou « dominateur » (soit tu respectes les règles de la piraterie, soit tu es une mauviette)
Célébrité : Levi Miller
Parchemins : 376
J'aime : 18
Date d'inscription : 01/02/2020

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyDim 22 Mar - 12:05
Colin ne s'y attendait pas, mais depuis qu'on avait abordé le sujet des poisons, son intérêt s'était quelque peu réveillé et dans sa petite engourdie par la fatigue et la colère, il essayait avec application de retenir les noms que prononçait sa gardienne de colle. Aconit tue-loup... il n'avait aucune idée de ce que c'était que cette chose là, mais sans doute qu'il trouverait à Durmstrang un herbier pour en voir des images.

La partie sur les animaux l'intéressait déjà moins, le sort des hérissons ou des lapins le préoccupant pour ainsi dire assez peu. Les animaux terrestres n'avaient jamais été à son goût, trop bêtes, trop lents, et Colin leur préférait largement la grâce des créatures marines ou la vitesse des oiseaux. Un jour, il aurait un albatros apprivoisé, ou peut-être deviendrait-il animagus, qui sait, pour pouvoir se changer en goéland ou en dauphin et surprendre ses ennemis lors des abordages ? Peut-être que Lothar savait comment devenir un animagus, lui ? Ils avait beaucoup de choses, mais sûrement pas tout, et Hristina pourrait peut-être lui en enseigner certaines qui permettraient au garçon de le surprendre.

Il était également septique sur cette histoire de fleurs dans les plats de poissons, n'ayant, de mémoire, jamais trouvé quoi que ce soit qui ait des pétales dans ses assiettes. Est-ce que la jeune femme se fichait de lui ? Il la fixa d'un regard inquisiteur.  Avant de hausser les épaules, pour finalement décider d'en revenir à son idée première, les poisons. Et les animagus, histoire de faire d'une pierre deux coups.

- Oh bien sûr Miss Kolvalovic ! La sécurité c'est important !

Et d'enchaîner sans se démonter.

- Imaginez qu'un animagus passe dans le coin et qu'il décide de bouffer des... aconits ? Sous sa forme de hérisson, ce serait terrible. A mon avis il faut mettre des panneaux. Ou alors les planter dans un endroit caché.

Une lueur d'intérêt brillait à présent dans les yeux de Colin alors qu'un demi-sourire se dessinait sur son visage. Planquer du poison dans une grotte marine, faire pousser du tue-loup en secret, voila une perspective qui l'amusait déjà beaucoup plus et la perspective de devoir passer sa matinée à rempoter des stupdies plantes lui était sortie de l'esprit.

- Si vous voulez, je connais plein d'endroits comme ça, personne n'ira chercher là bas, le secret sera bien gardé !

Puis, comme s'il réalisait s'être emporté et que jamais aucun adulte censé n'accepterait une telle proposition venant d'un marmot suspect, il changea un peu de ton et poursuivit d'un air qui se voulait plus détaché, limite compatissant.

- Ce doit être un travail très dangereux, en tout cas, de jardinier. Peut-être presque autant que d'être un pirate, avec tous ces animaux sauvages et ces plantes mortelles, mais je vous protégerai, ne vous en faites pas.

Y avait-il de l'ironie ? Évidement, Colin ne pouvant résister au plaisir de se moquer légèrement d'une profession autant aux antipodes de sa vie de marin. Mais d'un autre côté, il espérait quand même que cette demi-flatterie ne laisserait pas la jeune femme insensibles, et qu'elle accepterait de lui en dire un peu plus sur ce sujet brûlant.


Planter des fleurs et des couteaux Tumblr_p1arbyeSvZ1sgefjfo1_400

Je t'ai déjà dit que je suis un pirate ?
Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t4824-colin-berlinski#107110 https://www.historia-pactum.com/t4833-colin-berlinski-o-pas-encore-de-classe#107126 https://www.historia-pactum.com/t4834-colin-berlinski#107128
Hristina KolvalovicHistoria PactumHristina Kolvalovic
Oiseau-Tonnerre
Exp : 31689
Points de vie (HP) : 5000
Baguette : 22 cm, bois d'Amourette et moustache de Fléreur
Photomaton : Planter des fleurs et des couteaux K555
Âge IRL : 23
Célébrité : Ksenia Solo
Parchemins : 5147
J'aime : 109
Date d'inscription : 21/04/2019

Secreto Revelio
Sortilèges appris:
Compétences de Classe:
Mes aptitudes de Sorcier:

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux EmptyDim 24 Mai - 19:34

550 de large
Planter des fleurs et des couteaux
Ne menace pas avec des punitions qui sont plus grandes que la faute, car si tu les exécutes tu pèches, et si tu ne les exécutes pas tu mens. — Proverbe arabe
La sécurité? Importante? Non, vas-y, jure! C'est que c'était un p'tit génie, le p'tit Berlinski, à ces heures...! Quoi que, pour le coup, c'était peut-être - ou sans doute aucun? - pour ne pas admettre que les plantes pouvant être potentiellement dangereuses - pour ne pas dire carrément mortelles, pour certaines, si on ne réagissait pas rapidement avec les soins appropriés - pourraient lui être utiles pour faire un sale coup. Malgré tout, la jardinière en cheffe se décida, pour le coup, de lui faire confiance, bien qu'il risquerait de bien s'en ramasser pour son grade, si elle venait à apprendre qu'il avait utilisé les dites fleurs et autres plantes - que se soit l'aconit tue-loup ou n'importe qu'elle autre - pour tenter d'empoisonner quelqu'un ou pour voir quels seraient les effets de l'un de ces herbacés non mortels sur quelqu'un, que se soit des boutons, des plaques rouges, des réactions allergiques ou autre.

« C'est bien aimable à vous de vous inquiéter des animagus pouvant passer par là et manger des fleurs qu'il ne devrait pas. »

Assura-t-elle, sans ironie ni sarcasme d'aucune sorte que ce soit.

« Mais si un animagus ou un élève venait à s'intoxiquer avec une plante, si les effets ne passent pas d'eux-mêmes, l'infirmière a toujours des poisons pour faire passer tout ça, ne vous en faites pas! »

Lui assura-t-elle, sachant pertinemment qu'elle n'avait encore jamais fait pousser de fleurs ou d'autres plantes pouvant tuer sur le chemin menant des jardins à l'infirmerie. Si ça venait à arriver un jour, se serait vraiment dû à la malchance, car les jeunes passant dans les jardins se trouvaient tous suffisamment en bonne santé pour ne pas forcément mourir dû à une intoxication. Enfin, ça, ça restait à prouver, vu que Tina savait pertinemment qu'un mélange de plusieurs fleurs dites dangereuses pouvaient réellement se montrer mortel, même pour des jeunes en bonne santé comme les étudiants des trois écoles. Et connaissant @Irina A. Lupin, l'infirmière de l'Académie Beauxbâtons, comme Tina la connaissait, elle était capable de faire l’étymologie des plantes ingurgitées ou dans lesquelles le malheureux aurait eu le malheur de tomber avant de le soigner. Mais ça, c'était une autre histoire...

Hristina fut sortie de sa pensée à cause de la réflexion de Colin sur la cachette pour les dites fleurs et son histoire de secret bien gardé.

°Pleins d'endroits style des cachettes au Pays Imaginaire de Peter Pan? Dans le bateau du Capitaine Crochet ou dans le ventre du crocodile, avec la montre qui fait tic tac, par exemple!?°

Se demanda-t-elle, tout en haussant un sourcil, mais sans pour autant que sa pensée ne dépasse la barrière de ses lèvres, restant ainsi dans sa tête. En même temps, le jeune pirate en devenir semblait également réaliser que sa réflexion était totalement stupide. Preuve en était que, dans le fond, il était effectivement moins con qu'il n'en n'avait l'air.

« Avant de vouloir me protéger des plantes mortelles, il faudrait peut-être savoir les différencier, vous ne pensez pas? »

Lui demanda-t-elle, légèrement sérieuse, alors qu'un sourire quelque peu sarcastique s'étirait sur ses lèvres.

« Vu que nous parlions de l'aconit tue-loup et de la potion qui va avec, voilà ce que je vous propose: pour ce matin, on laisse tomber le rempotage des fleurs et je vous montre à quoi ressemble l'aconit, comment la manipuler et comment faire une potion tue-loup et demain, on commence sérieusement à rempoter. Pour le reste des fleurs pouvant être dangereuses, on verra au fur et à mesure, d'accord? »

Lui propose-t-elle finalement. Ce n'était pas ce qu'elle avait prévu initialement, mais la vie était parfois faite ainsi, d'imprévus et de changements d'avis à la dernière minute. Et puis, comme elle semblait avoir captiver l'attention de l'adolescent, autant en profiter, même si elle savait pertinemment que la préparation d'une potion tue-loup était très compliquée à préparer et qu'il était sans doute aucun un peu trop jeune pour réussir à la préparer correctement, mais ça lui ferait au moins une théorie et une base pour si un jour, plus tard, lorsqu'il aurait l'expérience nécessaire, il venait à devoir l'apprendre vraiment.

100x100

Our Story.

Nous sommes en septembre 2024, en début de matinée, dans les jardins de Beauxbâtons
100x100

And...

Collé/Gardienne des heures de colle

© Narja - Never-Utopia


Hristina Kolvalovic
"Nous estions ignorants, nous le serons moins d'ici l'an."


Revenir en haut Aller en bas
https://www.historia-pactum.com/t3440-hristina-tina-kolvalovic#54624 https://www.historia-pactum.com/t3701-hristina-kolvalovic-o-pas-encore-de-classe#57799 https://www.historia-pactum.com/t3700-hristina-kolvalovic#57798 https://www.historia-pactum.com/t3702-hristina-kolvalovic-disponibilite-4-4#57806
Contenu sponsoriséHistoria Pactum

Planter des fleurs et des couteaux Empty
MessageSujet: Re: Planter des fleurs et des couteaux   Planter des fleurs et des couteaux Empty
Revenir en haut Aller en bas
 

Planter des fleurs et des couteaux

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Historia Pactum :: La France :: L'Académie Beauxbâtons :: Le Domaine :: Le jardin à la française-